Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 25 septembre 2010 | Mise en ligne à 8h22 | Commenter Commentaires (32)

    Anatomie d’une dérobade démocrate

    capt.photo_1284752526460-2-0

    Le site TPM publie l’histoire plutôt lamentable de la campagne des démocrates contre la pérennisation des réductions d’impôts consenties durant la présidence de George W. Bush aux contribuables gagnant plus de 250 000$ par an. Après avoir signalé son intention de soumettre cette question à un vote avant les élections de mi-mandat, le chef de la majorité démocrate du Sénat Harry Reid a annoncé cette semaine sa décision de reporter ce débat après le scrutin du 2 novembre.

    Les sondages indiquent pourtant que la majorité des Américains appuient la position de Barack Obama et de la plupart des parlementaires démocrates de pérenniser les réductions d’impôts seulement pour les contribuables gagnant moins de 250 000$ par an. Mais une poignée de sénateurs démocrates ont réussi à convaincre Reid de laisser tomber le sujet. Reste à savoir si les Blue Dogs de la Chambre des représentants parviendront à obtenir le même résultat. Nancy Pelosi n’a pas exclu la tenue d’un vote sur cette question la semaine prochaine.

    Les réductions d’impôts de Bush prendront fin le 31 décembre si elles ne sont pas renouvelées d’ici là.

    (Photo AP)


    • Ils se tirent dans le pied pour protèger les “fesses” de quelques démocrates conservateurs .

    • Go Nancy, Go!

    • J’aurais pu ajouter ” dont celles de Harry Reid “.

    • Je n’ en revient tout simplement pas; Emprunter non pas pour payer l’ épicerie mais pour le luxe d’ être en guerre et refiler la facture en sang au gagne-petit.

    • Reid veut limiter les dégâts. Je le comprends. Cependant, je trouve les républicains plus lamentables dans cette campagne. Ceux-ci n’ont rien à faire pour avoir la majorité dans les 2 chambres. Ils vont avoir un joli cadeau le 3 novembre. Rien à faire. Le vote de protestation est dans la poche. Au lieu de se la couler douce et faire la paresse comme d’habitude, ils commencent à se tirer dans les pieds avec les Teabaggers et ils présentent un budget qui est décrié… Ils n’ont qu’à dire les mêmes inepties depuis toujours et vlan, un gros cadeau. Ils risquent de faire moins de mal s’ils continuent à exposer ainsi leur manque de vision.

    • Quelle est la difference entre cette gauche de nantis et les nantis de droite? Aucune. Les riches des deux bords veulent la meme chose pour eux et leurs amis. Ni l’un ni l’autre des partis sont en faveur des gens qu’ils trahissent allegrement sans cesse.

    • Comme plusieurs intevenants disent souvent, il faut être peu intelligent et peu instruit pour être de droite. Les gens instruits sont avocats, médecins etc, ils ont des revenus familliaux de plus de $250,000 et ils ont depuis des années votés démocrate. Reid protège sa base. Je côtoie ces gens tous les jours. D’un point de vue social ils sont avec Obama et ont voté pour lui. Cependant les revenus sont en baisse et ils ont des obligations financières. Bien sur ils pourraient vendre leur grosse maison mais il n’y a pas d’acheteur. Ils ne veulent pas de hausse d’impôt et le font savoir au parti. Vous allez dire que ce ne sont que des égoites. Eh oui charité bien ordonné commenc par soi-même

    • Bon, ce que les réductions d’impôt ont fait pour l’économie américaine :

      “Total income was $2.74 trillion less during the eight Bush years than if incomes had stayed at 2000 levels. ”

      http://www.tax.com/taxcom/taxblog.nsf/Permalink/CHAS-89LPZ9?OpenDocument

      Il faudrait peut-être aviser certains démocrates.

    • Selon moi, ils ont les obligations financières qu’ils se sont donnés pour leur propre vie! Pour moi, cela s’appelle de l’égoïsme. Tout le monde a des obligations financières. Obligation veut dire être obligé. Le petit est obligé, le pauvre et le malade est obligé (donc malgré lui) de supporter non pas les obligations de ces messieurs et dames riches mais de payer pour “leur train de vie”. Avoir un train de vie plus qu’élevé n’es pas, selon moi une obligation mais de l’égocentrisme, point barre.
      Suzanne Poirier

    • @psy30
      Eh oui c’est de l’égocentrisme mais sauf Mère Thérèsa qui est morte qui ne l’est pas.

    • @Boisfranc
      Je ne faisait pas allusion à l’altruisme, mais à une plus juste répartition des richesses, ce que l’on clame partout en réalité, c’est tout.
      Suzanne Poirier

    • Le plus drôle dans tout ça, c’est que malgré tout le «posturing», les promesses et la «bull..it» électoraliste, quel que soit le parti au pouvoir, les américains devront encaisser une super augmentation de leurs impôts.

      Ils sont endettés, individuellement et collectivement, jusqu’au trognon.

      Grâce à Wal Mart et à leurs très «patriotes» multinationales, ils achètent chinois, donnent leurs jobs aux chinois, financent leur dette en empruntant aux chinois, transfèrent leur technologie aux chinois, bref ils coulent à vue d’oeil.

      Ce qui me réjouirait, c’est que les Républicains soient au pouvoir quand l’obligation sera venue d’augmenter les impôts de 50% «across the board».

      Je vais me rouler à terre de rire, juste à les entendre valser et mentir pour justifier ce qu’ils ont combattu pendant des années.

    • boisfranc

      25 septembre 2010
      09h42
      Comme plusieurs intevenants disent souvent, il faut être peu intelligent et peu instruit pour être de droite.
      - – - – - – - – - – -

      davidgagnon lui-même l’a dit publiquement.

    • Désolé les gauchistes mais le débat est fini.

      Tax Cuts vs. ‘Stimulus’: The Evidence Is In:
      A review of over 200 fiscal adjustments in 21 countries shows that spending discipline and tax cuts are the best ways to spur economic growth.

      Economic history shows that even large adjustments in fiscal policy, if based on well-targeted spending cuts, have often led to expansions, not recessions. Fiscal adjustments based on higher taxes, on the other hand, have generally been recessionary.

      http://online.wsj.com/article/SB10001424052748704271804575405311447498820.html

    • Toujours d’accord avec ton jugement (les droitistes sont peu intelligents) sur toi-même, dg ?

      MDR !!!

    • gagnon défonce des portes ouvertes. (14h14)

      Tout le monde est d’accord avec ça !

      Encore en retard dans la réflexion. Ça confirme son jugement sur les droitistes.

    • «Fiscal adjustments based on higher taxes, on the other hand, have generally been recessionary.» >>dg

      C’est pour ça que Obama veut baisser les taxes de la classe moyenne.

      Donc, tu l’approuves !

    • C’est à partir du moment où Bush a abaissé les impôts des plus riches que le système a commencé à pérécliter.

    • @dg

      As-tu lu l’article que j’ai mis en lien dans mon commentaire de 9 h 53?

      Je voudrais souligner qu’on parle des tax cuts et du déficit et non des tax cuts vs le stimulus. Encore beaucoup de difficultés à lire à ce que je vois.

      Persiste, ça va s’améliorer.

    • @davidgagnon

      Un texte du Bruce Bartlett (conseiller de Reagan et G.H. Bush) sur les augmentations d’impôts.

      “It may come as a surprise to some people that once upon a time in the not-too-distant past Republicans actually cared enough about budget deficits that they thought raising taxes was necessary to bring them down. Today, Republicans believe that deficits are nothing more than something to ignore when they are in power and to bludgeon Democrats with when they are out of power.”

      http://capitalgainsandgames.com/blog/bruce-bartlett/1632/reagans-tax-increases

    • @ davidgagnon

      - «Désolé les gauchistes mais le débat est fini.»

      Donc, les USA vont rembourser leur colossale dette, qu’ils doivent principalement au Japon et à la Chine, en n’augmentant pas les impôts pour que les citoyens aient plus d’argent à dépenser pour acheter… DES PRODUITS FABRIQUÉS EN ASIE!

      Doh!

      Je commence à croire que celui qui se cache en réalité derrière votre nom, c’est Homer Simpson!

      La recette que vous présentez, ça marchait quand les habitants d’un pays consommaient les biens qu’ils produisaient.
      Dans l’économie mondiale actuelle, c’est une solution complètement débile.

      Désolé les conservateux!

    • @ candela

      Obama ne veut pas baisser les taxes, il veut reconduire les taux d’imposition fixé par Bush pour le classe moyenne. C’est une nuance importante. Par contre il vaut annuler les baisse de Bush pour ceux qui font plus de 250 000$, ce qui, comme le montre l’article, va nuire à la reprise économique.

      @ ralbol

      Augmenter les taxes pour espérer payer le déficit c’est une illusion, augmenter les taxes va tout simplement prolonger la crise actuelle. Ce sont les dépenses qu’il faut couper.

      @ lizzie

      Je vois que tu n’a pas lu le lien que j’ai donné. Je te donne la “money quote”:

      “Economic history shows that even large adjustments in fiscal policy, if based on well-targeted spending cuts, have often led to expansions, not recessions. Fiscal adjustments based on higher taxes, on the other hand, have generally been recessionary.”

      C’est très clair.

    • @ candela

      Donc selon toi la récession a débuté en 2001, année à laquelle Bush a baisser les impôts ?

      Amusant…

      En 2000, époque où Bill Clinton était au pouvoir, les 5% d’Américains les plus riches payaient 56% de l’impôt sur le revenu.

      En 2001, Bush a fait passer le taux d’imposition des plus riches de 39.6% à 35%.

      En 2005, les 5% d’Américains les plus riches payaient 60% de l’impôt sur le revenu. Jamais dans l’histoire des États-Unis les plus riches ont autant contribué aux coffres de l’état.

      http://online.wsj.com/article/SB119786208643933077.html

    • davidgagnon 25 septembre 2010 23h21

      La date de ton article: Monday, December 17, 2007

      N’as tu pas l’impression d’être en retard de trois ans?

      Con_sidères-tu que les chiffres que tu donnes sont une injustice pour les riches? Eux ils s’enrichissent en fructifiant leur argent à l’étranger. Les autres qui n’ont pas d’argent vivaient en fructifiant leur compétences et leur travail. Comme il y a eu le « outsoucing » pendant des décennies, leur jobs se sont évaporées, leurs salaires aussi et aussi les impôts qu’ils paient.

      Donc rien d’étonnant que le pourcentage de l’impôt payé par ceux qui ont de l’argent aie augmenté!

    • @davidgagnon

      Cesse le cherry-picking et regarde la vérité de 2010.

    • @ davidgagnon

      Je n’ai jamais dit qu’il fallait augmenter les taxes des pauvres gens. Surtout s’ils n’ont plus d’emplois…

      J’ai dit que c’est ce que le gouvernement, quel qu’il soit, va faire. Et que ça ne fonctionnera pas.

      Comme l’économie est maintenant mondiale, ce qu’il faut faire c’est taxer le capital.

      Fini les paradis fiscaux, fini la dérobade et les pases-passes comptables pour cacher les profits réels des multinationales et des banques.

      Taxer l’argent, pour le bien public.

      Sarkozy a bien compris, quand il parle de réforme du Capitalisme et de taxe sur les transactions financières.

    • “Jamais dans l’histoire des États-Unis les plus riches ont autant contribué aux coffres de l’état.” davidgagnon

      Jamais dans l’histoire des USA, si peu de monde a détenu tant richesses et jamais les écarts n’ont été si grands entre une infime minorité et la majorité écrasante de la population.
      C’est là que réside l’anomalie. Mais allez expliquer cela à un anarcho-capitaliste ex-anarcho-communiste et futur anarcho-on-ne-sait-quoi.

    • @ralbol
      Un petit bémol concernant sarko : il a récupéré l’idée de la taxe Tobin à son compte tout en sachant pertinemment qu’elle n’avait aucune chance d’être acceptée par Les USA, l’Allemagne, La GB, la Chine, etc….
      Il le fait à des fins de politique politicienne à usage interne et sur le mode brassage de vent dont il est un expert, comme quand, en campagne électorale, il cite Jaurès et qu’une fois élu, il mène la politique la plus à droite de tous les gouvernements depuis 65 ans.
      En France sa politique fiscale est dictée par les intérêts des plus riches et c’est la seule constante de sa politique hormis ses clins d’oeil à l’extrême droite avec l’instrumentalisation des problèmes de sécurité et là aussi à des fins électoralistes.

    • Il est bon que les blogueurs prennent connaissance de ce que disait davidgagnon en 2005 :

      «La gauche n’est pas communiste comme certains de la dré-drette se plaisent à le dire, la gauche c’est l’humanisme. L’éducation universitaire, en plus de donner des compétences, a pour but de former des citoyens responsables, des gens dotés d’une empathie sociale sensibles aux inéquités. La dré-drette, plus souvent qu’autrement, c’est le “chacun pour soi”, la quintessence de l’individualisme: “après moi le déluge”. Hors, quand on est sensibilisé et réceptif aux enjeux de notre société il est difficile de prôner le “chacun pour soi”. Pour reprendre l’expression d’Alain Dubuc: s’enrichir aux frais des pauvres donne l’impression que chaque dollar reçu est tâché de sang.

      Il y a une raison qui explique pourquoi l’éducation amène les gens à gauche. Les universités sont des institutions dédiées dans la recherche des connaissances avec un fort engagement pour la pensée critique et rationnelle. Ces valeurs, profondément ancrées dans les universités, amène les gens vers la gauche.

      Pourquoi pensez-vous que la dré-drette est si anti-intellectuelle ?

      Elle ne peut accepter le fait que les universités mettent en évidence les faiblesses de leur raisonnement.

      Il faut accepter l’évidence: la poursuite de la vérité au travers la recherche des faits et le raisonnement critique, sont des valeurs universitaires qui amènent les gens à la gauche. Cette manière de voir la réalité étant supérieure, elle s’impose d’elle même.»

      http://web.archive.org/web/20050406082646/http://www.manumilitari.net/

      (30 mars 2005)

    • Tu as raison laotseujr, il y a des inégalités aux Etats-Unis, comme d’ailleurs partout dans le monde. Mais il y a aussi des possibilités incroyables de s’enrichir. Le plus important c’est de faire grossir le gâteau et non pas de diviser un petit gâteau comme le font les socialistes.

      Les USA, s’est pas pour les “losers”, si tu n’aimes pas, va voir ailleur.

    • @smith
      Premier et dernier message : vous êtes prié de vous taire quand les grandes personnes parlent surtout si vous n’avez que des bêtises à dire.
      Non seulement vous êtes ignare, mais insolent et mal-élevé en plus.
      Cumuler 3 tares, il faut le faire.
      Et vous me fatiguez avec votre racolage en me suivant à la trace de billet en billet comme un caniche.
      Next !

    • @ laotseujr

      - «Un petit bémol concernant sarko…»

      Tout à fait d’accord avec votre vision de Sarkozy.

      Je le donne comme exemple de ces (très) rares chefs d’état qui osent même en parler, de taxer le capital.

      Comme c’est là qu’est le VRAI pouvoir, ça prend du courage simplement pour en parler…

      Et ça ne se fera que quand s’écroulers l’«échafaudage plein de patches» qu’est devenu notre système économique.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives