Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 6 juin 2012 | Mise en ligne à 14h02 | Commenter Commentaires (21)

    Impôts : Clinton et Summers contredisent Obama

    Visit msnbc.com for breaking news, world news, and news about the economy

    Le 31 décembre, les allégements fiscaux de l’ère Bush viendront à échéance. Faut-il les reconduire? Pas pour les foyers qui gagnent 250 000$ et plus par année, disent Barack Obama et les chefs de file démocrates au Congrès. Absolument, répliquent les ténors républicains.

    Ce sujet occupera une place importante dans les débats qui marqueront les campagnes électorales pour la Maison-Blanche et le Congrès d’ici novembre. Or les républicains viennent de recevoir l’aide inattendue de deux démocrates bien en vue, Bill Clinton et son ancien secrétaire au Trésor, Larry Summers, qui a également été le principal conseiller économique du 44e président.

    Dans des entrevues accordées hier et ce matin, Clinton et Summers ont tous les deux laissé entendre que la situation économique actuelle n’était pas propice à l’élimination des cadeaux fiscaux de Bush. Les deux hommes ont par la suite émis des communiqués pour préciser qu’ils endossaient la position d’Obama, mais pas avant que les républicains ne citent leurs déclarations originales pour attaquer la position du président.

    Clinton a déjà créé des remous dans le camp Obama en qualifiant de «brillante» la carrière de Mitt Romney à la tête de Bain Capital, une sortie qui a incité le chroniqueur Roger Simon de Politico à se demander si l’ancien président ne voulait pas la perte d’Obama.

    Le 42e président a peut-être voulu se racheter lundi en affirmant qu’une Maison-Blanche dirigée par Romney aurait un effet «calamiteux» pour les États-Unis et le monde. Mais il n’a pas tardé à faire suer de nouveau Obama et ses conseillers.


    • M. Clinton, téléphone pour vous. C’est la Maison-Blanche
      - Bonjour Bill, c’est le Président. Il est temps que tu acceptes que j’ai gagné la nomination démocrate en 2008 et non Hillary. Et Bill, autre chose…T’a farme tu ta yeule…

    • Voila qui confirme que contrairement à Obama Bill Clinton n’est pas un illettré économique…

      Exit 2012, there’s hope….

    • Une rancune de 2008, M. Clinton?

    • Les démocrates sont devenus des républicains: ils se tirent dans les pieds comme les répugnants savent bien le faire.

    • Est-ce que les Démocrates sont en train de se partir un club de belle mère comme au PQ???

    • @udes-historique
      Exactement, Clinton est au democrate ce que Parizeau est au PQ.

      C’est de la haute strategie qui va mener les reps a la maison blanche.

    • pbrasseur

      6 juin 2012
      14h22

      Voila qui confirme que contrairement à Obama Bill Clinton n’est pas un illettré économique…

      justement les problemes economiques ont debuter avec clinton et (reagan)pour tout ce est aujourd’hui un cancer qui ne guerris pas avec les banques.
      en derugalisant tout le secteur financier clinton a ouvert une boite de pandore qui mange la population au profit du 1% et leurs copains de goldman sachs

      parlons en de l’economie ….ben oui!

    • Clinton a-t-il des vieux comptes à régler avec Obama? On dirait que oui! Pas très loyal le Bill! Serait-il rancunier? La “gentillesse” des Clinton, monsieur et mada me, a toujours été un sujet de controverses. Cela semble vouloir se continuer! Obama n’a pas besoin d’ “amis” comme eux!

    • @pbrasseur

      Vous avez le don aujourd’hui de me taper sur les nerfs.

      On se résume : le 1 % le plus riche accaparait 14 % de la richesse au début de l’ère Reagan. C’ est 27 % en 2011.

      Et vous avez le culot de défendre à fond de train les plus riches. Je vois pas pourquoi, le 1%, dans le système actuel ont à se plaindre. Le système les enrichi à plein tube.

      Et vous êtes là à les applaudir comme un larbin de bas étage. Il est vrai qu 1% ce ne pas suffisant pour gagner une élection, donc ça prends des larbins pour remplir les boîtes de votes

    • @ pbrasseur

      “Voila qui confirme que contrairement à Obama Bill Clinton n’est pas un illettré économique…”

      Donc, parce que Clinton pense la même chose que toi, ca en fait quelqu’un de bien. Et si Obama pense le contraire de toi, c’est un illettré. Je vois.
      Hé ben… ton auréole t’empêche-t-elle de passer dans la porte?
      Dis, tu ne penses pas que si tu étais si brillant, tu ferais autre chose que perdre ton temps ici ?

      Fascinants, nos dretteux… Je me demande toujours ce qui est le plus gros chez eux: leur inconscience ou leur égo…

      Maintenant, je sais…

    • treblig: La seule contribution de pbrasseur est de taper sur les nerfs. Il ne sert à rien de gaspiller votre temps à lui faire comprendre quoi que ce soit. Comme vous le dites, un larbin de bas étage. Rien de plus.

    • Concernant Clinton et ses interventions gênantes pour le Président Obama, on va devoir bientôt se poser la question à savoir si elles ont pour objectif de contribuer à sa défaite. On est encore loin de novembre et espérons qu’il trouvera le moyen d’aider l’actuel Président. Non de lui nuire.

    • D’après moi, il n’y a que les imbéciles, les naïfs et les ignorants qui continuent de penser que de mettre plus d’argent dans les coffres est néfaste pour l’économie…. mais bon: ça prend de tout pour faire un monde à ce qu’on dit.

      Et il y a les rusés, les xsseurs et les droitistes qui continuent de le faire croire aux gens ci-haut mentionnés.

    • Le même Larry Summers apôtre de la déréglementation du système financier avec Greenspan . Belle crédibilité. Quant à Bill , avec des amis comme ça… Alors si je comprends bien ,quand l’économie va bien , on fait des cadeaux et tout le monde est content mais en période de récession pas question de les reprendre. Misère, y en aura pas de facile…

    • Une baisse d’impôt est un «cadeau fiscal»? Seuls une idéologie socialiste et l’idéologue de service peuvent pondre et exprimer l’idée que le gouvernement fait des cadeaux aux contribuables avec leur propre argent.

      Une baisse d’impôt garde dans les poches des contribuables l’argent qui leur appartient parce qu’aucun gouvernement dépense «son» argent pour des raisons évidentes.

      Les baisses d’impôts de Bush (2001 et 2003) ont bénéficié à pratiquement tous les contribuables, y compris ceux qui ne paient pas d’impôts via une augmentation de leur compensation. Je crois que ces gens choisiraient d’avoir plus d’argent plutôt que moins.

    • @pbrasseur
      Visiblement c’est vous qui ne comprenez pas. La dérégulation des banques a été amorcée par Reagan (en réalité le porte voix de Merrill Lynch) et continuée avec Clinton et Bush (infiltré par les bonzes de Goldman Sachs).
      À chaque fois qu’on laisse les financiers intervenir dans les législations bancaires c’est toujours à leur avantage et nécessairement mauvais pour le reste du monde.
      Une meilleure surveillance et des règlements plus sévères auraient probablement empêchés la crise de 2008.
      vous faites figure d’idiot utile ou vous travaillez dans une banque? SVP allez vous instruire!

    • Clinton aurait-il du mal à payer ses impôts?

    • Et voilà que les connaissances en économie du président Obama, qui est conseillé par des économistes de haut niveau qui eux-mêmes s’inspirent de récipiendaires du prix Nobel de l’économie, ne valent que dalle aux yeux du grand économiste pbrasseur et consorts.

      Peuvent-ils réfléchir avant d’écrire ? C’est quoi cette idée stupide de ramper intellectuellement ? Sont pas capables d’autres choses ? Notre siècle est celui de la vacuité bavarde et insolente.

    • La nomination de Larry Sommers par Obama comme son bras droit pour l’économie fut une gaffe MONUMENTALE. Sommers a été un des principaux acteurs de la dérégularization des marchés financiers sous Clinton et sous Bush fils. Et comme on l’a vu, ce fut un désastre énorme. C’était comme demander au loup de garder la bergerie. What a joke.

      Ce type devrait se fermer la gueulle, lui qui a fait perdre $2 millards au fond de Harvard lorsqu’il y était président. What a jerk. Shut up already! Et c’est pour ça (et beaucoup d’autres raisons) que je ne vais pas voter à nouveau pour Obama en novembre prochain.

    • @douche_froide
      la notion de société, du vivre ensemble et des services publiques semblent vous échapper!
      oui il s’agit d’un cadeau fiscale pour les riches car si tu remets 1000$ de taxes à une famille qui gagne 45000$, la somme d’argent est dépensée et automatiquement remise dans l’économie. Le rendement économique sur la remise d’impôts et de 100% (donc utile pour tout le monde)
      Un personne fortunée ne remettra pas cette somme d’argent dans l’économie et ira probablement le ”canner” à la banque qui elle-même fera intérêts sur cette somme.
      Voyez-vous le sens du cadeau fiscal maintenant?
      Je vais finir par croire que les gens de la droite adoptent ces dogmes de l’école de Chicago comme on adopte une religion…avec la foi et non pas avec la raison.

    • Summers c’est le gars de Wall-Street celui qui décide vraiment,. Clinton c’est le tout nu , le pantin qu’ils ont amené à la présidence , qui était tout content qu’ils l’ennoblissent et l’enrichissent en autant qu’il déréglemente les institutions financières comme ils le voulaient.

      Il s’est exécuté , comme Obama s’est exécuté quand il s’est agi de sauver les mêmes banques et institutions financières responsables de la crise en 2008.

      Bref je ne comprends pas que le peuple américain ne s’aperçoivent pas que d’un coté comme de l’autre ils ont affaire à une bande d’escrocs!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2012
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives