Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 25 octobre 2011 | Mise en ligne à 12h43 | Commenter Commentaires (34)

    Rick Perry se plaît à flirter avec les birthers

    Visit msnbc.com for breaking news, world news, and news about the economy

    Tout juste avant d’annoncer son plan pour relancer l’économie américaine, Rick Perry a admis lors d’une interview diffusée ce matin sur CNBC et MSNBC trouver amusante l’idée de ramener sur le tapis la question de l’extrait de naissance de Barack Obama (et aussi de ses notes à l’université).

    Le gouverneur du Texas s’assure ainsi que les médias continueront à parler autant de son flirt avec les birthers que de son plan économique. Un plan dont une des propositions principales est l’imposition d’un taux unique de 20% pour les particuliers et les sociétés. Un plan qui prévoit aussi d’autres réductions d’impôts pour les Américains les plus fortunés.

    Je cite un extrait dans le texte de l’interview de Perry à CNBC où le prétendant républicain en perte d’altitude défend sa proposition d’accorder une énorme réduction d’impôts aux Américains les plus riches :

    Q. Your plan — by cutting the top rate to 20 percent, eliminating dividends and capital gains taxes, would provide a huge tax cut to wealthy people. Given what’s happened with income inequality, why is that a good idea?

    A. We’re trying to get this country working again. And that’s what I focus on. We went through what are the ways to really give incentives to those that are going to risk their capital to create the jobs. Those that want to get into the class warfare and talk about, oh my goodness, there are going to be some folks here who make more money out of this, or have access to more money, I’ll let them do that.

    Q. But for those at the top, it is hundreds of thousands, maybe even millions of dollars for them.

    A. But I don’t care about that. What I care about is them having the dollars to invest in their companies. To go out and maybe start a business because they got the confidence again because they actually get to keep more of what they work for. If that’s what comes, I’ll take that criticism. Because what I’m interested in is getting Americans working.

    Q. Do you fundamentally believe we should not have a progressive tax system in this country?

    A. I do. I think you need to have a tax system that basically is flat, fair and simple. And that you can put on a postcard. Americans, I hope, aspire to be wealthy.

    À noter que Perry a également traité Mitt Romney de «fat cat» dans cette entrevue.


    • J’aimerais connaître les notes de Rick Perry à l’université. Son QI a tellement l’air faible qu’il ne doit pas être un exemple de réussite scolaire…

    • Un désesperé qui fait tout pour relancé sa machine qui tombe en panne.

    • Tout est bon pour remonter dans les sondages.

    • Rick Perry?

      Tellement “septembre 2011″.

    • … de Perry à CNBC où le prétendant républicain en perte d’altitude défend sa proposition d’accorder une énorme réduction d’impôts aux Américains les plus riches …

      ‘en perte d’altitude’, j’adore et avec ce que je viens de lire, il va continuer d’en perdre. Il faut être vraiment naif ou dans son cas, pas allumé, pour penser qu’en tel plan va remettre l’économie des Etats-Unis dans le bon chemin. Les riches continuent à s’enrichir et l’économie va de mal en pis et voilà, qu’une baisse du fardeau fiscal des riches va tout arranger. Remettre de l’argent dans les mains de la classe moyenne, ne pensez-vous pas que ça aiderait les choses M. Perry ?

    • @business_man 12 h 59

      J’aimerais connaître les notes de Rick Perry à l’université.
      _________

      Voilà.

      http://www.huffingtonpost.com/2011/08/05/rick-perry-college-transcript_n_919357.html

    • Un copain m’a envoyé ce texte ce matin. Il est d’actualité
      Colbert: Pour trouver de l’argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. J’aimerais que Monsieur le Surintendant m’explique comment on s’y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu’au cou…

      Mazarin: Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu’on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l’État…, lui, c’est différent. On ne peut pas jeter l’État en prison. Alors, il continue, il creuse la dette! Tous les États font ça.

      Colbert: Ah oui? Vous croyez? Cependant, il nous faut de l’argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables?

      Mazarin: On en crée d’autres.

      Colbert: Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu’ils ne le sont déjà.

      Mazarin: Oui, c’est impossible.

      Colbert: Alors,les riches?

      Mazarin: Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres

      Colbert: Alors, comment fait-on?

      Mazarin: Colbert, tu raisonnes comme un fromage (comme un pot de chambre sous le derrière d’un malade)! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d’être riches et redoutant d’être pauvres! c’est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus! Ceux là! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser… c’est un réservoir inépuisable.

      Extrait du “Diable Rouge” c’était il y a 4 siècles!

    • L’économie est en déroute et il ne trouve rien de mieux à faire que de continuer à s’acharner sur cette affaire qui est classée.

    • Pour moi sa dernière phrase résume ce sur quoi tout se base l’idéologie républicaine : “Americans, I hope, aspire to be wealthy”. Maintenons tellement le rêve américain du pauvre (ou disons classe moyenne travailleur) devenu riche, que nous allons pouvoir convaincre assez de monde de travailler 2 fois plus et d’accepter des conditions médiocres pour être mieux un jour s’ils sont riches. Pendant ce temps, la minorité de déjà-riches en profitent et s’accaparent de plus en plus de la richesse du pays. Et pour chaque travailleur qui réussit à se hisser dans parmi des riches, 5-10 deviennent pauvres à cause d’un système qui ne les avantage aucunement.

      @lizzie

      D en économie. This explains that…

    • “Je n’ai pas vu son certificat de naissance, donc je ne sais pas. Je n’ai pas vu la glace fondre plus vite qu’avant sur le Groenland, donc je ne sais pas.” Et ainsi de suite. Si je ne l’ai pas vu, je ne peux rien en dire, sauf si c’est écrit dans la Bible. Alors là, tout est vrai: le monde créé en 6 jours il y a 6000 ans, les dinosaures qui vivent en même temps que les premiers humains, le déluge qui a recouvert la terre d’eau il y a 5000 ans…

      Ce sont des personnes dangereuses; pas seulement Perry, mais les autres poches de thé et ceux qui tentent de leur faire plaisir pour avoir leurs votes. Heureusement, nous n’avons pas de perdus comme ça au Canada… Oups, j’avais oublié Harper et ses amis.

    • Bah, Perry veut ramener les origines de Obama sur le tapis.

      Rick est un ” Birthers Original “.

      Tellement bon … mais ça écoeure à la longue !

    • @apocalypse 13:13

      “Remettre de l’argent dans les mains de la classe moyenne, ne pensez-vous pas que ça aiderait les choses M. Perry ?”

      Mon cher, la classe moyenne ne sont que de vulgaires travailleurs… Il veux que les “créateurs d’emplois”, AKA les “riches”, aient un allégement fiscal afin qu’ils puissent continuer de créer des emplois… Un travailleur de la classe moyenne ne crée pas d’emplois vous savez…

      Bon, il est évident qu’il ne comprend pas que les “riches créateurs d’emplois” se sont transformés en riches créateurs de rien du tout depuis l’ère Reagan… Mais êtes-vous étonné que quelqu’un qui organise des “séances de prières” pour que Dieu intervienne et fasse pleuvoir, ne comprenne pas ça… ;o)

    • Rick Perry m’ne une campagne classique à la texane.

    • c’est tellement simple comme équation: les riches pilent leur argent, les pauvres la dépense. Si tu veux stimuler l’économie, tu donne de l’argent aux pauvres, il vont aller à l’épicerie, au magasin, il vont acheter des trucs, les magasins vont faire de l’argent. mets de l’argent en bas de la pyramide, cet argent va monter la pyramide assez vite, mets la en haut, elle y restera, dans les compte de banque des plus riches qui n’ajouteront que des 0 a leur solde.

    • Ayez l’ambition de devenir riches, comme ça vous paierez moins d’impôts!

      Il me semble que si le système qu’il décrit fonctionnait, l’économie des États-Unis tournerait déjà à fond, considérant que les plus hauts revenus dans ce pays ont le taux d’imposition à peu près le plus bas des pays développés.

    • @patafouin – 25 octobre 2011 – 13h54
      … Mais êtes-vous étonné que quelqu’un qui organise des “séances de prières” pour que Dieu intervienne et fasse pleuvoir, ne comprenne pas ça…

      Excellent point :-).

    • Les Répuliban$ parlent de n’importe quoi, sauf du problème de l’emploi.

      Distraction d’incompétents et d’impuissants.

    • À côté de ces bouffons, les politiciens dans l’ensemble du Canada sont, sauf quelques rares exceptions, dans une classe professionnelle.

      Les Répuliban$ font preuve de la “subtilité” des gangs de rue, avec leur conception simpliste et rétrograde de la société.

    • J’ai déjà entendu cette chanson. C’était en 2001 et le Cato Institute ( un think tank d’extrême droite) disait à Bush “baisse les impôts des riches et ceux-ci vont investir dans l’emploi”. Ce que Bush a fait. Avec un résultat de 8 millions de chômeurs de plus.

      Ça n’a jamais marché : ni en Irlande, ni en Islande, ni en Argentine, ni en Thaïlande… nulle part. Encore moins aux USA.

    • bermasse

      25 octobre 2011
      13h44

      Heureusement, nous n’avons pas de perdus comme ça au Canada… Oups, j’avais oublié Harper et ses amis.

      Merci de préciser ! J’allais vous sauter à la gorge ! :)

    • “Americans, I hope, aspire to be wealthy”
      Et ca, c’est precisement le probleme. Cette affirmation n’est pas supportee par tous les Americains. Ca me fait penser a OWS :)

    • @pcinoc 18h00
      >>“Americans, I hope, aspire to be wealthy”

      Ben oui, comme tous les autres habitants de cette planète à quelques exceptions près…
      …mais ça n’a juste pas rapport.

      Quant à moi, je rêve d’un jour payer 1 million $ en impôts.
      Cela voudra dire qu’il m’en reste au moins un autre dans les poches…

    • @pcinoc

      C’est une blague qu’il faisait.

      Il se moquait des dretteux naïfs qui le croient.

      Humour trop subtil.

    • @candela
      Qu’est-ce que vous dites?!?
      Malheureusement, il y a beaucoup trop d’Americains (nous ne parlerons pas des Quebecois) qui n’aspirent pas a un meilleur futur. Ca demande trop d’effort pour les gauchistes qui preferent avoir leur petits culs dans leur sofas en attendant l’aide gouvernementale ou une diminutions de leur mortgage…

      Si seulement il y avait plus de gens visant un peu plus haut… ca leur permettrait au moins de payer pour ceux qui restent assis sur le sofa… et voila que le cercle vicieux commence.

      @jean_saisrien
      Et moi qui pensait que le taux d’imposition a 50% etait une fable canadienne?!? 50% d’impot!! Yes we can!

    • Birthers, truthers… même genre de bêtises. Quand un politicien s’abaisse à faire du charme à des types aussi mous du cerveau que les birthers et truthers, ben ça prouve qu’il renonce aux exposés intelligents.

    • Voila donc ce que l’ Amérique à de mieux à nous offrir, on est loin de Lincoln.

    • “To go out and maybe start a business because they got the confidence again, because they actually get to keep more of what they work for”

      Y’a pas tort la-dessus; avec l’argent dépensé par Obama, 700 milliards plus un autre 450 milliards pour son American job act, les gens savent très bien que les déficits d’aujourd’hui sont les taxes de demain, c’est pas un incitatif a investir quand tu sais que le gouvernement va venir toute bouffer tes profits, je connais personne qui aime travailler pour faire vivre le les autres.

    • @teddybear

      Où est-ce que vous avez vu ça, vous, des investisseurs se faire manger leurs profits??? Les impôts pour les plus nantis et les entreprises n’ont jamais été aussi bas depuis les années 20, et les investisseurs préfèrent planquer leur argent dans les paradis fiscaux où les investir dans des fonds spéculatifs plutôt que dans l’économie réelle, parce que ça rapporte plus et plus vite.

      Si on attend après eux pour relancer l’économie, les États-Unis vont continuer de s’enfoncer. Pour résorber le déficit, il faut de la croissance économique, et pour qu’il y ait croissance, il faut qu’il y ait des investissements. Comme les investisseurs privés préfèrent dormir sur leur argent, il faudra bien que l’État s’en mêle pour relancer la machine. Si on ne veut pas trop alourdir le déficit, on va devoir puiser dans les goussets beaucoup trop pleins de certains, qui se sont emparés d’une part démesurée de la richesse nationale. Il est anormal qu’un petit 1% de la population possède près du quart de la richesse: ça n’a tout simplement pas de bon sens. On ne voit ça, habituellement, que dans les pays du tiers-monde.

      Il faut créer de la richesse pour la redistribuer, mais il faut aussi la redistribuer pour en créer. En redistribuant la richesse, on alimente la demande. Des gens pauvres et endettés, mal payés, ça ne fait pas de très bons consommateurs, et ça ne fait pas rouler l’industrie. Les deux aspects du cycle économique sont importants, et si l’un prime trop sur l’autre, le moteur économique ralentit et risque l’étouffement.

    • @pcinoc 21h27

      >>50% d’impot!! Yes we can!

      Cela voudra dire qu’il m’en reste au moins un autre dans les poches…
      AU MOINS ai-je écris… si j’avais écris 2, il y en aurait eu pour dire:
      “33% d’impots, c’est plus que ça! Et blablabla…”

      @simon_c 22h08

      Truthers et Birthers…

      Je suis un sans être l’autre… et je crois aux extra-terrestres mais pas à Dieu…
      …et vous, si vous considérez les truthers de “mous du cerveau”, j’espère que vous ne croyez pas à Dieu…

    • @jean_saisrien : les birthers utilisent le même type d’argumentaire, le même type de logique et la même sorte de source d’informations pour arriver aux même type de raisonnement tordus que font les truthers.

      Je considère les truthers et birthers comme des personnes excessivement naïves, influençables et têtues.

    • @simon_c 13h54

      Si je crois que je suis têtu parce que vous le dites, je suis forcement naïf et influençable…

      …mais j’ai peur d’avoir de la difficulté à être à la fois têtu ET influençable: me semble que c’est contradictoire.

      Comme le passeport du pirate de l’air retrouvé quasiment intact au pied du WTC alors que tout le reste a été pulvérisé… l’avion dans sa totalité par exemple… mais bon… c’est moi qui suis naïf ET influençable à ce que vous dites.

    • …aussi, j’imagine que NIST a aussi de très bonnes explications quant à ce fait… insolite!

    • @jean_saisrien : je dis influençable, car les birthers (ou truthers, c’est le même genre de personnalité) suivent des gourous comme le taré de a&efortruth

      Je dis naïfs car ils les birthers sont prêts à croire n’importe qui et n’importe quoi qui les conforte dans leurs certitudes

      Têtus car malgré que tous les “éléments troublants” et “preuves” des twoofers sont systématiquement et facilement démolis (comme l’histoire du passeport, retrouvé avec des milliers de débris en relatif bon état… exemple de détail que les twoofers ignorent systématiquement) et refusent de lire le rapport du NIST, par peur d’apprendre.

      Ça vous va comme explication ?

    • “Où est-ce que vous avez vu ça, vous, des investisseurs se faire manger leurs profits??? Les impôts pour les plus nantis et les entreprises n’ont jamais été aussi bas depuis les années 20, et les investisseurs préfèrent planquer leur argent dans les paradis fiscaux où les investir dans des fonds spéculatifs plutôt que dans l’économie réelle, parce que ça rapporte plus et plus vite.”

      Ben la faudrait savoir; si les impots sont si bas, pourquoi vont-ils cacher leurs avoirs dans des paradis fiscaux ?

      Des fonds spéculatis ca c’est quand t’a du” ptit change” dans les poches et que t’a rien a faire avec que tu peut te permette d’investir la-dedans, comme le gars qui joue au Casino, autrement un investisseur sérieux investit dans quelque chose de sérieux. Les Warren Buffet ou autres Stephen Jarislowski disent tous la meme chose, je n’investit jamais dans quelques chose que je ne connais pas , les fonds spéculatifs entres autres et je parle pas ici des zinzins encore, je doute fort que les gros portefeuilles institutionnels comme la Caisse de dépot( oublions les papiers commerciaux ) ou autres fond de pension investissent dans des fonds spéculatifs ou dans des paradsi fiscaux.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité