Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 26 octobre 2011 | Mise en ligne à 10h59 | Commenter Commentaires (64)

    Référendum sur le statut de l’oeuf humain fécondé

    Le Mississippi est le théâtre d'un nouveau combat sur l'avortement. (Photo The New York Times)

    Le Mississippi est le théâtre d'un nouveau combat sur l'avortement. (Photo The New York Times)

    Doit-on accorder à l’oeuf humain fécondé le statut de personne? C’est la question à laquelle les électeurs du Mississippi devront répondre le 8 novembre dans le cadre d’un référendum qui pourrait faire des petits aux États-Unis.

    Comme on peut le lire dans cet article du New York Times, une demi-douzaine d’États américains, dont la Floride et l’Ohio, songent à soumettre à leurs électeurs une question semblable qui vise à amender leur constitution et à condamner l’avortement et certaines formes de contraception comme étant un meurtre.


    • Ce serait donc maintenant un meurtre de tuer un amas de cellules non différenciées? Ça devient un peu extrème…

    • Ça va permettre de faire plus d’enfants qu’on enverra se faire tuer dans les guerres impérialistes pour le plus grand profit des corporations, du complexe militaro-industriel, des compagnies de pétrole et de la finance.

      Logique non ?

    • Wow on est qu’en 2011 et on dirais déja que le 21ême siècle est celui de la régression.

    • Avancez en arrière !

      On pourrait aussi demander par référendum s’ils souhaitent le retour de l’esclavage…

    • Moi je pense qu’on devrait revenir à la base et interdire carrément la masturbation. Ben quoi, toutes ces moitiés d’humain gaspillées, c’est criminel.

    • @cjulie

      Ouais!! Accusation de génocide.

    • @cjulie

      Excellent point, vous devriez leur proposer un amendement, pas mal sûr que pas loin de la moitié serait pour…

    • Il faudra peut-être éliminer le mot “iota” du dictionnaire tant qu’à y être.

    • Le plus pathétique, c’est que c’est la religion plus que la raison qui influence les pro-vie dans ce débat. La foi en un zombie qui marche sur l’eau est le principal argument de ceux-ci.

      Il ne faut en aucun cas interrompre une vie, même si celle-ci n’est pas vraiment commencée et aucunement consciente, mais faire crépiter des adultes biens vivants sur une chaise électrique, flinguer des centaines de milliers d’étrangers pour s’accaparer leur pétrole et condamner un enfant à la misère, la pauvreté et éventuellement à une vie de crime (et terminer soldat ou exécuté sur une chaise) ne les font pas sourciller le moins du monde.

      C’est une morale à géométrie variable sans la moindre vision à moyen ou long terme. La logique des simplets et des simplistes.

    • Allons au bout de cette idée…

      Il faut interdire la naissance, car au bout de 75 ans, c’est une condamnation à mort assurée…

      7 milliards d’humains et ces résidus du moyen âge n’ont toujours pas compris.

      Pauvre espèce humaine.

    • L’oeuf fécondé s’appelle blastocyste et c’est le premier stade de développement de l’embryon. Jusqu’au 5ème jour, 60% des blastocystes s’atrophient spontanément et sont éliminés lors de la menstruation. Sans oublier qu’environ 15 % des embryons ( avant 12 semaines ) avortent spontanément et, dans la majorité des cas, sans que la mère en ait eu conscience.

      J’en déduis donc que le plus grand tueur de bébés est … la nature

    • Donc, le stérilet va être illégal!

    • Excellente initiative!

      La journée où on donnera des droits au foetus, il faudra aussi penser à créer une *police des ovaires* qui devra mener une enquête judiciaire pour chaque femme victime d’une fausse couche afin de déterminer sa responsabilité – criminelle ou pas! – dans la perte de l’embryon.

      Au nom des droits du foetus, une femme victime de viol et/ou d’inceste qui devient enceinte ne pourra pas se faire avorter. Pas plus qu’elle ne pourra terminer la gestation d’un foetus affligé d’une malformation physique importante ou d’une tare génétique grave.

      Le foetus a des droits ou il n’en a pas!!

      Dans les faits, donner des droits au foetus reviendrait à interdire et recriminaliser purement et simplement la pratique de l’avortement, peu importe les circonstances. Les femmes qui voudraient passer outre devraient probablement être enfermées dans un camp de *grossesse forcée* pour s’assurer qu’elles n’iront pas se faire avorter illégalement et clandestinement.

    • Plusieurs Américains (dont Romney) ne comprennent pas que ca inclus la pilule contraceptive! C’est ridicule.

    • Si je comprends bien, l’humain ne peut pas décider d’avorter, mais le Grand Zombie Barbu Qui Marche Sur L’eau lui à le droit de décider qu’un enfant ne doit pas naître?

      Et à observer le nombre d’ovocytes fécondés qui ne se rendent jamais à terme, ça fait de lui le plus grand psychopathe à bébé de tous les temps, non? Et si ces oeufs fécondés sont des humains à part entière, c’est donc dire que ce Grand Ami Imaginaire tue non seulement des ovules, mais des adultes en devenir pour son bon vouloir. Mais pourquoi donc? Pour punir ces futures humain? ou pour punir leurs parents? Pourquoi Dieu veut-il la mort de 60% des humains dès leur conception? Quel péché ont-ils commis? Et s’ils n’ont commis aucun péché, alors Le Grand Barbu Sur Un Nuage tue ces «bébés» uniquement pour emmerder papa & maman?
      Et on pense quoi des enfants qui naissent avec une tare? Ti-Jésus leur veut quoi au juste?

      Tu parles d’un salaud!
      Moi personnellement, je refuserais de vénérer un tel assassin d’enfant!

      Ou devant une telle absurdité je cesserais simplement d’y croire.

      Tiens-donc: je suis athée!

    • … et on comptabilisera les fausses couche comme des suicides? Des Deces? Des meurtres?

      L’esperence de vie dans ses etats risque de chuter rapidement si on peut mourir a -9 mois…

    • Ça, ça va créer des emplois : Avorteurs et avorteuses clandestins !

    • @patccmoi – 26 octobre 2011 – 11h10
      J’ai déjà donné mon point de vue sur cette question. Les scientifiques ont déterminés à partir de quel moment un foetus est viable et donc, avant ça, c’est la décision de la femme. Je fais confiance aux scientifiques et sûrement pas au jugement de plusieurs pour qui leur décision ne sera basé que sur de vent ou pire encore, la religion. Ce n’est pas à Monsieur et Madame tout le monde de décider du statut du foetus et d’imposer des décisions aux femmes. De mon point de vue, ce sondage est ’stupide’.

      Vous dites un peu extrême: c’est du délire!

    • rogiroux

      26 octobre 2011
      11h51
      Excellente initiative!

      Les femmes qui voudraient passer outre devraient probablement être enfermées dans un camp de *grossesse forcée* pour s’assurer qu’elles n’iront pas se faire avorter illégalement et clandestinement.
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

      Un camp entouré bien sûr de clôtures intérieures électrifiées, et un large fossé rempli d’alligators affamés !

    • Non, l’oeuf humain fécondé n’a pas de valeur moral. Sinon, il faudrait crier à la catastrophe à chaque fausse couche, celles-ci passant souvent inaperçues puisqu’elles arrivent très tôt.

      La “vie” n’apparaît pas soudainement à la fécondation, c’est un phénomène transitoire qui mène, après de longs mois, à une personne morale. La valeur humaine s’acquiert graduellement au cours de cette période, jusqu’au point où le foetus serait viable à l’extérieur (22 semaines maintenant). Cette “fraction de valeur humaine”, croissante avec le temps de gestation, entrecoupe la valeur de la santé sociale, psychologique et physiologique de la mère à différents niveaux. Dans le cas d’une gène simplement financière, l’avortement est difficile à justifier après quelques semaines. Par contre, dans l’autre cas extrême, un avortement d’un bébé viable est légitime si la mort de la mère serait inévitable.

    • Si on ne considère pas les oeufs humains fécondés comme des humains, il faudrait considérer les nains comme des semi-humains, et les trisomiques comme végétaux. Il faut être conséquent dans la vie. Svp déceler l’ironie que vous soulevez tous ici par vos opinions retardés.

    • Une question fondamentale sera celle du traitement des grossesses extra-utérines. Devra t’ont accuser l’embryon de tentative de meurtre sur sa mère, le faire condamner à mort et enfin l’exécuter afin de pouvoir légalement sauver la mère?

    • @arnolde picotto-phiphile… 12h33

      Votre jupon américanophilesque dépasse un peu ici…

      Ces oeufs ne sont pas des humains.
      Comme les asticots ne sont pas des mouches et les têtards ne sont pas des grenouilles… ce n’est pas tellement compliqué me semble.

      Par contre, 100% des gens qui sont assassinés par les états où on pratique encore la peine de mort sont 100% humains… cela, même s’ils ont commis les pires atrocités… et 100% des irakiens morts à cause des mensonges de Bush Jr étaient 100% humains, même chose pour les afghans tués pour donner des écoles aux petites filles afghanes…

      Conséquent disiez-vous?

    • @ arnolde,

      Avez-vous une opinion sur le sujet?

    • Les Lumières s’éteignent une à une dans l’indifférence générale.

    • @arnolde – 26 octobre 2011 – 12h33
      … Svp déceler l’ironie que vous soulevez tous ici par vos opinions retardés. …

      Parlant de retarder, il y en a plein aux States qui pensent comme vous, un petit déménagement et vous vous sentiriez chez vous.

    • Un troll nommé Arnolde…

    • @arnolde – 26 octobre 2011 – 12h33
      J’ajouterais sur les attardés que nous sommes, nous ne prenons pas des décisions sur ce que les femmes devraient faire de leur corps suite à ce qu’on pense qu’un soi-disant Dieu voudrait qu’on fassent. Mon idéologie, c’est la charte des droits et libertés, pas la bible.

    • Quand on pense que les législateurs américains ont décidé de mettre sur un pied d’égalité les personnes humaines et les personnes morales alors que ces dernières ne pondent même pas d’œuf. C pas juste.

    • @arnolde

      J’imagine, avec votre insinuation débile, que si vous achetez un oeuf de poule fécondé, le vendeur est justifié de vous réclamer le prix d’un poulet de grain.

      Quant à votre prétention à l’ironie, continuez à vous sucer les doigts sept fois avant que votre clavier ne s’en emparent.

    • @arnolde

      Voulez-vous bien m’expliquer comment avec votre logique tordue, on peut passer des œufs fécondés aux nains et aux trisomiques?

      On parle de blastocystes, d’ovocytes… et non pas d’un bébé viable même si c’est un nain ou un trisomique? On vous êtes un parfait imbécile ou vous êtes un troll bien décidé à foutre le bordel sur ce blogue?

    • La prochaine étape est le droit de vote du foetus!

    • @arnolde

      Je me demandais parfois si vous pouviez être sérieux, mais disons qu’avec ce genre de commentaire pour moi c’est assez évident que vous n’êtes qu’un troll et que vous écrivez uniquement pour faire réagir. Je perdrai plus de temps…

    • Si la majorité religieuse vote oui ,elle pourra donc imposer son choix à la minorité qui aurait voté non. Eh ben on se rapproche dangereusement de l’Iran de ses femmes voilées, de la charia et de ses tribunaux islamiques. Les États-Unis et l’Iran deviendraient-il l’envers d’une même médaille soit des pays ou la religion dicte les lois ?

    • @arnolde
      Je me demande bien qui a les opinions retardées ici quand vous dites que de ne pas considérer un ovule fécondé comme un humain revient au même que de considérer un nain comme un semi-humain. Votre raisonnement n’est pas logique. Vous comparez une personne à part entière avec une maladie à un oeuf sans pensée ni conscience. Donner un statut juridique au foetus de cette façon c’est enlever le droit aux femmes de disposer de leur corps et de leur vie comme bon leur semble. C’est permettre à des “fruits” d’inceste ou de viols de venir au monde au détriment de la détresse physique et psychologique de la femme. C’est carrément donner plus de droits à un oeuf qu’à un humain en bonne et due forme qui a la malchance d’être de sexe féminin. Bref, c’est révoltant.

    • Deux points:

      1. Si les hommes étaient capables de tomber enceinte ou si les femmes gouvernaient, l’avortement ne serait pas un problème. Les discussions de cette nature serait inconnu.

      2. Aucune de ces discussions mentionne qui seraient puni si un avortement était pratiqué illégalement. Serait-il la femme qui a demandé la procédure? Serait-ce le médecin? Moi, je soupçonne que ce serait des médecins masculins qui ont effectué de telles procédures. Aux États-Unis, c’est un truisme de dire que seuls les hommes sont punis.

    • @arnolde

      Sérieux ou vous faites dans le sarcasme…Svp, un peu de jugement, il n’ya aucun lien entre les deux.

    • Ben voilà où ça mène les lois qui font que le meurtre d’une femme enceinte doit être compté comme un double meurtre.

      On s’en reparle dans cinq ans, sur l’accès à l’avortement.

    • @arnolde
      “Si on ne considère pas les oeufs humains fécondés comme des humains, il faudrait considérer les nains comme des semi-humains, et les trisomiques comme végétaux. Il faut être conséquent dans la vie. Svp déceler l’ironie que vous soulevez tous ici par vos opinions retardés.”

      ———————————————————————————————————-

      Vous concidérez l’oeuf humain fécondé comme un humain atteint d’une maladie génétique ou je saisie mal votre propos?

      Dites-moi, une femme qui a recours a une clinic de fertilités et qui dois attendre 3 ou 4 traitements avant d’avoir une grossesse porté a terme doit-elle etre concideré comme une “Serial Killer” et emprisonné?

      Expliquez-nous toute la porter de votre opinion non-retardée!

    • @harfangailleurs “La valeur humaine s’acquiert graduellement au cours de cette période, jusqu’au point où le foetus serait viable à l’extérieur (22 semaines maintenant).” Selon moi, vous faites la meme erreur que plusieurs à savoir définir le moment de “l’apparition” de la vie selon le degré d’avancement de la médecine.

      Le concept “fraction de valeur humaine” est intéressant mais trompeur. Je pense qu’un feotus est ou n’est pas un être humain disctinct. Il reste à déterminer à partir de quand.

      Pour revenir au référendum, je serais personnellement fort embêté d’y répondre. Entre autres, pour l’utilisation que des politiciens seront tentés d’en faire.

      Bravo, pour une fois les commentateurs (sauf dstrange) ont évité de mêler la religion à ce débat.

    • Faudrait aussi interdire et criminaliser les opérations de strérilisation des femmes et des hommes, ainsi que la masturbation, en empêchant ovaire et spermatozoïde de pouvoir féconder, on tue la vie non ??? Et tant qu’a être logique et conséquent, faudrait aussi interdire la contraception puisque ça empêche les cellules de réaliser leur mission…. Pendant que la société, l’économie, l’environnement et les institutions se décompose sous nos yeux un peu plus chaque jour, ce sont les ”grands débats” auquels les élites convoquent les citoyens libres…. Wow, quelle planète, on s’en sortira pas, c’est assez évident…. La maison est en feu mais on se demande si on devrait utiliser de la peinture à l’huile où à l’eau…. Désolé d’être aussi franc mais c’est tout ce qui me reste, ciboire de cri$$ d’osti de race d’humain débile et dégénéré de merde de mes couilles…. HAAAAA, ça fait du bien….

    • Combien d’argent sera gaspillé dans ce référendum alors que le gouvernement nous dit constamment qu’il manque de fric pour aider les plus pauvres et les malades ???? Vous êtes pas tanné de vous faire fourrer, mentir et de crever osti de bande de cave lobotomisés et égoïstes ????

    • He bien, c’est un bon debut pour faire une nation forte, avec des couilles!

    • Étrange libellé de question qui confond contraception et avortement. Il s’agit de deux réflexions totalement différentes, ante et post.

      Je crois que la contraception est supportée par une écrasante majorité de citoyens alors que l’avortement est encore débattu dans certaines régions. C’est ça la démocratie et chacun a droit à son opinion.

      Pierre Tremblay

    • Ca c’est tout le génie républicain.

      Dans le comté de Topeka, à cause des coupures budgétaires, les procureurs ont renoncé à poursuivre dans les cas de violence congugales. Et là on va enqueter sur toutes les fausses couches ?

      http://news.yahoo.com/blogs/lookout/suspected-domestic-abusers-free-topeka-city-county-officials-161404729.html

      C’est moi qui cauchemarde ou bien c’est la guerre aux femmes ?

    • @filleduroi

      Pat Robertson dirait que c’est juste l’ordre des choses… vous ne vous croyez pas égale aux hommes quand même?!

    • @rogerothornhill
      “Je pense qu’un feotus est ou n’est pas un être humain disctinct.”
      Je crois que cette position manichéenne est justement le problème. Suivant les Grecs, nous sommes à la recherche d’absolus. Conséquemment, certaines personnes diront NON et d’autres OUI sans jamais de compromis possible puisqu’il n’y a pas de terrain entre les deux. Mais, qu’est-ce qui nous dit que la vie n’est pas quelque chose de progressif? Une cellule, pour devenir vivante, il lui faut combien de ribosomes? Et un être vivant, combien de cellules? Si c’est un eukaryotes avec des cellules spécialisées, il faut combien de cellules au total? Une tumeur a son propre code génétique mutée, elle se reproduit, se complexifie et interragit avec son milieu. Est-ce ce qu’un cancer est une forme de vie?
      Il n’y a pas de seuil pour la vie. C’est une accumulation, une synergie. On ne pourra jamais y mettre un point de départ. Que ce soit à la conception ou la naissance… Je sais simplement que le premier est trop tôt et le second est trop tard pour définir le début d’une vie morale.

      C’est pour ça que le point de non-retour de l’avortement devrait être déterminé par la médecine. Il faut accepter qu’il n’y aura pas de seuil absolu et qu’il changera avec le progrès. Imaginez si, dans quelques années, on peut faire croître des foetus de 10 semaines dans des incubateurs sans séquelles. Est-ce que avorter un foetus de 11 semaines devrait rester légal? Ça risque de poser des sérieuses questions morales!

      @harfangailleurs “La valeur humaine s’acquiert graduellement au cours de cette période, jusqu’au point où le foetus serait viable à l’extérieur (22 semaines maintenant).” Selon moi, vous faites la meme erreur que plusieurs à savoir définir le moment de “l’apparition” de la vie selon le degré d’avancement de la médecine.

      Le concept “fraction de valeur humaine” est intéressant mais trompeur. Je pense qu’un feotus est ou n’est pas un être humain disctinct. Il reste à déterminer à partir de quand.

    • @fille du roi 16h28

      Avec les religions c’est toujours la guerre aux femmes, ces éternelles tentatrices qui détournent de Dieu le regard de l’homme…

    • Certains états, toujours les mêmes, pourraient voter en faveur mais en bout de ligne, les femmes vont aller là où on respecte leurs choix pour obtenir ce qu’elles veulent, que ce soit un avortement ou des mesures contraceptives. Les états voisins vont profiter de cette prohibition.

      Pour les “pro-vie”, la vie commence à la conception (à l’intention de concevoir) et fini dans la souffrance selon les désirs qu’ils prêtent à leur Dieu, comme si leur Dieu avait une quelconque autorité sur tout le monde. Ils sont contre l’avortement, le suicide, l’euthanasie, mais la peine de mort basé sur des preuves circonstancielles, ca ils sont pour, la guerre pour défendre leurs valeurs, ca ils sont pour, le port d’armes, pour. La même gang.

    • On appelle cette région le Deep South.Pour être creux, ça l’est.

    • Ben voyons donc… il y en a ici qui paniquent pour rien. C’est un référendum, donc il se peut que les électeurs penchent du côté de l’avortement. Ayez confiance! Dans le cas contraire, que voulez-vous? c’est la volonté populaire qui s’exprimera. Les pro-avortement qui auront perdu n’auront qu’à appliquer la consigne de la FTQ et agir avec spontanéité: ils “décrisseront” dans les meilleurs délais.

    • @stag223

      Alors on peut brimer les droits d’un individu pourvus que la majorité le souhaite ?

      Les USA devaient-ils faire un referendum pour décider d’en finir avec l’esclavage ?

      Ton opinion est débile.

    • @harfangailleurs
      C’est intéressant d’apporter une position très “techno-scientifique” a une question essentiellement morale c.à.d. qu’est-ce qui défini un être humain? Est-ce que c’est purement biologique? À partir du moment où tu as un coeur et un cerveau qui fonctionne c’est bon. Ou est-ce que ça prend une sorte de conscience? Une âme si on veut l’appeler comme ça. Si c’est le cas, ça devient un peu difficile de fixer un moment où on devient humain.

      Mais de toute façon, dans la pratique, si on fixe une période après laquelle il est interdit d’avorter, ce qui va se passer c’est que des gens vont faire exprès de laisser traîner des dossiers, de ne pas rappeler pour les rendez-vous, etc. seulement pour que la femme dépasse la limite. Des pro-vies il y en a dans toutes les spères de la société, y compris dans le domaine médical, qu’ils soient secrétaires, infirmières ou médecins.

    • @stag223

      Pour renchérir sur al.capone, la volonté populaire ne peut s’appliquer sur un droit fondamental (et, oui, la libre disposition de son corps par une femme est un droit fondamental).

      Que penseriez-vous d’un référendum pour interdire les mariages inter-raciaux (quant à retourner en arrière dans de coin de pays…) ou pour stéréliser tous les nèg’ (pour les empêcher de se reproduire; après tout, si la “volonté populaire” peut intervenir sur le corps des femmes, pourquoi pas sur celui des neg’)…

    • @al.capone – 26 octobre 2011 – 18h28
      Il semble bien que ’stag223′ adhère au concept de dictature de la majorité. Ca va être plaisant si on s’enligne dans cette voie: criminaliser l’avortement, la peine de mort, des caméras partout pour surveiller les gens et sécuriser les autres, des photos des criminels sortant de prison à tout les coins de rue, etc … On se retrouverait carrément en ‘enfer’ :-(. Je suppose qu’il n’a pas tout vu les ramifications de cette dictature populaire … oh surprise …

    • @stagg223

      On est tous, à un moment donné, membre d’une minorité. Que se soit par le sexe, l’âge, les opinions politiques, les revenus, l’éducation, la langue, l’origine ethnique, la religion ( ou la non-religion )…

      D’où la nécessité de lois fondamentales comme la charte des droits et liberté ou la constitution pour garantir les droits de la minorité contre les majoritaires.

    • @harfangailleurs Le foetus est un organisme vivant distinct de la mère dès la conception ou très peu après. A partir de quel moment sera-t-il considéré comme un être humain? Je vois mal comment on peut mettre une progression sur l’expression “être humain”. Car du moment qu’on dit que le foetus est un organisme vivant distinct de la mère, il est forcément un humain. Que peut-il être d’autre?

      Par ailleurs, j’approuve votre suggestion d’adapter les lois sur l’avortement selon l’avancement de la médecine. Merci pour votre contribution originale à ce vieux débat.

    • “…qu’est-ce qui défini un être humain? Est-ce que c’est purement biologique? À partir du moment où tu as un coeur et un cerveau qui fonctionne c’est bon. Ou est-ce que ça prend une sorte de conscience? Une âme si on veut l’appeler comme ça.”

      @ mrpeanuts ~

      Si ça peut vous aider dans votre réflexion…

      Le coeur du foetus commence à se contracter à la 20e semaine.
      Les connections nerveuses dans le cortex cérébral,
      l’endroit qui traite, entre autres, les réponses à la douleur,
      ne se forment pas proprement avant la 24e semaine.

      Pour ce qui est de la conscience, dans le sens qu’il est incapable de sensations, un foetus – avant la 24e semaine – n’est pas conscient, Il n’a aucun sens de soi-même ou identité. Il ne possède aucun souvenir, aucune croyance, aucune idée, pas d’espoirs ni de rêves. Il ne connait aucune forme d’amour, de peine, de désir, de frustration. Tout ce qui fait de nous des êtres humains est absent dans un foetus. Le foetus est une existence biologique qui a le potentiel de devenir une vie humaine mais ça n’en fait pas un être humain pour autant.

      L’âme – en autant qu’elle existe! – la religion shinto croit
      qu’elle intègre le corps 20 semaines avant la naissance.

      Ça tombe plutôt bien d’ailleurs…

      Dans les faits…
      90% de tous les avortements se font avant la 16e semaine.
      Les avortements thérapeutiques – après la 20e semaine -
      représentent autour de 1.5% de tous les avortements
      et sont pratiqués uniquement si le foetus présente une tare majeure
      ou si la vie de la mère est en danger.

      Aucune clinique d’avortement ne fait d’interruption volontaire
      de grossesse (IVG) après le 5e mois.
      Passée cette date, de façon implicite, les médecins ne pratiquent pas
      d’avortement quand le foetus est viable.

    • @ stag ~ (en rappel)

      “la liberté et l’ignorance ne sont jamais allées de pair et ne le seront jamais”.
      (Thomas Jefferson)

      La sagesse ne peut exister sans la connaissance et la connaissance ne peut s’acquérir sans curiosité et éducation. La sagesse demande de l’expérience et du discernement… la raison et le bon jugement qui n’est pas toujours synonyme avec le bon sens… qu’il soit gros ou petit! Au sens commun, on doit privilégier le sens critique et la compréhension sans laquelle il n’existe pas de liberté de choix (éclairé).

      Trop souvent, le gros bon sens rivalise avec l’intellect et la réflexion et si le premier est donné à tout le monde, c’est beaucoup moins évident pour les deux autres!

      Tout ça pour dire que si vous tenez vraiment à être gouverné par le peuple, je vous rappellerai qu’il y a au moins 25% d’analphabètes fonctionnels au Québec qui n’ont jamais lu un livre d’histoire, de philo ou d’économie ou de politique ou de sociologie de leur vie et dont les maîtres à penser sont les démagogues et autres grandes gueules qui sévissent sur les radios-poubelles et pour qui la culture consiste à écouter Occupation Double, le Banquier, la Poule, Star Académie et à regarder le Journal de Montréal et les journaux à potins *Pipole* (comme disent les Frâncais!).

      On s’est débarrassé de la dictature de l’aristocratie sociale et/ou religieuse, c’est surtout pas pour se ramasser avec la dictature du peuple qui devrait être consulté sur tout et sur rien et dont les opinions, basées trop souvent sur l’ignorance, la peur et des préjugés émotifs qui changent au gré des événements, deviendraient force de loi.

      Surtout quand il est question de peine de mort, d’avortement et des droits fondamentaux des minorités et de tous ceux qui ne font pas partie du bon peuple et qui ne pensent pas comme lui.

      “Les référendums sont la mesure d’émotions instinctives populaires plutôt que des opinions réfléchies… et les émotions sont rarement libérales.”

    • @rogiroux “Il n’a aucun sens de soi-même ou identité. Il ne possède aucun souvenir, aucune croyance, aucune idée, pas d’espoirs ni de rêves. Il ne connait aucune forme d’amour, de peine, de désir, de frustration.” On pourrait en dire autant d’un bébé naissant sauf peut-être pour la mémoire mais pourquoi s’en formaliser!

    • Jusqu’aux années 1600,l’avortement n’avait jamais été un enjeu moral même pour l’Église catholique. Il y a même eu un pape qui avait décrèté qu’il était ridicule de considérer le foetus comme un être vivant. Je n’ai jamais vraiment compris ce sentiment de protection de la vie de la part de carnivores que nous sommes.De plus le droit des femmes à disposer de leur corps a été acquis de haute lutte. Quand les opposants à l’avortement proposeront autre chose que des prières à la jeune fille au prise avec ce choix douloureux, je les trouverai plus intéressant. Pour l’instant, on est ds la pensée magique. Il y aurait aussi des catégories d’êtres vivants plus saints que d’autres? Je suis par contre moins d’accord avec l’avortement comme mode de contraception surtout avec l’information disponible de nos jours…

    • @ixelles

      Il ne doit pas y avoir plus que 0.1% de la population qui est d’accord pour l’avortement comme mode de contraception, et encore là je suis sûrement trop haut. C’est des cas rares mais rapportés à grand cris par les ‘pro-vies’ comme si c’était la raison pourquoi certains sont ‘pro-choix’.

      Pour la grande majorité des femmes qui se font avorter, c’est une décision très difficile et qu’elles voudraient vraiment ne pas avoir à faire, et surtout pas à refaire à répétition comme moyen de contraception…

    • “On pourrait en dire autant d’un bébé naissant sauf peut-être pour la mémoire mais pourquoi s’en formaliser!” (rogerothornhill )

      Vous le faites exprès pour être dense à ce point
      ou vous êtes vraiment à court d’argument??

    • Lamentable… On en revient au corps de la femme ne lui appartenant plus. Vraiment.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité