Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Archive du 24 octobre 2011

    Lundi 24 octobre 2011 | Mise en ligne à 21h36 | Commenter Commentaires (9)

    Un ex-lobbyiste dans l’équipe d’Obama

    Le projet d'oléoduc Keystone XL suscite la controverse aux États-Unis. (Photo Bloomberg)

    Le projet d'oléoduc Keystone XL suscite la controverse aux États-Unis. (Photo Bloomberg)

    Barack Obama a déjà rompu sa promesse de ne pas embaucher de lobbyiste au sein de son administration. Sa décision de faire appel à un ex-lobbyiste pour occuper un poste de conseiller dans son équipe de réélection ne constitue donc pas une première.

    Mais l’embauche de Broderick Johnson ne suscite pas moins la controverse, tout particulièrement auprès des militants écologiques. C’est que Johnson a fait partie jusqu’en avril d’une firme de lobbying de Washington qui compte parmi ses clients TransCanada, dont le controversé projet d’oléoduc Keystone XL doit être approuvé par l’administration américaine d’ici la fin de l’année.

    Je cite la réaction du militant écologiste Bill McKibben, que l’on retrouve dans cette dépêche :

    «Je ne crois pas qu’il serait possible de concevoir une méthode plus élaborée pour manquer de respect non seulement à la communauté environnementale, mais également à Occupons Wall Street, puisque cela vient simplement rappeler que les lobbyistes corporatifs dominent notre politique. Oubliez “Espoir” et “Changement”, on dirait qu’ils veulent que leur nouveau slogan soit “Les affaires vont comme d’habitude”.»

    L’oléoduc Keystone XL traverserait la frontière canado-américaine pour transporter le pétrole brut des sables bitumineux albertains en direction des raffineries situées sur la côte texane du golfe du Mexique.

    Johnson en sera à sa deuxième campagne présidentielle comme conseiller, ayant tenu un rôle semblable en 2004 au sein de l’équipe électorale de John Kerry.

    Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






    Lundi 24 octobre 2011 | Mise en ligne à 16h39 | Commenter Commentaires (36)

    Obama face à la crise immobilière, prise 2

    Barack Obama à son arrivée à Las Vegas, où il doit présenter un nouveau plan pour aider les propriétaires de maison en détresse. (Photo Reuters)

    Barack Obama à son arrivée à Las Vegas, où il doit présenter un nouveau plan pour aider les propriétaires de maison en détresse. (Photo Reuters)

    Au début de son mandat à la Maison-Blanche, Barack Obama a dévoilé un plan ambitieux de 50 milliards de dollars pour venir en aide à quelque neuf millions de propriétaires de maisons menacés de saisies. Dans un article publié aujourd’hui à la une, le Washington Post souligne que président n’a utilisé que 2,4 milliards de dollars pour venir en aide à seulement 1,7 million de foyers.

    Selon le Post, l’échec du plan de l’administration Obama tient en partie à son refus d’utiliser l’argent des contribuables pour aider des propriétaires qui risquaient de ne pas pouvoir payer leurs prêts à temps en raison de leur haut niveau d’endettement. L’idée d’éponger une partie de leurs dettes a été examinée puis rejetée par les principaux conseillers économiques du président, dont Timothy Geithner et Lawrence Summers.

    Trois ans plus tard, face à une crise de l’immobilier qui continue de plomber l’économie américaine, le président Obama présentera aujourd’hui dans le Nevada de nouvelles mesures destinées à aider environ un million d’emprunteurs immobiliers en difficultés à modifier les termes de leurs prêts. Je cite un passage d’une dépêche d’AFP résumant les objectifs du nouveau programme :

    Ces mesures doivent permettre aux emprunteurs devant plus que la valeur du bien pour lequel ils ont emprunté d’accéder plus facilement et à un moindre coût à un programme fédéral d’aménagement des emprunts hypothécaires baptisé HARP, indique l’Agence fédérale de financement du logement (FHFA) dans un communiqué.

    L’annonce de la FHFA doit profiter aux ménages dont les emprunts ont été accordés ou sont garantis par les organismes de refinancement hypothécaire parapublics Fannie Mae et Freddie Mac.

    Lire les commentaires (36)  |  Commenter cet article






    Lundi 24 octobre 2011 | Mise en ligne à 14h05 | Commenter Commentaires (31)

    Romney, l’immigration et l’effet boomerang

    Mitt Romney et Rick Perry : «what goes roud, comes around», diraient les Chinois. (Photo Reuters)

    Mitt Romney et Rick Perry : «what goes roud, comes around», diraient les Chinois. (Photo Reuters)

    Mitt Romney a sérieusement ébranlé Rick Perry en attaquant la politique du gouverneur du Texas de financer les études universitaires d’enfants d’immigrés clandestins. Or l’ancien gouverneur du Massachusetts pourrait également être accusé d’avoir manifesté de la compassion à l’égard des sans-papiers (quelle horreur!) dans le cadre de sa réforme du système de santé, selon cet article du Los Angeles Times.

    Le Times affirme en effet que la réforme promulguée par Romney en 2006 permet aux immigrés clandestins d’obtenir l’aide financière de l’État pour payer leur assurance-santé.

    On verra si cette question sera soulevée à l’occasion du prochain débat républicain.

    P.S. : Le camp Perry exploite déjà l’article du Times pour traiter ni plus ni moins Romney d’hypocrite.

    Lire les commentaires (31)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2011
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité