Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Archive du 19 juillet 2010

    Lundi 19 juillet 2010 | Mise en ligne à 19h10 | Commenter Commentaires (85)

    Fox News dit non à cette pub

    Contrairement à CNN et MSNBC, Fox News refuse de diffuser cette pub du groupe progressiste VoteVets qui établit un lien entre la consommation d’essence et la mort de soldats, et appelle à l’adoption d’une loi sur l’énergie et le climat (l’annonce met en vedette le général à la retraite Steven Anderson, chef de la logistique en Irak sous le commandement du général David Petraeus) :

    Lire les commentaires (85)  |  Commenter cet article






    Après avoir accusé les républicains de ne vouloir aider que les plus riches lors de son allocution radiophonique hebdomadaire, Barack Obama a appelé ceux-ci ce matin à oublier les considérations partisanes et à se joindre aux démocrates pour voter l’extension de l’aide à quelque 2,5 millions d’Américains licenciés de leur travail (voir vidéo ci-dessus). Depuis plusieurs semaines, l’opposition républicaine fait obstruction au vote de nouvelles mesures en faveur des chômeurs.

    Un nouveau vote doit avoir lieu demain 15 minutes après l’assermentation du nouveau sénateur démocrate de Virginie occidentale qui remplacera feu Robert Byrd. Les démocrates devraient alors avoir les 60 votes nécessaires pour mettre fin au filibuster républicain. La mesure d’aide aux chômeurs devrait coûter près de 34 milliards de dollars. La minorité républicaine dit s’y opposer en raison de la façon de la financer. Elle suggère de puiser dans des fonds non utilisés du plan de relance économique adopté en février 2009 plutôt que d’aggraver un déficit public record.

    Cette attitude a inspiré au président cette déclaration aujourd’hui :

    «Les mêmes personnes qui n’ont eu aucun problème pour dépenser des centaines de milliards de dollars en réduction d’impôts pour les Américains les plus riches, disent maintenant que nous ne devrions pas offrir une aide aux Américains de la classe moyenne. Une majorité de sénateurs a essayé non pas une fois, non pas deux fois, mais trois fois de prolonger cette aide d’urgence de manière temporaire.»

    Il a également accusé les républicains de «manquer de foi» à l’égard des Américains en affirmant que l’aide aux chômeurs incitera ces derniers à abandonner leur recherche d’un emploi. Michael Crowley, de l’hebdomadaire Time, signe cette analyse au sujet de la sortie du président.

    Lire les commentaires (138)  |  Commenter cet article






    Lundi 19 juillet 2010 | Mise en ligne à 10h54 | Commenter Commentaires (67)

    Des services de sécurité hors contrôle

    day1-lead

    Lu aujourd’hui dans l’amorce de la première tranche d’une enquête publiée dans le Washington Post sur les services de sécurité nationale des États-Unis post 11/9 :

    «Le monde top secret que le gouvernement a créé en réponse aux attentats terroristes du 11 septembre 2001 est devenu tellement vaste, inextricable et dissimulé que personne ne sait combien il coûte, combien de personnes il emploie et combien de programmes il recouvre ou exactement combien d’agences accomplissent le même travail.

    «Telles sont quelques-unes des conclusions auxquelles est arrivé le Washington Post après deux années d’enquête qui lèvent le voile sur ce qui correspond à une géographie parallèle des États-Unis, une Amérique Top Secret invisible aux yeux du public et sans contrôle véritable.»

    Un extrait du compte rendu de l’AFP de l’article du Post :

    Le quotidien note que 1271 agences gouvernementales et 1931 compagnies privées, réparties sur 10 000 sites à travers les États-Unis, travaillent sur des programmes liés à la lutte contre le terrorisme ou au renseignement.

    Le dispositif emploie près de 854 000 personnes, qui disposent d’accès à des informations secrètes, et 33 bâtiments ont été construits ou sont en cours de construction rien que dans l’agglomération de la capitale fédérale Washington.

    Lire les commentaires (67)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2008
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité