Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Archive, avril 2010

    Vendredi 30 avril 2010 | Mise en ligne à 13h46 | Commenter Commentaires (260)

    Le gazouillis du jour

    Satellite inmage of massive oil slick off the ...

    «Tous les trouducs qui ont déjà scandé ‘Drill baby drill’ devraient se présenter sur les côtes du golfe (du Mexique) pour participer au nettoyage.»

    - Le comédien Bill Maher, réagissant sur son compte Twitter à la catastrophe écologique provoquée par le naufrage de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon (via le Daily Dish).

    (Photo Reuters)

    Lire les commentaires (260)  |  Commenter cet article






    Vendredi 30 avril 2010 | Mise en ligne à 8h17 | Commenter Commentaires (788)

    L’UQAM et le 9/11

    ht_gjs-wtc034_100205_ssh

    Ma collègue de La Presse Judith Lachapelle fait état dans cet article du malaise suscité à l’UQAM par la tenue lundi prochain d’une conférence mettant en vedette deux truthers américains qui soupçonnent le gouvernement américain d’avoir participé aux attentats du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center. Comme elle l’écrit, l’université montréalaise «a beau n’être que le locateur de la salle de conférence, son nom et sa réputation sont utilisés par les organisateurs pour promouvoir l’événement». Je cite deux autres passages de l’article :

    L’organisateur Jean-François Ranger explique que le choix de l’UQAM pour tenir la conférence ne s’est pas fait par hasard. «L’un des mandats des universités est de créer des débats sociaux sur des enjeux progressifs et peu connus», dit-il.

    «On voulait présenter ces enjeux à une base étudiante et avoir accès à une belle salle (…). On est très contents et on remercie publiquement l’UQAM pour son ouverture d’esprit et pour nous permettre de présenter la conférence dans un milieu universitaire.» (…)

    Pour certains professeurs, notamment les spécialistes des États-Unis qui connaissent bien les théories avancées par ces critiques, le nom de l’UQAM ne devrait en aucune façon être lié à la croisade menée par MM. Gage, Griffin et leurs partisans.

    Julien Tourreille, chercheur à l’Observatoire des États-Unis à la chaire Raoul-Dandurand, les accuse d’être «intellectuellement malhonnêtes» et les qualifie même de «menteurs, imposteurs et escrocs». «Je trouve dommage de voir accolé le nom de l’UQAM à un tel mouvement, ça ne sert pas la crédibilité d’une institution de recherche qui essaie, sur la place publique, de démontrer qu’elle emploie des gens sérieux.»

    (Photo NYPD)

    Lire les commentaires (788)  |  Commenter cet article






    Jeudi 29 avril 2010 | Mise en ligne à 18h31 | Commenter Commentaires (55)

    Indépendant comme Charlie Crist

    r3435236116

    «Je n’ai l’aide d’aucun parti. Mais j’ai besoin de vous. J’ai besoin de vous plus que jamais», a déclaré le gouverneur de Floride Charlie Crist en annonçant sa décision de quitter le Parti républicain afin de briguer un siège au Sénat des États-Unis à titre d’indépendant. Crist, qui était une superstar républicaine il y a moins de deux ans, accusait un retard de plus de 20 points sur l’ex-président de la Chambre des représentants de Floride, Marco Rubio, dans la course à l’investiture républicaine pour l’élection sénatoriale de novembre dans son État.

    On trouve ici une analyse sur ce qui sera peut-être une des courses les plus passionnantes de la saison électorale. Outre Crist et Rubio, le représentant démocrate Kenrick Meek devrait également briguer l’ancien siège du républicain Mel Martinez.<

    Plusieurs républicains n’ont jamais pardonné à Crist, un politicien centriste, d’avoir donné l’accolade à Barack Obama et soutenu son programme de relance économique en février 2009.

    (Photo Reuters)

    Lire les commentaires (55)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2010
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité