Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 31 janvier 2011 | Mise en ligne à 21h45 | Commenter Commentaires (22)

    Un émissaire américain en Égypte

    La décision de l’administration Obama de dépêcher en Égypte l’ancien ambassadeur américain au Caire, Frank Wisner, incite le New York Times à se demander dans cet article si celui-ci n’a pas reçu comme mission d’encourager gentiment Hosni Moubarak à abandonner le pouvoir.

    Wisner, qui a servi comme ambassadeur américain en Égypte de 1986 à 1991, connaît bien toutes les figures importantes du gouvernement égyptien, y compris le président Moubarak. Il est arrivé au Caire aujourd’hui.

    (Photo AFP)


    • Bonne chance mec!
      C’est pas moi qui ferais une telle job… je salue son courage.

    • Clinton et compagnie prennent les Egyptiens pour des cons, je pense. Les Egyptiens savent fort bien que les US doivent etre en train de modeler un nouveau plan afin de mettre en place un gouvernement qui jouera le jeu etablie par l axe americano-sioniste

    • Ce monsieur vient s’assurer que la transition puisse se faire selon les intérets américains. Le peuple à la rigueur on s’en fout, on s’est assuré que l’armée ne ferait pas de morts le reste n’est que distraction.

    • Personne n’aurait pensé que le régime égyptien soit aussi malmené que maintenant. D’une certaine manière on peut presque être rassuré. Le peuple sait ce qu’il veut et ce qu’il ne veut pas. Je crois que le peuple ne voudrait pas d’un État islamiste.

      Les Islamistes doivent être les premiers surpris de ce qui vient de se passer et devraient agir avec un profile bas pour le moment jusqu’à ce que la situation redevienne à la normale avec un nouveau Président s’il le faut.

      On va trouver quelque chose pour que le Président actuel s’éclipse et permette l’installation d’une nouvelle gouvernance dans cet État millénaire.
      Gilles Pelletier, Québec

    • J’en reviens pas du faible nombre de commentaires sur ce sujet: le Moyen-Orient est en ce moment un baril de poudre (plus que jamais…) qui risque de faire basculer un équilibre très fragile..et qui risque de mener à une multiplicatiion de gouvernements islamiste et ou au cahos…avec toutes les conséquences au niveau international. Je ne suis pas un expert à ce niveau mais il me semble qu’on devrait lire ici les réactions de ces experts….Merci!

    • Je m’étais dit ”change toi les idées” mais…

      Voici ce texte mordant que j’ai beaucoup aimé de * Daniel Vanhove

      Extrait: 6e constat mais le 7e (la conclusion) coupe le souffle.

      6ème constat :

      ” où sont donc nos habituels suffisants au verbe haut et la jactance acerbe dès qu’il s’agit de caricaturer ces populations considérées comme attardées et de les fustiger pour une exécution sommaire, eux qui soutiennent l’envoi de nos troupes dans nombre de ces pays, ne pipent mot sur les tortures pratiquées dans les prisons de Guantanamo et Abou Ghraïb et préfèrent nos méthodes civilisées qui désintègrent ces anonymes par une technologie de pointe mortifère !? Où sont donc ces pédants autoritaires dont les médias complices se font les relais complaisants pour nous aliéner à leurs mauvais procès !?”

      Où se cachent-ils en ces heures décisives, où il faudrait dénoncer l’extrême violence de ces régimes à l’encontre de leur peuple et le nombre dramatique de victimes que la répression policière provoque ? A moins qu’ils ne soient sidérés au point de ne rien comprendre à ce qui se joue-là et d’être ainsi réduits au silence par la rue arabe qui leur cloue le bec !? Si c’est le cas, certains pourront dorénavant être beaucoup plus modestes dans leurs commentaires à l’égard des populations de ces pays qualifiés tellement souvent d’arriérés en réfléchissant à la leçon de courage et de dignité qu’ils nous donnent !”

      http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=10077

    • La mission de Wisner est évidente, pousser Mubarak a débarrasser le plancher pour mourir en exile comme le shah qu’il a invité chez lui.
      L’idée de l’administration US est de prendre en main la transition en Egypte pour lui permettre de mettre a la tête du pays un homme aussi dévoué que Mubarak mais qui ait l’aval du peuple égyptien..en attendant bien sur de remettre sur pied l’appareil répressif.

      Oblabla et cie doivent se dire que les égyptiens ont en marre d’être gouvernés par des laquais au service d’intérêts étrangers qui bradent les richesses de leurs pays et qui comme Mubarak font les belliqueux pour les intérêts US (contre l’Iran) alors que leurs sécurité nationale réelle est le dernier de leurs soucis.

    • @taguepourquoi croire tjrs que les islamistes sont des gens incapables d eprospective, irrationnels et à qui le pouvoir echerra par accident et qui s’empresseront d’alluimer les mèches

      ils ne peuvent faire que ce que le peuple désire ardemment. au moyen orient le seul problème qui cristallise les antagonismes, c’est l’

    • @tague (erreur pour le msg précédent parti trop vite)

      pourquoi croire tjrs que les islamistes sont des gens incapables de prospective, de mesure, irrationnels, à qui le pouvoir écherra par accident et qui s’empresseront d’allumer les mèches

      ils ne peuvent faire que ce que le peuple désire sinon ils seront balayés comme le sont leurs prédécesseurs et ce qui se passe en ce moment en atteste à souhait.

      au moyen orient le seul problème qui cristallise les antagonismes, c’est l’affaire palestinienne. il est temps de le régler si on veut une paix durable dans le monde

    • On est arrivé à l’étape ; Moubarak dégage.

    • @ayalune 22:58
      Les Arabes sont conscients, du plus petit au plus vieux, du plus pauvre au plus riche, que les USA, la GB et la France ont en horreur l’idée qu’ils puissent prendre leur destin en main.
      Et à chaque fois que des régimes au service de leurs intérêts ont émergé à la faveur de révolutions, ils ont été mis à l’index et balayés par ces puissances avec la complicité de pays vassaux tels que l’Arabie séoudite qui a été jusqu’à financer la première démolition de l’Irak par Bush père !

      Pour illustrer la substance du texte cité dans votre commentaire, il faut signaler que cela n’échappe pas à l’opinion arabe et la preuve en est qu’Al Djazeera qui, ces jours-ci, est regardée partout dans le monde arabe et les pays musulmans proches, Turquie et Iran, a montré des reportages sur les révolutions colorées d’ex-pays du bloc soviétique pour faire le parallèle entre l’acceuil euphorique de ces révolutions et la réserve des pays occidentaux (essentiellement USA, GB et France) vis-à-vis de ce qui se passe en Egypte.
      La raison en est toute simple : l’émancipation du monde arabe, le recouvrement de sa dignité et son réveil sont incompatibles avec la volonté des grandes puissances sus-citées de maintenir leur domination qui passe par l’émiettement de ce monde, la main-mise sur ses ressources les plus précieuses et leur maintien dans un sous-développement chronique.

      Dernière minute : Erdogan demande un changement urgent et dit à Moubarak : nous sommes des humains et en tant que tels condamnés à partir.
      (Voir sa déclaration).

      PS : en lisant certains commentaires de siono-dretteux ignares, il me vient toujours à l’esprit le dicton arabe qui dit :
      “celui qui ne te connaît pas a tendance à t’imaginer plus laid que tu ne l’es”.
      Quiconque a voyagé, lu et s’est intéressé un tant soit peu aux autres sait combien ce proverbe est vrai.
      Jusqu’à l’âge de 18 ans j’ai toujours vu au cinéma et dans les livres, l’allemand sous l’uniforme nazi. Puis un été en vacances, je me suis retrouvé en pension pour un mois, dans une famille de paysans au fin fond de l’Allemagne et j’ai vu que la vieille dame ressemblait, à la langue prés, en tous points à ma mère et son fils à mon frère !
      Quand est venu la fin de l’été et le temps de partir, elle s’est mise à pleurer et voulait que je reste !
      J’ai du lui expliquer que j’avais une autre mère qui m’attendait de l’autre coté pour qu’elle redevienne raisonnable.

    • laotseujr

      1 février 2011
      07h13

      « Quand est venu la fin de l’été et le temps de partir, elle s’est mise à pleurer et voulait que je reste !

      « J’ai du lui expliquer que j’avais une autre mère qui m’attendait de l’autre coté pour qu’elle redevienne raisonnable. »

      Belle histoire, que la vôtre… Et quelle leçon de morale sans en être une, mais simplement une constatation sur le fait qu’il faut avoir l’esprit ouvert pour voir les fondements de la réalité et, ultimement, la réalité.

      Merci d’avoir partagé cette expérience et d’avoir contribué à ouvrir les esprits.

    • Si j’en crois cette analyse ,le commis voyageur américain rencontrera probablement les dirigeants de l’armée qui auront le pouvoir dans les mains après le départ de Moubarak.

      Le rève d’une véritable démocratie va t-il s’envoler avec Moubarak et tous ces jours de fièvre populaire n’auront-ils en bout de compte rien donné ?
      À suivre…

      http://www.ledevoir.com/international/afrique/315832/manifestations-en-egypte-le-sursaut-du-grade

    • En attendant un million de personnes se sont rassemblées sur la place Tahrir (libération) au centre du Caire, ils ne demandent pas seulement le départ de Mubarak, mais aussi de tout son régime et ses symboles.
      La réaction de l’armée , a la hauteur des évènements est une claque sur la gueule de tous ceux qui beuglaient que l’arabe ne peut vivre que sous les militaires ou les barbus.
      L’armée égyptienne et l’opposition ne veulent pas de coup d’état, ils veulent que Mubarak parte de manière civilisée et calme.

    • @laotseujr 07h13 (entre autres)

      Je ne vous dis que trop rarement que j’adore vous lire.

    • jean_saisrien

      1 février 2011
      08h06

      Je seconde une seconde fois…

    • @mangouste_irascible, jean-saisrien
      “On reconnait les siens…..”
      C’est ce que nous avait dit un jour Robert Buron ex ministre De Gaulle : il était venu nous faire une conférence au campus. Puis il y a eu une bande d’étudiants fachos qui sont venus faire du chahut.
      On a pris sa défense et ça a fini en bagarre. A la fin, on était 3 ou 4 à l’accompagner à la cafétéria, on a pris un café ensemble et c’est là qu’il nous a dit la phrase citée plus haut. Je me souviens toujours de cette phrase.
      Il avait été chahuté par les connards de l’association étudiante de fachos (1) parce qu’il avait fait partie de la délégation Française, conduite par Joxe, qui avait négocié à Evian les accords d’indépendance de l’Algérie.

      (1) affiliée à l’époque au mouvement d’extrême-droite “occident” dont sont issus des personnalités politiques Françaises tel que Madelin, Longuet, Devedjian, et d’autres qui ont infiltré ensuite le parti gaulliste pour le dénaturer et le tirer plus à droite comme on le voit avec la clique Sarko.

    • laotseujr

      1 février 2011
      08h34

      En effet. On reconnaît les siens… Cela peut être un point culturel, mais également une ouverture sur les cultures, et ce serait là une marque indélébile de la beauté du monde. Dommage que tant d’aveuglement dirige ce monde, beau et paisible, en puissance et en devenir.

    • @mangouste_irascible
      Robert Buron l’entendait au sens plus large d’aspirations et de partages de même valeurs, pas uniquement d’un point de vue culturel puisqu’il avait vu que nous, nous étions à peine 10 ans plutôt, des indigènes.
      On était les siens par opposition à ses concitoyens fachos qui venaient de le chahuter et le menacer quand nous, nous l’avons protégé.

    • @laotseurj

      oh là là les compliments ce matin, je ne vais pas en rajouter, sinon vous ne porterez plus à terre.
      Tout à fait d’accord avec eux.

      Bonne fin de soirée,

    • @ayalune
      “je ne vais pas en rajouter”.

      Vous avez raison et c’est trés lourd à porter.
      Moi qui préfère, et depuis lontemps, plus déconner qu’être sérieux, ça m’oblige à être plus exigeant envers moi-même et faire plus gaffe ….
      On n’a pas le droit de décevoir ceux qu’on estime et qui vous estiment. ;-)

    • laotseujr

      1 février 2011
      10h21

      @mangouste_irascible
      « Robert Buron l’entendait au sens plus large d’aspirations et de partages de même valeurs, pas uniquement d’un point de vue culturel puisqu’il avait vu que nous, nous étions à peine 10 ans plutôt, des indigènes.
      On était les siens par opposition à ses concitoyens fachos qui venaient de le chahuter et le menacer quand nous, nous l’avons protégé. »

      Je vous ai probablement aiguillé sur une voie différente, laotseu, car je faisais autant allusion à l’épisode de cette vieille dame allemande et de son fils. C’est davantage cette humanité qui m’a marqué et m’a incité à en ajouter, bien que la conclusion de Robert Buron avait probablement un poids conforme à son discours.

      Il n’est cependant pas question que j’en ajoute davantage, car ne plus porter à terre est flatteur, mais ne plus pouvoir passer par les portes, comme on le dit au Québec, c’est embarrassant, et il n’y a pas de déconnage qui réussisse à camoufler cela… :-)

      Bonne fin de soirée.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité