Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 21 août 2009 | Mise en ligne à 11h37 | Commenter Commentaires (148)

    Coup d’oeil au nouveau Michael Moore

    La bande-annonce de Capitalism : A Love Story, le nouveau documentaire de Michael Moore sur la débandade et le sauvetage de l’industrie financière américaine :


    • UNE TRAGÉDIE N’EST PAS UNE COMÉDIE.

      La confusion des genres n’est qu’un indicateur de plus de la déroute américaine.
      Quant à ceux qui en profitent, seuls les tribunaux pourraient mettre un peu d’ordre là-dedans. Qu’attendent-ils ?
      En passant, est-ce que Moore en parle des tribunaux ?

    • J’espère que ce sera aussi bon que “The corporation”, et ouvrir quelques yeux.

    • Michael Moore tente d’écrouer les dirigeants de l’AIG dans son nouveau film attaquant le capitalisme sauvage de son pays:

      http://rawstory.com/08/news/2009/08/21/michael-moore-takes-on-corporate-america/

    • Moore fait souvent preuve de malhonnêteté intellectuelle en divulgant des semies-vérités ou en mettant en scène des sections de ses documentaires, mais je dois avouer qu’il est un cinéaste de talent. Il sait donner du punch à ses films.

    • Toujours aussi baveux et provocateur … espérons qu’il y aura un peu plus de rigueur … mais à première vue … cela semble … très drôle …
      (manière de parler si on aime le rire jaune vif … )

    • Au même titre que les démagogues de droite, Michael Moore dit certaines vérités noyées dans une mer de faussetés.

    • @scotch

      “Au même titre que les démagogues de droite, Michael Moore dit certaines vérités noyées dans une mer de faussetés.”

      Il utilise leur méthode, mais pour la bonne cause.

    • Official site of the gadfly of corporations, creator of the film Roger and Me and the television show The Awful Truth. Includes mailing list, message board, …

      http://www.michaelmoore.com/

    • @filleduroi

      C’est quoi la “bonne cause”?

    • Pamphlétaire vitriolique comme Michael Moore peut l’être….je me ferai un plaisir orgasmique d’en faire parvenir une copie `notre ami commun David Gagnon, dit le clairvoyant.

    • A regarder aussi un bon film sur le grand Michael Moore:

      http://www.imdb.com/video/screenplay/vi3214278937/

    • Le titre du film devrait être Keynesianism : A Love Story.

      Les bailouts, les plan de relance et l’intervention de l’État dans l’économie ce n’est pas du capitalisme.

    • @filleduroi ”Il utilise leur méthode, mais pour la bonne cause.” C’est la bonne cause puisque c’est la votre ??? Il n’y a pas une vérité absolue, comme il n’y a pas de bonnes causes absolues.

      Francis

    • @filleduroi

      Donc, l’absence d’intégrité est justifiable quand c’est pour manipuler les masses vers des positions de gauche ? Beau programme ! Connaissez-vous Staline? Vous adorerez.

    • hehehe, love it!

    • @filleduroi

      si je vous comprends bien, si une personne de gauche dit des faussetés mais pour une bonne cause c’est bien mais une personne de droite qui dit des faussetés pour une bonne cause c’est mal… Ah! Oui! J’oubliais. Seul les gauchistes disent des mensonges pour les bonnes causes… Comme la FTQ lors des dernières élections provinciales sur le compte de l’ADQ…

      Ce que l’on peut entendre comme connerie de la part des deux côtés sur ce blogue… Le pire c’est que chaque côté pensent qu’il est le moins pire des deux…

    • @filleduroi et @scotch

      On peut dire que Michael Moore est le Rush Slimbaugh de la gauche! :-)

    • Il est donc ben gros Michael Moore…

    • @filleduroi

      Qu’est-ce que la bonne cause? Est-ce qu’il est à gauche que c’est la bonne cause? L’arrogance gauchiste dans tout sa grandeur: c’est parce que nous l’avons dit que c’est bien.

    • @masterj

      Vous ne me comprenez pas bien dutout.

      Je n’ai pas dit, écrit ou pensé 10 % de ce que vous insinuez.

      J’ai seulement, un peu comme vous, dit que la gauche aussi pouvais faire preuve de démagogie, tout comme la droite.

      Je n,ai pas di que c’était correct ou pas correct. Je m’intéresse simplment à la démarche artitique de Michael Moore.

      Je n’ai porté AUCUN jugement sur le bien ou le mal de la chose, j’ai uniquement identifié la méthode.

      Mais votre extrapolation vitriolique de mon commentaire anodin en dit long sur votre biais et vos jugements.

    • @davidsonstreet

      “@filleduroi

      C’est quoi la “bonne cause”?”

      Dans ce contexte, c’est la cause qu’embrasse le créateur, c’est à dire Michael Moore.

      En fait je me suis toujours demandé s’il dénoncait le capitalisme ou la démagogie drettiste.

    • @verret

      Bon, un autre qui en voit large dans mon commentaire sur l’observation de la démarche artistique d’un cinéastre.

      Dites vous connaissez Richard Martineau ? Vous adorerez.

    • @ dg 21 Août 2009 16h42

      « Le titre du film devrait être Keynesianism : A Love Story. »

      Tu veux dire quoi? Que le keynesianisme n’est pas du capitalisme?

      Seulement « la main invisible » bête et aveugle c’est du capitalisme?

      Revois ta copie, le petit! Et, épargne-nous tes sornettes!

    • scotch 21 Août 2009 14h34

      « Au même titre que les démagogues de droite, Michael Moore dit certaines vérités noyées dans une mer de faussetés. »

      Pour la drette le panier est plein! Pour la gogauche ;-), SVP expliquez! Pas des gargarismes!

    • Je ne suis pas une maniaque de Moore, mais comme j’aime bien l’équilibre et que son talent est incommensurable, un seul Moore suffit pour contrebalancer tous les caves de droite qui eux ne savent rien faire d’autre que de manipuler grossièrement ceux qui sont assez imbéciles pour se laisser abuser. Moore s’adresse à l’intelligence, le prendre au premier degré c’est rater le test et perdre la substantifique moelle.

      @verret

      Vous préférez la manipulation de masse de la droite ? Grand bien vous fasse, elle domine très largement le paysage médiatique américain. Vous devez être comblé et nul doute que vous adorez.

    • Michael Moore fait des films intéressants en autant qu’ils nous poussent à fouiller plus.

      Sinon, ce n’est que des punchlines.

      Qu’on soit de droite ou de gauche.

    • Pourquoi ne voit-on aucun de ces gros goons droitistes frustrés et vociférants armés jusqu’au dents à la sortie des buildings d’AIG, de Golden Sachs et autres grands bénéficiaires du bailout gouvernemental, comme on en voit dans les town-halls? Ou alors sont-ils justement à la solde de ces banquiers pourris…

    • Eh oui, c’est toujours la même histoire. Il y aurait quelques vérités, noyées dans une mer de faussetés. Et ces vérités qui sont noyées sont bien sûr discutables, car l’opinion de l’un vaut bien celle de l’autre, n’est-ce pas? Alors comment savoir. Tout cela est trop compliqué, ne perdons pas notre temps, allons de l’avant il n’y a rien à voir!

      Probablement pour ça que le Congressional Oversight Officer n’a rien à dire quand on lui demande où est passé tout cet argent.

    • Je voudrais spécifier que Michael Moore ne fait pas dans le documentaire, mais dans le “commentaire”

      Un Documentaire est objectif et basé sur des faits.

      Un Commentaire est subjectif et basé sur des impressions.

      Différence.

    • @fboiteau

      Que voilà un bel étalage d’inculture!

    • @richard Hétu:

      Vous allez me dire que Bowling for columbine était un documentaire, que Fahrenheit 9/11 l’était?

      F 9/11 était remplis de mensonges et de demi vérités (la liste est excessivement longue)
      5 d’entres eux font surface dans les premieres 10 minutes.

    • exemples de mensonges et demi-vérités dans Fahrenheit 911 (il y en a 59)

      1. The Gore “victory” rally isn’t celebrating a Florida win. It
      was held before the polls had even opened.
      2. Like all the other networks, Fox mistakenly said that Gore
      had won in Florida. The first network to retract the Florida
      mistake was CBS, not Fox.

      6. “In his first eight months in office before September
      11th, George W. Bush was on vacation, according to the
      Washington Post, forty-two percent of the time.” As the
      Washington Post reported, the figure includes weekends, and
      includes time in “vacation locations” such as Camp David,
      where Bush was working—as when he met with Tony Blair.

      7. In the golf course scene (about the middle of the movie),
      Bush had just heard about a terrorist attack on Israel. He
      called the press together to make a quick statement con-
      demning the terrorism against Israel. He was not speaking
      about attacks on the United States.

    • @masterj 21 Août 2009 21h28

      Le pire c’est que chaque côté pensent qu’il est le moins pire des deux…

      Donc, l’idéal c’est d’être au centre.

    • “Les bailouts, les plan de relance et l’intervention de l’État dans l’économie ce n’est pas du capitalisme.” david.

      Sans les bailouts, les plans de relance, et l’intervention de l’état, le capitalisme financier se serait écroulé comme un château de certes entre le 15/09 et le 15/10/2008. Les épargnants auraient été ruinés, les usines fermées, les banquiers et autres rapaces spéculateurs pendus aux coins des rues à des lampadaires et les anarcho-capitalistes de l’école de Chicago condamnés au mutisme définitif sous peine d’être enfermés dans des asiles…dans le meilleur des cas.

    • Rectificatif : 4ème ligne, château de “cartes”
      6ème ligne, …pendus haut et court etc…….

    • @ laotseujr

      Vu comme ca, j’aurais apprecié voir des “banquiers et autres rapaces spéculateurs” pendus à des lampadaires, moi… Ca vaut certainement moins que les 700B$ qu’ils ont coutés et surtout, beaucoup moins que la réforme de la santé d’Obama…

    • Michael Moore blâme les capitalistes de s’enrichir en mentant à la population américaine et internationale … cependant, Moore utilise LA MÊME MÉTHODE pour s’enrichir, lui-même.

      Ironique.

    • Intéressant !!

      A mettre en rapport avec l’article au vitriol du journaliste de Rolling Stones sur Goldman Sachs !

    • La meilleure cause serait que David soit en prison pour incitation à la violence et au meurtre.

    • Toujours amnésique, le David.

      Voici ce qu’il disait sur un blogue:
      - – - – - – - – - – - – - – - –
      Posté par: DavidGagnon le Août 10, 2005, 08:34:16

      «Mais les USA ce n’est pas le paradis sur terre, ce pays a le défaut de ces avantages. Si les riche sont très riches, les pauvres sont très pauvres et les inégalités entre les gens sont si élevé qu’Alan Greenspan lui-même a dit que ça pourrait causer la chute de la démocratie capitaliste et que le pays devait impérativement trouver un moyen de réduire la marge entre riche et pauvre.»

      - – - – - – - – - – – - -

      Si jeune et déjà tout écartillé dans sa tête…

    • @sodium

      En fait, l’idée c’est d’être balancé… Venez pas me dire que d’avoir des programmes sociaux sans avoir à charger d’impôts aux contribuables ne serait pas le meilleur des cas… La seule personne que chacun essai de convaincre avec leurs insultes, c’est leur propre personne…

    • Moore est intéressant, mais les Limbaugh et cie sont beaucoup plus drôles, sans parler de leurs disciples…

      Note:

      @David et al.

      Votre “pur” capitalisme n’existe que dans vos pensées dogmatiques, aussi réalistes et pragmatiques que celles des marxistes des années 60.

    • @ fboiteau 01h36

      ” Je voudrais spécifier que Michael Moore ne fait pas dans le documentaire, mais dans le “commentaire”
      Un Documentaire est objectif et basé sur des faits.
      Un Commentaire est subjectif et basé sur des impressions.
      Différence. ”

      Documentaire et commentaire vont de paire. Il y a toujours une part de subjectivité dans le documentaire, car il s’agit de CINÉMA. L’objectivité est quelque chose qui colle plutôt aux hommes de science ! Moore fait dans le documentaire, mais dans le documentaire d’intervention. Pour analyser les films de Moore, il faut plutôt regarder les prémisses de ses films dans son ensemble et ce poser certaines questions (ex. Y a t-il un problème d’armes à feu aux USA ? , de gouvernance ? , le système de santé aux USA est t-il adéquat ? etc.) Il n’est donc pas nécessaire de focusser sur ce qui est “mensonge” ou pas à l’intérieur de ses films.

      Et pour revenir au billet: J’ai hâte de voir son nouveau film

      DDoc

    • Ce que Moore fait, ce n’est pas du documentaire, c’est du pamphlet. Du pamphlétaire à la sauce gogauche.

    • Documentaire: “qui a le caractère, la valeur, l’intérêt d’un document”. Pamphlet: “écrit satirique, génér. court et violetn, dirigé conrte qqn, une institution, un groupe, etc.” Il est bien clair que qualifier de “documentaire” les oeuvres de Michael Moore est une insulte aux grand du genre, et que les oeuvres de Moore tiennent bien plus du pamphlet que du documentaire.

      Si Michael Moore fait des documentaires, alors Human Rights Watch est un institut de recherche scientifique, et je suis un artiste! Les deux premiers, pour toute personne à l’esprit critique, sont des activistes. L’activité documentaire est trop exigeante pour ces deux-là.

    • Je crois avoir compris ce que n’aime pas la dedroite dans la sauce gogauche: cette épice appelée le thim-thoué.
      Une certaine variété de thim avec une forte arôme de vérité qui a le même effet de mettre le nez du cro$$eur dans son “vient”, mettons: certains détestent, d’autres sortent la langue.

      Moore est un personnage une peu gros mais le message des ses détracteurs est paradoxalement un peu mince tout en étant très épais.

    • *repousse pouloutine du pied dans le caniveau, d’où il n’aurait jamais dû sortir*

    • @pouloutine

      Voici ce que David Gagnon disait de vous et de vos semblables, droitistes innocents, dans son blogue «Manu militari», le 31 mars 2005, à 2:59pm:
      - – - – - -

      «Le résultat d’une étude très intéressante faite dans les universités américaines (publié dans Journal of Applied Research in Contempory Politics)

      Sujet de l’étude, les université sont-elles à gauche ou à droite, je vous donne les grandes lignes:

      72% des professeurs se disent de gauche, 15% de droite
      Dans les universités les plus prestigieuses du pays, 87% de gens se réclament de la gauche
      84% sont pro-choix
      67% sont pour les mariages de conjoints de même sexe
      88% pense qu’il devrait avoir des lois plus sévères pour protéger l’environnement
      Dans les facultés d’ingénierie et d’administration la droite ne représente que 19% et 39% respectivement.
      Les professeurs de droite se retrouvent dans des universités de moindre qualité

      Bref, ces résultats vont dans le sens des messages que j’ai fait par le passé (ici et ici): les universités, ces institutions avec la plus grande concentration de savoir, sont à gauche.

      La gauche n’est pas communiste comme certains de la dré-drette se plaisent à le dire, la gauche c’est l’humanisme. L’éducation universitaire, en plus de donner des compétences, a pour but de former des citoyens responsables, des gens dotés d’une empathie sociale sensibles aux inéquités. La dré-drette, plus souvent qu’autrement, c’est le “chacun pour soi”, la quintessence de l’individualisme: “après moi le déluge”. Hors, quand on est sensibilisé et réceptif aux enjeux de notre société il est difficile de prôner le “chacun pour soi”. Pour reprendre l’expression d’Alain Dubuc: s’enrichir aux frais des pauvres donne l’impression que chaque dollar reçu est tâché de sang.

      Il y a une raison qui explique pourquoi l’éducation amène les gens à gauche. Les universités sont des institutions dédiées dans la recherche des connaissances avec un fort engagement pour la pensée critique et rationnelle. Ces valeurs, profondément ancrées dans les universités, amène les gens vers la gauche.

      Pourquoi pensez-vous que la dré-drette est si anti-intellectuelle ?

      Elle ne peut accepter le fait que les universités mettent en évidence les faiblesses de leur raisonnement.

      Il faut accepter l’évidence: la poursuite de la vérité au travers la recherche des faits et le raisonnement critique, sont des valeurs universitaires qui amènent les gens à la gauche. Cette manière de voir la réalité étant supérieure, elle s’impose d’elle même. »

      Y’é «hot», le petit David gogauche, hein, mon ti poulou drettiste…

    • @ pouloutine

      Désolé, il s’agit bien de documentaire ici, mais de type “pamphlétaire” comme vous dîtes, donc un cinéma d’intervention / d’interpellation. Le courant gauche ou droite est à la discrétion du réalisateur. Enfin bref, tout cela n’est que du cinéma ! Moore fait parti des grands cinéastes américains contemporains !

      DDoc

    • pouloutine

      Ce que Moore fait, ce n’est pas du documentaire, c’est du pamphlet. Du pamphlétaire à la sauce gogauche
      **********

      Tou à fait. Moore est un propagandiste ou un pamphlétaire, mais ils n’a rien à voir avec un documentaliste.

      S’il avait été allemand en 45 il aurait été le Leni Riefenstahl de son époque ou le chef de la Propaganda Staffel.

      Mais nous le présenter comme l’auteur de documentaires relève du délire le plus absolu ou d’un aveuglément inquiétant…

    • @rysen24
      Vous avez fait l’impasse sur cette séquence du scénario :

      “….et les anarcho-capitalistes de l’école de Chicago condamnés au mutisme définitif sous peine d’être enfermés dans des asiles…” ;-)

    • @ Lestat :

      Peut importe qu’il existe ou pas, ce que Moore appelle du capitalisme n’est pas du capitalisme. C’est du keynésianisme, socialisme et du corporatisme.

      Les bailouts et les plan de relance n’ont pas sauver le capitalisme. On ne sauve pas une personne en lui injectant le poison qui l’a rendue malade.

    • Autre débandade Us: l’athlétisme!

      M. Hétu, avez-vous quelque chose contre les Jamaïcains? Pas un seul billet sur le double records du monde de Usain Bolt!!!

      Le naufrage Us n’est pas seulement économique.

    • @pouloutine
      Donnez-nous du pamphlétaire à la sauce redneck. On en raffole!

    • Moore est un habile manipulateur. Il raconte à son public cible ce qu’ils veulent entendre..ou plutôt gober.

      Mais le présenter come un “documentaliste” est une insulte à l’intelligence.

    • Ce que Limbaugh, Hannity et cie font, ce n’est pas de l’information, ni même du pamphlet: ils se mettent en gang pour faire du débile profond, histoire de viser en plein dans le QI de leur auditoire. Faut le faire: convaincre des morons qu’Obama est leur pire ennemi, alors qu’ils gagnent le salaire minimum, ne sont pas assurés, et dépensent leur paye à s’acheter des armes en prévision d’une invasion de Casques bleus ! Tordant !

    • alors les nouvelles sur les town hall meeting sont fini d’un coup comme ca ? Plus aucune nouvelle sur Obama ? il n’y as plus aucune nouvelle apart Bill l’houragan et michael moores ?

    • Maudit capitalisme! Ok, il a aidé des centaines de millions de russes, d’Indiens ou de Chinois à se sortir de la déchéance totale. Il nous a permis d’accroître notre bien-être avec tous ces appareils qui agrémentent et facilitent notre vie. Il a permis à des travailleurs qui ont fait des efforts de mener une bonne vie et de laisser un bel héritage à leurs enfants.

      Mais c’est clair que le communisme est meilleur…

    • au moins Michael Moore est un citoyen engagé.

      Tout les jours il y a un nouveau scandale dans les journaux, et que font les gens? rien

      Il est temps de repenser l’action citoyenne, il est temps que la population se réapproprie leur pays.

      Mais non, ils préfèrent déléguer cette job à des représentants qu’ils savent corrompus.

    • J’adore Moore tout ce qu’il fait je veux voir et j’en tire mes propres conclustions.
      Droit à l’information qui suit, des faits:

      Etats américains : la faillite s’accélère
      Plus dela moitié des Etats sont déjà dans le rouge, « moins d’un mois après le début de l’exercice budgétaire, le 1er juillet dernier », déclarait stateline.org, un site du Pew Center, qui hier, publiait son audit annuel sur chacun des 50 Etats américains.
      Dans ces conditions les situations de crise se multiplient à travers le pays, ainsi que les appels à l’aide et les sessions extraordinaires des parlements concernés.

      Par exemple, le 11 août au Nevada, dans un contexte où les recettes fiscales provenant du jeuont plongé de 27%, le gouverneur Jim Gibbons, a déclaré : « Si nous en arrivons au point où l’on ne pourra plus procéder à des ajustements (…), nous devrons envisager une nouvelle session extraordinaire et solliciter de nouveau l’aide du corps législatif. »

      Pour sa part, le gouverneur du Maryland, Martin O’Malley, doit définir d’ici septembre, en raison de la rentrée parlementaire, comment économiser 700 millions de dollars dans son « Nouveau Budget ». Il n’a pour le moment trouvé que 250 millions de dollars, et il confesse à l’Association des comtés du Maryland, que la perspective de devoir trouver 470 millions de dollars d’économie supplémentaires, l’empêche de dormir.

      Dans trois Etats, il s’avère impossible deprésenter un budgèten règle pour l’année fiscale 2010, en raison de l’énormité de l’écart entre les recettes et les dépenses. Il s’agit de la Pennsylvanie, du Connecticut et de l’Arizona.

      Certains think-tanks prévoient une baisse des recettes de 215 à 270 milliards de dollars pour l’ensemble des Etats. Et cela, rien qu’en se basent sur une projection linéaire des données, alors que le fait que vivons dans une situation d’écroulement généralisé risque encore d’agraver la situation.

      D’après l’étude de stateline.org, les coupes budgétaires déjà effectuées montrent que :

      •35 Etats ont choisi de sacrifier l’enseignement supérieur ;
      •26 Etats dépensent moins pour ses prisons, et 7 d’entre eux vont même jusqu’à en fermer certaines ;
      •17 Etats ont obligé des fonctionnaires à partir, sans préavis ni indemnisation ; en tout, cela concerne environ 850 000 personnes ;
      •4 Etats ont demandé aux patients de Medicare de prendre davantage eux-mêmes en charge leurs dépenses.
      •8 Etats arrêtent d’assurer les soins Medicaid facultatifs, tels les soins dentaires.
      Mais c’est bien pire que ça. Pour pouvoir adopter leurs nouveaux budgets 2010, toujours en déséquilibre, 15 Etats ont procédé à des coupes supplémentaires dans les services Medicaid. « 40 000 pauvres de l’Etat de Washington se voient privés d’une quelconque prise en charge, et au Minnesota, 29 500 adultes pauvres perdent leur couverture suite à l’arrêt d’un dispositif à l’intention des personnes ne répondant pas aux critères de Medicaid », affirme le rapport. Il s’agit de personnes défavorisées, ne pouvant prétendre à une aide vieillesse, sans enfants, et également de personnes gagnant un tout petit peu plus que le plafond des revenus prévu par Medicaid. Ainsi, ces gens sont maintenant condamnés à devoir se débrouiller par eux-mêmes.

      Seul l’adoption immédiate du projet de loi, la Homeowners And Bank Protection Act (HBPA), proposé par Lyndon Larouche, et les procédures d’urgence associées, permettraient d’arrêter le processus d’effondrement en cours.

    • @ pouloutine

      Tout comme Limbaugh et cie sont des pamphlétaire de la droite conservatrice.

      Moore ne fait qu’utiliser leurs méthodes. Drole quand même que lorsuq’un Limbaugh, Coulter, Beck de ce monde utilise les mêmes méthodes, vous ne vous en offusquez aps le moins du monde.

    • @lindahart … son talent est incommensurable …

      Incommensurablement exagéré.

    • Quelques éléments de vérités noyés dans un océan de d’ ineptie just to flabbergast les Américains .

    • @ddoc:

      Pas toujours

      Un documentaire qui fait état du comportement reproductif des lions dans la savane africaine ne contiens pas d’opinions. Le cinéastre va simplement filmer et expliquer les comportements rencontrés.

      Ce genre de documentaire est subjectif.

      Un documentaire sur la fonte des glaces en arctique et leur rapport sur les ours polaires, lui, risque fortement d’être subjectif parce que l’on va extrapoler qu’avec la fonte actuelle, si elle continue, les pauvres ours (qui ont vu d’autres cycles du genre, comme par exemple vers l’an 1000 que le Groenland avait une section de son glacier qui avait totalement fondu et une forêt s’y situait [d'ou l'appellation "Greenland" donnée par les Vikings]) vont tomber en danger d’extinction.

      Nous ne savons pas exactement ce qui va se passer avec les “changements climatiques” (je ne les nie pas, je crois simplement que l’homme a une rapport infinitésimal avec cette situation), mais il est certain que l’alarmisme démontré dans les programmes qui ont été présentés a ce jour prouve la subjectivité de ces Commentaires.

    • @ddoc:
      il faut plutôt regarder les prémisses de ses films dans son ensemble et ce poser certaines questions (ex. Y a t-il un problème d’armes à feu aux USA ? , de gouvernance ? , le système de santé aux USA est t-il adéquat ? etc.) Il n’est donc pas nécessaire de focusser sur ce qui est “mensonge” ou pas à l’intérieur de ses films.

      Que pensez-vous donc des présentations de ce film dans des écoles? les enfants ne sont pas nécessairement aptes à faire cette distinction et le professeur, s’il appuie cette vision, va inculquer à ces élèves que ce qui est dit dans ce film est la réalité.

    • @ therichrocco
      “Michael Moore blâme les capitalistes de s’enrichir en mentant à la population américaine et internationale … cependant, Moore utilise LA MÊME MÉTHODE pour s’enrichir, lui-même.

      Ironique.”

      Je ne vois pas ce qu’il y a d’ironique la dedans.

      Je trouve que notre système capitaliste est sauvage et devrait être règlementé, mais ça ne m’empêche pas pour autant d’incorporer une compagnie pour des projets que j’ai. Je peux à la fois être en désaccord avec le système et fonctionner dans le système.

    • Moi, j’ai hâte de voir ce film. AIG a presqu’emmené l’économie mondiale dans le trou!

    • J’ai hâte que M. Hétu revienne de vacances. D’ici là, vous ne me verrez pas la face souvent ici. Pas besoin de vous dire pourquoi, je pense que c’est évident.

    • @ pouloutine

      La sauce gogauche est elle meilleure que la sauce dédrette?

      Question de goût ou question de partisanerie?

      À mon avis c’est simplement un commentaire de drètiste.

    • Voila ce qui arrive quand on écoute les sirènes de Wall Street….
      http://www.youtube.com/watch?v=Q5im0Ssyyus

    • @ pouloutine

      Terrible : « ce n’est pas du documentaire, c’est du pamphlet. »!

      Wiki : « C’est un texte à la fois court et virulent qui remet en cause l’ordre établi. »

      Jusque là, ça va ! Mais tu ne peux pas t’abstenir de cra cher avec « pamphlétaire à la sauce gogauche » pour suggérer qu’il déforme la réalité, or le pamphlet et une critique de la réalité = l’ordre établi.

      Toujours égal à toi-même. Polluant!

    • Bon, un autre film de Moore qui devrait être divertissant! C’est que que Moore fait, du divertissement! Ceux qui prennent tout ce que présente Moore dans ces films comme la vérité sont nombreux et c’est dommage mais que voulez-vous! Ça prend tout de sorte de monde pour faire un monde. On n’a qu’à penser à la façon qu’il présentait les systèmes de santé canadien et français dans Sicko pour voir que la subtilité et l’intelligence du propos ne font pas partie de ses priorités. Je regardais le système de santé canadien de Sicko et je me disais que j’aimerais beaucoup vivre dans ce pays…LOL!

      Et Moore qui vient faire la morale sur les méfaits du capitalisme et les différences entre les riches et les pauvres, je trouves ça hilarant! Moore est plein à craquer et ce n’est que dans ses “documentaires” qu’il prend le rôle de cols bleus.

      Ses films sont divertissants et il joue bien son rôle! Voilà Michael Moore!

    • @laotseujr suite à votre commentaire du 22 Août 2009 07h01

      Correction. Sans les interventions, le MAUVAIS capitalisme financier se serait écroulé. Toute les institutions non solvables ou invivables. C’est ce qu’on appèle une purge du système. Purge qui se fait automatiquement à intervalles régulières. Au lieu de laisser ces “crosseurs” se planter, on les a sauvé. Prétextant l’urgence… ohh! l’urgence que tout allait s’écrouler. Vous savez que même pas 10% de ce plan de relance a été dépensé hein? Dites, vous le savez?

      Des usines ont fermé et cela n’a pas empêché GM de faire faillite. Et dites moi ce qui tue le petit épargnant quand une grosse firme de Wall Street tombe? Moi je vais vous dire ce qui tue le petit épargnant, c’est Bernanke qui imprime 2 trillions. L’argent mis à l’abris en épargne ou ceux à revenus fixe comme les ainés sont beaucoup plus affecté par les actions gouvernementales qui cause des fluctuations dans les prix et la valeur du dollar que par un effondrement de AIG

      Les histoires de peur sont utilisé autant par les républicain que par les démocrates pour faire passer leur projets de loi à la va-vite sans que personne ne puisse les lire ou les analyser. Ne me dite pas que vous êtes encore dupe

    • @Laotseujr: j’aime votre commentaire et j’ajouterai, pour l’asile de l’École de Chicago, les Teabaggers et autres fans d’Ayn Rand.

    • Il déforme plusieurs faits à son avantage afin de mieux faire passer un point et surtout joue la majorité du temps avec la chronologie des événements. Moore est un menteur, un profiteur et un manipulateur.

    • @candela 14:51
      C’est une excellente analyse que vous nous livrez sous la plume d’un observateur perspicace en 2005. Que lui est-il arrivé depuis lors ? un accident cérébral ? une OPA sur ses facultés intellectuelles et de discernement ? c’est dommage.

      @leredneck
      En vous lisant, j’ai tendance à croire en votre bonne foi : c’est déjà pas mal. ;-)

      Mais, mais, pouvez-vous m’expliquer quelle est la part du BON capitalisme financier et quels en sont ses représentants ?
      Les piliers du système financier qui allaient s’écrouler seraient selon vous tous du mauvais capitalisme financier ?
      Si les piliers du système sont vérolés, c’est donc que tout le système est vérolé ?

      On demande à être convaincu par des raisonnements qui se tiennent du style de celui mentionné dans le commentaire de candela, par des faits, des chiffres et des exemples concrets et non par des affirmations dogmatiques contredites par la réalité des faits.

    • M. Hétu

      Quand est-ce que vous prévoyez revenir? Ce n’est pas que je veux vous pousser, vous pouvez (bien entendu) prendre autant de vacances que vous le voulez, c’est juste que je veux savoir quand est-ce qu’on va pouvoir discuter en direct de différents sujets, comme d’habitude. ;-)

    • Le meilleur moment de Michaeal Moore, quand il va aux toilettes en meme temps que Peter Griffins dans Family Guy

    • @teamstef:”Ceux qui prennent tout ce que présente Moore dans ces films comme la vérité sont nombreux et c’est dommage mais que voulez-vous! ”

      Micheal Moore LUI-MÊME présente ses “oeuvres” comme étant des documentaires. Je crois qu’il y a tout de même du bon, en ce sens qu’il parvient tout de même à attirer l’attention de l’opinion publique sur des points chauds et importants de la politique et du fonctionnement de leur pays et ce, dans une société qui, plus souvent qu’autremnent, s’en fout ou à tout le moins semble s’en foutre. En ce sens, son oeuvre est une bonne chose. Mais la manipulation de l’information et le “self-glorification” que l’on retrouve partout dans ses films me donnent la nausée. Tout comme la désinformation et la mésinformation que nous constatons régulièrement dans nos bulletins d’information me rendent malade…

      Oui, effectivement, vous avez raison, c’est de l’entertainment que fait MM. Le problème, c’est qu’il présente ça comme étant la Bible du parfait petit sonneur de cloche. Ça enlève beaucoup à sa crédibilité, mais surtout, SURTOUT, et c’est là que le bât blesse, ça enlève à la crédibilité de plusieurs causes qu’il prétend défendre. En bout de ligne, ça ne rend service à personne…

    • @masterj:”Le pire c’est que chaque côté pensent qu’il est le moins pire des deux…”

      MDR… Ouais, c’est pas faux… Bien sûr, personnellement il y a un côté que je trouve moins pire que l’autre mais bon… ;)

    • @able:”Il est bien clair que qualifier de “documentaire” les oeuvres de Michael Moore est une insulte aux grand du genre, et que les oeuvres de Moore tiennent bien plus du pamphlet que du documentaire.”

      C’est fantastique de voir à quel point vous êtes articulé et sensé quand le sujet ne porte pas sur Israël… Pour une fois, je vous suis dans votre commentaire. Pas que je pense que cela vous fasse ni chaud ni froid, mais bon…

    • @oKtobre7 10:13
      Pour répondre à votre souhait, il faudrait un bailout “spécial asiles”. ;-)
      …Et certains commentaires comico-fantaisistes nous manqueraient sur ce blog, notamment ceux des girouettes.

    • @laotseujr:”Que lui est-il arrivé depuis lors ? un accident cérébral ? une OPA sur ses facultés intellectuelles et de discernement ?”

      Un mot: lobotomie ;)

    • Je n’aime pas les méthodes de Moore et soyons honnête, il est probablement plus interessé par ses recettes que les sujets dont il traite, mais il a au moins la qualité de générer des débats.

    • Moore est divertissant. Mais faut-il croire tout ce qu’il dit ? Non, bien sûr. Ici, au Québec, nous avons l’Etat qui nous vole. Pensons aux derniers scandales d’Hydro-Québec, aux commissions scolaires avec leurs partys à 50 000 $, etc. À quand un Moore d’ici pour dénoncer la cupidité de nos fonctionnaires ?

    • Toujours la même affaire dans ce genre de débats, les X de l’ADQ et des radios X, experts en généralisations, d’ignorarances crasses et semi-vérités qui tremblent au seul nom de Michael Moore et sont à l’attention devant Filion-Arthur-Eric Caire.

      Chacun son clan.

    • @laotseujr: Je suis pas stupide au point de rêver a un marché totalement libre car c’est une utopie. Cependant dans le capitalisme y’a des forces du marché qui sont impossible à renverser, peu importe l’interférence apportée.

      Premièrement, dans le mot capitalisme y’a le mot capital. Le capital c’est l’excédent de votre production après en avoir déduit la consommation, bref, votre profit. Le capital est censé provenir de l’épargne. C’est en fait, la base du système monétaire. je produit du lait, tu produit des oeufs, j’échange mon excédent de lait contre ton excédant d’oeufs.

      Bien sûr ce serait un peu ridicule de transiger ainsi au 21e siècle. Mais c’est l’essence même du capitalisme et non pas “La recherche de profit à tout prix” qui est trop souvent utilisé à tord comme définition.

      À partir du moment où tu commence à ajouter le “crédit” à l’équation, c’est là que le risque moral entre en ligne de compte. Tout comme une partie de la crise boursière de 1929 a été causé par un système où on pouvait mettre seulement 10% d’argent pour détenir 100% d’une action quelconque (bref quelqu’un qui mettait 10$ pour achter une action, en avait pour 100$ et avec les profits de l’action on remboursait le 90$ de différence éventuellement). Le hic c’est que ce “crédit” pouvait être rappelé par les prêteurs n’importe quand et c’est d’ailleurs cela qui a causé l’effêt boule de neige de la crise.

      L’autre chose qu’on oublie souvent c’est que tout comme le droit de réussir est laissé libre, le droit d’échouer l’est également. Faire faillite c’est une chose normale. Après avoir fait de mauvaises décisions d’affaire et avoir rendu une compagnie insolvable, la faillite est le moyen du système de faire la purge et de ré-allouer les actifs à un dessein plus profitable. On pense toujours qu’une faillite indique la fin. La fin d’une usine, la fin des emplois. Mais on ne remarque jamais le fait que l’usine est bien souvent rachetée par une autre entreprise et les ouvriers rembauché dans cette nouvelle usine ou une autre usine de la région.

      C’est ce que je veux dire par mauvais capitalisme. Une mauvaise gestion, tout simplement. Ça veut pas dire que tout le système est mauvais si quelques entreprises se retrouvent en difficulté. Les excédents du capitalisme sont parfois crée artificiellement. La plupart des banques qui n’avaient pas Fanny et Freddie comme prêteur de dernier recours n’ont pas eu trop de problèmes avec les subprimes. Pourquoi? Parce qu’elles prêtaient leur propre argent, prenant ainsi tout le risque d’un défaut de paiement. Les grosses firmes comme AIG et les Lehman Brothers jouent souvent avec l’argent des autres et non pas avec leur propre argent. Lorsqu’on enlève l’élément risque de l’équation, c’est à ce moment que les mauvaises décisions et les malfaiteurs font surface.

      Ce qui est triste c’est qu’un système comme celui-ci, décourage l’épargnant. Qui va laisse son argent dans un compte en banque alors que le taux d’intérêt est à moins d’un pourcent? Qui va vouloir épargner des métaux précieux quand c’est illégal comme méthode de paiement?

    • La discussion, la recherche collaborative d’un conscensus à travers l’échange d’idées, est devenue impossible en Amérique. On a entraîné les gens à penser qu’un “debate” est d’invité Ann Coulter et Michael Moore à une émission de télé et les faire s’engueuler. C’est ce qui fait qu’il y a un clan qui supporte la première et un clan qui supporte le second, quand au contraire des arguments raisonnables pourraient être tirés de tous les points de vue.

      C’est la même chose sur ce blogue, les commentateurs n’ont aucun objectif de collaborer, mais plutôt de s’affronter.

      Il faut réapprendre aux gens l’art de convaincre par le raisonnement et leur permettre d’avoir accès aux mêmes faits, à la même réalité. Je trouve insupportable autant de logique fallacieuse de la part de Sarah Palin, Michael Moore ou des commentateurs de ce site.

    • @ candela:

      J’ai déjà été un gauchiste, ce n’est un secret pour personne.

      J’ai arrêter d’être gauchiste quand j’ai vu à quel point cette idéologie politique était peuplée d’extrémistes (des gens qui par exemple, supportent Chavez) et quand j’ai arrêté d’être dogmatique. Les arguments de Hayek et Rand ont été capables de me convaincre et pas ceux des gauchistes.

    • Voici comment le “Concise Encyclopedia of Economics” définit le système économique d’un gouvernement fasciste (texte écrit en 1992):

      “Where socialism sought totalitarian control of a society’s economic processes through direct state operation of the means of production, fascism sought that control indirectly, through domination of nominally private owners. Where socialism nationalized property explicitly, fascism did so implicitly, by requiring owners to use their property in the “national interest”–that is, as the autocratic authority conceived it. (Nevertheless, a few industries were operated by the state.) Where socialism abolished all market relations outright, fascism left the appearance of market relations while planning all economic activities. Where socialism abolished money and prices, fascism controlled the monetary system and set all prices and wages politically. In doing all this, fascism denatured the marketplace. Entrepreneurship was abolished. State ministries, rather than consumers, determined what was produced and under what conditions.”

    • J’adore Moore! Faudrait aussi se réveiller ici parce que les Étatsuniens ne sont pas les seuls à se faire f….er, on n’a qu’à penser à tout cet argent qu’on a donner aux GM et Chrysler en notre nom mais sans nous demander notre opinion. J’aurais bien aimé me retirer du programme…

    • Zhon009: “Moore est un menteur, un profiteur et un manipulateur.”
      _______________

      Finalement, il pourrait devenir sénateur républicain ! -)

    • @ftrudel25
      “Maudit capitalisme! Ok, il a aidé des centaines de millions de russes, d’Indiens ou de Chinois à se sortir de la déchéance totale.”
      _____________

      Bizarre : un capitalisme contrôlé par l’État dans une dictature communiste sort les Chinois de la misère alors qu’aux É-U l’intervention de l’État est une catastrophe qui mènera le pays à sa perte…

      Toujours aussi dur à suivre, votre dogme. C’est vrai que je n’ai pas étudié la théologie.

    • Vous en pensez quoi du fait que Obama as subit la plus forte et la plus rapide baisse de popularité de tous les présidents qui est jamais été élue aux etats-unis ? Plus bas que Bush 6 mois apres le début de sont 2e mandat et plus bas que Jimmy carter qui détenais le record ?

    • Si seulement 10 % de ce qu’il sous-entends est vrai c’est déjà assez pour l’écouter non? Au moins il a le mérite de nous faire faire l’effort d’essayer de séparer le vrai du faux. Les pseudo-fiction pseudo-documentaires de Moore stimulent mon pseudo-intelect à pseudo douter, y compris de ce qu’il dit. Mais attention douter n’est pas croire que tout est faux, douter c’est savoir qu’il faut faire attention de ne pas tout croire, il n’est même pas nécessaire d’essayer de vérifier, juste résister…

      Quand c’est trop beau c’est que c’est faux. La vérité gratuite, c’est trop beau. La gratuité est le contraire de l’effort. Il faut donc écouter et faire l’effort de vérifier.

      Il me semble que les films ET LIVRES de Moore. font bien le travail, c’est à dire susciter le septicisme. De super bon livres pour les long vol d’avion, je vous les recommande. De plus vous avez le texte, donc des références que vous pouvez vérifier sur le net.

      Autrement dit, j’ai bien hate de voir….

    • a TOus et Yvon_Thivierge

      Il n’est pas mal de la part de michael moore en esperant que ces donnees soit mieux qu aproximatives ce qui lui arrive bien souvent meme si le fond est souvent judicieux et pertinant de denoncer ce qu il appele ce me semble le hold up du siecle(avec raison a mon avis).Cependant votre grand enthousiasme a l’egard de sa denonciation me fait remarquer que vous ne touchez pas au vif du sujet qui est la banque goldman sachs qui est d’apres matt taibi responsable et partis prenante des crise economiques depuis un paquet d’annees.Le role de cette banque sa main mise sur le systeme financier et ses profit enorme generes bien souvent en tant de crise vaut d’etre examiner dans une periode ou les etat unis sont frapper de plein fouet par la crise.Un Article a ce sujet est publier dans roling stone magazine du par matt taibi et une de ses video est disponible online pour ceux qui voudrais en savoir un peut plus sur les raison de cette crise.quoique a lire avec quelque patience l’article est passionant meme si parfois un peux long et est tres/trop condenser.

      http://www.rollingstone.com/politics/story/28816321/the_great_american_bubble_machine

      l’article sur goldman sachs parut dans rolling stone magazine de juillet est disponible sur ce lien et une video de Taibi aussi

    • Zhon009

      24 Août 2009
      10h56
      Il déforme plusieurs faits à son avantage afin de mieux faire passer un point et surtout joue la majorité du temps avec la chronologie des événements. Moore est un menteur, un profiteur et un manipulateur
      ********

      Pas plus manipulateur qu’Al Gore et tous ces autres thaumaturges et gourous à gogos qui cherchent à exploiter la crédulité ou les préjugés des gens.

      Moore est un auteur de films “engagés”. Un film dit “engagé” n’est rien d’autre qu’un film de propagande. Sur ce blog on le trouve hot et absolument génial simplement parce que la propagande qu’il véhicule correspond aux idées de l’auteur de ce blog et de la plupart participants.

      C’est aussi une façon comme une autre de faire du fric.Beaucoup de fric.

      Et n’oublions pas que ce Moore est un négationiste qui dans 911 laissait entendre que Bush avait lui même provoquer ou laisser se produire la catastrophe du 9/11.

      C’est quand même pas rien!

    • @David

      Qu’y a-t-il de faux dans ce que vous rapportiez en 2005 ? (Voir 22 août 22h51)

    • @David (Correction)

      Qu’y a-t-il de faux dans ce que vous rapportiez en 2005 ? (Voir 22 août 14h51)

    • celebrome

      24 Août 2009
      22h43
      Vous en pensez quoi du fait que Obama as subit la plus forte et la plus rapide baisse de popularité de tous les présidents qui est jamais été élue aux etats-unis ?

      R: Quoi qu’ il dise, quoi qu’ il fasse sa popularité ne seras jamais haute car il est l’ heureux héritier d’ une constitution corrompu par le Patriot act, de deux guerres illégales légitimisés sous des prétextes fallacieux ( LE TERRORISME ) et enfin il ( POTUS ) a hérité du bogue d’ un système économique qui était aussi vorace qu’ un requin .

    • @ citoyen-canadien

      Pas fort pas fort encore une fois un p’tit peu mêlé dans votre argumentaire.

      Négationniste : Le terme négationnisme désigne, dans sa signification première, la négation de la réalité du génocide pratiqué par l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale contre les Juifs, c’est-à-dire la négation de la Shoah. …
      Par extension, le terme est régulièrement employé pour désigner la négation, la contestation ou la minimisation d’autres faits historiques, …

      Moore n’a jamais contesté le fait que le 911 soit effectivement arrivé.

      Tout au plus, Moore tomberait dans al catégorie des conspirationnistes.

      Les théories conspirationnistes ou théories du complot mettent en doute, à tort ou à raison,
      des pans de l’Histoire comme étant des manipulations venant de « puissances obscures »
      pour parvenir à leur but ultime. Ceux qui manient ces théories s’attaquent tant aux
      personnalités qu’aux institutions établies et administrations de premiers rangs comme les
      services de renseignement.

      J’en deviens las de toujours vous reprendre, vous devriez monter un peu plus de rigueur dans vos commentaires.

      @ candela

      Davidchou est ce qu’on pourrait appeler un extrémiste. Il vogue d’un extrême à l’autre. D’ailleur n’ a-t-il pas déjà écrit que les gens du milieu était de mou. Une des caractéristiques des extrémistes est leur absnece de dialogue ou plutôt leur dialogue de sourd. Et DG entre très bine dans cette catégorie.

    • @leredneck
      Merci pour votre cours de capitalisme101. Il faut peut-être que je vous signale que j’ai quitté ma caverne depuis quelques décennies et que j’ai troqué ma pierre taillée contre un stylo électronique….. ;-)

      Je crois que vous ne faites pas bien la différence entre le capitalisme que vous décrivez succinctement et sa dégénérescence immorale en capitalisme de casino qui est la principale source de la crise en cours.
      Ne pensaient-vous pas que durant ces derniers mois, pendant que des millions de gens étaient mis au chômage un peu partout dans le monde, et que des usines fermaient, des fortunes se sont faites sans avoir à produire une patate ou un crayon ….

      Pendant des siècles et des siècles, des alchimistes ont essayé de transformer le plomb en OR et ils n’ont pas réussi ; les chicago-boys ont réussi, en l’espace d’une génération, à transformer le vent en OR ! Plus forts que les alchimistes.

      Dois-je vous expliquer comment ? j’espère que non…Et de plus un trader professionnel, je crois qu’il y en a 2 ou 3 qui fréquentent ce blog, vous l’expliquera mieux que moi.

    • @citoyen-canadien

      Et que pensez-vous des profiteurs et des manipulateurs comme Limbaugh et tous ces autres thaumaturges et gourous à gogos qui gagnent des dizaines de millions en exploitant la crédulité et les préjugés des gens ? N’est-ce pas, cela aussi, une façon comme une autre de faire du fric, beaucoup de fric ? Pourquoi ne dénoncez-vous jamais ces profiteurs-là ? Peut-être parce que vous faites partie des gogos dont ils exploitent la crédulité et les préjugés ?

    • Le probleme de Michael Moore n’est pas relié aux choses qu’il dénonce, par exemple dans bowling for columbine quand il attaque la Paranoia americaine (plutot que els armes a feu), et dans ce prochain film surement le manque d’ethique de nos institutions financieres (plus que le systeme capitaliste classique du style de Monsieur Ford).
      Son probleme est relié a la methode, peu rigoureuse, trompeuse, qui le fait devenir le reflet dans le miroir de ses adversaires neo-cons a la sauce Fox.

      Ainsi il preche pour les convaincus et les naifs. Facile d,aller voir C. Heston est de rire de sa sénilité…avec =ce genre de sophismes (”regardez, un amateur de gun= un vieux fou tremblotant et hargneux”), M. Moore devient desagreable à la Rush Limbaugh quand il dénonce les maudits francais.

      Le probleme du capitalisme occidental actuel n’est pas le systeme de base (tout systeme economique aura des avantagés et des désavantagés, regardez en coree du nord ou a l’epoque féodale), mais bien l’absence de plus en plus grande de regles, d’ethique, de transparence, etc…

      La Chine applique un systeme fasciste a l’italienne en utilisant le capitalisme et l’autoritarisme, en ayant aussi un systeme protectionniste hyper-puissant: on achete tout de chine, eux n’achete rien (sauf matieres premieres, ce qui donne l’illusion d’un ”commerce”). Voila le capitalisme des prochains geants economiques…qui feront disparaitre la classe moyenne occidentale (on le voit de plus en plus ici et surtout aux USA). Oubliez-ca l,etat providence, surtout avec notre population de vieillard qui formeront le tiers de la population d’ici 40 ans.

      Ici, les compagnies automobiles qui font du concret ne sont plus rentables, ni les compagnies d’aviation, ni les manufactures, etc…pourtant, des machins vides comme google, yahoo, facebook surtout, font des milliards avec du virtuel.
      les compagnies qui marchent on des monopoles et sont hyper subventionnées (hydro, bombardier, etc…), certaines n’ont de quebecois que le passé (Alcan).

      Les banques fraudes ou chargent des frais illegalement (on l’a vu dernierement avec les cartes de credit)…La caisse de depot joue au casino avec l’argent des retraités (sous la recommandation de nos ministres) , l’AMF et toutes les institutions mondiales de verifications sont incompetentes, autant pour verifier (Jones, Madoff, lacroix, caisse de depot) que punir (lacroix!!!!)…J’en vois plein a mon boulot des verificateurs de grande firme, des cabinets les plus connu…c’est UNE BLAGUE!

      Lacroix a ruiné des familles entieres, mais aura moins qu’un voleur qui aurait defoncé un guichet automatique. En plus, sa fortune est belle et bien cachée quelquepart dans des paradis fiscaux qui pullulent aux noms de sa femme ou ses amis, meme chose pour Jones…on me fera pas avalé qu’il a dilapidé 12 millions sans en caché une bonne partie.

      Malheureusement, pour en revenir a Moore, le seul fait que le docu portera son sceau fera en sorte qu’il ne convaincra que sa propre bergerie…de toute facon il est trop tard. Nous avons deja perdu la guerre economique…et les protectionniste comme Ron Paul N,ont aucune chance quand ils sont populaires mais boycotté par les medias qui appartiennent a des lobbies. Laissons donc Obama détruire tout ca en subventionnant les fraudeurs (banques et institutions) et les loosers (GM et cie!) pour sauver le neo-systeme et les retraites des baby boomers gourmands…

    • @citoyen canadien:”Sur ce blog on le trouve hot et absolument génial simplement parce que la propagande qu’il véhicule correspond aux idées de l’auteur de ce blog et de la plupart participants.”

      Ces généralisations, dont vous êtes un adepte plus que fréquent, me défrisent (et si vous pouviez me voir la tête, vous comprendriez que ce n’est pas peu dire). Les IDÉES (pourquoi quand ça vient de la gauche c’est automatiquement de la propagande pour vous?) que MM véhicule dans ses “mi-docu-mi-fiction” correspondent, à peu de choses près, et à mes idées. Pourtant, quand on évoque le nom de ce “cinéaste” ou son oeuvre, ma première réaction, c’est: “Whao! Minute! Ce gars-là fait de la manipulation de l’information et il fait preuve souvent de malhonnêteté intellectuelle, il faut faire attention de ne pas prendre ce qu’il dit pour de l’argent comptant, y’a souvent de la bullshit dans ses pseudos-documentaires.” Et pourtant, voyez-vous, j’adhère plus souvent qu’autrement aux mêmes idées que l’auteur de ce blogue et de la majorité de ses participants…

      “Et n’oublions pas que ce Moore est un négationiste qui dans 911 laissait entendre que Bush avait lui même provoquer ou laisser se produire la catastrophe du 9/11.”

      Négationiste, révisioniste et conspirationiste ne sont pas synonymes. MM n’est pas un négationiste, c’est un conspirationiste. Mais c’est pas mieux… et, pour être franche, je ne suis pas certaine qu’il le soit vraiment: il veut juste faire du cash.

    • @mrvdk:”Si seulement 10 % de ce qu’il sous-entends est vrai c’est déjà assez pour l’écouter non?”

      Le problème, ce sont les autres 90 %, que bien des gens prennent pour du cash. C’est dangeureux…

    • @celebrome:”Vous en pensez quoi du fait que Obama as subit la plus forte et la plus rapide baisse de popularité de tous les présidents qui est jamais été élue aux etats-unis ?”

      J’en pense beasucoup de bien, en fait: c’est preuve qu’il fait bouger les choses, qu’il bouscule les establishment désuets de nos voisins du Sud, et c’est très bon signe. Il lui reste maintenant 3 ans et demie pour remonter la pente. Pour ce qui est de W, c’est difficile pour l’opinion publique d’évaluer un Président qui fout rien de sa journée…

    • HS : David obtient 0 en 6

      1-Il appuyait Bush, même dans la torture et autres saloperies. Parti dans la honte. Échec.

      2- Il a appuyé Fred Thompson dans la course à l’investiture répu. Battu au départ. Échec.

      3- Il a appuyé John McCain. Échec.

      4- Il voyait le salut dans la Palin. Échec.

      5- Il a appuyé Harper pour le renier. Échec.

      6-Il a appuyé J-F Plante comme chef de l’Adq. Candidature rejetée pour fraude. Échec.

      Un score parfait, le petit David. Bravo. Ouahhhhhh !!!

      Conclusion logique : Si David vous appuie ou est d’accord avec vous, vous courez à la catastrophe !

    • moi je ne comprends pas les gens qui capotent en disant que Michael Moore est un menteur ou encore fait de la propagande.

      Des cris d’alarme comme Michael Moore, il y en a tout les jours dans les journaux. Tout les jours une situation qui n’a pas d’allure est présentée au grand jour.

      Et que fait la population? Rien

      Mais bon sang, où est donc l’action citoyenne??

      On crie contre l’assurance-santé d’Obama mais, où sont les cris pour Goldman Sachs? C’est comme si pour les dossiers plus compliqués, les citoyens ne veulent pas se donner la peine d’Examiner pour comprendre.

      De plus, est-ce que notre implication citoyenne en est réduite à cela, chialer et faire du piquetage?

      Qu’Est-ce que c’Est sa, l’implication citoyenne en 2009?

    • @ David

      ” J’ai arrêter d’être gauchiste quand j’ai vu à quel point cette idéologie politique était peuplée d’extrémistes (des gens qui par exemple, supportent Chavez) et quand j’ai arrêté d’être dogmatique. Les arguments de Hayek et Rand ont été capables de me convaincre et pas ceux des gauchistes. ”

      Je me demande si ce n’est pas plutôt en raison de certaines options qui viennent avec la gauche. Comme la réprobation envers le sionisme actuel.

      Enfin, ce n’est pas très important. J’ai même une certaine admiration envers les cri tiqueurs et même les pourfendeurs de la gauche. Celle-ci n’est pas exempte de dérives et d’exagérations ou d’entêtements idéologiques.

      Cela dit, j’aimerais connaître ce qui, chez vous, dérange avec Hugo Chavez. Quelques exemples précis feraient mon bonheur.

    • Hmm, hors sujet mais avec l’absence de M. Hétu j’ai cru bon le poster:

      Selon CNN Money:http://money.cnn.com/news/newsfeeds/articles/djf500/200908251258DOWJONESDJONLINE000315_FORTUNE5.htm
      “A New York man was charged with allegedly defrauding Citigroup Inc. (C) out of $74 million in loans.

      U.S. Attorney Preet Bharara in Manhattan and the Federal Bureau of Investigations say Hassan Nemazee, with residences in Manhattan and Katonah, N.Y., fraudulently applied for the loans for Nemazee Capital Corp., of which he is chairman and chief executive.”

      Ok, c’est une histoire qui mérite d’être mentionnée. Problème, c’est que CNN Money omet de mentionner un léger fait…

      TPM rapporte:http://tpmmuckraker.talkingpointsmemo.com/2009/08/top_clinton_fundraiser_charged_with_defrauding_cit.php “The top fundraiser for Hillary Clinton’s presidential campaign has been charged with fraudulently applying for a loan of over $74 million from Citigroup.

      Federal prosecutors allege that Hassan Nemazee, a New York businessman who was national finance chair for the Clinton campaign, “submitted, and caused to be submitted to Citibank numerous documents that purported to establish the existence of accounts in Nemazee’s name at various financial institutions containing many hundreds of millions of dollars. In fact, those were fraudulent and forged documents.”"

      hmm, serait-ce par inclinaison politique que CNN Money ne dit pas cette petite bribe d’infos?

    • Le documentaire est un vaste genre. Et qui peut adopté un point de vue plus objectif ou être très subjectif. Cela ne veut pas dire que ce n’est pas du documentaire parce que c’est engagé ou encore de la propagande. Même des films nazis de propagande ont été considérés comme des documentaires.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Film_documentaire

      http://fr.ca.encarta.msn.com/encyclopedia_761589799/documentaire.html

    • @citoyen-canadien

      Je rejoins votre opinion de Moore sur bien des points, mais certainement pas celle sur Al Gore, le négationisme des changements climatiques ne fait que retarder notre prise de conscience collective à l’égard des problèmes qu’amènent notre sur-consommation de pétrole. Le fait que Al Gore utilise les résultats de telle étude plutôt que celle-ci, vraiment on s’en fout. Le fait qu’Al Gore vive dans une grande villa est aussi un argument ridicule. Le fond de l’histoire c’est que Al Gore aura ouvert les yeux de beaucoup de monde sur cette problématique on ne peut plus réelle et … alarmante sur bien des points (je ne vous recommande pas d’acheter un condo dans le sud de la Floride).

      Quant à Moore, je regarde tout ses films avec un oeil amusé … et critique. Je le trouve toutefois rafraichissant parce qu’il constitue une goutte dans l’océan de me..de propagandiste que déverse sur nous FOX et le GOP.

      Je pense qu’un petit film propagandiste sur la santé comme SICKO est pas mal plus intéressant que d’écouter parler un porte-parole du système ayant fraudé pour 1.4 milliard nous décrire les dangers de la réforme. Vous parliez de faire de l’argent ? Gardez en tête que Moore fait pas mal moins de dommages que ces gens là ainsi que les intérêts qu’ils protègent.

      Et que dire de Glen Beck et Palin qui font des quasi appels à la guerre civile aux deux semaines :

      - le président à une profonde haine des blancs – sur FOX par beck
      - les tribunaux de la mort – Palin – idée reprise par plusieurs commentateurs de FOX

      Et je ne parle même pas de la quasi-insurrection que cela créé dansles town hall meetings. Pensez-vous que Moore cause ne serait-ce que la moitié de cela ? Je ne pense pas. S’il y a des gens qui exploite la peur et le bigotisme dernièrement, vraiment, ce sont certains éléments du GOP. Je garde un souvenir dégouté des swiftboaters qui se sont attaqués aux médailles d’un vétéran de la guerre du Vietnam pour des raisons électoralistes. Gardez cela en tête lorsque vous parlez de l’exploitation des peurs. Toute la campagne de Mccain a été entâché par ce type de propagande, cela est grandement du Palin, mais aussi à certains stratèges du GOP. Obama est musulman, Obama n’est pas citoyen américain (et ça continue d’ailleurs). N’oubliez pas que les démocrates n’ont pas fait le jeu des négationistes du 9/11, mais qu’en ce moment il y a une belle dizaine d’élus républicains qui réclament à grand cris …. le certificat de naissance d’Obama. C’est quelque chose ça !

      Bref, si je partage votre opinion sur Moore, je le vois surtout comme un fou du roi, souvent drôle, pas du tout dangereux, qui questionne certaines idées pas souvent remises en question dernièrement aux US of A !

      Quant à sa négation du 9/11 je n’étais pas au courant, c’est clairement un grosse tâche de plus à son dossier chargé. J’ai pourtant vu 9/11, mais je ne me souviens pas d’y avoir entendu de tels commentaires. Par contre, son commentaire mordant sur Bush et sa gestion de la crise semblait, avec le recul, assez juste.

    • @ candela :

      En 2005, j’étais comme tous les gauchistes: dogmatiques. Je ne voulais pas lire les penseurs de droite (comme Hayek, Mises ou Rand) parce que les gauchistes me disaient que ces gens avaient tord et cela me suffisait. Mais au fil du temps, j’ai fini par réaliser que la parole des gauchistes n’était pas suffisante. Il fallait que j’aille lire moi-même Hayek, Mises ou Rand pour me faire mon opinion. C’est ce que j’ai fait et j’ai réaliser que leur argumentation atomisait celle des gauchistes. Quand j’ai arrêté d’être dogmatique et quand j’ai commencer à utiliser ma raison, j’ai délaisser la gauche pour devenir libertarien.

      Moi j’ai vu la couleur du gazon des 2 côtés de la clôtures et j’ai eu le courage d’admettre que contrairement à ce que je croyais, c’est plus vert à droite qu’à gauche.

      Pour répondre plus précisément à ta question:

      La gauche, toujours soucieuse de nous annoncer la fin du monde si ne changeons pas notre mode de vie, aime bien nous répéter que l’augmentation de l’écart entre les riches et les pauvres est une situation intolérable. Voyons ce qui se cache derrière ce slogan socialiste.

      Il faut savoir que le niveau de vie des pauvres peut augmenter même si l’écart entre les riches et les pauvres s’accroîtrait. Si une société avancée voit son revenu annuel par habitant passer de 20 000 à 30 000 dollars, c’est-à-dire une augmentation de moitié et si, au même moment, le revenu annuel par habitant d’une société moins avancée progresse dans la même proportion, soit s’élève de 3 000 a 4 500 dollars, l’écart entre les deux sociétés aura grandi. Il était de 17 000 dollars annuels, il est désormais de 25 500 dollars. Mais le niveau de vie de la société la plus pauvre ne s’en est pas moins amélioré, ce qui est fort appréciable pour ses membres.

      On fait complètement fausse route lorsqu’on tente de faire croire à la population que les riches s’enrichissent en appauvrissant les plus pauvres. Les économies ne sont pas soumises aux principes de conservation de Lavoisier, on peut habiller Pierre sans déshabiller Paul. La richesse n’est pas une ressource statique, comme l’or tirée d’une mine. C’est plutôt une ressource dynamique qui peut, grâce à l’imagination et au travail, émerger du “néant”.

      La propagande des idéologues socialistes tend à faire du libéralisme et de la mondialisation les coupables d’une prétendue aggravation incessante de la pauvreté sur la planète. Quoique clament leurs slogans, ce qui leur importent ce n’est pas d’éradiquer la pauvreté, c’est de faire croire qu’elle est due au libéralisme et à la mondialisation.

      Les problèmes liés aux écart de richesse c’est une invention des marxiste.

      Pour illustrer tout le ridicule de cette proposition, utilisons l’exemple suivant.

      Dans la société “A”, le revenu annuel par habitant des plus pauvres est de 10 000$/an et celui des plus riches est de 100 000$/an. Autrement dit, les plus riches gagnent 10 fois le salaire des pauvres.

      Dans la société “B”, le revenu annuel par habitant des plus pauvres est de 100$/an et celui des plus riches est de 500$/an. Autrement dit, les plus riches gagnent 5 fois le salaire des pauvres.

      Il ne fait aucun doute que la société “A” est plus inégalitaire que la société “B”. Mais dites-moi, dans laquelle de ces 2 sociétés les pauvres s’en tirent-ils le mieux ? Dans la très inégale société “A” où les plus pauvres gagnent 10 000$/an, ou encore dans la très égale société “B” où les plus pauvres gagnent de 100$/an ?

      En passant candela, les principes ce n’est pas un concours de popularités. Mais ça tu ne le comprendra sans doute jamais…

    • Négationisme: nier un fait avérer malgré l’évidence de preuves

      Votre ami Moore n’est pas seulement “conspirationniste” c’est aussi un négationiste qui ne croit pas à l’exitence du terrorisme islamiste. Pour lui les auteurs du 9/11 ont simplement de pauvres types victimes de la méchante société capitaliste et qui ont été “instrumentalisés” par le gros méchant “Bush” et sa clique d’ogres capitalistes.

      Je caricature un peu…mais grosso modo c’est cela le message primaire et réactionnaire que passe Moore!

      Ce gars là en est encore à la lutte des classes! C’est un dino issu du passé dont les films s’adressent à la gauche petite bourgeoise américaine qui se complaît dans l’autodestruction ( Moore est aussi anti américain) et l’intelligentsia européenne nostalgique de Staline et sa bande de tueurs et pour qui cet anti américanisme leur fait autant d’effet qu’un shoot d’héro (Il lui ont d’ailleurs donner un prix à Canne tellement le trip était fort).

      Enfin un petit message pour ceux qui se permettent de jouer aux donneurs de leçon en ce qui a trait à la rigueur intellectuelle: quand on soutient que Moore fait des documentaires on est mal placé pour donner de telles leçons.

      Moore est simplement auassi dépassé qu’un vieux rocker décati qui ns rejoue sans cesse ses vieux succès des années 70.

      Mortellement plate!

      Ouvrez vous un peu l’esprit.On est au 21ème siècle pas au début du 20ème!!!

    • Je suis totalement d’Accord aussi avec le fait qu’il est arrivé au pouvoir avec beaucoup de boulet a sont pieds mais en aurait-il accroché d’autre a sont pieds en décidant de ne pas ouvrire d’enquete sur la présidence de Bush et de refuser de faire un proces comme il disait ? ou le fait que Guantanamo bay ne sois toujours pas fermé, les soldats en irak de retoure au pays, il na toujours pas annulé le patriot act 1,2 , il na toujours pas ramener le Hebeas corpus que Bush avait annulé, il a nommée une juge qui pense que le fait qu’elle est une femme hyspaniques fait d’elle une persones plus aptes a etre juge qu’un homme blanc, a choisi dans sont cabinet du monde qui veulent stérilisé par la force la population et forcé la vaccination,… je pourrais continuer encore dememe mais bon. Bush aussi as été tres tres mauvais mais il reste que Obama aussi a date d’Apres c e que je vois l’est aussi.

      Pour ce qui est de Michael moore c’est documentaires sont encore tres loin d’etre aussi bon que ceux de Alex jones. The Obama deception reste toujours #1.

    • @celebrome:”Vous en pensez quoi du fait que Obama as subit la plus forte et la plus rapide baisse de popularité de tous les présidents qui est jamais été élue aux etats-unis ?”

      J’en pense beasucoup de bien, en fait: c’est preuve qu’il fait bouger les choses, qu’il bouscule les establishment désuets de nos voisins du Sud, et c’est très bon signe. Il lui reste maintenant 3 ans et demie pour remonter la pente. Pour ce qui est de W, c’est difficile pour l’opinion publique d’évaluer un Président qui fout rien de sa journée…
      ———————————————————————–

      C’est encore plus difficile d’evaluer un president qui passe son temps a la tele a repeter la meme chose, et quand il n’est pas a la tele il est au golf ou en vacance!De plus il a 3 douzaines de czars qui font sa job pour lui!
      Si sa cote descend parce qu’il fait brasser des choses j’espere qu’il va continuer a faire brasser des choses jusqu’en 2012…….Bye Bye Obama!

    • @citoyen-canadien

      Et vous, que faites-vous pour avoir l’esprit “ouvert” ? Vous écoutez FOX ?

    • @David Quelques chiffres …:


      In the United States at the end of 2001, 10% of the population owned 71% of the wealth, and the top 1% controlled 38%. On the other hand, the bottom 40% owned less than 1% of the nation’s wealth.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Distribution_of_wealth

    • >>Il fallait que j’aille lire moi-même Hayek, Mises ou Rand pour me faire mon opinion.

      En espérant que David n’a pas encore lu ni ne lire jamais Mein Kampf !!! |-S

    • @ _cameleon_

      En 1968, le revenu médian des Américains les plus riches était 4,33 fois supérieur au revenu médian des Américains les plus pauvres. En 2004, ce ratio est passé à 5,58 ce qui représente une augmentation de 28,9%.

      Par contre, en 1968, le revenu médian (ajusté à l’inflation) des plus pauvres était de 23 100$. En 2004, ce revenu (toujours ajusté à l’inflation) se chiffrait à 27 200$, soit une progression de 17,7%.

      Dis-moi, si vous étiez un pauvre à quelle époque préférerais-tu vivre ? En 1968, les écarts de richesse sont moins marqués, mais ton revenu n’est que 23 100$. En 2004, les écarts de richesse se sont accrus, mais ton revenu est maintenant de 27 200$. (dollars constants)

      Encore plus…

      Seulement 43% des enfants élevés dans les ménages les plus riches (le 1er groupe cinquième) ont un salaire supérieur à leurs parents à 36 ans.

      Par contre, 82% des enfants élevés dans les ménages les plus pauvres (le 5e groupe cinquième) ont un salaire supérieur à leurs parents à 36 ans.

      Les écarts de richesse peuvent bien augmenter, il n’en reste pas moins que la progression du niveau de vie est plus marquée chez les pauvres que chez les riches. Bref, la richesse n’est pas aussi “héréditaire” qu’on veut bien le croire.

      http://www.economicmobility.org/reports_and_research/mobility_in_america

    • @ Jean_Saisrien

      Mein Kampf a été écrit par un national-socialiste.

      Le nationalisme et le socialisme sont 2 concepts liberticides rejetés en bloc par les libertariens.

    • @nongag

      Characteristics of wealthy nations and poor nations

      While it is not easy to say which is the cause and which the effect, almost all of the wealthiest nations have an elected government with relatively fair and open elections, a mixed economy with a capitalist business sector combined with socialist benefits for the poor and working classes, individual freedom, relatively low corruption, equal rights for women, and a low birth rate. Almost all of the poorest countries have a dictator or president-for-life, a government controlled economy, relatively high corruption, unequal rights for women, and a high birth rate.

      Que tu ait le piton collé à un extrême ou à l’autre … tu demeure un x-cité et un dogmatik …

      A quand l’extrême centre mon David ;-)

    • @David

      Je tiens à souligner (voir questionner) quelques points des chiffres que vous apportez dans cette étude.

      La médiane est la valeur centrale qui partage l’échantillon en 2 groupes de même effectif : 50% au dessus et 50% en dessous. La médiane peut avoir une valeur différente de la moyenne. En France, le salaire médian est inférieur au salaire moyen : il y a beaucoup de smicards et peu de gros salaires. Cependant, les gros salaires tirent la moyenne vers le haut.

      Donc pour avoir une image juste des écarts, il faudrait comparer les médiannes ET les moyennes des classes riches et pauvres, pour ensuite refaire les ratios de proportion. Pas mal certain que la moyenne des pauvres sera inférieure à sa médianne et que la moyenne des riches sera supérieure à sa médianne.

      J’aimerais aussi afficher ce graphique que vous n’avez peut-être pas vu dans votre hyperlien http://www.economicmobility.org/assets/pdfs/EMP_Across_Generations_F4.pdf

      42% des enfants de pauvres (5ème quintille) deviendrons des adulte pauvres et seulement 9% des enfants de pauvres deviendrons très riche (1er quintille).

      Sur un autre côté, 39% des enfants des très riches demeurerons très riche (1er quintille) et seulement 9% d’entre-eux deviendrons très pauvre…

      Donc pour un 82% des pauvres qui seront plus riche que leur parent, ca peut s’expliquer par un salaire légèrement au dessus du minimum (pas dure dure à faire) et pour un 43% des enfant de riche qui feront plus que leur parent, ca peut s’expliquer par le fait que c’est plus difficile pour eux d’atteindre le top à 36 ans. Nuançons aussi le fait que dans le 57% des mieux nantis, qui font moins que leurs parents, il y en a probablement une forte majorité qui font probablement au-dessus du salaire des plus pauvre (voir les chiffres que j’ai amené plus haut).

      Comme quoi faut pas prendre les chiffres brut pour du $…

    • @David

      Votre pétage de broue du 25 Août 2009
      19h07 ne répond pas à la question que je vous ai posée:

      Qu’y a-t-il de faux dans ce que vous rapportiez en 2005 ? (Voir 22 août 22h51)

    • @ soldja :

      Je sais que la média est différentes de la moyenne.

      C’est justement pour cette raison que les auteurs de l’étude l’utilise, car elle trace un portrait plus près de la réalité que la moyenne.

      Que 42% des enfants de pauvres restent pauvres ça vaut aussi dire que 58% des enfants pauvres vont grimper l’échelle sociale. C’est pas mal je trouve. De génération en génération, leur nombre s’amenuise constamment (À la 2e génération il ne reste que 42% du premier 42%, soit moins de 20%).

      @ candela :

      J’ai répondu à ta question, mais comme tu n’aimes pas la réponse tu as décidé de l’ignorer.

      @ _cameleon_ :

      Merci de prouver mon point. Les dictature sont par définition des pays avec de gros gouvernement, par conséquent il est normal que les gens qui y vivent soient pauvres.

      Statistiquement il a été démontré que plus l’indice de liberté économique augmente, plus la corruption diminue et plus l’indice de développement humain augmente. C’est sur mon blogue.

    • @ Davidouchoux

      Donc, comment cela se fait-il que le % de pauvres aux USA a augmenté de 2002 à 2008. Soit sous la présidence de Bush.

      Le niveau officiel de pauvreté est fixé à un revenu annuel de 21 203 $ US pour une famille de quatre personnes, et 13 540 $ US pour une famille de deux personnes.

      Le taux officiel de pauvreté aux États-Unis a évolué depuis l’an 2000, depuis son plus bas niveau à 11,3 % en 2000, à 12.5 % en 2007. Le taux d’enfants mineurs pauvres a, lui, augmenté de 16,2 % à 17,8 % dans la même période.

      En se basant sur les chiffres 2007, on compte 12,5 pour cent de personnes sous le seuil de pauvreté, soit 37,3 millions de personnes.

      Une dernière petite note : Le leg de Bush. Car la récession a débuté sous sa présidence (ce que tu nies car au printemps 2008 tu riais de ceux qui prédisais une récession au fait, tu ne t’es jamais excusé pour cette grave méprise). Bref, avec le leg de Bush, le taux de pauvreté en 2009 devrait augmenter significativement. En effet, selon Mme Blank prévient toutefois que ces données (2008) sous-estimeront probablement la pauvreté réelle, puisque la situation évolue rapidement avec la crise. Selon elle, il faudra attendre les données de 2009 pour avoir un portrait plus fidèle.

      En conclusion : Hooooon, le taux de pauvreté aux USA a augmenté sous les années Bush. de 11,3% en 2000 à 12.7% en 2007 (soit 38.8 Millions de personnes.)

      Le contraire de ta doctrine sous Bush lorsque tu disais que les Américains s’enrichissaient donc que cela ne pouvait que bénéficier aux pauvres. Ton aveuglement et ton endoctrinement dans la droite te rends sourd à toute analyse qui contredit ta foi innébranlable en ta religion. Le capitalisme pur et dur.

    • Oupssum
      Erratum divinatum

      Donc, comment cela se fait-il que le % de pauvres aux USA a augmenté de 2000 (et non 2002) à 2008. Soit sous la présidence de Bush.

    • @mielou
      Voici l’un des symptômes d’une lobotomie :

      “Mein Kampf a été écrit par un national-socialiste.” David

      Et le lobotomisé d’en déduire une idiotie qui vient s’ajouter à sa collection de pensées farfelues qu’il prodigue à sa petite cour d’admirateurs d’agonistan.
      Dans la série, on peut lui rappeler que la Corée du Nord est une république DEMOCRATIQUE et populaire.

      Va-t-il abjurer la démocratie ?
      Et se transformer en quoi ?
      Anarcho-monarchiste ?
      Aprés avoir été anarcho-communiste puis anarcho-capitaliste?

      Réponse dans 2 ans, le cycle des girouettes “180°”, sans étape intermédiaire.

    • @filleduroi.Le mensonge et la manipulation, qu’il soit l’oeuvre de droitistes ou de gauchistes, sont inacceptables. Ce n’est pas vrai que la fin justifie les moyens. Votre raisonnement me fait penser à celui de Cheney qui dit que la torture est justifié quand il s’agit de soutirer des renseignements vitaux qui vont permettre d’éviter des attentats meurtriers. Encore là, la fin justifie les moyens.

      Le problème est que même les responsables des services de renseignements admettent que les renseignements obtenus par la torture ne sont pas fiables et crédibles. Ça ne marche pas comme dans un épisode de “24″ ou Jack Bauer torture le “méchant”, lui soutire une information vitale et empêche la bombe de sauter.

      Ceci étant dit, j’irai voir quand même le dernier film de Moore. Le voir dénoncer les “crapules” d’IAG et des autres “big corporations” qui s’en mettent plein les poches avec l’argent des contribuables pendant que les petits épargnants perdent leurs éconmies? PRICELESS.

      Ce gars là a tellement de talent qu’on peut lui pardonner ses entourloupettes pas toujours élégantes mais drôlement efficaces.

      Gilles Morissette

    • @David

      Votre pétage de broue reste du pétage de broue.

    • @David

      Médianne et moyenne = mesures statistique de positionnement. Les chiffres de la médianne ne sont pas plus fiable que ceux de la moyenne s’ils sont interprétés indépendament de de l’ensemble.

      Faut aussi considérer les écarts de richesse à l’intérieur même des groupes ou les médiannes a été calculées. Pas mal sur que l’écart de richesse dans la population des plus pauvre va varié entre 8K et 45k par année, et que celle des plus riches va varié entre 60k et quelques dizaines de millions… Ca change le portrait de la médianne qui est présenté.

      Au fait, en quoi la médianne est-elle plus représentative statistiquement, si justement elle ne tient pas compte des écarts…? Elle fait paraitre que les écarts de richesse sont moins grand qu’ils ne peuvent l’être dans l’ensemble réel.

      Pour avoir un portrait plus juste des écarts, faut être capable de comparer la médianne ET la moyenne de chacun des groupes. Pas seulement un seul des deux… la médianne ne donne pas de portrait juste d’un revenu moyen parce qu’elle ignore les extrèmes et la moyenne non plus, car elle est trop souvent affectée par ces derniers.

      Pour ce qui est du 42% qui reste pauvre et 58% qui grimpe… Je vous invite à interpréter le graphique sous un autre angle. Plus vos parents sont dans la m*rde, plus il y a de chances que vous y restiez. Plus vos parents sont riches, plus il y a de chances que vous conservez votre place en haut de l’échelle.

      Je vous invite aussi à faire un effort supplémentaire. Sur les 58% qui grimpe dans l’échelle sociale. Seulement les 17% (1er et 2ème quintille) ont plus de 58% à 62% de chance de conserver leur statut de 1er et 2ème quintille).

      Les 23% qui tombent dans le 4ème quintille ont une chance sur deux de conserver/empirer (48%) leur statut ou de l’améliorer(52%) et ceux qui tombent dans le 3ème quintilles ont 64% de chances de le conserver(23%)/empirer(41%) leur statut vs l’améliorer (36%).

      Résumé, sur 58% du 5ème quintille qui font mieux que leurs parents… il y en a seulement 17% pour qui il y a une véritable probabilité de s’enrichir. Pour les autres(41%), il y a plus de chance de conserver un statut moyen et/ou de redevenir pauvre, que de s’enrichir.

      Il est donc faux de dire la proportion des 42%, des pauvres qui reste pauvre s’ammenuiserat dans la prochaine génération et que les innégalités s’effritent avec le temps (Faut pas oublier qu’il y a aussi une forte proportion des gens du 4ème et 3ème quintilles qui REDEVIENNENT des pauvres du 5ème quintille).

      Sur les 58% qui grimpe, 41% ont entre 48% et 64% de chance de régresser ou stagner au 3ème quintille, et 17% ont entre 58% et 62% de chances de conserver un statut riche (1er et 2ème quintille). Bref, une minorité va véritablement grimper avec une véritable chance de conserver un statut d’enrichi et une majorité est à risque de redescendre.

    • Que ce soit à droite ou à gauche, je n’aime pas quand les gens ne sont pas bien documentés surtout lorsqu’ils travaillent dans les médias.

    • Je détestais Gilles Proulx jusqu’au jour où je me suis mise à rire de ses blagues sur la police. Tout ce qu’il disait s’avérait sous mes yeux. Par contre, il continuait à dire des faussetés sur d’autres sujets que je connaissais très bien.

    • @ gilbertduquette:

      Contrairement à ce que tu dis, le taux de pauvreté régresse aux USA.

      http://mjperry.blogspot.com/2009/08/lou-dobbs-is-right-middle-class-is.html

      Phénomène qui c’est produit sous Bush aussi.

      Les 20% d’américains les plus pauvres en 1996, ont vu leur revenu augmenté de 90,5% en 10 ans seulement. Cette augmentation spectaculaire a permis à 58% des américains appartenant au premier “groupe cinquième” de gagner un groupe supérieur.

      Près de 50% des américains qui appartenaient au 2e “groupe cinquième” en 1996 ont pu se hisser, au minimum, dans le 3e groupe (classe moyenne) en l’espace de 10 ans.

      La mobilité sociale et le rêve américain: plus vivant que jamais !

      N.B.: le 1% d’américains les plus riches ont vu leur revenu médian chuté de 25,8%.

      http://online.wsj.com/article/SB119492157951090886.html?mod=djemITP

      @ soldja

      Effectivement la médiane n’est pas la moyenne. C’est pourquoi les agence de statistiques mesures les revenus selon la médiane parce qu’on évite de biaiser les statistiques. La médianes donne un portrait plus juste que la moyenne car elle retire du calcul les multi-milliardaires qui fausseraient la moyenne.

      De plus ton discours sur les écarts je m’en fiche un peu car les écarts de richesse représente un concept qui ne veut rien dire. Les écarts de richesse c’est un épouvantail socialistes mais qui n’a aucune valeur logique et rationnelle. Ce qui compte ce n’est pas l’écart, c’est la progression du niveau de vie.

      Pour illustrer tout le ridicule de cette proposition, utilisons l’exemple suivant.

      Dans la société “A”, le revenu annuel par habitant des plus pauvres est de 10 000$/an et celui des plus riches est de 100 000$/an. Autrement dit, les plus riches gagnent 10 fois le salaire des pauvres.

      Dans la société “B”, le revenu annuel par habitant des plus pauvres est de 100$/an et celui des plus riches est de 500$/an. Autrement dit, les plus riches gagnent 5 fois le salaire des pauvres.

      Il ne fait aucun doute que la société “A” est plus inégalitaire que la société “B”. Mais dites-moi, dans laquelle de ces 2 sociétés les pauvres s’en tirent-ils le mieux ? Dans la très inégale société “A” où les plus pauvres gagnent 10 000$/an, ou encore dans la très égale société “B” où les plus pauvres gagnent de 100$/an ?

      Pour terminer, ton calcul sur les quintille est complètement faux. La conclusion de l’étude à l’effet que: seulement 43% des enfants élevés dans les ménages les plus riches (le 1er groupe cinquième) ont un salaire supérieur à leurs parents à 36 ans, contre, 82% des enfants élevés dans les ménages les plus pauvres (le 5e groupe cinquième) ont un salaire supérieur à leurs parents à 36 ans.

      Bref, même avec les différentes migration inter quintile, la progression reste évidente. Ce n’est pas ma conclusion, c’est celle des auteurs de l’étude. Mais les auteurs de l’étude, contrairement à toi, ont fait une analyse correct des donnés présentés.

    • @ gilbertduquette:

      Contrairement à ce que tu dis, le taux de pauvreté régresse aux USA.

      http://mjperry.blogspot.com/2009/08/lou-dobbs-is-right-middle-class-is.html

      Phénomène qui c’est produit sous Bush aussi.

      Les 20% d’américains les plus pauvres en 1996, ont vu leur revenu augmenté de 90,5% en 10 ans seulement. Cette augmentation spectaculaire a permis à 58% des américains appartenant au premier “groupe cinquième” de gagner un groupe supérieur.

      Près de 50% des américains qui appartenaient au 2e “groupe cinquième” en 1996 ont pu se hisser, au minimum, dans le 3e groupe (classe moyenne) en l’espace de 10 ans.

      N.B.: le 1% d’américains les plus riches ont vu leur revenu médian chuté de 25,8%.

      online.wsj.com/article/SB119492157951090886.html?mod=djemITP

    • @ soldja

      Effectivement la médiane n’est pas la moyenne. C’est pourquoi les agence de statistiques mesures les revenus selon la médiane parce qu’on évite de biaiser les statistiques. La médianes donne un portrait plus juste que la moyenne car elle retire du calcul les multi-milliardaires qui fausseraient la moyenne.

      De plus ton discours sur les écarts je m’en fiche un peu car les écarts de richesse représente un concept qui ne veut rien dire. Les écarts de richesse c’est un épouvantail socialistes mais qui n’a aucune valeur logique et rationnelle. Ce qui compte ce n’est pas l’écart, c’est la progression du niveau de vie.

      Pour illustrer tout le ridicule de cette proposition, utilisons l’exemple suivant.

      Dans la société “A”, le revenu annuel par habitant des plus pauvres est de 10 000$/an et celui des plus riches est de 100 000$/an. Autrement dit, les plus riches gagnent 10 fois le salaire des pauvres.

      Dans la société “B”, le revenu annuel par habitant des plus pauvres est de 100$/an et celui des plus riches est de 500$/an. Autrement dit, les plus riches gagnent 5 fois le salaire des pauvres.

      Il ne fait aucun doute que la société “A” est plus inégalitaire que la société “B”. Mais dites-moi, dans laquelle de ces 2 sociétés les pauvres s’en tirent-ils le mieux ? Dans la très inégale société “A” où les plus pauvres gagnent 10 000$/an, ou encore dans la très égale société “B” où les plus pauvres gagnent de 100$/an ?

      Pour terminer, ton calcul sur les quintille est complètement faux. La conclusion de l’étude à l’effet que: seulement 43% des enfants élevés dans les ménages les plus riches (le 1er groupe cinquième) ont un salaire supérieur à leurs parents à 36 ans, contre, 82% des enfants élevés dans les ménages les plus pauvres (le 5e groupe cinquième) ont un salaire supérieur à leurs parents à 36 ans.

      Bref, même avec les différentes migration inter quintile, la progression reste évidente. Ce n’est pas ma conclusion, c’est celle des auteurs de l’étude. Mais les auteurs de l’étude, contrairement à toi, ont fait une analyse correct des donnés présentés.

    • Pourtant, le 22 sept 2005 à 12:29AM, David soutenait, preuves à l’appui, que les ÉU étaient une des sociétés les plus inégalitaires de l’OCDE.

      - – - – - -

      «
      Le rapport de la Banque Mondiale plaide pour une plus grande équité: une redistribution de la richesse qui permet non seulement de réduire la pauvreté mais de créer une nouvelle richesse. Dans cette optique, la recherche du bien commun n’est pas une dépense mais un investissement. Un investissement qui permet aux plus pauvres de développer leurs capacités pour devenir un rouage important de la société. Une société que ne redistribue pas sa richesse est donc inefficace.

      J’ai découvert qu’il existait justement un outil statistique qui permettait de mesurer de manière précise l’équité entre les riches et les pauvres: le coefficient de GINI. Ce coefficient donne une mesure comprise entre 0 et 100. Une mesure de 0 représente l’équité parfaite (tous gagnent le même salaire) alors que la mesure de 100 représente l’inéquité parfaite (une seule personne gagne un salaire, les autres ont rien). Pour en savoir plus… ( http://en.wikipedia.org/wiki/Gini_coefficient )

      Gardant en tête que selon la Banque Mondiale, l’équité permet le plein développement d’une société, voici donc le coefficient de GINI pour différentes régions du monde.

      Imaginer la formidable puissance économique someillant aux États-Unis. C’est un des pays de l’OCDE avec le pire coefficient de GINI. »

      - – - – - – - – – - – -

      PS. On peut lire ceci sur le Gini coefficient donné en référence :

      «While most developed European nations and Canada tend to have Gini indices between 24 and 36, the United States’ and Mexico’s Gini indices are both above 40, indicating that the United States and Mexico have greater inequality. Using the Gini can help quantify differences in welfare and compensation policies and philosophies.»

    • Précision au commentaire de 16:25 :

      «In 2005 the Gini index for the EU was estimated at 31.»

      Ce qui signifie que, contrairement au mensonge de David, LA SITUATION A EMPIRÉ ! ! !

    • @candela La progression de l’index GINI aux USA depuis 1949.

      # 1967: 39.7 (first year reported)
      # 1968: 38.6 (lowest index reported)
      # 1970: 39.4
      # 1980: 40.3
      # 1990: 42.8
      # 2000: 46.2
      # 2005: 46.9
      # 2006: 47.0 (highest index reported)
      # 2007: 46.3

      EU (2005): 31

    • @candela Les bienfaits de la ‘mondialisation’ (?)

      http://worthwhile.typepad.com/worthwhile_canadian_initi/2007/11/gini-coefficien.html

    • @ David tout chou

      Bullshit, Tout els chiffres que se soit du gouvernement ou du privé ou des centres d’aides démontrent que sous Bush la portion de pauvre à augmenté

      Mais je ne renterai pas dans ton jeu insignifiant. Je sais que j’ai raison et tu as tort il ne te restes plus qu’à l’accepter.

    • @gilbertduquette

      Vous avez raison.

      D’ailleurs, David s’est lui même évalué et défini comme un menteur quand il a déclaré :

      «Pourquoi pensez-vous que la dré-drette est si anti-intellectuelle ?

      Elle ne peut accepter le fait que les universités mettent en évidence les faiblesses de leur raisonnement.

      Il faut accepter l’évidence: la poursuite de la vérité au travers la recherche des faits et le raisonnement critique, sont des valeurs universitaires qui amènent les gens à la gauche. Cette manière de voir la réalité étant supérieure, elle s’impose d’elle même. »

    • @ Candela

      Un p’tit retour en arrière, Nous avons ici sur le blogue de M. Hétu prédit la récession dès l’hiver 2008. David, a toujours nié qu’il y aurait une récession. Aujourd’hui encore il nie qu’il a nié qu’il y aurait une récession.

      Encore une fois, les évènements m’ont donné raison et il a eu tort.

      Il a toujours dit que M. Obama n’avait aucune chance contre les républicians, que M. Obama n’était qu’un feu de paille. Encore une fois j’ai eu raison et il a eu devinez quoi… TORT.

      Vous savez m. Candela, en découdre avec DG est si simple que l’on en vient à penser que le type n’est qu’une caricature.

      Bonne soirée.

    • @ candela

      Durant les années 80, Cuba était l’un des endroits sur la planète avec le plus faible écart entre les riches et les pauvres (un coefficient de GINI avoisinant 0,2).

      Pour la même période, les inégalités aux États-Unis étaient beaucoup plus prononcées (coefficient de GINI avoisinant 0,4).

      Pourtant, les gens n’immigraient pas des États-Unis vers Cuba mais de Cuba vers les États-Unis !

      Comme quoi l’inégalité dans la richesse est préférable à l’égalité dans la misère !

    • @gilbertduquette

      Une caricature clownesque de lui-même, en effet.

    • «Comme quoi l’inégalité dans la richesse est préférable à l’égalité dans la misère !» >David

      Parole de menteur !

    • «Comme quoi l’inégalité dans la richesse est préférable à l’égalité dans la misère !» >David

      Ouais, gagnon est expert dans ces formules “cute”, mais vide, et qui laisse de côté un tas de possibilité.

      Comme il existe un tas d’inégalité dans la misère; est-ce préférable à l’égalité? Et pourquoi pas plus d’égalité dans la richesse?

      gagnon aime oublier qu’au niveau planétaire 50% de l’humanité contrôle un énorme 1% de la richesse alors qu’à l’autre bout, 2% contrôle 50% de la richesse : on est encore à l’époque féodal…

      gagnon aime oublier que plus de 30 millions de personnes (la population du Canada) meurent chaque année des effets de la malnutrition, sur une planète qui a les ressources pour nourrir le double de la population actuelle…

      gagnon aime mieux lancer des formules vides de politiciens…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2009
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité