Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Archive du 1 septembre 2010

    Mercredi 1 septembre 2010 | Mise en ligne à 22h16 | Commenter Commentaires (73)

    La citation du jour

    In this image released by the Montgomery County ...«Rien n’est plus important que de les sauver. Les lions, tigres, girafes, éléphants, grenouilles, tortues, singes, ratons laveurs, coccinelles, fourmis, requins et, bien sûr, écureuils. Les humains? La planète n’a pas besoin d’humains.»

    - Extrait d’un manifeste signé par James Lee, un militant écologiste embarqué dans une lutte enragée contre le réchauffement climatique, qui a été abattu par la police après une prise d’otages dans les locaux de la chaîne de télévision Discovery Channel, dans la banlieue de Washington.

    (Photo AP)

    Lire les commentaires (73)  |  Commenter cet article






    Mercredi 1 septembre 2010 | Mise en ligne à 17h53 | Commenter Commentaires (30)

    Les démocrates peuvent-ils perdre aussi le Sénat?

    Q+A - Policy impact if Republicans do well in ...

    Depuis un certain temps déjà, les stratèges politiques, toutes allégeances partisanes confondues, s’accordent pour dire que la majorité de la Chambre des représentants pourrait fort bien passer des démocrates aux républicains à la faveur des élections de mi-mandat. Ce qui est nouveau, c’est que certains d’entre eux estiment désormais que les démocrates pourraient également perdre leur majorité au Sénat.

    Dans ce tableau publié aujourd’hui, le New York Times décrit comment les républicains pourraient réaliser le gain net de dix sièges dont ils ont besoin pour devenir maîtres de la chambre haute. Ils doivent 1) garder dans leur giron les sièges laissés vacants par des sénateurs républicains à la retraite dans cinq États (Floride, Kentucky, Ohio, Missouri et New Hampshire); 2) enlever quatre sièges démocrates dans des États où ils croient fortement en leurs chances (Arkansas, Dakota du Nord, Indiana et Delaware); et 3) remporter six sièges démocrates sur huit dans des États qui seront les champs de bataille de ces élections (Californie, Colorado, Connecticut, Illinois, Nevada, Pennsylvanie, Washington et Wisconsin).

    Si l’on se fie à la tradition politique américaine, un triomphe républicain au Sénat est loin d’être impossible. Depuis 1946, la majorité de la Chambre des représentants a changé six fois à l’occasion des élections de mi-mandat, un changement de garde qui a toujours été accompagné d’une nouvelle majorité au Sénat.

    Le scrutin du 2 novembre mettra-t-il fin à cette tradition ou la perpétuera-t-il?

    (Photo Reuters)

    Lire les commentaires (30)  |  Commenter cet article






    Mercredi 1 septembre 2010 | Mise en ligne à 16h20 | Commenter Commentaires (65)

    Portrait au vitriol de Sarah Palin

    6a00d83451c45669e20134869dcded970c-550wi

    Seriez-vous surpris d’apprendre que Sarah Palin n’a fait que poser auprès de ce pauvre caribou? S’il faut se fier au portrait au vitriol que brosse Michael Joseph Gross dans le nouveau numéro de Vanity Fair, l’ex-gouverneure d’Alaska n’a rien d’une chasseuse, contrairement à l’image qu’elle veut bien se donner. En revanche, elle a bel et bien un caractère de chien, à en croire plusieurs passages de l’article du mensuel, dont celui-ci, que je cite dans le texte :

    One person who has been a frequent houseguest of the Palins’ says that the couple began many mornings with screaming fights, a fusillade of curses: “ ‘Fuck you,’ ‘Fuck this,’ ‘You lazy piece of shit.’ ‘You’re fuckin’ lucky to have me,’ Sarah would always say.” (This person never saw Todd and Sarah sleep in the same bed, and recalls that Todd would often joke, “I don’t know how she ever gets pregnant.”)

    La plupart des sources du Vanity Fair étant anonymes, le portrait de Gross, dont on trouve ici les passages les plus juteux, est à prendre avec un grain de sel. On peut cependant être sûr que l’ancienne candidate à la vice-présidence le donnera en exemple des mauvais traitements que lui infligent les lamestream media, pour employer le terme qui lui est cher.

    Lire les commentaires (65)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives