Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Archive du 6 septembre 2011

    Mardi 6 septembre 2011 | Mise en ligne à 16h44 | Commenter Commentaires (50)

    Le plan économique de Mitt Romney

    Believe in America : Mitt Romney s'est rendu au Nevada pour présenter son plan économique. (Photo CNN)

    Believe in America : Mitt Romney s'est rendu au Nevada pour présenter son plan économique. (Photo CNN)

    Deux jours avant le discours de Barack Obama sur l’emploi, Mitt Romney a présenté aujourd’hui un plan économique en 59 points qui créerait 11,5 millions d’emplois et réduirait le taux de chômage à 5,9% en quatre ans.

    Prenant la parole à Las Vegas, l’ancien gouverneur du Massachusetts a détaillé dix actions qu’il réaliserait dès sa première journée dans le Bureau ovale afin de créer un meilleur climat pour les entreprises. Ces actions incluraient cinq projets de loi pour 1) réduire de 35% à 25% le taux d’imposition des corporations; 2) mettre en application des traités de libre-échange avec la Colombie, le Panama et la Corée du Sud; 3) étendre l’exploration énergétique aux États-Unis; 4) consolider les programmes de formation professionnelle; et 5) réduire de 5% les dépenses discrétionnaires qui ne sont pas liées à la sécurité.

    Quelques heures avant de présente son plan, le candidat à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de 2012 a dévoilé l’identité de ses deux principaux conseillers économiques. Il s’agit de Glenn Hubbard et Gregory Mankiw, deux anciens collaborateurs de George W. Bush.

    P.S. : On peut lire ici le plan de Romney.

    Lire les commentaires (50)  |  Commenter cet article






    Mardi 6 septembre 2011 | Mise en ligne à 15h31 | Commenter Commentaires (22)

    Irak : des généraux verts de rage

    L'administration Obama aurait décidé de réduire à 3 000 le nombre de soldats américains en Irak d'ici la fin de l'année.

    L'administration Obama aurait décidé de réduire à 3 000 le nombre de soldats américains en Irak d'ici la fin de l'année.

    S’il faut en croire cette exclusivité de Fox News, les commandants militaires des États-Unis en Irak sont verts de rage à la suite de la décision de l’administration Obama de réduire à 3 000 le nombre de soldats américains dans ce pays d’ici la fin de l’année. Les généraux sur le terrain avaient réclamé le maintien en Irak de 27 000 soldats.

    Selon les sources de Fox News, l’administration Obama aurait pris cette décision pour des raisons à la fois économiques et politiques. Les 3 000 soldats auraient pour mission d’entraîner les troupes irakiennes.

    Lire les commentaires (22)  |  Commenter cet article






    Mardi 6 septembre 2011 | Mise en ligne à 12h11 | Commenter Commentaires (38)

    Parlons de l’intégrité de Ron Paul

    Ron Paul est devenu le premier prétendant républicain à la présidence à reprocher à Rick Perry, dans une pub télévisée, d’avoir appuyé la candidature présidentielle d’Al Gore en 1988, à l’époque où l’actuel gouverneur du Texas était démocrate. Le représentant texan et héros libertarien contraste cet appui avec son soutien à Ronald Reagan.

    Paul aura sans doute l’occasion de reprendre cette attaque demain soir à l’occasion du débat télévisé qui opposera les candidats à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de 2012. L’événement aura lieu à la bibliothèque présidentielle Ronald Reagan à Simi Valley en Californie. Cela dit, tous les candidats républicains en lice n’ont pas toujours été des admirateurs de Reagan, comme le rappelle Ben Smith dans ce billet dont je tire ce clip mettant en vedette Mitt Romney (il tentait alors de déloger Ted Kennedy de son siège au Sénat) :

    Dans son livre intitulé Fed Up!, Perry se montre également critique à l’endroit de Reagan, comme l’atteste cet extrait que je cite dans le texte, et avec lequel Paul ne serait pas en désaccord :

    During the Reagan years of the 1980s, federal spending still doubled, numerous federal agencies expanded, and there was a proliferation of federal criminal laws. Only 12 of 94 programs the administration proposed to eliminate actually ended. And programs that were ‘scaled back’ simply returned in full force in the face of a relentless Democratic Congress…

    En fait, Ron Paul a lui-même décidé d’adhérer au Parti libertarien en 1987 en raison de l’irresponsabilité fiscale de Ronald Reagan. Dans une lettre écrite au président du Comité national du Parti républicain de l’époque, il écrivait ces deux phrases qui le font passer aujourd’hui pour un hypocrite :

    «Le Parti républicain n’a plus aucune crédibilité comme force capable de réduire la taille du gouvernement. C’est le message qu’il faut tirer des années Reagan.»

    En vantant aujourd’hui Ronald Reagan, Ron Paul ne fait-il pas la démonstration qu’il est prêt à dire n’importe quoi pour remporter l’investiture républicaine? N’entache-t-il pas sa réputation d’un homme intègre?

    Lire les commentaires (38)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives