Gilbert Lavoie

Mardi 12 mai 2015 | Mise en ligne à 14h10 | Commenter Commentaires (1 048)

148 981 commentaires plus tard

Allez, faites-vous aller, les frustrés, les rejets, et les cons.

Après 148 981 commentaires publiés sur mon blogue, sans compter ceux qui ont été rejetés, j’en viens à la conclusion qu’il y a des gens qui ont vraiment du temps à perdre.

Peu importe la nature du sujet proposé, ce sont les injures, les insultes, et les propos grossiers qui prennent le dessus. Une véritable pollution.

Je me console en me disant que ceux et celles qui s’adonnent à cet exercice ont besoin de se défouler.

Il vaut peut-être mieux qu’ils le fassent sur la toile qu’en injuriant leurs voisins ou leurs proches.

Mais tout de même.

Alors allez-y, les frustrés et les partisans à outrance: faites-vous aller. Si ça vous épargne une visite chez le psy, tant mieux pour vous, et pour le psy.

Lire les commentaires (1 048)  |  Commenter cet article

 

Mardi 5 mai 2015 | Mise en ligne à 11h30 | Commenter Commentaires (1 069)

Prudence sur les routes

On finit par s’y habituer, mais ça vaut quand même la peine de le signaler: le bilan routier du Québec continue de s’améliorer, pour une huitième année consécutive.

Il y a eu 336 décès sur les routes l’an dernier, une baisse de 14% par rapport à l’année précédente.

Résultat: la Société d’assurance automobile annonce une diminution des primes pour 2016, 2017 et 2018.

C’est au moins ça de gagné: parce que la sécurité sur les routes, ça se fait également par une surveillance policière accrue, des photos-radars et des amendes plus salées.

Lire les commentaires (1 069)  |  Commenter cet article

 

Samedi 18 avril 2015 | Mise en ligne à 17h34 | Commenter Commentaires (1 907)

Le retour des conditions gagnantes

Il ne reste plus qu’un mois avant l’élection du prochain chef du Parti québécois.

Et même si les péquistes s’étaient jurés de ne plus se faire piéger dans la mécanique référendaire qui leur a coûté les dernières élections, ils n’ont pas réussi à évacuer cette question de leurs débats.

Pierre-Karl Péladeau promet une réponse en 2018 avant les élections, Bernard Drainville propose un report au mandat suivant si les conditions gagnantes ne sont pas réunies, et Alexandre Cloutier promet d’aller de l’avant si 1 million de Québécois le lui demandent.

Seule Martine Ouellet promet un référendum dans un prochain mandat, mais personne ne la donne pour gagnante.

Bref, quel que soit le leader élu, il n’y aura pas de référendum si on n’a pas réuni les conditions gagnantes.

Plus ça change, plus c’est pareil.

Lire les commentaires (1 907)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2015
    D L Ma Me J V S
    « avr    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité