Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Archive du 3 octobre 2011

    Lundi 3 octobre 2011 | Mise en ligne à 20h40 | Commenter Commentaires (25)

    «Tête de nègre» : la Maison-Blanche ménage Perry

    La Maison-Blanche ne semble pas vouloir faire un plat des révélations du Washington Post sur le nom raciste d’un ranch loué depuis les années 1980 par la famille du gouverneur du Texas Rick Perry.

    Selon le Post, les Perry ont mis plusieurs années avant de recouvrir d’une couche de peinture le nom du ranch – «Niggerhead» – qui avait été peint par d’autres sur un grand rocher à l’entrée de la propriété. Un porte-parole du gouverneur texan a nié les accusations du quotidien.

    Quoi qu’il en soit, le porte-parole de la présidence a ménagé Perry lorsqu’un journaliste l’a interrogé aujourd’hui sur cette affaire. Je cite un extrait de la réponse de Jay Carney :

    «Le nom était clairement offensant, et d’après ce que j’ai lu le gouverneur partage cette opinion.»

    Michael Steele, l’ancien président du Comité national du Parti républicain, n’a pas été aussi compréhensif, adoptant la même position que le prétendant républicain à la Maison-Blanche Herman Cain, qui s’était demandé hier pourquoi Perry avait attendu si longtemps avant de faire disparaître le nom insultant. De dire Steele, qui est Noir, tout comme Cain :

    «C’est très troublant.»

    À noter que certains commentateurs conservateurs, dont Glenn Reynolds, ont affirmé que Cain avait nui à sa cause en critiquant Perry dans ce dossier. Cela lui apprendra de laisser entendre qu’un républicain peut être «indélicat» vis-à-vis des Noirs.

    Lire les commentaires (25)  |  Commenter cet article






    Lundi 3 octobre 2011 | Mise en ligne à 19h02 | Commenter Commentaires (23)

    Barack Obama, underdog

    Barack Obama accepte l'idée qu'il ne serait pas le favori pour l'élection présidentielle de 2012. (Photo ABC News)

    Barack Obama accepte l'idée qu'il ne serait pas le favori pour l'élection présidentielle de 2012. (Photo ABC News)

    Underdog : c’est un mot que Barack Obama a accepté d’utiliser pour se définir lors d’une interview accordée à George Stephanopoulos d’ABC News. Celui-ci venait de faire référence à un nouveau sondage indiquant que 55% des Américains pensent que le président démocrate ne sera pas réélu en novembre 2012.

    Le chef de la Maison-Blanche a mis son statut de négligé sur le compte de la mauvaise économie. Mais il ne croit pas que sa situation politique soit désespérée. Je le cite :

    «Je suis habitué à ne pas être le favori. En fin de compte, il s’agira de savoir qui a une vision pour l’avenir afin d’aider les familles de la classe moyenne et de reconquérir le rêve américain.»

    Lire les commentaires (23)  |  Commenter cet article






    Lundi 3 octobre 2011 | Mise en ligne à 16h18 | Commenter Commentaires (39)

    Amanda Knox libre

    Amanda Knox à son arrivée au tribunal de Pérouse ce matin. (Photo AP)

    Amanda Knox à son arrivée au tribunal de Pérouse ce matin. (Photo AP)

    Le voeu d’Amanda Knox a été exaucé : accusée du meurtre de sa colocataire Meredith Kercher en 2007, elle vient d’être acquittée à Pérouse, en Italie, par le jury de son procès en appel.

    Ange ou démon, l’étudiante originaire de Seattle est désormais libre de retourner aux États-Unis, au grand dam de la famille de la victime, qui a dénoncé l’attention obsessionnelle des médias, considérant qu’elle a bénéficié à l’Américaine, selon ce compte rendu de l’AFP dont je cite des extraits :

    La remise en cause par des experts indépendants de la fiabilité des tests ADN réalisés sur l’arme du crime – un couteau de cuisine – et l’agrafe du soutien-gorge de Meredith a sans doute fortement pesé sur la décision du jury. (…)

    D’après le jugement rendu en première instance, Amanda Knox et Raffaele Sollecito avaient donné à Meredith le coup fatal tandis que Rudy Guédé, un Ivoirien condamné à 16 ans de prison dans un procès séparé, lui tenait les bras parce qu’elle refusait de participer à un jeu sexuel. Tous étaient sous l’emprise de la drogue et de l’alcool.

    Lire les commentaires (39)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité