Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 29 juillet 2009 | Mise en ligne à 6h57 | Commenter Commentaires (299)

    La liberté de dire n’importe quoi

    Qu’est-ce que la liberté d’expression? Sur la chaîne Fox News, c’est la liberté de dire n’importe quoi, comme l’a démontré à nouveau Glenn Beck hier matin dans le cadre de l’émission Fox & Friends. Je cite quelques-unes des déclarations de l’animateur sur Barack Obama (voir vidéo ci-dessus) :

    «Ce président s’est montré, encore et encore et encore, comme un gars qui a une haine profonde des Blancs ou de la culture blanche.»

    «Je ne dis pas qu’il n’aime pas les Blancs. Je dis qu’il a un problème. Ce gars-là est, je crois, un raciste.»

    Raciste, le 44e président des États-Unis? Le site TVNewswer a demandé à la direction de Fox News ce qu’elle pensait des propos de Beck. Je cite sa réponse :

    «Durant l’émission Fox & Friends ce matin, Glenn Beck a exprimé une opinion personnelle qui représente ses propres vues, et non celles de Fox News. Comme tous les autres commentaires sur les chaînes câblées, il est libre d’exprimer ses opinions.»

    Il en va de même pour l’animateur de CNN Lou Dobbs qui est revenu hier soir sur le certificat de naissance d’Obama, même si son patron, Jon Klein, a déclaré il y a cinq jours que cette histoire était «morte» :


    • Ben oui, aussi plate que ça puisse paraître, la liberté d’expression ça devrait effectivement être ça : la liberté de dire n’importe quoi. Paradoxalement, c’est parfois incompatible avec la démocratie.

    • Eh oui, ils ont le droit de dire n’importe quoi, quitte à passer pour des fous.

      Du moment que ça ne devienne pas de la diffamation – une autre affaire.

    • Facile de se dissocier des propos des animateurs mais la direction de FoxNews ne dit pas qu’elle est l’opinion de FoxNews.

      En outre, si les animateurs de FoxNews disent n’importe quoi et que ce n’est pas grave, ça en dit long sur la qualité de l’information.

    • Oui la liberté d’expression c’est important,même si c’est pour dire des âneries comme ce commentateur. Ça me semble clair que les républicains vont tenir un discour seemblable,à la limite d’une position raciste pour conforter leur base électorale quitte à créer une fracture et des tensions dans la société américaine qui est de plus en plus métissée.

    • Extrait d’un commentaire d’un lecteur de TalkingPointsMemo qui travaillerait dans les média depuis 25 ans.

      “I’ve just read some Fox spokesperson defending Beck’s right to speak his views on the network as a commentator. Sorry…that’s bullshit, and it doesn’t work. Murdoch has an obligation to edit content just as does the editor of an op-ed page in a newspaper. It’s not “anything goes” on the op-ed page of the Times, and it can’t be “anything goes” from the mouth of Glenn Beck.”

      http://www.talkingpointsmemo.com/archives/2009/07/another_tipping_point.php#more?ref=fpblg

    • Mais qu’est-ce qui sont brillant les gens de la droite vous trouvez pas?
      Il est souhaitable de les laisser s’exprimer même si c gens colportes des amalgames racistes et démagogique. Les chiens abois la caravane passe….

    • Amusant la biographie de Beck. Sa mère et un de ses frères se sont suicidés. Beck a connu de nombreux problèmes de drogues et d’alcool. Il est diplômé en…théologie…. Il a un applomb extraordinaire dans ses propos. Croit-il ce qu’il dit ? On dit aussi dans sa biographie que c’est un entrepreneur. Peut-être a -t-il trouvé une “niche” rentable ? Je pense que ce type est brillant et qu’il ne croit pas tout ce qu’il dit. Il va faire qqs millions et disparaître de la scène d’ici qqs années et se recycler en pasteur.

    • La liberté d’expression est un droit fondamental. Même pour celui qui raconte des conneries en ondes. Heureusement, il y aura toujours des individus pour utiliser cette même liberté pour critiquer, dénoncez et expose les failles d’un discours ridicule qui ne tient pas compte des faits. S’il y a diffamation, la justice est présente. Et il faudrait justement améliorer les procédures en ce sens. Commencer à chercher à contrôler le discours des gens est un chemin bien dangereux. Qui va tracer la ligne ? Les risques de dérives sont beaucoup trop nombreux. Chacun cherchant à tirer la couverture de son côté.

    • Bah ! Barack Obama s`en fera pas avec ça,George W serait bien viré fou s`il avait pris au sérieux tout ce qu`il s`est dit à son sujet.

      On se fou des critiques,on se fou des manifestants pis on continue,c`est une des qualités d`un bon Commander in Chief.

    • Quand c’est le temps de sortir votre fabuleux jeu de mots “NéoCONS”, ce qui sous-entend que tous ces gens sont des abrutis, alors là, vous exprimez librement votre opinion sans diffamer, bien sûr.

      Misère…

    • Quand un animateur declare qu’une personne blanche est raciste personne ne reagit. Quand on passe notre temps a dire qu’un parti politique est raciste , personne ne reagit. Quand on a traite Bill Clinton de raciste pour avoir dit durant les “primaries” que la position d’Obama sur la querre en Irak etait un “fairy tale”( il n’y avait rien de raciste dans son commentaire) pas beaucoup de personnes ce sont porte a sa defense.
      Glenn Beck dit qu’Obama est raciste et a un probleme avec la culture blanche et tout le monde est “horrified”.
      Peut etre y a-t-il du vrai dans ses propos, n’oubliez pas qu’Obama etait assis a tous les dimanche dans une eglise reconnue pour sa haine des blancs. C’est facile de faire le lien. Le focus est tellement sur les blancs et le racisme qu’on oublie que le racisme vient de toutes les races. La journee ou l’on acceptera ce fait alors nous pourrons commencer a construire de meilleures relations entre les races. Tant qu’un groupe jouera a la victime et que l’autre sera vu comme “the bad guy” les discussions seront inutile.

    • …La liberté d’expression porte surtout sur notre réaction face à des propos envers lesquels nous ne sommes pas d’accord. Jamais je ne voudrais censurer Beck, même si je trouve qu’il dit essentiellement n’importe quoi dans ce segment.

      Au reste, les poursuites en diffamation existent. Si une personne va trop loin dans les médias, c’est de cette façon que la personne brimée devrait agir. Pas en faisant une plainte à la FCC ou la CRTC ou à ACTQHRFLQ (ne cherchez pas cet accronyme…).

    • Oh dites: la liberté de dire n’importe quoi DE DROITE. Que Lou Dobbs demain se mette à faire la promotion sincère et sentie d’un régime socialiste pour sortir l’Amérique de la crise de 2009. Ce n’est plus son “histoire” qui serait morte. C’est son boulot. Si Lou Dobbs en remet, c’est que la haute direction complaisante de CNN en remet. Sur Fox, pas de commentaire…
      Paul Laurendeau

    • “Il a un applomb extraordinaire dans ses propos”. Elle est ici LA clé. Une grande majorité de gens confondent BAGOUT et SUBSTANCE ou VERITE.

      Que ce soit avec un politicien ou un présenteur télé ou radio, les gens sont très sensibles à ceux qui parlent avec aplomb et confiance, croyant qu’il s’agit là des deux critères confirmant la véracité des dires.

    • C’est facile pour la petite intelligentia québécoise, dont fait partie Monsier Hétu, de faire passer Fox News comme une bande d’attardés, mais la réalité est que l’on souffre ici d’une pensée unique “centre-gauche mou politically correct”. Au contraire des É.-U. ou de la France où l’on retrouve une vraie diversité de point de vues articulés (et moins articulés) sur les ondes et à l’écrit. En effet, 90% à 95% des chroniqueurs et éditorialistes québécois remache les mêmes âneries, sans pensée critique ou sans originalité aucune.
      Je me souviens encore des propos de 3 “experts” d’un panel constitué à la radio de Radio-Canada dans les jours suivants l’élection d’Obama à une populaire émission du matin.
      L’animatrice: “ne pourrait-on pas dire qu’Obama est en quelque sorte un Messie?”
      Expert 1: Oui, oui, d’une certaine façon.
      Expert 2: Oui, je suis d’accord. Je crois qu’il va changer l’Humain et notre façon de voir le monde…
      Et cela a continué ainsi pendant une bonne demi-heure… Du délire pur et simple et, surtout, pas mal plus dangeureux que les propos par ailleurs stupides de Beck car, ici, toute cette belle petite classe d’insignifiants, dont fait partie Hétu, a le sentiment d’être rigoureuse et objective au maximum…
      Obama est parfaitement parfait et Bush, lui, était parfaitement imparfait.
      N’importe qui d’un peu allumé, et même qui préfère Obama à Bush (ce qui est mon cas) devrait savoir que cela ne peut pas être le cas.
      Je connais assez bien les É.-U. et je sais pertinemment que cela n’a rien à voir avec caricature dont Hétu et ses petits copains nous abreuvent depuis des années. De façon générale, ils sont dignes d’un journal de cégépiens.

    • “Tant qu’un groupe jouera a la victime et que l’autre sera vu comme “the bad guy” les discussions seront inutile.”
      -panabaker

      Ça va dans les deux sens, vous savez.

    • Non seulement certains revendiquent la liberté de dire n’importe quoi, mais ils revendiquent aussi la liberté de se contredire (qu’ils voudraient ajouter aux Droits de l’homme ou de la personne humaine whatever).
      Moi, pour tous ceux qui polluent les ondes depuis trop longtemps, je souhaiterais qu’ils revendiquent surtout le droit de s’en aller.

    • Êtes-vous en train de me dire que la droite américaine a le droit de s’exprimer comme elle veut sur tous les sujets ? Heureusement que ça n’est pas comme ça au Québec !

    • Est-ce qu’il existe une politique éditoriale chez Fox et CNN? On peut bien avoir le droit de dire n’importe quoi, quand on travaille pour un média il faut tout de même de conformer à la politique éditoriale.

    • On peut dire n’importe quoi, mais la liberté d’expression n’empêche pas qu’on soit critiqué vertement quand on dit une connerie. Liberté n’est pas impunité après tout. Glenn beck dit DANS UNE MÊME PHRASE une chose et son contraire (Obama ne déteste pas les Blancs mais il est raciste), on peut bien caller son bluff, ou sa stupidité.

      Quant à la controverse des Birthers, qu’ils montrent des preuves de ce qu’ils avancent, puisqu’ils lancent l’accusation (aussi ridicule que grave). Sinon, espérons que la réforme de la santé leur permette de recevoir du lithium gratuitement, ils en ont grand besoin.

    • Il y a deux écoles de pensée.

      1. Dire n’importe quoi c’est un droit constitutionnel (attitude américiane)
      2. Il y a des limites à la liberté d’expression .

      Au Canada on a choisi la deuxième approche. Il existe un cr!me d’incitation à la ha!ne dans le Code cr!minel du Canada. En ce moment, la Commission des droits de la personne est attaquée notamment par le parti conservateur (ils veulent modifier la loi) et par certaines commentateurs de droite. Certains ont accusé la CCDP d’être nazie (rien que ça).

      Personnellement, je crois à la deuxième approche car je pense que si on les laisse les gens dire des choses qui sont une incitation au me*rtre plus ou moins déguisée, cela a des effets concrets et légitimise leur thèse (ce qui entraîne des gens à passer à l,action à partir des propos ha!neux).

      Exemple : le fils (Hamed Shafia a) de la famille des 4 femems noyées été tabassé en prison hier. On sait comment certains chroniqueurs ont tenu des propos islamophobes (en laissant croire que tous es musulmans feraient ce genre de choses). Eh bien certains sont passés à l’action alors que le procès n’a pas eu lieu et que la présomption d’innocence tient toujours. Pourquoi faire un procès et parler de notre respect des droits de la personne si dans la tête de tout le monde il est déjà coupable et condamné?

    • C’est pas ce genre de paroles qui est inquiétant; c’est le fait que des millions d’américains avec le droit de vote écoutent Fox News, et sans analyser l’information qu’ils en reçoivent, la prennent pour du “cash”.

    • @ludovico

      On peut avoir du mépris pour les blancs, les trouver pathétiques, rétrogrades, plutôt idiots et violents, sans pour autant les détester. C’est probablement le cas d’Obama qui s’émeut de ses pauvres petits blancs qui s’accrochent à leur Bible et leurs fusils.

    • @nojobber 07h44
      “Quand c’est le temps de sortir votre fabuleux jeu de mots “NéoCONS”, ce qui sous-entend que tous ces gens sont des abrutis”

      Très cher Sans-Emploi, de qui est-ce la faute si le néologisme américain “neoconservative” a été contracté pour devenir NeoCon?

      C’est, il me semble, rendre un respectueux hommage à nos voisins du Sud que d’importer ainsi le néologisme qu’ils ont eux-mêmes créé avec tant d’amour…

      Quin toé…

    • jwilmer
      Date et heure où quelqu’un a dit que M. Obama est parfait. Avec l’hyperlien.

    • Et est-ce que MONSIEUR Hétu faisait partie des trois comemntateurs dont vous parlez.

    • @ysengrimus 7h51

      À ta place, je m’abstiendrais de commenter le sujet de la liberté de dire n’importe quoi. La responsabilisation des commentateurs ne passe-elle pas par le respect de l’intégrité des textes soumis sur Les carnets d’Y ??? “Je me souviens”.

    • La liberté de dire n’importe quoi rapporte l’argent et peut aussi appauvrir. Parlez-en à Jeff Filion et sa radio poubelle. Les cotes d’écoute de Fox News sont extra, à ce qu’il paraît. C’est sûr que les patrons sont irresponsables, mais l’argent sonne plus fort qu’une éthique ou la vérité…

    • Ok je suis allé voir le site de Glenn Beck un peu…

      ”The fusion of ENTERTAINMENT (…) ” STOP TOUT EST DIT….

      C’est plus de l’information c’est du spectacle, un show, un divertissement… Et on a cela ici aussi au Québec l’info-spectacle…

      Pour le deuxième vidéo on parle de CNN mais c’est rien que cela et EN CONTINUE DE L’INFO SPECTACLE qui ne se souvient pas du filmage de la voiture d’O.J. SIMPSON…

      Non ils sont pas LIBRES DE DIRE N’IMPORTE QUOI ils sont même OBLIGÉS de dire N’IMPORTE QUOI POUR FAIRE DE LA COTE D’ÉCOUTE…

    • Il n’y a pas là de quoi fouetter un chat! Le droit de déconner existe et il est reconnu à tous et toutes. Aux États-Unis, contrairement au Canada, les idées politiques ne se retrouvent pas toutes au centre. Ce qui fait que bien des étrangers trouvent les Canadiens fort gentils, mais “plates”. Observez les principaux chefs politiques canadiens, on peut pas dire qu’ils sont très allumés! Un pays tranquille, courtois, où il fait bon vivre, ce Canada. Mais pour les feux d’artifice, il faut aller ailleurs!

    • En Allemagne on a choisi la deuxième approche. Notamment, la négation de l’Holocauste est un délit là-bas. On a beaucoup étudié là-bas la montée du naz!sme et les conditions qui lui ont permis de proliférer.

      Je trouve intéressant d’étudier notamment le discours des personnes qui accusent les Noirs de racisme envers les Blancs et décrivent ce qui est censé être des traits de caractère ou de comportement communs à tous les Noirs (gangs de rue, drogue, paresse… et même des caractéristiques anatomiques!). Il y a des parallèles très intéressants à faire… Les gens qui arlent de «sanglot de l’homme blanc», de politiquement correct, d’être à genoux devant les minorités, de la fierté d’être Blanc, etc., ne s’en rendent pas compte mais il y a desd parallèles troublants avec le discours des suprémac!stes blancs, notamment. Quand ils veulent se donenr un vernis de respectabilité c’est comme ça qu’ils parlent.

      Le racisme prend bien des formes. Notamment, certaines critiques sont voilées sous de faux prétextes «ah, on ne peut rien dire contre les sacro-saintes minorités sans que les gogauches crient»; «Obama n’est pas le Messie» (argument de l’homme de paille classique car personne n’a rien dit de tel).

      Soyons clairs : la race blanche a eu le haut du pavé en Occident pendant des centaines d’années et elle l’a encore; sa survie n’est aucunement menacée. Prétendre le contraire, c’est de la propagande raciste. Point.

    • retroslimjoe

      29 Juillet 2009
      08h06
      “Tant qu’un groupe jouera a la victime et que l’autre sera vu comme “the bad guy” les discussions seront inutile.”
      -panabaker

      Ça va dans les deux sens, vous savez
      —————————————————————————–

      C’est exactement moins point, cela doit etre discute sur une base egale. Pas de victime et pas de “bad guy” mais plutot des individus qui veulent vivrent comme Americains, sans distinction entre les races. La couleur ne devrait pas etre utilisee pour ou contre un individu, qu’il soit blanc, noir, jaune..etc.

    • ……. en toutes choses, il faut toujours savoir se garder une petite réserve,,,,( une petite Gêne , quoi,)

    • Le problème c’est qu’il n’y a pas de base égale. Il n’y en a jamais eu.

      On ne peut pas faire abstraction de la réalité. Le débat ne peut pas se faire dans les airs.

    • c.s.halle

      29 Juillet 2009
      08h16
      @ludovico

      On peut avoir du mépris pour les blancs, les trouver pathétiques, rétrogrades, plutôt idiots et violents, sans pour autant les détester. C’est probablement le cas d’Obama qui s’émeut de ses pauvres petits blancs qui s’accrochent à leur Bible et leurs fusils.
      —————————————————————–
      Tres raciste comme commentaire…..
      Je me demande si vous seriez aussi ouvert a lire un commentaire que parlerais des noirs ou d’autres races de cette facon.

    • @panabaker

      “On” exclut la personne qui parle dans ce cas-ci.

    • @ panabaker

      Pour un naïf il est tout à fait naturel de confondre militantisme d’Obama et des autres à du racisme. La réalité est que le racisme des blancs est celui qui fait et qui a fait le plus de ravages en Amérique du Nord.

      Vous avec raison de dire qu’il y a des gens de couleurs qui sont racistes. Malheureusement pour les blancs qui en subissent, leurs médias nous rapportent plus de faits divers dus au racisme de l’homme blanc que ceux dus au racisme des autres couleurs. Quant à la discrimination, on en parle pas malheureusement, par contre, il suffit de comparer le taux de chômage (blancs/ autres couleurs) ici au Québec et aux USA pour s’en convaincre.

    • On dit que notre vie politique est ennuyante au Québec. Faux ! À défaut d’avoir un Beck pour nous divertir, nous avons Gérald Larose et Francoise David. Les Américains doivent nous envier. Moi je peux passer des heures à écouter ces deux brillants orateurs de gauche, honnêtes et désintéressés.

    • Pour quelle raison es-ce que le taux de chomage est plus eleve chez les noirs?

    • Le fait demeure que de produire les documents réclamés par Monsieur Dobbs serait admettre que les documents déjà émis sont insuffisants. Pas question. Il a amplement ce qu’il lui faut. Qu’il passe au sujet suivant.

      Sur l’amertume de l’anonyme non-auteur papitibi. Pas de commentaire.
      P.L.

    • Je connais la réponse, mais d’après vous?

    • Et!.JWILMER..que tu me fais plaisir.
      Au Québec, on est pris avec une bande de gauchistes et pas moyen d’avoir un débat sérieux dans les médias particulièrement RADIO-CANADA ou ils sont tous gauchistes à divers degrés. Le plus bel exemple, c’est l’émission Les “EX”. Pas surprenant que le Bloc Québécois se maintienne. Il a la plus formidable machine de propagande qu’on puisse rêver.
      Et les Québécois là dedans? la majorité gobe tout ce que leurs artistes leur disent. Ce sont de grands conaisseurs les artistes!

    • @ panabaker

      Il faut poser la question au docteur Mailloux. Franchement je ne le sais pas Panabaker. Tout ce que je sais, un handicapé blanc a probablement plus de chances de se trouver un emploi dans un même domaine que Mike Tyson s’il n’était pas devenu boxeur.

    • Lou Dobbs est tout droit sorti d’un vieux film noir des années 40. Sa propagande haineuse anti-chinoise est odieuse depuis une décennie. Ses “Red Storm” et cie sont du vrai Blake & Mortimer en pastiche. S’il critiquait avec autant de sévérité et de savants sophismes l’occupation de la Palestine, il serait sans boulot depuis longtemps.

      La liberté d’expression est facultative selon le sujet.

    • @papitibi

      Bon, je croyais que c’était clair, certains ici prennent plaisir à écrire NéoCONS avec les majuscules savamment disposées. À première vue, vous ne saisissez pas cette subtile astuce.

      En passant, très bonne blague la déformation de mon pseudo, du jamais vu vraiment.

      Quin toé, v’là quelqu’un de raffiné.

      Que de haine sur ce blogue…

      Mais b

    • Erbium

      29 Juillet 2009
      08h55
      @ panabaker

      Il faut poser la question au docteur Mailloux. Franchement je ne le sais pas Panabaker. Tout ce que je sais, un handicapé blanc a probablement plus de chances de se trouver un emploi dans un même domaine que Mike Tyson s’il n’était pas devenu boxeur
      ————————————————————————-
      Quoi?????????????

    • A “MATTGILLES”
      c’est également le fait que des millions de Québécois avec le droit de vote écoutent Radio-Canada, et sans analyser l’information qu’ils en reçoivent, la prennent pour du “cash”.

    • “Tout ce que je sais, un handicapé blanc a probablement plus de chances de se trouver un emploi dans un même domaine que Mike Tyson s’il n’était pas devenu boxeur.”

      Pas vrai ça. Je connais un ami handicapé qui a été préféré a un noir qui n’était pas quadraplégique pour un poste comme pompier !

      @ panabaker
      Mélange de plein de trucs mais ça peut se résumé à deux trucs (un qui se prouve, l’autre qu’on suspecte): ils sont plus souvent issues d’une classe pauvers que les blanc en proportion (donc moins d’éducation). C’est le gros déterminant.

      L’autre, peut etre la racisme, mais j’ai jamais vu de “preuves” la dessus. Et pourtant, c’est assez simple a trouver… Mais chose certaine, l’éducation est plus un déterminant important de ce taux de chomage que la racsite.

    • Toutes ces accusations sont graves et préoccupantes , nous en sommes rendue a la propagante haineuse , rien de moins , pour un Pays qui se proclame terre de liberté c’ est honteux .

    • @panabaker

      Erbium veut dire qu’un homme blanc handicapé (mental ?) a plus de chance de se trouver du boulot qu’un noir violent avec un passé criminel et des tatouages dans la face. Personnellement, j’engagerais en trisomique 10/10 avant de donner une chance à Mike Tyson…

    • La liberté d’expression, c’est bien joli, mais ces imbéciles ont une tribune à la télévision, sur une chaîne qui prétend faire de l’information. N’allez surtout pas dire que c’est de la propagande, non, non : c’est de la liberté d’expression…

    • @ c.s.halle
      Oauins mais si on parle d’handicapé mental, alors ca revient a dire qu’un handicapé blacn aurait plus de chance qu’un handicapé noir (Mike Tyson) !

    • Article de Talking Points Memo où on analyse justement le «dire n’importe quoi» http://tpmdc.talkingpointsmemo.com/2009/07/obama-haters-becoming-increasingly-racial-in-their-rhetoric.php

    • La liberté de dire n’importe quoi.

      Cette liberté est importante. Elle est la base de toute démocratie. Même able, le sioniste local, peut dire n’importe quoi. Même Harper, Bush, Palin, Cheney et cie peuvent dire n’importe quoi. Car c’est leur droit.

      Je ne suis pas d’accord avec ce que tu dit mais je vais défendre ton droit de le dire.
      Le pensée unique est le concept d’une société totalitaire.

      Vive la diversité.

    • @ Lavallois1

      Dans le mille.

      Cette liberté doit être applicable à TOUS.

    • @ panabaker 08h49

      Pour repondre à cette question, il faurait enveler de l’equation la variable raciste. Est-ce que le taux de chomage est comparable dans un pays ou la population est majoritairement noire (ex. Haiti). Si oui, alors ce n’est pas une question de racisme.

    • La liberté d’expression comporte aussi une part de responsabilité lorsqu’elle est émise dans les médias. Jeff Fillion a été un très bon exemple chez nous qu’il y a des limites à ce qu’on peut dire publiquement sur les gens. Ainsi, on ne peut attaquer l’intégrité d’une personnalité publique sans que cette attaque se fasse de façon raisonnable et appuyée.

      Ceci étant dit, le citoyen moyen a bien le droit de dire n’importe quoi sur des forums, dans le courrier du lecteur, dans la rue ou chez lui. Il n’a pas les mêmes responsabilités qu’un député, qu’un journaliste ou qu’un blogueur.

      Il n’existe heureusement pas de liberté absolue dans nos sociétés. Sinon, nous ne pourrions justement pas parler de société.

    • Si l’education est la raison principale du haut taux de chomage chez les noirs alors ma prochaine question serait, pourquoi ont-ils un niveau d’education moindre que les autres races?
      Les asiatiques ont un niveau d’education tres eleve, meme plus eleve que les blancs. Qu’es-ce qui fait qu’un groupe “s’en sort” et qu’un autre groupe semble ne pas etre capable d’ammeliorer sa situation?
      Probablement que la situation familiale y est pour quelque chose, mais comment changer cette situation qui existe depuis si longtemps et qui se transmet de generation en generation.
      Je ne pense pas que des programmes comme “affirmative action” les aides, c’est comme dire a une partie de la population, vous n’etes pas capable de donner le meme rendement que le reste de la population alors on va exiger moins de vous que des autres…..c’est insultant mais en meme temps cela engendre une culture du laisser aller, pourquoi faire des efforts si je peux atteindre le meme resultat que mon voisin qui lui doit en faire des efforts pour reussir.

    • @panabaker : Le taux de chômage est plus élevé chez les Noirs et ils sont plus pauvres aux USA en raison de leur histoire. Hellloooooo. Ils sont des descendants d’esclaves, ils ont toujours été pauvres. Les études coûtent très cher là-bas, alors de parents en enfants, ils restent dans la pauvreté. C’est un cercle vicieux. Allez à Brooklyn pour comprendre. La mentalité populaire américaine c’est show-off et fast money. C’est quoi la meilleure façon pour un Noir aux USA de faire du cash rapidement afin de nourrir sa famille et d’essayer de show-off un peu ? To hustle qu’ils appellent.

      Sinon, par rapport à l’article, la liberté d’expression ici pourrait certainement constituer de la diffamation. Mais bon, le niveau de l’acceptable pour un politicien est beaucoup plus bas que pour un citoyen ordinaire. En ce sens qu’un politicien est habitué à la critique, même haineuse parfois.

    • “Soyons clairs : la race blanche a eu le haut du pavé en Occident pendant des centaines d’années et elle l’a encore; sa survie n’est aucunement menacée. Prétendre le contraire, c’est de la propagande raciste. Point.” belette.

      D’autant plus qu’on n’a jamais vu encore de manifestations de centaines de milliers de blancs se plaignant d’une quelconque discrimination, ni de jeunes blancs jetés hors de piscines réservées à des noirs ou de plaintes pour discrimination à l’embauche, ou de bus réservés à des noirs, etc….

      Il ne faut quand même pas déconner.
      Mettre sur le même plan le refus de prendre un verre ensemble et le refus de l’accès à des services collectifs à des communautés entières, et les discriminations dont elles font l’objet régulièrement, relève des dernières stupidités inventées par les F*x-n*wsPhiles.

      Mais comme ils ne sont pas à une stupidité prés, il faut croire qu’ils appartiennent, réellement, à une catégorie à part :
      “les individus à cervelle de caïman” autrement dit des “ICC”. Maladie dont l’un des symptômes est la con-suprématie ou suprématie de la connerie.

    • La liberté vient avec une responsabilité, la vérité. Raconter des mensonges est une attaque à la liberté. Les gens ce Fox news et autres de même genre sont dangereux pour la liberté dans le monde.

    • Si les medias peuvent sortir toutes sortes de saletes sur Sarah Palin, si les medias peuvent la critiques, la denigrer, l’abaisser, la ridiculiser continuellement alors ils sont dans une bien mauvaise position pour critiquer Glenn Beck.
      La liberte d’expression n’est pas seulement pour la gauche!

    • Il existerait pourtant des façons relativement simples de déterminer la part du racisme.

      Un universitaire aurait juste à faire une recherche en envoyant des CV identiques avec d’un côté la photo d’un blanc à cravate et de l’autre celle d’un noir aussi cravaté ou au Québec avec le nom de Pierre Tremblay et celui de Mohammed. On verrait qui serait appelé.

      Ça s’est fait de façon anecdotique mais je ne crois pas que ça se soit fait dans une recherche sérieuse.

      Carpediem

    • Un blogueur ne peut pas dire n’ importe quoi car il pourrait être considéré par un tribunal comme un éditeur et faire face a des poursuites pour diffamation et atteinte a la réputation.

    • C’est ça on a le droit de diffamer Bush et Palin à tour de bras, ce n’est sûrement pas Hétu qui va s’en plaindre, mais quand certains émettent leur opinions sur son chouchou Obama alors là c’est vilain, c’est du racisme…

      Pourtant Obama a fréquenté pendant des années une église où on (incluant le pasteur) haït les blancs. Je pense que ça autorise certains commentateurs à émettre un doute. Même si on est pas d’accord.

    • @ Lavallois1

      Je serais d’accord qu’on puisse annoncer n’importe quoi si le peuple est capable de juger de ce qu’il entend. Malheureusement ce n’est pas le cas, car, peut-être que la télévision est trop convaincante pour la majorité des citoyens : il suffit d’une pub ridicule pour faire vendre des millions et des millions d’objets ridicules, Il suffit d’un petit appel à la guerre pour que les citoyens du peuple en majorité soient prêts à devenir des soldats, etc.

      À croire que tous les peuples sont en voie de développement … Pourtant, de plus en plus de décrocheurs dans les écoles.

    • flowstress

      29 Juillet 2009
      09h20
      @panabaker : Le taux de chômage est plus élevé chez les Noirs et ils sont plus pauvres aux USA en raison de leur histoire. Hellloooooo. Ils sont des descendants d’esclaves, ils ont toujours été pauvres. Les études coûtent très cher là-bas, alors de parents en enfants, ils restent dans la pauvreté. C’est un cercle vicieux. Allez à Brooklyn pour comprendre. La mentalité populaire américaine c’est show-off et fast money. C’est quoi la meilleure façon pour un Noir aux USA de faire du cash rapidement afin de nourrir sa famille et d’essayer de show-off un peu ? To hustle qu’ils appellent
      ——————————————————————————–
      Alors comment expliquer le pauvres Irlandais, Ecossais, Juifs, Asiatiques…etc qui sont arrive aux US avec rien et qui ont reussi…..
      Je pense que si on regarde la situation honnetement il y a faute des deux cotes de la question.

    • Pourquoi le taux de diplomation de l’école secondaire est de seulement 40% chez les Premières Nations? (ceci est une statistique).

      Il y a en gros, deux grands types d’explication possibles.

    • panabaker
      Votre commentaire de 9h27 est antiaméricain (du moins selon certains) et ça me fait plaisir de vous le dire.

    • La personne qu’il respecte le plus au monde, feue sa mère, est blanche. La seconde personne qu’il respecte le plus au monde, feue sa grand-mère, est blanche. Disons, Brasseur, que “vos doutes” ne passent tout simplement pas le test des fait.
      Paul Laurendeau

    • @panabaker : ben peut-être parce que ces gens-là ne sont pas arrivés ici en tant qu’esclaves, qu’est-ce t’en penses ?

    • En passant c’est intéressant de voir la gauche chercher des poux à Lou Dobbs, ils ne s’en plaignaient pas trop quand il fessait sur Bush. Mais maintenant comme par hasard il est très critique vis à vis le fiasco fiscal démocrate…

    • carpediem99 9:24

      cela s’est fait en France de manière très officielle et sérieuse et le résultat est celui que vous devinez.
      Sinon, pourquoi avoir crée la HALDE : haute autorité de lutte contre les discriminations, dont l’efficacité est d’ailleurs quasi-nulle.
      Cette institution a seulement le mérite de souligner le problème grâce aux études et expériences menées.
      Le phénomène de la discrimination à l’embauche est aussi évident que de dire que le soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest.

    • @davidsonstreet

      La rigueur professionnelle et journalistique devrait passer à des millions de kilomètres avant la liberté d’expression, surtout quand t’es une chaîne diffusée au plan NATIONAL, non?

    • pbrasseur
      Jolie boule de cristal. Vous êtes déjà en 2013?

      À propos on dit «fiasco budgétaire» parce que c’est du déficit budgétaire que vous parlez. Fiscal se rapporte en français aux taxes et aux impôts. Fiscal policy se traduit en français par politique budgétaire.

    • @laotseujr

      Je vais chercher de mon côté mais si jamais vous avez des références à ce sujet, ça m’intéresserait.

      Merci

      Carpediem

    • @ flowstress
      D’accord qu’ils sont arrive ici comme esclaves mais en meme temps ils ne sont pas tous arrive ici comme esclaves. Es-ce qu’il y a une etude sur le taux de succes des noirs qui sont descendants d’esclaves et de ceux qui ne le sont pas?

    • @ belette-lachinoise

      Les profs au Québec ne sont pas des spécialistes de la matière enseignée comme en Finlande et certains autres pays. Cela dépend de quelles premières Nations vous parlez ensuite, la réforme scolaire n’a pas encore commencé chez-elles. Une autre raison pour être méchant et atteindre le 0 %, il faudra que tous les enseignants soient formés au Québec. Aujourd’hui tous les bons profs noirs africains et des autres races qui ne se trouvent pas d’emploi dans les grandes villes à cause de la discrimination sont recrutés dans les réserves. Tandis que les Profs formés au Québec qui vont dans les réserves n’y vont pas là par choix.

      J’en connais les premières nations dont le taux de diplomation est de 70 % et plus.

      Une autre raison, écoutez cette chanson :

      http://www.dailymotion.com/relevance/search/brick+the+wall/video/x5psx_pink-floyd-another-brick-in-the-wal_music

    • Wow, il a une différence entre le droit de dire n’importe quoi et de le diffuser sur réseau national de télévision et de pensé que beaucoup d’abrutis vont adopter cette même opinion. Quand le réseau Fox donne cette force d’antenne à se genre d’opinion c’est parce qu’ils ont quelque chose à gagner en diffusant se genre de propagande. Si vous laisser la force diffusion à n’importe quel illuminé il en résulte de dangeureuse conséquence. On n’a qu’a penser à Hitler, Bush, les radicaliste religieux et autres se sont servient de cette force pour se rallier une population plus ou moin allumée…

    • Brasseur,
      Monsieur Dobbs est jugé à son contenu, comme l’arbre à ses fruits. Quand il produit des analyses économiques qui tiennent, il tient. Quand il fait du martelage de journalisme jaune, il ne tient plus. Ce n’est pas Dobbs qui est en cause comme le Birtherisme qu’il endosse à ses risques en persistant et en signant…
      P.L.

    • Tiens, ils ont la même vision de la liberté d’expression que Jeff Fillion.

      Moi je veux bien qu’ils aient le droit de dire des niaiseries, mais y aura-t-il toujours quelqu’un pour faire contrepoids et amener la voix de la raison ?

      Le publique est si manupulable.

    • @panabaker

      Vous vous engagez sur une pente glissante. Si vous avez lu The Bell Curve, dites-le, sinon lisez-le et faites-vous une idée par vous-même.

    • @panabaker:”Peut etre y a-t-il du vrai dans ses propos, n’oubliez pas qu’Obama etait assis a tous les dimanche dans une eglise reconnue pour sa haine des blancs.”

      Heille, le cave, as-tu oublié que la mère de BO était BLANCHE et qu’il a été élevé par ses deux grands-parents BLANCS? J’te dis que toi, quand le discernement pis le bon jugement ont passé, t’as pas pigé dans le plat pis t’as répondu “non merci”…

    • 2012 approche…

      Il ne faut pas qu’Obama soit réélu.

      Par conséquent, la « job de bras » (peur et intoxication) pro-GOP des neuf dernières années se maintient au programme.

      Comment Obama réussira-t-il à contrer cela ? Difficile à dire, mais il devra jouer de finesse, quitte à éventuellement montrer que l’abus véreux de la liberté d’intoxication pourra se retourner contre ceux qui le commettent.

    • @c.s.halle-Vous êtes sérieux ou vous tenez à être un troll? Quelqu’un qui méprise un groupe à ce point-là doit bien les détester. Et détester un groupe ethnique, c’est être raciste (et vice versa). CQFD, Beck s’est contradit en une phrase. Et selon vous, sur une réplique d’Obama, dont il s’est excusé d’ailleurs (à tort selon moi), on devrait lui bâtir toute une attitude à propos des Blancs? Vous dites n’importe quoi! Il a été élu par des Blancs, si je ne m’abuse, il a été élevé par des Blancs aussi. Son équipe est majoritairement blanche. Faudrait pas charrier non plus. Il est vrai qu’il a été élevé par des Blancs éduqués, ou du moins qui valorisaient l’éducation, pas par des rednecks de la Bible Belt, ces mêmes rednecks qui maintenant doutent qu’il est un Américain et dont vous semblez vous réclamer. To each his own.

    • Erbium
      Le chiffre que j’ai donné est une moyenne (je suppose, c’est cité dans un article que j’ai lu cette semaine et ils ne donnaient pas la source). C’est un chiffre pour l’ensemble du Canada et non pour le Québec seulement.

      Ce n’est pas du tout à ça que je pensais, mais j’imagine que ça peut avoir un certain effet.

      Je suis bien au courant des lacunes de la formation des maîtres au Québec.

      Quand une minorité a des problèmes d’accès à l’emploi, de criminalité, etc., il y a toujours une petite gang qui se dépêche de les traiter de paresseux, etc. La réalité est pas mal plus complexe que ça. Ce n’est pas seulement une question de motivation individuelle.

      Attention de ne pas me prêter des intentions que je n’ai pas.

    • Dans le camp républicain, les adversaires du président se sont dressés comme un seul homme pour dénoncer son parti pris supposément anti-Blancs et anti- forces de l’ordre.
      http://www.lefigaro.fr/debats/2009/07/29/01005-20090729ARTFIG00317-barack-obama-et-le-piege-racial-.php

    • “Il en va de même pour l’animateur de CNN Lou Dobbs qui est revenu hier soir sur le certificat de naissance d’Obama, même si son patron, Jon Klein, a déclaré il y a cinq jours que cette histoire était «morte»”

      Mais c’est cela la VRAIE liberté d’expression … à Montréal, si son patron dit “on en parle pu”, alors les ti journalistes n’en parleront plus … mais Lou Dobbs jouit d’une indépendance journalistique, décide du contenu de son émission et a un avis plein de bon sens en déclarant:

      “Je suis convaincu qu’Obama est un citoyen américain, cependant cela règlerait les questionnements partout s’ils se donnaient la peine de sortir la version non abrégée de son certificat de naissance”.

    • La liberté de dire n’importe quoi se heurte toujours à la liberté de dire balisée par la Loi (haine, réputation etc.). Quoique tous n’ont pas les sous nécessaires pour faire valoir leurs droits tant chéris.
      En pratique, sauf de rares exceptions, les gens disent souvent n’importe quoi. La connaissance objective d’une situation et la maîtrise de soi sont plutôt des idéaux que des faits réellement observés.
      Alors, le bons sens devient le meilleur rempart contre la sottise, et la plupart des gens en sont dotés dit-on.
      Quand ça dépasse les bornes, plus personne n’y croit : sauf en politique, en économie, en médecine, en pharmacologie, en pédagogie, en théologie, en psychologie, en criminologie, en physique, en astronomie, en climatologie, en paléontologie, j’en passe et des meilleurs.
      La parole est d’argent, mais le silence est d’or.

    • Quelqu’un pourrait m’expliquer comment une personne mulâtre pourrait être raciste ? Il haïrait dont les représentant de la race de son père ou de sa mère ?
      (Bien sur je ne dis pas que tous les personnes mulâtres ne sont pas racistes … mais je croirais que c’est plutôt rare).

    • ysengrimus
      “La personne qu’il respecte le plus au monde, feue sa mère, est blanche. La seconde personne qu’il respecte le plus au monde, feue sa grand-mère, est blanche. Disons, Brasseur, que “vos doutes” ne passent tout simplement pas le test des fait.”

      Mais dis donc vous devez être dans les petits papiers de Obama pour connaitre tout ça !

    • Ça me fait rire qu’on dise que l’église de Wright «était réputée pour sa haine des Blancs». Je n’élaborerai pas là-dessus mais cet argument est très facile à démonter.

    • @panabaker : Et est-ce qu’il y a une étude qui exprime le pourcentage de Noirs descendants d’esclaves par rapport aux non-descendants d’esclaves?

    • @ludovico

      Si pour vous mépriser est synonyme de détester, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Vous me faites penser aux antisémites qui s’excusent en disant : “Mais j’ai des amis juifs !”

      @cameleon

      Et quand des arabes disent qu’ils ne peuvent pas être antisémites parce qu’ils sont eux-mêmes sémites, vous les croyez ?

    • lumumba
      M. Obama l’a dit dans ses discours! Dans ses livres! Dont plusieurs sont traduits!

      Pas votre meilleur commentaire.

    • @lumumba

      Non, c’est Obama lui-même qui l’a dit.

      De toute façon, comment pourrait-il être raciste? Il serait alors raciste contre la moitié de lui-même! Il est tout autant blanc que noir.

    • @c.s.halle Aucun rapport !

    • @ belette-lachinoise

      Non tout est correct! :) Quelles sont les deux grands types d’explication possibles?

      Écoutez ce petit reportage pour changer de sujet (une petite pub avant) :

      http://www.radio-canada.ca/emissions/telejournal_montreal/2008-2009/Reportage.asp?idDoc=74916

    • @bidulen:”Parlez-en à Jeff Filion et sa radio poubelle.”

      C’est Fillion qui faisait de Radio X une poubelle. Et je vais vous dire très sincèrement que les autres animateurs des quelques pauvres postes de radio qu’il nous reste ici à Québec ne valent pas mieux que “Jeff”. Ça fait dur en &%*#$%&@ la radio à Québec.

    • S’il y a des gens racistes ici, ce sont bien Lou Dobbs, Beck et Limbaugh qui s’évertuent par tous les moyens possibles d’éliminer Obama : ils ne veulent pas qu’il soit là en 2012.

    • @mielou
      Il reste la première Chaîne.

    • C’est simple, actuellement un mouvement a pris racine en Europe, sa mission lutter contre l’anti-racisme , qu’il nomme communisme du 21eme siècle.
      Devinez les maitres a penser de ce mouvement???
      Finkelkraut, BHL et autres ….
      Pour eux, pas question de justifier quoi que ce soit par le racisme qui serait une mystification inventée par certains (les arabes et les noirs dans ce cas de figure) pour chatouiller le fonds de culpabilisation chrétien…
      En bref on doit garder le monopole de la culpabilisation pour l’usage d’une certaine partie.

      Ici au Québec vous pouvez lire a souhait quelqu’un qui vit au dessus de ses moyens intellectuels:

      http://www.canoe.com/infos/chroniques/richardmartineau/archives/2009/07/20090729-055000.html

      Et après on ose chialer contre Bouchard qui a vilipendé la manière dont ce genre de médias présentent l’information.

    • @Lavallois1 et nojobber:”Cette liberté est importante. Elle est la base de toute démocratie.”

      Je ne réfute pas à l’INDIVIDU son droit de penser et de dire ce qu’il veut. MAIS: il est un journaliste et à ce titre, il se doit de tendre le plus possible vers l’objectivité, donc faire abstraction de son opinion personnelle dans ses propos télédiffusés, à moins de mettre l’accent sur le fait que c’est là son opinion personnelle. Les journalistes ont eux aussi leur code de déontologie, mais malheureusement, ce que je constate depuis quelques années, c’est que ce code fait bien leur affaire quand il est question de “protéger” des sources, mais quand il s’agit de respecter les règles q

    • Ouf… je crois qu’on l’a échappé belle. Imaginez un instant ce qu’on entendrait sur les ondes si le médecin de Michael Jackson était…blanc !!!! Je disais çà de mème….

    • @Lavallois1 et nojobber:”Cette liberté est importante. Elle est la base de toute démocratie.”

      Je ne réfute pas à l’INDIVIDU son droit de penser et de dire ce qu’il veut. MAIS: il est un journaliste et à ce titre, il se doit de tendre le plus possible vers l’objectivité, donc faire abstraction de son opinion personnelle dans ses propos télédiffusés, à moins de mettre l’accent sur le fait que c’est là son opinion personnelle. Les journalistes ont eux aussi leur code de déontologie, mais malheureusement, ce que je constate depuis quelques années, c’est que ce code fait bien leur affaire quand il est question de “protéger” des sources, mais quand il s’agit de respecter les règles q

    • @guylaine101

      C’ est la rancoeur du Cave.

    • @mozart

      BHL n’est pas du tout dans le camp de Finkielkraut (vous pensiez à Zemmour ?).

    • Erbium
      Les deux explications sont en gros (en très gros, je ne veux pas écrire des pages) ceci
      1. Ce sont des inférieurs, des paresseux, moins intelligents, naturellement criminels, des parasites…. vous voyez le genre. «S’ils voulaient ils s’en sortiraient et arrêtez de culpabiliser les Blancs» (discours typique de la droite populiste et de la radio poubelle)
      2. Explication qui tient compte notamment des facteurs sociaux et historiques et collectifs et reconnaît que le succès ou l’échec dans la vie est influencé par des facteurs sur lesquels la personen n’a pas de contrôle

    • @pbrasseur

      Croyez vous que M. Obama est raciste ?

    • @mielou

      Oui, vous avez bien raison, les journalistes doivent se placer un cran au-dessus de tout ça, juste du fait que le monde les écoute et que certains n’ont pas le discernement nécessaire pour faire la distinction entre une opinion et un fait.

    • @mielou

      “La rigueur professionnelle et journalistique devrait passer à des millions de kilomètres avant la liberté d’expression”

      C’est un peu ce que je voulais dire en disant que paradoxalement, la démocratie se doit de restreindre la liberté d’expression. Ces règles d’éthiques existent dans le but de protéger l’objectivité de l’information et d’éviter qu’elle soit manipulée à des fins partisanes, même si en réalité, il me semble que les journaux accordent de plus en plus de place à l’opinion et de moins en moins à l’information; on a qu’à songer à Pierre Foglia, André Pratte et Patrick Lagacé (pour Lapresse), Richard Martineau, Franco Nuovo (dans le temps), etc.

      Ça ne concerne pas seulement les journalistes, mais aussi les juges, les fonctionnaires importants, etc. Encore là, pour l’objectivité de certains, on repassera!

    • OUACHE!
      Désolée pour le quartet les amis, je n’ai aucune idée de ce qui s’est produit! It was like that when I got here!

    • @pbrasseur

      Allez pleurer avec votre sosie, Martin, sur le site d’enfouissement de l’éboueur intellectuel, en antagonistan.

      On se demande lequel a fait un copier-coller de l’autre ce matin…

    • @flybean

      Bof… ouin, c’est sûr, mais disons que je m’ennuie en cr!sse de CHOM FM… ;)

    • @davidsonstreet

      L’objectivité est une utopie qui n’est pas de ce monde, mais vers laquelle certains corps de métiers (journalistes, historiens, sociologues, etc.) sont TENUS de tendre…

    • @mielou

      Écoutez la radio sur Internet. C’est ce que je fais au travail. Radio Énergie est pas mal bon…

    • mielou
      Branchez votre poste de radio sur le câble je crois qu’on peut y capter CHOM…

    • @misspiggy Pourriez vous s.v.p. nous foutre la paix avec vos élucubration à l’odeur louche ? Allez vous répéter cette conner!e encore longtemps ?

    • @cameleon

      “Quelqu’un pourrait m’expliquer comment une personne mulâtre pourrait être raciste ?”

      Facile! Un mulâtre peut être raciste envers les asiatiques, les Juifs, les Roms, les amérindiens, les Mexicains… En fait, envers n’importe qu’elle ethnie qu’il juge comme étant inférieure à la sienne et qui selon lui représente une menace pour une raison quelconque.

      Tutsis vs Hutus, ça vous dit quelque chose? Sinon, Serbes vs Croates peut-être?

      Alors, je passe le test?

    • @mielou

      “L’objectivité est une utopie qui n’est pas de ce monde, mais vers laquelle certains corps de métiers (journalistes, historiens, sociologues, etc.) sont TENUS de tendre…”

      100 % d’accord! “Roger”

    • @davidsonstreet Je parlais, bien, sur du racisme d’un mulâtre envers les blancs ou les noirs. Il détesterait donc la moitié de lui même ?

    • @davidsonstreet

      Bien sûr, mais on peut penser qu’une personne dont le père et la mère ne sont pas de la même “race” et qui a été élevé à cheval sur deux cultures serait plus ouvert au fait que tout le monde est pareil dans le fond.

    • «Je disais çà de mème….» >>misspiggy

      Vous avez la liberté d’expression, mais le contenu est mince.

    • HS
      _cameleon_

      Vous êtes l’un des blogueurs que j’apprécie le plus ici et ce n’est sûrement pour traiter qui que ce soit de raciste encore moins vous mais dire d’une personne qu’elle descend d’un âne est non seulement faux mais aussi et surtout insultant.

    • @pbrasseur

      29 Juillet 2009
      09h33

      “En passant c’est intéressant de voir la gauche chercher des poux à Lou Dobbs, ils ne s’en plaignaient pas trop quand il fessait sur Bush. Mais maintenant comme par hasard il est très critique vis à vis le fiasco fiscal démocrate…”

      On ne tolère pas (avec raison) la discrimination envers la race, le sexe, l’âge, l’orientation sexuelle, etc … mais on se lâche lousse sur la discrimination envers les opinions personnelles.

    • Nous sommes chanceux de vivre dans un pays où on a la liberté d’expression. Mais il ne faut pas en abuser. Quand je pense à ces Jeff Fillion et André Arthur qui crachaient leur venin en ondes, on ne parle plus de liberté d’expression. Si on utilise des mots vulgaires et si on attaque la réputation de quelqu’un et aussi quand on joue au sensationnalisme, alors on a abusé de cette si chère liberté d’expression.

      Il devrait exister une censure quand à la façon dont on utilise ce droit inaliénable. Un organisme comme le CRTC au Québec ne devrait pas attendre les plaintes ou le moment de renouveler une licence de radiodiffuser pour intervenir. Ainsi, le contenu verbal de certaines émissions d’intérêts publics, ou même de certains annonceurs suspects serait vérifié régulièrement et des recommandations seraient faites envers la station fautive.

      S’il y aurait un nombre trop élevé de ces “recommandations”, alors la station ou même l’annonceur fautif recevraient un premier avertissement. Après cela, s’il y a récidive, le CRTC se réserverait le droit d’interdire l’annonceur fautif de continuer à cracher son venin.

      La liberté d’expression doit être conservée à tout prix, mais elle a un prix. Dans la plupart des cas il n’y a pas de problèmes, mais dans d’autres cas, là où il y a de l’exagération, des mécanismes devraient être mis en place pour protéger la population de ces “prédateurs” radio à qui on laisse le droit de dire n’importe quoi sous le couvert de la liberté d’expression.

    • @cameleon

      Bien sûr… La haine de soi, ça existe. Otto Weininger a écrit un livre où il “démontrait” que les juifs et les homosexuels sont des sous-hommes, or étant lui-même juif et homosexuel, il s’est suicidé pour débarrasser le monde de sa présence…

    • @lumumba Je suis plus ou moins à l’aise avec le terme mulâtre, moi aussi, qui est perçu comme péjoratif par plusieurs. Je tente d’éviter le terme mais ce mot est plus précis que métissé ou mixte ou quoi que ce soit puisqu’il fait référence a un enfant né d’un couple blanc / noir.

    • c.s.halle Je n’ai pas nié que cela devait exister … mais je dit que cela doit être plutôt rare …

    • Je faisais des blagues hier sur D’Reilly mais en réalité, ça m’inquiète énormément des organisations comme FOX, je crois que nous avons tort de prendre ça à la légère.

      J’estime que lentement mais sûrement, à petites doses, ces gens-là manipulent la réalité et distillent le mensonge, perfidement.

      Quelle irresponsabilité journalistique professionnelle quand même ! Sapristi, on parle d’un réseau télévisé ! N’ont-ils pas de compte à rendre, à un organisme règlementaire, genre CRTC au Canada !?

      C’est à ni rien comprendre cette tolérance. Et très épeurant.

    • @cameleon

      “Il détesterait donc la moitié de lui même ”

      Je pense qu’on pourrait dire ça comme ça… S’il y a des Haïtiens dans la “salle”, ils pourraient nous parler de la situation dans leur mère patrie. Si j’ai bien compris, les “foncés” sont les “pauvres” et les “pâles”, les “riches”.

      Dans le fond, le racisme c’est de la haine mêlée de mépris et de peur. Il n’y a rien de rationnel là-dedans.

    • “En passant c’est intéressant de voir la gauche chercher des poux à Lou Dobbs, ils ne s’en plaignaient pas trop quand il fessait sur Bush. Mais maintenant comme par hasard il est très critique vis à vis le fiasco fiscal démocrate…”
      -pbrasseur

      Tout d’abord “la gauche”, ça ratisse large, ne croyez-vous pas ? Je ne vous ai pas vu pourfendre O’Reilly hier. Croyez-vous que ça démontre que “la droite” ne sait pas compter ?

      Sérieusement, entre nous, vous vous étonnez vraiment du fait que vous n’êtes pas le seul avec un agenda politique ?

    • @davidsonstreet Plutôt d’accord.
      > Dans le fond, le racisme c’est de la haine mêlée de mépris et de peur.

      Ajoutons une bonne dose d’ignorance …

    • davidsonstreet
      Je ne sais pas pour les serbes et les croates mais les Hutus et les Tutsis ne sont pas de “race” différente. Ils parlent d’ailleurs la même langue le Kirwandais. Et la haine entre Hutus et Tutsis est très récente.
      Il n’y a pas vraiment besoin d’être de couleur différente pour détester quelqu’un. On peut même détester son frère jumeau. Par exemple des intérêts ou opinions antagonistes suffisent largement. L’amour universelle c’est pas pour demain !

    • @cameleon

      “Je suis plus ou moins à l’aise avec le terme mulâtre”

      Moi, je suis de moins en l’aise avec les catégories “Blanc” et “Noir”.

      Qu’est-ce qu’un Noir, qu’est-ce qu’un Blanc?

    • @c.s.halle-J’ai peine à voir ce que l’antisémitisme vient faire dans le débat. Puis-je évoquer la loi de Godwin? Mépriser et détester ne sont pas synonymes, mais de dire de quelqu’un qu’il est raciste, cela présuppose qu’il déteste un certain groupe, à tout le moins cela le sous-entend. Dans tous les cas, Beck fait une accusation très sérieuse et sans aucun fondement.

    • @lumumba

      “Il n’y a pas vraiment besoin d’être de couleur différente pour détester quelqu’un.”

      Effectivement. C’est ce que je voulais montrer en opposant Hutus et Tutsis et Serbes et Croates.

    • elorio
      C’est très facile à comprendre au contraire.
      http://www.law.cornell.edu/constitution/constitution.billofrights.html#amendmentii Premier amendement interprété littéralement!

    • Pourquoi Michael Jackson a-t-il refusé les traits physiques de sa négritude pour se «réincarner» en Blanc ?

      Racisme ?

    • D’accord … il n’y a d’ailleurs, comme vous le savez sans doute pas de ‘race’ distinctes chez l’espèce sapiens … mais le fait est que le racisme existe et il faut bien nommer les choses. Quand le racisme aura disparu (i.e. probablement jamais) ou se sera fortement atténué les distinctions de ‘couleurs’ / races ne seront pas aussi omniprésente.

    • davidsonstreet
      Si on veut en parler (ne serait-ce que pour analyser le phénomène ou condamner le racisme), ça nous prend des mots pour le faire.

    • @mozart999

      Merci de nous rensiegner sur ce mouvement des anti anti-racistes…

      Je vois que la philosophie prend forme et commence à s’incarner dans ne pensée politique articulée.

      J,ai toujours su que Richard Martineau me tombait sur les nerfs sans savoir réellement pourquoi au juste.

      Et moi qui pensait que Martineau n’était qu’un gros con innofensif, je vais maintemnant tenir compte qu’il est un gros con avec une philosophie politique qui prend racine en Europe. Ca le rend donc GROS CON et DANGEUREUX.

    • “N`ont-ils pas de compte à rendre,à un organisme règlementaire,genre CRTC au Canada !?

      C`est à ni rien comprendre cette tolérance. Et très épeurant.”

      Oooh,j`ai tellement peur,j`m`en vais cacher en dessous du lit.

      On a dit 100 fois pire à propos de Bush,Palin et compagnie.Obama va ignorer ou répliquer et continué ses politiques,c`est pas un enfant d`école.S`il n`est pas capable,y mérite pas d`être Président.

    • La liberté d’expression s’arrête-t-elle aux porte du paradis de la diffamation?

    • @candela Ou un effet pervers du racisme ? Et ces crèmes blanchissante très populaires dans certaines région d’Afrique ? Autre effet du racisme ?

    • Partie 1

      La liberté de dire n’importe quoi? Aux États-Unis, cela peut paraître ainsi, mais ce n’est pas le cas du Canada. En ce qui a trait au principe de la liberté d’expression et à la manière dont il est interprété par les tribunaux, il existe des différences notables entre nos deux pays. Si ces différences sont d’abord et avant tout de nature constitutionnelle, il n’en reste pas moins qu’elles trouvent leur explication dans l’histoire distincte du Canada et des États-Unis.

      Parlons donc de constitution avant que de parler d’histoire. Les deux pays possèdent chacun une constitution qui énonce et garantit les droits et libertés, et ils valorisent tous deux les principes de l’indépendance et de l’impartialité des juges. Cependant, l’article premier de la Charte canadienne des droits et libertés s’énonce comme suit : « La Charte canadienne des droits et libertés garantit les droits et libertés qui y sont énoncés. Ils ne peuvent être restreints que par une règle de droit, dans des limites qui soient raisonnables et dont la justification puisse se démontrer dans le cadre d’une société libre et démocratique ». Au Canada, on privilégie donc une approche qui vise à faire équilibre entre les intérêts de l’État et les intérêts des personnes.

      En revanche, le premier amendement du Bill of Rights de la constitution américaine est beaucoup plus restrictif. De fait, il revêt même un caractère absolu qui n’a rien à voir avec les nuances sociétales apportées dans la Charte des droits canadienne : « Le Congrès n’adoptera aucune loi [. . .] limitant la liberté d’expression ou la liberté de la presse ». En somme, le libellé de la Charte canadienne reconnaît à l’État le droit de limiter la liberté d’expression, alors que le premier amendement de la constitution américaine le lui interdit.

    • La liberté de diffamer, d’écraser voire de tuer si l’on est un policier muni d’un Taser, par exemple.
      Or, l’amendement à la loi sur les crimes haineux visant à y ajouter les termes “orientation sexuelle” a finalement été adopté par le Congrès même s’il a été farouchement combattu par les tenants de la liberté de mentir et de faire le mal.

    • candela
      Certains disent qu’il avait le vitiligo.

      Je vais vous répondre par une question : pourquoi les Noirs (pas seulement aux USA) dépensent-ils tous les ans des millions en produits pour se défriser les cheveux et se pâlir la peau? (Ceertains produits pour pâlir la peau sont cancérigènes.)

      Autre question : pourquoi les/des femmes dépensent-elles tous les ans des millions en produits de régime qui ne marchent pas?

    • Ensuite les Américains vont se demander pourquoi il y a tant de crimes haineux commis sur leur territoire et pourquoi beaucoup parmi eux ne sont pas punis ou punis plus sévèrement pour endiguer le fléau.
      Sont-ils à ce point bornés ou méchants qu’ils ne constatent pas qu’ils découlent de cette fausse notion de liberté à tous crins qui mène tout droit à leur perte?

    • @belette

      À cause des hommes blancs ! (Qu’est-ce que je gagne ?)

    • Pas de commentaire depuis une semaine et déjà WP fait des siennes!

    • @cameleon

      “mais le fait est que le racisme existe et il faut bien nommer les choses”

      Oui, peut-être. N’empêche que ça demeure ma tactique préférée pour confronter certaines personnes (je ne vous visais pas).

      Ça fait toujours une forte impression quand on force quelqu’un à expliquer la différence entre un noir et un blanc très bronzé…

    • @cameleon

      Et dire que le rêve des visages pâles québécois , c’est de se faire bronzer pour avoir la peau la plus foncée possible. Par tous les moyens : salons de bronzage, crèmes, exposition prolongée, etc.

      Maudite peau !

    • Colin Powell a souvent été racialement “profilé” et personne à l’aéroport ne voulait ou pouvait croire qu’il était le conseiller du président Reagan en matière de sécurité nationale:

      http://rawstory.com/08/news/2009/07/29/colin-powell-i-was-racially-profiled-many-times/

    • @candela Eh … les humains sont gagas ;-)
      Je suis un peu immunisé contre la chose étant pas tout à fait blanc de peau du a l’héritage lointains de mon arrière-arrière-arrière grand mère, une Innu du Lac St-Jean.

      @ankh (HS) Hello ankh ! Bonne pêche ?
      Il me semble que WP bloque beaucoup plus de messages qu’avant …

    • @belette

      Les mots ne sont pas que des mots, ils sont aussi des concepts et des idées qui véhiculent leur lot de préjugés. Pour évoluer il faut parfois s’en débarasser et en trouver des nouveaux.

      Pensez aux mots utilisés auparavant pour désigner ce qu’on appelle aujourd’hui “la population”…

    • La liberté d’expression est une chose mais l’obligation d’expression en est une autre qui parfois peut nuire à la première. Je m’explique, moi je suis libre de m’exprimer en commentant ce blog, ( il est possible que Cyberpresse refuse d’afficher mon texte.)

      Or Tous les blogueurs, chroniqueurs editorialistes et autres écriveux qui gagnent leur pain et leur beurre par leur textes eux sont obligés de s’exprimer. Cette obligation d’expression viens en quelque sorte tuer dans l’oeuf leur spontanéité, obligés qu’ils sont à avoir toujours quelque chose à écrire sur tout et sur n’importe quoi, ils finissent tous nécessairement un jour ou l’autre par écrire n’importe quoi. Aussi, c’est intéressant de les voirs pointer du doight avec ou sans raison le travail des autres…

    • La liberté de tuer trois juges qui appuient l’interdiction du port d’armes à feu pour un informateur du FBI, un suprématiste blanc, animateur de télévision!

      http://rawstory.com/blog/2009/07/revealed-racist-talk-show-host-turner-was-an-fbi-informant/

    • @cameleon. Mon message est en trois parties de trois paragraphes chacune. La prochaine fois, je veillerai à ce que chacune des parties ne comporte qu’un seul paragraphe! Excellente pêche par ailleurs.

    • Je veux juste écrire ceci; on ne peut être victime de discrimination que si on est dans une position de faiblesse.

    • belette
      Je gagne ma vie avec les mots depuis 1989. Je sais très bien ce qu’est une connotation.

      Je suis aussi férue de psychologie.

      On ne peut pas simplement supprimer des mots du disctionnaire parce que nous ne les aimons pas. C’est inbon de faire ça, comme on dit en novlangue. http://fr.wikipedia.org/wiki/Novlangue

    • Je réaffirme ce que j’ai dit plus tôt.

      Néanmoins il est évident que certains animateurs ou journalistes vont émettre des propos diffamatoires. Lorsque cela se produit, c’est a la justice d’y voir comme dans les cas récents d’une mairesse dans les Laurentides et de Jeff Filion. Ca c’est réglé en cour et c’est bien comme ca.

      Nos lois fonctionnent bien.

      En résumé, la liberté d’expression doit être défendu a tout prix. Ceux qui en profitent de facon maligne se retrouvent en cour.

      Ceci dit, je vois depuis plusieurs années une tendance a taire certaines opinions et c’est déplorable. L’on a qu’a penser a la Commission des Droits de la personne et de la fameuse section 13.

      En Europe c’est encore pire alors que l’on emprisonne des gens qui ne croient pas en l’holocauste. Ca c’est assez extrème merci et c’est la que ca devient dangeureux.

      Même au Canada on assiste a des gestes déplorables pour censurer les opinions. Le meilleur exemple est George Galloqway, un député britannique a qui l’on a refusé un passeport pcq Harper n’était pas d’accord avec ses opinions politiques.

      La liberté d’expression n’est pas négociable.

      Des hommes se sont battus et sont morts pour la préserver. On a qu’a voir le nombre de journalistes qui sont assasinés chaque année.

    • @belette-lachinoise
      “Pourquoi le taux de diplomation de l’école secondaire est de seulement 40% chez les Premières Nations? (ceci est une statistique).”

      Je me souviens les lettres que mon père, enseignant au secondaire à La Romaine m’écrivait à ce sujet alors que moi même j’étudiais en Italie:
      - Les jeunes Amérindiens n’apportaient même pas leurs livres, et pas même un crayon!! Le professeur devait leur fournir
      - Les jeunes Amérindiens n’ont aucun intérêt pour l’étude tout simplement parce qu’ils ont tout cru dans le bec(maison sur la réserve, 4 roues, skidoo…) et un beau chèque de B.S. garanti à vie.

      Essayez pas de cherchez du racisme là dedans: LES AMÉRIDIENS SONT LES PROTAGONISTES DE LEUR PROPRE ÉCHEC SCOLAIRE. Tha’s it that’s all. On essaie de les aider, mais tant que ces gens ne voudront pas s’aider eux mêmes, il n’y aura rien à faire.

      On peut amener un cheval à la rivière, mais on ne peut pas le forcer à boire.

    • Gné!!
      Je voulais répondre à davidsonstreet.

      Trouver de nouveaux mots peut être du respect ou une façon d’occulter et d’aseptiser la réalité. Parfois les deux! C’est tout le phénomène du langage politiquement correct.

    • Partie 2

      Petite parenthèse : Glenn Beck et le réseau Fox ou les Limbaugh et compagnie sont donc bien protégés et, oui, ils peuvent dire n’importe quoi ou à peu près dans la mesure où leurs propos ne constituent pas une incitation à la violence. En tel cas, les tribunaux américains pourraient débouter les Glenn Beck et tutti quanti non pas en vertu d’une règle ou d’une disposition constitutionnelle spécifique, mais plutôt sur la base d’une limite à la liberté d’expression qui serait dictée par des considérations pratiques.

      Sur la liberté de presse, qui est prévue au premier amendement, elle revêt un caractère absolu qui a été confirmé par les tribunaux. Ainsi, dans la décision New York Times Co. c. Sullivan, rendue en 1964, les journaux américains ont le droit de publier des fausses rumeurs et même de faire paraître de fausses informations sur des tiers en toute liberté. Une seule restriction : ces propos ne doivent pas être commis de manière intentionnelle ou insouciante. Les tribunaux donnent donc aux journalistes et aux médias qui les emploient le bénéfice du doute et, comme vous le savez, l’intention en droit est quelque chose de très difficile à démontrer. Au Canada, les jugements rendus sur la liberté de presse rejettent la publication de faits non vérifiés et pareille publication peut même entraîner des poursuites en diffamation.

      Passons maintenant à l’histoire qui a profondément influencé les traditions constitutionnelles dans les deux pays. Les USA sont nés d’une Révolution, alors que le Canada a évolué lentement vers ce qu’il est aujourd’hui. Aux USA, le pouvoir colonial anglais a été combattu puis vaincu, alors qu’au Canada, il a évolué pour embrasser aussi tôt qu’en 1774 (avec l’Acte de Québec) deux traditions juridiques (common law et code civil) et pour reconnaître progressivement les droits des communautés francophones et anglophones notamment.

    • Oui, il faut absolument protéger la liberté d’expression. Et je suis assez d’accord avec Lavallois, ici au CanaQc, les lois existent et le système fonctionne.

      Ce qui me déplait particulièrement chez FOX et autres, c’est le mélange des genres. De faire passer des émission de divertissement (Beck) comme de l’information, ou que des clown de son espèce se prétendent des analystes voire des journalistes. Le problème est que l’info spectacle semble être devenue la rêgle (particulièrement aux USA) plutôt que l’exception.

      Moi, par exemple, quand j’écoute FOX, c’est pour rigoler … surtout pas pour m’informer ;-)

    • Partie 3

      La société américaine est farouchement individualiste et elle a donc favorisé très tôt une forme de citoyenneté homogène. En revanche, la société canadienne a privilégié un idéal de pluralisme qui se reflète notamment dans le respect qu’elle accorde aux droits des minorités et même aux droits des nations autochtones, qui sont tous deux enchâssés dans la constitution canadienne. Le Canada incorpore donc dans sa constitution le principe des droits collectifs. Aux USA, il existe un équilibre certes, mais il a trait au système de poids et contrepoids entre les trois principaux pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire). Au Canada, cet équilibre est de nature plus sociétale (et non strictement constitutionnelle comme aux USA) et il vise à bien doser le rôle de l’État par rapport aux intérêts individuels.

      En résumé, en ce qui a trait au principe de la liberté d’expression, il existe des différences importantes entre les deux pays et ces différences sont clairement confirmées ou établies par les tribunaux de l’un et l’autre pays. J’aurais pu aussi citer la clause dérogatoire à l’article 33 de la Loi constitutionnelle de 1982 du Canada qui permet à la législature d’une province de déroger, pour une période renouvelable de 5 ans, à certains des droits consentis par la constitution (une notion qui serait intolérable aux USA pour qui les droits individuels constituent un principe absolu), ce qui aurait attesté d’une autre différence constitutionnelle importante entre les deux pays.

      Chose certaine, on peut, comme Canadiens et Québécois, critiquer sans relâche l’impunité dont les Beck et compagnie jouissent dans leur pays, mais je crois qu’on se doit, en ce faisant, de bien prendre en compte les différences importantes qui existent entre les systèmes juridiques des deux pays et aussi dans leur histoire respective.

    • Aux reverse-racists, FOX nous oppose les reverse-civil-rights-activists. Ils sont tres équitables. HAHAHAHA

    • @zig1

      Vous apportez un très bon point auquel j’ajouterais que ces derniers sont prisonniers de leur carcan idéologiques ce qui amplifie le “n’importe quoi” potentiel.

      “L’affaire” O’Reilly d’hier (http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/?p=70426703) est un bon exemple. C’est son idéologie qui l’a poussé à commettre sa bourde. “Je pense X –> j’ai conséquemment raison –> l’argument Y contredit X –> Y est donc faux, nul besoin d’y réfléchir –> je tente de discréditer Y”.

      Pour ce qui est le “pointage de doigt”, personellement, je trouve ça rassurant. Mais c’est personnel ;-).

    • Obama n’a pas la liberté de dire ce qu’il pense, selon au moins quatre républicains qui le condamnent pour avoir oser dire qu’il estimait que le sergeant Crowley avait agi stupidement en arrêtant et menottant le professeur Gates:

      http://www.politico.com/blogs/anneschroeder/

    • Heureusement qu’il n’y a pas de CRTC au USA. Le CRTC, cet organisme composé de bureaucrates sans imagination qui impose une censure à ceux qui veulent remettre en question le système pourri dans lequel nous vivons. Vive la liberté !Aucun bureaucrate censeur ne doit dire comment penser au peuple. Non à un scénario à la 1984 de G.Orwell ! Cessez de mépriser le peuple, voilà le message que je lance aux gauchistes.

    • Liberté d’expression :

      12 moins de prison pour avoir menacé Jean Charest.

      http://www.canoe.com/archives/lcn/infos/national/2007/04/20070403-124443.html

    • L’opinion de Chuck Todd sur ces pseudo-journalistes commentateurs:

      The White House doesn’t want to give Glenn Beck a bigger platform or extra oxygen — especially regarding his remark yesterday that the president has “a deep-seated hatred for white people or the white culture” — so they won’t comment, even off record. Beck, after all, is a radio DJ who somehow ended up getting a national platform to give his opinion on politics. What’s most amazing about this episode is that what Beck said isn’t a fireable or even a SUSPENDABLE offense by his bosses. There was a time when outrageous rants like this would actually cost the ranters their jobs. But not anymore; if anything, it’s now encouraged. And all of this could turn ACTUAL journalists into the next Howard Beales. It’s getting nuts that the folks who are creating the perception of an ideological/polarized media world are people who have never really spent their lives being journalists. Whether it’s former political consultants-turned-TV execs or former radio DJs, or former California socialites, the folks helping to accelerate the public’s perception of the media off a cliff made their livings trying to do other things. Of course, Beck’s crazy language could have one unintended consequence: It could cost him bookings with any Republicans who want to be popular outside Beck’s hard-core bizarro-land viewers.

      http://firstread.msnbc.msn.com/archive/2009/07/29/2013177.aspx

    • @belette

      Ce que vous dites est plein de bon sens. Mais au-delà de la simple connotation, de la novlangue et du politiquement correct, il existe des mots qu’on ne souhaite tout simplement plus entendre parce qu’ils contribuent à véhiculer une perception négative :

      Avec un adj.). Vieilli. Femme*. Une splendide créature. C’est une bonne créature, une brave femme. Une pauvre, une misérable créature. Quelle sotte créature! Odieuse créature; vile, méprisable créature. Des créatures bizarres. – Platoniquement, cit. 1.

      (XVIIe). Absolt (sans adj.), vieilli. Femme dont les moeurs sexuelles sont réprouvées; femme galante, courtisane*. Il sort avec des créatures.

    • Aux intéressés : mon commentaire est affiché à 10 h 40, 11 h 04 et 11 h 06. Bonne journée!

    • @belette

      La douane est impitoyable…

      Que pensez-vous de ce mot?

      Avec un adj.). Vieilli. Femme*. Une splendide créature. C’est une bonne créature, une brave femme. Une pauvre, une misérable créature. Quelle sotte créature! Odieuse créature; vile, méprisable créature. Des créatures bizarres. – Platoniquement, cit. 1.

      (XVIIe). Absolt (sans adj.), vieilli. Femme dont les moeurs sexuelles sont réprouvées; femme galante, courtisane*. Il sort avec des créatures.

    • “Cessez de mépriser le peuple, voilà le message que je lance aux gauchistes.”
      -americanophile

      Uniquement au “gauchistes” ? C’est correct pour la “droite” ?

    • Pourriez vous me citer des cas d’abus du CRTC ? Jeff Fillion ?

    • Fox News est une chaîne payante, elle n’est pas sous les mêmes lois que les chaînes non-câblées. Ce n’est pas la chaîne qui diffuse des émissions comme Nip/Tuck qui est loin d’être une série conservatrice, plutôt l’inverse.

    • @belette
      “Je vais vous répondre par une question : pourquoi les Noirs (pas seulement aux USA) dépensent-ils tous les ans des millions en produits pour se défriser les cheveux et se pâlir la peau? (Ceertains produits pour pâlir la peau sont cancérigènes.)”

      La même chose pour les blanches qui dépensent des millions a se faire griller la peau (et en plus c’est cancérigène) dans des boites dignes des films de science fiction, ou avec des produits pour se friser les cheveux…
      En bref l’herbe est toujours plus verte chez le voisin…
      Les critères de beauté des uns ne sont pas ceux des autres..¸les africains aiment les peaux claires, et les blanc préfèrent les peaux foncées.

      Si vous alliez en afrique du nord, avoir des yeux clairs est perçu comme un signe de beauté, si vous alliez en Europe du nord, avoir les yeux foncés l’est aussi… la rareté augmente la demande.

    • Barack Obama est une marionnette du lobby juif qui l’entoure de ses experts…mis en place pour permettre a israel de faire ce qu’elle veut dans les colonies et avec l’iran eventuellement,s ans opposition forte de Washington. Cest pourquoi les medias, possedes par vous savez qui, ont boycotté Ron paul qui avait une vraie tete sur ses epaules et parlait de tenir tete a un certain lobby. Ron paul etait le candidat le plus populaire avant ce boycott…

      Obama n’aura bientot plus aucune credibilite internationale et israel pourra faire ce qu’elle veut, jamais il n’osera s’y opposer, surtout sans le soutien de l’amerique blanche (d’ou le fait que ce conflits racial est important pour les sionistes)…de toute facon depuis quelques temps le debat au USA n’est plus international mais national: sante, blancs vs noirs, juge de la cour supreme qui n’aime pas trop les blancs, allouette…tout cela donne un president faible, mal aime de plus en plus par la classe moyenne blanche (qui forme la majorite de la population) qui ne pourra plus s’imposer dans les affaires israeliennes. Il s’embourbe encore plus en Afghanistan, ne peut plus negocier avec l’Iran, se ferme les yeux vis-a-vis les chinois, se voit moquer par berlusconi ou Poutine, va partir de L’irak et laisser une guerre civile l’an prochain…il n’est qu’apparence et ceux qui l’ont mis la le savait…il ne fait que parler, mais pas s’imposer…les hommes du ”consensus a tout prix” voient leur empire s’effondrer…toujours. Une marionnette…mais comme M. Hetu semble ne pas trop aimer la liberte d’expression totale (cets a dire non-liberale!!!) je ne suis pas sur qu’il me publie!

    • Vigneaut et la chanson «I went to the market».

      «I took you to the market
      Mon p’tit panier sous mon bras
      (parlé)
      | Comment vous me r’connaissez pas
      | Oh ! ben sâcrement
      | Oh pis vous comprenez pas ce que je dis en plus
      | Oh ben !
      I go and get my gun
      J’en vise un p’is je l’abats

      Refrain

      I go and get my gun
      J’en vise un p’is je l’abats
      And just before he died
      Il a l’temps de m’dire tout bas

      Refrain

      And just before he died
      Il a l’temps de m’dire tout bas
      I must have speak english
      À partir de c’te hauteur-là»

    • @davidsonstreet

      les «créature»…

      Vous avez déjà entendu Thodore Bouchonneau dans «Les belles histoires des pays d’en haut» ?

    • @americanophile-Avez-vous lu 1984? Les sociétés occidentales, même les plus gauchistes, ne sont pas du tout comme l’Oceania. Et en passant, Orwell était un socialiste.

    • @candela

      Je n’ai pas encore eu cette chance…

    • @candela. Les ”créatures”, c’est plutôt l’une des expressions fétiches d’Alexis Labranche! :-)

    • “La liberte de dire n’importe quoi” HA! elle est bonne

      La soit disante liberte d’expression est mal comprise, les Clowns de Fox News jouent leur role dans le cirque mediatique, pendant qu’on s’offusque de leur imbecilites et des faux debats bidons qui detourne l’attention, on oublit que des centaines de milliers d’hommes de femmes et d’enfants sont morts en Iraq et que la population americaine qui a votée il y a plus de deux ans contre la guerre c’est fait passe un sapin par la mascarade qu’on appele les elections, et qu’Obama ne ramene pas les troupes mais ne fait que les changer de place. Liberte d’expression? Avez vous vu les temoingages des groupes de veterants de la guerre d’Irak comme les Winter Soldiers decrire les crimes de guerres et attrocites commis par les soldats sous ordre de superieurs ou par les “contractors” a Lou Dobbs, ou Fox ou ABC? Moi j’ai du manqué ca. Les clowns de Fox nous permettent aussi de ne pas penser aux provocations contre la Russie, ils jouent a la roulette russe thermonucleaire. Avez vous vu des explications claire et detaille du SPP(security prosperity partnership) au nouvelles? Y a til eu un vote a la chambre des commune? Ou meme un debat? Non. Est-ce qu’Obama a sevit contre la NSA pour l’ecoute electronique illegale contre les citoyens americains? Non. Contre le Pentagone pour avoir agit illegalement(Posse Commitatus) en espionant des americains? Non. Est-ce que Lou Dobbs va interviewer Kenneth Timmerman du “National Endowment for Democracy” sur le role de la CIA dans la tentative de color revolution en Iran? Mais non.
      Bref, il y a matiere a critiquer l’administration US mais les Clowns de Fox vous feront perdre de vu les enjeux importants avec des attaques ridicules.

    • Moi je trouve ça archaïque mais joli en bouleau noir de dire que je suis une «créature» LOL! Même si ça laisse un peu planer le doute sur mes moeurs galantes LOL!

      Les vieillards aiment à donner de bons préceptes pour se consoler de n’être plus en état de donner de mauvais exemples. (François de La Rochefoucauld, Maximes)

    • Fox News est libre de dire n’importe quoi, y compris les plus gros mensonges, parce qu’elle se fait un devoir de réconforter ses auditeurs dans leur vision délusoire et paranoïaque de la réalité.

      Aussi parce que mentir — et dire n’importe quoi — fait partie de l’idéologie néoCONNE promue par la chaîne lorsque la vérité est trop difficile à accepter:

      http://www.dailykos.com/storyonly/2009/7/29/759134/-How-Fox-News-Gets-Away-With-It…-(with-updates)

    • @scotch

      Fox News n’est pas une chaîne payante.

    • @yvonthivierge. Je dirais plutôt que Fox (comme toute autre chaîne ou média) tire avantage de son droit constitutionnel de ”faire dire n’importe quoi”.

    • @ludovico

      “Et en passant, Orwell était un socialiste.”

      Ce que Orwell craignait le plus, c’était effectivement que le monde libre (le nôtre) devienne progressivement un monde contrôlé. Or, il appert que la dictature demeure jusqu’à ce jour une affaire exclusivement de pays socialistes, comme le démontre justement si bien le titre de ce billet.

    • @Belette, Ankh, Lavallois :

      Merci pour vos propos, ça m’a beaucoup éclairé.

      Je comprend maintenant que la liberté d’expression ne peut pas être limitée aux USA, à cause de leur Constitution.

      Je conçois maintenant également que, même au prix de dérapage comme Fox News, il est préférable qu’elle ne le soit pas.

      Il appartient donc aux gens de faire la part des choses. Ce qui, je crois, incombe en grande partie à l’Éducation.

      On comprend bien alors que l’éducation est vraiment un droit, devant être assumée par l’État, et … un devoir en même temps. P-ê est-ce là que le bât blesse, finalement.

    • Fox est au 46 sur Vidéotron ouest et je ne paye pas une cenne pour. Donc c’est dans le forfait de base.

      De là à le regarder!

    • En passant, pas beaucoup de commentaires sur Dobbs. Il a pourtant fait un beau mea culpa en précisant que le certificat de naissance d’Obama n’avait pas été détruit. Y’a pas à dire, toute cette histoire est claire comme de l’eau roche.

    • Or, ils se taisent lorsqu’il est impérieux de prendre la parole et de dire quelque chose!
      C’est Collin Powell qui le déplore au sujet de Rush Limbaugh qu’il est seul à rabrouer lorsqu’il régurgite des énormités, ses collègues ayant PEUR de lui dire ses quatre vérités!

      http://www.talkingpointsmemo.com/archives/2009/07/tpmdc_morning_roundup_125.php

    • @Rocco
      les régimes militaires et dictatoriaux au:
      Chili, Espagne, Corée du sud, Taiwan, Argentine, Portugal, Grèce…..etc étaient loin d’être des régimes socialistes… et pourtant n’étaient pas des vertueux de la démocratie.

    • Orwell était un socialiste déçu et très inquiet à cause de la montée du stalinisme. J’ai lu un peu sur lui, mais je suis loin d’être une experte. Pas assez pour faire un exposé sur l’ensemble de sa pensée.

      Un autre livre de lui qui est bien intéressant: Animal Farm. Je vous le recommande! (C’est un des bouquins vus dans mes cours d’anglais au cégep : une pierre deux coups!)

    • ankh. La constitution permet à quelqu’un de “faire mentir” une tierce personne?

    • @ Richard Hétu

      Ah bon? Mais sur quelles chaînes sont diffusées Nip/Tuck, Six feet under etc…? Parce qu’à l’époque de Bush, n’ayant pas le câble, je louais les séries comme Nip/Tuck et j’avais eu une discussion avec un ami sur le sujet. Je lui faisais remarquer que pour un gouvernement conservateur au pouvoir, les émissions diffusées à la télé américaine étaient assez surprenantes. Il m’avait dit que c’était parce qu’elles étaient diffusées sur des chaînes payantes.

    • «Il a pourtant fait un beau mea culpa en précisant que le certificat de naissance d’Obama n’avait pas été détruit.»

      Vous voulez dire qu’il a fait un sophisme de l’homme de paille. Il n’a jamais été question à ma connaisance que ledit certificat a été détruit. Je ne vois pas ce qu’il y a de beau à dire cela!

      Si vous prenez ça pour des excuses, vous êtes berné.

    • @belette

      Je pense qu’on les appelait les femmes ainsi pour souligner le fait qu’elles n’avaient pas d’âme… Et qu’elles étaient par conséquent inférieures aux hommes.

    • @yvonthivierge. Relisez la partie 2 de mon commentaire (11 h 04) et particulièrement cette décision judiciaire qui a fait jurisprudence. Je conçois qu’une telle décision puisse être choquante aux yeux d’un Canadien, mais elle peut se justifier aux USA.

    • @belette

      Vous n’avez pas dit vous-même qu’ils étaient passé au “paperless” et donc que le document n’existait plus ?

    • @elorio Je me joins à vous pour remercier ces commentateurs pour leur précieuses informations. Un merci particulier à ankh. Vous êtes décidément en très grande forme ce matin. :-)

    • Le discours, libre, des tabasseurs d’Obama devient de plus en plus racial.
      Des éructions de l’effrayant Rush Limbaugh à celles de Lou Dobbs qui spécule désormais sur l’hypothèse que le président est un immigrant illégal aliéné (illegal alien):

      http://tpmdc.talkingpointsmemo.com/2009/07/obama-haters-becoming-increasingly-racial-in-their-rhetoric.php

    • @ankh

      Je ne sais pas si c’Est valide pour les journalistes, mais au Canada, votre liberté d’expression est protégée même si ce que vous dites est faux.

    • cshalle
      Je n’ai jamais dit ça! Soit que vous me confondez avec qqn d’autre, soit que j,ai dit ça sur un autre sujet et que vous pensez q

    • cshalle
      Je n’ai jamais dit ça! Soit que vous me confondez avec qqn d’autre, soit que j,ai dit ça sur un autre sujet et que vous pensez q

    • @davidsonstreet. La jurisprudence existante ne ment pas. Je cite des faits avérés et donc exacts. Il n’y a rien de faux dans mes propos.

    • C’est l’histoire d’un groupe de mexicains illégaux se faisant prendre. Un journal local rapporte l’histoire. Sur le site web, des commentaires haineux, en masse… Je journal fait son enquête et découvre que les messages haineux et raciste proviennent… De la homeland security.

      Que cherchent-ils en alimentant la haine comme ça? Une guerre civile? Un prétexte pour imposer la loi martiale? Article du NYT ici: http://www.nytimes.com/2009/07/25/nyregion/25immig.html?_r=3

    • @belette

      Excusez-moi, je vous confonds sans doute avec quelqu’un d’autre.

    • @ankh

      Recueil de décisions relatives à la Charte canadienne des droits et libertés :

      “L’opinion de la majorité n’a pas besoin d’une protection constitutionnelle; elle est tolérée de toute façon. Vue ainsi, une loi qui interdit l’expression d’une opinion minoritaire ou d’une opinion “fausse” sous peine de poursuites pénales et d’emprisonnement contrevient, à première vue, à l’objet visé par la garantie de la liberté d’expression. On peut soutenir qu’une exagération – même une falsification évidente – peut répondre à des fins sociales utiles liées aux valeurs qui sous-tendent la liberté d’expression. Une personne qui combat la cruauté envers les animaux peut citer sciemment des statistiques fausses à l’appui de ses croyances, dans le but de communiquer un message fondamental, par exemple “la cruauté envers les animaux augmente et on doit y mettre fin”. On pourrait dire que tous ces modes d’expression ont une valeur intrinsèque, car ils favorisent la participation politique et l’accomplissement de soi. Accepter la proposition que les mensonges délibérés ne peuvent jamais être visés par l’al. 2 b), ce serait faire en sorte que des déclarations comme les exemples susmentionnés ne puissent être protégés par la Constitution. La Cour ne peut admettre que telle était l’intention des auteurs de la Constitution: R. c. Zundel, 1992 IIJCan 75 (C.S.C.), [1992] 2 R.C.S. 731; Ross c. Conseil scolaire du district no 15 du N.-B., 1996 IIJCan 237 (C.S.C.), [1996] 1 R.C.S. 825.”

    • Lavallois1

      ”En résumé, la liberté d’expression doit être défendu a tout prix. Ceux qui en profitent de façon maligne se retrouvent en cour”

      Et si la cour elle-même est raciste ! Ce n’est quand même pas tout le monde qui peut se permettre de bons avocats ! Aussi, soyons clairs, dans ce cas c’est de la liberté surveillée.

      Une liberté d’expression qui incite à la haine des minorités fait beaucoup de dommages ici au Québec depuis quelques années et pas un chroniqueur ou un journaliste à part Pierre Bourgault et dans le temps Foglia ne disait un mot de bien sur les minorités visibles. Des morts dans une famille Afghane à Kingston et OP! Les martineaux et les Lagacé de ce monde se mettent en marche : Tous les Canadiens d’origine Afghane et musulmane sont coupables.

      Oui à la liberté de parole sans limite dans les médias, mais avant tout il faudra que tout le monde ait le droit de réponse à travers ces mêmes médias. Si tu me traites de gros et boulimique, je te répondrais que tu es maigre et anorexique. Ensuite, c’est aux auditeurs de décider qui est malade et qui ne l’est pas.

      Martineau crache sur les races dans sa chroniques d’aujourd’hui, malheureusement pas un chroniqueur issu d’une minorité visible(genre Dany Laferrière) ne travaille pour ce journal à la CON pour le remettre à sa place. Et s’il y en a, il doit être sûrement assimilé. Exemples : Normand Bratwaite, Linda Malo, ”Nathalie Petrovsky”, ”Rima El Kouri”, ”Franco Nuovo”, ”Maintenant P. Foglia”.

    • @ankh

      Je ne dis pas que vous mentez, je précise un fait…

    • que je parlais de ça. Ici on parle de preuve documentaire (matérielle). Apparemment l’État d’Hawaii garde les preuves documentaires physiques pour ce type de document. Je n’ai aucune idée des avantages et des inconvénients de la numérisation des registres pour les actes de naissance.

      Exemple que je connais : au Canada il y a certains documents relatifs à la propriété intellectuelle (brevets, marques de commerce, dessins industriels, droits d’auteurs, topographies de circuits imprimés) qui sont numérisés ou en voie de l’être. Ce qu’on fait avec les actes de naissance, mariage, divorce, décès au QUÉBEC, je ne le sais franchement pas. Mais vous vous rendez compte que cela fait plusieurs dizaines de millions de documents.

      J’imagine que dans certains cas il faut garder l’original et que dans d’autres ça n’a pas d’importance.

      Ça n’a rien à voir avec ce que Dobbs a dit.

    • @simonlebon Malheureusement l’article (que j’aurais bien aimé consulté) n’est pas accessible. Je crois qu’on peut le rendre accessible en mettant un lien sur la version ‘imprimable’ de l’article …

    • Il y a dire des choses fausses (volontairement ou non?), il y a dire des choses diffamatoires et il y a dire des choses ha!neuses. Est-ce que les trois sont parfaitement synonymes? Je ne pense pas.

    • @Scotch

      Six Feet Under = HBO
      Nip/Tuck = FX Network

      Des chaines payante.

    • Erbium
      «Et s’il y en a, il doit être sûrement assimilé. Exemples : Normand Bratwaite, Linda Malo, ”Nathalie Petrovsky”, ”Rima El Kouri”, ”Franco Nuovo”, ”Maintenant P. Foglia”.»

      Cette phrase gâche tout ce que vous avez écrit.

    • @ peel

      C’est vrai. Je suis en train de faire ma recherche. Je suis allée voir sur Wikipédia, je vais être obligée de chercher un peu plus. Wikipédia n’est pas une source sûre.

      Regulation

      Broadcast television is regulated by the Federal Communications Commission. The FCC awards licenses to local stations, which stipulate stations’ commitments to educational and public-interest programming. The FCC also prohibits the airing of “indecent” material over the air between 6 a.m. and 10 p.m. Although broadcast stations can legally air almost anything they want late at night — and cable networks at all hours — nudity and profanity are very rare on American television. Broadcasters fear that airing such material will turn off advertisers and encourage the federal government to strengthen its regulation of TV content. Premium cable networks are exceptions, and often air very racy programming at night. Some networks, such as Playboy TV, are devoted exclusively to “adult” content.

      Cable television is largely, but not entirely, unregulated. Cable systems must include local over-the-air stations in their offerings (see must-carry) and give them low channel numbers. The systems cannot show broadcast-network affiliates from other parts of the country.

    • @american0ph!le (07h37)
      >>Je pense que ce type est brillant et qu’il ne croit pas tout ce qu’il dit. Il va faire qqs millions et disparaitre de la scène d’ici quelques années et se recycler en pasteur.

      Devenir Pasteur et continuer dans la désinformation…
      Personnellement, je ne le crois pas aussi intelligent que vous, il est un excellent manipulateur mais il ne vole pas au même niveau intellectuellement parlant à mon humble avis de déb!le léger.

      @J-wilmer (08h03)

      >>C’est facile pour la petite intelligentsia québécoise, dont fait partie Monsieur Hétu, de faire passer Fox News comme une bande d’attardés,(1)

      Je connais assez bien les É.-U. et je sais pertinemment que cela n’a rien à voir avec caricature dont Hétu et ses petits copains nous abreuvent depuis des années.(2)

      Parlant d’âneries… je vais y aller des miennes

      (1) C’est trop facile en effet. On sait pourtant qu’ils sont très brillants dans leur façon de faire et que cette désinformation fonctionne surtout auprès des attardés

      (2) La caricature est présente dans tout le spectre politique. Par contre, les info-merciaux-spectacles à la FoxNiouf sont d’autant plus caricaturaux qu’ils ne cherchent qu’à noyer le gros bon sens dans une mer d’inepties toujours plus invraisemblables et rétrogrades.

      Quant à Radio-Tralala, vous avez raison de vous insurger : la bêtise humaine se doit d’être dénoncée et il est d’autant plus important de le faire dans le cas de FoxNews (et autres Lou Dobbs) de ce monde qui carburent sur l’imbécil!té de ceux qui consomment cette mer-de déguisée en information.

    • ankh. Deux messages de perdus.

      Donc Harper gagnerait son procès contre le “St. John Telegraph-Journal” au Canada mais pas aux États-Unis?

    • @belette

      Peu importe : le document original existe bel et bien (contrairement à ce que certains ont affirmé).

    • Partie 1

      @davidson. Pardonnez-moi, mais j’expose des faits, alors que vous interprétez. Je vous donnerai un exemple concret : la décision rendue en 1995 par la Cour suprême du Canada (CSC) dans la cause Hill c. Église de scientologie. Les juges canadiens font expressément référence à la décision de la Cour suprême des USA dans l’arrêt NYT c. Sullivan que j’ai cité plus haut. Ils font non seulement référence à cette décision, mais ils la rejettent.

      http://scc.lexum.umontreal.ca/fr/1995/1995rcs2-1130/1995rcs2-1130.html

    • Partie 2

      Extraits de la décision de la CSC : « La règle énoncée dans New York Times a donc deux résultats néfastes: d’une part, le flot d’information répandu sur les représentants officiels et sur les affaires publiques est contaminé par de faux renseignements qui, fréquemment, subsistent; d’autre part, la réputation et la vie professionnelle du demandeur débouté peuvent être détruites par des mensonges qui auraient pu être évités si un effort raisonnable d’enquêter sur les faits avait été fourni. (…) [Au Canada], la common law offre un juste équilibre entre les valeurs jumelles de réputation et de liberté d’expression » et elle tient compte aussi « des valeurs propres à une société libre et démocratique ». Revoilà donc le libellé de l’article premier de la Charte canadienne qui a fortement influencé les juges de la CSC.

    • Partie 3

      Pour employer un langage moins juridique, la CSC a expressément rejeté la décision de la cour suprême américaine dans l’affaire NYT en précisant que la publication de faits non vérifiés (contrairement à ce qui prévaut aux USA) expose les médias canadiens à des poursuites en diffamation. Pourquoi? Parce que la CSC reconnaît que des commentaires mensongers, qui font l’objet d’une publication, peuvent causer un préjudice réel et grave à des personnes ou à des groupes.

      Voilà donc un exemple concret et inscrit dans la jurisprudence canadienne qui démontre clairement que la liberté d’expression au Canada peut être limitée en interprétant l’article premier de la Charte canadienne « dans des limites qui soient raisonnables et dont la justification puisse se démontrer dans le cadre d’une société libre et démocratique ». Les faits sont les faits et votre opinion (car c’en est une) ne correspond pas à ce que les tribunaux ont décidé et à ce qui a force de loi au Canada.

    • @Erbium

      La semaine dernière, j’ai demandé, dans le blogue de Lagacé, s’il
      se préparait à prendre la place de Martineau à sa retraite. Message non publié!

      Carpediem

    • @therichroco-Alors le Chili sous Pinochet était socialiste, et l’Espagne de Franco aussi? Qu’en est-il de l’Italie mussolinienne?
      @belette-lachinoise-Socialiste déçu est une assez bonne description de l’idéologie d’Orwell, qui n’a jamais à ce que je sache approuvé ou même excusé le communisme, qu’il détestait. Il n’en demeure pas moins qu’il n’était pas un conservateur, loin s’en faut. L’Ingsoc de 1984 tient autant du communisme que du fascisme, ou d’un gouvernement théocratique. Remplacez Big Brother pour Dieu, et l’Ingsoc n’est pas différent, idéologiquement, de l’idéologie que défendent les Islamofascistes ou les fondamentalistes chrétiens.

    • @ belette-lachinoise

      Il ne faut pas la prendre au premier degré : C.à-d, je veux voir du vrai multiculturalisme dans un Québec fort et francophone. Je ne crois pas que l’accent puisse empêcher un individu de travailler pour un média quelconque. Souvenez-vous de Sonia Bénézra ou de l’actuel Boucar Diouf. Mais personne et alors personne parmi les minorités n’a la chance de donner son opinion à travers nos médias. Quand cela arrive, ils nous invitent des ignorants comme Djaziri et les autres. Sommes-nous vraiment Québécois? Sur papier et sur la liste des chômeurs oui, mais pas ailleurs.

    • @ankh

      vous avez lu l’extrait de 12 h 03 qui avait été bloqué par wordpress ?

    • Une autre grande différence est l’existence au Canada d’une loi interdisant les propos haineux et l’impossibilité d’en adopter une aux États-Unis!

    • @ludovico

      J’ai toujours trouvé que 1984 représentait bien le communisme et le facisme alors que “le meilleur des mondes” était une bonne illustration du capitalisme.

      Carpediem

    • “C’est ça on a le droit de diffamer Bush et Palin à tour de bras” pbrasseur

      Relever des stupidités n’est pas diffamer puisqu’on ne dit rien, on constate :

      Stupidités :
      - toutes nos importations viennent de l’étranger ; (ah bon?)
      - je vois la Russie de ma fenêtre ; (tiens donc ?)
      - l’Afrique est un pays ; ( et l’Alaska, une planète ?)
      etc…

      Cynisme :
      - j’ai menti, so what !
      - nous avons été en Irak sur ordre de Dieu !
      etc…

      On n’a pas besoin de diffamer, ils se débrouillent bien tous seuls.

      On est désolé qu’Obama nous prive de pensées si profondes, il semblerait qu’il n’ait pas ce don.

    • ankh
      “Pas de commentaire depuis une semaine et déjà WP fait des siennes!”

      Loin des yeux, loin du coeur ! :-)

      WP s’est trouvé de nouveaux amants ou de nouvelles maîtresses, je ne sais pas de quel sexe il ou elle est. (”il ou elle” me pose un problème de logique, dans ce cas, il faudrait peut-être dire ille : de quel sexe ille est).

    • Un dernier commentaire ;

      Autrefois, afin que certaines idées jugées subversives par le pouvoir en place n’atteignent pas le grand public, une instance policière avait été instaurée: la censure d’Etat, chargée d’interdire purement et simplement la propagation des oeuvres trop subversives.

      Aujourd’hui la censure a changé de visage. Ce n’est plus le manque qui agit mais l’abondance. Sous l’avalanche ininterrompue d’informations insignifiantes, plus personne ne sait où puiser les informations intéressantes. En diffusant à la tonne toutes sortes de musiques similaires, les producteurs de disques empêchent l’émergence de nouveaux courants musicaux. En sortant des milliers de livres par mois, les éditeurs empêchent l’émergence de nouveaux courants littéraires. Ceux-ci seraient de toute façon submergés sous la masse de la production. La profusion d’insipidités identiques bloque la création originale et même les critiques qui devraient filtrer cette masse n’ont plus le temps de tout lire, tout voir, tout écouter.

      Si bien qu’on en arrive à ce paradoxe: plus il y a de chaînes de télévision, de radios, de journaux, de supports médiatiques, moins il y a diversité de création. La grisaille se répand.

    • Partie 1

      @davidsonstreet. Vous omettez un principe fondamental qui est exposé en long et en large dans la décision de 1995 de la CSC : celui de la réputation d’une personne. Un principe qui n’a pas été jugé valable ou recevable par la Cour suprême des USA dans son arrêt de 1964.

      Autres extraits de la décision de la CSC : « L’action en diffamation commande la considération d’une seconde valeur, la protection de la réputation de la personne. Bien que de nombreux commentaires judicieux aient été formulés sur l’importance de la liberté d’expression, on ne peut en dire autant de la réputation. Pourtant, la plupart des gens tiennent plus que tout à leur bonne réputation, qui se rattache étroitement à la valeur et à la dignité innées de la personne. Elle est un attribut qui doit, au même titre que la liberté d’expression, être protégé par les lois de la société. Avant d’effectuer la pondération requise en l’espèce, il convient de parler de la valeur de la réputation. (…)

    • Partie 2

      Bien qu’elle ne soit pas expressément mentionnée dans la Charte, la bonne réputation de l’individu représente et reflète sa dignité inhérente, concept qui sous tend tous les droits garantis par la Charte. En outre, la réputation est étroitement liée au droit à la vie privée, qui jouit d’une protection constitutionnelle. (…) Une société démocratique a donc intérêt à s’assurer que ses membres puissent jouir d’une bonne réputation et la protéger aussi longtemps qu’ils en sont dignes ».

      C’est précisément ce qu’a fait la CSC dans cet arrêt. Elle a tenu à protéger la réputation de M. Hill qui avait été gravement entachée par l’Église de scientologie. Dans sa décision, la Cour suprême a cherché à faire équilibre entre la liberté d’expression (qui existe presque sans contraintes aux USA) et le droit à la réputation de la personne lésée, en l’occurrence M. Hill. Ce jugement en dit long sur l’état de la société canadienne qui accepte plus volontiers que les USA des limites à la liberté d’expression qui sont imposées par l’État en vertu surtout de l’article premier de la Charte canadienne.

    • @ ankh

      C’est très difficile de faire une poursuite pour atteinte à la réputation, il faut prouver que la personne a vécu un préjudice grave comme un manque de revenu etc. ou la perte d’un travail éventuel.

    • Je précise au Canada.

    • @scotch. Dans la décision que j’ai cité, M. Hill a gagné car la Cour suprême a maintenu la décision de la Cour d’appel de l’Ontario et elle a rejeté le pourvoi de l’Église de scientologie en cette matière avec dépens i.e. que cette ”église” est tenu de verser des dommages-intérêts exemplaires à M. Hill qui sont de l’ordre de 800 000 $.

    • @ankh

      Vous avez raison, j’ai omis de dire que je ne parlais pas d’atteinte à la réputation, ni même d’incitation à la haine.

      J’ai simplement jugé bon de nuancer vos propos en disant, comme cela est mentionné dans le recueil, qu’au Canada, la validité ou la véracité des idées ou des opinions exprimées n’est pas importante (tant qu’elles ne constituent pas des incitations à la haine ou des atteintes à la réputation ). Théoriquement, on peut donc colporter des idées fausses en toute connaissance de cause en toute légalité.

      Quant à savoir si cela est également applicable aux journalistes, je ne le sais pas.

    • @c.s.halle
      C’est quoi votre définition de l’anti-sémitisme?
      Quand un arabe dit qu’il ne peut être antisémite, il vous oblige à mieux préciser le concept. Et peut-être à débusquer une quelconque imposture, un train pouvant en cacher un autre.
      Vous retournerez immanquablement à la case départ et vous conclurez qu’effectivement il ne peut être antisémite.
      Il peut être légitimement autre chose par solidarité avec ses frères Palestiniens.
      Comme les Français disaient qu’ils anti-boches sous l’occupation.
      C’est de l’ordre du ressentiment qu’éprouve l’occupé, humilié, spolié vis-à-vis de son occupant, spoliateur, humiliateur. Point barre !

    • Je ne connais pas ce procès mais on s’éloigne du sujet. J’aimerais savoir la différence de juridiction pour le “premium cable networks” et le “cable television”.

    • davidsonstreet

      “Théoriquement, on peut donc colporter des idées fausses en toute connaissance de cause en toute légalité.

      Quant à savoir si cela est également applicable aux journalistes, je ne le sais pas.”

      Il n’y a que leur code de déontologie qui pourrait les en empecher, mais voyez-vous les journaliste ne font que “rapporter les faits” et c’est un fait qu’il y a des con qui disent n’importequoi, donc….

      Puis un code de déontologie pour les journalistes écrits par des journalistes et appliqué par des journalistes, ca me donne un peu l’effet d’un étudiant qui corrige ses propres travaux.

    • @ davidsonstreet

      Au Canada, le CRTC est très stricte mais comme n’importe qui est journaliste, les journalistes ne le savent pas eux-mêmes.

    • @scotch

      Je ne suis pas à 100% sure comment ca marche au USA, mais si je transpose par rapport aux lois canadiennes de cablo distribution par le CRTC:

      premiun cable networks: ABC, NBC et CBS…. Etait en signal analogique et ont des antennes et des infrastructures terrestres dans tous les États et toutes les villes. Donc assujéti à toute sortes de juridictions et législations sur les télécommunications et ondes hertziennes

      cable vision: tv par sattelite: passe par signal aérien et avec peu ou pas d’infrastrcuture ( coupoles, etc…) Vous captez les signaux directement des airs, depuis un sattelite, hors territoire. Difficile à légiférer, car pas de juridiction précise. Un peu comme internet.

    • D’où la poursuite contre Radio-Canada de quelques millions de dollars lors de l’apparition du Dr Mailloux. Étonnant qu’avec tous les avocats de Radio-Canada, personne ne connaisse les règles du CRTC. Même certains étudiants en communications.lol

    • Les gauchistes me font bien rire.

      Durant 8 ans, pour des motifs assez frivoles, ils ont traités Bush de raciste et fasciste. Dans ce temps la liberté d’expression des gauchistes était utilisée pour dire n’importe quoi mais Hétu ne s’en formalisait pas beaucoup.

      Mais maintenant que la liberté d’expression est utilisée pour critiquer le messie, la gauche grimpe dans les rideau.

      De plus Glenn Beck à raison sur toute la ligne, Obama a un problème avec les blancs. Aller écouter la 2e heure de son émission du 23 juillet. Beck parle des discours de Van Jones (le tsar au emploi vert).

      Pour nommer un pareil radical dans son administration, il faut avoir un problème avec les blancs.

    • Avec le nombre de choses qui vous font “bien rire”, il est surprenant que vous ne soyez pas encore mort de rire!

    • Chacun son tour mon petit David, chacun son tour.

    • @david

      “Pour nommer un pareil radical dans son administration, il faut avoir un problème avec les blancs.”

      Ah oui ? vous sautez vites aux conclusions. Se pourrait-il qu’il ai des qualités et des comptences autres que d’etre trop radical a votre gout ?

    • @simonlar

      Dommage que le ridicule ne tue pas, en effet.

    • @ysengrimus 8h53

      L’amertume du non auteur Papitibi?

      Comme s’il était nécessaire d’avoir publié chez un éditeur? Tu te prends pour qui? Pour Laugh.rea, que tu cherches à rejoindre dans sa condescendance? Ta plume n’est pas celle d’un auteur, c’est celle d’un hautain.

      L’amertume de Laurendeau? L’océanthume de Ducharme? Si j’étais amer, tu serais déjà noyé…

    • David Abdelaziz

      Durant 8 ans, pour des motifs assez frivoles, ils ont traités Bush de raciste et fasciste.

      C’est relatif mon cher David. Connais-tu Einstein, Mohamed, Abdelaziz , Guantanamo et la relativité? Je suis certain que même si tu les connaissais tous, tu feras abstraction de ce qu’ils ressentent ou de ceux qu’ils pensent de Bush.

      Van Jones radical, Obama raciste et antisémite, Richard Hétu est antiblanc et toi tu n’es qu’un pauvre blanc mal traité depuis que le Messi est au pouvoir.

    • @ davidsonstreet

      Pardon, j’ai lu votre commentaire en diagonal trop rapidement.

      “Théoriquement, on peut donc colporter des idées fausses en toute connaissance de cause en toute légalité.

      Quant à savoir si cela est également applicable aux journalistes, je ne le sais pas”.

      Intéressant. Vous pouvez donner un exemple? Parce qu’il faut prouver que le journaliste l’a fait de façon intentionnelle, avec quelle intention et dans quel but?

    • @nojobber 9h00

      “Bon, je croyais que c’était clair, certains ici prennent plaisir à écrire NéoCONS avec les majuscules savamment disposées. À première vue, vous ne saisissez pas cette subtile astuce.”

      À première vue, je ne saisis pas, dites-vous, votre subtile astuce.

      J’ai très bien saisi, triple buse, que la dérive entre NeoCon et néo-con (avec un accent) est trop facile. Je n’ai pas attendu votre bulle papale pour la dénoncer. Et c’est ce que je faisais ce matin, mais le ton sarcastique de mon propos vous aura échappé, sans doute!

      Eussiez-vous été plus familier avec les acteurs de ce blogue que vous auriez su que JAMAIS je n’ai fait cet amalgame entre néo-conservatisme et id!0tie congénitale…

      Votre commentaire démontre que, quoi que vous en pensiez, le deuxième degré n’est pas toujours à VOTRE portée; vous êtes à la la subtilité ce que Pierre Falardeau est au langage châtié…

      Arroseur, prenez garde de ne pas être arrosé…

      PS: Le pseudo “nojAbber” – avec un A, vous irait comme un gant. En ce sens que vous n’êtes pas un très bon cogneur…

    • @scotch. Le fait de colporter et même de publier des idées fausses n’entraîne pas nécessairement des poursuites et des peines de prison. Exemple : dans l’arrêt Zundel, la Cour suprême du Canada a déclaré que l’article 181 du Code criminel (qui prévoyait une peine de prison « pour quiconque, volontairement, publie une déclaration, une histoire ou une nouvelle qu’il sait fausse et qui cause, ou est de nature à causer, une atteinte ou du tort à quelque intérêt public ») était inconstitutionnel. Cependant, on doit noter que 3 juges furent dissidents dans cette cause. De plus, on parle bien ici d’intérêt public et non de réputation personnelle.

      Pour ce qui est des journalistes et des médias qui les emploient, je réitère ce que j’ai écrit plus haut : la décision de la CSC dans l’arrêt Hill de 1995 a notamment l’effet suivant : les journaux qui publient des faits non vérifiés s’exposent à des poursuites en diffamation. La décision de la CSC découle surtout de son interprétation de l’article 1 de la Charte et de son application du principe de la réputation personnelle en regard de l’article 1. Dans cette affaire, la CSC a donc fait valoir que la réputation de M. Hill avait été ternie de manière injustifiée dans une société libre et démocratique. En d’autres mots, dans cette cause spécifique, le droit à la réputation a en quelque sorte eu préséance sur la liberté d’expression.

    • @ankh

      Pour ce qui est de la réputation personnelle, c’est assez clair. Mais pour le reste?

      Peut-être que M. Hétu pourrait nous répondre? Qu’advient-il dans le cas où un journaliste publie des faits qu’il sait faux (mis à part le fait que son employeur rsique d’être mécontent)? S’expose-t-il à des poursuites?

    • @ ankh

      Tout cela est clair. Ton argumentation est basée sur des causes de jurisprudence concernant la liberté d’expression en général. Cependant, au Canada, le CRTC est très stricte au sujet de la discrimination concernant, la race, le sexe et la religion. Peu de gens le savent.

    • @mozart999

      “Chili, Espagne, Corée du sud, Taiwan, Argentine, Portugal, Grèce…..etc étaient loin d’être des régimes socialistes… et pourtant n’étaient pas des vertueux de la démocratie.”

      Vous l’avez bien dit: … “étaient”. La réalité d’aujourd’hui nous démontre que la grande majorité des démocraties ne sont pas des régimes socialistes.

    • @davidsonstreet. Rebonjour. Je vous invite à lire ceci. C’est concis et pertinent. Plus encore, on mentionne explicitement l’arrêt Hill dans cette cause récente : http://www.heenanblaikie.com/fr/newsEvents/news/item?id=547

      À ma connaissance, la CSC n’a pas encore rendu de décision dans cette cause, mais ce qui la rend importante, c’est le fait que la Cour d’appel, tout en refusant de statuer sur la décision prise par la Cour supérieure de l’Ontario, a, pour la première fois au Canada, énoncé le concept du journalisme responsable. Si jamais la CSC devait avaliser cette notion, les médias auraient tout avantage à en prendre bonne note. Autre exemple qui montre bien que le Canada, ce n’est pas les US of A!

    • @Rocco
      Cessez donc de jouer sur les mots mon cher,
      Tous ces régimes ou presque se sont transformées en démocraties sociales, et les partis de gauche y jouent un rôle important.

    • Il ne joue pas sur les mots, il tente de couvrir son ignorance et son arrogance …

    • @ ankh

      Aux États-Unis, aussi tu peux poursuivre un journal ou un journaliste pour diffamation. Et je crois que les montants sont plus imposants qu’ici.

    • @mozart999

      Etats-Unis, Angleterre, Canada, Australie, etc. sont des pays qui dans leur histoire ont rarement été socialistes et sont devenues les pionniers de la démocratie…

    • @davidsonstreet. En somme, dans sa décision de 1995, la CSC a mis la table en stipulant que toute publication de faits non vérifiés dans les journaux expose ceux-ci à des poursuites en diffamation. La décision récente dans l’affaire citée en lien à 15 h 20 enrichit, à mon avis, la décision de 1995 en y adjoignant potentiellement le concept de ”journalisme responsable”. En toute logique, je crois que la CSC pourrait favorablement accueillir ce concept dans une décision éventuelle et lui donner ainsi force de loi au Canada. Medias beware!

    • Il n’ose pas affronter les gens qu’il aime bitcher … on appelle cela coward dans bien des pays qui sont démocratiques.

    • Je suis entièrement d’accord pour dire qu’accuser Obama de haine envers les blancs est du n’importe quoi. Au contraire, je trouve qu’il a été particulièrement neutre sur le sujet racial concernant les États-Unis. Il tient, ce qui est rare de nos jours, un discours porté sur l’avenir plutôt que sur les vieilles aigreurs du passé et les «réparations».

      Par contre, je suis très très très content que la droite américaine (même s’il s’agit ici de la droite dure) reprenne le petit refrain entonné depuis 20 ans par les «antiracistes» autoproclamés.

      Fini le monopole!

      Élisabeth Lévy l’explique d’ailleurs très bien:

      «Il y a un point commun entre l’Algérie et nos banlieues : tous victimes ! A ce qu’il paraît, le peuple algérien et celui des cités souffriraient pareillement d’un déficit de reconnaissance. Mais pas de n’importe quelle reconnaissance : leur identité réside dans le mal qu’on leur a fait, à eux, à leurs parents ou à leurs grands-parents

      (car le statut victimaire se transmet, ainsi que nous l’enseignent les lointains descendants d’esclaves).

      Je suis victime donc je suis.»

    • @ davidsonstreet

      Quel est l’intérêt d’un journaliste d’écrire intentionnellement quelque chose de faux? Pour un “scoop”, pour nuire à quelqu’un (donc réputation), une institution, embellir une histoire, la désinformation?

    • @scotch. Très difficile surtout en regard de la décision de la Cour suprême des États-Unis en 1964 dans la cause NYT c. Sullivan. La seule chance qu’un plaignant aurait consisterait à prouver que la publication de fausses rumeurs ou de fausses affirmations a été faite de manière intentionnelle ou insouciante. Good luck, surtout en raison du caractère absolu de la liberté de presse au premier amendement du Bill of Rights.

    • @Germanicus
      Vous devriez penser a aller faire votre cours de dévictimisation en Israèl.
      Vous devriez aussi l’enseigner aux pourfendeurs de l’anti-racisme.

      Pour votre commentaire, si les banlieusards Français (pas seulement arabes ou noirs) mais aussi portugais, antillais…et bientôt est Européens se plaignent, c’est qu’il y,a quand même anguille sous roche.
      Quand tous les gouvernements admettent qu’il y’a problème c’est que cela se situe loin d¸’être une invention de l’imaginaire des “victimes”

      Pour ce qui est de l’Algérie, ben disons que la présence Française n’a pas été une sinécure pour les habitants, les habitants de ce pays ont droit eux aussi a des excuses et a des dédommagements… (au moins rembourser la dette du Dey…)

    • @ ankh

      Parfois à cause de la vitesse de publication, les journalistes n’ont simplement pas le temps de tout vérifier. EX: Qu’est-ce qui dit que les données de statistiques Canada sont bonnes? Qu’est-ce qui dit que l’interprétation des chiffres par le journaliste n’est pas tendancieuse?

    • Glenn Beurk n’est qu’un ACTEUR !

      Il est probablement là pour discréditer tous les concepts entourant la liberté…

      *

      Obama va créer une force civile qui va couter combien, déjà ?

      Euh, quel est l’autre personnage historique qui a créé une “force civile” aussi puissante que l’armée” (sic)

      —» http://www.youtube.com/watch?v=Tt2yGzHfy7s

    • @scotch. Tout bon journaliste et plus précisément tout bon journal ne devrait jamais publier une info qui n’est pas confirmée par des sources crédibles et en béton. Sinon il ne s’agit plus de journalisme, mais au mieux d’amateurisme et au pire de jaunisme. En outre, je n’ai aucun problème avec l’interprétation de chiffres ou de données; c’est, entre autres, ce que font les analystes économiques. Là où j’ai un problème, c’est avec la publication de faits non vérifiés.

    • @ ankh

      Oula, je vais péter ta balloune avec l’information continue en direct à la télé, même l’informateur crédible n’est pas sûr, il a les mains dedans. La recherche du “scoop” a préséance sur à peu près tout. Les journaux ont des heures de tombée.

    • @scotch

      Comme je l’ai mentionné, je me demande si ce droit est applicable aux journalistes. Je n’ai pas d’exemples précis à fournir.

      J’imagine qu’un journaliste pourrait chercher à trafiquer les faits parce que ça fait son affaire ou qu’on lui a demandé très très gentiment… Comme dans le cas de ces deux journalistes américains àpropos de la guerre en Irak. Ça fait un certain temps et je ne me rappelle plus trop des faits, mais bon. Je vous reviens là-dessus bientôt.

      En passant, je suis allé sur le site du CRTC et je n’ai pas trouvé les directives dont vous parlez.

    • @ankh

      merci

    • @scotch. Sauf votre respect, je parle de journalisme véritable et non d’info-poubelle. Exemple : les infos (jamais confirmées car il s’agit de rumeurs jusqu’à présent) sur les circonstances véritables de la mort de Michael Jackson. Tous les médias électroniques s’en mêlent de même que des journalistes (???) qui se fichent éperdument des faits du moment que cela vende ou fasse sensation. Nous sommes bien loin de la rigueur de Woodward et Bernstein à une autre époque qui, eux, pratiquaient véritablement la profession de journaliste.

    • Il a toujours 2 côté à une médaille.Pourquoi quand une personne ne partage pas une opinion ça devient automatiquement n’importe quoi.Pourquoi? quand une personne ne partage pas une opinion cette même personne n’apprécie pas la liberté d’expression.Quand c’est fait dans le respect il n’y devrait pas avoir de probleme.La liberté d’expression en autant que c’est la même opinion que moi.Laissé donc Fox news tranquille on a besoin de l’autre coté de la médaille

    • J’aimerais comprendre pourquoi Obama est allé à la même église pendant 20 ans pendant qu’on y vomissait sur les blancs. Il n’est peut-être pas raciste, seul lui peut le dire, mais cette question, et seulement cette question, est légitime. Le reste, c’est de la foutaise. Eh! oui! Le gros bon sens de la droite qui ose encore critiquer quelqu’un provenant de ses propres rangs!!!

      Vraiment hâte de voir un gaugauche s’insurger contre la bêtise d’un autre gaugauche. Mais pour ça, il faudrait qu’il y ait parfois des billets en ce sens…

    • @ftrudel

      Vous savez de quelle couleur était le Christ en croix dans cette église ?

    • @ftrudel25

      Vous savez de quelle couleur était sa mère, sa grand-mère maternelle et son grand-père maternel? De quel couleur est Axelrod, Emanuel?

      Torrieux. Encore bouché ou plutôt aveuglé par l’idéologie.

    • Ce que j’en ai marre parfois de ce débat hyperpolarisé. Je vais faire plaisir à Trudel. Je suis assez à gauche, mais en ce qui concerne les questions raciales, je ne partage pas du tout le point de vue multiculturaliste ou interculturel de mes frères et soeurs. J’ai élevé une mulâtre. Je n’aime pas ce terme, mais bon, on n’en a pas encore inventé d’autre pour les enfants issus de l’union d’une personne blanche et d’une personne noire. Je n’aime pas non plus quand on m’appelle ma ‘ptite dame’, mais je dois souvent faire avec plein de trucs que je n’aime pas.

      J’ai élevé ma fille à cesser de mettre toute ses difficultés sur le dos de sa couleur, car les problèmes qu’elle a eu dans sa cour d’école, je les ai eu aussi enfant dans ma ville blanche mur à mur. C’est la différence qui n’est pas tolérée. Parlez-en aux rousses, aux handicapés, aux pauvres ou aux surdoués. Les gens ont des préjugés. Beaucoup de préjugés. Mais ça n’en fait pas des racistes.

      Ce qui est répréhensible pour un l’est pour l’autre. J’ai du sortir de chez moi, lorsque ma fille était ado, des jeunes noirs qui tenaient très ouvertement des propos haineux envers les blancs et qui étaient méprisant envers elle en la traitant de noix de coco (noire à l’extérieure et blanche à l’intérieur).

      D’ailleurs, je ne sais plus qui parlait de Boucar Diouf, mais si vous allez lire son livre, vous verrez qu’il est parfaitement capable de faire la différence entre préjugé et racisme. Pour ce qui est de faire payer les erreurs du passé envers les minorités par les représentants actuels de la méchante majorité blanche, je vous ferai remarquer à tous que nous avons aussi nos propres minorités. Et que généraliser le comportement des blancs n’est pas plus intelligent que de généraliser le comportement des noirs, des arabes, des juifs ou des homosexuels. Entre une personne blanche issue d’un milieu pauvre et une personne noire, arabe ou juive provenant de l’élite de son pays, vous pensez vraiment qu’il faudrait toujours privilégier la non-blanche? Au nom de quoi? Tout ce que ça favorise, c’est la libre-circulation des élites.

      Avec le relativisme culturel, on va finir par vouloir que rien ne change dans cette société. Il faudra garder toutes les traditions, même les plus rétrogrades. Moi, je tiens plus à l’égalité qu’à la diversité. Personnellement, qu’on éradique la pauvreté, l’ignorance ou la laideur, ça ne me dérangerait pas du tout. Qu’on se retrouve tous riches, intelligents et beaux, je pense que je serais capable de faire avec, même si on y perdait un peu en variété.

      Je dois être trop métissé (dans ma tête), mais les ‘purs’ de quelque orientation que ce soit, je n’en connais pas beaucoup. Je connais des gens à gauche pour certains points et à droite pour d’autres. Je connais des gens très rationnel sur certains côtés et très superstitieux sur d’autres. Je connais des pauvres pleins de ressources et des intellos plutôt ignorants.

      Et les droits de la personne, c’est pour les personnes. Pas pour les communautés.
      Mais je dis n’importe quoi comme d’habitude. En bonne valise que je suis.

    • @ lizzie et candela

      Euh…merci?!? Vous ne faites que renforcer mon idée! Je n’en demandais pas temps. Mais répondez juste à la question, ne mettez pas de mots dans ma bouche: Si Obama n’est pas raciste car justement sa mère est blanche, pourquoi est-il allé écouter des sermons racistes pendant 20 ans?

    • On reconnait enfin l’ effort des Québécois pour établir la souveraineté du Canada sur l’ arctique

      http://www.cyberpresse.ca/sciences/saviez-vous-que/200907/29/01-888087-un-quebecois-pionnier-de-larctique.php

    • Valise:

      Au contraire, j’ai beaucoup apprécié votre commentaire.
      Je dis un gros WOW !

      M. Hétû, pourriez-vous être aussi nuancé que vos meilleurs lecteurs-commentateurs ?

      Le nivellement par le bas, svp, laissez ça à nos fonctionnaires/technocrates du ministère de l’ignorance.

      merci

    • A toutes les personnes qui aiment écouter Glenn Beck:

      Ce gars ne croit pas un mot de ce qu’il dit.

      Comme Obama, il s’abreuve souvent à son télésouffleur.

      C’est un très bon acteur par contre

    • @valise

      Vous êtes de lecture agréable , quelle fraîcheur.

    • @valise Moi aussi j’ai beaucoup apprécié votre dernière contribution.
      ‘Keep ‘em coming’ :-)

    • Pour ftrudel dire la vérité est raciste.

      Des Blancs ont arrachés les Noirs à leur continent, les ont enchaînés dnas des bgateaux où je ne mettrais même pas un chien, réduit des Noirs en esclavage pendant des centaines d’années, marqués au fer rouge, les ont violés à répétition, séparés de leurs enfants…

      Encore aujourd,hui des gens se font interccepter la la police, tirer dessus etc. parce qu’ils sont noirs

      Wright, ancien Marine, l’a dit dans son église.

      Avez-vous déjà écouté un de ses sermons? J’en doute.

      Vous dites que Wright est raciste parce qu’il prend le parti de son groupe. Il devrait faire quoi, dire merci les Blancs de nous avoir exploités? Vous lécher le troufignon? Ça vous dérange qu’il ait de la fierté, qu’il revendique?

      Votre 78 tours il saute.

      C’EST RACISTE DE DIRE LA VÉRITÉ? Vous êtes un pauvre type. Vous avez vécu dans la ouate toute votre vie et là quelqu’un dénonce des injustices et c’est inconfortable pour votre pauvre petit moi?

    • Et le KKK pour dessert comme si ce n’était pas assez.

    • Je ne ressens aucune culpabilité (faque XT-moi patience avec ça), parce que ce n’est pas moi qui ai fait ça. Mais si je me tais devant les injustices je suis complice. C’est mon devoir en tant qu’humain de comprendre et de ne pas répéter le mal du passé.

    • @belette Votre 00:18 Right on ! ☼
      “Vous avez vécu dans la ouate toute votre vie et là quelqu’un dénonce des injustices et c’est inconfortable pour votre pauvre petit moi?”

      Difficile pour nous QuebeKanadians, qui depuis la 2e guerre, n’avons jamais connu ni la guerre, la misère … mais plutôt une prospérité et un ‘progrès’ (technique / matériel) inégalé dans l’histoire. Dans la ouate est le bon mot.
      (J’entends déjà les commentaires des X, Y et autres )

      Pensons seulement à nos amis laotseujr & mozart … qui ne l’on pas eu si facile … et ceci vaut pour la plupart des habitants actuel de notre monde … (… votre épithète).

      On ne réalise pas notre chance parfois …

    • y a-tu kekun icittte ki sait vraiment de kessé ke cé le rachisme? je pense pas.
      moé chu ben placé pour en parler : j’ai vécu dans la brousse, pis j’ai été dans le village gai.

    • Le racisme est une vieille histoire aussi âgée que l’ ère du néandertal.

      Des gens différent en apparence dans un même lieux.

      http://entrenous.bestdiscussion.net/histoire-go-f31/lohomme-de-neandertal-nous-en-apprend-sur-nous-t4448.htm

    • Au Québec aussi, on laisse des journalistes nous donner une information partisane, loin d’être objective et impartiale.

      Nous sommes probablement au pire endroit au Québec pour faire la leçon à certains.

      En fouillant, on voit que plusieurs appelent maintenant ce lieu le Hétuistan, une mini-république totalitaire où seuls les brainwashés restent et conspuent ceux qui remettent en doute les préjugés du Tyran – qu’on appelle à tort de l’information neutre et impartiale.
      Comme dans les pays totalitaires, les forces vives et les gens conscients en sortent vite.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2012
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité