Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 26 octobre 2011 | Mise en ligne à 19h36 | Commenter Commentaires (9)

    Des sondages favorables à Romney

    Republican presidential candidate, former Massachusetts Governor Mitt Romney arrives for the CNN Western Republican presidential debate in Las Vegas

    Herman Cain est peut-être en tête dans certains baromètres nationaux, mais Mitt Romney le devance dans les quatre États qui tiendront les premiers caucus ou primaires de la campagne présidentielle – Iowa, New Hampshire, Caroline du Sud et Floride -, selon des sondages réalisés pour le compte de l’hebdomadaire Time et la chaîne CNN.

    L’avance de Romney sur Cain est cependant mince en Iowa (trois points) et en Caroline du Sud (deux points).

    P.S. : Fait étonnant, compte tenu de l’insatisfaction des Américains vis-à-vis de sa performance, Barack Obama battrait aujourd’hui les principaux prétendants républicains à la présidence – Romney, Cain et Rick Perry – en Arizona (vous avez bien lu) et en Ohio, État baromètre par excellence, selon des sondages publiés aujourd’hui.

    (Photo Reuters)


    • Je crois que Cain va s’écraser dans les prochaines semaines et Perry va reprendre du poil de la bête. Le problème de Romney lorsque les candidats vont commencer à tomber après les toutes premières primaires est que le vote ne se déplacera pas nécessairement vers lui. Ils pourrait ramasser le vote des supporteurs actuels de Huntsman et Gingrich mais je ne crois pas que ceux derrière Bachman, Cain et/ou Perry se rallieront derrière lui. Mais si ces derniers continuent à se tirer dans le pied, peut-être que les Républicains se résoudront à supporter Romney malgré tout. Le pouvoir avant l’idéologie quoi.

    • Le GOP au pouvoir serait le coup fatal pour les Américains.

      La chute de l’Oncle Sam est enclenchée depuis longtemps.

    • Les Républicains avaient une propension pour le winner-take-all plutôt que pour une répartition proportionnelle.

      Cette année, le GOP a établi que les caucuses et primaires tenues avant le premier avril devaient appliquer une dose de proportionnelle.

      Lire: http://www.gop.com/images/legal/2008_RULES_Adopted.pdf

      C’est-à-dire que 16 états et le DC pouvaient utiliser le winner-take-all.

      J’écris “pouvaient” plutôt que “devaient”, parce que curieusement, les primaires de la Floride, qui seront tenues le 31 janvier seront des winner-take-all.

      http://www.huffingtonpost.com/2011/10/25/florida-gop-primary-2012_n_1030417.html

      Est-ce une faveur pour Rick Perry, un flou artistique des règles ou des “kangaroo rules” ?

      C’est mal parti pour le GOP.

    • “Barack Obama battrait aujourd’hui les principaux prétendants républicains à la présidence”

      Aujourd’hui oui, mais six mois c’est un éternité en politique et l’élection a lieu dans un an, si Obama continue d’aller faire le kid kodak dans les émissions de variétés alors que l’économie stagne…pas sur de sa réélection moé.

    • Ron Paul Ron Paul !!!

    • Fait étonnant en effet. Peut -être ce n’est pas les candidats qui pose un problème, qualité d’orateurs, capacité de rassembler…etc Mais les idées conservatrices obsolètes véhiculées par les candidats, qui perdent du terrain au sein de l’électorat étasunien, toutes allégeances confondus ?

    • Étonnant? Pas vraiment. Si les Américains sont mécontents, à raison, du bilan d’Obama, ils sont encore plus en criss après les représentants républicains et leur blocage systématique qui nuit à l’économie américaine. Peu importe les candidats en lice, je crois que les Américains vont se rabattre sur Obama.

      Surtout que les candidats se signalent tous par leur médiocrité, certains étant carrément des clowns, comme Cain ou Bachman. Perry est un grand tata incapable de bien paraître dans un débat, qui se ferait aplatir comme une crêpe s’il devait affronter Obama devant les caméras. Romney est manifestement un arriviste prêt à dire n’importe quoi pour se faire élire, et ça, les électeurs le sentent.

    • @trembvd

      Ron Paul? Le discours de la dredrette sur le « big government » commence à sentir le réchauffé. Les électeurs ne sont pas tous cons, ils se rendent bien compte que ce n’est pas le gouvernement qui est responsable du piètre état de l’économie américaine, mais une classe qui est devenue trop rapace.

    • @stridulation

      “ils se rendent bien compte que ce n’est pas le gouvernement qui est responsable du piètre état de l’économie américaine, mais une classe qui est devenue trop rapace.”

      cessez d’espérer que le gouvernement fédéral règle les problèmes qu’il a causés, on dirait une femme battue qui espere encore que son bourreau va changer parce qu’elle l’aime

      et si le Big government avait donné l’argent des bailouts aux travailleurs pourqu’ils paient leur hypothèque au lieu de le donner aux banques; les banques auraient quand meme eu leur argent et les travailleurs n’auraient pas perdu leur maison…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2012
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    272829  
  • Archives

  • publicité