Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Archive du 25 septembre 2010

    Samedi 25 septembre 2010 | Mise en ligne à 13h50 | Commenter Commentaires (66)

    Il était une fois un pasteur homophobe…

    26pastor-span-articleLarge

    Le New York Times raconte la suite de l’histoire dans cet article sur le pasteur noir Eddie Long, dont l’empire religieux et financier est menacé à la suite des accusations portées contre lui par quatre membres d’un groupe de jeunes dont il était le mentor. Ces jeunes accusent le fondateur de la New Birth Baptist Church, autoproclamé «évêque Long», de les avoir forcés à plusieurs reprises à commettre avec lui des actes homosexuels.

    Le pasteur Long, dont la méga-église en banlieue d’Atlanta compte plus de 25 000 membres, a nié ces accusations. L’homme, qui dénonce l’homosexualité et les mariages entre personnes du même sexe, a déjà organisé des séminaires pour «guérir» les gais. Je cite un extrait dans le texte de l’article du Times :

    56756846SM026_kingfuneral

    The accusations center on the LongFellows Youth Academy, an exclusive group of teenage boys handpicked by Bishop Long for spiritual mentoring.

    The boys went through a bonding ritual, known as a “covenant ceremony,” in which Bishop Long gave them jewelry and exchanged vows with them whilequoting from Scripture as ceremonial candles burned, according to court complaints filed against the pastor. Reciting Bible verses, the pastor promised to protect them from harm and called them “spiritual sons.”

    But four former members of the group now say the real purpose of the academy was to provide Bishop Long with young men whom he could lure into sex. The men say they were past the legal age of consent when Bishop Long initiated the relationships. Still, the charges have shaken Atlanta’s church-going society, spurring painful conversations from kitchen tables to talk radio.

    Construite sur un terrain d’une centaine d’hectares, l’église du pasteur Long a accueilli quatre présidents des États-Unis en 2006 lors des funérailles de Coretta Scott King. Les finances du religieux ont déjà suscité la controverse. Le quotidien The Altanta Journal-Constitution a notamment révélé qu’un des organismes caritatifs du pasteur lui avait versé l’équivalent de 3 millions de dollars de 1997 à 2000 en salaire et autres avantages.

    (Photos The New York Times et Getty)

    Lire les commentaires (66)  |  Commenter cet article






    Samedi 25 septembre 2010 | Mise en ligne à 10h36 | Commenter Commentaires (73)

    Christine O’Donnell et l’évolution

    Christine O’Donnell n’ayant pas encore accepté de participer à Real Time, son animateur, Bill Maher, a diffusé hier un deuxième clip de son ancienne émission Politically Incorrect mettant en vedette la candidate favorite du Tea Party pour l’élection sénatoriale du Delaware. Dans cette vidéo, O’Donnell qualifie l’évolution de «mythe» et propose une variante à la question préférée des créationnistes :

    «Pourquoi les singes d’aujourd’hui n’évoluent-ils pas jusqu’à devenir des humains?»

    La déclaration d’O'Donnell, aujourd’hui âgée de 41 ans, remonte à 1998. Maher a promis d’arrêter de montrer des vieux clips de la candidate républicaine lorsque celle-ci viendra sur le plateau de Real Time, une émission de la chaîne HBO diffusée en direct le vendredi à 22 h.

    Lire les commentaires (73)  |  Commenter cet article






    Samedi 25 septembre 2010 | Mise en ligne à 8h22 | Commenter Commentaires (32)

    Anatomie d’une dérobade démocrate

    capt.photo_1284752526460-2-0

    Le site TPM publie l’histoire plutôt lamentable de la campagne des démocrates contre la pérennisation des réductions d’impôts consenties durant la présidence de George W. Bush aux contribuables gagnant plus de 250 000$ par an. Après avoir signalé son intention de soumettre cette question à un vote avant les élections de mi-mandat, le chef de la majorité démocrate du Sénat Harry Reid a annoncé cette semaine sa décision de reporter ce débat après le scrutin du 2 novembre.

    Les sondages indiquent pourtant que la majorité des Américains appuient la position de Barack Obama et de la plupart des parlementaires démocrates de pérenniser les réductions d’impôts seulement pour les contribuables gagnant moins de 250 000$ par an. Mais une poignée de sénateurs démocrates ont réussi à convaincre Reid de laisser tomber le sujet. Reste à savoir si les Blue Dogs de la Chambre des représentants parviendront à obtenir le même résultat. Nancy Pelosi n’a pas exclu la tenue d’un vote sur cette question la semaine prochaine.

    Les réductions d’impôts de Bush prendront fin le 31 décembre si elles ne sont pas renouvelées d’ici là.

    (Photo AP)

    Lire les commentaires (32)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2013
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité