Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 3 mai 2012 | Mise en ligne à 10h13 | Commenter Commentaires (29)

    Barack et Genevieve : une histoire d’amour new-yorkaise

    Barack Obama à l'époque où il étudiait à l'université Columbia à New York (Photo AP)

    Barack Obama à l'époque où il étudiait à l'université Columbia à New York (Photo AP)

    Le journaliste du Washington Post David Maraniss, auteur de First in His Class, la meilleure biographie de Bill Clinton, fera paraître prochainement Barack Obama : The Story, une biographie qui suscite déjà un certain émoi médiatique à la suite de la publication dans Vanity Fair d’un extrait de l’ouvrage touchant aux premiers amours du 44e président américain.

    Maraniss a notamment eu accès au journal tenu par Genevieve Cook, fille d’un diplomate australien qui a eu une relation amoureuse d’un an avec Barack Obama à l’époque où les deux vivaient à New York – elle avait 25 ans, il en avait 22.

    Genevieve Cook en 1985

    Genevieve Cook en 1985.

    «La chaleur sexuelle est définitivement présente – mais le reste est fait d’aspérités… Même s’il emploie des mots doux et peut être ouvert et confiant, il y a aussi cette froideur», écrira Cook dans son journal au débat de sa relation avec Obama, abordant un thème – le côté distant de son amant – sur lequel elle reviendra souvent.

    Dans un passage plutôt gênant pour Obama, elle cite la réponse de ce dernier à sa première déclaration d’amour :

    «Je t’aime.

    - Merci.»

    À la fin de sa relation avec Obama, Genevieve Cook prédit au futur mari de Michelle Robinson qu’il trouvera l’amour avec une femme «très forte, très droite, une battante, une rieuse, bien expérimentée – une femme noire, c’est ce que je vois toujours».

    Au final, il n’y a rien dans l’extrait de Vanity Fair qui soit très dommageable pour Barack Obama, sauf peut-être un petit détail que le journal Politico et Matt Drudge ont monté en épingle, permettant aux Rush Limbaugh des États-Unis de traiter Obama de menteur, comme on peut le lire dans ce billet publié sur le site de la revue The Atlantic.

    De quoi s’agit-il? Dans l’extrait publié par Vanity Fair, Barack Obama confirme à Maraniss que Genevieve Cook ne correspond pas à 100% à «l’amie de coeur de New York» à laquelle il fait allusion sans la nommer dans son autobiographie, Les Rêves de mon père. L’«amie de coeur» de son livre est un mélange de plusieurs filles qu’il a fréquentées à l’époque.

    Ce n’est pas une nouvelle en soi puisque Barack Obama précise lui-même dans la préface des Rêves de mon père que certains personnages de son livre sont des «composites», un procédé littéraire permettant de fondre en un personnage plus d’une personne. Mais cette précision n’a pas empêché hier Drudge de publier cette manchette sur son site, comme si la confirmation d’Obama était inédite (la manchette menait à un article de Politico qui contient deux corrections minant la thèse de son auteur) :

    obamadrudge.banner

    Politico ne revient pas moins à la charge aujourd’hui en laissant entendre dans cet article que le livre de David Maraniss pourrait contredire en plus d’un point l’image que Barack Obama a réussi à se créer par le biais de son autobiographie.


    • Cela me rappelle, dans le film Z de Costa-Gavras, les fachos grecs, pour salir un homme politique, fouillaient systématiquement dans son passé amoureux. Les petits colonels nocifs d’autrefois ont des héritiers contemporains, d’évidence…
      Paul Laurendeau

    • Drudge ne s’est même pas donné la peine de lire même seulement la préface du livre.
      Les Drudge et Martineau de ce monde me lèvent le coeur.

    • Hey misère, ces répugna…, oups, républicains se cherchent un os à gruger. J’ai comme l’impression que cette campagne va être sale pas à peu près…

      @jean_saisrien : parler pas de Martineau SVP, pu capable de lui….

    • Obama est un maître de la dissimulation, il l’a même recommandée à un étudiant qui demandait comment arriver au poste de Président… Que dire d’un gars qui nomme “composite” les personnages de sa vie qu’il souhaite révéler au monde?

    • Definitivement… La lecture que The New Yorker fait est differente!

      D’une part… Politico et Drudge n’ont pas lu le livre de Obama: ”
      In the introduction to his book, Obama said that some of his characters were composite and that he had played with the chronology.”

      Ensuite:

      What are we to make off all this? Setting aside campaign politics and the brouhaha over how exactly Obama put together his memoir, Maraniss has done something larger. He has shed new light on what is a remarkable American story. At one point during Obama’s relationship with Cook, Maraniss reminds us, he visited her family’s country estate in leafy Norfolk, Connecticut. Standing in the library, Obama recalled in his memoir, “I realized that our two worlds, my friend’s and mine, were as distant from each other as Ken­ya is from Germany. And I knew that if we stayed together I’d eventually live in hers. After all, I’d been doing it most of my life. Between the two of us, I was the one who knew how to live as an outsider.” Ultimately, of course, Obama didn’t remain an outsider for very long. He moved to Chicago, climbed the political ladder, and became, at the age of forty-seven, the President. “The ironic thing,” Cook told Maraniss, “is he moved through the corridors of power in a far more comfortable way than I ever would have.”
      http://www.newyorker.com/online/blogs/johncassidy/2012/05/the-young-obama-soul-searching-with-the-young-obama.html

      D’ailleurs Maddow a bien rigole sur le sujet et surtout les rectifications de Politico et Drudge!!!
      http://www.msnbc.msn.com/id/3096434/#47272648

    • Pour trouver là-dedans matière à nuire à Obama, il faut vraiment le vouloir. Obama n’est qu’un être humain et cela vaut mieux que n’importe quel Républicain essayant de se faire passer pour un être parfaitement moral et sans taches. Allez fouiller dans le placard de Drudge, de Romney, de Palin et consorts. Je suis sûr qu’il y a là des squelettes comme ailleurs.

    • On remplacerait Romney et Obama par d’autres politiciens, que je suis assez certain que les Démocrates gagneraient encore. La biographie d’Obama jouera donc un rôle mineur dans la prochaine campagne.

      Reste que cette biographie n’a jamais été populaire, ni auprès des Républicains, ni auprès des Démocrates.

      Les Républicains y trouvent très peu de matière à scandale, autrement on en aurait entendu parler depuis longtemps.

      Du côté des Démocrates, on préfère ignorer le passé d’Obama, Celui-ci a grandi dans un milieu extrêmement privilégié, qui ressemble bien plus au parcours de Romney et Cie que ceux des Américains moyens.

      Si les Républicains n’attaquent pas Obama sur son passé, c’est que le passé d’Obama est celui des privilégiés de l’élite Américaine.

      Élevé au Kansas et à Hawaii par sa mère et ses grands-parents américains. Études à Harvard, point central de l’élitisme américain. Ensuite, carrière politique à Chicago, épicentre de la corruption politique. Pour finir, Obama est un homme profondément religieux et pratiquant. Ce ne sont pas les Républicains qui sont en position pour le critiquer sur ça.

    • Comment les dretteux font-ils pour être si “naturellement” moumounes et senteux de sièges de bicycle de filles ?

    • josephmarsan

      3 mai 2012
      13h43

      Du côté des Démocrates, on préfère ignorer le passé d’Obama, Celui-ci a grandi dans un milieu extrêmement privilégié, qui ressemble bien plus au parcours de Romney et Cie que ceux des Américains moyens.

      Si les Républicains n’attaquent pas Obama sur son passé, c’est que le passé d’Obama est celui des privilégiés de l’élite Américaine.
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

      Vous ne savez pas ce que vous dites !

    • En 2004 à Chicago, il y a eu des Primaires Démocrates pour déterminer le candidat aux Élections pour devenir sénateur.

      Obama affrontait un certain Blair Hull, qui avait comme défaut majeur d’être un homme d’affaire, et qui pourtant devançait Obama dans tous les sondages.

      Heureusement pour Obama, les médias ont vite déterré le passé de Hull. On a découvert que son divorce avait eu beaucoup de problèmes, et que son ex-femme avait même demandé une mesure d’éloignement obligatoire. Grâce à cet éclaboussement de la vie privée de son adversaire, Obama a put battre Hull.

      Rendu aux vraies élections, Obama affrontait le Républicain Jack Ryan. Tout au long de la campagne, ce dernier a du combattre des allégations sur sa vie sexuelle, qui comprenait entre autre deux maîtresses. Les médias de Chicago étaient d’une telle violence que Ryan a du abandonner les élections à la dernière minute.

      Qui a gagné les élections? Obama.

      Utiliser la vie privée des autres pour marquer des points politiques? Obama n’a peut-être pas utilisé cette tactique, mais il en a tiré profit à plusieurs reprises. Les partisans d’Obama devraient espérer que la vie personnelle de Romney soit montrée dans tous les médias. De la même manière qu’Hermann Cain a été détruit.

    • “Pour finir, Obama est un homme profondément religieux et pratiquant.” josephmarsan

      ===

      A mon avis, il accepte de jouer à cette mascarade incontournable de la politique américaine.

      Ce type est trop intelligent pour croire à un ami invisible. :)

      Jean Émard

    • Et avec ceci on vient d’oublier le sort du ressortissant chinois…c’est quoi son nom déjà?

      JM

    • josephmarsan

      vous dites: “Du côté des Démocrates, on préfère ignorer le passé d’Obama, Celui-ci a grandi dans un milieu extrêmement privilégié, qui ressemble bien plus au parcours de Romney et Cie”

      Humm, il me semble que vous un bon nombre de stereotypes dans votre tete, lesquels peuvent etre le resultat de la meconnaissance de la realite Americaine!!!!

      Dire qu’ Obama appartient au meme milieu priviligie que Romney… Alors, il me semble que vous n’etes vraiment pas au courant de leurs bios… Je vous suggere fortement d’aller jeter un coup d’oeil sur internet… Etant donne qu’on est en periode electoral, l’information circule davantage et plus facilement! Je veux vous suggerer ce lien: http://theweek.com/article/index/224914/mitt-romneys-9-worst-clueless-rich-man-gaffes

      Il me semble aussi que vous connaissez mal le systeme de bourses… lequel existe par tout dans le monde. Il s’agit de la meme chose aux US! D’ailleurs, Obama et sa mere (monoparentale) ont reussi a etudier grace a des prets et des bourses!!! Harvard a meme un programme qui au fait, une fois que vous etes choisi par concours et vous ne pouvez pas payer, la fondation de l’universite paie vos frais de scolarite.

      “Reste que cette biographie n’a jamais été populaire, ni auprès des Républicains, ni auprès des Démocrates.”
      Saviez vous que la fortune d’Obama vient justement du profit economique de ces deux premier bouquins (Il en a ecrits trois a date)? Notamment celui Dreams of My Father? L’autre est The Audacity of Hope. Le dernier est pour enfants et a pour titre: Of Thee I Sing. Je vous suggere surtout de lire les deux premiers livres …
      Pourquoi vivre aux Kansas… vous fait penser qu’il s;agit de gens riches? Parce que les ancetres de sa mere ont des esclaves, il y a bien longtemps?

      Chicago, epicentre de la corruption politique… Est-ce que vous pouvez nous expliquer davantage? Ne magnifiez vous pas, le cas de Blagojevich?

      “Obama est un homme profondément religieux et pratiquant.” Oui, comme beaucoup d’Americains et alors?

      PD: Vous avez oublie l’heritage Irlandais d’Obama!!! Priviligie? Snob? Ou bien des immigrants cherchant un meilleur avenir?

    • josephmarsan 13h59

      On vous lit et on dirait un soap opera…

    • @ramses2.1
      “Ce type est trop intelligent pour croire à un ami invisible.”

      Quand Obama tient publiquement une position qui va contre tes valeurs, tu prétends qu’au fond, il pense exactement la même chose que toi.

      Belle rationalisation. Obama serait donc toujours en accord parfait avec toi.

      Si les gens qui croient en Dieu sont en manque d’intelligence, comme tu le prétends, cela veut dire que tu insultes tous les croyants de cette terre, y compris les centaines de millions de Musulmans qui combattent l’Impérialisme Américain.

      Où penses-tu que les Palestiniens trouvent le courage et la persévérance pour continuer leur lutte contre Israël? Certainement pas dans des livres traitant d’athéisme, et prométant le néant après la mort.

      En crachant sur les croyants, tu craches sur Obama, les Musulmans, et tout le travail de pacification entrepris depuis le début de sa présidence.

      Obama est la preuve qu’on peut être un homme moderne et croyant à la fois. Un homme profondément religieux, mais en privé seulement. J’y vois une progression plutôt qu’une régression.

    • “Quand Obama tient publiquement une position qui va contre tes valeurs, tu prétends qu’au fond, il pense exactement la même chose que toi.” josephmarsan

      ===

      Non ce que je dis c’est qu’étant donné qu’il n’a pas le choix de s’afficher croyant, s’il veut le poste de président, on ne peut alors être sûr de sa véritable position sur la question.

      —-

      “Si les gens qui croient en Dieu sont en manque d’intelligence, comme tu le prétends, cela veut dire que tu insultes tous les croyants de cette terre,”

      Je suis équitable et je ne veux pas faire de jaloux. Je n’insulte donc pas plus les croyants religieux, que je n’insulte ceux qui croient à la fée des dents, ou au pouvoir des sorciers. Dans les deux cas, ce sont des gens qui ont une sérieuse déficience liée à la pensée critique. Et j’ai rien à cirer de la susceptibilité de ceux qui se font illusionner par des superstitions.

      Jean Émard

    • La mère d’Obama, Ann Dunham, viens d’une famille chrétienne, mais adulte, elle étais agnostique.
      Alors c’est surement pas sa mère qui l’a “brainwashé” avec la religion….

    • “Où penses-tu que les Palestiniens trouvent le courage et la persévérance pour continuer leur lutte contre Israël? Certainement pas dans des livres traitant d’athéisme, et prométant le néant après la mort.” josephmarsan

      ===

      Qu’est-ce qui te fais penser qu’il y aurait moins d’athées chez les Palestiniens que chez un autre peuple ?

      Tu es dans le champ en pensant qu’un athée ne peut pas combattre les injustices, pour la simple raison qu’il ne compte pas sur l’aide d’un ami invisible. :)

      Jean Émard

    • C’est pas un manque d’intelligence…

      C’est un manque de rationalisme et de pensée critique!!

      “L’athée est responsable du choix de l’éthique qui le guide et de ses actes.
      Sa morale n’est pas une contrainte qu’on lui impose
      mais l’objectif librement accepté qu’il se fixe”

    • “C’est pas un manque d’intelligence…

      C’est un manque de rationalisme et de pensée critique!!” rogiroux

      ===

      Il n’a pas l’intelligence suffisante pour se rendre compte qu’il manque d’esprit critique. ;)

      Jean Émard

    • @rogiroux et ramses2.1

      La morale Chrétienne n’est pas une contrainte, mais la réponse librement consentie à un appel qui fonde une relation personnelle amoureuse avec Dieu, incarné en Jésus de Nazareth ressuscité d’entre les morts. La Vie Éternelle est déjà commencée à l’instant de notre conception. C’est pourquoi l’Avortement est un crime contre l’Amour et contre l’Homme puisqu’un Homme Parfait (Jésus) vit en Dieu qui est Amour.

    • @ramses2.1

      C’est incroyable de lire la somme des inepties que vous pouvez écrire pour vous défendre sur les inepties que vous écrivez.
      Ca arrive que votre point de vue soit totalement à côté de la plaque et que d’autres puissent vous contredire. SVP, cessez de toujours vouloir avoir le dernier mot même quand vous savez que vous errez intellectuellement.

      Obama peut bien croire ce qu’il veut, comme il veut, en public ou en privé, ca ne regarde personne d’autre que lui. Confondre manque d’intelligence et foi, c’est réducteur et petit. Les fascistes utilisaient cette tactique à merveille, la généralisation et la simplification.

    • “Obama peut bien croire ce qu’il veut, comme il veut, en public ou en privé, ca ne regarde personne d’autre que lui. ” lejackass

      ===

      Bien au contraire ça regarde tellement tout le monde, qu’un athée aurait exactement zéro chance de devenir président des USA. D’alleurs tous les candidats n’ont pas le choix de jouer cette carte incontournable.

      —-

      “Confondre manque d’intelligence et foi, c’est réducteur et petit. Les fascistes utilisaient cette tactique à merveille, la généralisation et la simplification.” lejackass

      ===

      Une croyance religieuse n’est pas plus respectable ou intouchable qu’une autre croyance superstitieuse. Se moquer des religions c’est du même ordre que de se moquer de ceux qui croient aux fantôme.

      Tant qu’au fascisme c’est bien autre chose, faudrait vous renseigner. Vous vous méritez tout de même un demi-point Godwin. :)

      Jean Émard

    • “La morale Chrétienne n’est pas une contrainte, mais la réponse librement consentie à un appel qui fonde une relation personnelle amoureuse avec Dieu, incarné en Jésus de Nazareth ressuscité d’entre les morts. La Vie Éternelle est déjà commencée à l’instant de notre conception. C’est pourquoi l’Avortement est un crime contre l’Amour et contre l’Homme puisqu’un Homme Parfait (Jésus) vit en Dieu qui est Amour.”

      Ceci était un message mémorisé, enregistré, écrit
      et approuvé par un fondamentaliste religieux… ((rires))

    • ramses2.1 … Le fascisme, c’est le système américain. Corporation + Gouvernement. Vous êtes en retard, même Frank Zappa savait ça et l’avait annoncé.

    • “…Certainement pas dans des livres traitant d’athéisme,
      et prométant le néant après la mort.” (joseph)

      Le néant après la mort…??

      Bien malin celui qui pourrait affirmer quoique ce soit avec certitude…

      Ça risque probablement de ressembler à ce qu’il y avait avant la naissance!!

      Raison de plus de profiter de la vie au maximum pendant qu’on est vivant.

      Signé : un gentil cynique parfois optimiste mais toujours réaliste…

    • “Barack et Geneviève”… C’est voulu, ce parallélisme avec “Bibi et Geneviève”?

    • LEVIGILANT

      3 mai 2012
      21h04
      @rogiroux et ramses2.1

      La morale Chrétienne n’est pas une contrainte, mais la réponse librement consentie à un appel qui fonde une relation personnelle amoureuse avec Dieu, incarné en Jésus de Nazareth ressuscité d’entre les morts.
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

      Même réponse librement consentie du client lorsque le barman, qui représente le dieu Légal, lance l’appel : “Last call !”

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2008
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité