Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 14 septembre 2011 | Mise en ligne à 10h47 | Commenter Commentaires (40)

    Le fiasco de Solyndra: un premier scandale à la Maison-Blanche?

    La faillite de Solyndra est un échec pour la politique industrielle de Barack Obama.

    La faillite de Solyndra est un échec pour la politique industrielle de Barack Obama.

    «Le vrai moteur de la croissance de l’économie américaine sera toujours des sociétés comme Solyndra», a déclaré Barack Obama en mai 2010 lors d’une visite d’une usine du fabricant de panneaux solaires, qui avait reçu l’année précédente une garantie de prêt de 535 millions de dollars de la part du département de l’Énergie des États-Unis.

    Il y a deux semaines, la société californienne, qui devait être un modèle de l’«économie verte» promue par le président démocrate, s’est mise en faillite, une décision qui a fait perdre leurs emplois à 1 100 salariés hautement qualifiés. Comment l’État fédéral a-t-il pu miser autant d’argent et d’espoir sur un aussi mauvais cheval?

    C’est la question à laquelle tentera aujourd’hui de répondre la commission de l’Énergie et du Commerce de la Chambre des représentants, à l’occasion d’une audition sur le sujet. Des courriels obtenus par le Washington Post et ABC News laissent croire que l’entourage du président et du vice-président a tenté d’influencer les décisions du département de l’Énergie et du Bureau du budget de la Maison-Blanche sur la pertinence de la garantie de prêt. On trouve ici et ici les reportages du Post et d’ABC sur cette affaire.

    Il ne fait pas de doute que la faillite de Solyndra est un échec pour la politique industrielle de Barack Obama. Mais s’agit-il d’un scandale? Des républicains répondent par l’affirmative, soulignant notamment que le plus important investisseur de la société californienne était aussi un bailleur de fond de la campagne présidentielle d’Obama en 2008.

    La Maison-Blanche a répliqué aujourd’hui en affirmant notamment que Solyndra avait compté sur l’appui de plusieurs républicains, dont George W. Bush, qui a donné en 2005 le feu vert au premier prêt de l’État fédéral à la société californienne. Le Politico a publié cet article sur la contre-attaque de la Maison-Blanche.


    • Il y a des Républicains qui ont dû être très sage pour recevoir ce cadeau là du ciel …

    • Quand un gouvernement se même d’économie, inévitablement la corruption suit de près . Un gouvernement est par nature incompétent dans le monde des affaires. Les fonctionnaires et les politiciens de gauche ne connaissent rien à l’économie. L’économie verte !!! Quelle farce d’écolos-socialistes ! Gouvernement en affaires= corruption et copinage. Nous avons au Québec le gouvernement le plus interventionniste en Amérique du Nord. Résultat: gaspillage, corruption, dettes, chômage élevé, etc. Pauvre Obama. Il ne comprendra jamais. Maintenant, qu’arrive t-il avec le prêt de 535 millions ? Le peuple va payer encore une fois. Le Tea Party avait raison.

    • Explication simple de ce désastre : le coûts de production de Solyndra s’élevaient à 2 dollars par watt. Les concurrents chinois ( qui sont eux-mêmes fortement subventionnés) ont déjà conquis près de 60% du marché mondial, sont plutôt aujourd’hui à 1,20 ou 1,25 dollar par watt.

    • le solaire n’avait aucune chance de fonctionner aux Etats-Unis. le lobby des pétrolières est beaucoup trop puissant. voilà le vrai scandale. les énergies vertes n’ont aucune chance de réussir avec ou sans Obama.

    • Celle-là va faire mal. Avec si peu à se mettre sous la dent, les Républicains vont en faire une affaire d’état immense et leur machine de propagande est très bien huilée.

      Assez hâte de voir les résultats de l’enquête par contre, pas comme si j’avais des doutes qu’il y a des gens qui ont des ti-namis dans l’industrie des 2 côtés de l’allée…

    • L appui d`Obama à cette entreprise n`était il pas l`équivalent du baiser de la mort ?

      Tu prend une grenouille et tu lui dit que t es capable d`être un boeuf ca fait enfler l égo et la réalité de tout le monde non ?

      La magouille politique autour de cette entreprise a dû faire dérouter sérieusement le développement,les priorités et les salaires des cravatés.

    • C’est des petits joueurs ces démocrates la. Ici, pour une population 40 fois moindre que celle des états unis, nous avons perdu 2 fois moins dans l’aventure de la Gaspésia pour quelque chose qui n’est pas écologique du tout…

    • Comme bien d’autres domaines de notre société, l’apparence véhicule beaucoup plus un message que le fond. Donc on verra bien avec le temps si on parle ici d’un scandale ou non mais il est certain que ce désastre économique va donner des tonnes de munition aux Républicains dans la situation actuelle.

      Et bien entendu, prit individuellement, il s’agit d’un cas mais quand on ajoute la réalité économique américaine, les coùts relatifs aux bailouts et autres trucs du genre et le pourcentage d’insatisfaits des politiques démocrates en économie, ca devient très vendeur politiquement parlant.

    • ” Des républicains répondent par l’affirmative, soulignant notamment que le plus important investisseur de la société californienne était aussi un bailleur de fond de la campagne présidentielle d’Obama en 2008. ”

      Tiens donc !

      Bonne journée.

    • Un PREMIER scandale?? Je trouve que le scandale du trafic d’armes aux cartels mexicains (fast and furious) est pas mal pire que ça.

      Bref, l’espoir miroité par cette admission lors des présidentielles 2008 est scandaleux en soit.
      Bah, d’un autre côté, ce qui est plus scandaleux c’est le fait que certains y ont cru (d’autre y croit encore…dont le nom commence par L, a 2 z et se termine par -ie)

    • Ceux qui trouvent que c’est toujours mieux administré dans le privé seront confondu.

    • Et comme toujours, pour ceux qui veulent en apprendre davantage sur cette histoire, CSpan3 diffuse en direct la session de la commission de l’Énergie et du Commerce de la Chambre des représentants.
      http://tinyurl.com/33rdtfy

      Toujours intéressant de voir les détails et subtilités bureaucratiques et légales à l’oeuvre.

    • On accuse le gouvernement mais n’oublions pas que c’est compagnie privée qui est partie avec la caisse…une fois de plus. J’vous dit que c’est de la bonne gestion et de la responsabilité exemplaire ça…

    • Un autre White Waters monté en épingle par les républicains? Ça arrive à un bon moment…
      On sait que les républicains n’ont pas la moindre gêne à saboter l’économie de leur pays et maintenir leur propre population dans la misère si ça peut discréditer leur président démocrate et les favoriser lors des prochaines élections.
      Le pouvoir pour le pouvoir, et non le peuple. C’est très orwellien comme principe.

    • Bon bon bon, je me suis écarté du sujet.
      Mais si ces entreprises sont l’avenir, le contexte économique actuel, le rationnement gouvernementale et le sabotage des drettistes avait toutes les chances de nuire à cette entreprise.

    • syl20_65 …. Pour votre gouverne, une compagnie privée qui reçoit des subventions, cé pas trop privée. Et quand ceux qui la mène se fient sur des subventions pour fermer le mois, à quoi bon gérer ou se responsabiliser, le gouvernement va payer, regardez les banques, c’était pas mieux géré mais ils ont bel et bien eu leur bailout right ?

    • ”modèle de l’«économie verte» promue par le président démocrate” c’était sur la bonne voie mais dans ce pays, on n’arrive pas à penser ”futur” de toute manière quand le mur sera atteint, personne ne pourra aller plus loin. Le mur c’est demain…on le sentira assez tôt.

      Il n’a pas eu de chance dans ce dossier et là j’avoue, que je pense qu’il était de bonne foi mais la chance a tourné comme elle semble vouloir tourner pour tout.

      à chaque attaque des républicains Obama doit être en mesure de leur répondre du tac au tac… (ah qu’il n’aime pas la confrontation). Les républicains cherchent la faille qui va l’abattre à défaut de lui trouver une quelconque infidélité…

      La Chine pas le choix elle pense futur et son ”virage vert” ”économie verte” appeler le comme vous voulez est bien amorcé. Ceux qui vont traîner, vont le regretter. Plus ils attendent et plus le coût sera élevé.

    • @decembre

      Pour votre gouverne, on ne parle pas ici d’une subvention mias d’une garantie de prêt. Pas pariel. Ce n’est pas tant d’où l’argent vient qui fait la nature privée d’une compagnie mais où l’argent va. Dans le cas présent, c’est la très responsable compagnie qui n’a pas respecté ses engagements. Je pari que les dirigants de cette compagnie se sont vu recevoir de généreux bonis pour avoir fait faillitte évitant ainsi à cette corporation de payer ses créanciers, acculant certaines de ces PME à la faillitte. Du beau travail de capitaliste…

      @ayalume

      Vous avez tout compris. Pour la drette, l’avenir c’est demain. Aucune vision à long terme. Et qui devra payer pour les traineux de bottines et les adeptes du rien-faire et laisser aller? Les générations futures….évidement. Misère!

    • @ayalune
      Je ne crois pas que ce désastre va modifier ou influencer l’industrie verte aux USA. Les Réps vont surtout vouloir concentrer leurs tirs sur cette cible dans le cadre de leur bataille actuelle concernant le plan Obama de pseudo relance de l’emploi. Et de toute facon, la *révolution* verte aux USA continue lentement mais surement, ce projet fût un désastre oui mais il y a progrès ailleurs.

      @syl20_65
      Qu’on parle de subvention ou de garantie de prêt ou de peu importe, il est trop facile de trébucher dans les fleurs du tapis ! Le problème soulevé dans cette faillite est : Considérant que le gouvernement s’est impliqué en mettant de l’argent des contribuables en jeu, il avait le DEVOIR et L’OBLIGATION de surveiller de près ces sommes et cette entreprise.

      Et malheureusement, encore une fois, les américains vont réaliser qu’ils se font encore voler une poule aux oeufs d’or , qu’ils croyaient leur , par les Chinois !

    • Ça prouve juste que les emplois verts, c’est de la crosse qui n’a aucun avenir!!!

    • @december “Pour votre gouverne, une compagnie privée qui reçoit des subventions, cé pas trop privée. ”

      Je pensais justement la meme chose. Un compagnie privee, qui recoit son capital directement du gouvernemaman pour faire fonctionner leur projet.

      L’energie solaire commence a devenir une solution interessante, mais si la technologie etait disponible a un prix ou le consommateur peut facilement investir – ROI de dix ans est encore trop long, sans considerer les frais de maintenance – sur un systeme, le prive ne fournirait plus. Ce n’est pas le cas – les prix sont tres eleves, et a moins de consommer au dela de la moyenne – piscine chauffee a l’annee, c’est encore un investissement risque.

      L’equipe Obama a pris un gros risque en subventionnant cette compagnie et elle s’est brulee! YES WE CAN!

    • @jean-lucproulx

      Ah ok, et quand il n’y aura plus assez de pétrole pour tout le monde on fera quoi déjà…?

    • jean-lucproulx

      14 septembre 2011
      15h05
      Ça prouve juste que les emplois verts, c’est de la crosse qui n’a aucun avenir!!!
      - – - – - – - – - – — – - -

      Vous profitez bien d’Hydro-Québec

      Oups…

    • Pour les gauchistes qui mourraient d’envie de me répondre que l’économie verte peut créer des jobs, j’ai le regret de leur annoncer que l’Espagne a fait l’éloquente démonstration que c’était impossible!!!

      Depuis 1997, l’Espagne a été un pionnier, dans la création des énergies renouvelables!!!

      Or, le professeur espagnol d’économie, Gabriel Calzada de l’Universidad Rey Juan Carlos de Madrid, a publié, en 2009, une étude, concernant les coûts qu’une telle politique environnementale, soit la fiction des emplois verts, a occasionnés, à son pays!!! Il a conclut que la création des emplois verts n’est que temporaire, mais qu’elle est, excessivement, coûteuse : entre 752 000$ et 1,4 million $, pour chaque emploi qui est, ainsi, créé!!!

      Il a, également, constaté que chaque emploi vert fait disparaître 2,2 emplois traditionnels!!!

      De plus, la construction des infrastructures électriques et le prix de vente de cette «électricité verte» étant supérieurs, à celui de l’énergie conventionnelle, l’Espagne a demandé, au secteur industriel, de payer la facture!!! Conséquence??? La hausse du prix de l’électricité, de même que la hausse du fardeau fiscal, ont entraîné de nombreuses mises à pied!!!

      Le nombre d’emplois qui ont été perdus, par mégawatt d’électricité qui a été installé, s’élève à 8,99, du côté de l’énergie solaire, il s’élève à 5,05, du côté des mini-centrales hydro-électriques, et il s’élève à 4,27, du côté de l’énergie éolienne!!!

      L’étude conclut, également, que les pertes d’emplois qui sont associées à la production des énergies renouvelables ne sont pas propres à l’Espagne et qu’elles seraient inhérentes à n’importe quel programme qui prioriserait ce type d’énergie-là!!!

      Le gouvernement espagnol a annoncé des coupures de 35% et de 45%, aux subventions qui sont versées, pour la construction des éoliennes et pour la construction des centrales solaires!!! Le gouvernement a, aussi, dit qu’il allait réduire ses achats d’énergie renouvelable!!!

      En France, le gouvernement vient, tout juste, d’imposer un moratoire de 4 mois, concernant la construction des centrales solaires, afin de réévaluer la rentabilité de cette forme d’énergie-là!!! Depuis le début de l’année, les subventions qui sont versées, aux centrales solaires, ont été coupées, et ce, à deux reprises!!!

      En Allemagne, le gouvernement a annoncé que, d’ici 2012, il envisageait de réduire le prix d’achat de l’électricité qui est produite, par les centrales solaires!!! Ce prix avait déjà été réduit, en 2009, et une autre réduction est, aussi, annoncée, pour 2011!!! En octobre dernier, l’agence de l’énergie allemande a suggéré, au gouvernement, de faire de drastiques coupures, dans le secteur de l’énergie solaire!!!

      En Australie, la province de New South Wales a, récemment, annoncé qu’elle allait réduire, par un facteur 3, les subventions qui sont versées, aux gens qui installent des panneaux solaires, sur le toit de leur résidence!!!

      De plus, à cause de la baisse de la demande mondiale, pour les éoliennes, la compagnie Vesta, qui est le plus gros constructeur de turbines, a fermé cinq usines, au Danemark et en Suède, mettant, ainsi, au chômage, 3000 travailleurs!!!

      Bref, tout ceci confirme que les énergies vertes tuent la création d’emplois!!!

      http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/12/la-desolation-ecologiste-son-echec-sa.html

    • Drettistes…ou pas depuis le temps, on finit par d’y habituer en tout cas c’est mon cas.

      Mais là où j’accroche ce sont tous ceux ancrés dans leurs habitudes malsaines de capitalistes et prédateurs de la planète…en se plaçant du côtés des Grandes Industries qui trouent et polluent, défrichent, salissent, empoisonnent la terre en disant que c’est ça le modèle économique qui leur apportera la ”prospérité”.

      Et là où j’ai la nausée c’est quand je regarde tous ces politiciens bible au coeur genre Perry achetés par les Cie pétrolières et toute la gamme des destructeurs qui pour faire du fric immédiatement n’ont aucun état d’âme à détruire et se foutent éperdument de leur propre progéniture.

      Les dernières personnes désignées ”terroristes” seront celles prêtes à devenir ceci pour sauver ce qui restera de vivant sur cette planète:
      http://www.youtube.com/watch?v=ASj81daun5Q&feature=player_embedded

    • @jlproulx

      Comment se fait-il que vous évitiez les énergies hydro-électriques ?

      Ça contredit votre dogme ? Ah bon !

      On connait la désinformation dretteuse.

    • @wildnfree

      Qui vous dit qu’ils n’y ont pas vu de près? Vous étiez dans les bureau concernés? Le problème c’est l’engraissement du BS corporatif multi-millionnaires qui ne paie presque pas d’impôt avec le fric des contribuables que eux en arrachent. Plus ça change, plus c’est pareil. Il semble que nos politiceins n’apprennent pas d’une fois à l’autre.

    • “Bref, tout ceci confirme que les énergies vertes tuent la création d’emplois!!!”

      Et les énergies fossiles détruisent tout ce qui vit en plus d’hypothéquer les générations futures qui eux devront payer cher pour leur énergie et pour décrasser l’environnement. Ç’Pas grave, le “créateur” a le temps de tout arranger d’un coup de baguette magique comme il l’a fait en créant la terre. Abracadabra et hop tout est fini.
      Et que ferons-nous lorsque les réserves de pétrole et le gaz seront taries? Que diront alors les apôtres du rien-faire et laisser-aller???? Allez, on connait le dogme des dretteux, laisser leur m.rde aux générations futures. Ah ces dretteux qui ne comprennent pas que l’avenir, ça ne se compte pas en jour mais en années. Misère!

    • @jlproulx

      Oui, dérégularisons tout, donnons carte blanche aux compagnies, l’important c’est qu’on ait des emplois et de la prosperité économique pendant les 5-10 prochaines années, who cares si tout est détruit après et que nos enfants vont devoir vivre avec des masques à gas et que 75% de la population est pauvre? Au moins certains pourront avoir un filtreur d’air à 150000$ dans leur maison et s’engager quelques gardes du corps pour les tenir loin des déchets de la société qui sont aussi bien de mourir s’ils peuvent pas se payer une assurance privée.

    • Incroyable ce que certains peuvent raconter. A les écouter, in ne faudrait jamais investir dans les nouvelles technologies car elles nuisent aux emplois traditionnels. Suivant cette logique, on se promènerait encore à cheval car la méchante automobile va tuer les fabricants de bogeys. Et les ordinateurs personnels, et le I-Pod (vive le walkman), etc. Tous les nouveaux gadgets sont trop chers en partant mais on réussit généralement à baisser les coûts de production avec le temps et l’innovation.

      Laissons les spécialistes étudier les véritables causes de cette faillite avant de tuer un nouveau secteur de l’économie qui promet à long terme, surtout quand on parle d’énergie fournie gratuitement par le soleil. Il serait stupide de cesser la recherche dans ce domaine comme dans plusieurs autres. Ce n’est pas la première fois que des nouvelles entreprises se cassent la gueule, surtout en temps de récession ou stagnation économique.

    • @imho
      “A les écouter, in ne faudrait jamais investir dans les nouvelles technologies car elles nuisent aux emplois traditionnels.”

      La question est plutôt de savoir si les gouvernements devraient faire les investissements.

      Les gouvernements n’ont pas eu à investir dans le dévelopement du Ipod. Dans les faits, un gouvernement interventioniste qui s’implique dans l’économie afin de “sauver” des emplois auraient eu tendance à investir dans la compagnie qui fabrique des walkmans afin de sauver tous les emplois de fabriquant de walkman qui sont mis en danger par le méchant Ipod…

      Maintenant que cette compagnie de panneaux solaires a fait faillite, peut-être qu’une meilleure compagnie pourra émerger et s’enparrer du marché si ce marché en vaut la peine (i.e. est rentable). Cette compagnie sera peut-être chinoise mais c’est ça les règles du jeux. Le meilleur produit doit gagner. Car si non, peut-être aurions nous tous encore des walkmans sur les oreilles…

    • @ patccmoi.

      Tout ton commentaire a déjà été démoli, ici: http://lequebecdedemain.blogspot.com/2011/02/toujours-plus-libres-toujours-plus.html

      @ candela.

      L’hydro-électricité, c’est bien la seule énergie «alternative» qui fonctionne: http://lequebecdedemain.blogspot.com/2011/03/querelle-autour-du-dieu-eole.html

      http://www.youtube.com/watch?v=GH9GoTX1DDk

    • @syl20_65
      Ahaha marrant comme réplique ! Pas besoin d’être dans *le bureau* pour savoir lire et fouiller un peu l’histoire, franchement ! Ce *dossier* comporte 2 volets, l’économique et le politique. Les républicains n’en ont rien à foutre de la portion économique hormis son utilité concernant le volet politique et plus précisément concentrer les médias et l’opinion publique sur ce désastre pour attaquer Obama et son plan de relance d’emploi.

      Il ne faut pas non plus sauter aux conclusions hâtives puisque cette entreprise peut être restructurée, démantelée et vendue ou peu importe. Le gouvernement américain devrait se retrouver pas loin de la tête de liste des créanciers advenant ces possibilités.

      La semaine prochaine, la même commission va convoquer d’autres responsables en titre de l’entreprise ainsi que des représentants du gouvernement qui ont touché ce dossier. On verra plus en détail les ramifications des emails, de qui vers qui et pourquoi.

      L’autre problème principal semble résider dans le choix de la technologie choisie pour la fabrication des panneaux, le film de j’sais pas trop quoi. Un autre point soulevé fût le fait d’accorder cette garantie de prêt concernant la construction neuve d’une usine alors qu’il aurait été facile de trouver des entrepôts désaffectés disponibles.

      Donc en effet, non je n’étais pas dans ce bureau mais je vais prendre le temps de connaitre les détails avant de condamné qui que se soit gratuitement !

    • Sur cyberpresse aujourd’hui:

      “En 2009, pour la première fois, les investissements publics ont dépassé ceux du privé au Québec. C’est encore le cas. Le contraire s’observe dans toutes les autres provinces du pays (lire ici et ici).

      De 2007 à 2010, les investissements privés en machines et équipements ont baissé de 17 à 14 milliards $, souligne M. Marceau.

      Recul face au reste du Canada

      L’année dernière, le gouvernement Charest a créé plus de 92 000 emplois. Mais selon les plus récents chiffres de Statistiques Canada, le taux de chômage le mois dernier était de 7,6% au Québec. Il s’agit d’une hausse de 0,4%. Le Québec est désormais moins performant que la moyenne canadienne (7,3%). «On a perdu l’avance qu’on avait pris durant la crise», déplore M. Marceau.

      Le taux de croissance de Québec (2,2%) jusqu’à date cette année est aussi inférieur à celui du Canada (2,9%) et des États-Unis (2,5%).”

      Voilà, c’est ça qui se produit que le gouvernement contrôle les investissements. Les investissements ne sont pas aussi performants que ceux du privé.

    • De toute manière l’énergie solaire se n’est pas une source d’énergie sérieuse . Pour fabriquer ces panneaux ta besoin de pétrole , pour les transportés du pétrole, pour les installés et les maintenirs ,encore du pétrole. Pour fabriquer les voitures électrique il faut du pétrole aussi.

    • @librepenseur Et pour … extraire le pétrole, le gaz et autres énergies fossiles non renouvelables, je suppose qu’il ne faut pas y mettre d’énergie ? LOL !
      Non mais !
      Le rendement des sables bitumineux à cet égard est parmi les pires, 1 part d’énergie pour en tirer 3. Il faut bruler énormément de gaz pour extraire ce pétrole ’sale’ et le traiter. En comparaison, les meilleures sources de pétrole fournissent un rendement de plus de 1 / 100 …

      La grosse différence est que les énergies fossiles sont très polluantes et non renouvelable, et que les énergies vertes, fournissent une énergie renouvelable et relativement très peu polluante, comparées aux premières.

      Au fait, saviez vous que les USA tient près sinon plus de 50 % de leur électricité en brulant du … charbon ?

    • Est-ce que Solyndra a pu être boudée par des anti-Obama pour que, justement, elle fasse faillite?

    • @jlp Euh, n’est-ce pas vous qui écriviez sur un de vos déluge de mots aux idées confuses:

      “Personnellement, les syndicats me font bien rire, avec leur croisade anti-progrès : on dirait qu’ils jouent, dans un film qui est, en noir et en blanc!!! C’est, exactement, comme il y a 100 ans, quand des gens disaient que l’automobile était une mauvaise chose, parce que les maréchaux-ferrants allaient perdre leur emploi, ou, encore, que l’électricité était une mauvaise chose, parce que les livreurs de charbon et ceux de bois allaient perdre leur emploi, ou, encore, qu’une centrale, au charbon, ne devrait pas être remplacée, par un barrage hydro-électrique, parce qu’il y a plus d’emplois qui sont stables, dans une centrale!!! ”

      LOL !

    • libre-penseur …. Pour fabriquer les voitures électrique il faut du pétrole aussi. ….

      Dans les pneus ? Une des premières Ford était construite en chanvre et roulait à l’éthanol de chanvre.
      Mais il reste que d’être obliger de remplacer le pétrole, les gens n’imaginent pas bien je pense le changement de société que cela produirait.

    • Un autre son de cloche qui contredit les fabulations des défenseurs des ‘énergies dinosaures’:

      Extraits:


      But I do want to push back against the idea that Solyndra’s failure reflects some kind of failure of the solar industry. That’s just wrong. The solar industry is on fire, thanks to the same collapse in prices that doomed Solyndra.

      In just the last two months, about 7,000 megawatts of new solar projects were added to the U.S. pipeline. That’s the equivalent of seven nuclear reactors, which is seven more than we’ve built in the last three decades.

      Like every other U.S. energy source, solar is federally subsidized.


      It’s true that these are tough times for solar-panel manufacturers. Solyndra had a cool technology, but it couldn’t produce panels cheap enough to compete with Chinese manufacturers that received over $30 billion in government funding last year.

      It’s true that these are tough times for solar-panel manufacturers. Solyndra had a cool technology, but it couldn’t produce panels cheap enough to compete with Chinese manufacturers that received over $30 billion in government funding last year. It’s also true that government loan programs are inherently messy; former Obama economic adviser Larry Summers really hated them. Jonathan Silver, the head of the loan program, once told me he’d stipulate that a strict carbon-pricing regime that penalized fossil fuels for their pollution would be a more efficient way of helping green energy compete on a level playing field. But the same Republicans who are mocking the loan program killed Obama’s cap-and-trade regime.

      Don’t Be Fooled By the Solyndra Bankruptcy Circus — Solar Is Booming

      ET

      Une carte des usines solaires en et aux alentours de la CA:

      Utility-Scale Solar Installations

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives