Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Archive du 6 mars 2012

    Mardi 6 mars 2012 | Mise en ligne à 19h01 | Commenter Commentaires (42)

    «Super mardi» : chaude lutte en Ohio

    Mitt Romney a remporté les primaires de Virginie, du Vermont et du Massachusetts, alors que Rick Santorum a enlevé les primaires du Tennessee et d’Oklahoma. Newt Gingrich a été déclaré vainqueur en Georgie.

    Romney et Santorum se livrent une chaude lutte en Ohio.

    Ohio (après le dépouillement de 89% des voix) :

    Santorum 37,6%
    Romney 37,3
    Gingrich 14,7
    Paul 9,3

    Tennessee :

    Santorum 42%
    Romney 28
    Gingrich 20
    Paul 8

    Georgie :

    Gingrich 48%
    Santorum 23
    Romney 21
    Paul 6

    Lire les commentaires (42)  |  Commenter cet article






    Mardi 6 mars 2012 | Mise en ligne à 16h07 | Commenter Commentaires (72)

    Iran : Obama dénonce la rhétorique républicaine

    Barack Obama a tenté de calmer le jeu sur la question iranienne lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche. (Photo AFP)

    Barack Obama a tenté de calmer le jeu sur la question iranienne lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche. (Photo AFP)

    Accusé par les républicains de mollesse face à l’Iran, Barack Obama a mis au défi ses critiques de présenter aux électeurs leurs arguments en faveur de frappes militaires. Je cite une des déclarations du président lors de sa conférence de presse à la Maison-Blanche plus tôt cet après-midi :

    «Ce nest pas un jeu. La seule chose que nous n’ayons pas fait (pour empêcher l’Iran d’acquérir l’arme nucléaire) est de déclencher une guerre. Si certains de ces gens pensent que nous devons déclencher une guerre, qu’ils le disent et qu’ils l’expliquent au peuple américain.»

    Faisant allusion aux discours belliqueux de Rick Santorum et Mitt Romney devant l’AIPAC ce matin, Obama a ajouté :

    «Il n’y a pas de doute que ceux qui suggèrent, ou proposent, ou font résonner les tambours de la guerre, devraient expliquer clairement au peuple américain ce que seraient les coûts et les bénéfices (d’une attaque contre l’Iran).»

    Dans son discours devant l’AIPAC, Santorum a accusé Obama de pratiquer une politique d’apaisement face à l’Iran. Quant à Romney, il a déclaré que «la seule chose respectée par les tyrans et les brutes est notre détermination, appuyée par notre force et notre volonté à nous en servir».

    Obama a répété devant les journalistes qu’il voulait continuer à miser sur les sanctions économiques et la diplomatie avant de recourir à la force pour empêcher l’Iran d’acquérir l’arme nucléaire.

    Lire les commentaires (72)  |  Commenter cet article






    Mardi 6 mars 2012 | Mise en ligne à 14h14 | Commenter Commentaires (17)

    «Super mardi» : l’heure des prédictions

    Dix États tiennent des scrutins aujourd'hui dans le cadre de la course à l'investiture républicaine. (Photo Reuters)

    Dix États tiennent des scrutins aujourd'hui dans le cadre de la course à l'investiture républicaine. (Photo Reuters)

    Avant de partager vos prédictions pour le «Super mardi», je vous invite à lire cette analyse de Nate Silver sur l’impact que pourraient avoir les résultats des dix scrutins de la journée sur la récolte des délégués de chacun des candidats à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de 2012.

    Comme l’explique Silver, Mitt Romney finira probablement la journée avec le plus grand nombre de délégués. Mais il faudra vraisemblablement attendre les résultats des primaires de l’Ohio et du Tennessee, où Rick Santorum pourrait remporter le vote populaire, avant de savoir si l’ancien gouverneur du Massachusetts aura ni plus ni moins réussi à liquider ses adversaires ou s’il devra lutter encore plusieurs semaines pour mettre fin aux doutes sur sa victoire éventuelle.

    Les dix États qui tiendront des scrutins mettront en jeu 437 délégués (il en faut 1 144 pour remporter l’investiture républicaine). Voici un des tableaux que Silver publie dans son blogue sur le nombre de délégués que chacun des candidats pourrait remporter :

    fivethirtyeight-1-blog480

    Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité