Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Archive du 25 février 2012

    Samedi 25 février 2012 | Mise en ligne à 15h37 | Commenter Commentaires (167)

    La citation du jour

    «Le président Obama veut que tout le monde en Amérique aille au collège. Quel snob!»

    - Rick Santorum, candidat à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de 2012, soulevant son auditoire du Michigan avec un nouvel angle d’attaque contre l’occupant de la Maison-Blanche.

    Lire les commentaires (167)  |  Commenter cet article






    Samedi 25 février 2012 | Mise en ligne à 13h34 | Commenter Commentaires (17)

    Romney : gros discours, petite foule

    Mitt Romney a prononcé un discours économique au Ford Field de Detroit hier. (Photo AP)

    Mitt Romney a prononcé un discours économique au Ford Field de Detroit hier. (Photo AP)

    Mitt Romney a prononcé hier un important discours sur l’économie au Ford Field de Detroit, un stade pouvant accueillir 65 000 personnes. Or seulement 1 200 personnes étaient présentes dans l’enceinte caverneuse pour entendre le prétendant républicain à la Maison-Blanche, ce qui a poussé les médias américains à parler davantage des sièges vides que du contenu de l’allocution, comme on peut le lire dans cet article.

    Selon l’équipe électorale de Romney, le Detroit Economic Club a choisi le lieu du discours de l’ancien gouverneur du Massachusetts après avoir réalisé que la salle originale (pouvant accueillir 700 personnes) était trop petite.

    Les médias ont également fait tout un plat d’une réponse spontanée de Romney à un membre de l’auditoire qui lui demandait pourquoi il était le candidat républicain le plus susceptible de battre Barack Obama. En s’écartant dangereusement du sujet, le fondateur de Bain Capital a déclaré que sa femme Ann conduisait «une couple» de Cadillacs SRX, une réponse qui a ramené sur le tapis le sujet de sa richesse dans un État qui en arrache sur le plan économique.

    Romney avait égrené au cours de la semaine ses nouvelles propositions économiques, contribuant peut-être au traitement désinvolte que les médias ont réservé à son discours. Ces propositions incluent une réduction de 20% de l’impôt sur le revenu, le transfert de la gestion des programmes d’aide sociale aux États et la privatisation de services offerts dans le cadre du programme d’assurance-santé Medicare.

    Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






    Samedi 25 février 2012 | Mise en ligne à 10h23 | Commenter Commentaires (108)

    L’Iran et la bombe : la CIA doute…

    Alors que les tambours de la guerre se font entendre en Israël et dans certains milieux aux États-Unis, le New York Times fait aujourd’hui état dans cet article du consensus des agences du renseignement américain selon lequel il n’existe encore aucune preuve concrète de l’intention de l’Iran de se doter de l’arme nucléaire. Je cite dans le texte un passage de cet article :

    At the center of the debate is the murky question of the ultimate ambitions of the leaders in Tehran. There is no dispute among American, Israeli and European intelligence officials that Iran has been enriching nuclear fuel and developing some necessary infrastructure to become a nuclear power. But the Central Intelligence Agency and other intelligence agencies believe that Iran has yet to decide whether to resume a parallel program to design a nuclear warhead — a program they believe was essentially halted in 2003 and which would be necessary for Iran to build a nuclear bomb. Iranian officials maintain that their nuclear program is for civilian purposes.

    Les critiques israéliens et européens de la CIA estiment que l’agence de renseignement est devenue beaucoup trop prudente dans ses analyses après le fiasco des armes de destruction massive en Irak. David Kay, qui a dirigé les vaines recherches de la CIA pour trouver des ADM en Irak après l’invasion américaine de 2003, estime de son côté que le renseignement américain n’a pas une présence suffisante en Iran pour pouvoir tirer des conclusions éclairées.

    Lire les commentaires (108)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2011
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité