Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Archive du 25 juin 2008

    Mercredi 25 juin 2008 | Mise en ligne à 18h47 | Commenter Commentaires (54)

    Obama, euh… Oussama ben Laden

    Chris Matthews, animateur de l’émission Hardball sur MSNBC, a confondu le prénom d’Oussama ben Laden avec le nom de famille de Barack Obama hier et aujourd’hui. Comme on peut le voir dans les vidéos ci-dessus et ci-dessous, il a commis cette erreur en parlant de la déclaration de Charlie Black, stratège principal de John McCain, sur l’avantage politique d’un attentat terroriste en sol américain.

    Lire les commentaires (54)  |  Commenter cet article






    Mercredi 25 juin 2008 | Mise en ligne à 17h32 | Commenter Commentaires (77)

    Les candidats et les violeurs d’enfants

    Barack Obama et John McCain ont tous les deux exprimé leur désaccord avec la décision de la Cour suprême d’interdire la peine de mort pour les violeurs d’enfants.

    Lire les commentaires (77)  |  Commenter cet article






    Mercredi 25 juin 2008 | Mise en ligne à 15h28 | Commenter Commentaires (67)

    Un froid entre la gauche et Obama

    s-netroots-large.jpg

    Le journaliste Sam Stein du site Huffington Post fait état dans cet article du profond différend entre la gauche démocrate et Barack Obama sur les écoutes antiterroristes. Vendredi dernier, le candidat présidentiel s’est dit prêt à s’accommoder d’un projet de loi offrant l’immunité aux sociétés de télécommunications ayant collaboré avec le gouvernement dans un programme extrajudiciaire dont l’existence a été révélée par le New York Times en décembre 2005.

    Je cite un extrait d’un communiqué émis par Obama après l’adoption par la Chambre des représentants d’un texte, fruit d’un compromis laborieux, modifiant le Foreign Intelligence Surveillance Act (FISA) :

    «Vu les réelles menaces pesant sur nous, on ne peut pas se priver d’outils efficaces de collecte du renseignement avec des garanties importantes.»

    Des sénateurs démocrates ont promis de bloquer l’adoption de ce projet de loi, s’opposant à une «immunité rétroactive». La gauche démocrate, qui s’était largement rangée derrière Obama dans son combat contre Hillary Clinton, a dénoncé vigoureusement la position du sénateur de l’Illinois et celle de l’état-major démocrate à la Chambre. Certains, dont Markos Moulitsas, alias Kos, espère toujours qu’Obama participera au Sénat à la défaite du texte controversé.

    À noter que la gauche démocrate, très active sur Internet, n’avait pas trop critiqué Obama après sa décision de renoncer au financement public de sa campagne. D’aucuns blogueurs progressistes voient cependant sa déclaration de vendredi sur le FISA comme une capitulation inacceptable. Glenn Greenwald est l’un d’entre eux. On peut lire ses billets ici.

    (Illustration The Huffington Post)

    Lire les commentaires (67)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité