Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Archive, mars 2011

    Jeudi 31 mars 2011 | Mise en ligne à 10h23 | Commenter Commentaires (92)

    Avortement : des pubs controversées

    img-hp-main---goldberg-abortion-ads_192520512347

    «À toutes les 21 minutes, on avorte notre prochain leader potentiel» : c’est le message qu’on peut lire à Chicago depuis quelques jours sur un panneau publicitaire où apparaît le visage de Barack Obama. Trente autres panneaux semblables devraient être installés dans la ville du président au cours des prochains jours.

    Le groupe texan responsable de cette campagne anti-avortement, Life Always, a suscité une vive controverse récemment à New York en faisant apparaître dans SoHo un panneau publicitaireantiabortion-billboard montrant une fillette afro-américaine et affirmant que «la place la plus dangereuse pour un Afro-Américain, c’est dans l’utérus». Le panneau a été retiré à la suite de protestations.

    Comme on peut le lire ici, Stephen Broden, pasteur noir du Texas et fondateur officiel de Life Always, dit avoit lancé cette campagne pour «pousser les gens à réfléchir» sur le taux très élevé d’avortements dans la communauté noire. À Chicago, un groupe engagé dans le planning familial a cependant estimé qu’il s’agissait d’une «campagne choquante et condescendante qui visait à stigmatiser et déshonorer les femmes afro-américaines pour les empêcher de prendre des décisions personnelles et privées sur un sujet médical».

    Dans un article sur cette controverse, la journaliste Michelle Goldberg révèle que fondateur réel de Life Always est Brian Follett, un conservateur blanc du Texas qui  a joué un rôle majeur dans le financement du groupe Swift Boat Veterans for Truth, qui avait mené une campagne de diffamation contre John Kerry en 2004.

    Lire les commentaires (92)  |  Commenter cet article






    Jeudi 31 mars 2011 | Mise en ligne à 8h06 | Commenter Commentaires (47)

    Budget : le Tea Party se révoltera-t-il?

    teapartyx-large

    Les dirigeants républicains et démocrates du Congrès ont entamé hier des négociations sur un projet de loi de finances prévoyant 33 milliards de dollars de coupes budgétaires pour l’exercice 2011, selon cet article du Washington Post. Les négociations porteraient non pas sur le montant mais sur le contenu des 33 milliards.

    Ce montant est inférieur aux 100 milliards de coupes budgétaires promises par le Parti républicain pendant la dernière campagne électorale américaine. Il se situe également en deçà des 61 milliards de coupes prévues dans le projet de loi de finances adopté en février par le Chambre des représentants à majorité républicaine.

    Il sera intéressant de voir comment le Tea Party et les élus qui s’en réclament réagiront si les dirigeants républicains et démocrates parviennent à un accord sur des coupes budgétaires de 33 milliards de dollars. Des coupes qui seraient quand même les plus importantes de l’histoire américaine pour une seule année. Des militants du Tea Party doivent se réunir aujourd’hui devant le Capitole pour exprimer leur opposition à tout compromis avec Barack Obama et ses alliés démocrates du Congrès.

    Faute d’un accord sur le budget pour financer le gouvernement fédéral pour le reste de l’exercice 2011, les services non-essentiels de l’État fermeront après le 8 avril.

    Lire les commentaires (47)  |  Commenter cet article






    Mercredi 30 mars 2011 | Mise en ligne à 19h23 | Commenter Commentaires (31)

    Défection d’un fidèle de Kadhafi

    1495385_3_0c7c_moussa-koussa-le-18-mars-a-londres

    Le ministre des Affaires étrangères libyen Moussa Koussa, pilier du régime de Kadhafi, s’est réfugié à Londres aujourd’hui. Un de ses amis intimes a attribué sa défection aux attaques de Kadhafi contre la population civile de son pays.

    Comme le rappelait récemment le Washington Post dans cet article, Kousssa est loin d’être un ange. Il est soupçonné d’avoir orchestré plusieurs attentats terroristes, dont celui-ci de Lockerbie.

    Après l’ouverture de la Libye à l’Occident en 2003, Koussa est devenu le point de contact entre le régime libyen et les services de renseignement britanniques et américains.

    (Photo AP)

    Lire les commentaires (31)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2007
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité