Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 29 février 2012 | Mise en ligne à 13h48 | Commenter Commentaires (37)

    Un match nul au Michigan?

    Rick Santorum a brandi un morceau de schiste hier lors d'un discours après les primaires du Michigan et d'Arizona. (Photo Reuters)

    Rick Santorum a brandi un morceau de schiste hier lors d'un discours après les primaires du Michigan et d'Arizona. (Photo Reuters)

    L’équipe électorale de Rick Santorum affirme aujourd’hui que la primaire du Michigan s’est soldée par une égalité. Selon le directeur de campagne de Santorum, John Brabender, l’ancien sénateur de Pennsylvanie récoltera la moitié des 30 délégués mis en jeu dans cet État où Mitt Romney a obtenu hier le plus grand nombre de suffrages.

    Il faut savoir que les délégués du Michigan sont répartis en fonction des résultats des candidats dans chacune des circonscriptions électorales de l’État. Les candidats se voient décerner deux délégués dans chaque circonscription où ils ont remporté plus de suffrages que tous leurs rivaux.

    Le camp Santorum revendique donc la victoire dans la moitié des circonscriptions du Michigan.

    En Arizona, l’autre État qui tenait une primaire hier, tous les 29 délégués seront alloués à Romney, le vainqueur.


    • Si c’est vrai, c’est inquiétant pour Romney. Il est pas sortie du bois.
      Plus de popcorn et on regarde le cirque aller.

    • Quoi? Encore du faux suspense comtre mon cheval?
      Paul Laurendeau

    • De toute façon, l’un au l’autre, un vrai cirque en effet.
      Ces gens là n’ont donc aucun amour propre !

    • Honnnn! Tout ça pour ça, les deux ont gagné ou les deux ont perdu.

      Ça va être long. Le super mardi ne règlera pas le problème, surtout avec la bataille de l’Ohio, qui semble s’avérer brutale.

      http://andrewsullivan.thedailybeast.com/2012/02/all-eyes-on-ohio.html

    • @M. Laurendeau

      Votre cheval ressemble de plus en plus à une picouille! ;)

    • Un match de nuls au Michigan?

    • Intéressant quand on compare avec les primaires du Michigan de 2008…

      «On January 15, Romney won the Michigan primary taking 39% and 24 delegates.[56] He collected over 325,000 votes, more than any candidate in any primary up until that point.»

      Wiki

    • @maddog 14 h 20

      ;))

    • @candela

      La façon d’attribuer les candidats au Michigan a changé entre 2008 et 2012 suite à la pénalité que le parti républicain avait attribué à cet état pour avoir devancé ses primaires en 2008. Le parti démocrate avait même empêché tout délégué d’être nommé en 2008.

    • @lizzie

      Merci de la précision.

      Mais au final, il va se retrouver avec moins de délégués qu’en 2008, non ?

    • @candela

      Oui, mais la méthode de calcul ne se compare pas du tout.

    • Un match de nul surtout

    • “Votre cheval ressemble de plus en plus à une picouille! ;)”

      Et Obama a un tourneur de lasso…
      P.L.

    • yes ! un match nul ! je suis plus riche de 40$ !

    • @lizzie

      Je vais donc étudier çà de plus près. ;)

    • @gadur 15h27

      20$ mettons… :-)

    • Mitt Romney (mon cheval) se préparant hardiment, avec son équipe, pour le Super Mardi:

      http://ca.news.yahoo.com/video/world-22186928/dramatic-horse-rescue-in-australia-28461778.html

      À voir absolument. Son épouse est poignante.
      P.L.

    • La course se joue entre un Mormon et un Catho fondamentaliste…

      Un épisode de Twilight Zone est plus réaliste!!

    • @M. Laurendeau 16 h 03

      Excellent portrait.

    • Pour ceux qui veulent voir venir : Calendrier des primaires et règles d’attribution des délégués.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Republican_Party_presidential_primaries,_2012

    • Le commentaire de Heileman est toujours savoureux.
      Notez l’humour de sa conclusion:

      Qui dit en gros: “Romney peut bien avoir évité une balle au Michigan, mais la chambre n’est pas vide et Santorum a le doigt, quand il n’est pas occupé à faire pivoter son arme dans notre direction à nous, pauvres pécheurs, sur la gachette…”

      http://nymag.com/daily/intel/2012/02/heilemann-how-romney-did-just-enough-but-no-more-in-michigan.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+nymag%2Fintel+%28Daily+Intelligencer+-+New+York+Magazine%29

      merci Lizzie pour le lien.

    • @onbo 16 h 48

      Comme on dit “Y’a pas de quoi!” J’essaie toujours de mettre des liens pour que les gens puissent se faire une opinion sur mes commentaires ou pour apporter un point de vue. Contente de voir que certains les lisent. ;)

    • @candela 16 h 31

      Il ne faut pas oublier la tactique de Paul pour gagner des délégués lors des caucus.

      “Just ask the Ron Paul campaign, which explained how they got all the delegates from three counties they lost:

      In one precinct in Larimer County, the straw poll vote was 23 for Santorum, 13 for Paul, 5 for Romney, 2 for Gingrich. There were 13 delegate slots, and Ron Paul got ALL 13.

      In a precinct in Delta County the vote was 22 for Santorum, 12 for Romney, 8 for Paul, 7 for Gingrich. There were 5 delegate slots, and ALL 5 went to Ron Paul.

      In a Pueblo County precinct, the vote was 16 for Santorum, 11 for Romney, 3 for Gingrich and 2 for Paul. There were 2 delegate slots filled, and both were filled by Ron Paul supporters.

      In these counties, Ron Paul came in 2nd, 3rd, and 4th (last), but they got ALL of the delegates from these counties. In the county that Paul came in last, both of his voters became the only delegates, in spite of the fact that all the other candidates got 15-times more votes. When there aren’t well organized activists like the Ron Paul campaign, what happens? The actual Republican voters leave, and process is left to party insiders who give us people like Dede Scozzafava.

      None of these states actually pick nominees for Governor or Senate or anything like that via caucuses. They only use the caucus to magnify their power when it comes to picking President. is that right?

      http://www.redstate.com/soren_dayton/2012/02/26/time-to-end-caucuses-for-president/

    • “La victoire de Romney au Michigan est loin d’être écrasante – il a obtenu 41% des suffrages contre 38% pour Rick Santorum”

      Il reste donc 21% à Paul et Gingrich. Vont-il recevoir une quantité proportionelle de délégués ?

      Je ne comprends pas comment Santorum pourrait réclamer la moitiée des délégués. Combien de délégués auraient alors Romney, Paul et Gingrich ?

    • @babelfish

      Relisez le billet à la suite duquel vous posez cette question.

    • Romney gagne un certain momentum avant le super mardi où 437 délégués et 10 états sont en jeu. Newt devra défendre son état de la Géorgie, peut-être le Tennessee et l’Arkansas s’il veut rester en vie. Mitt peut compter sur le Massachusets et le Vermont. L’Ohio est un must pour Santorum. N’oublions pas l’état de Washington et ses 43 délégués le 3 Mars (probablement Romney).

      Romney a inondé le Michigan avec pleins d’annonces, surtout négatives (en fait, chaque annonce négative était immédiatement suivie d’une vantant Mitt). Santorum s’est peut-être tiré dans le pied en exhortant les Démocrates à voter pour lui dans le but de dérailler Romney au Michigan. Cela n’a pas plu à plusieurs Républicains qui lui auraient donné une chance.

    • @babelfish

      Au Michigan, deux délégués sont attribués à chacun des gagnants des districts électoraux (il y a 14 districts). Si Newt et Paul n’ont pas gagné de district, ils n’ont pas de délégués. Chaque état a sa manière de distribuer les délégués. Certains ne se “bâdrent” pas, ils les donnent tous au gagnant.

    • @babelfish

      Je dois dire que chaque équipe a son compteur de délégués, pas évident pour personne.

    • M. Hêtu, je pense que vous vouliez dire “un match de nuls”, n’est-ce pas???

    • La question qui tue: Lequel des deux est le plus ridicule? (si vous préférez: Lequel saurait le mieux diriger les Républicains?)

    • @emilefl

      Les quatre.

    • Les cinq leçons apprisent depuis le début de cette course Républicains à la maison blanche. http://www.washingtonpost.com/blogs/the-fix/post/five-lessons-learned-from-the-republican-presidential-race/2012/02/29/gIQA7SvniR_blog.html

    • @M. Laurendeau

      Ce n’est pas pour tourner le fer dans la plaie, mais même la droite n’aime pas votre picouille. ;)

      “When you have a candidate few people really like, whose support is a mile wide and an inch deep, whose raison d’etre (a 4am fancy word) is fixing an economy that is fixing itself without him, and who only wins his actual, factual home state by three percentage points against a guy no one took seriously only two months ago, there really is little reason for independent voters in the general election to choose him if the economy keeps improving.

      Seriously, putting it bluntly, conservatives may not like Barack Obama, but most other people do. And when faced with a guy you like and a guy you don’t like who says he can fix an economy that no longer needs fixing, you’re going to go with the guy you like.

      If Republicans in Washington are not panicked and trying desperately to pull Bobby Jindal in the race tomorrow, or someone like him, the party leaders must have a death wish.Mitt Romney continues to run an uninspiring campaign only able to win by massively outspending his opponents to tell voters how much worse the other guys are. That may work in the primary, but it will not work in a general election where the President of the United States won’t be outspent 5 to 1.

      Three percentage points. In his home state. In his wife’s home state. In the state his father served as Governor. Three percentage points against a guy few took seriously two months ago and who just three weeks ago no one expected to give Romney a run for his money in Romney’s home state.

      And this is our nominee — a guy who can only win in states with a home state advantage, New Englanders and New England transplants, and Mormoms.”

      http://www.redstate.com/erick/2012/02/29/three-percent/

    • Une autre article interessante sur la course Répiblicaine à la maison Blanche. Je cite un passage interessant. ” But as Tuesday’s narrow escape in his home state proves, Romney’s dream of quick closure has faded. Even if he wins the nod, he’s been severely damaged. As a result, the next 90 days may be the most interesting we’ve seen in presidential politics in a generation.”
      http://www.washingtonpost.com/opinions/an-election-ripe-for-an-independent-candidate/2012/02/29/gIQAG6M0hR_story.html

    • Ça ne change rien. Romney a une bonne avance. De gagner ou perdre l’état c’est une question de marketing. Et de le déclarer deux jours après n’a pas d’impact. C’est qui CNN a déclaré gagnat le soir même qui compte.

    • Merci Lizzie et M. Hétu, j’ai compris maintenant.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2011
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité