Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 1 juin 2012 | Mise en ligne à 11h40 | Commenter Commentaires (15)

    Stuxnet : le rôle d’Obama

    Barack Obama a poursuivi un programme mis en place par George W. Bush, qui lui a rendu visite à la Maison-Blanche hier. (Photo Fox News)

    Barack Obama a poursuivi un programme mis en place par George W. Bush, qui lui a rendu visite à la Maison-Blanche hier. (Photo Fox News)

    L’administration Obama aurait souhaité que cette exclusivité du New York Times sur le rôle du président dans les cyberattaques contre l’Iran domine aujourd’hui les commentaires médiatiques plutôt que les mauvaises données de l’emploi. L’AFP résume ainsi cette histoire :

    Le président américain Barack Obama est à l’origine d’une augmentation des cyberattaques contre le programme nucléaire iranien et cela même après que le puissant virus informatique Stuxnet eut été accidentellement découvert en 2010, affirme vendredi le New York Times.

    Ces attaques, commencées sous la présidence de George W. Bush sous le nom de code de «Olympic Games», sont les premières d’envergure à avoir été lancées par les États-Unis contre un pays, affirme le quotidien.

    Le programme aurait utilisé des codes malveillants mis au point par Israël, ajoute le New York Times, qui précise que son article se fonde sur une série d’entretiens menés pendant 18 mois avec d’anciens et d’actuels responsables américains, européens et israéliens, tout en s’inspirant du livre du journaliste David Sanger Confront and Conceal : Obama’s Secret Wars and Surprising Use of American Power, qui doit être publié la semaine prochaine.

    Les cyberattaques, qui visaient à empêcher Téhéran de mettre au point l’arme nucléaire et à éviter une attaque préventive d’Israël contre l’Iran, ont fortement perturbé l’installation nucléaire de Natanz, indique le journal.


    • Voila une déclaration de guerre en bonne et due forme.

    • Voilà le genre de choses qu’Obama aborde dans ses nombreuses rencontres avec Bibi. Ensuite, les autorités chassent les hackers et Julian Assange…

    • Je suis sans mot. Ému aux larmes.

      Et Barack a rendu hommage à Double V hier. Sur un ton de bonhomie. Blaguant sur l’héritage économique que lui a laissé son prédécesseur, Obama a tenu quand même à le remercier pour lui avoir facilité la tâche pour que la transition se fasse de la meilleurs façon possible. Un coeur sur deux pattes, Bush.

      Bien pour dire , les perceptions des fois…

      Bonne journée.

      PS Cyberattaques, y a rien là. C’est pour la protection et la défense des States et du Grand Israël. On comprend ça.

    • Charest va vouloir arrêter Obama en pensant qu’il est derrière Anonymous.

    • Et quand les États-Unis seront victimes d’une autre attaque “terroriste”, Républicains comme Démocrates (s’ils sont au pouvoir seulement) feront OMG! INACCEPTABLE!

    • Et si l’Iran attaquait aussi les sites internet de bibi?

    • “Cependant, de hauts responsables de l’administration américaine avaient envisagé d’y mettre un terme après qu’un élément du programme se fut pendant l’été 2010 « échappé » de l’installation pour apparaître dans les systèmes informatiques de plusieurs autres pays, assure le New York Times, citant le virus Stuxnet.”

      On dirait qu’il nous dit que la diffusion de Stuxnet, surtout dans les systèmes iraniens, n’avait pas l’assentiment des hauts responsables de l’administration. Les Israéliens se sont vantés d’être impliqués dans Stuxnet. Avec leur capacité dans le domaine de l’informatique et leurs intérêts dans la région, ça ne fait pas de doute qu’ils ont collaboré dans ces projets.

      Speaking in an interview with Army Radio, Ya’alon (vice-premier ministre israélien) further hinted that Jerusalem was behind the cyber attack, saying “Israel is blessed to be a nation possessing superior technology. These achievements of ours open up all kinds of possibilities for us.”
      http://mondoweiss.net/2012/05/high-israeli-official-hints-we-made-the-flame-virus.html

      “Cependant, de hauts responsables de l’administration américaine avaient envisagé d’y mettre un terme après qu’un élément du programme se fut pendant l’été 2010 « échappé »…

      J’aimerais savoir qui étaient ces hauts responsables. Je me trompe peut-être mais mon interprétation de cette phrase est que les intérêts d’Israël et de ses clients et appuis aux US, l’ont emporté et ont forcé la main de l’administration d’Obama. En route vers une l’élection serrée, Obama est dépendant plus que jamais du lobby juif. C’est triste à dire, mais c’est la réalité. Reste à voir jusqu’où ça va aller.

    • Siemens c’est du caca: Foxboro c’est bien meilleur… et il n’y a pas de virus!

    • Ce genre d’attaques est considéré par les US et leurs alliés comme un acte de guerre qui mérite des représailles militaires.
      Si cette attaque en plus de pouvoir susciter des représailles sanglantes de la part des Iraniens devait causer un incident nucléaire grave, quelles seraient les conséquences sur les alliés des USA dans la région?
      Encore un acte irresponsable dont les conséquences peuvent être incalculables si ce n’était la sagesse millénaire du tisseur de tapis persan… mais bien sur.. cela le cow boy et son ami le rabbin qui se croit investi d’un droit divin ne peuvent le comprendre.

    • @mozart

      Les Iraniens semblent prêts à négocier, en tassant Ahmadinejad semble-t-il, ce qui est une bonne chose à mon avis. J’espère que les US n’auront pas de demandes déraisonnables et que la sagesse du tisseur de tapis sera à son mieux, quoiqu’on pense du régime. Ça ferait une belle jambe à certains.
      http://www.haaretz.com/news/features/iran-gingerly-signaling-new-willingness-to-engage-with-u-s-1.433257

    • @Spritzer,
      On a d’un coté l’alliance US-Israèl qui pour assurer sa domination de la région doit terrasser toute puissance capable de s’opposer a ses projets messianiques.
      On a de l’autre coté les Iraniens qui encerclés par l’ennemi traditionnel de tous les cotés essayent de se donner les moyens de se prémunir d’un sort pareil a celui du voisin Irakien.
      Les Iraniens sont loins d’être des anges, toutefois, étant malgré la nature du régimes des gens très pragmatiques, une politique de containement avec un rôle régional reconnu aurait suffit pour brider les éléments les plus extrêmistes du régime.
      De l’autre coté, les Iraniens n’ont pas manqué de collaborer avec les USA dans le dossier afghan et Irakien.. et cela était pour eux une preuve d’ouverture envers les US…mais cela ne passe pas avec les terreurs existentielles de l’ado terrible qu’est Israèl qui cherche une domination totale sans aucun bémol sur toute la région…

    • @mozart

      Un pays de 7 millions d’habitants qui veut régenter toute la région. Et ils bousillent la solution à leurs problèmes avec les colonies. Et il faudrait les aimer en plus! :)

    • @lion king
      Merci pour les informations (ayant manqué le spectacle….!)

    • bomarco,

      Bienvenue. :-)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2008
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité