Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 4 avril 2012 | Mise en ligne à 7h43 | Commenter Commentaires (47)

    Romney : non à «une société dominée par le gouvernement»

    On se souviendra que la campagne présidentielle mettant aux prises Barack Obama et Mitt Romney a commencé pour de bon le 3 avril 2012. Le président démocrate a donné le ton hier midi en dénonçant l’appui de l’ancien gouverneur du Massachusetts au «darwinisme social» mis de l’avant dans le plan «radical» du représentant républicain Paul Ryan pour l’exercice budgétaire de 2013.

    Le prétendant républicain à la présidence lui a donné la réplique après son tour du chapeau dans les trois primaires organisées hier dans le cadre de la course à l’investiture du GOP, au Maryland, au Wisconsin et dans le district de Columbia. Je cite un extrait clé de son discours de la victoire (voir vidéo ci-dessus) :

    «Le président pense qu’il fait du bon travail. Je ne fais pas de blague. Il pense qu’il fait un travail historiquement bon comme Abraham Lincoln, et LBJ et FDR. Et il n’a pas dit cela à Saturday Night Live. Il faut croire qu’après ces années à voler sur Air Force One, entouré par un personnel de partisans convaincus en adoration qui vous dit que vous faites un excellent travail, eh bien, cela pourrait suffire à vous faire perdre contact avec la réalité. Cette campagne touchera à plusieurs questions difficiles mais il y a un choix fondamental auquel nous faisons face. Le président a promis de transformer l’Amérique et il a passé les quatre dernières années à construire une société dominée par le gouvernement. Je passerai les quatre prochaines années à reconstruire une société d’opportunité menée par des gens libres et des entreprises libres.»

    Bien sûr, ni Rick Santorum ni Newt Gingrich n’ont signalé leur intention d’abandonner la course. L’ancien sénateur de Pennsylvanie semble notamment miser sur une victoire dans son État, qui tiendra une primaire le 24 avril. Mais Romney a consolidé hier son statut de favori pour affronter Obama en novembre. Il a désormais plus de la moitié des 1 144 délégués nécessaires pour décrocher l’investiture républicaine, selon les calculs de l’AP :

    Romney: 655 délégués
    Santorum: 278
    Gingrich: 135
    Paul: 51


    • il faut pas prendre ce veux de reduction de l’etat (et c’est la meme chose pour harper) pour des tendances libertaires quelqconques romney comme harper veut une socieete dominee par l’eglise , et ou la bible remplacerais la constitution , des mollah omar catho qui parlent “white” , mais faut pas se berner , c’est du pareil au meme , en fait a ce niveau je prefererais encore le mollah omar , lui au moins a le merite d’avoir un peut d’exotisme

      tom bombal mtl

    • “…non «à une société dominée par le gouvernement»…

      OUI à une société dominée par le capitalisme pur et dur,
      la consommation à tout prix et les lois du marché…
      l’entreprise privée non-réglementée… les *lobbys*…
      la finance… le pétrole… l’industrie pharmaceutique…
      le “complexe militaro-industriel”, la NRA et la Droite religieuse!!

    • >>Je passerai les quatre prochaines années à reconstruire une société d’opportunité menée par des gens libres et des entreprises libres.

      Une société menée par des entreprises libres…
      …de toutes réglementations limitant leur pouvoir sur le peuple.

      Comme si les entreprises n’avaient pas encore assez de pouvoirs… surréaliste et franchement hallucinant.

      @RH: il manque un petit “i” à passerai.

    • “…non à une société dominée par le gouvernement…”

      Absolument d’accord, comme l’est aussi la vaste majorité des américains.

      Un point vue que je ne me donnerai même pas la peine de défendre sur ce malheureux blog…

    • Le retour à la busherie !

    • Et Romney va se lancer dans quelques guerres saintes pour mettre de l’eau dans son “Bain”.

    • Il parle du travail historiquement bon de LBJ et de FDR, et pourtant les gens de son espèce méprisent ces deux administrations. Mais en grands hypocrites qu’ils sont, ils ne peuvent pas le dire trop fort parce que le peuple, lui, les a appréciés.

      “En ce qui concerne LBJ, je fais allusion au volet social de ses mandats.”

    • pbrasseur

      4 avril 2012
      08h18

      Un point vue que je ne me donnerai même pas la peine de défendre sur ce malheureux blog…
      - – - – - – - – - – - – - – - – –

      Merci d’éviter de venir souiller ce forum.

    • … non à «une société dominée par le gouvernement» …

      Pincer moi quelqu’un, mais fait-il par exprès pour dire de telles absurdités. Tu te présentes pour prendre la tête du gouvernement du plus puissant pays sur la planète et notre joyeux moineau vient nous dire une telle énormité. Il va donc prendre la tête du gouvernement pour l’abolir dans la minute qui va suivre. Je vais donc supposer que M. Romney lit des textes écrit par quelqu’un qui a l’intelligence d’une brique. Il faudrait que M. Romney arrête de dire de telles inepties car M. Obama n’aura plus de temps pour travailler tant il sera pris d’un ‘fou’ rire.

    • @rogiroux – 4 avril 2012 – 08h00
      …non «à une société dominée par le gouvernement»…

      et ‘oui’ au règne du: au plus fort la poche!

    • Non à une société dominée par le gouvernement mais oui à une société dominée par les services de renseignement, la police et l’armée. Je vois une contradiction flagrante dans le discours de la plupart des républicains “mainstream”.

    • Ma traduction libre des voeux de Romney :

      ”Quand allons nous enfin élire un gouvernement qui prend soin des intérêts des riches”

    • Nombre de fois dans son discours où Romney a mentionné le nom du président Obama : 16 ; Santorum : Zéro !

    • Commentaire de Gingrich, hier soir : « We cannot win on an etch-a-sketch platform that shows no principle or backbone».

    • Précision à 08h45

      Romney n’a pas mentionné le nom de Santorum une seule fois.

    • “non à «une société dominée par le gouvernement»”.

      Traduction libre : OUI à la mafia style Rizzuto sur la classe moyenne.

    • @quebeclove

      Il semble qu’il manquait un QUE dans votre phrase: le gouvernement prend déjà très bien soin des riches: il faut bien que ces impots et taxes servent à quelque chose.

      ”Quand allons nous enfin élire un gouvernement qui prend soin QUE des intérêts des riches”

    • Les pbrasseur de ce monde qui pensent connaître ce que veulent les américains ne semblent connaître que les plus cons d’entre eux: je connais plein d’américains qui pensent bien plus comme moi que comme pbrasseur et cie.

    • Autrement dit oui à une société où l’économie à la Wall-Mard règne en maître. Oui à la délocalisation des emplois les mieux rémunérés pour augmenter les profits sans taxes ni impôts des grandes corporations, oui aux bas salaires, à l’évitement fiscal dans les paradis fiscaux pour les plus riches .
      Ces mêmes profits non imposés qui reviennent tout bronzés par la suite de leur passage dans les banques off-shore, sous forme de prêts aux gouvernements pour financer la dette qu’ils créent eux-mêmes pour en collecter les intérêts. C’est pas beau ça?

      Tiens pour ceux que ça intéresse et qui prennent la peine de réfléchir voici comment les économistes atterrés expliquent la réduction du rôle des gouvernements et la déréglementation des marchés financiers ,des grands principes importés des États-Unis qui ont mis l’Europe à genoux et appauvri ses populations.

      Comment des gens comme Romney réussissent-ils à faire gober leurs bêtises à un fort pourcentage de la population et à lui faire croire que c’est pour son bien ? Une question de Q.I. sans doute et de martelage médiatique!

      http://atterres.org/page/manifeste-d%C3%A9conomistes-atterr%C3%A9s

    • Autrement dit oui à une société où l’économie à la Wall-Mard règne en maître. Oui à la délocalisation des emplois les mieux rémunérés pour augmenter les profits sans taxes ni impôts des grandes corporations, oui aux bas salaires, à l’évitement fiscal dans les paradis fiscaux pour les plus riches .
      Ces mêmes profits non imposés qui reviennent tout bronzés par la suite de leur passage dans les banques off-shore, sous forme de prêts aux gouvernements pour financer la dette qu’ils créent eux-mêmes pour en collecter les intérêts. C’est pas beau ça?

      Tiens pour ceux que ça intéresse et qui prennent la peine de réfléchir voici comment les économistes atterrés expliquent la réduction du rôle des gouvernements et la déréglementation des marchés financiers ,des grands principes importés des États-Unis qui ont mis l’Europe à genoux et appauvri ses populations.

      Comment des gens comme Romney réussissent-ils à faire gober leurs bêtises à un fort pourcentage de la population et à lui faire croire que c’est pour son bien ? Une question de Q.I. sans doute et de martelage médiatique!

      http://atterres.org/page/manifeste-d%C3%A9conomistes-atterr%C3%A9s

    • Ce qui me fait rire, c’est que ces mêmes Américains, qui sont soi-disant “emprisonnés” par les gouvernements, sont tous fous de la NFL, organisation sportive dont le modèle est 100% bolchévique! Plan quinquennal, redistribution des revenus, protection des petites franchises (Green Bay), règlementation extrême et sanctions en continu.

      @ pbrasseur

      On te l’a dit : d-é-m-é-n-a-g-e aux USA. Qu’attends-tu pour être heureux plutôt que te faire ridiculiser ici?

      Pierre Tremblay

    • Il n’y a pas de classe moyenne aux É-U, il y a seulement des millionnaires virtuels.

    • @austerlitz – 4 avril 2012 – 09h15
      Excellente observation de votre part sur la manière de fonctionner de la NFL qui fait pas mal plus de gagnants que de perdants.

    • Ce qui est ironique dans cette citation c’est que la société n’est présentement aucunement dominée par le gouvernement. Elle est entièrement dominée par les ‘entreprises libres’ et les banques. Ils font seulement tirer les ficelles des pantins politiciens.

      Pourquoi donc est-ce qu’une société dominée par le gouvernement refuserait de créer son argent et préférerait plutôt que ce soit fait par des banques privées à qui elle devra payer des intérêts pour absolument tout ses besoins d’argent et qui peuvent à tout moment lancer le pays dans une récession?

      Malheureusement, les démocrates d’Obama au bout du compte dirigés par le même monde et vont à la même place, ils empruntent juste un chemin plus lent et plus subtil que les Républicains qui eux préfèrent offrir le pays sur un plateau.

      Alors oui, qu’Obama gagne, question d’avoir un peu plus de temps pour que le monde se réveille avant qu’il ne soit trop tard…

      @austerlitz

      En fait il faudrait qu’il déménage au centre des USA. Ici à Boston il n’y aura pas une majorité du monde de son avis…

    • austerlitz 09h15

      Qu’est-ce qui vous fait penser qu’on veut de lui, ici?

    • C’est ridicule de réduire les USA à la dimension de la personne de Obama, Bush ou autres président.
      Obama gouverne les USA dans les limites rouges tracées par l’establishment américain.
      Et si Obama traverserait ces limites rouges, il y aura toujours un “Lee Harvey Oswald” ou une “Monica Lewinsky”

    • @ patccmoi & prettybrowneyes

      Moi, je l’installerais à Ciudad Juares, la “jumelle” mexicaine d’El Paso. Il verrait ce que c’est quand le gouvernement n’intervient pas du tout dans votre vie…

      Pierre

    • ““Un point vue que je ne me donnerai même pas la peine de défendre sur ce malheureux blog…” pbrasseur

      ===

      Traduction: Je veux pas me faire rouler dans la farine encore une fois. :)

      Jean Émard

    • Non à une société tout court. Place aux opportunistes.

    • Bof, ça suit sa logique (Romney) d’avoir accusé Obama concernant la hausse de l’essence, selon Romney, si on laisse les entreprises libres, le coût de l’essence va diminuer, pourquoi les prétrolières voudraient faire plus d’argent sur le dos du petit contribuable !!!????

    • brasseur n’est qu’un anarchiste !
      :)

    • @immigrant

      Obama est encore pire que Bush. Il a les mêmes patrons et selon la nouvelle législation qu’il met de l’avant on pourra bientôt être emprisonné aux États Unis pour une période de temps illimitée sans porter d’accusations parce qu’on soupçonne que vous pourriez peut-être commettre un crime au cours des 10 prochaines années.

      Le discours d’Obama :

      http://www.youtube.com/watch?v=8mPZlysCAm0&feature=related

    • «Non à “une société dominée par le gouvernement.”»

      Mais «OUI à une société dominée par la Religion!».

      Non mais quel rachitique du cortex, quel sous-développé de la matière grise, sa maison doit avoir des murs mous et son veston des manches qui s’attachent à l’arrière.

      Dire qu’y a du monde qui votent pour ça…

      Épeurant!

    • “brasseur n’est qu’un anarchiste !” q.terreux

      ===

      Les anarchistes acceptent les plantes vertes maintenant ? :)

      Jean Émard

    • Le gouvernement n’est ni plus gros, ni plus présent sous Obama qu’il l’était sous Bush Jr. L’enflure de l’état était déjà amorcée depuis Woodrow Wilson et a été une constante depuis les années 1950 et la Guerre Froide. Même Reagan, monsieur “je coupe dans les programme”, a augmenté massivement les dépenses et la dette nationale (+180%, c’est pas rien) grâce à sa croisade contre l’URSS, le financement de diverses guerillas, un programme spatial civil et militaire hors de contrôle.

      Assez curieusement, les seules années de croissance de la balance commerciale des États-Unis auront été les années Clinton. Évidemment, les Républicains interprètent cela comme “les bénéfices de l’ère Reagan” (sic) ou comme un effet de la “prospérité mondiale” (re-sic). On oublie que le gouvernement Clinton a savamment piloté des programmes de développement industriel (crédits R&D, etc) dans les secteurs en forte croissance, dont l’informatique.

      La seule véritable chose qui dérange les Républicains, leur obsession, le démon qui les hante: MEDICARE! À lire certains commentateurs, la Bible interdit Medicare, oeuvre du Démon, et le gouvernement implantera une puce d’obéissance civile dans tous les jeunes hommes pour les transformer en gays communistes (ou quelque chose du genre).

      Or, un soutien gouvernemental devient de plus en plus nécessaire, car les dépenses médicales des Américains augmentent 2x plus rapidement que leur revenu. Il y a quelque chose d’anormal, de pourri dans ce système médical mal encadré, où les professionnels de la santé et les assureurs privés se prennent des marges de profit énormes en profitant des malades et de leurs familles.

      H. Dufort

    • pbrasseur

      C’est bien beau de te draper dans ton supposé moral high ground, mais tu n’es meme pas capable de defendre l’alternative en laquelle tu crois.

      Si tu preferes te faire enc*ler par les grosses corporations plutot que le gouvernement, c’est ton choix. Si tu aimes te faire vendre des produits de consommations contenant toute sorte de produits toxiques sans que tu n’en sois informé, c’est ton choix. Si tu aimes ne pas avoir de recours lorsque les services pour lesquels tu paies une corporation, c’est ton choix. Si tu aimes qu’un corporation vienne sur le terrain voisin pour forer du gaz mais pollue ton eau et ton environnement, c’est ton choix. Et la list continue…

      A ce que je sache, lorsque ca vient le temps de defendre les droits des individus, ce ne sont pas les corporations qui le font: ce sont les gouvernements (la justice, c’est une des 3 branches du gouvernement si tu ne savais pas).

      Il y a 200 ans lorsque les grandes corporations n’existaient pas, il n’y avait aucune raison d’avoir un gros gouvernement dans toutes les spheres d’activités pour proteger les gens (en fait les consommateurs). Mais aujourd’hui c’est une obligation. Oh tu crois que tu es puissant devant des Exxon, Mobil, Dome et autres entités corporatives sans morale? C’est ca mon ti-gars; va prendre ton Quick…

    • Mon cheval ne connait qu’un programme social: celui du stampeede…
      Paul Laurendeau

    • Non à «une société dominée par le gouvernement» ?

      Mais oui aux consommateurs exploités par les prédateurs privés.
      C’est un message qui veut dire: Tasser le gouvernement pour que l’entreprise privé ou le capitalisme sauvage foure les consommateurs.

    • @bilomi – 4 avril 2012 – 11h01
      … ce ne sont pas les corporations qui le font: ce sont les gouvernements (la justice, c’est une des 3 branches du gouvernement si tu ne savais pas). …

      Bien parlé! J’ajouterais aussi la charte des droits et libertés.

    • Les Étatsuniens ont leurs extrémistes, nous les nôtres… Ils ont les Républicains évangéliques au discours tordu de religiosité maladive et nous avons les rouges qui se galvaudent dans un néo-communisme à la sauce du collectivisme où l’individu ne doit pas exister (les rouges nous le répètent ad nauseam depuis quelques semaines). Peut-on trouver un juste milieu? Juste le milieu, pas à gauche, pas à droite?

      Clairement, une société à la sauce républicaine est diabolique mais il ne faut pas prôner l’autre excès, c’est-à-dire l’enfermement du citoyen par la machine gouvernementale qui peut elle aussi devenir diabolique. Dénoncer Wall Mart autant que vous voulez, en autant que vous achetez tout dans une coop d’artisants ou de producteurs locaux; pas de dissonance cognitive dans le discours (”walk the talk”). Faut-il rappeler que ce “peuple écrasé par le capitalisme” comme vous dites trouve son compte dans les grandes chaînes (Wall Mart, Zellers et Target qui arrive bientôt)? Je ne pense pas que le peuple souhaite s’habiller dans l’unique magasin de vêtements drabes sous contrôle étatique, situation vécue par des centaines de millions de personnes au 20e siècle dans le bloc communiste. Toutefois, à bien réfléchir, peut-être que nous serions tous bien jolis habillés de vêtements monochromes verts comme ces petits Chinois de l’ère maoïste. Plutôt rouge, maintenant la couleur du Québec!

    • @veto36

      Tiens, le bonhomme sept heure vient de sortir…

    • @veto36

      Bon commentaire.
      On parle pas beaucoup de Costco, qui offre des conditions de travail plus avantageuses que son concurrent Wall Mart.
      Il faut aller à l’équilibre. Un gouvernement responsable oui, des citoyens responsables également. Il faut un gouvernement Pere ET Mere.

    • @veto36

      Oui, on sait que tous les pays qui ont la gratuité scolaire et des programmes sociaux développés ont également 1 seul magasin de linge contrôlé par l’état. C’est d’ailleurs la prochaine revendication des étudiants après la gratuité scolaire.

      Un juste milieu n’est pas nécessairement en plein au centre. Mais oui, il est surement à droite du communisme pure, ce que je n’ai vu pratiquement aucun ‘rouge’ demander…

    • ”Tasser le gouvernement pour que l’entreprise privé ou le capitalisme sauvage foure les consommateurs”

      …et les travailleurs. Ne l’oublions pas. Les requins du capitalisme sauvage et leurs ouailles sont contre les gouvernements qui protègent les travailleurs. Par exemple, les syndicats de patrons aimeraient bien qu’il y ait moins de contrôle en santé et sécurité. C’est bien connu, ils rêvent de revenir au temps ou on donnait une laveuse à une épouse d’un travailleur mort à cause de la négligence et de l’irresponsabilité du patron.
      Moins de règlementation veut aussi dire nivellement par le bas de la rémunération et des conditions de travail….question d’augmenter la richesse du 1%.
      Moins de règlementation veut aussi dire gâchis environnementaux poussés sous le tapis des générations futures…question d’augmenter la richesse du 1%.

      ”Dénoncer Wall Mart autant que vous voulez, en autant que vous achetez tout dans une coop d’artisants ou de producteurs locaux; pas de dissonance cognitive dans le discours (”walk the talk””

      Comme si le consomateur avait le choix. Les requins ont tout avalé. Certains parlent de libâââaârté mais moi, je parle plutôt d’ILLUSION de liberté. Nuance. Mais bon, les ”certains” ont bien le droit de rêver au fait qu’ils soient libres. Misère!

    • Décidement, la droite et la gauche ont leur propre définition du mot liberté.
      La droite parle de la libre entreprise et des libertés économiques.
      La gauche parle des libertés civiles et des droits.

    • Quand le peuple est souverain, une société “dominée” par le gouvernement est un bon signe.

      Quant à celle qui est “dominée” par les entreprises, on a vu le résultat avec G.W. Bush.

    • Romney a raison. Non au gouvernement !
      Votons Ron Paul.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2009
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité