Gilbert Lavoie

Mardi 2 juin 2015 | Mise en ligne à 8h48 | Commenter Commentaires (1 156)

Monsieur…

Jacques Parizeau nous a quittés.

On le savait fragile, mais on ne savait pas qu’il était gravement malade.

Peu importe les opinions sur ses convictions souverainistes, tout le monde conviendra qu’il a été l’un des grands bâtisseurs du Québec moderne.

Un bâtisseur qui avait son franc-parler, qui avait ses contradictions, et qui a fait ses erreurs.

Mais au delà de tout ça, Jacques Parizeau avait une connaissance intime de l’appareil de l’État et une expertise inégalée dans le domaine des finances publiques.

René Lévesque était aimé des Québécois, Jacques Parizeau était respecté.

C’est une page importante de l’histoire du Québec que l’on vient de tourner avec son décès.

Lire les commentaires (1 156)  |  Commenter cet article

 

Lundi 1 juin 2015 | Mise en ligne à 9h48 | Commenter Commentaires (235)

Mulcair, Harper ou Trudeau?

Pour la première fois de leur histoire, les Canadiens feront l’expérience, le 19 octobre, des élections à date fixe au niveau fédéral.

Et pour la première fois de leur histoire, ils auront peut-être à s’interroger sérieusement sur la possibilité d’un gouvernement néo-démocrate.

Un sondage Ekos mené auprès de 2675 Canadiens du 13 au 19 mai, donne une légère avance au NPD(29,6%) sur les conservateurs(28,1%) et les libéraux(26,1%).

L’écart est trop faible pour se hasarder à faire des prédictions, mais la publication de ce sondage coïncide avec la victoire récente du NPD en Alberta et la publication d’un CROP qui montre une forte avance des troupes de Thomas Mulcair au Québec.

En politique, une chance honnête de se faire valoir peut faire toute la différence. Si les prochains sondages confirment cette poussée du NPD, les électeurs prêteront une oreille plus attentive aux propos de Thomas Mulcair.

Lire les commentaires (235)  |  Commenter cet article

 

Mardi 26 mai 2015 | Mise en ligne à 17h33 | Commenter Commentaires (694)

Barrette fait copain-copain avec les médecins

C’est loin, décembre 2017, pour garantir l’accès à des médecins de famille à 85% des Québécois.

Mais c’est probablement plus réaliste que de promettre un tel changement en quelques mois, en imposant des quotas aux médecins.

En concluant une entente avec la FMOQ, Gaétan Barrette confirme que son projet d’imposer des quotas de patients aux médecins était irréaliste.

Cette idée aurait eu des effets pervers, et aurait pu amener certains médecins généralistes à négliger la clientèle plus lourde, comme celle des personnes âgées, au profit des plus jeunes qui demandent moins de temps de consultation.

L’entente signée entre le ministre et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec(FMOQ) est donc une bonne nouvelle, mais on n’en connaît pas les coûts.

C’est dans les détails de cette entente que l’on en verra toutes les exigences. La lecture du communiqué de presse publié par la FMOQ permet de constater que le gouvernement devra probablement délier les cordons de sa bourse pour atteindre les résultats désirés.

Le domaine de la santé est complexe et il est dominé par des lobbies puissants qui ont souvent dicté leur volonté aux gouvernements précédents.

Les méthodes musclées du ministre Barrette ont forcé la discussion.
C’est un pas dans la bonne direction, et il est permis de croire que des efforts sincères seront déployés par tous les intervenant pour améliorer l’accès aux soins.

Mais cette entente n’est qu’un morceau du casse-tête de la santé.

Lire les commentaires (694)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juillet 2015
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité