Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 22 octobre 2011 | Mise en ligne à 8h12 | Commenter Commentaires (11)

    Les pubs politiques du jour

    Ma mémoire flanche peut-être mais je ne crois pas que Barack Obama ou Hillary Clinton ait diffusé des pubs attaquant directement et brutalement leur principal adversaire lors de la course à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de 2008. Corrigez-moi si j’ai tort!

    Chose certaine, Rick Perry et Mitt Romney ne se gênent pas pour se dénigrer mutuellement dans leurs pubs. Celle qui coiffe ce billet constitue le plus récent exemple. Sur une musique de fond qui conviendrait à un film de Jerry Bruckheimer, le gouverneur du Texas y accuse l’ancien gouverneur du Massachusetts de «tromper» les Américains. L’équipe de réélection du président doit se frotter les mains et prendre des notes.

    Il y a deux jours, Romney avait quant à lui attaqué Perrry en le dépeignant comme un idiot dans une pub que son équipe a rapidement retiré d’internet. Raison officielle : CNN a protesté contre l’utilisation d’images lui appartenant. Mais le groupe démocrate American Bridge 21st Century se fait un plaisir à continuer à la diffuser sur le web :


    • Ce n’était pas Hillary qui avait fait la pub ”Will he get up at 3am to answer the phone if we get attacked?” ou quelque chose du genre?
      C’est peut-être moins dur, mais quand même, ils se sont pas mal descendus aussi en 2008 les démocrates il me semble…

    • @maudell

      J’ai également pensé à la pub de Clinton mais il s’agissait d’une attaque indirecte qui ne mentionnait pas le nom d’Obama. Il est vrai, d’autre part, que les deux démocrates ne s’étaient pas ménagés en 2008, mais je fais seulement référence aux pubs dans mon billet.

    • @richard.hetu Vous avez raison, je ne me rappelle pas de pub où ils se dénigraient personnellement. Seulement des débats assez corsés… C’est tout de même spécial de voir Romney prendre Perry au sérieux. Peut-être a t’il peur que se fameuse ‘flat tax’ récolte les appuis de Cain.

    • Faut avouer que les pubs a Perry sont efficaces, celle de Romney a son endroit a l’air d’un coup d’épée dans l’eau. La politique c’est ca, la conquète du pouvoir et tous les moyens sont bons pour y arriver.

    • Qui est le meilleur “transformer” pour préserver la moralité du petit peuple et l’argent des riches leur confrérie de profiteurs ?

    • …dans leur confrérie…

    • Son ascension chez les tealiban$ vient d’avorter !

    • Commentaire de 12h39 : Erreur de billet.

      Il va dans le billet «Mise au point de Cain sur l’avortement».

    • Encore une fois, je n’ai que l’image d’une bande de singes dans une cage, réduits à se lancer leur merde… Consternant, pathétique et tellement révélateur…
      Ils n’ont pas de fierté ces gens-là?!?

    • Concernant les pubs négatives…Hillary en a produit, mais elle les a effacé du compte youtube de sa campagne. Le Washington Times a fait un article sur le sujet.

      http://www.washingtontimes.com/news/2008/jul/02/clinton-attacks-against-obama-vanish-web/

      Pour Obama, je n’en trouve pas et je n’ai pas souvenir de publicités officielles, mais les armées de trolls sur tous les blogues de droite et les “publicités” produites par des amateurs sont présentes sur internet et ont été discutées amplement.

    • Une étude avait démontré que les publicités négatives n’ont pas le même effet sur les personnes de gauche et de droite.

      À droite, ça encourage les personne à aller voter contre la personne dénigrée.
      À gauche, ça décourage d’aller voter.

      Si on veut se faire élire par un électorat progressiste, on a beaucoup plus de chances en utilisant des messages constructifs ou poisitifs (Yes We Can/Jack Layton).

      Je pense que dans la course républicaine, il n’y a pas vraiment de progressistes. Ça explique peut-être les attaques plus directes.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité