Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 24 octobre 2011 | Mise en ligne à 14h05 | Commenter Commentaires (31)

    Romney, l’immigration et l’effet boomerang

    Mitt Romney et Rick Perry : «what goes roud, comes around», diraient les Chinois. (Photo Reuters)

    Mitt Romney et Rick Perry : «what goes roud, comes around», diraient les Chinois. (Photo Reuters)

    Mitt Romney a sérieusement ébranlé Rick Perry en attaquant la politique du gouverneur du Texas de financer les études universitaires d’enfants d’immigrés clandestins. Or l’ancien gouverneur du Massachusetts pourrait également être accusé d’avoir manifesté de la compassion à l’égard des sans-papiers (quelle horreur!) dans le cadre de sa réforme du système de santé, selon cet article du Los Angeles Times.

    Le Times affirme en effet que la réforme promulguée par Romney en 2006 permet aux immigrés clandestins d’obtenir l’aide financière de l’État pour payer leur assurance-santé.

    On verra si cette question sera soulevée à l’occasion du prochain débat républicain.

    P.S. : Le camp Perry exploite déjà l’article du Times pour traiter ni plus ni moins Romney d’hypocrite.


    • Honnnnn! L’arroseur arrosé.

    • Quelle horreur, vous dites, Mr. Hétu? Parce que dépenser les taxes et impôts des honnêtes travailleurs pour loger et nourrir ces illégaux qui profitent du système, ça c’est une bonne idée!

    • Les passagers du Mayflower n’avaient pas de papiers… Il faudrait s’en rappeler dans l’établissement des politiques, tout autant pour l’éducation que pour la santé.

    • cetanguy

      24 octobre 2011
      14h15

      S’ils sont éduqués ils deviendront d’honnêtes travailleurs également. Et ils paieront des impôts. A moins que vous préfériez les embaucher illégalement, mal les payer et continuer à les garder dans la misère ?

    • Ils pissent tous contre le vent ces génies de la dedroite étatsunienne!

    • @Cetanguy: ah oui, immigrants clandestins signifient “profiteurs du système”. M’est avis que vous ignorez tout de l’exploitation de la majorité de ces clandestins, dont le travail au noir dans les “sweet shops”, durant de longues heures dans ses locaux sordides, sert à enrichir une belle classe de privilégiés. Ces derniers ont d’ailleurs ont parti politique bien à eu, le GOP…

    • @q.terreux ET oktobre7

      cetanguy sait très bien que c’est le système qui profite des sans papiers, souvent plus que l’inverse! :-)

    • @oktobre7
      La classe privilégiée aux États-Unis ne vote pas pour le GOP. Une bonne partie de la classe défavorisée vote pour les républicains les plus à droite, c’est à dire le Tea Party. Les démocrates vont chercher la classe moyenne.

      Les immigrants illégaux traversent la frontière sans respecter les lois américaines sur l’immigration. Déjà pour commencer, ils commettent un crime. Même si c’est un crime mineur, cela en dit long sur le respect qu’ils portent aux lois américaines. S’ils immigrent illégalement aux États-Unis au péril de leur propre vie, c’est parce qu’ils recherchent une qualité de vie supérieure pour que, grâce à la diaspora, ils puissent faire vivre les familles qu’ils ont laissées au Mexique.

      En immigrant illégalement, ils s’exposent au risque qu’ils ne soient pas reconnus légalement comme des citoyens américains à part entière. Cela implique que les multinationales vont profiter de leur statut de sans papier pour se permettre de les surexploiter. Pour éviter que cette situation se répète, il faut mieux lutter contre l’immigration clandestine pour les protéger contre la surexploitation des multinationales. Les démocrates ont signé une entente avec certaines multinationales pour qu’ils laissent filtrer au pays quelques immigrants illégaux et que, par conséquent, ces entreprises-là puissent en toute impunité profiter de cette main-d’oeuvre bon marché.

      Voilà ce que les républicains veulent mettre fin. En même temps, il ne faut pas que ces immigrants illégaux-là bénéficient de la même couverture sociale que les Américains régularisés et natifs. Pourquoi? Parce qu’on ne sait strictement rien de ces individus, notamment parce que ce sont des immigrants illégaux. Sans papier, l’État ne peut pas connaître leur passé judiciaire, leurs intentions ou encore leur capacité d’adaptation à la société américaine. On ne peut donc pas automatiquement les régulariser et leur donner une couverture médicale gratuite. Il faut, au contraire, les expulser, à moins que certains d’entre eux puissent prouver qu’ils n’ont aucun passé criminel.

      De plus, permettre à environ 8 millions d’immigrants illégaux de bénéficier d’une couverture médicale, ça coûterait cher au contribuable américain, qui travaille déjà fort pour survivre, payer son assurance santé, sa maison, sa voiture, etc.

    • C’est une mauvaise compréhension de la loi américaine sur les soins de santé à donner en cas d’urgence ( danger de mort ou d’invalidité.).

      Pour donner un exemple non délicat. Je voyage aux États-Unis en tant que touriste canadien . J’ai un accident d’auto grave. L’ambulance a l’obligation de m’amener à l’hôpital le plus proche et d’y recevoir les soins appropriés. Bien sûr dans un 2e temps, l’hôpital va vérifier vos assurances et va vous facturer plein prix ( j’en profite pour vous rappeler de toujours avoir une assurance complémentaire quand vous voyagez aux USA).

      C’est la même chose pour un immigrant illégal. En cas de danger de mort immédiate ou d’invalidité grave, l’urgence de l’hôpital doit donner des soins. Comme un immigrant a rarement l’argent nécessaire pour ces soins, l’hôpital sera remboursé en bout de ligne par l’état.

      Ce plan d’urgence ne s’applique qu’à l’urgence et pas chez votre médecin ni pour des soins chroniques.

    • Non mais j’ai vu ce show “politique” à la TV et c’était pathétique. On aurait dit un pageant de Miss USA. Aucune classe, gros décor clinquant et à peu près TOUT sur la forme. Une foule triée de lobotomisés devant des preachers. Remarquez que les messes démocrates sont du même acabit.

      Je suggère qu’on envoie une copie du dernier show de Zemmour & Naulleau sur Paris Premières, que ces insipides monteurs de carton pâte américains puisse comprendre comment se fait un vrai exposé d’idées.

      Pierre Tremblay

    • “Les démocrates ont signé une entente avec certaines multinationales pour qu’ils laissent filtrer au pays quelques immigrants illégaux et que, par conséquent, ces entreprises-là puissent en toute impunité profiter de cette main-d’oeuvre bon marché.”

      Waw c’est ce qu’on appelle parler…
      Avez vous accès a l’entente signée???

    • Il faut comparer des pommes avec des pommes. Les hopitaux et cliniques aux États-Unis ne peuvent refuser quelqu’un qui a besoin de soins. L’esprit de la loi du Health Safety Net vise surtout à assurer des soins aux enfants d’immigrants légaux pauvres et illégaux, sans faire de discrimination; une loi pour financer l’éducation d’adultes illégaux aptes à suivre un programme universitaire… c’est complètement autre chose.

      Le vote des latino-américains commence à peser drôlement sur la balance aux États-Unis… de mémoire la proposition 187 en californie a été jugé inconstitutionnel et n’importe qui qui s’aventure à critiquer des politiques de santé le fait à ses dépends!!!

    • brassard25

      24 octobre 2011
      14h54

      “Parce qu’on ne sait strictement rien de ces individus, notamment parce que ce sont des immigrants illégaux.”

      Bonnn ! Encore un qui vient de réinventer l’eau chaude !

    • Le pire c’est que brassard25 se croit peut-être!

    • cetanguy, brassard25,

      Comme bien le dirait Treblig vous connaisez mal le systeme de sante Americain. Mais non seulement vous ne connaissez pas le systeme de sante Americain mais vous avez une idee erronee de la migration au pays.

      Myhe # 1 Meme pour les Americains non assures et les residents permenents non assures, le note de soins d’urgence doit etre payee par la personne malade! Parce que l’option publique n’existe pas!!!!!!!!!!! Et ce grace aux republicains et deux blue dogs qui se sont opposes.

      Mythe #2 D’autre part, la grande migration ne vient pas necessairement par la frontiere Mexicaine… Eh non surprise!! Elle vient par avion!!!! Alors vous retrouvez meme des Irlandais sans papiers!!!!

      Myhte #3 Les sans papiers paient des impots a traver un systeme qui s’appelle le Tax ID number. Qui se d’ailleurs pour avoir un # de telephone, avoir un compte de banque. Ce Tax ID number est l’espoir des immigrants sans papiers qui songent a la residence et ensuite a la “naturalization” donc, a la citoyennete! Le payments de ces impots demontre bien que vous avez eu la bonne fois de retourner au fisque l’argent qui lui correspond pour vous laisser travailler (avec ou sans papeirs!!)

      Mythe #4 Les usines qui emploient des personnes sans papiers, ou avec des papiers contrefaits, en general travaillent deux ou meme trois shifts. Ces entreprises, ne paient pas ouvertime, pas de benefits mais elles ont des travailleurs qui produissent donc, elles ne paient pas d’impots! Ce qui est interessant est que les syndicats essaient de les faire entrer dans leur syndicats afind ‘ameliorer les conditions. Ca a reussi dans certains nombre de cas!

      Alors il serait temps d’arreter la chanson de l’augemtation des prix dans la sante a cause des sans papiers! En 2012, les immigrants notamment les Latinos seront une force davantage importante pour toute victoire! Les immigrants qui obtienent la citoyennete, la premiere chose qu’ils font est d’obtenir un identite de l’etat ou il habite, un passeport (ils veulent revoir leur famille et retourner), s’incrire au bureau des elections et voter!!!! Ils croient au Dream Act et a l’amnistie pour les sans papiers… Est-ce vous vous rappelez pourquoi Reid et Brown en Californie? Et ben, grace aux immigrants! L’histoire de Mme Ebay qui avait embauche une femme sans papiers et l’a renvoyee quand elle s’est presentee a la course pour gouverneure. Et Engle (la folle 2nd Amendment remedy!) au Nevada!

      C’est fou comme les candidats se tirent sur les pieds… Et cet electoral republicain qui chercher le plus vilain de tous!!!!

    • Ah Mythe #5 L’education primaire et secondaire et publique…. Pourquoi les faire payer quand c’est publique? Est-ce que les touristes paient des frais quand ils se rendent dans les bibliotheques publiques? Non!!! NYC a une bibliotheque manifique a l’access de tout le monde!!! D’ailleurs la carte d’access, s’appelle access!!!

    • @prettybrowneyes : voilà une excellente réplique à nos amis les GOPistes du Québec. Je n’aurais su mieux répondre, bravo!

    • prettybrowneyes

      24 octobre 2011
      15h41

      Pendules à l’heure ! Merci ! :)

    • @prettybrowneyes

      Un TIN ce n’est par un numéro d’assurance sociale. C’est pour les revenus placement ou de compte de banque. On n’obtient aucunement la naturalisation ou on n’améliore pas ses chances parcequ’on a un TIN

      Si la personne malade refuse de payer ils font quoi? L’individu n’est pas résident, souvent pas d’adresse permanente et n’a aucun statut. Ils abandonnent les démarches et c’est l’hopital qui absorbe les coûts donc vous et moi.

      Moi je visite souvent l’Europe et le Canada qui ont des systèmes d’éducation publiques et des musés. Est-ce que ça veut dire que mes enfants peuvent fréquenter les écoles de ces pays?

      L’immigration dans n’importe quel pays est encadrée. Pourquoi est-ce que ça doit-être différent pour les latinos? Les lois américaines sont peut-être mal faites mais ce n’est pas une raison pour supporter le ‘free for all’.

    • @prettybrowneyes – 24 octobre 2011 – 15h36
      Merci pour toutes ces informations sur ce qui se passe réellement chez vous.

    • De retour de vacances vous décrouvez une famille installée illégallement dans votre maison: C’est votre voisin qui a brisé votre porte pour installer la famille de son beau-frère dans votre demeure.

      Allez-vous être d’accord? Allez-vous payer les études des enfants de la famille intruse?

      Non, vous allez appeler la police.

      Aux États-Unis, on ne peut plus appeler la police, car l’immigration illégale est protégée par les milliardaires, les big business, Perry et compagnie.

      Si vous voulez que les pays Occidentaux acceptent les illégaux, alors ouvrez grande votre maison, et laissez tout le monde s’y installer.

    • Avec un taux de chomage de 10% pour l’Amérique, de près de 22% pour les Afro-Américains, je ne vois pas comment 10 millions d’immigrants illégaux de plus pourraient améliorer les choses.

      Ils peuvent quand même servir à quelque chose: Détruire les derniers programmes sociaux américains. C’est pour cette raison que les Républicains sont souvent pour l’immigration illégale de masse. Ils savent que cela détruit le tissu social américain.

      Dommage que la gauche tombe dans le panneau et passe son temps à défendre les immigrants criminels, au lieu de s’occuper des américains qui sont pauvres et sans argent pour se soigner.

    • maxlamontagne

      24 octobre 2011
      18h01

      Quel bel exemple de désinformation et de bourrage de crane !

      Repartez donc en vacances !

    • deepsouth
      Saviez vous que la sante, l’education et la justice sont consideres comme des droits fonfamentaux?

      maxlamontagne
      Je suis Americaine, j’habite Washington DC… Pas un seul sans papiers est venu s’installer a la maison. Je n’ai pas non plus perdu un emploi d cause d’eux. Par contre, je paie des impots pour l’ecole de mon voisinage (Georgetown). Et ca voyez-vous ca ne me derange point! Plus ils vont etre eduques ces enfants plus ils pourrons contribuer a cette societe!

      Et je vous rappelle que d’ailleurs, ce sont les republicains que veulent terminer medicare, medicaid, social security.

      Et pour finir… dans quel quartier, pays ou monde vous vivez…. en parlant de paranoia des Americains…. Vous n’etes pas loin de faire un sejour a l’institut Pinel…

    • “Le camp Perry exploite déjà l’article du Times pour traiter ni plus ni moins Romney d’hypocrite”. Il leur faudrait tous un miroir.

    • @cetanguy. “loger et nourrir ces illégaux qui profitent du système, ça c’est une bonne idée!” Ces illégaux “profiteurs” travaillent pour la plupart à des salaires médiocres, et souvent au noir pour de bons blancs républicains.

    • @bloganon. “Les passagers du Mayflower n’avaient pas de papiers…” Ils ont conquis le pays par la violence armée et la spoliation des terres autochtones et se sont empressés de l’oublier.

    • @maxlamontagne. “la gauche tombe dans le panneau et passe son temps à défendre les immigrants criminels”. En quoi sont-ils criminels? Pour nourrir leurs familles? Vous n’avez encore rien vu. Bâtissez-vous un bunker et cachez-vous y.

    • @latour

      Et ils sont devenus indispensables dans plusieurs industries où ils représentent une source précieuse de cheap labour.

      Les Républicains jouent un double jeu: ils prétendent vouloir lutter contre l’immigration illégale, mais ils représentent aussi les intérêts de certains employeurs d’immigrants illégaux – certains en emploient eux-mêmes d’ailleurs.

    • L’état qui le plus d”illégaux est la Californie, démocrate, ‘the left coast’

      @prettyborwneyes. Washington DC fallait le dire plus tôt. Maintenant je comprends

    • @deepsouth

      La Californie est un état riche qui a une frontière commune avec le Mexique et qui a une importante industrie agricole, grosse employeuse de cheap labour, point. Ça n’a rien à voir avec le fait que la Californie soit démocrate ou non.

      Intervention remarquablement niaiseuse…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2012
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité