Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 30 septembre 2010 | Mise en ligne à 21h44 | Commenter Commentaires (50)

    Le plan de sauvetage bancaire, un succès…

    The Wall Street sign is seen outside the New ...

    Le plan de sauvetage bancaire de 700 milliards de dollars, dont l’impopularité a contribué à l’émergence du Tea Party, est un franc succès, selon des économistes cités dans cet article du New York Times. Au pire le programme TARP, qui a servi en partie à secourir l’industrie de l’automobile et de l’assurance, coûtera 50 milliards de dollars aux contribuables, selon le Trésor américain. Au mieux, il ne coûtera rien ou générera un profit.

    Je cite dans le texte la réaction du sénateur républicain de l’Utah Bob Bennett, qui a perdu l’investiture de son parti face à un candidat soutenu par le Tea Party, et ce, en grande partie à cause de son vote en faveur du plan de sauvetage :

    “For those who were screaming at me — and screaming was the operative word — ‘You’ve just saddled our children and grandchildren with $700 billion,’ I said, ‘No, I haven’t. My career is over. But I do hope that we can get the word out that TARP, number one, did save the world from a financial meltdown and, number two, did so in a manner that, I believe, won’t cost the taxpayer anything. And even if it did not all get paid back, it was still the thing to do.”

    (Photo Reuters)


    • Voila qui devrait réjouir le Tea Party….Au moins, ça fait un argument de plus contre ces gens, et peut-être un espoir pour les élections de mi-mandat. Dommage que des gens comme cet ex-sénateur de l’Utah ait du en payer le prix, même si cela risque de favoriser les démocrates. Au moins cet homme aura agit avec sa conscience et avec dignité.

    • @levi125: en fait, je ne vois pas comment une telle nouvelle puisse réjouir le Tea Party, si ce n’est qu’ils ont gagné l’investiture de leur parti – et pas un siège – car désormais, les Démocrates ont un argument massue contre le candidat républicains: “notre plan de sauvetage est un succès, nous ferons peut-être même un profit alors que vous, vous auriez laissé ces entreprises tomber ce qui aurait contribué au chômage”.

      La bonne nouvelle GM (hehe), elle est pour les démocrates qui voient un républicain les appuyer. Cela pourrait faire réfléchir tout ceux qui démonisaient les démocrates, voyant que, finalement, ils ont fait un bon coup. Il faudra cependant bien d’autres batailles gagnées afin de faire changer l’opinion publique qui semble se radicaliser…

    • Et toc !

    • Un taux de chômage réel de 20 %, un pays en faillite, mais c’est pas grave les généreux contributeurs de caisse électorale de Wall Street sont sauvés !

    • Comme je le disais si bien au départ, cette argent reviens, et reviendra toujours dans les coffres du gouvernement et ce avec intérêts.

    • Carl Bourque
      Économiste-Fiscaliste.

    • @ Voltaris. Cette partie la était sarcastique…

    • @sergio
      Je ne commencerai pas à ter donner un cours de macroéconemie ce soir. Mais je considère qu’avant de T’avancer dans ce domaine, tu devrais au moins te renseigner.

    • Rien n’est vraiment sauvé que l’entreprise privée qui coulera le reste par la suite…
      Paul Laurendeau

    • ( Je reprend ce texte manipulé et retranscrit par les sbires de la censure)
      Je ne commencerai pas à te donner un cours de macroéconomie ce soir. Mais je considère qu’avant de t’avancer dans ce domaine, tu devrais au moins te renseigner.

    • Bush a bien fait pour le bailout.

    • sergioo

      30 septembre 2010
      22h47

      Pourquoi deux zéros à sergioo ?

    • Je la comprend pas celle la on sauve se qui nous ont coulé ces les banques qui devraient nous rembourser tout les faux intérêt et les intérêts des intérêts qu’ils nous prennent depuis des années.La banque centrale américaine est tout sauf au américain elle appartient a une banque privé depuis bien des décennies La base du droit régalien ne serait ce que de pouvoir produire l’argent par notre propre gouvernement et qu’avec les profit que l’on on retire on peux se rembourser et payer tout nos besoins sociaux . Mais non on préfère le privé. Voila la vrai différence entre la droite et la gauche investir dans le capital dormant ou dans l’actif.

    • Désolé mon Carbo mais seul un illettré économique ne sait pas que le taux officiel de chômage ne tient pas compte de la population découragée qui a abandonné la recherche d’emplois ou qui est prise avec un emploi à temps partiel. Alors épargne moi tes cours SVP.

    • Sucré Salé !

    • Faut le dire: Bravo, Dubiya!

