Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 31 mai 2009 | Mise en ligne à 13h51 | Commenter Commentaires (183)

    Avortement: médecin tué dans une église

    George Tiller, un médecin qui pratique des avortements après la 20e semaine de grossesse (late-term abortion), a été assassiné ce matin en entrant dans l’église du Kansas qu’il fréquente. Le tueur est toujours au large. La police a appréhendé un suspect. C’était le deuxième attentat dont était la cible Tiller, qui a souvent été critiqué par les tenants de la droite, dont l’animateur de la chaîne d’information Fox News Bill O’Reilly, comme on peut le constater dans cette vidéo :


    • On ne peut pas tuer un foetus mais un peut tuer un être vivant! Calv**re.

    • Ben, ma p’tite Kelly, que ferais-tu maintenant avec un bébé que tu aurais eu à 14 ans?

      Pu capabbb de voir cette droite. Si la jeune fille avait eu un éducation sexuelle lui indiquant qu’il y a des méthodes contraceptives ou si elle avait eu le courage de dire à ses parents qu’elle était enceinte avant la 20è semaine de grossesse, le Dr Tiller n’aurait pas eu à intervenir.

      J’espère qu’ils vont trouver le tueur.

    • Il ne faut surtout pas leur ressembler…..
      continuons le combat contre l’obscurantisme de la droite américaine. L’avortement est un choix et un droit et il nécessaire de protéger celles qui veulent mettre fin a leur grossesse ainsi que les médecins !

    • Un grand jour pour les partisans de la peine de mort.
      La justice de Dieu à été exaucée pour ce tueur en série.
      En l’exécutant dans une église, le tueur a été doublement efficace.

    • Je vais être un peu hors sujet, mais ce n’est pas un peu questionnable de faire des avortements après 20 semaine (c’est 4.5 mois!), sauf pour des raison de santé critiques bien sûr.
      Ceci étant dit, je ne suis pas anti-avortement, et je ne supporte d’aucune façon le meurtre, la violence ou l’intimidation contre les médecins qui pratiquent l’avortement.

    • L’avortement et l’homosexualité, les deux obsessions et cheval de bataille des néo-CONS, justifient, pour eux, le meurtre. En Irak, la sexualité homo est un cancer introduit dans le pays par les soldats américains qu’on se doit d’extirper en tuant les gais et les lesbiennes qui en sont porteurs (en italien) :

      http://www.gay.it/channel/attualita/26646/Iraq-L-omosessualita-e-un-cancro-noi-lo-estirpiamo.html

    • @alexis26

      À mon avis, avoir un enfant à 14 ans est un cas de force majeure.

      De toute façon, ça n’excuse pas qu’un meurtre a eu lieu.

    • Le médecin aurait été tué “en route” vers son église. Mais laquelle ?

      http://www.politico.com/blogs/bensmith/0509/A_murder_in_the_abortion_wars.html

    • Va-t-on régler le débat éternel de la valeur moral d’un foetus à différent stade de son développement par rapport aux intérêts de la mère sur le blogue de Mr Hétu?

      Probablement pas.

      Est-ce que le meurtre d’un adulte est moral?

      Certainement pas.

    • La justice doit être l’apanage unique de l’état.
      L’assassin est un terroriste, ceux qui le soutiennent le sont aussi.
      Je suis contre les avortements tardifs non-thérapeutiques, mais je suis absolument contre les assassinats.. surtout aussi lâches, tuer un homme dans un lieu de culte, et ça ose se dire croyant.

    • Les lèche-foetus va-t-en-guerre qui tuent ou veulent tuer sont intrinsèquement conflictués, désordonnés, détraqués et désaxés. Ne posent-ils pas un véritable danger pour la société ?

    • @ lizzie

      On pourrait en effet débatre de l’âge à partir duquel c’est un cas de force majeure. 12, 14, 16, 18. Mais, à ce que je sache, cela n’a pas été établi.
      À la base, il y a un petit problème si le médecin, payé, est le seul à déterminer cequi est un ca deforce majeure…

      “De toute façon, ça n’excuse pas qu’un meurtre a eu lieu.”
      100% d’accord avec toi!

    • M. Hétu

      Le terme «avorteur» a une forte charge émotive.

    • The shooting occurred at around 10 a.m. (Central time) at Reformation Lutheran Church on the city’s East Side, Dr. Tiller’s regular church.

    • @ M. Hétu

      Je seconde beltte.

    • @Belette Chinoise,

      Secondé! Si on tolère cette dérive, ceci est ma dernière participation à ce blogue.

    • Il aurait été tué “en entrant” dans l’église :

      http://holycoast.blogspot.com/2009/05/kansas-abortion-doctor-killed-as-he.html

    • Est-ce qu’on peut lâcher les réactions à la Walt Disney?

      Les foetus ne sont pas des toutous.

    • @alexis26

      Elle vait 13 ans. Ce sont les parents qui ont décidé. Au Québec, ce serait la même chose. À 14 ans au Québec, un jeune peut décider de recevoir ou non des soins non-vitaux sans que ses parents puissent dire un mot.

    • … Il est regrettable que des avortements soient pratiqués après la 20e semaine. C’est juste que ce tueur vient de faire exactement ce qu’il combat.

      Mais bon… Ce médecin vient de perdre la liberté de gagner sa vie. Pour les grands tenants de la liberté dont se réclament une certaine droite, ca fait vraiment dur.

    • J’ai exprimé des réserves il y a quelques jours sur le “partial birth” abortion.

      Je n’ai pas changé d’idée.

      Mais quand je lis des propos haineux comme ceux de Convection, cela me regaillardit dans mon acceptation du choix des parents (et ultimement de la mère) pour les décisisions d’avoir recours ou non à l’avortement.

      Je me rappelle il y a une dizaine d’année, un pro-life style Convection, avait fait exploser une clinique d’IVG le jour de Noël.

      Se rendant aux policiers, il a dit qu’il avait efffectué çà pour “faire un cadeau à Jésus pour son annivesaire.”

      Avec des malades de cet ordre, encouragés par la Moral Majority, il y a de plus en plus de femmes de menacées dans le plus sérieux et intime de leur choix.

    • @tous

      Les propos de convection ne me dérangent pas. Ils ne font que démontrer l’étroitesse d’esprit de certaines personnes.

    • Les luthériens ne sont pas des gens qui prennent l’avortement à la légère. Je parle en connaissance de cause.

    • Y a-t-il maintenant des lois qui régissent les avortements au Canada? Ou est-ce à la discrétion des médecins? Par exemple, est-ce une faute déontologique d’avorter une femme à 25 semaines pour des raisons “esthétiques”?

    • @alexis26

      Oups

      avait au lieu de vait.

    • Or donc, il faudrait aussi tuer les parents de cette jeune fille pour que l’affaire soit vraiment réglée, pour que la justice de dieu soit faite.
      J’espère que la tache de sang sur le parvis de l’église reste bien visible pour les siècle à venir.

    • “On ne peut pas tuer un foetus mais on peut tuer un être vivant!Calv**re.”

      Arrêtez de me faire pleurer avec ça,je suis pour l`avortement et pour la peine de mort contrairement à vous.

    • @olicou

      C’est toujours une faute déontologique d’avorter quiconque, n’importe quant, pour des raisons esthétiques.

    • @wordpress

      Ta yeule!!

    • L’avortement c’est le libre choix… la jeune femme n’a pas choisie, elle a été emmenée là. À cause de son jeune âge sûrement, mais en présentant cet interview ils ont mélangé 2 débats; le libre choix et l’âge de raison. C’est malhonnête.

      @convection

      SI Dieu existe, et que Dieu est contre l’avortement, alors il châtiera lui-même. Vous êtes un taliban catho. Et comme tous les talibans, vous vous substituez à Dieu. S’il existe vous aurez des comptes à rendre.

    • @jackwood

      Je ne veux surtout pas que mes commentaires vous fassent pleurer. De toute façon, en êtes-vous capable?

    • Comme quoi ceux qui pensent aller au paradis en fesant la leçon aux autres sont en réalité ceux qui seront les premier aux portes de l’enfer !

    • ducalme
      Les partial births s’expliquent souvent par : 1. le délai avant de se rendre compte de la grossesse 2. le délai avant de trouver un médecin 3. le délai avant d’avoir un rendez-vous 4. le délai avant d’avoir le résultat des tests 5. le délai avant de prendre une décision difficile 6. le délai avant d’avoir des fonds pour payer 7. le délai avant de trouver un établissement qui va faire l’intervention et 8. le délai dû à la liste d’attente.

      Ces délais s’additionnent.

      Ces délais sont immoraux. Et les pro-vie les prolongent en réduisant l’offre de services.

    • Il a été tué dans le hall d’entrée (lobby) de la Reformation Lutheran Church de Witchita (Kansas) :

      http://www.kansas.com/news/breaking/story/833730.html

    • Force est de constater que l’avortement, et le meurtre, sont des sujets qui font jaser, comme du reste l’homosexualité et le meurtre !

    • @ lizzie

      En fait, je voulais juste illustrer le faitque si c’est le médecin, qui est rémunéré pour l’avortement, est celui qui doit décider ce qui est un cas de force majeure et ce qui n’en est pas, c’est clairement un conflit d’intérêt plutôt inquiétant. Et ce, peu importe que ce soit la jeune fille ou les parents qui demandent l’avortement.

    • Y a pas plus hypocrite que les grenouilles de bénitier. Prêts à faire le mal au nom d’une idéologie qui prône le bien.

    • L’église que fréquentait ce médecin fait partie de la “Evangelical Lutheran Church of America” qui est beaucoup plus nuancée sur l’avortement que les évangéliques vociférants et forts en gueule :

      http://www.elca.org/ELCA/Search.aspx?q=abortion

    • @alexis26

      C’est un choix éthique. Pas facile à faire mais courant en médecine. Quand doit-on “débrancher” quelqu’un? Pas facile de répondre à ce type de question. Dans la plupart des hôpitaix au Québec, il y a un comité d’éthique qui se penche sur ces questions. La règle en éthique est de ne pas faire de tort. C’est très large.

    • De toute facon ce n’est pas une question d’être pour ou contre l’avortement, mais bien pour ou contre le droit à l’accès à l’avortement. Je doute que les femmes qui avortent le fasse avec le sourire et sans arrière-gout ou regret. Donc si elles souhaitent le faire, elles doivent y avoir accès.

    • @alexis26

      Pas hôpitaix mais hôpitaux! Coudonc, j’ai de la misère. ;)

    • En plus le ton de la jeune fille est pathétique, elle parle comme une victime, comme si le médecin l’avait obligé à se faire avorter. Si j’ai bien compris, elle est allé dans un autre état pour voir le médecin en question. Tk. Elle semble traumatisé de son expérience, mais je vois pas de facon chic d’avorter.

    • Juste des idees comme ca…

      Ca ne vous rappelle pas Mongentaler? Et D’ailleurs au Canada, bientot, vous aurez la possibilite de celebrer le droit a l’avortement, apres 25 ans!!!!

      Au fait, il ne s’agit pas de l’avortement en tant que tel… Mais plutot l’avortement comme une option un choix! Cette fille a eu le choix et elle a quand meme accepte la procedure.

      Par ailleurs pas tous les foetus sont vaibles… meme a terme, il y en un nombre important que n’arrivent pas etre… sans ce faire. Ces foetus ne sont pas des personnes! Alors que cette femme qui choisit de passer par l’avortement (il ne s’agit pas de la joie, ne vous trompez pas!!!!) est bel et bien une personne, une citoyenne a part entiere qui a le droit de decider sur le sort de son corps et de son avenir!

      Ce ne sera pas la hierachie catholique ou une autre hierachie religieuse qui devrait decider si elle a le droit ou pas de decider sur la personne!

      Ils devraient s’attarder moins sur la zone du pelvis… et davantage sur les injustices sociales!!!

    • cadman 15h7
      Problème réglé.
      On est déjà dedans le différé BTW.

    • 52 % des catholiques non pratiquants contre 24 % qui vont à la messe estiment que l’avortement est acceptable et la proportion est de 61 contre 44 % pour les rapports homosexuels.
      Sixième juge catholique de la Cour suprême, Sonia Sotomayor fait partie du premier groupe, contrairement à Roberts, Scalia, Alito et Thomas :

      http://www.nytimes.com/2009/05/31/us/politics/31catholics.html?_r=1&ref=global-home

    • Mr Hetu

      Bien qu’il est difficile de traduire “abortion provider”… Je suis d’accord avec Belette… Abortiste vehicule deja un parti pris “pro-vie” … mais la plupart pour peine de mort!!! Zut paradoxale!!!

    • Je ne comprends pas que l’on ait réagit aussi ridiculement à ce billet.

      Un homme est mort pour rien, aux mains d’un dérangé. Point.

      Il ne s’agit pas d’un débat sur l’avortement ou la peine de mort, mais sur le meurtre pur et simple, ce qui est véritablement absurde… Il n’y a aucune place à un quelconque débat d’ordre moral ici.

      Et à ceux qui seraient tentés de dire: “he had it coming” comme un intervenant semble l’avoir fait tout à l’heure (j’assume que son commentaire fut effacé), cette culture du oeil pour oeil, dent pour dent pour — et sur un sujet aussi délicat — est inconcevable.

    • @Mr Hétu

      Les propos tenus par Convection n’ont pas leurs place ici. Il font la promotion de la haine et de la violence.

    • @belette
      C’est quoi le différé BTW?

    • Lao
      Quand vous envoyez un commentaire, il apparaît, puis disparaît et revient après avoir été lu.

      auborddunord
      Oui mais ce qu’il a écrit était carrément illégal.

    • @aubordunord

      Bien dit. C’est où ça “Aubordunord” ?

    • @laotseujr

      Je crois que c’est le BTW qui vous rend perplexe. BTW = “by the way” soit, en passant.

    • Donc… seulement un meutre… Aussi simple que ca? Pas vraiment!!!! Il s’agit bel et bien d’un meurtre en se rendant a l’eglise, un abortion provider. Pour mois, et en regardant le contexte du Kansas. Il s’agit d’un meutre plutot serieux qui a beaucoup de symbolique. Il s’agit d’un medecin (homme) qui a le courage de permettre aux femmes de faire leur choix!!!

      Seulement un rappel, a l’Etat de NY, la decriminalisation de l’avortement fut possible grace a un seul vote. Et cet homme qui a declare qu’il savait bien que sa carriere politique finirait avec cette decision et ce vote (ce fut ainsi) mais que moralement, il ne serait pas capable de vivre avec une decision differente!

      Dans le monde entier, La maternal maternity est liee en gran pourcentaje a l’avortement clandestin…

    • Petit rappel
      Au Canada la liberté d’expression n’est pas absolue mais balisée (ce qui explique que Keegstra et le Heritage Front ont été poursuivis, entre autres).

      La Charte canadienne des droits et libertés dit ceci à l’article 1: «La Charte canadienne des droits et libertés garantit les droits et libertés qui y sont énoncés. Ils ne peuvent être restreints que par une règle de droit, dans des limites qui soient raisonnables et dont la justification puisse se démontrer dans le cadre d’une société libre et démocratique.

    • @lizzie
      S’il n’y avait que le BTW qui me rendait perplexe! :-)

    • @laotseujr

      Au moins j’ai réglé un sujet. ;)

    • @nickoleterrible

      Un pays scandinave…
      Mais je me garde un droit de réserve pour ce qui est de vous dire lequel… ;-)

      @prettybrowneyes

      Je suis d’accord avec vous, mais tout meurtre est sérieux, voilà la raison de mon intervention d’avant. Il n’y a aucune circonstance pouvant justifier un tel meurtre de sang froid.

      Et bien sûr, cet événement a un aspect symbolique évident.
      Mais je ne vois pas ce que cela ajoute ou enlève au débat entourant l’avortement. Ça stigmatise ceux qui ont des réserves à ce sujet, et bien que je sois en faveur de la légalité de l’avortement moi-même, il serait dangereux de penser que tous ceux qui ne partage pas ce point de vue sont des imbéciles tueurs de médecin.

      Cet événement nie justement l’existence de ce débat.
      C’est juste désolant, rien d’autre.

    • Sans vouloir déculpabiliser les assassins, je suis contre l’avortement, ce qui implique que je condamne fermement les avorteurs. Beaucoup de citoyen(e)s américain (e)s aimeraient adopter des enfants orphelins ou illégitimes : Il me semble que la mère se sentira moins coupable. Pourquoi tuer un être vivant et/ ou pourquoi séparer un enfant chinois de sa pauvre mère chinoise?

    • “Attorney Dan Monnat said Tiller was shot as he served as an usher during morning services at Reformation Lutheran Church. Monnat said Tiller’s wife, Jeanne, was in the choir at the time of the shooting.”

      Ça vient de Fox News : http://www.foxnews.com/story/0,2933,523581,00.html

    • @belette-lachinoise

      Je ne voulais pas dire que je désapprouvais cette censure — je ne fais pas partie de ces tenants de la pseudo-liberté qui permet de faire et de dire n’importe quoi grâce à une antenne radio ou un site web…

      Mais je ne pouvais qu’approximer ce qu’il a dit dans mon premier commentaire à ce sujet.

    • “The O’Reilly Factor controversy
      On Friday, November 3, 2006, Bill O’Reilly featured an exclusive segment on his show, The O’Reilly Factor, saying that he has an “inside source” with official clinic documentation indicating that George Tiller performs late-term abortions to alleviate “temporary depression” in the pregnant woman.[12] According to reporting data provided to the Kansas Board of Healing Arts for the year 1998, all of the post-viable partial-birth (dilation and extraction) abortion procedures performed in Kansas during that year were performed because “the attending physician believe[d] that continuing the pregnancy [would] constitute a substantial and irreversible impairment of the patient’s mental function.”[13] Tiller responded to O’Reilly’s statements by demanding an investigation into the “inside source” through which the information was leaked, suggesting that Phill Kline, then the Kansas Attorney General, was responsible. Kline denied the charge.

      [edit] Trial and acquittal
      Tiller went on trial in March 2009, charged with nineteen misdemeanors for allegedly consulting a second physician in late-term abortion cases who was not truly “independent” as required by Kansas state law.[14][15]

      The case became a cause célèbre for both supporters and opponents of abortion rights. Columnist Jack Cashill compared the trial to the Nuremberg Trials of Nazi war criminals,[16] while NYU Professor Jacob Appel described Tiller as “a genuine hero who ranks alongside Susan B. Anthony and Martin Luther King Jr. in the pantheon of defenders of human liberty.”[17]

      On March 27, 2009, Tiller was found not guilty of all 19 misdemeanor charges stemming from some abortions he performed at his Wichita clinic in 2003.[18]”

      Le site de Wikipedia sur le Dr Tiller, mis à jour.

      http://en.wikipedia.org/wiki/George_Tiller

    • Ce meutre n’etait pas necessaire mais en meme temps je ne comprend pas ceux qui condanne ce geste mais approuve l’avortement a 20 semaines. Pour moi cela aussi est un meurtre. Si ces femmes ne veulent pas de ces enfants qu’elles les donnent en adoption. Plusieurs couple veulent adopter, ils vont meme dans d’autre pays chercher des enfants. L’avortement n’est pas toujours la solution.

    • lizzie et al. Encore un peu et Faux News dira que sa femme faussait dans la chorale alors que le service n’étant pas encore commencé, la police referma les portes sur les paroissiens déjà à l’intérieur et refoula les ceux qui arrivaient dans le stationnement attenant. Et v’lan, une autre fausse couche des faux culs à Faux News. Mdr !

    • @nikoleterrible, veuillez lâcher les cathos tranquilles. Les extrémistes de l’anti-avortement sont, si je ne m’abuse, des protestants. Quant aux cathos du Québec, au pire, ils manifestent paisiblement ou mieux encore, ils se la ferment et prient… C’est tellement plus constructif… Lol !

    • Tiller était un triste individu motivé uniquement par l’appât du gain. En empêchant l’avortement de devenir trop facile, la droite américaine stop le déclin des Etats-Unis. Le Québec, paradis des avortements, va faire face à un sérieux déclin démographique à partir de 2013. Le niveau de vie des Québécois va baisser à partir de cette date. Ce sera le début de la fin pour les Québécois de souche. Les Etats-Unis, s’ils veulent demeurer une grande puissance, doivent avoir un haut niveau de natalité. Ainsi sont les Lois de l’Histoire.

    • Quand les armes à feu trainent sur le piano, les dérapages sont conséquents. Probablement un intégriste religieux.

      Quelle est la différence entre un intégriste musulman et un intégriste chrétien américain? Le Musulman suit les principes du Coran; l’Américain passe droit aux principes des Évangiles.

    • carbon14
      Désolée d’être crue, mais vous vivez au pays de Walt Disney. Il y a des femmes qui risquent littéralement la mort si elles tombent enceintes. Elles n’ont pas le choix d’agir de toute urgence et le processus d’adoption est lent par nature. Que ce soit parce qu’elle encourent de la violence conjugale en cas de grossesse, ou en raison de problèmes de santé.

      Vous avez tout à fait le droit d’être opposé à l’avortement pour vous-même. Je respecte ça. Le point, c’est qu’il faut laisser la décision à la conscience de chacun et ne pas faire de l’avortement lui-même un risque de décès en le rendant illégal (et un autre terrain pour les pègreux pour se faire de l’argent).

      Dans une société pluraliste l’État doit se placer au-dessus des religions parce qu’il gère pour tous.

      Je ne veux pas que le Canada revienne au Drano, aux escaliers, à l’ergot de seigle, aux cintres et aux balayeuses. Oui c’est cru. Et c’est pour ça que je parle de Walt Disney : parce que les anti-choix font des foetus des toutous et jouent sur les sentiments mais ne parlent jamais des choses affreusement laides que leur position implique.

      Être adopté n’es tpas non plus la sinécure qu’on dépeint.

    • americanophile
      Vous jouez avec le feu.

    • @panabaker

      À chaque fois, vous nous sortez une affaire absurde…

      Que n’approuviez pas l’avortement, c’est votre droit et votre choix.
      Bien que je ne sois pas d’accord avec vous, on pourrait en discuter.

      Le problème, comme je disais plus haut, c’est qu’il est d’un extrême dangereux de dire, comme vous le faites, qu’il n’y a aucune différence entre tuer un homme et un foetus de 20 semaines. Ça ne permet plus la discussion et remet tout sur un même plan, ce qui est à l’évidence fallacieux. Faudra vous trouver certains arguments plus subtils pour défendre le point de vue que vous adoptez.

      “Ce meurtre n’était pas nécessaire…” Franchement, apprenez ce que nécessaire veut dire. Il n’est pas seulement “pas nécessaire”: il est illégal, immoral, indéfendable.

    • L’avortement ne regarde que la femme, ça ne regarde pas l’état, ça ne regarde pas les religieux, c’est à elle de décider, c’est sa vie et sa conscience, c’est un choix personnel.

      Quand je vois l’Eglise catholique s’époumoner et affirmer que le viol est moins grave que l’avortement. C’est ce genre de raisonnement qui m’horripile.

      Que veulent t’il? Ils veulent que les femmes retournent à leurs broches à tricotter, qu’elles risquent leur vie parce qu’elles auront peur de parler et se le feront elles-mêmes.

      Ils parlent du droit du foetus mais ils ne parlent pas du droit à toute vie. Ils devraient manifester contre la guerre, les génocides, contre les meurtes, contre la violence, etc.. Leur croisade est vide de sens.

    • @americanophile, ce n’est pas l’avortement qui va précipiter la société québécoise dans des tourments démographiques, mais le peu d’incitatifs valables et convaincants afin d’attirer les couples convenables vers la création de cellules familiales.

    • américanophile

      Le taux de natalité des USA est déjà plus élevé que le nôtre. À partir de 2,3 enfants par femme la population se renouvelle.

      Bien des gens sont pessimistes vis-à-vis l’avenir de la planète et hésitent à avoir des enfnats et c’est une question qu’il faut se poser. Nous sommes déjà 6 milliards et le prix des aliments commence déjà à augmenter. Famine d’ici 100 ans? Ne pas se poser de questions c’est danser sur un volcan. Assurons la survie de notre espèce à long terme et là on pourra avoir des enfants sans inquiétude.

      Il est impossible d’avoir une croissance illimitée avec des ressources limitées.

      Votre énoncé se rapproche dangereusement de «faire des enfants pour le Reich». Le pas suivant : confiner les femmes à la maison. Pas besoin de vous dire à quoi ça renvoie.

    • @austerlitz

      Il n’y en a aucune différence, surtout pas celle que vous mentionnez. Ce que vous dites semble impliquer que le Coran est plus violent que la Bible intrinsèquement, ce qui est plutôt douteux… “Oeil pour oeil, dent pour dent,” souvenez-vous.

      Ça dépend simplement de quel verset on parle. Et pour le Coran, c’est pareil.
      L’intégrisme est le même partout malgré les différents moyens utilisés, peu importe le blason.

    • Dans la vidéo la fille regrette son avortement. Pourquoi ne pas donner l’enfant adoption. Il a des couples qui veulent des enfants et d’autres qui les évacues dans les toilettes. !

      http://3.bp.blogspot.com/_qCdb88Y3Uz8/SJt5vntDeZI/AAAAAAAABOY/-scHXTPeNV4/s1600/abortion_22_weeks01.jpg

    • @ auborddunord

      je ne suis pas sûr d’être d’accord avec vous. C’st vrai que c’est un cas isolé et que c’est probablement le geste d’une personne instable, mais on ne peut ignorer que ce geste se rattache à tout un historique de menaces de meurtres, de violence, de vandalisme et d’attentats contre des médecins dans divers pays du monde.

      Le meurtre de Tiller n’apporte rien au débat, mais il fait partie du débat. Par ailleurs, je trouve révélateur que la balance de la violence dans ce débat penche drastiquement du côté des pro-vie. Combien d’attentats par des pro-choix depuis le début des controverses?

      @ americanophile

      L’avortement est un facteur minime dans la baisse de la natalité. La plupart des femmes qui se font avorter le font dans leur jeunesse et ont des enfants par la suite. La contraception et le mode de vie industrialisé ont beaucoup plus à voir avec le déclim démographique.

      Autre question pour américanophile: en quoi la “fin pour les québécois de souche” est liée à la baisse du niveau de vie. je ne vous suis pas. Sous-entendez-vous que l’immigration comme facteur démographique fait baisser le niveau de vie par rapport à la procréation dans le groupe ethnique majoritaire?

      En ce qui concerne le débat sur l’avotement, je crois que cette pratique évite beaucoup plus de souffrance qu’elle n’en cause et que les opposants à l’avortement vont se faire de moins en moins nombreux plus le temps va passer. Le conservatisme est par nature condamné au déclin et ces combats d’arrière-garde ne mènent nulle part.

    • @ ayalune
      “L’avortement ne regarde que la femme, ça ne regarde pas l’état, ça ne regarde pas les religieux, c’est à elle de décider, c’est sa vie et sa conscience, c’est un choix personnel.”

      Oui. Conséquemment, ce n’est PAS à l’ensemble des citoyens de payer via l’état. Il faut être logique. Celle qui choisit défraie les coûts de son choix.

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • @belette
      On est pas en différé BTW (by the way).

      @pbe

      Mes plus basses salutations: je manque de temps pour exprimer ma joie de vous relire mais n’en pense pas moins.

    • @ Aubordunord

      Ce n’est pas du tout ce que j’ai écrit.

      Je reformule : l’intégriste musulman, conséquent avec son fanatisme, suit les préceptes de son livre sacré à la lettre. L’intégriste chrétien nord-américain ne le fait pas : contrairement aux Évangiles, il tue, accumule les richesses et ne donne pas à autrui – ce qui est absolument contraire au message du Christ contenu dans le livre sacré de cette religion.

      En aucun cas je n’ai fait mention de la Bible, première mouture de la Torah, des Évangiles et du Coran.

    • @walt68

      Désolé. C’est quand même de l’extrémisme religieux.

      @austerlitz

      “Conséquemment, ce n’est PAS à l’ensemble des citoyens de payer via l’état. Il faut être logique. Celle qui choisit défraie les coûts de son choix.”

      Et quand vous vous taperez un cancer ce sera VOTRE cancer…

    • austerlitz
      Que faites-vous de la pauvreté (pas seulement financière) dont vous parliez si éloquemment tantôt.

      Il doit donc avoir une prime négative à la malchance?

      Choisit-on de se faire violer Monsieur? D’avoir un condom qui nous pète dans la face à 15 ans? Choisit-on d’avoir une grossesse ectopique (eh oui, l’embryon est viable en principe, mais il se développe hors utérus et il va tuer la mère à court terme par hémorragie) ? Choisit-on d’avoir un conjoint violent? (Loooooong à dire sur ce dernier point!)

      Faites-moi grâce de vos pulsions libertariennes, l’optimum de Pareto implique de maximiser le BIEN-ÊTRE.

      Il y a des choix qui ne sont pas de vrais choix!

    • Je viens de découvrir ce billet et comme Aubordunord, je suis “étonnée” qu’on commente plus le débat sur l’avortement avant ou après 20 semaines que l’acte aussi horrible qu’hypocrite qui vient d’être commis….

      De toute façon, ça devait arriver….à force de pousser le délire dans les extrêmes, Faux News devra répondre de sa responsabilité face à ce meurtre….
      Pour le reste c’est hors sujet pour moi

    • Bref vous approuveriez Miss Palin qui faisait payer les rape kits par les victimes. De 300$ à 700$ pièce, de mémoire.

      Excellent pour le contrôle des dépenses. Mais en tant que personne qui rêvait de devenir économiste, un de mes critères a toujours été l’équité.

    • hadya
      Évidemment, un meurtre commis par un anti-choix qui essaie de se peinturer en pro-vie est profondément ironique.

    • @ nickoleterrible

      Depuis quand un cancer est-il choix personnel?

      @ belette-lachinoise

      Ma position est claire Belette : point de choix dans un viol ou dans un événement tragique alors l’état doit payer. Idem pour les mineures.

      Voyez, juste du gros bon sens.

    • @austerlitz

      On ne connait pas l’histoire de chaque femme qui se fait avorter, ce n’est pas nécessairement par ignorance ou négligeance parfois une malchance. Je crois qu’il en coûtera moins cher à l’état (l’ensemble des citoyens) de défrayer le coùt d’un avortement que celui d’une septicémie ou autres à cause d’un avortement fait maison, vous comprenez.

    • @hadya et la belette

      C’est effectivement un non-sens à nos yeux. Cependant, pour d’autres, c’est légitime! 80

    • austerlitz,
      “Oui. Conséquemment, ce n’est PAS à l’ensemble des citoyens de payer via l’état. Il faut être logique. Celle qui choisit défraie les coûts de son choix.”

      Pourquoi pas? Est-ce les femmes ne paient des impots? Ne sont-elles pas des citoyennes a part entiere? Mais par contre vous serez partant de faire payer les femmes pour le viagra?

      Par ailleurs, vos genralisations au sujet des Americains/nes ….

    • Vous ajoutez des couches de bureaucratie, des comités, des formulaires à remplir… et apr;ès les gens viennet se plaindre des avortements tardifs.

      Les avortements «esthétiques» sont plutôt rares! Ne serait-ce qu’en raison des barrières de pénurie de services.

      ~~~~

      Comme toujours la drette essaie de défendre sa position en montant en épingle des cas particuliers.

    • Cadman!!!

      Un petit bonjour pour vous aussi!!! Il me manque le temps pour venir discuter avec vous mais pas la volonte!!! Surtout des sujets qui me touchent de pres…

    • Martinet…

      Juste par curiosite… Est-ce vous etes une femme?

      Comment demander a une femme de vivre une grossesse et apres l’accouchement donner l’enfant en adoption? On parle de 9 MOIS!!! Est-ce que vous vous rendez compte de ce que vous demandez?

    • austerlitz
      On a déjà proposé en G.-B. de ne pas défrayer les chirurgies des personnes victimes de cancers du poumon, sous prétexte que le tabagisme est un choix personnel.

      Le problème, c’est de déterminer ce qui constitue vraiment un choix personnel. Je trouve absurde les poursuites contre McDo pour cause d’obésité, mais on s’embarque en terrain glissant et très moralisateur si on récompense ou punit les «choix personnels».

    • @ ayalune

      Je n’ai pas parlé d’ignorance, ni de négligence.

      Et, bien que je m’oppose à la promotion de l’avortement, je reconnais pleinement ce droit.

      Vous nous dites de ne pas nous mêler de vos affaires, ce que respecte, tout en demandant que je paie pour vos choix. Cela me sera difficile car vous désirez le beurre et le pain du beurre.

      Telle est ma position.

    • PBE
      Luv ya!

    • La sante devrait etre un droit humain fondamental… donc sa provision en toute circonstanace gratuite!! Autrement pourquoi paie -t-on des impots?

    • Chere Belette!

      Comme allez-vous? Il me manquait de revenir et discuter sur leds sujets qui rejoignent les Quebecois/es et la Americains/es!!!

    • @ prettybrowneyes

      Généralisation : j’ai écrit sur un groupe religieux intégriste en particulier, il n’y a donc pas généralisation sur l’ensemble des Américains. Vous avez lu ce que vous vouliez y lire.

    • Austerlitz
      Méchamment (et un peu injustement, prenez cela comme une boutade et pas au premier degré) : faites-vous vasectomiser! Comme ça on ne se mêlera pas de «vos» affaires! Et vous n’aurez pas à payer! (Que je sache les femmes paient des impôts aussi! Et cela contribue à payer les urologues, qui ne servent que les hommes!)

      Sérieusement : Trouvez une façon de faire en sorte que des hommes ne sèment pas leurs gamètes n’importe où et on n’aura plus de problème! DFans une conception il y a deux personnes en jeu, mais c,est la femme qui est prise avec le problème. Quand l’avortement était illégal, le géniteur n’était jamais poursuivi.

    • @pbe

      Effectivement. Si les femmes ne peuvent avoir un avortement gratuit, c’est de la discrimination. Elles paient leurs impôts tout comme les hommes. On ne parle pas ici de chirurgie esthétique.

    • hadya

      31 Mai 2009
      16h15
      Je viens de découvrir ce billet et comme Aubordunord, je suis “étonnée” qu’on commente plus le débat sur l’avortement avant ou après 20 semaines que l’acte aussi horrible qu’hypocrite qui vient d’être commis….
      ________________________________________________________

      Parce que comme d’habitude un fouteur de m*rde a du dévier le sujet de manière à éviter de focaliser le débat sur le criminel.
      C’est une spécialité des drettistes et extrémistes de tout poil.
      Et encore il faut s’estimer heureux qu’il ne soit pas encore question de Saddam Hussein mais ça ne va pas tarder.

    • @ belette

      Cigarette et frais de santé : je peux vous assurer que déjà depuis 30 ans les cardiologues de l’IDCM donnent priorité officieusement aux patients qui sont responsables. C’est à dire qu’on réserve les meilleurs chirurgiens pour les non-fumeurs.

      Dans le cas du tabagisme, le lien a été établi avec tellement de certitude que je ne suis pas content de payer pour ces irresponsables.

    • Que voulez-vous, la nature a voulu que les femmes portent les enfants. Les enfants ne sont pas «aux» femmes seulement. Pourquoi devraient-elles être les seules à payer l’arrivée d’un nouveau contribuable? Et, symétriquement, les avortements?

    • @ belette-lachinoise

      Donc, les femmes sont d’accord pour payer la moitié du nouveau stade de baseball?

    • @austerlitz

      Je ne crois pas que ça va ruiner personne. Je ne crois pas qu’aucune femme ne se fait avorter pour le plaisir ou par habitude. C’est un choix difficile souvent nécessaire.

      Je préfère un avortement encadré d’un médecin que la femme le fasse maison et se ramasse à l’urgence en hémorragie par exemple ou en dépression.

      Comme vous n’aurez jamais à le vivre difficile pour vous d’en parler.

      Telle est ma position.

    • Coudon, est-ce un choix ou une calamité? Faudrait se faire une idée. Moi, je n’ai jamais forcé un dame à le faire.

    • Le problème démographique au Québec est dû à plusieurs facteurs, parmi lesquels le droit à l’avortement n’a qu’un impact négligeable. La majorité des femmes ayant subi un avortement un jour ou l’autre ont par la suite fondé une famille, et ont pu le faire, bien souvent, parce qu’elles avaient eu accès à une procédure effectuée par de vrais médecins et dans des conditions sécuritaires. Si cela n’avait pas été le cas, une bonne partie serait morte ou leur interruption de grossesse les aurait rendues infertiles.

      Le meurtre de médecins pratiquant des avortements par des militants pro-vie n’est jamais banal et toujours condamnable, de même que la pose de bombes dans des cliniques d’avortement (où parfois se donnent aussi d’autres soins de santé, en passant). Les opposants au libre choix se tirent dans les deux pieds chaque fois que ça se produit.

      L’avortement tardif ne se produit heureusement pas souvent et devient nécessaire suite à une accumulation de délais comme le faisait remarquer Belette, ainsi que par divers motifs: se rendre compte de la grossesse après la 20e semaine (cela arrive, plus souvent qu’on pense, pour toutes sortes de raisons), un diagnostic mettant en danger la survie de l’enfant, de la mère ou des deux, la plupart des tests révélant des handicaps sérieux chez l’enfant ne sont possible qu’à 20 semaines ou davantage, etc. Ces situations arrivent parfois lorsque la grossesse est désirée et sont de véritables drames.

      Heureusement, la très grande majorité des avortements que certains qualifient “d’esthétiques” (j’imagine qu’ils veulent dire que la femme ne désire pas avoir l’enfant) sont pratiqués à moins de douze semaines de grossesse.

      Il y a de très grandes différences, multiples et importantes, entre un foetus de 20 semaines et un être humain après la naissance. Dire que cela est du pareil au même relève de l’ignorance ou de la plus totale mauvaise foi. Il y a même de très grandes différences entre un foetus la veille de la naissance et après, car la respiration autonome et l’alimentation par le système digestif sont de très grands bouleversements pour l’organisme.

      Les militants enragés (je parle ici des types capables de commettre de tels actes) qui se désignent comme “pro-vie” devraient cesser de ne respecter que la vie intra-utérine et respecter tout autant celle des femmes et des médecins.

    • @hadya et laotseujr

      Il me semble que mon premier commentaire rejoint vos propos mais, effectivement, un troll est venu faire déraper le sujet.

      Qu’on soit pour ou contre l’avortement, est-ce qu’on accepte qu’un médecin qui pratique l’avortement soit tué? Telle est la question!

      Perso, je crois que non.

    • Il y a un lien statistique clair (inverse) entre le tabagisme et le manque d’instruction et la pauvreté. Plus on est pauvre et moins on est instruit et plus on fume.

      Les personnes en moyens fument très peu ou pas du tout et elles savent lire, sont informées, etc.

      Donc vous pénalisez l’ignorance et la pauvreté. Libertarien.

      Arrêtez de présumer que les acteurs économiques sont renseignés et rationnels. Vous êtes deux prix Nobel en retard.

    • Dites-moi, si je consomme de la cocaine, et c’est bien mon droit fondamental et exclusif, l’état pourrait-il me subventionner aussi? Comme les cocainomanes paient aussi des impôts, ce serait normal, non? :-)

    • austerlitz

      31 Mai 2009
      16h39
      @ belette-lachinoise

      «Donc, les femmes sont d’accord pour payer la moitié du nouveau stade de baseball?»

      WTF?

    • walt68
      “veuillez lâcher les cathos tranquilles. Les extrémistes de l’anti-avortement sont, si je ne m’abuse, des protestants.”

      En fait, vous vous trompez un peu… La Conference de Cairo (1994) se voulait une possibilite pour l’autonomie sexuelle des femmes, entre autres: nombre d’enfants, espace entre eux…

      Mais, la seule hierarchie religieuse qui est reconnue comme “pays” (pas vraiment …) non membre est observateur, depuis s’est oppose a tout avancement des droits sexuels et de sante de reproductive et de droits. Et ce parce que les Conferences se decident par consensus.

      Neanmoins, faut il faire une grande difference… La hierarchie catholique n’est aucument la voix des catholiques!!! Elles comme dirait une bonne amie passe la gestion a etre contre le comandement de la fornication au lieu d’etre contre celui de “tu ne tueras point”!

      Je vous suggere un groupe interessant : Catholics for Choice et par ailleurs ils ont un superbe document concernant Catholicisme et avortement:

    • Bon ben je vais essayer d’aller attraper quelques méchants diffuseurs de gamètes pour les livrer à Belette.

      Alors, bonsoir à toutes, tous.

    • Si je me faisais l’avocat du Diable ou curé, je dirais que la femme qui en est à son 2e avortement pour cause de négligence devrait être ligaturée du même coup…

      Je pense tout haut….

    • @austerlitz

      Ah ah…l’exit est bc mieux dans votre cas. N’oubliez pas vos gamètes…en chemin.

      Bonne fin de journée,

    • @ina34

      Les militants enragés (je parle ici des types capables de commettre de tels actes) qui se désignent comme “pro-vie” devraient cesser de ne respecter que la vie intra-utérine et respecter tout autant “la vie extra-utérine”.

      Un foetus n’est pas viable avant 24 semaines et, après, s’il survit, il est souvent handicapé. On se pose actuellement beaucoup de questions éthiques sur les pré-maturés. Quelle est éventuellement leur qualité de vie?

      Cela ne change pas la question à savoir si le meurtre d’un médecin pratiquant l’avortement est justifié.

    • austerlitz

      Sophisme d’appel à l’absurde.

      Selon le sociologue Weber «L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme», et un cheminement idéologique trop long à résumer en quelques lignes, une certaine droite estime que les gens pauvres sont coupables à 100% de ce qui leur arrive. C’est l’individualisme poussé à l’extrême et la négation de la solidarité et du rôle redistributif de l’État.

      Sans infantiliser les gens et tomber dans le gouvernemaman, il est faux de prétendre que les gens sont personnellement responsables de tout ce qui leur arrive.

    • @prettybrowneyes

      31 Mai 2009
      16h29

      “Comment demander a une femme de vivre une grossesse et apres l’accouchement donner l’enfant en adoption? On parle de 9 MOIS!!! Est-ce que vous vous rendez compte de ce que vous demandez?”

      Etes-vous badré d’écouter la vidéo de la jeune fille avant de juger?

      Elle regrette son avortemnent et va devoir vivre le reste de ses jours en pensant à cet enfant qu’elle a éliminé.

      Incroyable, 9 mois de grossesse et vous trouvez cela la fin du monde!

      Pas étonnant avec une telle mentalité que les québébois sont en train de disparaitre.

      Vous préférez avoir une TV à écran plat, une belle voiture et faire des voyages dans le sud au lieu d’avoir des enfants!

    • «Moi, je n’ai jamais forcé un dame à le faire.»

      Mais d’autres oui, parfois sous peine de mort. Je suis sérieuse! Lisez, que diable et quittez un peu la pyramide du haut de laquelle vous nous contemplez!

    • Martinet, vous avez quel age et combien d’enfants?

    • Quarantaine, 3 enfants mais j’aurais voulu en avoir 4!

    • Martinet…

      Mauvais numero… Je ne suis pas Quebecoise!!! Mais je tiens a vous dire que la loi Canadienne qui a eu son origine dans un cas Quebecois est tres juste a l’egard des femmes!!!

      Par ailleurs que pensez vous des femmes qui vivent dans des pays ou l’avortement n’est legal et on tout de meme de porter a terme une grossesse a leur risque meme si il s’agit le resultat d’un inceste ou une violation et meme si sa sante est a risque? Ca vous dit quelque chose la fillete Bresilienne? Ou que le foetus presence des abnomalies tel que l’Anencephaly?

      Je vous suggere serieusement de revoir la situation dans des pays ou l’avortement est illegal et penalise… La situation s’aggrave non seulementpour les femmes mais aussi pour les medecins… Voyez vous, les foetus ne sont pas tous viables… alors il peut se produice uje hemoragie… fin de la grossesse… Resultal? Une femme en prison pour au moins 7 ans…

      Et le cas des femmes souffrant de cancer qui ne peuvent pas avoir leur traitement?

      Il y a beaucoupo d’exemples…

      Par ailleurs vous n’avez pas repondu a ma question!!!

    • ll y a des circonstances qui font que parfois, les USA me lève le coeur. L’assassinat du Dr. Tiller fait partie de ces circonstances.

      Les salopards de “rednecks néo conservateurs” nous cassent les oreilles avec le respect de toute vie humaine. Pourtant, ils n’hésitent pas à sortir le “gun” pour aller tuer un médecin qui pratique des avortements. Non mais plus hypocrite que ça, tu finis comme concurrent à “Loft Story”.

      Pauvre président Obama. Il a encore du travail à faire pour extirper la gangraine du racisme et de l’intolérance chez certains américains.

      J’imagine qu’ O’Reilly et Limbaugh vont être contents et qu’ils vont faire campagne pour donner une médaille au meurtrier. Quant à moi, j’espère que ce dernier se fera attraper et qu’une fois jugé et condamné, on lui donnera illico une injection léthale.

      C’est tout ce qu’il mérite même si je sais très bien que les “rednecks néo conservateurs” en feront probablement un héros.

      Oui aujourd’hui est un jour ou les USA me lève le coeur. Cette foutu culture du “gun” me rend tout simplement malade. Mais ne vous en faites pas, ça va passer.

      Gilles Morissette

    • L’avortement n’est pas une partie de plaisir ou un choix conscient de méthode contraceptive. J’aime bien la métaphore de belette qui mentionne un phénomène Walt Disney qui a réussit à convaincre plusieurs que les animaux ont des sentiments et des pensées humaines, ce qui n’est pas le cas.

      Je crois personnellement que l’avortement est un choix difficile mais légitime qui existe depuis la nuit des temps. C’est raisonable que les femmes, ou les parents de mineures qui font ces choix doivent sérieusement y penser à deux fois. Je comprends, même si je ne partage pas, les idéaux des pro-vies. J’ai des enfants moi-même. Je préférerais les voir s’activer pour faire du bien en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud avec les orphelins, les soldats-enfants, les laissés pour compte.

      Comme le disent si bien les Américains: Si toutes les vies humaines sont précieuses, Put your money where your mouth is.

    • @martinet 16h51 (vous adressant à Pretty Brown Eyes)
      Incroyable, 9 mois de grossesse et vous trouvez cela la fin du monde!
      Pas étonnant avec une telle mentalité que les québébois sont en train de disparaitre.

      Euh… Prettybrown n’est ni québécoise ni francophone; elle vit aux USA.

      Vos bourdes vous rendront célèbre un jour!

    • On note comment les principes des gens sont souvent inversement proportionnels à leur compte en banque et que ceux qui sont le mieux placés pour aider les autres sont le moins enclins à le faire.

      Quand on réussit dans la vie, c’est en partie grâce à des talents et à des possibilités qui nous ont été donnés : hérédité, situation des parents, mémoire, santé… mais els gens sotn prompts à s’atribuer TOUT le mérite, même celui qui ne vient pas de leur travail et de leur persévérance.

      Ils se donnent ensuite le droit de juger les autres et de décider de leur vie et de leur mort. Comme si la réussite financière était nécessairement une preuve de réussite en tant que personne.

      Voir le cas Phil Spector.

    • @gillesmorissette 17h15
      ll y a des circonstances qui font que parfois, les USA me lève le coeur. L’assassinat du Dr. Tiller fait partie de ces circonstances.

      Si mon amerloque de paternel était encore vivant, je crois bien qu’aujourd’hui il aurait honte, lui qui pourtant avait les larmes aux yeux dès qu’il entendait battre les premières mesures du “God Bless America” ou du Star Spangled Banner, tant il était fier de porter en lui le flambeau.

      D’un autre côté, un certain Rod Monty a laissé échapper la nuit dernière, sur le dernier billet Sotomayor, quelques déjections nauséabondes, dont Flybean et Carpediem99 (notamment) ont eu connaissance. Ce Monty sévit sous le pseudo de r.o.d.s.t.a.n.g, et c’est un québécois.

      Et il y a aussi ce four à convection, qui écrivait sous le présent billet que Tiller a eu ce qu’il méritait.

      Parfois, il m’arrive aussi d’avoir honte de partager mes origines québécoises et acadiennes avec de tels commentateurs.

      Dure journée pour la “mode et ration”…

    • On note comment les principes des gens sont souvent inversement proportionnels à leur compte en banque et que ceux qui sont le mieux placés pour aider les autres sont le moins enclins à le faire.

      Quand on réussit dans la vie, c’est en partie grâce à des talents et à des possibilités qui nous ont été donnés : hérédité, situation des parents, mémoire, santé… mais els gens sotn prompts à s’atribuer TOUT le mérite, même celui qui ne vient pas de leur travail et de leur persévérance.

      Ils se donnent ensuite le droit de juger les autres et de décider de leur vie et de leur mort. Comme si la réussite financière était nécessairement une preuve de réussite en tant que personne. Ahem.

      Voir le cas Phil Spector.

    • belette et al. “Ivégiste” ne pourrait-il pas avantageusement remplacer “avorteur” étant émotivement moins chargé ?

      http://www.granddictionnaire.com/btml/fra/r_motclef/index800_1.asp

    • Article on George Tiller’s Murder

      http://www.religiondispatches.org/archive/sexandgender/1509/de Tiller

    • “Far-Right Subtly-Celebrates Tiller Murder”

      http://www.talkingpointsmemo.com/archives/2009/05/far-right_quasi-celebrates_tiller_death.php?ref=fpblg

      Ça lève le coeur.

    • Papitibi,

      Juste un petit mot pour vous dire bonjour!!! Et toujours merci pour votre support aux femmes et pour vous exprimer contre les generalisations!

    • pretty. La page de votre lien est introuvable.

    • Lizzie,

      Il est incroyablement incoherent!!! Pro-vie… mais pas toutes les vies, pas celle de Tiller… Et en plus il ramene dieu… a une affaire publique, de sante publique et de droit de la personne!

    • Austerlitz

      Un mâle (pas sûre qu’il mérite le titre d’homme) qui cause une grossesse non désirée par étourderie ou égoïsme devrait payer l’avortement! (Comme bien des beaux principes économiques, celui-ci est inapplicable!) Ou recommandez-vous que nous portions toutes des burqas pour «vous» éviter la tentation?

      Faites-moi grâce de vos opinions abusives sur les livres sacrés, que vous n’avez sûrement pas lus pour faire des comparaisons et généralisations aussi hâtives!

    • Il faisait quand même un métier dangereux. Moi, j’oserais pas.

    • @belette-lachinoise

      La femelle (qui merite ou pas le titre de femme) a la decision ultime de garder le bebe ou d’avoir un avortement. C’est sa decision a elle seule et il n’est pas possible de la changer. Si elle a droit a prendre la decision seule, elle devrait aussi avoir le droit d’assumer les couts.

      Comme le male n’a pas la possibilite de decider pour ou contre l’avortement, il y a toujours le fameux Hell-Mary, qui est normalement suivi d’un petit dejeuner chez McDonald … un McMuffin et un merci bonjour. TOUS les couts du Hell-Mary (voir Tom Lekis pour une description complete) sont assumes par le male, y compris le McMuffin et le cafe.

      C’est simple parce que c’est moins cher que de payer pour les prochaines 18 annees. :)

    • yvonthivierge

      31 Mai 2009
      14h13
      L’avortement et l’homosexualité, les deux obsessions et cheval de bataille des néo-CONS,

      Les élus républicains ne sont pas républicain mais plutôt des opportunistes qui endossent les vêtements flamboyant du nationalisme de la droite religieuse .

      Ils s’ en calice tu des homos et de l’ avortement , ils revêtent l’ image du bien mais c’ est Satan qui encaisse les recettes de cette électorat aveuglé par tout personnage politique qui prononce le nom de GSUS.

    • suite

      Ce n’ est pas en revêtant d’ un drap blanc un tas de fumier qu’ il disparait.

    • Tit problème, le gars se pousse souvent!

      Toujours cette légende de l’avortement «touristique».

      Le gars peut bien donner son avis, il s’en tape si la femme qu’il a forcée à baiser sans condom («crime je sens rien avec un condom!» «oserais-tu insinuer que j’ai une MTS?» — oui, justement, Chose) meurt en accouchant ou d’une grossese ectopique. Il en a déjà baisé 3 autres entre-temps.

      La femme ne tombe pas toujours enceinte de son plein gré. Le gars prend son pied et se tire. Elle reste prise avec le problème!

      Bah, un autre misogyne qui veut avoir son fum mais pas de cons.équences à ses actres.

    • Si le suspect était capable de tomber enceinte, je me demande s’il aurait abattu Dr. Tiller. J’en doute.

    • Une des réaction de la droite au meurtre de Tiller

      “George Tiller was a mass-murderer. We grieve for him that he did not have time to properly prepare his soul to face God. I am more concerned that the Obama Administration will use Tiller’s killing to intimidate pro-lifers into surrendering our most effective rhetoric and actions. ”

      Ouache!

      Il y en a d’autres.

      http://swampland.blogs.time.com/2009/05/31/right-wing-reactions-to-tiller-murder/

    • @ belette-lachinoise

      Mais Belette, pourquoi m’attaquer alors que je reconnais le droit à l’avortement. Parce que je crois qu’il est inconséquent de payer?

      Pour les livres sacrés, ils sont ici au choix : Coran , Torah, Bible. Évangiles. J’ai aussi Mon Combat, le Capital et j’ai peine à résoudre l’énigme Shopenhauer. De grâce, attaquez-vous aux pro-vie, pas à moi.

      Quand à la burga, je préfère les talons aiguilles. Nettement, vous dirais-je.

      Et, du haut de ma pyramide, comme vous le souligniez, le libertaire que je suis se conjugue à l’épicurien. N’est-ce pas là un bel équilibre, mon amie? M’eussiez-vous préféré en chemise noire mussolinienne?

    • pcinoc

      Vous me rappelez le president du Paraguay… Lugo qui a fait veto a la loi du droit a l’avortement deja passee par le Congres… Quelle histoire magnifique pour un ancien bishop (?) qui a quitte le parti qui l a conduit au pouvoir mais qui beaucoup d’annees auparavant.. profitait de son statut de bishop pour obliger les jeunes mineures qui maintenant sont meres de ces enfants qu’elles ne pouvaient pas avorter amis que lui-meme, Lugo, no voulait pas soubvenir aux besoins… Donc, une mineure en ceinte de milieu tres pauvre, n’a t elle pas le droit a avoir une avenir que porter l’enfant d’un bishop violeur? En parlant de males….

    • austerlitz

      La reponse est simple… Il s’agit bien d’une question de justice sociale!!!!! Il s’agit d’eviter toute discimination… et il se fait bien que les femmes sont les seules qui peuvent etre en ceinte.

      Saviez-vous aux US et dans les pays du Sud, les femmes pauvres ne peuvent pas se payer une telle simple chirurgie? Saviez-vous ce qui arrivera a ces femmes et ses enfants?

      J”adore la phrase que Mongentaler dit: “Every mother a willing mother, every child a wanted child”

    • C’est étrange comme la droite conservatrice possède cette capacité de produire des fanatiques meurtriers. On dira ensuite que ses chroniqueurs, preachers et autres tonitruants spécimens ne sont pas dangereux.

      Quiconque brandit sa propre vertu comme un étendard a souvent quelque chose à cacher, comme le meurtrier qui participe aux recherches pour retrouver sa victime. Je ne peux m’empêcher à cette déplorable habitude des vigoureux défenseurs de la moralité de se faire prendre les culottes à terre dans les toilettes publiques.

      Autrefois, plusieurs entraient tout simplement dans les ordres et alleluia !

    • C’est étrange comme la droite conservatrice possède cette capacité de produire des fanatiques meurtriers. On dira ensuite que ses chroniqueurs, preachers et autres tonitruants spécimens ne sont pas dangereux.

      Quiconque brandit sa propre vertu comme un étendard a souvent quelque chose à cacher, comme le meurtrier qui participe aux recherches pour retrouver sa victime. Je ne peux m’empêcher de penser à cette déplorable habitude des vigoureux défenseurs de la moralité de se faire prendre les culottes à terre dans les toilettes publiques.

      Autrefois, plusieurs entraient tout simplement dans les ordres et alleluia !

    • @ prettybrowneyes

      En citant Morgentaler, vous gâchez ma digestion. Je n’en dirai pas plus. Pour le reste de vos propos, j’ai déjà écrit que, pour des cas exceptionnels, incluant pauvreté ou mineures, je ne voyais pas de problème à ce que l’état règle l’addition.

    • Tout le monde a compris que je trouve des lacunes dans la position de M. Austerlitz.

      J’ai sûrement des lacunes ou des manques de logique dans certaines de mes positions, notamment sur d’autres sujets. Personne n’est parfait. Mais ça s’adonne que les «défaites» et portes de sortie de M. Austerlitz sur ce sujet, je les ai déjà entendues 100 fois et malheureusement, de la part de gens bien moins estimables que lui.

      À chacun de conclure quels arguments sont solides ou non.

      Aucune femme ne va venir ici et dire «vous ne savez pas de quoi vous parlez, je l’ai vécu». Elle se ferait instantanément et virtuellement réduire en bouillie. Sauf que l’expérience vécue et le fait d’avoir été confrontée au problème ça vaut 22 discours ex cathedra et je dois le dire, un ptit peu égocentriques à mon goût. Bon.

      J’ai assisté à une partie du procès Morgentaler, soit dit en passant.

    • Moi de penser que quielqu’un voudrait laisser la facture à une personne qui est dans le gros trouble et la misère la plus noire (des femmes se sont déjà suicidées pour ça et ça arrive encore), ça fait monter ma pression. Tough luck pour votre souper Votre Altesse impériale.

      Lisez des cas concrets, ça va vous déniaiser, cibolle! L’avortement n’est PAS une partie de fun. Même quand ça se passe bien!

    • @ belette-lachinoise
      “Tout le monde a compris que je trouve des lacunes dans la position de M. Austerlitz. ”

      C’est fait maintenant.

      “’J’ai sûrement des lacunes ou des manques de logique dans certaines de mes positions, notamment sur d’autres sujets. Personne n’est parfait. Mais ça s’adonne que les «défaites» et portes de sortie de M. Austerlitz sur ce sujet, je les ai déjà entendues 100 fois et malheureusement, de la part de gens bien moins estimables que lui.”

      Personne n’est parfait effectivement. Mes “défaites” sont des arguments et, oui, il y a des gens moins estimables que moi. Merci.

      Belette : je reconnais le droit à l’avortement, j’accepte que les cas délicats soient subventionnés. Mais, rien ne m’oblige à en faire la promotion et honorer St-Morgentaler, n’est-ce pas?

      Il n’est pas nécessaire d’avoir vécu “l’expérience” pour s’exprimer sur le sujet. En fait, je trouve ma prise de position assez respectueuse pour un homme (qui ne devrait pas s’en mêler tout en payant).

    • Les femmes paient une bonne part des impôts, dois-je vous le rappeler. Et au Canada nous formons 52% de la population. Et j’espère que nous formons ausi 52% des électeurs. Sorry guys il y a bien des facteurs qui expliquent ça.

      Votre argument est loufoque car illogique. En tant que contribuable femme, devrais-je m’opposer aux traitements que les hommes reçoivent des urologues car aucune femme n’en bénéficie?

    • @prettybrowneyes

      Je ne suis pas contre l’avortement. J’ai simplement dis que les hommes (aux USA) n’ont aucun droit au sujet de l’avortement. Autrement dit, il est impossible pour un homme de decider a ce sujet, meme s’il est le pere inconteste de l’enfant. C’est uniquement la decision de la femme. Mais les hommes ont surement interet (financierement) a payer pour cet avortement. C’est moins cher que de payer la factures pour les 18 prochaines annees. :) Payez pour l’avortemetn et apres c’est DTB.

      Ce qui est plus troublant est le nombre alarmant d’avortement – est-il trop difficile d’y penser avant? Condoms, pillules, et autre moyens contraceptifs? Dans les cas ou l’avortement est utilise comme moyen de contraception, c’est plutot stupide a mon avis.

    • Safe, legal and rare ai-je dit ad nauseam.

      Dire que j’en fais la «promotion» c’est de l’homme de paille. Ça sent le «vieux bleu» à la Lucien Bouchard votre affaire. Plutôt «trans»lucide.

      How does it feel to be called on the carpet for a change, par une inférieure à part de t’ça?

    • @ belette-lachinoise

      Alors, je suis d’accord pour défrayer 52% des frais, moins le pourcentage de femmes qui ne partagent pas votre vue.

      Quant aux urologues, nous n’y allons pas par choix, le cas échéant… Encorfe, il faut se comprendre, l’avortement est un choix ou une maladie?

      Ciao, je quitte prendre mon Viagra. (quel argument massue…)

    • «est-il trop difficile d’y penser avant?»

      Dites ça aux gars! Ce sont souvent eux qui refusent de collaborer à la contraception. Devrai-je citer des cas concrets que je connais?

      H* d’argumentation entendue depuis 1970!

      Comment vous aimeriez que j’aie un mot à dire sur une décision de vous faire enlever les t* parce que vous avez le cancer, parce que cela met en danger mon «droit» d’avoir des enfants?

      Eille Chose, le bébé il est pas dans ton ventre!

    • @belette-lachinoise

      Alors expliquer moi pourquoi la femme doit approver la vasectomie pour son mari – c’est un document legal qui doit etre signe par la femme aux USA. 2 poids 2 mesures?

    • Vous avez peut-être raison mais je vérifierais tant aux États-Unis qu’au Canada.

      PS Mon ex (universitaire avec scolarité de maîtrise) était trop lâche et ignorant pour subir une vasectomie. Il n’aimait pas les condoms. Je me suis donc tapé une anesthésie générale (une autre) à 46 ans pour me faire ligaturer (j’ai vu ma mère préménopausée tomber enceinte à 43 ans et rester partiellement paralysée…).

    • Le gag : sa nouvelle blonde est allergique au caoutchouc et il y est allé sans rouspéter.

    • Vous savez, même si les gouvernements prennent des décisions stupides ou misandres, ça ne veut pas nécessairement dire qu’il y a un complot contre les hommes! Des fois c’est juste la bureaucratie et le politically correct bête et méchant.

    • Dire que les républicains passent leur temps à traiter tout le monde de terroriste, mais c’est souvent de la base pure et dure du parti qu’émerge le terrorisme domestique ces dernières années.

      C’est facile de dire que Obama a parlé une fois avec un gars du weather underground, mais Oklahoma city, Wako et les médecis morts nous rappellent alègrement que le part républicain semble comprendre la majorité des excités du pays.

      Anyway, c’est juste mon avis et j’avoue que je commente à chaud sur un fait divers ce que je ne permets pas habituellement.

      Excusez-là

    • Belette – quand j’ai eu ma vasectomie – apres deux enfants nous avons decide que notre famille etait complete – ma femme a du venir chez le medecin pour la consultation ET pour sa signature. Sans signature, pas de vasectomie pour l’homme marie. :)

      Honnetement, I don’t care. Mais il faut etre deux pour danser le tango, et si on danse sans protection, il faut etre pret a assumer les responsabilites. Gotta go… tango time!

    • lizzie

      31 Mai 2009
      13h58
      On ne peut pas tuer un foetus mais un peut tuer un être vivant! Calv**re.

      est-ce que quelqu’un pourrait lui expliquer qu’un foetus EST un être vivant !?!

      PS: comme ils sont pas tous foutés dans ce blogue, je précise que je condamne aussi l’assassinat du docteur…la plus part des détracteurs du droit à l’avortement se contredisent en effet en étant pour la peine de mort ou en étant indifférents à l’assassinat d’autres personnes.

    • Les tribunaux, qui ont analysé en détail la question, ont statué qu’un embryon (défini en termes de semaines de gestation) n’est pas une personne (c-à-d. qui peut vivre de manière autonome). Pour un foetus, je suis moins sûre et cela ne veux pas dire que c’est nécessairement une personne au sens juridique du terme. C’est une personne potentielle, si je peux m’exprimer ainsi.

      Le fait de reconnaître les foetus comme des personnes à part entière même avant leur naissance pose de gros problèmes juridiques et entraîne des choses illogiques et surprenantes. Je vous invite à lire là-dessus.

    • @Belette

      C’est vous qui avez du payer pour sa fertilité. Et c’est souvent ce qui arrive. Nous ne produisons en général qu’un seul ovule par mois, mais c’est nous qui devons nous taper la contraception avec tous ses effets secondaires et ses ratés.

      Les hommes sont fertiles en tous temps, mais ce sont les femmes qui doivent payer pour cette fertilité. Payer de plusieurs manières dans leur chair ou leur santé. Et pour certains irresponsables, il faudrait payer en plus de notre porte-monnaie!

      Il y a vraiment des coups de pied au c… qui se perdent.

    • Valise

      Vous êtes tout sauf une.

      Je n’ai pas tout conté, et si je contais tout, cela défriserait certains mythes. Mais ce serait un tit peu sensationnaliste. Alors passons. Mais les gens n’ont pas idée de toutes les façons dont une femme peut se retrouver enceinte alors que c’est contre-indiqué (genre : en pleine chimio! bien d’autres cas possibles) et sans l’avoir voulu et parfois, le conjoint aussi n’a rien à se reprocher et toutes les précautions ont été prises!

      Je ne déteste pas les hommes, et ils sont tous différents. Dieu merci! J’ai la chance de vivre maintenant avec un homme merveilleux. Il y en a pas mal et malheureusement ils ne sont pas tous appréciés à leur juste valeur.

    • si c’est trop compliqué d’accorder aux foetus le statut d’êtres humains à part entière alors c’est peut-être pas aussi compliqué de leur accorder le statut d’être vivants et alors éliminer le foetus revient à tuer un être vivant…n’est-ce pas la même chose qu’un meurtre? et si cela ne vous convainc pas, vous dites aussi qu’un foetus “est une personne potentielle” et justement comme il a ce potentiel de devenir un personne à part entière, un être humain (ce qu’aucun autre être vivant ne peut faire) alors pourquoi insister à ne pas vouloir considerer l’acte de tuer un foetus comme un meurtre?

      il y a certes le fait que le mot meurtre a une forte charge negative et cela peut causer un choc psychologique aus femmes qui avortent ou qui sont obligées d’avorter, mais alors quoi faire? le bien être psychologique des futures mères est aussi important que la vie du foetus…comme vous voyez on tourne en rond…ah la la! l’ambiguité de ne pas vouloir se tenir ni dans une extrême ni dans l’autre….

      dificile de trancher après coup j’avoue..

    • “Sans signature, pas de vasectomie pour l’homme marie. :)”

      Bizarre! On ne m’a jamais demandé si j’étais marié…

      Pour autant que je me rappelle, personne ne m’a posé de questions sur mon statut ou les raisons pour lesquelles je voulais *fermer la shop* !!

    • Je ne peux citer de sources, mais si je me souviens bien, un document produit par le gouvernement du Québec affirmait que la grande majorité des avortements n’avaient rien à voir avec le viol ou des raisons médicales. C’était parce que la femme ne voulait pas de l’enfant à ce moment (ce qui peut inclure une foule de raisons, du fait d’avoir 17 ans et pas de secondaire 5 à des préoccupations esthétiques).

      Donc mesdames et messieurs les nobles défenseur(e)s de la femme dans son droit à vivre sa vie comme bon lui semble, même au détriment d’un fœtus (que je considère comme une personne et il s’agit d’ailleurs de la véritable question, si le fœtus est une personne, il est évident que le droit à la vie de l’un prime sur le “droit” à un certain niveau de vie de l’autre), je vous prierais de faire preuve de retenu avant d’accuser les opposants à l’avortement de généralisation et de manque de discernement. Les grossesses ectopiques sont l’exception et non pas la norme. Ces cas médicaux graves (impliquant un droit à la vie face à un droit à la vie) ne sont en rien représentatifs de la réalité sordide de l’avortement “typique”. Il n’est d’ailleurs en rien nécessaire d’être religieux pour être opposé à l’avortement. Preuve: je ne suis pas baptisé.

      En dernier lieu, si l’on défini le statut de personne en terme de capacité à survivre seul, je ne veux même pas commencer la liste des gens à aller tuer, je m’écœurerais. C’est facile pour le tribunaux d’utiliser ce principe pour les fœtus, mais pas pour les gens dans le coma ou les handicapés profond (qui sont de moins en moins nombreux, car on les “spottent” avant la naissance).

    • @pcinoc

      Je ne doute pas de votre parole ou de votre bonne foi. Mais je suis loin d’être certain que dans l’État où vous vivez (j’ignore lequel), il est obligatoire que la femme signe pour autoriser une vasectomie.

      D’une part, un homme peut souhaiter être vasectomisé sans être marié ou sans avoir une “conjointe de fait” ou même une copine ou une f*ck friend. Comment peut-on exiger d’un tel homme qu’il fasse signer sa femme?

      D’autre part, j’ai l’impression que c’est le médecin ou la clinique, sous la recommandation de son assureur-responsabilité, qui exige cette signature. J’imagine qu’ils ont peur des poursuites. Aux USA, chaque médecin est poursuivi en moyenne 2 fois par année, et les indemnités sont “généreuses”, même dans les cas de règlements hors-cour destinés à acheter la paix. Les primes d’assurance sont donc trrrrès élevées. Voilà qui me suggère que la police d’assurance peut très bien comporter une exclusion, genre: l’assureur ne couvre pas les dommages consécutifs à une vasectomie, dans les cas suivants: bla bla bla.

      J’irai plus loin: à mon humble avis (mais j’ai travaillé en droit des assurances!), ce n’est pas une autorisation que votre conjointe a signée. J’ai plutôt l’impression que c’est une renonciation à exercer un quelconque recours si le monsieur essayait de redevenir fertile, sans succès, par exemple.

      Par sa signature, la conjointe renonce donc à tout recours causé par une vasectomie qui n’aura pu être renversée, ce qui lui enlèvera à elle le droit de tober enceinte par les oeuvres de son bien-aimé. Ce n’est pas le nom qu’on donne à un document qui compte; c’est son contenu, et ses effets.

      Croyez-moi, et je parle par expérience, je sais à quel point un avocat et un assureur peuvent être tordus!

      ===

      Le “père” présumé ne signe pas pour les avortements? Well. Deux poids, deux mesures? Pas vraiment. Les médecins savent que plusieurs d’entre eux seraient en colère, sinon même violents, s’ils étaient informés de la grossesse et de la volonté d’avorter…

      Je précise que ma femme s’est fait avorter à mon insu. Un jour, j’apprends qu’elle est enceinte; le lendemain, j’apprends qu’elle ne l’est plus. Est-ce que j’étais en colère, vous croyez? Je n’ai pas apprécié du tout cette “trahison”. Pourtant, et même si je n’étais pas vraiment d’accord avec sa décision, je lui aurais laissé le choix. Mais j’aurais voulu qu’on en discute mais quand elle m’a informé, je devais quitter, et à mon retour, elle dormait.

    • D’ailleurs, permettez moi de poser cette question:

      Si l’autisme se détectais avant la naissance, combien de ceux atteint par cette maladie serait “librement choisi” pour le néant? Pourtant, tous ceux qui connaissent un peu cette maladie savent qu’ils ne sont pas tous des poids morts, mais que leur éducation peut s’avérer très difficile. Jusqu’où le droit de vivre sa vie comme la carte postale que l’on a en tête peut primer sur le droit des autres? La question de l’avortement non-médical renvoie à la question du “droit” de vivre sans contrainte imposé par la société. Je ne vous ferez pas un roman, mais cette question n’est pas étrangère à celle de la banlieue (organisation urbaine inefficace, mais permettant la vie en mode “carte postale”) ou de la protection de l’environnement (qui suppose dans choix moins agréable comme le transport en commun ou de laver des couches…). La liberté est une chose. L’absence de contrainte (de toute façon toujours illusoire) en est une autre.

    • @Herviov 23h41

      Vous considérez un foetus comme une personne humaine. Fort bien. Mais ce n’est pas ce que dit la Loi. En d’autres mots, votre opinion, tout comme la mienne, ne compte pas; c’est la Loi qui compte.

      Prenons un exemple.

      Madame A, enceinte de 8 mois, est blessée quand une structure lui tombe dessus. Elle décède pendant son transport à l’hôpital, sans avoir accouché. Les ambulanciers vérifient: le “bébé” bouge encore à leur arrivée mais il n’a jamais été sorti vivant du corps de sa mère.

      Le mari de madame A est l’héritier de cette dernière. Si l’enfant avait pu naître vivant, son père aurait été son héritier. Et il aurait pu poursuivre les responsables de cet accident, à titre d’héritier. À titre d’héritier de la créance détenue par son fils en raison des souffrances qu’il aura subies in utero.

      Le foetus a souffert avant sa naissance. Son géniteur aurait pu poursuivre, s’il avait vécu une seule seconde hors du ventre de sa mère. C’est comme ça.

      Vous pouvez être en désaccord; c’est votre droit le plus strict. Mais ça ne changera rien au droit. Et ce que je vous dis, ce n’est pas mon opinion sur l’avortement, ni sur le statut du foetus. Je suis le messager qui vous informe de ce qu’est le droit, au Québec.

      ===

      Le projet de loi du député conservateur ouvre, à cet égard, un panier de crabes dont les conséquences juridiques sont difficiles à prévoir. Car si le fait d’empêcher un foetus de naître, en raison d’un coup de pied dans le bas-ventre de sa mère, devient un meurtre, cela risque de créer un tsunami juridique.

      Voilà pourquoi les mouvements Pro-Choix et Pro-Vie s’affrontent sur la question.

      Mais les Conservateurs nous disent que le seul but que vise ce projet de loi, c’est de punir plus durement l’auteur du coup de pied, et ainsi dissuader les hommes de violenter les femmes. En d’autres mots, toutes les femmes devraient applaudir, puisque le Gouvernement les protégera mieux.

      Encore une fois, je ne vous dis pas ce que j’en pense; je vous traduis simplement un message, qui n’est pas de moi.

    • flybean. Cet étron “converti religieux” est tellement désaxé et dangereux qu’il a pris au piège le plus virulent lèche-foetus archevêque américain qui a dû s’excuser auprès de ses collègues.

    • “En dernier lieu, si l’on défini le statut de personne en terme de capacité à survivre seul, je ne veux même pas commencer la liste des gens à aller tuer, je m’écœurerais.”

      Joli sophisme!! Ça aussi c’est plutôt *écoeurant* comme argument…

      Nevermind!!

    • Eh bé! Les antichoix m’étonneront toujours par leur conception du respect de la vie!

      On est censés comprendre quoi de la phrase « je ne veux même pas commencer la liste des gens à aller tuer, je m’écœurerais»?

    • @Herviov 23h51

      La question que vous soulevez à 23h51 relève du droit, de la médecine, de la morale et de l’éthique. Autant dire que la réponse n’est pas simple.

      Si l’État acceptait d’offrir un soutien aux aidants naturel et aux parents qui mettent au monde un enfant autiste, trisomique, infirme ou mentalement déficient, ma réponse pourrait être différente.

      Je vous avoue toutefois que même si l’avortement heurte mes convictions morales, si on m’avait informé après 16 ou 20 semaines de grossesse que mon enfant à naître serait atteint de l’un ou l’autre de ces “problèmes”, je me demande sincèrement si j’aurais souhaité qu’il vienne au monde. Financièrement, j’aurais pu tenir le coup. Moralement, je sais pas. Et je sais pas si ma femme aurait pu. Et si je n’avais pu tenir le coup financièrement, faute de revenus suffisants, et faute d’un soutien adéquat par l’État?

      Ou encore si, en tant que futur père, j’aurais pu croire, en toute bonne foi, que mon enfant aurait pu souffrir moralement des moqueries?

      Ce sont là des décisions difficiles. Et elles ne relèvent pas nécessairement de l’égoïsme des parents.

    • Bill O’Reilly’s hit piece on Dr. Tiller is a training tape for Christian Fundamentalist Terrorists. Never did he ask the woman interviewed how she, as a 13 year old, got pregnant, who was the father, or where her parents were when she underwent an abortion at Dr. Tiller’s clinic. I’m sure O’Reilly’s drivel will insist on personal accountability for the murderer. I’m sure he won’t be in line for any “accountability” for calling the doctor “Tiller the baby-killer” or his clinic a “death mill.”

      http://www.huffingtonpost.com/shannyn-moore/christian-fundamentalist_b_209521.html

    • Si les pro-vie avaient su avant la naissance de Tiller que celui-ci serait un jour un médecin partiquant l’avortement, auraient-ils demandé son avortement? ou auraient-ils attendu qu’il naisse?
      Ou peut-être se seraient-ils mis à saigner du nez devant un tel paradoxe?

      Quelle bande d’idiots religieux hypocrites inconséquents!

    • @prettybrowneyes

      31 Mai 2009
      17h07

      Je n’ai jamais dit que j’étais contre l’avortement!

      Je suis pour sauf, qu’avorter après 20 semaines alors que le foetus pèse ~ 500 gr est extrêmement douteux.

      Cela ne prend pas 20 semaines de réflexion pour savoir si oui ou non on veut garder l’enfant.

    • “Eh bé! Les antichoix m’étonneront toujours par leur conception du respect de la vie!

      On est censés comprendre quoi de la phrase « je ne veux même pas commencer la liste des gens à aller tuer, je m’écœurerais»?”

      Cela signifie que si le fait que l’existence d’un autre est une nuisance pour soi rend légitime son élimination (pourvu que la personne ne soit pas autonome), la liste des doléances que chacun pourrait dresser serait longue. J’avoue que les mots choisis sont un peu particuliers.

      @Rogiroux

      J’aimerais bien que vous me faisiez la démonstration du caractère sophistique de mon argument (Prémisse A, prémisse B…). Sans quoi, c’est un peu trop facile d’accuser de sophisme.

    • @Martinet10h10
      “Cela ne prend pas 20 semaines de réflexion pour savoir si oui ou non on veut garder l’enfant.”

      Vous avez – en apparence – raison.

      Moi, je suis pro-choix bien que je sois moi-même moralement opposé à l’avortement.
      Mais quand ma fille a été avortée à 15 ans, elle ne me paraissait pas assez mature pour s’occuper d’elle-même. Et encore moins d’un bébé… Alors, j’ai été soulagé qu’elle ne poursuive pas sa grossesse.

      Après avoir campé mes positions, je commente la vôtre.

      Au début de la grossesse, le père est présent. Quand il apprend la grossesse, le père se montre parfois persuasif:“tu te fais avorter, kâlisse. J’en veux pas, moé”. Alors la maman se fait avorter prestement.

      Mais parfois, c’est moins simple. Le “père” fait des promesses, la “mère” se voit déjà fonder une famille avec lui. Mais après 18 ou 20 semaines, le père se fait une nouvelle blonde, plus attrayante (moins ronde), ou alors il perd son job, se dégonfle et disparaît. Oups! La situation vient de changer, la future maman est désespérée. Est-ce qu’elle aura eu 20 semaines de réflexion, vous croyez?

      ===

      On peut forcer la fermeture des cliniques d’avortement aseptisées et bien équipées. On peut faire de l’avortement un crime.

      Mais on ne peut pas empêcher une femme de se faire avorter au moyen d’un ceintre ou d’un aspirateur, avec tous les risques que cela comporte.

      Pas plus qu’on ne peut empêcher une femme de “tomber” volontairement et d’avorter spontanément, avec encore une fois tous les risques que cela peut comporter non seulement pour la mère mais pour son bébé (si la chute n’a pas suffi à interrompre la grossesse).

      Voilà, entre autres, pourquoi je suis pro-choix.

      Mais parce que ma conjointe a décidé de se faire avorter sans me demander mon avis, l’un de mes “enfants” n’aura jamais vu le jour. Deux ans plus tard, j’ai accepté de lui faire notre troisième enfant. Ou plutôt, j’ai accepté de courir le risque qu’elle interrompe encore une fois sa grossesse. Pendant quelques mois, j’ai vécu dans l’angoisse: sera-t-elle encore enceinte demain?

      Je vais vous confier un secret, que vous serez le seul à connaître: notre couple n’a jamais guéri de cette blessure profonde. La confiance en l’autre, c’était terminé. Et le couple a éclaté.

      Et pourtant, je le rappelle, je suis pro-choix.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité