Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Archive du 15 octobre 2009

    Jeudi 15 octobre 2009 | Mise en ligne à 11h30 | Commenter Commentaires (220)

    La citation du jour

    h-3-1344228-1228235396.jpg

    «Ce que je trouve extraordinaire des blogues, c’est que la plupart, comme les égouts, drainent la marde par des canaux souterrains et qu’ainsi rien n’affleure à la surface. Sauf quand les wannabe, les pain in the ass qui sévissent dans les blogues ont une communication importante à faire à l’univers. Alors ils remontent à la surface, comme celui-là qui a adressé l’autre jour à tous les chroniqueurs de l’hémisphère Nord un courriel pour leur enjoindre de prendre connaissance, de toute urgence, d’un texte sur les graves problèmes de sécurité que posent la burqa et le hijab. J’ai été incroyablement poli. Bonjour monsieur, voudriez-vous avoir la gentillesse (et la civilité) de me retirer de votre liste d’envoi. Je vous remercie d’avance. Sa réponse : voir la réalité en face et prendre note de la vérité (sic) c’est pas votre fort, vous, hein? Dites-moi, seriez-vous payé pour vous fermer les yeux et ceux des autres en même temps? C’est ce que je vous disais : le problème, avec les égouts, c’est que des fois ils débordent.»

    - Pierre Foglia, dans une chronique publiée aujourd’hui dans La Presse.

    Lire les commentaires (220)  |  Commenter cet article






    Jeudi 15 octobre 2009 | Mise en ligne à 7h32 | Commenter Commentaires (135)

    Limbaugh largué par son groupe

    captphoto_1255121383155-1-0.jpg

    Un des groupes désireux d’acquérir les Rams de St-Louis, l’équipe de la Ligue nationale de football, a largué un de ses membres, Rush Limbaugh, affirmant que la participation de l’animateur de radio, une des figures les plus controversées de la droite américaine, compliquait ses efforts. Le groupe est mené par Dave Checketts, président des Blues de St-Louis, l’équipe de la Ligue nationale de hockey. Au moins un propriétaire de la NFL avait promis de s’opposer à la vente éventuelle des Rams au groupe de Limbaugh. Le commissaire du circuit, Roger Goodell, avait pour sa part déclaré que les commentaires controversés de l’animateur sur le football n’étaient pas dignes d’un proprio de la NFL.

    Je traduis la réaction de Limbaugh, qui a imputé à «la gauche» ses ennuis :

    «La NFL n’est pas en cause, pas plus que les Rams de St-Louis ou moi-même. Ce qui est en cause, c’est l’effort continu de la gauche dans ce pays, où qu’elle se trouve, dans les médias, le Parti démocrate ou ailleurs, pour détruire le conservatisme, pour empêcher tout conservateur en vue d’occuper une place respectable. C’est donc l’avenir des États-Unis d’Amérique et le type de pays que nous serons qui sont en cause.»

    J’ai fait allusion hier à quelques-uns des propos controversés d’El Rushbo dans ce billet.

    (Photo AP)

    Lire les commentaires (135)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2009
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives