Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 30 juin 2008 | Mise en ligne à 22h15 | Commenter Commentaires (76)

    Harper, entre Obama et McCain…

    Un sondage CTV/The Globe and Mail indique que Barack Obama est plus populaire au Canada que le premier ministre de ce pays. Stephen Harper, Gilles Duceppe et Stéphane Dion peuvent cependant se consoler : ils devancent John McCain dans cette étude donc voici les résultats :

    Barack Obama: 26%
    Stephen Harper: 21%
    Hillary Clinton: 16%
    Jack Layton: 9%
    Gilles Duceppe: 6%
    Stephane Dion: 5%
    John McCain: 3%


    • Les politiciens canadiens sont comme des prêtes dans un couvent. À part Trudeau, Pearson les autres sont nuls. Il faut changer la manière de faire la politique ici au pays. Un gouvernement sans influence sur la scéne internationale.

    • Je serais bien curieux de voir vers quel endroit la Gouverneure Générale, George Bush et Nicolas Sarkozy se placent sur cette liste…

      TELLEMENT, TELLEMENT, TELLEMENT CANADIEN!!!

      Paul Laurendeau

    • C’est facile être populaire quand tu n’as pas encore été officiellement leader et que tu es le ‘new kid on the block’. Attendez qu’Obama soit président, sa cote va baisser. Après tout, il a récemment pris les mêmes positions que Bush dans beaucoup de dossiers mais ca, c’est très peu rapporté ici alors pas étonnant qu’il soit populaire.

      Le vrai choix pour le changement en 2008 est Nader.
      http://www.votenader.org

    • Premièrement ça démontre la faiblesse des politiciens canadiens, quand on pense qu’Harper trône encore au sommet de ceux-ci et que Dion, le chef du parti d’opposition est dernier, derrière Duceppe, dans un sondage national!

      Ça montre aussi que si les Libéraux pouvaient se trouver un Obama ou une Clinton, ils reprendraient le pouvoir illico, en prenant pour acquis que même Clinton, si elle était chef des Libéraux, battrait Harper. Alors je me pose la question: Qu’attendent-ils pour s’en trouver un semblable? Ça ne doit pas être si difficile!

    • @spritzer

      Les libéraux devraient nommer Coderre chef du parti!!!

      Sans farce,ce type est tellement marrant,il pourrait faire mal au trop séreux Harper,dans les sondages!

      Coderre comme PM…

      GURP!!!!

    • Au fait ce qui m’inquiete est le fait que Mr. Harper ait, encore, 21% ….

    • Réponse: ils sont de collusion avec l’autre gang pour NE PAS gagner. (et ne pas défaire ce gouvernement minoritaire de toc)…
      Paul Laurendeau

    • C’est quoi cette merd…………… de World Press Moi, si j’étais Libéral Fédéral, je me tournerais vers Charest. En plus , ici, on en serait débarassé :)

    • Vous comprendrez pourquoi Harper n’a pas accueuilli McCain à Ottawa il y a 2 semaines.

    • A moins de ramener Jean Chrétien, je l’ai jamais aimé! C’est probablement pour çà qu’il a jamais eu de misère à se faire élire :)

    • @ysengrimus

      Vous aurez compris que ma question était ironique. Ce genre de politiciens comme Obama ou même Hillary, ça ne se trouve pas sous les roches.

      Tout ça pour dire qu’au Canada et au Québec, depuis un bout d’temps, ça fait dur.

    • “Un gouvernement sans influence sur la scéne internationale.”

      Vous devez parler du gouvernement Quebecois, parce que le “gouvernement sans influence” en a plus que vous croyez. Allez faire un tour ailleurs dans le monde et vous verrez que votre statut de Canadien est beaucoup plus protecteur et porteur de bonne volonte envers soi qye votre status de Quebecois et surtout que le statut d’Americain. Et c’est CA l’influence qui est importante: pas de faire c*** ses voisins, mais de s’assurer que ses citoyens soient toujours les bienvenues dans la majorite des pays.

      En politique, la meilleure influence, c’est celle qu’on utilise en douceur, pas en public.

    • Harper tire profit des festivités du 400e anniversaire de Québec. Il a plus de visibilité et donne l’impression d’être près des préoccupations des québecois. En réalité ça va très mal. Vu la raclée qu’il va se ramasser en Ontario, il n’y a plus que le Québec pour sauver sa peau. L’idéal pour Stéphane Dion serait que le Bloc Québecois refasse une percée au Québec. Dion aurait alors des chances de devenir premier ministre du Canada. Son impopularité au Québec reste inquiétante.

    • @lumiere_4

      Personne ici n’est capable d’identifier un candidat dans le monde politique canadien qui pourrait faire un bon premier ministre à court ou moyen terme.

      Bien sûr, avec Coderre on ne s’ennuierait pas, mais je pense qu’au bout d’un mois on irait chercher de force Harper.

    • Jean Chrétien était doué en politique. Il savait lire l’actualité, usait de son leadership pour se sortir des situations ambarassantes et était constamment proche du peuple. Le genre de gars qui regarde un match de hockey dans un bar, des ailes de poulets à côté et une bière dans la main. Un des rares politiciens qui parlait et monsieur et madame tout le monde comprenait ce qu’il disait. Une bette en politique comme il n’en existe qu’un tous les 20 ans. Il a un peu les qualités de Ronald Reagan.

    • En réalité, les conservateurs profitent de la division des partis dit de centre et de gauche ( libéraux, bloquistes et NPD ) au même titre que les libéraux ont profités de la division de la droite ( conservateurs et alliance) du temps de Jean Chrétien. Il reste quand même assez bizarre que la Droite est au pouvoir au Canada quand on sait que la majorité de la population est plus au Centre et Centre gauche. Diviser pour mieux régner, Celà va continuer tant que le Bloc sera là ou que le NPD et les Libéraux ne s’unieront pas. Celà ne me semble pas près d’arriver et Harper va continuer d’en profiter. Il pourrait même êtrte majoritaire avec 37-38 % des voix.

    • @nader
      “Le vrai choix pour le changement en 2008 est Nader.”

      C’est ce que je me disais en 2000 et en 2004.
      Le problème, c’est que, en 2000 plus particulièrement, trop d’électeurs ont eu ce réflexe. Trop, ou pas assez. Trop, dans le sens que Bush a pu être élu aux dépens de Gore. Et pas assez, dans le sens que les centaines de milliers de votes en faveur de Nader n’ont pas suffi à le faire élire, lui.

      C’est comme au Québec. Pour qui un indépendantiste doit-il voter? Pour le nouveau Parti Indépendantiste? Pour Québec-Solidaire? Ou pour le PQ, qui a évacué de son programme toute référence à l’indépendance pour “éviter de faire peur”?

    • je préfère encore Harper minoritaire que Stéphane Dion……
      Il est bien intelligent le monsieur mais côté stratégique, ça laisse à désirer….
      Question:les libéraux manquent-ils d’argent pour faire une vraie campagne de marketing?
      ils en ont besoin surtout au québec.

      je ne sais pas si la débandade probable de Harper en Ontario (on pourra remercier son ministre des finances) avantagerait tant que ça Dion. plutôt le NPD et probablement le parti vert…..

      Une autre question aux québecois: le BQ est-ce vraiment nécessaire?

    • @moonalex

      En fait, le BQ n’est pas plus nécessaire que le PC ou le LB ou le NPD :)

    • @moonalex

      Le Bloc n`est peut-être pas vraiment nécessaire,mais pourquoi s`en priver?Pourquoi se débarasser d`un parti,dont l`unique mandat est de parler pour le Québec?

      Je préfère présentement voir le Bloc là,que de voir le PCC possiblement majoritaire;ce qui lui permettrait de faire passer tous ses projets de lois de droite moralisateurs d`un autre âge,qui n`attendent que de faire du Canada une république néo-conservatrice en bonne et dû forme.

      Le PCC,c`est bien pour l`économie,mais pas pour les questions de société…

    • à DG

      toi qui adore les sondages tu vas le savourer celui-ci?!
      3%%%%

    • Jean Chrétien pour un 4ieme mandat S.V.P.!!!

    • Le vent du changement et l’espoir que suscite Obama chez les faibles, les noirs et tous les “petits” de la société est tel que, s’il échoue (il sera élu), tout le monde sera dégouté de la politique. :)

    • Ne venter pas trop Obama, il va se ranger du coté des grosses corporations. Ce n’est pas lui qui contrôle la soupape des marchés. J’ai l’impression, que les corporations on un plan pour son rôle de président et il n’aura pas le choix de jouer leurs carte. Car autrement, il ne vivra pas trop long temps. Car l’Amérique ont des ententes avec la Chine, ils ont financé la guerre. En échange de liquider leur bien ici. Et ici va la vie !!!
      -
      Et s’il trouve que le pétrole de l’Alberta est trop polluant pour lui, et bien la Chine est prête à nous le prendre. C’est peut-être lui, qui va se retrouver avec 3%, même si McCain vos lui aussi 3%. Peut-être que Romney en vos au moins 30%.
      -
      De toute façon la ballonne Américaine va se dégonflé , bey bey América !!! La dépression va sonner à la porte et ça avec ou sans Obama . It’s going to by a thrill :lol: Je vous conseil le cours en miracle à M.Obama : http://www.miraclestudies.net/French.html avant la fin des temps ha ha ha :lol:

    • @Cheya
      “Vous comprendrez pourquoi Harper n’a pas accueuilli McCain à Ottawa il y a 2 semaines.”
      Je pense qu’Obama fera comme McCain et viendra au Canada avant les élections.
      Et s’il est accueilli par Mr Harper alors que McCain ne l’a pas été, je n’imagine même pas les têtes des Neocons Américains

    • HS
      un special comment de Keith Olbermann sur Obama par rapport à sa position sur le FISA ça vaut le détour:
      http://www.msnbc.msn.com/id/21134540/vp/25466045#25466045

      PS: va t-il suivre son advice????

      NB: la gauche n’y comprendra jamais rien sur la question du terrorisme

    • concernant Keith

      Il aurait du terminer par une phrase du genre : vous n’avez pas le monopole du terrorisme aux reps

      un peu comme le monopole du coeur lancé par giscard à miterrand

    • @nounourse
      Bon matin à toi,
      Si Obama venait nous rendre visite avant les élections, Harper n’aurait pas d’autres choix que de le recevoir officiellement car il sera le prochain président des États Unis et il va dans son intérêt de commencer à s’y habituer, surtout que la majorité des canadiens sont pour Obama. Ceci étant dit, je pars en vacance demain à la pêche dans la région de la basse côte nord pour quinze jours, je continuerai quand-même de suivre l’évolution de Obama sur l’échiquier politique.

    • je rectifie:

      “Il aurait du terminer par une phrase du genre : vous n’avez pas le monopole du terrorisme aux reps”

      Ou plutot Lors d’un débat entre Oba et Mc Cain sur le terrorisme

      PS: cette phrase a fait perdre Miterrand alors so what…

    • à carbou

      Plus que 14 jours avant l’arrivé d’ o b a …. (loll) et le départ pour les vraies vacances (à 99% seguro mais bon il y a toujours un risque)

      PS: alors bonnes vacances et profiteee

    • @nounours
      Merci ! Je ne manquerai pas de regarder à la télé, sa visite en europe, je suis certain que tous les médias vont couvrir cette visite historique.

    • @ fally

      Et oui pouquoi pas Trudeau fils pour qu’il fasse comme papa et augmenter la dette du pays et mépriser les québécois…

    • à carbou

      c clair tous les journalistes ont dit que c’était que du bénéf pour lui une telle visite.

      J’imagine déjà son arrivée sur le tarmac les ministres vont se battre pour aller l’accueillir …
      tous courant politique confondus apprécient O b a ….

    • :oops: Découverte vidéo: le comportement enfantin du président français, Nicolas Sarkozy, en off sur un plateau télé. Un grand moment >> http://allainjulesblog.blogspot.com/2008/07/lagite-de-lelysee.html

    • à allainjules

      Bonjour frère des iles!!!!!

      c un vrai sarko show et bientot ça va etre la sarkovision sur le service public

    • à allainjules

      Le p’tit n i c o l a s est un vrai hyperactif et g l’impression que depuis qu’il a trouvé sa dulcinée C a r l i t a il s’est calmé

      à tous
      bonne journée
      en ce 1er juillet il fait un temps magnifique en France hope que ça dure et jesper qu’il fait beau du coté de chez vous

    • @nounours,

      Bonjour. Nous avons en effet un temps sublime sur Paris.

    • OUi a P.E Trudeau , Oui certains québecois ont seulement retenu quel ques discours désagréable mais il avais raison.
      C’est le seul qui a mis ces cullote , il a passer une loi pour limiter la hause du prix du pétrole ,Il ne couchait pas avec les us.
      ET IL a fait beaucoup pour le bilinquisme au Canada, J”étais là
      Contrairement a Brien mul…. lui dans le cadre de libre échange avec les us.il a signer ,, pour que le prix interne au canada soit pas inférieur au prix du marché int… Et a l’époque de Trudeau en période inflationiste,
      L”augmentation de la dette n’étais pas mauvaise en soit.
      En période inflationiste , vaux mieux dépenser tout de suite que de dépenser plus tard et payer plus cher ,,,

    • IL faut faire la différence.

      Le Canada et les Canadiens sont (étaient?) bien vus.

      Mais le gouvernement actuel accumule les gaffes et les gestes douteux (Omar Khadr, laisser une femme en prison au Mexique, ne pas défendre les Canadiens condamnés à mort. Kyoto…). Ils sont en train de saccager ce qui nous retait de réputation!

      P.S. Le numéro de Paris-Match sur le 400e…. ouf….

    • Tiens, une occasion de parler de politique canadienne en ce jour de la Fête du Canada. Surfin-usa appréciera sans doute!

      Pour répondre aux deux questions très pertinentes de moonalex, je dirais que les Libéraux fédéraux de Stéphane Dion sont très désargentés. Ironiquement, le chef lui-même n’a pas encore acquitté entièrement une importante dette qui résulte de sa course au leadership au Parti libéral du Canada (PLC). De la façon dont les choses se présentent, je pense que Dion perdra des plumes lors des prochaines élections, mais je crois aussi qu’Harper n’en profitera guère en Ontario et au Québec, là où ça compte.

      En Ontario, je vois une percée possible du NPD qui avait plutôt bien fait lors des dernières élections. Au Québec, je vois le BQ prendre des sièges aux Conservateurs qui semblent être en déroute, surtout dans la grande région de Québec où les Conservateurs ont obtenu l’ensemble de leurs sièges. Le sort des Conservateurs au Québec (qui n’ont d’ailleurs pas une très forte organisation politique) dépend largement de l’ADQ de Mario Dumont. Or, l’ADQ est en chute libre dans les sondages. Lors des dernières élections partielles, ce parti a été pulvérisé et humilié. De plus, les Libéraux de Jean Charest n’appuieront pas le parti de Harper ou encore celui de Dion, alors que le PQ mettra toutes ses ressources au service du BQ et ces ressources sont importantes.

      Le BQ est-il nécessaire? En clair, oui. Car il est le seul parti qui puisse empêcher Harper d’obtenir une majorité, ce qui serait terrible pour le Canada. Harper, c’est un GWB en plus intelligent. Un néo-duplessiste et un conservateur tous azimuts.

      Ma modeste boule de cristal me dit que le prochain gouvernement du Canada sera formé par Stephen Harper et qu’il sera minoritaire. Un scénario qui, j’ose l’espérer, pourra se matérialiser.

    • @papitibi BONNE FÊTE DU DOMINION !

      Pour qui un indépendantiste doit-il voter au Québec ?

      Le PQ, avec le report à des “jours meilleurs” du projet souverainiste et l’élection d’un chef faible et unilingue s’est lui-même mis sur la voie d’évitement.

      QS est indépendantiste, mais aussi beaucoup trop à gauche pour moi.

      Le Parti indépendantiste ? Quand on en connaîtra un peu plus sur lui, peut-être.

      Cela permettrait de compter les indépendantistes.

      En attendant, comme je ne suis pas un souverainiste pressé, s’il y avait des éléctions demain, je voterais pour le PLQ.

      Tout a été expliqué sur la question nationale en 1995 et la population a dit NON.

      Qu’y a-t-il de différent depuis 13 ans ?

      Alors: BONNE FÊTE DU DOMINION !

      Parce que le DOMINION nous fait bien manger.

    • Bonjour Ankh,
      et merci pour vos réponses……
      Ce que j’ai du mal à saisir c’est la relation d’amour-haine que les quebecois ont avec le PLC.
      Le vote balance entre le PC et le BQ (si le PC perd des ailes ce sera probablement au profit du BQ) pourtant les 2 partis sont aux antipodes côté idéologique….

      Psychose dû aux scandales des commandites ou incapacité de Dion???

      Pour le BQ, je suis d’accord qu’actuellement il constitue le seul obstacle à une majorité de Harper.
      Mais sur le plan idéologique, sa nécessité peut se discuter. à l’origine le but premier était de militer pour la souveraineté du Quebec. On a échoué au référendum. et ils sont restés pour la défense des intérêts des quebecois. Mais que font-ils de plus que la plupart des députés originaires du quebec?

      Le projet de souveraineté est pour le moment un rêve vu que le PQ (avec qui le BQ travaille) a actuellement abandonné le projet de souveraineté, et le parti indépendantiste a encore de longues années avant d’avoir une vraie voix….

      PS: pour les élections prochaines, j’ai allumé des bougies pour que Harper demeure minoritaire :smile: , et je rêve d’un poutch au parti libéral….
      pensez-vous que Ignatieff aurait-été meilleur que ne l’est Dion?

    • *binette avec la bouche fermée par une fermeture éclair*

    • @moonalex. Rebonjour. Depuis que le premier ministre Jean Lesage a rompu officiellement les liens avec le PLC en 1965 (avant cette date, les libéraux provinciaux étaient dans les faits une sorte de succursale des libéraux fédéraux), cette relation d’amour-haine a connu peu de répit. Trudeau vs Bourassa puis, dans une certaine mesure, Bourassa vs Chrétien, surtout quand ce dernier était chef de l’Opposition à Ottawa et qu’il s’était opposé à l’Accord du Lac Meech.

      Pour avoir assez longuement vécu cette relation aigre-douce, je puis témoigner que nous détestions – nous fédéralistes du Québec – les gens du PLC et pas très cordialement. Notre vision fédéraliste, mais fortement autonomiste, s’est toujours opposée à la vision centralisatrice d’Ottawa que Dion incarne pleinement.

      Le scandale des commandites est bien loin. Il ne s’agit pas tant de l’incapacité de Dion (même s’il est un eunuque politique!) que son niveau de détestation au Québec, et ce non seulement dans l’opinion publique, mais aussi dans la députation libérale et les partisans libéraux. Dion, ce fut le choix de l’aile anglophone du PLC. Ignatieff était le choix des francophones québécois du PLC qui n’ont, je crois, toujours pas digéré ce camouflet. Je pense donc qu’Ignatieff aurait pu faire beaucoup mieux non seulement au Québec, mais aussi en Ontario.

      Comme vous le savez, le BQ a été créé suite à l’échec de Meech en 1990. Le temps passe. Je ne crois plus vraiment à l’utilité du BQ dans un contexte de réforme constitutionnelle (nécessaire, mais qui tarde à venir. Pensez un peu : le Québec n’a toujours pas signé le document fondateur de ce pays. Et cela fait 26 ans que ça dure! Connaissez-vous un tel exemple dans le monde? Moi, non.) ou comme parti indépendantiste, d’autant plus que le PQ de Mme Marois a mis son option en réserve.

      En revanche, je crois à l’utilité du BQ pour une bonne raison : empêcher Harper d’obtenir une majorité. Et le BQ est le seul parti qui puisse vraiment contrer le PC, ce qu’il fera sans doute. D’ailleurs, la faiblesse politique d’une Josée Werner, la déchéance d’un Maxime Bernier ou encore l’arrogance d’un Jean-Pierre Blackburn n’aideront pas le PC au Québec. Je pense même que le PC en mangera une tab … au Québec à l’occasion des prochaines élections. Ce qui est à espérer.

    • @moonalex. Je vous ai répondu, mais mon message s’est perdu dans le cyberespace. Désolé.

    • @ankh et moonalex

      En venir à souhaiter un gouvernement conservateur minoritaire me dépasse. Ce gouvernement nous fait honte, est totalement à côté de la plaque et soutient des politiques rétrogrades.

      Mêm si j’haîs Dion pour m’en confesser, je reste pragmatique et lui souhaite de passer aux prochaines élections, histoire de dégommer Harper au PC.

      Moonalex, c,est sur que si Ignatieff ou Rae avaient obtenu le leadership du parti Libéral, les libéraux auraient certainement eu de meilleures chances! Quel choix imbécile que ce Stéphane Dion, unanimement détesté au Québec! Comme quoi le Canada anglais a cru que n’impoete quel francophone pouvait passer la barre au Québec! Cruelle méconnaissance des sentiments des québécois!

    • @ ankh

      C’est apprécié. Vous, amis canadiens, êtes des gens bizarres. Je viens de pousser la curiosité jusqu’à lire la fiche wikipedia de Stephane Dion. Et bien ce que j’en tire, c’est qu’il a une bonne tête. Comme l’ancien chef du BQ (ou PQ, je m’y perd là aussi), Boislcair c’est ça ? Et bien personne ne les aime sur ce blog ! Je me demande bien sur quoi vous vous basez pour voter…

      Et sinon, pourquoi c’est aujourd’hui votre fête nationale ?

    • Surfin
      Je vais te rendre un grand service :retire de suite ce que tu viens de dire :lol:
      Ce n’est pas LEUR fête mais celle du Canada; la fête nationale au Québec a eu lieu la semaine dernière, AllanJules l’avait su à ses dépens :lol:

    • @stellaire. Attention, chère amie! Je ne souhaite nullement la réélection du PC et d’Harper. Je le déteste profondément. Je dis simplement qu’il s’agit du scénario le plus vraisemblable, malheureusement.

      En passant, je vous puis assurer que les journalistes ne feront pas de cadeaux à Harper lors des prochaines élections fédérales, et, quant à moi, c’est pleinement mérité.

    • @surfin-usa
      C’est la fête nationale du Canada aujourd’hui … et des déménagements au Québec. Pour comprendre le Canada il faut comprendre le mouvement souverainiste .
      @stellaire
      Je crois que Ignatieff aurait toutes les chance de remporter contre Harper. Il ferait sûrement mieux au Qc. (et au ROC) que Dion ! Pourquoi ont-ils choisi le rat ?

    • surfin
      Moi je ne parle pas tellement de mes préférences politiques canadiennes parce que ce n’est en principe pas la place ici (Ide là ma fermneture éclair de tantôt). Ensuite au Québec l’opinion politique est polarisée à peu près 50/50 entre les deux options fédéraliste et souverainiste. Les tempéraments s’échauffent vite, aussi….

    • @ hayda, cameleon et la belette

      Merci. J’avais cru comprendre que ça pouvait être un sujet assez tendu…

    • @surfin-usa. Vous savez, Stéphane Dion est un politologue et un intellectuel de talent. Je le reconnais volontiers. Par des articles bien ficelés (notamment sur le partage des pouvoirs entre le gouvernement central et les gouvernements provinciaux), il a souvent fait perdre la boule aux souverainistes québécois.

      Cependant, comme chef de parti, c’est un désastre ambulant. On le dit autoritaire et n’en faisant qu’à sa tête. Il n’a aucun charisme et, contrairement à Harper, aucun instinct politique. Il est un facteur de division bien plus que d’unité au sein de sa formation politique. Et il s’en ira vraisemblablement à l’abattoir, du moins comme chef de parti.

      Par ailleurs, le Canada est un bien drôle de pays. Sans aucune réelle appartenance identitaire. Un pays fait de valeurs molles et qui carbure aux compromis politiques de court terme. Un pays, dont l’une des principales composantes (le Québec), s’est toujours refusé à signer l’Acte constitutionnel de 1982 car il le considère illégitime bien qu’il y soit légalement assujetti. Bref, nous vivons dans un pays névrotique, cher ami!

      Un phénomène qui se reflète jusque dans nos fêtes ou congés fériés. Ainsi, il y a un congé à l’échelle du Canada vers la troisième semaine de mai. Pour le Canada, à l’exception du Québec, il s’agit du Victoria Day; pour beaucoup de canadiens-français au pays, il s’agit de la Fête de Dollard (un personnage de la Nouvelle-France); et pour un nombre croissant de Québécois, il s’agit de la Fête des Patriotes (ceux de 1837-1838 qui ont fomenté une rébellion contre l’occupant anglais).

      Une même fête et trois significations différentes. Bienvenue au Canada!

    • @cameleon

      Par quelle aberration les libéraux ont pu choisir Dion, alors qu’ils avaient un Ignatieff sous la main? Cela me dépasse… Un homme de haut calibre, parlant français avec un charmant accent, présentant très bien de sa personne!. Je comprends plus pourquoi Bob Rae a été évincé: ancien NPD, avec un passage difficile en Ontario, il était pas mal moins sexy pour les libéraux! Mais, Dion, c’est le degré sous zéro du sex-appeal! :lol:

      @ankh

      J’ai bien compris, mais certaines prédictions me désespèrent :wink:

    • Bah, tendu, tendu…. Y’a pas mal juste les êtres incapables de discussions rationnelles qui paniquent sur ce sujet finalement ! ;)

      J’aime bien ca moi un gouvernement minoritaire et j’aime bien aussi ce cher Dion. Il va garder le fort encore quelque temps puis la soupe des commandites va passer, Harper va se faire mal lui-même et les Lib.raux seront prêts à reprendre le pouvoir mais encore là, j’leur donnerait aussi un gouvernement minoritaire.

      Quand on se retrouve avec des partis politiques qui se font élire avec des plattes formes électorales très semblables, qui amène le vote au 50- 50 plus ou moins 5 % suivant le vent, ca donne finalement le résultat d’élections de gouvernements minoritaires.

    • Zut, mon commentaire ne passe pas! je me réessaye!

      @cameleon

      Par quelle aberration les libéraux ont pu choisir Dion, alors qu’ils avaient un Ignatieff sous la main? Cela me dépasse… Un homme de haut calibre, parlant français avec un charmant accent, présentant très bien de sa personne!. Je comprends plus pourquoi Bob Rae a été évincé: ancien NPD, avec un passage difficile en Ontario, il était pas mal moins sexy pour les libéraux! Mais, Dion, c’est le degré sous zéro du sex-appeal! :lol:

      @ankh

      J’ai bien compris, mais certaines prédictions me désespèrent :wink:

    • @wildand free

      Je trouve tout de même que la plate-forme des conservateurs est sensiblement différente des 3 autres partis.

    • @surfin-usa et wildnfree. Cher surfin, j’ai répondu à vos propos.

      Cher ami wildnfree, je suis largement en accord avec vous. Le gouvernement minoritaire de PET de 1972 à 1974 a accompli de la belle besogne avec l’appui du NPD. Et Jean Charest a su bien mener sa barque dans un contexte de gouvernement minoritaire, tellement bien en fait qu’il peut maintenant aspirer à une majorité parlementaire. La balloune de Mario Dumont paraît bien désoufflée et essoufflée!

      Il existe aussi des exemples malheureux, comme les 9 mois du pauvre Joe Clark en 1979, alors que les années Pearson ont beaucoup profité au Québec en termes de gains politiques.

      Les gouvernements minoritaires au Canada doivent composer avec un grand paradoxe : d’une part, il n’existe pas de tradition bien implantée de gouvernements de coalition comme en Europe et les accommodements doivent être faits à la pièce; d’autre part, notre régime de démocratie parlementaire (dans lequel la majorité compte pour beaucoup) est en quelque sorte allergique à la réalité des gouvernements minoritaires. Je pense que le Canada peut au moins compter sur une longue tradition de compromis politiques, ce qui contribue à rendre les gouvernements minoritaires fonctionnels.

      Seule exception à cette règle : Harper gouverne comme s’il était majoritaire. Merci à Stéphane Dion qui a défié toutes les traditions politiques à Ottawa (ex. : il ne s’est pas opposé au Budget) et qui est certes l’un des leaders politiques les plus faibles que j’ai eu l’occasion d’observer dans ma vie. Un Claude Ryan perdu dans la jungle fédérale, mais en plus molasson!

    • Bien entendu, différente sur papier mais dans la réalité est ce sensiblement en effet. Si on enlève les commandites, même pas certain que les Conservateurs auraient eu un solide parti dans l’Opposition.

      Me rappellant facilement les dernières années Mulroney où même un sac Glad avait plus de chance de se faire élire qu’un conservateur à l’époque ;)

    • @ankh
      LOL
      Claude Ryan en plus molasson ? Mais vous êtes en feu ce midi ;)

      N’empêche que peu de politicien serait prêt à jouer ce rôle ingrat de maintenair un parti qui s’est fait tabasser de partout et en plus, sachant qu’ils n’ont comme 0 chance de revenir au pouvoir avant quelque pleines lunes.

      Pourrait-on faire un genre de parallèle entre ce que fait Dion et ce qu’à fait Charest après la célèbre débandade des Conservateurs jadis ?

    • Dion a été choisi chef en raison d’une situation bien particulière au sein de son parti. C’est un nerd, un universitaire théoricien sans doute fort intelligent mais sous-doué au niveau des people skills. Exemple : son état-major comporte (comportait?) des anglophones qui n’ont aucune espèce de sensibilité envers les réalités chères aux francophones.

      Ensuite a a adopté des positions politiques très trudeauistes, dans le sens «antinationaliste». Il est cordialement détesté au Québec.

    • @wildnfree. Charest vs Dion? Quand Jean Charest a repris le PC, il ne restait plus que deux députés : lui-même et une élue de l’Atlantique. Il s’est donc fait les dents et a appris à la dure école le métier de chef de parti qui n’était même plus un parti reconnu à la Chambre des communes.

      Dion a hérité d’un parti miné par le scandale des commandites, mais en bien meilleur état que ne l’était le PC sous Jean Charest. Dion fut, comme notre amie belette le souligne, le choix des anglo-canadiens et non des libéraux fédéraux du Québec. Une première prise contre lui. Et tout ce qui fait de Dion un très mauvais politicien est remonté à la surface.

      Conclusion suggérée : Charest a toujours eu un bon potentiel politique et reconnaissez que ce n’est pas rien de passer de la politique fédérale à la politique québécoise. Charest a pris bien du temps à s’adapter, mais maintenant il récolte les fruits de ses efforts; tellement en fait que Couillard a choisi de démissionner car il savait bien qu’il ne serait jamais le chef de ce parti.

      Quant à Dion, ce sera pour lui un long calvaire. Mais l’homme est têtu et il faudra le buter en-dehors du PLC à gros coups de pied dans le c*l car il s’acharnera tant et aussi longtemps qu’il le pourra. Cette forme de résilience est bien sa seule qualité de politicien, à mon avis.

    • à allainjules

      Je pensais que vous veniez des iles alors bonjour ami de la capitale.
      Il fait lourd dans ma localité.

    • On est tellement mal placés de l’extérieur pour dire quel candidat devrait gagner dans tel pays.
      Je vois d’un mauvais oeil ceux qui d’ici ou de l’extérieur, avec le peu de connaissances qu’ils ont des politiques internes des autres pays, se permettent de dire “un tel doit gagner”.

      Sarkozy, pour avoir passé un an en France et avoir suivi autant l’actualité canadienne que française, on ne le connait pas entièrement au Québec.

      Et que dire d’Obama et McCain ! Tout ce qu’on en connait ici de ces candidats, c’est que Richard Hétu et quelques journalistes ont choisi d’appuyer Obama et de le louanger. Et, au contraire, ils dénigrent à volonté, chaque jour, McCain, sans nous dire quoi que ce soit de bon sur leur campagne.

      Après, il faut voir l’écart de 26% et 3% d’appréciation comme le résultat d’une campagne massive de désinformation!
      Bravo Hétu et les autres !

    • @robertobobengo

      pour avoir suivi une partie de ce débat, je dois admettre que la dialectique est malaisée. Je ne suis pas un fervent amateur des sondages, bien que certains aident à suivre un peu mieux ce qui se fait. Je m’étonne seulement de la fébrilité qu’on peut retrouver (et si je n’y suis pas étranger, le blâme incombe probablement à une sorte de ferveur nationaliste, à laquelle on ne saurait rester insensible), retrouver sur ce blogue qui traite d’un sujet, ma foi, intéressant.

      vous y voyez le fruit d’une campagne de désinformation. J’y vois plutôt le symptôme d’une démarche, louable, de sensibilisation à des enjeux.

      Cette journée de festivités est d’ailleurs idéale pour festoyer et écouter des airs d’ici et d’ailleurs.

      @ ankh

      vous parlez de politiques “à la pièce”; je ne saurais contredire cette affirmation, au vu des mois récents il semble bien que nous ayions connu peu de débordements, même d’une politique à l’autre. Les remous engendrés par de fâcheux scandales nous ont permis de mieux connaitre, cependant, des ministères comme les Affaires Étrangères qui, étrangement, était plutôt invisible ces derniers mois. Il était aisé de croire qu’il s’agisse là d’un motto qui faisait consensus; cependant, les plus récents revirements de l’Affaire Bernier-Couillard permettent de croire que la discrétion du ministère n’était que l’initiative exceptionnelle d’un (ex)-ministre décidé à adopter une “transparence” poussée, confinant à l’effacement. Au su de ces découvertes, on n’accueillerait pas avec trop de réticence un Emerson qui serait plus visible que son prédécesseur. Quant à savoir ses goûts en matière de sucreries, on doit espérer.

    • l’heure n’est pas aux bilans, à ce que je sache, même si la célébration qui a cours semble devoir nous y inviter. Au contraire, les vacances c’est l’occasion de savourer un repos mérité.

    • 21% pour Harper c’est trop, j’ai une aversion pour cet homme. Une eau trop calme…et trouble. Danger, danger.

      Dion, incapable de se tenir sans ficelles, la colonne trop flexible, il est le meilleur allié de Harper. J’ai l’impression qu’il passera son tour, contesté par son propre parti (pas encore ouvertement) ses jours sont comptés d’après moi. Ignatieff est le seul qui pourrait donner le pouvoir au parti libéral.

      De toute façon, il faudrait un miracle pour pimenter la politique canadienne…

      des politiciens de la trempe d’Obama, euh…j’en vois pas à l’horizon dans notre bled.

    • UN MARIO DUMONT AMERICAIN ?

      Cet article du Figaro semble nous démontrer que l’électoralisme à vitesse grand V fait brûler ce qu’on a adoré.

      Voilà Obama pour la peine de mort.

      Voilà Obama qui veut un rapatriement échelonné des troupes d’Irak.

      Voilà Obama drapé dans les drapeaux US comme jadis Sheila Copps dans les drapeaux féféraux canadiens.

      Voilà Obama à la défense du droit au port d’arme.

      ATTENTION ! Si Obama n’est q’une copie de John McCain, les gens préféreront l’original.

      Lire: http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2008/07/02/01017-20080702ARTFIG00004-face-a-mccain-obama-cherche-a-se-placer-au-centre.php

    • @ducalme. Bonjour à vous. Je vous suis jusqu’à un certain point dans votre raisonnement tout en apportant quelques nuances et précisions.

      À ma connaissance, Obama a toujours favorisé la peine de mort. Cependant, comme sénateur à la législature de l’Illinois, il a contribué fortement à la mise en place de changements pour assurer, dans la mesure du possible, que des innocents ne soient pas exécutés. Dans ce dossier, Obama est resté constant.

      Pour ce qui est de l’Iraq, il s’agit bien davantage d’ajustements à sa position sur le sujet que d’un changement de cap radical car Obama tient toujours à ce que les troupes US se retirent de ce pays afin qu’elles soient principalement redéployées sur un autre front : l’Afghanistan.

      En ce qui a trait au patriotisme, j’incline à penser comme vous. La vision d’Obama eu égard au patriotisme est beaucoup moins tranchée ou enthousiaste que celle partagée par bon nombre d’Américains. Cependant, je n’ai pas eu le temps de prendre connaissance de son discours récent sur le sujet. Est-ce que ce discours montre une forme de concession ou de compromission importante d’Obama à cet égard ou plutôt une position éclairée et équilibrée? Je devrai lire son discours pour me faire une meilleure idée.

      En revanche, la position d’Obama sur les armes et plus précisément sur le second amendement me semble avoir changé radicalement. D’une position favorable à un contrôle des armes à une position beaucoup plus en lien avec le second amendement. Si je ne m’abuse, il a appuyé la récente décision de la Cour suprême sur le sujet. Sa position m’apparaît donc, dans ce dossier à tout le moins, dictée par des considérations électoralistes.

      En résumé, je pense qu’Obama cherche à se positionner davantage au centre comme tous ses prédécesseurs démocrates l’ont fait avant lui. Perso, je rejette ses positions sur certains sujets et j’approuve celles qu’il défend dans d’autres dossiers. Qui plus est, Obama présente encore et toujours des contrastes très tranchants avec McCain sur certains enjeux importants (ex. : vision de la politique étrangère; enjeux sociaux; vision économique; etc.), suffisamment en fait pour qu’une véritable alternative soit offerte aux électeurs américains.

      Mario Dumont? Ce petit néo-duplessiste autoritaire, qui mène sa barque presque tout seul, n’a rien en commun avec Obama.

    • @ankh

      Barack Obama, avant la décision de la Cour Suprême s’était opposé à la peine de mort, sauf pour les terroristes et crimes apparentés.

      Voici son témoignage sur son propre blogue.

      http://factcheck.barackobama.com/factcheck/2008/06/19/bin_laden_death_penalty.php

      J’ai toujours détesté Pierre Trudeau pour ses positions constitutionnelles, mais pour l’avancement du droit criminel au Canada, il nous a mis à la hauteur des pays scandinaves.

      Pendant que j’ai l’occasion de vous écrire, j’aurais une question pour vous: comment se fait-il que les conversations privées entre Diane Wilhelmy et André Tremblay, lors de l’accord de Charlottetown, se soient retrouvées dans le Globe and Mail ?

    • @ducalme. Merci pour votre récapitulatif concernant la position d’Obama sur la peine de mort. Si je comprends bien, il a dénoncé la récente décision majoritaire (par 5 juges contre 4) de la Cour suprême concernant la peine de mort pour le viol de mineurs. Si la réponse est oui, il s’agit donc d’un changement de cap important. J’ai longuement commenté la décision de la CS dans l’affaire de la Louisiane, mais j’ai loupé cette info concernant la réaction d’Obama.

      La conversation entre Mme Wilhelmy (alors en convalescence suite à une opération délicate qui l’avait laissée sur le carreau) et Me Tremblay s’est retrouvée tout autant dans des médias francophones qu’anglophones.

      En dépit des avertissements qu’on lui avait signifié, et ce à plus d’une reprise (mes sources sont en béton là-dessus et du plus haut niveau), relativement à l’utilisation de son cellulaire, Me Tremblay a appelé Mme Wilhelmy sur son propre cellulaire, alors qu’il se trouvait dans une chambre du Hilton-Québec, soit à deux pas de l’Hôtel du Parlement!

      Une personne a intercepté la conversation et a transmise son contenu à l’animateur de radio Robert Gillet qui s’est fait un plaisir de la diffuser en ondes. Les médias de la presse écrite ont pris le relais.

      En aucun cas Mme Wilhelmy ne saurait être blâmée pour l’imprudence commise par André Tremblay qui avait pourtant déjà été averti indirectement par l’intermédiaire de nul autre que le premier ministre Mulroney lui-même! Comme je vous l’ai dit, mes sources sont sûres. On avait servi le même avertissement à Jean-Claude Rivest qui avait du reste toujours son cellulaire à la main. Mulroney avait pressé M. Bourassa de dire à ses gens d’être prudents avec l’utilisation du cellulaire, à plus forte raison sur la colline parlementaire où il y avait des balayeurs d’ondes susceptibles d’intercepter les conversations.

      Pour ma part, je n’étais pas à Ottawa, mais à Québec, durant les discussions sur l’Accord de Charlottetown. Je parlais à l’attachée de presse de mon patron plusieurs fois par jour. Elle m’a dit un soir que le patron avait carrément menacé de démissionner. C’était pas du chiqué, je vous assure. On a su le convaincre de ne pas donner suite à sa volonté de partir, mais il était visiblement excédé et avec raison car, à chaque jour, le Québec en cédait un peu plus. De toute manière, personne au cabinet ne croyait à l’Accord de Charlottetown et personne chez nous n’a vraiment défendu cet accord qui représentait une véritable auberge espagnole d’accommodements déraisonnables!

    • @ducalme. Soyez patient. Je vous ai répondu, mais ce /%$%?%&* de Word Press fait encore des siennes!

    • @ducalme. Enfin! J’ai réussi. Ma torture a eu raison de Word Press.

    • @ducalme

      Obama s’était dit en faveur de la peine de mort pour le meurtre et le viol d’enfants dans son livre The Audacity of Hope.

    • @ankh et monsieur Hétu

      Merci pour l’information.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2012
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité