Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 27 mars 2012 | Mise en ligne à 14h09 | Commenter Commentaires (40)

    «Obamacare» : des juges sceptiques

    Soixante membres du public ont pu obtenir des billets pour assister à l'audience d'aujourd'hui devant la Cour suprême. (Photo AP)

    Soixante membres du public ont pu obtenir des billets pour assister à l'audience d'aujourd'hui devant la Cour suprême. (Photo AP)

    Le gouvernement peut-il forcer la plupart des Américains à se doter d’une assurance maladie, sous peine de sanctions? C’est la question qui a été débattue aujourd’hui devant la Cour suprême des États-Unis à l’occasion de la deuxième journée d’audience sur la réforme phare de Barack Obama. Si l’on se fie à la plupart des comptes rendus, dont celui du New York Times, l’avocat du gouvernement, Donald Verrilli, a eu du mal à surmonter le scepticisme des juges les plus conservateurs de la plus haute juridiction américaine concernant la constitutionnalité de ce qu’on appelle le «mandat individuel».

    «Pouvez-vous créer du commerce dans le but de le réguler?» a demandé le juge Anthony Kennedy, interrompant rapidement la présentation de Verrilli, qui tentait de justifier le «mandat individuel» en invoquant la clause de commerce de la Constitution qui confère au Congrès le pouvoir de réguler le commerce.

    Le président de la Cour suprême, John Roberts, a demandé de son côté si le gouvernement pourrait invoquer la même clause pour forcer les citoyens à acheter des téléphones cellulaires pour faire face à toute urgence.

    Deux autres juges conservateurs, Samuel Alito et Antonin Scalia, ont affiché le même scepticisme (fidèle à son habitude, le cinquième conservateur du tribunal, Clarence Thomas, n’a pas pipé mot durant l’audience).

    Les questions des juges ne permettent évidemment pas de prédire quel sera leur verdict concernant la mesure clé de la réforme de la santé. Selon l’excellent SCOTUSblog, la survie du «mandat individuel» dépend probablement du juge Kennedy. S’il juge que la portée de cette mesure est limitée, il pourrait convaincre le juge Roberts à se joindre à lui et aux quatre juges progressistes du tribunal pour confirmer la constitutionnalité du «mandat».

    Le site TPM estime pour sa part que les juges Kennedy et Roberts se sont montrés plus sympathiques qu’hostiles à la position du gouvernement.

    Quoi qu’il en soit, la plupart des observateurs s’entendent pour dire que Paul Clement, l’avocat des 26 États plaignants, a eu le dessus sur Verrilli. Âgé de 45 ans, Clément plaide sa 58e cause devant la Cour suprême, un nombre record depuis 2000.

    On trouve ici la transcription des débats d’aujourd’hui.


    • Aux États-Unis, tout est politique. Il est impossible d’avoir un débat objectif dans ce pays, tant les gens n’en ont que pour leur profit personnel.

    • Si t’a pas les moyens de te payer une assurance on te met à l’amende.

      Bravo…

      Ce sont les compagnies d’assurances qui doivent jouir. Tu vas devoir te priver de manger pour te faire escroquer par ta compagnie d’assurance sinon c’est ton gouvernement qui va t’escroquer.

      Bienvenu au royaume du “si t’es riche t’es un héros. Si t’es pauvre, t’es mieux mort.”

    • @maddog

      Selon la réforme, ceux qui n’ont pas les moyens de s’assurer auront accès au programme Medicaid ou à une aide financière.

    • @richard.hetu

      Reste à voir comment les fonctionnaires définiront ça “avoir les moyens”. Au pays de l’oncle Sam ce sont les millionnaires qui font pitié.

    • Les Americains sont obliges d’avoir une assurance de responsibilite civile sur une voiture, et personne n’en fait de cas!

    • @maddog

      En fait ce n’est pas ceux qui n’ont pas d’argent qui auraient vraiment un problème avec ça. C’est un peu comme le programme des Prêts et Bourses au Québec. Il fonctionne super bien pour les étudiants de famille réellement pauvres (bon, ok, ils sortent quand même endetté, mais au moins ils ont l’argent pour leurs études). C’est pour le bas de la classe moyenne que c’est plus dur. Ils peuvent se le permettre en théorie, mais ça coupe significativement dans l’argent qui leur reste pour autre chose que s’habiller ou se nourrir. Donc aux US certains prennent la chance de ne pas s’assurer, et eux ne sont pas contents d’être ‘forcés’.

      Honnêtement, même s’il y a plusieurs points positifs au Obamacare, j’en comprends certains de ne pas vouloir être forcés de s’y joindre, comme je suis contre la vaccination forcée, ou n’importe quoi d’autre du genre qui empiêtre sur les droits personnels des individus.

      Le problème c’est que les compagnies d’assurances disent que c’est impossible pour elles de pouvoir couvrir les personnes à risque s’ils n’ont pas plus de personnes qui paient, donc il faut que la loi soit obligatoire pour tous si elles veulent pouvoir assurer le monde à risque.

      Le réel problème? Le système de la santé aux US est privé. Et bien loin d’avoir suivi la ‘loi du libre marché’ où la compétition fait chuter les prix, au bout du compte le système US est BEAUCOUP plus dispendieux par habitant que les systèmes de santé publics d’autre pays. Donc peut-être que ce que les compagnies d’assurances disent est vrai (encore là… est-ce que vraiment elles ne pourraient pas assurer les personnes à risque sans forcer tout le monde à s’inscrire réellement, ou si elles ne pourraient simplement pas le faire en continuant d’avoir des marges de profit croissantes énorme et en donnant des bonus de M$ à leurs cadres?).

      Je suis pas mal plus de gauche en général, mais sur ce point-ci j’avoue être plutôt ambivalent. Je déteste que le gouvernement ait un programme qui force tout le monde à payer de l’argent directement à des compagnies privées, même si le but derrière est louable. Ce n’est pas comme s’il n’y avait pas de lobbyisme ou de corruption entre les gouvernements et les compagnies privées, et c’est rarement uniquement dans le meilleur intérêt de la population que des décisions impliquant des cies privées et une quantité aussi énorme d’argent sont prises (en 4 ans au Mass j’ai déjà payé, en incluant la contribution de l’employeur, pas loin de 50k$ d’assurance-santé obligatoire. Je n’ai même pas mis les pieds dans un hôpital…).

      Curieux de voir quel sera le résultat, mais j’al l’impression qu’il y aura de réels perdants peu importe la décision. À mon avis la base de leur système de santé est simplement mauvaise, et le Obamacare essaie de faire de son mieux en travaillant à partir de ça mais tu ne feras pas de miracles quand tu pars avec de la bouette.

    • Je préfère le gouvernement me force à me doter d’une assurance maladie plutôt q’une compagnie privée qui rejettera mon assurance sous-prétexte que je suis prédisposé à ma maladie. De deux maux, il faut choisir le moindre. Je sais que les Américains sont allérgiques à toute imposition forcée mais si le gouvernement fédéral n’intervient pas, la rapacité des assurances privées poussera les Américains pauvres à une mort certaine.

    • “Le président de la Cour suprême, John Roberts, a demandé de son côté si le gouvernement pourrait invoquer la même clause pour forcer les citoyens à acheter des téléphones cellulaires pour faire face à toute urgence.”

      Why not, c’est Obama qui décide, quel grand homme !

      et ceux qui n’ont pas les moyens de se payer un cellulaire auront accès au programme Phonaid ou à une aide financière

    • Euh… les gens sont obligés d’acheter des détecteurs à fumée…
      Paul Laurendeau

    • “Le président de la Cour suprême, John Roberts, a demandé de son côté si le gouvernement pourrait invoquer la même clause pour forcer les citoyens à acheter des téléphones cellulaires pour faire face à toute urgence.”

      ==

      Son honneur fait le sophisme de la pente savonneuse. On pourrait s’attendre à mieux d’un éminent juge.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Pente_savonneuse

      Jean Émard

    • C’est excellent que les débats aient pris cette tournure.

      En effet, si les juges décidaient de maintenir Obamacare, les dretteux répuliban$ et autres fanatiques ne pourraient affirmer que la cour a constamment manifesté une attitude hostile envers leur point de vue, a donc affiché au départ son parti-pris et n’a pas fouillé en profondeur les arguments opposés.

      La décision finale n’est pas encore rendue…

    • maxg

      27 mars 2012
      15h17
      “Le président de la Cour suprême, John Roberts, a demandé de son côté si le gouvernement pourrait invoquer la même clause pour forcer les citoyens à acheter des téléphones cellulaires pour faire face à toute urgence.”
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

      Et quelle a été la réponse ?

      Vous l’ignorez, bien évidemment. Quoi de neuf ?

    • Je crois qu’il faut regarder tout cela sous un autre angle:

      Qu’arrive-t-il si une personne est malade et n’a pas d’assurance. Probablement qu’elle ne pourra pas payer. Qui devra assumer les problèmes sociaux engendrés par ces personnes sinon la société elle-même? Si la société doit assumer alors que la société oblige la personne à souscrire une assurance.

      Personnellement je préfère un système public à un système privé. Plus équitable mais hors propos ici.

      François Racine

    • Des pneus d’hiver, des sièges auto sécuritaires pour leur babis. Doivent payer pour leur permis de conduire, leur passeports…
      P.L.

    • J’avais prévu une décision 5-4, le juge Kennedy votant avec les non-conservateurs.

      Le juge-en-chef John Roberts peut s’ajouter ou remplacer Kennedy.

      Çà se joue dans un mouchoir.

      Il peut aussi y avoir un 5-4 en faveur des contestataires.

    • ***Le président de la Cour suprême, John Roberts, a demandé de son côté si le gouvernement pourrait invoquer la même clause pour forcer les citoyens à acheter des téléphones cellulaires pour faire face à toute urgence***

      Je ne peux pas croire que l’avocat du Gouvernement ait pu être embêté par une question aussi prévisible et trompeuse.

    • Il existe en effet de nombreuc cas où comme citoyen on se fait forcer la main par les différents paliers de gouvernement. Dans ce cas-ci toutefois, il s’agit strictement du gouvernement fédéral et de la Constitution. Il y a toutefois des précédents que les conservateurs n’aiment pas plus, comme Medicare et Social Security. Malheureusement, la Constitution est vieille de plus de 200 ans et réflète la perspective de cette époque, ce qui devient bien incomplet et insuffisant dans notre contexte d’aujourd’hui. L’interprétration de la Constitution devient alors plus politique et les conservateurs ont le dessus. On se souvient encore de Bush et de la Floride.

    • @M.Hétu: Clarence Thomas n’a pas “pipé mot”, un long dong de jeu de mots… lol

    • Voici la contribution des Association medicales au sujet du “individual mandate”, notamment The National Hispanic Medical Association:

      “The National Hispanic Medical Association weighed in on the Supreme Court’s health care debate Wednesday when it joined a number of medical groups in submitting a brief to the Supreme Court in support of the minimum coverage provision of the Affordable Care Act (ACA).

      The NHMA argues that the minimum coverage provision, also called the individual insurance mandate, is essential to the Affordable Care Act’s provision because it ensures that health insurance is available and affordable to the most people.

      Latino Group Weighs In on Supreme Court Health Care Debate : http://latino.foxnews.com/latino/politics/2012/03/27/latino-group-weighs-in-on-supreme-court-health-care-debate/#ixzz1qM7VDm9z
      L’article:

    • Un journaliste ultra-libéral du non moins libéral CNN a changé d’avis après deux jours:

      http://www.cnn.com/video/#/video/crime/2012/03/27/nr-toobin-mandate.cnn

    • @la douche

      Et Romney a flipfloppé combien de fois à propos de sa propre créature ?

      Mais c’est pas grave. C’est un dretteux. Il ne sait pas quand il ment ou quand il dit la vérité.

      On en a quelques uns comme lui qui viennent paranoïer.

    • “Un journaliste ultra-libéral du non moins libéral CNN a changé d’avis après deux jours” douche-froide

      Toujours dans l’anecdotique le dretteux : zimmerman est démocrate… un libéral change d’avis et ça devient un évènement…

    • Le juge Alito se demande si étant donné qu’il ne fait aucun doute que nous mourrons tous, l’État devrait peut être obliger les citoyens a contacter une assurance couvrant aussi les frais d’enterrement:

      http://www.youtube.com/watch?v=4xoj3fMeW8g

      Ce qui au fond aurait le même but que l’assurance d’Oblabla: forcer une partie de la population a payer pour une autre (et évidemment voter du bon bord)!

      Heureusement que les marxistes du blogue sont plus intelligents que deux juges de la SCOTUS…

      Ce que vous ne semblez pas comprendre c’est que la question n’est pas le problème de la couverture santé ou non, mais le pouvoir de l’État d’OBLIGER les citoyens a s’acheter une assurance au nom de la clause du commerce dans la constitution et forcer le monopole du fédéral dans la santé…

      Et là est la différence avec le RomneyCare: les États ont le droit d’instaurer les assurances qu’ils veulent; la preuve est que personne ne pense à mettre en doute la constitutionnalité du RomneyCare. Ce serait même excellent car ainsi les citoyens auraient le choix de subventionner (ou non) le type d’assurance maladie qu’ils préfèrent (quitte a déménager) et choisir la plus appropriée pour eux comme il le font pour leur assurance domicile ou auto.

      Et ne me parlez pas des pauvres et des vieux SVP, car eux sont couverts par Medicaid et Medicare.

      Mais il est aussi difficile de vous faire comprendre le concept de liberté qu’expliquer la couleur à un aveugle, car le lait du sein de Gouvernemaman bien que ayant peu de goût est garanti, sécuritaire, rassurant ET en plus payé par d’autres.

    • papadoc qui sort de sa caverne et se fait le haut-parleur dretteux en s’excitant le poil des jambes.

      Une ‘tite neuvaine avec ça ?

      C’est la cour qui va décider. Pas le papadoc.

      HéHéHé.

    • Sujet typique d’un blogue ÉU que je transmets pour information. On constate très vite que cette correspondance dérape .

      Le démocrate pose un question :

      If the gov’t can’t make me buy health care insurance then why have I been buying auto insurance all this time???

      Le républicain répond :
      Auto insurance covers the other driver in an auto accident that you cause. Liability is the only thing states require. State liability pays for the medical payments and property of the other driver. Health insurance is for you. Govt used to not care if you take care of yourself or not.

      Le démocrate poursuit:
      If you do not take care of yourself or if you put yourself in the hospital without insurance, everybody has to pay for you somehow…sometime. I like what everyone gets for coverage in Canada, in Switzerland and many other countries. I particularly like what preventative care offers everyone.

      Le républicain ajoute :
      …thats why we americans are allowed to think for ourselves – its called the land of the free.

      Le démocrate ajoute alors::
      What about social security/Medicare (insurance for everyone 65 years old and more)? We have to contribute… No?

      Le républicain réplique alors:

      We pay for medicare every paycheck. Thats our money as is social security. The same pay check which the governmemt figured out how to give it away. You work you get benifits – no work you suffer my opinio… dont penalize me to pay for their ignorance. By the way dont get me on my soap box my wife dont like that.

    • @douche_froide
      Ce journaliste, c’est Toobin. Il m’a donné la claire impression de papillonner sur un débat qui l’ennuie plus qu’autre chose.

      Lorsqu’il dit: en effet, “not acting in the mandate is not doing commerce”, je crois que Toobin s’emmêle tout simplement dans les termes “marché de la santé” et “marché de l’assurance-santé”. La différence est énorme et les justice l’ont très bien mis en relief.

      Voyez ce que le justice Kennedy répond laconiquement à 69:16, à Clement (69:7) qui insiste pour dire que “”every body is not in the health market” :

      “But they are in the market in the sense that they are creating a risk that the market must account for”. (Justice Kennedy)

      De 42:23 à 44:10, d’ailleurs le même justice Kennedy dit clairement: “He must choose to act or not to act”. …sous-entendu dans le marché des assurances. Ce qui fait dire à 69:16 au même Kennedy que le fait de choisir d’agir ou non selon le “mandate” en entrant ou non sur le marché de l’assurance ne change rien au fait que ce citoyen fait déjà partie du marché de la santé, avec tous les risques que cela occasionne à un améroicain que de vivre aux USA ou ailleurs dans le monde.

    • @drpapa
      Je pense que vous avez manqué la blague de circonstance du justice Scalia, qui est brillant en passant. Justice Scalia sait très bien que le Plan Obama concerne la vie, pas le après la mort. La santé c’est justement cette chose qui prévient de l’autre. Il a obtenu sa réponse d’ailleurs.
      …………..
      Vous ajoutez:
      “”mais le pouvoir de l’État d’OBLIGER les citoyens a s’acheter une assurance au nom de la clause du commerce dans la constitution et forcer le monopole du fédéral dans la santé…”

      Cette tirade est de vous surement. Car le Plan de Santé de Obama n’empêche nullement les États de créer leur propre programme de santé, comme c’est le cas au Canada. De plus, trouver moi une seule phrase du Plan ou des discussions des Justices qui donne clairement à entendre que Obama entend détenir “un monopole sur la Santé”. Avez-vous lu les quelque 100 pages des discussions avec les Justices? Robert comme Verrilli et les autres s’entendent sur le “mandate” comme légitime.

      Comme le general Verrilli l’a précisé continuellement, il s’agit d’un plan requérant de tous une adhésion à une assurance-santé, de telle sorte que quiconque qui ait une protection minimale, se voit épargné dans la mesure du possible des conditions préexistantes, des surprimes- surprises, un plafond annuels et/ou vie entière des prestations, ce qui peut ruiner bien des familles.

      Ce plan aura pour effet d’inviter ce marché de l’assurance-santé à se discipliner, d’inviter les joueurs de l’assurance à entrer eux-aussi dans le commerce sur des bases propices à une saine concurrence, notamment par des formulaires et procédures communes, l’adhésion à des mesures de base universelles, pour que les gens s’y retrouvent et n’aient pas à déménager, comme vous le suggérez, parce que leur état n’aurait que des types d’assureurs grippe-sous et ringards.

      Enfin, une opinion, je crois que les primes de l’ensemble des citoyens devrait connaître une réduction sensible, que les protections vont être deux fois plus effectives parce que clarifiées, qu’une fois le Pan Obama Care trouvé viable par la Cour Suprême, la majeure partie de la population va respirer et dans les jours suivants nombre d’entre eux vont avoir l’agréable surprise de recevoir des soins de santé de qualité et de valeur pour une fraction de ce qu’il en aurait coûté auparavant.

      Ce qui est particulier à la Santé, voire unique, c’est le fait qwu’il s,agit non seulement du bien humain le plus précieux, mais aussi et surtout que lorsque vous avez besoin de soins de santé d’urgence ou d’importance, vous êtes précisément dans la pire posture de discussion ou de négociation, que ce soit avec un assureur, que ce soit avec un réseau hospitalier. Lorsqu’on devient malade, lorsqu’on est atteint gravement d’un cancer, d’un trouble cardiaque, on tombe rapidement à 12 ans d’âge mental et on se préoccupe de guérir, pas de discuter assurances, ni pérorer sur l’admissibilité, l’universalité, “l’affordability” et le mérite d’un plan ou d’un autre.

    • Onbo,

      Peut-etre vous l’avez deja ecoute… Il s’agit d’un clip interessant: Zake Emanuel conseiller de la Maison Blanche sur le mandat individuel
      http://www.msnbc.msn.com/id/3096434/#46894442

    • Je prend cette opportunité, sur le présent sujet du blogue pour vous exposer ce qui suit. Vous pouvez lire ce commentaire ou l’ ignorer :
      -un couple , lui est âgé de 60 ans, elle est âgée de 57 ans. Ils possèdent 3 petits condos en habitent un , en louent 2 . Comme tous les américains , ils ont 2 autos et leur bâteau(petit)
      -Lui peut pas pratiquer son métier à cause d’un mal de dos chronique, il doit payer une assurance santé qui lui coûte près de 1200.$/mois
      -Elle, a vendu son petit salon de coiffure , on lui a enlevé un tumeur à une jambe et elle est retournée au travail pour payer une assurance qui lui coûte 1000$/mois
      -Les 2 autos et le bâteau sont à une hauteur de 600$/mois
      -les 3 condos sont assurés ”flood, meuble et immeuble” et ils doivent payer 500$/mois
      Coût total des assurances mensuelles 3300$/mois, faut dire que le bâteau et eux sortent pas souvent !
      On peut facilement comprendre pourquoi ils paient pas beaucoup d’ impôt. Comme ils disent ”on assume nos choix ” Vous , vous payez des impôts aux gouvernements , nous on paie des primes d’assurances aux cies d’assurance
      ”land off the free” free pour gratuit!! j’en doute. Free pour liberté! c’est ce qu’ils défendent.

    • Tiens Spector qui dans une certaine facon regrette le support qu’il a donne le support a certains juges de la Cour Supreme notamment Alito!
      http://www.msnbc.msn.com/id/3096434/#46882299

    • Les ÉU possèdent les meilleurs hôpitaux au monde , leurs médecins sont excellents, les soins sont excellents cependant il faut savoir que leur médecine fonctionne à deux et même trois vitesses. N’entre pas qui veut dans les meilleures hôpitaux et n’a pas accès qui veut aux meilleurs médecins . Consulter l’OMS pour les statistiques sur la santé, beaucoup devancent les ÉU dans le classement
      Les ÉU se classent très loin derrière la France et autres pays Européens qui ont des systèmes universels / privés . Le QC tend vers ces systèmes qui sont inconnus aux ÉU. Les ÉU ignorent ces systèmes parce qu’ils ne viennent d’eux.
      le système de santé des ÉU est financé par le privé et plus une personne est riche plus ces qualités de soins augmentent. Pour un citoyen moyen vaut mieux être soigné au Canada(QC) pour un pauvre , c’est encore plus vrai!!!!

    • @jrcm.t Privé ? Euh, en fait, les dépenses en santé au privé représentent 55% des dépenses totales. Le reste (45 %) sont des dépenses publiques. Au Qc c’est environ 68 % public / 32 % privé. Et ce 32 % représente un part plus grande que dans à peu près tous les pays Européens.

    • Public and Private Health Expenditures, By Country (2007)

      CountryExpenditures Total (millions)

      Expenditures Per Capita

      Percent Public Expenditures

      Percent Private Expenditures

      Czech Republic

      11,386

      1,141

      85.2

      14.8

      Denmark

      28,994

      5,550

      84.5

      15.5

      Norway

      32,451

      7,354

      84.1

      15.9

      Iceland

      1,857

      5,964

      82.5

      17.5

      Sweden

      39,344

      4,495

      81.7

      18.3

      United Kingdom

      224,672

      3,867

      81.7

      18.3

      Ireland

      19,030

      4,556

      80.7

      19.3

      France

      277,231

      4,491

      79.0

      21.0

      New Zealand

      11,797

      2,790

      78.9

      21.1

      Germany

      334,221

      4,209

      76.9

      23.1

      Italy

      176,553

      3,136

      76.5

      23.5

      Austria

      35,788

      4,523

      76.4

      23.6

      Finland

      18,984

      3,809

      74.6

      25.4

      Spain

      117,483

      2,712

      71.8

      28.2

      Poland

      25,571

      716

      70.8

      29.1

      Hungary

      9,901

      1,019

      70.6

      29.4

      Canada

      138,482

      4,403

      70.0

      30.0

      Australia

      79,150

      3,986

      67.5

      32.5

      Slovak Republic

      5,532

      1,077

      66.8

      33.2

      Switzerland

      46,114

      6,108

      59.3

      40.7

      Korea

      61,932

      1,362

      54.9

      45.1

      United States

      2,098,107

      7,290

      45.4

      54.6

      Mexico

      58,455

      567

      45.2

      54.8

      *Total Expenditures and Per Capita Expenditures in US$ at 2007 exchange rate.

    • Désolé pour le tableu … je tentais de le formater et WP l’a publié.

      Voir ici vers le bas de la page pour la part publique / privée des dépenses en santé.

      Il y a de ces mythes qui ont la vie dure !

      Voici les dernier de la liste en terme pourcentage publique / privé des dépenses santé:
      Canada 138,482 4,403 70.0 30.0

      Australia 79,150 3,986 67.5 32.5

      Slovak Republic 5,532 1,077 66.8 33.2

      Switzerland 46,114 6,108 59.3 40.7

      Korea 61,932 1,362 54.9 45.1

      United States 2,098,107 7,290 45.4 54.6

      Mexico 58,455 567 45.2 54.8

    • prettybrowneyes
      merci du lien. ;)

    • _cameleon_
      – qualité des services de santé : classement, France 1, Canada 30, États- Unis 37 donc beaucoup de pays sont devant le Canada et plus encore devant les ÉU. Je ne crois pas qu’on doit comparer le QC et les ÉU entre eux, moi je compare avec les 29 premiers pays qui ont des ratios (%)publics élevés et beaucoup plus élevés que les ÉU

    • @jrcm.t Alors faut-il conclure que la qualité de soins pour l’ensemble de la pop. semble être inversement proportionnelle à la part privé ? Le Canada tient le haut du pavé à ce chapitre, après la Suisse, la Corée, les USA et le Mexique.

      Mais notez bien le cout, aux USA on dépense presque deux fois plus per capita, alors qu’au Mexique presque huit fois moins.

    • les soins de santé aux ÉU sont facturés. Medicare qui est leur système de santé publique est facturable. Une personne de 65 ans et+ qui bénificie de medicare doit payer +/- 200$/mois pour être assuré par les 2 plans de base A,B. Pour les autres plans et +, ils paient des montants additionnels assez importants. Donc il faut savoir que les ÉU paient et pour le privé et pour le public, en fait ils entretiennent deux systèmes de santé.
      pourquoi croyez-vous que les Québeçois reviennent toujours au QC ? 1) par choix 2) qualité de vie lorsque leurs revenus baissent.

    • @jrcm.t Exactement. Et la classe moyenne doit payer leur part des 45 % des dépenses publiques, et en plus payer le gros prix pour s’assurer au privé.
      En plus, selon le modèle néo-libéral de la privatisation des profits et de la ’socialisation’ des coûts, tout ce qui n’est pas rentable/couteux(personnes âgées / démunis), est refilé au public. Alors que la partie payante (et les profit$), est ‘gobée’ par le privé.
      Pas surprenant qu’il leur en coute beaucoup plus cher que partout ailleurs, pour offrir un service très inégal, et proportionel à l’épaisseur du porte-feuille du patient.
      Quand la santé est une marchandise comme une autre.
      Très peu pour moi que ce modèle ou tout est marchandise, y compris la santé et l’éducation , et offert aux plus offrants.

    • Cette controverse à propos de l’obligation de souscrire à une assurance ‘privée’ (subventionné dans bien des cas … ) ne fait que renforcer ma conviction que le modèle à payeur unique: les fonds requis pour prendre soin de la santé de la population et assurer un revenu minimum décent pour les vieux jours de nos ainés, sont prélevés à même les impôts et taxes, est le meilleur moyen pour favoriser l’équité et minimiser les couts.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2012
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité