Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 2 octobre 2011 | Mise en ligne à 14h32 | Commenter Commentaires (76)

    «Niggerhead» : le surnom qui hante Rick Perry

    Le comté de Throckmorton, où se trouve le camp de chasse de Rick Perry, n'a pas toujours était hospitalier pour les Noirs. (Photo The Washington Post)

    Le comté de Throckmorton, où se trouve le camp de chasse de Rick Perry, n'a pas toujours était hospitalier pour les Noirs. (Photo The Washington Post)

    Comme s’il n’avait pas déjà assez de problèmes, Rick Perry doit maintenant se défendre d’être raciste à la suite de la publication à la une du Washington Post d’un article rappelant que le camp de chasse de sa famille a déjà été surnommé «Niggerhead».

    Ce surnom était inscrit sur une grande roche plate située près de l’entrée du camp, où Rick Perry accueille depuis plusieurs années des amis, des élus et des supporters. Le gouverneur du Texas a déclaré que lui et son père avaient recouvert ce nom composé d’une épithète raciste d’une couche de peinture dans les années 1980, ce que nient plusieurs personnes interrogées par le Post. Certains disent même avoir vu le surnom «Niggerhead» en 2008, soit huit ans après que Perry soit devenu gouverneur du Texas.

    Au moins un adversaire républicain de Rick Perry, Herman Cain, a réagi à la nouvelle du Post, qualifiant de «très indélicat» le surnom de ce camp :


    • Le messie blanc, “Ponzi” Perry, est trahi par sa propre turpitude.

      Les dretteux répuliban$ braillent leur pisse de souris.

      Next !

    • ……. OMG, un mot, j’ai la couenne molle, ça me fait de la pei-peine! :( je pleure, c’est tellement pas politiquement correct!

    • Le bonheur est …Non ! Le racisme est dans la prairie.

    • La plupart des racistes américains sont des républicains.

    • @frustré_connaissant

      Tu fais quoi sur ce blogue si tu tapes sans cesse des hystéries en lisant les entrées de M. Hétu ?

      Vas donc voir lire les lubies de Gagnon le libaaartarien.

    • Honnnnnnnnnnnnn!

    • Je me demande pourquoi Perry s’est présenté dans cette course avec tant de squelettes dans le placard. En tout cas, il peut sans doute faire une croix sur ses chances.

    • @mou_con

      Surtout que c’est le candidat répuliban noir, Cain, qui a la couenne molle, qui a de la “pei-peine” et qui proteste.

      Sont donc molassons, ces dretteux, hein, mou_con !

      HéHéHé

    • Et dire qu’il y a des noirs qui votent pour les républicains… Les nazis avaient un terme pour désigner les Juifs qui travaillaient pour eux…

    • @ mourialais…
      C’est pas le mot en lui-même, c’est ce qu’il signifie, ce qu’il sous-tend comme mentalité, ce qu’il révèle sur les personnes qui l’utilisent, ce qu’il laisse entrevoir dans leurs actions potentielles.

      Vous comprenez? Non? Pas grave.

    • @
      mourialais_connaissant

      OMG, vous êtes pas tanné d’écrire n’importe quoi sur tous les blogues et en plus d’être toujours à coté de la track? Moi je serais gêné à votre place. Vous comprenez rien, surtout pas un deuxième degré. Quel être insignifiant vous faites.

      Si vous n’avez jamais rien d’intelligent à écrire pour meubler vos après midis plates de pluie, lisez, ca va vous aider à comprendre la vie, mais de grâce, abstenez-vous de faire des commentaires.

    • Hermain Cain découvre enfin, pourquoi les Noirs sont ”lessivés” contre les conservateurs.

    • “Nous vivons dans un monde sale et dangereux. Il y a des choses que le grand public n’a pas besoin de connaître, et ne devrait pas connaître. Je crois que la démocratie prospère quand le gouvernement peut prendre des actions légitimes pour garder ses secrets, et quand la presse peut décider de publier ce qu’elle sait ou non.”

      Katherine Graham, éditeure du Washington Post

    • teddybear n’a rien à dire sur le sujet.

      Un autre commentaire pouilleux.

    • teddybear

      Si vous endosez Katherine Graham, ca veut dire que vous etes contre le libre access a l’information et par le meme biais, a la liberte d’expression. Vous et elle parlant de democratie? Quel paradoxe!

    • @teddybear – 2 octobre 2011 – 16h21
      … Katherine Graham, éditeure du Washington Post …

      Si un concours d’intelligence serait organisé entre mon ‘toater’ et Madame Katherine Graham, mon ‘toaster’ gagnerait les … deux mains dans le dos.

      Encore quelqu’un qui prend la population pour une bande d’imbéciles qui doivent faire confiance aveuglément aux dirigeants pour prendre les bonnes décisions dans l’intérêt supérieur de la nation. Justement, la population commence à comprendre que l’intérêt de plusieurs politiciens est tout sauf l’intérêt supérieur de la population.

    • C’est certain que quand on ne peut pas expliquer/justifier nos agissements devant l’opinion publique, il est toujours mieux de taire ou cacher ce qu’on fait et pourquoi on le fait!

      I believe that it is better to tell the truth than a lie.
      I believe it is better to be free than to be a slave.
      And I believe it is better to know than to be ignorant.
      (H. L. Mencken)

    • Il y a un ”T” de trop.
      Ce camp devrait s’appeller Throck Moron.

    • ” Il y a des choses que le grand public n’a pas besoin de connaître, et ne devrait pas connaître”

      Savoir qu’une stagiaire a la Maison blanche a fait une pipe au président ca regarde pas personne, rapporter qu’un graffiti sur une roche proche du camp de chasse de la famille de Perry c’est pas de la nouvelle. C’est chercher des poux.

    • Indélicat !
      Etre raciste est “indélicat” !
      Au aura tout lu !
      Mouahhhhhahhha !

    • Y a pas que les blancs qui sont racistes, mais il n’y a qu’eux pour s’en accuser….

    • “University of Connecticut professor Jack Dovidio, who has researched racism for more than 30 years, estimates up to 80 percent of white Americans have racist feelings they may not even recognize.”
      Pour ceux qui ne lisent pas l’anglais: selon le professeur Dovidio, 80% des blancs américains ont des sentiments racistes qu’ils ne peuvent même pas reconnaitre.
      source : http://articles.cnn.com/2006-12-12/us/racism.poll_1_whites-blacks-racism?_s=PM:US

    • L’article du Washington Post auquel vous faites référence est intéressant.

      Si je comprend bien, l’utilisation du mot « Nigger » dans la toponymie des États-Unis était autrefois relativement fréquente.

      Cependant, la lutte pour les droits civils des Noirs américains, dans les années 1950-1960, a amené le U.S. Board on Geographic Names (Commission de toponymie des États-Unis) à «faire le ménage» dans ce type de toponymie.

      Au moment où le père de Rick Perry a acquis le ranch, la pierre où était inscrite le mot «Niggerhead» était déjà en place depuis un bon moment.

      La question litigieuse, ici, est de savoir si Rick Perry a agi avec suffisamment de diligence pour faire disparaître ce terme qui est maintenant inacceptable dans la société américaine.

      Mon pronostic : « He’s damned if he did, he’s damned if he didn’t .»

      Qu’il ait agi ou non pour faire disparaître l’inscription honteuse, il se trouvera toujours quelqu’un pour dire qu’il ne l’a pas fait pour des raisons sincères, qu’il est un raciste dans l’âme, etc.

      La coïncidence est étrange, mais nous avons aussi au Québec au moins un cas d’utilisation du mot «Nigger» dans notre toponymie officielle.

      Il y a près de Saint-Armand un vieux cimetière qui a servi à ensevelir les restes d’une communauté d’esclaves noirs qui ont suivi leur maître loyaliste lors de son exil au Canada, en 1783, à la fin de la Guerre d’indépendance des États-Unis.

      Ce lieu est connu sous le nom de «Nigger Rock» et, selon les articles en ligne que j’ai consultés, cette appellation est reconnue par la Commission de toponymie du Québec…

      Au Québec, devrions-nous suivre l’exemple du U.S. Board on Geographic Names et changer le nom du site «Nigger Rock» parce que le mot «Nigger» est associé au racisme, ou devrions-nous plutôt préserver cette appellation toponymique en se disant qu’il s’agit là d’une manière de se rappeler l’esclavagisme qui a existé en Nouvelle-France et dans le Bas-Canada, jusqu’en 1834 ?

      *****

      Liens sur le site géographique québécois « Nigger Rock » :

      1) http://townshipsheritage.com/fr/news/nigger-rock-des-esclaves-au-qu-bec

      2) http://saint-armand.esm.qc.ca/2003/04/nigger-rock-mythe-ou-ralit.html

      3) http://www.radio-canada.ca/emissions/c_est_ca_la_vie/2008-2009/Reportage.asp?idDoc=68628

    • Bon personne ne l’a dit mais moi, c’est “butt head” que j’aurais aimé voir marqué à l’entrée du ranch de ce personnage caricatural … :o)

    • Cain est le noir de service du parti républicain.

      Il aurait beau avoir d’excellentes idées conservatrices, il ne gagnera jamais. Son se résume a faire attirer quelques votes afro-américains au GOP.

    • cotenord_7

      Le mot a une charge historique de haine contre les Afro-Americains. Il est inexcusable que Parry ait laisse le nom ne serait-ce qu’un jour!

    • “Encore quelqu’un qui prend la population pour une bande d’imbéciles qui doivent faire confiance aveuglément aux dirigeants pour prendre les bonnes décisions dans l’intérêt supérieur de la nation”

      Le meilleur argument contre la démocratie est une conversation de cinq minutes avec l’électeur moyen.”

      Winston Churchill (1874-1965), Premier Ministre de la Grande-Bretagne de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955

    • Tous les êtres humains sont des racistes en puissance. C’est le poids du paléocerveau, qui favorise la parthénogenèse (reproduction des individus de même race) au détriment du métissage, de manière à perpétuer ‘’sa propre race dans le temps”. Une réalité humaine (et scientifiincontournable,

    • Tous les êtres humains sont des racistes en puissance. C’est le poids du paléocerveau, qui favorise la parthénogenèse (reproduction des individus de même race) au détriment du métissage, de manière à perpétuer ‘’sa propre race dans le temps”. Une réalité humaine (et scientifique) incontournable. Plate, n’est-il pas ? Malheureusement, c’est comme ça que ça marche…

      Gordon Sawyer

    • Tant qu’à moi, ils sont tous racistes, pas lui plus qu’un autre…..

    • drole mais pu réaliste des année 2000 , tk je supporte mitt romney The Human conservative , pas trop a droite bref un conservateur moderne !!!!!!

    • @teddybear – 2 octobre 2011 – 18h04
      C’est justement parce qu’ils nous prennent pour des imbéciles qu’on veut savoir ce qu’ils font et pourquoi. Lorsque tu demandes aux gens de te faire confiance aveuglément, c’est toujours inquiétant. Si tu respectes et veut servir les intérêts supérieur du peuple, tu n’auras rien à cacher et tu expliqueras pourquoi tu fais ce que tu fais.

    • Perry est un crétin avec cravate. Parcontre les tarlas du HEC (notre supposé futur) qui ne connaissent pas l’histoire du blackface (c’t'un joke!) est plus préoccupant, à mon avis.

    • teddybear

      2 octobre 2011
      18h04

      Le meilleur argument contre la démocratie est une conversation de cinq minutes avec l’électeur moyen.”

      Winston Churchill (1874-1965), Premier Ministre de la Grande-Bretagne de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

      10 secondes avec teddybear, et la démonstration est faite.

    • @cotenord_7

      Y a-t-il un événement socio-politico-historique en rapport avec les Noirs chez Perry ?

      Si oui, lequel ?

      Sinon, c’est du mépris raciste.

    • @ prettybrowneyes (commentaire « 2 octobre 2011 17h59 ») :

      Merci pour votre commentaire.

      Si je me souviens bien, vous êtes citoyenne (ou bien résidente ?) des États-Unis.

      Si on fait abstraction de l’incident dont il est question ici, pouvez-vous décrire comment Rick Perry est perçu, dans son état ou à l’échelle des États-Unis, en ce qui concerne les questions raciales et les relations entre les groupes ethnoculturels aux États-Unis ?

      Comme il a servi pendant quelques années dans les forces armées, y a-t-il des témoignages sur les relations qu’il a eues à cette époque avec les militaires de race noire (qui sont relativement nombreux dans les forces armées) ? Son comportement de l’époque pourrait permettre de mieux définir le fond de sa pensée face à la question raciale.

      Merci encore, et bonne soirée !

    • @ candela (commentaire « 2 octobre 2011 19h23 ») :

      Désolé, je ne saisis pas votre commentaire, en particulier la question : « Y a-t-il un événement socio-politico-historique en rapport avec les Noirs chez Perry ? »

      Pouvez-vous S.V.P. préciser votre pensée ?

    • Même avec un toaster deux tranches, la cause est entendue.

      Tous les humains sont des racistes en puissance. Je veux bien. Nous sommes aussi des meurtriers en puissance, car nous avons des couteaux chez nous… ou des n’importe quoi d’autre. Cette généralisation boiteuse n’excuse nullement ceux qui passent à l’acte!

      Ben gordon ça… il y en a qui se laissent bêtement mener par leur cerveau reptilien. Qu’est-ce qu’ils font avec le reste (s’il y en au, bien sûr)?

    • Gordonsawyer.

      C’est en fait scientifiquement erroné ce que vous soutenez. So on ne tient pas compte de la socialisation, les humains sont portés à se reproduire avec des gens ethniquement différents, question de métissage justement.

    • @gordonsawyer

      Tu as absolument raison

      Selon moi il n’y a que les blancs qui sont assez ”politicaly correct ”pour se pointer du doigt et se traiter de racistes ,quand on regarde sa, c’est décourageant ….

    • @gordonsawyer

      Avec des commentaires comme sa , sa réveille la condescendance de petite gogoche sur se blog hahaha !!!!!

    • @belette_lachinoise – 2 octobre 2011 – 20h08
      Vous avez un sens de la répartie que j’aime bien!

    • @ picoces

      HEC est probablement au-dessus des 80% des universités américaines !

    • Je dis cela sans me porter à la défense de HEC (je suis de McGill et ULaval) mais je le pense réellement.

    • @Gordonsawyer

      Je suis chercheur en neurosciences et je peux vous affirmer que vous êtes dans l’erreur. Un peu de recherche sur Google Scholar vous informera sur le lien entre ce que vous appelez le paléocerveau et le racisme.

    • @cotenord_7

      Vous référez à des événements historiques dans le cas de Nigger Rock à Saint-Amable.

      Je ne crois pas que la roche Niggerhead chez Perrey renvoie de façon analogue à un événement historique. Me trompe-je ?

    • @ picoces

      Je peux affirmer que ces imbéciles sont très mal vu à HEC et qu’aucun ne s’en vante. Il n’y a que les rumeurs qui peuvent servir à les identifier, sauf pour l’administration.

    • En espérant que cet événement ne mène pas à d’autres préjugés injustes envers cette institution. Comme si tout le monde pensait comme Elgrably, alors qu’elle est plutôt le dindon de la farce du personnel d’enseignement. La majorité des enseignants de HEC serait ce que les trolls de ce blogue appellent des gaucheux, de mon expérience.

    • nigger
      Term of racist abuse for a black person. Originates from the United States, a country where it is perfectly acceptable to be racist if you are black, but not if you are white.
      White person speaking – “Nigger.” This is racist in the US.
      Black person speaking – “Cracker.” This is not racist in the US, bizarrely.

    • Didi87. combat la démagogie par la démagogie en affirmant que la majorité des racistes américains sont républicains.

      Quant à M. Hétu, il continue dans la même voie en dédiant 99% de ses articles aux républicains pour les diaboliser. Merci à son professionnalisme hors du commun.

    • Petite parenthèse sur la discrimination: les femmes américaines ont commencé à briser leurs chaînes en prtotestant contre l’alcoolisme qui gangrenait (depuis des siècles) la société, alors qu’elles n’avaient même pas le droit de vote.. La prohibition qui en est résultée était exagérée mais cette première victoire des femmes a entraîné les avancées qu’on apprécie maintenant. http://www.pbs.org/kenburns/prohibition/about/

    • Correction: en protestant, évidemment.

    • @teddybear. “”Je crois que la démocratie prospère quand le gouvernement peut prendre des actions légitimes pour garder ses secrets, et quand la presse peut décider de publier ce qu’elle sait ou non.

      Katherine Graham, éditeure du Washington Post”. Du patinage, de la langue de bois.

    • @gordonsawyer. “la parthénogenèse (reproduction des individus de même race”. La parthénogénèse est autre chose: “La parthénogenèse (ou parthénogénèse) est la multiplication à partir d’un gamète femelle non fécondé (Wikipedia)”. Meilleure chance la prochaine fois.

    • @gordonsawyer à 18h36

      “Tous les êtres humains sont des racistes en puissance. C’est le poids du paléocerveau, qui favorise la parthénogenèse (reproduction des individus de même race) au détriment du métissage, de manière à perpétuer ‘’sa propre race dans le temps”. Une réalité humaine (et scientifique) incontournable. Plate, n’est-il pas ? Malheureusement, c’est comme ça que ça marche…”

      Heureusement que chez l’humain le néo-cortex et le cerveau limbique font que ce n’est pas une fatalité. Fort bien formulé, par ailleurs. Quoique j’aurais préféré tribu ou clan dans:”sa propre race dans le temps”.

    • @ candela (commentaire « 2 octobre 2011 21h43 ») :

      Dans le cas du cimetière de l’ancienne communauté noire près de Saint-Armand, il semble ne pas faire de doute que cette communauté était formée d’esclaves noirs qui ont suivi leur propriétaire loyaliste en 1783, à la fin de la Guerre d’indépendance des États-Unis. Vous pouvez lire les articles pour lesquels j’ai fournis des hyperliens pour obtenir plus de détails. Il semble aussi que cette communauté noire a éventuellement disparu de la région de Saint-Armand.

      Quant à la roche « Niggerhead » au ranch du gouverneur Perry, a seule source d’information que j’ai lue est l’article du Washington Post que M. Hétu a donné en référence. Cet article indique qu’à une certaine époque, il y avait aux États-Unis un bon nombre de toponymes qui incluaient le mot « Nigger ». Comme je l’ai indiqué dans mon premier commentaire, il semble que le U.S. Board on Geographic Names ait changé la majorité de ces toponymes, jugés offensants après la prise de conscience engendrée par la lutte pour les droits civils des Noirs.

      L’article du Washington Post ne fournit pas d’explication quant à l’origine du nom inscrit sur la roche du ranch du gouverneur Perry. Je crois me souvenir que le ranch est situé dans l’ouest du Texas, donc probablement pas dans une région où l’esclavagisme a été pratiqué à grande échelle (par opposition à la Virginie, à l’Alabama, à la Louisiane, etc.). Il faut aussi tenir compte du fait que le Texas a été longtemps mexicain, puis a été république « autonome » pendant quelques années.

      On peut penser que les explorateurs et pionniers blancs anglophones de cette région ont apporté avec eux le terme «Nigger».

      Il y a lieu de rappeler ici que le mot français « Nègre » a aussi été utilisé par les descendants des pionniers français de l’ancien territoire de la Louisiane (correspondant à l’état actuel de la Louisiane et aux territoires à l’ouest du Mississippi) pendant une bonne partie du 19e siècle, jusqu’à ce que ces colons et marchands perdent complètement l’usage de la langue française. L’esclavagisme n’était pas étranger à ces gens, puisqu’il a été pratiqué sous le régime colonial français dans les établissements du Golfe du Mexique, dans le Bas Mississippi et dans le Pays des Illinois (Haut Mississippi).

      Après 1803 (date de cession de la Louisiane aux États-Unis), des notables et commerçants d’origine française, dont des membres de la célèbre famille marchande des Chouteau de Saint-Louis (Missouri) ont été propriétaires d’esclaves noirs ou autochtones.

      Il est plausible de penser que l’utilisation des termes « Nègre », « Nigger » et « Negro » était alors courante chez ces gens.

      Mais nous vivons à une toute autre époque et, comme l’a souligné l’internaute prettybrowneyes, ces termes sont maintenant très chargés du point de vue émotif et symbolique.

    • @teddybear

      Winston Churchill a aussi dit: “À date, la démocratie est le moins pire de tous les régimes politiques.”

      Et une autre qui lui est attribuée: “L’Homme a une grosse tête, la Femme a un petit cerveau. C’est pour ça qu’il y a des guerres dans le monde.”

      Cheers, to Winston.

    • @teddybear

      Nonobstant que c’est hors propos, hors Texas, Perry n’est pas le gouvernement.

      Pour le reste, mettre une pipe sur le même pied qu’un propos raciste, c’est de contribuer à la banalisation du racisme…. ce qui est faire preuve de raciste…

    • @brassard25

      Et pourtant, une grande partie des républicains sont birthers, ce qui n’a rien de démagogue!

      @megatrack

      Pour ce qui est de raciste ou non, tout dépends qui tient le bâton!

    • Encore des ragots sans l’ombre d’une preuve.

    • Jurassisme et pas les hauts cerveaux.

    • @cotenord_7 à 23h45

      Très intéressante intervention. Je reste surpris que le régime colonial français ait pratiqué l’esclavage dans le Pays des Illinois (Haut Mississippi).

    • Cher monsieur Hétu,

      « épithète » est du genre féminin…
      Il fallait donc écrire « une » épithète.

      :-)

      Cela dit, et à propos de l’article, je pense que le Washington Post s’est planté.
      Il n’aurait pas fallu chercher des poux dans la tête de Perry…
      ni dans celle du « nègre » d’ailleurs !
      « cotenord_7 » a émis des commentaires fort pertinents et instructifs.

      Passez une excellente journée !

    • @brassard25 – 2 octobre 2011 – 22h21
      … Quant à M. Hétu, il continue dans la même voie en dédiant 99% de ses articles aux républicains pour les diaboliser. Merci à son professionnalisme hors du commun. …

      On a déjà eu cette discussion, ce forum est le blogue de M. Hétu et sur un blogue, il n’est tenu pas à la partialité. En ce qui me concerne, il rapporte le plus souvent les propos des politiciens, surtout des républicains par les temps qui courent pour la bonne raison qu’ils sont dans une course pour l’investure du parti, et les participants à son blogue commentent. Je n’ai rien vu d’offensant dans ce que rapporte M. Hétu sur les républicains car ceux-ci sont bien capables d’avoir l’air fou par eux-mêmes :-). Pour terminer, vous savez que nous sommes dans un pays libre et donc, que vous pouvez venir commenter sur ce blogue ou bien vous abstenir et faire autre chose.

    • @gordonsawyer – 2 octobre 2011 – 18h36
      … Tous les êtres humains sont des racistes en puissance …

      Quelle ‘grim’ manière de voir les choses. Les êtres humains sont dotés d’un esprit rationnel et c’est lui qui doit conduire la voiture et non se laisser aller à de bas instincts qui ont eu leur utilité chez l’humain il y a bien longtemps. C’est vrai que nous avons des pensées chaotique et pas très angélique par moments, mais la grande majorité du temps, les gens sont très civilisés les uns envers les autres. Je me fout bien de savoir qu’un tel ou une telle à une pensée négative lorsqu’elle voit un noir, une personne ayant une certaine corpulence, une personne qu’elle trouve laide, etc. Ce qui compte c’est son comportement vis-à-vis de cette personne lors de leurs échanges et non pas ce qui se passe dans sa tête.

    • @ infophile (commentaire « 3 octobre 2011 06h38 » ) :

      J’étais moi-même un peu dans l’ignorance sur la question de la pratique de l’esclavage au Pays des Illinois pendant le régime colonial français, jusqu’à ce que je tombe sur l’ouvrage « Histoire de l’Amérique française » des historiens français Gilles Havard et Cécile Vidal, publié en 2003 chez Flammarion.

      Le chapitre X, intitulé « Esclaves et esclavage », atteste que l’esclavagisme était pratiqué au Pays des Illinois. Les conditions des esclaves africains et autochtones y étaient apparemment moins pires qu’en Basse-Louisiane, mais elles pouvaient quand même être pitoyables.

      Dans leur ouvrage, Gilles Havard et Cécile Vidal traitent aussi de la pratique de l’esclavage au Canada. Cette pratique a été moins importante qu’en Basse-Louisiane, mais elle a bel et bien existé, et curieusement, elle est occultée de la plupart de nos livres d’histoire (ceux du regretté historien Marcel Trudel faisant exception).

      Je vous recommande la lecture de l’ouvrage de Havard et Vidal, car il apporte une perspective fort originale sur notre histoire.

    • @cotenord_7

      Merci pour les références et bonne journée à vous.

    • (…) @ candela (commentaire « 2 octobre 2011 19h23 ») :
      Désolé, je ne saisis pas votre commentaire, en particulier la question : « Y a-t-il un événement socio-politico-historique en rapport avec les Noirs chez Perry ? »
      Pouvez-vous S.V.P. préciser votre pensée ?… (…)

      C’est beaucoup lui demander, vous savez.

    • “Tous les êtres humains sont des racistes en puissance.”

      Ah bon!

      Et moi qui pensait que tout ce qu’on pouvait dire de *tous les humains*,
      c’est qu’ils ont un instinct de préservation de soi(self-preservation)
      et de reproduction très développé mais que pour le reste,
      c’est pas mal plus de l’acquis (environnement) que de l’inné(génétique).

      Les jeunes enfants n’ont pas de comportements racistes naturellement!

    • @ infophile (commentaire « 3 octobre 2011 07h37 ») :

      Il y aussi maintenant une bonne quantité d’information accessible en ligne qui traite de l’esclavagisme en Louisiane.

      Je vous suggère de commencer avec les 3 articles suivants de Wikipédia :

      1) « Louisiane (Nouvelle-France) », lien :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Louisiane_(Nouvelle-France)

      2) « Louisiana (New France) », lien :
      http://en.wikipedia.org/wiki/Louisiana_(New_France)

      3) « History of slavery in Louisiana », lien :
      http://en.wikipedia.org/wiki/History_of_slavery_in_Louisiana

      Dans tous les cas, il vaut la peine de suivre les liens fournis au bas des articles, en particulier sous les rubriques « Voir aussi » (« See also ») et « Liens externes » (« External links »). La qualité du matériel sur l’histoire disponible sur l’Internet varie grandement, mais plusieurs des sites donnés en référence dans ces articles sont d’une grande qualité et ont bénéficié du soutien d’historiens et d’archivistes chevronnés.

      Je vous souhaite aussi une bonne journée !

    • Il y a des choses que le grand public n’a pas besoin de connaître, et ne devrait pas connaître”

      ah bon c ça que Jean Charest essaye de nous expliquer depuis un bon bout temps! les eins les eins !

      Le meilleur argument contre la démocratie est une conversation de cinq minutes avec l’électeur moyen.”

      Winston Churchill (1874-1965), Premier Ministre de la Grande-Bretagne de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955

      @teddybear je ne croyais pas que vous étiez assez vieux pour avoir rencontré Winston Churchill

    • En tous cas, à la décharge de Perry, étant jeune j’adorais les têtes de nègres…
      http://www.ptitchef.com/recettes/tete-de-negre-fid-204711

    • @gordon sawyer

      Si l’on prends en considération que l’homme de Néanderthal a possiblement été métissé avec l’homo sapiens, votre théorie fou le camp.

    • @ pbrasseur25

      “Quant à M. Hétu, il continue dans la même voie en dédiant 99% de ses articles aux républicains pour les diaboliser. Merci à son professionnalisme hors du commun.”

      Il ne s’agit pas ici d’articles mais d’un blogue. Un blogue est par définition personnel. Par ailleurs, quand il s’agit de trouver de quoi rire des républicains et de leurs partisans, il n’y a qu’à se pencher pour trouver un sujet: on ne manque jamais de matériel. Reprocher à Monsieur Hétu de se moquer des républicains est comme reprocher le mauvais temps aux météorologues. Ce n’est quand même pas lui qui les rend plus cons qu’ils ne le sont…
      En passant, pourquoi les républicains sont incapables de trouver un candidat qui ne soit pas une insulte à l’intelligence? Franchement, vous êtes fier, vous, de Palin, Bachmann, Perry, Cain?

    • Peut-être que Rick Perry peut prier pour que la controverse cesse…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2008
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité