Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Archive du 2 mars 2012

    Vendredi 2 mars 2012 | Mise en ligne à 20h35 | Commenter Commentaires (33)

    La citation du jour

    «Je dirai seulement ceci : ce n’est pas le langage que j’aurais employé.»

    - Mitt Romney, candidat à l’investiture républicaine pour la présidence, réagissant ce soir à la tempête soulevée par l’animateur de radio conservateur Rush Limbaugh, qui a traité de «pute» et de «prostituée» Sandra Fluke, une jeune étudiante de l’université de Georgetown qui défend la politique de l’administration Obama sur le remboursement des moyens de contraception.

    Lire les commentaires (33)  |  Commenter cet article






    Vendredi 2 mars 2012 | Mise en ligne à 16h02 | Commenter Commentaires (22)

    Le sondage du jour

    Dix États tiendront des scrutins le 6 mars dans le cadre de la course à l’investiture républicaine. Mais aucun d’entre eux n’attire autant l’attention que l’Ohio, État baromètre par excellence, où Rick Santorum jouit d’une légère avance, selon un sondage de l’Université de Quinnipiac publié aujourd’hui :

    Santorum 35%
    Romney 31
    Gingrich 17
    Paul 12

    Lire les commentaires (22)  |  Commenter cet article






    Vendredi 2 mars 2012 | Mise en ligne à 12h51 | Commenter Commentaires (157)

    Rush Limbaugh et la «pute» de Georgetown

    Sandra Fluke, étudiante en droit, et Rush Limbaugh, animateur de radio.

    Sandra Fluke, étudiante en droit, et Rush Limbaugh, animateur de radio.

    Je n’ai pas encore écrit sur la tempête soulevée par les dernières grossièretés de Rush Limbaugh. Il m’arrive souvent de m’auto-censurer de la sorte, histoire de ne pas assombrir davantage le portrait de plus en plus troublant de la droite américaine. Mais cette histoire est devenue incontournable à la suite des appels au boycottage de l’émission de l’animateur de radio conservateur et de la critique formulée aujourd’hui par le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner.

    De quoi parle-t-on? Des mots «pute» et «prostituée» qu’a utilisés Limbaugh pour parler de Sandra Fluke, étudiante en droit à l’Université de Georgetown. Âgée de 23 ans, Fluke s’est vue récemment refuser la chance de participer à une audition organisée par le président républicain d’une commission de la Chambre des représentants et portant sur la politique de l’administration Obama sur le remboursement des moyens de contraception.

    Fluke a plus tard expliqué que des étudiantes de Georgetown devaient débourser jusqu’à 1 000$ par année parce que les plans d’assurance-santé de l’institution jésuite ne couvraient pas les moyens de contraception. Mercredi, Limbaugh a réagi ainsi à la sortie publique de l’étudiante :

    «Qu’est-ce que cela fait d’elle? Cela fait d’elle une pute (slut), n’est-ce pas? Cela fait d’elle une prostituée. Elle veut qu’on la paie pour avoir des relations sexuelles. Elle a tellement de relations sexuelles qu’elle ne peut se payer des contraceptifs.»

    Le lendemain, après que des démocrates eurent demandé qu’il présente des excuses à Fluke, Limbaugh en a remis. Aux femmes qui demandent que leurs moyens de contraceptifs soient remboursés, il a suggéré de tourner des vidéos pornographiques et de les diffuser en ligne pour assurer que les contribuables en aient pour leur argent.

    Le fabricant de matelas Sleep Train est devenu le premier annonceur à abandonner Limbaugh à la suite d’une campagne en faveur du boycottage de son émission qui prend de l’ampleur sur Twitter. Pro Flowers et eHarmony ont de leur côté annoncé sur Twitter qu’ils repensaient leurs liens avec l’émission de Limbaugh.

    Quant à Boehner, il a fait savoir qu’il trouvait «déplacés» les propos de Limbaugh.

    Fluke a été invitée à réagir à la controverse ce matin par l’émission Today de NBC :

    Visit msnbc.com for breaking news, world news, and news about the economy

    P.S. : Le Sénat a rejeté hier un amendement qui aurait permis aux assureurs et aux employeurs d’exclure les moyens de contraception de leurs plans d’assurance-maladie pour des raisons religieuses ou morales. La réforme du système de santé de Barack Obama les oblige désormais à inclure la contraception dans leurs plans.

    P.P.S. : Barack Obama a passé un coup de fil à Fluke pour lui apporter son soutien.

    Lire les commentaires (157)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité