Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 14 juillet 2009 | Mise en ligne à 17h05 | Commenter Commentaires (127)

    Sotomayor et la normalité de l’homme blanc

    Au deuxième jour de son audition devant la commission judiciaire du Sénat en vue de sa confirmation à la Cour suprême des États-Unis, la juge Sonia Sotomayor a dû répondre longuement aux critiques des républicains à propos d’une phrase prononcée en 2001. Je rappelle cette phrase tirée de ce compte rendu en français de la journée :

    «J’espère qu’une femme hispanique avisée et forte d’une expérience riche prendrait, plus souvent que l’inverse, une meilleure décision qu’un juge blanc.»

    Je publie ci-dessous un clip de sa confrontation sur ce sujet avec le sénateur d’Alabama Jeff Sessions, qui s’est dit «très troublé» par le prétendu parti-pris racial de la juge d’origine portoricaine :

    Et j’ajoute un deuxième clip dans lequel Sotomayor répond au sénateur d’Arizona Jon Kyl, qui a accusé la magistrate de «relativisme fou furieux» :

    Selon l’analyste de CNN Jeff Toobin, les critiques du sénateur Sessions donnent à penser que «tous les autres ont des parti-pris et des préjugés… mais l’homme blanc n’a pas d’ethnicité, pas de genre, il est juste une personne normale…» :


    • Cette propension masculine, blanche et réac à inverser le flux du préjugé et à jouer les victimes est sidérante de malhonnêteté. Je suis bien déçu qu’elle se rétracte ainsi. Le tataouinage centriste des obamistes ne donnera rien ici. Moi, je crois que le jugement d’un homme blanc est tributaire de déterminations sociologiques profondes qui auront tendance (je répète: tendance) à le rendre moins progressiste que le jugement d’une femme portoricaine…
      Paul Laurendeau

    • Sessions et consorts ont raison de se poser des questions : après tout, cette femme exercera une fonction très importante sous peu.

      Ils ont aussi raison de lui poser des questions s’ils la percoivent comme étant “potentiellement biaisée” dans son jugement.

      Là où j’ai un problème, c’est sur ce qui les pousse à affirmer qu’elle est “potentiellement biaisée”. Je ne connais pas le parcours de Sotomayor, et je présume que bien peu de gens le connaissent ici. Par “connaître le parcours”, je fais référence à la lecture d’au moins le tiers de ses jugements. Certains la critiquent visiblement pour la seule raison qu’elle est le choix d’un président démocrate, au même titre que certains critiquaient les choix précédents parce qu’ils venaient de présidents républicains (et sortez Clinton de l’équation SVP…).

      M. Hétu, relisez votre billet, quitte à y apporter des modifications.

    • 2 fois pris aux douanes….

    • … C’est triste qu’un message modéré soit… well, modéré.

    • C’est bien connu que les WASP mâles n’ont aucun préjugé, ne sont jamais racistes et sont directement inspirés de Dieu.

      Que ka fa là, la chiquita ?

    • @ysengrimus

      C’est votre commentaire qui est siderant de malhonnetete. Attribuer de telles etiquettes a “l’homme blanc” est tout aussi discriminatoire que d’affirmer que les latinos on “tendance” a etre paresseux, ou que les femmes ont “tendances” a etre trop emotives. Les politiques de Mme Sotomayor pue l’”affirmative action”, politique que je trouve immorale et improductive. Comme le disait Kierkegaard, “you label me, you negate me”.

    • candela

      Je ne dis pas que votre affirmation est fausse. Sauf que l’espèce de sentiment de l’autoculpabilisation (okay, je ne réponds qu’à un des trois critères de WASP, mais vous comprenez où je veux en venir)… Très peu pour moi.

    • Quand il n’y a pas beaucoup de viande sur l’os, on s’acharne sur n’importe quel semblant qu’il pourrait y avoir, ne serait-ce que pour montrer qu’on a fait de son mieux…

    • Il est clair et normal que l’on tente par tous les moyens d’éviter de mettre en place un juge raciste ou sexiste … que cet individu soit mâle, femelle, blanc, hispanique ou autre.

      Si cette déclaration avait été faite vis à vis les femmes hispaniques par un homme blanc étant juge en devenir, il est clair qu’il aurait mérité les foudres et avec raison. Ce n’est pas différent pour Sotomayor.

    • Speak White pis poser vous pu de question bande d’inférieur!! MDR!!!

    • Entgre vous pois moi M. H.tu il y a zéro homme blanc.

      «Selon l’analyste de CNN Jeff Toobin, les critiques du sénateur Sessions donnent à penser que «tous les autres ont des parti-pris et des préjugés… mais l’homme blanc n’a pas d’ethnicité, pas de genre, il est juste une personne normale…»

      Curieux, on parlait justement de «normal» = WASPM hier ici.

      C,est drôle combvi

    • Entgre vous pois moi M. H.tu il y a zéro homme blanc.

      «Selon l’analyste de CNN Jeff Toobin, les critiques du sénateur Sessions donnent à penser que «tous les autres ont des parti-pris et des préjugés… mais l’homme blanc n’a pas d’ethnicité, pas de genre, il est juste une personne normale…»

      Curieux, on parlait justement de «normal» = WASPM hier ici.

      Désolée pour le £%1±0

    • Désolé si ce message double, j’ai été bloqué aux douanes.
      Sessions et consorts ont raison de se poser des questions : après tout, cette femme exercera une fonction très importante sous peu.

      Ils ont aussi raison de lui poser des questions s’ils la percoivent comme étant “potentiellement biaisée” dans son jugement.

    • 2e partie

      Là où j’ai un problème, c’est sur ce qui les pousse à affirmer qu’elle est “potentiellement biaisée”. Je ne connais pas le parcours de Sotomayor, et je présume que bien peu de gens le connaissent ici. Par “connaître le parcours”, je fais référence à la lecture d’au moins le tiers de ses jugements. Certains la critiquent visiblement pour la seule raison qu’elle est le choix d’un président dém, au même titre que certains critiquaient les choix précédents parce qu’ils venaient de présidents gop (et sortez Clinton de l’équation SVP…).

      M. Hétu, relisez votre billet, quitte à y apporter des modifications.

    • Là où j’ai un problème, c’est sur ce qui les pousse à affirmer qu’elle est “potentiellement biaisée”. Je ne connais pas le parcours de Sotomayor, et je présume que bien peu de gens le connaissent ici. Par “connaître le parcours”, je fais référence à la lecture d’au moins le tiers de ses jugements. Certains la critiquent visiblement pour la seule raison qu’elle est le choix d’un président dém, au même titre que certains critiquaient les choix précédents parce qu’ils venaient de présidents gop (et sortez Clinton de l’équation SVP…).

    • Là où j’ai un problème, c’est sur ce qui les pousse à affirmer qu’elle est “potentiellement biaisée”. Je ne connais pas le parcours de la juge, et je présume que bien peu de gens le connaissent ici. Par “connaître le parcours”, je fais référence à la lecture d’au moins le tiers de ses jugements. Certains la critiquent visiblement pour la seule raison qu’elle est le choix d’un président dém, au même titre que certains critiquaient les choix précédents parce qu’ils venaient de présidents rep (et sortez Clinton de l’équation SVP…).

    • Le nom de la juge a bloqué aux douanes… :(

    • Évidemment que les hommes blancs n’ont pas d’ethnicité. Je ne connais aucun blanc qui ait conscience de faire partie d’un groupe ethnique. Il n’y a que les néonazis et les suprématistes blancs pour penser de la sorte.

    • c.s.halle : Bin, c’est qu’ici, nous ne sommes pas un groupe ethnique selon notre définition du terme. Nous serions probalement un groupe ethnique au Malawi.

    • En 86, Sessions a été nominé par Reagan pour devenir Juge Federal. La candidature a été rejeté, mettant en cause son manque flagrant de compréhension des problêmes raciaux. Les commentaires purement raciaux sont trop nombreux pour les énumérés.

      Et ce pauvre républicain veux donner des leçons sur les préjugés à un juge qui a du composer avec le racisme d’une bande de vieux hommes blancs riches…

      Les républicains propagandent pour leur base du sud… Guns, abortion and racism…

      Ah oui, en passant, Cheney demeure un criminel de guerre, et un traître à sa nation.

    • Sessions est décidément impayable!

      Il est acharné ou simplement con?

    • La cour supreme devrait être représentative du peuple.

      Exemple ; s’il y a 55% population blanche, 20% noir, 15% latino, 5% asiatique, 5% autre et extra-terrestre. Alors ca devrait être comme ca sur la cour supreme.

      En plus ca devrait être 50% homme et 50% femme.

      La ou ca devient compliqué c’est lorsque l’on entre dans le plus spécifique. Républicains, Démocrates ou autre allégeance politique. Religion, orientation sexuelle, aborigène ou autre.
      Finalement c’est toujours la que le bordel arrive. Chacun tire la couverte de son côté en utilisant tous les moyens possible dont je vous ferai grace, le plus exaspérant étant la crasse partisanerie politique (gauche/droite/centre/haut/bas).

      Une personne noire, gai, démocrate de gauche, partisan a mort fitterait ou la dedans ?

    • oui elle est le choix d’un président démocrate mais faut pas oublier que Bush senior l’a nominé en 1991 au U.S. District Court for the Southern District of New York…

    • L’homme blanc pâlit et l’homme à la face pâle devient blanc comme un drap lorsqu’une femme au teint foncé voire maron lui tient tête et affirme être son égal sinon un tantinet supérieur.

      Ces vieilles crapules ont une peur bleue de se faire tirer les vers du nez euh le tapis sous leurs pieds, de devenir minautaires euh minoritaires — d’où leur racisme en général et xénophobie mexicaine en particulier — dans un pays qui appartenait pourtant à des peaux rouges où ils ont fait venir de force des visages noirs il n’y a pas si longtemps. Mdr!

    • Graham, Kyl et Sessions ont démontré à tous la haine et la peur qui les habitent. J’ai utilisé Sessions comme exemple uniquement.

      Les démocrates savent bien qu’ils parlent à un juge compétent et honnête, les républicains “font” la leçon à une “latino woman”.

      Ah oui, encore en passant, Emptywheel a dit le mot blowjob sur msnbc hier, la commentatrice qui semblait faire un anévrisme cérébral à la mention de ce mot, s’est excusée pour Marcy. Faut jamais dire que le blowjob de Clinton, c’est de la petite bière face à l’entreprise criminelle que l’administration bush est, et a été. Par la suite, la commentatrice trouvait bien drôle que Buchanan prône la noyade et la mort de levi Jhonson, par Todd”Snow Machine” Palin…

      Blowjob, blowjob, blowjob.

    • Laurendeau se croit progressiste. Pourtant, il devrait savoir que c’est l’origine sociale d’une personne qui détermine, de façon normative, générale, (selon une tendance comme tu as dit) «son jugement». Les affrontements idéologiques entre les républicains et les démocrates sont le fruit d’une lutt entre les grandes bourgeoisies internationales au sein du marché de la valeur d’échange, un marché dominé par les Américains. Il existe des alliances internationales au sein de cette âpre lutte, et il y a des riches portoricains bien plus à droite que de nombreux républicains élus aux États-Unis. «L’être humain, c’est l’ensemble des rapports sociaux», c’est certain qu’être Blanc aux États-Unis conditionne le Blanc. Mais le fait qu’il fait partie du prolétariat, c’est-à-dire des salariés, le fait qu’il fasse partie de la petite-bourgeoisie ou encore de la bourgeoisie, voilà encore des éléments qui le conditionnent encore davantage qu’être Blanc.

    • @c.s.halle > Je ne connais aucun blanc qui ait conscience de faire partie d’un groupe ethnique.

      Quoi ils sont du règne végétal ou minéral ?
      Votre interprétation de ‘groupe ethnique’ semble confuse … ?

    • pendant ce temps , le journaliste Hétu omet de dire que les démocrates avaient torpillé un candidat hispanique à la cour suprême que Bush voulait placer…parce que les démocrates voulaient être le premier parti à le faire.

      ahhh… le journalisme , quelle “profession” objective.

    • @cameleon

      Je n’interprète rien, je faisais un constat. Les blancs ne se perçoivent pas comme un groupe ethnique.

    • nicolasleger

      Est-ce qu’il y a un concours de l’intervention la plus hors-sujet au sujet de laquelle personne ne m’a informé?
      Pourquoi ne pas nous avoir entretenu de Robert Bork tant qu’à y être?

    • @c.s.halle Ah oui, alors vous avez probablement raison … Les groupes ethniques ce sont les autres … ceux qui sont différent de nous … Mais il suffit de sortir de son pays pour voir que l’ ‘ethnicité ‘ est une chose relative ;-)

    • Les juges ne doivent pas avoir “d’ethnicité”. Ils sont là pour faire appliquer les lois de manière impartiales sans égard à l’ethnicité des partis en cause.

      La justice est symbolisé par une femme les yeux bandés tenant une balance, justement parce que la justice doit être aveugle face à situation des causes qu’elle doit juger.

      Jeff Sessions a parfaitement raison. Le travail des juges n’est pas d’interpréter les lois selon leurs opinions/préférence mais d’appliquer strictement les lois qui ont été voté par les élus du peuple. Un parti-pris racial ce n’est tout simplement pas acceptable chez un juge qui doit être impartiale et non pas emphatique.

      Quand on se présente devant un juge, on veut être jugé sur les faits et la loi, pas sur la couleur de notre peau.

    • Sotomayor contredit Obama concernant les juges, selon un blogueur de Politico (vidéo):

      http://www.politico.com/news/stories/0709/24909.html

    • La normalité est un terme fade qui ne veut rien dire; en voilà la preuve.

    • @nicolasléger 18h57
      ” les démocrates avaient torpillé un candidat hispanique à la cour suprême que Bush voulait placer…parce que les démocrates voulaient être le premier parti à le faire.”

      Ce commentaire démontre votre ignorance du milieu juridique…

      Combien de juges connaissez-vous, Léger? Combien d’avocats? Êtes-vous seulement en mesure de comprendre ce qui fait qu’un juriste (juge, professeur de droit ou avocat) possède les qualités qu’on DOIT attendre d’un juge à la Cour Suprême?

      J’ai connu, et je connais quelques centaines d’avocats, et des dizaines de juges, depuis la Cour Suprême du Canada en descendant. Je mentirais si je disais qu’un avocat en vaut bien un autre. Comme je mentirais si j’affirmais que tous les aspirants à la magistrature se valent.

      Il ne vous est jamais venu à l’idée que le véto opposé par les démocrates tenait au fait que le candidat présenté par Bush ne possédait pas les qualités nécessaires?

      Sotomayor, pour sa part, N’EST PAS la seule candidate de cette qualité. Je l’ai déjà écrit à plusieurs reprises, sur ce blogue, on ne mesure pas les qualités d’un candidat selon des critères mathématiques.

      On doit analyser une candidature en fonction de la capacité de raisonner, de la capacité d’écouter, de la capacité de convaincre les collègues…

      On doit analyser une candidature en fonction du “background” juridique: le candidat a-t-il publié des textes susceptibles d’éclairer l’ensemble des juristes sur un sujet donné? A-t-il rendu lui-même des jugements (à un niveau inférieur) qui ne tiennent pas la route? Est-il fréquemment renversé en appel? Est-il spécialisé dans un domaine si pointu que ses compétences ne lui serviront pas? Ou au contraire ses compétences dans un ou deux domaines particuliers peuvent-elles combler une lacune à la Cour (qui ne compte que NEUF juges)?

      Plusieurs candidats répondent à ces critères d’excellence.

      Viendront ensuite en considération l’appartenance ethnique et religieuse, non pas parce que c’est vraiment nécessaire d’un strict point de vue juridique, mais parce que le choix demeure politique et la crédibilité de l’institution (Cour suprême) exige que sa composition soit aussi bien balancée qu’il soit possible de le faire.

      Cela dit, avec la nomination de Sotomayor, il y aura deux femmes contre sept hommes; un seul membre de la communauté latino, mais SIX catholiques (sur un total de neuf juges), ce qui déroge évidemment à la règle…

      Mais ce n’est pas la faute d’Obama!

      La nomination d’un latino, telle que proposée par Bush, tenait principalement au seul facteur que je n’ai pas encore mentionné: l’orientation politico-sociale du candidat.

      Accessoirement, il y avait l’appartenance ethnique.

      Je me souviens, à l’époque, d’avoir analysé cette candidature plus à fond; j’en étais venu à la conclusion que les Républicains avaient délibérément lancé un pavé dans la mare. En proposant un latino innsuffisamment compétent mais très conservateurs, ou bien la candidature était acceptée, ce qui aurait fait l’affaire de Bush, ou bien la candidature était rejetée, ce dont ush pouvait fort bien s’accommoder.

      En effet, en rejetant un Latino, les Démocrates risquaient de s’aliéner les hispanophones. Voilà qui n’aurait pas déplu à Monsieur Bush!

      Si vous savez autre chose, alors faites-nous en part…

    • nicolasleger nous démontre qu’il est encore au stade de jeune ado, genre : Mon père est plus fort que ton père !

      Ou plus jeunot encore : C’est l’autre qui a commencé !

    • @ mxmxd :

      ??????

    • Le fait demeure: un juge ne peut être objectif parce que l’objectivité n’existe pas. Sotomayor est le produit d’une société et d’une époque (les années 1960-1970). On sait les résultats que cette idéologie juridique a produit au Canada. Les États-Unis doivent faire attention de ne pas tomber dans le relativisme moral de style canadien. Les Américains doivent se poser la question suivante: seront-ils plus en sécurité avec une juge qui sombre dans la sociologie de type chomskiennne ? Non.

    • Je seconde Meslier à 100% sur le caractère déterminant de la classe sociale et le caractère péripherique de l’ethnicité. Au lieu de dire “homme blanc” on pourrait dire “homme portant veston-cravate”, conscient que le veston et la cravate son des indices sociologiques péripheriques (tendanciels) de classe sociale.
      P.L.

    • HS,
      au Match des Étoiles de baseball, Barack était invité a lancer la première balle.
      Vêtu d’un jeans et d’un veston a l’effigie des White Sox de Chicago, il a fait son entrée au stade de St-louis Missouri sous des huées que je calcul d’environ 30 a 40 des spectateurs présent. ca m’a un peu surpris de St-Louis, quand même la ville a voté pour lui en novembre, mais apparemment il n’y a avait pas que des citadins de la ville de St-Louis dans les estrades !
      Un conseil pour l’avenir, ne pas se présenter a une course de nascar pour lancer les moteurs ….le redneck est encore très profond dans la profonde Amérique.

    • 30 a 40 % des spêctateurs

    • Les juges doivent absolument être objectifs, impartiaux et afficher un absolutisme moral à la Benoît XVIe siècle, sans aucun égard à leur vécu ou à celui des accusés, détachés complètement du réel, traiter les inégalités et injustices sociales de façon éthérée et conceptuelle selon ce qui a été écrit dans le gros livre du DROIT et de la LOI il y a parfois plus de 100 ans.
      Prenez l’Italien Alberto Alito. Dans la cause Ricci, il parfaitement démontré comment son ethnicité n’avait aucunement influer sur son jugement.
      Quand Antonio Scalia rend une décision juridique, il ne fait jamais intervenir son intégrisme catholique, encore moins son adhésion à la secte Opus Dei qui l’oblige à porter le cilice et à se flageller tous les soirs avant de se coucher.
      C’est pourquoi seuls des juges CONServateurs de sexe masculin devraient siéger et trancher à la Cour suprême.

    • L’Homme Blanc est-il monolithique, prévisible et cravaté?

      Que dire de l’homme blanc qui habite dans un trailer park en Virginie occidentale, qui a un vieux pick-up rouillé et qui travaille dans un snack bar? Est-il plus proche du requin de Wall Street en veston bleu foncé, qui a 2 voitures, une maison de campagne, un appartement au centre-ville et un yacht? Ou bien est-il plus proche de son voisin porto-ricain lorsque vient le temps de partager une Bud sur le bord d’un feu de camp?

    • @americano
      > seront-ils plus en sécurité avec une juge qui sombre dans la sociologie de type chomskiennne ? Non.

      Posez vous la question suivante: Est-ce que les USA est un pays plus sécuritaire pour ses citoyens dans l’ensemble, que le Canada ? Et ce malgré que ce pays emprisonne plus que la plupart des pays au monde ?
      Alors votre résonne ment … i.e. il ne tient pas le test de la réalité. Mais si vous aimez vous complaire dans vos illusion … alors faites …

    • @ yvonthivierge :

      Si Antonio Scalia juge en fonction de ses croyances religieuses et non pas en fonction de la constitution, alors n’a pas plus sa place à la Cour suprême que Sonia Sotomayor.

      Seul les “Strict constructionism” et les “Originalism” devraient siéger à la Cour suprême.

    • Il y a bien des facettes intéressantes au sujet la nomination de Sotomayor à la Cour suprême, mais hier j’écoutais des professeurs de droit, qui avaient étudiés sa carrière dans le menu détail, expliquer qu’elle était en fait un clone juridique de celui qu’elle va remplacer (libéral etc..) et que son arrivée ne modifierait en rien l’équilibre de la dite Cour. De toute façon elle sera confirmée dans ses fonctions. Faute de placer un poulain favorable à sa cause, n’est-ce pas en fait ce que tous les groupes intéressés recherchent ?

    • Voici le “deux poids, deux mesures” hypocrite et fatiguant des CONServateurs: Samuel (pas Alberto) Alito a pu faire intervenir son empathie et ses origines ethniques dans le cas Ricci contre DeStefano sans coup férir alors que Sonia Sotomayor, dans la même cause, a été accusée de le faire à tours de bras:

      http://www.salon.com/opinion/greenwald/2009/07/13/alito/index.html

    • @americanophile 20h29
      ” Le fait demeure: un juge ne peut être objectif parce que l’objectivité n’existe pas. Sotomayor est le produit d’une société et d’une époque (les années 1960-1970). ”

      Qu’est-ce que vous en savez? Vous croyez qu’un juge de tendance conservatrice ne peut pas donner raison à un justiciable de tendance libérale? Ou inversement?

      Je suis membre d’un Tribunal administratif. Il peut m’arriver de donner raison à un justiciable qui me semble antipathique, ou de donner tort à quelqu’un dont la cause me semble au contraire trrrrrès sympathique, vous savez!

      Vous seriez capable de donner raison à un type qui a déjà été trouvé coupable de tentative de meurtre après avoir logé plusieurs balles dans le corps d’un rival? Si la Loi et les faits au dossier sont tels que je dois lui donner raison, je lui donne raison. Non, je ne siège pas à la Commission des Libérations conditionnelles!

      Moi qui passe ici pour un juriste “gauchisant” ou social-démocrate, je dois pourtant ma nomination à un gouvernement dont je ne partage pas la philosophie. Je vous invite à en tirer vos propres conclusions…

      Faut croire qu’il est possible, finalement, de baser les nominations sur la compétence, d’une part, et, d’autre part, d’attendre du candidat choisi qu’il se montre impartial et objectif…

    • David. Primo, puisqu’Antonio Scalia et tant d’autres comme lui trônent déjà à la Cour suprême, raison de plus d’y nommer autant de Sonia Sotomayor que possible pour l’équilibrer et au nom de la justice la plus élémentaire.
      Secondo, pouvez-vous utiliser des termes français ou expliquer ceux inventés par les néoCONS américains que vous nous lancez ici en pleine figure?

    • @yvonthivierge

      1) L’homme blanc pâlit et l’homme à la face pâle devient blanc comme un drap lorsqu’une femme au teint foncé voire maron lui tient tête et affirme être son égal sinon un tantinet supérieur.

      C’est pourtant exactement ce qu’a dit Doc Mailloux à “Tout le monde en parle”, et je suis sûr que comme tout le monde, vous n’avez pas trouvé cela acceptable! Il a pourtant tout simplement affirmé que l’homme noir est moins intelligent que l’homme blanc, en moyenne. Cela ne signifie pas grand chose et ne porte pas vraiment à conséquence, quand on y pense. Par exemple, même Doc Mailloux croit qu’environ 45% des Noirs sont plus intelligents qu’un Blanc d’intelligence moyenne. Pourquoi s’en faire pour si peu? A vrai dire, cette déclaration paraît bien anodine et sans conséquence comparée à celle de Mme Sotomayor!

      2) Les juges doivent absolument être objectifs, impartiaux et afficher un absolutisme moral à la Benoît XVIe siècle, sans aucun égard à leur vécu ou à celui des accusés, détachés complètement du réel, traiter les inégalités et injustices sociales de façon éthérée et conceptuelle selon ce qui a été écrit dans le gros livre du DROIT et de la LOI il y a parfois plus de 100 ans.

      Voici maintenant ce que ça donne, un juge qui travaille à partir de ses préjugés et de sa volonté de “redresser l’histoire”, plutôt qu’à partir du droit. Imaginons un professeur d’université blanc, très intelligent et prolifique, en conflit avec, disons, un maçon latino-américain. Supposons, pour les fins de la discussion, que le professeur est honnête et que le maçon ne l’est pas (je sais que ça paraît insensé, mais c’est possible). Supposons maintenant que le conflit est arbitré par une juge qui travaille non en fonction du droit, mais en fonction de sa conception a priori des races et de son noble objectif de rééquilibrer la société. La parole de l’un est opposée à la parole de l’autre. Quelles sont les chances du professeur blanc (qui est honnête et dit la vérité) de remporter le procès, à votre avis? ZÉRO. Imaginez, pour être encore plus réaliste, que le maçon est défendu par un avocat bien au fait des préjugés de la juge. Que va faire l’avocat, croyez-vous? Il ne ratera pas une occasion d’exploiter les préjugés de la juge en présentant le professeur comme un fainéant privilégié, un intellectuel paresseux et déconnecté, qui mérite une bonne leçon face à un vrai travailleur. Vous voulez de cette justice là??

      PS: Paradoxalement, la juge Sotomayor causera probablement moins de dégâts en tant que juge à la Cour Suprême, où elle sera 1 parmi 9, et où ses décisions seront scrutées à la loupe.

    • “Sotomayor est le produit d’une société et d’une époque (les années 1960-1970)”

      Et alors ??? Les juges avant elle étaient aussi un produit d’une certaine époque. On peut pas juste nommer des juges venus des années 50, faut évoluer.

    • yeule. Décidément, vous n’avez rien compris.
      Vous, les Québécois, et surtout nous les Franco-Ontariens, serions pas mal anglicisés si seuls des juges anglophones trônaient dans les cours provinciales et fédérales, notamment à la Cour suprême, au motif qu’un candidat francophone ferait intervenir son empathie et ses origines ethniques et serait incapable de rendre des décisions uniquement basées sur de vieux précédents racistes et coloniaux.

      Les jugements de Sotomayor ont déjà été scrutés à la loupe et grand nombre d’entre eux ont été déboutés par la Cour suprême, tout comme ceux de Samuel Alito et de … John Roberts:

      http://www.salon.com/opinion/greenwald/2009/07/13/alito/index.html

    • @David 21h03
      ” Seul les “Strict constructionism” et les “Originalism” devraient siéger à la Cour suprême.”

      Heu… Est-ce que c’est ce qu’ils enseignent à Harvard? J’en doute… Les “strict constructionnists” de la Bible ou du Coran, on voit ce que ça donne!

      La société évoluer plus vite que le droit. On peut facilement imaginer un texte de Loi qui dirait: “nul ne doit, alors qu’il est au volant d’un véhicule automobile ou d’une moto, faire telle chose… ”

      Que décidera un juge de tendance “strict constructionnist” lorsque se présentera devant lui le conducteur de ces véhicules hybrides que sont les “T-Rex”?

      Ne vous en déplaise, il est nécessaire d’interpréter la Loi, si on ne veut pas arriver à des résultats aberrants…

      Supposons un litige créé par l’usage d’Internet (dont la Constitution des USA ou du Canada ne fait pas mention, et pour cause). Qui a juridiction pour réglementer? Que faire si la Loi de l’État ou de la province autorise alors que la Loi fédérale interdit? ar bien sûr, à défaut d’une disposition dans la Constitution, les deux palliers de gouvernement pourraient être tentés de légiférer, mais de manière contradictoire!

      Vive les “strict constructionnists”!

    • @americanophile

      vous semblez avoir une dent contre le système de justice canadien. Comment-ça?

    • La seule façon pour Mde Sotomayo de régler le problème de Monsieur Sweet home Alabama serait a mon avis de devenir amnésique.

    • @ yvonthivierge :

      Two Wrongs Don’t Make A Right.

      On ne corrige pas une erreur par une autre erreur. Agir de la sorte ne fait que perpétuer les erreurs.

      Nommer Sotomayor ne rétablit pas l’équilibre, au contraire. On déséquilibre encore plus la cour en la bourrant d’activistes au lieu d’y mettre des juristes.

      P.S.: Les termes “Strict constructionism” et “Originalism” n’ont pas été inventé par des “néocons”, ce sont des notions juridiques enseignées dans les faculté de droits.

    • suite

      Car la conscience c’ est son contenue.

    • Est-ce moi ou David voulait dire les ’strict constitutionalists’ … dans le sens de paléo-conservateurs ?

    • paléo-conservateurs ? voila qui me laisse songeur mon cher ami…

    • @williamf1 : «ca m’a un peu surpris de St-Louis, quand même la ville a voté pour lui en novembre, mais apparemment il n’y a avait pas que des citadins de la ville de St-Louis dans les estrades !»

      Faut croire que la partisanerie sportive fut plus forte. Obama portait un veston à l’effigie des White Sox de Chicago devant des spectateurs des Cards de St-Louis.

      ****

      Concernant Sotomayer, le sénateur de l’Alabama est un red neck fini. Il s’imagine que les juges ne sont pas des êtres humains mais des robots. Mais il joue son rôle de sénateur républicain. Il fait ce qu’on appelle en terme subtil : «une job de bras»

    • @Richard Hétu
      Le directeur de la CIA, Leon Panetta, a ordonné une enquête interne
      http://www.cyberpresse.ca/international/etats-unis/200907/14/01-884144-programme-antiterroriste-la-cia-sous-pression.php

    • @Yvon Thivierge 21h31

      On aura beau reprocher au juge Scalia ses opinions très conservatrices, objectivement, sa nomination pouvait sembler très légitime.

      Antonin Scalia et Ruth Ginzburg (LA Ginzburg, disait gentiment Me Pou Lou Tine) ont connu des parcours parallèles en enseignement du droit; idéologiquement, ils n’ont toutefois rien en commun, bien sûr.

      Scalia a été éduqué à Georgetown et en Suisse, puis boursier Sheldon à la Harvard Law School où il a obtenu son diplôme en droit; professeureur de droit pendant 15 ans dont un statut de professeur invité à la prestigieuse Stanford University), président de la section de droit administratif de l’American Bar association…

      Quatre autres juges détiennent un doctorat en droit (Roberts et Thomas à Harvard, Stevens à Northwester, et Alito, sur lequel je reviendrai). Kennedy est diplômé de la London School of Economis (en plus d’un LL.B. à Harvard; il a également enseigné le droit constitutionnel pendant plus de 20 ans).

      Breyer (nommé par Clinton, comme Ginzburg) a étudié à Stanford, Oxford et Harvard, et il a enseigné à la Harvard School of Government. Diplômé de Princeton et de Yale, Alito y a obtenu un doctorat en droit. Éditeur du Yale Law Journal.

      Tous ont été repêché de la US Court of Appeal.

      On peut bien reprocher à Stevens son conservatisme profond, ou à Alito ses tendances libertariennes, il n’en demeure pas moins que chacun des huit autres juges (j’omets Souter, démissionnaire) a connu un parcours impressionnant; aucune de ces candidatures n’aurait pu être rejetée pour cause d’incompétence.

      On le sait tous, cependant, à l’exception de Roberts et Alito (deux nominations de W), ces juges ont participé au vol de l’élection de novembre 2000. Shame!

      La morale de l’histoire, c’est que même les esprits les plus brillants peuvent se laisser guider par tout ce que la politique a de plus sale…

      = = =

      Et Sotomayor, dans tout ça?

      Son CV présente beaucoup d’analogie avec celui d’Alito. Comme lui, elle a été éditrice du Yale Law Journal et a obtenu un doctorat en droit à Yale. Comme les huit autres, elle a siégé à la Cour d’appel. Si ce qui est bon pour Pitou Alito devait être bon pour Minou Sotomayor, il n’existerait aucune raison pour les Reps de refuser cette nomination: la candidature de Sotomayor est trrrrès lourde!

    • @yul-plage 21h32
      Rectification, le Doc mailloux n’a pas dit ça, IL A CITÉ une étude qui disait ça… nuance…

    • @M. Hétu

      Je sais que je suis hors-sujet mais il est difficile d’oublier l’attaque israélienne dans la bande de Gaza de l’hiver dernier qui a des relents de crimes de guerre.

      “Plusieurs soldats israéliens, qui ont participé aux opérations dans la Bande de Gaza l’hiver dernier, ont décidé de parler. Il s’agit de témoignages anonymes d’une trentaine de militaires. Ils ont été recueillis par l’ONG israélienne “Breaking the Silence”.

      Ces soldats israéliens affirment que leurs supérieurs les ont incités à tirer d’abord et à se préoccuper ensuite de distinguer les combattants des civils.”

      “Le Monde”: http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/07/15/tsahal-mis-en-cause-par-des-soldats-ayant-participe-a-l-operation-de-gaza_1218801_3218.html

    • “J’espère qu’une femme hispanique avisée et forte d’une expérience riche prendrait, plus souvent que l’inverse, une meilleure décision qu’un juge blanc”

      Remplacez “hispanique” par “blanche” et “juge blanc” par “juge noir” et essayer de vous convaincre que la personne qui a dit ça a un assez bon jugement pour siéger sur la cour suprême.

      Un no-brainer à mon avis.

    • hé hé hé, cela rejoint ce qu’on disait hier sur la personne standard.

      Je me souviens d’une expérience qu’on avait faite avec ma prof d’histoire au secondaire. Elle nous avait demandé de décrire une personne adulte. Plus de 90 pour cent de la classe avait décrit un hmme blanc de la trentaine à la cinquantaine. Même à 14-15 ans on avait des préjugés.

    • fuzzybill74 a tenu a défendre cet énergumène de Doc Maillet parce que celui-ci a CITÉ une étude.
      Le “Doc” était bien d’accord avec cette étude et il l’a dit clairement: généralement on ne cite pas des études dont les conclusions sont en désaccord avec notre opinion.

      À défendre cet !mbéc!le australopithèque, il se range de son côté.

      J’ai moi-même lu une étude qui arrivait à la conclusion que les conservateurs et néo-conservateurs sont des simples d’esprits manipulés par des hypocrites et des profiteurs, qu’ils sont tellement préoccupés à chercher des poux partout qu’ils sont incapables de penser par eux-mêmes et se fient entièrement sur leur traditionnelle pensée magique et sur le dessein de Dieu le tout puissant qui les aiment bien mais juste eux-autres… c’est pas moi qui le dit: je ne fait que citer une étude super-sérieuse et hyper-scientifique. ;-)

    • @pbrasseur

      Vous faites comme vos amis et sortez cette phrase de son contexte.
      Elle ne parlait que des cas où la discrimination sur le sexe et/ou la race sont en causes.

      Elle a entièrement raison, comme vous auriez plus de chances d’arriver à un meilleur jugement si vous aviez à porter un jugement sur les commentateurs de radio ou de télé racistes, faux-croyants et homophobes car vous en connaissez plus sur le sujet que la moyenne des simples mortels. ;-)

      http://www.berkeley.edu/news/media/releases/2009/05/26_sotomayor.shtml

    • Sotomayor est Hispanique non ? c’est à prendre ou à laisser !
      Par sa couleur de peau , elle est aussi blanche , renier cela c’est le racisme à la hitler or c’est ce qu’ils sont entrain de faire.

    • S0t0may0r manque de jugement! Un “no-brainer”, selon l’avis livré par Pierre Brasseur à 7h22, après une intense réflexion et une démonstration que notre distingué idéologue estime “irréfutable”…

      Affirmer que PBrasseur se laisse guider par ses préjugés en faveur du modèle WASCM (white anglo-saxon conservative male), ce serait un no-brainer qui atteint 7.8 à l’échelle Richter…

      Les cinq juges de la Cour suprême qui ont confirmé l’élection de Bush en refusant la demande de recomptage en Floride, en novembre 2000, est-ce qu’ils ont démontré qu’ils avaient un assez bon jugement pour siéger à la Cour Suprême – pour employer les mêmes termes que Brasseur?

      Voilà ce que ça a donné comme résultat, la conformité au modèle WASCM…

      S0t0may0r ne peut pas faire faire pire. And this is a no-brainer that requires very little mental effort to understand.

    • papitibi

      La fonction première d’un juge est d’être…juste. Disons que dans ce cas-ci c’est mal parti avec des déclarations comme ça. Et même si ses déclarations ne reflètent pas vraiment ses pensées, le simple fait de les proférer (pour un juge) témoigne d’un flagrant manque de jugement.

      Les juges sont nommés à vie, on ne peut revenir en arrière, dans le doute il faut s’absetnir. C’est ce qu’il faudrait faire ici.

      Quand au fait que vous n’aimez pas certains jugements précédents, ou les juges en place, c’est “irrelevant”, mais ça expose votre votre faible jugement à vous.

    • @papitibi … Les cinq juges de la Cour suprême qui ont confirmé l’élection de Bush en refusant la demande de recomptage en Floride, en novembre 2000, est-ce qu’ils ont démontré qu’ils avaient un assez bon jugement pour siéger à la Cour Suprême …

      Mais n’étaient-ils pas les meilleurs juristes choisis comme vous nous expliquez ? Les meilleurs choisis qui devaient faire régner l’ordre et la justice et patati et patata… Ils ont foiré et elle aussi, donnez-lui le temps.

    • @pbrasseur. Le rôle principal de tout juge consiste à appliquer le droit de manière juste et équitable. Les propos de Me Sotomayor représentent une observation personnelle qui ne présume aucunement qu’elle rendra ses décisions uniquement en fonction de critères subjectifs. Elle l’a d’ailleurs dit et répété à de nombreuses reprises. Non seulement elle l’a dit et répété, mais ses décisions ont toujours été rendues dans le respect de l’état du droit aux États-Unis.

      Si le GOP l’attaque sur cette seule déclaration ou presque, c’est que ses représentants n’ont vraiment rien à lui reprocher sur ses compétences et son expérience. Et ces deux qualités ne font aucun doute dans le cas de Me Sotomayor.

      La déclaration de Me Sotomayor montre plutôt qu’elle sera sensible aux réalités sociales présentes dans son pays. Cette déclaration montre aussi qu’elle s’inscrit dans une tradition d’activisme judiciaire plutôt que de prudence interprétative, ce qui suppose qu’elle s’attachera davantage à l’esprit qu’à la lettre de la loi.

      En outre, comme il s’agit du tribunal de dernière instance aux USA, il est essentiel que la Cour suprême soit, dans sa composition, représentative de la réalité sociale dans ce pays, et ce, à plusieurs égards : hommes et femmes; origines ethniques; confessions religieuses; etc. La nomination de Me Sotomayor constituera une réponse éloquente à ce besoin de diversité.

    • @ Brasseur (08h29)
      “Quand au fait que vous n’aimez pas certains jugements précédents, ou les juges en place, c’est “irrelevant”, mais ça expose votre votre faible jugement à vous.”

      Bien sûr… On voit tout de suite que le jugement, c’est votre spécialité!

      Mais prenez d’abord connaissance de l’évaluation que j’ai faite hier à 23h47 de chacun des juges de la Cour suprême, même les plus conservateurs. Peut-être y apprendrez-vous ce que c’est qu’une évaluation impartiale de juristes chevronnés par un autre juriste (un peu moins) chevronné qui ne partage pourtant pas nécessairement leur philosophie.

      Mais bien sûr, l’impartialité et l’objectivité, à vos yeux, c’est l’absence d’opinions préconçues avant de présider une audition ou d’y participer en tant que juge.

      Ce en quoi vous vous enfoncez un doigt dans l’oeil, Brasseur.

      J’exerce des fonctions judiciaires (Mein Got!) et avant d’entendre les témoins dans un litige, forcément, je DOIS prendre connaissance du dossier, incluant la preuve documentaire. Et forcément, je me forme alors une idée.

      Si je ne le faisais pas, il me serait impossible d’interroger intelligemment les justiciables, qui attendent de moi que je puisse rendre une décision éclairée.

      Cela dit, je vois les gens témoigner devant moi (le “non-verbal”, la nervosité ou l’assurance), et je les entends. Et très souvent, je dois re-tricoter l’opinion (très floue) que je m’étais faite, pour finalement aller dans un tout autre sens.

      Pour un juge, l’impartialité, c’est la capacité de mettre de côté ses opinions préliminaires (tout le monde en a!) pour rendre une décision conforme aux faits prouvés et au droit. S0t0may0r a traduit ça autrement: “we are NOT robots”. Sous entendu: nous sommes des humains, avec des yeux, des oreilles, une culture pré-existante, un vécu et une perception des choses en fonction de cette culture. Mais un juge possède aussi une formation, des connaissances, et un cerveau pour le guider à travers tout ça.

      Votre vision primaire – ou binaire, c’est comme vous préférez, c’est de la boulechite.

    • Les republicains ont raison de la questionner à l’egard de ces propos parce que un juge de la cour supreme de devrait pas demontré du favoritisme à l’egard d’une ethnie et denigrer une autre. Ses propos la rendent pas credible. Je pense qu’elle à trop a prouver d’un point de vue politique et pas assez du point de vue juridique.

    • «J’espère qu’un homme blanc avisé et fort d’une expérience riche prendrait, plus souvent que l’inverse, une meilleure décision qu’un juge noir ou hispanique.»

      Comment ça sonne à vos oreilles?

      C’est la même phrase que mme Sotomayor a dite à l’exception que les personnages sont inversés.

    • “J’espère qu’une femme hispanique avisée et forte d’une expérience riche prendrait, plus souvent que l’inverse, une meilleure décision qu’un juge blanc”

      Moi je n’ai rien contre cette phrase pcq la femme hispanique est décrite comme avisée et forte d’une expérience riche. On pourrait y mettre toutes les combinaisons pour remplacer femme hispanique et juge homme blanc et cela donnerait toujours que la personne avisée et forte d’une riche expérience a de bonnes chances d’être meilleure que l’autre.

    • @papitibi

      Vous dites:

      ——————————————————————————-
      Mais bien sûr, l’impartialité et l’objectivité, à vos yeux, c’est l’absence d’opinions préconçues avant de présider une audition ou d’y participer en tant que juge
      ——————————————————————————-

      J’irais même jusqu’à dire qu’un juge qui correspondrait à cette définition serait un parfait imbécile. Comment exiger de personnes intelligentes et saines d’esprit de ne pas avoir d’opinion sur les grands questionnements de notre période. On ne veut pas d’un mollusque comme juge.

      La question importante est de déterminer si la personne a été capable durant sa carrière de laissé de côté le plus possible ses opinions personnelles quand elle a prononcé un jugement.

      Si l’on examine la nomination du juge Roberts par GW BUsh, le même questionnement se posait parce qu’il avait exprimé des opinions très personnelles sur l’avortement allant jusqu’à dire qu’une décision de la cour suprême était erronée.

      Ce qui ne l’empêcha pas de dire qu’il serait quand même capable de prononcer des jugements sans tenir compte de ses opinions.

      Il est donc de bonne guerre que les républicains attaquent la candidate actuelle sur ses opinions du passé mais pour un observateur de l’extérieur de la situation, la candidature de Mme Sotomayor n’est certainement pas pire que les nominations précédentes.

      Et encore une fois, tenter de trouver une candidate sans opinions personnelles relève de l’utopie et serait même dangereux parce que ce serait un ou une pur(e) imbécile.

      Carpediem

    • @guylaine101 … “J’espère qu’une femme hispanique avisée et forte d’une expérience riche prendrait, plus souvent que l’inverse, une meilleure décision qu’un juge blanc” …

      Donc c’est elle qui a d’abord fait la différence entre le juge blanc et elle. Ne sait-elle pas qu’elle est blanche aussi ? Je trouve sa phrase niaise mais même les juges ont le droit de dire des niaiseries.

    • @décembre 9h04

      S0tomayor a passé plus de temps à la Cour d’appel qu’aucun des huit juges qui forment la Cour Suprême à ce jour.

      Her records speaks for herself.

      Les Républicains onmt beau essayer de torturer dans tous les sens les décisions auxquelles elle a participé, ils n’ont pas trouvé grand chose à lui “reprocher”, sinon cette affaire des pompiers de la ville de NY. Et encore!

      Je dis “Et encore” parce que, de mémoire, une vingtaine de juges se sont prononcés en première instance et à plusieurs niveaux d’appel, et ils se divisent plus ou moins à 50-50.

      Cette décision a été renversée à 5 contre 4 par la Cour Suprême. Ce qui veut dire que quatre des neuf juges de la Cour Suprême étaient d’avis que la décision (reprochée à S0t0mayor) était bien fondée.

      Pas de quoi être honteux, il me semble!

      La critique que vous formulez en dit beaucoup plus long sur VOS capacités que sur les capacités de madame la juge de faire abstraction de vos opinions antérieures, à vous sur elle et à elle sur le reste.

      Ce jugement sur les pompiers, j’en ai lu une partie il y a quelques semaines et je n’avais pas le temps de lire le reste.

      Ce que je peux en dire, toutefois, de mémoire, c’est que la décision rendue par S0t0mayor reposait sur de solides arguments de droit.

      Vous ignorez tout du rôle et du fonctionnement d’une Cour d’appel, ce qui inclut le Tribunal dont faisait partie S0t0mayor ET la Cour suprême.

      Une Cour d’appel n’a le droit d’intervenir que si elle considère:

      a) que le jugement dont il est fait appel comporte une erreur de droit (erreur dans l’interprétation de la loi); elle n’interviendra toutefois que si cette erreur a joué un rôle dans la décision.

      b) que le jugement rendu à l’origine par le juge qui a vu et entendu les témoins, comporte une erreur FLAGRANTE dans l’interprétation des faits

      Je vous fais grâce des questions mixtes de fait et de droit; ce serait un peu long à expliquer…

      Les faits étaient les suivants: un concours a été affiché pour certains postes, des examens ont été tenus, et les seuls candidats qui ont pu réussir le test étaient blancs. Aucun latino, ni aucun afro-américain. Il a été démontré que, statistiquement, ce résultat était une aberration.

      Le test imposé aux candidats avait-il été biaisé à la base pour favoriser les candidats blancs? Au fond, c’était ça, la question. Mais découvrir une preuve directe de ce “scheme”, pas facile. Toutefois, la preuve par présomptions, ça existe à New-York comme ça existe au Québec, où on exige qu’elles soient GRAVES, PRÉCISES et CONCORDANTES.

      Qu’en est-il? Je ne sais pas, car je n’ai pas lu le jugement original. Vous non plus, d’ailleurs.

      Mais ce que je sais du droit et que vous, vraisemblablement, vous ignorez, me permet de dire que compte tenu des principes en jeu, des faits un peu bizarres et des présomptions qu’on peut en tirer, du moins à première vue, c’est que la décision rendue par S0t0mayor n’avait rien de farfelu, ni ne me semble procéder d’un préjugé quelconque en faveur des “non blancs”.

      = = =

      Vous avez déjà entendu parler des concours “paquetés d’avance” par la Commission de la Fonction publique? Afficher un poste de travailleur social à Kuujuak (Nord du Quéébec, chez les Inuit) tout en indiquant que la connaissance de la langue japonaise serait un atout, tiens, voilà qui démontre qu’on veut absolument confier le poste à un candidat déjà identifié, qui parle le japonais! Mais en apparence, il aura mérité le poste, puisqu’il répond aux critères et qu’il est le seul à parler japonais!

    • @carpediem … Il est donc de bonne guerre que les républicains attaquent la candidate actuelle.

      Pas de bonne guerre quand même, c’est un exercice démocratique que plusieurs ici semblent nier avec leur partisanerie.

    • @decembre

      Les hispaniques ne sont pas des Noirs comme tels, c’est sûr, mais ils sont quand même moins “blancs” que les personnes blanches de la façon dont on l’entend ordinairement – pas ou très peu de blonds, roux, châtains aux yeux bleus ou verts.

      Je ne crois pas qu’il s’agit d’une niaiserie, il faut connaître le contexte, d’après ce que j’ai compris, elle incitait les femmes hispaniques à poursuivre une carrière juridique – et on sait qu’il y a très peu de femmes hispaniques dans ce domaine. Elle les encourageait et leur disait que leur expérience de vie était tout aussi valable. Personnellement, je ne vois pas vraiment où est le problème.

    • @papitibi … Votre opinion est celle d’un gars qui défend sa profession.
      J’ai côtoyé suffisamment d’avocats pour savoir de quoi ils sont faits ainsi que les juges qu’on achète comme on veut moyennant le prix.
      La Cour Suprême, même si elle vous excite, sert la politique. Si elle ne le faisait pas, elle serait tout bonnement abolie.

    • @guykaine101 … Les hispaniques ne sont pas des Noirs comme tels, c’est sûr, mais ils sont quand même moins “blancs” que les personnes blanches …

      Hé ben, vous m’en direz tant.

    • @decembre. On « n’achète pas les juges comme on veut moyennant le prix ». Cette affirmation est à la fois mensongère et ridicule. Nous ne sommes plus à l’époque d’Al Capone tout de même! Aux États-Unis comme au Canada, les juges sont indépendants des pouvoirs législatifs et exécutifs, et imperméables à toute influence politique ou d’une autre nature, du moins en principe car la décision honteuse rendue par la Cour suprême en 2000, dans le cadre des élections présidentielles, montre une influence certaine et néfaste du politique sur le judiciaire. Cependant, il s’agissait d’une exception qui, quoique regrettable, ne constitue pas une règle générale.

      De plus, la Cour suprême, en vertu de la Constitution des États-Unis et plus précisément du principe de la séparation des pouvoirs, est indépendante de l’Exécutif et du Législatif. Je crois que vous devriez approfondir vos connaissances sur la nature et les pouvoirs du système judiciaire dans ce pays.

    • @décembre

      Vous dites:
      —————————————————————————
      Pas de bonne guerre quand même, c’est un exercice démocratique que plusieurs ici semblent nier avec leur partisanerie
      ————————————————————————–

      Je n’ai pas à défendre les positions des autres ici. Je vous donne la mienne.

      Dans le contexte politique nord-américain, il est de bonne guerre de s’opposer aux décisions de l’autre parti politique tout comme il est de bonne guerre après chaque élection de dire que l’on a été élu pour 100% du monde et de ne pas tenir compte de ce que les gens contre nous pensent. Rappelez-vous le discours après la victoire serrée de Bush.

      Je ne dis pas que c’est souhaitable, je dis que c’est la réalité.

      Carpediem

    • @decembre

      No kidding yourself… Alors où voulez-vous en venir? Avez-vous lu le reste de mon commentaire? Cette phrase a été sortie de son contexte et les républicains pressent le citron à fond, à un point tel que c’est est rendu ridicule!

    • @carpediem … Je ne conteste pas votre opinion mais l’expression “de bonne guerre”. Vous avez absoulement raison de vous en servir mais le fait est que de faire “une bonne guerre” en démocratie ridiculise la démocrtie elle-même.

      Il y a trop de guerre ; guerre à la drogue, au cancer, à la pauvreté etc… alors que nous sommes en démocratie. Ne serait-il pas temps de modifier notre discours.

    • Finalement, la guerre des couleurs américaine fait des petits partout:

      Shahrukh Khan est l’une des plus grandes vedettes du cinéma indien. Il a été identifié comme la 41e personne la plus puissante du monde par l’hebdomadaire americain Newsweek l’an dernier. Pour arrondir ses fins de mois, il chante dans une publicité pour la crème de blanchiment de la peau Fair and Handsome. On y voit un jeune homme triste acquérir une nouvelle assurance et séduire une jolie fille grâce au produit vanté dans la publicité:

      vidéo (en 2009, il faut le voir pour le croire):

      http://www.youtube.com/watch?v=0b0T20luJtI

      Un phénomène mondial

      La mode du “blanchiment” est née aux Etats-Unis dans les années 1960, quand on a découvert, par hasard, le pouvoir éclaircissant de l’hydroquinone sur les peaux noires des travailleurs de l’industrie du caoutchouc, où ce produit chimique est utilisé. Les crèmes dépigmentantes se sont ensuite répandues en Afrique, puis dans le reste du monde, des Philippines à la Corée du Sud, de l’Inde à Taïwan. Elles représentent aujourd’hui près de 10% du marché cosmétique en Asie, où 62 nouveaux produits de ce type ont été introduits en 2006, en progression de 40% depuis cinq ans, selon la société d’études Datamonitor. Un marché juteux, quand on sait que les femmes à la peau foncée dépensent en moyenne près de six fois plus que les Blanches en produits de soins pour la peau ou les cheveux, d’après Ak-a, firme française spécialisée dans le marketing ethnique.

    • @mat_le_rn (9h37)
      @mark001 (9h21)

      Et en principe, une femme (c’est déjà un handicap dans certains milieux) élevée au milieu des préjugés contre les membres de la communauté culturelle, est sans doute plus sensible à cette question que ne le serait un homme blanc.

      Torturez cette dernière affirmation dans tous les sens, si vous voulez. C’est tout ce que madame la juge a dit, et elle a parfaitement raison. C’est comme, qui dirait, une vérité de La Palice…

      Si vous affirmez que votre mère faisait mieux la cuisine que votre père, refuserez-vous pour autant de vous asseoir à la table d’un “grand chef” parce que ce n’est qu’un homme et que les hommes n’y connaissent rien?

      Un bon juge est capable de rendre des décisions qui font abstraction de sa culture et de son vécu, en fonction de la preuve et du droit. C’est ce que Sotomayor a démontré au cours des 17 ans (sauf erreur) qu’elle a passés à la US Court of Appeal.

      Le prophète aura encore parlé, dira sans doute 001…

      C’est que, voyez-vous, je me suis présenté des milliers de fois devant des juges dont souvent je connaissais l’opinion sur tel ou tel sujet. En Abitibi, tous les juges et avocats se connaissent trrrès bien. Et leur opinion sur le sujet a rarement empêché ces juges de rendre une décision impartiale. Bien sûr, parfois ils ont rendu de mauvaises décisions, mais ce que je dis, c’est que ces décisions n’avaient rien à voir avec leurs opinions sur la société en général…

      Un avocat de la défense devient juge. Est-ce à dire qu’il va toujours pencher du côté de l’accusé? Pourtant, au cours de sa carrière, il avait TOUJOURS penché du côté de l’accusé, contre la police, et bla bla bla… Vous expliquez ça comment?

      Un ancien avocat de l’aide juridique est nommé juge alors que pendant toute sa carrière, il aura pesté contre les banques, les assureurs, les propriétaires d’immeuble, l’administration… Devenu juge, il va toujours “planter” les assureurs, les banquiers, les propriétaires, vous croyez? Bullsh!t!

      Comme dirait Brasseur à 7h22, c’est un no-brainer! Pas besoin d’avoir la tête à Papineau pour comprendre ça, il me semble!

    • @ M. Hétu:
      «J’espère qu’une femme hispanique avisée et forte d’une expérience riche prendrait, plus souvent que l’inverse, une meilleure décision qu’un juge blanc.»

      Je publie ci-dessous un clip de sa confrontation sur ce sujet avec le sénateur d’Alabama Jeff Sessions, qui s’est dit «très troublé» par le prétendu parti-pris racial…

      Prétendu? Sa citation est claire, elle est non seulement raciste mais sexiste, en proférant qu’un homme, de un, et blanc, de surcroit, serait moins compétent qu’elle car elle est une femme hispanique.

      Donc elle considère donc son jugement, étant donné un vécu “qu’aucun blanc n’aurait pu avoir” est meilleur que celui d’un homme, point, et qu’il est meilleur que celui d’un blanc.

      Mais bon, il est impossible qu’elle soit raciste, étant donné que selon le Politically Correct, il est impossible pour une minorité ethnique d’être raciste…seule la majorité peut être raciste…(BS) (white trash étant un terme accepté mais la version slang de “niggard” (voulant dire ignare) ne l’est pas…)

    • @ papitibi :

      La constitution d’un pays est un document adopté par les élus du peuple. On est loin d’un texte religieux supposément écrit de la main d’un dieu quelconque.

      Si la société évolue, c’est aux élus du peuple de faire amender la constitution pour refléter les changements de valeur, pas à des juges non-élus qui ont été désignés pour faire appliquer les loi adoptées par des gens démocratiquement élu. Le législatif et le judiciaire sont 2 branches séparées dans un gouvernement démocratique.

      Pour ton exemple sur l’internet la constitution est assez clair. Toute les juridictions qui ne sont pas explicitement confiées aux gouvernement centrale par la constitution sont par défaut des compétences exclusives des états.

    • @décembre

      On pourrait alors dire de non aloi mais je ne suis pas certain que je serai compris :)

      Carpediem

    • @ankh .. Nous ne sommes plus à l’époque d’Al Capone tout de même! …

      Êtes-vous sérieux ? Dans quel conte de fée vivez-vous ?

    • @David

      Effectivement, ce n’est pas le rôle de la cour d’amender la loi pour y intégrer les changements. C’est toutefois son rôle, tant que le législatif n’a pas agit, d’interpréter ces lois pour y intégrer tout ce qui est nouveau ou de clarifier des aspects de la loi.

      C’est aussi son rôle de déterminer si certains aspects d’une nouvelle loi ne sont pas contraire à l’esprit d’une autre loi.

      Par exemple, les lois du bill omnibus et des droits de la personne datent de 30-40 ans au Canada et la cour Suprême n’arrête pas de les interpréter. Lorsque ces lois ont été adoptés, on ne parlait pas encore du mariage gay, mariage qui est interprété en fonction des droits de la personne.

      Le législatif aurait beau adopté une loi contre le mariage gay, il sera encore du domaine de la cour suprême de déterminer si cette nouvelle loi est en accord avec la loi suprême au Canada sur la déclaration des droits de la personne. Si la cour suprême décide qu’une telle loi ne respecte pas les droits de la personne, le législatif devra soit modifié sa loi, soit la faire adopter en précisant qu’elle est adoptée même si elle ne respecte pas les droits de la personne. Il n’y a pas grand gouvernment près à prendre un tel risque. On l’a vu avec la loi 101.

      Carpediem

      Carpediem

    • @david. Quelques précisions concernant votre commentaire de 10 h 46. L’amendement numéro 10 de la Constitution américaine accorde non pas les juridictions, mais plutôt les pouvoirs résiduels (i.e. non spécifiquement attribués à l’un ou l’autre des deux ordres de gouvernement) aux États ou au peuple. Cependant, au Canada, conformément à l’article 91 de la Loi constitutionnelle de 1967, qui est enchâssé dans la Loi constitutionnelle de 1982, les pouvoirs résiduels sont attribués non pas aux provinces, mais au gouvernement fédéral. C’est tout à fait différent.

      Le second paragraphe de votre commentaire est tout à fait erroné car il ne tient aucunement compte du pouvoir qu’ont les juges d’interpréter la constitution et d’appliquer le droit en fonction de l’évolution des réalités sociales dans ce pays. Si la société évolue, comme vous dites, point n’est besoin d’adopter des modifications à la constitution (la formule d’amendement de la constitution américaine est d’ailleurs très restrictive et le dernier et 27e amendement a été apporté en 1992) car les juges ont le pouvoir d’interpréter largement ou non la loi suprême du pays. Et ils ont exercé ce pouvoir des centaines de fois depuis plus de deux siècles : http://supct.law.cornell.edu/supct/cases/topic.htm

      Les nombreux précédents juridiques infirment le contenu de vos commentaires du second paragraphe. Cela étant dit, vous pouvez privilégier une approche restrictive ou de prudence interprétative tant que vous voulez, il n’en reste pas moins que l’histoire vous donne tort.

    • @decembre. Je vis dans la réalité et il s’agit d’une réalité qui m’est très familière depuis plus de 20 ans.

    • Loi constitutionnelle de 1867 … pardon

    • @papitibi

      Toute cette histoire n’a rien avoir avec les qualifications d’une personne ou avec la loi. Cette histoire est entirement politique, quand un politicien fait une gafe personne remet en question ses qualifications ils se concentrent sur la faute et comment elle est percu par la population. Si la population decide que sa ne passe pas le politicien ne sera pas elu. C’est ce que les republicains veulent faire, ils veulent que la population percoivent cette affirmation negativement et de demontrer que les democrates ont eu tort.

    • Les démocrates veulent courtiser le vote hispanophone en nommant Sotomayor à la Cour suprême alors que les républicains pensent s’attirer le vote noir avec du poulet frit et de la salade aux patates:

      http://rawstory.com/rawreplay/?p=3743

    • Si les démocrates veulent courtiser le vote hispanophone en nommant Sotomayor à la Cour suprême, les républicains pensent s’attirer le vote noir avec du poulet frit et de la salade aux patates:

      http://rawstory.com/rawreplay/?p=3743

    • papitibi,

      J’avais hâte que le cas Sotomayor refasse surface pour lire votre argumentation.

      Je ne suis pas déçu.

      L’expérience, ça ne s’achète pas.

      Bonne journée.

    • @décembre 10h15

      Vous écrivez: ” @papitibi … Votre opinion est celle d’un gars qui défend sa profession.
      J’ai côtoyé suffisamment d’avocats pour savoir de quoi ils sont faits ainsi que les juges qu’on achète comme on veut moyennant le prix.”

      Je ne suis (plus) avocat. Et je ne suis pas “juge”. Alors quelle est-elle, cette profession que je défends? Un Tribunal administratif, vous savez ce que c’est?

      Des juges qu’on achète comme on veut moyennant le prix? Bien sûr, vous connaissez ça, vous! Et vous avez cotôyé suffisamment d’avocats pour savoir de quoi ils sont faits? Huuuuu. Comme vous, les avocats à toge sont faits d’eau et d’os, à 90%. Quant aux avocats à pelure verte, c’est de l’eau sans os… On peut vraiment rien vous cacher, hein? Je dis plutôt que vous n’y connaissez RIEN. R-I-E-N… Period.

      Et en plus, vous osez écrire à Ankh, à 10h59, qu’il vit dans un conte de fée, lui qui affirme qu’on n’achète pas les juges, ni au Canada, ni au Québec.

      Outch!

      Vous écrivez aussi: ” La Cour Suprême, même si elle vous excite, sert la politique. Si elle ne le faisait pas, elle serait tout bonnement abolie.”

      Outch!

      Êtes vous au courant que la Cour Suprême est coulée dans le béton de la constitution des USA? Bon bin alors, je vous l’dis…

      Pis… supposons qu’un gouvernement des United M0R0NS of America abolisse la Cour suprême. Il arrive quoi? Dans chacun des 11 districts d’appel, c’est la Court of Appeal qui devient la cour “suprême”. Dans le sens de “ultime”.

      Le problème, c’est que l’un des rôles d’une Cour suprême, c’est d’uniformiser l’interprétation du droit dans ces multiples Cours d’appel… Les lois fédérales pourraient être interprétées différemment à San Francisco, Houston, Atlanta, Detroit, Chicago et New-York. Petit problème en perspective…

      Bref, abolir la Cour Suprême, n’y pensez même pas…

      À moins que par la grâce divine ou suite à un coup de baguette magique, les conflits entre voisins, entre conjoints, entre compagnies, (etc) cessent par enchantement, comme si nous vivions tous au pays des merveilles (Alice in Wonderland).

      Le conte de fées? Mais finalement, c’est vous qui y vivez!

    • Les républicains n’acceptent pas l’explication de Sotomayor. N’accepteraient-ils pas qu’une Latina peut leur parler à deux pouces en-dedans du nez s’ils l’avalisaient (vidéo)?

      http://www.politico.com/news/stories/0709/24949.html

    • @mark001 11h30

      L’oracle a parlé! Duh…

    • @david 10h46

      ” La constitution d’un pays est un document adopté par les élus du peuple. On est loin d’un texte religieux supposément écrit de la main d’un dieu quelconque.”

      Ah bin calvaire! Deux diplômes en droit, plus de 35 ans dans la profession, et je n’en avais pas encore entendu parler. Merci de m’en informer. C’est gentiment condescendant…

      By the way, je ne me souvenais pas que toi et moi nous avions gardé les cochons ensemble (”Pour TON exemple”).

      Pour le reste, je n’ai rien à ajouter au commentaire publié par Ankh à 11h16. De toutes façons, quand une cruche n’a pas de fond, ça ne sert à rien d’y mettre du jus de légume.

    • Ankh
      N’Y a-t-il pas des juges (pas tous, certaines instances ou régions seulement), shérifs et autres fonctionnaires (district attorney) qui sont élus aux USA (surtout aux échelons inférieurs), ce qui, contrairement à ce qu’on pensait, ouvre 2 fois plus la porte à la corruption?

      Le système de liste établie par les pairs (dans laquelle le PM choisit) que vous utilisons ici n’est pas parfait mais on ne peut pas dire qu’il produit systématiquement des incompétents.

    • @ papitibi

      Attention à tout le monde ne lisez pas mon commentaire de 11H30.
      papitibi n’approuve pas.

    • @belette. Malheureusement oui. Cet article du NYT identifie bien les enjeux relatifs à cette problématique : http://www.nytimes.com/2008/05/25/us/25exception.html?ex=1369454400&en=43f9687b6b0a4a5b&ei=5124&partner=permalink&exprod=permalink

      Il s’agit même d’une pratique assez répandue : « Nationwide, 87 percent of all state court judges face elections, and 39 states elect at least some of their judges, according to the National Center for State Courts ». L’objectif principal qui est visé consiste à rendre ces juges imputables au peuple. L’ex-juge à la Cour suprême, Sandra Day O’Connor, ainsi que plusieurs constitutionnalistes ont condamné cette politisation du pouvoir judiciaire. En revanche, d’autres spécialistes approuvent cette pratique, surtout à des fins de transparence démocratique.

      Comme les anglo-américains le disent, the jury is still out!

    • @punkulf

      14 Juillet 2009
      22h41
      “@americanophile

      vous semblez avoir une dent contre le système de justice canadien. Comment-ça?”

      americanophile est tout simplement un self-hatting canadian. C’est aussi un self-hatting québécois.

      Il ne s’aime pas, donc il n’aime pas son pays. Il se voudrait américain, car il croit que les américains sont tous des CONservateurs de droite, malgré que le dernière élection présidentielle semble prouver le contraire.

      Selon moi s’il réalisait son reve de devanir américain ( mais je doute que les américains ne veulent de lui), il deviendrais probablement un self-hatting américain.

    • @ filleduroi

      FYI

      Hating: verb to hate. One ”T”

    • @mark001 13h24 –
      (to Filleduroi): “Hating: verb to hate. One T”

      Praffo, praffo, herr Mark!

      ” quand un politicien fait une gafe personne remet en question ses qualifications… …comment elle est percu par la population ” – mark001, 11h30

      FYI, “gaffe” should be written with a double “f”. And “perçue” would need a final “E”.

      Not to mention the missings accents and cedilla, or the missing È in “entirement”. You’re probably using an American English keyboard…

      Je disais ça de même, là… Faites gafffffffe! Une fffôte est si vite arrivée!

    • @ papitibi

      you got way too much time on your hands

    • @mark001 14h26

      This is none of your own business, buddy.

    • @ papitibi 16h14

      Actually it’s worng you should have said:

      This is none of your business or better yet mind your own business

      Buddy

    • @His Holyness Mark 001

      Look who’s talking!
      At 1:13 PM, Filleduroi sent a message to Punkulf.
      Although the message was not intended to you, you gave her some answer, in which you “mocked” her. Whatever you intended to mock or not, I don’t give a damn.
      At 2:17 PM, the letter was brought back to the sender, with some extra from the postman.

      This was none of my business? Well, this was not of your own neither…

      But there remains one big difference, buddy.

      I never told you how to use your own fingers. You did.
      I have had two spouses; you’re not gonna tell me how to spend my own time, now that I have freed myself from those lovely jailers!

      This is what I meant.
      Does that require too much intelligence to understand?

    • @mark001

      “Actually it’s worng …” Worng? Connais pas!

    • @papitibi

      Listen grampa,

      You don’t like my comments don’t read them

    • Mark001
      Mark my words, Buster (since you called my friend ‘Buddy’).
      You’re off topic, Mr. Pot calling the kettle black!

    • @mark001 Puisque vous ne semblez pouvoir / vouloir vous exprimer en français et n’avez que du fiel à offrir … puis-je vous suggérer e retourner d’où vous venez … Je sais que c’est plutôt mort du coté du marais … mais vos ‘contributions’ et leur odeur putride y seraient plus à leur place ;-)

    • ¿Y por qué no nos escribe en francés?

      Avez-vous peur qu’on rie de vos fautes?

    • La juge Sotomayer a définitivement l’étoffe pour devenir juge à la Cour Suprême. Les “rednecks” du GOP peuvent aller se rhabiller. Ils ne lui arrivent même pas à la cheville. Pour utilioser une expression bien québécoise: “elle les a mise dans sa poche arrière”. Bien fait pour eux.

      Gilles Morissette

    • @ Mark 000001 (18h36)

      “Listen Grampa”

      Grand-papa n’a pas le temps de s’occuper des petits morveux ce soir. Va voir maman; elle va te mettre du Clearasil sur tes beaux petits boutons… Ensuite, tu pourras regarder un épisode de Goldorak: http://www.youtube.com/watch?v=kbD5cUi_QYU

    • @ papitibi

      Case closed/cas fermé

    • mark. “Affaire classée”?

    • Le racisme des républicains exige des “expliques”.
      Ajoutez le capitalisme sauvage à leur feuille de route et vous comprendrez pourquoi les États-Unis ne sont ni très démocratiques, ni très évolués, n’en déplaise aux “drettistes” qui ont tenté de prendre ce blogue en otage.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2013
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité