Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 28 octobre 2011 | Mise en ligne à 17h05 | Commenter Commentaires (59)

    Congédiée pour avoir participé à une manif d’OWS

    La journaliste Caitlin Curran, le 15 octobre, à Times Square.

    La journaliste Caitlin Curran, le 15 octobre, à Times Square.

    Le 15 octobre, Caitlin Curran, journaliste à l’émission radiophonique matinale The Takeaway diffusée sur WNYC et Public Radio International, a participé avec Will, son ami de coeur, à une manifestation du mouvement Occupy Wall Street à Times Square.

    Will devait brandir une affiche inspirée d’un article paru sur le site web de la revue The Atlantic Monthly, alors que Caitlin devait rendre compte sur son fil Twitter des réactions des autres manifestants. Quand Will s’est fatigué de porter la pancarte, la journaliste l’a brandie à son tour brièvement mais assez longuement pour qu’un type prenne une photo d’elle et la publie sur son propre compte Twitter.

    La photo de Curran a connu une diffusion virale sur le web après avoir été publiée sur le site de Boing Boing. Le patron de la jeune journaliste a été l’un des nombreux internautes à la voir sur internet. Deux jours après la manif, il congédiait Curran pour grave violation de l’éthique journalistique, comme celle-ci le raconte dans cet article dont je cite un extrait dans le texte :

    We live in an age where I can carry a sign expressing a non-partisan, seemingly inarguable message at a peaceful protest, unknowingly have my photo taken and disseminated around the world, and subsequently be fired as a result, all within a matter of days. What are the implications of this for a democracy founded on free speech ideals?

    Très bonne question.


    • En effet, très bonne question! Apparemment, pour certains, le mot démocratie est un concept vide de sens et s’ils ont un peu de pouvoir, ils vont l’exercer nonobstant tout le reste.

    • C’est comme Harper qui se présente à l’international comme un grand défenseur de la démocratie, mais qui a tout fait pour réprimer les manifestations pacifiques (sauf provocateurs en cagoule, qui sait peut-être payés par des amis du PC) lors du G8/G20.

    • Il a fait cela en tant que citoyen et non dans le cadre de son emploi. Il a donc le droit d’exprimer son opinion, d’autant plus qu’elle ne touche pas explicitement à son employeur (il n’y a donc aucun préjudice direct ou indirect pouvant être raisonnablement invoqué).

    • La Ministre Christine St-Pierre, lorsqu’elle était journaliste à Radio-Canada, fut congédie pour avoir exprimé son support à nos troupes en Afghanistan.

    • Vision personnel:
      Elle a le droit de manifester si elle le veut.
      Elle a le droit de faire croire que ce n’était pas partisan.
      Elle a le droit de brandir une pancantre qui n’est pas du tout factuelle et faire croire que c’est un message ‘inarguable’ (la dessus, elle prend vraiment les gens pour des cons par contre…).

      Et son employeur a aussi le droit de la congédier, ou non.

      Et les auditeurs/lecteurs ont le droit de trouver sa partisanerie déplacé, ou non.

      Bref, tout le monde a le droit de faire ce qu’il veut. Et tous doivent accepter les conséquences. En ce sens, je ne vois aucun problème de part et d’autre dans cet histoire.

      Bravo à cette journaliste d’avoir appuyer un mouvement qui lui tenait à coeur même si son ‘explication’ est très peu habille. Maintenant, qu’elle se trouve un autre job question de ne continuer de faire partie du 53%…

    • C’est effectivement une faute journalistique.

      @therichrocco

      Elle a supporter ces idiots utiles des US ? Alors elle méritait aussi son congédiement :)

    • @bloganon – 28 octobre 2011 – 17h18
      Je disais ci-dessus que pour certains le mot démocratie est un concept vide de sens et il n’y aucun doute qu’Harper fait partie du ‘certains’. Ce concept ne veut absolument rien dire pour lui, dans son univers, il n’y a qu’un concept, son idéologie qui date des dinosaures :-(.

    • internet : outil de surveillance par excellence

    • therichrocco

      28 octobre 2011
      17h25
      La Ministre Christine St-Pierre, lorsqu’elle était journaliste à Radio-Canada, fut congédie pour avoir exprimé son support à nos troupes en Afghanistan.
      - – - – - – - – - – - – - – - –

      Vous êtes d’accord ou pas ?

    • @therichrocco

      Aux dernières nouvelles, Christine St-Pierre n’avait pas été congédiée, mais suspendue de Radio-Canada, et elle avait demandé à être réaffectée ailleurs qu’à Ottawa. Elle avait d’ailleurs elle-même reconnue qu’en tant que journaliste, même si elle avait écrit le texte en question en tant que citoyenne, elle avait outrepassé les limites.

    • Perso, je pense qu’un journaliste doit toujours se montrer neutre et objectif.

      Voilà pourquoi cnn et faux news sont délaissés pour AJ English et BBC NEWS World

    • Que faire du faux journalisme de Fox News ?

    • Il me semble qu’un journaliste, en général, ça ne doit pas donner d’opinion mais doit relater les faits. Pourquoi? Parce qu’on veut la nouvelle la plus brute possible, sans déformation due à la lentille/biais/opinion du journaliste. Enfin, en principe …

      Un chroniqueur ou un éditorialiste, c’est différent. On veut son opinion, sa vision des choses … sur papier !!!

      Enfin bref, je ne sais pas si elle était journaliste ou éditorialiste. Par contre, une chose est certaine. Les politiciens sont biaisés, les entreprises aussi, tout comme les syndicats. Si on veut une démocratie qui marche, surtout une presse objective, il nous reste un dernier rempart qui est l’objectivité du journaliste.

      Devoir décrire une manif et y participer … Je sais pas, c’est comme si vous écoutiez un compte-rendu du congrès libéral à la tivi et que vous vous rendiez compte, quelques jours plus tard, que le dit journaliste fait du bénévolat dans ses temps libres pour le PLQ. Méchant conflit d’intérêt!! Pour quelqu’un qui est supposé nous informer objectivement, quelle perte de crédibilité! Or la crédibilité, c’est un très actif important pour tout média qui se respecte …

      En somme, elle a fait une bourde majeure d’éthique journalistique.

    • She’s cute. She won’t have any trouble finding something else.

    • Il y a eu un cas analogue il y a deux semaines environ avec un directeur d’information à Rad-Can.

    • Il ne faut pas s’en faire : la plupart vont relever de nouveaux défis que ces mises à pied enjolivent d’avantages intéressants chez le nouvel employeur.

      La personne n’est plus un “nobody”.

    • Pourtant ce qui est écrit sur la pancarte est vrai.

      De toute facon l’éthique journalistique ne veux plus rien dire.
      C’est rendus que les journalistes se forcent pour parler de niaiserie sans jamais aller au fond des choses.
      Pis quand ils y en qui disent les vrais affaires, ben ils se font menacer de mort ou crisser a la porte.

      On appelle ca du divertissement…

    • @al.capone – 28 octobre 2011 – 17h47
      On demande aux journalistes d’être neutre et objectif dans le cadre de leur travail. En dehors de celui-ci, pourriez-vous m’expliquer pourquoi ils ne peuvent prendre position ? Autrement dit, l’employeur contrôle a droit de regard sur la vie privée des journalistes. Je suis loin d’aimer cette idée.

    • @vincent_b

      http://fr.canoe.ca/divertissement/tele-medias/nouvelles/2006/09/08/1814426-jdm.html

      Je suis d’accord qu’un(e) journaliste doit préserver en public sa neutralité, même lorsqu’il(elle) exprime son opinion personnelle.

      Cependant, comme on peut voir ici, cela semble causer un bien plus grand scandale lorsque l’on sanctionne les journaliste de gauche, que le contraire.

    • @apocalypse

      Est-ce si difficile de ne pas montrer ses positions politiques en dehors de sa sphère familiale et privée ?

      C’est pour ça que CNN et Fox News attirent les mouches. Aucune crédibilité et professionnalisme. Par ailleurs Sun Tv en arrache.

    • Je ne suis pas tout à fait certain dans cette histoire de qui a raison et de qui a tort…

      Toutefois, vous vous souvenez ce discours qu’on entend souvent à l’effet qu’il faut faire attention aux photos de nous qui peuvent se retrouver sur les réseaux sociaux, car notre employeur (ou futur employeur) peuvent y avoir accès? Ça.

    • Dorénavant elle réfléchira à au moins 2 reprises avant de poser un geste irresponsable comme celui ci. Il ne lui reste plus qu’à se chercher un nouvel employeur. Les vrais pauvres ne peuvent se donner le luxe d’occuper wall street ou le victoria square à Montréal, ils sont trop occupés à se chercher une job ou quelque chose de quoi vivre. Ce mouvement n’est qu’une rencontre de hippies bourgeois qui font semblant de se préoccuper du sort des pauvres, alors que ce n’est pas du tout le cas.

    • Tiens, une mesure digne des états totalitaires: congédiée pour délit d’opinion. À moins que ce ne soit pour solidarité conjugale par un bel après-midi d’automne. Une décision tatillonne extrême. Aberrant!

      Et si elle s’était fait photographier assistant à un évènement sportif, l’aurait-on congédiée pour promotion d’une activité à but lucratif ?

      Ah non, j’ai trouvé! Il aurait fallu la prendre en train de manger de la moutarde Dijon, ce qui aurait été vu comme une position pro-Obama et comme une pub pour la dite moutarde!

      OWS n’est pas comme le Tea Party; il n’en a pas la connotation politique. C’est d’abord un mouvement moral basée sur des valeurs d’honnêteté et de justice. Aurait-on idée de congédier un journaliste assistant à un meeting religieux ?

      Il y a plein de chroniqueurs et de journalistes économiques qui opinent ex cathedra dans les organes de propagandes des possédants sans encourir la moindre sanction!

      Que faisaient André Arthur, Jeff Filion, Gilles Proulx et des dizaines d’autres, sinon prendre position idéologiquement et publiquement ? Très objectif! Le truc ? Ce ne sont pas des journalistes, ce sont des artistes…

      Décidément, les possédants et, en l’occurrence leurs laquais, tiennent absolument à se faire botter le derrière!

      Au pire des pires, l’employeur aurait pu simplement rappeler que son employée avait été photographiée dans le cadre d’une activité légitime. Une chose est sûre, son manque de jugement nous confirme qu’il est mûr pour le privé à but lucratif. Là où règne bien sûr l’objectivité la plus totale…

    • si ca peut faire réfléchir tous les bien-pensant qui veulent faire interdire les foulards/masques lors de manifestations

    • therichrocco

      28 octobre 2011
      18h05

      Cependant, comme on peut voir ici, cela semble causer un bien plus grand scandale lorsque l’on sanctionne les journaliste de gauche, que le contraire.
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - -

      Donnez-nous un beau cas de journaliste dretteux que ses patrons dretteux ont congédié et qui n’a causé aucun «grand scandale» comme vous le dites avec tant d’à-propos.

    • Le plis drôle sont les “journalistes” de Faux News qui pètent des choches aussitot qu’ils sont devant des invités athées :D

    • Si pendant que Caitlin Curran brandit la pancarte ça commence à brasser autour d’elle et que la police arrête tout le monde, que va-t-elle faire?

      Elle va sortir sa carte de journaliste et dire qu’elle n’était pas une manifestante?

      En fait, cette histoire montre simplement que les jeunes diplômés de journalisme ont tellement eu le cerveau lavé par des bons sentiments qu’ils n’arrivent pas à faire la différence entre faire sa job sérieusement et le monde des calinours.

    • @krash

      “Elle a le droit de brandir une pancantre qui n’est pas du tout factuelle et faire croire que c’est un message ‘inarguable’ (la dessus, elle prend vraiment les gens pour des cons par contre…).”

      Preuves? Parce que la journaliste me semble beaucoup plus crédible que vous.

    • C’est comme la “gaffe” de Sormany. Elle a été imprudente. Un journaliste ne devrait pas afficher publiquement son opinion en dehors des médias.

    • @germanicus 19h18

      “Si pendant que Caitlin Curran brandit la pancarte ça commence à brasser autour d’elle et que la police arrête tout le monde, que va-t-elle faire?
      Elle va sortir sa carte de journaliste et dire qu’elle n’était pas une manifestante?”

      Si ses actions se sont limitées à porter paisiblement une pancarte durant une démonstration, je ne vois pas pour quelle raison les policiers décideraient de procéder à son arrestation… et ce, qu’elle soit journaliste, étudiante ou chômeuse.

      Ou est-ce que vous ètes en train d’insinuer que vous trouver normal que la liberté de parole soit désormais criminalisée ?

    • @latour 19h36

      “Un journaliste ne devrait pas afficher publiquement son opinion en dehors des médias.”

      Son opinion ?
      Avez-vous pris la peine de lire sa pancarte ?

      Son texte débute par: “It’s wrong to…” puis poursuit avec une énumération d’actes criminels.
      Ce qu’elle semble dire, grosso modo, c’est qu’on devrait respecter (et appliquer) les lois.

      C’est une “grave violation de l’éthique journalistique” que de revendiquer que les lois soient repectées ? Apparemment oui… dans le cas des lois qui visent les 1%. Si Mme Curran avait plutôt tweeté ou écrit dans un éditorial que les manifestants de OWS sont tous des hippies drogués qui veulent pas travailler et qui défèquent sur le perrons des gens normaux, je suis certain qu’elle n’aurait pas été congédiée. Si en plus, elle avait illustré son article avec la photo d’un policier qui embrasse un bébé, on l’aurait nommée employée du mois… et aucune question par rapport à son éthique journalistique…

      The lefty liberal media strikes again !

    • @stag223: quel commentaire répugnant.

    • @krash

      Il n y a rien de faux dans tout ce qui est écrit sur la pancarte.
      Renseignez-vous avant de parler des MBS.
      Les agences de notation s’en sont sorties sans gravité alors qu’elles ont commises une erreur majeure d’évaluation justement parce qu’elles ont invoquées qu’il était impossible de noter ces “pools” d’hypothèques.

    • @Therichrocco, faux! Elle a été suspendue pour quelques temps, pas congédiée! Nuance!

    • Occupation et Free Speech ne font pas bon ménage.

    • avant de congédier des journalistes qui agissent en leurs noms personnels, moi je congédierais des profs d’université qui désinforment à tour de bras sur le web…

    • Le marché de l’emploi est très difficile aux État-Unis en ce moment et ça profite aux employeurs. Pourquoi un employeur s’encombrerait d’un employé embarrassant quand des dizaines de CV désespérés attendent sur leur bureau? Je travaille dans le milieu de santé en Californie et malgré la demande forte en personnel, les gens acceptent beaucoup de sacrifices car ils sentent qu’ils sont très volatiles. Le moindre écart face à la ”philosophie de l’entreprise” peut être très couteux.

    • Il n’y a rien de plus subjectif que l’objectivité journalistique…qu’elle fasse un procès à son patron!

    • Techniquement, il y a faute journalistique. Elle était en “mission commandée”.

      Par contre, cela ne mérite pas un congédiement, au pire, c’est une suspension.

    • @legorf

      Tellement d’acord avec votre message…amen!

    • Décision politique…NPR (radio publique donc subventionnée) est sous une pression énorme, les parties de droite l’accusent d’être une radio de propagande à la solde du gouvernement (donc démocrate depuis 3 ans et pour encore au moins une autre année…) et puisque les manifestants sont plus souvent qu’autrement associés aux Démocrates, les dirigeant de NPR ne voulaient pas la laisser passer celle-là…NPR ne peut se permettre les mêmes “largesses” que Fox par exemple.

    • La religion principale aux US of A, celle qui prime sur toutes les autres, celle dont le slogan principal «In God We Trust» est écrit sur son papier liturgique, cette religion suprême, c’est le CAPITALISME.

      TOUTE personne qui s’inscrit en faux contre cette religion, qui s’y oppose, qui la critique, qui ne démontre pas sa complète foi au Dieu Dividende, toute personne de cet acabit est une personne suspecte, hérétique et mérite l’excommunication, le congédiement et si on laissait faire… le bûcher…

      Quand tu vas contre le Dieu Piasse, subis-en les conséquences.

    • À partir de quel moment une personne qui n’occupe pas un poste d’élu ne peut exercer son droit de citoyen?

      La fameuse liberté américaine est une farce.

    • @nininou

      Vous savez pas lire ?

      De toute manières qui a déjà cru à l’honnêteté des merdias ? Une fois de plus ca prouve qu’ils sont à la solde de la finance. Voyons donc virer une journalistes juste pour ca ? J’imagine pas si elle aurait une pancarte qui fait référence au conflit israelo-palestinien comme a pu s’en rendre compte gilad atzmon.

    • “Ethique journalistique”

      Elle a été suspendue pour manquement grave à “l’éthique journalistique” ..?

      Exprimer une opinion ? Parceque elle était au travail (donc sur du temps “payé”) ?

      Parceque une journaliste n’a pas le droit d’exposer publiquement ses positions politiques ?

      Quelqu’un devra m’expliquer parceque le journalisme d’opinion est devenu Roi et Maître. Il me semble bien que les Lapierre, Dutrizac et autres, bien que j’aime bien leur travail en général, donnent amplement leurs opinions sans qu’on leur demande …

    • La droite se veut la défenseure de la liberté d’expression, mais elle est contre lorsqu’il sagit d’exprimer des opinions à la leur, comme le démontre les interventions multiples de droite en sa défaveur… 2 poids, 2 mesures.

      C’est ridicule d’appuyer ses patrons, qui n’agisse que par partisannerie, sans considérations professionnelle.

    • @ganesha95

      C’est une routine pour ce troll de sortir de tel inepties. C’est un concours à savoir lequel aura l’air le plus stupide… Vive internet.

    • Si on la laisse exprimer librement son opinion un jour arrivera où on la surprendra en train de faire bouillir des crapauds…

    • @ legorf 17:47

      Ou cet autre exemple, vous êtes journalistes a RC et vous faites une entrevue de fond (lire complaisante) avec le cheuf Bernard Landry et quelques semaines après vous vous présentez candidat pour le PQ, et vous vous appelez Drainville

    • @kelvinator

      “La droite se veut la défenseure de la liberté d’expression, mais elle est contre lorsqu’il sagit d’exprimer des opinions…”

      Il faut savoir différencier liberté d’expression et neutralité journalistique. Si madame veut faire de l’opinion, qu’elle le fasse mais, le journaliste, le vrai, donnera toujours les deux côtés de la médaille.

      @nininou

      “faux! Elle a été suspendue pour quelques temps, pas congédiée! Nuance!”

      N’empêche qu’elle fût sanctionnée et qu’au départ, il était question de congédiement.

    • @therichrocco 8h16

      Donc, selon vos dires, il faudrait congédier tout le staff de FOX et de CNN qui ne donnent toujours qu’un côté de la médaille, soit celui de l’extrême-droite économique dont les théories économiques ne réussiraient que dans le monde des calinours?
      Vous avez raison! Il n y a aucun vrai journaliste à cette chaîne.

      P.S. le code d’éthique implique qu’une personne n’a pas le droit de faire passer des messages en se présentant comme employé de telle ou telle compagnie (ou en arborant l’uniforme). Mais le droit à l’opinion est inaliénable tant que ladite opinion est exprimée à titre personnel.

    • Il y a pourtant tellement de *journalistes* qui n’ont même pas besoin de pancarte pour afficher leur partisanerie et leurs partis prit dans les médias actuels. Croire à la neutralité médiatique ressemble tellement à croire au Père Nouelle, on voudrait tellement que se soit réalité et véridique dans tout les cas.

      Ce cas me rappelle tellement la couverture médiatique lors de l’invasion de l’Irak, la majorité des journalistes terrain étaient des *freelance* pendant que ceux de nos grands médias rapportaient de leur chambre d’hotel, bien assis devant leur tivi ou étaient les célèbres *embeded* Je me fous que les journalistes dont je lis les articles prennent position si le contenu de ce qu’ils avancent reste véridique, ce qui est totalement le cas dans cette situation.

      Vraiment édifiant qu’un congédiement se fasse sur la base d’un événement isolé et non sur l’ensemble du travail de cette journaliste. Allo la gradation des sanctions pour la peine capitale .

    • C est un peu comme notre super Kadir lancant des godasses a Busch et faisant de l embargo a un commercant d articles Israeliens

    • @-alexandre-

      C’est qu’il y a une différence entre l’animation et le journalistique. Seulement CNN et tout particulièrement la FOX n’en avise pas vraiment leur auditeurs, d’où la confusion des genres qu’ils laissent planer….

    • @ -alexandre-
      Oui je suis renseigner.
      Je dit pas que c’est nécéssairement faux. Mais c’est pas nécéssairement vrai. C’est davatange une prise de position qu’une série de faits. Par ex:
      1. C’est pas nécéssairement mauvais des MBS rempli de loans douteux. Tout dépend comment on effectue le tranching. Supposons qu’on ne rate que le top 10% de la tranche AAA, il faut 90% de défaut pour atteindre la AAA. Bref, tout dépend comment on construit le produit.
      2. Les AAA soit dit en passant n’ont jamais été en défaut. Ils ont perdu de la valeur, vrai, mais n’ont pas été en défaut. Et le credit rating agencies doit évaluer les risque de défaut: pas le risque de valeur
      3. Le fait de dire que les gens ’savaient’ est surment la chose la plus misleading. On ne peut pas prouver s’ils savaient ou non, c’est vrai. Mais si ils savaient véritablement, alors pourquoi les banques continuait d’ACHETER ces titres… Ils auraient du juste faire l’origination et, pour la division sur le buy side, ne jamais prendre position… Si les banques savaient, croyez vous qu’ils auraient eu autatn de faillite de ce type de banques?…. …. Perdre autant d’argent, c’est un peu le signe que le consensus financier ne croyait pas que les hypohtèeque ferati défaut en ces proportion.
      4. Les clients savaient TRÈS bien ce qu’ils achetaient… Les achateurs sont souvent les même que les orginateurs. Et sinon, ce sont ou bien des hedge fund ou bien des gros fonds de pension et, parfois, des entrerprises. C’est pas des ‘Ptit-Joe’: ils sont très conscient de ce qu’ils achetaient.
      5. Jamais au grand jamais ils vont prendre les loans avec le plus grand défaut de paiment. C’est ridicule car ca nuit à leur profit. L’orginateur a intérêt à garder le plus de valeur résiduel possible sur ces produits pour faire du $.

      Bref, son commentaire est pas ‘prouvable’ ni d’un coté, ni de l’autre. Mais si on regarde juste l’intérêt des originateur, ça prend pas beaucoup de temps à réalier qu’ils n’avaient aucune intérêt financier à agir de la sorte… Contrairement à ce que tous les nouveaux ‘experts’ de MBS/CDO qui ont lu 2-3 articles sur les journeaux a grand tirage et wikipedia mais qui ne comprennent aboslument rien des ces produits veulent croire…

    • @ marcosamson
      Voilà le problème. Les gens trouvent les journaliste crésible pour expliquer cette crise. Et écarte les financiers du reverse de la main. S’il est vrai que les financiers sont en ‘conflit d’intérêt’, les journaliste, eux, je comprennent pas plus que M et Mme Tout le Monde la nature de ces produits, de cette crise, ou même les différents métiers sur Wall St.

      C’est un peu comme demander à un journaliste politique des questions sur

      Je dit pas qu’il faut écarter la vision des journaliste. Je dit juste que considerer un journaliste plus crédible par ça simple fonction vs. ceux qui connait le domaine en question par qu’ils y travaillent est pas l’action la plus brillante du dernier siècle.

    • C’est ça, la lumière, ça attire les bibittes

      maintenant définissez la lumière et les bibittes comme il vous plaira

      mais si la lumière est obscurcie par des nuées de bibittes
      vous pouvez encore choisir votre noirceur, parce que la lumière ne sera plus…

    • @bloganon

      “C’est comme Harper qui se présente à l’international comme un grand défenseur de la démocratie, mais qui a tout fait pour réprimer les manifestations pacifiques (sauf provocateurs en cagoule, qui sait peut-être payés par des amis du PC) lors du G8/G20″

      Avant de raconter des âneries documentez vous un tant soit peu!

      C’est le gouvernement provincial LIBÉRAL de Dalton McGuinty qui a “inventé” une loi fictive pour piétiner le droit de manifestation pacifique de milliers de citoyens (la loi des “6 mètres”) avec la coopération enthousiaste des forces de police de Toronto du maire Blair. J’aime croire que ceci a contribué à la défaite de son “dauphin” aux élections qui ont suivi.

      Il y a même eu une enquête publique qui a condamné tant le gouvernement que les forces de police.

      On attend encore des excuses de McGuinty ou de Blair. Plusieurs poursuites sont en cours.

    • Oups, j’ai inversé les noms, Blair était le chef de la police. Le maire à l’époque du G20 était David Miller.

      Lui non plus ne s’est jamais excusé pour la répression des manifestations.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2009
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité