Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Mercredi 23 juillet 2014 | Mise en ligne à 12h00 | Commenter Aucun commentaire

    Les élection et la NRA

    La NRA n’a jamais démontré la plus grande subtilité dans ses déclarations et actions. Mais elle semble avoir dérogé à ses habitudes dans cette pub destinée à encourager ses membres à s’inscrire pour voter à l’occasion des élections de mi-mandat, qui auront lieu en novembre :

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article

     

    Mardi 22 juillet 2014 | Mise en ligne à 17h22 | Commenter Commentaires (37)

    Santé : deux verdicts contradictoires

    Dans sa mouture originale, la loi sur la santé de Barack Obama prévoyait que chacun des 50 États américains mettrait sur pied un marché en ligne où les Américains non assurés pourraient souscrire une assurance-santé. La loi prévoyait en outre que les moins fortunés de ces Américains recevraient une aide fiscale pour s’assurer.

    Or, pas moins de 36 États, dirigés pour la plupart par des républicains, ont refusé de mettre sur pied un marché en ligne, forçant le gouvernement fédéral à le faire à leur place.

    Ce rappel est important pour comprendre les décisions contradictoires de deux cours d’appel fédérales aujourd’hui. La cour d’appel de Washington a estimé qu’une interprétation stricte de la loi interdisait au gouvernement fédéral de fournir directement une aide fiscale aux Américains qui souscrivent une assurance-santé par le biais de son portail.

    Quelques heures plus tard, une cour de Richmond, en Virginie, a rendu une décision inverse, jugeant les termes de la loi «ambigus et sujets à de multiples interprétations».

    La décision de la cour fédérale de Washington a été rendue à deux voix contre une. L’administration Obama a demandé à l’ensemble des juges de cette instance de revoir le verdict.

    La question de la légalité des aides fiscales octroyées dans le cadre de l’Obamacare pourrait être débattue jusqu’en Cour suprême. Quelque 4,5 millions d’Américains pourraient voir leurs primes augmenter de façon substantielle si la décision de la cour d’appel de Washington est confirmée.

    Lire les commentaires (37)  |  Commenter cet article

     

    Mardi 22 juillet 2014 | Mise en ligne à 10h37 | Commenter Commentaires (48)

    Brutalité policière à NY : de la fiction à la réalité

    Depuis 1993, les policiers de New York ne peuvent plus recourir à la technique de contrôle par l’encolure pour immobiliser un suspect. Cette interdiction semble cependant avoir été enfreinte jeudi dernier par l’agent Daniel Pantaleo lors de l’arrestation d’Eric Garner, un homme âgé de 43 ans qui était soupçonné de revendre des cigarettes sur un trottoir de Staten Island, un arrondissement de New York.

    «Je ne peux pas respirer», s’est écrié Garner à huit reprises pendant que Pantaleo le retenait par le cou. Le suspect, qui souffrait d’asthme, est mort peu après.

    Pantaleo s’est vu retirer son arme et son insigne et a été muté à des tâches administratives en attendant les résultats de l’enquête policière sur cette affaire qui émeut New York, notamment parce que l’arrestation de Garner a été filmée. Un autre agent a également été retiré de la rue.

    Dans une vidéo publiée par le Daily News, Garner résiste d’abord à son arrestation de façon verbale. «Chaque fois que vous me voyez, vous cherchez à me provoquer. Je suis tanné. Ça prend fin aujourd’hui. Je m’occupe de mes affaires. S’il vous plaît, laissez-moi tranquille», dit ce père de six enfants mesurant 1,90 m et pesant 159 kg.

    Peu après, l’agent Pantaleo semble utiliser la technique de contrôle par l’encolure pour immobiliser Garner, qui avait déjà été arrêté à de nombreuses reprises pour revente de cigarettes.

    Plusieurs New-Yorkais ont établi un lien entre la mort de Garner et celle de Raheem, personnage du film Do The Right Thing de Spike Lee. Les deux hommes avaient en commun d’être afro-américains, désarmés et considérés par leurs connaissances comme des «gentils géants». Lee a lui même publié sur YouTube un montage présentant des images tirées de son film et de la vidéo du Daily News.

    Lire les commentaires (48)  |  Commenter cet article

     

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité