Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Archive du 24 septembre 2010

    Vendredi 24 septembre 2010 | Mise en ligne à 20h10 | Commenter Commentaires (57)

    Stephen Colbert à Washington

    Les démocrates ont sans doute atteint leur objectif en invitant Stephen Colbert à témoigner devant la sous-commission Judiciaire de la Chambre des représentants chargée de l’immigration et l’agriculture : tous les médias ont parlé aujourd’hui de l’audition de l’humoriste et de la question à l’étude, à savoir la situation difficile des travailleurs agricoles immigrés saisonniers, dont les exploitants américains sont dépendants.

    L’animateur de l’émission satirique Colbert Report n’est évidemment pas un expert, mais il a récemment passé une journée dans un champ à ramasser des fruits aux côtés d’immigrés. Et c’est sans se départir de son ironie habituelle qu’il s’est adressé aux élus. Je cite deux de ses déclarations sur un problème qu’il a à juste titre qualifié d’«important et compliqué» :

    «Je ne veux pas une tomate cueillie par un Mexicain. Je veux qu’elle soit cueillie par un Américain, tranchée par un Guatémaltèque et servie par un Vénézuélien dans un spa où un Chilien me donnera un (épilage) brésilien.» (…)

    «Peut-être est-il plus facile de faire en sorte que des scientifiques inventent des légumes qui se ramassent tout seuls.»

    Comme on peut le constater dans la vidéo ci-dessous, la présence au Congrès de Colbert n’a pas fait l’unanimité :

    Lire les commentaires (57)  |  Commenter cet article






    Vendredi 24 septembre 2010 | Mise en ligne à 16h23 | Commenter Commentaires (88)

    Les républicains savent-ils compter?

    23_pledge_560x375

    Tout bien considéré, les républicains de la Chambre des représentants auraient dû s’abstenir de présenter leur programme électoral, intitulé «Promesse pour l’Amérique», à six semaines des élections de mi-mandat. Après tout, ils semblaient avoir du succès avec leur message dénonçant les politiques de l’administration Obama et du duo Harry Reid-Nancy Pelosi au Congrès. Et voilà qu’ils prêtent flanc à la critique en proposant des politiques qui relèvent de la pensée magique.

    C’est du moins la conclusion à laquelle sont arrivés plusieurs commentateurs, dont Clive Crook, chroniqueur au Financial Times et au National Journal, qui signe ce billet publié sur le site du magazine The Atlantic. Crook, qui a été journaliste pendant 20 ans à l’hebdomadaire conservateur The Economist, qualifie de «délirante» l’idée des républicains selon laquelle l’équilibre budgétaire peut être atteint en réduisant les dépenses fédérales dans tous les secteurs, à l’exception de la défense, des retraites (Social Security) et de l’assurance-maladie pour les personnes âgées (Medicare), trois des programmes les plus coûteux, et ce, sans avoir à renoncer à la pérennisation de toutes les réductions d’impôts consenties durant la présidence de George W. Bush.

    Je vous laisserais deviner ce que pense de la «promesse» des républicains Paul Krugman, un chroniqueur plus fougueux et progressiste que Crook, mais je vais vous faciliter la vie en vous fournissant un lien vers la chronique qu’il signe aujourd’hui dans le New York Times. J’en cite un extrait traduit par guylaine101, une de nos collaboratrices :

    Howard Gleckman du Tax Policy Center, un organisme non partisan, a fait les calculs. Comme il l’indique, la seule façon d’équilibrer le budget d’ici 2020, tout en a) rendant permanentes les réductions fiscales de Bush et b) protégeant les programmes que les républicains promettent de ne pas éliminer consiste à abolir le reste du gouvernement fédéral. «Il n’y aurait plus de parc national, plus de prêts de la Small Business Administration, plus de subventions aux exportations, plus de National Institutes of Health. Plus de Medicaid (dont un tiers est consacré aux soins de longue durée de nos parents et de personnes présentant des invalidités). Finis, les programmes visant la santé et l’alimentation des enfants. Finie, la construction d’autoroute. Fini, le Homeland Security. Et oh, fini, le Congrès.

    La promesse ne tient donc pas debout. Toutefois, n’est-ce pas le cas de tous les programmes politiques? Jamais vraiment dans cette mesure. De nombreux analystes indépendants sont d’avis que les prévisions budgétaires à longue échéance d’Obama sont un peu trop optimistes, mais ce ne serait qu’une affaire de détails techniques. Ni le président Obama, ni aucun autre démocrate d’importance n’a, à ce que je sache, prétendu que blanc égale noir et que l’on peut réduire considérablement les revenus, protéger tous les programmes que les électeurs aiment, tout en équilibrant le budget.

    Mais le meilleur commentaire sur le programme électoral des républicains revient peut-être à Jon Stewart, qui a traité du sujet hier soir dans le cadre de son Daily Show (les internautes canadiens peuvent voir le topo ici). Comme on peut le constater, plus ça change, plus c’est pareil :

    The Daily Show With Jon Stewart Mon – Thurs 11p / 10c
    www.thedailyshow.com
    Daily Show Full Episodes Political Humor Tea Party

    Lire les commentaires (88)  |  Commenter cet article






    Vendredi 24 septembre 2010 | Mise en ligne à 13h26 | Commenter Commentaires (76)

    L’émission Sesame Street censurée!

    La chaîne PBS a annoncé sa décision de ne pas diffuser, la veille du jour de l’An, un clip mettant en vedette Katy Perry et Elmo dans le cadre de sa célèbre émission Sesame Street. La performance du duo, que l’on pouvait déjà voir sur YouTube, a soulevé l’indignation de l’organisme Parents Television Council en raison de la tenue de la chanteuse, jugée trop sexy pour les enfants d’âge préscolaire.

    Lire les commentaires (76)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives