Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 5 octobre 2011 | Mise en ligne à 16h01 | Commenter Commentaires (22)

    Rick Perry et la course à l’argent

    Si l’on se fie aux plus récents sondages, la campagne présidentielle de Rick Perry traverse une zone de turbulences qui pourrait lui être fatale. Mais le gouverneur du Texas continue d’avoir des appuis solides chez les bailleurs de fonds républicains, si l’on se fie au montant d’argent qu’il a amassé pour sa course à l’investiture républicaine en seulement 49 jours : 17 millions de dollars.

    Ce total devrait éclipser la récolte de Mitt Romney au cours du troisième trimestre (entre 11 et 13 millions de dollars). Ron Paul a quant à lui déjà annoncé le total de sa collecte pour la même période: 8 millions de dollars.


    • Ron Qui?

    • C’est là le problèeme au coeur de toute la politique américaine : l’influence de l’argent !

      Ce ne sont plus des candidats qui s’affrontent avec des idées, mais des intérêts privés qui bulldozent le proxcessus démocratique pour assouvir leur soif de cupidité.

      Et c’est le cochon de citoyen qui casque !

      Mais le mouvement “Occupy” est la mise en marche de l’expression de la colère citoyenne contre cette dictature financière.

      Les protestations de 1992 ne sont rien en comparaison avec la vague de fond qui se dessine dans l’empire du capitalisme.

    • Ah oui… la plus grande démocratie du monde à l’oeuvre… Quel spectacle édifiant!!!
      Je l’ai dit et je le répète, si ce n’était de quelques artistes et de quelques scientifiques, ce pays serait, de loin, le plus méprisable de la planète.

    • Concernant le sujet de l’argent, il faut aussi tenir compte de l’existence des “Super PAC” qui permettent …à peu près n’importe quoi en financement politique.

      Le cas tout frais de Cantor explique toute la pourriture et le trafic d’influence que cette loi permet.

      http://www.huffingtonpost.com/2011/10/05/eric-cantor-leadership-super-pac_n_996364.html

    • Indécent!

      Quand c’est le temps d’allonger le cash pour les démunis, cependant, invariablement la caisse est à sec…

    • @jaypee2
      Rajoute aussi Israel tant qu’à y être… Ça completera ton “argumentaire” de gaucheux frustré.

    • @Candela

      Vous beurrez épais. Ce sera pas 1917.

      Mais je suis d’accord que le système actuel laisse trop de place au lobbyism. Il faut trouver des façons de diminuer la dépendance

      Sur papier je trouve le système américain un des meilleurs au monde. En pratique, avec des élections au 2 ans les élus ont un besoin constant et désespéré de financement qu’il faut endigué si on veut diminue la force des lobby. Je soupçonne que le coût des campagnes a augmenter beaucoup plus vite que le coût de la vie et donc que probablement les élus d’aujdourd’hui ont besoin de proportionnellement plus de dons que ceux du passé (théorie que je suis un peu trop paresseux pour vérifier à l’instant).

      Vous remarquerez que les politiciens les plus respectable des USA sont très souvent des sénateurs. Ils sont élu seulement au 6 ans… Ceci explique peut-être cela. Un Sénateur sans ambition présidentielle est beaucoup moins étranglé par le besoin constant de financement qu’un représentant ambitieux élu au deux ans.

    • Démocratie à l’américaine:

      Le meilleur système politique que l’argent peut se payer.

    • @jaypee2

      À écouter votre ton, je connais beaucoup d’américain avec qui il me ferais plus plaisir de prendre une bière qu’avec vous.

      Le système a des raté, et c’est peu dire, mais il y a plus que quelques artistes et scientifiques qui ’sauvent’ les États-Unis d’être le peuple ‘le plus méprisable de la terre’.

      Et décrocher de votre ethnocentrisme. Vous pensez qu’on à l’air de génie au Québec avec nos problème dans le domaine de la construction, surtout en lien avec l’attribution des contrats publiques? On fait pas mal république de banane, par bout. Nous aussi on va finir par avoir besoin d’occuper un ou deux bâtiment gouvernemental si on veut que ça finisse par bouger.

      Considérant nos propre problème systémique, si on était deux ou trois cent fois plus puissant sur la scène mondiale et que nos décisions affectait le reste de la planète, quel opinion aurait de nous nos voisins?

    • Ron Paul a 8 millions pour le trimestre… plus de 100 000 donneurs, 4x plus que Perry.

    • “Les protestations de 1992 ne sont rien en comparaison avec la vague de fond qui se dessine dans l`empire du capitalisme”

      Le vrai empire du capitalisme,la Chine,va faire mordre la poussière à ces pelleteux de nusges de manifestants.Tantôt ils vont travailler encore pour moins et auront encore moins de ptits programmes sooooociaux.

    • @jack in ze woods

      N’est-ce pas ce que vous préconisez, de diminuer les salaires au niveau de la Chine et autres pays ‘émergeant’, pour être “plus compétitifs” ?

      Faites vous une idée !

      Est-ce qu’on devrait diminuer les salaires des travailleurs afin de moins perdre d’emplois, en particulier dans le secteur manufacturier, et autres (exemple, L’Inde et l’informatique et les centres d’appels) pour être plus compétitifs avec eux, oui ou non ?

      N’est-ce pas merveilleux la mondialisation qui enrichit, avant tout les employeurs et leur permet de s’en mettre plein les poches en créant du chômage ici ?

    • @55

      Vous avez lu trop émotivement.

      Je fais référence aux début des années 1990, pas à 1917.

      Vous projetez assez épais.

    • jackwood

      5 octobre 2011
      18h06

      Le vrai empire du capitalisme,la Chine
      - – - – - – - – - – - – - – - – - -

      Vaut mieux lire une telle sottise que d’être aveugle.

    • @ cameleon

      Les Américains et l`occident ont profité et profitent encore des bas salaire de la Chine et de d`autres pays car si les gadgets que fabriquent les bas salariés des pays émergeants avaient été fabriqués en occident,le marché se serait beaucoup moins développés car les salaires auraient été trop élevés.Mais la game se joue à 2 et c`est loin d`être sûr que l`occident va rester au top dans l`avenir.Pas pour rien que le Canada décline dans son secteur manufacturié et que le secteur des ressources naturelles est en plein développement.C`est la que sont les salaires et l`argent à rapporter aux gouvernements.

      “N`est-ce-pas merveilleux la mondialisation qui enrichit, avant tout les employeurs et leur permet de s`en mettre plein les poches en créant du chômage ici ?”

      Pourquoi investir en occident lorsque tu sais que tu feras pas d`argent.Les employeurs doivent faire de l`argent pour que la roue continue de tourner,sinon elle s`arrête.

    • @candela

      1917 = Révolution Russe.

      Vous parlez d’une ”Vague de fond qui se dessine dans l’empire du capitalisme”

      La dernière ‘Vague de fond’ à frapper le capitalisme est la série de révolution marxiste qui a frappé la planète au début siècle. Il n’y a rien qui ressemble à ça à l’horizon.

    • jackwood

      Donc si vous gagnez un peu moins, parce que vous respetez lois du travail et offrez de meilleurs salaires…, la roue ne va plus tourner? Elle ne va plus tourner quand il n’est plus de ressources a exploiter sans limites et a des profits inimaginables sur le dos des personnes avec des salaires de faim! Decidement, vous etes un 99% mais pensez et sans raison comme 1%… Pensez ou revez de? Et puis comme rever ne coute rien…

    • @55

      Alors, dormez bien, mon petit.

    • @ Jackwood

      Je ne suis pas trop sûr de saisir votre argument. Selon vous, il faudrait appliquer ici les mêmes conditions de travail que celles de la Chine si on veut rester dans la «game» qui se joue à deux maintenant, c’est bien cela? Pour faire tourner la roue?

    • @Candela

      C’est sûr qu’un peu de condescendance renforce votre position.

    • @55

      Je vois que vous avez bien dormi.

      Deo gratias !

    • @55
      Personnellement, je pense que la vague de fond est plus importante que vous ne semblez le croire.

      Elle frappe la totalité de l’Occident et le Magreb. L’idée que la capitalisme dénature la politique est presque unanime chez les moins de trente ans.

      La vague se soulève en ce moment aux États-Unis, qui sont le phare culturel et économique de l’Occident, et l’incubateur et le moteur des grandes tendances actuelles.

      Je ne dis pas que je sûr à 100 %, mais je vois potentiellement quelque chose de gros.
      .

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2011
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28  
  • Archives

  • publicité