    • bimo

      Premierement, les banques ont ete sauve, mais du coup l’economie reelle (!) aussi, car la majorite des societes dependent du credit pour faire des affaires.

      Deuxiemement, laisser les banques en faillite, sans compter la crise de credit et liquidite qui aurait suivi, aurait coute cher au gouvernement car les depots de <100k sont garanti … donc cout pour rembourser les deposants, et ce sans possibilite de recuperer quoi que ce soit. Le bail out semble, meme ici, la meilleure solution.

      Troisiemement, les interets sur ce bail out ont ete rembourse. Le gouvernement a meme touche des dividendes sur la portion "equity", et ils ont meme fait un profit sur achat/vente de Citibank. La Fed a fait $54 milliard l'an passe, un profit record, sur la prise en charge du collateral de certaines banques.

      Donc meme si certains (et surtout le "Tea Party" et plusieurs Republicains) aurait souhaiter qu'Obama se plante, la bail out a effectivement ete un succes, alors il ne reste que les mensonges et les phrases/analogies facile et superflues pour les Republicains pour tenter de gagner des electeurs qui aurait, eu, oublie que ce sont eux memes qui les ont mis dans cette m@rde pour commencer …

      Donc si vous n'avez aucune capacite de penser pour vous meme et/ou avez une memoire curte, et bien vive les Republicains, ils vont gagner des votes.

    • Ceux qui suivent ce blog auront ptobablement lu «The Tea Kettle Movement» de Thomas Friedman sur le site du NYT. Il commente la paralysie politique, la partisanerie toxique, generalement le déclin incrémental de la compétitivité des États Unis. C’est intéressant par le suite de faire un parallèle avec le Québec. Je pense que la génération actuellement au pouvoir au Québec, la mienne, arggggg, est en train de léguer à ses jeunes un pays en fort déclin, et que rien ne changera tant que nous ne serons pas dans une situation de crise.

    • Il faudrait annoncer cette bonne nouvelle aux américains sur le chômage. Je suis sûr que que cette bonne nouvelle va les remplir de joie. Je suis sûr que si Obama annonce que les bailouts ont fonctionné, tous les chômeurs vont aller voter en bloc pour les démocrates au midterm.

      En pendant ce temps, les banques continuent de faire faillite et personne ne voit la lumière au bout du tunnel…

      Banks Keep Failing, No End in Sight:
      http://online.wsj.com/article/SB10001424052748704760704575516272337762044.html

      Mais si le NY Times dit que c’est un succès, alors ça doit être vrai…

    • J’oubliais, un autre succès des bailouts:

      Dollar Set for Biggest Monthly Loss Since 2008:

      http://www.bloomberg.com/news/2010-09-29/dollar-is-near-five-month-low-versus-euro-on-fed-debt-purchase-speculation.html

    • @ sergioo

      À tout le moins, vous pourriez nous donner des sources de votre 20%, car seul un illettré économique ne verrait pas la diféfrence entre des chiffres lancés à tout venant et des chiffres supportés par des références fiables, statistiquement reproductible et non partisane.

    • Ils disent que la bailout a été un succès parce qu’ils en préparent un autre.

    • taux de chomage :

      In fact, Austan Goolsbee, who is now part of the White House Council of Economic Advisers, wrote in a 2003 New York Times piece titled “The Unemployment Myth,” that the government had “cooked the books” by not correctly counting all the people it should, thereby keeping the unemployment rate artificially low. At the time, Goolsbee was a professor at the University of Chicago. When asked whether Goolsbee still believes the government undercounts unemployment, a White House spokeswoman said Goolsbee wasn’t available to comment.

      source :
      http://www.dailyfinance.com/story/careers/what-is-the-real-unemployment-rate/19556146/

    • Bientôt il faudra un bailout pour MacDonald’s ou pour ses employés a petit salaire : MacDo has warned federal regulators that it could drop its health insurance plan for nearly 30,000 hourly restaurant workers unless regulators waive a new requirement of the U.S. health overhaul.

    • Et un autre lien sur le taux de chomage :
      http://www.examiner.com/international-trade-in-national/to-count-or-not-to-count-the-us-unemployment-rate-question

      Et pour verifier qui est compté et qui ne l’est pas lisez du Bureau of labor statistic :
      http://www.bls.gov/cps/cps_htgm.htm

    • Beaucoup de ces chômeurs ne retourneront pas sur le marché du travail car ils étaient rendus à l’âge de la retraite. Ils se sont prévalus de leur droit aux prestations pour une période donnée et par après ont décidé de se retirer définitivement laissant la place aux plus jeunes. Alors ils ne doivent plus être comptés comme étant à la recherche d’un emploi.

    • La semaine dernière, les autorités ont publié les chiffres du chômage américain. On a encore entendu le sempiternel “la situation de l’emploi s’améliore” ou encore “on a désormais atteint un plafond, le chômage ne peut que décroître”.
      Heureusement le site The Pragmatic Capitalist revient sur ces pseudos bons chiffres de l’emploi. En fait, ces chiffres, loin d’être bons, sont tout simplement mauvais.
      En voilà les raisons : seuls des emplois à tiers-temps ont été créés (331.000 postes supplémentaires soit “the biggest increase in 6 months”). Mais qu’en est-il des emplois à temps plein ? Ceux-ci ont plongé de 254.000 postes. De plus, sur les 67.000 postes créés dans le privé, ils ont compté 10.000 grévistes qui ont repris le travail. Enfin, le chiffre de tous les chômeurs, y compris ceux qui sont sortis des statistiques (le fameux U6), est passé de 16,5% à 16,7%.

    • Il faudra aussi compter le licenciement de quelques 80.000 employés de Wall Street bientôt si on se fie à l’oracle Meredith Whitney qui semble ne pas s’être trompée trop souvent. Les banques ne seraient pas sortie d’affaires et devraient licencié pour améliorer leur compétitivité. Elle prévoit aussi de graves problèmes avec les États américains qui, comme les banques avant eux, ont joué au casino avec l’argent de la caisse.
      D’autres bailout en vue ? Mais comment on “bailout” un État ? Les citoyens deviennent-ils leurs esclaves ?

    • “est un franc succès, selon des économistes”

      est-ce le memes qui n’avaient rien vu venir en 2007 ?

      y a-t-il quelqu’un ici qui travaille dans une entreprise qui exporte aux USA qui peut sérieusement dire que les choses se replaces pour leurs clients américains ?

    • “Le plan de sauvetage bancaire, un succès”

      1. La brute de la cour d’école te menace de te péter la bouche si tu ne lui donnes pas ton argent de poche;

      2. Tu lui donnes;

      3. Ta bouche est saine et sauve;

      4. Il recommence;

      5. Succès?

    • @David gagnon
      “Il faudrait annoncer cette bonne nouvelle aux américains sur le chômage.”

      Sans ce plan de sauvetage, il y aurait facilement deux fois plus de chômage. Mais des gens comme vous ne l’admettront jamais. Ça ne fait pas partie du dogme.

    • @ cjulie

      Yeah right…

      C’est comme quand la Maison-Blanche a promis qu’avec le plan de relance le chômage ne dépasserait pas 8%.

      Désolé te te l’apprendre mais ton argument est un sophisme. Peut importe le niveau d’échec du bailout, les gauchistes vont toujours s’accrocher à la doctrine du messie: ça aurait pu être pire. Un argument indémontrable et fallacieux.

      Par contre on sait maintenant que le “New Deal” a prolonger la dépression.

    • @davidgagnon
      “Les gauchistes vont toujours s’accrocher à la doctrine du messie: ça aurait pu être pire. Un argument indémontrable et fallacieux.”

      Et votre argument selon lequel “ça pourrait être mieux”, il n’est pas indémontrable et fallacieux ?

    • @cjulie

      comme d’habitude, davidgagnon va mettre ses oeillères de dogmatiste dretteux et chercher qqch dont il peut faire un copier-coller.

      Le “cherry-picker” des illuminés.

    • Injecter des liquidités de façon massive dans une économie se doit d’être une solution temporaire, à une situation extraordinaire.

      Le hic, c’est que la pompe à billets n’est pas un moteur économique, mais semble toutefois être la dernière carte disponible, l’arme d’impact massif, dans l’arsenal Américain… C’est bien là où le bas blesse, justement…

      Serait-ce le début du Zimbabwe in the USA, avec un Obama dans le rôle du “sympathique” Mugabe?

      J’espère que les tits-gars de Sillicon Valley travaillent fort à concevoir une nouvelle révolution de marché, comme le fut le “net” et le nouveau secteur d’activité qu’il amena depuis les 15 dernières années… Parce que l’idée du siècle de Freddy et Fannie, bien, c’était pas terrible, finalement…

      Obama parlait en début d’année, dans son discours à la nation, qu’ils bâtiraient leur reprise sur l’énergie verte, et qu’ils deviendraient en plus les leaders dans ce domaine… Hummm… ok. Mais quand? Dans 20 ans?

      “Mr. Lol, nous vous annonçons que vous êtes atteint d’un cancer en phase terminale, et qu’il vous reste 2 mois à vivre. La bonne nouvelle parcontre, est que nous pouvons vous sauver la peau, par une intervention chirurgicale prévue dans 6 mois..”

      Dans quel état serait l’économie Américaine sans ces argents du plan de sauvetage, mais où sera-t-elle lorsque le besoin se fera sentir de repasser au guichet, si l’empire n’est pas en mesure de redémarrer suffisamment rapidement, et recommencer à marcher par lui même…?

    • davidgagnon

      «Dollar Set for Biggest Monthly Loss Since 2008»

      Et oui, il est descendu beaucoup ce mois là. Puis il est remonté, puis redescendu…

      D’ailleurs même si ce que vous dites était vrai, pouvez-vous m’expliquer en quoi une devise qui fléchie est mauvaise pour une économie sur-importatrice qui a du mal à faire travailler ses gens et qui accuse en ce moment un recul de productivité face à certains concurrents?

      J’imagine que non. Et j’imagine aussi que vous croyez que deux guerres étrangères n’équivalent pas à une sortie de devise MASSIVE. Sortie de devise qui entraine quoi?

      C’est ça, une dévaluation!

    • Pourquoi les USA supplient-ils la Chine de relever la valeur de son yan ?

      Parce que le dollar US$ trop fort ne peut compétitionner.

    • Quand une importante banque se conduit comme une personne ivre :

      «Bank Of America Exec Signed, But Didn’t Read Up To 8,000 Foreclosure Papers Per Month»

      http://www.huffingtonpost.com/2010/10/01/bank-of-america-foreclosure-_n_747514.html

    • @ cjulie

      Mon argument, contrairement au tien, est démontrable.

      Par exemple, les économistes ont démontrer que le New Deal a prolongé la dépression de 7 longues années:

      http://www.journals.uchicago.edu/doi/abs/10.1086/421169

      Le chômage aux USA serait à 99,99% et les obamistes nous répéteraient quand même “mais ça aurait pu être pire”…

      @ pogz

      Va demander aux zimbabwéen ce qui arrive quand la monnaie perd sa valeur. Si le dollar américain chute (et que l’or augmente) c’est parce que les gens n’ont plus confiance en l’économie américaine.

    • @gagnon
      “…les économistes ont démontrer que le New Deal a prolongé la dépression de 7 longues années”

      gagnon et ses généralisations : LES économistes ? Non, DES économistes…

      Aucun concensus de ce côté : pour chaque économiste qui dit que le new deal a prolongé la dépression, vous en trouverez un autre pour dire le contraire…

    • @davidgagnon

      cjulie a pour elle des économistes, disons, bien en vue.

      “Le « New Deal » lancé par la Chine à la fin de l’année 2008 visait à amortir la crise et à maintenir un taux de croissance supérieur à 8 %. Pour cela, le gouvernement chinois n’a pas hésité à dépenser près de $ 600 milliards soit 16 % de son PIB. Quant au plan Paulson des Etats-Unis, l’un de ses principaux objectifs était, dans la plus pure tradition keynésienne, de sortir de la « trappe à liquidité.»,”

      “Qu’il s’agisse de Paul Krugman, d’Amartya Sen ou de Joseph Stiglitz, les économistes les plus en vue dans le monde d’aujourd’hui sont donc, sinon des keynésiens, du moins des néo-keynésiens ou des keynésiens hétérodoxes.”

      http://www.iris-france.org/informez-vous/tribune.php?numero=2

    • @ el_kabong

      Pas vraiment, dans la littérature scientifique, l’héritage du New Deal a été démentelé depuis longtemps.

      Il reste bien quelque Krugman ou Stiglitz mais ils sont minoritaire aujourd’hui.

      http://online.wsj.com/article/SB10001424052748704271804575405311447498820.html

      Et la plus belle preuve de l’échec du keynésianisme réside dans la faiblesse des arguments de ses défenseurs. Moi j’ai des études qui démontre l’échec de ce dogme économique, et les gens comme cjulie ont pour seule réponse: “ça aurait pu être pire”.

      Le chômage aux USA serait à 99,99% et les keynésiens nous répéteraient quand même “mais ça aurait pu être pire”…

    • @ infophile

      Parlons-en du “New Deal” chinois et de ses conséquences…

      http://www.youtube.com/watch?v=0h7V3Twb-Qk

      La Chine a créé la “mère de toute les bulles”… Quand ça va éclater, la récession actuelle va avoir été une partie de plaisir.

    • “les économistes ont démontrer que le New Deal a prolongé la dépression de 7 longues années….” !!!??

      Quelle amusante demonstration d’egarement et de mauvaise foi..!

      ”In a survey of economic historians conducted by Robert Whaples, Professor of Economics at Wake Forest University, Whaples sent out anonymous questionnaires to members of the Economic History Association. Members were asked to either disagree, agree, or agree with provisos with the statement that read: “Taken as a whole, government policies of the New Deal served to lengthen and deepen the Great Depression.” While only 6% of economic historians who worked in the history department of their universities agreed with the statement, 27% of those that work in the economics department agreed. Almost an identical percent of the two groups (21% and 22%) agreed with the statement “with provisos”(a conditional stipulation), while 74% of those who worked in the history department, and 51% in the economic department disagreed with the statement outright.[”

    • davidgagnon

      «Va demander aux zimbabwéen ce qui arrive quand la monnaie perd sa valeur. Si le dollar américain chute (et que l’or augmente) c’est parce que les gens n’ont plus confiance en l’économie américaine.»

      Vous appelez ça un argument? J’appelle ça au mieux fallacieux, au pire démagogue.

      La dévaluation du Zimbabwe est sans commune mesure avec celle dont vous parliez.

    • @davidgagnon

      Il est où l’état paradisiaque libertarien ?

      En attendant, ça reste du pétage de broue dogmatique.

    • @gagnon
      “@ el_kabong
      Pas vraiment, dans la littérature scientifique, l’héritage du New Deal a été démentelé depuis longtemps.”
      Nouvelle correction nécessaire : la littérature scientifique que VOUS lisez…

      “Il reste bien quelque Krugman ou Stiglitz mais ils sont minoritaire aujourd’hui.”
      Des prix Nobel, en passant (et vous ?)…

      D’autre part, l’inefficience du new deal ne peut être “démontré” (au sens scientifique du terme), comme vous le prétendez, puisque les “quelques Krugman ou Stiglitz” vont vous “démontrer” le contraire…

      Il faut toujours vous ramener à la base : “you are entitled to your own opinion, not your own facts…”

    • @ el_kabong

      Alors trouves mois une étude publié dans un journal scientifique soumis au peer-review qui dit le contraire !

      Je te signale que Krugman a gagné son prix Nobel pour avoir dit que les sweatshop était une bonne chose pour les économies en voie de développement (travaux réalisés dans les année 90). Le Paul Krugman qui a gagné un Nobel d’économie est mort depuis bien longtemps.

      T’as raison: “you are entitled to your own opinion, not your own facts…”

      L’inefficacité du New Deal est un faits scientifique démontré:

      http://www.journals.uchicago.edu/doi/abs/10.1086/421169

      http://online.wsj.com/article/SB10001424052748704271804575405311447498820.html

      @ richard55

      Je cite le texte qui t’as servi à faire ton copier-coller:

      « UCLA economists Harold L. Cole and Lee E. Ohanian are among those who believe the New Deal caused the Depression to persist longer than it would otherwise have, concluding in a study that the “New Deal labor and industrial policies did not lift the economy out of the Depression as President Roosevelt and his economic planners had hoped,” but that the “New Deal policies are an important contributing factor to the persistence of the Great Depression.” They claim that the New Deal “cartelization policies are a key factor behind the weak recovery”. »

      « Lowell E. Gallaway and Richard K. Vedder argue that the “Great Depression was very significantly prolonged in both its duration and its magnitude by the impact of New Deal programs.” They suggest that without Social Security, work relief, unemployment insurance, mandatory minimum wages, and without special government-granted privileges for labor unions, business would have hired more workers and the unemployment rate during the New Deal years would have been 6.7% instead of 17.2%. »

      Bref, selon TA source d’information, il y a plus d’étude qui montre l’échec que la réussite.

      Et avec ce commentaire, je viens de prouver ta mauvaise foi ;-)

    • ”Bref, selon TA source d’information, il y a plus d’étude qui montre l’échec que la réussite.”Et avec ce commentaire, je viens de prouver ta mauvaise foi ;-)”

      Tu as oublié un petit bout:
      In reply, Brad DeLong, economics professor and Deputy Assistant Secretary of the United States Department of the Treasury in the Clinton Administration under Lawrence Summers wrote that there is “literally nothing” to the arguments made by Gallaway and Vedder, and the duo made “flawed conclusions” based on “flawed foundations”, and the entire foundation “is made out of mud”.

      Et avec ton commentaire tu viens de prouver ton incapacité a comprendre minimalement ce que tu lis ! ;o)

    • Bon, dg qui fait encore du cherry-picking.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2014
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité