Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 18 mars 2015 | Mise en ligne à 10h40 | Commenter Commentaires (943)

    Les armes à feu, c’est dangereux!

    Stephen Harper encourage la possession d’armes à feu pour se défendre. C’est incroyablement irresponsable. Parce qu’utiliser une arme à feu, c’est mettre sa vie en danger, ainsi que celle des autres.

    Si vous avez une arme et que vous surprenez un voleur à domicile, vous risquez de le tuer et c’est vous qui allez vous retrouver devant les tribunaux.

    Que ce soit en ville ou à la campagne, une arme à la maison, ce n’est pas un moyen de défense.

    De toute manière, les règles actuelles entourant l’entreposage des armes de chasse et des munitions, font qu’une personne victime d’une invasion de domicile ou d’une agression n’aura jamais le temps d’aller chercher son fusil.

    Question : vous ne vous sentez pas en sécurité à la maison et vous ne voulez pas de chien? Un système d’alarme sera beaucoup plus efficace qu’une arme. Le simple fait d’avoir un collant dans vos portes et fenêtres indiquant l’existence d’un système d’alarme découragera la plupart des voleurs.

    Et que faire si on sonne à votre porte à minuit? Je vous donne mon truc : un système d’intercom à la porte. Vous demandez qui est là, et à moins que ce ne soit une connaissance, vous refusez d’ouvrir.

    Et si malgré tout vous êtes parano, une camera vous coutera encore moins cher qu’une arme à feu avec les permis.

    Si je ne vous ai pas convaincus et que vous trouvez que Stephen Harper a raison, allez vivre aux Etats-Unis. Quand vous constaterez que vos voisins ont des armes à feu à la maison et dans leur auto «pour se défendre», vous comprendrez que c’est parce que tout le monde a des armes, qu’ils ont peur.

    Tags: ,


    • Excellent billet M. Lavoie!

      J’écoutais un invité à l’émission 24 heures en 60 minutes hier soir à RDI dire qu’il est très, très, très rare que quelqu’un puisse utiliser (avec succès) une arme pour se défendre lors d’une invasion de domicile ou attaquer dans un autre endroit, alors que les risques liés à la proliférations des armes sont bien connus.

      Aux Etats-Unis, cette prolifération d’armes causent des centaines de morts inutiles chaque année. On a entendu parler de quelqu’un dont l’arme était tombé par terre dans un magasin tuer quelqu’un et en avait blesser un autre. Pourquoi diable amener une autre lorsqu’on va magasiner. Que dire aussi des cas d’enfants qui tombent sur les armes de papa ou maman et qui se terminent bien mal.

    • Mettez une photo de Harper dans votre fenetre de porte et les visiteurs vont se sauver en vitesse

    • Vous avez raison, à mon arrivée chez moi ce soir je vais me débarrasser mon extincteur. Merci de m’avoir ouvert les yeux, je vais économiser sur les coûts de remplacement de cet outil.

    • mais quand je regarde ce qui s est passé en tunisie et que les fous s en prennent aux innocents non armés , je me demande si il a pas un peu raison

    • Il est évident que Harper cherche à aller le plein de votes des milieux ruraux qui sont en général favorable, pour des raisons culturelles, à la possession d’armes. Heureusement qu’au Canada, il y a des restrictions sur l’usage des armes de poings.

    • “De toute manière, les règles actuelles entourant l’entreposage des armes de chasse et des munitions, font qu’une personne victime d’une invasion de domicile ou d’une agression n’aura jamais le temps d’aller chercher son fusil.”

      Exactement, et l’affirmation de Harper n’en est que plus débile. Et c’est premier ministre, ça…

    • Excellent billet, et j’endosse votre propos.

    • Adieu Mr. Lavoie, bonne chance avec vos nouveaux proprietaires.

    • Polémique entre le rat de ville et le rat des champs!

    • Bien résumé.

      @genmar73
      Pourquoi les gens essaient toujours de trouver une comparaison ridicule. Un extincteur ça ne tu pas personne.
      Si vous répondez qu’on peut frapper quelqu’un avec, je vais vous répondre d’aller vous faire couper les mains. Je ne sais pas pour vous mais moi, je serais capable d’assommer une personne à coup de poing. Et même pire.

    • C’est sûr que lors d’une invasion à domicile, c’est bien mieux de mourir que de se retrouver devant les tribunaux parce qu’on a défendu sa famille. Piton sarcasme à off: Désolée, mais quand on vit en campagne et qu’on appelle le 911 sachant très bien que la police va prendre 20 minutes à arriver en roulant à tombeau ouvert, on a le temps de se faire descendre 100 fois avant qu’elle arrive. Je n’ai pas de fusil chez nous, mais en ayant vécu en campagne, je peux comprendre qu’il y en ait qui ont des armes pour se défendre. Et j’aimerais mieux aller en cour pour avoir tué quelqu’un avant qu’il tue ma famille que de regarder mes enfants se faire tuer. Mieux lui (ou eux) mort(s) que moi ou ma famille. La question ne se pose même pas dans ma tête.

      Et un de vos arguments est que selon les règles d’entreposage, il serait impossible d’accéder à temps à nos armes. Des fois, c’est fou ce que l’adrénaline peut nous faire faire. Et mieux vaut essayer que de regarder des malfaiteurs entrer chez nous comme un chevreuil aveuglé par des phares de voiture.

      Vous me faites rire avec votre p’tit collant dans la fenêtre, M. Lavoie! Coudon’, sur quelle planète vivez-vous??! Il me semble de voir le voleur: “Ah non, ils ont un p’tit collant dans leur fenêtre, on va aller ailleurs”. Right… Faut être naïf pour reposer la sécurité de sa maison et de sa famille entièrement sur un collant dans la fenêtre. Avant d’en arriver aux armes, je pense que le meilleur système d’alarme, c’est un chien.

      Et svp, soyez honnête et utilisez tout le contexte de M. Harper. Il parle des gens vivant à la campagne. Il ne dit pas que tout le monde doit être armé, mais que ça peut être utile quand on vit loin des postes de police. Il n’a jamais mentionné ceux vivant en ville. C’est naturel que les partis de l’opposition prennent ses propos hors-contexte, mais vous, M. Lavoie, c’est votre job de présenter tous les faits. Ce que vous ne faites pas ici.

      Un collant dans la fenêtre… j’en reviens pas encore de celle-là…

    • Nous serons tous là, Canadiens de bonne volonté, habitant surtout l’Est et l’extrême Ouest du pays, à tenter de comprendre une attitude qui n’a rien à voir avec la raison. D’ailleurs, la stratégie électorale conservatrice qui exacerbe la Peur ne s’adresse pas à la raison (l’intelligence) mais aux émotions (négatives) des citoyens… and it’s work !!! Nous assistons non pas à l’américanisation de notre société mais bien, ce qui est encore pas mal plus inquiétant, à sa “Bushisation” !!! Vitement les élections afin de changer de direction !

    • Oups ! And it works !!!

    • Monsieur Lavoie, cessez de vous faire des peurs à vous-même: plus d’un demi-million de concitoyens québécois pratiquent la chasse et le tir avec des AAF en toute sécurité. Considérez simplement le nombre de décès causés en 2015 par la motoneige et vous comprendrez que la croisade anti AAF est un faux semblant. Harper et les conservateurs fédéraux vous déplaisent? Dites-le donc franchement. De grâce, cessez de penser à la place des québécois. Dites nous plutôt ce que les québécois pensent!

    • ets ca dns ta pipe, Harper!

    • Oops, il manquait un lettre…

      Mets ça dans ta pipe, Stephen Harper!

    • Avec des si, on peut faire peur à tellement de gens.

    • Dans l’optique de dissuader,j’opterais pour un collant dans la fenêtre annonçant que je suis propriétaire d’armes à feu. La campagne et la ville c’est deux mondes.

    • Vous avez entièrement raison sur ce point. Harper ratisse sa base électorale en se foutant éperdument de l’opinion de la majorité des Canadiens , parce qu’il sait fort bien qu’il n’a besoin que de 39% de votes pour poursuivre sa gouvernance de médiocre incompétent..

      Chaque jour aux États-Unis dans son modèle de société ,les armes à feu sont responsables de 300 blessés et d’environ 30,000 décès chaque année (dont plus de la moitié de suicides, et plus de 10.000 meurtres.) en plus de coûter 100 milliards de dollars à la société américaine chaque année en revenus perdus à la suite des décès, frais médicaux pour soigner les blessés et frais de justice et de détention pour punir les criminels.

      http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201101/08/01-4358369-les-armes-aux-etats-unis-quelques-faits-et-chiffres.php« moins

    • Ciel! les fans de Mulcair et de Justin pullulent par ici!

    • Newman

      Cette comparaison avec les morts en motoneige ne tient pas la route, sans jeu de mot.

      Est-ce que, parce qu’il y a des accidents de motoneige, ça justifie qu’on ne craigne pas des accidents avec des armes à feu?

      Aux États-Unis, dernièrement, un enfant de deux ans a sorti un pistolet du sac à main de sa mère et l’a tuée…

      Je ne dis pas que tout le monde au Canada va se balader avec une arme sur lui, mais il ne faut pas banaliser les armes à feu.

    • mcdoux

      C’est vrai qu’il parle du monde rural (un terreau fertile pour lui) mais il y a quand même une notion de “se faire justice soi-même” qui est bizarre dans la bouche d’un PM.

    • Stephen Harpeur sous le couvert d’un homme en pleine possession de ses moyensest un peureux.
      Certains ont dit que les armes dans son cas sont devenus une psychose et qu’il fait porter le chapeau à sa femme et à sa belle famille.

      Monsieur Harpeur …..répondez franchement:

      Avez-vous un permis d’acquisition d’armes à feu?
      Avez-vous un permis de port d’armes? (S) pour plusieurs d’armes….
      Avez-vous des armes à la maison?

      Si oui (avez des armes à la maison……….le cas échéant où je demeure dans votre voisinage , je vais déménager).

      ……….peut-être que Stephen Harpeur est victime (?) du lobby des armes à feu comme c’est le cas du pétrole…….

    • mon commentaire de 11:33 a des fautes,désolé mais ce sujet vient me chercher solidement.si on a le droit d’avoir un extincteur à la maison pour le feu,(alors qu’il y a des pompiers)une trousse de premiers soins pour les bobos,(alors qu’il y a des ambulances)pourquoi ne pas avoir le droit d’avoir des armes pour défendre sa vie et sa famille en attendant la police et je ne dis pas de tirer sur n’importe quel braqueur.Mieux vaut être dans la m&rde que d’être mort ou toutes les séquelles psycholigiques que votre famille aura après,demander comment se sentent les victimes de braquage à domicile,jai une femme et une fille de 5 ans et e n’est pas c’est policiers bin cachés à un stop pour remplir leur quota.Tous les canadiens sont d’accord avec ce point,défendre sa vie dans SA maison est non négociable.Vous tous qui n’avez jamais tenu une arme de votre vie(et avez voté pour des poteaux oranges) vous ne savez pas de quoi vous parlez alors abstenez vous.

    • Wow… Je n’en reviens pas.
      C’est presque aussi ridicule que l’affirmation de Harper.

      Vous n’avez sûrement jamais habité la Cote-Nord, l’Abitibi ou une de ces régions qui n’ont pas droit à un corps policier municipale et dont le service policier est assuré par la Sureté du Québec…

      Un collant dans la fenêtre… Oui, je suis certains que cela va décourager le voleur qui sait que la voiture de police va prendre 60 minutes à arriver. Suffisamment de temps pour partir avec la TV. Ou le mari violent du voisin… En 60 minutes, il a suffisamment de temps de faire un ravage avec un coteau de cuisine dans la maison. Mais c’est vrai. Tuer avec un coteau, c’est OK, mais pas avec une carabine…

      Sortez de votre Montréal… Tout le monde n’ont pas le PRIVILÈGE d’avoir une police qui peut répondre en deçà de 10 minutes. Et dire de tendre la joue gauche aux criminels est aussi ridicule que de s’armer comme un militaire.

      Mais bon, quand une personne ne sais pas faire la différence entre un carabine et un pistolet, on ne peut pas leur demander d’avoir un débat sérieux…

    • Le fait que le Canada ai élu Stephen Harper premier ministre d’un gouvernement majoritaire est le meilleur argument pour que le Québec se sépare, et vole de ses propres ailes.

      On n’a quasiment rien en commun avec ces red necks réactionnaires, militaristes, rétrogrades et religieux. On ne veut pas se faire gouverner par eux.

    • L’issue la plus probable, si vous avez une arme à feu chez vous et que quelqu’un en meure, ce sera un innocent (par suicide, par accident ou par meurtre familial). Toutes les statistiques le prouvent. Ce n’est pas une question d’opinion mais de fait. Alors qui choisirait un remède qui a de petites chances de vous sauver la vie mais de fortes chances de vous tuer ou de tuer des membres de sa famille??? C’est pourtant le choix que font ceux qui ont des armes accessibles à la maison.

    • Je possède plusieurs armes à feu et je pratique le tir à la cible et je suis membre de la NFA@newman merci de gardez votre calme ici et d’expliquez calmement les faits.Car ici il y en a des clowns et des bouffons genre KODDESH)..@ C.C. jamais Harper a dit ca,ce sont les moulcair et politiciens du qc qui deforment et fint peur des menteurs propagandistes.@ ouija..ho ya c’est plein d’utopistes aveugles.@ contarebourg affichez être proprietaire vous transforme en cible,à ne pas faire.@mc doux..bien dis pour qq qui ne possede pas d’arme.La classe politique au qc et mulcair peuvent bin parler,protèger 24/7 par la même police qui ne sera pas la pour vous protèger.Harper vous avez mon vote.

    • Encore un qui n’a jamais mis les pieds aux États, qui se permet de commenter la vie dans ce magnifique pays. Quelle désinformation! C’est un problème d’avoir des voisins avec des armes a feu?

      Comme d’habitude, ce blog est du n’importe quoi.

    • Voila un exemple en or de l’incompétence journalistique et de leur recherche de sensationalisme: Harper , dont je suis le dernier des partisan, a simplement dit que dans le coin de pays d’ou origine son épouse, les fermiers ont souvent une arme pour se protéger car l’aide policiers peut prendre des heures a se rendre.. C’est pourri de bon sens et je suis pas surpris. ceux qui y voient un encouragement a s’armer sont paranos ou carrément de mauvaise foi. C’est triste de voir le manque de réflexion , d’intelligence des journalistes qui cherchent a tourner toute nouvelle, meme banale, comme celle ci en scandale national.

    • .40 SW ça va la paranoïa ? C’est si dangereux que ça vivre en campagne ? Bizarre, à écouter certains gens de région, c’est Montréal et les grandes villes qui sont dangereuse! Bref, le clown est pas toujours celui qu’on pense. Votre argumentaire est empreint de peur et de haine. Bref, l’électeur typique du PCC.

    • Ami CC: S.V.P. dispensez nous de vos leçons de logique bancales: le bambin qui a tué sa maman n’était ni un chasseur certifié ni un tireur sportif détenant une PPA canadienne. La chasse et le tir avec des AAF sont des activités de loisir comme bien d’autres, et chacun sait qu’il s’agit d’activité peu accidentogènes. Les chaseurs/ tireurs du Québec sont des gens de bonne réputation, normaux et honnêtes qui refusent d’être stigmatisés par des groupuscules qui prétendent imposer leur mentalité totalitaire à la population du Québec.
      Je vous l’ai dit, votez pour qui vous semble, au besoin votez même pour les absents. Je suis canadien et je refuse d’être soumis à des lois discriminatoires parceque j’habite cette Province. Stephen Harper vient de se faire beaucoup de nouveaux amis dans les chaumières québécoises. Les gensses ordinaires pensent comme lui.

    • Pas autant que la cigarette,et pourtant….

    • A propos de se défendre en cas d’agression avec une arme a feu, sachez toujours que les armes attirent les armes!

      J’écoutais un propro d’un résident d’une région à la radio qui a dit que les «poteux» ont fuit ces champs parce que son voisin chasseur avec son arme s’est présenté sur sa terre avec une permission de chasser sur celle-ci et a interpellé les «poteux» en question sur le pourquoi ils étaient sur sa terre. Je trouve ça drole, mais habituellement, les histoires que j’entend, c’est loin d’être du monde doux pis si tu leur nuit, il vont venir te voir a un moment que tu veux pas pis avec 2-3 fier a bras!

    • @ corbozzzz: misère! On ne dit pas que la ville est plus dangereuse que la campagne ou vice versa, on dit que la police prend pas mal plus de temps à se rendre quand on est en campagne qu’en ville. Même si l’idée n’est pas de se faire justice soi-même, il y a quand même une certaine importance à accorder à la défense de sa famille! Voyons donc! Mais j’imagine que vous voudrez bien voir seulement ce que vous voulez voir…

    • Avez vous remarqué que dans l`entrevue, Harper a mentionné que, les armes a feu, c`etait aussi une industrie importante.

    • Si c’est vrai qu’on a pas le droit de tirer sur u intrus dans sa maison, c’est ridicule.

      On fait quoi, on attend qu’il parte?

      On lui offre de l’aider?

      On lui demande poliement “cher criminel, etes vous un voleur de biens seulement, ou prevoyez vous ensuite nous violenter?

    • Ca ressemble au Far West Americain et a la NRA

    • Newman

      “Ami CC: S.V.P. dispensez nous de vos leçons de logique bancales: le bambin qui a tué sa maman n’était ni un chasseur certifié ni un tireur sportif détenant une PPA canadienne.”

      Est-ce que j’ai prétendu ça?

      Je fais simplement remarquer que dans les pays où on banalise les armes et le port d’arme, où tout le monde peut se promener armé, ça dégénère souvent.

      J’ai même spécifié ceci: “Je ne dis pas que tout le monde au Canada va se balader avec une arme sur lui, mais il ne faut pas banaliser les armes à feu.”

      Alors épargnez-moi vos propres petites leçons.

      Personne ne dit que les chasseurs sont des meurtriers en puissance, calmez-vous. Je sais que vous êtes pour les armes, c’est pas une raison pour vous sentir visé :-D par des accusations que vous inventez.

      “Les gensses ordinaires pensent comme lui.”

      Ne parlez pas au nom de tous les “gensses” ordinaires SVP…

    • Attention blogueurs, vous déparlez

      Je ne suis pas “des régions”, et sauf pour son opinion personel par rapport a l’avortement, d’etre vite sur le piton par rapport a aller en guerre et son patriotisme tracé au crayon très gras qui fait un peu quetaine, je suis un fan de Harper.

      Ne suis né à Montreal, y vis toujours, et travaille dans un domaine créatif (la mode).

      Il n’y a pas que les gens “des régions” qui apprécient Harper.

      Et avec Trudeau et Mulcair comme opposants, ainsi que la taxe de vente qui augementera encore au Quebec, il m’est d’avis que les conservateurs gagneraient plusieurs sieges si les elections devaient se passer aujourd’hui.

    • L’opinion de M. Lavoie n’est que son opinion.

      A l’écouter, un système d’alarme, protégerait contre une intrusion avec une arme à feu.

      L’alarme sonne, et miraculeusement l’arme de l’agresseur disparaît !

      Nous vivons dans un pays immense, (le Québec) , dans les campagnes les distances entre voisins sont énormes. Une intrusion est intolérable, et c’est pas le système d’alarme qui va faire partir un agresseur armé.

      Mon opinion est que chacun a le droit de se protéger avec diligence.

      La Presse fait la UNE avec un titre sur PKP, et ses médias s’il devient 1er Ministre.

      C’est mettre la charrue avant les bœufs… on est encore bien loin de ça !

      Le mieux c’est de faire comme Martin Cauchon, l’ancien ministre libéral de Jean Chrétien, en tirant les ficelles en coulisse, en achetant les médias de la famille Desmarais, à part La Presse…

      On n’est pas dupe… plus besoin d’aller à Sagard… on changera juste de place…

    • @Mcdoux désolé de mon interprétation erroné ” mais quand on vit en campagne et qu’on appelle le 911 sachant très bien que la police va prendre 20 minutes à arriver en roulant à tombeau ouvert, on a le temps de se faire descendre 100 fois avant qu’elle arrive.” vous aviez l’air apeuré du fait que la police ne soit pas là tout de suite … Et la défense de sa famille n’a aucun cibole de rapport avec les guns. J’ai pas de gun, j’en aurai jamais. J’ai vécu en campagne, mes parents n’avaient pas de fusils. Je suis en ville et je n’ai pas de fusil. Est-ce que je protège moins bien ma famille ? Est-ce que mes parents ne faisaient pas leur job jusqu’au bout ? Pas du tout. Avoir un fusil à la maison, c’est avoir peur.

    • remi000 18 mars 2015 13h59:

      «Avez vous remarqué que dans l`entrevue, Harper a mentionné que, les armes a feu, c`etait aussi une industrie importante.»

      C’est probablement là l’essentiel de la position de Harper.
      Combien pensez-vous que Harper va recevoir de l’industrie des armes pour sa prochaine campagne électorale qui, quel hasard, s’amorce dans les prochaines semaines?

      Je me rends compte aussi que c’est un débat aussi ”émotif” que le débat entre souverainistes et fédéralistes.
      On a aussi déjà nos Charlton Heston locaux qui pourront s’écrier un jour, brandissant leur carabine au-dessus de la tête:
      «Over my dead body!»

      Vraiment, je l”aime” de plus en plus mon ”beau” Canada!!!!!!!!!!!!!

    • Billet intéressant mais sur le site des blogues de La Presse encore pour un moment vous prêchez à un public déjà convaincu.

      I faut écrire cette entrée de blogue là plus en région ou dans certains milieux. Et ils réagiront.

      Pour le reste bien que vous ayez un chien ou pas, certains voleurs sont mieux de se surveille s’ils osent entrer pour attaquer… On pourrait avoir les tribunaux contre nous ? Tout dépend si c’est de la légitime défense ou pas. La Loi sera de votre côté, même des policiers ayant pénétré chez un bandit sans mandat l’Ont appris à leurs dépens. à eux de ne pas entrer comme des voleurs.

      Il ya plein d’objets dans une maison qui peuvent servir d’armes contre des intrus voulant attaquer votre famille… Ou vous-même…

      Et vous avez le droit de vous défendre. peu importe je n’encourage pas les gens à s’armer. Mais je sais que des propriétaires d’armes sont responsables et d’autres sont irresponsables.

    • Excusez-moi, je suis une ignorante qui parle à travers son chapeau mais il me semble…
      J’habite Montréal et je viens de la campagne où les policiers pouvaient mettre plus de 30 minutes à se rendre (s’ils ne se perdent pas en chemin) et je n’ai jamais entendu personne avoir eu à se défendre avec une arme à feux.

      Je crois que vous avez trop écouté de western où le “héros” pouvait entendre venir les méchant et sortir sur le pas de sa porte l’arme à la main pour défendre son habitat. Les cas “d’invasion” dont j’ai entendu parlé quand j’étais jeune étais fait en l’absence des propriétaires. Même à Montréal et ses environs où la police arrive en moins de 5 minutes, les cas d’invasions de domicile dont j’ai entendu parler, les habitants n’ont pas le temps de prendre le téléphone et composer le 911. L’appel au secours se fait habituellement après le départ des malfaiteurs. Donc, vous me dites que vous allez pouvoir prendre la clef de votre arsenal, aller chercher votre arme, aller chercher les munitions, charger votre arme alors que la majorité n’ont même pas le temps de prendre le téléphone et composer 3 chiffres. Wow vous êtes trop fort en effet je ne veux pas en découdre avec vous… à moins que vous ayez une arme chargé toujours à porté de main. Encore là je préfère rester loin de vous.

      Mais je vous comprends. Je sais que je parles de choses que je ne connais pas et je tiens à m’en excuser. J’ignorais que le Canada est un pays si dangereux.

    • @ corbozzz: En ville, si vous faites le 911 en disant que quelqu’un essaie de rentrer chez vous, la police devrait être là assez rapidement. En campagne, où j’habitais, ça aurait pris un minimum de 20 minutes pour que la police arrive. C’est ça que je veux dire. J’en ai pas de fusil et je n’en aurai pas non plus, j’ai peur de ça comme de la peste.

    • Demander à Oscar Pictorius

    • Je crois que la violence attire la violence mais je n’ai aucune pitié pour la personne qui entre comme un voleur et qui veut s’en prendre à une famille. Et je ne prends même pas plus pour les flics niaseux qui entrent sans s’annoncer et qui se font mordre par un chien ou tuent le chien ou se font abattre par le propriétaire des lieux qu’il soit un mafieux ou pas. C’était à vous de faire votre travail dans les règles de l’art.

      Par ailleurs, se retrouver devant les tribunaux si tu te sens en danger de mort, tu t’en sacres tu rien qu’Un peu… Il faut sauver ta vie et ta famille en premier…

      Bon mais si on est rendu à s’armer à ce point là, je préfère déménager si je le peux. Il ya trop de bandits dans votre bout et vous êtes pas dans un quartier sûr.

      Alors ceux qui vivent dans ses endroits là qui s’arment je ne sais pas si je peux les juger. La violence attire la violence mais ils ne vivent pas dans un quartier d’Une banlieue paisible.

      Pour les autres en région éloignée ? l’arme à fue devrait plus être là contre les animaux pour leur faire peur… Pas contre des éventuels voleurs qui viennent assez rarement ou qui ne viendront pas s’attaquer à vous. Ce ne sont que des petits voleurs. Pas des tueurs.

      Juste à faire une réclamation aux assurances après coup et vous serez indemnisés.

      Juste des petits chenapans et délinquants encore réhabilitables…

      Être situé proche d’Un poste de Police ? Sacré Harper… Cela dépend où mais à bien des endroits les criminels sont pas tellement loin du poste et on parle même pas des ripoux dans la police.

      La présence des policiers n’empêchent pas les criminels de fonctionner. Non c’est même plutôt l’Inverse, c’est parce qu’il y a beaucoup de criminalité que vous retrouvez autant de policiers…

      Alors la présence de la police elle rassure ou pas ? Bien là… Quand on en a besoin et qu’Ils sont là et agissent cela est rassurant…

      Mais si vous en avez pas besoin vous… Vous voyez plutôt la grande quantité de délits ou délits potentiels qui se commettent…

      Pas encore ? S’ils ne font que patrouiller là leur présence peut être rassurante mais encore…

      Plus il y de bandits dangereux plus il y a de police sauf s’ils sont haut placés et ne se salissent pas trop les mains ces crapules. Alors eux, ils sont entrain de dîner avec les riches et puissants et des policiers veillent même sur leur sécurité…

    • Je connais effectivement des gens à la campagne qui ont repoussé des intrus grâce à leurs armes à feu.
      C’est arrivé à la poète américaine Maya Angelou. Elle dormait une nuit qu’un voleur s’est introduit chez-elle. Son revolver était à portée de main de son lit et elle l’a pris, mais en attendant que le voleur pénètre sa chambre à coucher. Elle vivait seule et était prête à le laisser tout voler, ce qui est à mon sens la bonne attitude. Mais le voleur s’est introduit dans l’obscurité de sa chambre, sans remarquer qu’elle y était. En faisant résonner sa gâchette, elle lui a murmuré: Is this what you want to die doing? (Tu veux mourir en faisant ceci?) Le voleur est discrètement sorti par la porte patio…
      Mais pour chaque belle histoire de la sorte on peut sans doute relever des histoires de morts accidentelles. Alors…

      Combien d’invasions domiciles au Canada? Est-ce un problème si répandu?
      Quelqu’un a des statistiques à ce propos?

      La prolifération des systèmes d’alarme a-t-elle fait diminuer le nombre d’invasions domiciles?
      Un policier m’a dit un jour: peu importe les systèmes de prévention, alarmes, barreaux, chiens enragés, si quelqu’un a décidé de s’introduire chez-vous, il va y arriver. Rien de plus adaptable et polyvalent qu’un criminel.
      Si le criminel maintenant considère qu’un de ses obstacles, en plus des alarmes, barreaux et chiens enragés, est que le propriétaire risque de lui pointer un fusil dessus, il va simplement se munir d’une arme lui-aussi.

      Personne ne peut être contre la vertu de défendre sa famille. Mais encourager la prolifération des armes à feu ne devrait pas faire partie des responsabilités des gouvernements. Surtout s’il n’y a pas de registre officiel.

      Aucune urgence pour ce projet de loi.
      De l’électoralisme bien calculé, c’est la vie, et ça marche.

    • Question :

      où Martin Cauchon, ex-ministre libéral de Jean Chrétien, a-t-il trouvé la somme, pour acheter l’empire médiatique de Gesca ?

    • J’habite la grande ville et j’ai des amis à la campagne. Nous avons un ennemi dangereux en commun, il dirige actuellement le pays, le Canada. Quelle triste spectacle!

    • gilapointe 15h10

      vous nous dites :

      ” J’habite la grande ville et j’ai des amis à la campagne. Nous avons un ennemi dangereux en commun, il dirige actuellement le pays, le Canada. Quelle triste spectacle! ”

      RÉPONSE :

      ▬ je crois plutôt que l’ennemi des québécois est l’amnésie générale, suivie d’une comatose chronique….

    • ”La solution proposée par Pierre Karl Péladeau pour éviter de se placer en conflit d’intérêts le placera en violation du code d’éthique des élus s’il accède au gouvernement, selon un avis du jurisconsulte de l’Assemblée nationale. Car le fiduciaire qui administrerait ses avoirs aurait instruction de ne pas vendre ses actions de Québecor.”

      Bon, que vont nous sortir les péquisses maintenant?

    • anthrax,

      tu dis ”où Martin Cauchon, ex-ministre libéral de Jean Chrétien, a-t-il trouvé la somme, pour acheter l’empire médiatique de Gesca ?”

      Réponse: Ce n’est pas de tes affaires chum.

    • Bon, bon, bon, Pierre Karl ”En franssa”Péladeau change encore d’idée.

      Il décide de faire marche arrière concernant la laïcité dans la function publique.

      En plus d’être muet, le gars est indécis.

      Ouf, ca va faire tout un chef pour le PQ. Mais il est vrai qu’eux sont habitués à ce genre de personnage pour diriger leur parti. Tsé, Marois, Boisclair, Parizeau, Bouchard, un de plus ou un de moins, ca fait aucune différence.

      Bon voyage dans la cale.

    • Vous prenez le relais de nunu et de A.Talon afin d’essayer de salir M. Cauchon. Êtes-vous de connivence? Il faut être rendu petit pour se livrer à de telles attaques gratuites. Typique de certains séparatistes.

    • @.40SW, en pensée l’argument de pouvoir se défendre chez-soi (avec une arme à feu) est un argument justifiable. J’irai même à le qualifier de noble. Mais la réalité est souvent différente de la pensée. Par rapport aux cas de « se défendre » grâce aux armes à feu, il y a davantage d’accidents causés par les armes à feu. Pour moi quand un remède cause plus de problème que le problème lui-même, on n’utilise pas ce remède.

      Statistiquement il doit être aussi improbable de mourir par invasion de domicile en milieu rural au Québec que par la chute d’un astéroide. Alors, dois-je en plus d’avoir une arme pour me défendre me construire un abri antiatomique? Encore là, l’idée de l’abri est noble et justifiable.

      Le chasseur, c’est une autre histoire. Celui qui pense se défendre avec des armes à feu, risque fort bien de conserver son arme à proximité (et augmentera le risqué d’accident potentiel), tandis que le chasseur la gardera moins accessible (les armes de chasse de la famille son chez mon père, dans le garage, dans une malle… c’est assez long d’aller les sortir de là^^).

    • @ corbozzzo 13:22..ouais ouais. aucun de tes arguments s’appliquent en 2015!tes parents habitaient blablabla oui ca c’était en 1940, reveil.Ceux qui commettent des crimes le font généralement avec des armes a feu.Pis oui ceux qui braquent le font avec des armes a feu et se déguisent en policiers ou whatever pour entrer facilement,donc pas de systeme d’alarme ni 911 va te sortir de cette situation.Continu à voter pour des poteaux oranges.Ceux qui deforment les propos de Harper pour faire peur.Mulcair nen a rien à foutre de personne car lui et sa famille,comme j’ai dis plus tot,sont protegés 24/7 par la police,ainsi que tous nos politiciens propagandistes menteurs au quebec@anthrax 14:21,yanouk 14:50,lecteur curieux 14:48 bien dis,vous parlez avec sagesse et logisme,merci.@newman 13:29 encore une fois merci d’être calme et d’expliquer de facon aussi poli et vrai.@rightman..d’habitude jlaisse pisser,mais la voir tout les bouffons suivrent aveuglement tous les mensonges de moulcair et sa click de poteaux oranges et les clowns politiciens quebecois sur les armes,cest plus fort que moi!

    • Newman

      Vous dites: Monsieur Lavoie, cessez de vous faire des peurs à vous-même: plus d’un demi-million de concitoyens québécois pratiquent la chasse et le tir avec des AAF en toute sécurité.”

      M. Lavoie parle ici d’armes achetées pour se défendre en cas d’agression et non d’armes de chasse, alors je ne suis pas certaine des raisons de votre affirmation.

      Personnellement, j’ai un berger allemand, que j’ai acheté par amour pour cette race et non pour notre sécurité… mais à le voir aller, je trouve que ça a un effet encore plus dissuasif que les armes. Si un voleur arrive à ma porte, il peut l’entendre japper et le voir par les fenêtres… Une grosse bête de 110 livres est assez impressionnante pour donner envie à un intrus de tourner les talons.

    • @lecteur curieux 14:48..ha oui,vous êtes voyant?dans tous les cas de braquages à domicile il y a violence,donc les assurances n’ont rien à voir.Reflechissez donc,les voleurs ne sont pas des tueurs?ptetre pas tous mais jai pas envi de faire du triage lors de vol ou braquage.

    • @Lehunter – 18 mars 2015 – 14h39
      Excellent post!

    • “Les chaseurs/ tireurs du Québec sont des gens de bonne réputation, normaux et honnêtes qui refusent d’être stigmatisés par des groupuscules qui prétendent imposer leur mentalité totalitaire à la population du Québec.”

      Il y a des groupes, comme la NRA, qui fait la même chose en stigmatisant ceux qui ne vénèrent pas leurs armes comme leurs membres le font. Moi aussi, je possède quelques armes de chasse et je ne me considère pas stigmatisé par ceux que cela dérange. J’ai été probablement l’un des premiers au Canada à m’inscrire au registre des armes à feu et même, s’ils ont foutu le bordel dans ce registre au Canada, je souhaite qu’il soit maintenu au Québec. Posséder une arme est autant un droit que posséder une automobile et lorsque nous avons des droits, nous avons les obligations qui vont avec. Enregistrer une arme dans un registre et/ou avoir l’obligation d’enregistrer son automobile et de détenir un permis de conduire, tant qu’à moi, c’est tout à fait comparable.

      En passant, il y a beaucoup de conducteurs d’automobiles qui sont de bonne réputation, normaux et honnêtes et qui sont de vrais dangers publics; il en va de même de certains chasseurs.

      Pour ce qui est de .40SW, qui porte un pseudo du nom d’une munition, cela nous donne une bonne idée du personnage.

    • Quand j’habitais à la campagne, j’avais trouvé un auto-collant qui disait:

      “Assuré par .357 magnum”.

      Jamais barré mes portes, jamais eu de voleur… jamais eu d’gun non plus!!!

    • mcdoux 18 mars 2015 11h23

      ( Et j’aimerais mieux aller en cour pour avoir tué quelqu’un avant qu’il tue ma famille que de regarder mes enfants se faire tuer. Mieux lui (ou eux) mort(s) que moi ou ma famille. )

      •Le nombre de meurtres d’enfants a augmenté de 34 en 1990 à 51 en 1998, atteignant un sommet de 62 en 1997. Malgré cette stabilité relative, signalons que les enfants sont presque autant à risque d’être tués par un parent ou un tuteur que par un étranger.

      •Les mères et les pères tuent des enfants à la même fréquence.•Pour ce qui est de la méthode utilisée, les pères ont eu davantage recours à la violence physique, et les mères ont étranglé ou asphyxié leur enfant. Ce résultat est conforme aux autres études.

      •Dans le cas des enfants plus âgés, les pères ont utilisé une arme et les mères ont eu recours à diverses méthodes.

      Vous pouvez faire fuir un voleur avec un bâton de golf , méthode Elin Nordegren très efficace Tiger Woods pourrait vous le confirmer .

      Chambre forte Panic Room pourrait être envisager .

    • @Lehunter, 14h39 et jeani, 17h04: Bravo!!

      @.40SW: avez-vous d’autres arguments à nous présenter que votre paranoïa?

    • J’ai un système d’alarme,mes portes d’entrées,j’ai une porte de couloir qui donne accès aux chambres à coucher et j’ai les portes de chambres à coucher,aucunes des portes mentionnées sont forcables d’un coup de pied.J’ai tout planifié pour protéger ma famille en cas de braquage,j’ai fais le test de la pièce où je dors,en respectant à la lettre la loi sur l’entreposage,et dites vous que je ne sais pas à qui j’ai affaire,sont-ils armé de pistolet?mieux vaut être en position de force que de faiblesse quand il s’agit de sa vie et celle de sa famille,chez soi en plus,personne ne peut être contre ce fait et la loi sur l’entreposage devrait être revue.j’ai une peur terrible de ca,juste penser regarder ma fille et ma femme à la merci d’étrangers avec des mauvaises intentions,assez pour justifier ma prévention.Même ceux habitant les villes devraient avoir le droit de se defendre pour repousser quiquonque en attendant la police,ca c’est SI la police est au courant et s’en vient.Imaginez que des braqueurs prennent controle de votre maison et votre famille et pas de 911,pas de systeme d’alarme ils ont tout leur temps car PERSONNE ne vient pour vous.Imaginez ce qu’ils peuvent vous faire..ou à votre femme ..ou à votre fille devant vos yeux..je vous l’assure sauf Harper,TOUS les politiciens au canada sont des criminels de vous refusez le droit de defendre votre vie,celle de votre famille,chez vous.Si il y a bin un endroit que vous et votre famille devez vous sentir en sécurité,c’est bin chez vous et personne ni aucune loi ne devrait avoir le droit de vous dire comment defendre votre famille.Surtout pas les mudcair de ce monde protéger 24/7.

    • C’est déjà arrivé dans ma jeunesse qu’ils viennent …

      Ils avaient sonné à la porte et personne ne leur avait répondu… Vers minuit cela et ça fait plus de 27 ans de cela…

      Bon signe de ne pas leur répondre ? Ils ont conclu que la maison était vide et on sessayé de pénétrer par le châssis de la cuisine en le brisant…

      Ma mère a ouvert a lumière et ils ont pris la fuite… Une chance… Pour eux ou pour nous ? Je ne sais trop, les deux…

      Ma mère avait fait venir la police… qui avait fait son rapport et interrogé les voisins immédiats mais personne avait rien vu… Juste la fenêtre portait la trace de leur infraction ou tentative d’entrer ainsi…

      Quelques années plus tard des voisins se sont faits cambrioler par la fenêtre de cuisine, ils étaient passés par là en plein jour et ils étaient venus nous demander si on avait vu quelque chose… Non…

      Plus tard, on voyait du kmonde près de leur fenêtre de cuisine… Bine on s’est posé un peu la question et non ce n’étaient pas des bandits du tout et on ne les a pas avertis, c’étaient des rénovateurs, ils changeaient leurs fenêtres.

      Ils viennent quand vous êtes pas là ? Ma mère a été meilleure pour les effrayer que le chien…

      Ils avaient juste sonner une fois ou cogner pas tellement longtemps… Juste pour dans leur tête vérifier qu’Il n’y avait personne alors qu’on était là…

      Pour une arme à feu, bien mon grand-père a déjà fait fuir des rôdeurs en disant à son épouse d’aller chercher le fusil. Cela à une autre époque encore, cela fiat peut-être une trentaine d’années.

      Et il en avait bien un qu’Il se servait à une autre époque pour faire du tir à la crabine , une petit 22 en allant un peu plus en campagne , pour le plaisir…

      Mais les rôdeurs n’Étaient pas obligés de le savoir…. Juste entndre la voix qui porte et ils s’Étaient enfuits bon mais de nos jours, ils peuvent être plus dangereux.

      Une femme intoxiquée était aussi rentrée dans la maison de ma grand-mère plus tard alors que feu mon grand-père était décédé. Elle ne barrait pas sa porte car elle attendait son fils qui sortait à la taverne. Alors la femme intoxiquée était entrée très facilement. ” Vous êtes qui vous ? ” Autre époque… La police … ” Barrez votre porte madame…”

    • outil essentielle si vous adoptez la méthode Harper. K Tel does it again

      www.youtube.com/watch?v=dtwolX_CHaY

    • N’en déplaise à plusieurs, j’ai bien l’intention de me défendre si jamais je me sent menacer et avec les moyens nécessaire. C’est bien beau le 911, mais ils ne sont pas dans ma cour. Et puis si mon assaillant meurt, et bien, il en sera le premier responsable……

    • J’ai un système d’alarme,mes portes d’entrées,j’ai une porte de couloir qui donne accès aux chambres à coucher et j’ai les portes de chambres à coucher,aucunes des portes mentionnées sont forcables d’un coup de pied.J’ai tout planifié pour protéger ma famille en cas de braquage

      Et pour les incendie les pompiers font quoi pour entrer dans les chambres à coucher.

    • .40sw 16h43

      Je parlais de cambrioleurs qui viennent surtout quand les propriétaires sont absents ou alors en campagne qui vont aller dans le garage, la grange ou autres…

      Ceux là, pas ceux qui font des invasions de domiciles en faisant cogner une fille à la porte et avec des gars cachés et quand la porte s’Ouvre ils foncent…

      Bon mais c’est plus fréquent de nos jours…

      On ouvre pas…

      Mais s’ils entrent pareil 6

      Et aux États_Unis dans des villes où il y a plien de drogues, d’armes à feu et tout cela… Le poste de police a beau être proche…

      Ce ne sont pas des simples cambrileurs ce sont des gens sur la drogue et volant pour le recel et tout, c’est le crime organisé qui prend le contr^le du quartier.

      On s’arme ou pas ? Impossible de juger vraiment sans être dans leur situation. Certains vont dire oui tout de suite. Mais pour d’autres qui aimeraient mieux pas… On fait quoi ?

      Tu sens vraiment que ta peau ou celle de ta conjointe sont en jeu… Je sais pas, je sais pas… je veux déménager… Tu ne peux pas…

      Tu fais quoi ? Tu te mets à prier ? S’ils arrivent tu les supplient de ne pas faire de mal ?

      Non je ne peux pas les juger.

      Pour d’autres gens en campagne et plus.

      Les armes à feu font probablement partie de leur culture. Jusqu’où cela est exagéré ou imprudent ?

      Avec les débats politiques cela nous mélange.. Il faudrait voir la situation. Non, iln’est pas dangereux. Mais un type comme RIchard Henry Bain devrait être dénoncé.

      J’en ai des pettis cousins et petites cousines en région et ils vont à la chasse et avec leurs enfants et ils ont donc des armes à feu. Et alors ? Ont-ils un problème ? Je ne pense pas. J’ai pas la même culture ou rituels qu’eux. Mais je vois pas le problème.

      Sont-ils plus à gauche ou à droite ? Il y a des deux. Je pense pas que les armes à feu sont là pour une obsession sécuritaire dans leurs cas.

      Je sais quand même que le propriétaire du dépanneur dans la région a l’appui de la population. Léo Boulet , son nom ?

      Que cela vote PQ ou Libéral , les gens appuient les petits commerçants locaux, ceux qu ont travaillé fort toute leur vie. Et ils ont peu de respect pour les voleurs.

    • Je suis en profond désaccord avec votre opinion.

      Les armes comme telles ne sont pas dangereuses. Ce sont les personnes utilisant les armes qui pourraient être dangereuses.

      Tant qu’à y être on pourrait dire qu’un simple couteau de cuisine est une arme. Dans les mains d’une personne mal intentionnée, le couteau peut tuer des humains.

      En fait, quel est le pays où il y a le plus d’armes à feu par citoyen? La réponse est plus bas

      La Suisse

    • Je suis en bô fusil! Hier, “Stephen got is gun” me permettait de me défendre en toute légitimité à la campagne contre les bandits et les conservateurs qui viendraient m’importuner chez moi, aujourd’hui il se rétracte. Mâ être obligé de remiser mes armes encore et attendre seulement les périodes de chasse conventionnelles. Jee wiz!

    • Réponse à Jeani: Je suis citoyen d’un très grand pays dont tous les habitants ont en principe les mêmes droits et les mêmes obligations. Si donc le parlement de mon pays a voté l’abrogation du registre des armes longues, ce n’est pas aux tenanciers du liquor-store, de la centrale électrique et du tripot provinciaux de rétablir un registre dont l’inutilité, et l’inefficaçité sont courrus d’avance, au prétexte d’un droit à légiférer en matière de sécurité dans les sports qui vient en contradiction avec la prérogative du palier fédéral de réglementer les armes à feu sur l’étendue du territoire de la Confédération.
      Les chasseurs, tireurs et collectionneurs du Québec n’ont pas matière à défrayer les coûts d’enregistrement somptuaires qui en résulteront fatalement, sachant que tout ce que le gouvernement provincial touche finit de manière traditionnelle par un gouffre financier insondable.
      Il réfutent catégoriquement les arguments spécieux qui sont invoqués en faveur de l’enregistrement des armes longues. La décision de supprimer le registre fédéral était responsable: ce registre a coûté plus d’un milliard et demi de dollars et n’a jamais sauvé une vie humaine. Les statistiques l’ont démontré sans aucun équivoque. Les conservateurs fédéraux ne sont pas irresponsables: ils sont tout simplement pragmatiques.
      Si le Canada tire présentement son épingle du jeu sur l’échiquier mondial c’est parceque Stephen Harper et ses gouvernements ont opéré les choix pertinents.
      Or la décision de supprimer un registre des armes longues inutile fait partie de ces choix.
      Vous n’aimez pas ce que j’écris:
      Aux prochaines élections votez pour Monsieur Mulcair ou Monsieur Trudeau Jr.
      Vous serez dans l’opposition une fois de plus.

    • Regardons Léo Boulet…

      http://www.lafabriqueculturelle.tv/capsules/632/leo

      Bien je le comprends de s’être armé et d’avoir tiré. Je comprends mais sans approuver mais je ne serais pas capable d’exercer son métier. Alors que ferions-nous ?

      Puis ce type de dépanneur là est de plus en plu rare, il y en a encore dans des vieux quartiers et en ville et aussi plus en région, pas mal plus ou les grosses chaînes sont bien moins présentes.

      Ici ce sont des plus jeunes , des employés qui font face aux cambrioleurs. Et c’est l’argent du dépanneur mais cela reste risqué.

      Non mais on les voit les voleurs précédents dans le film et ils sont loin d’être sympathiques.

      Alors que LÉo est sympathique mais on trouve son commerce désuet, mal équipé, pas assez d’aide aussi à son âge. Mais ce n’est pas possible autrement. Un petit commerce peu rentable. mais qui peut faire son affaire à lui, Une petite rentabilité pour lui et en travaillant énormément et en surveillant ses coûts.

      Il aime cela, c’est sa vie. J’habiterais là, je pourrais le visiter comme client.

      Léo a ma sympathie mais ce sera au système de justice a rendre son verdict. Sa sécurité était mal organisée mais les moyens sont très limités. Ce n’est pas le président de Couche-Tard qui prendrait des risques comme cela… pour lui-même…

      Quoique, j’ai déjà aperçu le président d’Une compagnie assez importante et c’Était lui qui était au volant d,Un camion, je ne sais trop ce qu’il faisait… un remplacement pour une livraison ? Bien ses hommes là peuvent a voir fait bien des métiers ou occupé bien des postes avant d’occuper leur fonction. Alors, on peut juger sans connaître vraiment la réalité.

    • jeani 18 mars 2015 17
      “Les chaseurs/ tireurs du Québec sont des gens de bonne réputation, normaux et honnêtes

      Gignac (Valérie)Agente du Service de protection des citoyens de Laval abattue d’une décharge de fusil de calibre .338 dans un bloc d’appartements de la 7e Avenue, près de la rue Meunier, dans le secteur Laval-des-Rapides à Laval le 14 décembre 2005

      Le 8 juillet 1999, après avoir été reconnu coupable de harcèlement et menaces à l’endroit de gardiens de sécurité du palais de justice, un ordre du juge Michel Duceppe avait défendu à Pépin d’être en possession d’une arme à feu pendant 10 ans, sauf pour la chasse et à la condition qu’il y soit accompagné par un de ses amis de la Beauce

      Pépin était un homme extrêmement carencé, aux prises avec des troubles de la personnalité, de dépendance affective, de délires paranoïdes, de symptômes psychotiques et d’une organisation déficiente de la pensée.
      L’agente Gignac était mariée à Sébastien Boulé, lui aussi policier.

    • @ monsieur8 et jeani..prévoir le pire et espérer le meilleur.si paranoïa=prévention pour la vie de ma famille,jsuis parano. Le pire peut se produire mais c’est vrai un ptit collant,911 au pire et tout va.Je defend cette position car j’ai été surpris du traitement des medias et des autres quand je suis devenu proprio d’armes à feu,par les critères du gouvernement fédéral.Nous les honnêtes citoyens,respectueux des lois comme le tout puissant (!) harper l’utilise si bien et avec justesse car pourquoi nous inposer des lois si strictes et nous criminaliser pour un droit chèrement acquis (posséder un PPA-restreint)dans le respect des lois en place?

    • Au sujet de .40SW

      Juste un mot : WOOOW vivre dans la peur comme ça c’est pas normal.

      Juste une petite pensée : Et elle va à sa famille ou ses qui ont à vivre avec.

    • boston

      18 mars 2015
      15h53

      Bon, bon, bon, Pierre Karl ”En franssa”Péladeau change encore d’idée.

      Il décide de faire marche arrière concernant la laïcité dans la function publique.

      En plus d’être muet, le gars est indécis.

      Ouf, ca va faire tout un chef pour le PQ. Mais il est vrai qu’eux sont habitués à ce genre de personnage pour diriger leur parti. Tsé, Marois, Boisclair, Parizeau, Bouchard, un de plus ou un de moins, ca fait aucune différence.

      Bon voyage dans la cale.

      _____________________

      C’est assez rigolo car Couillard a je ne sais combien de fois reculé ou changé d’avis sur ci ou sur ça depuis son élection…

      Contrairement à ce que Philippe Couillard disait vendredi, le Parti libéral n’invoque plus des motifs religieux pour modifier la date des élections.

      Le chef libéral demandait pourtant au gouvernement Marois de modifier la date des élections en fonction des fêtes religieuses «importantes» pour ne pas créer de «différences» entre les communautés.

      http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2013/06/20130610-180212.html

      Place gelées en garderie: le gouvernement Couillard recule

      http://ici.radio-canada.ca/emissions/telejournal_18h/2013-2014/Reportage.asp?idDoc=338112

      Philippe Couillard recule sur son engagement à réduire la hausse des tarifs d’électricité

      http://www.fil-information.gouv.qc.ca/Pages/Article.aspx?idArticle=2205262345

      Philippe Couillard recule sur la constitution

      http://www.theglobeandmail.com/news/national/jobs-not-constitution-top-of-mind-in-quebec-ottawa-says/article9977709/?cmpid=rss1&utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

      Philippe Couillard recule donc sur sa promesse électorale d’augmenter les budgets de la santé de 4 % par année », a déclaré Régine Laurent.

      http://www.fiqsante.qc.ca/fr/contents/communiques/budget-2014-une-reingienierie-20-qui-augure-mal-pour-les-usageres-et-le-personnel-du-reseau-de-la-sante.html

      Étude des crédits budgétaires du MAPAQ – Le gouvernement libéral recule sur un gain obtenu par le Parti Québécois

      http://www.fil-information.gouv.qc.ca/Pages/Article.aspx?aiguillage=ajd&type=1&idArticle=2207022614

      Avez-vous besoin d’autres exemples?

    • Les couteaux aussi c’est dangereux. Tout comme les voitures et l’alcool, bannissons tout cela.

    • @Fauconcaadien2:
      vous devriez consulter:
      http://www.smallarmssurvey.org/fileadmin/docs/A-Yearbook/2007/en/Small-Arms-Survey-2007-Chapter-02-annexe-4-EN.pdf

      C’est nos bons voisins qui remportent la palme la Suisse arrive troisième derrière le Yémen.

      USA 88,8 par 100 habitants
      Yémen 59,8 par 100 habitants et
      Suisse 45.72 par 100 habitants

      Encore une fois des informations non vérifiées……ah oui la Suisse a un service militaire obligatoire……et il n’y a pas d’armée comme tel mais une milice:

      Wikipédia:

      Une armée de milice est une armée où les civils sont formés pour participer à des missions militaires en complément de leurs formations professionnelles. Il s’agit d’un type d’armée principalement utilisé en Suisse.

      La milice est un système d’organisation couramment pratiqué dans la vie publique en Suisse, elle tient sa forme d’une idée républicaine selon laquelle un citoyen a les capacités d’assumer des charges et des taches publiques à titre extraprofessionnel et bénévole. C’est une expression emprunté au vocabulaire militaire (du latin militia, service militaire) dont l’origine remonte à la démocratie athénienne et au début de la république romaine ; depuis l’antiquité la notion de milice comprenait l’exercice de charges civiles.

    • @fauconcanadien2, 18h09 : «En fait, quel est le pays où il y a le plus d’armes à feu par citoyen? […] La Suisse»

      Vous avez, une fois de plus, de la misère avec la vérité factuelle, que vous confondez avec vos préjugés biaisés.

      Usa : 88 armes à feu par 100 habitants
      Suisse : 30 à 42 (selon différentes études)

      Et devinez où est-ce qu’il y a le plus d’homicides par armes à feu ?

      Ceux qui disent plus d’armes = plus de sécurité sont des névrosés paranoïaques ! Le commentaire de 17h28 en est un bon exemple.

    • IL est donc normal que les citoyens membres de la milice aient des armes.

    • @fauconcanadien2 18h09 Les Suisses sont réservistes et entraînés; il n’y a pas de free for all en Suisse.

    • @ philomene964: Ici, on parle d’invasion de domicile et de la manière dont on se défend. Je suis au courant des chiffres de gens et enfants qui meurent par armes à feu, mais ce n’est pas ce dont on parlait. Et parce que vous reprenez une partie de mes propos, je pense que je vais élaborer pour que vous compreniez bien.

      Si j’avais une arme à la maison et que des gens essayaient d’entrer chez moi, je m’en servirais même si je sais pertinemment que je ne peux me faire justice moi-même. La raison est bien claire: je ne laisserais pas personne toucher à un cheveu de mes enfants sans au moins essayer de me défendre. Je vivrais pas mal mieux avec le fait d’avoir tué quelqu’un qui voulait attenter à la sécurité et la vie de mes enfants, que de vivre avec la mort d’un ou de mes enfants. Mais comme je n’ai pas d’armes à feu chez moi, j’imagine qu’en attendant d’avoir un gros chien, je devrai espérer que mon p’tit collant dans ma vitre sera assez pour faire peur aux voleurs. Est-ce que c’est plus clair écrit comme ça?

    • Les libéraux sont une arme dangereuse.

    • @anthrax 14h55 Faites la recherche. Comment le couple Blanchet Marois est-il devenu riche? Faites la recherche. Faire gratuitement des insinuations malveillantes à l’égard des adversaires politiques est un procédé indigne qui dessert votre cause.

    • @samati, 15h57 : Vous avez tort, la question d’anthrax – 14h55 – est pertinente (je suppose que c’est à cela que vous répondez). D’autres se la sont posée :

      «L’analyste en médias Claude Thibodeau, ancien animateur, gestionnaire et propriétaire dans le domaine de la radio qui a déjà été éditeur au Soleil, est d’ailleurs cinglant. «J’apprends avec surprise que M. Cauchon est multimillionnaire, ironise-t-il. Ma première perception est que M. Cauchon est un “front” pour la famille Desmarais. La main droite vend à la main gauche. Je pense que c’est une espèce de réaménagement comptable», affirme-t-il, rappelant la proximité de l’acheteur avec la famille Desmarais.» »

      Vous aimez bien souligner à quel point PKP est «mauvais gestionnaire» comparé aux Desmarais. Saviez-vous que Gesca perdait – jusqu’à hier – près de 50 millions par années avec ses journaux? Étonnant quand même que de si bons investisseurs conservent ce «boulet» dans leur portefeuille. Il doit probablement avoir une valeur autre que monétaire …

      En tout cas, le fait qu’un nouveau joueur apparaisse dans le monde des média au Québec aurait pu être une bonne nouvelle… mais ça ressemble hélas beaucoup à un «faux nez».

    • 19h49 Correction. Faire gratuitement des insinuations malveillantes à l’égard des adversaires politiques est un procédé indigne qui dessert la cause de ceux qui s’y abaissent. D’un côté ou de l’autre.

    • Avec déjà 68 commentaires, on voit que ce sujet touche considérablement, cela probablement appuyé par la force inhabituelle de votre titre, et aussi de l’humanité du message. Il y a plusieurs niveaux d’analyse et on doit effectivement jouer dans les nuances.
      Est-ce qu’il s’agissait au départ pour M. Harper de courtiser sa base électorale dans un amalgame facile campagne-patrimoine-famille-insécurité-arme à feu ? Ses adversaires politiques ne manqueront pas je l’espère d’attaquer l’américanité du projet de société sous-entendu. A l’épreuve des faits qui dépasse la collection des opinions personnelles, quelqu’un pourrait-il dire que plus d’arme rende la société de nos voisins plus sécuritaire? La réponse est non. Plus d’arme rehausse les problèmes de sécurité.
      Je partage et seconde votre vision des moyens réellement plus efficace pour se sécuriser individuellement.
      Être chasseur, comme la position politique récente de M. Couillard, n’implique pas de désavouer un système publique de contrôle des armes à feu ou de court-circuiter des éléments d’une vision faisant la promotion du civisme.
      Merci monsieur Lavoie pour ce billet empreint de sagesse et de franchise.

    • Je partage les commentaires de yanouk 18 mars 2015 14h50 et m.rustik 18 mars 2015 16h04, et de quelques autres. Vraiment décourageant de voir qu’on ne puisse s’entendre sur un tel sujet, et de voir en plus l’utilisation d’arguments à la NRA du style «Les armes comme telles ne sont pas dangereuses. Ce sont les personnes utilisant les armes qui pourraient être dangereuses.»
      Il serait intéressant, en effet, d’avoir des statistiques comparatives canadiennes, et québécoises, réelles sur le nombre d’invasions de domicile, en ville et à la campagne; le nombre de décès suite à ces invasions vs le nombre de décès accidentels reliés aux armes à feu.

    • Il y a aussi des armes plus sournoises: “L’activité militante sous la loupe du gouvernement”. Big Brother Harper is watching us, a l’oeil sur nous.

    • Décidément, je dois être réellement bouchée parce-que je ne comprends pas.
      Soit vous êtes du crime organisé, des junkies ou regardez beaucoup trop de films américains.
      Je ne comprends pas une telle parano. Si je compare avec la quantités d’accidents avec des armes à feu, je ne me rappelle pas d’avoir entendu beaucoup de cas ou des intrus s’en seraient pris à une famille comme ça juste pour le fun sans avoir de motifs valable (voir ma seconde phrase).
      Pour ce qui est du traumatisme chez l’enfant, sans être psychiatre, je suis convaincue qu’ils seraient plus traumatisés de voir leur père abattre un voleur à bout portant que de voir un voleur se sauver avec leur Nintendo. Ou même de voir leur père abattu par un voleur lui aussi armé et plus rapide.

      C’est plate à dire mais je crois réellement que résister à un intrus est beaucoup plus dangereux que de le laisser faire. Venez surtout pas me parler de viols… encore là vos enfants ont beaucoup plus de chances de se faire violer par quelqu’un qu’ils connaissent et en qui ils ont confiance ou d’être kidnappé en revenant de l’école que de l’être par un intrus. Mais parono comme vous l’êtes, j’imagine que vous escortez déjà vos enfants jusqu’à l’école armé de votre fusil.

    • “Les journaux régionaux de Gesca sont vendus.”Le seul blogue de politique canadienne et québécoise de La Presse va-t-il continuer à exister?

    • Deux députés fédéraux sont expulsés de leur caucus sur la foi de dénonciations anonymes. Comme ça n’ira pas en cour, nous ne saurons jamais le fond de l’histoire. À mon sens, il n’y a là ni justice ni apparence de justice.

    • J’opterais davantage pour les cours d’arts martiaux. Un membre de la famille va en prendre et en apprend les bases à ses proches. Ainsi, ils se tiennent en forme, qu’ils se fassent attaquer ou non. Et si un de ceux-là va faire son jogging le matin près d’un parc, il n’a pas à traîner d’arme lourde qui entraverait ses pas. Même chose s’il va prendre une bière dans un bar. On sait que ces deux endroits sont à risque pour se faire attaquer. De plus, l’effet de surprise peut désarçonner un criminel. Enfin, des cours d’arts martiaux peuvent durer des années : c’est donc plus payant à la longue que la vente d’armes pour les lobbyistes. Et qui vous dit que quelqu’un qui s’achète une arme est nécessairement doué pour tirer sur la bonne cible ?

    • Ben oui, vous vous équipez d’un intercom et d’une caméra….quelle farce Je me suis fait cambrioler en plein jour. J’étais heureusement mais intercom ou caméra (car on porte facilement une cagoule de nos jours) c’aurait changé quoi dans min cas car pour s’infiltrer il ou ils ont carrément arracher la porte de ses gonds. Je m’étais absenté pour moins d’une heure, faut le faire. Je ne vous parle pas de la police et son enquêteur qui est passé dans les heures qui ont suivi, un PUR INCOMPÉTANT de la pire espèce qui se vantait du fait qu’il étirait le temps avant sa pension afin d’en avoir plus pour sa retraite et qu’il était fou de ne pas profiter de ses états de service pour être enquêteur plutôt que de se les geler et se casser les couilles en patrouille avec un salaire maximum. Si c’était à refaire je le foutrais à la porte. Après on se demande pourquoi la confiance n’est pas au rendez-vous et qu’il vient à l’esprit de plus en plus de gens de se faire justice même si ce n’est pas la façon idéale de procéder. Quand l’agresseur à plus de droits que l’agressé….. c’est à se poser des questions.
      André Béliveau

    • «Tous les journaux de Gesca vendus, sauf La Presse»
      http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/economie/2015/03/18/002-capitales-medias-cauchon.shtml

      La vente des quotidiens régionaux de Gesca à Martin Cauchon, un gradué du scandale des commandites, fait déjà beaucoup jaser. Essentiellement, on veut savoir qui se cache derrière l’ancien ministre libéral de Jean Chrétien. Dans cette curieuse transaction, on remarque que M. Cauchon semble avoir toutes les apparences de l’homme de paille puisqu’il n’a ni fortune personnelle ni expérience en affaires.

      Quelques commentaires parmi tant d’autres publiés sur le blogue de Radio-Canada:

      «Deux grandes questions …..Combien et qui va payer? Cauchon,l’unique propritaire ..? un gros un tres gros mensonge.Cauchon n’a pas un rond.On nous prend tous pour des imbeciles.Ces journaux sont en perte de lectorat et les choses risquent de s’agraver dans les prochaines annees.Cette transaction est tres surprenante…Martin Cauchon ne connait strictement rien aux journaux et encore moins aux affaires.Comme la vente des journaux releve du Quebec,pensez vous une seconde que Couillard voudra en savoir plus long avant de donner son feu vert a un ami liberal?La liberte de presse se porte bien au Quebec si tu es du bon bord.»

      «Ben oui, on croit tous en cela nous. Un nouveau mandat pour M. Cauchon de la part des Desmarais. Imaginez, il a enregistré son entreprise hier et il annonce aujourd’hui son achat des journaux régionaux de Gesca.»

      «C’est effectivement très surprenant une telle transaction, ou nomination !?! Power Corporation n’a semble-t-il pas chercher à optimiser le prix de vente de ses journaux auprès d’éventuels acquisiteurs. Martin Cauchon aurait à lui seule fait l’acquisition de 100% de ces journaux. Une transaction à combien de millions de dollars selon vous ?»

      «On ne peut pas dire qu il y a moins de concentration de la presse compte tenu qu on sait pas le detail de la transaction, qu est ce que cela cache???Dieu seul le sait…»

      «Les médias resterons entre bonnes mains. Ça sert à ça le club des petits amis… viva la propaganda !»

      «Ce pourrait-il que Martin Cauchon soit un prête-nom ? Soit une personne placée à un poste pour cacher le réel décideur.»

      N.B.: Des commentaires de ce genre, il y en a plein le blogue…

    • @fauconcanadien2 18h09 “Tant qu’à y être on pourrait dire qu’un simple couteau de cuisine est une arme.” Les couteaux et les marteaux sont des outils pratiques. Les armes ne servent qu’à blesser et à tuer.

    • Fin des années 80. Ma voiture est en réparation depuis 2 jours et je n’ai pas de véhicule de courtoisie dans l’entrée. La 2e nuit, vers 3 h, ça sonne à la porte. Je me lève, à moitié endormi, allume la lumière. J’entends aussitôt une portière d’auto se fermer et une voiture partir en trombe. Les voleurs avaient eu au mois la “gentillesse” de sonner avant de défoncer, mais je vous assure que je n’avais pas le goût de les remercier. Ni ma femme, ni mes 3 enfants, d’ailleurs.
      N’oubliez pas qu’un voleur est un tueur potentiel. S’il se sent coincé, il va faire le nécessaire pour s’en sortir. Pensez au sergent Serge Lefebvre qui a tué 2 policiers de Québec quand il s’est fait surprendre à voler de nuit au dépôt dentaire.
      Pour revenir à mon histoire, j’ai ruminé pendant quelque temps l’idée de me procurer un 12 à pompe afin de mieux accueillir le prochain voleur. Problème avec la justice? Mieux vaut être jugé par 12 que porté par 6.

    • M. Lavoie, Harper n’a jamais encourager la possession d’une arme à feu pour se défendre, c’est complètement faux. Il a seulement affirmer que dans la région d’où sa femme venait il y avait des gens qui avaient des armes pour la chasse oui, mais aussi pour se sentir en sécurité pour se protéger car la police était loin de ces communautés.

      Ce n’est nullement un encouragement à se faire justice soi-même, vous exagérez M. Lavoie. Et vos commentaires sur les systèmes d’alarmes et les caméras n’est pas particulièrement adapté aux régions éloignées dépourvus de services de sécurité privés ou public. Ce que Stephen Harper faisait allusion.

      La population canadienne ne vit pas exclusivement dans des endroits sécuritaires et paisibles comme Québec. Dans certaines régions du Nord canadien et québécois, je me sentirais pas mal dépourvus sans la possibilité d’avoir une arme à ma portée « au cas où ».

      La criminalité, la violence conjugale et les abus sexuels sur les enfants et la disparition de femmes autochtones sans conséquences pour leurs auteurs n’inspirent en rien la confiance.

      Ces régions très éloignées sont souvent laissées à elles même. Allez donc y composer le 911 pour voir. Si la police est au rendez-vous en dedans de 3 jours vous êtes chanceux.

      Harper ne parlais pas de la vie de tous et chacun en ville, mais bien dans des endroits isolés, faut quand même l’admettre et ne pas charrier.

    • @A.Talon 22h03 “«Ce pourrait-il que Martin Cauchon soit un prête-nom ? Soit une personne placée à un poste pour cacher le réel décideur.»

      N.B.: Des commentaires de ce genre, il y en a plein le blogue…” Si Martin Cauchon n’a pas de fortune personnelle, on peut supposer n’importe quoi. 1: il a eu une idée de génie et il a réussi à avoir de bons prêteurs. 2: il est un prête-nom, pour des raisons que nous ignorons.

    • Bizarre mais il me semble que Harper vient de se faire embarquer solide avec cette histoire.

      Embarquer par ses “amis” des médias qui font feu tout azimut pour une déclaration somme toute banale.

      Harper lui même me laisse plutôt indifférent mais cette crisette prouve que les médias peuvent vraiment transformer un fait divers en drame nationale.

      Du coup, faut pas s’étonner que les politiciens préfèrent la langue de bois.

      Faudrait pas s’étonner non plus si, dans un avenir proche, ils suivent de plus en plus nombreux l’exemple de PKP en utilisant les médias sociaux pour faire passer leurs messages.

      M. Duclos

    • @zduc 22h31 “Bizarre mais il me semble que Harper vient de se faire embarquer solide avec cette histoire.” C’est peut-être le cas. Mais comme le personnage a maintes fois fait la preuve de sa démagogie et de sa duplicité, tout ce qu’il dit maintenant peut être et est régulièrement retenu contre lui.

    • Encore une occasion de bien rigoler. Harper (le démon, Belzebuth, Satan, Belphegor) lâche un commentaire maladroit sur les armes à feu, et tout le gratin politico-médiatique se met à sautiller en agitant les mains dans les airs comme un autiste. En plus ça implique des mecs, c’est vraiment super viril.

      Le plus triste là-dedans c’est de constater à quel point la source de ce malaise des “progressistes” face à la possession d’armes provient de la mère de tous les décalages cognitifs… Moins les gens sont en contact réel avec les armes à feu, plus ils ont des réactions exagérées et carrément inquiétantes par rapport à des banalités telles que proférées par notre super premier ministre photogénique. Les gens confondent tout: fusil, revolver, pistolet, carabine, droit de posséder, droit d’acheter, droit de porter, permis, registre?? Peu importe les nuances, le dogme voulant que les-armes-c’est-mal rend les choses beaucoup plus facile à traiter, non? De fait, la loi canadienne sur les armes à feu est si restrictive et compliquée, oui oui même avec mononc Harper, que la chose devient distante, tordue, pornographique, une sorte de sous culture inquiétante qui ne cadre pas avec nos “valeurs”. Valeurs, d’ailleurs, partagées par une majorité des gens de Montréal, dont les infrastructures pourrissent à vue d’oeil, quand ce n’est pas les moeurs politiques… mais heille, ils ont des valeurs.

      Les armes à feu ont joué un rôle extrêmement important dans l’histoire. Non, la démocratie en occident n’est pas apparue suite à une joute oratoire de mecs habillés en toge, s’attaquant à grand coup de rhétorique. Il est normal pour tout être éduqué de s’y intéresser, mais la tradition intellectuelle québécoise, issue du clergé, a depuis longtemps mis à l’index tout ce qui pouvait menacer son pouvoir sur les masses. Par exemples, les jeunes qui finissaient leur cours classique et qui voulaient devenir ingénieurs étaient vertement sermonnés. Ingénieur! Un travail sale et utilitaire d’anglais. Ces curés sont devenus par la suite sociologues, profs de science po, philosophes, historiens. Ça fait beaucoup de variété de point vue chez nos “intellectuels”. Avez-vous déjà entendu parler de Jean Garand? C’est un canadien français d’origine, naturalisé américain, qui a conçu le premier fusil semi-automatique utilisé par les troupes alliés dans la deuxième guerre mondiale. Un Kalashnikov canadien français. Il parlait mal anglais. Il a été décoré par Patton. Son invention a énormément contribué à botter le c*% d’Hitler, mais tout le monde s’en sacre ici parce que , heille, on a des valeurs. L’apparition des machines-outils et technologie de fabrication de précision d’objets de tout les jours provient en grande partie du besoin de produire des armes légères en série. Ça fait partie de notre vie, de notre monde.

      S’éduquer sur les armes à feu en regardant des films d’action ou en jouant à “Call of Duty” n’est pas la meilleure façon de se faire une idée sur le rôle que les armes à feu jouent dans l’équilibre des pouvoirs dans une société et entre les sociétés. Ni sur leur danger.

      Le rapport des anglo-saxons aux armes en général prend source dans la Magna Carta. Il est depuis cette époque considéré normal, noble, et légitime pour un citoyen payant des impôts de pouvoir posséder une arme. Nous descendons de paysans français qui n’avaient même pas le droit de chasser où ils habitaient. Ce droit revenait au seigneur. Pas surprenant d’avoir encore affaire aujourd’hui à tant d’hoplophobes chroniques.

      Bref, j’aime mieux vivre dans un pays qui permet à ses citoyens de posséder des armes, et qui les utilisent à des fin légitimes, plutôt que de vivre dans cette dystopie d’Aldous Huxley où l’état divise la société en castes fonctionnelles étanches, et inhumaines… Vive le libre arbitre!

      En passant, j’ai plus de guitares que de fusils, si ça vous inquiète.

    • @philomene964 18 mars 2015 18h46

      J’ose croire que vous savez ce que signifient des guillemets avant et après une phrase!

      @.40SW 18 mars 2015 19h00

      “…car pourquoi nous inposer des lois si strictes et nous criminaliser pour un droit chèrement acquis (posséder un PPA-restreint)dans le respect des lois en place?”

      Pour ma part, je ne me sens nullement inconfortable que mes armes soient enregistrées, que je sois obligé de barrer mes armes dans une armoire cadenassée, que je doive maintenir mes munitions (je n’ai pas de .40SW en passant), dans une autre armoire barrée. De plus, cela fait près de 60 ans que je chasse et j’aimerais bien savoir de quel DROIT ACQUIS vous parlez. Dans votre cas et dans le cas de votre idole, M. Harper, il est fortement préférable que des lois contraignantes soient appliquées. Finalement, étant donné que je possède un Beretta de calibre 12, je pourrais bien changer mon pseudo pour B12; la vitamine, bien sur!

      @Newman 18 mars 2015 18h32

      “Réponse à Jeani: Je suis citoyen d’un très grand pays dont tous les habitants ont en principe les mêmes droits et les mêmes obligations. Si donc le parlement de mon pays a voté l’abrogation du registre des armes longues, ce n’est pas aux tenanciers du liquor-store, de la centrale électrique et du tripot provinciaux…”

      Étiez-vous au courant qu’au Québec, nous sommes très différents du reste du Canada? Si vous ne l’étiez pas, sachez que chez nous, la majorité des Québécois est favorable au maintien du registre … que ça vous plaise ou non.

      … n’ont pas matière à défrayer les coûts d’enregistrement somptuaires qui en résulteront fatalement, sachant que tout ce que le gouvernement provincial touche finit de manière traditionnelle par un gouffre financier insondable.”

      Est-il encore nécessaire de vous rappeler que le gouffre financier du registre des armes à feu nous viens du fédéral?

      “Vous n’aimez pas ce que j’écris: Aux prochaines élections votez pour Monsieur Mulcair ou Monsieur Trudeau Jr. Vous serez dans l’opposition une fois de plus”

      Que je n’aime ou pas ce que vous écrivez ne changera en rien le fait que je ne voterai jamais pour M. Harper; s’il le faut, je souhaite alors que mon vote aille dans l’opposition.

    • @xyz 23h03 “Le rapport des anglo-saxons aux armes en général prend source dans la Magna Carta. Il est depuis cette époque considéré normal, noble, et légitime pour un citoyen payant des impôts de pouvoir posséder une arme.” Le Royaume Uni est un pays dans lequel la possession et l’utilisation des armes sont les plus réglementées.

    • Étant donné que tout le monde réagit en fonction des armes à feu, je fais diversion et je vais sur le terrain de chasse politique.

      Encore une fois, on joue sur la perception et les émotions et non sur les faits. En réalité, on a plus de risques de mourir devant un camion que devant un canon. Mais voyez-vous, Stephen Harper est déjà en campagne électorale et, sans jeux de mots, il tire sur tout ce que son électorat traditionnel, particulièrement dans l’Ouest, veut entendre ! Il consolide ainsi sa base et va puiser plein de nouveaux partisans potentiels comme on le voit très bien sur ce blogue ou sur d’autres.
      Les conservateurs ont très bien saisi les cordes sensibles des citoyens, et ils s’en servent allègrement, entre autres de celle de la sécurité. Du point de vue de la stratégie politique, ce parti déclasse largement ses adversaires. Soyons clair : en faisant cette allusion, Stephen Harper ne fait qu’imposer son plan de match, petit à petit, point par point… La campagne électorale sera longue jusqu’à l’automne.

    • ” Stephen Harper encourage la possession d’armes à feu pour se défendre. C’est incroyablement irresponsable. Parce qu’utiliser une arme à feu, c’est mettre sa vie en danger, ainsi que celle des autres.”

      Stephen Harper encourage la possession d’automobiles pour se déplacer. C’est incroyablement irresponsable. Parce qu’utiliser une automobile, c’est mettre sa vie en danger, ainsi que celle des autres.

      Stephen Harper encourage la possession d’ustensiles pour se nourrir. C’est incroyablement irresponsable. Parce qu’utiliser un couteau a steak, c’est mettre sa vie en danger, ainsi que celle des autres.

      ” Question : vous ne vous sentez pas en sécurité à la maison et vous ne voulez pas de chien? Un système d’alarme sera beaucoup plus efficace qu’une arme. Le simple fait d’avoir un collant dans vos portes et fenêtres indiquant l’existence d’un système d’alarme découragera la plupart des voleurs.”

      A la vitesse qu’arrive la police sur les lieux d’un crime en ville, j’imagine que ça doit être encore plus long en région éloignée.

      Arrêtons de faire un parallèle entre la possession d’arme a feu aux États Unis et au Canada. Le Canada n’a pas de 2eme amendement a sa Constitution, ça sera pas le far west demain matin.

    • Le gars a la Chambre des Communes qui était armé et qui a arrêter le fou islamiste qui voulait faire un geste d’éclat en tuant du monde, si il n’avait pas été armé, on se doute qu’il y aurait eu plus de victimes cette journée-la. Une arme bien utiliser, c’est juste une bonne police d’assurance.

    • Lorsque j’ai lu ce billet, mon petit côté sarcastique m’a suggéré que si notre héroïne nationale Madeleine de Verchères avait dû composer le 911 et attendre la Sûreté du Québec pour repousser ses attaquants iroquois, nous ne serions peut-être pas en mesure de commenter ce billet aujourd’hui…

      Plus sérieusement, je suis tout à fait en accord avec le commentaire de l’internaute « bellinger » à ce sujet (commentaire « bellinger 18 mars 2015 22h16 »).

      Cette histoire est montée en épingle afin de faire mal paraître Stephen Harper, mais Monsieur Harper n’a fait que dire une évidence pour quelqu’un qui vit relativement isolé à la campagne ou en forêt.

      Par ailleurs, il ne faut pas oublier que les fermes et ranchs de l’Ouest canadien, d’où provient l’épouse de Monsieur Harper, sont considérablement plus grands que les fermes du Québec, ce qui accentue encore plus l’isolement des agriculteurs de l’Ouest canadien.

      Ce que cette histoire démontre, c’est que les Québécois francophones maintenant très largement urbanisés sont à peu près totalement coupés culturellement des racines rurales de leurs ancêtres agriculteurs ou travailleurs de la forêt.

      Ma femme, dont les grands-pères, un oncle et un cousin ont été agriculteurs, me racontait un jour qu’il était courant que l’un d’entre eux utilise une arme à feu afin d’éliminer des ratons-laveurs ou d’autres animaux qui venaient voler ou endommager la récolte. Ce type d’action, qui a probablement encore lieu aujourd’hui dans les campagnes québécoises, révolterait sûrement bien des urbains du Québec d’aujourd’hui.

      Bien sûr, on ne devrait pas encourager les citoyens, où qu’ils soient, à utiliser à la légère ou de façon gratuite ou imprudente leurs armes à feu, particulièrement si cela menace la vie d’un autre être humain.

      Mais on devrait cependant reconnaître qu’en milieu rural, et en particulier dans les immenses fermes isolées de l’Ouest canadien, la situation n’est pas la même qu’en milieu urbain, du point de vue de la sécurité et de l’accès aux services de la police…

    • Aux internautes que les événements politiques du « Canada français sans frontière » intéressent, et qui ont une bonne compréhension de l’anglais écrit, je recommande ces articles et cette vidéo de médias d’information de l’état du Maine, qui concernent la célébration de la Journée des Franco-Américains au Capitole (Assemblée législative) d’Augusta, hier, dans le cadre du Mois de la francophonie :

      Lewiston senator polishes French in advance of Franco day [Traduction libre du titre : Un sénateur de Lewiston polit son français en préparation de la Journée des Franco-Américains], article de Scott Thistle, The Sun Journal (Lewiston-Auburn, état du Maine), le mardi 17 mars 2015.

      Lewiston senator to help lead Franco-American Day at capitol [Traduction libre du titre : Un sénateur de Lewiston dirigera la Journée des Franco-Américains], article de Scott Thistle, The Bangor Daily News (Bangor, état du Maine), le mercredi 18 mars 2015. Il s’agit du même article que le précédent, avec un titre différent.

      Maine celebrates Franco-American Day [Traduction libre du titre : Le Maine célèbre la Journée des Franco-Américains], article non signé, The Sun Journal (Lewiston-Auburn, état du Maine), le mercredi 18 mars 2015. Cet article contient plusieurs photos de l’événement.

      Maine Legislators Celebrate Franco-American Day [Traduction libre du titre : Les législateurs du Maine célèbre la Journée des Franco-Américains], article de Nakell Williams et court reportage vidéo (avec des témoignages qui sont surtout en anglais, à cause de l’auditoire), WABI-TV, le mercredi 18 mars 2015.

      Bonne journée et bon Mois de la francophonie !!!

    • Vous demandez, Jeani:

      “Étiez-vous au courant qu’au Québec, nous sommes très différents du reste du Canada? Si vous ne l’étiez pas, sachez que chez nous, la majorité des Québécois est favorable au maintien du registre … que ça vous plaise ou non.”

      Et je vous réponds: si au Québec nous étions tellement différents du reste du Canada, il y a belle lurette que le Québec serait une nation indépendante et souveraine. La tenue des référendums répétés du XXeme siècle a démontré au contraire l’attachement des québécois “au reste du Canada”.

      Il faudrait donc que d’aucuns québécois pratiquent dans les décennies futures cette vertu que l’on nomme démocratie, qui consiste à se ranger de bonne grâce derrière la volonté de la majorité des canadiens, dont rien ne permet d’affirmer qu’elle est favorable au retour d’un quelconque registre des armes longues qui n’avait d’ailleurs sauvé aucune vie pour une raison très simple et fort logique:

      le fait de répertorier une arme dans une base de donnée (écrite ou électronique) ne saurait d’aucune manière prévenir son utilisation malveillante. S’imaginer l’inverse procède de la même logique fallacieuse que de croire que l’immatriculation des véhicules automobiles prévient les crash routiers.

      Ce dont il est question dans l’intention des élus provinciaux c’est deux choses:
      -la création d’un nouveau motif de taxation,
      -le contrôle, non pas des armes, mais bien des individus.

      Sur le premier point les 500.000 usagers légitimes, honnêtes et sains d’esprit d’AAF rétorquent qu’ils contribuent très largement par leurs taxes actuelles et par les retombées économiques de leurs activités de loisir, à l’enrichir la Belle Province, sans qu’ils aient encore à cracher au bassinet pour créer des emplois administratifs supplémentaires dans une fonction publique dont l’amplitude pèse déjà très lourdement sur le budget provincial.

      Sur le second point, dès lors que ces mêmes usagers légitimes d’AAF en sont devenus propriétaires en vertu: a) de leur formation au maniement sécuritaire des AAF, et b) pour avoir préalablement fait l’objet d’enquêtes policières extrêmement sérieuses quand à leurs antécédents humains, sociaux et judiciaires, autant de la part de la GRC que de la SQ, ainsi qu’en atteste la délivrance de Permis de Possession et Acquisition d’AAF renouvellable à intervales de 5 ans, l’on ne saurait concevoir aucun bénéfice prévisible pour la sécurité publique dans le fait d’imposer à ces bons citoyens une taxe forcément redondante pour chacune des armes dont ils se sont portés, ou se porteraient acquéreurs.

      A trop vouloir contrôler le citoyen on finit par étouffer la liberté d’icelui.

      Vous avez dit, Jeani, que le défunt registre des AAF était administré par le gouvernement fédéral et donc que l’odieux du désastre financier lui en revenait.

      Dans la réalité, au Québec, la responsabilité de l’application de la loi C-68 était, et reste à ce jour dévolue au Contrôleur des Armes à Feu de la Sûreté du Québec.

      En dépit de l’abrogation du défunt registre des armes longues, les acheteurs québécois d’AAF sont toujours encore incités à enregistrer gratuitement leurs armes nouvellement acquises dans le cadre du Programme canadien des armes à feu de la GRC.

      La soit-disante chicane pardevant la Cour Suprême du Canada est donc sans effet réel sur le quotidien sécuritaire actuel et futur des québécois, car, il ne faudrait surtout pas croire que la très prudente Sûreté du Québec ait pu être assez négligente pour ne pas s’être faite des copies du fameux registre fédéral.

      Je rappelle aussi le fait que les commerçants du Québec qui vendent des AAF doivent tenir à jour un registre permament de leurs transactions sur le modèle qui leur est fourni par la SQ et que ce corps policier vient relever et contrôler à intervales réguliers.

      Soyez donc assuré et rassuré que vous êtes dûment fiché et connu dans ce pays de cocagne, pardon, dans cette Belle Province où la bien-pensance risque à très court terme de susciter la création d’un registre payant des cordes en polypropylène et des couteaux de cuisine.

      Pour clore je vous donne en lien ci-dessous le compteur de la dette québécoise:

      http://www.iedm.org/fr/57-compteur-de-la-dette-quebecoise

      Il est à craindre que la mise sur pied d’un registre provincial des AAF promis d’avance à l’inutilité ne fera qu’y ajouter davantage.

    • Tout ce que le premier ministre Stephen Harper va dire pouvant possiblement être utilisé contre lui va créer la controverse médiatique à partir de maintenant, la campagne électorale commence.

      Les armes à feux ne sont pas un litige ici. Du moins pas plus que les sabres, les deltaplanes ou les attaques d’ours dans nos forêts. Les américains sont attachés aux armes comme les canadiens au hockey et les canadiens sont attachés aux armes comme les américains à l’alpinisme. Ce n’est pas majeur, cette histoire va vite passer. Il n’y a pas de trafic massif. Il n’y a pas de milices. Il n’y a pas de danger. Vancouver et Montréal sont deux des villes les plus sécuritaires du monde. Ensuite, les campagnes, allez-y voir: le lac Williams dans le Cariboo en Colombie-Britannique, Ville Marie dans le Témiscamingue au Québec… Des havres de paix sur cette planète, des vrais.
      Il n’y a pas beaucoup de points politiques à marquer non plus avec cette histoire. Peut-être quelques votes au détriment des oranges et des rouges au Québec, je ne vois pas trop. Je doute fort que la moindre vie soit sauvée à cause de ça.
      Monsieur Lajoie nous parle de danger, il veut peut-être nous prévenir de quelque chose…

      P.S. Et si les Desmarais se débarrassaient de ces journaux afin de s’assurer de ne pas être propriétaires des dettes importantes que ceux-ci sont sur le point d’accumuler? Pour Martin Cauchon, hériter de ce fardeau, ce serait alors sa punition pour son imprudence lors du scandale des commandite? Ou ce pourrait être pour lui une porte ouverte vers une fortune encore plus cossue, bien en périphérie de ces quelques feuillets médiatiques, en guise de remerciements pour ses loyaux services?

    • Newman 19 mars 07h51

      Donc, nous en avons un registre, c’est ça, au Québec?
      C’est comme pour les voitures? On trouve une voiture abandonnée, à partir d’elle on peut connaitre son propriétaire, et ainsi retracer son adresse, ou la localisation immédiate de son téléphone portable s’il le faut, c’est ça?

      Alors, aucune liberté de citoyen n’est étouffée ici. Notre sécurité légendaire n’a en rien souffert de ce fiasco.

      Tout ce psychodrame, pour rien.

      Des milliards de dollars, en fumée.

      Pas étonnant que la dette du Québec soit si élevée, vous avez raison.

    • Encore un petit ”oups” de PKP, version 2.0 des déclarations de Parizeau de 95 qui a tellement fait mal au PQ, hier soir! L’art de chasser le monde…

      Lettre ouverte intéressante pour nourrir les débats au PQ:
      http://m.ledevoir.com/storage#article/434783

      Y’a aussi cet avis juridique donner sur les fiducies SANS droit de regard donner hier, y’a comme un énorme faussé entre la loi…. et ce que PKP lui pense!
      Autre beau sujet pour les débats au PQ!

    • @Newman 19 mars 07h51

      Vous écrivez: “Vous avez dit, Jeani, que le défunt registre des AAF était administré par le gouvernement fédéral et donc que l’odieux du désastre financier lui en revenait.
      Dans la réalité, au Québec, la responsabilité de l’application de la loi C-68 était, et reste à ce jour dévolue au Contrôleur des Armes à Feu de la Sûreté du Québec.”

      Pardonnez ma candeur, mais dites-vous que le Contrôleur des Armes à Feu de la Sûreté du Québec étais supposé déboursé sa part du 20 millions original que devait coûter ce registre national, et qu’il a dû en bout de ligne payé sa part proportionnelle du 2 milliards que ça a fini par coûter?

      “Soyez donc assuré et rassuré que vous êtes dûment fiché et connu dans ce pays de cocagne, pardon, dans cette Belle Province où la bien-pensance risque à très court terme de susciter la création d’un registre payant des cordes en polypropylène et des couteaux de cuisine.”

      Ha ha ha, chapeau pour votre humour. Et bonne journée.

    • Les idées que vous évoquez si justement n’ont rien a voir avec ce que Harper a lancé. Sa job n’est pas de lancer un débat avec ses pours et des contres. Elle est de rappeler a ses partisans qu’ils doivent avoir peur (auraient-ils oublié?) et de continuer a voter pour lui. Il aurait pu parler de n’importe quoi. Mais le sujet doit inspirer la peur. Malheureusement pour lui, ce qu’il dit aux uns est entendu par les autres (le reste du pays).

      Si on suit l’argument de Harper, le concept d’auto-défense et les statistiques, c’est en ville qu’on devrait s’armer. Acheter/posséder une arme d’un coté, et tenir en joue un agresseur en conservant son jugement et calme suffisant sont 2 affaires très différentes. Le monde ne réalise pas la différence, d’ou le discours démagogique et simpliste de Harper et sa gang.

      La peur est le meilleur carburant du politicien bas de gamme (quand on a rien d’autre…).

      Ciao

    • Chacun se défend comme il peut:

      1) M. Lavoie: avec un collant de système d’alarme (qui n’existe peut-être pas) et un intercom;
      2) «racines»: avec son chien fictif «Patriote»;
      3) «manonb»: avec son berger allemand très réel qui pèse 110 livres;
      4) «anthrax»: en se cachant dans une cale;
      5) «boston»: avec les Forces armées canadiennes;
      6) «A.Talon»: avec son gros nez.

    • monsieur8, 18 mars 2015, 19h53

      “Saviez-vous que Gesca perdait – jusqu’à hier – près de 50 millions par années avec ses journaux?”

      Pour parodier candela, je vous demanderais de rendre publique votre source d’information.

      Et quand à la fortune de Martin Cauchon, ou la fortune de n’importe quel individu, comment les séparatistes auraient-ils obtenus cette information, qui est en principe confidentielle ? Ils auraient obtenu copies de ses rapports d’impôts, de ses comptes bancaires, de la liste de ses avoirs, ….?

      Il y a une tentative évidente de salir ici qui provient toujours des mêmes individus qui préfèrent attaquer les personnes plutôt que les arguments.

    • Au moins Gesca ne joue pas au Monopoly avec le bas de laine des Québécois…. eux!

    • @samati 19 mars 08h56

      Franchement.
      Imaginez PKP qui vend Quebecor Média à Gérald Larose…
      Ce serait une transaction approfondie, investiguée et rapportée par tous les médias, et avec raison, et ça vous intéresserait. Demander à monsieur Larose de présenter les grandes lignes de son financement ne serait nullement chercher à le salir. Et je suis persuadé qu’il accepterait de les dévoiler publiquement.
      C’est surement ce qui finira par arriver avec cette transaction et monsieur Cauchon, à mon avis.

    • De valet de pied à propriétaire d’un empire médiatique !

      Qui est le nouveau baron de la presse Martin Cauchon ?

      1. Martin Cauchon est né le 23 août 1962 à La Malbaie, dans Charlevoix.

      2. Avocat de formation, Cauchon a étudié le droit à l’Université d’Ottawa. Il détient également une maîtrise en droit de l’Université d’Exeter, en Angleterre. Il est membre du barreau du Québec depuis 1985.

      3. Avant ses débuts en politique, Cauchon a été valet au domaine de Sagard, dans Chalevoix, appartenant à Paul Desmarais et sa famille.

      4. Cauchon tente de se faire élire à l’élection fédérale de 1988 dans la circonscription de Charlevoix. Il se heurte toutefois au premier ministre sortant, Brian Mulroney. Cauchon essuie un cuisant revers.

      5. Après avoir été élu député de la circonscription d’Outremont en 1993, Cauchon s’est fait confier les rênes de l’aile québécoise du Parti libéral du Canada pendant deux ans.

      6. Sous le gouvernement Chrétien, Cauchon a occupé les fonctions de Secrétaire d’État du Québec, de ministre du Revenu national et de ministre de la Justice.

      7. Son plus grand fait d’armes en tant que ministre de la Justice reste son projet de loi sur le mariage entre conjoints de même sexe.

      8. Après un passage de 10 ans en politique fédérale, Cauchon est retourné dans le secteur privé en devenant associé avec le cabinet d’avocats Gowlings Lafleur Henderson.

      http://www.journaldemontreal.com/2015/03/18/qui-est-le-nouveau-le-nouveau-baron-de-la-presse-martin-cauchon

    • on se demande chez les libéraux, qui tirent vraiment les ficelles ?

      devinez donc pour voir ?

    • Réponse très courte à yanouk: la réponse à votre question est bien plus scandaleuse que vous l’imaginiez: ce n’est pas le Contrôleur des AAF du Québec qui a payé sa quote-part des coûts exhorbitants de l’éléphant blanc insignifiant ci-après nommé “Registre”: c’est vous, moi, et tous les contribuables canadiens!

      En même temps les montants dépensés auraient pu servir à étoffer les retraites des aînés, les service des garde à la petite enfance ou les soins de santé en général.

      Le plus extraordinaire dans cette saga, c’est qu’il se trouve encore des concitoyens pour en redemander.

      Je n’interviendrai plus dans ce topic, mais je tiens à féliciter La Presse.ca pour l’impartialité dont sa modération a fait preuve en acceptant d’éditer mes interventions. C’est tout à l’honneur du vrai journalisme et rassurant pour qui observe l’actualité.

    • samati

      19 mars 2015
      08h56

      monsieur8, 18 mars 2015, 19h53

      “Saviez-vous que Gesca perdait – jusqu’à hier – près de 50 millions par années avec ses journaux?”

      Pour parodier candela, je vous demanderais de rendre publique votre source d’information.
      ——————————–
      Si c’est vrai,c’est à se demander pourquoi quelqu’un voudrait y investir….

    • BRAVO M. LAVOIE!

      Les partisans des armes à feu dans le but de se défendre contre d’autres armes me font mourir (scusez)

      Ils sont trop bornés pour s’apercevoir que le cercle vicieux de la possession généralisée d’armes crée beaucoup plus de problèmes qu’il n’en résout.

    • @lukos : vous avez raison, la grande Bretagne a passé à travers un XXième siècle assez trouble et a beaucoup changée depuis la Magna Carta. Cependant les statistiques montrent que même dans ce paradis travailliste, ce sont les gangsters qui sont à l’origine des crimes par AAF, non les citoyens ordinaires. Il est important pour une démocratie de mettre en place des lois qui prennent en compte les responsabilités ET les libertés individuelles, en plus de la réalité géographique.

    • @cotenord_7 Pour une rare fois, vous me décevez. Un vieux 22 est suffisant pour faire peur aux ratons-laveurs. L’agenda de la “NRA canadienne” est tout autre.

      Combien a-t-il eu de fermiers victimes d’agressions ces dernières années? Combien de fermiers ont-ils réussi à contrer des malfaiteurs grace à leurs armes?

      Par contre, il y a eu pas mal de policiers qui se fait descendre par des fusils.

      Je le pense très sincèrement. S’il fallait choisir entre un monde sans aucune permise parmi les civils et un autre calqué sur les USA, je choisirais sans aucune hésitation le premier.

    • Pas besoin d’arme à feu pour se protéger..voici LA solution.

      Il y a quelques mois, comme beaucoup de français, j’ai été cambriolé.
      La police a arrêté deux “jeunes” qui avaient déjà revendu mes biens… et que le juge a remis dehors 2 jours après.

      Il y a une dizaine de jours, j’ai décidé de débrancher les deux caméras installées en façade de ma demeure.
      J’ai débranché le système d’alarme anti-intrusion.
      Puis, je me suis désabonné du service de télésurveillance : une assez bonne économie !
      Dans le même esprit, je me suis désaffilié de l’association locale des « voisins vigilants ».
      Après quoi, dans mon jardin, j’ai planté un mât avec un drapeau du Pakistan, état dominé par les talibans.
      Je me suis laissé pousser la barbe et j’ai mis une serviette à motif Vichy sur mon crâne.
      Enfin, sur la façade de ma maison, j’ai étalé un drapeau noir du nouveau bordel islamique, DAESH.

      Depuis ce jour, la gendarmerie, la police nationale et la DGSI surveillent mon domicile 24h sur 24h !
      Je ne me suis jamais senti autant en sécurité !
      Et je visualise enfin où passent mes impôts.

    • C’est Jean-François Lisée qui doit rire dans sa barbe en se disant ”Je vous avait prévenu” regardant PKP s’embourber et qui risque d’amener le PQ dans sa fosse.

    • @samati, 08h56 : Voilà des articles qui mentionnent les pertes de Gesca pour 2013 (18 M$ au 3ème trimestre) et 2012 (56 M$ pour l’année). Je n’ai pas trouvé de données pour l’année complète 2013, ni pour 2014… mais je n’ai pas beaucoup cherché. J’ai entendu Gérald Fillion parler de 50 M$ par année à la radio hier. Cela semble cohérent avec les infos de 2012 et 2013 (3ème trimestre).

      Les pertes de Gesca

      Power Corporation : les médias demeurent déficitaires

      Pour ce qui est de la «fortune» de M. Cauchon, le point important est que justement, il serait très étonnant qu’il possède suffisamment pour s’acheter les 6 journaux en question. N’ayant aucune expérience des affaires, il serait tout aussi étonnant qu’il ai trouvé des partenaires pour financer l’achat de ces sociétés… déficitaires.

      Puisque les termes du «deal» sont secrets (pourquoi donc?) et connaissant l’amitié des Desmarais avec M. Cauchon, cette transaction ressemble beaucoup à un transfert comptable, un «front». La société de M. Cauchon qui a racheté les journaux a été fondée… avant-hier !!

      En tout cas, la transaction tombe à pic au moment où l’assemblée nationale se penche sur la concentration de la presse et ses liens avec les politiciens. Les libéraux pourront attaquer Péladeau plus «librement» maintenant… Les Desmarais sont de très habiles stratèges politiques, ils nous en font la preuve encore une fois.

      @angrymuffin, 09h31 : «Si c’est vrai, c’est à se demander pourquoi quelqu’un voudrait y investir….» : Bonne question… si ce n’est pas pour une raison économique, c’est peut-être politique? En tout cas, ça y ressemble «gros comme ça»…

    • 10h23 (suite) : Ce matin, Le Soleil (employeur de Gilbert Lavoie) n’appartient plus à Gesca et n’a donc plus de lien d’affaire avec La Presse. En fait, Le Soleil est maintenant, officiellement du moins, un concurrent de La Presse.

      Nous sommes pourtant encore en train d’échanger sur ce blogue…

    • @Corsaire2015 10h12

      Elle est bien bonne!

      @Tous

      La modération a bien meilleur goût le matin. Je l’ai souvent remarqué. Mon message de 08h54, bien inoffensif à mon avis, a été censuré hier soir, mais pas ce matin.

    • PKP n’a fait qu’un constat mathématique. TOUS savent très bien qu les émigrants viennent améliorer leur sort personnel en émigrant au CANADA et doivent prêter serment à la Reine d’Angleterre avant d’avoir le droit de vote assez rapidement contrairement à plusieurs autres pays plus restrictifs de ce côté. ( En Suisse, ils n’ont JAMAIS le droit de vote ). Je les comprends de vouloir être fidèle à leur serment et de voter contre un parti de “racistes” qui veut “détruire” leur nouveau pays qui les a reçu si généreusement. Je les comprends de voter contre un parti que les force à apprendre la langue de la minorité du Canada et exige d’en avoir la maîtrise pour pouvoir travailler. Contre un parti que brime leur liberté de choix pour l’éducation de leurs enfants. Je les comprends donc!
      Depuis 1995 à 50,000 immigrants par années, c’est 1/2 million de personnes de plus qui se sentent tout naturellement plus Canadiens que Québécois…à tout le moins la très grande majorité. Sans compter leur progéniture plus nombreuse que pour les Québécois “de souches”. Et d’ici 25 ans à 50,000 nouveaux arrivants faites le calcul.
      Donc, mathématiquement, les Québécois dit “de souche” qui sont les plus susceptibles e voter pour l’indépendance du Québec sont de plus en plus minoritaires et les chances de réaliser leur rêve de pays est de plus en plus irréaliste d’autant plus que les dit “Québécois de souches”, ne votent pas de façon aussi monolithique que les immigrants qui se rallient en toute logique à la majorité nord-américaine.
      Bref, PKP a absolument raison et ceux qui le critiquent et jouent les vierges offensées, sont des hypocrites et se cachent les yeux pour être politiquement correct..Langue de bois quand tu nous tiens..!

    • @erebete, 09h04 : «Au moins Gesca ne joue pas au Monopoly avec le bas de laine des Québécois…. eux!»

      Ce n’est pas Québécor qui joue au Monopoly avec le bas de laine des Québécois, c’est la CDPQ qui joue au Monopoly avec Québécor… c’est pas pareil !

      Je vois que vous restez concentré sur PKP, quelle que soit l’actualité. C’est correct, mais faites attention au TOC.

    • monsieur8 10h29

      votre commentaire :

      ▬ n’oubliez pas que le nouveau patron de M. Lavoie a déjà été valet de pied, au Domaine Sagard des Desmarais !

      il devait avoir un sacré bon salaire horaire, pour réunir les millions pour acheter cet empire médiatique…

    • PKP n’a fait qu’un constat mathématique. TOUS savent très bien que les émigrants viennent améliorer leur sort personnel en émigrant au CANADA et doivent prêter serment à la Reine d’Angleterre avant d’avoir le droit de vote assez rapidement contrairement à plusieurs autres pays plus restrictifs de ce côté. ( En Suisse, ils n’ont JAMAIS le droit de vote ). Je les comprends de vouloir être fidèles à leur serment à la Reine du Canada et de voter contre un parti de “racistes” qui veut “détruire” leur nouveau pays qui les a reçus si généreusement. Je les comprends de voter contre un parti que les force à apprendre la langue de la minorité du Canada et exige d’en avoir la maîtrise pour pouvoir travailler. Contre un parti que brime leur liberté de choix pour l’éducation de leurs enfants. Je les comprends donc!
      Depuis 1995 à 50,000 immigrants par année, c’est 1/2 million de personnes de plus qui se sentent tout naturellement plus Canadiens que Québécois…à tout le moins la très grande majorité. Sans compter leur progéniture plus nombreuse que pour les Québécois “de souches”. Et d’ici 25 ans à 50,000 nouveaux arrivants faites le calcul.
      Donc, mathématiquement, les Québécois dit “de souche” qui sont les plus susceptibles de voter pour l’indépendance du Québec sont de plus en plus minoritaires et la chance de réaliser leur rêve de pays est de plus en plus irréaliste d’autant plus que les dit “Québécois de souches”, ne votent pas de façon aussi monolithique que les immigrants qui se rallient en toute logique à la majorité nord-américaine.
      Bref, PKP a absolument raison et ceux qui le critiquent et jouent les vierges offensées, sont des hypocrites et se cachent les yeux pour être politiquement correct..Langue de bois quand tu nous tiens..!

    • On se demande pourquoi, ce blogue existe toujours sur la PRESSE, puisque M. Lavoie a changé de propriétaire au journal le Soleil ?

      pourquoi son blogue continue-t-il à paraître dans la Presse ?

    • C’est drôle de voir comment Legault n’ose pas vertement condamner les proposde PP sur l’immigratin……

      Monsieur Péladeau vient peut-être de se mettre les peids dans la bouche de façon suicidaire, lui qui vouliat séloigner de la charte au radical Drainville………

      Remarquez qu’il n’a pas tort dan s lecture des faits…..mais en politique, le olitically incorrect peut vous perdre…..je me suviens très bien en 3, ma cheffesse de l’époque, Kim Campbell, avat diten élections bien candidement qu’elle serait surprise que le taux de chômage descende en bas de 10 % (il était alors à 11,3 %) dans les 2 ou 3 prochanines années…….elle avait raison (ça a en effet pris 2 ans et demi avant qu’il baisse à 9,5 %) en plus elle était allé dire qu’il fallait faire un”ménage” dans la fonction publique fédérale……Résultat, plein de données “confidentielles” ont été coulées dans les médias sur la gestion déficiente des conservateurs et la population ne voulant pas entendre que le chômage ne baisserait pas à court terme ben on a mangé la pire volée du siècle (rien à voir avec la défaite péquiste d’avil dernier ) il n’est resté que Jean Charest et une député du Nouveau Brunswick ou de L’Ile du Prince Edouard.

      Mais bon en politique quand tu dis la vérité tu te fais expulser, quand tu ments tu rendre majoritaire…c’est comme ça que ça marche.

    • Propos de PKP sur l’immigration….va falloirchanger les batteries de mon clavier j’pense!
      EN 1993

    • @jeani 17h04
      Merci de répondre à mon interrogation. Je me disais aussi – .40SW (18 mars 2015 16h16) – d’où sort-il celui-là ? .40SW c’est un “type” de munition. Édifiant !!!

    • De Mouaaahhh

      19 mars 2015
      08h54
      Chacun se défend comme il peut:

      1) M. Lavoie: avec un collant de système d’alarme (qui n’existe peut-être pas) et un intercom;
      2) «racines»: avec son chien fictif «Patriote»;
      3) «manonb»: avec son berger allemand très réel qui pèse 110 livres;
      4) «anthrax»: en se cachant dans une cale;
      5) «boston»: avec les Forces armées canadiennes;
      6) «A.Talon»: avec son gros nez.
      =============================================================

      7) Mouaaahhh: avec sa femme comme bouclier qui tient une statuette esquimaude en attendant les agresseurs pendant que son conjoint se terre de peur dans les WC. <]8-0

    • ca c est le meme gars qui veut virer le parlement a l’envers parce qu’un forcené est entré au parlement …. fusil a la main.

    • Il faudrait que toute personne désirant acheter une arme puisse voir le genre de vidéo qui suit, pour une campagne contre les armes à feu:

      http://www.upworthy.com/a-man-walks-into-a-gun-store-and-is-blindsided-by-what-he-reads-on-the-price-tag?c=ufb1

    • De erebete

      19 mars 2015
      08h40
      Encore un petit ”oups” de PKP, version 2.0 des déclarations de Parizeau de 95 qui a tellement fait mal au PQ, hier soir! L’art de chasser le monde…

      Lettre ouverte intéressante pour nourrir les débats au PQ:
      http://m.ledevoir.com/storage#article/434783

      Y’a aussi cet avis juridique donner sur les fiducies SANS droit de regard donner hier, y’a comme un énorme faussé entre la loi…. et ce que PKP lui pense!
      Autre beau sujet pour les débats au PQ!
      =============================================================

      @ bébête,

      PKP est capable de s’ajuster,mais pour ce qui est de votre cas j’en doute!

      Faut-il vous rappelez une énième fois que les racines des déclarations de Messieurs Parizeau et Péladeau trouvent leurs sources dans les agissements des Britanniques Anglo-Saxons depuis que Le Rapport Durham proposait une immigration massive de gens de souche anglophone comme solution d’assimilation des francophones?

      Aujourd’hui, le bon vieux Lord Durham doit fêter dans sa tombele fait que son programme ait enfin atteint ses objectifs.

    • De erebete

      19 mars 2015
      08h40

      Lettre ouverte intéressante pour nourrir les débats au PQ:
      http://m.ledevoir.com/storage#article/434783
      =============================================================

      @ bébête

      Faites donc les vérifications vous même des allégations de cette LETTRE OUVERTE dans Le Devoir et rapportez nous les sources sures de celle-ci si vous en êtes capable. Je vous met au défi pour une énième fois de nous prouver que vous n’êtes pas qu’un simple agitateur de WC!

    • De pierre.s.

      19 mars 2015
      11h49
      ca c est le meme gars qui veut virer le parlement a l’envers parce qu’un forcené est entré au parlement …. fusil a la main.
      =============================================================

      Harper vient de se tirer dans le pied avec cette déclaration contradictoire à ses propos tenus précédemment. Lui, faudrait vraiment pas qu’il ait un permis de port d’arme!

    • cppc 11h54, vous savez comment lire la détresse d’un individu? Quand il sombre dans les insultes personnel.

      Vous le prouvez bien.

    • De Newman

      19 mars 2015
      07h51
      Vous demandez, Jeani:

      “Étiez-vous au courant qu’au Québec, nous sommes très différents du reste du Canada? Si vous ne l’étiez pas, sachez que chez nous, la majorité des Québécois est favorable au maintien du registre … que ça vous plaise ou non.”

      Et je vous réponds: si au Québec nous étions tellement différents du reste du Canada, il y a belle lurette que le Québec serait une nation indépendante et souveraine. La tenue des référendums répétés du XXeme siècle a démontré au contraire l’attachement des québécois “au reste du Canada”.
      =============================================================

      @ Newman

      Avant de déclarer l’attachement des Québécois au système Fédéral on devrait procéder à un petit sondage pour savoir quels sont les vrais motifs des immigrants à vouloir rester dans la confédération Canadienne.

      1) Quels sont vos motifs (raisons) pour rester dans la Confédération Canadienne?
      1) Pourquoi avez-vous peur de la souveraineté ou de la séparation du Québec?
      2) Que devrions-nous faire pour que cette peur s’estompe?

      Les questions sont-elles assez claires à votre goût? Moi j’ai un doute raisonnable sur la véracité des réponses des répondants et surtout sur l’objectivité et la rationalité de celles-ci.

    • De lemig

      19 mars 2015
      00h16
      Étant donné que tout le monde réagit en fonction des armes à feu, je fais diversion et je vais sur le terrain de chasse politique.
      =============================================================

      DÉMAGOGIE HARPEURHYÈNE! <];-)

    • Faut-il vous rappelez une énième fois que les racines des déclarations de Messieurs Parizeau et Péladeau trouvent leurs sources dans les agissements des Britanniques Anglo-Saxons depuis que Le Rapport Durham proposait une immigration massive de gens de souche anglophone comme solution d’assimilation des francophones? – Docteur cppc 19 mars 2015 11h54

      Rien à cirer des “gens de souche anglophone” man ! PKP a dit icitte la vérité, la disparition du PQ à long terme parce que ce parti n’existe que pour la “souveraineté”. Or c’est déjà loin d’être l’affaire des “gens de souche francophone”. Mais comme le PQ ne peut pas accuser ces gens de voter contre son projet, il faut sacrifier d’autres bêtes ! Les têtes de Turc immigrés qui ne voient pas pourquoi ils sont venus au Canada pour vivre la séparation.

      Quand le Québec a un besoin d’importation, qu’il fasse la promotion de la souverainté de la bonne manière et intelligente, à prouver que c’est une nécessité et surtout “ça vaut la peine économiquement”. Parce que les immigrés ont quitté leur pays d’origine pour trouver mieux. Pas à la façon de Jacques Parizox quand ça ne fait pas son affaire comme si les immigrés sont si nombreux. Or, icitte on veut tout sans avoir rien à payer. Non à ceci, non à cela mais surtout plus de dépenses gouvernementales.

      Quand le Québec serait une des provinces les plus riches, les immigrés voteront pour comme les francophones de souche. D’ici-là, piochez fort man !

    • En tout cas, pour ma part, c’est bien moins long de prendre une arme et des munitions dans une armoire verrouillée que d’attendre la police. Si Monsieur Lavoie préfère se laisser battre à mort en attendant les sauveurs (pourvu qu’on lui ait laissé le temps de faire le 911!), grand bien lui fasse. Moi, je ferai tout pour sauver ma peau.

      À propos, Monsieur Lavoie joue au démagogue. Car voilà déjà plus de deux ans que le Code criminel comporte dorénavant des dispositions reconnaissant le droit à l’auto-défense.

      Monsieur Lavoie ne lit donc pas les journaux?

    • @samati 08h56

      Vous avez demandé, vous avez eu réponse à 10h23.

      Ce que vous ne faites pas.

      Mouaaahhh!!!

    • Je crois que les blogueurs n’ont pas lu ma remarque :

      pourquoi M.Lavoie est-il toujours sur La Presse, puisque son nouveau patron n’en est pas propriètaire ?

    • @Newman 19 mars 09h30

      “Réponse très courte à yanouk: la réponse à votre question est bien plus scandaleuse que vous l’imaginiez: ce n’est pas le Contrôleur des AAF du Québec qui a payé sa quote-part des coûts exhorbitants de l’éléphant blanc insignifiant ci-après nommé “Registre”: c’est vous, moi, et tous les contribuables canadiens!

      Le plus extraordinaire dans cette saga, c’est qu’il se trouve encore des concitoyens pour en redemander.”

      D’accord. Merci de votre réponse, c’est très clair.

      Je suis perplexe par contre en ce qui concerne votre motif pour critiquer ceux qui en redemande, de ce registre. Ce n’est qu’un registre, après tout. Un simple recalibrage de données bureaucratiques réunies dans un nouveau fichier, un travail relativement fonctionnaire, il me semble. Vous semblez accepter le fait qu’il soit impossible d’établir un tel registre sans que ça coûte des milliards…
      Le savez-vous, vous, cet argent il est allé où? Il est là le scandale, non?

      Selon moi, le plus extraordinaire dans cette histoire c’est que ceux qui ont gaspillé nos millions continuent de tenir les commandes de notre économie et vont continuer à les tenir pendant un bon bout. Nous n’avons pas d’autre choix, n’est-ce-pas. C’est la vie au 21ème siècle, il faut croire.

      Portez-vous bien.

    • De samati

      18 mars 2015
      15h57
      Vous prenez le relais de nunu et de A.Talon afin d’essayer de salir M. Cauchon. Êtes-vous de connivence? Il faut être rendu petit pour se livrer à de telles attaques gratuites. Typique de certains séparatistes.
      =============================================================
      @ samati

      C’est vous qui salissez encore une fois les gens en faveur d’un Québec autonome! Martin Cauchon n’a pas besoin de nous pour se salir, il est assez grand pour le faire lui-même.

      Allez donc consulter Stephen Harper sur Wikipédia et revenez nous faire un compte rendu de ce que vous aurez trouvé sur les faits et réalisations de ce politicien qu’on peut comparer à un Brutus des temps modernes.

    • @Corsaire2015 19 mars 10h12…

      Avez-vous copyrighté cette solution?

    • De erebete

      19 mars 2015
      12h13
      cppc 11h54, vous savez comment lire la détresse d’un individu? Quand il sombre dans les insultes personnel.

      Vous le prouvez bien.
      =============================================================

      Je ne vous ai pas insulté dans mon propos mais je me suis rit de votre pseudo qui ne fait pas très sérieux (comme plusieurs autres) sur un blogue où l’on échange sur la politique.

      Votre détresse se situe dans la répétitivité à vous obstinez à n’écrire que des commentaires superficiels et sans fondements. Et lorsqu’on vous demande un petit effort de recherche, vous évitez de nous répondre en prétextant l’insulte à votre égard ou d’autres motifs bidons.

      Tenez vous droit si vous voulez qu’on vous respecte!

    • @anthrax 13h01

      Nous avons tous lu et compris votre question. S’il n’y a pas eu de réaction c’est peut-être parce que ça n’intéresse personne ou parce que personne ne connaît la réponse.

      Même chose pour M. Cauchon. Ça ne nous intéresse pas de savoir comment il finance ses entreprises.

      Avez-vous d’autres questions du même genre?

    • erebete

      il me fait plaisir de vous dire que vous nous gavez à l’excès…

    • anthrax

      19 mars 2015
      13h01

      Je crois que les blogueurs n’ont pas lu ma remarque :

      pourquoi M.Lavoie est-il toujours sur La Presse, puisque son nouveau patron n’en est pas propriètaire ?
      - – - – - – – - — – – - – - – - – - – - — – - -

      Parce que le divorce n’est pas encore signé…

    • On voit l’en tête du Soleil et de la Presse sur le blogue de M.Lavoie.

      Or Le Soleil ne fait plus parti de Gesca…

      donc ce blogue ne devrait plus être sur La Presse.

      à moins que….

    • tous les journaux vendus par Gesca sont déficitaires…

      l’ancien valet de pied des Desmarais en a fait l’acquisition…

    • Docteur cppc 19 mars 2015 12h26

      1) Quels sont vos motifs (raisons) pour rester dans la Confédération Canadienne?

      Aucune vraiment importante. Au moins pour les immigrés, on est venu au Québec, une province canadienne et on ne veut pas que ce soit autrement. Nous ne prêtons pas nécessairement serment à La Reine. Pour être citoyens ayant droit de vote, nous le faisons. Et nous piochons fort pour l’être !

      1) Pourquoi avez-vous peur de la souveraineté ou de la séparation du Québec?

      Peur? Rien à cirer icitte sauf que nous sommes venus pour une meilleure vie. Les séparatistes n’ont encore rien prouvé mais que des faits balayés sous le tapis. Ça fait que nous continuons de dire “Non, refaites vos devoirs et nous démontrer que même pour vous les de souches, vous êtes fort majoritairement pour le projet.”

      2) Que devrions-nous faire pour que cette peur s’estompe?

      Rien à cirer aussi ! Quand ça ne fait pas votre affaire, vous accuser l’argent et le vote ethnique ! Qu’est qui empêche les “de souche” à faire beaucoup de fric? Le fric attire les amis, docteur ! Et si vous êtes si nombreux à combler vos besoins de main-d’oeuvres et autre, la société québecoise n’a pas besoin d’importer les autres pour les accuser par la suite !

    • Martin Cauchon nouveau propriétaire des journaux de Gesca, sauf La Presse, a effectivement servi comme valet de pied, chez la famille Desmarais à Sagard, avant de faire de a politique et de devenir ministre sous Jean Chrétien…

      quand on s’acharne sur PKP et son empire médiatique, ça me fait bien sourire…

    • @ gduquette 19:03..arrêtez de vivre dans la fausse sécurité que les gouvernements vous font croire,seigneur..ma famille est très réaliste des dangers,pas la vôtre tout un homme vous êtes pour défendre votre famille..ma pensée pour votre famille.avez vous votre ptit collant de système d’alarme dans votre fenêtre?!ha oui,vous êtes correct.

    • samati

      19 mars 2015
      08h56

      monsieur8, 18 mars 2015, 19h53

      [...]

      Et quand à la fortune de Martin Cauchon, ou la fortune de n’importe quel individu, comment les séparatistes auraient-ils obtenus cette information, qui est en principe confidentielle ? Ils auraient obtenu copies de ses rapports d’impôts, de ses comptes bancaires, de la liste de ses avoirs, ….?

      Il y a une tentative évidente de salir ici qui provient toujours des mêmes individus qui préfèrent attaquer les personnes plutôt que les arguments.

      - – - – - – - – - – - – - – - — – - – – - – - – - – - – - – -

      Malheureusement pour ’samati’, ses babines s’enfargent toujours dans ses bottines.

      Comment l’ancien député Martin Cauchon a-t-il bien pu s’offrir les six quotidiens régionaux de Gesca? Chose certaine, sa capacité de financement de la transaction ne provient pas du côté de sa propriété, car il a ré-hypothéqué au maximum sa maison personnelle d’Outremont il y a mois d’un an.

      Selon une recherche dans le registre foncier, Martin Cauchon a contracté en mai 2014 une hypothèque de 1,2 million $ pour sa maison d’Outremont qui a une évaluation municipale de… 1,2 M$.

      Il a contracté ce prêt auprès du Groupe Investors, une filiale de la même Power Corporation qui est propriétaire du groupe de presse Gesca qui lui vend ses quotidiens régionaux.

      Martin Cauchon siège d’ailleurs au conseil d’administration du Groupe Investors, selon le site d’informations financières Bloomberg.

      L’ancien ministre et avocat avait contracté en 2004 une première hypothèque de 575 000 $ à la Banque Royale pour acheter sa propriété au coût de 700 000 $. Puis, en 2008, il a contracté une hypothèque de 1 million $ sur cette maison auprès de la Banque Scotia.

      POUR LE COMMUN DES MORTELS

      Une hypothèque de cet ordre coûte au commun des mortels au moins 6000 $ par mois (à un taux de 3 % amortie sur 25 ans), avec les taxes. Il faut donc au minium 144 000 $ de revenus annuels bruts simplement pour payer la mensualité.

      On sait que Martin Cauchon a droit à une pension de député et de ministre du gouvernement fédéral. Il a aussi été associé au cabinet Heenan Blaikie de 2012 à 2014. Il a travaillé pour d’autres cabinets d’avocats au cours de sa carrière.

      Sur son profil LinkedIn, il n’est toutefois question d’aucune autre activité lucrative qui lui aurait permis de financer l’acquisition des journaux de Gesca.

      Martin Cauchon hypothéqué jusqu’au cou

      PKP l’a dit : «Cauchon, c’est un “faux-nez” (phoney) »

      C’tivident !

    • De mecasiatique

      19 mars 2015
      12h38
      =============================================================

      Votre commentaire est truffé de propos inintelligibles et ce sont des gens comme vous qui exigent qu’on vous respecte? WOW! Commencez à mieux écrire, vous informez et structurez vos pensées, ce sera déjà un gros premier pas vers le respect que vous demandez. Et quel mépris de l’histoire vous affichez!
      C’est vous qui devrez piocher fort pour avoir un peu de crédibilité.

    • Corsaire 2015

      Oups, accroché un bouton.

      Donc.

      Je me suis fait accusé de raciste et de xénophobe lorsque j’ai osé, dans la rubrique précédente de monsieur Lavoie, parler de souveraineté et d’immigration.

      C’est un FAIT que les allophones votent massivement pour le non. C’est un FAIT que plus il va y avoir d’immigrants votant non, plus la majorité devra être grande pour le oui chez les francophones pour peser dans la balance.

      J’ai même parlé de Christos Sirros qui avait dit en 1995 que le désir de souveraineté allait s’éteindre avec l’immigration. Personne ne lui a lancé de tomates!

      Les associations d’immigrants, grecque, juive, italienne, appelaient leur communauté respective à voter non. Imaginez un peu si le camp du oui avait appelé les francophones à voter oui!

      Bref, quand un immigrant constate que l’immigration empêche la souveraineté, c’est ben correct, mais quand c’est un francophone qui constate cette même réalité, il se fait quasiment traiter de néo-nazi par les fédéralistes qui aiment bien jouer sur la peur afin de conserver leur clientèle allophone acquise…

      Effarant de ne pas être capable d’avoir de débat intelligent dans cette société!

    • accuser

    • @erebete
      “Encore un petit ”oups” de PKP, version 2.0 des déclarations de Parizeau de 95 qui a tellement fait mal au PQ, hier soir! L’art de chasser le monde…”

      Comme l’a souligné un autre commentateur, on n’a pas encore entendu votre chef dénoncer ces propos… vous semblez de plus en plus déphasé par rapport aux positions de votre supposé parti…

    • Le suave conservateur et “peddler” de gâteux, Maxime Bernier, pète son unique fusible !

      «J’en ai soupé des déclarations unanimes de l’Assemblée nationale» — Maxime Bernier

      Ne le laissez pas avoir accès à une arme…

    • Correction 14h24 : … Peddler de gâteaux…

      Quoiqu’à bien y penser, il représente bien les gâteux de la drette québécoise.

      Mouaaahhh!!!

    • Et une autre coche libérale mal taillée : «Abolition des CRÉ : le ministre Moreau aurait commis un outrage au Parlement»

    • “Fin de l’adhésion automatique aux associations: Laurent Proulx débouté”
      GN a été acuitté en cour d’appelet Proulx a perdu…..

      SO SO SO SOLIDARITÉ!

      Jutse pour tomber sur les nerfs des droitistes à la Radio X!

    • Acquitté pas acuitté

    • Des immigrants sont d’accord avec le constat de PKP.

      Les immigrants et la souveraineté (vidéo)

    • @candela 19 mars 14h00
      Auriez-vous l’amabilité de rappeler à samati et autres fédés que leur mentalité de «Pour gagner, l’important est de tricher le plus sans se faire prendre» va les rattraper bientôt !
      Merci :-))
      P.S. Attendez d voir ce qui va sortir de la commission parlementaire sur la propriété des médias..(Gesca n’est pas sorti de l’auberge…)

    • @ c.c.

      Je suis souverainiste mais je ne peux pas faire autrement que de condamner les propos de PKP. La souveraineté ne doit pas se faire MALGRÉ les immigrants qui effectivement votent en très grande majorité pour le non et MALGRÉ les 8 % d’anglophones qui votent à probablement 99.98 % pour le non.
      Un projet de pays se doit pas se faire MALGRÉ mais avec, ce qui puait au nez de mon petit cousin Gérald, c’est justement cette ethnicisation de la souverainneté, ce Nous de Pauline et cette victimisation des « de souche » de Parizeau avec son vote ethnique et son argent.

      Mon pays du Québec sera INCLIUSIF ou ne mérite pas d’être tout simplement.
      Nous ne faisons plus assez d’enfant pour suffire aux besoins de main-d’œuvre, nous devons donc composer avec le facteur de l’Immigration, cette immigration nous apporte une richesse incommensurable, Maka Koto, Boucar Diouf, les frères Diouf (musiciens), Sugar Sammy, Dany Laferrière, Les enfants des immigrants comme Nicholas Ciccone, Marco Calieri, Marina Orsini, Serge Postigo, Normand Brathwait, Les grandss scientifique et spécialistes du Jewish Hospital, les Mécdecins comme Amir kHadir, les femmes politiques comme Élaine Zaka¸ib, les économistes comme Carlos Leitao que certains sur ce blog croeint génial (mais qui pour moi est un banquier sans envergure),
      Le Québec serait un enfer si on n’avait que des LALA Tremblay, des Régis Labeaume ou des gens d’Hérouxville comme citoyens.
      La balle est dans notre camp, il est temps de DÉFINIR notre pays, de projeter l’avenir, inclusif, riche en culture diverses et surtout riche et fier économiquement, les nouveaux Québécois sont autant Quuébécois que les de souche, c’est à nous de les convaincre que notre projet est non seulement rentable mais désirable et même nécessaire.
      Et NON ça n’est pas l’argent et le vote ethnique qui nous a fait perdre le dernier référendum, et ce n’est pas le vote ethnique qui explique la déconfiture de PQ aux dernières élections………c’est Jacques Parizeau en grande partie pour le référendum, et c’est Pauline et Drainville pour le 7 avril, essayer d’accuser les AUTRES relève de la pleutrerie.

    • En passant, sondez les jeunes aux alentours de vous et vous verrez que les propos « xénophobisants » du PQ et de la CAQ est ce qui les éloignent de ce parti et ce qui les rapproche du nôtre (QS). Les jeunes sont moins xénophobes que nos bons vieux dinosaures de souche.

    • Est-ce une impression seulement, ou serions-nous totalement hors-sujet???

    • Les temps sont durs pour les journalistes….

      la servilité ne suit pas toujours le raisonnement des propriètaires, quand il vient le temps de se débarrasser de quotidiens déficitaires….

      des années serviles de loyaux services libérales, et hop un matin on vous jette dehors…

      je crois que PKP recrute…

    • On dit que M. Lavoie, passerait au Journal de Montréal.

      On attend avec impatience, la suite d’une nouvelle profession de foi…

    • mecasiatique

      Vous dites: “Aucune vraiment importante. Au moins pour les immigrés, on est venu au Québec, une province canadienne et on ne veut pas que ce soit autrement. ”

      Et c’est une des choses qu’on peut vous reprocher. Quand un peuple nous accueille, le minimum qu’on pourrait faire c’est s’intéresser à son histoire. Finalement, vous dites la même chose que PKP…

      Vous dites: ” Peur? Rien à cirer icitte sauf que nous sommes venus pour une meilleure vie. Les séparatistes n’ont encore rien prouvé mais que des faits balayés sous le tapis. Ça fait que nous continuons de dire “Non, refaites vos devoirs et nous démontrer que même pour vous les de souches, vous êtes fort majoritairement pour le projet.”

      J’appellerais ça la tyrannie de la minorité…

    • cc vous avez tout à fait raison.

      En plus de Christos Sirros, il y a eu aussi le B’nai Brith qui a carrément dit: “Les Juifs ont sauvé le Canada…”

      Donc, comme vous le dites, quand des immigrants le disent, c’est okay, quand c’est des Québécois “de souche” ce ne l’est plus.

      Deux poids, deux mesures.

      Évidemment, le PLQ saute là-dessus pour jouer ses petites campagnes de peur en associant le PQ avec l’extrême-droite… Faut le faire.

    • @godin1963 14h31

      Bin bon pour le p’tit Duhaime et sa “yes woman”, Nathalie Normandeau !

      PS. Vont-ils remettre l’argent amassé par la “Fondation 1625″ ?

      Mouaaahhh!!!

    • Ouin ben PKP ne fera pas un “bon vieux” premier ministre…. il dit tout haut ce que tout le monde sais!!!

      Couillard lui il la l’affaire!!!! Dire nimporte quoi pour les votes et apres faire le contraire…

      PLQ a ma…

    • yanouk

      19 mars 2015
      13h14
      @Corsaire2015 19 mars 10h12…

      Avez-vous copyrighté cette solution?

      Que voulez-vous dire ??

    • De mecasiatique

      19 mars 2015
      13h53
      Docteur cppc 19 mars 2015 12h26

      1) Quels sont vos motifs (raisons) pour rester dans la Confédération Canadienne?

      Aucune vraiment importante. Au moins pour les immigrés, on est venu au Québec, une province canadienne et on ne veut pas que ce soit autrement. Nous ne prêtons pas nécessairement serment à La Reine. Pour être citoyens ayant droit de vote, nous le faisons. Et nous piochons fort pour l’être !

      2) Pourquoi avez-vous peur de la souveraineté ou de la séparation du Québec?

      Peur? Rien à cirer icitte sauf que nous sommes venus pour une meilleure vie. Les séparatistes n’ont encore rien prouvé mais que des faits balayés sous le tapis. Ça fait que nous continuons de dire “Non, refaites vos devoirs et nous démontrer que même pour vous les de souches, vous êtes fort majoritairement pour le projet.”

      3) Que devrions-nous faire pour que cette peur s’estompe?

      Rien à cirer aussi ! Quand ça ne fait pas votre affaire, vous accuser l’argent et le vote ethnique ! Qu’est qui empêche les “de souche” à faire beaucoup de fric? Le fric attire les amis, docteur ! Et si vous êtes si nombreux à combler vos besoins de main-d’oeuvres et autre, la société québecoise n’a pas besoin d’importer les autres pour les accuser par la suite !
      =============================================================

      1) Oh que si que vous avez prêté serment à la reine si vous avez obtenu cotre citoyenneté Canadienne.

      Wikipédia:
      Serment de citoyenneté (Canada)
      Au Canada, le serment de la citoyenneté (ou serment d’allégeance) est le serment pour que les nouveaux citoyens canadiens jurent leur fidélité au souverain, la reine Elizabeth II, comme personnification de l’État et symbole personnel de l’allégeance, et également aux lois et aux coutumes de leur nouveau pays.

      Le texte du serment est comme suit :

      « J’affirme solennellement que je serai fidèle et porterai sincère allégeance à Sa Majesté la Reine Élizabeth Deux, Reine du Canada, à ses héritiers et successeurs, que j’observerai fidèlement les lois du Canada et que je remplirai loyalement mes obligations de citoyen(ne) canadien(ne). »

      Plusieurs de nous avons exposé sur ce blogue même des études sérieuses qui démontraient les avantages d’être indépendant. Les avez-vous lu? Si oui, vous ne tiendriez pas le même discours fermé et obtus de vos camarades fédéralistes.

      Prenez note que nous avons pioché aussi fort que vous et depuis beaucoup plus longtemps pour faire de cette province votre terre d’accueil.

      2) Vous faites vous-même du racisme lorsque vous distinguez les québécois de souche des immigrants reçus, ça part mal pour s’entendre en tant que nation distincte du reste du Canada. Où est votre ouverture face à vos compatriotes Québécois? Je n’en perçoit même pas une lueur dans vos propos.

      3) Ne vous méprenez pas sur les responsables de l’immigration au Canada, c’est le gouvernement fédéral qui tire les ficelles, pas le gouvernement provincial.

      En bref, vous vous foutez ROYALEMENT des aspirations de vos compatriotes Québécois. Vous n’êtes qu’un mercenaire qui a choisit d’immigrer dans le pays où c’était le plus facile de la faire afin de vous sauvez des conditions économiques déplorables de votre pays. Vous êtes le parfait exemple du vote ethnique borné que Parizeau a déploré suite au référendum de 1995. Il y a des immigrants qui ont voté OUI à ce référendum et je crois que leurs statuts n’a rien à voir avec le vôtre pcq beaucoup plus cultivés et informés!

      Plus rien à ciré maintenant?

    • @godin1963, 14h31 : LOL !!!

      (GN = GND)

      Avec ces bonnes nouvelles, apocalypse, renberg, teddybear et fauconcanadien vont avoir l’erebete !

    • Bizarre quand même: rdnsls 18 mars 2015 22h14 nous raconte son expérience personnelle où, simplement en allumant la lumière il a fait déguerpir les voleurs potentiels (la simple présence d’une auto dans l’entrée aurait été aussi efficace, semble-t-il).
      Et suite à cela, il ressent le besoin de se procurer une arme?
      Je ne comprends pas!

    • Newman

      19 mars 2015
      15h14

      Est-ce une impression seulement, ou serions-nous totalement hors-sujet???
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

      Les pro-guns astiquent leur symbole phallique, et les autres s’occupent à autre chose de plus important que la paranoïa.

    • c.c.

      19 mars 2015
      14h15

      On appelle ça de la malhonnêteté intellectuelle ou de la mauvaise foi.

    • ixigrekzed 18 mars 2015 23h03:

      «Bref, j’aime mieux vivre dans un pays qui permet à ses citoyens de posséder des armes, et qui les utilisent à des fin légitimes»

      C’est ça qui est inquiétant: comment chaque citoyen définit une ”fin légitime”.

      Une chose qui est sûre, c’est que le facteur qui va livrer le courrier chez .40SW est mieux de se tenir les fesse serrées… à moins qu’il porte une arme lui aussi, au cas où……

    • Newman 19 mars 2015 07h51:

      «Et je vous réponds: si au Québec nous étions tellement différents du reste du Canada, il y a belle lurette que le Québec serait une nation indépendante et souveraine.»

      Pourquoi pensez-vous que le Québec soit la seule ”province” à n’avoir toujours pas signé la Constitution depuis 1982?

    • @mecasiatique 19 mars 13h53

      “1) Quels sont vos motifs (raisons) pour rester dans la Confédération Canadienne?

      Aucune vraiment importante. Au moins pour les immigrés, on est venu au Québec, une province canadienne et on ne veut pas que ce soit autrement. Nous ne prêtons pas nécessairement serment à La Reine. Pour être citoyens ayant droit de vote, nous le faisons. Et nous piochons fort pour l’être!”

      Donc ce que vous êtes venus chercher c’est la citoyenneté, le droit de vote et la possibilité de poursuivre votre bonheur ici comme n’importe quel citoyen. C’est ça l’important, pas la reine, pas la feuille d’érable sur le passeport qui vous permet de voyager, pas le statut constitutionnel du territoire que vous avez adopté. Et ça, le bonheur disponible, la paix et la prospérité dans votre entourage, vous êtes garanti de le retrouver dans un Québec pays autant que dans un Québec province. Si de ça, de cette garantie, vous en doutez, alors j’avance que vous en douteriez un peu moins si vous en aviez un peu plus à cirer et que vous faisiez l’effort de vous intéresser aux réalités géopolitiques de votre terre d’accueil.
      Vous êtes venus pour une meilleure vie, ne l’avez-vous pas trouvé? Ce ne sont pas les souverainistes qui vous empêchent de vivre la vie que vous voulez.

      “1) Pourquoi avez-vous peur de la souveraineté ou de la séparation du Québec?

      Peur? Rien à cirer icitte sauf que nous sommes venus pour une meilleure vie. Les séparatistes n’ont encore rien prouvé mais que des faits balayés sous le tapis. Ça fait que nous continuons de dire “Non, refaites vos devoirs et nous démontrer que même pour vous les de souches, vous êtes fort majoritairement pour le projet.”

      …des faits balayés sous le tapis? Pouvez-vous élaborer svp?
      60% des de souche ont voté OUI en 1995. Pour vous, cela n’est peut-être pas tout un devoir de fait, mais admettez que c’est au moins une bonne leçon.
      Selon moi, la quasi totalité de ces 60%, du moins ceux qui sont encore en vie, serait prête à envisager de nouveau l’indépendance, si l’occasion devait revenir à l’avant-plan. De plus, une substantielle portion des 40% de de souche qui ont voté NON se constituait d’ainés, dont plusieurs nous ont quitté pour un monde meilleur depuis 1995. Êtes-vous bien convaincu que la jeunesse d’aujourd’hui n’en a rien à cirer comme vous de cette question?

      “2) Que devrions-nous faire pour que cette peur s’estompe?

      Rien à cirer aussi ! Quand ça ne fait pas votre affaire, vous accuser l’argent et le vote ethnique ! Qu’est qui empêche les “de souche” à faire beaucoup de fric? Le fric attire les amis, docteur ! Et si vous êtes si nombreux à combler vos besoins de main-d’oeuvres et autre, la société québecoise n’a pas besoin d’importer les autres pour les accuser par la suite !”

      Rien n’empêche les premières nations de faire du fric non plus, mais puisqu’elles en ont encore moins que les de souche, on comprend alors pourquoi vous n’avez aucun intérêt à vous en faire des amis. Vous avez déjà entendu parler de IDLE NO MORE, ou est-ce cela pour vous une référence aussi obscure que PATRIOTES, AANB, REFUS GLOBAL, MEECH, ON?
      Donc si je comprends bien, il n’est pas question pour vous de peur, mais vous vous sentez néanmoins accusés par les de souche? Vous parlez ‘des votes ethniques’, je présume. Objectivement, il n’y a pas eu d’accusation, simplement une constatation, suivie d’une acceptation totalement démocratique, et de deux décennies d’un vivre ensemble exemplaire, envié et admiré de par le monde.
      On ne vous a pas importé dans le but de pouvoir vous accuser d’être venu voler nos emplois, non mais! Prenez-vous les québécois pour des incohérents finis?
      Vous passez à côté de l’essentiel, vous vous compliquez la vie, vous insistez pour voir le verre à moitié vide, c’est offensant. Franchement, les de souche, à part que de contribuer à bâtir une société à leur image désireuse de vous accueillir et vous offrir cette meilleure vie que vous cherchez, n’ont-ils donc jamais rien fait d’autre que de vous mépriser et vous rejeter? Ou bien sentez-vous plus insidieusement qu’ils vous négligent, que votre cas distinct d’immigré est traité un peu beaucoup comme un cas de seconde importance, que vous ne comptez pas vraiment pour eux, que vous n’êtes qu’un citoyen d’ordre différent qui jamais ne sera inclus à part entière? C’est certainement un peu vrai, le Québec n’est pas parfait, mais admettez que ce ne serait guère mieux pour vous en Ontario ou en Arkansas. Pour vous consoler de votre sentiment de rejet, je vous dirais: bienvenue au Canada, car les premières nations et une majorité de québécois de souche vivent de générations en générations un vrai malaise bien similaire au vôtre.
      Vous dites que lorsque 65, 70, 75, 80% des de souche seront décidés à enclencher l’indépendance, alors là seulement vous daignerez considérerez leur historique et existentiel débat québécois comme de vos affaires, n’est-ce-pas?
      Marché conclu.
      On aimerait vous y faire participer dès aujourd’hui, je vous le jure, mais, vous êtes libres d’approcher la cause comme il vous le semble le plus approprié. Faites simplement attention de ne pas vous faire prendre de cours et de tomber à la remorque des événements, gardez-vous informé, tissez des liens avec tous les côtés, demeurez responsable et ouvert d’esprit, soyez investi et proactif, je vous en prie.
      À la prochaine fois, mecasiatique.

      …des faits balayés sous le tapis. Non mais.

    • @godin1963, 14h59 : «Mon pays du Québec sera INCLUSIF ou ne mérite pas d’être, tout simplement.»

      Bravo !! Je seconde votre 14h59 dans son entièreté !

    • Le DGE ouvre une enquête sur les dons en journaux faits au Parti libéral

      Québec – Le Directeur général des élections (DGE) se dit inquiet de la dernière vague de dons en journaux faits au parti libéral et annonce la tenue d’une enquête afin de découvrir si la loi électorale n’a pas été enfreinte.

      «À ma connaissance, c’est la première fois qu’un groupe de presse décide de céder non pas un, mais six de ses quotidiens à un parti politique. Aussi, il est important pour nous de s’assurer que les principaux intéressés l’ont fait en respectant les lois bidon qu’ils ont eux-mêmes votées», nous a confirmé le DGE.

      Une affaire de famille

      Officiellement vendu pour une somme inconnue à un ex-ministre libéral dont l’argent provient de sources inconnues, les six journaux anciennement la propriété de la famille Desmarais sont aujourd’hui entre les mains d’un homme qui est lui-même la propriété de la famille Desmarais.

      «Cette transaction ne concerne pas le DGE étant donné que dans les faits, les journaux en question appartiennent toujours à la même gang, estime l’avocat de la famiglia libérale. J’ai donc conseillé à mes clients de ne pas collaborer avec l’enquête et de ne pas répondre aux questions des enquêteurs», a-t-il ajouté.

      La FJPQ s’en mêle

      De son côté, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) a demandé au DGE de respecter l’Omerta libérale et a salué la décision de la famille Desmarais de projeter l’illusion que le problème de concentration médiatique au Québec ne va pas en s’empirant.

      «C’est clair, la propagande fédéraliste dans les pages du Soleil ne va pas disparaître demain matin. Mais ça fait quand même du bien de faire comme si la santé des médias au Québec n’est pas comparable à celle d’une dictature», estime un représentant de la FPJQ.

      À la surprise générale de personne, aux dernières nouvelles, le DGE annonçait l’annulation de son enquête. «J’ai parlé avec le nouveau baron de la presse et ce dernier m’a dit de ne pas m’inquiéter. Donc, s’il le dit, ça doit être vrai. Dieu merci, on peut maintenant retourner rien faire en attendant les prochaines élections. L’affaire est maintenant réglée.»

      LaPravda.ca

    • La CAQ présente son plan pour récupérer le vote raciste du PLQ et du PQ

      François Legault le chef de la Coalition sans Avenir du Québec a présenté son plan pour récupérer l’appui des Québécois racistes qui sont maintenant divisés entre le PLQ et le PQ.

      «En gros, mon idée c’est d’obliger les immigrants à montrer pattes blanches, après avoir passé trois ans à vivre dans la pauvreté chez nous», explique le chef caquiste, rappelant l’importance pour son parti de pouvoir compter sur le vote des Québécois «moins tolérants».

      «Dans les temps de l’ADQ, tous les Québécois étroits d’esprit étaient de notre bord, mais depuis les dernières élections, on dirait qu’ils nous ont délaissés. Alors, on veut leur rappeler qu’on est toujours là et que nous sommes le meilleur parti pour défendre leurs intérêts», a martelé Legault.

      Un projet de société

      Disant se méfier de la volonté du gouvernement de doter le Québec d’un projet de société véritablement populiste, le chef caquiste a réitéré son intention de proposer tout ce qui peut le faire monter dans les sondages.

      Répondant aux questions des journalistes avec un discours dont l’essentiel se résume à «on verra», «je n’ai pas encore d’opinion là-dessus» et «je l’sais-tu, moi!», M. Legault promet néanmoins de travailler avec «acharnement» pour faire la Une des journaux plus souvent.

      Un nouveau vieux parti

      «Le PQ et le PLQ se partagent le pouvoir depuis trop longtemps. C’est des vieux partis, ça! Le moment est venu pour le Québec de faire confiance à un nouveau vieux parti. C’est à mon tour de piger dans l’plat de bonbons», a-t-il imagé.

      Promettant de revenir à la charge avec d’autres propositions «du même genre» afin de reconquérir son électorat xénophobe, François Legault a conclu son point de presse en rassurant les communautés ethniques du Québec.

      «Vous savez, j’ai rien contre les étranges… J’ai même déjà eu un ami très bronzé qui parlait avec un accent», a-t-il expliqué.

      LaPravda.ca

    • Article intéressant ce matin dans Le Devoir:

      CHANGEMENTS CLIMATIQUES

      Le Canada doit réduire de 80% ses émissions de GES d’ici 2050, clament 60 chercheurs

      19 mars 2015 |Alexandre Shields | Actualités sur l’environnement

      Quelques extraits commentés:

      «Prenant acte des ratés du Canada en matière de lutte contre les changements climatiques, 60 chercheurs canadiens publient aujourd’hui, jeudi, un rapport qui propose diverses mesures pour le moins ambitieuses afin de réduire substantiellement les émissions de gaz à effet de serre au pays.»

      «Pour y parvenir, les chercheurs suggèrent une série de mesures qui auraient un impact majeur sur l’industrie pétrolière. Ils proposent ainsi d’abolir toutes les subventions dont elle bénéficie, mais aussi d’établir, à l’échelle du pays, un prix sur le carbone. Une idée très éloignée des politiques du gouvernement Harper, qui a rejeté à plusieurs reprises l’idée d’imposer des contraintes d’émissions à l’industrie des énergies fossiles.»

      Et le Canada aurait bonne réputation?

      «Autre proposition, qui pourrait d’ailleurs profiter au Québec : « Encourager l’établissement d’un réseau électrique intelligent permettant une connexion interprovinciale. Les provinces productrices d’hydroélectricité pourraient alors vendre aux provinces voisines.»»

      Pensez-vous que le ROC, qui «nous aime tant», va accepter cela?

      «Pour le moment, le Canada est toujours en voie de rater complètement ses cibles de réduction de GES pourtant revues à la baisse par les conservateurs. Un rapport publié en décembre dernier par Environnement Canada le confirme.

      Ainsi, en 2020, les émissions du pays totaliseront 727 millions de tonnes. Pour respecter ses engagements, Ottawa devrait les ramener à 611 millions de tonnes avant la fin de la décennie. Or, au lieu de diminuer, les émissions repartiront à la hausse au cours des prochaines années.»

      Le Canada, un ”grand” pays????

      «L’inaction canadienne lui a valu de nombreuses critiques, notamment du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.»

      Et vlan pour la ”réputation” du Canada!

    • @godin1963

      19 mars 2015
      14h59

      PKP n’a jmais dit que l’indépendance se ferait contre les immigrants ou sans les immigrants. Il n’a qu’un fait le constat mathématique si rien n’est fait pour rallier les immigrants à notre cause. Il s’est basé sur l’histoire de nos deux référendums passés alors que les leaders des communautés d’immigrants ont appelé leurs “ouailles” a voter NON.
      Parizeau avait raison et PKP a raison.
      regardez cecci: https://www.youtube.com/watch?v=hpimcHrCLrQ

    • @godin1963 14h59

      Arrêtez! vous me donnez le vertige, je pense que je suis en train de devenir souverainiste!

      Ouf! Bref moment d’égarement, c’est passé!

      Blague à part, je pense que vous avez entièrement raison sur le caractère nécessairement inclusif que doit comporter le Québec, qu’on soit souverainiste ou non. Les Hérouxvilenies doivent cesser.

    • Puisque le sujet des armes à feu semble s’épuiser, je vais me permettre de ramener la course à la chefferie du PQ sur le tapis.
      Ceci étant dit, ne nous méprenons pas; je ne suis pas séparatiste.
      Cependant je crois en la démocratie et je reconnais que le PQ représente encore une portion significative de l’électorat québécois. Donc, je m’intéresse aux évènements qui vont mener
      a la sélection du futur chef du principal parti souverainiste.
      J’ai d’abord évalué avec le plus d’impartialité possible les candidats.
      -Céré, je ne le connaissais pas et les péquistes non plus semble-t-il. Malgré qu’il paraisse bien articulé, ses chances semblent être nulles.
      -Martine Ouellette ne semble pas être au bon parti. Elle fait plus QS que PQ à mon avis. D’ailleurs aucun député ne lui a donné son appui.
      -Il y a ensuite celui que les sondages déclarent déjà gagnant, le très médiatique (dans le sens de propriétaire de médias) PKP. Mon côté fédéraliste souhaite qu’il gagne car il est l’image parfaite d’une catastrophe annoncée pour le parti québécois. Il veut le beurre et l’argent du beurre. Les lois et règlements c’est pour les autres. Les paradis fiscaux des filiales ce sont les partenaires qui l’ont exigé etc etc.
      -Quant à Drainville, il est plus habile en communications mais, je ne le trouve pas crédible ni vrai. Le gars ne regarde pas ses interlocuteurs dans les yeux et la charte que Pauline lui avait demandée semble avoir été rédigée pour aider à gagner les élections au lieu d’être rédigée pour unir les québécois. D’ailleurs les résultats catastrophique de cette stratégie pour le parti vont toujours lui faire ombrage.
      Quant à Cloutier, je trouve qu’il représente une nouvelle génération de politiciens. Il a été ministre dans l’ancien gouvernement sans faire de faux-pas dignes de mention; il a l’air rassembleur. Bref si j’étais péquiste; il aurait mon vote.

      Mon autre intérêt dans cette course était de voir où Sylvain Gaudreault allait se nicher. Pendant le bref règne de Marois, il m’est apparu le ministre le plus solide et j’ai été surpris, (j’aurais été déçu si j’étais péquiste), qu’il ne soit pas de la course.
      Puisqu’il ne se présentait pas, je me suis dit qu’il allait probablement supporter Cloutier puisqu’ils sont de la même génération, représentent des comtés voisins et il me semble qu’ils auraient formé un duo attrayant face à l’électorat.
      Mais non, il opte pour Drainville! J’en suis tout ébaubi!
      Est-ce qu,il y a quelque chose qui m’échappe dans les dossiers de Cloutier et/ou de Gaudreault?
      Seraient-ils des frères ennemis?
      Quelqu’un comprend ce choix?

    • @Newman

      C’est une tradition sur ce blogue qui remplit une fonction très salutaire de défoulement collectif et qui vous permet de taper sans vergone sur votre internaute souvernainiste ou fédéraliste préféré (selon le cas) sans trop vous préoccuper de détails comme le sujet, les faits, etc.!!!

      Certains internautes, comme par exemple Anthrax, ne se gênent d’ailleurs pas pour répéter à M. Lavoie qu’il ne devrait pas avoir l’outrecuidance de suggérer quelque sujet que ce soit qui puisse orienter la discussion dans une autre direction.

      Bienvenue, et je vous souhaite des heures de plaisir.

    • Autre article intéressant dans Le Devoir:

      PLAN NORD

      Québec dit oui à Mine Arnaud
      Le gouvernement investit 120 millions dans le projet qui déchire Sept-Îles

      17 mars 2015 |Alexandre Shields | Actualités sur l’environnement

      Quelques extraits commentés:

      «Le gouvernement Couillard met la main à la poche pour relancer son Plan Nord. Investissement Québec injectera au moins 120 millions de dollars dans le démarrage du controversé projet Mine Arnaud, à Sept-Îles. Même si les groupes citoyens et le maire de la ville estiment que plusieurs questions demeurent sans réponse sur ses impacts, le gouvernement y voit « un projet exemplaire de développement durable ».

      Après des années de controverse et la publication d’un rapport particulièrement sévère du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), le gouvernement a donc finalement signé le décret autorisant la construction de la plus grosse mine à ciel ouvert en milieu habité au Québec. Les travaux devraient débuter dès 2016 et l’exploitation est prévue pour une période de 30 ans.»

      Pour le gouvernement Couillard, ces citoyens et le BAPE, ça doit être une ”gang d’intellectuels et de Greenpeace” là, là!

      «Mine Arnaud repose d’abord sur un investissement public de 120 millions de dollars provenant d’Investissement Québec (IQ), selon ce qui a été précisé lundi. La société d’État s’est toutefois associée à Yara International, une firme norvégienne spécialisée dans les engrais. Cette entreprise a déjà été reconnue coupable de corruption en Libye, en Inde et en Russie.»

      Si je comprends bien, Yara International est une entreprise idéale comme associée du gouvernement libéral!

      «Selon IQ, Yara doit injecter elle aussi 120 millions de dollars dans le projet. Mais alors que Le Devoir lui demandait si une entente formelle avait été signée avec la multinationale, le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand, n’a pas été en mesure de donner de précisions. « Je ne pourrais pas vous dire. Il faudrait voir avec Investissement Québec. Mais ce que je comprends, c’est qu’il y a à tout le moins une entente de principe. Il ne semble pas y avoir d’enjeu sur la participation de Yara. »

      Voilà un ministre qui ‘’sait où il s’en va”, n’est-ce pas?

      «Pour le ministre Arcand, l’investissement de Québec est porteur, malgré les inquiétudes sur la viabilité économique du projet soulevées dans le rapport du BAPE. Il faut dire que le marché du phosphate (l’apatite est composée de phosphate) est caractérisé par une offre mondiale abondante, ce qui exerce une pression à la baisse sur les prix de la ressource.

      La Banque mondiale prévoit d’ailleurs que les prix du phosphate continueront de reculer au cours des prochaines années. Selon un rapport publié en janvier dernier, les prix, actuellement situés à 110 $ la tonne, devraient poursuivre leur recul, pour atteindre 90 $ la tonne en 2025. Or, selon Mine Arnaud, le seuil de rentabilité du projet se situerait à environ 120 $.»

      Tout un investissement ”rentable”, n’est-ce pas!

      Y’a pas à dire, c’est un gouvernement qui s’occupe des «vraies affaires»!!!

      Mais le milieu des affaires est content, il va y avoir des emplois, le promoteur a pris 17 ”engagements” (des engagements à la Couillard en campagne électorale?).

      «Les citoyens opposés au projet estiment néanmoins que les informations fournies sont incomplètes. « Il nous manque beaucoup d’informations et nous avons encore beaucoup d’inquiétudes », a résumé Louise Gagnon, du Regroupement pour la Sauvegarde de la grande Baie de Sept-Îles. Elle s’étonne notamment du fait que le gouvernement ne prévoit aucun suivi de la qualité des eaux du lac des Rapides, situé près de la mine. Ce lac est pourtant une source d’eau potable essentielle pour la ville.»

      La qualité de l’eau potable?
      Ben voyons… Encore des préoccupations d’intellectuels pour mettre les bâtons dans les roues.

      «Mme Gagnon a également rappelé que les études menées par Mine Arnaud pour répondre aux constats du BAPE n’ont toujours pas été rendues publiques. Elles devraient l’être sous peu, selon le ministre Heurtel. Néanmoins, a souligné la résidente de Sept-Îles, « ils ont invité les gens d’affaires et la classe politique, mais pas les groupes de citoyens. Et c’est un projet pour la classe d’affaires ».»

      Et voilà la conclusion: «C’est un projet pour la classe d’affaires ».

      Eux-autres ils l’ont l’affaire, les ”labaraux”!

    • @ixigrekzed, vous aussi vous mélangez tout. Les époques et l’histoire et le présent. Les armes à feu ont servis et serviront encore. Félicitations à Jean Garant. Sauf que dans le siècle actuel, nous avons l’armée, la réserve, les milices et la police dans notre société démocratique pour utiliser les armes à feu. Les chasseurs aussi, pour leurs activités, utilisent des armes à feu.

      Comme vous, j’aime bien vivre dans un pays où les gens utilisent les armes à feu à des fins légitimes. Mais se défendre avec une arme à feu, l’entreposer à cette fin, est tout sauf légitime dans la société actuelle.

    • …y’a un petit vent ‘’souverain” d’angoisse et de panique palpable, un ‘’sauveur” à sauver!

    • @Corsaire2015 19 mars 16h08

      “Que voulez-vous dire ??”

      Seulement que votre solution est créative et rigolo.
      Quoique, offenser l’État Islamique, ce pourrait vous causer des ennuis de sécurité tout autant, sinon des pires…

      Il est amusant ce blogue de monsieur Lavoie, n’est-ce-pas.

      Salut.

    • @mgsylvestre 19 mars 16h50 @godin1963 14h59

      “Blague à part, je pense que vous avez entièrement raison sur le caractère nécessairement inclusif que doit comporter le Québec, qu’on soit souverainiste ou non. Les Hérouxvilenies doivent cesser.”

      Nous sommes tous d’accord.

      Et les angryphonys sont aussi des hérouxvilenies.

    • godin1963; 19 mars 2015; 14h59 :

      – –

      « Mon pays du Québec sera INCLIUSIF ou ne mérite pas d’être tout simplement. »

      – –

      Donc, 60% d’une population dit Oui mais ce sera quand même Non.

      La partition du Québec, non, ça vous fait trop peur? Les petits ensembles qui s’en tirent mieux que les grands ensembles, c’est juste bon pour les autres par pour les Francoquébécois. C’est ça?

      Pourtant, c’est ce que vient tout juste de faire Gesca, soit d’appliquer le principe de partition de son porte-feuille d’affaires.

      – –

      Comme avait dit Michel Tremblay : « On est assez nombreux. On parle tous la même langue. On se fait un pays. »

      À suite de cet énoncé, on lui a gentiment demandé de se fermer la gueule.

      La peur, monsieur, elle est là; là où est ma langue; là où est mon pays.

      – –

      Et dire que la représentation symbolique de ce territoire sert de drapeau pour un pays.

      – –

      Daniel Verret

    • «Mes excuses.

      J’aimerais m’excuser de la malheureuse phrase sur la démographie et l’immigration que j’ai dite hier. Cette phrase était inappropriée et ne reflète pas ma pensée. Le succès de notre projet collectif dépend de notre capacité de rassembler l’ensemble des Québécois de toutes origines. J’entends faire preuve de leadership sur cette question, poser des gestes concrets pour maintenir le dialogue avec les communautés et travailler fort pour mieux expliquer le projet et les bénéfices de l’indépendance du Québec. »

      Pierre Karl Péladeau.

      Bravo pour la rapide mise au point.

    • De godin1963

      19 mars 2015
      14h59
      @ c.c.

      La balle est dans notre camp, il est temps de DÉFINIR notre pays, de projeter l’avenir, inclusif, riche en culture diverses et surtout riche et fier économiquement, les nouveaux Québécois sont autant Quuébécois que les de souche, c’est à nous de les convaincre que notre projet est non seulement rentable mais désirable et même nécessaire.
      Et NON ça n’est pas l’argent et le vote ethnique qui nous a fait perdre le dernier référendum, et ce n’est pas le vote ethnique qui explique la déconfiture de PQ aux dernières élections………c’est Jacques Parizeau en grande partie pour le référendum, et c’est Pauline et Drainville pour le 7 avril, essayer d’accuser les AUTRES relève de la pleutrerie.
      =============================================================

      M. Godin,

      Ça fait des lunes qu’on essaye d’expliquer en long et en large les bénéfices d’être indépendant aux nouveaux Québécois et certains ont compris le sens et la valeur de ce projet. MAIS, ils sont trop peu en nombre pour qu’il se réalise, et ce, sans que les irréductibles allophones fédéralistes de la province se joignent à nous. Mission impossible, car la balance démographique nous a malheureusement rattrapé depuis Lord Durham.

      Moi je suis plutôt d’accord avec M. Parizeau en ce qui à trait aux résultats de 1995, il a dit tout haut ce que la majorité des séparatistes purs et durs pensaient mais n’osaient pas dire de peur de se faire traiter de xénophobe racistes et de perdre toutes chances de rallier les nouveaux Québécois à notre cause.
      Pour ce qui est du 7-04-2014, c’est une toute autre histoire dont seuls Mme. Marois et son parti à cette époque sont responsables.

    • “Taxer les produits d’allaitement”… ya quelque chose d’irréel dans le fait que quelqu’un pense à proposer ça

    • @cppc (16h09)

      Ce genre de discours très divisif est la principale raison pour laquelle je ne supporte pas votre projet de société, suivi de près par le non-sens économique pour ceux qui ont tout à risquer. Bien que politiquement suicidaire et stupide, la déclaration de Parizeau traduisait essentiellement la réalité en ce qui concerne le vote des “immigrants” et de l’argent.

      Je ne suis pas un “immigrant” mais force est de constater qu’au lieu d’amadouer ceux-ci, trop d’entre vous ont décidé d’intimider et de diviser. Le dommage risque bientôt de devenir irréparable parce ces “immigrants” sont ici pour rester et beaucoup n’ont pas confiance en vous. Et ceux qui ont de l’argent ne vous supportent pas parce que le grand virage à gauche se fait sur leur dos. Je ne parle pas juste du 1% qui ont plus d’options mais des autres, salariés, professionnels, entrepreneurs, ceux qui paient des impôts, des taxes plus que partout ailleurs et se font mettre au pilori pour en faire plus.

      Pour ce qui est du Canada, est-ce un problème si beaucoup d’entre nous ont des parents et amis partout au Canada, si on a un attachement à un pays qui n’est pas si mal après tout, tout en étant fier d’être Québécois, fier de notre langue et patrimoine. Je considère mes intérêts mieux protégés par différents paliers de gouvernement, même s’ils se chamaillent de temps en temps, que laissés à la merci aux abus possibles d’un seul gouvernement sans une certaine contrepartie.

      Si vous voulez réaliser votre projet de société, changez votre approche parce qu’elle n’a pas marchée jusqu’ici (et ca garantit pratiquement le même résultat).

    • Le rapport godbout. le rot couillard. le borborygme barrette. la diarrhée libérale.

    • Hausse pour les pauvres, baisse pour les riches. Ce serait lassant si ce n’était pas tragique.

    • Vaudrait mieux taxer les banquiers que les couches…

    • Le rapport Godbout recommande des hausses de Taxes……. On gage tu que ce rapport n’ira pas sur les tablettes

    • @ st-henri qui m’écrit: “Pourquoi pensez-vous que le Québec soit la seule ”province” à n’avoir toujours pas signé la Constitution depuis 1982?”

      Je pense que le sujet est un faux-problème (a non-issue). Que le Québec ait ou non signé, dans la pratique la Province de Québec est de facto assujetie à la Constitution canadienne.

      Monsieur Couillard qui avait manifesté le souhait de ré-ouvrir le dossier constitutionnel s’est d’ailleurs heurté à la fin de non-recevoir du gouvernement conservateur de Monsieur Stephen Harper qui estime avec une pertinence certaine que la création d’emploi est prioritaire pour les canadiens.

    • Pendant qu’on jase de distractions PLQ s’apprête à briser une autre promesse et voler le peuple encore un peu plus

    • Rapport Godbout: hausse de la TVQ, Bonjour la hausse du magasinage hors-province

    • Primeur. La municipalité de Plattsburgh (USA) avec sa taxe de vente de 4% est très favorable au rapport Godbout

    • godin1963 19 mars 2015 15h02:

      «En passant, sondez les jeunes aux alentours de vous et vous verrez que les propos « xénophobisants » du PQ et de la CAQ est ce qui les éloignent de ce parti et ce qui les rapproche du nôtre (QS). Les jeunes sont moins xénophobes que nos bons vieux dinosaures de souche.»

      Les jeunes n’ont pas l’apanage de la vertu, vous savez.
      Il y a beaucoup de jeunes qui ont des propos plus «xénophobisants» que beaucoup de «dinosaures de souche».
      Les regroupements les plus racistes sont souvent des regroupements de jeunes (néo-nazis, skin heads).
      QS et les jeunes n’ont de leçons de vertu à donner à personne.
      Ce qui ne veut pas dire que QS et les jeunes en général n’ont pas d’idées que je trouve intéressantes et qu’ils ne défendent pas des valeurs auxquelles je crois profondément depuis ma propre jeunesse. Car les «dinosaures de souche» ont été jeunes aussi, et plusieurs (auxquels je m’identifie) étaient idéalistes et continuent à l’être dans l’espoir d’un pays tout en défendant des valeurs de tolérance, d’inclusion, d’ouverture au monde et de conscience sociale.
      Il y a des gens qui ont des valeurs nobles en dehors de QS et des jeunes, vous savez.

    • A lire les journaux et regarder la tele, je me demande si les armes a feux sont aussi dangereuses que la parole? Peut-etre que PKP serait mon dangereux pour sa cause avec un fusil?

    • Malheureusement, un très grand nombre de ceux qui se disent “citoyens du monde” pour se justifier de dire que le Québec ne les intéresse pas sont très souvent des égoïstes qui s’inventent cette excuse pour se centrer plutôt sur leur petite satisfaction exclusive.

      « C’est en étant le plus particulier qu’on est le plus universel » – Gide

    • De yanouk

      19 mars 2015
      16h32
      @mecasiatique 19 mars 13h53
      =============================================================

      @ yanouk

      Je vous lis avec beaucoup d’attention, vos propos sont sensés, posés, rationnels et d’une précision chirurgicale. Bref, vous m’impressionnez.

      Je ne connais pas votre âge, votre sexe ni vos origines et cela m’importe peu, mais permettez moi une petite envolée sur le fait d’être Québécois de nos jours.

      Je suis né dans les années 50, 56 en fait et j’ai à peu près tout vu sur les tentatives d’assimilation de notre société Canadienne-Québécoise-Française d’Amérique du Nord. Je ne vous ferai pas l’inventaire de ceux-ci puisque vous me semblez assez instruite sur ce sujet.

      Ce que je déplore aujourd’hui, comme Québécois Français d’origine c’est le fait de me sentir comme un citoyen de second ordre ou de seconde zone si vous préférez. Nommez moi une nation qui a le plus protégé ses aborigènes de leurs droits ancestraux? J’ai beau faire le tour de La Bleue et je n’en trouve pas. Nommez moi une terre d’accueil qui a toujours sût faciliter l’arrivée et l’intégration de ses nouveaux arrivants? Je n’en trouve pas non plus. Nommez moi une société, un pays, une nation qui a sût faire des accommodements raisonnables envers toutes ces nouvelles cultures afin qu’elles se sentent chez elle et qu’elles n’aient pas à se sentir exclues?

      Maintenant, nommez moi tous les services gouvernementaux fédéraux et provinciaux qui n’ont pas sût régler vos propres attentes ou demandes dans la juste mesure des lois et de vos attentes envers elles. Moi j’en ai tout plein ma besace de ses exemples où j’ai été brimé mais pas ceux que nous avons accueilli à bras ouverts et ni les nations autochtones de cette province.

      Allez expliquer ça aux nouveaux Québécois avant qu’ils n’entrent chez nous, j’ai assez du fardeau de le faire avec ma conjointe Congolaise!

    • Aucune arme à feu n’est dangereuse…
      C’est de celui qui est derrière la gâchette dont vient le danger !!

    • @ godin1963

      19 mars 2015
      14h59

      Vous dramatisez.

      PKP n’a fait que répéter ce que tous les fédéralisssssssss nous disent à longueur d’année.

      Plus le temps passe, plus le % d’immigrant augmente et plus les chances d’un oui diminues.

      Pourquoi pensez vous que le fédéral en fait entrer plus de 50,000 par année ?

      Y a rien de raciste la dedans, c’est juste un peu de mathématique.

      Votre Québec est il inclusif pour ceux qui ne voudraient plus y vivre après une éventuelle victoire du oui ?

      M. Duclos

    • Un immigrant qui voudrait s’exclure de la société québécoise, ne doit pas être accepté.

      La société d’accueil a le droit de choisir avec qui elle veut construire le Québec.

      Vous ne voulez pas vous intégrer ? alors ne venez pas… !

      Et M. Péladeau n’a fait que dire une réalité incontestable.

    • Pierre Karl Péladeau s’est inquiété du déclin démographique et de l’immigration qui menace, plus le temps passe, la possibilité de réaliser l’indépendance.

      ” Pierre Karl Péladeau a précisé que la diversité était une grande richesse pour le Québec, mais qu’il fallait toutefois contrer la propagande fédérale qui vise les nouveaux arrivants. ”

      ……………………… Et il a parfaitement raison !!

    • Cher ST-Henri,
      Vous êtes libre de penser ce que vous voulez des jeunes et des dinosaures.
      Ce que j’ai exprimé c’est mon observation du phénomène péquiste, vous pouvez aimer où ne pas aimer, ça vous appartiens.
      Vous voulez que votre parti fasse la souveraineté?
      C’est fort simple, affirmez-vous, dites à vos « Stratèges » de cesser de courir après le pouvoir en offrant un « bon gouvernement » et de travailler d’arrache-pied à expliquer, à convaincre à démontrer le pourquoi, le comment les risques et les certitudes, les hypothèses avec leurs différentes conséquences et les solutions aux problèmes potentiels.
      Cessez de balayer sous le tapis l’option afin de gagner les élections et après on verra.
      La population (immigrants inclus) mérite de l’HÔNNETETÉ.
      « Voulez-vous que le Québec devienne un pays indépendant du reste du Canada OUI ou NON? »
      16 mots c’est bien assez.
      Si ça ne passe pas ça ne sera pas à cause de l’Argent et du vote ethnique, ^ca sera parce que vous n’aurez pas fait votre travail de convaincre une majorité de québécois (tous les québécois)
      N’essayez pas d’user de subterfuges, de stratégies, de tours de passe-passe et de tournure de question alambiquée que la moyenne des singes ne comprend pas.
      Un pays ÇA SE MÉRITE…..et la population vous l’a fait savoir le 7 avril dernier.
      Si vous désirez unir les forces souverainistes, et je parle entre autre de mon parti, vous avez intérêt à faire le ménage de vos stratèges et de vos NOUS versus EUX car ça ne passera tout simplement pas.

    • Exemple d’une autre déviance du nationaliste ethnique tel qu’exprimée par un grand nationaliste non-inclusif:

      “Finis les gros doigts d’étrangers dans nos papiers de familles!” Félix Leclerc

    • @CPPC:

      “Ça fait des lunes qu’on essaye d’expliquer en long et en large les bénéfices d’être indépendant aux nouveaux Québécois et certains ont compris le sens et la valeur de ce projet. MAIS, ils sont trop peu en nombre pour qu’il se réalise, et ce, sans que les irréductibles allophones fédéralistes de la province se joignent à nous.”

      Ah oui?

      Comment avec la Charte?

      Qui des communautés magrébines était sur votre comité qui a pondu ce chef-d’oeuvre? parce que perdre sa job parce qu’o porte un foulard sur la tête, ça fait pas winner pour un immigrante musulmane, perdre sa job d’enseignant parce qu’on porte la Kippa c’est pas ben ben inclusif pour un juif………

      Je suggère à tous les péquistes de ce blog de faire un examen de conscience…….amicalement….n’oubliez pas que j’ai le même objectif que vous, faire du Québec un pays, et expulser au plus vite du pouvoir le gouvernement actuel…..IL FAUT prendre les BONS moyens pour y arriver.

    • @Zduc

      Mon cher M. Duclos,

      Il me semble que Duclos ça vient des Iles….

      Vous me demandez vraiment si “Votre Québec est il inclusif pour ceux qui ne voudraient plus y vivre après une éventuelle victoire du oui ?”

      Si le Québec devient un jour souverain (aucun état n’est indépendant selon moi) tous y seront bienvenue, et notre travail sera d’apprendre aux nouveaux venus ce que veut dire être citoyen du Québec, soit être ouvert sur le monde, égalitaire et généreux…….le contraire de ce que Harper fait avec le Canada présentement..

    • @manonb

      19 mars 2015
      15h45

      ” Et c’est une des choses qu’on peut vous reprocher. Quand un peuple nous accueille, le minimum qu’on pourrait faire c’est s’intéresser à son histoire. Finalement, vous dites la même chose que PKP…”

      Vous reprochez aux néo-québécois de pas s’intéresser a l’Histoire du Québec ?

      C’est pas la job de la société d’accueil de faire ça, faire découvrir\raconter l’Histoire du pays aux immigrants ? Surtout que l’Éducation c’est de compétence provincial.

      Alors encore une fois, c’est la faute des autres si ils connaissent pas l’ Histoire du Québec , l’Éducation c’est la job du gouvernement provincial, il a les pleins pouvoirs la-dedans, mais si le gouvernement du Québec fait pas sa job d’enseigner l’Histoire, ben c’est la faute des immigrants. C’est eux-autres qui montrent pas d’intérêt pour l’Histoire du Québec, la majorité des ”pûre laines” connaissent pas plus leur Histoire que les immigrants fraichement débarqués

      C’est toujours la faute de quelqu’un avec vous autres les indépendantistes, c’est toujours la faute des autres si il y a quelque chose qui fonctionne pas au Québec.
      Et ça se demande pourquoi l’idée d’indépendance séduit pas plus qui faut, qui voudrait s’associer avec du monde qui rejette toujours la responsabilité sur les autres ?

    • La plus belle affaire qui pourrait arriver pour les libéraux,c’est que Peladeau soit élu chef du PQ.Pourquoi? Parce ce que ce serait la fin du parti québécois.

    • ” Plus le temps passe, plus le % d’immigrant augmente et plus les chances d’un oui diminues.

      Pourquoi pensez vous que le fédéral en fait entrer plus de 50,000 par année ?”

      Donc, en conclusion, si l’indépendance se fait pas, ça va être la faute des immigrants.

      Et si on regardait le problème autrement au lieu d’accuser les nouveaux venus ?

      Au fil des années, on s’est donner une gamme de programmes sociaux très généreux en rapport avec la politique familiale, CPE, aide assistée a la naissance, congés parentaux, assurance-parentale, et pourtant, on fait pas plus de ptits qu’avant. Pourquoi ?

      C’est quand même pas la faute des anglais , du ROC, d’Harper, du rapport Durham ou de la constitution de 82 si on fait moins de ptits malgré la panoplie de programmes sociaux qu’on s’est donner pour encourager la famille. Il doit bien y a voir une raison.

    • Corsaire2015 19 mars 2015 16h48:

      «@godin1963

      19 mars 2015
      14h59

      PKP n’a jmais dit que l’indépendance se ferait contre les immigrants ou sans les immigrants. Il n’a qu’un fait le constat mathématique si rien n’est fait pour rallier les immigrants à notre cause. Il s’est basé sur l’histoire de nos deux référendums passés alors que les leaders des communautés d’immigrants ont appelé leurs “ouailles” a voter NON.
      Parizeau avait raison et PKP a raison.
      regardez cecci: https://www.youtube.com/watch?v=hpimcHrCLrQ»

      Bien d’accord avec vous.
      Le pire, c’est que tout le monde pense la même chose, et particulièrement les fédéralistes.
      Comme vous le mentionnez, il s’agit d’un fait mathématique, tout simplement.
      Mais les fédéralistes aiment bien, hypocritement, se faire du capital politique avec cela, en amalgamant, de façon malhonnête, l’expression d’un simple fait mathématique avec la xénophobie. Même les ”vertueux” de Québec Solidaire utilisent cette tactique malhonnête. Et même au PQ, on joue les ”vierges offensées” pour ménager les susceptibilités.
      Et pourtant, il n’y a pas de susceptibilités à ménager ici (autres que celles exploitées par des gens sans scrupules). PKP n’a pas tenu de propos xénophobes; il a simplement décrit une situation démographique. Il n’a pas dit qu’il fallait expulser les immigrants ou qu’il fallait cesser l’immigration. Et ces tactiques fonctionnent: PKP vient de faire ses excuses, imaginez!
      Mais au Québec, il faut être politiquement correct, sinon on se fait lapider (encore une fois dans ce qui est une joute politique). Être en politique, c’est devenir fatalement hypocrite. Et ensuite on reproche aux gens de devenir cyniques? Mais c’est ceux-là même qui reprochent le cynisme, qui forcent les politiciens à devenir hypocrites en jouant les vierges offensées.
      Alors oui il y a quand même une petite minorité d’immigrants récents qui peuvent être souverainistes.
      Et oui on doit mettre davantage d’énergie à convaincre un plus grand nombre d’immigrants du bien-fondé du projet souverainiste.
      Et oui on doit continuer à combattre les tactiques malhonnêtes des fédéralistes qui cherchent constamment à associer le projet souverainiste à de la xénophobie et même à du racisme.
      Il y a de quoi être non plus cynique, mais révolté!

    • ” «Les résultats montrent que plus d’immigrants quittent le Québec pour aller vers une autre province d’une année à l’autre qu’il y a d’immigrants qui immigrent au Québec en provenance des autres provinces, relève le professeur Parent. Cela est particulièrement vrai pour les personnes les plus instruites», ajoute-t-il.

      ” Ainsi, l’Ontario a plus de succès que le Québec à garder ses immigrants. «Une raison à cela est que le marché du travail en Ontario semble être mieux adapté pour intégrer les immigrants.»

      L’étude fait également ressortir qu’entre 2001 et 2006, «beaucoup d’immigrants francophones vivant au Québec en 2001 vivaient ailleurs au Canada en 2006 que d’immigrants francophones ayant fait la transition inverse.”

      http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/societe/201302/27/01-4626187-les-immigrants-bien-souvent-juste-de-passage-au-quebec.php

      Quand tu as de la misère a retenir les francophones dans le seul foyer francophone en Amérique du nord, c’est parce que ça va mal.

    • l’immigrant a connut ça la vraie misère lui, quand il arrive ici , il est prêt a faire des sacrifices , a s’instruire, a aller a l’école. Le jeune pure laine lui, qui a tout eu cuit dans bouche, quand il va a l’école c’est pour faire la greve contre l’austérité, les hydro-carbures et autres niaiseries pour avoir du bon temps. Il va mette 5 ans pour faire un DEC qui est supposé en prendre trois, ça c’est si il décroche pas avant.
      Gageons que les étudiants anglos seront pas dans la rue, ils sont a leurs affaires eux-autres.

    • À lire sur le site du Journal de Montréal, en lien avec la déclaration de PKP concernant le temps qui presse de plus en plus pour que le PQ gagne un référendum :

      Le stigmate, texte d’opinion de Josée Legault, Le Journal de Montréal, le jeudi 19 mars 2015.

    • @ Mouhahaha 08h54
      «6) «A.Talon»: avec son gros nez.»

      Kraft Dinner – Coupable d’être bon
      https://www.youtube.com/watch?v=sbAUYdsEVtw

      Je sais que le sujet vous tiens particulièrement à coeur…

    • Il n’y a pas que les armes à feu qui sont dangereux. PKP itou!

    • Vous avez raison ! Les armes à feu c’est dangereux. Cependant, tout le reste de votre analyse est une insulte à l’intelligence humaine ! Vous prenez les affirmations de Harper hors de leur contexte et vous le savez très bien. Quand vous restez à 25, voir 35 minutes du poste de la SQ le plus près, les voleurs s’en foutent éperdument de vos collants ou vos systèmes d’alarme. Mais comme toute bonne personne de la ville, vous vous foutez éperdument de ce qui se passe à l’extérieur de votre citée illuminée !
      Et en plus tous les Hippies d’ici crient haut et fort que la solution est de faire du Québec un pays. Désolé mais la MAJORITÉ des québécois n’en veulent pas de ce pays. PATHÉTIQUE !

    • Merci M.Lavoie de me dire que je mets ma vie et celle de ma famille en danger, moi qui croyait que mes armes étaient pour la chasse, le loisir, le sport et oui pour ce défendre. Avant d’avoir lit votre billet.

      Si j’ai une arme et que je surprends un voleur dans ma maison, je risque de lui faire très peur et au pire s’il en veut simplement à ma TV je lui conseillerais de prendre celle du sous sol qui est plus récente et plus grosse, mais en lui disant bien que plus il passe de temps dans ma maison et rien d’avoir moins de chance dans sortir vivant. La raison est que contrairement a bien des gens, j’ai eu la chance de faire une formation qui porte justement sur les techniques, les règles et lois qui entourent la légitime défense avec une arme à feu ou si vous aimez mieux la bonne façon d’utiliser une arme à feu dans une situation d’agression et de ne pas aller en prison.

      Que ce soit en ville ou à la campagne, les policiers arriveront toujours en retard et la défense personne appartient à la personne concernée et non des idéologues en manque d’attention.
      Selon les règles d’entreposage et d’utilisation, je suis en mesure d’être prêt à me défendre avec une arme à feu en moins de 5 sec. La seule accusation qui serait portée contre moi serait d’avoir déchargé une arme à feu dans un lieu non approprié.

      Mon cher M. Lavoie, j’ai eu des chiens, ma maison est bien éclairée, j’ai installé des bonnes serrures, j’ai un système de sécurité et des très bons collants d’une très bonne compagnie qui est la mienne ;) . Toutes ces choses sont des outils de dissuasion au même titre que mon pistolet SIG SAUER .40 qui est bien sécurisé dans coffre prêt à être utilisé au besoin. Ah aussi j’ai des caméras, pour 3 raisons 1) pour les voleurs 2) pour avoir une preuve irréfutable de ma légitime défense 3) parce que je n’ai aucune confiance aux agents du CFO (contrôleur des armes à feu) s’ils venaient faire une vérification.

      Si on sonne à votre porte à minuit? Hummm je serais très étonner que ça ne soit pas pour une bonne raison dû au fait que les gens de mon entourage sont très au fait que je peux entre armé et près à agir. Advenant le cas, je serai en mesure de prendre ma protection personnelle et celle de ma famille.
      Vous M. Lavoie avez-vous une carte du CAA? Avez-vous peur de tomber en panne ou ce n’ai qu’être prévoyant? Avez-vous un extincteur? Avez pour de passer au feu ou c’est simplement d’être bien outiller au cas ou?

      L’arme à feu est un outil de dissuasion au départ et en cas d’agression c’est toujours le mieux outillé qui remporte le combat.

      Le problème ici de ceux qui n’accepte pas que des gens honnêtes possède des armes à feu, tient plus du fait qu’ils ne peuvent accepter la logique que pour sauver notre vie il se peut que nous doivent en prendre une, que depuis plus de 25 ans des gens comme vous leurs entre dans la tête que la seule utilité d’une arme à feu est de tuer et qui est impossible de survivre dans ce monde sans l’aide et la sécurité apporter par notre bon gouvernement.
      Nous parlons ici de protection à domicile quand la police ne peut nous protéger. Ce qu’ils nous prouvent a chaque jour en arrivant toujours trop tard pour empêcher le crime, mais font toujours une bonne job quand c’est de retrouver le coupable après le fait.

      M.Lavoie vous avez peur des armes? Vous n’en voulez pas ? Voici mon conseil : « Acheter en pas »
      Mais ce que je fais dans MA maison, pour protéger MA famille ne vous regarde pas et pas plus les 125 députés de l’assemblée minable du Québec qui ne parlent pas en mon nom.

      Et si vous avez peur, parce qu’un honnête citoyen comme moi à des armes à feu, je un autre conseil pour vous : « Ne venez pas défoncer ma porte à minuit avec une cagoule et quelque chose dans les mains »… Mais si vous cogné gentiment à ma porte pour me demande une tasse de sucre pour finir votre recette de biscuit, je ne crois pas que vous le ferez a minuit et je serais surement en mesure de juger que vous n’est pas une menace. Mais je si veux ne revenez pas me porter des biscuits!! Je ne répondrai pas à la porte la prochaine fois.

    • @godin1963
      Pardon! Qui t’a suggéré qu’on avait vraiment envie de faire l’indépendance avec le tofu passé date Québec Solidaire et son scout et sa jeannette ML, David et Kadhir?

    • @ godin1963

      19 mars 2015
      20h08

      Ça fait 30 ans que le PQ essaie de courtiser les nouveaux arrivants.
      En pure perte.

      Faudrait peut être arrêter de rêver et se dire que si l’indépendance se fait, ce sera en dépit des allos et des anglos.

      M. Duclos

    • Depuis qu’il est obligatoire de barrer les armes et de serrer les munitions dans une pièce différente, les invasions de domicile ont triplés!

    • Donc ce que vous êtes venus chercher c’est la citoyenneté – Docteur yanouk 19 mars 2015 16h32

      Toute une déduction docteur, logique somme toute ! Un type qui immigre au Canada donc Québec est une province et qui veut devenir “citoyen” et participer à la vie démocratique prêtera serment à la Constitution du Canada et au Chef d’État dont La Reine. On ne vient pas “chercher la citoyenneté” canadienne dude. Sauf que pour avoir un passport et le droit de vote, il faut l’être.

      Les souverainistes à la tonne du PQ en la qualité de Parizeau et PKP, quand ça fait pas leur affaire, là les immigrés sont des empêcheurs de réaliser leur projet. Ils ne peuvent pas blâmer les de souches qui sont si fort nombreux à dire “NON, MERCI”.

      La première fois, les de souches ont été nombreux à dire “NON”. La deuxième fois, comme la levure ne pognait pas, Lucien Bouchard a débarqué pour offir un cage à hommard dont Parizeau était fier “SOUVERAINTÉ-ASSOCIATION”. Les “de souche” ont aussi dit “NON” à un certain degré et les ethnies ont pris le blâme.

      Là PKP a ressorti la rengaine, c’est la faute à l’immigration ! C’est comme si les nouveaux arrivants sont si nombreux pour contre-carrer les vrais “de souches”.

      Quand le Québec aura obtenu son indépendance et établi son passport pour ses frontière, le nouveau venu qui voudra devenir CITOYEN devra prêter serment à sa Constitution et autre.
      Pour le moment, c’est encore le Canada et ma foi, piochez fort le sol rocailleux pour semer la SOUVERAINTÉ au lieu de rouspéter. Et il faut surtout irriguer le sol aride ! Mais il faut dire que la relève ne bouscule pas aux portes !

      Mais… à souère, PKP vient de “préciser” sa PENSÉE. C’est pas ce que je voulait dire !!! :) :) :)

    • Vous serai alors heureux que pour satisfaire votre hoplophobie je vous suggere moi aussi de déménager dans les pay suivant.. Voici une liste ou les armes sont interdites ou presque

      Japon
      Australie
      Angleterre
      Mexique
      Coré du Nord
      Chine

    • cppc

      19 mars 2015
      18h12
      Vos explications sur les bénéfices d’un Québec indépendant ne tiennent pas la route. Vous n’avez convaincu personnes sauf les séparatistes.

    • @ godin1963 15h02
      «En passant, sondez les jeunes aux alentours de vous et vous verrez que les propos « xénophobisants » du PQ et de la CAQ est ce qui les éloignent de ce parti et ce qui les rapproche du nôtre (QS). Les jeunes sont moins xénophobes que nos bons vieux dinosaures de souche.»

      Vous errez. Vos oeillères partisanes vous empêchent de voir que la xénophobie et l’intolérance sont assez bien réparties parmi les générations. Les groupuscules d’extrême-droite locaux ne sont d’ailleurs pratiquement que le fait de jeunes personnes dont l’âge varie de l’adolescence à la trentaine.

    • @ mouhahaha 13h35
      «Même chose pour M. Cauchon. Ça ne nous intéresse pas de savoir comment il finance ses entreprises.»

      Je crois, au contraire, que la question va intéresser de plus en plus de monde au cours des prochains mois. Nouveau caillou dans la chaussure libérale…

    • Aucun de nous ne sait hors de tout doute ce qu’il advient après la mort. C’est peut-être un lieu de délices, qui sait ? Alors si on abat un criminel, on lui rend peut-être service. Si la personne est dangereuse et qu’il faut se défendre, il vaudrait mieux viser les poignets pour le désarmer et les jambes pour l’empêcher de s’échapper. Ensuite, on appelle la police et l’ambulance.

    • @godin1963 19 mars 20h08

      “Comment avec la Charte?”

      La Charte…

      Si elle ne sert pas à démontrer le manque de tact ethnique du PQ, elle sert à quoi?

      Elle a peut-être été un électrochoc, pourquoi pas. Et le silence inter-ethnique se rompit!

      Ce n’est pas comme si on nous l’a enfoncé dans la gorge par baillon. L’objectif de la proposition était un peu beaucoup de créer le dialogue, c’est en tout cas ce que j’ai entendu souvent de la part de Bernard Drainville.
      Qui croit vraiment que le dessein, l’avantage politique du PQ avec cette charte était de pouvoir se débarrasser de quelques inquiétants employés ethniques?
      Les angryphones dans la Gazette essaient de le faire croire, bien sûr, allez voir ça, c’est encore plus amusant qu’ici (pour ceux que la langue anglaise ne révulse pas bien sûr.) La CHARTE pour la Gazette était un possible premier pas, …possiblement épouvantable…, tout comme elle l’était présentée à CJAD, CFCF, McGill, dans les tours à bureaux du centre-ville, dans les lieux de culte de la ville, lors de plusieurs manifestations civiques… Et viendraient ensuite les autres pas, les pires, soit la menaçante reptation du VRAI plan péquiste: les autres pas seraient: plus de niqab ni de voile ni de kippa sur la rue, puis tous les musulmans dehors, puis tout ce qui n’est pas franco-blanc-catholique dehors, etc! Le PQ veut faire du Québec un marais stagnant uni-ethnique semilingue coupé du Monde s’ingurgitant sur lui-même processant vers une léthargique trisomisation sociétale! L’arrêter, by any means necessary!
      Je vous jure, lisez entre les lignes, entre les impressions, écoutez les silences, sondez les hiatus. Si on s’informe exclusivement de la Gazette et à CJAD, et qu’on est immigré à Montréal, il doit y avoir de quoi avoir peur, on doit même sentir friser la terreur… Une histoire d’horreur se dessine, un nuage noir gronde, n’écrit jamais tout à fait textuellement l’éditorialiste Don McPherson…
      Mais bon, qui la Gazette convainc-t-elle vraiment? Celui qui croit encore au xénophobisme structurel du projet indépendantiste québécois ne le fait plus que par opportunisme politique, comme le PLQ aujourd’hui encore comme d’habitude.
      Miséricorde.
      LA Charte…

      Ce fut un débat passionné, quelques esprits se sont ébouriffés, mais quelqu’un a été blessé? Faisons confiance aux musulmans, venus de vous savez quel coin conflictuel du Monde: selon moi, s’il n’y a pas eu au Québec d’explosion de pâté de maison comme au Liban ou d’assassinat chirurgicaux comme en Syrie, ils seront assez enclin à défendre que tout s’est passé bien assez démocratiquement dans le respect et la raison.
      Après tout, à travers ce débat de valeureuse laicité québécoise, les musulmans et les bouddhistes et les athées et les juifs, pourquoi pas, ont enfin eut l’occasion de se rendre compte que les indépendantistes du Québec sont de justes concitoyens, qu’ils sont québécois et de bonne foi, et qu’ils sont aussi sympathiques que les souverainistes d’Écosse, et qu’ils sont Ô combien résolus comme des bêtes féroces de l’espoir, et de plus professionnellement organisés depuis d’assez creuses racines merci, et que ce qu’ils visent, manifestement ils ont la décisive intention et le plan de le saisir un de ces beaux jours d’Occident.
      Ils sont plus que capables de respecter et d’estimer de telles choses, ils en ont une longue histoire.
      Vous savez bien que les musulmans du Monde sont eux aussi en plein examen de conscience.
      Nous avons cela en commun en plus.

      La charte…

      “Ces tribuns opposant, lorsqu’on les réunit, une charte de plâtre aux abus de granit,”
      VICTOR HUGO

      ………………………….

      Je ne sais pas si la modération va laisser passer ce texte. On m’en a refusé un ou deux.

    • Qui se trouve derrière Martin Cauchon, ex-vedette du scandale des commandites, dans cette nébuleuse affaire d’acquisition des journaux régionaux de Gesca?

      Serait-ce les mêmes qui auraient orchestré le fameux ‘deal’ du printemps 2014 entre le Parti Libéral du cheick Couillard et les intégristes musulmans montréalais?

      Le mystère maintenu volontairement sur ces deux histoires louches ne fera qu’amplifier la rumeur publique.

    • @imho 19 mars 18h19

      “Je ne suis pas un “immigrant” mais force est de constater qu’au lieu d’amadouer ceux-ci, trop d’entre vous ont décidé d’intimider et de diviser. Le dommage risque bientôt de devenir irréparable parce ces “immigrants” sont ici pour rester et beaucoup n’ont pas confiance en vous. Et ceux qui ont de l’argent ne vous supportent pas parce que le grand virage à gauche se fait sur leur dos. Je ne parle pas juste du 1% qui ont plus d’options mais des autres, salariés, professionnels, entrepreneurs, ceux qui paient des impôts, des taxes plus que partout ailleurs et se font mettre au pilori pour en faire plus.”

      Vrai que pour adhérer au projet souverainiste, il ne faut pas qu’être à la cenne.
      C’est un projet humain, pas seulement économique.
      Les salariés sont déjà taxés jusqu’au cou dans le Canada actuel, pourtant ils veulent y rester.

      “Je considère mes intérêts mieux protégés par différents paliers de gouvernement, même s’ils se chamaillent de temps en temps, que laissés à la merci aux abus possibles d’un seul gouvernement sans une certaine contrepartie.”

      Les régions du Québec deviendraient des provinces avec leurs propres gouvernements.

      C’est effectivement un Everest à gravir, l’indépendance, tout un monde à changer.

    • Deux évidences caractérisent la future démographie québécoise:
      1) il y aura vieillissement généralisé de la population
      2) il y aura augmentation de la proportion d’immigrants

      À tort ou à raison, les fédéralistes le souhaitent ainsi.
      Parce que ça devrait affaiblier l’appui au projet indépendantiste.
      Ils le claironnent souvent à haute voix et personne ne trouve rien à redire.

      À tort ou à raison, les indépendantistes le craignent.
      Parce que ça risquerait d’affaiblier l’appui au projet indépendantiste.
      Ils le disent parfois à voix basse et se font aussitôt traiter de xénophobie!
      Par ces mêmes fédéralistes qui disent pourtant la même chose, en rigolant.

      Il y a pas mal d’hypocrisie dans toute cette histoire…

    • @ pager 22h02
      «Depuis qu’il est obligatoire de barrer les armes et de serrer les munitions dans une pièce différente, les invasions de domicile ont triplés!»

      Vous avez lu ça dans le «Journal of Scientific Exploration», je présume?

    • @tweedledee (19 mars, 22h52) – Eh oui! Viser les poignets ou les jambes… Vous allez être matraqué avant d’avoir pu appuyer sur la gachette, en essayant de viser autre chose que le tronc!

    • @Newman 19 mars 18h23

      “Je pense que le sujet est un faux-problème (a non-issue). Que le Québec ait ou non signé, dans la pratique la Province de Québec est de facto assujettie à la Constitution canadienne.”

      Aucune objection à être assujettie à un contrat que vous n’endossez pas, aucune, même pas par principe?
      Moi je pense que si un jour le Québec signe cette Constitution, on va en ressentir des répercussions avantageuses dans la province. Ces avantages nationaux à notre portée, nous pourrions en jouir aujourd’hui-même, mais le Canada refuse de négocier et de nous les commettre car pour l’instant, il est très fort occupé ailleurs, il a d’importants problèmes plus pressent que ce petit remous local.

      Beaucoup de littérature documentée soutient que cette Constitution désavantage justement le Québec, si vous cherchez vous trouverez.
      Selon vous, quelles sont les motivations du Canada pour si cavalièrement exclure sa province fondatrice? Comment ça se fait que tous le monde reproche aux souverainistes d’exclure les autres mais jamais personne ne reproche au Canada d’exclure le Québec? Imaginez si un Québec indépendant ratifiait sa Constitution sans l’accord des Crees du Nunavut tout en les y assujettissant sans égards… Avez-vous au moins confiance que cette Constitution québécoise serait à tout le moins autant juste envers eux que celle du Canada l’est selon vous envers nous?

      Dialogues de sourds, de sourds-muets, de décapités, de désensés sur ce blogue, dans cette société…

      Newman, c’est bel et bien un “non-issue”. C’est tout comme si ça n’existait même pas. Un peu de sérieux, déterrons-donc cette vieille chicane constitutionnelle seulement le jour où il n’y aura plus d’attente dans les hôpitaux, où nous serons tous moins taxés et plus fortunés, où la vie sera si idyllique au Québec que même les policiers ne porteront plus d’armes à feu.

      Bienvenue sur ce blogue.
      Je suis nouveau aussi, mais bientôt, je vais devoir m’en absenter, il me reste deux ou trois petites choses à faire par là-bas…

    • @teddybear 19 mars 20h17-20h59

      “C’est toujours la faute de quelqu’un avec vous autres les indépendantistes, c’est toujours la faute des autres si il y a quelque chose qui fonctionne pas au Québec.

      C’est quand même pas la faute des anglais , du ROC, d’Harper, du rapport Durham ou de la constitution de 82 si on fait moins de ptits malgré la panoplie de programmes sociaux qu’on s’est donner pour encourager la famille. Il doit bien y a voir une raison.

      Quand tu as de la misère a retenir les francophones dans le seul foyer francophone en Amérique du nord, c’est parce que ça va mal.

      Il va mette 5 ans pour faire un DEC qui est supposé en prendre trois, ça c’est si il décroche pas avant.
      Gageons que les étudiants anglos seront pas dans la rue, ils sont a leurs affaires eux-autres.”

      Imaginez ces semonces teddybeariennes déclamer par Julien Poulin…

      Les souverainistes rejettent la faute sur les autres, sur le contexte historique, ET sur eux-mêmes, vous refuserez toujours de le voir et de les assistez dans la recherche d’une solution dont le Québec a besoin.

      Ca va mal, vous avez tant raison. Et pourtant.

      Si vous vous ne blâmez personne et prenez votre vie en main, faites des ptits et demeurez au Québec et complétez vos études, alors pourquoi n’arrivez-vous pas à entrainer les québécois de votre entourage dans le sillon de votre bon exemple, en tout cas pas plus que les souverainistes arrivent à entrainer qui que ce soit?
      Si les raisons ne sont pas historiques et contextuelles, elles sont génétiques, c’est ça?

    • @A.Talon 19 mars 23h56

      “Deux évidences caractérisent la future démographie québécoise:
      1) il y aura vieillissement généralisé de la population
      2) il y aura augmentation de la proportion d’immigrants
      À tort ou à raison, les fédéralistes le souhaitent ainsi.
      Parce que ça devrait affaiblir l’appui au projet indépendantiste.
      Ils le claironnent souvent à haute voix et personne ne trouve rien à redire.
      À tort ou à raison, les indépendantistes le craignent.
      PARCE QUE ÇA RISQUERAIT D’AFFAIBLIR L’APPUI AU PROJET INDÉPENDANTISTE.”

      Non, A.Talon, PARCE QUE ça mettrait en péril la pérennité et l’épanouissement de la mère patrie de la culture française en Amérique.
      La souveraineté n’est pas une fin mais un moyen.
      Il parait que le PQ est sur le point de passer les prochaines années à nous exposer et nous expliquer cette fin. Hâte de voir ça, suis déjà sur le bout de mon siège.

    • @yanouk

      20 mars 2015
      00h50

      ” Imaginez ces semonces teddybeariennes déclamer par Julien Poulin…

      Les souverainistes rejettent la faute sur les autres, sur le contexte historique, ET sur eux-mêmes, vous refuserez toujours de le voir et de les assistez dans la recherche d’une solution dont le Québec a besoin.

      Ca va mal, vous avez tant raison. Et pourtant.

      Si vous vous ne blâmez personne et prenez votre vie en main, faites des ptits et demeurez au Québec et complétez vos études, alors pourquoi n’arrivez-vous pas à entrainer les québécois de votre entourage dans le sillon de votre bon exemple, en tout cas pas plus que les souverainistes arrivent à entrainer qui que ce soit?
      Si les raisons ne sont pas historiques et contextuelles, elles sont génétiques, c’est ça?”

      Ça commence bien, on donne notre opinion, on pose des questions et la première réponse que l’on reçoit c’est : teddybear c’est un Elvis Gratton.

      Et c’est les autres qui sont intolérants, qui comprennent pas.

      Quand est-ce que les souverainistes ont rejeter la faute sur eux-mêmes ?

      C’est a cause le peuple a pas compris de quoi il en retournait en 1980 et 1995, alors on va faire de nouvelles études pour leur expliquer encore c’est quoi la souveraineté.

      C’est a cause des immigrants si la Cause lève pas, on fait pas assez d’enfants, faut ouvrir la porte a l’immigration, mais les immigrants votent pas beaucoup pour la Cause alors c’est la faute aux immigrants si la souveraineté stagne dans les intentions de vote.

      C’est a cause de la Constitution de 1982 et la nuit des longs couteaux.
      C’est a cause de la loi sur la clarté.
      C’est la faute des néo-québécois qui s’intéressent pas a notre Histoire.

      C’est ça qu’on lit ici.

      Personne chez les souverainistes pour se demander pourquoi malgré la générosité de la politique familiale, on fait pas plus d’enfants que ça ?

      Pourquoi une bonne partie des immigrants, quelques mois après leur arrivée, quittent pour d’autres cieux , des francophones de surcroit et que l’inverse ne se fait pas ?

      Les Afro-Américains ont subit les pires affres de la société américaine, esclavagisme, Klux Klux Klan,apartheid et pourtant, ils se disent fiers d’être Américains, ils réussissent sur tous les plans dans LEUR pays, culturel, artistique, sportif, financier et politique, le président est un Noir, devenir président pour un Noir,faut le faire quand même après être revenu de si loin, ils accusent pas l’Histoire, le contexte, la Constitution, le fait qu’ils sont minoritaires , non , ils agissent.

      Pendant que les indépendantistes se grattent le bobo constitutionnel et s’apitoie sur leur sort, a maudire le passé, la Constitution de 1982, le ROC, le rapport Durham, des Québécois, eux autres, se prennent en mains et réussissent fièrement et depuis bien avant 1960, ils ont pris LEUR destinée en mains sans attendre le” grand soir” pour agir.

      Les Afro-Américains demandent pas un statut spécial dans la Constitution pour pouvoir réussir et s’épanouirent aux États Unis, ils demandent pas a être reconnut comme une société distincte, ils chialent pas qu’eux autres” qu’ils sont pas comme Bruce Springsteen et qu’ils sont plus comme Michael Jackson , qu’ils sont différents eux-autres ” alors on voudrait que ça soit inscrit dans la Constitution américaine. Non, eux autres sont passés a l’action .

      On na des problèmes au Québec qu’on pourrait régler sans la souveraineté, statut spéciale dans la Constitution et on le fait pas, non c’est quand le Québec sera souverain qu’on pourra s’attaquer a ces problèmes; pas besoin de voir bien loin pour constater que dans un Québec indépendant, ça se règlerait pas plus. Nos élites sont déconnectés du peuple.

    • cppc 19 mars 19h01

      Merci. Je me suis instruit du Québec oui, mais du Congo trop peu j’ai eu occasion. Nos drames tranquilles d’ici se mesurent-ils aux atrocités d’un Sassou-Nguesso là-bas? C’est peut être ce qui explique votre fardeau. Vous pourriez essayer de la convaincre en chanson. Ne la lâchez pas.

      “Maintenant, nommez moi tous les services gouvernementaux fédéraux et provinciaux qui n’ont pas sût régler vos propres attentes ou demandes dans la juste mesure des lois et de vos attentes envers elles.”

      Ce n’est pas vraiment mon expérience. Je suis plus jeune que vous. Vous me dites que vous avez vu et vécu toutes les tentatives d’assimilation, législatives comme culturelles, historiques et documentées, au travers l’époque Trudeau, 1970, la montée de la division québécoise. Époque tonique. Je vous envie.
      Je naissais à cette époque, et rendu en 1980, des rumeurs sombres couraient à l’école, si le OUI gagnait, il y aurait la guerre, de grands dérangements extrêmes perplexes… Mais je n’ai pas vraiment vu et vécu de tentatives d’assimilation. J’ai vécu et contribué plutôt à la mise en place d’une sorte de système d’air d’aller simili national. Mon expérience peut se résumer à une sorte d’équation, entre parenthèse (Les gouvernements, les lois: fonctionnels, s’enracinant à mesure. Mes attentes, mes demandes: fonctionnelles réglée en amont.)
      Voyez donc le PLQ encore aujourd’hui, il se donnes des primes et des augmentations, se pait des loges et des amitiés, les contrats $$$ vont aux même conglomérats de firmes qui s’apprêtent à récolter la manne de toute les mannes avec ces importants investissements urgents en infrastructures de base et avec le Plan Nord ah le Plan Nord lui.
      Il fait pire qu’avant, le PLC, parce que la population vient de le cautionner pour vingt ans, et que c’est le moment transcendant d’achever son adversaire, et que de toute façon, c’est comme ça que ça se fait partout ailleurs.
      En 1980, le PLC a fait pareil, je me souviens.

      “Nommez moi une terre d’accueil qui a toujours sût faciliter l’arrivée et l’intégration de ses nouveaux arrivants? Je n’en trouve pas non plus.”

      Vous, au Canada, on ne vous a pas accommodé et intégré aussi bien que les aborigènes? Votre sort est moins enviable que celui des nouvelles cultures polynésiennes arrivée il y cinq ou cinquante ans?

      “…d’une précision chirurgicale.”

      Philippe Couillard m’inspire, je n’y peux rien. Il est aimable, attention.

      Je vous souhaite bonne congolaise nuit de fin d’hiver glacial.
      Lui souffler du Miron dans l’oreille arriverait peut-être à convaincre votre conjointe, c’est possible.

      Si vous m’attribuez quelques temps, je vous reviendrez bientôt avec la liste des terres d’accueils meilleures que le Québec que j’ai trouvé, cppc. Cette liste ne sera ni vide ni longue, mais elle va vous impressionner, je le jure.

      Tiens, demain au travail, j’entreprend de convaincre ma collègue de Bénarès moi aussi, avec ses parents qui envisagent justement d’émigrer la rejoindre, et la petite du West Island dans l’ascenseur, tant qu’à être…

    • Une autre question pour les indépendantistes.

      Comment ça se fait que votre option, si populaire chez les artistes, ne trouve pas d’échos dans la culture québécoise ?

      Il y a des artistes qui se disent souverainistes, indépendantistes, mais dans leurs œuvres, ça semble pas transpirer beaucoup cette idée de souveraineté.

      Pas de films, d’émissions de télévision, de romans, de pièces de théâtres, de poèmes, de chansons qui disent carrément que l’indépendance est la solution ultime pour régler nos problèmes ?

      L’alouette en colère de Leclerc ? Ça sonne plus comme un pamphlet syndicaliste pro-travailleur qu’une ode a la souveraineté.

      Loco locass chante Libérez-nous des libéraux, pas du Canada.

      Denys Arcand dans ses films dénoncent la corruption, l’apathie des Québécois, ses films abordent pas l’indépendance, pas plus que Xavier Dolan d’ailleurs ou Gilles Carle a une certaine époque.

      Yves Beauchemin, Michel Tremblay, Francine Ouellet, Genevieve Guevremont, Claude Henri Grignon,Victor Levy-Beaulieu, etc, y’a tu un roman qui dit clairement que l’indépendance est nécessaire. Pas vraiment.

      Charlebois, Dubois, Léveillé, Vignault, Lecor etc, ont-ils chanter l’indépendance ? Pas vraiment.

      ” Mon pays ce n’est pas un pays c’est l’hiver” c’est pas grand plaidoyer pour l’indépendance ça.

      En poésie, Crémazie, St-Denys Garneau, Francoeur, Godin ont-ils vanter les vertus de la séparation ?

      Lise Payette, Mia Riddez, Fabienne Larouche, Marcel Cabay et autres auteurs a la télévision ont-ils déjà écrit sur l’indépendance dans leurs téléromans ?

    • ” Attaqué de toutes parts après avoir affirmé la veille que l’immigration représentait une menace pour le projet souverainiste, le magnat de la presse, député de Saint-Jérôme et aspirant à la chefferie du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, a finalement présenté ses excuses, en fin de journée.”

      Qu’ils arrêtent d’essayer de trouver des coupables, de pointer du doigt quelqu’un si la cause lève pas, comme ça ils auront pas besoin de s’excuser par après.

      Verrait-on un représentant de Coca-Cola essayer de nous vendre son produit en crachant constamment sur le Pepsi ?

      C’est pas en dénigrant les compétiteurs qu’on réussit a faire aimer son produit.

    • Lu dans la Presse ce matin :

      ”Souveraineté

      Si un référendum avait eu lieu cette semaine, le Non l’aurait emporté avec 65% d’appuis, un point de plus qu’en février. Ce déplacement est trop réduit pour être significatif. D’octobre à décembre dernier, le Non oscillait autour de 67%.

      Méthodologie: La collecte de données en ligne s’est déroulée du 11 au 15 mars 2015 par le truchement d’un panel web. Au total, 1000 questionnaires ont été remplis. Les résultats ont été pondérés afin de refléter la distribution de la population adulte du Québec selon le sexe, l’âge, la région de résidence, la langue maternelle et le niveau de scolarité des répondants.

      Voyez les séparatistes, même si ca va mal pour le PQ, votre affaire ne lève pas.

      Vous allez blâmer qui cette fois-ci?

    • @mecasiatique 19 mars 22h15

      “C’est comme si les nouveaux arrivants sont si nombreux pour contre-carrer les vrais “de souches.”

      Votre vote a été comptabilisé au même titre que le mien. Le résultat, votre choix comme le mien ont étés respectés.
      Bien sûr il y a plus de de souche votant NON que de nouveaux arrivants.
      Mais du point de vue souverainiste, voyez, un fait demeure: s’il n’y en avait pas eu de nouveaux arrivants, totalement incontestablement opposés à toute possibilité de OUI, le Québec serait un pays aujourd’hui.

      “Les souverainistes à la tonne du PQ en la qualité de Parizeau et PKP, quand ça fait pas leur affaire, là les immigrés sont des empêcheurs de réaliser leur projet. Ils ne peuvent pas blâmer les de souches qui sont si fort nombreux à dire “NON, MERCI”.
      La première fois, les de souches ont été nombreux à dire “NON”. La deuxième fois, comme la levure ne pognait pas, Lucien Bouchard a débarqué pour offir un cage à hommard dont Parizeau était fier “SOUVERAINTÉ-ASSOCIATION”. Les “de souche” ont aussi dit “NON” à un certain degré et les ethnies ont pris le blâme.”

      Beaucoup de mythes ici, mecasiatique.
      Rassurez-vous, Parizeau, Bouchard et PKP, avec leurs défauts, ils les blâment sans vergogne, les de souche. Et ceux-ci s’auto-torturent individuellement en leur âme et conscience tout autant, croyez-moi, même que beaucoup en gardent des cicatrices jusqu’au trognon de leur moelle substantifique.

      René Lévesque, vous connaissez, il n’a jamais blâmé les ethnies lui et pourtant, les ethnies ont massivement voté contre son projet.
      Les de souche souverainistes, acceptant gracieusement votre choix fédéraliste, se demandent: qu’est-ce qu’ils ont tous les ethnies à tant refuser d’incorporer et supporter l’ethnie franco dans son parcours identitaire et historique? Qu’est-ce qu’ils ont, ils s’opposent sans même se donner la peine de se désembarrasser des leurs mythes et leurs incompréhensions? Ils ont une dent contre le français, les ethnies, ou quoi? Ils trouvent que nous ne valons pas la peine d’être perpétués? Ne pensent qu’à eux, maintenant qu’ils sont déracinés?
      Les souverainistes non de souche eux, se demandent: mais pourquoi les ethnies fédéralistes font comme si nous n’existions pas?

      Cage à homard, cage à homard, revenez-en. Des millions de québécois et membres de premières nations ne pourraient jamais sortir du Canada s’ils le voulaient, vous savez. Ils ont été contraint d’y entrer par des circonstances pas toujours propices à la dignité, et maintenant il est trop tard, n’est-ce-pas, la cage est scellée.

      Ce que je veux dire, mecasiatique, c’est que j’imagine comme ce doit être vraiment complexe pour un immigré de se faire un tête à propos de ce conflit Québec-Canada.
      Même les francos et les anglos en perdent leur latin.

      Je vous souhaite de vous y intéresser de plus en plus, vous allez voir, c’est une histoire palpitante, héroique, merveilleuse.

      J’aurais quelques trois ou quatre millions d’autres choses à vous dire à ce sujet, mais pour ce soir ce se doit d’être tout.

      Une femme m’attend, vous comprenez.

    • Si les chiffres du sondage d’aujourd’hui s’avérait être ceux d’une élection, le PLQ reprendrait le pouvoir en étant toujours majoritaire.
      Une plus petite majorité certes, mais atteinte sans aucun doute étant donné la division du vote des autres électeurs.

      Il est tout à fait factuel de constater que le PLQ règne sans partage depuis si longtemps maintenant avec une minorité du vote francophone.

      Notre système politique n’est pas fait pour de nombreux Partis. Si une voix nationaliste doit s’élever ne serait-ce qu’un brin pour nous représenter, il va falloir un jour qu’il y ait des constats de faits chez ceux qui courent vers la deuxième place et ne peuvent à peu près plus ambitionner à la première, celle du pouvoir.

      Ce n’est pas demain la veille. Ce matin, QS doit jubiler de cette montée dans les sondages. Le résultat sera pourtant la réélection du PLQ.

      Le PQ doit être plutôt content de tenir le fort même sans chef. Le résultat sera pourtant la réélection du PLQ.

      La CAQ doit se sentir bien de remonter tranquillement ainsi. Le résultat sera pourtant la réélection du PLQ.

      Que factuel. La majorité francophone perdra de nouveau ses élections et sera dans une ou l’autre des oppositions.

      Je laisse à d’autres les commentaires du genre inclusif, exclusif, nous, eux, tout le monde, pas tout le monde…ce n’est que factuel mon observation. Rien de plus.

    • @teddybear 20 mars 04h43

      “Ça commence bien, on donne notre opinion, on pose des questions et la première réponse que l’on reçoit c’est : teddybear c’est un Elvis Gratton.”

      C’est génétique, c’est ça?

      P. S. Comme si les souverainistes attendaient et n’agissaient pas…

    • @Boston?

      2 % de plus pour l’option souverainiste alors qu’on en fait même pas la promotion, le PQ qui gagne un point sans avoir de chef et QS qui gagne 5 points…..

      Vous avez raison Boton, continuez comme ça, à avoir un ennemi poliique comme vous le travail ne sera que plus facile……..

    • @Pierre Lemay:

      Votre analyse ne tient pas car avec ces chiifres, on aurait probalement un gouvernement Péquiste minoritaire (avec 3 députés QS en auraint ils assez pour former u governement de coalition, j’en doute), le vote de la CAQ est concentré dans la région de Québec avec quelques appuis dans la couronne de Montréal, mais elle irait chercher les sièges au PLQ pas au PQ……pour monréal ben c’est la même histoire vote super concentré.

      Ça pourrait donner lieu a de drôles d’alliances.

    • pager

      19 mars 2015
      22h02

      Depuis qu’il est obligatoire de barrer les armes et de serrer les munitions dans une pièce différente, les invasions de domicile ont triplés!
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - –

      Et la pratique du golf est en baisse !

    • @teddybear 20 mars 05h34…

      Ce n’est pas pour vous insulter, mais j’ai l’intuition que votre sens artistique n’est pas votre plus aiguisé.
      Pas besoin de souligner à gras traits le logo INDÉPENDANCE bord en bord d’une œuvre d’art pour que celle-ci traite du sujet, ou du moins en ai été inspiré.
      Au moins, vous confirmez que les artistes indépendantistes n’ont jamais eu l’indécence de faire de leurs œuvres des véhicules de propagande.

      Cherchez l’indépendance dans la musique d’André Mathieu, elle y est. Lisez L’hiver de force, surtout ce week-end. Ou simplement allez voir Mommy.
      S’il vous faut absolument des gros caractères, la liste est longue, pensez simplement à feuilleter Miron, ou écoutez Les gens de mon pays de Vigneault ou le dernier Louis-Jean Cormier, ou il doit bien y avoir une exposition des sculptures d’Armand Vaillancourt quelque part, vous pourriez y croiser Leonard Cohen. Ou bien, mais oui, lisez Le monde de Barney de Mordecai Richler, un excellent roman printanier… Barney, l’alter égo de Richler, y affirme noir sur blanc que si au lieu d’être juif anglo montréalais il avait été catholique franco montréalais, évidemment qu’il aurait milité pour l’indépendance du Québec!

      Vous traiter d’Elvis Gratton n’est pas plus une insulte que de vous traiter de Barney, je vous assure, c’est plutôt un terme d’attendrissement.

      Jouez-vous de la cornemuse?

    • @Tous
      Ya personne ici qui remarque que ça sert a rien de s’argumenter?

      La politique est remplie de bornés, et des 2 bords… tout ce que vous faite c’est d’avoir l’air juste encore plus bornée.

      Personne en 5 ans a changé de camps a lire vos conneries…. Get a life

    • C’est vraiment un don de certains de dire quelque chose et son contraire dans la même semaine, pour ne pas dire, dans la même journée. Donc, M. Péladeau nous dit:

      « On n’aura pas 25 ans devant nous pour le réaliser. Avec la démographie, avec l’immigration, c’est certain qu’on perd un comté chaque année. On souhaiterait pouvoir mieux les contrôler, mais ne nous faisons pas d’illusion. »

      et le lendemain des excuses avec ceci:

      Dans un message publié sur sa page Facebook, M. Péladeau affirme que « cette phrase était inappropriée et ne reflète pas ma pensée »

      Mon cher M. Péladeau, ce que vous avez dit reflétait exactement votre pensée!

      Cet homme ne m’a pas fait changer d’idée: il n’aurait JAMAIS dû aller en politique!

      D’après des commentateurs, on commence à se poser de sérieuses questions sur son cas et il était temps.

    • pierre_Lemay

      Je ne pense pas qu’un parti puisse être majoritaire avec 29% des votes.

    • Je crois que ce sont les chefs des 3 autres partis qui doivent s’excuser.

      « Le nationalisme ethnique est la forme de nationalisme dans lequel la « nation » est définie en termes d’appartenance ethnique. » Définition qui exclut la majorité québécoise française, parce que composée par l’intégration centenaire d’immigrés de toutes appartenances et de toutes les origines.

      Par contre, se vit en marge de la majorité un nationalisme ethnique et sectaire. Il est étranger, québécophobe, francophobe et raciste; il est la somme de ces communautés ethniques qui s’inscrivent au multiculturalisme canadien qui les encourage à se distancer et s’exclure des autres afin de vivre leur nationalisme ethnique et sectaire en vase clos.

      vous manquez l’essentiel : les circonscriptions à majorité francophone divisent depuis toujours leur vote dans des écarts qui respectent la définition de la démocratie.

      Charlevoix : PLQ = 35,24 %, PQ = 32,87%
      St-Jérome : PQ = 36,81%, PLQ = 31,52%, etc., etc…

      Alors que depuis 1792 tant chez les Anglos et certaines ethnies dont la communauté juive, c’est jusqu’à hauteur de 95% qu’ils votent que d’un côté de l’équation, indépendamment des programmes et leurs propres intérêts; à la seule condition que se soit un vote massif contre les intérêts supérieurs de la majorité francophone. C’est ça le vote sectaire, antidémocratique et raciste commun au colonialisme qui assure la fortune politique au PLQ, parti des Anglais et des ethnies.

      Saint-Laurent : PLQ = 82,28%, PQ = 8,13%,
      Westmount—Saint-Louis : PLQ = 83,20, PQ = 6,53,
      D’Arcy-McGee : PLQ = 92,15%, CAQ = 2,45%, etc., etc…

      On se croirait en Afrique du Sud sous le régime d’apartheid alors que les groupes oppresseurs votaient dans les mêmes proportions contre les intérêts de la majorité noire… Comparaison qui devrait enorgueillir nos nègres blancs du Québec qu’on surprend à voter comme des Anglais, pour ces Anglais qui votent contre le Québec !P.Rodgers.

    • @tous…le titre de ce billet:”les armes à feu,c’est dangereux”.Pour tous les anti parlant au travers le chapeau,lisez tous les commentaires de newman qui sont justes et vérifiables.Si harper dit “aide policière immédiate”,je regarde par ma fenêtre,non il n’y a pas de policier donc je n’ai pas de “l’aide policière immédiate”donc pourquoi la sécurité et la vie de ceux vivant en régions éloignées sont plus importantes que ma sécurité/vie?Je répète:je peux utiliser:”trousse de premiers soins pourtant il y a des ambulances,extincteur pourtant il y a des pompiers”.on peut utiliser trousse et extincteur EN ATTENDANT l’ambulance,pompiers car on a aucune contrainte à communiquer,mais dans le cas d’un braquage à domicile il se peut,pris au dépourvu,qu’on ne puisse PAS utiliser système d’alarme,ni appeler la police car contraint par les braqueurs,ne me dites pas c’est impossible vous faites l’autruche,donc on fait quoi?pourtant votre Dieu le gouvernement vous a pourtant dit que la police vous protège,pas de peur à avoir,blablabla et vous les croyez comme vous avez cru les promesses des libéraux ou du pq.Le gouvernement,surtout celui du kébek,sait très bien que la police ne peut protéger tout le monde tout le temps(le gouvernement est hypocrite,menteur,criminel et protégé 24/7),et ne vous laisse même pas prendre tous les moyens en votre possession pour défendre votre vie et celle de votre famille.les braqueurs eux,sont prêts,savent que personne n’est armé,mais eux le sont,savent que la police ne viendra pas si personne ne l’appel.Préparez au pire,espérez le meilleur..ce n’est pas être parano.

    • Intéressant sondage! Une forte majorité de québécois est contre la souveraineté. Si la question posée avait utilisé les mots séparation ou indépendance, le pourcentage aurait dépassé les 75%.

      Les québécois sont attachés au Canada et veulent rester canadiens.

      C’est facile à comprendre, non…

    • Godin1963

      Mais bien sûr que la souveraineté se fera AVEC TOUT LE MONDE. Qui dit le contraire?

      “Et NON ça n’est pas l’argent et le vote ethnique qui nous a fait perdre le dernier référendum”

      Premièrement, vous savez que le camp du non a dépensé plus d’argent que ce que la Loi électorale permettait j’imagine. L’occulte Option Canada et le reste… vous ne pouvez nier ça.

      Deuxièmement, les francophones ont voté oui à 63% et les allophones ont voté non de manière quasi monolithique à 95% si je me rappelle bien (en tout cas pas plus bas que 90%). La question n’est pas de dire qu’on a perdu “à cause d’eux”. La question n’est pas de dire qu’ils n’ont pas le droit de voter comme ils l’ont fait. La question est d’être capable de regarder le portrait politique en pleine face et de constater les faits : en pesant presque tous du même côté de la balance, ce sont finalement les allophones qui ont décidé pour le Québec. Et plus il va y avoir d’immigrants, plus ils vont peser lourd dans la balance.

      Les gens ont tendance à considérer comme un reproche et de la victimisation une simple constatation de faits. Pourquoi est-ce comme ça?

      Pourquoi aussitôt qu’on ” ose ” constater ça, on se fait lapider?

      Pourquoi les immigrants qui constatent exactement la même chose ne se font pas lapider et accuser à tort et à travers de racisme?

      Vous écrivez:

      “c’est justement cette ethnicisation de la souverainneté, ce Nous de Pauline et cette victimisation des « de souche » de Parizeau avec son vote ethnique et son argent.”

      Si je comprends bien, ce ne sont pas les allophones votant en bloc pour le non qui ethnicisent le vote, ce sont ceux qui constatent ce fait. C’est quand même incroyable de vouloir aseptiser les choses ainsi!

      Les allophones ont parfaitement le droit de voter non, pourquoi n’aurait-on pas parfaitement le droit de constater que c’est le cas? Pour jouer à l’autruche sous prétexte d’un politiquement correct parfaitement hypocrite et inutile? Pour plaire aux frileux qui ont inutilement des frissons?

      “et ce n’est pas le vote ethnique qui explique la déconfiture de PQ aux dernières élections………

      Non. Absolument pas. Le PQ a perdu par sa faute.

      Mais on peut quand même constater pour le résultat des élections passées et à venir que le vote francophone se divise de manière plus “équitable” entre les partis alors que les minorités votent à 75% pour le PLQ, encore une fois, il faut constater que les minorités pèsent de manière déterminante dans la balance.

      En fait, au Québec, on peut dire que ce sont nos minorités qui décident et que le phénomène va aller en s’amplifiant. Est-ce qu’on mérite 50 coups de fouets parce qu’on constate cette réalité?

      Vous parlez du “nous”…

      Les Québécois Juifs, Grecs, Italiens ont le droit d’avoir un “nous”. En 1995, ils ont eu le droit d’appeler au vote pour non de leur communauté. Ils l’ont fait.

      Imaginez une seconde si le camp du oui avait appelé au vote des francophones… Les francophones sont la seule “ethnie” qui n’a pas le droit d’appeler au vote de sa communauté.

      Les Québécois prétendent ne pas aimer les politiciens qui ont la langue de bois. Moi je pense qu’au contraire, c’est ce qui leur convient le mieux.

      Quand un politicien ose constater un simple fait, il se fait ramasser. Regardez ce que Mulcair a fait de la déclaration de PKP. Regardez ce que Couillard, Barrette, tout le PLQ a fait de cette déclaration, pour soigner sa clientèle acquise.

      C’est dégueulasse l’interpréter de cette manière!

      Au lieu d’avoir des débats intelligents au Québec, c’est ce que les adversaires politiques font. Déformer les propos, les récupérer.

      C’est une insulte à l’intelligence. Rien de moins, rien de plus.

      Et en attendant d’être assez intelligent pour avoir des débats intelligents, continuons de nous excuser de constater des faits.

    • nunu

      Attention, vous constatez des faits.

      50 coups de fouet…

    • nunu 08h22

      en fait les comtés du Québec à concentration très forte anglo-saxonne comme Westmount, D’Arcy-McGee, votent à plus de 90 % contre les francophones.

      Dans d’autre pays, on appellerait ça du racisme, mais au Québec, on peut le penser même si c’est vrai, mais il ne faut surtout pas le dire.

      Tout le monde s’accorde à dire que PKP avait raison, même les journalistes de Radio-Canada, pour ensuite le varloper parce qu’ il l’avait dit !

      Hier soirà Radio-Canada 3 journalistes, dont une du National Post, ont réussi le tour de force de beurrer un max PKP et un peu la CAQ, sans jamais parler du gouvernement Couillard !

      D’ailleurs je ne comprend toujours pas pourquoi on débat à Radio-Canada français, avec une journaliste du National Post, super fédéraliste, qui n’arrête pas de beurrer les indépendantistes.

      Bonne journée ☼

    • Je constate qu’après avoir été vendu, le journal le Soleil s’associe toujours avec la Presse sur ce blogue .

      Est-ce que en fait, c’est parce que le vrai propriétaire est toujours le même ?

    • @teddybeau

      Sur la souveraineté je ne coirs pas que vos analyses et vos liens que vous faîtes sont les bons.

      par contre, bien des souverainistes non plus.

      Là où je suis d’accord avec vous c’est que c’est au promoteur d’un projet de faire ses preves et d’être convainquant. de blâmer le peuple ou le public bien ne te fera pas rien gagner à court terme.

      Quand le peupe ser ap^rêt la voudra cela va se sentir mais si vous avez un gouvernement du PLQ au pouvoir à ce moment là bien l’occasion de la faire a pu être ratée. Cela est arrivé dans le passé au début des années 1990. c’était là le moment et l’occasion en 1995, c’était passé bien que cela est revenu grâce à un certain charisme d’un LUlu et plusieurs erreurs de Chrétien.

      Alors quand Parizeau parlait de l’argent bien toutes ses dépenses là et surtout celles de dernière minute on plutôt fait grimper la souveraineté. C’est sûr que certaines tricheries ont donné des votes au non mais elles en ont donné encore plus au OUI.

      Le oui a été dopé en 1995 par LULU et par Chrétien qui a eu la mauvaise méthode mais qui lui gagnait des votes HORS-QUÉBEC. Chrétien a failli faire perdre son clan et Bouchard gagner le sien. C,est cela la vraie affaire. Parizeau lui ne donnait pas assez de souffle. Sans Bouchard ni Dumont, il se serait fait battre facilement.

      Pourtant, il ya des gens qui avaient voté pour lui en 1989. C’était là le moment de vérité…

      Si le peuple vote PQ en 1989 et avec l’après-Meech fait la souveraineté… Rendu en 1994, il sacre dehors le PQ et remet au pouvoir le PLQ pour faire le ménage dans l’Économie d’Un Québec souverain plutôt que d’avoir un PM interventioniste, étatiste.

      Tu vtes pour le souverainiste mais ensuite contre l’étatiste. Ce n’est pas le choix qui a été fait.

      Non mais vers 1989 autant un Landry qu’Un Parizeau étaient pour le libre-échange avec les États_Unis par exemple alors que les syndicats étaient contre et le PLC au fédéral se disait contre itou.

      Alors pas si communistes ou marxistes que cela… Bien non socio-démocrates ou capitalistes d’état.

      Bien juste à choisir le modèle après… Non mais c’est cela… Si tu veux la souveraineté, il te faut le pQ au pouvoir dès 1989… En 11994, si le PLQ avait ensuite refait leurs affaires bien ils reviennent au pouvoir…

      Bien non, le peuple est en retard d’un mandat ou même deux…

    • Nunu, vos propos représente exactement ce que la majorité de TOUT les Québécois rejettent de façon tout à fait démocratique!!! Vôtre nationalisme sectaire fait peur…

      Blâmer tout les ”purs” pour le déclin démographique et dites donc merci à l’immigration pour venir remplir le vide laisser par les ”locaux” afin de permettre la pérennité du Québec, bien-sûr que c’est pas un Québec à saveur ”enclave” comme dont vous rêver. La majorité des Québécois voient plus grand que vous…. et de façon tout à fait démocratique!

      Trouver-vous de l’immigration qui vont quitter leur Pays afin d’immigrer vers un pays qu’ils détestent tout comme vous, bonne chance dans cette logique bizarroïde!

      Épreuve des faits – Le candidat à la direction du Parti québécois Pierre Karl Péladeau prétend que c’est le gouvernement fédéral et non celui du Québec qui prend en charge les immigrants qui s’installent dans la province. A-t-il raison?

      Un texte de Denis-Martin ChabotTwitterCourriel

      « Qui prend en charge les immigrés qui viennent s’installer ici au Québec? C’est le gouvernement fédéral. Certes, nous avons une compétence partagée, mais on prête serment à la reine. »
      — Pierre Karl Péladeau, candidat à la direction du Parti québécois

      Vérification faite : il n’a pas raison.

      En vertu de l’entente Canada-Québec de 1978, l’immigration est, certes, une juridiction partagée entre les deux gouvernements, mais Québec choisit ses immigrants selon une grille d’analyse qu’il peut modifier, lui-même, à tout moment. Ottawa tient compte de l’avis du Québec sur le nombre d’immigrants que la province souhaite accueillir.

      Le candidat à l’immigration doit cependant passer des tests imposés par le fédéral, dont un examen médical et une vérification de sécurité.

      C’est aussi le Québec qui s’occupe de franciser et d’intégrer les immigrants qui s’établissent sur son territoire. Le gouvernement québécois reçoit une aide fédérale de 320 millions de dollars annuellement pour leur intégration.

    • samati

      “Les québécois sont attachés au Canada et veulent rester canadiens.”

      Les FÉDÉRALISTES sont attachés (étrangement) au Canada.

      Avant le référendum de 1995, le oui était à 38%.

      Et il a grimpé à 50% le jour du scrutin.

      Alors oui, en ce moment, dans les SONDAGES, le non est majoritaire.

      Mais “les” Québécois ne sont pas tous attachés à ce qui leur sert de pays, contrairement à ce que vous dites…

    • Le bilan de l’élection des libéraux qui promettaient une reprise économique miraculeuse dès leur élection s’avère un flop monumental dont ces éconocomiques refusent de parler, préférant détourner l’attention sur le Parti Québécois…

      Le bilan 2014 de l’emploi au Québec révèle qu’il ne s’est créé aucun emploi l’an dernier. Même qu’un peu plus de 1000 emplois ont été perdus.

      C’est ce que révèle le bilan annuel du marché du travail publié hier par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).

      Avec une perte nette de 1100 emplois, l’Institut de la statistique du Québec considère que le marché de l’emploi est demeuré «assez stable» en 2014. Tout de même, ce très léger recul (-0,03 %) contraste fortement avec la création de 47 800 emplois (1,2 %) observée en 2013 et de 30 800 emplois (0,8 %) l’année précédente.

      L’emploi au neutre en 2014

    • Nous assistons en ce moment à un grand show médiatique à la télé avec l’avocat et les enfants du juge Delisle.

      Un grand malaise que d’avoir à subir quelqu’un condamné pour meurtre qui a été jusqu’en Cour Suprême, et qui bénéficie d’un recours que probablement les condamnés en prison n’ont pas.

      Tout simplement hallucinant ce qui se passe.

      On se penserait dans une République de banane.

      Je vous le dis, j’ai la nausée

    • En tout cas, toute les frasques et volte-face de PKP nous font comprendre pourquoi l’entourage de PKP ne voulait pas trop de débat, nous font comprendre pourquoi PKP ne veut pas confronter les journalistes en ”direct”, et pourquoi PKP se cache derrière son Facebook….. simplement car ça prend un filtre, un équipe de scripteur, faut lui souffler à l’oreille quoi dire et ne pas dire.

    • @c.c., 20 mars 2015, 08h56

      Premièrement, vous savez que le camp du non a dépensé plus d’argent que ce que la Loi électorale permettait j’imagine. L’occulte Option Canada et le reste… vous ne pouvez nier ça.

      Selon le directeur des élection un maigre $400k, mais si on regarde les dépenses légales mais immorales du camp du OUI: Voici un extrait puisé du Wiki

      “Le Conseil de le souveraineté du Quebec a été fondé six mois avant la tenu du référendum (mai 1995). Le conseil fut établie par l’ex-ministre péquiste Yves Duhaime et une autre militante souverainiste bien connu Louise Laurin. Malgré le très petit nombre de membres, le gouvernement du Parti Québécois lui donne 4 million de dollars en août et octobre de 95.[1] De plus ce groupe reçoit lui-même un autre million de dollars de la part d’autre sources.[2]

      Le conseil utilise cette argent pour publier des pages de publicité pro-souverainiste. Ces dépenses n’étaient pas couvertes par la loi référendaire car effectuées avant le début officiel de la campagne. Ce comité avait l’avantage de savoir a quelle date exacte la campagne allait débuté ce qui n’était pas le cas pour leurs opposants.”

      On parle ici de plus de $5 millions soit plus de 10 fois les dépenses illégales du camp du OUI.

      Si on ajoute l’annulation illégale des votes du NON, la tricherie des indépendantistes a atteint des sommets que le camp du NON avec son ridicule Love-in, n’a jamais atteint.

    • Dernier sondage Crop-La Presse

      Après répartition: Franco–PQ: 32/CAQ: 30/PLQ: 18

      On observe que le PLQ est le moins représentatif des francophones québécois.

      Ce qui donne tout son sens à la charge ignoble de Couillard contre PKP et le PQ, les accusant de dériver “vers le nationalisme ethnique”, alors qu’il laissait transpirer sa propre peur…

      Le sens caché de l’accusation de Couillard

    • On pourrait même dire que le PQ s’est trouver un ”faux-nez” en ce PKP.

    • Chère C.C,

      La politique c,est bien hypcrite, je ne dis pas ue le constat de PKP ‘est pas juste. C’ets ce u’n fait avec ce constat, qui est malhabile. C’ets tout.

      n sait très biens que malhônnêteté intellectuelle de no adversaires est tellequ’aussitôt qu’on utlisele NOUS et qu’n”s’attaque” au vot ethnique on se fait ramasser et peu importe ce ue les grands strtègsdu PQ pensent, il est irresponsable quand tu veux faire un pays, d’exclue de ton projet un part importante d ta populationet c’est cequont fait Parizeau, Marois et Drainville. Si vous ne voulez pas l’admettre vous correz tout droit à une troisièe défaite référendaire et VOUS SEREZ RESPONSABLE de celle-ci en ayat fourni des munitions au camp adverse.

      À un moment donné va fallir s’affirnmer, et travailler à covaincre les nouveux arrivants les informer, leur expliquer notre ase et faire en sorte qu’un petit 10 % d’ene eux ppuis les 63 % de francophones qui appuient le projet……il n’y a pas de limite de temps à cause de l’immigration si on démontre aux immigrants que c’est non seulement bon pour les “de souche” masi que c’est bon pour eux……

      Mettez vous dans la peau d’une personne (pas un immigrant, d’une personne) qui fuit son pays ravagé par la violence et les guerres (pays d’afrique entre autres), qui est un musulman modéré, qui accepte notre façon de vivre, qui s’intègre, dont la femme travaille dans un centre de la petite enfance, qui se fait dire que “NOUS AU QUÉBEC L’ÉGALITÉ DES HOMMES ET DES FEMMES C’EST PAS NÉGOCIABLE’ TU ENLEVES TON VOILE OU TUES DEHORS” (les majuscules sont voulues) et qui arrive au référendum……….Y va voter comment vous pensez?

      Inclusif ne veut pas dire vouloir imposer nos traditions et nos façons de voir, être inclusif c’est vouloir expliquer, éduquer, aider à comprendre et essayer d’amener les gens à adhérer à nos principes de vie doucement, de génération en génération.

      Le radicalisme n’est pas que musulman…….

    • Autre nouvelle réjouissante pour les admirateurs des éconocomiques libéraux :

      Déjà aux prises avec d’imposants surplus d’électricité, Hydro-Québec vient de s’engager à acheter pour tout près de 4 milliards $ d’énergie éolienne supplémentaire d’ici 2042, a appris Le Journal.

      «C’est irresponsable. Hydro-Québec continue d’acheter de l’électricité dont elle n’a pas besoin et dont les coûts seront refilés à ses clients», a déploré hier l’analyste en énergie à l’Union des consommateurs (UC), Marc-Olivier Moisan-Plante.

      Dans des contrats signés le 13 février dernier, Hydro-Québec Distribution a convenu d’acheter 446,4 nouveaux mégawatts (MW) pendant 25 années à trois différents producteurs d’énergie éolienne (EDF, Invenergy et Système Énergie renouvelable).

      Ces producteurs vont construire de nouveaux parcs éoliens dits communautaires qui seront situés en Gaspésie, dans le Bas-Saint-Laurent et en Beauce.

      Des milliards flambés pour rien

      Et Godbout qui propose d’augmenter les tarifs d’Hydro-Québec…

      “Les vraies affaires” ! ! !

      C’est qui, les caves ?

    • PKP Plus je l’écoute plus il sonne comme l’Oncle Georges

    • À lire, un autre cas d’ingérence du ministre Barrette ?

      La soeur de Julie Miville-Dechêne a conseillé le ministre Barrette

    • godin1963

      Mais il n’est pas question d’exclure des gens du projet, ces gens s’auto-excluent!

      J’ai déjà entendu Landry dire que le PQ avait souvent tendu la main. Ils font certainement des choses qu’on ne sait même pas car les médias ne les couvrent pas.

      Vous demandez qu’on se mette à la place des immigrants qui viennent de pays qui ont connu la guerre. Je veux bien. Mais est-ce qu’en échange, ils ne pourraient pas AUSSI se mettre dans la peau des souverainistes deux minutes? L’ouverture, ce n’est pas à sens unique.

      Je vous demande à vous aussi de ne pas interpréter de simples constatations de réalités qui sautent aux yeux comme une volonté d’exclusion de certains groupes.

    • samati

      “Si on ajoute l’annulation illégale des votes du NON, la tricherie des indépendantistes a atteint des sommets que le camp du NON avec son ridicule Love-in, n’a jamais atteint.”

      Il y a eu un peu de triche dans le camp du oui par certains organisateurs, mais jamais le camp du oui n’a triché à partir de ses têtes dirigeantes comme le camp du non.

      C’est la triche du camp du oui qui a l’air de peccadilles comparativement aux milliers de citoyennetés données en catastrophe au mépris des lois de l’immigration, aux milliers de faux voteurs inscrits, etc.

    • samati

      “Le rapport du DGEQ conclut que plusieurs votes ont en effet été rejetés sans raisons valables, mais que dans l’ensemble, les irrégularités étaient isolées. Vingt-huit scrutateurs et deux délégués officiel pour le Comité national pour le OUI ont été poursuivis par le DGEQ en 1996 pour des manœuvres électorales frauduleuses, mais ils ont été jugés non coupables par la Cour du Québec. Cette cour a conclu que malgré des agissements contraires à la loi, il n’y avait pas de preuve de l’intention frauduleuse.

      Les éléments présentés à la Cour n’ont pas permis de conclure à une tentative systématique de niveau national de rejeter des votes, ni à un « complot national » mais plutôt à des initiatives locales. Le jugement a été maintenu en Cour supérieure et en Cour d’appel.”

      À l’inverse, la triche du camp du non était institutionnalisée et partait du haut de la pyramide.

    • @st-henri

      19 mars 2015
      20h34

      Comme je suis d’accord avec vous! Moi aussi, les réactions de nos prétendants à la chefferie du PQ qui ont joué le jeu des fédéralistes, du politiquement correct, ce qui a forcé PKP a faire des excuses qu’il n’aurait pas dû faire sinon de s’expliquer plus clairement, de développer son idée, ces réactions me choquent. Encore une fois, il faut s’excuser…s’excuser de vouloir exister? S’excuser c’est admettre ses tords et PKP n’avait pas à le faire car il a absolument raison. C’est un constat mathématique qu’il a fait, rien de plus. Pourquoi s’excuser de constater une évidence?
      Voilà le plus grand défaut des souverainistes et du PQ. Se sentir coupable de ses propres idées, s’excuser de ses propres convictions et embarquer dans le jeu de nos adversaires.

    • @samati (10h07)
      “Si on ajoute l’annulation illégale des votes du NON,…”

      Comme d’habitude, vous avez sûrement une source crédible pour cette accusation…

    • Cauchon sert de paravent pour un tour de passe-passe de mises à pied à venir et qui feront en sorte que les travailleurs perdront sans doute leur rentes de retraite et toute forme de compensation.

      En effet, Cauchon a mis tous ses giens en fiducie insaisissable trois semaines avant son “achat” de Gesca.

      Si tous “ses” journaux font faillite, il ne perdra rien… et Gesca non plus.

      C’est la beauté de la chose !!!

      Quant aux travailleurs mis à pied, ils pourront toujours quêter l’asurance-chômage…

      Des actifs de Cauchon et de son PDG à l’abri dans des fiducies

      L’approche libérale des “vraies affaires”.

    • @ errebete:
      Vous oubliez que ça fait 10 ans que les libéraux choisissent les nouveaux arrivants ils ne sont certainement pas en majorité francophone mais on se doute bien d’où ils ils viennent.
      Certainement aussi que ça va prendre beaucoup de temps avant qu’ils puissent comprendre les enjeux de la politique Québécoise comme ça ils votes libéral.

    • @c.c., 20 mars 2015, 11h03

      En démocratie, le pire crime est de détruire le vote ou empêcher quelqu’un de voter. Le camp du OUI a commis des crimes inqualifiables en détruisant le vote de près de 50,000 électeurs. Ces gens ne méritaient que la prison.

    • el_kabong

      Il y a eu quelques scrutateurs accusés dans le camp du oui, mais ça n’a pas été plus loin.

      Et certains osent dire que la triche du camp du non était de la petite bière à côté de la triche du camp du oui.

      C’est exactement le contraire!

    • c.c, commencez donc par le début…. déjà avec une question référendaire frauduleuse, le fameux ”entente de partenariat négocier”….. oui oui! La cage à homard!

    • Aux fausses vierges offensées fédéralistes, les déclarations “ethniques” de leur camp en 1995 !

      Des élus fédéralistes comptent sur les immigrants pour vaincre le camp du “OUI”

    • c.c.

      Question frauduleuse?

      Pas du tout.

      Elle était calquée sur le modèle de la question de Charlottetown à laquelle personne n’avait trouvé à redire, et à laquelle personne ne songe à attribuer le résultat du référendum.

      En fait, c’est Bouchard qui pour rassurer les Québécois a voulu mettre le partenariat dans la question (contrairement à Parizeau) mais c’était une mauvaise idée, ça tendait une perche au ROC pour prétendre qu’il ne négocierait aucun partenariat, ce qui est complètement ridicule.

      Les seuls qui n’ont pas compris la question en 1995 sont les immigrants qui ont reçu leur citoyenneté sans parler ni anglais ni français probablement. Car le camp du non a constamment répéter qu’il s’agissait bien d’indépendance, de SÉ-PA-RA-TION…

    • Corsaire2015

      Regardez les réactions. François David qui dit qu’elle veut faire la souveraineté avec tout le monde (comme si PKP voulait exclure des gens). Mulcair qui prétend que PKP a dit que le vote francophone était plus important que le vote allophone. Barrette qui dit qu’on importe des idées du Front National de France.

      C’est dégueulasse de faire ce genre de choses. On ne peut absolument pas avoir de débat intelligent au Québec tant que certains vont niveler par le bas comme ça par pure partisannerie.

      Leur tactique est claire, désinformer, manipuler…

      Et il est vrai que PKP aurait dû, au lieu de s’excuser, clarifier.

      Quand c’est rendu que de constater une réalité politique est politiquement incorrect, c’est sûrement que c’est cette réalité qu’il l’est, politiquement incorrecte!

    • @samati, 11h22 : Si la malhonnête intellectuelle était un péché, vous iriez à coup sur en enfer ; si elle était un crime, vous seriez condamné à vie !!

      En 1995, seul le camp du NON a été reconnu coupable de fraude. Quoique vous inventiez, près de 20 ans plus tard, c’est un fait.

      Nous constatons que plus le temps passe, plus les affabulations concernant une imaginaire fraude du camp du OUI sont farfelues. Au rythme où ça va, dans quelques mois, vous allez nous accuser d’avoir eu recours à la violence… et vous allez y croire vous-mêmes.

      Votre histoire de bulletins rejetés (évidemment, tous des NON…) de façon malhonnête est une légende urbaine que vous vous plaisez à propager et amplifier. Pas fort ! Pis c’est vous qui nous accusez régulièrement de «salir» votre camp… Regardez-vous dans un miroir avant de lancer ces accusations !

      1995 – Lendemains de Non au Oui

      En 1995, vous avez gagné votre référendum, nous le reconnaissons. Votre camp – et seulement lui – a été reconnu coupable de fraude, reconnaissez le !

      PS : vous ne m’êtes pas revenu sur le sujet des pertes financières de Gesca… est-ce que la preuve que j’ai fourni était assez convaincante pour vous persuader de prendre la fuite et changer de sujet ? On dirait bien… Et cette fuite ne vous met pas beaucoup en valeur !

    • Quelqu’un doute-t-il que dans une semaine, au lendemain du budget de Leitao, les Québécois se réveilleront avec une hausse de taxe sur la bière, le tabac et l’essence, sans baisse d’impôt équivalente ?

      “Les vraies affaires”!

    • @candela (13h19)

      On peut facilement deviner les gagnants d’une “réforme” fiscale quand les associations de riches lui font une ovation debout…

    • Comment voulez-vous faire la révolution avec cette gang de mauviettes qui tremblent à voir un chef exprimer librement une évidence que notre pensée colonisée nous interdit ?

      Espérons que je me trompe, que quelques-uns se réveilleront et montreront les évidences. Il faut dire et redire aux québécois, 3 fois par jour, que l’immigration est presque 2 fois plus élevée ici qu’ailleurs en Occident. Déjà ce n’est pas normal. Au surplus, il s’agit d’une politique d’assimilation des québécois par l’État canadien, ce n’est même pas caché, et c’est avec cette arme que Jean Chrétien a trafiqué le référendum de 1995.

      Il faut de toute urgence que la population se rende compte de ce qui lui arrive. Au lieu de lui cracher dessus, que PKP serve d’exemple.

    • La guerre vulgaire menée par les fédéralistes de tout acabit : libéraux, caquistes et un pourcentage impressionnant de péquistes, contre la possible existence souveraine du peuple québécois, s’abreuve aujourd’hui au ruisseau nauséabond de l’hypocrisie des uns, de l’angélisme des autres, de l’aliénation de tous.

      Aujourd’hui, ces appels à l’assaut sont dirigé, avec amplificateurs médiatiques fonctionnant à plein régime, contre le constat scientifique de Pierre Karl Péladeau de l’urgence de réaliser l’indépendance, avant que la mise en minorité galopante du peuple de souche la rende impossible.

      Constatation qui fait d’autant plus de bruit qu’elle est sensée, alors même qu’elle dénonce le non-sens de l’aveuglement volontaire des thuriféraires fédéralistes et, pire, des autruches nationalistes.

      Rafale fractale qui, espérons-le, se brisera sur le mur indépendantiste en train de s’élever enfin sur une base solide, alliage de la clairvoyance et de la détermination des véritables aspirants à l’indépendance et de celles de Pierre Karl Péladeau.

      Il suffit de rien, de presque rien pour vaincre. Il suffit de faire peur plutôt que d’avoir peur.
      A.Ferretti

    • @monsieur8, 20 mars 2015, 12h48

      Je ne lis pas toujours tous les messages, surtout ceux sur le blogue de M. Lavoie. Je vous remercie de votre réponse que j’ai pu valider en allant à la source.

      Quant au vols des votes pour le NON, c’est loin d’être une légende urbaine. Cette stratégie du camp du NON a été confirmé par nul autre que Richard Lehir, grand chantre de vihile.net.

    • @ samati 11h22 OH!OH!OH! UN INSTANT.
      C’est très grave ce que vous dites pour les votes annulé au dernier référendum de 1995.
      J’ai souvent travaillé aux élections et au référendum et PERSONNE ne peut décider seul si un vote est bon ou pas bon.
      Quand les portes se fermes ,toute les boites sont tournées à l’envers et à la table un représentant de chaque parti est présent.
      SEUL le SCRUTATEUR EN FACE DES AUTRES PERSONNES EN PRÉSENCE PEUT TOUCHER LES BULLETINS DE VOTE SOUS LES YEUX DES DES PERSONNES DES AUTRES PARTIS ET S’IL Y A UN DOUTE DE LA PART DU SCRUTATEUR TOUS LES AUTRES DOIVENT DIRE SI C’EST ACCEPTÉ OU REFUSÉ DONC CE QUE VOUS DITES ET UN MENSONGE PUR ET SIMPLE.

      S’Il y a fraude ce serait sur le changement de chiffre sur les boites de scrutins ou les chiffres des données sont inscrit aussi au vue et au sus des autres en présences ou les responsable de la salle qui est presque toujours libéral pourrait changer les chiffres .
      Ça c’est du possible parce que tout le monde est parti.

    • De yanouk

      20 mars 2015
      05h08
      cppc 19 mars 19h01
      =============================================================

      Je reste aux aguets…

    • @samati, 13h42 : «Quant au vols des votes pour le NON, c’est loin d’être une légende urbaine. Cette stratégie du camp du NON a été confirmée par nul autre que Richard Lehir…»

      Tiens, je ne savais pas que vous donniez de la crédibilité à Richard Lehir. En tout cas, personne n’a été reconnu coupable de quoi que ce soit dans le camp du OUI. Si vous persistez à parlez de fraude, c’est de la désinformation et du salissage (chose que, avec raison, vous ne supportez pas).

      Bon week end.

    • @nunu, 20 mars 2015, 13h36

      CE TEXTE N’EST PAS DE VOUS

      INDIQUEZ VOS SOURCES OU ALLER FAIRE VOTRE PROPAGANDE AILLEURS

    • Comme trop souvent, samati se contente de grosses affirmations qu’il n’a pas creusées plus loin que le doux confort de ses préjugés.

      Le Hir a même offert ses services à Alliance Québec qui accusait le camp du OUI d’avoir annulé des votes dans les comtés anglophones, accusation qui a été rejetée par le juge Allan Gold. Rappelons que suite au référendum de 1995, le juge Gold a été saisi d’une enquête pour déterminer si des votes avaient été annulés frauduleusement là où le NON était majoritaire. Bien qu’il soit juif et anglophone, cette responsabilité lui a été offerte sur la base de son intégrité. L’accusation a été rejetée : il n’y avait pas eu plus de votes annulés lors du référendum de 1995 que d’habitude, à chaque élection.

      Ce qui permet de redire que la thèse du référendum volé soutenue par Robin Philpot tient toujours et que c’est une erreur de soutenir le contraire comme Richard Le Hir l’a fait dans une entrevue à Antoine Robitaille, du Devoir : « 15 ans après le référendum toujours « rien de réglé » » (Le Devoir, 30 octobre 2010). On peut lire : « Richard Le Hir refuse la thèse du référendum volé. Chaque côté a triché : « J’ai l’impression que ça s’est annulé. » Il a corrigé plus tard cette affirmation en admettant que le camp du NON n’avait pas respecté les lois québécoises sur le financement comme l’existence d’Option Canada et les dépenses du Love In le prouvent.

    • @ erebete

      Comme ça vous prétendez venir ici et assurer la pérennité du Québec? Remplir les coffres de l’État aussi j’imagine? Voici quelques chiffres qui vous contredisent et ce sont les taux de chômage au Québec :

      Tableau 1
      Taux de chômage des immigrants et des natifs selon le sexe et le groupe d’âge, Québec, 2009

      Ensemble de la population 1, Ensemble des immigrants 2, Population née au Canada %

      1 2 3
      Ensemble 8,5 – 13,7 – 7,6
      Femmes 6,9 – 13,2 – 5,9
      Hommes 9,9 – 14,1 – 9,2

      15-24 ans 15,3 – 26,3 – 14,3
      25-54 ans 7,2 – 12,4 – 6,3
      55 ans + 7,6 – 12,7 – 6,8

      Allô pérennité! Pour le régime d’assurance chômage et du BS peut-être mais pour ce qui est de l’économie en général faudra repasser.

      Le Fédéral est responsable d’un gros pan de l’immigration et au Québec certains critères sont sous sa juridiction (langue, profession et nombre entre autres).

      De vous: Ottawa tient compte de l’avis du Québec sur le nombre d’immigrants que la province souhaite accueillir.

      Votre énoncé est véridique.Mais allez donc consulter les entrées au Québec à chaque fois que le PLQ est au pouvoir depuis 1976 et vous constaterez qu’ils ont haussé substantiellement le nombre d’immigrants reçus dans la province au cours de chacun de leurs mandats. Le PQ s’est efforcé à ramené ces chiffres à des proportions plus réalistes si on considère le nombre d’emplois qui étaient disponibles. C’est ça qu’on désigne comme le vote ethnique et ça n’a rien de raciste mais c’est un simple constat de fait.

      Bonne journée <]8-)

      Réf: allez sur wiki et les sites du gouvernement pour constater la véracité de mes dires.

    • De candela

      20 mars 2015
      10h24
      Autre nouvelle réjouissante pour les admirateurs des éconocomiques libéraux :

      Déjà aux prises avec d’imposants surplus d’électricité, Hydro-Québec vient de s’engager à acheter pour tout près de 4 milliards $ d’énergie éolienne supplémentaire d’ici 2042, a appris Le Journal.

      Et Godbout qui propose d’augmenter les tarifs d’Hydro-Québec…

      “Les vraies affaires” ! ! !

      C’est qui, les caves ?
      =============================================================

      Mon juron quotidien va à l’endroit du gars qui s’tient pas d’bout!

    • De candela

      20 mars 2015
      13h19
      Quelqu’un doute-t-il que dans une semaine, au lendemain du budget de Leitao, les Québécois se réveilleront avec une hausse de taxe sur la bière, le tabac et l’essence, sans baisse d’impôt équivalente ?

      “Les vraies affaires”!
      =============================================================

      Ça me fait penser à la blague du gars qui s’achète des chaussures trop petites pour lui afin qu’en arrivant chez lui et en les enlevant il puisse se dire: HA QUE ÇA FAIT DU BIEN!

      Alors dans la même veine; avant les prochaines élections provinciales notre bon gouv va nous proposer des baisses de taxes mirobolantes et le bon peuple s’esclaffera HA QUE ÇA FAIT DU BIEN!

      Me semble qu’on avait pas choisit cette paire de bottines de plomb pour aller nager que le bon vendeur Couillard de L’Épine au Pied nous avait proposé aux dernières élections???

    • Au « club des ex » du jeudi 19 mars, en introduction à une discussion sur les propos tenus par PKP sur l’immigration, un Simon Durivage décontracté a dit : « C’est vrai que le Parti québécois malgré tous ses efforts a de la misère a obtenir l’appui des immigrants sur son projet indépendantiste. Si un sociologue avait dit la même chose, on aurait dit : c’est vrai. Si c’est PKP, on fait toute une histoire. Qu’en pensez-vous ? » C’est bien poser le problème.

      Ce qui est assez remarquable dans le soi-disant malaise qu’aurait perçu le très sensible Pierre Céré, c’est qu’on s’attend à ce qu’un sociologue dise la vérité mais qu’on exige du politiquement correct de la part de l’homme politique.

      Et le premier ministre Couillard parle du retour du nationalisme ethnique et Gaétan Barrette qui n’est pas démagogue seulement quand il parle de santé, fait un amalgame entre le Parti québécois et le Front national.

      Le sommet de cet environnement politique pollué par les libéraux a été atteint quand Jacques Parizeau a attribué la défaite du référendum de 1995 « à l’argent et des votes ethniques ». Il est nécessaire de faire une mise au point sur le sens de la déclaration du chef du camp du OUI. Disons d’abord que si Jacques Parizeau avait mis l’accent sur l’argent et avait été logique avec lui-même. il n’aurait pas démissionné et aurait contesté la très courte victoire du NON par 50,000 votes sur 4.7 millions de votes. Il aurait dit que le camp du NON n’avait pas respecté la loi québécoise sur les référendums qui plafonne les dépenses. Et que cela enlève toute légitimité à la victoire du NON. C’est ça que ça voulait dire : « l’argent » comme cause de la défaite du camp du OUI. Parizeau aurait créé une commission d’enquête qui aurait trouvé tout ce que contient le livre de Robin Philpot. « le référendum volé » et, en plus, l’existence d’Option Canada tenue secrète et qui a dépensé des centaines de milliers de dollars ce façon illégale. Le Non a triché et il fallait contester sa victoire entachée d’irrégularités. Ce pays qui s’appelle le Canada repose sur une victoire militaire des Anglais en 1760 et sur une tricherie en 1995. Ça ne fait pas des bases très solides pour un pays.

      Mais revenons à notre sujet. Robin Philpot a démontré que les autorités fédérales ont accéléré le processus de naturalisation de milliers d’immigrants pour qu”ils puissent, après avoir prêté serment à la Reine d’Angleterre, voter NON au référendum. (PKP a parlé de ce fameux serment…).

      Qu’a voulu dire Jacques Parizeau en parlant « des votes ethniques ». Ceux qui aiment déchirer leurs vêtements pour jouer les scandalisés devant cette déclaration ont oublié le contexte que voici. On a oublié que les leaders des communautés juives, italiennes et grecques ont fait une conférence de presse conjointe lors de la dernière semaine de la campagne. Ils ont dit : « Si vous êtes Juif, vous allez voter NON. Si vous êtes Italiens, vous allez voter NON. Si vous êtes Grecs, vous allez voter NON. » Le vote technique dénoncé par Jacques Parizeau, c’est le vote des immigrants en faveur du Canada. Le nationalisme canadien est un nationalisme ethnique.

      Qu’a voulu dire PKP en affirmant qu’on perdait un comté par année à cause des immigrants ? N’oublions jamais que PKP a toujours un point de vue indépendantiste quand il parle de politique ou d’économie. Il existe une science humaine qui s’appelle la sociologie électorale. Elle consiste a analyser objectivement le comportement des électeurs lors des élections ou des référendums.

      Pierre Drouilly est un maître de la sociologie électorale. Qu’est-ce que ses études démontrent ? Elles démontrent que plus un comté a d’anglophones et d’ex-immigrants, plus le parti libéral a des chances de gagner aux élections et plus le NON aura de votes lors d’un référendum. La sociologie électorale nous montre que le Parti libéral du Québec a vingt-cinq comtés de sûrs à chaque élection a cause du vote anglophone et du vote des allophones ou ex-immigrants. Cela serait facile à démontrer.

      On ne parlera pas du rapport Durham qui proposait de noyer les Canadiens (les français de l’époque) dans une mer d’anglophones par le moyen de l’immigration. Depuis 1995, à 50,000 immigrants par année, cela fait un million de personnes qui sont principalement concentrés dans la région de Montréal. Ils ont été reçus au Canada et en recevant la citoyenneté canadienne, ils ont prêté serment à la Reine d’Angleterre. Ils sont donc Canadiens avant tout. Comment les convaincre de choisir le Québec ? C’est une mission très difficile. C’est pourquoi les francophones devraient se réveiller et qu’il est urgent qu’ils cessent de se diviser. Bientôt, il sera trop tard. C’est ce que dit PKP. Et c’est vrai.

      Il faudrait savoir à quel point de vue on se place pour condamner ses propos. D’un point de vue indépendantiste, il a parfaitement raison. Du point de vue de la sociologie électorale, il a raison. Est-ce qu’il y a seulement les sociologues et les politicologues qui ont le droit de dire la vérité ?

      Du point de vue politique, les ex-immigrants ont le droit de vote et la démocratie demande de les respecter. Les indépendantistes doivent aussi dire qu’ils vont essayer de les convaincre d’embarquer avec nous dans la construction d’un pays. Mais il ne faut pas tomber dans l’angélisme. Avec les structures d’accueil canadiennes, avec le serment à la Reine d’Angleterre qui une grande portée symbolique, nous arrivons deuxième. C’est ce que PKP a dit. Et c’est vrai.

      Rude tâche pour lui de vaincre l’angélisme des uns et la basse démagogie et l’hypocrisie des autres.

      Laissons la parole à PKP lui-même : il passe de sociologue à homme politique. Ce jeudi 19 mars sur sa page Facebook vers 18 heures, il a écrit :

      « Mes excuses.

      J’aimerais m’excuser de la malheureuse phrase sur la démographie et l’immigration que j’ai dite hier. Cette phrase était inappropriée et ne reflète pas ma pensée. Le succès de notre projet collectif dépend de notre capacité de rassembler l’ensemble des Québécois de toutes origines. J’entends faire preuve de leadership sur cette question, poser des gestes concrets pour maintenir le dialogue avec les communautés et travailler fort pour mieux expliquer le projet et les bénéfices de l’indépendance du Québec.

      Si je me suis engagé en politique, c’est pour faire du Québec un pays qui continuera d’être généreux pour l’ensemble des citoyens, quelles que soient leurs origines. Je travaille d’ailleurs étroitement avec le député de Bourget Maka Kotto pour que nous engagions un dialogue constant, riche et convergent de nos expériences respectives. C’est un objectif incontournable.
      Robert Barberis Gervais.

    • De candela

      20 mars 2015
      11h20
      Cauchon sert de paravent pour un tour de passe-passe de mises à pied à venir et qui feront en sorte que les travailleurs perdront sans doute leur rentes de retraite et toute forme de compensation.
      =============================================================

      J’ajoute exceptionnellement un deuxième juron quotidien pour ce Cauchon!

    • @samati (13h42)

      Il semble que vous ayez mal lu la référence de 12h48 qui démontre clairement le farfelu de votre affirmation…

      Par ailleurs vous avez la crédibilité à géométrie variable, citant vigile.net quand cela vous arrange (d’ailleurs vous pourriez donner la référence de ce que vous avancez ?)

      Enfin, ce pourrait être Jacques Parizeau lui-même qui se vanterait d’avoir “volé des votes”, il n’aurait pas davantage de preuve que vous…

    • @erebete (11h54)
      “c.c, commencez donc par le début…. déjà avec une question référendaire frauduleuse, le fameux ”entente de partenariat négocier”…..”

      Il semble évident que vous n’avez effectivement pas compris la question : vous pouvez m’expliquer ce qu’elle avait de “frauduleuse”?…
      (toujours les grandes accusations des fédérâleux)

    • @candela et el kabong

      Suite au dépôt par la marionnette des libéraux, le fiscaliste Godbout, le texte qui suit, paru ce matin dans la section «Débat» de La Presse, devait interpeler l’honnêteté intellectuelle des brebis libérales et ce, pour leur propre bien-être et celui de leur entourage !
      Bonne lecture et, surtout, bonne réflexion quant à leur dogmatisme aveugle…
      « DANS LA COUR DE QUI ?»
      Michel Desautels
      Infirmier, Montréal
      L’auteur réagit au texte de Gaétan Frigon, «Dans la cour des autres», publié hier.
      Ainsi monsieur Frigon, nous sommes atteints, nous de la fonction publique, du syndrome «pas dans ma cour». Serions-nous plus avisés de faire ce que nous demande le gouvernement? Geler nos salaires, voilà, selon vous, une bonne solution. Les prix à l’alimentation, ils vont être aussi gelés? Le prix de l’essence? Les listes d’attente en chirurgie vont diminuer avec moins de personnel en soins, croyez-vous? Le privé va tout régler ça? Donc les riches pourront se faire soigner et les pauvres n’auront qu’à crever? Sélection naturelle?
      Laissez-moi vous corriger dans au moins une de vos affirmations. Vous écrivez «effort collectif». Êtes-vous bien sûr que ce terme est approprié? Que font les pétrolières, les pharmaceutiques, les sociétés minières pour réduire notre déficit? Quand on dit «collectif» faut-il les exclure? Ces compagnies, maintes fois milliardaires, profitent de nos routes, de nos infrastructures, de nos subventions. Ne serait-ce pas le temps pour elles de retourner l’ascenseur au système public? Que fait le gouvernement pour aller chercher ce retour d’ascenseur? Est-ce que nos députés font leur part pour l’effort collectif?
      Personne ne semble contre l’idée de diminuer le déficit, mais peut-on parler des moyens préconisés? Regardez ce qui s’est fait ailleurs, quand on a réduit les dépenses plutôt que d’aller chercher des revenus supplémentaires. En France, en 2010, une dette de 1601 milliards d’euros; la solution, comme celle de notre gouvernement libéral: réduire de 56 milliards d’euros les dépenses. Résultat: en 2013, une dette de 1925 milliards d’euros!
      En Espagne, au Royaume-Uni, en Belgique c’est la même chose. La solution n’en est pas une. Comment voulez-vous stimuler l’économie quand vous appauvrissez une population qui achètera de moins en moins? Si le but est bien de diminuer le déficit, ce sera un échec. Par contre, si on veut tuer les services publics et se donner une société qui favorise les riches, alors là, bravo! »
      P.S. Frigon est un pur libéral qui rêve d’un siège de sénateur depuis des années…

    • samati

      20 mars 2015
      13h42

      [...]

      Quant au vols des votes pour le NON, c’est loin d’être une légende urbaine. Cette stratégie du camp du NON a été confirmé par nul autre que Richard Lehir, grand chantre de vihile.net.

      - – - – - – - – - – - – - – - — – - – - – - – - – - – - – - – - –

      Ainsi, selon ’samati’, le vol de votes pour le ‘non’ est une «stratégie du camp du NON» !!!

      De mieux en mieux dans la fourberie !

    • En réponse au fan de Harpeur, chabanel 18 mars 14h07 qui écrivait : «..Attention blogueurs, vous déparlez….[……..] je suis un fan de Harper.»
      Ainsi donc, chabanel est le fan d’un PM qui :
      - a déclaré devant le publique et les caméras que « les sables bitumineux étaient un cadeau de Dieu et que son exploitation passerait à l’histoire comme un accomplissement aussi grandiose que le Mur de Chine et les Pyramides d’Égypte
      -a été dénoncé par les universitaires et les membres de la communauté scientifique d’un océan à l’autre du Canada. CHIFFRES à l’APPUI, son idole Harpeur a sabré dans les budgets des recherches scientifiques.. parce que le PM du Canada est une fervent adepte du créationnisme.(faut le faire)
      - a planifié et aidé des familles à émigrer en Israël avec la mission d’établir des communautés de Chrétien Évangélistes pour préparer la venue prochaine de Jésus qui choisira de sauver (sic) seulement les Juifs et les Chrétiens Évangélistes…
      - est contre l’avortement…
      -est contre les homosexuels …

      Après nous avoir accusés de «déparler»…attendons les commentaires de monsieur chabanel
      P.S. Question de respecter ceux qui échangent en français sur ce blogue francophone, chabanel aurait-il la politesse de faire l’effort d’utiliser la version «française» de son clavier ?
      Merci !

    • Quand le P.Q dit les vraies affaires, qui critique?
      Les libéraux qui ont fait la dernière campagne électorale avec le slogan les vraies affaires. Faut le faire.

    • … et pendant ce temps là, on a un gouvernement plus poche que jamais.

      c’est rendu que pour les faire oublier, les journalistes ne parlent que de PKP !

      A Radio-Canada, toute l’emphase est mise sur PKP, comme hier soir avec 3 journalistes, toujours les mêmes, dont la blonde du National Post, qui tirent à boulet rouge sur les méchants péquistes, et ne parlent jamais du gouvernement Couillard… RDI a complétement dénaturé l’information, probablement une commande d’Ottawa.

      Il faut donc aller voir ailleurs.

    • Tout et une simple question de statistique. Sans armes à feux, on élimine les décès par … armes à feux.
      .
      Bref, vous voulez “protéger” votre famille, alors ne faites pas entrer d’armes chez vous. La probabilité d’avoir un cambrioleur violent armé qui vous fera du mal est de loin inférieur à la probabilité de se blesser/tuer avec cette arme.
      .
      Il y a près de 30,000 décès reliés à une arme à feu aux USA chaque année, environ 9,000 meurtres, le reste étant des accidents et des suicides. Les accidents sont aussi plus élevé qu’on pense. Que ce soit avec une mauvaise utilisation, mauvais entreposage, ou tout simplement tirer sur la mauvaise personne. Sur ce dernier point, on ne manque pas d’exemples d’hommes/femmes qui rentrent plus tôt à la maison pour se faire tirer dessus, par erreur, par sa “douce” moitié.
      .
      Souvent, on utilise des tueries pour justifier le port d’arme obligatoire. Que 15 morts auraient pu être sauvé si une “bonne” personne armée aurait maitrisé (tuer) le tireur. Hors, plus de 80 personnes meurt À CHAQUE JOUR aux USA à cause d’une arme à feu. Il y a tellement d’armes en circulation, que les accidents et les suicides à eux seuls représentent près de 50 décès À CHAQUE JOUR .. soit l’équivalent d’au moins 5 TUERIES PAR JOUR !!! Mais bien sûr on ne parle pas de ça, on parle des 2 ou 3 tueries par année pour tenter de justifier le port d’arme obligatoire. Hors, pour revenir à mon premier paragraphe, tout est question de statistique … plus d’armes = plus de morts.
      .
      Vous voulez protéger votre famille ? N’acheter pas d’arme. Barrer vos portes, installer un système d’alarme et des détecteurs de mouvements. Des fous qui en veulent “violemment” à votre famille, ça ne court pas les rues. Un enfant qui joue avec une arme trouvée au hasard, c’est plus fréquent.

    • @supercorm 20 mars 15h36
      Bravo pour votre commentaire !

    • @SuperCass, samati, cotenord et autres admirateurs des «vraies affaires» du Cheick et de ses incompétents :
      Suite aux recommandations fiscales de Godbout, la marionnette «messsmerienne» des libéraux, le texte qui suit, paru ce matin dans la section «Débat» de La Presse, devrait interpeler l’honnêteté intellectuelle des brebis libérales et ce, pour leur propre bien-être et celui de leur entourage !
      Bonne lecture et, surtout, bonne réflexion quant à votre dogmatisme aveugle qui va achever de vous plumer le «canayen du Québec» bientôt……
      « DANS LA COUR DE QUI ?»
      Michel Desautels
      Infirmier, Montréal
      L’auteur réagit au texte de Gaétan Frigon, «Dans la cour des autres», publié hier.
      Ainsi monsieur Frigon, nous sommes atteints, nous de la fonction publique, du syndrome «pas dans ma cour». Serions-nous plus avisés de faire ce que nous demande le gouvernement? Geler nos salaires, voilà, selon vous, une bonne solution. Les prix à l’alimentation, ils vont être aussi gelés? Le prix de l’essence? Les listes d’attente en chirurgie vont diminuer avec moins de personnel en soins, croyez-vous? Le privé va tout régler ça? Donc les riches pourront se faire soigner et les pauvres n’auront qu’à crever? Sélection naturelle?
      Laissez-moi vous corriger dans au moins une de vos affirmations. Vous écrivez «effort collectif». Êtes-vous bien sûr que ce terme est approprié? Que font les pétrolières, les pharmaceutiques, les sociétés minières pour réduire notre déficit? Quand on dit «collectif» faut-il les exclure? Ces compagnies, maintes fois milliardaires, profitent de nos routes, de nos infrastructures, de nos subventions. Ne serait-ce pas le temps pour elles de retourner l’ascenseur au système public? Que fait le gouvernement pour aller chercher ce retour d’ascenseur? Est-ce que nos députés font leur part pour l’effort collectif?
      Personne ne semble contre l’idée de diminuer le déficit, mais peut-on parler des moyens préconisés? Regardez ce qui s’est fait ailleurs, quand on a réduit les dépenses plutôt que d’aller chercher des revenus supplémentaires. En France, en 2010, une dette de 1601 milliards d’euros; la solution, comme celle de notre gouvernement libéral: réduire de 56 milliards d’euros les dépenses. Résultat: en 2013, une dette de 1925 milliards d’euros!
      En Espagne, au Royaume-Uni, en Belgique c’est la même chose. La solution n’en est pas une. Comment voulez-vous stimuler l’économie quand vous appauvrissez une population qui achètera de moins en moins? Si le but est bien de diminuer le déficit, ce sera un échec. Par contre, si on veut tuer les services publics et se donner une société qui favorise les riches, alors là, bravo! »
      P.S. Frigon est un pur libéral qui rêve d’un siège de sénateur depuis des années…

    • Vol des votes selon l’information (avec sources) du Wiki

      Controverse au sujet du déroulement du référendum

      Peu de temps après le référendum, la controverse éclata au sujet du déroulement de la campagne et de la validité des résultats du scrutin. Durant le référendum, diverses irrégularités furent signalées au Directeur général des élections du Québec (DGEQ), Pierre F. Côté. Après le référendum, celui-ci lancera une enquête pour tenter de faire la lumière sur ces questions 3.

      Bulletins de votes rejetés

      Quelque 5 426 bulletins de vote ont été déclarés nuls dans la circonscription de Chomedey, soit 11,6 % de tous les bulletins. Comparativement, la moyenne dans l’ensemble du Québec était de 1,8 %. On a même vu dans un des bureaux de scrutin seulement 130 bulletins déclarés valides et 152 annulés4. Dans Marguerite-Bourgeoys, 5,5 % des votes ont été annulés et 3,6 % dans Laurier-Dorion. La publication de ces chiffres a fait scandale, surtout dans les médias anglophones.

      Utilisant les moyens mis à sa disposition par la Loi électorale québécoise, le DGEQ, Pierre F. Côté, a conduit une enquête et ordonné l’ouverture des boîtes de scrutin pour soumettre les bulletins à l’examen d’un juge, Alan B. Gold. À la suite de l’analyse, Pierre F. Côté porta plainte contre 31 scrutateurs pour avoir rejeté de façon déraisonnable des bulletins de vote.

      Le député libéral Thomas Mulcair ainsi que des universitaires de l’Université McGill ont prétendu que le décompte des votes avait été frauduleux dans tout le Québec le soir du référendum et ont reproché au DGEQ de n’avoir pris action que contre quelques personnes.

      Le 7 juin 1996, le Directeur général des élections, Pierre-F. Côté, rend public le nom des personnes ou des entreprises qui ont reçu des constats d’infraction à la suite des enquêtes qu’il a menées relativement aux bulletins rejetés, à la “Marche pour l’unité” et au vote d’étudiants de l’Université Bishop qui n’étaient pas domiciliés au Québec 5. Au total, 118 constats d’infraction ont été délivrés à l’encontre de 80 personnes et de 11 entreprises 5.

      Le rapport du DGEQ conclut que plusieurs votes ont en effet été rejetés sans raisons valables, mais que dans l’ensemble, les irrégularités étaient isolées. Vingt-huit scrutateurs et deux délégués officiel pour le Comité national pour le OUI5 ont été poursuivis par le DGEQ en 1996 pour des manœuvres électorales frauduleuses, mais ils ont été jugés non coupables par la Cour du Québec. Cette cour a conclu que malgré des agissements contraires à la loi, il n’y avait pas de preuve de l’intention frauduleuse 6.

      Les éléments présentés à la Cour n’ont pas permis de conclure à une tentative systématique de niveau national de rejeter des votes, ni à un « complot national » mais plutôt à des initiatives locales. Le jugement a été maintenu en Cour supérieure et en Cour d’appel 6.
      En 2000, l’avocat d’Alliance Quebec, Michael Bergman, intenta une poursuite contre le DGEQ pour avoir refusé de permettre au groupe de pression d’avoir accès à tous les bulletins de vote du référendum. Malgré les résultats de l’enquête du DGEQ et les jugements des cours québécoises, Alliance Quebec est convaincu que des bulletins de vote valides ont été rejetés systématiquement par le gouvernement du Parti québécois afin de voler le référendum de 1995. Alliance Quebec a affirmé vouloir mener sa cause jusqu’en Cour suprême.

      En mai 2005, soit presque 5 ans et demi après la fin des procédures juridiques contre la trentaine de scrutateurs, l’ex ministre péquiste Richard Le Hir publie un mémoire au sujet de la période référendaire de 1995 7. Il y admet que la décision a été prise lors d’une réunion du caucus du PQ de faire annuler illégalement des votes du Non dans des comtés à forte représentation fédéraliste par l’entremise de l’aide des syndicats.

      “…à un moment donné, un député propose que les syndicats, très expérimentés en la matière, soient sollicités pour fournir des scrutateurs de choc pour endiguer la mer de Non qu’on anticipe dans le West Island, de façon à rétablir un peu l’équilibre entre les deux camps. Plusieurs renchérissent. Monique Simard et Guy Chevrette (qui à titre de leader parlementaire joue un rôle important dans les réunions du caucus) se portent volontaires pour approcher les syndicats à la requête du caucus. Tous deux issus des milieux syndicaux, ils y ont, disent-ils avec un air entendu et un clin d’œil, d’excellents contacts !”.

      Il n’était pas sans savoir que le délai de prescription des procédures juridiques contre les scrutateurs accusés avait expiré depuis déjà longtemps.”

      Le texte complet et les sources:

      http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_de_1995_au_Qu%C3%A9bec

    • @racines 16h40

      D’accord avec vous!

    • La vraie tricherie : Le Conseil de la souveraineté également sur le Wiki avec sources

      “Implication du Conseil de la Souveraineté du Québec[modifier | modifier le code]
      Six mois avant la tenu du référendum (mai 1995), le conseil fut établie par l’ex-ministre péquiste Yves Duhaime et une autre militante souverainiste bien connu Louise Laurin. Malgré le très petit nombre de membres, le gouvernement du Parti Québécois lui donne 4 million de dollars en août et octobre de 958. De plus ce groupe reçoit lui-même un autre million de dollars de la part d’autre sources 9.

      Le conseil utilise cette argent pour publier des pages de publicité pro-souverainiste. Tout ces dépenses n’était pas couverte par la loi référendaire car elle fut toute dépenser avant le début officielle de la campagne. Ce comité avait l’avantage de savoir a quelle date exacte la campagne allait débuté ce qui n’était pas le cas pour les autres.”

      C’est plus de $5 millions qui ont été dépensés par le camp du NON de façon illégitime, tous les payeurs de taxes assumaient la dépense pour cette vulgaire propagande

    • Newman 19 mars 2015 18h23:

      «@ st-henri qui m’écrit: “Pourquoi pensez-vous que le Québec soit la seule ”province” à n’avoir toujours pas signé la Constitution depuis 1982?”

      Je pense que le sujet est un faux-problème (a non-issue). Que le Québec ait ou non signé, dans la pratique la Province de Québec est de facto assujetie à la Constitution canadienne.

      Monsieur Couillard qui avait manifesté le souhait de ré-ouvrir le dossier constitutionnel s’est d’ailleurs heurté à la fin de non-recevoir du gouvernement conservateur de Monsieur Stephen Harper qui estime avec une pertinence certaine que la création d’emploi est prioritaire pour les canadiens.»

      Et voilà!
      Vous confirmez ce qu’on sait depuis longtemps mais que trop de gens se refusent encore de voir, et que vous résumez bien dans votre phrase: «Je pense que le sujet est un faux-problème (a non-issue). Que le Québec ait ou non signé, dans la pratique la Province de Québec est de facto assujetie à la Constitution canadienne.»
      En d’autres mots, le Canada se fout complètement de répondre aux besoins du Québec, parce que, de toutes façons, le Québec est soumis aux règles du Canada, que ça fasse son affaire ou non.
      Et dire qu’il y a encore une majorité de Québécois qui préfèrent rester dans ce Canada.
      On est encore très chrétiens au Québec: lorsqu’on reçoit une gifle du Canada, on présente l’autre joue.
      À quand le ”wake up call”?

    • Le débat est très politique et très théorique mais sur le fond le premier ministre a raison.

      Théorique parce les règles d’entreposage empêcheront les personnes de se défendre. Par surcroit si vous n’avez pas d’arme mais que vous subtilisez l’arme de votre agresseur dans une invasion de domicile vous ne pourrez même pas la pointer en sa direction en attendant les policiers. Pour pourriez écoper davantage de prison que l’agresseur en plus d’avoir a débourser des dizaines de milliers de dollar en frais d’avocat.

      Les armes sont utilisées partout autour de vous au cas ou vous ne l’auriez pas remarqué. Les banques, la Brinks, le bijoutiers protège non seulement les vies mais leur argent et tueront si vous tenter de leur voler. Les criminels qui commettent les crimes ne suivront jamais les lois. Choqué? Une seule loi serait utile si elles pouvaient être efficaces: ‘Tu ne tueras point’. Mais à l’évidence ça ne fonctionne pas!

      Les policiers tueront même s’ils sont six face à un individu avec un marteau. En même temps une invasion de domicile en Alberta ou 3 individus sont entré avec un marteau s’est terminé avec des accusations criminelles contre l’occupant qui a blessé un agresseur avec une arme blanche. Vous commencez à comprendre?

      Lors que votre vie est en danger, vous n’aurez peut être pas le luxe de choisir comment sauvez votre vie. En fait on vous aura retirer le meilleur moyen de vous protéger. Bien sur les armes sont dangereuses mais c’est pas la faute de ceux qui sont agressés. Vous voulez culpabiliser les victimes?

      Les USA sont souvent montré comme exemple, mais c’est tourné les coins ronds. Premièrement leur tissus social est très différent du notre et ils sont 330 millions. C’est compréhensible que la fréquence des massacres soit statistiquement plus grande. Deuxièmement les lois sont très différentes d’un état a l’autre. Le plus libéral des état pour les armes est surement notre voisin le New Hampshire. Avez-vous souvent vu des drames dans cet état? Et la Suisse ou les habitant conservent les armes militaires chez eux. Savez-vous pourquoi. Quelqu’un qui a fait un peu de cours de philosophie le comprendra.

      On ne peut tout dire ici la réalité est faussé par les médias d’ici . Mais savez-vous que la nombre moyen de mort dans un massacre aux USA ou se trouve un citoyen avec une arme est de 2.3 morts alors que la ou il n’y a pas ce citoyen armé le nombre en moyenne est de plus de 12. Combien il y a eu de victimes chez nous dans chacun de nos massacres?

      Le meilleur moyen de combattre le crime est d’investir davantage dans la santé mentale. Ici mais partout à travers le monde. Si vous aviez fait des recherches sur le sujet vous verriez que les faits ne correspondent pas à VOS peurs ni à ceux que les médias veulent véhiculer.

      Tous les politiciens vous diront que les armes ne doivent pas être utilisés pour défendre sa vie, SAUF lorsque c’est pour eux. Ils n’hésite pas d’embaucher à nos frais des gardes armés qui n’hésiteront pas tuer. Deux poids deux mesures?

    • @samati (16h58)

      Beaucoup d’efforts pour n’apporter aucun élément nouveau : vous répétez les faits juridiques déjà présenté dans le 12h48 et vous ramenez votre “témoignage” de LeHir…

      De toute évidence vous n’êtes pas juriste, car votre “dossier” se limite à une “preuve” de ouï-dire CONTREDITE par des preuves factuelles…

      Un avocat qui se présenterait en cour avec un pareil dossier ferait rire de lui…

    • @samati
      (complément à 17h51)

      Autrement dit, les prétendus super scrutateurs-fraudeurs du OUI de LeHir ont réussi à “déjouer” le DGEQ et les tribunaux qui se sont penchés sur les irrégularités … ET les scrutateurs du NON…

      Toute qu’une imagination…

    • st.henri (17h10)

      Un bel exemple de victimisation et surtout quand les pauvres victimes ne réalisent pas qu’elles nourrissent le climat duquel elles se disent victimes. Evidemment c’est plus facile de se plaindre, de blâmer les autres.

    • À godin1963 19 mars 2015 19h59:

      Je trouve toujours dangereux de généraliser (ici par rapport aux jeunes vs les plus vieux), et là-dessus, comme vous le reconnaissez, on est en désaccord.
      Par ailleurs, je suis en accord avec certaines critiques que vous formulez à l’égard du PQ. Ce sont des genres de critiques que j’ai formulées moi-même à plusieurs reprises sur les blogues.
      Le PQ n’est pas MON parti et je ne suis pas un militant du PQ. Je suis un militant de la souveraineté et je vote pour le PQ depuis ses débuts parce que c’est le parti qui m’apparaît le plus apte, malgré ses défauts que j’espère voir corrigés, à nous conduire à la souveraineté.
      Quant à votre parti (QS), êtes-vous prêt vous aussi à entendre des critiques?
      Il s’affiche comme vertueux alors que je le trouve plutôt hypocrite et malhonnête intellectuellement.
      Il s’affiche comme souverainiste mais omet de dire qu’une grande partie de ses membres ne sont pas souverainistes.
      Il est malhonnête intellectuellement en jouant le jeu des Libéraux et Caquistes en traitant les propos de PKP de xénophobes alors qu’il n’y avait rien de xénophobe dans ses propos. Et vous-même, selon les diktats de votre parti, essayez de me servir la même salade. Votre parti fait de la très basse politique, au même niveau que le PLQ et la CAQ.
      Alors pour vos leçons de vertu, on repassera.
      Très facile de jouer les purs quand on n’a jamais, et qu’on sait qu’on n’aura jamais, à être confronté à la réalité de l’exercice du pouvoir.

    • @samati qui fouette ridiculement son cheval mort : Rappelons que suite au référendum de 1995, le juge Gold a été saisi d’une enquête pour déterminer si des votes avaient été annulés frauduleusement là où le NON était majoritaire. Bien qu’il soit juif et anglophone, cette responsabilité lui a été offerte sur la base de son intégrité. L’accusation a été rejetée : il n’y avait pas eu plus de votes annulés lors du référendum de 1995 que d’habitude, à chaque élection.

    • samati

      20 mars 2015
      17h02

      [...]

      C’est plus de $5 millions qui ont été dépensés par le camp du NON de façon illégitime, tous les payeurs de taxes assumaient la dépense pour cette vulgaire propagande

      - – - – - – - – - – - – - -

      QED

      HéHéHé!!!

    • Oups; correction racines 20 mars 2015 14h44
      «a déclaré devant le publique » aurait dû être «public»…

    • Référence Sondage post référendaire de 1995.

      Le plus drôle, 20 ans après même nos péquiste-victime ne comprennent pas encore la question référendaire, la cage à homard était génial….

      Le Devoir, 23 septembre 1995. Le sondage a été effectué du 15 au 19 septembre auprès de 1 004 répondants, ce qui donne une marge d’erreur de plus ou moins 3,2 p. 100, 19 fois sur 20. Parmi ceux qui ont indiqué leur intention de voter Oui, 49 p. 100 estimaient que la souveraineté serait déclarée seulement après des négociations et la conclusion d’un accord avec Ottawa; 28 p. 100 estimaient qu’un Québec souverain demeurait une province du Canada.

      Parmi les personnes sondées, 57 p. 100 ne savaient pas que « l’accord signé le 12 juin » dans la question référendaire concernait l’accord entre les trois chefs de parti (voir plus haut). Des 43 p. 100 qui connaissaient l’accord, 16 p. 100 pensaient qu’il s’agissait d’un accord entre le fédéral et les provinces.

      La firme CROP a mené le premier sondage par téléphone du 3 au 9 juin 1997. L’opinion de 604 Québécois a été enregistrée et le sondage a une marge d’erreur de plus ou moins 4 p. 100. Trente-et-un pour cent des répondants estimaient qu’un Québec souverain ferait encore partie du Canada. Parmi ceux qui ont indiqué vouloir voter Oui à la même question que celle du référendum de 1995, 44 p. 100 pensaient que le Québec demeurerait au sein du Canada après un vote favorable.

      Le deuxième sondage a été mené du 3 au 19 avril 1998, auprès de 1 004 répondants et avec une marge d’erreur de 3 p. 100. Il s’est révélé que 29 p. 100 des répondants estimaient qu’en vertu de la souveraineté-partenariat, les Québécois continueraient d’envoyer des députés à Ottawa; 39 p. 100 des répondants pensaient que les Québécois demeureraient citoyens du Canada; 36 p. 100 des répondants pensaient que le Québec serait encore une province du Canada.

      (26) Le sondage a été réalisé par CROP entre le 9 juin et le 2 août 1999, avec un échantillon de 4 992 répondants. Du total, 3 394 ont été choisis au hasard. La marge d’erreur au sein de ce groupe est de 1,6 p. 100, 19 fois sur 20. Un total de 1 058 autres répondants a été choisi de façon non aléatoire. Au sein de cette population statistique, la marge d’erreur est de 3 p. 100, 19 fois sur 20.

      Quand on leur lisait la question référendaire de 1995, 61 p. 100 des répondants ont dit qu’elle n’était pas claire;

      À la suite d’une victoire du Oui, 58 p. 100 croyaient qu’il serait « vraisemblable » qu’un accord d’association économique serait conclu avec le Canada, 58 p. 100 croyaient que le Québec continuerait d’utiliser le dollar canadien, 54 p. 100 croyaient que les Québécois continueraient de pouvoir travailler au Canada, 49 p. 100 croyaient que les Québécois pourraient conserver leur citoyenneté et leur passeport canadien, et 23 p. 100 croyaient que les Québécois continueraient d’envoyer des députés à Ottawa.

      Le sondage a également révélé que 10 p. 100 des répondants qui voteraient Oui à la souveraineté-partenariat voteraient également Oui à une question demandant si le Québec devait demeurer une province du Canada. Parmi ces électeurs (étiquetés « électeurs ambivalents pour le Oui »), 71 p. 100 ont affirmé que si la souveraineté-partenariat était réalisée, le Québec ferait encore partie du Canada; 59 p. 100 ont dit qu’ils voulaient que le Canada devienne un pays indépendant; 75 p. 100 voteraient Oui pour forcer le Canada à faire une meilleure offre au Québec et 78 p. 100 ont dit qu’en cas de souveraineté-partenariat, les Québécois continueraient d’être des citoyens canadiens.

    • ” Toutefois, regardons le cas de la Slovaquie suite à l’indépendance : réduction considérable des dépenses publiques, création d’un taux d’impôt unique, multiples privatisations et ouverture aux marchés étrangers. La route de la souveraineté slovaque a été celle de la réduction de la taille de l’État. ”

      Mmmmm une réduction de la taille de l’État, c’est pas trop populaire par ici comme idée, le modèle québécois c’est sacré, on touche pas a ça le modèle québécois, juste une diminution du taux de croissance des dépenses et on crie a l’austérité, alors vous pensez bien qu’un Québec indépendant qui ferait comme la Slovaquie, ça serait le chaos dans les rues du Québec.

      http://www.journaldemontreal.com/2015/03/19/la-viabilite-economique-du-quebec-souverain

    • Selon des documents consultés, les deux têtes dirigeantes du projet de journaux régionaux ont fait enregistrer à la fin février une nouvelle « stipulation d’insaisissabilité » sur les actifs contenus dans deux fiducies qu’ils contrôlent.

      « Tous les biens [des] fiducie [s] sont donnés à titre d’aliments et seront insaisissables pour le paiement des dettes des bénéficiaires », disent les documents.

      Les documents indiquent très clairement que cette clause est rendue nécessaire à cause des risques d’affaires qu’encourent en ce moment les deux partenaires.

      « La présente stipulation d’insaisissabilité est justifiée par l’intérêt sérieux et légitime des bénéficiaires de mettre dans un patrimoine distinct et à l’abri des tiers certains biens et certaines activités que ces personnes n’ont pas intérêt à détenir ou à exercer en leur nom en raison des risques d’affaires impliqués, et dans le but éventuel d’assurer à tout bénéficiaire un niveau de vie convenable et des aliments ».

      Selon les documents, Claude Gagnon et Martin Cauchon sont tous les deux fiduciaires de deux fiducies, la fiducie Gingras Gagnon, située à Québec, et la fiducie CFC, située à Outremont. Martin Cauchon et sa famille sont les bénéficiaires de la fiducie CFC et Claude Gagnon et sa famille les bénéficiaires de la fiducie Gingras Gagnon.

      Les documents indiquent qu’un lingot d’une once d’argent de marque Johnson Matthey a été placé dans chacune des fiducies à la fin février. Il n’est pas possible de savoir s’il y a d’autres actifs en ce moment dans les fiducies, ni leur date de création.

      Ni le notaire ni l’avocat qui ont préparé les documents n’ont voulu faire aucun commentaire sur ce montant, disant être tenus au secret professionnel.

      Notre Bureau d’enquête a révélé mercredi que Martin Cauchon a réhypothéqué au maximum sa maison personnelle pour 1,2 M$ en mai 2014 auprès du Groupe Investors, une filiale de Power Corporation qui lui vend aussi les six journaux régionaux. En cas de saisie de sa maison, un éventuel créancier se retrouverait donc devant une propriété grevée de dettes.

      http://www.journaldemontreal.com/2015/03/19/des-actifs-de-cauchon-et-de-son-pdg-a-labri-dans-des-fiducies

    • Philippe Couillard qui se permet de se préoccuper de ce que penserait René Lévesque de ce qu’ont fait les péquistes du PQ.

      Deux conseils à Philippe Couillard:

      1- Mêle-toi de tes oignons.

      2- Préoccupe-toi de ce que penseraient Jean Lesage et Robert Bourassa de ce que toi et ton comparse Johnny avez fait du PLQ.

    • PROJET DE LOI 20
      La soeur de Julie Miville-Dechêne a conseillé le ministre Barrette
      Certains membres du CA du Conseil du statut de la femme dénoncent une «apparence de conflit d’intérêts»
      20 mars 2015 |Jessica Nadeau | Santé
      Le Devoir

      Le gouvernement libéral en pleine action.

    • erebete

      le Québec sera un jour un pays.

      Et si ça vous convient pas, on vous retient pas.

    • Le cours d’éthique et de culture religieuse peut être catholique
      20 mars 2015 |Philippe Orfali | Éducation
      La Presse canadienne

      «Selon le jugement de la Cour suprême rendu jeudi, l’école secondaire Loyola pourra « enseigner le catholicisme du point de vue catholique, mais les autres religions de façon objective et avec respect ».»

      Retour au Québec d’avant la révolution tranquille.
      C’est teddybear qui va être content.

      Par ailleurs, est-ce que la Charte des droits et libertés ne vient pas en contradiction avec certains dogmes de la religion catholique?
      Quand aurons-nous le courage d’accorder la priorité à la Charte sur les dogmes de toutes les religions.
      Quand aurons-nous le courage de déclarer illégaux, en vertu de la Charte, tous les enseignements et pratiques des dogmes des religions qui contreviennent à cette Charte?
      Nous essayons de vivre dans un monde politiquement correct ou, en d’autres mots, schizophrène.
      On peut bien être déboussolés!

    • godin1963

      20 mars 2015
      10h17

      Vous dites: “À un moment donné va fallir s’affirnmer, et travailler à covaincre les nouveux arrivants les informer, leur expliquer notre ase et faire en sorte qu’un petit 10 % d’ene eux ppuis les 63 % de francophones qui appuient le projet……”

      Je pense qu’avant de convaincre les nouveaux arrivants, il faudrait d’abord s’entendre entre nous.

      Je me souviens que Françoise David a déjà dit que jamais elle ne s’assoirait à la même table que PKP. Est-ce qu’elle croit que, si le Québec devenait un pays, on n’y trouverait plus que des gens de la gauche?

      La division entre les indépendantistes est certainement notre premier handicap.

      Je ne sais plus qui ici a dit quelque chose du genre: commençons par faire notre pays, ensuite on votera comme le font tous les peuples normaux, gauche, centre, droite, peu importe.

      En attendant, au lieu de s’unir, on se tire dans le pied…

    • Le commentaire de teddybear 20 mars 2015 05h34 est le plus drôle que j’aie jamais lu.
      Je paierais cher pour le voir aller dire à Gilles Vigneault, face à face, qu’il n’a jamais chanté l’Indépendance.
      Seul commentaire à ajouter: ça prend un minimum de capacité de compréhension de ce qu’on lit ou entend. De toute évidence teddybear a échoué le test.
      Mais ça ne l’empêchera pas de continuer à nous divertir.

    • @st-henri 20 mars 18h51
      Ah ben: foi de flag canadian, encore une autre qui a passé sous le radar de Monsieur Potins de la cotenord…

    • @Mouaaahhh 20 mars 16h58
      «…@racines 16h40 D’accord avec vous! »
      Fritz2: Cessez de me «tétér »: ceux qui vous font confiance ne devraient pas plus vous faire confiance qu’un poulet envers le Colonel Sanders !

    • @chabanel;
      Monsieur le fan d’Harpeur, j’attends toujours une réponse à mon commentaire du 20 mars 14h44 dans lequel vous nous accusiez de «déparler»…
      Toujours en «onde» ou vous allez changer de pseudo ?

    • @racines 16h40

      Passez le message de supercorm 15h36 à V parce qu’il ne semble pas comprendre.

    • @anthrax

      Le printemps est arrivé! Il y a des hirondelles!

      Vous pouvez maintenant sortir de votre cale.

    • st-henri

      20 mars 2015
      19h21

      Teddybear doit être convaincu que “Gens du pays” est un chant rassembleur d’un océan à l’autre.

    • «Selon le jugement de la Cour suprême rendu jeudi, l’école secondaire Loyola pourra « enseigner le catholicisme du point de vue catholique, mais les autres religions de façon objective et avec respect ».»

      Les juges de la cour suprême font maintenant la loi dans ce non pays qu’est le canada !

      À chaque fois qu’un changement est proposé dans ce pays, la première interrogation est de savoir si ça va passer le test de “la charte”.

      Comme les islamisssss se demandent si c’est conforme au coran !

      On est rendu là dans le non pays

      D’après vous, PKP comme chef du PQ, ça vas tu “passer le charte” ?

      M. Duclos

    • Il faudrait que les séparatistes arrêtent de nous casser les oreilles avec un référendum qui a eu lieu il y a 20 ans. Les séparatistes ont voulu voler le référendum en nous présentant une cage à homards. Malgré leur malhonnêteté intellectuelle, ils ont perdu.

      Péladeau l’a dit la cause est perdue.

      Passons à autre chose.

      Construisons un Canada fort. Vive le Canada.

    • @teddybear 20 mars 18h36
      Soldat teddybear, cessez de faire diversion !
      Puisque vous n’avez pas encore répondu ni offert vos excuses concernant le reportage de RDI sur votre idole Harpeur, le Chrétien Évangéliste, serait-ce qu’on a maintenant des «poulets kakis» dans les FAC ?
      ET ce sont MES taxes qui les nourrissent pour qu’ils pondent des «œufs » avariés sur les souverainistes ?

    • Hallucinant le nombre de peureux qui ont besoin d’avoir une arme pas loin pour se sentir en sécurité. Pour eux, la vie doit être vraiment difficile, à toujours être terrorisé par le premier venu au point où ont s’en remet à des armes.

    • LE RÉFÉRENDUME DE PKP

      Monsieur Péladeau, voulez-vous que:

      –Que les communautés ethniques votent OUI à hauteur de 0%, parce qu’elles seront toutes parties déjà de votre Québec?

      Ou voulez-vous plutôt que:

      –Que les communautés ethniques votent OUI à hauteur de 100%, parce qu’elles désirent rester et bâtir à leur image aussi votre Québec?

      …………………………

      Même si PKP était divisé en 8 millions, le résultat de ce référendum-là ne serait même pas serré.

      S’est-il mis les pieds dans les plats? Ou teste-t-il plutôt la force adverse, et la sienne, cherchant à voir jusqu’à quel point la vieille tactique libérale colle encore?

      Une chose claire, son inexpérience transparait, on le voit suer.
      Et c’est vrai qu’il parle un peu comme l’Oncle Georges, mais rappelez-vous le père Péladeau, avec ses manières, son énergie, la franchise, la culture, le ton inéquivoque…
      En plein contrôle de leur agenda, la dernière chose que les libéraux veulent, c’est que PKP se mettent à parler.

    • WILL THE REAL PHILIPPE COUILLARD PLEASE STAND UP

      Répliquant à PKP, on l’a vu et entendu s’essouffler en Chambre à Québec: dérive, ethnique, virage, secte, usurpation de l’héritage de René Lévesque…

      Bon, il remplit sa fonction, il dit ce que les gouverneurs du PLQ ordonnent à chaque chef de dire, sans la moindre virgule litigieuse de plus. Mais qu’en pense-t-il vraiment?

      Un moment donné il va arriver en ville, il va devoir se dévoiler.

      Ce débat, il se l’est imaginé venir souvent, quoiqu’il espère encore y échapper. C’est un gêné, encore moins jovialiste que Bourassa.
      Très clair, son inexpérience transparait, on le voit penser.
      Contrairement à des Pauline Marois et Jean Charest et beaucoup d’autres, ni lui ni PKP n’ont aspiré à la chefferie par patiente ambition carriériste ou par plaisir du pouvoir. Ils sont là pour servir, je les crois.
      Quelque chose se passe au Québec, c’est beau.

      Que le vrai Philippe Couillard se lève, pour le meilleur et pour le pire.

    • Pourquoi PKP se mettrait à parler si tout le monde connait déjà par cœur la réponse des libéraux?

      Quoiqu’il dise quoiqu’il fasse la réplique est déjà toute prête.

      On applique la bonne vieille tactique, qui a permis de gagner en 1980, en 1995, 2014.

      Tout ça, ça ne fait parti ni du mandat ni des préoccupations quotidiennes de Philippe Couillard. A posse ad esse non valet consequentia.

    • LE REFERENDUMA DE GILBERT LAVOIE

      Monsieur Lavoie, voulez-vous que:

      –Votre prochain blogue satisfasse vos (nouveaux) patrons?

      Ou voulez-vous que:

      –Votre prochain blogue suscite d’intéressantes et créatives et expédientes typiquement québécoises conversations citoyennes?

      Merci beaucoup.
      Nuit.

    • LE RÉFÉRENDUMO DE @

      Ce blogue citoyen suscite-t-il:

      –D’intéressantes et créatives et expédientes typiquement québécoises conversations citoyennes?

      Ou:

      –De braqués dialogues de sourds, de sourds-muets, de décapités, de désensés?

      P.S. Les résultats seront disponibles d’un instant à l’autre.

    • J’entends les manifestants mais j’entends aussi ceux qui ne manifestent pas, dit Couillard. En psychiatrie, ce phénomène s’appelle délusion.

    • ”manonb

      20 mars 2015
      21h25

      st-henri

      20 mars 2015
      19h21

      Teddybear doit être convaincu que “Gens du pays” est un chant rassembleur d’un océan à l’autre.”

      Dire que y’en as pour avancer que cette chanson pourrait devenir l’hymne nationale d’un Québec indépendant. Vous voulez rire ?

      @racines

      20 mars 2015
      23h03

      @teddybear 20 mars 18h36
      Soldat teddybear, cessez de faire diversion !
      Puisque vous n’avez pas encore répondu ni offert vos excuses concernant le reportage de RDI sur votre idole Harpeur, le Chrétien Évangéliste, serait-ce qu’on a maintenant des «poulets kakis» dans les FAC ?”

      Je te l’ai dit plus haut, je m’excuse pas, ce reportage est de l’anti Harper primaire digne de la gauche radio-canadienne. Et je fais pas diversion, le Slovaquie a fait des sacrifices, a connut ses années de turbulences et si ça va mieux c’est parce qu’ils ont comprit que l’État est une nuisance plus qu’autres choses.

      Comme Kennedy disait : Le meilleur moyen de faire tomber un État, c’est de s’appuyer dessus.

      Au Québec, la moindre remise en question du modèle québécois et tu es taxé d’hérétique.

      On a demandé aux étudiants de payer un ”gros” $ 0,50 par semaine pour leurs frais de scolarité ça amener le chaos dans les rues.
      On demande aux médecins de prendre quelques patients de plus et ça soulève l’ire de la corporation des médecins.
      Les profs font un ” burn out” si on leur met un élève de plus dans leur classe.
      Le monde en région manifeste pour pas se faire couper leur chômage parce qu’ils veulent juste travailler 4 mois dans l’année et se faire vivre par les autres le reste de l’année, parce que ça veut pas quitter leur région qui se meurt ou qu’on fait vivre artificiellement a coups de subventions .
      Et vous pensez faire un pays dynamique, prospère,capable de rivaliser avec le reste du monde avec une population comme ça ?

      Sont même pas capables de faire le moindre sacrifice au nom de la collectivité et ça prétend vouloir un pays ? Sérieux ?

      Pensez-vous que Céline Dion est arriver la ou elle est en restant dans son Charlemagne natal et en faisant des tournées dans les centres d’achats de sa région exclusivement ?

      En donnant pas plus de deux concerts par mois ?

      Pensez-vous que Pierre Péladeau a monter Québécor et créer des emplois en faisant 39 hres par semaine, pas de travail la fin de semaine et qu’ils dépensaient ses profits dans l’immédiat au lieu de les réinvestir ?

      Pensez-vous que Paul Desmarais est devenu riche et créer des emplois en achetant des” gratteux” ?

      Il y a des Québécois, Canadiens -francais qui étaient la avant nous autres, qui en ont fait des sacrifices pour avoir le train de vie qu’on a aujourd’hui, on a une dette envers eux-autres, c’est a nous maintenant de faire notre part de sacrifices pour consolider ou améliorer ce que eux nous ont laisser.

      C’est pas avec un attitude d’enfant gâté du genre: moé je veut la gratuité scolaire, moé chu en greve pour combattre l’austérité pis les hydro-carbures, moé j’prend pas plus que X patients pis je travaille pas les fin de semaine, moé, même si on m’offre une job a Rouyn Noranda, ben j’aime mieux rester sul BS en Gaspésie.

      Ça part ben mal un pays.

    • @ManaonB:

      “Je pense qu’avant de convaincre les nouveaux arrivants, il faudrait d’abord s’entendre entre NOUS.”

      NOUS et le autres……..Rassembleur au possible!

      Venant d’un parti qui est le roi de la division c’est pas pire.

      Moi, Je suis souverainiste convaincu, je ne cache pas mon option sous le tapis e temps d’une élection e je n’ai pas de stratégie pour gagner le pouvoir, j’émet mes idées et les bottines suivent les babines.

    • Ça fait des décennies que le Canada instrumentalise l’immigration pour contrer la souveraineté. Tout le monde sait cela à la grandeur du Canada. Par contre dès qu’une personne le dit, on s’empresse de la faire passer pour quelqu’un qui pratique le nationalisme ethnique. M.Péladeau s’est permis de rompre cet omerta. Bravo.

    • En ce qui concerne le thème de ce billet, je recommande aux internautes qui ont une bonne compréhension de l’anglais écrit la lecture du texte d’opinion du chroniqueur et historien David Bercuson, dans l’édition électronique de vendredi du quotidien The Globe and Mail :

      In rural Canada, Harper’s gun ownership comments ring true [Traduction libre du titre : Dans les régions rurales du Canada, on trouve que la déclaration d’Harper sur la possession d’armes est sensée], texte d’opinion de David Bercuson, The Globe and Mail, le vendredi 20 mars 2015.

    • En ce qui concerne l’impact de l’immigration sur l’appui populaire au projet sécessionniste du PQ, Monsieur Pierre Martin, professeur de science politique à l’Université de Montréal et chercheur au CÉRIUM, a signé une chronique et un billet de blogue fort intéressants à ce sujet, dans le quotidien Le Journal de Montréal :

      Le vrai problème démographique du PQ, chronique de Pierre Martin, Le Journal de Montréal, le vendredi 20 mars 2015.

      L’immigration, la démographie et les pertes du PQ, billet du blogue de Pierre Martin, Le Journal de Montréal, le vendredi 20 mars 2015.

    • erebete

      Le camp du non a passé toute sa campagne à dire qu’il s’agissait de SÉ-PA-RA-TION.

      S’il y a des gens qui ne savaient pas de quoi il était question, ils habitaient sur Mars!

      Ou ils ne parlaient ni anglais ni français.

      Par ailleurs, des questions de sondage peuvent être tournées de manière tordue.

      Il est vrai qu’au lendemain du référendum, le Québec aurait encore fait partie du Canada, le Québec s’était donné un an pour déclarer son indépendance.

    • À ceux qui critiquent la question de 1995… remettez-vous en doute aussi les résultats du référendum de Charlottetown dont la question a inspiré celle du référendum sur la souveraineté?

    • En ce qui concerne la course au leadership du PQ, je recommande aux internautes qui ont une bonne compréhension de l’anglais écrit la lecture du texte d’opinion du chroniqueur Graeme Hamilton, dans l’édition électronique de vendredi du quotidien The National Post :

      The PQ leadership race is Pierre Karl Péladeau’s to lose. And he’s doing his damnedest [Traduction libre du titre : Il est hautement improbable que Pierre Karl Péladeau perde la course au leadership du PQ, mais il fait l’impossible pour y parvenir…], texte d’opinion de Graeme Hamilton, The National Post, le vendredi 20 mars 2015.

    • anthrax écrit ”et pendant ce temps là, on a un gouvernement plus poche que jamais.

      c’est rendu que pour les faire oublier, les journalistes ne parlent que de PKP !”

      D’accord anthrax, on va parler des prochaines elections fédérales ok?

      Peux-tu nous expliquer pkoi, au Québec, le NPD mène avec 30% des appuis et le BQ arrive dernier avec 18%?

      Et tant qu’à y être, cette question vaut aussi pour les autres séparatistes qui aimeraient mettre leur grain de sel.

      Merci à vous tous et toutes.

    • Résumons le “rapport” de Luc Godbout

      675 millions $ en baisse d’impôts aux entreprises

      705 millions $ en hausse d’Hydro à tout le monde

      Du côté des entreprises ,la chambre de commerce du Montréal métropolitain s’est montrée
      satisfaite du rapport, qu’elle juge bien calibré

    • racines,

      les seuls poulets qui existent sont les séparatistes mous qui votent non aux référendums et qui changent d’idées à toutes les élections genre tantôt vont voter PQ un autre tantôt vont voter PLQ, QS ou la CAQ.

      Et nous, on regarde la parade passer avec un beau gros sourire.

      Et pendant ce temps, la fumée vous sort par les oreilles mouhahahahaha

    • supercorm 20 mars 2015 15h36:

      C’est exactement ce que je pense.
      Merci.

    • Publié le 20 mars 2015 à 11h42 | Mis à jour à 11h42

      Le recul du français sur le chantier du CHUM dénoncé

      HUGO MEUNIER
      La Presse

      «À l’occasion de la journée internationale de la Francophonie, la FTQ-Construction dénonce le recul du français sur l’imposant chantier du CHUM et exhorte l’Office québécois de la langue française à intervenir.
      Le directeur général du syndicat affilié, Yves Ouellet, a fait cette sortie vendredi matin devant l’entrée du futur hôpital, à l’angle des rues Saint-Denis et Viger. «Ici, on bâtit en français», pouvait-on lire en retrait sur une immense banderole, tenue par une poignée de travailleurs de la construction.
      M. Ouellet a déploré l’utilisation de l’anglais dans des documents, courriels et plans de construction fournis par le consortium Construction santé Montréal (CSM), qui pilote le projet depuis 2012.
      Ce consortium est composé de quatre firmes étrangères, soit deux anglaises, une espagnole et une française. «Ce consortium devrait savoir que ça se passe en français ici!», peste M. Ouellet, qui a adressé une plainte à l’Office québécois de la langue française en 2012. Il espère la mise en place d’un programme de francisation. «On demande au gouvernement de s’assurer que les communications se feront en français lorsqu’un tel contrat est signé et dès le premier jour», ajoute M. Ouellet.»

      Encore une fois, le gouvernement libéral en pleine action.
      C’est le ROC qui va être content… ainsi que les quelques fédéralistes radicaux de ce blogue.

    • Un autre coup bas envers le Québec et sa culture…

      Mercredi 18 mars 2015 — Les principaux acteurs de l’industrie culturelle et le milieu de la production indépendante, soit l’Union des artistes (UDA), la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC), l’Alliance québécoise des techniciens de l’image et du son (AQTIS), l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ), l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) et l’Association québécoise de la production médiatique (AQPM), ont tenu à réagir conjointement aux décisions récentes du CRTC sur le système de radiodiffusion de langue française. Nous sommes profondément inquiets des répercussions négatives de ces nouvelles politiques sur le système de radiodiffusion de langue française, sur la production indépendante au Québec et sur les emplois qui s’y rattachent.

      La décision de supprimer complètement les quotas de diffusion de contenu canadien des diffuseurs conventionnels privés le jour, a pour conséquence de ramener à 3 heures par soir, soit à 17 % le contenu canadien diffusé sur l’ensemble de la journée de radiodiffusion. Quant aux services spécialisés de catégorie A de langue française qui diffusaient en moyenne 54 % de contenu canadien, leur obligation s’établit maintenant à 35% sur l’ensemble de la journée. Ces baisses auront un impact direct sur le volume de production. C’est l’ensemble du milieu créatif qui risque d’être affecté par d’éventuelles pertes d’emplois dues à la réduction possible du volume de production : réalisateurs, scénaristes, acteurs et animateurs, techniciens et scénographes, musiciens, chanteurs et producteurs.

      Ces nouvelles politiques risquent de mettre en péril l’écosystème de la production indépendante au Québec. D’autant plus que dans son rapport, le CRTC propose aux groupes de radiodiffusion dominants de recourir aux coproductions et aux coentreprises internationales ainsi qu’à leurs propres maisons de production affiliées pour faire face à ces obligations réduites au minimum. Une recommandation difficilement compatible avec les objectifs de la Loi sur la radiodiffusion qui précise que « toutes les entreprises de radiodiffusion sont tenues de faire appel au maximum, et dans tous les cas au moins de manière prédominante, aux ressources — créatrices et autres — canadiennes pour la création et la présentation de leur programmation ».

      Nous reconnaissons volontiers que l’évolution de la radiodiffusion vers l’offre à la demande et une consommation multiplateforme exigent des changements au cadre réglementaire, y compris de mettre davantage l’accent sur la qualité plutôt que sur la quantité de contenu canadien. Toutefois, nous étions et sommes toujours persuadés que ces changements devraient se faire de façon graduelle et prendre en compte les caractéristiques propres à chacun des deux grands marchés linguistiques au Canada.

      Avec ce nouveau cadre réglementaire, le Conseil a plutôt opté pour une approche massue et complètement indifférente aux particularités du marché de langue française. À cet égard, le Conseil n’a retenu aucune des propositions visant à reconnaître les spécificités de notre marché : succès d’auditoire, financement plus complexe, difficultés plus grandes d’exportation.

      Le CRTC n’a pas retenu non plus la proposition quasi unanime des acteurs de l’industrie culturelle québécoise en faveur du maintien des natures de service et de la protection par genre dans l’univers de la télévision spécialisée de langue française, assurant ainsi la richesse et la diversité culturelle du contenu de notre télévision. Rassembleuse, créative et performante, la télévision québécoise a été jusqu’à ce jour, un modèle reconnu et envié partout dans le monde.

      Le Conseil a choisi de ne pas reconnaître concrètement que « les radiodiffusions de langue française et anglaise, malgré certains points communs, diffèrent quant à leurs conditions d’exploitation et, éventuellement, quant à leurs besoins » comme la Loi l’y invite. Et ce sont les producteurs, les créateurs, les artisans et le public de la télévision d’ici qui feront les frais de ces décisions.

      On peut effectivement s’inquiéter que notre télévision, expression de notre culture et de notre langue française, retourne à l’époque des années 80 quand les Dynastie et Dallas trônaient au haut de nos palmarès.

    • @zduc

      20 mars 2015
      22h19

      “À chaque fois qu’un changement est proposé dans ce pays, la première interrogation est de savoir si ça va passer le test de “la charte”.”

      M. Duclos…TOUT les pays vivant en démocratie libérale et qui ont mis en place un état de droit doivent s’assurer que les lois qui sont adoptées puissent être conforme à leur constitution. C’est le cas des USA, de la France, du Royaume Uni, etc.

      Votre propension à comparer la constitution canadienne avec un dogme religieux est ridicule. Un dogme religieux (choisissez votre religion) consiste à présenter une série d’énoncés visant à convertir un maximum de gens dans la poursuite d’idéaux religieux forçant le conformisme de tous et l’adoption d’une pensée unique. En comparaison, un état de droit institutionalise la liberté individuelle et garantie la liberté d’expression.

      En fait la mise en place d’une constitution et d’une charte des droits et libertés permet justement d’empêcher la tyrannie religieuse.

      Si vous désirez vivre dans un état ou pays où l’arbitraire règne, grand bien vous fasse. Mais vous n’aurez pas cela ici. La Corée du Nord pourrait peut-être vous intéresser?

    • @erebete

      20 mars 2015
      18h21

      Merci d’avoir publié ces données – lorsque les indépendantistes pretendent que le référendum fut volé “par l’argent et des votes ethniques”, on voit ici où a eu lieu en réalité la plus grande des fraudes: la fraude intellectuelle causée par cette question, qui a causée la confusion et l’incompréhension des véritables enjeux, pour une partie importante de la population, qui comme les données que vous avez publié l’indique, est une partie bien plus importante que peuvent représenter les “votes ethniques” et l’argent.

      Cette journée là, la démocratie a failli être détournée…

    • Faudrait tout de même apporter quelques nuances sur les armes a feu a E.U.

      Comme par exemple que tout crimes confondu l’utilisation d’une arme à feu est 4 fois plus élevé chez les afro africains que chez les blanc ( évangéliste ou non )ce qui fait que le taux d’utilisation d’une arme feu chez les blancs lors d’un crime est à peine plus élevé que celui que l’on retrouve en Europe ou au Canada par exemple et ce malgré 5 à 7 fois plus d’armes à feu en circulation

    • @erebete (20 mars 2015 – 18h21)

      Tout ce que vous faites est démontrer la mention de Churchill à l’effet que “le meilleur argument contre la démocratie est une discussion de 5 minutes avec l’électeur moyen”.

      Les gens informés ont très bien compris la question; les autres, comme vous, qui préfèrent se fier à leurs impressions plutôt que s’informer ne comprennent rien et se plaignent…

      Pour le démontrer :
      “À la suite d’une victoire du Oui, 58 p. 100 croyaient qu’il serait « vraisemblable » qu’un accord d’association économique serait conclu avec le Canada, 58 p. 100 croyaient que le Québec continuerait d’utiliser le dollar canadien, 54 p. 100 croyaient que les Québécois continueraient de pouvoir travailler au Canada, 49 p. 100 croyaient que les Québécois pourraient conserver leur citoyenneté et leur passeport canadien, et 23 p. 100 croyaient que les Québécois continueraient d’envoyer des députés à Ottawa”
      À part les députés du Québec à Ottawa, est-ce qu’il y a un problème avec une autre des affirmations ?

    • Si on censure Hergé pour sa description des autochtones dans Tintin en Amérique faudrait censurer Mordicai Richler pour sa description des Québécois français

    • J’ai simplement envie de mieux vous faire connaitre une femme pas assez connu au Québec.
      TROIS-RIVIÈRES | L’auteure et militante Djemila Benhabib redoute la montée de l’intégrisme religieux au Québec. Elle a dû se réfugier en France dans les années 90 après avoir vu sa famille être condamnée à mort par le Front islamique du djihad armé en Algérie. Elle craint de voir l’histoire se répéter, mais en pire, à l’ère où un jeune peut se radicaliser à partir de son ordinateur.
      Votre famille et vous-même avez été condamnés à mort dans les années 90. Racontez-nous ce qui s’est passé.
      Quand les islamistes ont pris le contrôle des municipalités, ils ont instrumentalisé les grands meetings et les prêches dans les mosquées. À la fin des prêches du vendredi, on balançait des noms de personnes à assassiner. Dans mon quartier, on était souvent nommés.
      Mes deux parents étaient des personnalités publiques et connues qui travaillaient à l’Université d’Oran. Un jour, ils ont reçu une lettre du Front islamique du djihad armé où il était écrit «Famille Benhabib». On nous annonçait qu’on était condamnés à mort.
      De quoi aviez-vous peur à cette époque ?
      Ce que je craignais le plus, c’était d’être violée et torturée. Les islamistes à ce moment-là violaient les femmes. Ils ne voulaient pas qu’assassiner les personnes, mais aussi les faire souffrir. On taillait leurs orteils, on leur coupait la langue… Je n’avais pas tant peur de mourir que du viol et de la torture.
      Nous nous sommes réfugiés en France en 1994. Il fallait continuer à vivre. Je voulais finir mon bac.
      En 2015, qu’est-ce qui peut attirer un jeune Québécois à vouloir partir en Syrie, selon vous ?
      Certains jeunes sont indignés contre le système, contre leur environnement immédiat et lointain. Ça veut dire qu’ils sont contre l’Occident de façon générale. Après, il leur faut une cause, une motivation idéologique. Les jeunes ont soif de justice, et les islamistes disent rétablir une justice pour les musulmans historiquement bafoués par le colonialisme. Ce discours touche certains jeunes.
      Est-ce que la vague intégriste est plus menaçante à cause d’internet ?
      Absolument. Avant, un jeune occidental devait faire des démarches pour découvrir le monde du djihad. Maintenant, avec un simple clic, ce monde-là s’offre à nous. Le chemin pour y arriver s’est drôlement raccourci. N’importe qui peut faire cette démarche, ou bien tomber là-dessus par hasard. L’internet joue un rôle extrêmement important.
      Les Québécois sont-ils naïfs de penser qu’on peut harmoniser différentes religions dans un même milieu ?
      Les Québécois ne sont pas naïfs. Ils travaillent sur le mode de la transparence. L’autre est toujours de bonne foi au Québec. Je me sens à l’aise avec cela. Cela fait de nous des gens simples. Par ailleurs, ça ne nous permet pas de composer avec les islamistes puisqu’eux ne sont pas comme ça.
      On se retrouve à devoir détecter le mensonge, la dissimulation, la ruse. On doit être vifs. Ça se développe avec les années, avec l’expérience et l’expertise.
      Peut-être qu’on n’arrive pas encore à mettre des mots sur le malaise, mais on a l’intelligence pour le capter. Tant mieux si on a développé cette façon de nous protéger.
      Croyez-vous au multiculturalisme ?
      Le multiculturalisme est un suicide collectif. Dans un pays, il nous faut une langue, des valeurs et des principes communs. C’est fondamental dans une société. Dire à une femme qu’elle va pouvoir vivre au Québec comme au Pakistan, c’est lui mentir, lui manquer de respect.
      À la suite des attentats terroristes survenus dans les derniers mois, on pourrait penser que la Charte de la laïcité du PQ aurait plus d’appuis en 2015 qu’en 2014. Que pourrait-on ajuster si on voulait présenter de nouveau ce projet ?
      Le problème de la séparation des pouvoirs politiques et religieux ne sera jamais clos. Le projet de la charte est fondamentalement bon. Par contre, il était trop ambitieux. C’était insensé. Il fallait réduire le champ d’application dès le départ. Il n’y a pas un pays dans le monde qui a réussi une démarche aussi ambitieuse en très très peu de temps. La laïcité, c’est un processus cumulatif, ça doit se faire à petits pas.Enseignante engagée

      Djemila Benhabib enseigne la géopolitique à l’Université du Québec à Trois-Rivières et à l’Université Laval. Elle alimente régulièrement son blogue et travaille sur différents projets d’écriture. Un retour éventuel à la politique ne fait pas partie de ses préoccupations immédiates.
      Un père féministe

      La chance inouïe que j’ai eue dans la vie, c’est d’avoir des parents féministes, mais surtout un père féministe. J’ai été élevée exactement de la même façon que mon frère. Jamais on ne m’a fait sentir que mon sexe allait être un obstacle pour mon épanouissement.
      Malgré le conservatisme social qui existait dans le pays où j’ai grandi, je ne portais pas le voile. Je courais dans les rues, je grimpais dans les arbres, je faisais du patin, du vélo en shorts alors que j’avais 15 ans. J’avais toujours les genoux écorchés. Mes parents m’ont élevée dans le respect de soi et dans le respect de l’autre. Ma fille Frida, je l’élève comme cela, sans trop me poser de questions.

    • godin1963

      21 mars 2015
      07h46

      @ManaonB:

      “Je pense qu’avant de convaincre les nouveaux arrivants, il faudrait d’abord s’entendre entre NOUS.”

      NOUS et le autres……..Rassembleur au possible!

      Venant d’un parti qui est le roi de la division c’est pas pire.

      Moi, Je suis souverainiste convaincu, je ne cache pas mon option sous le tapis e temps d’une élection e je n’ai pas de stratégie pour gagner le pouvoir, j’émet mes idées et les bottines suivent les babines.

      ________________________

      Vous m’avez mal comprise. Je voulais dire nous les INDÉPENDANTISTES. Nous nous divisons, le PQ, QS et certainement un petit pourcentage à la CAQ…

      Pendant ce temps, les libéraux sont élus et endommagent le Québec pour être bien certains qu’on ne se sentent pas assez solides pour franchir le pas…

    • cc a raison, il fallait vivre sur mars pour ne pas comprendre les enjeux du référendum. Chrétien passait son temps à dire que nous ne serions plus canadiens, que nous perdrions notre passeport, etc.

      Et puis, avec votre “logique”, qui vous dit que tous ceux qui ont voté NON ont compris la question?

      C’était une question très bien conçue.

    • “Le camp du non a passé toute sa campagne à dire qu’il s’agissait de SÉ-PA-RA-TION.”

      Mais quand est venu le moment d’écrire la question référendaire,
      on a omis d’y mettre les mots séparation/indépendance/pays
      mais on a bien pris soin d’inclure le mot PAR-TE-NA-RIAT!! ((MDR))

    • ÔÔPS! J’aurais du écrire le camp du oui plutôt de *on*

    • Je crois que le fond du probleme est que le “devoir” du citoyen est a sens
      uniqueen ce sens que les elus ne semblent etre peu portes sur l’honnetete,
      le devoir de servir nos interets plutot que les-leurs, la rectitude, la tenue
      des promesses faites, etc.
      Nous avons plutot affaire avec des tordus, des magouillent, des sans-scrupulent
      des girouettes sans veritables plans de societe.
      Tant et aussi longtemps que les representants du petit peuple ne seront
      pas dignes de confiance, aucun ne meritera mon appuis.

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • @zduc 22h19 “Les juges de la cour suprême font maintenant la loi dans ce non pays qu’est le canada !” Les cours sont un rempart contre les abus législatifs. Ce jugement à la Salomon est juste et équitable.

    • @boston 09h29 “les seuls poulets qui existent sont les séparatistes mous qui votent non aux référendums et qui changent d’idées à toutes les élections genre tantôt vont voter PQ un autre tantôt vont voter PLQ, QS ou la CAQ.” Si je comprends bien, vous nous dites que les gens qui ne votent pas toujours pour le même parti sont des “séparatistes mous”. J’ai rarement lu un raisonnement aussi tordu.

    • @boston 09h29 Vous nous dites que les gens qui ne votent pas toujours pour le même parti sont des “séparatistes mous”. Pourquoi pas des “fédéralistes mous”?

    • @manonb 11h06

      Votre message est inapproprié: 1) vous êtes hors-sujet; 2) vous utilisez ce blogue pour défendre vos intérêts financiers personnels. Fa cheap.

      Dynastie et Dallas sont des soaps que vous n’aimez peut-être pas, mais à en juger par leur popularité, il faut croire qu’une partie importante de la population appréciait ces émissions. Ça vaut bien des téléromans québécois à la Lise Payette ou des documentaires de Télé-Québec et de l’ONF sur les poignées de porte.

    • La révolution éconocomique libérale annoncée par le rapport Godbout

    • @el_kabong

      “A part les députés du Québec à Ottawa, est-ce qu’il y a un problème avec une autre des affirmations ?”

      Réponse:
      - rien ne garantissait au Quebecois de continuer à travailler au Canada – pourquoi ne pas plutôt privilégier de donner des emplois a des chômeurs canadiens à la place???
      - rien ne garantissait la double citoyenneté et de conserver le passeport canadien – il aurait fallut une entente en ce sens…

      Quant à l’utilisation du dollars canadien, cela aurait permi a la Banque du Canada d’adopter des politiques monétaires sans se préoccuper du Québec; présentement, en tant que partie importante de l’économie du pays, la banque n’a pas le choix d’en tenir compte.

      Donc les enjeux de cette question furent bien plus mal compris par une partie très importantes de la population, soit une proportion bien plus grande que les “votes ethniques” – et il y a eu même bien des independantistes qui avaient mal compris ce qu’un oui voulait dire.

      Les chiffres sont implacables – et la conclusion est inévitable: la question référendaire fut la plus grande fraude de ce référendum.

    • @ SuperCass 20 mars 21h39 et 21h59
      «Votre “confession” est possiblement la seule chose dont vous et moi serions d’accord…»

      La seule chose, dites-vous? J’ai plutôt le souvenir que nos positions respectives n’étaient pas si éloignées il n’y a pas si longtemps…

      «Je n’ai pas besoin de lire dans les pensées pour comprendre…»

      Donc, c’est de la spéculation. Ceci dit, il est vrai que les fédérâleux voient des complots partout puisqu’ils se perçoivent entourés d’ennemis.

      «Pour l’originalité des arguments, voyez de vous-même un échantillon des sujets que j’ai abordé.»

      J’admets avoir été un tantinet injuste envers vous et je m’en excuse. Vous avez bien des défauts mais pas celui de la vacuité intellectuelle; il y en a bien d’autres sur ce blogue plus à même d’occuper cette case.

      «A part de faire la promotion de l’indépendance avec les mêmes arguments d’il y a 40-50 ans, quels sont vos suggestion pour notre société ?»

      Peut-être ignorez-vous encore que l’indépendance est perçue comme étant un moyen de régler certains problèmes minant notre société (ex: dédoublements des compétences, gouvernements tirant en sens contraire, etc). Mais je relève le défi et je ne vais proposer que des suggestions pouvant s’appliquer quelque soit notre régime constitutionnel en place. Due à sa longueur, ma réponse sera publié dans mon prochain commentaire.

      «En passant, c’est que je trouve totalement aberrant que présentement on ne peut savoir qui serait pressenti pour quel ministère tant que les élections n’ont pas eu lieu. C’est pourtant primordial de savoir lorsque l’on vote pour un parti, qui occupera de quelle fonction.»

      D’accord en principe avec votre affirmation mais la solution est difficilement applicable en régime parlementaire britannique. Même le régime présidentiel américain ne va pas plus loin qu’un ‘ticket’ à deux personnes (président et vice-président) au moment des élections. Les reste étant laissé au bon (?) jugement du gagnant et réserve parfois des surprises à l’électeur.

    • @tous :….suite aux commentaires de cotenord, 21 mars 08h47…dans lequel il tente de donner de la crédibilité à ses propos en utilisant (encore une fois) un journaliste du ROC et, dans le cas présent, un triste individu dénommé Hamilton….
      Au fil des mois, nous avons été témoins des efforts(sic) de cotenord et ses acolytes samati, SuperCass, fauconcanadien et cie., pour nous convaincre de leur attachement à l’«Amérique Française»…
      Voici ce qu’on retrouve sur le site :
      «Forum de l’Amérique Française»
      «Un portail des communautés francophones d’Amérique»
      «..Dans son texte intitulé « Parcourir les toilettes pour la francophobie », GRAEME HAMILTON, du NATIONAL POST, tourne la notion de Quebec bashing en ridicule en mettant l’accent sur les graffitis de toilettes et quelques autres exemples du manifeste — lesquels ne constituent en fait pas du bashing —, suggérant que la déclaration ne s’appuie que sur des cas marginaux venant de « têtes de noix » anonymes. GRAEME HAMILTON en rajoute finalement une couche en concluant que le manifeste constitue en lui-même de l’anglophobie. Dans un texte fort similaire intitulé « Je suis désolé de me vanter, mais… », Don Macpherson de The Gazette tourne en dérision les signataires de l’initiative en les appelant les « Bernies », se félicite d’avoir été souvent mentionné dans le manifeste et s’attaque à la crédibilité de certains des signataires. Il conclut quant à lui que le manifeste est la version québécoise du maccarthysme.»
      J’invite tout le monde à naviguer sur Google avec les mots «Quebec bashing Graeme Hamilton National Post».
      Vous constaterez que le pote à cotenord, le triste sire Hamilton, est un raciste de la pire espèce au même titre que les Diane Francis, Don Cherry et cie.
      Pas étonnant que le Journal de prédilection et de références de notre Commère de Bingo soit le National Post et ses journalistes francophobes .
      roule TOUT le monde dans la farine avec ses quatre yeux, ses quatre oreilles et ses deux visages !
      Conclusion ?
      Je recommande avec insistance à cotenord de faire l’une de trois choses :
      1-S’excuser d’avoir utilisé Graeme Hamilton comme référence crédible…
      2-Avouer ouvertement qu’il partage la conviction de Jean Chrétien : « Pour exterminer les séparatisssses, la fin justifie les moyens»..
      3-Avouer qu’il roule tout le monde dans la farine avec ses quatre yeux, ses quatre oreilles et ses deux visages, quand il prétend défendre les «franco-américains/canadiens»….
      P.S. J’attends toujours que notre «brave» (sic) Commère de Bingo nous dise ce qu’il fait, LUI personnellement, pour les francophones du ROC, à part taper sur les souverainistes….!

    • De philomene964

      21 mars 2015
      13h51
      Si on censure Hergé pour sa description des autochtones dans Tintin en Amérique faudrait censurer Mordicai Richler pour sa description des Québécois français
      =============================================================

      Très drôle, j’en ai les côtes douloureusement endolories. <];-)

    • De SuperCass

      21 mars 2015
      12h18
      @erebete

      20 mars 2015
      18h21

      Merci d’avoir publié ces données – lorsque les indépendantistes pretendent que le référendum fut volé “par l’argent et des votes ethniques”, on voit ici où a eu lieu en réalité la plus grande des fraudes: la fraude intellectuelle causée par cette question, qui a causée la confusion et l’incompréhension des véritables enjeux, pour une partie importante de la population, qui comme les données que vous avez publié l’indique, est une partie bien plus importante que peuvent représenter les “votes ethniques” et l’argent.

      Cette journée là, la démocratie a failli être détournée…
      =============================================================

      Vos sources sont de + en + douteuses Supercaste!

    • ” Acceptez-vous que le Québec devienne souverain, après avoir offert formellement au Canada un nouveau partenariat économique et politique, dans le cadre du projet de loi sur l’avenir du Québec et de l’entente signée le 12 juin 1995 ? »”

      Mettons que le Oui l’aurait remporter, il serait arriver quoi après ?

      On aurait probablement ”offert formellement au Canada un nouveau partenariat économique et politique” tout a fait inacceptable pour le Canada; et alors le PQ aurait déclarer l’indépendance unilatéralement, c’est ce que le question sous-tend ”…que le Québec devienne souverain après avoir formellement au Canada un nouveau partenariat économique et politique ”

      Et qu’aurait été cette offre de nouveau partenariat économique et politique ?
      Les 5 conditions de Meech ?
      Les 22 points du rapport Allaire ?
      On a jamais su.

      Une belle cage a homard que l’on a évité cette fois-la.

    • Parizeau qui avait démissionner du cabinet Lévesque en 1984 parce qu’il voulait rien savoir du ”beau risque” de Lévesque et soudainement en 1995, il est prêt a offrir un nouveau partenariat politique et économique au Canada ?

      Il y anguille sous roche.

    • De boston

      21 mars 2015
      08h55
      anthrax écrit ”et pendant ce temps là, on a un gouvernement plus poche que jamais.

      c’est rendu que pour les faire oublier, les journalistes ne parlent que de PKP !”

      D’accord anthrax, on va parler des prochaines elections fédérales ok?

      Peux-tu nous expliquer pkoi, au Québec, le NPD mène avec 30% des appuis et le BQ arrive dernier avec 18%?

      Et tant qu’à y être, cette question vaut aussi pour les autres séparatistes qui aimeraient mettre leur grain de sel.

      Merci à vous tous et toutes.
      =============================================================

      Le NPD a remplacé le bloc comme solution efficace au Gouvernement Harpeur!

    • De Mouaaahhh

      21 mars 2015
      15h49
      @manonb 11h06

      Votre message est inapproprié: 1) vous êtes hors-sujet; 2) vous utilisez ce blogue pour défendre vos intérêts financiers personnels. Fa cheap.

      Dynastie et Dallas sont des soaps que vous n’aimez peut-être pas, mais à en juger par leur popularité, il faut croire qu’une partie importante de la population appréciait ces émissions. Ça vaut bien des téléromans québécois à la Lise Payette ou des documentaires de Télé-Québec et de l’ONF sur les poignées de porte.
      =============================================================

      J’ai encore une caisse de braquettes pour occuper vos soirées si vous insistez!

    • À lire sur le site de Radio-Canada Alberta :

      La francophonie célébrée à travers l’Alberta, article de Radio-Canada Alberta, le vendredi 20 mars 2015.

    • À lire sur le site du quotidien La Presse :

      Déclin de l’option souverainiste: les immigrants n’y sont pour rien, dit un chercheur, article de Martin Croteau, La Presse, le vendredi 20 mars 2015.

    • @tous les fédéralistes qui aiment bien traiter les souverainistes (particulièrement PKP et Drainville) de racistes , je vous invite à lire ATTENTIVEMENT et deux fois plutôt qu’une cette lettre ouverte adressée aux musulmans par l’une des journalistes les plus respectées au Canada :

      « À la lecture des commentaires émis dans les journaux ou les réseaux sociaux, je crois que vous, mes amis musulmans, semblez avoir de la difficulté à comprendre le peuple québécois qui est non seulement en faveur de la charte de la laïcité, mais qui y tient mordicus.
      Selon plusieurs d’entre vous et aussi quelques bien-pensants québécois, vous nous percevez comme un peuple xénophobe, à la limite raciste, alors que c’est totalement faux.
      J’aimerais vous amener à réfléchir à quelques points qui pourraient nous rapprocher et vous aider à comprendre notre réaction vis-à-vis votre présence en sol québécois.
      Je pense que vous serez d’accord avec moi que le Canada (incluant bien entendu le Québec) est, comparativement à votre pays d’origine, une des nations les plus pacifiques au monde. Souvenez-vous que les Casques bleus sont une création canadienne.

      Le peuple québécois déteste la chicane et la confrontation. Il aime la paix. Il peut faire des concessions, mais pas n’importe lesquelles.
      Le Québec a été sous l’emprise de l’Église catholique pendant 400 ans. J’exagère à peine en disant que l’Église était pour nous l’équivalent des talibans chez vous. Tout comme vos extrémistes islamistes, on nous obligeait à aller prier à l’église sous peine de brûler en enfer. L’alcool était fortement déconseillé, la musique et les films faisaient l’objet de censure. Si les jeunes femmes avaient des relations sexuelles avant le mariage, elles se faisaient renier par leurs parents et étaient jetées à la rue. On leur arrachait leurs enfants des bras pour les confier à des orphelinats dirigés par… l’Église. Pendants ce temps, des religieux abusaient des petits enfants à l’orphelinat ou à l’école.
      Il a fallu 400 ans au peuple québécois pour briser cette domination et rejeter ces dogmes et croyances ridicules. Croyez-vous que nous allons laisser une autre religion entrer dans nos vies et dans l’espace public? Croyez-vous sincèrement que je suis à l’aise quand l’enseignante de ma petite-fille porte un voile pour lui démontrer de manière sans équivoque sa croyance religieuse: «Tu vois moi, je suis meilleure que toi, je pratique ma religion». Et comment pensez-vous que je vais réagir quand on lui imposera la nourriture halal au CPE ou à l’école? Nous sommes maintenant un peuple libre, libéré de la religion.

      Noyé dans une mer de 375 millions de Nord-Américains qui parlent l’anglais, le peuple québécois est fier de dire, encore aujourd’hui, qu’il a conservé sa langue et sa culture. S’il faut se battre encore 400 ans pour avoir un Québec laïc, libéré de toute religion, nous nous battrons. Les Québécois ne se laisseront jamais imposer une culture ou croyance qui va à l’encontre de leurs valeurs. De là la nécessité de la charte des valeurs québécoises.
      Alors, je vous tends la main, je vous demande à vous, mes amis musulmans, de vous joindre aux autres immigrants, italiens, chinois, grecs, vietnamiens, latino-américains, qui pratiquent eux aussi leur religion, mais discrètement à la maison. Pourquoi est-ce si facile pour eux et pas pour vous?

      Pour beaucoup d’entre vous, vous avez quitté un pays en guerre, le Québec vous offre un pays d’accueil, de paix, sans guerre et sans conflit. Un pays où tout est possible. Il suffit de faire comme les autres immigrants et de vous intégrer au Québec. Vous avez tout à gagner. Bienvenues chez-nous !!! »
      CÉLINE GALIPEAU

      P.S. J’attire votre attention sur le fait que Madame Galipeau a visé certains «bien pensants »… du Québec…

    • De yanouk

      21 mars 2015
      04h26
      LE RÉFÉRENDUMO DE @

      Ce blogue citoyen suscite-t-il:

      –D’intéressantes et créatives et expédientes typiquement québécoises conversations citoyennes?

      Ou:

      –De braqués dialogues de sourds, de sourds-muets, de décapités, de désensés?

      P.S. Les résultats seront disponibles d’un instant à l’autre.
      =============================================================

      La réponse se trouve dans la dernière chronique de Patrick Lagacé… Bye bye BananeBanane_69 »

    • Ce n’est pas à des juges non élus, la plupart du temps nommés pour des raisons politiques, à porter des jugements basés sur une charte écrite par un illuminé.

      On est en plein dans la même situation que les musulmans là !

      Vivre selon un document écris quant la situation était entièrement différente.

      Un document qui ne peut être changé ou modifié d’aucune façon.

      Pour moi, la charte, c’est le nouveau coran canayen le NCC !

      M. Duclos

    • De fauconcanadien2

      19 mars 2015
      22h36
      cppc

      19 mars 2015
      18h12
      Vos explications sur les bénéfices d’un Québec indépendant ne tiennent pas la route. Vous n’avez convaincu personnes sauf les séparatistes.
      =============================================================

      Il y avait des explications en ce sens pouletcanayen?

    • De teddybear

      20 mars 2015
      04h43
      @yanouk

      20 mars 2015
      00h50
      =============================================================

      Vous réussissez encore à gerber? Z’êtes un phénomène de la nature l’ourson de Boston!

    • @racines 16h27

      Vous vous adressez à tous, donc je vous réponds.

      De la manière quasi constante dont vous traitez les canadiens, incluant les québécois qui ont fait du Canada leur pays, vous êtes très mal placé pour qualifier les autres de racistes, voire même de leur faire la leçon.

      Commencez par respecter ceux qui ne partagent pas vos opinions et peut-être serez-vous vous même respecté.

      Pour l’instant, en ce qui me concerne, vous avez du chemin à parcourir pour prétendre être à la hauteur des chevilles de cotenord.

      Emile Rousseau

    • “Vous nous dites que les gens qui ne votent pas toujours pour le même parti
      sont des “séparatistes mous”. Pourquoi pas des “fédéralistes mous”?” (lukos)

      Pourquoi pas des pragmatiques et/ou des opportunistes?

    • @ racines 17h16
      Mme Céline Galipeau parle en toutes connaissances de cause puisque sa propre mère est d’origine vietnamienne. On peut difficilement accuser Mme Galipeau d’être frileusement repliée sur elle-même: elle a successivement étudié à l’université de Beir Zeit, en Cisjordanie, puis à l’université d’Amman, en Jordanie, pour finalement terminer ses études à l’université McGill. On remarque également que l’essentiel de sa carrière journalistique d’une trentaine d’années de Mme Galipeau s’est déroulée à l’étranger. Elle connaît donc très bien le vaste monde, y compris dans ses aspects les plus sombres, mais n’a pas oublié pour autant ses racines québécoises et ses valeurs. Une grande dame.

    • @supercass
      ” rien ne garantissait au Quebecois de continuer à travailler au Canada”

      Garantir, non, mais tout à fait vraisemblable de le croire, c’est à l’avantage des 2 parties (en passant, la mobilité de la MO existe depuie 1968 en Europe)…

      “pourquoi ne pas plutôt privilégier de donner des emplois a des chômeurs canadiens à la place???”
      Pour la même raison que des québécois travaillent ACTUELLEMENT dans d’autres provinces,,,

      “rien ne garantissait la double citoyenneté et de conserver le passeport canadien ”

      Faux : le Canada permet déjà la double citoyenneté; il ne pourrait l’accepter pour tous les pays du monde et la refuser aux québécois…
      L’épouvantail classique avec la perte des Rocheuses et des pensions de vieillesses…

      “Quant à l’utilisation du dollars canadien, cela aurait permi a la Banque du Canada d’adopter des politiques monétaires sans se préoccuper du Québec;”

      C’est ce qu’elle fait déjà…

      ” présentement, en tant que partie importante de l’économie du pays, la banque n’a pas le choix d’en tenir compte.”

      Si vous croyez vraiment cela, j’ai un magnifique pont à vous vendre…
      (je comprends pourquoi vous êtes un partisan de la caq)

      “Les chiffres sont implacables – et la conclusion est inévitable: la question référendaire fut la plus grande fraude de ce référendum.”

      C’est juste votre opinion…

    • @racines

      21 mars 2015
      17h16

      Pouvez-vous me confirmer hors de tout doute que ce texte est bien celui de Céline Galipeau, journaliste de Radio-Canada?
      Il y en a qui mette ça en doute. J’aimerais une preuve que c’est bien d’elle ce texte.

    • @supercass

      P.S. Quant on est mal informé, c’est le genre de conclusions auxquelles on arrive…

    • emiro 17h37

      Relisez votre histoire.

      A l’origine, deux ans avant que les anglais arrivent, les algonquins avait désigné à Jacques Cartier le nom de “kanata” pour signifier le nom de “bourgade”.

      Ce nom fut garder pour nommer le territoire CANADA, et ses habitants, les colons français, étaient les canadiens.

      Plus tard après la conquête par l’armée anglaise, ils nous prirent le nom de canadien et aussi notre hymne national !

      voilà la vérité.

    • emiro 17h37

      Le nom Canada provient du mot iroquois « kanata » (« village », « établissement » ou « terre »). En 1535, les habitants indigènes de l’actuelle ville et région de Québec utilisèrent ce mot pour guider le navigateur breton Jacques Cartier jusqu’au village de Stadacona. Cartier utilisa par la suite le mot « Canada » non seulement pour désigner ce village, mais également pour l’ensemble des terres de Donnacona (le chef de Stadacona). En 1545, des livres et des cartes européennes commencèrent à référer cette région par le mot « Canada ».

      Au XVIIe siècle et au XVIIIe siècle, le mot « Canada » désigna une des colonies de la Nouvelle-France, qui se situait le long du fleuve Saint-Laurent et de la rive nord des Grands Lacs. Le mot désigna par la suite deux colonies britanniques, le Haut-Canada et le Bas-Canada, qui ont été réunifiées en 1841 en la Province du Canada, ou plus communément le Canada-Uni.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Canada

    • à 19h16, il fallait lire évidemment : deux cent ans et non deux ans…

    • Je vous cite M. Lavoie;

      ” Et que faire si on sonne à votre porte à minuit?
      Je vous donne mon truc :
      … un système d’intercom à la porte.
      Vous demandez qui est là, et à moins que ce ne soit une connaissance, vous refusez d’ouvrir. ”

      Je suis dès plus dubitatif, avec votre truc d’intercom …

      Si votre résidence est à une heure de distance, d’une intervention policière, votre intercom sera d’aucune aide si, les malfrats décident de passer par une fenêtre de côté.

      Dans les milieux ruraux, voir un peu reculé de la vie urbaine, la plupart des habitants en campagne éloignée, possèdent des fusils de chasse.
      Ils (les fusils) ne sont pas enfermés dans des coffres cadenassés, donc ils peuvent rapidement faire une riposte ou une semonce si nécessaire.
      Je ne crois pas qu’ils se transformeront en Terminator tentant d’abattre le premier venu sur leur propriété en disant ” hasta la vista baby ”.

      Stephen Harper sait très bien, qu’il y-a des électeurs qui pensent comme lui, et surtout des comtés où le NPD à des électeurs.
      En fin politicien, il ramène le sujet des armes à feu et touche sa cible en plein centre… ” smart guy ”
      Le même phénomène est présent aux USA, les politiciens de certains états exploitent le côté far west des électeurs, dans un but davantage, électoraliste.

      Le gouvernement Harper découpe sa politique pour plaire aux différents groupes pouvant lui retourner l’ascenseur, le soir du 19 octobre 2015.

      Mulcair et le jeune Trudeau peinent à le suivre et mordent la poussière sur plusieurs dossiers.

      Prenez le dossier des avions de combat partis combattre au nord de l’Iraq, au début Thomas Mulcair pensait détenir un as dans sa manche en pourfendant les conservateurs sur cette décision, et bien Tom (à la ferme ) Mulcair voit le vent tourné contre lui, avec plus des deux tiers des canadiens d’accord, avec l’intervention des forces militaires en Iraq.
      Bref, je m’éloigne du sujet…

      J’espère M. Lavoie que votre super intercom avec le collant dissuasif à votre fenêtre, que vous serez toujours bien protégé, maintenant que tous connaissent votre truc. lol

      *********************

      En terminant pour les friands de PFK excusez de PKP …

      Sachez que si le jeu démographique annuel des immigrants fait perdre un comté par année, au parti québecois, maintenant il devrait savoir que PKP leur fera perdre une bonne dizaine de comtés (donc la prochaine élection) avec ses déclarations plus ou moins réfléchies.

      Bernard n’aura pas de gros effort à faire pour se hisser à la tête du parti contre un adversaire qui se tire dans le pied à chaque semaine…

      Dur dur d’être politicien …

      Frank

      *

    • @teddybear

      21 mars 2015
      16h46
      ” Acceptez-vous que le Québec devienne souverain, après avoir offert formellement au Canada un nouveau partenariat économique et politique, dans le cadre du projet de loi sur l’avenir du Québec et de l’entente signée le 12 juin 1995 ? »”

      ——————–

      Cette question compliquée que personne n’a lue avant d’apposer son X sur leur bulletin de vote n’a eu aucune incidence sur les résultats du référendum. Pourquoi? Parce que pendant toute la campagne référendaire et même bien avant, tous les fédéralistes, tous les médias et tous les politiciens tant fédéraux que provinciaux même des autres provinces du Canada se sont évertués à répéter at nauseam qu’un OUI voulait dire la séparation du Québec, la désolation du Québec, la faillite du Québec, la misère au Québec, l’exode des capitaux du Québec, etc, etc.
      Alors venez pas me faire pleurer en disant que les souverainistes ont tenté d’attraper les Québécois dans une cage à homards. S’il y a cage à homard, c’est bien le Canada pour le Québec avec sa Constitution éternelle et immuable…comme le Coran comme disait l’autre. Le Canada est une religion….le Canada est un cadenas dont on a perdu la clef.

    • ” Le Québec a été sous l’emprise de l’Église catholique pendant 400 ans. J’exagère à peine en disant que l’Église était pour nous l’équivalent des talibans chez vous. Tout comme vos extrémistes islamistes, on nous obligeait à aller prier à l’église sous peine de brûler en enfer. L’alcool était fortement déconseillé, la musique et les films faisaient l’objet de censure. Si les jeunes femmes avaient des relations sexuelles avant le mariage, elles se faisaient renier par leurs parents et étaient jetées à la rue. On leur arrachait leurs enfants des bras pour les confier à des orphelinats dirigés par… l’Église. Pendants ce temps, des religieux abusaient des petits enfants à l’orphelinat ou à l’école.
      Il a fallu 400 ans au peuple québécois pour briser cette domination et rejeter ces dogmes et croyances ridicules. ”

      Non mais faut-tu être ignorante rien qu’un peu ?

      Comparez l’église au Québec avec les talibans.
      ” Tout comme vos extrémistes islamistes, on nous obligeait à aller prier à l’église sous peine de brûler en enfer. ”

      Ben oui il y avait 30% du monde qui pratiquait a l’époque, alors l’enfer faisait pas peur a grand monde.

      ” L’alcool était fortement déconseillé, la musique et les films faisaient l’objet de censure. ”

      Pendant que les Américains imposaient la prohibition dans les années 20, des
      1898,le gouvernement canadien tient un référendum sur la prohibition au Canada. La province de Québec vote en majorité contre.Et la commission des liqueurs, l’ancêtre de la SAQ était fondé en 1921, la famille Bronfman avec Seagram – reconnue pour ses whiskies – profite du contexte de la prohibition aux États-Unis entre 1919 et 1933, elle était ou l’église pour nous empêcher de boire ? La musique faisait l’objet de censure ? Et Montréal avec ses bars de jazz, MTL ville ouverte qu’on appelait dans le temps et l’alcool coulait a flots j’imagine.

      ” Si les jeunes femmes avaient des relations sexuelles avant le mariage, elles se faisaient renier par leurs parents et étaient jetées à la rue. On leur arrachait leurs enfants des bras pour les confier à des orphelinats dirigés par… l’Église. Pendants ce temps, des religieux abusaient des petits enfants à l’orphelinat ou à l’école.”

      Encore des généralisations.
      On les jetaient a la rue, certaines, pas tous, avec des familles de 12 enfants tu avais intérêt a avoir de l’aide pour les travaux ménagers et c’était la job des filles de la maison, et qui pensez-vous donnait un logis a ses femmes jetée a la rue ? Les sœurs grises, les sœurs de la Providence, tsé le parc Émilie Gamelin, c’est elle la fondatrice des sœurs de la Providence, une féministe avant l’heure.
      Et ça travaille a Radio Canada comme journaliste et c’est pas plus renseigner que ça ? Ça va ben.

    • @erebete, 20 mars 2015, 18h21

      Votre message démontre bien que la question visait réellement à piéger les québécois lors du dernier référendum.

      Chantal Hébert, une journaliste dont la crédibilité est élevée, a dans un livre récent livré ses impressions du dernier référendum. Il y a une reproduction d’une de ses entrevues sur l’un des sites séparatistes (patriote.ca (sic)). Elle résume clairement la position des trois leaders pour le OUI :
      - pour Parizeau un OUI signifiait l’indépendance et la fin des liens avec le Canada;
      - pour Bouchard, un OUI signifiait la négociation d’un nouvel accord avec le Canada qui aurait suivi d’un autre référendum,
      -pour Mario Dumont, un Oui voulait dire un NON, (il avait en tête le rapport Allaire)

      Elle souligne également l’état de chaos total à Ottawa. Si le OUI avait gagné, Preston Manning et l’opposition réformiste aurait foutu Chrétien dehors. La réaction des anglos de l’ouest auraient été mesquine et revancharde, ce que souhaitait Parizeau afin de déclarer l’indépendance de façon unilatérale, contre ses alliés Dumont et Bouchard.

      Les québécois l’ont échappé belle cette journée-là, et on peut louer leur sagesse d’avoir su éviter le piège que lui tendait Parizeau.

      LES QUÉBÉCOIS ONT GAGNÉ EN 95!

    • Mouaaahhh

      21 mars 2015
      15h49

      Je ne suis pas “plus” hors-sujet que bien d’autre ici.

      Mes intérêts financiers n’ont pas rapport, je fais juste montrer, une fois de plus, que le Canada tente de nuire à notre culture. On cherche à nous affaiblir de partout et ça ne vous fait pas un pli, comme d’habitude…

      Lâchez les téléromans de Lise Payette, il se fait bien autre chose aujourd’hui. Vous êtes tellement méprisant envers ce qui est québécois, je me demande pourquoi vous ne quittez pas le Québec.

      Votre message est inapproprié: 1) vous êtes hors-sujet; 2) vous utilisez ce blogue pour défendre vos intérêts financiers personnels. Fa cheap.

      Dynastie et Dallas sont des soaps que vous n’aimez peut-être pas, mais à en juger par leur popularité, il faut croire qu’une partie importante de la population appréciait ces émissions. Ça vaut bien des téléromans québécois à la Lise Payette ou des documentaires de Télé-Québec et de l’ONF sur les poignées de porte.

    • autre = autres

      Je rectifie car ce n’est pas clair. Votre message:

      Votre message est inapproprié: 1) vous êtes hors-sujet; 2) vous utilisez ce blogue pour défendre vos intérêts financiers personnels. Fa cheap.

      Dynastie et Dallas sont des soaps que vous n’aimez peut-être pas, mais à en juger par leur popularité, il faut croire qu’une partie importante de la population appréciait ces émissions. Ça vaut bien des téléromans québécois à la Lise Payette ou des documentaires de Télé-Québec et de l’ONF sur les poignées de porte.

      Ma réponse: Je ne suis pas “plus” hors-sujet que bien d’autres ici.

      Mes intérêts financiers n’ont pas rapport, je fais juste montrer, une fois de plus, que le Canada tente de nuire à notre culture. On cherche à nous affaiblir de partout et ça ne vous fait pas un pli, comme d’habitude…

      Lâchez les téléromans de Lise Payette, il se fait bien autre chose aujourd’hui. Vous êtes tellement méprisant envers ce qui est québécois, je me demande pourquoi vous ne quittez pas le Québec.

    • samati

      Vous oubliez juste chose :

      la question référendaire avait été présentée et acceptée à l’Assemblée Nationale !

      et elle était généreuse, en offrant au Canada une main tendue.

      je pense que vous devriez plutôt mettre vos énergies à nous parler des retombées économiques du dernier voyage en France de 7 ministres québécois… qui avaient refusé de donner leur parcours….

    • @el_kabong, 21 mars 2015, 19h12

      C’est vous qui êtes mal renseigné.

      Sur la question de la citoyenneté canadienne, il faut être résident canadien pour l’obtenir (minimum de 3 ans). Au moment de l’indépendance, les québécois deviennent des citoyens québécois. Ils perdent automatiquement leur citoyenneté canadienne. Pour redevenir citoyen canadien ils devront demander la résidence permanente, déménager au Canada, y rester un minimum de trois ans. Le nouveau citoyen canadien pourra alors s’il le désire conserver sa nationalité québécoise, et même re-déménager au Québec. La double-citoyenneté ne sera possible qu’après que les citoyens québécois aient déménager dans le nouveau Canada. Les québécois une fois l’indépendance réalisée verront leur passeport canadien annulé pour être remplacé par un passeport québécois bleu-poudre.

      Pour ce qui est de travailler dans le reste du nouveau Canada, les québécois devront demander un permis de travail auprès du ministère de l’immigration du nouveau Canada.

      La question de la mobilité de la main-d’oeuvre entre provinces est déjà un gros problème actuellement (restrictions syndicales, examens de langues), on peut imaginer qu’au lendemain de l’indépendance, le problème quintuplera.

    • @ SuperCass 20 mars 21h39 (suite)
      Ne cherchez pas d’ordre particulier à ces suggestions. La plupart ont la particularité de s’inscrire dans un courant de pensée progressiste et visent le développement d’une société du savoir. Concrètement, je propose qu’on donne priorité au développement de la matière grise plutôt qu’aux richesses naturelles.

      1) Quelques idées déjà connues méritant considération:

      - statut particulier pour Montréal (comme Toronto)
      - réduction du nombre d’élus (parlement et municipalités)
      - recentrage du rôle de l’élu au parlement (moins de partisannerie)
      - plus d’autonomie économique aux régions (retour en force des CLD)
      - optimisation du fonctionnement des ministrères et organismes
      - réduction des niveaux hiérarchiques des ministères et organismes
      - révision du statut des médecins: devienent employés de l’état
      - élimination des primes de départ (députés et haut fonctionnaires)
      - retour de l’institut sur l’électrification du transport collectif
      - développement accru de la serriculture (Savoura est en danger)
      - développement accru de l’industrie des fermes de serveurs
      - mise en valeur des vins et spiritueux locaux (comme en Ontario)
      - modulation des tarifs d’Hydro-Québec selon les périodes de la journée (pour éviter le gaspillage)
      - indexation permanente des frais universitaires au coût de la vie
      - mise à jour du régime de redevances minières et forestières
      - renforcement du programme de subventions en haute technologies
      - démarrage du projet pilote du monorail interurbain TrensQuébec
      - retour des centre de francisation des immigrants (COFI)
      - élimination des réserves et révision du statut d’Indien
      - baliser la place de la religion dans l’espace public

      À suivre, si la modération le veut bien…

    • @el_kabong

      21 mars 2015
      19h12

      Ben oui. Après que le Québec déclare l’indépendance, les reste du Canada va se mettre à genoux et supplier les travailleurs Quebecois (devenus des citoyens étranger) de continuer à travailler au Canada, leur permettant de ramener de l’argent dans un pays étranger, tout en payant des taxes dans un pays étranger, pendant que le Canada doit continuer à supporter des chômeurs…me semble ouais…

      Pour votre info: si des Quebecois travaillent dans d’autres provinces, pour le federal ça ne change pas grand chose parce qu’en tant que Canadiens, ces travailleurs PAYENT de l’impôt au fédéral. Cela ne serait pas le cas si le Québec était indépendant – et personne au Canada aurait un avantage à permettre à un quebecois de travailler au Canada…

      Pour le passeport, vous errez également – ça PREND une entente entre deux pays pour le permettre. Rien, mais absoluement rien n’indique que le Canada serait porter à conclure une telle entente…

      Pour ce qui est de la politique monétaire, svp enlevez vos lunettes partisanne et comprenez bien qu’au delà des questions idéologiques, les questions budgétaires et monétaires décident des politiques monétaires. Le Québec représente la deuxième économie du pays et il serait suicidaire pour le Canada de mettre en place des politiques qui nuirait spécifiquement au Québec car cela leur nuirait également. Par contre dans une éventualité ou le Quebec serait indépendant, l’impact sur l’économie du Canada serait déjà un fait accompli – et alors rien mais alors absolument rien n’empêcherait le Canada d’adopter des politiques néfastes pour le Québec…

      Vous me dites mal informé??? Je pense que c’est plutôt vous qu’il l’êtes.

    • @anthrax

      21 mars 2015
      19h49

      Vous n’avez rien compris…la question était a un tel point mal formulée et incomprise qu’un très grand nombre de Quebecois n’avait pas vraiment saisi les enjeux de celle-ci, et ce incluant des personnes qui ont voté oui et qui sont souverainistes!!!

      Que l’assemblée nationale l’ait accepter n’a aucune incidence sur la compréhension de celle-ci par la population!!!

    • @ SuperCass 20 mars 21h39 (fin)

      2) Finalement, quelques petites idées de mon cru (que je développerai plus tard, au besoin):

      - politique d’amélioraion de la productivité en entreprises: problème à régler de toute urgence par un mélange de politiques gouvernementales et de concertation avec le milieu
      - promotion du développement de l’entrepreneurship: idem
      - promotion de l’innovation et de la R&D en entreprise; idem
      - promotion accrue de la science dans les écoles et auprès du grand public; une culture scientifique étendue est essentielle à une économie saine et dynamique
      - promotion de l’expansion de la jeune industrie des produits du terroir et des vins et spiritueux de qualité
      - création d’un institut de recherche en nanotechnologies appliquées: des nanomatériaux (fullerènes) jusqu’aux nano-ordinateurs (SoC); les futurs Apple et Google proviendront de ce secteur
      - interdiction de l’incorporation des professionnnels: beaucoup d’argent à récupérer; rien qu’avec les médecins, l’état québécois perdrait actuellement 150 M$ par année
      - réduction des niveaux hiérarchiques et optimisation du fonctionnement en milieu hospitalier et dans les commissions scolaires (même problème que dans les ministères et organismes)
      - faire payer aux multinationales le développement des infrastructures du Plan Nord: c’est comme ça qu’on a développé la Côte-Nord il y a 60 ans (fini les cadeaux aux copains)
      - politique de responsabilisation des élus: interdiction de démissionner, interdiction de changer de parti, obligation de participer aux travaux parlementaires, obligation d’être disponible auprès des électeurs, élimination des primes de départ, etc.
      - création d’une chambre des régions au parlement: pour rétablir un certain équilibre entre les grands centres et les régions moins peuplées (les communautés autochtones y seraient reconnues comme une «région» de plein droit)
      - élément de proportionnalité au parlement: pour donner un peu plus de représentativité aux tiers partis et à leurs électeurs
      - appui logistique aux centres communautaires ethniques en région: pour favoriser l’installation des immigrants en région
      - centre d’études post-secondaires pour autochtones: pour favoriser l’augmentation du taux de diplomation (cégep et université) en limitant le choc culturel et le décrochage qui s’ensuit
      - mégaprojets scientifiques (fort potentiel de retombées économiques):
      * base scientifique arctique permanente en Ungava: selon le modèle des bases antarctiques (même la petite Nouvelle-Zélande a la sienne) et sensiblement pour les mêmes objectifs scientifiques
      * réseau de satellites miniaturisés d’observation des ressources terrestres (technologie naissante à applications multiples)
      * radio-interféromètre à très longue base (VLBI) nord-sud (2500 km) est-ouest (1500 km): pour l’enseignement et la recherche (équivalent radio de l’OMM), l’instrument serait unique au Canada
      - modulation des frais universitaires pour les étudiants perpétuels et facturation d’une «prime de départ» pour les décrocheurs (cégeps et université), dans le but d’augmenter le taux de diplomation
      - valorisation des races traditionnelles: cheval canadien, vache canadienne et poule Chanteclerc; produits du terroir ayant un fort potentiel touristique et agroalimentaire (favorisant le développement de nouvelles AOC)
      - favoriser l’élargissement (et non, la généralisation) de l’offre de cours et de programmes d’études en ligne (cégeps et universités): pour, tout d’abord, épargner sur les coûts de la formation locale (d’accord avec vous sur ce point) et, SURTOUT, viser le vaste marché international de l’éducation à distance (beaucoup d’argent à faire)
      - chaîne de grandes écoles québécoises hors-frontière: situées en zones à forte croissance (ex: BRICS); offrant aux étudiants locaux la possibilité d’obtenir, à gros prix, formation et diplômes reconnus en Amérique du Nord; gérée par un consortium d’universités et de collèges québécois et fonctionnant comme des universités privées

    • @samati (20h17)

      Vous fabulez à nouveau : la souveraineté du Québec ne serait pas rétroactive et tous les citoyens du Québec sont nés citoyens canadiens. Le gouvernement canadien ne pourrait pas davantage me retirer ma citoyenneté canadienne après la souveraineté qu’il ne peut le faire actuellement…

    • samati 20h17

      vous êtes le roi de l’épouvantail !

      ça fait plus de 40 ans qu’on est habitué à entendre le genre de sornettes que vous nous sortez !

      le passeport, les allocations familiales, les pensions de vieillesses, la grippe, la varicelle et la scarlatine… je suis plus capable tellement je suis écrasé de rire… ☺

    • @manonb

      21 mars 2015
      19h37

      ” je fais juste montrer, une fois de plus, que le Canada tente de nuire à notre culture. On cherche à nous affaiblir de partout et ça ne vous fait pas un pli, comme d’habitude…”

      Comme d’habitude ?
      En son temps CKAC est la première radio francophone du monde, la station souhaitée par le journal La Presse dès le 3 mai 1922 a commencé à émettre des programmes régulièrement à partir du 22 septembre 1922.
      ” En juin 1938, le producteur britannique John Grierson remet son rapport sur les activités cinématographiques gouvernementales canadiennes et propose la création d’un Office national du film. Celui-ci est créé à Ottawa en mai 1939.

      La SRC est le plus ancien service de diffusion du Canada : elle a été créée le 2 novembre 1936.

      Télé Métropole, première télé francophone privé au Canada, La station est inaugurée le 19 février 1961 .

      Xavier Dolan a fait 5 films en 5 ans.

      Si le Canada tente de nuire à notre culture et à nous affaiblir de partout, il s’y prend pas de la bonne façon loll

      Tu serais pas paranoïaque un peu ?

    • @ anthrax ~

      « J’ai toujours pensé […] que la question la plus simple dans un référendum c’est:

      “Voulez-vous que le parti, que le Québec, devienne un pays souverain à partir de telle date, oui ou non?”

      Mais parfois, on est obligé de composer avec les circonstances,
      et Dieu sait si je l’ai fait, mais ça n’enlève rien à mes convictions. » –
      Jacques Parizeau, premier ministre du Québec et chef du Parti québécois (1995)

      “la question référendaire avait été présentée et acceptée à l’Assemblée Nationale”

      La question a été présentée à l’Assemblée nationale et … c’est tout!

      Avec 77 sièges contre 44 au PLQ, c’est le PQ qui décidait… Point à la ligne.

      Y’avait juste un petit problème…

      Aux élections, le PQ avait obtenu 44.7% des votes
      et le PLQ en avait obtenu 44.3%… Ce qui augurait mal pour la suite!

      Sans Lucien Bouchard et avec Parizeau aux commandes,
      le camp du NON se dirigeait vers une autre solide défaite…

      Beaucoup de Québécois ont voté pour le messie
      plutôt que pour la terre promise!!

      “…et elle était généreuse, en offrant au Canada une main tendue.”

      Mort de rire!!

      Même vous ne pouvez pas croire à une telle fadaise!!

    • @A.Talon

      21 mars 2015
      20h20

      Êtes-vous en train de dire que vous avez développé ces idées sur ce blogue????

      Parce qu’a part les CLD, dont je vous ai déjà indiqué l’inefficacité, et de vouloir convertir les médecins d’entrepreneurs en employés (et je suis loin d’être sûr que c’est une bonne idée et que les médecins soit d’accord!) je ne me rappelle pas d’avoir lu aucune autre de celles-ci. Et plusieurs de ceux dont vous exposer maintenant sont pour le moins…discutable (industrie des fermes de serveurs??? Des entreprises qui offrent des services informatiques par Cloud ??? Ça se fait déjà -
      Amazon Web Services est le plus grand au monde dans ce domaine), alors que d’autres ressemblent à ceux que j’ai deja exprimé (réduction des élus municipaux et provinciaux – mon idée est d’utiliser les élus municipaux comme députés au provincial – le monde ira enfin voter au municipal! Et un seul salaire à payer, pour des gens qui seraient autrement au courant des mêmes dossiers)

    • @Corsaire2015

      21 mars 2015
      19h13

      @racines

      21 mars 2015
      17h16

      Pouvez-vous me confirmer hors de tout doute que ce texte est bien celui de Céline Galipeau, journaliste de Radio-Canada?
      Il y en a qui mette ça en doute. J’aimerais une preuve que c’est bien d’elle ce texte.”

      Moi aussi j’ai des doutes que ça soit elle qui est écrit ça.
      manonb peut- être, mais Céline Galipeau ? Pas sur

    • “le Canada permet déjà la double citoyenneté; il ne pourrait l’accepter
      pour tous les pays du monde et la refuser aux québécois…”

      La question qui se pose est de savoir si un Québec indépendant
      accepterait lui aussi la double citoyenneté…

      Dans l’affirmative et suite à un OUI pour l’indépendance à hauteur de 50,03%,
      on verrait la création d’un parti fédéraliste dont l’article UN serait le rattachement
      du Québec à la fédération canadienne suite à un référendum dont la question serait
      présentée et acceptée à l’Assemblée nationale!!

    • @ Pantalon_Médorisé

      arrêtez vos sornettes en faisant peur au monde…

      quand une question référendaire est accepté à l’Assemblée Nationale, on se doit de la respecter !

      ce n’est pas à vous de refaire la question !

      et on n’a pas besoin de demander l’opinion du colonisateur…

    • @ SuperCass 20h52
      «Êtes-vous en train de dire que vous avez développé ces idées sur ce blogue????»

      Qu’est-ce que vous cherchez à me faire dire? J’ai pris la peine de signaler clairement que ces idées étaient DÉJÀ CONNUES parce qu’elles circulaient déjà ici et là depuis un bon bout de temps. J’ai toutefois jugé utile de les recencer dans ma réponse puisque, aussi intéressantes qu’elles soient, elles traînent toujours sur les tablettes et mériteraient pourtant un meilleur sort.

      Avez-vous remarqué que mon message de 20h20 se terminait par «À suivre, si la modération le veut bien…»? C’est parce qua la modération m’empêchait de publier l’intégralité de mon commentaire original. Vous trouvez ma petite contribution personnelle dans mon commentaire de 20h33. Et, non, je ne crois pas qu’il y aura du plagiat là-dedans.

      p.s.: N’oubliez pas que vos propres idées sont également très discutables.

    • Corrections à mon commentaire de 21h14:
      «C’est parce que la modération…»
      «Vous trouverez ma petite contribution…»

    • @supercass (20h23)

      Fascinant, ces gens “informés” par leurs seules impressions et qui croient donner des leçons, alors qu’il peut être si simple de s’informer…

      Ainsi, dans google “canada double citoyenneté” vous amène ici :
      http://www.cic.gc.ca/francais/centre-aide/reponse.asp?q=356&t=5
      et vous aurait évité de vous ridiculiser…

      Et vous n’en connaissez pas davantage sur le fiscalité ou les politiques monétaires :
      - Si vous travaillez en Alberta pour une compagnie albertaine, vous avez sur votre paie les mêmes déductions que tous les autres employés de cette compagnie et ça continuerait ainsi pour un québécois « étranger »; au même titre que si vous allez travailler en France, vous allez avoir les mêmes déductions sur votre paie qu’un Français…

      - Pour la politique monétaire, si je suis votre raisonnement, le Québec aura le même poids économique sur la «zone monétaire» après la souveraineté qu’avant (comme le poids économique de la France sur l’euro) et la banque du Canada devra donc en tenir compte…

      Je comprends pourquoi la question du référendum de 95 ne vous semble pas clair…

    • @el_kabong, 21 mars 2015, 20h37

      Le Canada peut révoquer la citoyenneté de toute personne ne résidant plus sur le territoire. Dans le cas d’un Canada avec de nouvelles frontières un simple projet de loi suffirait et on peut présumer qu’il serait adopté à l’unanimité.

      Pourquoi en tant que séparatiste tenez-vous tant à demeurez canadien. Si j’étais séparatiste, la première chose que je ferais au lendemain de l’indépendance, ce serait de brûler mon vieux passeport canadien. Vous êtes vraiment un drôle de séparatiste.

    • @pantaleon-madore
      “La question qui se pose est de savoir si un Québec indépendant accepterait lui aussi la double citoyenneté…”

      Non, non, la vraie question est de savoir si un Québec indépendant aura des camps de travail pour les dissidents.,..

    • el_kabong 21h26

      votre commentaire :

      ▬ pourquoi ne pas aller en discuter à l’ONU ?

    • • @emiro 21 mars 17h37
      J’ai apporté à votre pote cotenord, des FAITS concernant l’assimilation des francophones à travers le ROC..
      J’ai apporté à votre pote cotenord, des FAITS concernant le Québec bashing du National Post….
      J’ai, à moult reprises, demandé à votre pote cotenord, de nous donner des FAITS et des initiatives qu’il aurait prises PERSONNELLEMENT, sur les réseaux sociaux francophones et/ou anglophones du ROC, dans les journaux, etc… pour prendre position et défendre les franco-canadiens d’un Troudeau à l’autre qu’il se targue de défendre !
      Il n’a JAMAIS eu le courage de me répondre pour la simple raison qu’il n’a AUCUN argument FACTUEL pour prouver que j’ai tort !
      Autrement dit : j’ai dénoncé ses esbroufes faisant croire aux innocents aveugles de votre genre que ses arguments c’est de la frime !
      Conclusion ?
      Personnellement et en ce qui me concerne, vous n’avez pas de chemin à faire pour descendre au niveau de cotenortd et de Graeme Hamilton..
      Je vous fais un dessin ou je vous envoie une photo de Don Cherry et un recueil des textes de Diane Francis ?
      P.S. Les anglos et le ROC vous aime comme ça : à genoux, et Il est trop tard pour vous redresser !

    • @teddybear, pour l’ensemble de son œuvre…

      “Quand est-ce que les souverainistes ont rejeter la faute sur eux-mêmes ?”

      Pouvez-vous répondre, vous, à mes questions?
      S’ils se la rejetaient sur eux la faute, de temps en temps, à quoi ça ressemblerait? Après s’être intégralement regardés dans le miroir et avoir accompli l’approprié mea culpa, ils devraient dirent quoi au juste et en arriver à quelles conclusions exactement, selon vous, afin que leur examen de conscience vous paraisse suffisant? Selon moi, tant que la conclusion de leurs introspections ne sera pas: “nous admettons notre erreur de la souveraineté, nous sommes idiots oui” vous ne serez jamais satisfait. Vous avez raison de cette façon-ci: s’ils n’abandonnent pas, c’est la faute des autres

      “C’est a cause le peuple a pas compris de quoi il en ret@@ournait en 1980 et 1995, alors on va faire de nouvelles études pour leur expliquer encore c’est quoi la souveraineté.”

      Pff. Vous vous contredisez à merveille. À lire votre description de ce que vous pensez que la souveraineté c’est, c’est manifeste que vous ne comprenez pas de quoi il en retourne.
      Depuis le début de l’histoire du Québec que les francos de serrent les coudes et ensemble s’arrange pour survivre et croître dans des conditions pas exactement autant favorables que les conditions des anglos mais effectivement infiniment plus favorables que celles des premières nations. Mais voilà que, depuis que la conversation nationale s’articule autour d’une option référendaire, il y en a qui ne veulent plus participer, comme vous teddybear, il veulent que ce soit réglé, dans la banque, ah ne plus se tourmenter avec ces histoires viscérales… Puis-je vous parodier: «Si on mettait autant d’énergie à travailler sans se plaindre aujourd’hui qu’on en a mis pour survivre et croître en français encore à travers notre histoire, il n’y en aurait plus de nids d’poule!»

      “C’est a cause des immigrants si la Cause lève pas, on fait pas assez d’enfants, faut ouvrir la porte a l’immigration, mais les immigrants votent pas beaucoup pour la Cause alors c’est la faute aux immigrants si la souveraineté stagne dans les intentions de vote.”

      Vous répétez et rérépétez ça ad nauseaum comme des mantras de mauvais augures… C’est malsain pour vous, non mais réveillez.
      Vous répétez et rérépétez et rérérépétez ça jour après jour parce que c’est de ça dont les médias et les élus discutent années après années, pas plus.
      Le PQ a fait de pires erreurs, avouez.
      Les fédéralistes, en tapant facilement sur le clou ethnique, empoisonnent la vie des ethnies du Québec.

      “C’est a cause de la Constitution de 1982 et la nuit des longs couteaux.
      C’est a cause de la loi sur la clarté.
      C’est la faute des néo-québécois qui s’intéressent pas a notre Histoire.

      C’est ça qu’on lit ici.

      Personne chez les souverainistes pour se demander pourquoi malgré la générosité de la politique familiale, on fait pas plus d’enfants que ça ?”

      Pourquoi dont teddybear?

      “Pourquoi une bonne partie des immigrants, quelques mois après leur arrivée, quittent pour d’autres cieux , des francophones de surcroit et que l’inverse ne se fait pas ?”

      Pourquoi? Je dirais principalement l’économie. Heureusement, des sénégalais qui ont quitté le Québec pour l’Alberta continuent néanmoins à participer au bien-être québécois grâce à leurs taxes payées là-bas venues ici engraisser notre vitale péréquation…
      Et l’inverse se fait, en fait, seulement pas en proportion. Des sénégalais établis en Alberta qui après trois ans s’en viennent au Québec pour toujours, il y en a. S’ils sont mieux ici selon vous, c’est parce qu’ils ne comprennent pas?
      Allez donc écrire des commentaire sur un blogue du Calgary Herald reprochant leur xénophobie aux albertains à cause du départ de ces sénégalais!
      Parlez-vous anglais?

      “Les Afro-Américains ont subit les pires affres de la société américaine, esclavagisme, Klux Klux Klan,apartheid et pourtant, ils se disent fiers d’être Américains, ils réussissent sur tous les plans dans LEUR pays, culturel, artistique, sportif, financier et politique, le président est un Noir, devenir président pour un Noir,faut le faire quand même après être revenu de si loin, ils accusent pas l’Histoire, le contexte, la Constitution, le fait qu’ils sont minoritaires , non , ils agissent.”

      Votre sophisme met le doigt drette su’l'bobo.
      Les noirs aux USA, EUX, réussissent, que vous dites, mais pas les francos au Canada, c’est ça que vous dites? Non mais, on en a eu combien de premiers ministres canadiens avant le miracle Obama? Je dois rire ou pleurer là? Vous pensez qu’on en aura plus jamais d’autres premiers ministres québécois ou quoi?
      Drette dessus: non, les noirs aux USA ne sont pas séparatistes, mais ils ne sont pas tout à fait toujours contents de leur sort là-bas – voir statistiques de taux de chomage, de taux d’éducation, les études sur la piètre qualité de leur anglais, il y a des ghettos encore, des incidents raciaux quotidiens, citons plusieurs discours de président Obama… Ils ont raison de ne pas toujours être contents, même s’ils ne sont pas indépendantistes.
      Même s’ils sont indépendantistes, les indépendantistes québécois ont raison aussi, c’est ce que je crois, et les premières nations raison mille fois plus.

      “Pendant que les indépendantistes se grattent le bobo constitutionnel et s’apitoie sur leur sort, a maudire le passé, la Constitution de 1982, le ROC, le rapport Durham, des Québécois, eux autres, se prennent en mains et réussissent fièrement et depuis bien avant 1960, ils ont pris LEUR destinée en mains sans attendre le” grand soir” pour agir.”

      Oui vous, teddybear, VOTRE destinée, ce n’est pas celle de tout votre peuple. Les deux ont rien à voir.

      “Les Afro-Américains demandent pas un statut spécial dans la Constitution pour pouvoir réussir et s’épanouirent aux États Unis, ils demandent pas a être reconnut comme une société distincte, ils chialent pas qu’eux autres” qu’ils sont pas comme Bruce Springsteen et qu’ils sont plus comme Michael Jackson , qu’ils sont différents eux-autres ” alors on voudrait que ça soit inscrit dans la Constitution américaine. Non, eux autres sont passés a l’action .”

      Jackson: Ma Ma Sé Ma Ma Sa Ma Ma Kou Sa…
      Springsteen: Sha La La La La La La…

      “On na des problèmes au Québec qu’on pourrait régler sans la souveraineté, statut spéciale dans la Constitution et on le fait pas, non c’est quand le Québec sera souverain qu’on pourra s’attaquer a ces problèmes; pas besoin de voir bien loin pour constater que dans un Québec indépendant, ça se règlerait pas plus. Nos élites sont déconnectés du peuple.”

      Les élites se reconnectant au peuple, ce serait la solution, c’est sûr.
      Le peuple en a des preuves à faire et de la terre à piocher et des mauvais plis à repasser avant d’être en mesure de se rattraper et s’élever jusqu’au point de connection, n’est-ce-pas teddybear. En sera-t-il apte, ou bien alors c’est génétique, c’est ça?

      ……………………….

      Sans rancune, monsieur Gratton.
      Je ne voulais pas exactement dire que votre destinée et celle de votre peuple n’avaient rien à voir…
      Votre implication dans ce blogue, si elle est un plaisir et non une fonction pour vous, me fait mentir.
      Si ici votre implication est pour vous par contre une commande quelconque, cher Elvis, alors là je vous laisse avec.
      Salut.

    • Au sujet du texte attribué précédemment à Mme Galipeau:

      Une petite recherche sur internet m’a permis d’en retracer l’origine. Il s’agirait, en fait, du texte d’opinion d’un certain Jacques Leclerc, publié en 2013 dans le journal La Presse. Je crois savoir d’où vient la méprise: le texte de M. Leclerc circulerait depuis un certain temps un peu partout sur le web avec la «signature» de Mme Galipeau. Une supercherie, de toute évidence, visant à utiliser la renommée de Mme Galipeau afin de donner plus de légitimité à une opinion socio-politique pourtant déjà fort respectable. Ce qui n’enlève rien à l’admiration que j’ai pour cette dame ni à la sagesse des propos de M. Leclerc.

      «Une réflexion intéressante de Céline Galipeau»
      http://www.sceptiques.qc.ca/forum/une-reflexion-interessante-de-celine-galipeau-t11347.html

      «Message à mes amis musulmans»
      http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201309/04/01-4686114-message-a-mes-amis-musulmans.php

    • @ racines = souverain (commentaire « 21 mars 2015 17h16 ») :

      Vous auriez sérieusement intérêt à mieux vérifier vos sources.

      En effet, le texte que vous avez faussement attribué à Céline Galipeau dans votre commentaire a en fait été écrit par un certain Monsieur Jacques Leclerc, un citoyen qui se présentait comme « conférencier et globe-trotter ».

      Ce texte d’opinion a été publié dans l’édition du 5 septembre 2013 du quotidien La Presse, sous le titre Message à mes amis musulmans.

      Encore une fois, vous auriez sérieusement intérêt à mieux vérifier vos sources, avant de raconter n’importe quoi dans vos commentaires…

    • Le nouveau ministre de l’éducation sur les traces de Bolduc : “Il faut couper davantage en éducation pour l’avenir de nos enfants”

    • @ samati 21h25
      «Le Canada peut révoquer la citoyenneté de toute personne ne résidant plus sur le territoire.»

      Archifaux. En démocratie, la citoyenneté est un droit irrévocable. Le seul cas de figure où la chose serait possible, c’est dans le cas où cette citoyenneté aurait été obtenue frauduleusement.

      «Motifs de révocation de la citoyenneté

      En vertu de l’article 10 de la Loi sur la citoyenneté, la citoyenneté d’une personne peut être révoquée si la personne l’a obtenue par l’un ou l’autre des moyens suivants :

      - fausse déclaration;
      - fraude; ou
      - dissimulation intentionnelle de faits essentiels.

      La Loi sur la citoyenneté précise également que si une personne a acquis le statut de résident permanent par fausse déclaration et qu’elle a par la suite obtenu la citoyenneté canadienne, alors cette personne a obtenu la citoyenneté illégalement.»

      Source:
      «Révocation de la citoyenneté»
      http://www.cic.gc.ca/francais/ressources/outils/cit/obtention/revocation.asp

    • • @Corsaire2015 21 mars 19h13
      «…@racines 21 mars 17h16
      Pouvez-vous me confirmer hors de tout doute que ce texte est bien celui de Céline Galipeau, journaliste de Radio-Canada?
      Il y en a qui mette ça en doute. J’aimerais une preuve que c’est bien d’elle ce texte.»

      Je tiens à corriger le fait que cette lettre n’est PAS de Céline Galipeau, elle est d’un certain Jacques Leclerc, conférencier !
      Ayant moi-même été induit en erreur, je suis désolé d’avoir, à mon tour, induit des gens en erreur !
      Il y a fort à parier que ledit texte, plein de bon sens, n’étant pas de Madame Galipeau, sera rejeté par les fédéralistes !
      Tout comme il y a fort à parier que si ledit texte avait été rédigé par Madame Galipeau, les fédéralistes auraient accusé Radio Carcanada d’être un nid de «séparatisses…»
      Conclusion ?
      La PEUR a peur du bon sens !

    • @ppc 21 Mars 17h16

      “La réponse se trouve dans la dernière chronique de Patrick Lagacé… Bye bye BananeBanane_69.”

      D’accord. Et le commentaire officiel publique politique modéré par les avocats et les firmes de communication ressemblent de plus en plus à s’y méprendre aux commentaires qu’on lit dans les médias, je trouve.

    • “quand une question référendaire est accepté à l’Assemblée Nationale,
      on se doit de la respecter !” (anthrax)

      Personne ne dit le contraire…

      Conséquement, je m’attends à ce que vous acceptiez de la même manière
      les projets de loi que le gouvernement majoritaire du PLQ présentera
      à l’Assemblée nationale… ((MDR))

    • @el_kabong

      Vous vous croyez bien informé mais je suis maintenant de vous expliquer ce qui se passerait dans une telle éventualité, en me fiant à ce qui prévaut comme situation pour des travailleurs canadiens désirant travailler aux USA – et notez bien également que dans ce cas-ci, le travailleur décidé d’élire domicile aux USA, ce qui ne serait pas le cas d’un travailleur frontalier:

      - l’employeur devra en premier être d’accord pour commanditer un candidat à un poste provenant de l’étranger, afin que le Canada lui donne un visa de travail.
      - L’employeur devra également produire la preuve qu’il n’a pu trouver de candidats avec les compétences requises dans le bassin de chomeurs existants.
      - une fois ces conditions remplises, le visa sera octroyé pour un certain terme et devra être renouvelé régulièrement.

      Donc déjà même pour un travailleur étranger qui décide de s’établir dans le même pays ou il et son travail, il n’aura en somme qu’un permis temporaire de travailler. (Aux USA l’alternative est de pouvoir obtenir la fameuse “Green Card” – et ça, il vous faudra être patient et faire plusieurs démarches! Et encore, cette situation suppose que vous habitez dans le même pays où se trouve votre emploi!).

      Le travail outre-frontière est permis dans des pays comme ceux de la zone Euro – pour ça, il a fallu une ENTENTE – ce qui serait plus que problématique dans une éventualité ou la population du Québec aurait voté pour l’indépendance.

      Pour le passeport, je crois que vous ne comprenez pas ce que signifie de se séparer d’un pays – dans le cas qui nous concerne, dans une telle éventualité les québécois aurait REJETTÉ la citoyenneté canadienne. Comment, dans ces conditions, croyez qu’il serait possible pour le Canada de maintenir la citoyenneté canadienne a une population qui n’en veut pas???

      De plus, même d’un côté logistique, il faudrait alors que le Québec paye le federal pour donner ce service à des citoyens du Québec…et il faudrait que le fédéral donne son accord pour cela, ce qui est loin d’être assuré. (L’alternative étant que ce soit les citoyens désireux de maintenir cette double citoyenneté qui défraient la totalité du coût de ce service…en supposant que le fédéral soit d’accord encore une fois) .

      Et la citation de A.Talon ci-haut a ce sujet ne tient pas compte d’une situation où une partie du territoire canadien se retrouve soudainement sous la gouverne d’un autre état.

      Et comme samati le dit, un Québec indépendant se devrait d’émettre des passeport Quebecois a ses citoyens…

      Pour la politique monétaire – vous ne semblez pas comprendre que du moment où le Quebec déclare l’indépendance l’économie canadienne perd une fraction importante de sa richesse – le
      PIB du Québec ne peut être comptabilisé à deux endroits différents. La génération de richesse, le taux directeur, les politiques visant à stimuler l’économie etc – tout se fera sans considérations pour le Québec. L’utilisation du dollar canadien par le Québec reviens a la même situation des pays qui utilisent le dollar américain comme monnaie légale. Les USA ne développent pas leur politique monétaire en fonction de ces pays. La situation serait la même pour le Canada envers le Quebec.

      A plus ou moins court terme le Quebec sera obliger de couper les liens et d’avoir sa propre monnaie. L’alternative sera une sorte de répétition de la zone Euro avec principalement l’Amérique du Nord avec une monnaie commune (l’Amero?)

    • @SuperCass 21 mars 2015 20h32

      “Vous n’avez rien compris…la question était a un tel point mal formulée et incomprise qu’un très grand nombre de Quebecois n’avait pas vraiment saisi les enjeux de celle-ci, et ce incluant des personnes qui ont voté oui et qui sont souverainistes!!!

      Que l’assemblée nationale l’ait accepter n’a aucune incidence sur la compréhension de celle-ci par la population!!!”

      Les élus qui l’ont accepté la question, ils l’avaient compris, eux, SuperCasS? Ne représentaient-ils pas la population, ne croyez-vous pas en la démocratie? Le PLQ aurait accepté comme ça une question de toute évidence trompeuse de démocratie? Ou il se serait aperçu, le PLQ, de la confusion de la question seulement une fois que le PLC lui aurait mit le nez dedans?

      “L’indépendance, c’est le vaste ouvert horizon que les souverainistes vous indique.
      La question, c’est l’index pointé du souverainiste que le fédéraliste fixe des yeux.” COLLECTIF

      Les fédéralistes évoquent des question confuses de référendum ou des fuites de la Brinks comme ils évoquent le nationalisme ethnique de PKP ou le deal immobilier de Pauline Marois: par routine, afin qu’on ne soit pas en train de se préoccuper d’autres aspects plus substantiels et controversés… Politique 101.
      En même temps, pour être juste, si le PQ n’est pas assez puissant pour élever le débat et la marche au-delà de ces entraves bancales que sont les débats de question et les basses attaques personnelles, s’il n’est pas capable de dépasser la première petite facile barricade canadienne érigée devant lui, comment prétendre qu’il saurait tirer son épingle du jeu une fois confronté aux forts et cités de Troie auxquels on doit se mesurer lorsqu’on est un pays et qu’on joue dans la cour des grands?
      Et tout en même temps, le Canada, dans ce Monde, il en est un Troie, n’est-ce-pas, l’une des plus grandes puissances de la planète… Il faut être fait fort pour s’y mesurer, et raser gagner…

      Morale de l’histoire: si on ne peut plus disputer qu’une grenouille n’a aucune chance contre un lion, il faut rappeler qu’il fut un temps ou les grenouilles sont devenus des dinosaures, et que le premier ancêtre du lion était un tout petit minou.

    • @yanouk

      Vous me faites marcher ou quoi???

      1- que des partis politiques, qui par définition se doivent d’être rompus à toutes les facettes de la politique canadienne et québécoise, appuyer par des experts qui se penchent sur une question référendaire pendant des semaines, voir des mois, afin de la formuler pour y inclure tout ce qu’ils veulent, et exclure tout ce qu’ils ne veulent pas, est une chose. Que monsieur et madame tout le monde qui a bien d’autres préoccupations dans son quotidien que de devenir expert eux même afin de comprendre tout les enjeux de ladite question en est une autre. Relisez votre phrase sur le fait que l’assemblée nationale ait adopté cette question – par quelle magie est-ce que l’adoption d’une question permet à la population de comprendre celle-ci dans tout son sens ???

      2- ce qui me ramène au fait que ce que ce sondage a révélé avec précision est qu’une très grande partie n’avais pas compris le sens réel de la question. Comme vous avez pu le constater, une grande partie des gens croyaient à tort qu’il y aurait eu un second référendum, comme cela fut proposé lors du premier referendum. Or ce n’était pas le cas du tout (la cage aux homards!).

      3- et justement oui, je supporte la démocratie et le référendum fut un exercice démocratique – sauf que contrairement à d’autres territoires qui ont utilisé le référendum pour atteindre l’indépendance, la question a induit les gens en erreur et n’ont pas compris le véritable sens d’un oui. Êtes-vous en train d’essayer de contredire le résultat de ce sondage???

      4- dans tous les articles que je lis sur la question, on note que celle-ci fut écrite par le PQ, que le Bloc Québécois et l’ADQ l’approuvaient. En ce qui concerne le PLQ, Daniel Johnson note l’absence du mot “pays” dans la question et que celle-ci n’était pas claire. Même si celle ci fut adopter à l’assemblée nationale vous conviendrez que le PLQ n’aurait pas pu empêcher son adoption, même sil tout les députés libéraux avaient voter contre.

      Je maintiens donc mon point que le sondage a révélé que la question fut incomprise par une grande partie des électeurs et que cela constitua la plus grande fraude de ce référendum. Et n’oubliez pas de réaliser que ce sondage fut réalisé quelques années APRÈS que le référendum a eu lieu. La population avait eu tout ce temps pour comprendre les enjeux, alors imaginez la confusion qui régnait PENDANT le référendum!!!

    • @SuperCass 22 mars 01h58

      Ne le prenez pas trop personnel.

      1. La question du PQ était minutieusement polie afin de se glisser le plus doucement possible, ok, mais tricherie, usurpation de démocratie?
      Parizeau ni personne ne pouvait savoir ce qui arriverait le lendemain d’un oui. La balle tombait dans le cas du Canada. Vous le savez vous, c’était quoi clairement le plan du Canada en cas de oui?

      2. Combien de fois les premières nations se sont fait enfermer dans des cages à homard au Canada? Selon moi, au moins des centaines.
      Bien sûr, Parizeau savait que les négociations n’aboutiraient qu’à rien: les demandes du PQ forcément allait être plus consistantes que le minimal demandé pas Bourassa et Meech…
      Un OUI obligeait le fédéral à négocier, point. Et qu’est-ce qu’il projetait d’apporter à la table le fédéral en cas de oui, vous le savez vous?
      Si un citoyen québécois a fait son choix informé uniquement de la question, c’est sûr qu’il n’a pas saisit les nuances de l’affaire, et c’est lui qui a manqué à sa responsabilité. Et même s’il s’informait d’un bord chez Québécor et de l’autre bord chez Gesca, l’information véhiculée lui permettait-il de les saisir? Je regarde l’état de nos médias aujourd’hui et, pas sûr sûr…

      3. En 1980, le Québec n’était pas prêt. Il venait de se réveiller comme un volcan. La question était longue et alambiquée, 40% ont dit oui. En 1995 ce n’était pas le moment. 50% ont dit oui, avec une question bien plus courte et courante. Alors si la tendance se maintient…
      Vous voyez bien qu’on peut faire dire ce qu’on veut aux statistiques et aux sondages, c’est comme pour les proverbes.
      Jamais deux sans trois.

      4. Clairement, en négociant avec le PQ, le fédéral aurait pu avoir le dessus. Il aurait pu s’en tirer sans que le nouveau partenariat débouche obligatoirement sur une fracture nationale… Oh que oui c’était une main tendue. Les souverainistes sont foncièrement des doux, c’est pour ça qu’il perdent souvent, vous le savez bien.
      Mais non, nyet négociations. Plutôt que de négocier raisonnablement, le Canada préfère plonger le Québec dans un psychodrame national de référendum qu’on sait même pas personne à quoi ça sert.
      Drôle de pays.

      “Le PLQ aurait accepté comme ça une question de toute évidence trompeuse de démocratie? Ou il se serait aperçu, le PLQ, de la confusion de la question seulement une fois que le PLC lui aurait mit le nez dedans?”
      Comprenez mon excès de poésie. Le PLQ il en a débattu en campagne de la question, lui il le voulait l’expliquer clairement le vrai sens de la question, à la population qu’il a tant à cœur, et c’est pourquoi Jean Chrétien disait qu’un oui voulait dire sécession irrévocable… Non mais. Sécession irrévocable et refus de tout partenariat, ce n’est pas du tout ça non plus l’intention de la question ou du PQ.
      J’ai simplement peine à croire qu’au Canada un tel parti politique puisse continuer d’exister. Pourquoi le fédéral n’intervient pas, permet sa réélection, s’il est ce que vous dites? Sans doute, le Canada se tient à l’écart parce qu’il n’a pas sur lesquels s’appuyer de jugements de cours ni des grands scandales sociaux.

      Faites-vous des mots croisés?

    • Quelle dérive sur ce blog !

      Quelques intervenants s’échangent des arguments sur des sujets aucunement en rapport avec celui initié par M. Lavoie.

      Les nouvelles directives ne semblent pas être appliquées.

      À quand des échanges sur la théorie du Big bang originel ou sur les bosons de Higgs ?

      Ce blog serait-il devenu un forum de discussion sur la très hypothétique et quasi impossible souveraineté du Québec ?

      C’est comme débattre sur la météo/température qu’il pourrait faire au printemps de 2018.

      Enfin …

      Frank

      *

    • Pendant que PKP tente de stimuler ses zouaves…. en accusant les immigrants de faire perdre un comté par année au PQ…
      J’imagine comme ça , on oublie vite au PQ que PKP à lui seul fait perdre 24 comtés en une seule élection!

    • Les étudiants qui organisent une manifestation et qui ne dévoilent pas leur itinéraires aux autorités= Je trouve ça pathétique comme attitude, c’est prouvé que ça coûte plus cher en effectifs policiers et ça envoie comme message que c’est pas grave de participer à des évènements déclarés illégaux, bel exemple à donner à nos enfants.

    • Le grand placoteux de village Jean “là là” Tremblay et son valet de pied, Couillard, ont vu le cure-dent dans l’oeil de Greenpeace et des “intellectuels” alors que le tronc entier de l’arbre les empêchait de voir la réalité des intérêts économiques de Resolu !

      N’en déplaise au premier ministre Couillard et au maire Jean Tremblay, ce ne sont pas les attaques de Greenpeace qui ont causé les récentes pertes d’emplois dans l’industrie québécoise des pâtes et papiers, mais plutôt les conditions favorables d’exploitation dans le sud des États-Unis.

      C’est ce qu’a constaté Le Journal en se rendant à Calhoun, au Tennessee, où l’entreprise Résolu investit actuellement 105 millions $US dans la modernisation d’une usine, alors qu’elle a annoncé récemment la fermeture d’une machine à papier à Alma, laissant 85 travailleurs sans emploi.

      Une fois transformée, l’usine américaine produira des papiers de spécialités, comme à Alma. L’entreprise a décidé d’augmenter sa production aux États-Unis alors que le marché est en décroissance et les acheteurs de plus en plus rares.

      Rien à voir avec Greenpeace

    • yanouk, 22 mars 2015, 05h15

      Sécession irrévocable et refus de tout partenariat, ce n’est pas du tout ça non plus l’intention de la question ou du PQ.

      Un autre qui est tombé dans le piège et qui n’a pas bien compris la question. Un OUI aurait signifié la création d’un nouveau pays. le Québec, doté de tous les pouvoirs en matière de taxation et de politique. Dans l’esprit de Parizeau, le Chef, et du PQ, il n’était pas question de souveraineté-association, mais de créer un NOUVEAU pays, totalement indépendant du Canada.

      Au lendemain de l’indépendance, les québécois obtiennent une nouvelle nationalité. Le Canada n’a plus aucune responsabilité envers les nouveaux québécois que ce soit au Canada ou au Québec. Tous les services du fédéral (soutien consulaire, pensions de retraite, armée, commerce, douane, aviation civile, transport maritime, politique internationale, immigration, etc.) deviennent la responsabilité du gouvernement du Québec.

      Dion avait tout à fait raison avec son projet de clarté. Si même un séparatiste croit que le Québec serait resté rattacher au Canada au lendemain d’un OUI, il y a de toute évidence une incompréhension au sein de la population sur ce que signifie l’indépendance.

      L’idée de PKP de mettre en place un institut est excellente si elle aide les séparatistes à mieux comprendre la portée et les conséquences de leur projet.

    • @cppc 21 mars, 17h12

      Abandonnez, elle trop vieille pour vous et pas tellement brillante.

    • Tous les Québécois qui passent six mois en Floride ou ailleurs dans les pays du sud sont sur le party depuis le rapport Godbout !

      En effet, quel merveilleux avantage : moins d’impôt à payer et comme les taxes à la consommation sont partiquement inexistantes dans le sud, c’est un solide encouragement à en profiter.

      Et en cas de nécessité, on peut revenir au Québec pour profiter de tous ses services payés par les taxes à la consommation des autres…

      “Les vraies affaires”!

    • manonb 21 mars 19h37

      “…je me demande pourquoi vous ne quittez pas le Québec.”

      Parce que je vous aime.

    • samati 09h33

      du grand théâtre !

      en vous lisant on se demande comment plus cent pays ont pu avoir leur indépendance depuis la création de l’ONU ?

      c’est vraiment stupéfiant de lire vos âneries…

      et tonton Dion, ne ferait pas long feu à l’ONU avec sa loi coloniale sur la clarté… qu’il aille en débattre !

    • Voulez-vous que le Québec se sépare du Canada
      pour devenir un pays indépendant à partir du … (une date) ?

      Une fois indépendant – et donc souverain! – le Québec pourra
      négocier des partenariats et des ententes avec qui il voudra.

      Tout le reste n’est que cages à homards et paniers de crabes!!

      Et si un 3e référendum se présente avant ma mort,
      je me ferai un plaisir d’aller annuler mon vote
      pour laisser aux jeunes le choix de décider leur avenir…

      Personnellement, j’en ai plus rien à cirer et la seule chose dont je suis certain
      est que l’indépendance politique du Québec ne réglera strictement rien!!

      Meet the new boss…
      Same as the old boss…
      (The Who – Won’t Get Fooled Again)

      https://www.youtube.com/watch?v=g_SWP3qI7Rg

    • SuperCass

      Les gens qui n’ont pas compris la question, avec le camp du non qui n’a cessé de parler de SÉ-PA-RA-TION et avec les documents envoyés dans tous les foyers québécois et l’information dont on disposait, ces gens donc qui n’ont pas compris n’ont qu’eux à blâmer, soit parce qu’ils n’ont pas consulté les documents pertinents, soit parce qu’ils n’ont pas fait l’effort intellectuel de comprendre. Doit-on faire de la politique en fonction de ces personnes?

      La question a été calquée sur celle du référendum de Charlottetown, qui référait par ailleurs elle aussi à des documents envoyés dans les foyers.

      Est-ce que quelqu’un a déjà attribué le résultat du référendum de Charlottetown à la non clarté de la question?

      Pouvez-vous répondre à celle-là? Elle me semble assez claire…

    • samati

      “Dion avait tout à fait raison avec son projet de clarté.”

      La Loi sur la clarté est complètement anti-démocratique et n’a de clair que le nom, en fait, elle est très obscure: elle va définir certaines règles du jeu… une fois la partie jouée!

      Dans cette loi, et malgré que dans les démocraties dignes de ce nom la règle du 50% + 1 s’applique, il n’est même pas précisé quel pourcentage semblerait acceptable à l’anti-démocratique camp du non.

      Autrement dit, si le oui l’emporte à 53%, le Canada va prétendre que ça prenait 55%, si le oui l’emporte à 55%, le Canada va prétendre que ça prenait 58%, si le oui l’emporte à 58%, le Canada va prétendre que ça prenait 60%.

      Cette loi est dégueulasse et anti-démocratique.

      C’est digne du camp du non de féliciter Dion pour ça…

    • @racines

      21 mars 2015
      22h00
      • @Corsaire2015 21 mars 19h13
      «…@racines 21 mars 17h16
      Pouvez-vous me confirmer hors de tout doute que ce texte est bien celui de Céline Galipeau, journaliste de Radio-Canada?
      Il y en a qui mette ça en doute. J’aimerais une preuve que c’est bien d’elle ce texte.»

      Je tiens à corriger le fait que cette lettre n’est PAS de Céline Galipeau, elle est d’un certain Jacques Leclerc, conférencier !
      Ayant moi-même été induit en erreur, je suis désolé d’avoir, à mon tour, induit des gens en erreur !

      _______________________

      Tout comme moi qui a transmis ce texet à plusieurs de mes contacts. je les ai moi aussi induit en erreur. Mais voici ce que je viens de leru envoyer:
      Voici l’origine du texte faussement attribué à Céline Galipeau que je vous ai envoyé…Pour être honnête, j’aimerais rectifier le fait que l’auteur de ce texte n’est pas Céline Galipeau. Mais, il n’en demeure pas moins que Mme Galipeau, tout comme moi et la majorité des Québécois, ne peuvent qu’être en accord avec ce texte dont voici l’origine:

      http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201309/04/01-4686114-message-a-mes-amis-musulmans.php

    • @yanouk

      Merci pour l’échange civil – ça change des autres genres qui arrivent souvent ici…

      Je vous répondrai par:

      1- la compréhension de la question était fondamentale – imaginez qu’une grande partie des gens croyaient à tort qu’il y aurait eu obligatoirement une négociation de partenariat et quoi qu’il advienne par la suite, un second référendum aurait eu lieu. Or comme vous le savez bien, ce n’était pas le cas. Et Chrétien l’a dit lui-même – il n’y avait pas de plan dans le cas d’un oui.

      2- ce qui est arrivé aux premières nations fut incroyablement degueulasse; mais c’était a une autre époque. Vous dites qu’un oui n’aurait eu comme conséquence que d’obliger le Canada à négocier – sauf qu’un oui donnait l’indépendance au Québec, qu’il y ait négociation ou non, et que si elles avaient lieu, le résultat de celles-ci n’auraient rien changé au nouveau statut d’indépendance du Québec. Et encore une fois le federal n’avait pas de plan B. Je vous demande par contre, alors que l’Internet en était qu’a ses premier balbitument, de quelle autre façon est-ce que les gens auraient pu s’informer?

      3- le score de près de 50% est principalement dût a:
      - l’échec de Meech et Charlottetown
      - la venue de Lucien Bouchard qui par son style d’orateur a réussi a mobiliser une plus grande partie de la population pour le oui. Avec Parizeau, le référendum ne “levait” pas plus de 40%…

      Tout le monde sait que cette montée ne fut qu’un concours de circonstance ponctuel.

      3- puisque la question fut adoptée a l’assemblée nationale et que le PLQ était dans l’opposition, il aurait été impossible au PLQ d’empêcher de faire adopter la question.

      En passant, dans le cas d’un oui, Parizeau savait exactement ce qu’il était pour faire par la suite- et Bouchard se serait retrouvé dans un rôle de second ou troisième violon. C’était lui qui était élu premier ministre. Suivant le vote référendaire, Parizeau à cédé sa place à Bouchard.

      4- il me semble que vous confondez PLQ et PLC ici. Chrétien était au PLC; il a tassé Johnson qui était chef du camp du non car il n’avait pas ce qu’il fallait pour mener les troupes dans une telle campagne. Chrétien a toujours été batailleur.

      Et non, je n’ai pas le temps de jouer au mots croisés

    • Oui, les armes à feu c’est dangereux et Harper, encore plus! Dire que c’est le premier ministre de notre pays, j’ai honte.

    • Correction au premier point:

      Il n’y avait pas de plan B dans le cas d’un oui.

    • samati

      allez donc à l’ONU, défendre votre point de vue sur l’émancipation des peuples colonisés…

      et revenez nous en donner des nouvelles, on a hâte….

      j’aurai tout lu avec vous… merci de nous détendre… ☺

    • @ frank… (07h51)

      Relaxez un peu…

      Le blogue de Gilbert Lavoie fonctionne de cette manière
      depuis le tout début il y a quatre ans!

      Peu importe le sujet jeté en pâture, les frères ennemis nationalistes
      s’affrontent mutuellement en répétant toujours les mêmes arguments éculés,
      les mêmes sempiternels radotages et les mêmes joyeuses onomatopées!!

      Du grand vaudeville à consommer à petites doses homéopathiques!

    • teddybear 21 mars 2015 17h06:

      «Parizeau qui avait démissionner du cabinet Lévesque en 1984 parce qu’il voulait rien savoir du ”beau risque” de Lévesque et soudainement en 1995, il est prêt a offrir un nouveau partenariat politique et économique au Canada ?

      Il y anguille sous roche.»

      Vous comprenez pourquoi teddybear peut affirmer des grossièretés comme, par exemple, de croire qu’il n’y a aucune référence à l’Indépendance du Québec dans l’oeuvre de Gilles Vigneault ou Félix Leclerc, entre autres.
      Il a un problème aigu de compréhension de la langue française. Peut-être comprend-il mieux l’anglais?

      Et il est divertissant de le voir encore, le 21 mars 2015 19h28, faire l’éloge du Québec d’avant la Révolution tranquille, tout en démontrant son ignorance de la réalité de l’époque lorsqu’il affirme, entre autres:
      «Ben oui il y avait 30% du monde qui pratiquait a l’époque, alors l’enfer faisait pas peur a grand monde.»
      Pourtant, ne nous a-t-il pas déjà mentionné que les malheurs du Québec d’aujourd’hui sont dus, entre autres, au rejet des valeurs de l’Église catholique lors de la Révolution tranquille?
      Mais on sait qu’il ne s’étouffe pas avec les contradictions.
      En passant, j’attends toujours la manifestation de supporteurs de teddybear concernant sa conception du Québec idéal datant de l’avant Révolution tranquille.
      Il doit se sentir bien seul!

    • samati 22 mars 2015 09h33:

      «L’idée de PKP de mettre en place un institut est excellente si elle aide les séparatistes à mieux comprendre la portée et les conséquences de leur projet.»

      Et si elle aide les fédéralistes à mieux comprendre la portée et les conséquences de rester dans le Canada.

    • Un deuxième article, complémentaire, dans Le Devoir, concernant les ”merveilles” du Plan nord:

      ENVIRONNEMENT

      Le Plan Nord à tout prix?

      21 mars 2015 |Alexandre Shields | Actualités sur l’environnement

      Quelques extraits (même plus besoin de les commenter):

      «Après des mois de conjectures, le gouvernement Couillard a finalement donné son aval au controversé projet Mine Arnaud cette semaine. La plus grande mine à ciel ouvert en milieu habité au Québec verra donc le jour à Sept-Îles. Une décision annoncée sans offrir un portrait complet de l’évaluation du projet, mais aussi au moment où la Santé publique dresse un portrait dévastateur des impacts d’une mine à ciel ouvert sur les citoyens.»

      «En entrevue au Devoir lundi, le ministre responsable du Plan Nord, Pierre Arcand, se réjouissait de l’accueil réservé par les gens de Sept-Îles au projet Mine Arnaud.« D’après ce que j’ai vu aujourd’hui, il y avait un grand niveau d’acceptation de la part des gens », disait-il.

      Il faut dire que la conférence de presse organisée pour annoncer le feu vert gouvernemental au projet s’est déroulée devant un parterre de partisans de Mine Arnaud. Aucun des groupes citoyens qui se sont montrés très critiques depuis trois ans n’avait été convié à la rencontre tenue en présence de trois ministres du gouvernement Couillard.»

      «Le maire, qui devra composer quotidiennement avec la controverse au cours des prochains mois, n’a même pas pu prendre connaissance des études menées par Mine Arnaud pour répondre aux très nombreuses lacunes citées dans le rapport critique du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

      En fait, personne n’a eu accès à ces études, que les opposants au projet réclament depuis des mois.»

      «Le rapport dresse un portrait pour le moins dévastateur des nombreux effets négatifs provoqués par l’implantation de cette mine d’or en plein coeur de Malartic, au prix de la démolition de tout un quartier. « L’implantation de la mine a entraîné des impacts sociaux, dont l’accroissement des inégalités entre les citoyens, les conflits et la polarisation de la communauté », soulignent les chercheurs.»

      «Parmi les « effets psychosociaux négatifs », l’INSPQ constate une augmentation de la consommation d’alcool et de drogue. Les inquiétudes pour la santé sont par ailleurs omniprésentes. « L’étude démontre que les activités minières causent des nuisances pour la santé : poussière, vibrations et sautages, circulation routière accrue, bruit. »Fait à noter, Canadian Malartic a reçu plus de 150 avis de « non-conformité » du ministère de l’Environnement du Québec depuis sa mise en exploitation.»

      «Pour le porte-parole de la Coalition Québec meilleure mine, Ugo Lapointe, il est pourtant évident que le gouvernement du Québec n’a absolument pas tenu compte des conclusions de l’étude avant d’approuver le projet Mine Arnaud. « Il faut absolument que le gouvernement revoie sa décision à la lumière des constats sans appels inscrits dans cette étude », a-t-il donc réclamé.»

      Autre exemple de notre ”bon” gouvernement libéral en pleine action, s’occupant des «vraies affaires».
      L’environnement, la santé de la population, c’est pas des vraies affaires, ça!
      De toute façon, le ”bon” docteur Barrette va faire travailler davantage les médecins pour s’occuper de ces nouveaux problèmes de santé. Alors, tout est dans l’ordre des choses.

    • Mouaaahhh

      22 mars 2015
      09h56

      @cppc 21 mars, 17h12

      Abandonnez, elle trop vieille pour vous et pas tellement brillante.

      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – – - – - – -

      La fixation de Mouaaahhh-Fritz2 sur manonb en est d’autant plus inquiétante… pour lui.

    • Mouahhh aime bien aller au fond des choses

      la délivrancel

    • @st-henri

      22 mars 2015
      11h55

      ” Pourtant, ne nous a-t-il pas déjà mentionné que les malheurs du Québec d’aujourd’hui sont dus, entre autres, au rejet des valeurs de l’Église catholique lors de la Révolution tranquille?”

      Quand est-ce que j’ai écrit ça ?

      Au lieu de faire diversion, parle-nous donc de Parizeau le pur et dur, qui laisse tomber le gouvernement de Lévesque en 84 avec 7 autres pur et dur parce qu’il n’accepte pas le beau risque de Lévesque et qu’en 1995 il propose au Canada une” offre formelle de partenariat politique et économique”

      Ça ressemble pas mal a du fédéralisme renouvelé ça, une ”offre de partenariat politique et économique au Canada , Parizeau le pur et dur qui veut un fédéralisme renouvelé ? Pas un pays, nenon, un statu particulier au sein du Canada peut-etre, pas un pays, une société distincte au sein du Canada . Me demande ce que Josée Legault pense de son idole qui voulait une ”offre de partenariat politique et économique au Canada”

      Ça fait 20 ans cette année du référendum de 1995 et on s’obstine encore, en 2015, sur la clarté de la question référendaire. Était-ce oui a un nouveau partenariat ? Oui a la séparation ? A l’indépendance? A la souveraineté ? Souveraineté-association ? Souveraineté-partenariat ? Ou comme le voulait Bernard Landry, un gouvernement supra-national comme a Bruxelles ?
      On voit bien que les péquistes savent pas ou ils s’en vont avec leur article numéro 1.

    • @ candela ~ (13h15)

      Décidément, c’est la journée des textes ou citations mal appropriés!

      Vous pouvez me trouver le passage exact où la personne en question
      dit la phrase qui est mise en citation (qu’on lui attribue donc dans les faits) …?

      Merci à l’avance!

    • • @emiro 21 mars 17h37
      Ah j’oubliais : Monsieur Rousseau, je suis désolé de saboter votre relation d’admiration mutuelle avec votre gourou cotenord en vous informant qu’à ses yeux, vous faites partie de cette bande de «naïfs» sans jugement qui signent leurs commentaires, comme il l’a écrit sur les blogues de Lavoie il y a quelques semaines !
      Morale ?
      En effet, que votre vizir commence à respecter ceux qui ne partagent pas ses opinions et qu’il cesse de se cacher derrière l’anonymat pour m’écoeurer comme il l’a fait au fil des mois alors que je signais mes commentaires lorsque je lui répondais !
      P.S. Merci de confirmer que j’avais raison de vous répondre qu’en ce qui me concerne, vous n’avez pas de chemin à parcourir pour descendre au niveau des bottines de votre officier de réserve de l’Armée Royale Canadienne de la divine Elizabeth !
      Bon dimanche quand même et félicitations de signer vos commentaires .
      Robert Alarie

    • @ candela

      Décidément je vais commencer à croire que vous faites exprès pour m’aiguillonner et me forcer aux jurons!

      Émilie Côté reçoit celui d’aujourd’hui. <]8-o

    • @candela 22 mars 12h25
      La réputation de Mouaaahhh/Fritz2 est dorénavant bien connue, tout comme son «odeur« d’ailleurs ….

    • @c.c., 22 mars 2015, 10h30

      Combien de personnes souverainistes ont voté OUI en pensant voter pour une nouvelles association économique et politique avec le Canada?

      Dans l’esprit de Parizeau et du PQ, un OUI signifiait le bris de tous les liens politiques, administratifs et fiscaux avec le Canada. Le Québec devenait pleinement indépendant comme tous les autres pays souverains. Pas de souveraineté-association au menu du nouveau pays qui aurait été créé.

      Les québécois aurait obtenu une nouvelle nationalité et aurait perdu la canadienne (Preston Manning n’aurait jamais accepté les coûts énormes qu’auraient impliqués d’offrir au québécois le privilège d’une double citoyenneté automatique).

      Le Québec aurait récupéré la totalité des impôts et la totalité des responsabilités du fédéral au Québec. C’est cela que signifie devenir indépendant. Trop de québécois qui ont voté OUI croyait que le fédéral continuerait à verser des pensions, de l’assurance-chômage, de protéger le territoire du Québec, de s’occuper de l’aviation civile, d’offrir ses ambassades à l’étranger, …etc.

      PKP et son institut devra expliquer clairement ce que l’indépendance signifie, avec ou sans entente (probable pour au moins cinq ans) avec le reste du Canada, qui devient aussi un nouveau pays avec 7 millions d’habitants de moins, situé dans de nouvelles frontières. Il devra expliquer ce que signifie les années de turbulences qui s’ensuivront, qui seront touchés, que deviendra la région de l’Outaouais avec tous ces nouveaux chômeurs, quelle monnaie sera utilisée, l’impact de la fuite des capitaux anglophones (et surement francophones), etc.

      Ce sont ces réponses que le PQ n’a jamais données (peur de faire peur).

    • @candela, 22 mars 2015, 13h15

      Salir et insulter semble être devenu votre spécialité sur ce blogue. Félicitations! Vous nous laissez entrevoir un pays merveilleux dans votre futur pays imaginaire.

    • @ teddybeer (boston), Mouaaahhh (2Frites Béchamel), Pantalon_Madone, erebete (bébête), samati (basmati) et pouletcanayen…

      Patrick Lagacé parle de vous dans son article: http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/patrick-lagace/201503/17/01-4852847-bye-bye-bananebanane_69.php <]8-D

    • “Stephen Harper encourage la possession d’armes à feu pour se défendre.”

      Bizarre c’est pas du tout ce qu’il disait à l’extrait qu’ils ont montré à la télé.

    • Je vois que la stratégie fédéraliste de la peur est toujours très utilisée; 20 ans après le référendum, les épouvantails ne sont pas encore rangés.

      Il y a 2 ou 3 intervenants ici, très bien renseignés semble-t-il, qui savent exactement ce que le Canada – cruel et impitoyable – aurait fait subir aux pauvres Québécois advenant une victoire du Oui : passeport annulé, plus de travail, plus de monnaie ni d’échange, aucune négociation… il nous en aurait fait baver et nous aurait fait regretter notre désir d’autonomie!

      Ces intervenants savent-ils ce qui serait arrivé à notre Québécois #1, Jean Chrétien? Il se serait réveillé en plein territoire ennemi, entouré de gens qui le déteste! Il n’aurait plus de travail (car pas de visa) ni de citoyenneté. Imaginez : un Québécois à Ottawa! Peut-on être plus persona non grata que ça? L’aurait-on jeté en prison, ou l’aurait-on simplement renvoyé, à coup de pied au derrière, de l’autre côté de la rivière des Outaouais?

      Il semble que lui aussi ai eu très peur pour sa personne… c’est probablement ce qui l’a incité à orchestrer la vaste fraude que l’on a vu, et qui visait à assurer la victoire du non.

    • @ samati

      22 mars 2015
      09h33

      “Un OUI aurait signifié la création d’un nouveau pays. le Québec, doté de tous les pouvoirs en matière de taxation et de politique. Dans l’esprit de Parizeau, le Chef, et du PQ, il n’était pas question de souveraineté-association, mais de créer un NOUVEAU pays, totalement indépendant du Canada. ”

      Ben … n’est ce pas ça l’indépendance ?

      Qu’est ce que vous n’aviez pas compris dans la question de 95 ?

      Tout le monde savait déjà que l’offre de partenariat n’était qu’une option très improbable.

      Elle est ou votre cage à homard ?

      M. Duclos

    • Aux fédéralistes (en particulier Pantalon de médore) qui, dans leur habitude de croire que ceux qui ont voté NON étaient plus intelligents quant à la compréhension de la question référendaire que les pauvres «innocents» qui ont voté Oui… lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit :
      Devinez qui est l’illustre (sic) personnage qui a déclaré le 28 Novembre 1998: “On a eu deux référendum avec des QUESTIONS CLAIRES . Ils n’ont jamais acceptés le vote” ?
      Réponse : Et oui, votre idole JEAN CHRÉTIEN, le même qui a déclaré que «Pour exterminer les séparatisssses, la fin justifie les moyens»..!
      Conclusion ?
      Les fédéralistes acceptent que la question référendaire posée aux Terre-Neuviens et aux gens de l’Îles du Prince-Edouard était claire, mais que la même question posé aux québécois n’était pas claire…
      Continuez à ramper devant le ROC, c’est comme ça qu’il vous aime : à genoux !

    • Tiens donc… (14h28) un autre qui s’amuse à dénaturer
      les pseudos comme un enfant de la maternelle… ((soupir))

      @ candela ~ (13h15)

      Alors… vous avez trouvé?

    • Oups: question posée aux «Québécois» (Ils méritent une majuscule)…

    • Pantalon_Médorisé

      continuez de nous faire rire… on a toute la tale au complet des fédéralistes ici…

      et c’est guignole chaque jour ! ☺

    • Aux fédéralistes qui jouent les bonhommes 7 heures avec le passeport, les frontières ou l’argent :
      La valeur d’un passeport réside-t-elle en l’intégrité du pays qui l’émet ou en la population dudit pays ?
      Un passeport Suédois, Danois ou Suisse vaut-il moins qu’un passeport Chinois ou de la Korè du Nord ?
      Un Québec souverain érigerait des frontières ?
      Ah bon, les gens des maritimes vont devoir présenter leur passeport canadien à la frontière du Québec gardée par des soldats armés jusqu’aux dents pour se rendre en Ontario et vice-versa ?
      Qui a le plus à gagner de souhaiter que le Québec garde le dollar canadien; le Canada ou le Québec ?
      Qu’arriverait-il au dollar canadien si le Québec, avec plus de 500$ milliards de la CDPQ et Desjardins, décidait d’acheter des dollars US ou des Euros ?
      Ne vous reste plus que l’Armée Royale Canadienne de la divine Elizabeth pour « argumenter» (sic) ; alors tout en vous rappelant que l’armée est un «business» , sachez que de plus en plus de pays songent à «privatiser et/ou sous-traiter» leurs services militaires…
      Conclusion ?
      Cessez de vous ridiculiser en faisant des «Jean Lagaffe Chrétien » de vous-mêmes !

    • Pantaleon_Madore

      22 mars 2015
      15h26

      Tiens donc… (14h28) un autre qui s’amuse à dénaturer
      les pseudos comme un enfant de la maternelle… ((soupir))

      ———————————————–

      Mais que leur restent t’ils d’autre que de nous servir de la débilité indigeste en canne? Ce sont des âmes nébuleuse en perdition. Un mal de vivre inguérissable.
      D’ailleurs, probablement pour ça qu’ils choisissent leur nouveau prophète, l’immigrant par excellence des vingt dernières années, champion toute catégorie ”PKP”, celui qui déclare que l’immigration fait perdre 1 comté par année au PQ, alors que lui en a fait perdre 24 comtés en une seule élection!
      Il devrait être nommé l’immigrant de la décennie!

      PS en passant Pantaleon_Madore, les insultes de ”ces” gens sont symptomatique…. d’un vide à remplir.

    • @ racines ~

      Vous avez lu ATTENTIVEMENT ce que Parizeau a dit au sujet de la question?

      « J’ai toujours pensé […] que la question la plus simple dans un référendum c’est:

      “Voulez-vous que le parti, que le Québec, devienne un pays souverain
      à partir de telle date, oui ou non?”

      Mais parfois, on est obligé de composer avec les circonstances,
      et Dieu sait si je l’ai fait, mais ça n’enlève rien à mes convictions. »
      –Jacques Parizeau, premier ministre du Québec et chef du Parti québécois (1995)

      Au moins, y’avait le mot *pays* dans sa question à lui! ((rires))

    • Un message de la part de Ève Mary Thaï Lac

    • ” Après la crise de 2008, l’Islande a aussi reconnu que, parce qu’elle avait sa propre devise monétaire, son économie était très volatile. Voilà pourquoi ses dirigeants ont adressé une demande à Ottawa afin de savoir s’il était envisageable pour l’Islande d’utiliser la monnaie du Canada, le dollar canadien, car le Canada est le pays ayant le mieux résisté à la crise économique, donc celui ayant l’économie la plus stable.”

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Islande

    • Pour le référendum sur l’indépendance de l’Écosse, la question posée aux Écossais était « Should Scotland be an independent country? », c’est-à-dire en français « L’Écosse doit-elle être un pays indépendant ? ».

      Quelqu’un a un problème avec ça?

    • @racines, 22 mars 2015, 15h56

      Je suis tout à fait d’accord avec vous. Il n’y a rien d’épeurant à acquérir la nationalité québécoise et de se promener partout dans le monde avec un passeport bleu-poudre (sauf pour CPPC qui n’a pas probablement jamais sorti de son village).

      Pour se qui est des postes frontières, la décision ne nous appartient pas. Il serait ridicule de permettre la libre circulation des populations et des marchandises respectives sans aucun contrôle. La frontière avec les USA ne gêne en rien le commerce et le tourisme. Il en sera de même avec la frontière avec le reste du Canada, dont la population, selon vos dires nous considère pour des moins que rien.

      Quant à la monnaie, il serait préférable que le Québec utilise la sienne, tout en autorisant la libre circulation du dollar Canadian et du dollar US. Encore la je ne vois pas rien pour susciter la peur.

      Si certains voient des épouvantails dans ces manifestations de souveraineté, peut-être ne sont-ils pas prêts pour le grand jour.

    • @pantaleon_madore

      Comme je présume, peut-être à tort, que vous connaissez le code écrit et les techniques de citation, vous avez sûrement remarqué que je n’ai fait que copier le titre de l’article écrit par Gilles Thompson au sujet de É. Côté.

      Ce n’est donc pas au lecteur que je suis de justifier le titre d’un article cité.

      Je vous recommande donc d’adresser votre requête à l’auteur comme c’est la façon reconnue universellement.

    • sylvainthi 1837, 22 mars, 09h15. “Bel exemple à donner à nos enfants”
      En tant que père de famille vous ne devriez pas impliquer vos enfants dans vos croisades personnelles. Vous risquez qu’ils vous le reprochent plus tard et que cela brise vos relations familiales. Entre pères on peut s’entre-aider.

    • “Ce n’est donc pas au lecteur que je suis de justifier le titre d’un article cité.”
      (candela)

      Bah! Tant qu’on peut se rendre complice d’un procédé
      de dénigrement particulièrement grossier et odieux…

      C’est tout ce qui compte et mission accompli pour la cause, je suppose!

    • @ candela ~

      Tout aussi grossière est la parade utilisée pour vous dédouaner…

      Félicitations!

    • De samati

      22 mars 2015
      14h21
      @candela, 22 mars 2015, 13h15

      Salir et insulter semble être devenu votre spécialité sur ce blogue. Félicitations! Vous nous laissez entrevoir un pays merveilleux dans votre futur pays imaginaire.
      =============================================================

      samati…

      C’est vous qui parlez des insultes des autres!!! Dans votre genre vous êtes difficile à battre! Faut-il perdre encore une fois notre temps à vous élaborer toutes vos savoureuses proses insultantes à notre endroit, nous gens du pays!

      La grammaticale de votre texte du 22 mars 2015 à 16h20 me laisse croire que vous êtes aussi Mouhaha!

    • De Pantaleon_Madore

      22 mars 2015
      15h26
      Tiens donc… (14h28) un autre qui s’amuse à dénaturer
      les pseudos comme un enfant de la maternelle… ((soupir))
      =============================================================

      Changez donc le vôtre pour Lord Durham ou Sa Seigneurie de L’Épinay!!

    • teddybear 22 mars 2015 13h41:

      «@st-henri

      22 mars 2015
      11h55

      ” Pourtant, ne nous a-t-il pas déjà mentionné que les malheurs du Québec d’aujourd’hui sont dus, entre autres, au rejet des valeurs de l’Église catholique lors de la Révolution tranquille?”

      Quand est-ce que j’ai écrit ça ?»

      Réponse: le 2 mars 2015 06h00:

      «C’est le peuple québécois qui s’est détacher lui-même de ses valeurs depuis la révolution tranquille, Famille, travail, spiritualité, volontarisme etc, toutes des valeurs qui nous animaient comme peuple et qu’on a mit au rancart pour mettre notre destinée entre les mains du gouvernement du Québec et de son modèle québécois.»

      Par ailleurs:

      «Au lieu de faire diversion, parle-nous donc de Parizeau le pur et dur, qui laisse tomber le gouvernement de Lévesque en 84 avec 7 autres pur et dur parce qu’il n’accepte pas le beau risque de Lévesque et qu’en 1995 il propose au Canada une” offre formelle de partenariat politique et économique”»

      Même pas capable de faire la distinction entre une province soumise à un régime fédéral, et un pays indépendant négociant un partenariat politique et économique avec un autre pays.
      Il y a, en effet, encore beaucoup d’éducation à faire.

    • @ racines (commentaire « 22 mars 2015 14h12 » ) :

      Au cas où vous ne l’ayez pas encore remarqué après des années de fréquentation de ce site, la règle numéro 1 de la nétiquette de La Presse permet tout à fait aux internautes de publier des commentaires de manière anonyme :

      1. Bien que lapresse.ca vous permette de publier des commentaires de manière anonyme, vous êtes tenus, lors de votre inscription à lapresse.ca de fournir une information personnelle véridique;

      Je vous rappelle, comme je vous l’ai déjà mentionné à quelques occasions, que j’ai respecté toutes les exigences énoncées dans cette règle numéro 1.

      Enfin, si l’internaute « emiro » tient vraiment à lire les commentaires que nous avons échangés à ce sujet dans les derniers mois, plutôt que votre compte rendu biaisé et tordu de cet échange, alors l’internaute « emiro » n’a qu’à se rendre sur la page du billet Question ouverte, et aller ensuite lire les commentaires suivants :

      • Commentaire « racines 6 février 2015 16h44 »

      • Commentaire « cotenord_7 6 février 2015 21h00 »

      Passez une excellente soirée.

    • ” L’objectif de l’indépendance est de maintenir le modèle québécois », répond Pierre Karl Péladeau.”

      Pas besoin de l’indépendance pour maintenir le modèle québécois, il croit assez bien merci a l’intérieur de la fédération depuis 1960.

    • @st-henri

      22 mars 2015
      17h38

      ” Même pas capable de faire la distinction entre une province soumise à un régime fédéral, et un pays indépendant négociant un partenariat politique et économique avec un autre pays.
      Il y a, en effet, encore beaucoup d’éducation à faire.”

      Même pas capable de faire la différence entre un nationaliste mou mou et un indépendantiste pur et dur.

      Il y a, en effet, encore beaucoup d’éducation à faire.

    • ” La force politique du Québec au sein du Canada s’efface progressivement. Il faut en sortir. » – 1995”

      Jacques Parizeau 1995

      ” Je ne suis pas entré en politique pour travailler seize heures par jour et pour être ministre des Finances d’une province. Je travaille pour devenir ministre des Finances d’un pays » — Jacques Parizeau, en 1985, lors de sa démission du cabinet Lévesque ”

      ” La première leçon que j’ai tirée du référendum de 1980, c’est que, si on veut réaliser la souveraineté, il faut le dire, sans détour.

      Jacques Parizeau 1997 Jacques Parizeau fait allusion au premier référendum où la question était loin d’être précise.”

      Et il offre au Canada un partenariat politique et économique ?

    • Aux internautes qui ont une bonne compréhension de l’anglais écrit, et que la lecture d’un article rédigé dans cette langue ne rebute pas, je recommande vivement la lecture d’un excellent article du journaliste John Ibbitson du quotidien The Globe and Mail, sur la pénible situation démographique et économique à laquelle sont confrontées les 3 provinces maritimes du Canada (Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse et Île-du-Prince-Édouard), et qui risque de ne pas s’améliorer dans l’avenir immédiat :

      How the Maritimes became Canada’s incredible shrinking region [Traduction libre du titre : Comment les provinces maritimes en sont venues à être la région du Canada qui décroit d’une façon incroyable], article de John Ibbitson, The Globe and Mail, le vendredi 20 mars 2015.

      Bien que cet article concerne les trois provinces maritimes du Canada, il me semble qu’une bonne partie de son contenu s’applique également à certains secteurs de l’Est du Québec (Bas-Saint-Laurent, Gaspésie, Côte-Nord), particulièrement dans les zones rurales et les petits villages qui survivaient autrefois tant bien que mal grâce à l’exploitation des ressources naturelles…

    • À lire sur le site de Radio-Canada :

      Le PQ et l’inéluctable démographie, billet du blogue de Michel C. Auger, Radio-Canada, le dimanche 22 mars 2015.

    • @c.c.

      22 mars 2015
      10h30

      Je vous conseille simplement de lire les résultats du sondage…qui a eu lieu quelques années APRES le référendum! Si les gens sont demeuré confus quant au véritable sens de cette question, c’est que manifestement, il y a un problème!

    • Lu dans le long “dialogue” de sourd, le
      21 mars 2015
      21h45

      Dans un paragraphe (on cite teddybear) : ” le président est un Noir, devenir président pour un Noir, faut le faire quand même après être revenu de si loin, (…)”

      Remarque: d’abord, la mère d’Obama, Ann Dunham, était BLANCHE. Le président est donc aussi blanc que noir, un “métis”, que vous aimiez ou pas! Il faut en tenir compte, appeler un chat un chat. Rectitude, rectitude.

      Deuxièmement et surtout : pourriez vous raccourcir vos dialogues (hors du sujet, en passant) en cessant de reproduire le discours de l’autre pour y répliquer mot pour mot? On s’y perd, ne sachant plus qui dit quoi, dans certains cas! Le pire est que vous n’êtes pas les deux seuls à y succomber…

      Un nouveau sujet, M. Lavoie?

    • cotenord_7

      22 mars 2015
      19h51
      Cela s’appelle se tirer dans le pied. Les péquistes sont passés maître dans ce domaine.

    • candela

      22 mars 2015
      18h29
      Il veut dire que chaque Québécois va avoir le droit de démarrer une entreprise subventionnée par la Caisse de dépôt comme ce fut le cas avec Vidéotron et Québécor!

    • @nett

      22 mars 2015
      20h25

      ” Deuxièmement et surtout : pourriez vous raccourcir vos dialogues (hors du sujet, en passant) en cessant de reproduire le discours de l’autre pour y répliquer mot pour mot? On s’y perd, ne sachant plus qui dit quoi, dans certains cas! Le pire est que vous n’êtes pas les deux seuls à y succomber…”

      Je sais pas si vous le saviez, mais vous êtes pas obliger de me lire.

    • @cotenord,

      j’arrive pas à comprendre le raisonnement de Auger. Si la démogragraphie -

      @cotenord,

      que veut dire Auger par démographie? L’option péquiste -sauf erreur- fait le plein d’adhésions chez les têtes grises et disons chez une minorité plus jeune. Quelques soit les entourloupes (les étrangers)de PKP ou DRaiville, il me semble que les Québécois, par leurs réussites -académiques, économiques, techniques et sociales- savent qu’ils ont tous les atouts pour participer et faire grandir leur pays dans le concert des nations et surtout recueillir les bénéfices qu’accordent leur compétence.

      G. Michaud

    • @ nett ~

      Encore maintenant aux États-unis, si vous avez un ancêtre noir
      dans votre généalogie, vous êtes considéré comme un… noir…
      que vous aimiez ou pas!

      C’est pourquoi on ne parle jamais de Barak Obama comme étant métis
      ou mixed-race(!) mais black ou african-american…

      Voir One-drop rule…

    • Une chose est sure cependant… si Obama avait été noir à 100%,
      il n’aurait même pas été candidat démocrate pour la présidence
      et encore moins élu comme POTUS…

      Oh! Le hors-sujet est la raison d’être de ce blogue…
      tant que ça permet aux frères/soeurs ennemis de se
      crêper mutuellement le chignon et de se crier des noms d’oiseaux!

    • samati 22 mars 09h33

      “Dans l’esprit de Parizeau, le Chef, et du PQ, il n’était pas question de souveraineté-association, mais de créer un NOUVEAU pays, totalement indépendant du Canada.”

      D’accord. Faisons un sondage. Combien ont voté OUI sans comprendre ce que vous dites? Selon moi, la grande majorité d’eux ont justement voté OUI à cause de ça, rien à voir avec la question.

      Cette tactique fédéraliste de barrer la porte au préalable selon moi, elle est à double tranchant. Tout ce qui traine amasse poussière.
      Le temps est en train de faire une œuvre que personne n’a prévu.

      ……………………..

      À lire ce blogue une chose est certaine. Ce n’est pas fini. Les libéraux fantasment. Cette duelle tension indépendance-provincialisme est encore ce qui tient debout le Québec. Et personne n’est content. Il faut que ça cesse. Ceci n’est pas le même film qui se rejoue.

      Autre chose certaine: traversant nos décennies québécoises enflammées de référendums, dégoulinantes d’affronts et d’incompréhensions faisant grouiller en nous les pires anges de notre nature, la preuve en a été faite: les armes à feu n’ont rien à y jouer.

      ………………………………………………..

    • Pantaleon_Madore 22 mars 10h27

      “Meet the new boss…
      Same as the old boss…
      (The Who – Won’t Get Fooled Again)”

      À la bonheur!
      Là on s’élève au-dessus des stagnants débats bancals de préférendums et d’ethniqualités!
      Et non, juste au moment où vous vous annulez…

      Je me demande en lisant tout votre commentaire quelle sorte de jeunes vous entrevoyez arriver dans notre société…
      Voulez-vous vraiment donner le futur de votre société à des jeunes pour qui votre opinion et votre vote ne compterait pas?
      Vous êtes tellement dépité de cette question, que vous abdiquer votre devoir civil…
      Votre sagesse vous honore.

      “Come mothers and fathers throughout the land
      And don’t criticize what you can’t understand
      Your sons and your daughters are beyond your command
      Your old road is rapidly agin’
      Please get out of the new one if you can’t lend your hand
      Oh etc.
      BOB DYLAN
      ………………………………..

    • Pause musicale: Faada Freddy, Lost.

      Extrait de son album entièrement a cappella, «Gospel Journey». Génial!

      Enjoy!

    • samati 22 mars 14h18

      “…le reste du Canada, qui devient aussi un nouveau pays avec 7 millions d’habitants de moins, situé dans de nouvelles frontières.”

      Un million vont partir? C’est trop.
      J’espère que ces “nouvelles frontières” vont être connues avant le jour du vote.

      “…devra expliquer ce que signifie les années de turbulences qui s’ensuivront, qui seront touchés, que deviendra la région de l’Outaouais avec tous ces nouveaux chômeurs, quelle monnaie sera utilisée, l’impact de la fuite des capitaux anglophones (et surement francophones), etc.”

      C’est comme pour vos “nouvelles frontières”, c’est au Canada d’à moitié expliquer tout ça. Impossible pour le PQ d’être clair si le Canada reste coi. Alors c’est pour ça que le Canada reste coi et qu’il accuse le PQ de ne pas être clair. Politique 101.
      C’est ça, le premier geste de défense du Canada contre ceux qui menace sa survie – l’équivalent des quelques volées de premiers archers.
      Derrière les archers le Canada il se braque, sa cavalerie prête à foncer, puis les chars d’assaut derrière, les bombardiers au-dessus. Il l’attends dans sa mire le PQ. Oh il l’attends le PQ. En l’attendant, le Canada se demande pourquoi le PQ ne lui dis pas un peu déjà de ce qu’il aura à lui dire une fois face à face, franchi les bombardiers…
      Mais le PQ n’arrive pas.
      Le PQ n’a jamais franchi les archers.
      Et pourtant, il pourrait gagner, il est à ça.

      “Ce sont ces réponses que le PQ n’a jamais données (peur de faire peur).”

      Des millions de livres et de thèses et d’enquêtes et de jugements et d’archives et de témoignages et de documentaires, des millions, vous pourriez commencer par là. Ensuite, faire pression sur votre député libéral, exiger de lui qu’il vous démontre clairement la séquence des événements de tous les tenants et aboutissants d’un possible lendemain de OUI. Si seulement vous y teniez vraiment.

      (peur de faire peur)
      (politique 101)

      P.S. L’Outaouais? Le labrador? Et si le Nunavut et le Nunavik s’unissaient pour réclamer leur indépendance?
      Si j’habitais au là et que j’y avais droit de vote, au moment où le Nunavuk-Nunavut un référendum et que les de souches avaient voté OUI à 60% mais que puisque moi et quelques saskatchewanois avons voté à 99% contre, c’est le NON qui avait gagné…

    • teddybear 22 mars 21h34 @nett

      22 mars 2015
      20h25

      …………….

      nett et tb, si vous permettez…

      Le Québec approche le Canada et lui dis: “Deuxièmement et surtout : pourriez vous raccourcir vos dialogues (hors du sujet, en passant) en cessant de reproduire le discours de l’autre pour y répliquer mot pour mot? On s’y perd, ne sachant plus qui dit quoi, dans certains cas! Le pire est que vous n’êtes pas les deux seuls à y succomber…”

      Le Canada au Québec répond du revers de la main: “Je sais pas si vous le saviez, mais vous êtes pas obliger de me lire.”

      ……………………………………………………………

      Monsieur Lavoie, si vous ne voulez pas, pour le sujet des québécois djihadistes, je comprend. Mais un autre blogue bientôt peut-être, sur le sujet qui vous va, je dois y aller.

    • @bonjour12 21 mars 12h43

      vous dites:
      “Faudrait tout de même apporter quelques nuances sur les armes a feu a E.U.
      Comme par exemple que tout crimes confondu l’utilisation d’une arme à feu est 4 fois plus élevé chez les afro africains que chez les blanc ( évangéliste ou non )ce qui fait que le taux d’utilisation d’une arme feu chez les blancs lors d’un crime est à peine plus élevé que celui que l’on retrouve en Europe ou au Canada par exemple et ce malgré 5 à 7 fois plus d’armes à feu en circulation.”
      …………………………….

      Bonjour, je me risque à avancer ce qu’une conclusion logique à vos nuances pourrait être, aux yeux du blanc texan moyen: ces noirs quand-même, ils n’ont pas encore appris à contrôler leur doigté sur la gâchette, doivent pas êtres vite vite en effet. Ils vivent dans notre merveilleuse Amérique pacifique et ils commettent quatre fois plus de crimes avec des fusil! C’est bien la preuve qu’ils sont pas capables de se séparer…

      M’enfin.
      Il n’y a pas que la beauté qui est dans l’œil de celui qui regarde, il y a tout le reste.

      Nuit.

    • De erebete

      22 mars 2015
      16h00
      Pantaleon_Madore

      22 mars 2015
      15h26

      Tiens donc… (14h28) un autre qui s’amuse à dénaturer
      les pseudos comme un enfant de la maternelle… ((soupir))

      ———————————————–

      Mais que leur restent t’ils d’autre que de nous servir de la débilité indigeste en canne? Ce sont des âmes nébuleuse en perdition. Un mal de vivre inguérissable.
      D’ailleurs, probablement pour ça qu’ils choisissent leur nouveau prophète, l’immigrant par excellence des vingt dernières années, champion toute catégorie ”PKP”, celui qui déclare que l’immigration fait perdre 1 comté par année au PQ, alors que lui en a fait perdre 24 comtés en une seule élection!
      Il devrait être nommé l’immigrant de la décennie!

      PS en passant Pantaleon_Madore, les insultes de ”ces” gens sont symptomatique…. d’un vide à remplir.
      =============================================================

      Je vous fait le plein à tous les deux rote et radote?

    • De samati

      22 mars 2015
      16h20
      @racines, 22 mars 2015, 15h56

      Je suis tout à fait d’accord avec vous. Il n’y a rien d’épeurant à acquérir la nationalité québécoise et de se promener partout dans le monde avec un passeport bleu-poudre (sauf pour CPPC qui n’a pas probablement jamais sorti de son village).
      =============================================================

      Bravo! Vous brillez de tous vos feux! D’artifices!
      Z’êtes dur à suivre car vous semblez changé d’idée d’un commentaire à l’autre. À moins que la lumière commence à faire son oeuvre et que vous commenciez à vous ouvrir à l’idée d’un Québec indépendant.
      <]8-D

    • De yanouk

      20 mars 2015
      05h08
      cppc 19 mars 19h01

      “Nommez moi une terre d’accueil qui a toujours sût faciliter l’arrivée et l’intégration de ses nouveaux arrivants? Je n’en trouve pas non plus.”…

      …Si vous m’attribuez quelques temps, je vous reviendrez bientôt avec la liste des terres d’accueils meilleures que le Québec que j’ai trouvé, cppc. Cette liste ne sera ni vide ni longue, mais elle va vous impressionner, je le jure.
      =============================================================

      Pas facile à dresser cette liste n’est-ce pas?

    • “À la bonheur!” (yanouk)

      En effet! ((rires))

      Mieux vaut être heureux qu’avoir raison…

    • @teddybear

      22 mars 2015
      16h17
      ” Après la crise de 2008, l’Islande a aussi reconnu que, parce qu’elle avait sa propre devise monétaire, son économie était très volatile. Voilà pourquoi ses dirigeants ont adressé une demande à Ottawa afin de savoir s’il était envisageable pour l’Islande d’utiliser la monnaie du Canada, le dollar canadien, car le Canada est le pays ayant le mieux résisté à la crise économique, donc celui ayant l’économie la plus stable.”

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Islande

      ________________________________________

      Croyez-vous alors que si le Québec créait sa propre monnaie ou décidait d’utiliser le $US ou l’Euro, le Canada aurait une devise aussi stable et forte?…
      Advenant l’Indépendance du Québec, il serait plus profitable tant au Canada qu’au Québec d’utiliser la même monnaie. Bien sûr, il faudrait créer une banque centrale comme celle de l’Europe pour décider de la politique monétaire commune aux deux pays. Un refus du Canada de négocier une telle entente de banque centrale dans laquelle les deux pays auraient leur mot à dire, pourrait avoir la conséquence d’un autre choix pour le Québec concernant sa devise, ce qui serait négatif plus pour le Canada que pour le Québec.

    • SuperCass (21 mars 2015 – 23h20)

      Les fédérâleux prétendent souvent que c’est aux souverainistes de convaincre du bien-fondé de la souveraineté et je suis parfaitement d’accord…

      De votre côté, par contre, vous n’êtes certainement pas dans la séduction pour convaincre de rester : la peur, les épouvantails, les scénarios du pire…

      Ainsi, je vous mentionne la mobilité de la main-d’œuvre dans la communauté européenne, vous me parlez du pays qui a probablement les règles d’immigration les plus strictes (si vous vous contentiez de celles actuelles de votre beau pays, le Canada)… je vous mentionne le poids économique de la France dans l’euro (qui est probablement similaire à celui du Québec dans le Canada) et vous me parlez des chiures de mouches de pays qui utilisent le dollar américain comme monnaie et dont le poids économique cumulatif doit être de moins de 1% de celui des USA…

      Quand vous n’êtes pas carrément dans la fabulation, comme en ce qui concerne la citoyenneté : dans le lien que je vous ai fourni, quelle partie vous ne comprenez pas dans «La double citoyenneté ne se demande pas et il n’existe pas de certificat à cet égard. Les Canadiens ont le droit de prendre la citoyenneté d’un pays étranger tout en conservant leur citoyenneté canadienne »???
      Il n’y a RIEN à faire pour la double citoyenneté; vous l’avez POINT!!! Toutes les personnes nées au Canada ont leur citoyenneté acquise pour la vie; PERSONNE ne peut vous l’enlever… vous pouvez quitter le Canada pendant 20 ans; le jour où vous revenez, vous n’avez pas à «reprendre» votre citoyenneté, vous ne l’avez jamais perdu, vous l’avez POINT…
      Vous pouvez donc oublier vos épouvantails d’«entente» à obtenir et de «coût de maintien» pour ce «service» : ça n’existe pas; c’est dans votre tête uniquement (et celle de votre pote samati)…

      Pour la mobilité de la MO, je vous rappelle que je n’ai jamais affirmé que c’était «garanti», mais je préfère être optimiste et croire qu’il s’agit du scénario le plus avantageux pour les 2 parties, plutôt que votre scénario du pire d’un Canada mesquin et revanchard, qui dit non, non, non et non… même si c’est à son désavantage… comme pour des politiques monétaires qui seraient faites uniquement pour faire mal au Québec…

      Vous pouvez continuer à vous faire peur…

    • @Pantaleon_Madore

      22 mars 2015
      16h18
      Pour le référendum sur l’indépendance de l’Écosse, la question posée aux Écossais était « Should Scotland be an independent country? », c’est-à-dire en français « L’Écosse doit-elle être un pays indépendant ? ».

      Quelqu’un a un problème avec ça?

      ____________________________

      Pas moi. Je suis indépendantiste depuis longtemps et j’ai hésité à voter OUI en 1980 et aussi en 1995 à cause des questions alambiquées..Surtout celle de 1980 où on ne demandait que de “négocier une nouvelle entente”…ce qui est loin de “Voulez-vous que le Québec devienne un pays indépendant et agisse comme tel avec les autres pays indépendants?”

    • Corsaire2015 10h26

      votre commentaire est décevant, dans mon Comté on avait compris la question alors que les citoyens avait voté à plus de 70 % pour l’indépendance du Québec.

      Il faut croire que la compréhension est à géométrie variable, plus on est fédéraliste, moins on comprend la question… bizarre..bizarre…

      Voici donc,

      pour aider la compréhension

    • Pantaleon_Madore 23 mars 09h46

      “Mieux vaut être heureux qu’avoir raison…”

      Parce qu’on est obligé de choisir entre les deux hélas.
      Il faut que ça cesse, c’est ça qui divise et corrompt.

    • @tous,
      il y a quelques semaines , sur le réchauffement climatique planétaire, je citais une source que dénigraient certains la qualifiant comme venant d,un “no-name”. C’était leur argument le plus frappant à l’encontre de l’auteur. Voici une autre source sur le sujet:

      http://www.bvoltaire.fr/yannsergent/pourquoi-la-conference-climat-2015-est-une-escroquerie,165088?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=4c4ce5d308-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-4c4ce5d308-30472297&mc_cid=4c4ce5d308&mc_eid=b2da01a04c

      L’article est pour l’essentiel en accord avec les thèses développées par des chercheurs d’Environnement Canada.

      G. Michaud

    • De cppc 23 mars 04h27

      “Pas facile à dresser cette liste n’est-ce pas?”

      En effet.
      Vous êtes pas pressé j’espère.
      Quelles que soit les terres d’accueil au Monde ayant meilleure réputation et/ou feuille de route que le Québec, je ne changerais pas de place avec. Vous?

    • @el_kabong, 23 mars 2015, 10h24

      Je ne vois pas pourquoi les québécois, une fois l’indépendance obtenue voudrait garder la citoyenneté d’un pays étranger (le Canada). Il y a quelque chose qui ne fonctionne pas dans votre raisonnement. Pourquoi le nouveau pays Canada accepterait-il d’offrir un appui consulaire à partir de ses ambassades à des millions de québécois qui ne paient plus aucun impôt au Canada.

      Vous devriez examiner le cas de la Slovénie. Je suis persuadé que les slovènes n’ont pas obtenu la citoyenneté tchèque automatiquement lors de la séparation.

      En quoi le fait de perdre la citoyenneté canadienne vous fait-elle peur? Je ne comprends pas.

      Au lendemain de l’indépendance, si je désire demeurer canadien, je n’aurai qu’à déménager au Canada. C’est simple non.

    • Les chiffres aux USA sont clairs: dans les décès par armes à feu, les cas de légitime défense comptent pour 0,68% à 3% selon les études. Pourtant les USiens sont bien armés.
      Le reste? Suicides, accidents et homicides.

      Comment se fier au jugement dont intégriste qui pense que Jésus va venir lui donner une nouvelle terre?

    • @Corsaire 23 mars 2015 10h26

      “Je suis indépendantiste depuis longtemps et j’ai hésité à voter OUI en 1980 et aussi en 1995 à cause des questions alambiquées.”

      La confusion des questions reflétaient la confusion de la société québécoise, selon moi. La tâche était trop immense, trop prématurée. Le Québec n’était pas prêt, le Canada non plus, chaque chose en son temps. Le PQ plongé dans l’Histoire n’arrivait plus à se sortir la tête du magma, à se garder les pieds bien ancrés dans le “big picture”, et la population sous-guidée était trop brebis vis à vis ses dirigeants…
      Mais le brouillard de notre confusion se dissipe, n’est-ce-pas Corsaire, qu’en voyez-vous de la proue?

      Et néanmoins, malgré les abus et les démons à l’œuvre, aucun débordement disgracieux n’a eut lieu, la haute démocratie était à l’œuvre ici, parmi une communauté évoluant toujours clairement dans la paix et la sécurité et la prospérité. Vive le Québec.

      Je dois y aller.
      Salut.

    • el_kabong: «Les fédérâleux prétendent souvent que c’est aux souverainistes de convaincre du bien-fondé de la souveraineté»

      Et eux doivent expliquer pourquoi on vivrait dans une fausse fédération (cf. Suisse , Belgique) coloniale, pour laquelle il n’y a jamais eu de référendum et que tous les partis du Québec ont tenté de réformer pendant plus d’un siècle.

    • @el_kabong 10h24

      Bon, on voit que rapidement les civilités disparaissent….enfin….

      Sachez tout d’abord qu’en 1980 j’ai voté oui au référendum. Mais je n’avais pas voté en fonction de la langue mais bel et bien pour que nos entreprises locales deviennent des endroits où les francophones aient autant de chance d’accéder aux postes de direction que les anglophones vivant au Québec. Et pour cela, ça prenait un changement radical des perceptions. Ce changement est arrivé depuis un bon bout de temps. C’est la compétence qui compte, pas la langue.

      Maintenant, depuis la loi 101, depuis les changements dans la société les péquistes (je parle du parti ici, pas des supporteurs/membres) de l’époque se sont (excusez l’expression anglaise) “architected themselves out of a job”. Les gros problèmes des années de noirceur et de la fin de la révolution tranquille sont régler.

      Maintenant, lorsque j’explique ce qui se passerait fort probablement dans l’éventualité d’un oui dans un hypothétique 3ème referendum, ce n’est pas du tout des épouvantails mais bien plutôt de la lucidité. Et à partir du moment que l’on est bien informé sur les enjeux et ce qui risque fort de se passer, la réflexion (qui mènerait un voteur a faire son choix) peut alors s’engager d’une manière plus objective.

      Ensuite, nous vivons (et cela, vous n’avez pas vraiment le choix de le constater) dans un pays qui malgré ses défauts, nous permet d’avoir non seulement un bon niveau de vie, mais également dans une société de droit qui permet à tout ceux qui en ont le désir de s’émanciper et de réaliser des objectifs de vie.

      Dans le meilleur des cas possible (et je met l’emphase sur le “meilleur cas possible”, excluant les années de “turbulences”, de problèmes budgetaires, de négociations serrées avec les autres partenaires etc), l’indépendance du Québec nous donnerais exactement la même chose que nous avons déjà!!!

      Alors, pourquoi dans ce cas-là devrions-nous se donner toute cette misère la??? Pour la fierté du peuple??? Je vous signale ici que notre peuple, ce n’est pas les Québécois; les Québécois sont des gens qui demeurent au Québec, comme des Lavallois sont des gens qui demeurent à Laval. Personne ne peut dire que les Lavallois forment un “peuple”, et il en va de même avec les Québécois. Notre peuple, ce sont les CanadienFrançais – ce sont eux qui ont colonisé les premiers le Canada (à part évidemment les premières nations), et ceux-ci sont repartis à travers le pays. Si ont veut être nationaliste, soyons-le avec le vrai peuple – les canadiens français. Et ce peuple a le devoir de revendiquer la position d’un des deux peuples fondateurs de ce pays, avec tout les droits et responsabilités qui vient avec. Pour ce faire, il faut créer l’unité a travers les communautés francophones du pays, et de faire en sorte que celles-ci bénéficient de l’égalité envers les canadiens-anglais. C’est un projet autrement plus ambitieux, mais qui en vaut la peine.

      Et comprenez-bien que pour moi comme pour bien d’autres federalistes, l’attachement historique à la Grande Bretagne appartient à un passé révolu qui n’a plus sa place. Les gouverneurs général et les lieutenant-gouverneurs n’ont en réalité aucun pouvoir décisionnel – je suis d’avis d’éliminer tout attachement à l’Angleterre et de tout ses symboles.

      Le PQ, comme j’ai souvent dit, fut dans le passé une force progressiste importante. Mais depuis le second référendum, celui-ci s’est refermé sur lui-même, et refuse de voir que l’article 1 du parti n’embarque plus les jeunes. Le PQ a cruellement besoin d’un nouveau projet de société, un qui soit adapté aux nouvelles réalités et au désirs des jeunes. Un projet qui rejoindrait les communautés francophones du pays serait déjà un pas dans la bonne directions. Mais tant que le PQ sera dirigé par des apparitchiks et des arrivistes, il demeurera en déphasage avec la population.

      C’est mon opinion – vous pouvez ne pas la partager, et c’est ok avec moi.

    • Suite à mon commentaire de 12h46 adressé au spécialiste des esbroufes épistolaires :
      «Le Blogue de l’édito…
      NDLR: Afin d’encourager un débat ouvert et respectueux, le Blogue de l’édito ne publie que les commentaires signés. Merci de votre collaboration.
      André Pratte »

    • @anthrax

      23 mars 2015
      10h52

      Oui, j’ai voté OUI en 1980 mais en me bouchant le nez. Car la question ne me demandait pas si je voulais que le Québec devienne un pays, mais me demandait si je voulais donner au gouvernement du Québec le mandat de négocier un nouveau partenariat avec le Cadena. Ce mandat, en tant que “province” canadienne, il l’avait déjà et comme indépendantiste, j’aurais voulu que le Québec puisse négocier une entente “internationale” entre un Québec pays et le Canada sur un pied d’égalité. Pour ce qui est de celui d 1995, la question trop longue allait presque dans le même sens qu’en 1980. L’un “Souveraineté-association” l’autre “Souveraineté-partenariat”. J’ai encore voté OUI en me bouchant le nez. Pourtant, j’ai travaillé à tous les référendums et à toutes les élections bénévolement depuis le RIN et je mettais ces questions référendaires alambiquées sur un choix stratégique de nos décideurs et leur donnait le bénéfice du doute.
      Bref, tout ça pour dire que si il y a une prochaine fois, je ne répondrai OUI qu’à une question courte et claire….comme Dion l’aimerait.
      “Voulez-vous que le Québec devienne un pays indépendant ? OUI ou non..

      Je pourrais élaborer encore plus longuement sur les stratégies mais des textes trop longs ici ne sont que très rarement lus. À quoi bon? J’ai d’autres chats à fouetter…..OUPS, je vais me faire poursuivre par la SPA….

    • Langue de travail pour les Québécois au CHUM : l’anglais.

      Le suave ministre Hamad réagit : «ceux qui ne respectent pas la loi s’exposent à des pénalités».

      Cela signifie donc qu’il y aura une amende ridicule, mais que le mépris des travailleurs se poursuivra quand même avec l’usage de l’anglais…

      “Les vraies affaires” !

    • Chère fédéraste cessez dont de tergiverser commençons s’approprier la maison et après on s’occupera des bagatelles comme la couleur des mures et des cousins.
      Pourquoi se préoccuper des rideaux avant quand on est pas encore passé chez le notaire.
      Le pays est déjà là,la maison est construite on ne va pas commencer à zéro,les fenêtres sont posées les portes aussi.
      C’est le fédéral qui ne sera plus le boss dans notre maison.Y a pas lieux de paniquer.
      La terre en dessous de vos pieds va être encore là après l’indépendance mais le fédéral n’aura plus ses gros sabots dans notre pays .Le canada ne sera plus dedans mais à côté.
      Et ce sera tant mieux.
      Même que vous vous direz après ,(On aurait du faire ça bien avant.)

    • Le néo-libéral Couillard invite ses amis à sa table d’hôte.

    • @SuperCass 22 mars 10h48

      1- “la compréhension de la question était fondamentale”, dites-vous Supercass. Quand est-ce que la population comprend tout de toute les nuances de toutes les questions? Le niveau de compréhension était suffisant, civilisé, moderne.
      “imaginez qu’une grande partie des gens croyaient à tort qu’il y aurait eu obligatoirement une négociation de partenariat et quoi qu’il advienne par la suite, un second référendum aurait eu lieu. Or comme vous le savez bien, ce n’était pas le cas.”, dites-vous. Donc vous cautionnez la tactique canadienne consistant à barrer la porte à toute négociation. Ce n’est pas moi qui confond PLQ et PLC, c’est vous qui confondez 1995 et 1980.
      “Et Chrétien l’a dit lui-même – il n’y avait pas de plan dans le cas d’un oui.”, dites-vous. Croyez-y si vous voulez. Moi je crois que si le plan canadien est tenu si secret, c’est parce que s’il était public, cela causerait un scandale sans précédent et des commissions d’enquête méga-Gomery et l’indignation populaire dans les rues et des réputations démolies dans leurs maisons et des poursuites judiciaires ad mare usque ad mare…

      2- Et oui. Le Québec serait devenu souverain après avoir offert un partenariat au Canada, comme le proposait la question… Vous vous compliquez la vie.

      3- “Tout le monde sait que cette montée ne fut qu’un concours de circonstance ponctuel.”, dites-vous.
      Vous me faites marcher? Le Canada refusant Meech parce que c’est trop, le Québec le rejetant parce que c’est pas assez, ça aussi c’est un concours de circonstances? Ces circonstances dont vous parlez, elles ne découlent pas de scandales préfabriqués trompeurs, elles découlent de l’exposition momentanée de la réalité historique dans ce pays.
      Et vous cautionnez également la thèse que les québécois ont voté OUI après avoir perdu la raison en voyant Bouchard survivre et qu’ils se sont passionnément mis à croire que le bon Dieu du destin est de leur bord, ou quelque chose du genre… Pff.
      …quoique, si les québécois étaient vraiment si crédules, ça pourrait aussi expliquer la trudeaumanie…

      3- “En passant, dans le cas d’un oui, Parizeau savait exactement ce qu’il était pour faire par la suite- et Bouchard se serait retrouvé dans un rôle de second ou troisième violon.”, dites-vous.
      Troisième violon, comme Johnson derrière Chrétien?
      Bouchard aurait pu devenir premier ministre 4 ou 8 ans plus tard, pourquoi pas
      Le ciment qui fait tenir toute votre argumentation et pire, vos convictions, c’est votre obsession à attribuer aux PQ des desseins malsains. Vous auriez pu opter pour une autre stratégie, car celle-là est à deux tranchants, ne le voyez-vous pas?
      Ôtez vos lunettes noires, faites avancer votre société en la projetant au-delà de ces questions bancales!

      4-Échange civilisé, échange civilisé, je veux bien. Mais ce blogue n’est pas le lieu où les souverainistes font de la promotion, alors à quoi d’autres vous attendez-vous? Ils sont obligés de se présenter ici afin de contrecarrer le bergerie fédéraliste modératrice qui cherche à maintenir le débat à l’intérieur du même vieil enclos réducteur en tirant par le bas notre intelligence collective. En fait, ils sont obligés de se présenter partout pour ça.

      Je dois y aller, SuperCass, monsieur Lavoie, tous.
      Je ne sais quand ou si je reviendrai.
      Je ne m’en vais pas faire des mots-croisés ou jouer de la cornemuse. Ma parole, une femme m’attend.
      Salut.
      Au plaisir.

      Et non, je n’ai pas le temps de jouer au mots croisés

    • Espoir, espoir… pas tout le monde qui est déconnecté à l’année au PQ.

      http://quebec.huffingtonpost.ca/martin-geoffroy/la-fin-dun-pays_b_6918694.html

    • anthrax

      23 mars 2015
      10h52

      Le second mouvement contraste totalement avec la fougueuse énergie du premier. L’Homme vaincu semble reprendre ses forces dans un motif qui se précise et s’intensifie à chacune des variations qui constituent ce morceau – motif qui nous semble majestueux, fait de fraternité virile et d’espérance dans un avenir meilleur, en des lendemains qui chanteront. Ainsi l’Homme se réconforte, affirme sa liberté; mais l’appel à reprendre la lutte se fera de plus en plus martial à chaque variation.

    • Enfin une reconnaissance bien méritée pour le PM… Langue française: Couillard reçoit un prix citron

    • Je rappelle à cotenord (22 mars 19h21) que, contrairement à sa légendaire arrogance d’officier militaire, ceux qui choisissent de rester anonymes font preuve de déférence à l’égard de ceux qui signent leurs commentaires.
      Lui rappelant qu’ils ont tous plus de classe que lui, il aura beau accuser ceux qui signent leurs commentaires de «naïfs» qui «manquent de jugement» pour justifier son mépris, ceux faisant preuve d’honnêteté intellectuel savent dorénavant à quel «auberge» il loge, ce qui ne lui fait pas honneur !
      Pour vous aider à assumer vos dérives, je vous rappelle aussi ceci :
      «Le Blogue de l’édito…
      NDLR: Afin d’encourager un débat ouvert et respectueux, le Blogue de l’édito ne publie que les commentaires signés. Merci de votre collaboration.
      André Pratte »
      P.S. J’attends toujours des exemples CONCRETS et VÉRIFIABLES de vos actions aidant les franco-canadiens (qui, selon vos «prétentions» vous tiennent tellement à coeur) à sauvegarder leur culture et leur langue !
      (Un tartufe en uniforme : point final !)
      Et MOI je signe : Robert Alarie

    • Le premier ministre de la Barbade Frundel Suart souhaite que son pays passe d’une monarchie constitutionnelle à une république d’ici novembre 2016, alors que l’ancienne colonie britannique célébrera le cinquantième anniversaire de son indépendance.”Il est assez gênant de prêter encore allégeance à la reine, monarque en titre d’un pays pourtant indépendant de la couronne britannique” dit-il. Bonne journée à tous et à toutes.

    • yanouk

      23 mars 2015
      15h39

      @SuperCass 22 mars 10h48

      1- “la compréhension de la question était fondamentale”, dites-vous Supercass. Quand est-ce que la population comprend tout de toute les nuances de toutes les questions? Le niveau de compréhension était suffisant, civilisé, moderne.
      “imaginez qu’une grande partie des gens croyaient à tort qu’il y aurait eu obligatoirement une négociation de partenariat et quoi qu’il advienne par la suite, un second référendum aurait eu lieu. Or comme vous le savez bien, ce n’était pas le cas.”, dites-vous. Donc vous cautionnez la tactique canadienne consistant à barrer la porte à toute négociation. Ce n’est pas moi qui confond PLQ et PLC, c’est vous qui confondez 1995 et 1980.

      _________________________

      Excellente réponse…

      Pour éviter d’avoir à affronter qu’ils ont failli perdre, les libéraux tentent de trouver des raisons autres que le désir d’indépendance…

      Et puis si les “oui” n’ont pas tous compris la question, pourquoi sont-ils si sûrs que ceux qui ont dit non ont tous compris… Et si certains avaient dit NON, on ne veut pas de négociations avant, on veut l’indépendance tout de suite? Avec leur logique, on peut en faire en masse, des suppositions…

    • J’ai quelque chose à dire à propos de Philippe Couillard.

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • J’ai quelque chose à dire à propos de Samuel de Champlain.

    • J’ai quelque chose à dire à propos des américains.

    • J’ai quelque chose à dire à propos des chinois.

    • J’ai quelque chose à dire à propos des armes à feu.

      À propos du volcan géant dans le parc de Yosemite.

    • J’ai quelque chose à dire à propos de la rémunération des politiciens.

      À propos du rasoir d’Occam et de la secte du Phénix.

      À propos du régime de Denis Coderre.

    • Quel est ce mammifère ?

      Pour s’économiser, vu leur régime faiblement énergétique, ils dorment jusqu’à 20 heures par jour et donc plus longuement que les paresseux, qui dorment jusqu’à 19 heures par jour. Même quand ils ne dorment pas, ils restent habituellement immobiles.

      Réponse: Non ce n’est pas le modérateur.

      Le Koala

    • J’ai quelque chose à dire à propos des jihadistes québécois.

      Je ne sais pas par où commencer et encore moins par ou finir.

      Les cliniques privées.

      Le Vénézuela.

      Le boson de Higgs.

      Les écoles publiques.

      La troisième vague.

      L’art d’écrire dans des blogues.

      Les préliminaires sexuelles sacrées.

      Les sondages sociologiques sur la sellette.

      Le goût amer des fraises des champs de guerre.

      Le panorama montréalais au cinquantième étage.

      Et surtout le printemps, qui est là.

    • Je vous fais part de mon opinion.

    • Et le combat cessa faute de combattants ….

      (Le Cid de Corneille)

    • Faites-nous part de votre opinion, et le reste.

    • Scandale à la Société du Vieux Port de Montréal de Juridiction fédérale…
      Pas contents de nous flouer avec le Saint-Laurent, on nous fou… avec le Vieux Port, chez nous, dans notre cour..!
      Répugnant… (Colonisés et fiers de l’être (Yves Boisvert)

    • Chers souverainistes,

      Je crois déceler une certaine frustration devant la pauvre argumentation des fédéralistes qui ne veulent rien de bon pour le Qwébec malgré la démonstration bien évidente et factuelle des bienfaits de la souveraineté à court et long terme, devant les honteuses manigances de ceux-ci lors des référendums du siècle passé malgré la pureté de vos efforts pour répendre la bonne nouvelle, comment vous êtes les victimes des immigrants forcés pas le Fédéral à vous rejeter, et les riches qui veulent tout garder pour eux. Votre problème est que vos ornières vous empêchent de comprendre que vous n’avez peut-être pas raison sur tout, que vos opposants sont aussi Québécois que vous, et qu’eux aussi ont une longue liste de récriminations contre votre argumentation, vos méthodes, et votre version de l’histoire, et surtout que les insultes à leur intégrité ne feront rien pour leur faire considérer au-delà de leurs propres ornières. Ca ne fait pas une nation bien forte, comme province ou comme future nation. Ca répond à la question.

    • Part-votre nous de faites opinion.

    • Faites-vous part de notre opinion.

    • Je poste un commentaire lundi 11h07. Il est toujours sous la loupe du censeur à 22h16. Si seulement on pouvait obtenir une réponse???????

      G. Michaud

    • J’ignore combien de gens lisent ce blogue, combien se tapent la déroulance des commentaires, combien discutent vraiment de ces choses au Québec.

      Mon espoir est que certains qui le font sont jeunes, ou issus de communautés culturelles. Des gens venus lire ici par intérêt normal, par désir de comprendre et de participer, par sentiment d’être québécois.
      Un ado m’a dit l’autre jour: “Les adultes, vous pensez juste à l’argent!”
      Une tunisienne m’a dit un jour: Les québécois vous accueillent avec des bras grands ouverts, qu’ils ne referment jamais.”
      C’est à la lecture qu’ils en feraient que je pensais, en écrivant mes interventions ci-haut.

      +++++++++++

      Pour être franc, Yanouk est mon vrai prénom, et je suis venu ici sur ce blogue procéder à une perverse expérience artistique… Sans rancune. Allez.
      J’écris un roman, une histoire en trois actes. Le troisième acte se passe en Afrique, le deuxième est la lettre d’engagement et d’adieu d’un jeune québécois partant rejoindre le jihad en Afrique…
      Le premier acte, c’est un éditorial grand public. Un blogue politique, retranscrit en ouverture du chapitre 1, suivi sur plusieurs page par la transcription du fil des commentaires partagés dessous, toute la déroulance des liaisons dangereuses, au cours desquelles notre jeune québécois annonce qu’il est sur le point de publier une lettre d’engagement et d’adieu!
      Mais non je ne m’en vais pas au jihad.

      Maintenant que je sais comment on se sent lorsqu’on participe à un blogue je suis prêt à passer à la plus passionnante étape, la rédaction.
      En fait, il y a quelques années j’ai participé à quelques échanges similaires à ici sur le site de TheMontrealGazette.ca. Très similaires même. LaPresse a confirmé l’intuition que TheGazette avait semé. Je suis deux fois plus prêt maintenant à me mettre composer.

      Si c’était à refaire, j’adopterais le pseudonyme ynkau.

      ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

      Pour conclure, une petite fable. Allez.
      De quoi se changer les idées.
      De quoi mettre certaines ostentatoires choses en perspective.
      De quoi rire et tirer du cran.
      Merci de lire.

      LA FABLE DU PERROQUET
      (Variation inspirée d’une histoire vraie, je le jure.)

      Le perroquet, il savait plus de deux cents mots, et plusieurs dizaines de locutions.
      Certains inusités comme: isotopes, caméra, réapproprie le vaisseau, il y a le feu dans l’effet phréatique… Il se répétait chaque jour, mais il avait aussi appris à ce taire, ce qui lui accordait le privilège d’avoir accès à la chambre à coucher.
      Il avait des longues plumes partout vertes et maltaises, mais sa maitresse, dans son lit de New-York, dormait nue sous son bec.
      Tourne, tourne, disait le perroquet.
      Elle rêvait à son métier de photographe. Dans son rêve, elle était habillée, emprise parmi une grande foule et confrontée à un événement extraordinaire, qu’elle se devait absolument de photographier, absolument!
      Il en allait de sa propre vie et de bien plus, il fallait prendre la photo, elle se devait absolument de pho…
      Qui que quoi, quoi que qui, que quoi qui, dit le perroquet, qui se tressaille, regardant sa maitresse là, puis son mari là.
      Son mari, qui regarde sa femme sur le lit, silencieuse mais agitée dans son sommeil.
      Dans son rêve, tout est en place, la caméra pointée, le doigt sur le déclic mais… Elle n’y arrive pas. Son cerveau envoie l’ordre mais, comme si les membres ne veulent pas enclencher, quelque chose retarde la prise… Pourtant il en va de sa vie – elle veut cette photo!
      Dans quelques secondes, son mari va la réveiller hors de son cauchemar.
      Elle essaie encore, l’événement extraordinaire devant elle se magnifie à des proportions pullitzer, mais non, elle ne peut pas, c’est comme si son doigt, son doigt…
      Ce qui pousse le mari à aller tirer sa femme silencieuse hors du sommeil, c’est le perroquet.
      Perché sur la penderie près de la fenêtre, panoramique vue sur Manhattan le perroquet est en train de hurler du fond de son kiki vers le lit en sa direction:
      -Pèse sur le bouton! Pèse sur le bouton! Pèse sur le bouton!

    • ” MONTRÉAL – Des élus de Montréal veulent que la Ville de Montréal se positionne dans la lutte au tabagisme et demande au gouvernement du Québec d’adopter de nouvelles mesures pour réduire significativement cette dépendance d’ici 2024.”

      ” M. Rotrand entend aussi sensibiliser la Ville à l’importance d’interdire la cigarette dans les parcs et sur les terrasses de la métropole.”

      http://fr.canoe.ca/sante/nouvelles/archives/2015/03/20150323-131650.html

      Gageons que le gouvernement du Québec va rapidement acquiescer a cette demande.

      Pourquoi ne pas carrément interdire la cigarette si c’est si nocif que ça ? D’un coté, on parle de légalisation de la marijuana et de l’autre, on interdit tout usage partout du tabac, mais la vente est toujours autorisé. Est-ce que fumer dehors a déjà tuer quelqu’un ? Chaque lundi nous amène son bilan de morts sur les routes a cause de l’alcool au volant, et on fait pas grand chose, mais la cigarette par exemple…

    • @teddybear

      Le tabac rapporte beaucoup d’argent au gouvernement…

    • J.-JACQUES SAMSON
      Lundi, 23 mars 2015 21:37
      MISE à JOUR Mardi, 24 mars 2015 06:39
      La lune de miel du gouvernement Couillard est bien terminée. Le sondage CROP publié vendredi montre que le PLC a perdu huit points dans les intentions de vote en un mois seulement.
      Il a reculé de 37% en février à 29%. Depuis l’élection d’avril 2014 remportée avec 41% des voix, le PLC n’avait jamais récolté moins de 35% des intentions de vote.
      Ce sondage a été mené entre le 11 et le 15 mars. Le gouvernement sortait tout juste de la crise politique provoquée par les démissions de hauts dirigeants du CHUM. Les médias parlaient de plus en plus aussi de grèves d’étudiants à compter du 21 mars. Le critiqué ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, avait démissionné le 26 février en touchant une indemnité de départ de 155 000 $, après avoir reçu une prime de plus de 200 000 $ pour être retourné à la médecine en 2012.
      La cote personnelle de Philippe Couillard est également en baisse. Il est maintenant au coude à coude avec François Legault.
      Passage difficile

      Je crois que les libéraux n’en n’ont pas eus de lune de miel.

    • “L’honorable Michel GIROUARD
      · Nommé à la Cour supérieure le 30 septembre 2010

      Ahhhhhh les Post-it jaunes!

    • De yanouk

      24 mars 2015
      01h12
      J’ignore combien de gens lisent ce blogue, combien se tapent la déroulance des commentaires, combien discutent vraiment de ces choses au Québec.

      Mon espoir est que certains qui le font sont jeunes, ou issus de communautés culturelles. Des gens venus lire ici par intérêt normal, par désir de comprendre et de participer, par sentiment d’être québécois.
      =============================================================

      @ yanouk

      Alors au lieu d’écrire un savon sur quelqu’un qui devient djihadiste, pour être dans l’air du temps, pourquoi pas un roman fiction politique sur les lendemains d’un référendum gagnant?

      Au fait, est-ce que la liste des pays que vous m’aviez offerte est fictive elle aussi?

    • C’est jusete des ALLÉGATIONS, mais ça regarde mal:

      ” Des lignes de cocaïne dans son bureau d’avocat, une transaction de drogue deux semaines avant d’être nommé juge; difficile d’imaginer plus troublantes allégations que celles qui entourent le juge Michel Girouard de la Cour supérieure en Abitibi-Témiscamingue”

    • De manonb

      23 mars 2015
      19h06
      @ yanouk

      Excellente réponse…

      Pour éviter d’avoir à affronter qu’ils ont failli perdre, les libéraux tentent de trouver des raisons autres que le désir d’indépendance…

      Et puis si les “oui” n’ont pas tous compris la question, pourquoi sont-ils si sûrs que ceux qui ont dit non ont tous compris… Et si certains avaient dit NON, on ne veut pas de négociations avant, on veut l’indépendance tout de suite? Avec leur logique, on peut en faire en masse, des suppositions…
      =============================================================

      La vôtre est plus savoureuse. <]8-)

    • @ nunu. le mandat de ce gouvernement n’est pas de distribuer des faveurs et de bonbons mais de faire le menage. Il le fait et il prend des actions concrete. Bravo! Comment en sommes nous arrivé a une société des ” donne moi le, c’est mon droit” me surprend toujours. Il faut baisser les impôts et que les utilisateurs apportent leur contributions pour l’usage des services. Le reste c’est commérage et anecdotique.

      Bravo a ce gouvernement qui gouverne !!!!!!!!!!!!!!!

    • De nunu

      23 mars 2015
      15h22
      =============================================================
      @ nunu
      Nos petits amis pédéralistes ne sont pas habitués au beau scénario que vous leur proposer, ils sont plutôt spécialistes dans ceux d’horreur qu’ils réalisent d’ailleurs. Ils aiment aussi jouer de la Harpe-peur en trame de fond de leurs créations.

    • Mon Québec, je le veux en français d’abord.
      Chers fédéralistes,

      Mon Québec, je le veux égalitaire et solidaire.
      Mon Québec, je le veux laïque en public et ce que vous voulez en privé.
      Mon Québec, je le veux respectueux des différences, mais fier de ses racines.
      Mon Québec, je le veux accueillant envers les autres, mais maître chez lui.

      De G. A. Lepage

    • Chaise berçante, chiquer de la guenille et nostalgie… vous entendez l’écho de vos propres voix de ce vide qui ne cessent de grandir autour de vous, la solitude du péquiste…

      De petite séance de monologue de taverne ici, nos péquiste viennent briser leur solitude…

    • @SuperCass, 23 mars 2015, 12h45 : Vous dites : «Le PQ a cruellement besoin d’un nouveau projet de société, un qui soit adapté aux nouvelles réalités et au désir des jeunes. Un projet qui rejoindrait les communautés francophones du pays…».

      Le PQ est un parti provincial, rien à cirer d’aller toucher les communautés francophones ailleurs au pays… Les partis fédéraux sont là pour ça.

      Aussi, le PQ a déjà un projet de société qui touche plus du tiers de la population Québécoise : la souveraineté. Si le PQ s’en dissocie, qui va représenter ces millions de gens ?

      Si vous voulez absolument que les partis politiques défendent des projets de sociétés, je vous rappelle que 2 de nos principaux partis n’en ont pas. C’est peut-être vers eux que vous devriez porter votre attention. Mais oui tiens ! Pourquoi la CAQ ne déciderait-elle pas de devenir la défenderesse de la langue française au Canada ? Voilà un beau projet de société pour elle, ça va la tenir occupé, et les jeunes vont aimer, c’est sur ! (« C’est un projet autrement plus ambitieux (??), mais qui en vaut la peine (????)»… faudra que vous m’expliquiez cette phrase)

      A vous lire, il est évident que vous ne comprenez rien à l’idéal souverainiste du PEUPLE québécois. C’est plutôt drôle de lire les «conseils» de quelqu’un qui ne connait même pas son interlocuteur.

    • Je voudrais porter à votre attention ceci; tous les systèmes de sécurité peuvent être déjoués
      par l’utilisation des découvertes de la nanotechnologie et des nanosciences. Il s’agit de particules infiniment petites qui brillent à la lumière d’une lampe de poche. Quelquefois elles se trouvent mêlées avec une espèce de poudre blanche ou de la peinture. Avec cette poudre ou peinture les systèmes de sécurité de portes s’ouvrent avec aisance. Quant au système d’alarme placés devant les portes ou fenêtres, la poudre électronique peut facilement pénétrer par les interstices de votre maison et désactiver votre système d’alarme. Évidemment vous n’aurez pas besoin d’aucune arme, votre ennemi est invisible ou il tourne le carré de votre maison quand vous découvrez les dégâts causés à votre maison.

    • teddybear

      24 mars 2015
      04h36

      Le tabagisme tue environ 10,000 personnes par année au Québec.La fumée secondaire ou tertiaire tue.Il en coute des millards de dollards en soin de santé.Deux Québécois sur trois auront leur santé affecté par le tabagisme..
      D’un autre coté,l’alcool au volant tue environ 150 personnes par année.
      Vous avez beaucoup plus de chance d’ëtre tué par un fumeur ou un alcoolique que par une arme à feu..
      Et dire qu’ils y en a qui veulent interdire les signes religieux….
      On vient de relacher un récidiviste alcoolique qui s’est fait prendre pour la énième fois.Il conduisait sous influence avec des jeunes enfants dans l’auto et le juge a presque blamé les policiers de l’avoir arrêté……

    • «Des fois, j’ai envie de remettre en vigueur la loi sur la déportation et de renvoyer dans leur pays ces gens qui crachent sur mon drapeau.» – Denis Coderre, 1995

      Extraits de «Denis Coderre, «le respect des adversaires» et le souvenir de 1993» de Julien Rousseau dans Le Devoir du 19 octobre 2013

      À la une du journal Le Devoir du 17 octobre dernier, on rapportait que Denis Coderre, égal à lui-même, a déclaré en entrevue au même journal : « J’ai bien des défauts, mais j’ai toujours respecté mes adversaires. »

      http://ssjb.com/denis-coderre-des-fois-jai-envie-de-remettre-en-vigueur-la-loi-sur-la-deportation-et-de-renvoyer-dans-leur-pays-ces-gens-qui-crachent-sur-mon-drapeau/

    • Supercass nous prouve, d’un commentaire confus à un autre, qu’il est un de ces éjarrés de la “réforme constitutionnelle” qui n’a jamais compris la question référendaire.

    • Les libéraux sont des gens bons.

      En voulez-vous une tranche ?

    • anthrax

      24 mars 2015
      09h23

      «Des fois, j’ai envie de remettre en vigueur la loi sur la déportation et de renvoyer dans leur pays ces gens qui crachent sur mon drapeau.» – Denis Coderre, 199

      anthrax

      7 janvier 2015
      11h47
      parfois je me demande si on on n’est pas des insignifiants…

    • samati

      “Le Québec aurait récupéré la totalité des impôts et la totalité des responsabilités du fédéral au Québec. C’est cela que signifie devenir indépendant. Trop de québécois qui ont voté OUI croyait que le fédéral continuerait à verser des pensions”

      Pourtant le camp du non avait bien pris soin de faire du chantage aux pensions de vieillesse, vous vous souvenez? Je vous répète que le camp du non a basé toute sa campagne sur le mot SÉ-PA-RA-TION. Si des gens n’ont pas compris, vraiment, je ne sais pas ce qu’ils ont dans la tête.

      Pour ce qui est du sondage, on peut faire dire n’importe quoi par moment. Par exemple, on me demande si je pense qu’au lendemain du OUI, le Québec sera un état indépendant. Hé bien, j’aurais répondu NON. Car l’indépendance aurait été déclarée un an plus tard. Est-ce que j’ai l’air de ne pas avoir compris la question car je dis qu’au lendemain du référendum, le Québec ne sera pas indépendant du Canada?

      Pour le reste, je persiste à dire que les gens qui n’ont pas compris n’ont qu’eux à blâmer, ils étaient mal informés, ou pas informés, malgré toutes les informations à leur portée.

      On ne peut pas faire de politique en fonction des gens les moins politisés et informés d’un pays, c’est niveler par le bas.

    • @monsieur8, 24 mars 2015, 08h55

      “A vous lire, il est évident que vous ne comprenez rien à l’idéal souverainiste du PEUPLE québécois. C’est plutôt drôle de lire les «conseils» de quelqu’un qui ne connait même pas son interlocuteur.”

      Vous confondez les désirs d’une minorité de québécois (1/3) avec le tout, dont une majorité (2/3) est loin se souscrire au projet d’indépendance.

      Le PEUPLE québécois comme vous le qualifiez comprend les francophones de souche, les anglophones de souche, les canadiens francophones ou anglophones provenant des autres provinces et finalement les derniers arrivants (nés à l’extérieur du Canada). Cette mosaïque de personnes est loin d’avoir une culture uniforme et des aspirations communes.

      Même au sein des francophones, la culture varie grandement selon les régions, et souvent le seul élément commun est la langue. Plusieurs francophones sont de culture profondément nord-américaine et individualiste et ce groupe de francophones s’opposent généralement à ceux qui ont un esprit plus collectiviste et qui sont centrés sur eux-mêmes.

      C’est la réalité québécoise qui peut sembler quelquefois déconcertante pour un nouvel arrivant dans ce pays.

    • @ Supercass qui n’aurait pas compris la question du dernier référendum, je disais dans un lien plus haut, que c’est aussi compréhensible que la découverte de la pince à linge chanté par ” les Quatres Barbus” dans les années 60

      la découverte de la pince à linge

    • La pince à linge fut inventer en 1887, par Jeremy Victor Hardebeck.

      C’était aussi simple que la question référendaire, avait-il déclaré…

    • @samati, 09h51 : « Le PEUPLE québécois comme vous le qualifiez comprend les francophones de souche, les anglophones de souche, les canadiens francophones ou anglophones provenant des autres provinces et finalement les derniers arrivants (nés à l’extérieur du Canada). Cette mosaïque de personnes est loin d’avoir une culture uniforme et des aspirations communes. »

      Je suis 100% d’accord avec ça. Pour moi aussi, le PEUPLE Québécois est l’ensemble des gens vivant au Québec.

      Si j’ai insisté sur le mot « peuple », c’est en réaction au commentaire de SuperCass qui affirme que les Québécois ne forment pas un peuple, contrairement aux franco-canadiens. Je trouve que cette affirmation est stupide. C’est comme dire que les Français ne sont pas un peuple, mais que les descendants des Francs – répartis dans toute l’Europe – en forment un.

      PS : pour être plus clair, j’aurais du écrire « … vous ne comprenez rien à l’idéal souverainiste d’UNE PARTIE du PEUPLE québécois… ». Mais ça ne change rien à mon message.

    • Les étudiants ne dévoilent pas le trajet de leurs manifestations… Vraiment ordinaire comme attitude. Probablement que c’est trop complexe intellectuellement parlant de choisir un itinéraire et de passer 10 minutes au téléphone à expliquer ce trajet aux autorités (ironie)

    • Dans ce vingtième anniversaire du référendum, ce n’est plus tant le fait que bien des Québécois n’ont pas bien saisit ”la question” qui est l’enjeu d’aujourd’hui…
      Mais bien les souverainistes qui de toute évidence n’ont rien compris de ”la réponse”

      Alors si la question était si limpide… la réponse devrait l’être tout autant!

      C’est comme nos souverainistes à qui l’on dit que leur projet est vague et flou, et eux de nous répondent que tout à été dit et expliquer sur leur projet…. alors si c’est le cas, y’a encore qu’une seule conclusion ”encore”….. les gens en veulent PAS!!!!

    • C’est sûrement ainsi que l’on peut valider la théorie d’Einstein sur la folie, ”de toujours répéter la même chose en espérant un résultat différent”

    • @ samati 09h51
      «Vous confondez les désirs d’une minorité de québécois (1/3) avec le tout, dont une majorité (2/3) est loin se souscrire au projet d’indépendance.»

      Un tiers, c’est le strict minimum, et c’est déjà ÉNORME dans une société. À peu près la même proportion d’indépendantistes qu’en Nouvelle-Angleterre il y a 240 ans, à la veille de la Révolution Américaine. On ne peut balayer sous le tapis le désir d’émancipation d’une aussi importante partie de la population.

      «Le PEUPLE québécois comme vous le qualifiez comprend les francophones de souche, les anglophones de souche, les canadiens francophones ou anglophones provenant des autres provinces…»

      Ne tentez pas de noyer le poisson. Le peuple québécois est d’abord et avant tout constitué à plus de 80% par l’ethnie canadienne-française. Des gens ayant des orignes et une histoire commune. L’IMMENSE MAJORITÉ de la population est donc de même origine. Au plan socio-culturel, le Québec est probablement l’unité territoriale qui se rapproche le plus de l’état-nation à l’européenne sur le continent nord-américain.

      «Même au sein des francophones, la culture varie grandement selon les régions, et souvent le seul élément commun est la langue.»

      Balivernes. Les origines, la langue, l’histoire, les liens familiaux, les us et coutumes, toutes ces choses que nous avons en commun font que nous formons un peuple. Il ne viendrait à l’idée de personne de nier que les Californiens et les Bostonnais font partie d’une même nation, sous prétexte qu’ils vivent dans un environnement différent. Vous avez une bien pauvre compréhension de la notion de «peuple». Je vous conseille de suivre un cours d’anthropologie culturelle.

      «Plusieurs francophones sont de culture profondément nord-américaine et individualiste et ce groupe de francophones s’opposent généralement à ceux qui ont un esprit plus collectiviste et qui sont centrés sur eux-mêmes.»

      Ce sont justement ces gens outrancieusement individualistes qui sont centrés sur eux-mêmes et coupés de leur propre peuple. Indifférents à la vie de la cité, ils ne cherchent qu’à satisfaire leurs petits besoins personnels et à profiter des avantages de la société. Une forme de psychopathie.

      «C’est la réalité québécoise qui peut sembler quelquefois déconcertante pour un nouvel arrivant dans ce pays.»

      Encore votre dada xénophobe qui remonte à la surface…

    • Ou d’inclure nos opposants professionnels, ils parlent contre le gouvernement Charest car ils dépensaient ”trop”, et ils parlent contre le gouvernement Couillard car ils dépensent pas ”assez”!

    • L’étrange transaction entre Martin Cauchon, l’ex-vedette du scandale des commandites, et la famille Desmarais n’a pas fini de susciter des interrogations et d’alimenter la conversation. Quels intérêts se cachent derrière M. Cauchon? L’ancien ministre libéral, un néophyte en affaires sans fortune personnelle, n’a aucune crédibilité comme patron de presse et ne pourra se défiler éternellement. Tôt ou tard, la vérité finira par éclater.

      - – - – - – - – - – - – - – -

      «On a beaucoup parlé des liens étroits de Martin Cauchon avec la famille Desmarais et de la provenance des fonds qui ont permis l’acquisition de six journaux de Gesca hier soir à Tout le monde en parle. Beaucoup plus que de ce qu’envisage faire le nouveau propriétaire du Soleil avec ses quotidiens, invité sur le plateau de Guy A. Lepage au terme d’une semaine chargée.

      «Êtes-vous un prête-nom pour la famille Desmarais?» a demandé Anne-Marie Dussault, qui a clairement volé la vedette hier. «Jamais», a répondu Martin Cauchon, répétant qu’il ne reprenait pas la société pour la fermer. «Quel serait mon intérêt? Je pense que j’ai réussi à me bâtir une belle crédibilité.»

      Talonné par l’animateur tout au long de son entrevue, l’ancien ministre fédéral a assuré que les salles de rédaction impliquées conserveraient leur indépendance, malgré son passé libéral. «Je vais devoir être beaucoup plus prudent», a-t-il néanmoins affirmé, parlant d’«une forme d’appréhension tout à fait normale que je peux comprendre».

      Une nouvelle fois, M. Cauchon n’a pas voulu chiffrer la transaction et dévoiler les sources de financement de sa nouvelle entreprise, Groupe Capitales Médias. «C’est une transaction privée et il n’y a pas de sociétés privées qui étalent sur la place publique leurs chiffres, leur bilan, leurs états financiers.»»

      Source:
      «Martin Cauchon talonné par Guy A. Lepage à Tout le monde en parle»
      http://www.lapresse.ca/le-soleil/arts-et-spectacles/television-et-radio/201503/22/01-4854577-martin-cauchon-talonne-par-guy-a-lepage-a-tout-le-monde-en-parle.php

    • @samati (23 mars – 11h17)

      Vous êtes tellement comique dans votre entêtement… la seule partie de votre commentaire avec laquelle je suis d’accord est lorsque vous affirmer “Je ne comprends pas” : il y a en effet beaucoup de choses qui vous échappent…

      «Je ne vois pas pourquoi les québécois, une fois l’indépendance obtenue voudrait garder la citoyenneté d’un pays étranger (le Canada).»
      Pour la même raison que les centaines de milliers de canadiens partis vivre à l’étranger : p.q. ils le peuvent (une poignée de pays étrangers seulement n’accepte pas la double nationalité)…

      «Pourquoi le nouveau pays Canada accepterait-il d’offrir un appui consulaire à partir de ses ambassades à des millions de québécois qui ne paient plus aucun impôt au Canada. »
      Je ne vois pas où est le problème puisque pour vous les séparatissss sont des villageois incultes qui ne sortent pas de chez eux…
      Vous croyez que ces «millions de québécois» risquent de demander leurs «services consulaires» tous en même temps (toujours comiques, ces grands enjeux qui n’en sont pas)…
      Ah oui, et pourquoi ils n’utiliseraient pas d’abord les «services consulaires» québécois qui seront mis en place?…

      «Vous devriez examiner le cas de la Slovénie. Je suis persuadé que les slovènes n’ont pas obtenu la citoyenneté tchèque automatiquement lors de la séparation. »
      Rien à cirer, ce sont les règles de citoyenneté canadienne qui m’intéressent… et elles sont clairs et limpides…

      «En quoi le fait de perdre la citoyenneté canadienne vous fait-elle peur? »
      Je ne peux avoir peur de perdre quelque chose que je ne peux pas perdre. Vous (ni personne) ne pouvez pas plus m’enlever ma citoyenneté canadienne que mon lien filial avec ma mère…

      «Au lendemain de l’indépendance, si je désire demeurer canadien, je n’aurai qu’à déménager au Canada. »
      Vous n’aurez pas à le “désirer”, vous allez l’être. Point…

      C’est simple non?…

    • @erebete
      “C’est sûrement ainsi que l’on peut valider la théorie d’Einstein sur la folie, ”de toujours répéter la même chose en espérant un résultat différent”

      C’est également ainsi qu’on peut valider quelqu’un qui dit n’importe quoi :
      1- Einstein n’a jamais dit ça…
      2- Citation mal employé : 1980 – OUI = 40%; 1995 – OUI = 49,4%… résultat assez différent, merci…

    • @erebete (10h34)

      Je comprends que la souveraineté peut sembler un “projet vague et flou” à des gens, comme vos potes samati et supercass, qui font un enjeu majeur d’une insignifiance comme la citoyenneté…

    • • @erebete 24 mars 10h49
      «…Ou d’inclure nos opposants professionnels, ils parlent contre le gouvernement Charest car ils dépensaient ”trop”, et ils parlent contre le gouvernement Couillard car ils dépensent pas ”assez”!»
      Vous oubliez le plus important et, encore une fois, je défie n’importe quel fédéraliste libéral de nier le fait que la déplorable situation économique du Québec est la FAUTE des libéraux :
      A) Jean Charest, après 10 ans de tractations, de magouilles et d’incompétence, a été reconnu comme l’un des pires PM du Canada quand à la gestion des finances publiques et à l’endettement des Québécois…
      B) Durant son règne, JAMAIS dans l’histoire du Québec et probablement du Canada, des sommes aussi colossales ont été escroquées pour engraisser ceux qui finançaient le PLQ que ce soient des «Marc Bibeau –membre du CA de Power », Frank Fava (750Millions de contrats avec HQ) et le monde interlope tel que démontré à la CEIC…
      • N.B Les entreprises Neilson et EBC sont présentées dans un seul et même diagramme à cause de certains liens commerciaux. Neilson a été sous les feux de la rampe lors de la commission d’enquête Bastarache alors que le collecteur de fonds libéral, Franco Fava (dont la famille dirige Neilson), a révélé son rôle d’influence dans la nomination des juges.( Réf Le Devoir)
      C) Grâce(sic) au PLQ, le Québec est devenu l’un des endroits les plus taxés en Amérique !
      D) Après avoir floué les citoyens, les argents qu’ils prétendaient nécessaires pour améliorer la Santé et l’Éducation sont disparus dans les poches des amis et donateurs du PLQ et notre système d’éducation est une farce; des milliards ont été gaspillés dans l’informatisation du système de santé qui en est toujours à l’âge des cavernes (Merci Monsieur Couillard..qui avait fait de l’informatisation de données des patients son cheval de bataille..) .
      E) Avec la bénédiction du PLC et du PLQ, des milliards ont été transférés dans des paradis fiscaux, privant les citoyens de ressources financières pharaoniques pour améliorer le sort de tous….
      Conclusion ?
      Que font les libéraux pour renflouer les coffres dégarnis par l’incompétence de leurs prédécesseurs ?
      Non seulement ils saignent à blanc la société et sabrent dans les services, mais sont en train de démanteler tous ce que leurs prédécesseurs (Libéraux et Péquistes) ont mis des années à bâtir à force de sacrifices, de travail et de bonne foi des citoyens !

    • • @samati 24 mars 09h51
      Faudrait vous faire une idée mon «canadian french» : vous, SuperCass et Cotenord osez prétendre que vous êtes les grands défenseurs de «franco canadiens» d’un Troudeau à l’autre !
      Tout en restant assis sur le flag canayan les bras croisés, vous nous critiquez de ne pas en faire assez pour les franco canadiens, mais vous êtes les premiers à nous traiter de racistes si on veut renforcer nos DROITS de protéger notre langue et notre culture !
      Le Québec est le berceau du français en Amérique et le Canada est son tombeau ! (avec l’aide de samati, SuperCass et cotenord)

    • el_kabong, le oui et le non au fil du temps…. ou le temps à filer, c’est comme vous voulez!

      Référendum de 1995
      49,4 % 50,6 %

      Février 1996
      47,2 % 32,5 % Léger

      Avril 1997
      48,6 % 43,7 % Léger

      Avril 1998
      40,3 % 51,2 % Léger

      Avril 1999
      43,9 % 50,2 % Léger

      Février 2000
      33,5 % 47,9 % CROP

      Mai 2001
      39,5 % 48,6 % Léger

      Septembre 2002
      33,0 % 61,0 % Léger

      Novembre 2003
      41,3 % 49,1 % CROP

      Août 2004
      41,6 % 49,5 % CROP

      Juin 2005
      44,6 % 49,0 % CROP

      Avril 2006
      41,0 % 53,0 % Léger

      Mai 2007
      37,0 % 59,0 % Léger

      Janvier 2008
      37,0 % 57,0 % CROP

      Juin 2009
      34,0 % 54,0 % Angus Reid

      Avril 2010
      39,9 % 52,8 % Léger

      Avril 2011
      37,0 % 49,0 % Léger

      Janvier 2012
      37,0 % 50,0 % Léger

      Août 2012
      28,0 % 62,0 % CROP

      Novembre 2012
      34,0 % 66,0 % CROP

      Mars 2013
      33,0 % 57,0 % Léger

      Janvier 2014
      37,0 % 50,0 % Léger

    • Conclusion el_kabong, dans ”vôtre” monde idéal ou l’on tiendrait un référendum à chaque années, vous auriez eux 20 fois non…

    • J’avoue que ”non” c’est flou pour vous et que vous ne saisissez pas bien la réponse!

    • Ce que Jean-François Lisée pense de la citoyenneté canadienne

      ” Être clairs sur la citoyenneté
      Longtemps, nous avons insisté sur le fait qu’un Québec indépendant allait reconnaître la
      double citoyenneté. Et nous ajoutions qu’un Québécois qui le voudrait pourrait garder sa
      citoyenneté canadienne. C’est dommageable pour l’option souverainiste et hors de notre
      contrôle.
      Dommageable parce que cela porte à penser que nous ne pouvons offrir seul une
      citoyenneté. Qu’il nous faut le label «canadien». Dommageable aussi parce que les
      immigrants récents pensent que, puisqu’on insiste sur le maintien de la citoyenneté
      canadienne, c’est que la québécoise ne les protégera pas aussi bien.
      Je propose une rupture avec cette approche. Le Québec indépendant donnera
      automatiquement la citoyenneté québécoise à tous les citoyens canadiens établis sur son
      territoire, passeport québécois à la clé.
      La double citoyenneté avec le Canada? Ça ne dépend pas de nous. On ne promet rien.”

      C’EST ASSEZ CLAIR, MERCI

    • @c.c. – 24 mars 2015 – 09h45
      On ne peut pas faire de politique en fonction des gens les moins politisés et informés d’un pays, c’est niveler par le bas. …

      Quelle arrogance! Lorsque vous aurez une couple de minutes, aller lire la définition du mot ‘humilité’. Ce n’est pas pour rien que l’humilité est une vertu.

      Après avoir montré votre mépris pour le petit peuple, dont je fais parti, vous viendrez me demander de voter pour votre projet d’indépendance.

    • @ erebete

      je vous ai déjà suggéré d’aller expliquer à l’ONU, votre notion de la démocratie, et votre mépris d’une nation qui veut s’émanciper.

      vous savez très bien, que si nous enlevons les votes de nos conquérants au Québec, vous n’êtes plus rien…

    • LE SAVIEZ-VOUS ?

      seulement 14 % des québécois francophones ont voté pour le parti libéral du Québec, à la dernière élection !

    • Quand des ministres mentent, que même le premier ministre ment, peut-on alors affirmer sans erreur que le gouvernement libéral du Québec est un gouvernement qui gouverne avec le mensonge après avoir été élu sur des mensonges ?

      Sa crédibilité s’en va s’effilochant de plus en plus rapidement…

    • Nationalité : Ce qu’en pense la Commission d’étude des questions afférentes à l’accession du Québec à la souveraineté

      https://www.saic.gouv.qc.ca/publications/documents_inst_const/04-ClaudeCEmanuelli.pdf

      Il est clair dans l’étude précédente que le nouveau gouvernement du nouveau pays que serait devenu le Canada, aurait les pleins pouvoirs pour retirer la citoyenneté canadienne à tous les citoyens qui auraient automatiquement obtenu la citoyenneté québécoise. Le nouveau gouvernement canadien aurait tous les pouvoirs législatifs pour décider qui serait considéré comme citoyen canadien.

      Le gouvernement du nouveau pays le Québec aurait également les mêmes pouvoirs afin d’attribuer la citoyenneté québécoise.

      Il n’y a rien d’épeurant à perdre la citoyenneté canadienne si on obtient en retour la citoyenneté québécoise.

    • @samati (13h11)

      C’est p.q. JF Lisée est un puriste, ce que je ne suis pas. Et s’il a techniquement raison, cette option m’apparaît tellement farfelue qu’il semble quasi-impossible que le gouvernement canadien l’exerce dans le seul but de faire suer les québécois “séparés”.
      En effet, pour obliger les québecois à faire un choix entre leur citoyenneté canadienne et leur nouvelle citoyenneté québécoise, le gouvernement canadien devrait faire la même chose avec TOUS (je dis bien TOUS) les autres canadiens vivant à l’étranger et qui ont une autre nationalité.
      Autrement dit, le Canada deviendrait un des rares pays dans le monde qui n’acceptent PAS la double nationalité…

      Vous y croyez vous ?…

    • @apocalypse 24 mars 13h18
      Cessez de déchirer votre chemise écarlate :
      1-Relisez les commentaires de vos potes fédéralistes et vous constaterez que ce sont EUX qui traitent les Québécois de «petit peuple» !
      2-Les gens les moins informés sont les anglos et les allos derrière lesquels vous vous cachez et qui voteraient pour une borne fontaine parce qu’elle est rouge !
      Petit citoyen sans fierté que vous êtes parmi un grand peuple qui se tient DEBOUT, malgré des assimilés de votre genre qui ont PEUR de se prendre en main pour contrôler leur destin face à un ROC qui nous méprise !

    • Le détenu Francis Boucher, fils de “Mom” Maurice Boucher, incarcéré à vie, a réussi à s’évader de sa prison en utilisant supposément un subterfuge.

      La Ministre Thériault utilise l’expression de “liberté illégale” au lieu du mot “évasion”… il faut le faire, la même Ministre qui avait été prise dans la tourmente de l’évasion par hélicoptère qui était survenue au centre de détention de Québec..

      Dans la plupart des pays occidentaux, le directeur de la prison serait démis de ses fonctions, au Québec personne n’est responsable de rien…

    • “Conflits d’intérêts: Péladeau minimise l’avis du jurisconsulte.” Les règles du commun des mortels ne s’appliquent pas à lui.

    • Péladeau. http://images.lpcdn.ca/924×615/201503/22/986952-19-mars-2015.jpg

    • Péladeau. Voir la caricature de Chapleau du 19 mars.

    • M. Lavoie,

      Il est où votre problème avec mon commentaire? Vous n’aimez pas ma tangente qui n’est pas politiquement correcte? Voyons donc, il se publie sur votre blogue des grossièretés beaucoup plus indigestes que cette réponse à une insulte qui méritait une réplique à la hauteur de celle-ci.
      =============================================================

      De imho

      23 mars 2015
      22h08
      Chers souverainistes,

      Je crois déceler une certaine frustration devant la pauvre argumentation des fédéralistes qui ne veulent rien de bon pour le Qwébec malgré la démonstration bien évidente et factuelle des bienfaits de la souveraineté à court et long terme, devant les honteuses manigances de ceux-ci lors des référendums du siècle passé malgré la pureté de vos efforts pour répendre la bonne nouvelle, comment vous êtes les victimes des immigrants forcés pas le Fédéral à vous rejeter, et les riches qui veulent tout garder pour eux. Votre problème est que vos ornières vous empêchent de comprendre que vous n’avez peut-être pas raison sur tout, que vos opposants sont aussi Québécois que vous, et qu’eux aussi ont une longue liste de récriminations contre votre argumentation, vos méthodes, et votre version de l’histoire, et surtout que les insultes à leur intégrité ne feront rien pour leur faire considérer au-delà de leurs propres ornières. Ca ne fait pas une nation bien forte, comme province ou comme future nation. Ca répond à la question.
      =============================================================

      Cher imho,

      Comme plusieurs tenants fédéralistes, c’est le mépris envers la nation Québécoise Francophone dont vous faites preuve dans votre commentaire qui est en bonne partie à l’origine de nos frustrations à votre endroit ainsi qu’à vos semblables. Que savez-vous de l’accueil que reçoivent les immigrants de la part des fonctionnaires fédéralistes qui leur martèle que Le Canada est le pays qui leur ouvre généreusement ses portes et qu’à ce titre ils se doivent de lui être redevable? Que savez-vous vraiment de l’histoire pour venir nous faire la leçon sur celle-ci? C’est se mettre la tête dans le sable que de ne pas reconnaître que le plan d’assimilation du peuple Québécois Français par les Anglos-Saxons existe depuis les beaux jours de Lord Durham. Cet épisode de notre histoire n’est pas une chimère de comte pour enfants, c’est le fruit des inimités raciales entre les 2 peuples fondateurs du Canada qui a débouché sur ce constat de Lord Durham; les fédéralistes s’en servent toujours pour venir mettre du plomb dans l’aile de tout projet d’indépendance des Québécois Français envers le régime Britannique qui nous a été imposé depuis la conquête.
      Vous dites: que vos opposants sont aussi Québécois que vous, et qu’eux aussi ont une longue liste de récriminations contre votre argumentation, vos méthodes, et votre version de l’histoire, et surtout que les insultes à leur intégrité ne feront rien pour leur faire considérer au-delà de leurs propres ornières.
      Moi: Il ne peut pas y avoir plus Québécois que les francophones qui sont nés ici et ce de génération en génération. Ne me faites pas rire en essayent de me convaincre qu’un Haitien, un Sénégalais, un Maghrébin etc. peuvent être de vrais Québécois si il n’ont pas connu ou vécu les affres que nous ont fait subir les Britanniques depuis cette fameuse conquête! Affres autant au niveau économique, politique et culturel. Demandez-vous donc sincèrement où serions nous si un certain René Lévesque et quelques autres hommes et femmes ne s’étaient pas levé pour défendre la nation Québécoise Française. Moi je crois que nous serions déjà tous assimilés aux système fédéraliste et à ses commandants. Mon premier contact avec une grosse ville du Québec s’est fait lorsque j’avais 6 ans. Quel choc pour moi de constater que tout l’affichage des commerces de Montréal étaient unilingue anglais! Moi qui avait reçu une éducation en français, je me croyais dans un autre pays. C’est pour ce genre d’expériences vécues que des vieilles têtes grises ou blanches comme moi persistons à vouloir faire de cette province notre pays. Malheureusement, le système éducationnelle a fait en sorte que les plus jeunes (de toutes souches) ne savent à peu près plus rien sur nos racines.

      Vous parlez d’ornières, je vais essayer d’écarquiller les vôtres. Accepteriez-vous d’un référendum qui n’impliquerait que les Québécois de souches francophones et anglophones? Si oui, vous seriez très surpris du résultat. S’auto-déterminer comme peuple n’appartient qu’aux gens qui en forment la racine, qui sont à son origine, pas aux autres qui ne savent rien de leur terre d’accueil! Ça peut vous sembler grossier comme déclaration mais n’y voyez surtout pas une trace de racisme de ma part, ils seraient toujours les bienvenus chez nous, les riches aussi d’ailleurs.

      Allez parfaire votre éducation sur notre histoire avant de revenir nous sermonner avec des arguments qui ne tiennent pas la route et peut-être qu’à ce moment cesseront les insultes à VOTRE intégrité.

    • Allez, on prend une petite pause et on se déride un peu!

      https://www.facebook.com/video.php?v=10153580113949692&fref=nf

    • @apocalypse, 13h18 : Relisez calmement le commentaire de c.c. (et l’échange avec samati au complet).

      Elle parle des gens qui votent sans savoir pour quoi ils votent… plus spécifiquement ceux qui ont voté oui en 1995, sans savoir ce que cela impliquait. Elle a raison de dire que faire de la politique en fonction de ces gens là, c’est niveler par le bas. Aucun mépris là dedans.

      «…mépris pour le petit peuple, dont je fais parti…». C’est vous qui le dites. J’ignorais que vous aviez voté oui en 1995.

      Ce n’est plus de l’interprétation malhonnête de propos que vous faites, c’est carrément un renversement du sens des propos… quand vous aurez une couple de minutes, allez lire les définitions des mots « honnêteté » et « rigueur intellectuelle ».

    • SuperCass 23 mars 2015 12h45:

      «C’est mon opinion – vous pouvez ne pas la partager, et c’est ok avec moi.»

      Merci!
      J’en profite donc pour vous dire que je ne partage pas votre opinion, et je vous soulignerai trois petits points qui ”accrochent”. Mais vous pouvez ne pas être d’accord, et c’est OK.

      1- Vous écrivez:

      «Maintenant, lorsque j’explique ce qui se passerait fort probablement dans l’éventualité d’un oui dans un hypothétique 3ème referendum, ce n’est pas du tout des épouvantails mais bien plutôt de la lucidité. Et à partir du moment que l’on est bien informé sur les enjeux et ce qui risque fort de se passer, la réflexion (qui mènerait un voteur a faire son choix) peut alors s’engager d’une manière plus objective.»

      a) Pourquoi vos ”explications” seraient-elles plus véridiques que d’autres?
      b) Pourquoi vos ”explications” seraient-elles plus lucides que d’autres?
      c) Pourquoi vos ”explications” seraient-elles plus objectives que d’autres?

      2- Vous écrivez aussi:

      «Et ce peuple a le devoir de revendiquer la position d’un des deux peuples fondateurs de ce pays, avec tout les droits et responsabilités qui vient avec. Pour ce faire, il faut créer l’unité a travers les communautés francophones du pays, et de faire en sorte que celles-ci bénéficient de l’égalité envers les canadiens-anglais. C’est un projet autrement plus ambitieux, mais qui en vaut la peine.»

      Ça fait 300 ans que les canadiens-anglais refusent de voir les canadiens-français comme des égaux; et depuis le ”beau risque” de René Lévesque en 1980 et le ”love in” du ROC en 1995, les canadiens-anglais refusent toujours de percevoir les canadiens-français autrement que comme une ethnie minoritaire parmi tant d’autres dans un Canada multiculturel.
      C’est vous qui rêvez en couleurs!

      3- Et finalement, vous écrivez:

      «Dans le meilleur des cas possible (et je met l’emphase sur le “meilleur cas possible”, excluant les années de “turbulences”, de problèmes budgetaires, de négociations serrées avec les autres partenaires etc), l’indépendance du Québec nous donnerais exactement la même chose que nous avons déjà!!!»

      Faux!
      Si vous n’êtes pas capable de comprendre encore la différence entre être une province où les francophones sont minoritaires dans une fédération anglophone, et un pays où les francophones sont majoritaires, alors continuez de rêver en couleurs.

    • erebete 24 mars 2015 12h57 et 24 mars 2015 13h04:

      «Conclusion el_kabong, dans ”vôtre” monde idéal ou l’on tiendrait un référendum à chaque années, vous auriez eux 20 fois non…»

      Faux!
      Car dès Février 1996 (Oui: 47,2 %, Non: 32,5 % Léger), le référendum aurait été gagnant pour le Oui et on n’aurait pas eu besoin de tenir d’autres référendums; le Québec serait devenu un pays.

    • apocalypse

      “Quelle arrogance! Lorsque vous aurez une couple de minutes, aller lire la définition du mot ‘humilité’. Ce n’est pas pour rien que l’humilité est une vertu.”

      Vous remarquerez que contrairement à plusieurs, je ne suis jamais arrogante, je n’écris jamais des trucs genre “si vous êtes capable de comprendre, ce qui m’étonnerait”, ou autres choses du genre qu’on lit souvent chez certains fédéralistes ici.

      Il n’y avait aucune arrogance dans ce que j’ai écrit.

      Si vous êtes incapable d’admettre qu’il y a des gens moins informés, moins intéressés par la politique, hé bien continuez de jouer à l’autruche si vous pensez que c’est la chose politiquement correcte à faire.

    • apocalypse

      Et vous saurez que le “petit peuple”, j’en fais partie! :-P

    • erebete

      Le oui grimpe toujours en campagne référendaire. Donc, il n’est pas honnête de comparer le résultat du référendum de 1995 à des résultats de sondage.

      Par exemple, avant le référendum de 1995, le oui était à 38% dans les sondages, et regardez comme il a grimpé le jour du vote.

      Dans les sondages, ça monte, ça descend, ça remonte, dépendant des circonstances.

      Mais arrêtez de vous imaginer que les sondages actuels reflètent fidèlement ce qui pourrait arriver un jour de référendum dans les prochaines années!

    • Le ministre de l’Éducation, François Blais, menace d’annuler la session des étudiants grévistes si le débrayage se prolonge dans des universités et des cégeps. Contrairement à 2012, le gouvernement n’a pas les moyens de financer la reprise des cours, prévient-il.

      Il vient de se mettre les pieds dans la bouche, car une session annulée devra obligatoirement être reprise à un moment ou l’autre !

      Avec les cohortes nouvelles qui montent, il sera impossible de leur enseigner ainsi qu’aux dizaines de milliers qui devront reprendre en même temps à la rentrée : manque d’espace, engagement de professeurs surnuméraires, etc.!

      Un autre ministre libéral qui a parlé trop vite et dégainé trop tôt une menace qu’il ne peut mettre à exécution et devra faire du rétropédalage à son tour.

    • Je ne comprends pas l’engouement de nombreux membres du PQ pour la candidature à la chefferie de Pierre Karl Péladeau. Sa conviction souverainiste est peut-être sincère mais ce n’est pas parce qu’il est riche et connu qu’il faudrait voter pour lui. Un homme de droite au comportement dictatorial, qui ne répond pas aux questions, ce n’est pas ce que je souhaite à la tête du PQ, encore moins à la tête du gouvernement. PKP à la tête du PQ, je voterai contre ou j’annulerai mon vote. Alexandre Cloutier me semble un bien meilleur candidat, plus cohérent et plus réfléchi.

    • 16h54 Imaginez Randolph Hearst, “Citizen Kane”, président des USA”.

    • A.Talon,

      tu dis ”«Martin Cauchon talonné par Guy A. Lepage à Tout le monde en parle»
      http://www.lapresse.ca/le-soleil/arts-et-spectacles/television-et-radio/201503/22/01-4854577-martin-cauchon-talonne-par-guy-a-lepage-a-tout-le-monde-en-parle.php”

      Tu sais l’ami, quand c’est un membre du PLQ qui se présente au programme de G.A. Lepage, tu sais qu’il va se faire talonner.

      Par contre, quand c’est un membre du PQ, l’entrevue sonne comme de la musique aux oreilles.

      C’est comme ca avec les péquisses et tu sais comme moi que Lepage est un péquisse pur et dur.

      Donc en ce qui me concerne l’entrevue avec M. Cauchon, cé rien de nouveau. Mais j’ai hâte de voir PKP se presenter.

      Ah oublie ca, PKP préfère tweeter lmao

    • • @monsieur8 24 mars 15h25
      «….@apocalypse, 13h18 : Relisez calmement le commentaire de c.c. (et l’échange avec samati au complet)….»
      Notre «Tencrève» du cataclysme doit faire honneur (sic) à son pseudo : avec le PQ c’est l’«apocalypse»…
      Héhéhé.. une tite cuillerée d’huile de castor canayen avec ça…?

    • ” 1995

      1er octobre

      Les Québécois sont convoqués aux urnes le 30 octobre. Au cours d’une allocution télévisée, Jacques Parizeau annonce que ce rendez-vous référendaire sera peut-être le dernier. La dernière chance pour les francophones de devenir majoritaires dans leur propre pays, dit-il, et de se donner enfin un « projet de société » original, qui échapperait à la vague conservatrice qui secoue l’Amérique.”

      Un projet de société original qui échapperait a la vague conservatrice qui secoue l’Amérique.

      Ça veut dire quoi ça ?

      On va isoler le Québec complètement ?
      Tout parti de droite ou conservateur au Québec serait interdit ?
      On aurait un gouvernement unique comme en Corée du nord ?

      Comment échappe t-on a la vague conservatrice qui secoue l’Amérique ?

    • @yanouk 23mars 15h39

      Peut être me suis-je mal exprimé ?

      “”Or comme vous le savez bien, ce n’était pas le cas.”, dites-vous. Donc vous cautionnez la tactique canadienne consistant à barrer la porte à toute négociation”

      Je ne faisais pas référence a un refus de négociation du fédéral – je faisais référence a la tenue d’un second référendum “or comme vous le savez bien, ce n’était pas le cas”. Dès que le oui remporte plus de vote que le non, l’indépendance était automatique – qu’il y ait negos ou non, et il n’y aurait pas eu d’autre referendum par la suite.

      Pour le “plan” du Canada, peut-être qu’il y a en a un maintenant mais à l’époque c’était Chrétien qui était le PM. Faudrait pas lui donner plus de crédit qu’il en mérite tout de même…

      Pour votre réponse au point 2: le Québec serait devenu indépendant; en tant que pays indépendant le Québec aurait fait une offre de partenariat au Canada. Cette offre aurait pu être refusée ou acceptée (on joue-tu au Banquier ? :-) ) par le Canada; l’indépendance du Québec ne serait pas affectée de par lacceptation ou le refus de l’offre de partenariat. Il n’y aurait pas eu de second référendum…

      Pour votre point 3: suite aux échec de Meech et Charlottetown, le PQ prend le pouvoir et un parti independantiste au fédéral voit le jour. C’est le temps des “conditions gagnantes” telles que souhaitée par l’exécutif du PQ – c’est le temps de faire un référendum. Le référendum arrive – le oui ne “lève” pas

    • La langue de bois .

      http://actualites.sympatico.ca/nouvelles/blogue/la-langue-de-bois-politiques-coupables-medias-complices

    • Woooopsss! Je continue…

      Arrive Lucien Bouchard – en une journée le vote du oui prend autour de 10 points. C’est pas un concour de circonstance ça ???

      Votre second point 3, qui est en fait le 4ème: Chantal Hébert a écrit là-dessus, suite à des interviews avec les principaux intéressés. Si vous désirez contredire Parizeau lui-même, libre à vous…

      Votre 4ème point, le 5ème en réalité: au moins, nous sommes resté civil, ce qui sur ce blogue relève presque de l’exploit. Pour ce qui est des argumentations stériles qui comme vous le dites, tirent l’intelligence collective vers le bas, je vous signale que cela se produit des deux côtés de la médaille. Les idées reçues, il y en a des deux côtés de la table…

    • @monsieur8

      “Si j’ai insisté sur le mot « peuple », c’est en réaction au commentaire de SuperCass qui affirme que les Québécois ne forment pas un peuple, contrairement aux franco-canadiens. Je trouve que cette affirmation est stupide. C’est comme dire que les Français ne sont pas un peuple, mais que les descendants des Francs – répartis dans toute l’Europe – en forment un.

      Votre comparaison n’est pas valide…une meilleure comparaison serait de vouloir dire, du côté des independantistes, que par exemple les Marseillais forment un peuple différent et distinct des Français. Aucun doute que les Marseillais ont un accent fort différent des Parisiens ou des Alsaciens, mais ils sont Français!

    • ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

      … et le combat cessa, faute de combattant !

      ( Le Cid de Corneille )

    • L’organisme a remis mardi au premier ministre Philippe Couillard près de 7500 lettres signées par autant de propriétaires de PME exhortant le gouvernement à ne pas dévier de sa route vers l’équilibre budgétaire.

      En point de presse, la vice-présidente principale de la FCEI, Martine Hébert, a soutenu que le Québec ne pouvait plus se permettre de vivre au-dessus de ses moyens.

      «On ne peut plus continuer à vivre dans un système où on dépense plus que ce qu’on est capable de générer comme richesse, a affirmé Mme Hébert. Ce qu’on souhaite, c’est que le gouvernement maintienne le cap sur le déficit zéro le plus rapidement possible pour qu’on puisse demeurer maîtres de nos choix au Québec.»

      En outre, les PME invitent Québec à ne pas céder aux exigences des syndicats du secteur public qui réclament des hausses salariales de 13,5 % sur trois ans, soit 4,5 % par année.”

      Excellente nouvelle ca. Et c’est pas avec le PQ qu’on aurait vu cela, oh que non.

      Bon, que vont nous dire nos amis séparatisssses maintenant?

    • Je ne suis pas certain mais j’ai l’impression que la traduction française de “el-kabong” est “le cabochon”. Je crois que je n’ai pas tort… en lisant ses commentaires j’en suis de plus en plus convaincu.

    • @talon

      vous avez écrit à la suite de l’émission TLMP :” L’étrange transaction entre Martin Cauchon, l’ex-vedette du scandale des commandites”

      J’ai épluché les faits saillants du rapport de la Commission Gomery. La seule mention que l’on fait de Martin Cauchon est la suivante:

      On retrouve, dans des courriels et lettres échangés entre les fonctionnaires, plusieurs noms de ministres de l’époque: Anne McClellan, Paul Martin, John Manley, Denis Coderre, Brian Tobin, Martin Cauchon. Ceux-ci n’ont pas hésité à intervenir pour faire pression en faveur d’un événement cherchant une commandite. Pas de quoi à fouetter un chat.

      En revanche, Gomery est beaucoup plus sévère à l’endroit du PQ . Pour preuve:

      “Dix-sept employés de Groupaction ont été invités à verser des contributions au Parti Québécois pour un montant de 50 000$, et cela à deux ou trois reprises. Jean Brault les a remboursés”

      Plus loin Landry:”Dans l’espoir de se dissocier du scandale des commandites, le Parti québécois a annoncé, le 8 avril, qu’il remboursera jusqu’au dernier sou les contributions obtenues par des employés de Groupaction. «Nous ne voulons rien savoir, ni de près ni de loin, d’avoir des contacts avec Groupaction», a dit le chef péquiste, Bernard Landry, lors d’un point de presse.” L’argent a-t-il été remis?

      Et encore:”Commandites: le PQ estime ne pas être coupable

      Le chef du Parti québécois, André Boisclair, n’a pas mis de temps à annoncer que sa formation remboursera les sommes reçues illégalement de Groupaction. Dans les heures suivant la publication du rapport du juge à la retraite Jean Moisan, mercredi le 21 juin 2006, M. Boisclair a annoncé le dépôt d’un montant de 75 400 $ dans un compte en fidéicommis afin de le retourner aux Directeur général des élections.

      Le juge Moisan a conclu que Groupaction avait versé, illégalement, 96 400$ au PQ entre 1995 et 2000, mais le parti avait déjà remboursé 21 000$ identifiés dans le rapport Gomery.

      Même si le juge Moisan conclut que le PQ était au courant et a fermé les yeux sur ses contributions illégales, M. Boisclair refuse d’admettre que son parti a mal agi. Il dit avoir obtenu l’assurance mercredi matin même de Lucien Bouchard que celui-ci n’était pas au courant.”.

      Conclusion. Martin Cauchon na rien fait d’illégal. Le PQ a violé sa loi sur les contributions aux partis politiques. Les Québécois , le 7 avril dernier ont sanctionné un parti aux mains aussi sales que les autres partis. Les doutes qu’ils avaient depuis longtemps se sont exprimés ce soir là

      http://www.republiquelibre.org/cousture/COMMANDITES.HTM

      G. Michaud

    • Étant donné les circonstances, il est inévitable que ce blogue prendra fin, du moins dans sa forme actuelle .
      À tous ceux qui ont confronté leurs idées, ici, je redis ceci: demandez vous qui détient le réel pouvoir au Canada et si les francophones du Québec sont vraiment partie prenante de celui-ci? Après l’élection de l’automne 2015 vous serez plus en mesure de réaliser et de prendre réelle conscience de la situation du Québec au sein de la fédération canadienne qui dans les faits n’a de fédérative que le nom puisqu’entièrement contrôlée par un gouvernement central, qui n’est pas le nôtre. Certains individualistes peuvent se contenter de cela, dans mon cas, jamais. Un peuple mérite d’exercer tous les pouvoirs, d’ être pleinement souverain et indépendant.

    • De manonb 23 mars 19h06

      “yanouk


      Avec leur logique, on peut en faire en masse, des suppositions…”

      manonb

      Oui, et c’est amusant à faire.
      C’est un jeu. Ça ne compte pas vraiment. Supercass ou teddybear le font sans cœur peut-être, mais sans non plus de véritable malice. Mais les politiciens jouent au même jeu.

      Le Québec est illogique, c’est ce que je crois.
      L’illogisme, la confusion, la pression latente, ces leitmotivs quotidien ont fini par s’incruster dans notre ADN. On élisait majoritaire Trudeau à Ottawa, et en même temps majoritaire Lévesque, alors…
      Et maintenant, nous avons un effort héroique à faire pour nous en sortir.
      Supposer ce qui pourrait arriver, c’est un devoir selon moi.
      L’imagination est plus importante que l’intelligence, disait aussi Einstein

      C’est en tout cas la raison pourquoi je me suis un peu déchaîné ci-haut. J’ai dû piler pesant sur mon orgueil afin de jouer le jeu et d’enfreindre aussi quelque douces insultes de mon cru.
      Des suppositions de la sorte j’en ai un coffre plein, et concernant tous les partis. Ce sont mes sortes de scénarios, je n’en ai ici envoyé que quelques grappes, mais j’en ai tout un vignoble. Trop d’histoires, trop peu de temps…
      J’ignore si je reviendrai fréquenter ce blogue. Mais, de savoureuses suppositions de cette nature, je vous en promet des grappes et des grappes, une élancée impressionnante nomenclature numérotée, si je reviens.
      Un plaisir d’être lu par vous.

    • @silenceondort

      24 mars 2015
      23h00

      ” Un peuple mérite d’exercer tous les pouvoirs, d’ être pleinement souverain et indépendant.”

      Mérite : Ce qui rend quelqu’un (ou sa conduite) digne d’estime, de récompense, eu égard aux difficultés surmontées.

      En effet l’indépendance ça se mérite, est-ce que le peuple québécois et son gouvernement la mérite eu égard aux difficultés surmontées ?

      On est pas capable du moindre sacrifice, on crie a l’austérité alors qu’il n’y a pas d’austérité, le gouvernement plie devant tlm, étudiants, syndicats , lobbys, minorités, dépense sans compter, se foutant complètement de l’avenir, on blâme toujours le reste du monde pour NOS problèmes, décrochage, suicide, pauvreté, attente dans les hôpitaux, l’hiver, développement économique,déficit, dette, etc, c’est toujours la faute des autres, c’est la faute de l’ancien gouvernement, de la Constitution de 1982, du fédéral, des libéraux, d’Harper, de Trudeau, de Durham, du ROC, de l’Ontario ou des Américains.

      La ptite crise du verglas en 1998, juste manquer d’électricité pendant quelques semaines et on se pense éprouver ? On appelle ça surmonter des difficultés ? On se pense bons ? Ben oui le monde allait voler la génératrice de leurs voisins, belle solidarité, après la ”crise” certains ont essayer de collecter frauduleusement de l’assurance sur de fausses prémisses, mais bien sur il y a juste les libéraux qui sont corrompus au Québec.

      On est loin de l’ouragan Katrina ou du tsunami asiatique.

      On a pas eu de Pearl Harbour ni de 11 septembre et on pense avoir surmonter des difficultés ?

      Un pays ça se mérite et on est loin de le mériter. On est même pas capable de poser une question claire et nette a un référendum pour savoir si on veut l’indépendance, faut toujours prendre des détours avec des questions alambiquées et après ça on blâme le peuple de pas avoir compris et d’être inapte a voter.

      On a encore des croutes a manger avant de vouloir aspirer a faire un pays.

    • Une bonne partie des citoyens québécois d’origine canadienne-française qui ont voté « Oui » lors du référendum du 30 octobre 1995 ne comprenaient pas adéquatement l’enjeu, la signification véritable et les conséquences de leur vote.

      Et je ne suis pas le seul à avoir cette conviction profonde.

      Le jugement que je porte à ce sujet tient en grande partie au libellé de la question référendaire de 1995, qui était – c’est le moins qu’on puisse dire – inutilement longue et ambigüe. Au cas où vous ayez oublié quelle était la question référendaire, voici le libellé de cette question :

      Acceptez-vous que le Québec devienne souverain, après avoir offert formellement au Canada un nouveau partenariat économique et politique, dans le cadre du projet de loi sur l’avenir du Québec et de l’entente signée le 12 juin 1995 ?

      En répondant « Oui » à cette question, est-ce que les citoyens du Québec pensaient qu’ils donnaient au gouvernement du Québec le mandat de faire en sorte que «le Québec devienne souverain », peu importe l’issue de l’offre d’un « nouveau partenariat économique et politique » qui devait être faite au Canada ? S’ils avaient su que cette offre avait peu de chances d’être accepté, est-ce que ces citoyens auraient voté « Oui » ? Et puisque la question mettait l’accent sur le concept de souveraineté plutôt que sur le concept d’indépendance, est-ce que les citoyens qui ont voté « Oui » comprenaient clairement ce que signifiait ce concept de « souveraineté », et pourquoi on utilisait le terme « souverain » plutôt que le terme « indépendant » dans le libellé de la question ?

      Par ailleurs, avant de répondre « Oui » à la question référendaire, combien de citoyens du Québec ont pris connaissance du Projet de loi no 1, intitulé Loi sur l’avenir du Québec, 1995 qui était mentionné dans la question référendaire ?

      Ce « projet de loi » d’une vingtaine de pages était en bonne partie un recueil de lapalissades et d’énoncés de bonnes intentions, et il pouvait facilement donner l’impression que le Canada n’aurait pu qu’accepter le nouveau partenariat économique proposé par le Québec…

      Le jugement que je porte sur la question référendaire de 1995 est aussi appuyé par une analyse du processus référendaire de 1995 qui a été réalisée par deux analystes de la direction de la recherche parlementaire de la Bibliothèque du Parlement fédéral, Mollie Dunsmuir et Brian O’Neal.

      Les résultats de l’analyse de Madame Dunsmuir et de Monsieur O’Neal, une analyse qui est claire, bien documentée et fondée sur des sondages d’opinion scientifiques, sont présentés dans l’étude Analyse du contexte dans lequel a eu lieu le dépôt du projet de loi C-20, Loi sur la clarté, en date du 15 février 2000 (aussi consultable en version HTM).

      Dans la section D de l’étude, qui traite spécifiquement des événements post-référendaires, on lit ce qui suit :

      Enfin, on s’est beaucoup inquiété de la clarté de la question référendaire de 1995, qui a fait l’objet d’un grand débat durant la campagne elle-même. Le comité du Non affirmait que le libellé masquait l’intention réelle du gouvernement, soit la séparation définitive et irréversible du Québec par rapport au Canada(22). Certains fédéralistes allaient même jusqu’à suggérer que le mot souveraineté pouvait induire en erreur(23). Pendant toute la campagne, les leaders du camp du Non ont affirmé qu’un vote pour le Oui entraînerait l’indépendance et la séparation irréversible du Québec du Canada, plutôt qu’une forme quelconque de partenariat ou de fédéralisme renouvelé. Ils ont également souligné qu’il n’y aurait aucune garantie quant à l’issue des négociations éventuelles, et que la référence dans la question à « la portée du projet de loi 1 et l’entente signée le 12 juin 1995 » induisait en erreur.

      Les résultats des sondages parrainés par le comité du Non durant la campagne(24), par le Conseil pour l’unité canadienne en 1997 et 1998(25), ainsi que par le Bureau du conseil privé en 1999, donnent à penser qu’il y avait beaucoup de confusion chez l’électeur, et que celle-ci tenait en grande partie au libellé de la question(26). Le sondage du Conseil privé, en particulier, a trouvé que l’appui pour le Oui diminuait lorsque la question faisait clairement le lien entre référendum et sécession.

      À partir de ces sondages, les médias de langue anglaise ont conclu qu’un nombre significatif de Québécois étaient confus quant à l’issue possible d’une victoire du Oui(27). Par ailleurs, les résultats pourraient également donner à penser que de nombreux Québécois ont accepté l’idée souverainiste voulant qu’une certaine forme de partenariat économique et politique entre le Canada et le Québec soit réalisable. Un nombre important de répondants semblent également avoir accepté l’affirmation des indépendantiste selon laquelle un Québec indépendant pourrait continuer d’utiliser le dollar canadien et que les Québécois pourraient, s’ils le souhaitaient, détenir la double citoyenneté canadienne et québécoise. Ces résultats démontrent clairement le succès limité des efforts des forces du Non pour réfuter les arguments des indépendantistes.

      Selon les fédéralistes, ces résultats montraient que le Québec avait effectivement été induit en erreur. Ils soulignaient que les questions relatives à la devise, au partenariat politique et à la citoyenneté ne seraient pas résolues unilatéralement par le Québec, soit avant, soit après une victoire du Oui, mais qu’elles feraient plutôt l’objet de négociations, dont l’issue n’était pas prévisible.

      Le contenu des notes de bas de page (24), (25) et (26) de cette étude est aussi révélateur :

      Note de bas de page (24) :

      (24) Le Devoir, 23 septembre 1995. Le sondage a été effectué du 15 au 19 septembre auprès de 1 004 répondants, ce qui donne une marge d’erreur de plus ou moins 3,2 p. 100, 19 fois sur 20. Parmi ceux qui ont indiqué leur intention de voter Oui, 49 p. 100 estimaient que la souveraineté serait déclarée seulement après des négociations et la conclusion d’un accord avec Ottawa; 28 p. 100 estimaient qu’un Québec souverain demeurait une province du Canada.

      Parmi les personnes sondées, 57 p. 100 ne savaient pas que « l’accord signé le 12 juin » dans la question référendaire concernait l’accord entre les trois chefs de parti (voir plus haut). Des 43 p. 100 qui connaissaient l’accord, 16 p. 100 pensaient qu’il s’agissait d’un accord entre le fédéral et les provinces.

      Note de bas de page (25) :

      (25) Le Conseil de l’unité canadienne est un organisme fédéraliste sans but lucratif qui tire la majeure de son financement du gouvernement fédéral. La firme CROP a mené le premier sondage par téléphone du 3 au 9 juin 1997. L’opinion de 604 Québécois a été enregistrée et le sondage a une marge d’erreur de plus ou moins 4 p. 100. Trente-et-un pour cent des répondants estimaient qu’un Québec souverain ferait encore partie du Canada. Parmi ceux qui ont indiqué vouloir voter Oui à la même question que celle du référendum de 1995, 44 p. 100 pensaient que le Québec demeurerait au sein du Canada après un vote favorable.

      Le deuxième sondage a été mené du 3 au 19 avril 1998, auprès de 1 004 répondants et avec une marge d’erreur de 3 p. 100. Il s’est révélé que 29 p. 100 des répondants estimaient qu’en vertu de la souveraineté-partenariat, les Québécois continueraient d’envoyer des députés à Ottawa; 39 p. 100 des répondants pensaient que les Québécois demeureraient citoyens du Canada; 36 p. 100 des répondants pensaient que le Québec serait encore une province du Canada.

      Note de bas de page (26) :

      (26) Le sondage a été réalisé par CROP entre le 9 juin et le 2 août 1999, avec un échantillon de 4 992 répondants. Du total, 3 394 ont été choisis au hasard. La marge d’erreur au sein de ce groupe est de 1,6 p. 100, 19 fois sur 20. Un total de 1 058 autres répondants a été choisi de façon non aléatoire. Au sein de cette population statistique, la marge d’erreur est de 3 p. 100, 19 fois sur 20.

      Quand on leur lisait la question référendaire de 1995, 61 p. 100 des répondants ont dit qu’elle n’était pas claire;

      À la suite d’une victoire du Oui, 58 p. 100 croyaient qu’il serait « vraisemblable » qu’un accord d’association économique serait conclu avec le Canada, 58 p. 100 croyaient que le Québec continuerait d’utiliser le dollar canadien, 54 p. 100 croyaient que les Québécois continueraient de pouvoir travailler au Canada, 49 p. 100 croyaient que les Québécois pourraient conserver leur citoyenneté et leur passeport canadien, et 23 p. 100 croyaient que les Québécois continueraient d’envoyer des députés à Ottawa.

      Le sondage a également révélé que 10 p. 100 des répondants qui voteraient Oui à la souveraineté-partenariat voteraient également Oui à une question demandant si le Québec devait demeurer une province du Canada. Parmi ces électeurs (étiquetés « électeurs ambivalents pour le Oui »), 71 p. 100 ont affirmé que si la souveraineté-partenariat était réalisée, le Québec ferait encore partie du Canada; 59 p. 100 ont dit qu’ils voulaient que le Canada devienne un pays indépendant; 75 p. 100 voteraient Oui pour forcer le Canada à faire une meilleure offre au Québec et 78 p. 100 ont dit qu’en cas de souveraineté-partenariat, les Québécois continueraient d’être des citoyens canadiens.

      Si l’appui des Québécois francophones à l’indépendance du Québec était clair et net, pourquoi donc Jacques Parizeau et son gouvernement n’ont-ils pas posé une question simple, directe et facile à comprendre, comme la suivante :

      Donnez-vous au gouvernement du Québec le mandat de faire de la province de Québec un pays indépendant et de mettre fin aux liens politiques et juridiques qui existent présentement entre la province de Québec et le gouvernement fédéral du Canada ainsi que ses institutions ?

      Les Archives de Radio-Canada montrent fort bien que Jean Chrétien, alors premier ministre du Canada et personnage honni des indépendantistes québécois, avait bien saisi le caractère ambigu et malhonnête de cette question, lui qui a réagi ainsi à l’adoption de cette question référendaire :

      La réplique du premier ministre [Jean Chrétien] est cinglante : « Soyez donc honnêtes, dites donc aux Québécois, comme vous avez dit aux Américains : “Nous sommes des séparatistes”, et vous allez en manger une belle! ».

      Source du texte cité : Archives de Radio-Canada, rubrique «Dure semaine pour le camp du oui » (6 octobre 1995).

      Les Archives de Radio-Canada indiquent aussi que le gouvernement de Jacques Parizeau a tenté pendant la campagne référendaire de faire de la désinformation et de peindre un portrait bucolique de la « souveraineté », afin de convaincre les électeurs de voter « Oui » lors du référendum. Le texte cité dans les 5 paragraphes suivants, tirés des Archives de Radio-Canada, dépeint très bien cette situation, de même que la bisbille et la pagaille qui existaient alors dans le camp du « Oui » :

      Dans son discours, le premier ministre Jacques Parizeau met en garde les électeurs contre les conséquences d’un non, en particulier sur les programmes sociaux. De son côté, Daniel Johnson accuse Jacques Parizeau de détourner le sens du référendum.

      Le ministre délégué à la Restructuration, Richard Le Hir, dont le mandat est de préparer des études sur la faisabilité du projet souverainiste, est plongé dans la controverse. D’abord accusé de favoritisme par les libéraux le 20 septembre, il doit justifier le lendemain la mise à l’écart d’études défavorables à la souveraineté, qui prédisent d’importants déficits.

      Les 37 volumineuses études sont publiées le 29 septembre. Une synthèse de ces documents, préparée par le secrétariat du ministre Le Hir, conclut que la fusion des deux paliers de gouvernement, après une déclaration de souveraineté, pourrait conduire à des économies d’échelle de l’ordre de 2,7 milliards.

      La grogne monte au sein du Parti québécois. Mécontents de la tournure des événements des semaines précédant le référendum, les péquistes remettent en question plusieurs aspects de la stratégie référendaire. Les députés du parti se rencontrent deux fois vers la mi-septembre sans Jacques Parizeau, victime d’une grippe. Ils critiquent alors vertement la stratégie du premier ministre, de son conseiller Jean-François Lisée et de Monique Simard, la vice-présidente du PQ.

      Les députés reprochent notamment aux stratèges de prendre des décisions sans les consulter. Ils sont « enragés » d’apprendre que la présentation du plan de communication et de publicité, promise depuis trois mois, n’est toujours pas prête.

      Source du texte cité : Archives de Radio-Canada, rubrique « Ouverture officielle de la campagne référendaire » (1er octobre 1995) .

      Les Archives de Radio-Canada indiquent aussi (comme bien des gens s’en doutent) que c’est l’implication personnelle du chef charismatique Lucien Bouchard (maintenant détesté par bien des indépendantistes et des gauchistes québécois…) dans la campagne référendaire qui a permis au « Oui » de faire un progrès important et inespéré vers la fin de la campagne, comme on peut le constater en lisant le texte cité dans les 4 paragraphes suivants :

      Le 7 octobre, alors que la campagne du oui est en perte de vitesse, Jacques Parizeau révise sa stratégie et pose un geste audacieux. Il nomme le chef du Bloc québécois, Lucien Bouchard, négociateur en chef de l’entente de partenariat avec le Canada, si le oui l’emporte le 30 octobre.

      Cette nomination place Lucien Bouchard à l’avant-scène de la campagne référendaire et confirme son rôle de leader du camp du oui. Sa personnalité charismatique et convaincante fait du chef du Bloc le personnage politique le plus aimé des Québécois. Mais pas à l’extérieur du Québec, comme l’explique le politologue John Trent à Claude Brunet.

      La veille de la nomination de Lucien Bouchard au poste de négociateur en chef, les 125 présidents de comités du PQ et les 16 responsables régionaux sont réunis à huis clos dans le cadre d’un conseil national spécial. Les péquistes doivent se pencher sur la stratégie référendaire à adopter. Les militants souhaitent que Lucien Bouchard prenne plus de place dans la campagne.

      En privé, les stratèges souverainistes soulignent que, pour s’assurer de la victoire, Jacques Parizeau laisserait volontiers l’avant-scène au chef bloquiste. La nomination de Lucien Bouchard apportera dans les jours suivants un vent de fraîcheur et un nouvel élan à la campagne du oui.

      Source du texte cité : Archives de Radio-Canada, rubrique « Lucien Bouchard, négociateur en chef » (9 octobre 1995).

      En conclusion, il est évident qu’une bonne partie des citoyens québécois d’origine canadienne-française qui ont voté « Oui » en 1995 ne comprenaient pas l’enjeu, la signification véritable et les conséquences de leur vote, et que de plus ils ont été grandement influencés par le charisme et les talents oratoires exceptionnels de Lucien Bouchard, un homme qui était particulièrement adulé à l’époque du référendum de 1995…

    • @cotenord_7 – 25 mars 2015 – 06h25
      Excellent!

      Ce n’est pas pour rien que l’on a maintenant une loi qui va forcer une question claire.

    • Juste faire remarquer que dans les fait, les Québécois francophone sont dans l’opposition à Ottawa depuis longtemps.
      Je n’ai jamais été un fan du Bloc, mais au moins, on prononçait parfois le mot “Québec” là-bas quand il y était. Aujourd’hui, ce mot ne se prononce à peu près plus là-bas, loin dans les priorités comparativement à une autre époque.

      Qui plus est, les Québécois francophones, en divisant leur vote, sont également dans l’opposition dans leur propre province.

      C’est ça qui est ça…Normalement, ça devrait sonner une petite cloche. Ça n’arrivera pas puisque trop sont occupés à “jouer”.

    • M Lavoie , excellent topo sur e livre de Chevrette qui nous dévoile le vrai visage de Bernard Nombril …

      Il était temps que quelq’un ose dire la vérité…….

    • L’ENFER C’EST LES AUTRES
      Faisons un petit retour à la «tempête» PKP de la semaine dernière provoquée par ses remarques controversées sur l’immigration, la démographie et la souveraineté.
      Jeudi dernier, après avoir refusé de le faire en matinée, rappelons que Pierre Karl Péladeau s’en était finalement excusé dans la soirée.
      Chez ceux et celles qui ne voyaient dans ses propos qu’un simple «constat», ses excuses publiques en ont choqué plusieurs. Mon analyse n’épouse pas ce point de vue. Sur le plan politique, pour les raisons que j’expliquais ici dans ma chronique, ses excuses étaient nécessaires.
      Or, pour ou contre ses excuses, d’autres propos – pourtant choquants sur le fond des choses -, n’en ont malheureusement mérité aucune.
      Parce que bien au-delà de l’inévitable joute partisane, ces propos n’étaient pas anodins. Parce qu’ils se perdent aussi rapidement dans le tourbillon de l’actualité, il importe d’y revenir. Je parle ici de certaines déclarations faites en réaction aux propos initiaux de PKP.

      Selon le premier ministre, Philippe Couillard, les propos controversés du candidat à la chefferie du Parti québécois marquent «une déviation claire vers le nationalisme ethnique depuis l’époque de la charte qui, d’après moi, doit faire frémir ceux qui ont fondé ce parti-là.»
      Depuis des décennies, les Québécois ont certes pris l’habitude d’entendre cette même accusation de «nationalisme ethnique», parfois envers le Québec lui-même, d’autres fois envers les souverainistes en général et d’autres fois encore, envers le PQ plus spécifiquement. Cette accusation vient toutefois habituellement des médias canadiens-anglais ou anglo-montréalais.
      Venant d’un premier ministre du Québec, c’est une accusation qui pèse nettement plus lourd. Les mots ayant un sens, le premier ministre accuse en fait l’opposition officielle de xénophobie.
      Pour ce faire, il marque même chronologiquement l’apparition de cette tare gravissime en faisant référence à la charte des valeurs de Pauline Marois. Or, qu’en est-il dans les faits ?
      En septembre 2013, j’avais déjà expliqué clairement les raisons de mon opposition au volet «signes religieux» de la charte des valeurs. Sur mon blogue de l’Actualité, voici ce que j’écrivais plus spécifiquement sur cette question de la «xénophobie» :
      «Enfin, il importe de noter que la motivation du gouvernement (derrière la charte des valeurs) est essentiellement électoraliste et non pas xénophobe. Il n’y a pas de Front national version québécoise dans notre parlement.
      Qui plus est, selon certains sondages, l’«opinion publique» au Canada anglais serait également divisée sur ces sujets sensibles.
      Au Québec, par contre, la question se pose autrement. La «proposition» d’une interdiction à géométrie variable des signes religieux pour régler un «problème» que le gouvernement refuse de démontrer, aura-t-elle malgré tout l’effet d’alimenter un sentiment d’exclusion au sein de certaines communautés québécoises? Bref, sans que sa motivation ne soit xénophobe, son annonce risque-t-elle toutefois de produire le même effet? Y aura-t-il dommages collatéraux sur ce plan majeur du même «vouloir-vivre» ensemble?»
      En d’autres termes, le premier ministre Couillard est allé trop loin.
      ***
      Ce qui nous amène à une autre réaction. Selon Gaétan Barrette, le tout est «extraordinairement inquiétant». Avec les propos de PKP, le PQ, dixit le ministre, montre «son vrai visage», soit celui d’un «parti sectaire» qui, après le «profilage vestimentaire» passe maintenant au «profilage de la citoyenneté». Selon le ministre, le PQ importe carrément ici le «Front national» – un parti français d’extrême-droite.
      Ce sont là d’autres propos lourds de sens parce qu’ils proviennent d’un ministre du gouvernement du Québec et non pas d’un chroniqueur du National Post.
      Une autre réaction est toutefois passée inaperçu. Les propos de Kathleen Weil, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, étaient pourtant les plus troublants d’entre tous.
      Troublants parce qu’ils laissaient voir un préjugé d’une telle force qu’on ne s’attendrait jamais à entendre ce genre de déclaration de la part d’une ou d’un membre du conseil des ministres, quel que soit le parti qui le forme. Un préjugé sous forme de généralisation grossière qui, dans les faits, transcendait même la caricature la plus primaire.
      Mme Weil laissait en effet tomber ceci :
      «La moitié d’entre nous, surtout du côté du gouvernement, sommes issus de l’immigration. (…) Il faut changer de ton. (…) Je pense que globalement, ils ont un problème du côté du Parti québécois. La charte des valeurs 0.2 /sic / (…) On voit que la question identitaire, c’est vraiment un problème pour eux. Sont pas capables de se défaire de ça. (…) On dirait qu’ils ne rencontrent pas ces personnes-là que moi je rencontre, que nous, on rencontre. On dirait qu’il n’y a personne dans leurs familles qui fait partie de ces gens extraordinaires qui viennent enrichir le Québec. On dirait qu’ils sont tellement éloignés de cette réalité. (…) C’est quoi cette affaire-là, d’avoir peur de l’autre?»
      Traduction : selon la ministre, les élus «péquistes» ne seraient même jamais en contact avec des Québécois de diverses origines au point où, toujours selon elle, il n’y en aurait même pas dans leurs propres «familles»…
      Bref, la ministre passe ici de la xénophobie prêtée à l’opposition officielle à leur prêter même, individuellement, une espèce d’autarcie personnelle, autant sur le plan familial que social et culturel.
      Si c’est là ce que la ministre pense vraiment, cela en dit très long sur ses propres préjugés hautement personnalisés envers des élus qui siègent au même parlement qu’elle.
      Si, toutefois, cette sortie n’était en fait qu’une «ligne» sensationnaliste lancée en plein «scrum» pour épater la galerie, ce serait faire preuve d’une malhonnêteté intellectuelle franchement spectaculaire.
      Dans sa réaction, la ministre avait cependant raison sur au moins une chose lorsqu’elle a remarqué que la semaine avait été tout simplement «désolante». Malheureusement, ses propres propos ont fait partie de l’ensemble de l’oeuvre…
      J.Legault.

    • cotenord_7, 25 mars, 6h25. J’ai commencé à vous lire. Hélas j’ai dû arrêter faute de temps. Habituellement un auteur gagne en efficacité à exprimer son point de vue de façon condensée. Ça demande une conception claire du contenu de la pensée suivie d’un souci de synthèse. À moins que l’objectif consiste à prendre le plus d’espace possible pour se faire voir.

    • Je croyais qu’on discutait au sujet des armes à feu

    • Je ne vous excuse pas monsieur Péladeau!

      Quand la liberté d’expression se limite à pouvoir dire ce qui est généralement admis, c’est qu’il n’y a plus de liberté. Monsieur Péladeau a pour l’essentiel exprimé ses convictions que l’immigration croissante rendrait impossible l’indépendance du Québec. Il a peut être tort, mais il est inadmissible de l’honnir parce qu’il évoque ses craintes.
      Je ne suis pas un fan de monsieur Péladeau et je l’ai vilipendé maintes fois dans le passé pour des positions ou des actions qu’il a prises. Je respecte toutefois l’homme et son engagement pour les convictions qui l’animent, tout en reconnaissant demeuré très critique. La déclaration de celui-ci lors du débat tenu à l’université Laval, à l’effet qu’il nous restait un maximum de 25 ans à cause des changements démographiques pour accéder à l’indépendance, reflétait des propos entendus couramment. Les sondages permettent de tirer aisément ce constat que les immigrants et leurs descendants ne sont pas nécessairement chauds à la séparation du Québec du reste du Canada.
      Pour certains, ce constat constitue un incitatif à redoubler d’ardeur avec les nouveaux arrivants pour leur vanter un projet d’indépendance qui répondra encore mieux à leurs aspirations. Pour d’autres, il constitue un catalyseur d’accélération de la démarche car ils sont convaincus de l’impossibilité de convaincre ces gens issus de l’immigration de la pertinence du projet d’émancipation. Plusieurs pourront reprocher au candidat à la direction du PQ de se décourager trop facilement ou de manquer d’ardeur dans la promotion de l’indépendance, toutefois il a tiré ses conclusions à partir d’une réalité connue.
      Malheureusement, comme bien d’autres politiciens, monsieur Péladeau n’aura pas résisté à la déferlante médiatique et aura adapté son discours à l’humeur des médias et réseaux sociaux. En s’excusant sur « Facebook », il ajoutait au ridicule de la situation et donnait raison à ses détracteurs qui s‘étaient acharnés à monter en épingle sa déclaration fondée sur de vrais constats. Ce sont ses excuses qui m’ont choqué parce qu’il se prive de dire des vérités sur notre « ratatinement » tranquille. Nous pouvons imaginer à quel point les défenseurs d’un Québec libre seront réduits au silence dans l’avenir quand ils parleront de la nation québécoise et du déclin francophone.
      Ses excuses renforçaient tout simplement la thèse de ses opposants dans le gouvernement Couillard qui voient le projet souverainiste comme du nationalisme ethnique. Le jour n’est pas loin, où il ne nous restera plus qu’à nous excuser d’exister, pour satisfaire à tout prix ceux que Mathieu Bock-Côté appelle les « dépendantistes » d’un Canada multiculturel. Certains rêvent que nous devenions une sous-culture dans cette mosaïque canadienne à saveur anglo-saxonne et que nous ajoutions au folklore ethnique, en renonçant à devenir maître chez nous.

      Monsieur Péladeau, le chemin vers la liberté peut être long et je comprends votre appréhension qu’il puisse s’interrompre abruptement. Cependant, il n’y a surement pas de mal à l’évoquer et définitivement aucune raison pour s’excuser. En vous montrant craintif et timoré, c’est la hardiesse de tout un peuple que vous hypothéquez
      R.Parent.

    • @cotenord_7, 25 mars 2015, 06h25

      Excellente recherche qui démontre ce que plusieurs avaient constaté sur le terrain. Si la question avait été claire, aussi claire que l’intention de Parizeau de faire l’indépendance peut importe le résultats des négociations, il est plus que probable que le OUI n’aurait pas obtenu plus de 35%.

      Chantal Hébert et Jean Lapierre ont fait des entrevues avec les principaux acteurs politiques de cette époque (Preston Manning, Chrétien, Parizeau, Johnson, Bouchard, Robillard, Copps) et ont publié un livre qui résume bien la confusion et l’amateurisme qui existaient à l’époque dans les deux camps. Pour ceux que cela intéresse, il est possible de visionner le passage de Hébert et Lapierre à TLMEP:

      https://www.youtube.com/watch?v=dcgjdTxdAKY

      Cette recherche est fascinante et montre que le Québec et le Canada seraient entrés dans un chaos total au lendemain d’un OUI, Preston Manning délogeant Chrétien, chute du dollar, .

      OUI on l’a échappé belle …

    • Chers (es) ▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬ patriotes

      encore une autre belle journée qui nous rapproche de notre pays chéri !

      ne vous désolez pas, après ce gouvernement pourri à l’os, nous le remplacerons par un bon gouvernement du Parti Québécois !

      Bonne journée ! ☼

    • Pierre_lemay, vous êtes un autre qui vient nous dire que pour être un vrai Québécois faut être souverainiste!

      Ouf, décidément la démocratie est et sera toujours vôtre talon d’Achille!

    • @teddybear 06h01

      Que de souffrance exprimée quotidiennement à chacun de vos commentaires !

      Prisonnier de ce Québec que vous abhorrez, voici la solution logique.

    • Le libéral Couillard peut-il interdire aux étudiantes de manifester en étant masquées ? Oui.

      Le libéral Couillard peut-il interdire aux étudiantes de manifester si elles portent un niquab ? Non.

      Alors…

    • Au Canada et au Québec, le poignard à la ceinture est autorisé comme signe religieux, même à l’école pour les enfants !

      Le niqab et la burqa sont aussi autorisés et vous permettent de vous soustraire aux regards qui essayent de vous identifier.

      En conséquence pour faire des manifestations où on refuse que vous soyez masqué, convertissez-vous à toutes les religions, et affichez fièrement vos convictions, aucune autorité ne pourra vous faire enlever votre niqab, votre burqa, ou votre poignard, pour vous identifier.

      C’est écrit dans la charte à Trudeau !

    • Couillard aime bien souligner la citation de P.Marois qui avait dit qu’après avoir obtenu notre indépendance ,on aurait un 5 ans de turbulence.WOW!

      Qu’est ce que l’on vit au Québec quand les libéraux sont au pouvoir depuis 2012?
      éfinitions
      Synonymes

      Caractère, défaut de quelqu’un qui est turbulent, agité : La turbulence d’un enfant.
      Littéraire. Agitation bruyante et désordonnée : La turbulence des fêtes.
      (Surtout au pluriel) Troubles qui perturbent un secteur d’activité, un domaine : Turbulences monétaires.
      Agitation d’un fluide qui s’écoule en tourbillons.

      http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/turbulence/80268#5wDo3f1VW70MkyyQ.99

      QU’est ce que c’est les gens dans les rues qui contestent l’austérité des libéraux?
      DE LA TURBULENCE.
      À cause de deux gouvernements libéraux pas à cause du P.Q et de référendum ni de l’indépendance.

    • Excellente chronique de Gilbert Lavoie, aujourd’hui

      Tout le monde savait que Guy Chevrette avait des comptes à régler avec Bernard Landry, mais personne n’aurait pu prédire qu’il le ferait avec une telle fougue. La biographie que l’ancien ministre péquiste s’apprête à publier débute le 25 janvier 2002 à 4h30, et nous guide à la minute près jusqu’au 19 février 2002, l’avant-dernier chapitre du livre.

      Du début jusqu’à la fin, Chevrette y décrit la trahison de Bernard Landry, qui l’a écarté sans ménagement du cabinet, pour lui demander trois semaines plus tard de l’aider pendant la campagne électorale qui s’annonçait.

      «En route pour l’aéroport Jean-Lesage, je suis inquiet», raconte Chevrette dans son premier paragraphe qui relate son début de journée du 25 janvier 2002. «Je n’ai presque pas fermé l’oeil de la nuit. Un important remaniement ministériel se prépare et je suis au coeur des rumeurs les plus persistantes.» Ministre des Transports, il part en mission pour le Japon, la Thaïlande et le Cambodge à la tête d’une délégation. La veille, Landry l’a appelé en lui disant «de partir en paix, sans inquiétude».

      Mais il n’est pas rassuré. Le chef de cabinet de Bernard Landry, Claude H. Roy, avait auparavant contacté le sien, Pierre Châteauvert, «pour lui parler de mon avenir». Roy organise ensuite une rencontre avec Chevrette, Jacques Brassard, Jean Rochon et Jacques Baril, pour les convaincre de devenir des «chevaliers de la souveraineté». Les quatre sont incrédules et furieux. Ils n’acceptent pas que Landry, qu’ils connaissent depuis toujours, ne passe pas en personne ce genre de message. «Nous nous sentions humiliés par cette façon de faire qui n’était pas à la hauteur d’un premier ministre», dit Chevrette. Lorsqu’il rappelle Claude H. Roy, il lui dit qu’il n’est pas question de «jouer les seconds violons».

      Éclater en sanglots

      À son arrivée au Japon, Chevrette apprend que Landry a annulé un voyage en Bavière, pour remanier son cabinet. Les journaux prédisent qu’il sera écarté du Conseil des ministres. Finalement, ce n’est qu’en fin de soirée, 24 heures après s’être fait dire de ne pas s’inquiéter, que Chevrette apprend ce qui l’attend. Landry l’appelle pour lui offrir le poste de ministre délégué aux Affaires autochtones. Et au déclassement, il ajoute ce que Chevrette accueille comme une gifle : il lui offre de seconder Gilles Baril à l’organisation politique. L’année précédente, Chevrette avait mis Landry en garde contre les faiblesses de Baril, et voilà qu’il veut en faire son patron. «En raccrochant, je m’effondre sur le lit, et j’éclate en sanglots [...] Je suis en train de vivre le pire cauchemar de ma vie. Bernard Landry m’a laissé partir à 10 000 kilomètres où il me joint pour m’annoncer qu’il me retire les trois quarts de mes responsabilités ministérielles.»

      Le lendemain, il rappelle Landry, lui annonce qu’il met fin à sa mission en Asie et demande à le rencontrer. Le mardi matin, à 9h, il rencontre le premier ministre à sa résidence de Verchères. «Ma poignée de main est ferme, la sienne est plutôt mollassonne [...] L’atmosphère est étrange. J’ai l’impression qu’il y a une distance entre nous que je n’ai jamais sentie auparavant. Ses yeux évitent mon regard.»

      La rencontre ne donne rien. Landry n’a pas changé d’idée. Chevrette a passé les dernières 24 heures à se demander s’il doit démissionner et sauver son honneur, ou s’accrocher… Il téléphone à sa conjointe, Shirley Bishop, pour lui annoncer sa démission. «En mon âme et conscience, je suis incapable d’accepter cette offre.»

      Surprise : trois semaines plus tard, Chevrette, qui est en Floride où il prend du repos, reçoit un appel de Paul Bégin, ministre de la Justice, qui veut le voir d’urgence. Bégin débarque ensuite à Miami pour le rencontrer et lui demander de prendre la direction générale du Parti québécois. «J’étais renversé. À peine trois semaines plus tôt, j’étais trop vieux et je devais laisser ma place à des plus jeunes. Je n’étais bon que pour seconder Gilles Baril à l’organisation politique. Et tout d’un coup, je reprenais de la valeur et le premier ministre était d’accord!»

      Dans les moments qui suivent, Landry l’appelle pour lui parler de cette «excellente idée». «À l’entendre, c’était comme si rien ne s’était passé». Le lundi suivant, Chevrette le rappelle pour décliner l’offre.

      Nous sommes à la fin du chapitre 18 de la biographie…

      Tout au long de ce narratif, l’ancien ministre nous fait vivre les nombreuses péripéties de sa carrière politique, mais le fil de l’histoire nous ramène toujours à son départ du cabinet de Bernard Landry. Treize ans plus tard, la blessure est encore béante. Il lui fallait la raconter. Les écrits ont une valeur thérapeutique, c’est bien connu.

      Le livre, préparé en collaboration avec son amie Shirley Bishop, est bien écrit. Un véritable suspense, dont se délecteront les amateurs de ce grand théâtre qu’est la politique active. Publié par Les Éditions de l’Homme, il sera disponible en librairies le 1er avril. Et ce n’est pas un poisson d’avril!

    • @erebete, 9h14

      Je n’ai jamais rien dit de tel.
      Je n’ai fait qu’appeler un chat un chat. Libre à vous de ne pas le faire…
      Merci pour l’illustration de ce que j’entendais pas “jouer”.
      Bon jeu à vous!

    • Samati: En quoi ça de l’intérêt pour la population?.
      Croyez vous que les Séguin,Couillard,Mulcair ,Bellemarre n’en n’auraient pas de choses à raconter?
      Mais dans la mafia libéral c’est la loi de l’omerta.
      Lequel des libéraux pourrait nous dire la vérité à savoir l’implication de Pierre Laporte avec la mafia ?

    • Pierre_lemay, Est-ce si dur d’assumer ce que vous dites??

      ”Qui plus est, les Québécois francophones, en divisant leur vote, sont également dans l’opposition dans leur propre province.”

      Ah bon…. et qui est au pouvoir dans la province??

    • samati

      penchez-vous donc plutôt sur la nullité de votre gouvernement !

      pourquoi n’en parlez-vous jamais ?

      le PQ n’est pas au pouvoir !

      un gouvernement si pourri qu’aucun militant libéral n’ose en discuter ici…

      pourtant les sujets de cette nullité sont nombreux !

      lâchez donc la grappe avec le PQ ! arrêtez de vous cacher !

    • cotenord_7

      25 mars 2015
      06h25

      Vous vous attirez les foudres des fanatiques de la sécession. Ils n’aiment que vous citiez des sources crédibles

      G. Michaud

    • anthrax

      25 mars 2015
      09h06
      Chers (es) ▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬ patriotes

      encore une autre belle journée qui nous rapproche de notre pays chéri !

      ne vous désolez pas, après ce gouvernement pourri à l’os, nous le remplacerons par un bon gouvernement du Parti Québécois !

      Bonne journée ! ☼

      ———————————

      C’est l’éternel pergélisol entre vos oreilles.

      Mais ne lâchez pas, on sait jamais .

    • Anthrax, attendons après le budget!

      En tant que contribuable payeur d’impôt tondue à l’os par ce modèle de fainéantisé d’accroc aux mamelles d’état, après avoir vu pendant le bref passage du PQ au pouvoir (merci!!) ma contribution à la taxe santé passé de 200$ à 1000$, après avoir vu mon compte de taxe scolaire substantiellement augmenter….. l’espoir de voir mon fardeau fiscale diminuer, c’est de la musique à mes oreilles!

      Mais attendons le budget!!!

    • l-f-k, ne vous en faites pas, en Mars 2014 à la veille des élections désastreuse du PQ, Anthrax à fait les ”mêmes” prédictions!
      De plus il demandait à tous les Fédéralistes(avec insultes bien-sûr) d’accepter la décision du peuple qui allait ”élire” un gouvernement péquiste!!!

      Et que fait il aujourd’hui après la débâcle de son parti, il insulte et tente de nier la décision du peuple….

    • La police devrait arrêter Philippe Couillard. Il a fait sa campagne électorale masqué sans donner son véritable itinéraire.

    • erebete

      Ne vous en faites pas , je ne m’en fais pas.

      Je connais bien le ” phénomène ” anthrax. :-))

    • «Pont de Québec: Hamad découragé par l’augmentation de la facture»

      C’est toujours désastreux du rouge libéral.

    • @nunu, 25 mars 2015, 11h03

      “Samati: En quoi ça de l’intérêt pour la population?. Beaucoup, parce que ça illustre, le comportement d’individus que vous qualifiez de vertueux.

      Normalement, contrairement à vous, je ne reproduit pas des articles glanés (vous comprenez la signification du mot?), ici et là.

      Je ne suis pas en mission commandée comme vous, visant à salir systématiquement un parti et son idéologie. Une idéologie, proche du dogmatisme, dont je conteste la pertinence en 2015.

      Le livre de Chevrette démontre ce que l’on savait tous déjà, que Landry était un mauvais gestionnaire tant sur le plan économique que sur le plan des ressources humaines.

    • Les grandes promesses libérales de Couillard :

      «On touchera pas à l’accès à l’avortement»,

      c’est aussi fiable que

      «On touchera pas aux services à la population.» !

      HéHéHé !

    • @cotenord_7 25 mars 06h25
      Décidément, les sondages démontrant que les Québécois francophones se sont rendu compte que votre bande de magouilleurs et d’incompétents fédéralistes les roulaient dans la farine vous donnent des boutons !
      Votre roman fleuve comporte cette touche d’humilité(sic) qui vous caractérise quand vous écrivez : «Le jugement que JE PORTE sur la question référendaire de 1995 EST AUSSI APPUYÉ par une analyse du processus référendaire de 1995 qui a été réalisée par deux analystes de la direction de la recherche parlementaire de la Bibliothèque du Parlement fédéral, Mollie Dunsmuir et Brian O’Neal.»…(Des chercheurs fédéralistes impartiaux si on se fie à vous ?)
      Grâce à vous, ces chercheurs fédéralistes vont sûrement vous remercier pour avoir sauvé leur honneur et avoir renforcé leur crédibilité !
      Vous ajoutez : «Les Archives de Radio-Canada montrent fort bien que Jean Chrétien, alors premier ministre du Canada et personnage honni des indépendantistes québécois, avait bien saisi le caractère ambigu et malhonnête de cette question, lui qui a réagi ainsi à l’adoption de cette question référendaire… bla bla bla…».
      • Trêve d’esbroufes : vous ne savez pas lire le français matelot?
      • Relisez mon commentaire du 22 mars 15h15 qui allait comme suit :
      Devinez qui est l’illustre (sic) personnage qui a déclaré le 28 Novembre 1998: “On a eu deux référendum avec des QUESTIONS CLAIRES . Ils n’ont jamais acceptés le vote” ?
      Réponse : Et oui, votre idole JEAN CHRÉTIEN, le même qui a déclaré que «Pour exterminer les séparatisssses, la fin justifie les moyens»..!
      Conclusion ?
      Cessez de passer des nuits blanches pour défendre des fossoyeurs rouges !

    • @candela

      25 mars 2015
      12h14

      «Pont de Québec: Hamad découragé par l’augmentation de la facture»

      C’est toujours désastreux du rouge libéral.

      Il y a pire avec la version nationale du piquisme: l’imposture et sa rationalisation

      G. Michaud

    • Yves Bolduc a repris sa pratique lundi. J’espère que son allocation de transition l’a aidé à tenir le coup.

    • Couillard éventre un caribou à main nu en conférence de presse, avant de crier «Tu les auras pas nos emplois!» à la carcasse.

    • @lobwedge 24 mars 21h41
      À vous lire, c’est le PQ qui était derrière le scandale des commandites ?
      Si vous consultez, cessez, si vous ne consultez pas, vous devriez !
      Conclusion ?
      Cessez de vous ridiculiser en faisant un cotenord de la désinformation de vous-même !
      Un c’est déjà trop !

    • @erebete 24 mars 12h57
      Dans votre statistique de février 2015 vous avez oublié d’ajouter le 9% de QS ?
      37 + 9 = 46% qui voteraient potentiellement pour la souveraineté non ?
      Pas si mal pour un parti sans chef que vous prétendiez être mort et enterré non ?
      Allez en paix et cessez de faire dans votre froc, cotenord travaille là-dessus jour et NUITS !

    • erebete 25 mars 2015 11h46:

      «En tant que contribuable payeur d’impôt tondue à l’os par ce modèle de fainéantisé d’accroc aux mamelles d’état, après avoir vu pendant le bref passage du PQ au pouvoir (merci!!) ma contribution à la taxe santé passé de 200$ à 1000$, après avoir vu mon compte de taxe scolaire substantiellement augmenter….. l’espoir de voir mon fardeau fiscale diminuer, c’est de la musique à mes oreilles!»

      Et voilà erebete qui nous révèle ici qu’il a des revenus au-delà de 150,000$ par année (de combien au-delà on ne le sait pas toutefois), qui trouve qu’il paie trop d’impôt et qui rêve d’une diminution de son ”fardeau” fiscal.
      Voilà bien toute la philosophie individualiste néolibérale incarnée dans cette personne.
      Ce qu’il nous dit, au fond, c’est:
      «Moi je suis riche et je suis capable de payer pour des services, je n’ai pas besoin de l’aide de l’État. Je veux donc payer moins d’impôt et réduire les services de l’État. Ceux qui sont plus démunis que moi, arrangez-vous avec vos troubles, je n’ai pas à payer pous vous aider. J’ai besoin de plus d’argent dans mes poches pour m’acheter une plus grosse maison, une plus belle auto, une plus grosse télé, pour faire plus de voyages autour du monde, etc.»

      À se rappeler lorsque vous lirez ses prochains commentaires.

    • Les Qcois «pas fait en chocolat» de F. Blais, la Martine de F. Charbonneau, la poule de G. Barrette. Le rappel à l’ordre de Ph couillard ?

      Vincent Marissal

    • Quelle belle journée ! ☼

      Oui une belle journée pour manifester contre l’austérité qui est du à onze années presque consécutives, de gouvernance libérale !

      ce sont les libéraux qui ce sont graissés un max avec leurs petits amis en nous endettant ! d’ailleurs l’escouade anti-corruption de l’UPAC est toujours aux trousses des libéraux, il ne faudrait pas l’oublier !

      les quelques mois que le PQ a été là, ne pouvaient pas monter le déficit, puisqu’il formait un gouvernement minoritaire, alors que les libéraux disaient NON à tout à l’Assemblée Nationale ! je le dis pour les amnésiques libéraux.

      Chaque jour qui passe, nous rapproche vraiment de notre pays chéri, ne nous décourageons pas, l’ONU est de notre côté !

    • “La Presse rapporte que plusieurs dividus dans la #manifencours frappent les matraques des policiers avec leurs tête.”

    • Des banquiers radicaux refusent de donner l’itinéraire de leur argent vers les paradis fiscaux

    • Une manifestation de richesse indécente organisée par des banquiers radicaux opposés à la tarification des gains en capitaux a viré à l’émeute ce matin au centre-ville de Montréal après que la police ait décidé d’encercler les militants qui refusaient de fournir l’itinéraire emprunté par leur argent pour aboutir dans les paradis fiscaux.

      Le rassemblement, organisé par un groupuscule capitaliste, voulait dénoncer l’«avarice» des gouvernements et le «dogmatisme» des étudiants en arts visuels qui «gouvernent le monde». La manif a toutefois rapidement viré au vinaigre lorsque l’escouade antifraude du SPVM a réclamé des banquiers qu’ils indiquent quel chemin ils comptaient emprunter pour éviter de payer de l’impôt.

      «Nous sommes en ploutocratie, on a le droit de mettre notre cash à l’abri de l’État de façon pacifique sans rendre de compte à personne!» a vociféré un porte-parole en crachant la boucane de son cigare à la figure d’un agent.

      Plusieurs slogans ont marqué la manifestation, dont «Des dividendes unis, jamais ne seront vaincus!», «Communisme partout, néolibéralisme nulle part!» et «À qui les profits? À nous les profits!».

      Les policiers et les manifestants ont joué au chat et à la souris sous le viaduc de la rue Berri pendant de nombreuses heures. «Les frais spéciaux pour l’utilisation des guichets, on s’en câlice!», ont notamment chanté les manifestants, ainsi que «Khadir! Dehors! On va t’trouver une job dans le Nord!», le député de Québec Solidaire étant une cible fréquente des manifestants.

      Menés par Anarchobanquier, un richissime financier libertarien déguisé en personnage de Monopoly, les hommes d’affaires ont aussi tenté de pénétrer de force dans les locaux d’une association d’économie familiale afin de leur vendre des produits financiers complexes, onéreux et inutiles.

      Au moment de mettre en ligne, le syndicat des pétrolières annonçait qu’il n’allait pas appuyer le mouvement de grève des banquiers radicaux.

    • lobwedge

      25 mars 2015
      12h53

      [...]

      «Pont de Québec: Hamad découragé par l’augmentation de la facture»

      Il y a pire avec la version nationale du piquisme: l’imposture et sa rationalisation
      - – - – - – - – - – – - – - – - – - – - – - – - – - –

      À quelle “rationnalisation” de quelle “imposture” à propos de la peinture du pont de Québec, le trappeur de sable réfère-t-il si gauchement?

    • 13H14
      @marissal Vincent tu oublies Christine St-Pierre une cellule Dormante en pleine Ass Nationale :))))

    • Les “carrés verts” montrent-ils leur vrai visage ?

      L’Université de Montréal a porté plainte à la police après la découverte d’un graffiti haineux appelant au viol de la porte-parole de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) dans les toilettes de la Faculté d’aménagement.

    • Qui dit vrai? Nous croyons que nous pourrions parler de rigueur seulement si l’effort de réajustement économique était réalisé par ceux et celles qui en ont réellement les moyens et dont les profits continuent de grimper. Or, cet effort est imposé à ceux et celles qui en ont le moins dans les poches. On parle donc d’austérité. La situation économique internationale exerce une forte pression sur les gouvernements. D’un côté, il y a les banques, les multinationales et les plus riches qui réclament une augmentation de leurs bénéfices pour tirer leur épingle du jeu. De l’autre, il y a les masses de travailleurs de sans-emploi qui, dépourvus de contacts directs avec les gouvernements, écopent de la plupart des coupures.

      La presse

    • candela

      25 mars 2015
      13h32

      lobwedge

      25 mars 2015
      12h53
      je suppose que vous n’avez pas lu mon commentaire sur le PQ et les commandites. Ou alors vous avez une lecture sélective

      G. M.

    • lobwedge 24 mars 2015 21h41:

      «En revanche, Gomery est beaucoup plus sévère à l’endroit du PQ . Pour preuve:

      http://www.republiquelibre.org/cousture/COMMANDITES.HTM»

      Pour illustrer son affirmation, lobwedge cite l’équivalent d’environ 1/2 page d’un document qui contient l’équivalent d’environ un centaine de pages. Et qui est visé dans ces quelque 99 pages?
      Le PLC et le PLQ!!!!!

      J’invite donc les lecteurs à aller jeter un coup d’oeil attentif à la référence de lobwedge lui-même, afin de constater ce que je considère être un des plus beaux exemples de malhonnêteté intellectuelle qu’il m’ait été donné de voir. C’est un exemple qui devrait être enseigné dans les cours d’éthique afin d’illustrer ce qu’est la malhonnêteté intellectuelle.

      Dans mon commentaire suivant, je donnerai un petit aperçu du contenu de ce document en citant quelques petits passages.

    • Quelques citations du document auquel réfère lobwedge:

      «Au lendemain de l’aveu de deux employés de l’agence Lafleur Communication qui déclaraient qu’on les avait obligés à contribuer à la caisse électorale du Parti libéral du Canada (PLC), les partis d’opposition n’ont pas manqué, mercredi, de rappeler au ministre Jean Lapierre sa promesse de rembourser ces contributions.»

      «La chaîne alimentaire du Parti libéral est maintenant dévoilée, a lancé le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, aux Communes. Puisque les libéraux prétendent tenir leurs promesses, est-ce que le ministre des Transports, qui en a pris l’engagement, va rembourser dès maintenant l’argent sale des commandites?»

      «Avant et pendant l’élection de juin dernier, le ministre Lapierre, également ministre responsable du Québec, s’était engagé à rembourser toutes les contributions «d’argent souillé», c’est-à-dire les sommes versées par les agences de publicités ou leurs employés dans les coffres libéraux et qui pouvaient être reliées aux commandites.»

      «Mercredi, M. Lapierre a répété qu’il respecterait sa parole, mais il fait une précision. «Ce que ça prend, c’est le rapport du juge, a indiqué le ministre, à sa sortie des Communes. Dès que son rapport sera soumis, s’il fait un lien causal entre un don au parti et un contrat de commandites, nous rembourserons rubis sur l’ongle.»

      «De l’avis de M. Duceppe, les arguments des libéraux pour ne pas agir immédiatement sont faibles. Il fait valoir que le gouvernement de Paul Martin a déjà agi dans certains dossiers, sans attendre le rapport Gomery. «Ils disent qu’ils ont changé la façon de procédé quant à l’octroi de certains contrats, ils n’ont pas attendu la fin de la commission Gomery n’est-ce pas? Ils pourraient faire la même chose avec les contributions qui ont été faites», a fait observer M. Duceppe.»

      «En 2000, l’agence de communication Groupaction a acheminé secrètement à l’aile québécoise du Parti libéral du Canada (PLC) 22 000$ ainsi que d’autres chèques d’une valeur de plus de 50 000$ à une liste d’organisateurs libéraux. Même le secrétaire d’État au sport amateur de l’époque, Denis Coderre, a reçu 2000$ de façon détournée du même propriétaire de Groupaction, Jean Brault, a révélé le 17 mars la Commission d’enquête sur le programme de commandites.»

      Tiens, Denis Coderre… il me semble que ça me dit quelque chose, ce nom-là….

      «L’utilisation de prête-noms pour financer les activités électorales du PLC semblait une méthode fort prisée par les agences de communication qui ont bénéficié grassement des contrats de commandites du gouvernement Chrétien. On a vu récemment que Jean Lafleur, de Lafleur Communication Marketing, avait également remboursé certains de ses employés à qui il avait demandé de verser des contributions financières au PLC.»

      «La commandite octroyée au club de hockey les Sénateurs d’Ottawa, pendant deux ans, aura servi à camoufler les coûts d’une loge située au centre Corel, d’Ottawa, où défilaient des ministres et leurs épouses, des amis et collègues de Charles Guité et d’autres. La loge était en fait payée par les contribuables canadiens, a-t-il été possible d’apprendre le 29 mars à la faveur des travaux de la Commission Gomery. Un contrat en bonne et due forme a été signé à cet effet entre le gouvernement du Canada et Gosselin Communications pour les années 1997 et 1998, puis avec Les Sénateurs.»

      «Rappelons que certains documents dévoilés à la commission Gomery suggèrent que le ministère des Finances, alors dirigé par Paul Martin, serait intervenu directement dans certains dossiers, que son ministère aurait fait des pressions pour que l’agence amie Earnscliffe obtienne un contrat de recherche d’opinion publique sur les obligations d’épargne du Canada. Les documents révélaient notamment que l’agence Ekos, dont fait partie Earnscliffe, aurait bénéficié d’un traitement de faveur en obtenant la moitié d’un contrat, soit 300 000$, au lieu que ce contrat soit confié en totalité à une firme qui demandait moins. L’un des documents indiquait qu’on avait acquiescé à la demande «pour satisfaire les souhaits des Finances».»

      «Le 7 avril, on apprend que l’alliance entre Jean Brault et les dirigeants du Parti libéral du Canada reposait sur cette règle: si tu veux recevoir des contrats, donne sans poser de questions. Et il a donné. Plus d’un million de dollars en argent comptant et par des voies détournées et 166 000$ en contributions directes au PLC. Et il a reçu. Des contrats de commandites d’une valeur totale de 60 millions et des contrats de publicité d’une valeur totale de 112 millions, cela pour la période allant de 1996 à 2002.»

      «Même le Parti libéral du Québec, dirigé par Jean Charest, a eu droit à ses largesses, de 50 000$. La somme a été remise à Groupe Everest, réputé très près de M. Charest, sous le couvert d’un paiement par chèque de services professionnels.»

      Et c’est comme ça pendant une centaine de pages.
      Allez vous y amuser, chers ”canadians”.

    • @racines, 13h06 : Dans la trappe de sable où vit lobwedge, le monde est assez différent du reste de l’univers. Là bas, le scandale des commandites était orchestré par le PQ, les GES ne sont pas responsables des changements climatiques, Charlottetown était un référendum sur la souveraineté du Québec, PKP est un émule de Thatcher, la CEIC a démontré que le PQ était aussi corrompu que le PLQ, le PQ est un parti d’extrême droite, les autochtones sont souverainistes…

      Dans le fond de sa trappe, lobwedge s’est bâti son propre univers merveilleux… c’est cute au boutte, mais faut surtout pas se réveiller, ni vouloir en sortir.

    • @lobwedge 13h56

      Vous avez répondu à un commentaire sur le coût de la peinture du pont de Québec dont se plaint Hamad !!!

      Déjà au 19è trou depuis ce matin, ça parait !

      HéHéHé

    • @philomene964 : 12h55, 12h58, 13h22, 13h24, 13h28, 13h38

      LOL !!

      Merci!

    • @lobwedge, 13h56 : «Ou alors vous avez une lecture sélective»

      st-henri, à 14h07, résume parfaitement ce que j’ai pensé en allant voir votre lien. Et après, vous accusez les autres de faire de la «lecture sélective»… Ahahahahah, elle est excellente !

      Comment disiez-vous déjà ? Ah oui, «l’imposture et sa rationalisation»… comme toujours, chez vous, la forme prime sur le fond… au point que, bien souvent, il n’y a pas de fond du tout.

    • Le gouvernement libéral de Couillard appuie les frappes et la guerre en Syrie annoncées par Harper.

      Quelqu’un a entendu parler de ce débat et cette motion de l’ Assemblée nationale, à part cet appui de Christine St-Pierre ?

      Quebec gov’t supports air strikes in Syria

    • nunu 25 mars 2015 11h03:

      «Samati: En quoi ça de l’intérêt pour la population?.
      Croyez vous que les Séguin,Couillard,Mulcair ,Bellemarre n’en n’auraient pas de choses à raconter?
      Mais dans la mafia libéral c’est la loi de l’omerta.
      Lequel des libéraux pourrait nous dire la vérité à savoir l’implication de Pierre Laporte avec la mafia ?»

      Ça ne semble pas trop être dans les cartons de Gilbert Lavoie, en effet, de faire des choniques pour révéler les ”querelles”, avec leur chef, de gens comme ceux que vous citez, ou encore Fatima Houda-Pépin.
      Il y en aurait des choses intéressantes à écrire pourtant.
      Et je suis certain que ça intéresserait les samati et cie.

    • monsieur8 25 mars 2015 14h34:

      «@lobwedge, 13h56 : «Ou alors vous avez une lecture sélective»

      st-henri, à 14h07, résume parfaitement ce que j’ai pensé en allant voir votre lien. Et après, vous accusez les autres de faire de la «lecture sélective»… Ahahahahah, elle est excellente !»

      Je suis, en effet, tombé en bas de ma chaise lorsque j’ai vu lobwedge vous accuser d’avoir une lecture sélective.
      Et le pire, c’est que j’avais trouvé la référence en question afin de m’informer davantage sur le scandale des commandites et pouvoir répondre au commentaire de lobwedge qui cherchait à donner l’impression que le PQ est le grand coupable de ce scandale. Je trouvais donc que la référence que j’avais trouvée était très éloquente afin de répondre à ce commentaire.
      Quelle ne fut pas ma surprise, dans un premier temps, et mon étonnement suprême, par la suite, de constater que c’était le même document auquel se référait lobwedge. D’où mon commentaire quelque peu virulent.

    • @ st-henri et monsieur8
      Avez-vous lu les commentaires loufoques de ‘lobwedge’ au précédent billet? Notre expert en droits autochtones autoproclamé se serait même soudainement découvert une vocation scientifique! Imperméable à logique, le monsieur, et complètement obnubilé par sa religion.

    • @sthenri,monsieur8 etc

      Il n’était point nécessaire d’en citer si long pour noyer le poisson.

      pour Monsiuer8 ,

      le commentaire que j’ai écrit provenait d’un source que j’ai identifié-La Presse, radio-Canada. Alors si ce commentaire st sans “fond”, je plagie racine: blablabla

      G.Michaud

    • @monsieur 8,

      j’avais pas lu tous vos commentaires. Vous en aviez gros sur le cœur. Je sens que j’ai tapé dans le mille. Le dicton: toute vérité n’est pas bonne à dire, s,applique parfaitement. Évidemment vous avez répondu comme vous le faites aux propos documenté de cotenord: que du mépris.

      G. Michaud

    • Manifestation nocturne contre l’austérité
      25 mars 2015 |Étienne Fortin-Gauthier – La Presse canadienne | Éducation

      «Quelques milliers de personnes ont manifesté dans les rues du centre-ville de Montréal à l’invitation du Mouvement étudiant révolutionnaire, qui se décrit comme « une association réunissant des jeunes communistes révolutionnaires et anticapitalistes ».»

      1- Je préfère les manifestations, en autant qu’elles ne soient pas trop violentes (autant de la part des manifestants que des policiers), plutôt qu’une grève générale des étudiants qui pénalise trop ceux-ci (du moins dans le contexte actuel. Si vous connaissez des étudiants qui ont eu à faire du rattrapage en 2012, vous savez de quoi je parle. Ces étudiants qui avaient connu aussi la grève des enseignants l’année précédente. Alors se retrouver dans une troisième situation de grève en quatre ans (donc pour une même cohorte), il me semble que c’est beaucoup.

      2- Pour les carrés verts, lâchez-moi avec vos recours judiciaires et présentez-vous aux assemblées générales pour voter contre la grève, si c’est là votre volonté; c’est ça la démocratie.

      3- Écrire des graffitis invitant à violer la représentante de l’ASSÉ ne fait pas partie de nos règles démocratiques.

      4- Je n’arrive pas à croire que le communisme ou l’anarchisme attire encore les jeunes.
      L’Histoire n’a pas encore assez démontré que ces mouvements extrémistes n’entraînent que le totalitarisme?

      Ce qui n’enlève rien au fait qu’une certaine révolte de la jeunesse soit toujours utile à faire évoluer une société.

    • @anthrax 10h00 “Au Canada et au Québec, le poignard à la ceinture est autorisé comme signe religieux, même à l’école pour les enfants !” Faux! “…le 2 mars 2006 dans l’affaire Multani, la Cour suprême a conclu, en se fondant sur la liberté religieuse garantie par la Constitution, qu’en milieu scolaire, le port du kirpān par un élève ne pouvait faire l’objet d’une interdiction totale, dans la mesure où il était porté dans des conditions sécuritaires, c’est-à-dire enveloppé dans un étui cousu, l’étui étant lui-même porté sous les vêtements de façon à n’être pas accessible aux tiers.” Wikipedia

    • @candela 09h37 “Le libéral Couillard peut-il interdire aux étudiantes de manifester si elles portent un niquab ?” Couillard non. La ville de Montréal oui.

    • • @lobwedge 25 mars 15h23
      Monsieur Michaud, «… bla bla bla je vous rappelle qu’en fouillant dans les «propos documenté de cotenord» vous apprendrez qu’en signant vos commentaires et selon votre gourou, vous faites partie des «naïfs» et «sans jugement» qui signent leurs propos et pour lesquels cotenord éprouve du….. mépris…!
      Héhéhé… Syndrome de Stockholm le golfeur et champion de mini-put, catégorie intellectuels retardés 8 à 12 ans…?

    • lobwedge

      25 mars 2015
      15h23

      @monsieur 8,

      j’avais pas lu tous vos commentaires. Vous en aviez gros sur le cœur. Je sens que j’ai tapé dans le mille.

      - – - – - – - – - – - – - – - – — – - — – — – - -

      Il a plutôt tapé dans le sable comme d’habitude !

    • c’est plate !

      pourquoi s’énerver après ceux qui ont tort ?

      nous savons tous que le Québec sera un pays !

      avec ou sans collabo fédéraliste

    • @lobwedge, 15h23 : Vous en aviez gros sur le cœur. Je sens que j’ai tapé dans le mille.

      Si ça vous fait plaisir de le penser… disons plutôt que vous êtes pour moi une source intarissable de surprise. Quand on pense avoir tout lu, vous nous en sortez une nouvelle, encore meilleure que les précédentes. Vous êtes très distrayant vous savez.

      Vous avez tort de lire du mépris dans mes propos, c’est de la taquinerie tout au plus… je ne méprise personne. Pourquoi vous parlez de cotenord ? C’est quoi le rapport ? Vous cherchez du soutien ?

    • • @Dorikos 25 mars 08h41
      «…Je croyais qu’on discutait au sujet des armes à feu »
      Monsieur ou madame, nous discutons toujours d’armes à feu puisqu’on s’évertue à expliquer aux fédéralistes que :
      A)Vos taxes et les miennes ont payé environ 25% pour un registre des armes, soit 500$ millions d’un registre qui, grâce à l’idole des fédéralistes , Jean Lagaffe Chrétien, en a coûté 2 Milliards(au lieu de 2 millions).
      B)Non contents de s’être fait floués (comme d’habitude par le PLC) ils se font flouer par le PCC, dont le PM Harpeur, un New Born Christian s’oppose à nous remettre ce pourquoi on s’est fait plumer par le PLC.
      C) Dans un Québec souverain, nos jeunes n’iraient pas, armes à feu sur l’épaule, se faire tuer dans un pays que le New Born Christian Harpeur veut attaquer pour faire plaisir à Israël…
      D) Dans un Québec souverain, nos taxes ne serviraient pas à une bande d’incompétents militaires responsables de millions d’armes à feu, laquelle Armée Royale Canadienne de la divine Elizabeth a l’insigne déshonneur d’être la seule armée au monde officieusement sous tutelle, Laquelle Armée Royale Canadienne, cotenord, boston, teddybear et pager sont tellement déterminés à défendre pour protéger leur pension, qu’ils méprisent les Québécois qui se battent pour défendre leurs langue et leur culture !
      Autrement dit, pour les démagogues fédéralistes qui ont PEUR de se prendre en main, ils chargent à bloc leurs fusils chargés de poltronneries et, comme des ados vivant encore dans le sous-sol de leurs parents, ils disent aux souverainistes : Pow pow, t’es mort !

    • @candela 13h39 “Les “carrés verts” montrent-ils leur vrai visage ?” Les graffitis haineux peuvent originer de n’importe qui. Les votes dans les assemblées étudiantes devraient être secrets, comme normalement en démocratie. L’ASSÉ a dit qu’elle ne fournirait pas ses itinéraires de manifestations; c’est de la provocation inutile et contre productive et ce n’est pas intelligent. Manifester, oui; mais pacifiquement et pas dans l’illégalité. Et sans masques pour ne pas encourager les casseurs.

    • .@Talon

      25 mars 2015
      15h02

      C’est vrai que ces commentaires vous ont touchés. Il arrive que parfois cela fait mal, mais on s’en guérit facilement. Sauf pour quelques uns dont un des gènes a reçu une fausse information et a muté tout croche. Dans ce cas ca peut être incurable faute de thérapie génique.

      Je n’ai pas de religion monsieur. Je suis agnostique mais j,arrive à me défendre contre ceux dont la religion est la nation.

      G. Michaud

    • De toute beauté, après les nombreuses frasques et pieds dans la bouche par PKP, la dernière étant celle qu’il dit de prendre avec un brin de sel les lois et éthiques de l’assemblée Nationale, voilà que pour faire du ”damage control” l’équipe de PKP engage l’ancien porte-parole d’Hydro-Québec, Steeve Flanagan…… et que fait ce Steeve Flanagan, il lance un Tweet sur tweeter disant aux jeunes qui sont partis combattent en Syrie pour l’État Islamique, qu’ils peuvent revenir au Québec car Yves Bolduc à démissionner….. décidément de grand intellectuelle au PQ!!!…. soupir…..

    • @st-henri 25 mars 15h29
      Ceux qui traitent les étudiants de terroristes et d’irresponsables devraient lire le livre de Gabriel Nadeau Dubois «Tenir tête» dans lequel on y apprend que le même John James Charets qui les traitait d’anarchistes, est le MÊME John James qui se vante dans sa biographie, d’avoir été à la tête des étudiants pour contester l’augmentation des frais scolaires à SON époque !
      Visage à deux faces ces libéraux !

    • PKP disculpé.

      QUÉBEC, le 25 mars 2015 /CNW Telbec/ – Le Commissaire au lobbyisme du Québec annonce qu’il a terminé sa vérification à l’égard d’activités de lobbyisme qui auraient pu être exercées par Québecor auprès de titulaires de charges publiques relativement à l’acquisition de l’entreprise Vision Globale.

      La vérification du Commissaire au lobbyisme du Québec n’a pas permis d’établir que des activités de lobbyisme ont été exercées au sens de la Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme auprès d’Investissement Québec et du député de Saint-Jérôme.

      Conclusion de la vérification du Commissaire au lobbyisme du Québec concernant Québecor et l’acquisition de Vision Globale

    • Racines, en passant les sondages que j’ai mis sont les sondages au fil du temps sur l’appuie à la souveraineté… pas sur la popularité du PQ! Et même avec du ”double dipping” en insérant une deuxième fois QS, c’est un Non ENCORE…. et encore et encore et encore et encore…..

    • lobwedge 25 mars 2015 15h16:

      «@sthenri,monsieur8 etc

      Il n’était point nécessaire d’en citer si long pour noyer le poisson.

      pour Monsiuer8 ,

      le commentaire que j’ai écrit provenait d’un source que j’ai identifié-La Presse, radio-Canada. Alors si ce commentaire st sans “fond”, je plagie racine: blablabla

      G.Michaud»

      Vraiment impayable, ce G.Michaud, qui se ”démène comme un diable dans l’eau bénite”.
      Très divertissant!
      C’est vrai que ce n’est pas bien, n’est-ce pas, de noyer le poisson d’une demie page pour le PQ dans un océan de 99 pages de malversations du PLC et du PLQ.
      Comment appelle-t-on le fait de pointer une petite crotte de fourmi dans une montagne de bouse de vache? Est-ce que le dicton de la paille et de la poutre s’applique ici?
      Et dites-moi, est-ce que cotenord_7, continuellement et entre autres le 25 mars 2015 06h25, cite si long pour noyer le posson?

      lobwedge 25 mars 2015 15h23:

      «@monsieur 8,

      j’avais pas lu tous vos commentaires. Vous en aviez gros sur le cœur. Je sens que j’ai tapé dans le mille. Le dicton: toute vérité n’est pas bonne à dire, s,applique parfaitement. Évidemment vous avez répondu comme vous le faites aux propos documenté de cotenord: que du mépris.

      G. Michaud»

      Et que pensez-vous de la vérité des 99 pages que vous avez soigneusement évité de citer, n’est-elle pas bonne à dire?

      De plus en plus amusant, ce blogue!

    • @ Pierre Lemay,8h14:
      Vous dites( Normalement, ça devrait sonner une petite cloche. )
      Ça arrivera pas parce que la cloche c’est eux et elle sonne pas.

    • Demain est le dépôt du budget.

      On gages-tu qu’aucun, je dis bien QU’AUCUN séparatisssse va être d’accord avec?

      On gages-tu que les séparatisssses vont déchirer leur chemise sur la place publique et vont cracher sur le PLQ?

      Et quand je dis cracher, je pèse mes mots.

      Tellement hâte de lire leur commentaire demain soir.

    • @anthrax 16h15 “nous savons tous que le Québec sera un pays !” Vous avez le don de prophétie? Nous tous, ça fait beaucoup. J’aimerais bien mais je ne suis sûr de rien. Collabo est un terme infamant; le fédéralisme est aussi une option légitime.

    • lukos

      25 mars 2015
      15h45

      @candela 09h37 “Le libéral Couillard peut-il interdire aux étudiantes de manifester si elles portent un niquab ?” Couillard non. La ville de Montréal oui.

      – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - -

      Le niquab est un signe religieux protégé par la charte des droits et libertés.

      Il n’y a d’exception nulle part.

    • @anthrax, 25 mars 2015, 16h15

      Anthrax en tant qu’invité dans notre pays, vous n’avez aucun droit d’insulter les québécois qui ont aidé à construire ce grand pays qu’est le Canada. Veuillez vous escuser d’avoir tenu des propos profondément insultant envers la majorité des québécois qui préfèrent demeurer canadien.

    • @candela 17h32 “PKP disculpé.” J’en suis heureux pour lui. Ça n’en fait pas un héros pour autant.

    • samati 19h03

      je rectifie votre commentaire et l’amnésie qui en résulte :

      Les québécois n’ont pas aidé à construire ce pays, mieux que ça.. ce sont eux qui l’ont défriché et bâti en premier, deux cent ans avant l’arrivée des anglais !

      ils ont même bâti des villes aux États-Unies comme Détroit… et en Ontario Toronto ! et les anglais n’étaient pas là au début !

    • Parions que Couillard va bientôt, pour la 4è fois, rappeler publiquement son caucus à l’ordre pour montrer qu’il contrôle son poulailler.

    • Bravo à Couillard, il a enfin ramené la dignité et les échanges respectueux à L’Assemblée Nationale :(

    • les vrais canadiens sont les québécois, ce nom leur appartient depuis l’arrivée de Jacques Cartier en 1534 alors qu’il l’emprunta aux algonquins le mot “KANATA” qui désignait une bourgade.

      Aprés la conquête anglaise où ils volèrent nos terres, ils nous prirent aussi le mot Canada pour se l’approprier, ainsi que notre hymne nationale..

      L’amnésie est douloureuse du côté des fédéralistes et surtout Harper qui n’hésite pas à réinventer l’histoire…

    • Commentaire de ‘lobwedge’ 21 mars 10h55:
      «Je vais arrêter de vous divertir!»

      Ma réponse du 21 mars à 16h03:
      «Promesse d’ivrogne.»

      Quelques jours de tranquilité, puis…

      Retour délirant de ‘lobwedge’ le 25 mars 16h43:
      «C’est vrai que ces commentaires vous ont touchés. blablabla…»

      On voit bien à qui on a affaire, maintenant. Hic!

    • @candela 19h01 “Il n’y a d’exception nulle part.” Le règlement P-6 de la ville de Montréal est clair: pas de visages masqués dans les manifestations. Je serais curieux de voir ce qu’en dirait la Cour Suprême. De toute manière, un niqab dans une manifestation, c’est plutôt hypothétique. “Le niquab est un signe religieux protégé par la charte des droits et libertés.” Le niqab est plus un signe culturel qu’un signe religieux, puisqu’il n’est porté qu’en de rares régions musulmanes dans le monde. Je ne crois pas qu’il passera, si la cause se rend en Cour Suprême, la Charte des Droits.

    • «Je n’ai pas de religion monsieur. Je suis agnostique mais j,arrive à me défendre contre ceux dont la religion est la nation.» (lobwedge 16h43)

      Confession intéressante de la part d’une personne ayant élevé la foi aveugle en l’idéal canadien au rang de vérité fondamentale intouchable. Aveuglement idéologique et radicalisme sectaire, n’est-ce pas un petit peu religieux tout ça? Tout ce qui manque, c’est la grand-messe libérale. Quelque chose me dit que notre zoizeau doit y participer… religieusement.

    • @samati 19h03 “Anthrax en tant qu’invité dans notre pays, vous n’avez aucun droit…” Anthrax est citoyen ici et a donc droit à la liberté de parole dans ce pays, même s’il ne l’aime pas. C’est le prix de la démocratie. Ses commentaires sont malheureusement souvent toxiques, à l’image de son pseudo.

    • boston 25 mars 2015 18h44:

      «Demain est le dépôt du budget.

      On gages-tu qu’aucun, je dis bien QU’AUCUN séparatisssse va être d’accord avec?

      On gages-tu que les séparatisssses vont déchirer leur chemise sur la place publique et vont cracher sur le PLQ?

      Et quand je dis cracher, je pèse mes mots.

      Tellement hâte de lire leur commentaire demain soir.»

      Comme l’ont fait les fédéralisssses à chaque dépôt de budget d’un gouvernement du PQ.
      Il est où le problème?
      Vous surveillerez les commentaires de la CAQ fédéralisssse aussi!

    • • @lukos 25 mars 19h15
      «@candela 17h32 “PKP disculpé.” J’en suis heureux pour lui. Ça n’en fait pas un héros pour autant.»
      Votre antipathie chronique et obsessive à l’égard de PKP est assez étonnante : je ne me souviens pas de vous avoir vu être aussi implacable et aussi critiques à l’égard de fédéralistes, à Québec ou Ottawa, INCULPÉS DE FRAUDE ou qui, à Québec ou Ottawa, sont reconnus comme des fossoyeurs des Québécois !
      Comme j’ai déjà écris : vous me faites penser à un de mes beaux-frères qui, dans un milieu 60% francophones, hisse son drapeau du Canada 360 jours par année pour ne pas frustrer ses voisins (dont plusieurs nés au Québec ne savent dire que oui et meurci bocooup,) et qui hisse son Fleur de Lys à la Fête nationale…!
      Est-ce vous qui, au primaire, disiez à vos copains : «foncez les braves, sauvons-nous les v’là» ?
      Triste de voir un homme avec votre expérience de vie et votre éducation, nager entre «deux eaux canado-québécoises», de peur de se mouiller !
      Comme disait l’autre : «ça ne fait pas des enfants forts» !

    • Recul de Barrette sur la procréation assistée. “La question de l’âge de la femme cherchant à avoir un enfant a été maintes fois abordée durant la consultation. Le projet de loi prévoit interdire formellement aux femmes de 43 ans et plus l’accès à la fécondation in vitro, même à celles prêtes à payer l’intervention, une position nettement exagérée selon de nombreux intervenants.” Une position exagérée? Une position dictatoriale et probablement anticonstitutionnelle. Cet homme est dangereux.

    • @erebete 25 mars 17h50
      Heille l’air bête, cesse de te faufiler: j’ai fait allusion au dernier sondage de février !
      Allez, on fait laver son froc !

    • 20h14 Précision. “Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, pourrait renoncer à rendre illégale la fécondation in vitro pour les femmes âgées de 43 ans et plus.”

    • @lukos 25 mars 16h26
      Si vous n’avez pas les moyens de vous acheter le livre de GND «Tenir tête», vous pouvez toujours l’emprunter à votre bibliothèque locale; APRÈS l’avoir lu, vous SAUREZ de quoi vous parlez !
      Entre temps, soyez très avares de vos propos, question de garder votre crédibilité !
      Sans rancune !

    • @boston 18h44 “Et quand je dis cracher, je pèse mes mots.” Cracher, ça vous connait.

    • boston

      25 mars 2015
      18h44

      Demain est le dépôt du budget.

      On gages-tu qu’aucun, je dis bien QU’AUCUN séparatisssse va être d’accord avec?

      On gages-tu que les séparatisssses vont déchirer leur chemise sur la place publique et vont cracher sur le PLQ?

      Et quand je dis cracher, je pèse mes mots.

      Tellement hâte de lire leur commentaire demain soir.

      ___________________

      On gage-tu que s’il y a de mauvaises choses dans le budget, pas un seul libéral ne va les dénoncer?

    • nunu

      25 mars 2015
      10h10

      Couillard aime bien souligner la citation de P.Marois qui avait dit qu’après avoir obtenu notre indépendance ,on aurait un 5 ans de turbulence.WOW!

      QU’est ce que c’est les gens dans les rues qui contestent l’austérité des libéraux?
      DE LA TURBULENCE.
      À cause de deux gouvernements libéraux pas à cause du P.Q et de référendum ni de l’indépendance.

      _______________________________

      Très pertinent!

      C’est sans compter tout ce qui grouille et qu’on ne voit pas tout de suite: les impacts des décisions libérales concernant l’industrie du jeu vidéo, de l’ouverture de mines à ciel ouvert, etc…

    • Dans sa chronique publiée dans l’édition du week-end dernier du quotidien Le Devoir, Michel David a lui aussi fait une analyse sobre (ou peut-être même sombre ???) des relations tendues entre le PQ et les communautés immigrantes du Québec, et du déclin de l’appui populaire des Québécois francophones dits « de souche » envers le projet souverainiste ou indépendantiste québécois :

      En attribuant la défaite du Oui à l’opposition massive des communautés culturelles, Jacques Parizeau semblait avoir complètement oublié ce qu’il avait lui-même dit aux militants péquistes qui s’inquiétaient de l’arrivée massive d’immigrants farouchement opposés à la souveraineté: le PQ n’avait pas besoin d’eux pour faire du Québec un pays.

      « On peut avoir une majorité dans le sens de la cause nationale que l’on veut faire avancer même si à peu près pas d’anglophones et d’allophones votent pour cela, avait-il déclaré en janvier 1993 lors d’un conseil national tenu à Québec. Les Québécois peuvent atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés même si c’est presque exclusivement des Québécois de souche qui l’approuvent. C’est une forme de réalisme que de tirer ces conclusions. »

      M. Parizeau en voulait pour preuve les résultats du référendum sur l’entente de Charlottetown, tenu quinze mois plus tôt. Au Québec, 57% des électeurs l’avaient rejetée, mais seulement 8 % des non-francophones. « C’est à peu près la proportion de gens qui croient qu’Elvis Presley est vivant », avait-il ironisé. Ses propos avaient été très mal accueillis par les communautés culturelles. Le PQ avait tenté de limiter les dégâts en organisant une rencontre avec leurs représentants, mais le mal était fait.

      Le soir du référendum, la déception de M. Parizeau était tout à fait compréhensible, mais comment pouvait-il être surpris et même offusqué de tous ces « votes ethniques » pour le Non, après avoir prétendu ne pas en avoir besoin? En réalité, ceux qu’il aurait dû blâmer étaient plutôt les Québécois « de souche » qui avaient choisi le Canada.

      Vingt ans plus tard, les immigrants demeurent toujours aussi réfractaires à la souveraineté. La différence est qu’une majorité de francophones le sont devenus. Évidemment, il est plus facile de blâmer les « autres ». Les immigrants doivent-ils suppléer les «pures laines» qui, pour une raison ou une autre, ne saisissent toujours pas à quel point l’indépendance serait bénéfique?

      On peut toujours dire que Pierre Karl Péladeau a simplement énoncé une évidence statistique en soulignant que l’immigration joue contre la souveraineté. Le problème est de présenter d’entrée de jeu les nouveaux arrivants et ceux qui les suivront comme des adversaires plus ou moins manipulés par Ottawa. Certes, il s’est excusé, mais il n’en a pas moins dit tout haut ce que pensent de nombreux souverainistes, frustrés du peu de résultats qu’ont donnés les efforts sincères qui ont été faits pour expliquer aux néo-Québécois qu’ils ont leur place dans le projet souverainiste. Certains y ont adhéré, mais il ne devrait pas être difficile de comprendre que des gens qui vivent déjà l’angoisse de l’immigration préfèrent généralement ne pas ajouter une autre inconnue.

      La malheureuse déclaration de M. Parizeau a causé un tel tort au PQ et à l’ensemble du mouvement souverainiste qu’un homme qui aspire à le diriger n’aurait jamais dû avoir l’idée de récidiver. Après l’épisode de la charte de la laïcité, cela rendra le dialogue encore plus difficile.

      Le premier ministre Couillard, qui ne craint pas d’emprunter les raccourcis intellectuels qu’il reproche si facilement aux autres, n’allait pas manquer une aussi belle occasion de présenter les propos de M. Péladeau comme une nouvelle dérive du PQ vers le nationalisme ethnique. Un homme qui tombe aussi lourdement dans les pièges qu’on ne lui tend même pas a-t-il les qualités requises pour être chef?

      En 2005, les libéraux n’arrivaient pas à croire que les membres du PQ allaient réellement leur faire le cadeau de choisir André Boisclair pour succéder à Bernard Landry. Aujourd’hui, ils prient le ciel pour qu’ils ne reviennent pas à la raison avant le 15 mai.

      Ils n’attendent que son élection pour traîner le député de Saint-Jérôme devant une commission parlementaire qui se penchera sur le problème, d’ailleurs bien réel, que pose le contrôle qu’il exerce sur Québecor. En déclarant que la fiducie sans droit de regard qu’il propose ne respecterait pas les dispositions du code d’éthique de l’Assemblée nationale, le jurisconsulte de l’Assemblée vient enfin de leur donner le prétexte qui leur manquait. Si besoin était, la réaction de M. Péladeau à la vente des quotidiens régionaux de Gesca atteste que le cordon ombilical qui le relie à son empire demeure solide.

      Le dernier sondage CROP-La Presse, qui a enregistré une baisse de 8 points des intentions de vote du PLQ, traduit clairement le mécontentement que suscitent les politiques d’austérité du gouvernement Couillard, mais quelque chose dans ce qui se passe au PQ déplaît manifestement à la population. Il n’est pas normal que les points perdus par les libéraux soient récupérés presque en totalité par la CAQ et Québec solidaire.

      Source : La faute des autres, chronique de Michel David, Le Devoir, le 21 mars 2015.

    • @ lukos

      25 mars 2015
      19h31

      De juger s’il est logique ou pas, s’il est raisonnable ou pas, si la majorité de la population le désire ou pas n’est plus d’actualité.

      Tout ce qui compte maintenant c’est de savoir “si ça va passer la charte” !

      On est rendu là dans le non-pays.

      Le fait de gouverner le non-pays avec 25 % de la population qui n’a jamais signé la constitution, ça passerait la charte ça ?

      M. Duclos

    • ” «En raccrochant, je m’effondre sur le lit, et j’éclate en sanglots [...] Je suis en train de vivre le pire cauchemar de ma vie. Bernard Landry m’a laissé partir à 10 000 kilomètres où il me joint pour m’annoncer qu’il me retire les trois quarts de mes responsabilités ministérielles.»”

      Guy Chevrette

      Ça confirme ce que je dis. Une gang d’émotifs les péquistes. Brailler parce que tu es pu ministre, comme si un poste de ministre t’était du automatiquement, comme un enfant-roi qui fait sa crise du bacon après s’être fait dire non.
      On peut bien avoir abolit le redoublement dans les écoles pour pas heurter l’estime de soi des élèves avec du monde comme ça au gouvernement. Eille chu pu ministre, ma vie s’effondre, m’en va brailler comme une Madeleine.

      En plus Landry qui forme son cabinet cette fois-la, a pas de place pour Chevrette, mais se donne 36 ministres, 36 ministres, ça s’invente pas, en plus, il parlait de mettre un gouvernement supra-national par-dessus Ottawa et Québec pour gérer les relations inter-gouvernementales entre le fédéral et le provincial, la question de Bruxelle comme il disait, comme si on avait pas assez de fonctionnaires de même, non, mais faut- tu être déconnecté de la réalité rien qu’un peu ?

      Et ça prétend être capable de gérer un pays ce monde-la.

    • À lire dans Le Devoir

      Le Parti québécois accuse le jurisconsulte Claude Bisson d’être en conflit d’intérêts et de faire preuve de partialité quand il s’exprime sur le cas de Pierre Karl Péladeau parce que son fils Alain, un journaliste condamné pour outrage au tribunal lors du lockout au Journal de Montréal, a été congédié par Québecor en 2010.

      Le jurisconsulte accusé d’être en conflit d’intérêts

    • @racines 20h06 “Votre antipathie chronique et obsessive à l’égard de PKP est assez étonnante : je ne me souviens pas de vous avoir vu être aussi implacable et aussi critiques à l’égard de fédéralistes, à Québec ou Ottawa…” Comme moi, de très nombreux souverainistes n’aiment pas PKP. Je n’ai pas ménagé mes critiques à l’endroit des gouvernements Charest et Chrétien et je continue à le faire avec le gouvernement Couillard et le gouvernement Harper.

    • À lire :

      Retraite dorée pour Thierry Vandal

      Le PDG d’Hydro-Québec, Thierry Vandal, pourra prendre sa retraite en touchant une rente équivalente à quelques milliers de dollars près à son salaire de 2014 qui était de 469 188 dollars.

      Selon une évaluation de sa rente basée sur les rapports annuels et les pratiques de la société d’État qu’a obtenu notre Bureau d’enquête, M. Vandal, 54 ans, pourra bénéficier d’une rente annuelle indexée de 452 402 dollars soit 80% de la moyenne de son salaire de base et de sa prime incitative des trois dernières années (565 500 dollars).

    • De philomene964

      25 mars 2015
      19h26
      Parions que Couillard va bientôt, pour la 4è fois, rappeler publiquement son caucus à l’ordre pour montrer qu’il contrôle son poulailler.
      =============================================================

      Lors de la période de question du 24 mars, en réponse à une question de M. Bédard sur le prochain budget, De L’Épinay a ajouté 2 autres milliards de dollars aux 5.5 autres faussement attribués au PQ lors de leur 18 mois de passage au pouvoir.
      Parions que Couillard va hausser è $10 milliards le montant du déficit sous le PQ lors de la présentation du budget.

      Il faut encore les remettre à l’ordre et leur rappeler que le vérificateur général a dit et écrit clairement dans son rapport la mention suivante qui est aussi inscrite au Journal des débats de la Commission des finances publiques:
      Le déficit anticipé est plutôt de l’ordre de 3,1 milliards de dollars au lieu des 5,7 tel que prévu par le gouvernement.

      Le budget n’est pas encore déposé que plusieurs points qui sont nébuleux ont déjà fait l’objet de critiques de la part de groupes directement visés par celui-ci. Dont les médecins!

    • Qu’ont à dire les libéraux de ce blogue sur ceci?

      Est-ce digne d’une ministre?

      Que pensez-vous de la faute d’orthographe?

      (Québec) La ministre de la Famille, Francine Charbonneau, a retiré de sa page Facebook une image se moquant des étudiants en grève.

      Mme Charbonneau a placé sur sa page un pastiche de la série pour enfant Martine. Le titre : «Martine étudit (sic) sans faire chier le Québec».

      L’image est restée en ligne assez longtemps pour que des amis de la ministre puissent la commenter. Elle l’a finalement retirée en reconnaissant le caractère «inapproprié» de sa blague.

      «Une image inappropriée a été publiée récemment sur un de nos comptes Facebook (sic), a écrit la ministre sur son compte Twitter. Celle-ci a été supprimée rapidement.»

      Mme Charbonneau a refusé de répondre aux questions des journalistes mercredi matin.

      http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201503/25/01-4855371-la-ministre-charbonneau-retire-une-image-se-moquant-des-etudiants.php

    • Bonne journée chers (es) amis (es) ☼

      En lisant les commentaires de nos libéraux, fédéralistes, et caqueux, comme toujours ils n’abordent jamais la nullité de la gouvernance du parti libéral !

      pourtant l’actualité ne ment pas !

      ils se réfugient en bouffant du méchant péquiste, toujours la même stratégie…

      ce gouvernement est le pire depuis la conquête anglaise !

      nous avons encore trois ans pour regretter d’avoir réélu un parti qui a toujours l’escouade anti-corruption de l’UPAC aux trousses, avec déjà 21 perquisitions contre 0 pour le PQ.

      C’est tout simplement renversant d’avoir réélu la même équipe à Charest.

      Une nouvelle Commission d’Enquête s’amorcera dans 3 ans sur les pratiques du Parti Libéral qui est en ce moment au pouvoir, et saborde les institutions du Québec.

    • Je pense que les candidats à la chefferie du Parti Québécois, devraient tous s’engager s’ils sont élus Premier Ministre à la prochaine élection, à instituer une Commission d’Enquête sur les comportements du Parti Libéral du Québec.

      Car dans trois ans, il ne restera plus grand chose des institutions québécoises, Ottawa aura le champs libre partout.

    • Racines, quand bien même que vous vous pétiez une anévrisme, une crise d’urticaire et de m’insulter….ça change rien, c’est toujours NON!

      En passant, hygiène de base que de laver ses sous-vêtements…. vous saviez pas? Ah ce folklore de l’époque des trappeurs, faut évoluer Racines.

    • @erebete, 25 mars, 11h18,

      Pour répondre à votre question, ceux qui sont au pouvoir , ce sont ceux qui comparent PKP et le PQ au FN de Lepen.
      On le sait tous que ça n’a aucun bon sens, mais on sait également que c’est fait pour que la base non-francophone qui les met au pouvoir resserre bien les rangs derrière eux.

      C’est ça qui est ça…

      De mon côté, ça me fait l’effet contraire de me faire prendre pour un pingouin comme ça.
      Je regarde ce PKP avec un esprit excessivement critique….et pourtant, la réaction exagérée du Parti au Pouvoir m’enlève quelques couches critiques en le regardant.

      Quant à votre commentaire me demandant si j’assume, il est tellement ridicule que je ne sais pas quoi dire.
      Même mon italienne de femme et ma bru, une américaine, comprennent ce que j’ai avancé au départ.
      Sais pas à quel endroit vous pouvez caser ça?
      C’est assez simple: accepter d’appeler un chat un chat.
      Le jour où vous déciderez de ne pas jouer, vous y arriverez.

      Pas ma faute si vous casez mes propos dans votre rhétorique à un endroit où ça ne case pas tout à fait.
      Il vous reste à assumer qu’il est possible que votre rhétorique dans laquelle vous vous enfermez ait des failles.

      @nunu,
      Je n’avance pas que ce sont des cloches. Je ne joue pas à ça. Vivre et laisser vivre et libre à ceux qui manquent de respect, sur un blogue ou ailleurs. En revanche, nombre jouent aux arguments au nom du jeu politique. Dans ce cas-là, les cloches ne peuvent pas sonner, c’est l’évidence..

    • @ manonb 9h05
      «Mme Charbonneau a placé sur sa page un pastiche de la série pour enfant Martine. Le titre : «Martine étudit (sic) sans faire chier le Québec».»

      Francine Charbonneau, vous dites? Mais ne serait-ce pas cette ministre sous-éduquée n’ayant qu’un DEP en coiffure et une soi-disant «formation en communication organisationnelle»? Amusant, tout de même. Faites ce que je dis et pas ce que je fais.

      http://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/charbonneau-francine-635/biographie.html

    • Anthrax, je sais que vous aimeriez y croire au foulard Blanc, cette mise en scène ”efficace” que pour les convaincus… aveuglement naïf, mais si vous avez le goût de poussez au delà de l’aveuglement partisan, sur GOOGLE taper:

      UPAC, Solim, Blanchet

      Blanchet-Marois, UPAC

      Commission Charbonneau, syndicat, financement et prête-noms

      SNC-Lavalin, PQ, financement illégale

      Alain Gravel, SRC, Upac rencontre délateur

      Y’a tout plein de combinaison de recherche….. faut tasser le ”foulard Blanc” devant les yeux!

    • …. et si vous êtes patient, tapez….. rapport Moissan, Gaspésia

    • @ anthrax 9h14
      «les candidats à la chefferie du Parti Québécois, devraient tous s’engager (…) à instituer une Commission d’Enquête sur les comportements du Parti Libéral du Québec.»

      Entièrement d’accord. Symboliquement, il faudrait commencer par la perte de 40 milliards de dollars à la Caisse de Dépôt sous le régime Charest. Bien des gens (Charest, Rousseau, Nadeau, etc.) ont des responsabilités dans cette sombre affaire, que ce soit au civil (incompétence) ou au criminel (malversations).

      Il faudrait ensuite enquêter sur les contrats gouvernementaux des grandes sociétés informatiques, des firmes de communication et des gros bureaux d’avocat. Des sommes folles, se calculant en centaines de millions de dollars, sont gaspillées chque année dans ces secteurs pour des «services» bien souvent déficients, voire carrément inutiles. Sans parler de toute cette précieuse expertise inutilisée qui se perd dans nos ministères.

      Seulement dans ces quatre secteurs, on en aurait pour des années à faire le ménage. Avec de quoi remplir quelques cellules de tinamis libéraux…

    • Le fait est qu’on vote ici sur 2 Axes: Souverainistes-Fédéralistes et Gauche-Droite.

      L’Axe souverainistes-fédéralistes n’est pas sain….même si très compréhensible.
      Cet Axe divise les Québécois francophones des autres et ce, très très clairement.
      En revanche, il unit la gauche et le droite. On n’a qu’à penser au PKP-Drainville…Mulcair-Charest….Bouchard-Landry…David-Coiteux….
      On en devient dans cet axe-là à ne même pas savoir ce qu’on veut, sinon être un pays ou ne pas l’être.

      Dans l’autre axe, la CAQ et QS s’assument. Si QS se dit souverainiste, force est d’admettre que c’est très très loin dans les priorités.
      La CAQ fait le plein majoritairement de francophones beaucoup de nationalistes.
      QS arrive à unir nouveaux arrivant et francophones.
      Il n’est pas ridicule de penser que sans l’Axe souveraineté-Fédéraliste, on aurait au moins un autre Parti un peu plus au centre qui arriverait à unir nouveaux arrivants et francophones également.

      Mais bon, le débat sur la souveraineté, même si je ne suis pas de ceux qui souhaite ardemment un referendum bien conscient du mal qu’on se ferait si on le perdait, je le trouve excessivement légitime.
      Ça ne me fait pas peur et il n’y a aucun doute que je voterais oui….même si je peux répondre non à un sondage, ne sentant pas la nécessité absolu.

      En fait, on pourrait avancer au Québec le jour où l’axe souverainiste-fédéraliste tombera. Ce n’est pas demain la veille.
      Ou ça meurt de sa belle mort et ça va prendre de nombreuses années encore…et on continuera à se politiser sur 2 Axes….ou on le fait et on passe à autre chose ensuite…du moins, pour un bon demi-siècle!

      En 95, quelque part, il est arrivé ce qui pouvait arriver de pire: un presque 50-50.
      L’argument du “non c’est non” devient obsolète. Si le oui avait gagné avec de telles poussières, le même qui avance cet argument dirait que ce n’est pas un oui clair.
      Ce vote de 95 démontre que quelque chose n’est pas clair…pas achevé.
      Dans ce sens, ce n’est pas demain la veille. Ceux qui s’autoconvainquent du contraire devront être patients. Des souverainistes, il y en a encore une beurrée. On peut y ajouter des nationalistes.
      Ce mouvement n’est pas en avant-scène comme il l’était, mais il est tout à fait là.
      De fait, la masse non-francophone continue de serrer les rangs derrière le PLQ.
      Je suis convaincu que dans cette masse, nombreux sont plus à gauche et une autre partie plus à droite.
      En attendant, ils sont d’abord et avant tout contre le francophones souverainistes.

      Tout ça est évident comme le ciel est bleu. Ce n’est pas sain, mais c’est bien pire de faire comme si ce n’était pas ça…

    • Pierre_lemay, mais toujours en lien avec vôtre affirmation, et cette tentative de réponse, mais vous n’avez toujours pas répond, y’a une réponse de partisan ça va de soi, mais….. Si les ”Québécois francophones” sont réduit à l’opposition dans la province, alors de quel origine sont le parti au pouvoir?

    • @erebete,

      Répondu très clairement. Bonne réflexion ou bon jeu, à vous de choisir.

    • @erebete (10h36)

      Vous ne connaissez rien aux mathématiques n’est-ce pas ? Ce sont en fait la majorité des québécois qui sont dans l’opposition puisque 60% n’ont pas voté pour le parti libéral…
      (faut toujours vous le rappeler)

    • @pierre-lemay (10h47)

      Faut se rappeler que vous discutez avec des gens qui trouvait la question du référendum de 1995 “pas claire”…

    • erebete

      au lieu de faire le jars, je vous mentionne pour la milliardième fois que le PLQ n’a été élu que par seulement 14 % des québécois francophone !

      ce qui veut dire que sans les anglophones qui sont nos conquérants, et sans les allophones, vous n’êtes RIEN.

    • teddybear

      C’est incroyable toutes les généralisations que vous faites à partir d’un cas…

      Pis le monde venu brailler lors du love in étaient pas émotifs je suppose.

      Vous trouvez ça brillant de prétendre que d’un côté les gens sont émotifs et de l’autre non, comme si parce qu’on partage un point de vue politique, on était des clones?

      C’est ridicule pas mal.

    • À lire, une réflexion très à propos de VLB :

      Langue et laïcité: péril en la demeure

    • Extrait d’un article fascinant sur le flipflopisme caractériel de Couillard dans la question étudiante.

      Voilà pour la reprise des tactiques et du lexique de Jean Charest par le gouvernement Couillard.

      Mais qu’en pensait donc Philippe Couillard en 2013 en pleine course à la chefferie du Parti libéral du Québec? La réponse risque fort de vous étonner…

      Pendant que le gouvernement Couillard s’inspire de Jean Charest face aux étudiants opposés à l’austérité et que le maire de Montréal avertit les manifestants que cette fois-ci, la «tolérance» est à «zéro – ce qui continue à faire du Québec un des états avancés où la liberté fondamentale de réunion pacifique est la plus réprimée -, voyons ce qu’en pensait M. Couillard il y a deux ans à peine… Soit avant d’être élu premier ministre.

      En janvier 2013, Le Soleil rapporte que Philippe Couillard, alors candidat à la succession de Jean Charest, prend «ses distances de la gestion de la crise étudiante opérée par le gouvernement Charest».

      Au premier débat officiel l’opposant à Raymond Bachand et Pierre Moreau, M. Couillard juge en effet «superflu» le «volet du projet de loi 78» – soit la loi spéciale de Jean Charest – sur «l’encadrement des manifestations».

      Dixit alors Philippe Couillard : «J’étais tout à fait d’accord avec les autres objectifs de la loi 78, ceux sur l’accès aux cours et le calendrier scolaire. Mais je pense que ce n’était pas nécessaire d’ajouter la partie sur l’encadrement des manifestations».

      Aujourd’hui premier ministre, M. Couillard n’hésite pourtant pas à reprendre le mantra de M. Charest sur la «violence et l’intimidation»

      Aussi intéressante était cette autre réplique de M. Couillard: «Je pense, Raymond, que les universités ont raison de dire qu’elles sont sous-financées. Mais je crois que les étudiants également peuvent avoir raison de dire qu’on peut optimiser la gestion et libérer des marges de manoeuvre.»

      Les universités «sous-financées»? Vraiment? En pleine ère d’austérité, il faut croire que le problème est aujourd’hui oublié…

      Une autre perle est celle-ci. Toujours en 2013, au mois de février, Gerry Sklavounos, le sympathique député libéral et aujourd’hui, le leader parlementaire adjoint du gouvernement Couillard, accordait une entrevue à Benoît Dutrizac. Il est alors député de l’opposition officielle.

      Revenant sur la grève étudiante de 2012. M. Sklavounos laissait tomber ceci : «C’est sûr qu’il y a eu des personnes qui ont décidé de manifester. Les manifestations n’ont jamais dérangé. Je pense que les manifestations font partie de la démocratie».

      Répétons : «Les manifestations n’ont jamais dérangé. Je pense que les manifestations font partie de la démocratie». Une déclaration qui honore certes le député. D’autant qu’il ne dit pas un mot sur la supposée «violence et intimidation» que prêtait le gouvernement Charest à répétition aux manifestants de 2012…

      L’écho de Jean Charest

    • @teddybear 04h41

      Si vous ne pouvez tolérer que l’émotion soit un trait humain, voici un refuge pour vous.

    • @lukos 26 mars 07h25
      Je respecte le fait que vous ne puissiez blairer PKP ; ce que j’observe, c’est qu’avec la pathétique performance du PLQ et du PCC, vous êtes plutôt avare de critiques par comparaison à vos flèches acides à l’égard de PKP…!
      Je cherche toujours vos «éclats d’indignation » à l’égard des incompétents AU POUVOIR, tant à Ottawa qu’à Québec !
      Syndrome de repli ou de mortification judéo chrétienne ?….
      Lire : «il y a moins de risque à critiquer notre «famille» que de froisser ceux d’«en face» pour qui «la fin justifie les moyens» !

    • Les étudiants utilise la violence et l’intimidation pour faire taire les journalistes.

      Les étudiants contre la liberté de presse

      LIA LÉVESQUE
      La Presse Canadienne
      Montréal
      La Fédération professionnelle des journalistes du Québec incite les journalistes qui ont été malmenés lors des manifestations des derniers jours à porter plainte à la police.

      L’association professionnelle se plaint de «graves entraves à la liberté de presse» qui ont eu cours lors de la première journée de manifestations étudiantes, lundi, à Montréal et à Québec. Elle parle dans certains cas d’actes de violence ou d’agressions contre des journalistes.

      La FPJQ rapporte qu’à Montréal, des individus se sont «rués» sur le reporter de TVA Maxime Landry et sur le caméraman Kevin Crane-Desmarais. Ils auraient donné un coup de pied au journaliste et tenté de s’emparer de l’équipement de tournage.

      De même, à Québec, les journalistes Jean-Simon Bui et Patrick Bégin, de la radio FM93, auraient été agressés lorsqu’ils couvraient la grève étudiante à l’Université Laval. M. Bui sortait son microphone pour interviewer des étudiants lorsqu’un manifestant l’a plaqué au mur à trois occasions. Son collègue a reçu une tasse de café chaud au visage, rapporte la FPJQ.

      Au cours d’une entrevue mardi, la présidente de la FPJQ, Lise Millette, a déploré la situation. Ces incidents «entrent dans la catégorie des voies de fait, entrent dans la catégorie des agressions et on ne peut pas le tolérer, que ce soit une personne, un journaliste, n’importe qui. Ce sont des voies de fait et ce n’est pas la manière dont on s’exprime, dont on exprime un désaccord dans une démocratie», a-t-elle lancé.

      Et à ceux qui disent que cela fait partie des risques du métier de reporter, elle rétorque: «Il y a une différence entre couvrir une manifestation et assumer les risques de se retrouver dans l’action – évidemment, quand on couvre sur le terrain, on accepte ce risque-là. Il y a une nette différence entre assumer un risque et être pris pour cible.»

      La Fédération encourage les journalistes victimes d’agression à porter plainte à la police et à l’en aviser.

      Elle rappelle que les reporters qui couvrent ce genre de manifestations sont souvent pris entre l’arbre et l’écorce. Elle estime qu’ils doivent malgré tout pouvoir faire leur travail en toute liberté.

      Du même souffle, elle rappelle que les journalistes membres de la FPJQ «s’engagent à respecter leur guide de déontologie».

    • @pierre_lemay 26 mars 10h11
      Bravo pour vos propos; vous allez forcer les fédéralistes à réfléchir aux moyens de se déculpabiliser et de justifier le fait qu’ils se cachent derrière les anglos et les allos par peur de perdre «leurs« Rocheuses, quitte à donner LEUR Saint-Laurent en otage…
      Vous pariez qu’AUCUN ne va répondre à nos commentaires ?

    • @erebete 26 mars 09h33
      L’hygiène mentale, vous connaissez ?
      Essayez un peu plus d’huile de castor canayen, ça va finir par débloquer..!

    • Les armes comme les autos sont très dangerux

    • Nous voilà, nous aussi, pogné avec Pegida… l’extrême droite arrive au Québec.

      PEGIDA Québec

      Il y a un an, Pauline Marois nous avait avertis que c’était une chose possible :

      Le Québec n’est pas à l’abri de l’extrême-droite, selon Pauline Marois

      Gilbert Lavoie, en fin analyste politique, avait compris que Mme Marois insinuait que le gouvernement Couillard en était un d’extrême droite. Il nous avait d’ailleurs invité à commenter sur ce blogue… et les anti-Marois s’en étaient donné à cœur joie!

      Gare à l’extrême-droite? (avec un subtil point d’interrogation…)

      Aujourd’hui, nous savons qu’elle n’avait pas tort. J’espère que, tout le monde – souverainistes et fédéralistes – va s’opposer farouchement à ce mouvement xénophobe rétrograde, et leur faire comprendre que nous ne voulons pas de ça ici! Lutter contre le radicalisme islamique est une chose juste, mais sombrer dans l’islamophobie, c’est donner raison à ces intégristes que nous voulons dénoncer.

    • @samati, 13h57 : « Les étudiants utilisent la violence et l’intimidation pour faire taire les journalistes. Les étudiants contre la liberté de presse »

      Oh là, on se calme le pompon ! L’article mentionne «des individus»… vous avez l’amalgame pas mal rapide !

      …«elle rappelle que les journalistes membres de la FPJQ «s’engagent à respecter leur guide de déontologie».»

      Le journaliste Jean-Simon Bui respecte-t-il son propre guide de déontologie en s’affichant ouvertement contre les grévistes ? En invitant la population à communiquer avec lui pour les dénoncer ? Non !!

      Jean-Simon Bui

      Si ce gars là, qui se prétend journaliste, se permet d’agir comme il le fait, un bon coup de pied au derrière est amplement mérité !

      PS : de toute façon, c’est ce qu’il voulait. D’abord il provoque ses adversaires, il les crinque, puis vient les narguer sur leur terrain… évidemment, ça se passe pas trop bien. C’est pas grave, il fait parler de lui… Il peut maintenant aller se plaindre et chialer sur toutes les tribunes. Journaliste ? Pffft, come on !!
      Le plus platte c’est que des gens comme vous, samati, vont s’empresser de récupérer et amplifier son message pour dénigrer l’ensemble des étudiants : violence, intimidation, anti liberté, antidémocratique… plus vous en ajoutez, moins vous êtes crédible.

    • À la veille de Pâques de savoir que Ies Québécois ne sont pas faits en chocolat me rassure merci François Blais . Je vais survivre

    • samati

      26 mars 2015
      13h57

      «Les étudiants utilise(sic) la violence et l’intimidation pour faire taire les journalistes.

      [...]

      La FPJQ rapporte qu’à Montréal, des individus se sont «rués» sur le reporter de TVA Maxime Landry et sur le caméraman Kevin Crane-Desmarais. Ils auraient donné un coup de pied au journaliste et tenté de s’emparer de l’équipement de tournage.»

      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - -

      samati dit n’importe quoi et généralise grossièrement.

      En effet, il est question d’individus.

      samati peut-il fournir la preuve que ces “individus” étaient bien des étudiants et non des casseurs ou des provocateurs qu’on retrouve lors de manifestations ?

      Pas surprenant que certains fédéralistes n’aient pas compris la question de 1995.

      On voit pourquoi…

    • Un graffiti anonyme sur les mûrs des toilettes contre la représentante de l’ASSÉ,

      ”Les carrés vert montrent leur vrais visage” -Dixit les nouveaux outrés à géométrie variable qui appellent à ne pas faire de Généralité….loll hypocrisie!
      Comme leur projet ”inclusif”
      Comme pour être un vrai Québécois faut être souverainiste…

      Misère!

    • En passant petit fait ironique, les étudiants dans la rue sont maintenant les alliés des Libéraux!! Micro sous le nez ou en entrevue, ils déclarent ”Non à l’austérité puisque le gouvernement à stabiliser la dette depuis plus de 10 ans”

      Ils remercient le travail des Libéraux…. quand même étrange, non?

    • @racines 20h22 Vous serez heureux d’apprendre que j’ai réservé le livre de GND à la succursale de ma bibliothèque, située à moins de 200 mètres de chez moi. Je n’ai plus l’espace pour conserver un grand nombre de livres chez moi, d’autant plus que je lis beaucoup. Je lirai ce livre avec intérêt mais je ne vois pas en quoi il pourrait contredire la logique de mon commentaire de 16h26. Votes secrets, Itinéraires, pas de masques, c’est le simple bon sens.

    • monsieur8

      vous dites :

      ” Nous voilà, nous aussi, pogné avec Pegida.. ”

      /parce que laisser le champs libre aux islamistes, alors qu’on n’est même capable de les sortir de nos écoles c’est mieux ?

      parce que la charte à Trudeau permet à une femme cadenassée dans un sac de pouvoir prêter serment sans montrer son visage, c’est mieux parce que cette sorte d’intégrisme est légal selon la charte des droits et libertés ?

      parce que des communautés s’isolent de la population, et n’enseignent pas ce que le Ministère de l’Éducation oblige, ça aussi c’est légal ?

      je vous le dis, pourquoi envoyer l’armée à l’étranger alors que le diable est déjà chez nous ?

      vous leur laisser toute la place, et on ne doit rien dire, rien faire.

    • 16h14 Les Français, champions des manifestations, fournissent à l’avance leurs itinéraires. Et, que je sache, ils ne tolèrent pas les masques.

    • “samati dit n’importe quoi et généralise grossièrement.
      En effet, il est question d’individus. ”

      @ candela ~

      Tiens donc…

      ça vous rappelle pas quelqu’un qui a utilisé récemment
      le même procédé que vous dénoncez à présent?

      (candela – 25 mars 2015 – 13h39)

      “Les “carrés verts” montrent-ils leur vrai visage ?

      L’Université de Montréal a porté plainte à la police après la découverte d’un graffiti haineux appelant au viol de la porte-parole de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) dans les toilettes de la Faculté d’aménagement.”

      Quand on crache en l’air…

    • ” L’acteur ( Yves Jacques ) a comparé le gouvernement Couillard aux membres du groupe armé État islamique, qui ont saccagé des oeuvres d’art en Syrie (…). Si ça n’a pas empêché (Véronique Hivon) de dormir, moi, ça m’a empêché de dormir.”

      http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201503/26/01-4855803-parallele-entre-lei-et-le-plq-les-propos-dyves-jacques-critiques.php

      Non mais faut-tu être déconnecté de la réalité rien qu’un peu ?
      Comparer un gouvernement du Québec, légitimement élut, avec l’EI.

      Avez-vous vu des libéraux décapiter du monde aux nouvelles ?
      Avez-vous vu des libéraux renter dans un musée et y mette le feu ?
      Y’a tu des islamistes qui ont quitter leur pays pour venir s’établir au Québec ?

      Gageons que le PQ va rester coi la-dessus. Qui ne dit mot consent, c’est connut.

      PKP la semaine dernière, la c’est Yves Jacques, le PQ est en train de se saborder tu seul.

    • monsieur8

      26 mars 2015
      14h56

      @samati, 13h57 : « Les étudiants utilisent la violence et l’intimidation pour faire taire les journalistes. Les étudiants contre la liberté de presse »

      Oh là, on se calme le pompon ! L’article mentionne «des individus»… vous avez l’amalgame pas mal rapide !

      ___________________________________________

      Le titre de l’article est celui-ci:

      Manifestations: les journalistes malmenés incités à porter plainte

      Samati a écrit son message de telle façon qu’on dirait que ses commentaires sont le titre et sous-titre.

    • Bon ben, les chambres de commerce sont heureuses, le reste n’a plus d’importance. Budget2015 LesVraiesAffaires

    • J’me demande de quelle façon Gesca & Cauchon vont nous dire que c’est un excellent Budget

    • Budget2015 sans hausses de taxes? LOL. Le mini budget présenté en décembre s’était déjà chargé de hausser les taxes et les tarifs de 700 M$

    • Le PLQ adopte la stratégie des conservateurs. On étrangle pendant 3 ans le contribuable et les bonbons l’année électorale.

    • Les étudiants veulent rallier la population à leur cause. Ils devraient commencer par dévoiler leur trajet de manifestation. Ne pas le faire est un manque flagrant de respect. C’est jamais vraiment ”winner” de se foutre des règlements.

    • Les armes sont dangereuses comme les autos ou les avions mais sont bien utiles.

    • @erebete 16h03

      Moi ce que je retiens du printemps minable c’est que les étudiants ont refusé les augmentations des frais de scolarité du gouvernement Charest, mais ils ont acceptés les réductions des crédits d’impôts du gouvernement Marois qui résultent en une augmentation nette IDENTIQUE à ce que le gouvernement Charest proposait…

      J’espère que depuis ce temps ces étudiants ont appris à compter!

    • Pour revenir en lien avec le sujet du blogue et pour faire plaisir aux irréductibles fans des Beatles

      “Happiness is a warm gun”

      https://m.youtube.com/watch?v=6XQdwnTnl6w

    • @lukos 26 mars 16h14
      Votre ouverture d’esprit qui est, un acte d’humilité, fait grandir ce qu’il y a de plus noble en nous !
      Je suis conscient que je dois travailler mon humilité… !
      Bonne lecture; je suis convaincu que vous allez apprécier !
      Salutations cordiales au «loup grec» !
      Robert Alarie

    • sylvainthi1837

      même si les étudiants et la population qui manifestent dévoilaient leur trajet, les policiers trouveraient toutes sortes de prétextes pour faire cesser celle-ci.

      c’est incroyable comment on encadre la démocratie par ces mêmes policiers qui ont laissé faire le saccage à l’Hôtel de Ville de Montréal… on les a tous vu ne rien faire…

      à force d’encadrer, la démocratie se retrouve au placard.

      Ce gouvernement est le pire depuis la conquête anglaise !

    • manonb va être contente, le budget du PLQ alloué à la culture augmente.

      Contente madame ou non?

    • Quel bon budget. Bravo au PLQ de prendre soin Québecois comme vous le faites. Cé pas le PQ qui aurait eu le courage d’en faire pareil.

      Je sais, je sais, les séparatistes vont venir déchirer leur chemise bientôt.

      S’ils agissent de cette façon cé parce que le PLQ livre la marchandise et cela les frustres.

      La cale leur va bien.

    • La journée que les organisateurs vont dévoiler le trajet ils vont se retrouver en prison .Vous ne pouvez vous engager que 1000 manifestants suivront vos directives .Surtout si votre groupe est infiltrer par des anarchistes des policiers ou des journalistes de radio poubelles

    • “samati dit n’importe quoi et généralise grossièrement.
      En effet, il est question d’individus. ”

      @ candela ~

      Tiens donc…

      ça vous rappelle pas quelqu’un qui a utilisé récemment
      le même procédé que vous dénoncez à présent?

      (candela – 25 mars 2015 – 13h39)

      “Les “carrés verts” montrent-ils leur vrai visage ?

      L’Université de Montréal a porté plainte à la police après la découverte d’un graffiti haineux appelant au viol de la porte-parole de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) dans les toilettes de la Faculté d’aménagement.”

      Quand la poêle dit bonjour au chaudron…

    • Bon! La modération qui finit par se réveiller!!

    • Quelle fumisterie, ce budget de 2015 qui va peut-être s’avérer en 2017 !

      Une bonne blague pour crédules finis!

      Mouaaahhh!!!

    • @erbete 15h56 et @son émule pantaleon_madore 21h25

      En effet, vous n’avez pas compris le sens du signe de ponctuation qui se nomme point d’interrogation à la fin du texte que vous avez cité.

      Meilleure chance la prochaine fois.

    • Pendant que Youppi Twitter Coderre se réjouit des largesses de Québec alors que le Monsignor Ministre Pierre Moreau demandait aux municipalités de revoir leurs dépenses salariales je vous ai concocté un bô tableau des salaires et avantages sociaux de tous les groupes d’employés…et élus de Montréal. Vous serez à même de constater que les policiers sont superbement bien rémunérés pour faire respecter la Loi et le Désordre par les jeunes, aidé dans leur tâche par les juges et les pompiers pour éteindre les feux!
      Bonne lecture.

      En premier , l’extrait du Budget 2015 (voir le lien +pdf ” Budget de fonctionnement 2015″ Tableau 85 page 178)

      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=43,55517618&_dad=portal&_schema=PORTAL

      Suivi de mon calcul des pourcentages d’avantages et salaire par employé de chaque groupe.

      Rémunération Moyenne/par Avantages sociaux en% Rémunération +Avantages sociaux*

      Élus $100,778.00 28% $129,052.00

      Cadre de gestion $116,287.00 49% $173,498.00

      Cadres conseil $93,555.00 20% $112,796.00

      Contremaîtres $85,250.00 45% $123,560.00

      Juges $212,516.00 85% $394,867.00

      Professionnels $87,654.00 30% $113,914.00

      Cols blancs $53,823.00 43% $76,735.00

      Cols bleus $61,012.00 44% $87,730.00

      Policiers $96,558.00 39% $134,213.00

      Pompiers $88,856.00 31% $116,819.00

      Préposés aux traverses d’écoliers $33,940.00 0% $33,940.00

      * Ces données ne comprennent pas les charges sociales reliées à chaque poste même si la contribution employeur au RRQ et Assurance emplois
      sont versés au compte de chaque employés

    • Veillez excuser le tassement du tableau (bien involontaire), une fois transféré sur Cyberpresse

    • Merci encore une fois aux infirmières et enseignantes de sacrifier leurs salaires et conditions d’emplois pour le bien public et pour les Bolduc, Vandal et les favorisés de notre Belle Province.
      Merci et ne soyez pas rancunières, après tout selon ce gouvernement et la majorité des citoyens, la rancune n’est pas féminins.

    • ” Le Cirque du Soleil a connu des difficultés ces dernières années, qui expliquent la volonté de son fondateur de s’en séparer. L’entreprise a enregistré en 2012 des pertes pour la première fois de son histoire, et a licencié plus de 400 personnes l’année suivante pour réduire ses coûts. Depuis 2008, le modèle économique du Cirque du Soleil a beaucoup évolué, reconnaissait elle-même la porte-parole de la troupe en 2013: la crise économique, la hausse du dollar canadien et celle du coût de ses spectacles ont fragilisé son modèle économique. Le Cirque pâtit notamment du désistement de plusieurs de ses partenaires à Las Vegas, qui ne participent donc plus aux coûts de production. Selon le Globe and Mail, des acheteurs potentiels ont déjà renoncé à se porter acquéreurs car «les documents financiers confidentiels de l’entreprise ont révélé une détérioration continue des bénéfices».”

      Un entreprise qui court a la faillite et elle fait quoi l’Opposition a Québec ?

      ” En chambre, les péquistes et les caquistes ont pressé le gouvernement de trouver une solution pour éviter de laisser l’entreprise passer à des mains étrangères.”

      ” «Depuis des mois, le gouvernement est au courant de l’intention du fondateur du Cirque du Soleil de se départir d’un gros bloc de ses actions. Le processus de vente est rendu dans les derniers kilomètres. Depuis le début, c’est le silence radio du côté du gouvernement», a dénoncé le porte-parole du Parti québécois en matière d’économie, Pierre Karl Péladeau.

      Vitrine «mondiale de notre créativité», le Cirque du Soleil risque d’échapper au Québec pendant que le ministre de l’Économie Jacques Daoust reste les bras croisés, s’est insurgé l’actionnaire de contrôle de l’empire Québecor.”

      Toujours le petit nationalisme économique pour récupérer des entreprises moribondes au nom de la culture québécoise.

      On comprend pas les leçons de l’Histoire, Steinberg, la Gaspésia, MTL mode,Québécair,Tricofil, ect, c’était toujours au nom de la spécificité du Québec qu’il fallait acheter ça, et on a vu ce que ça donner. Notre devise est Je me souviens… de rien pantoute.

    • Le parc Belmont s’est éteint il y a plus de 30 ans, la Ronde a été privatisée en 2001, est-ce que la culture québécoise est en péril depuis ?
      Est-ce que la disparition du Cirque du soleil va mettre la culture québécoise en danger ?
      Je pense pas.

    • @boston – 26 mars 2015 – 19h42
      Le PQ pourra bien déchirer sa chemise tant qu’il le voudra, mais dans les faits, le M. Marceau n’aurait pas eu le choix de faire un redressement majeur des finances du Québec. D’ailleurs, selon certaines sources, c’était dans les cartons de M. Marceau de faire ce que les libéraux font en ce moment. Nous sommes passés proche d’une décote qui auraient coûté des centaines de millions en intérêt de plus pour emprunter.

      Nous avons bien trop dépenser depuis fort longtemps et nous sommes les citoyens les plus taxés en Amérique du Nord, est-ce que les gens pensaient que ça durerait éternellement. Ce contrôle des dépenses auraient dû être fait depuis 15-20 ans, mais non, on a fait des déficits année après année et le PLQ et le PQ sont autant coupables l’un que l’autre de cette situation.

      On regarde les gens, et les péquistes sur ce blogue, critiquer à qui mieux, mieux, parce que c’est très facile, mais personne à part les libéraux ne propose quelque chose pour que le Québec trouve enfin une santé financière.

      Malheureusement, la magie n’existe pas et il fallait s’y attendre, redresser les finances allait faire mal que ce soit avec les libéraux ou le parti québécois.

    • @teddybear

      Le cirque du soleil est probablement la dernière fierté des québecois qui est encore au Quebec.

      Si vous êtes trop innocent pour comprendre qu’il est important de garder ça chez nous (un peu comme Videotron dans le temps, ou les studio Mel’s)…. eeeee non laisse faire… c’est le modele federaliste… je comprend maintenant… lets go.. on vend tout pis on fait comme la masse.

      Petit peuple de pleutres

    • “En effet, vous n’avez pas compris le sens du signe de ponctuation
      qui se nomme point d’interrogation à la fin du texte que vous avez cité.”
      (candela)

      Par contre, je comprend très bien l’expression de la mauvaise foi
      et la tentative futile de se dédouaner quand j’en vois une!! ((rires))

      Meilleure chance la prochaine fois en effet!!

    • Au moins ce gouvernement hausse nos exportations.

      Hydro-Québec a conçu une nouvelle pile révolutionnaire. Cette pile sera produite en France.
      500 emplois payant exportés en France.

      La mine Arnaud va possiblement ouvrir.
      Le minerai extrait de notre sol sera expédié en Norvège pour être transformé en engrais.
      Possiblement 1 000 emplois en Norvège.

      Oui, nos exportations augmentent. deux ou trois autres comme cela, et il faudra augmenter nos impôt un petit peu encore pour pouvoir financer nos exportations.

      Et Couillard prétend travailler pour les Québécois Mais:

      La Santé accapare la moitié du budget. Et cette portion est appelée à augmenter.
      Plus la population vieillit, plus les besoins sont grands.
      Et les transferts en Santé du fédéral diminuent.
      Voilà un dossier où l’indépendance nous serait fort utile.
      Dans le budget fédéral, nous contribuons à la vocation guerrière du canada: 110 milliards pour du tourisme militaire en Afghanistan; 35 milliards pour des avions de chasse; 35 milliards pour des navires.

      Un Québec indépendant pourrait se contenter d’une garde nationale tout simplement et consacré l’argent pour les armes au bien-être de ses citoyens.

      Ce serait mieux il me semble et facile à comprendre il me semble.

    • Une petite mesure qui touchera plusieurs placoteux : Le crédit d’impôt en raison d’âge passe de 65 à 70 ans.

      Une hausse d’impôt déguisée…

    • @apocalypse
      personne à part les libéraux ne propose quelque chose pour que le Québec trouve enfin une santé financière.
      **************
      Les libéraux ne travaillent pas pour que l’état du Québec retrouve une santé financière , sinon ils travaillent très mal en vertu d’une idéologie poubelle dépassée.
      Selon l’économiste Pierre Fortin, les mesures d’austérité gouvernementales pourraient retrancher plus de 1% à la croissance de l’économie québécoise en 2015-2016 et augmenter le chômage.
      Les données actuelles sont préoccupantes. L’évolution de l’emploi a stagné en 2014 et on note même une diminution depuis juin 2014 de l’emploi chez les femmes. Les emplois à temps partiel augmentent beaucoup plus rapidement que les emplois à temps plein.

      Pendant ce temps le gouvernement refuse d’aller chercher des économies de 3,3 milliards qu’il pourrait faire en revoyant le système d’assurance médicament qui profite actuellement de façon scandaleuse aux grandes pharmaceutiques et aux compagnies d’assurance.
      Un autre exemple que le seul plan du gouvernement Couillard est d’affaiblir la classe moyenne et les syndicats au profit des fameux ti-namis qui graissent sa caisse électorale

      http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/sante/201412/18/01-4829517-assurance-medicaments-des-economies-potentielles-de-33-milliards-par-annee.php

      Si vous voulez un réel projet de développement pour le Québec , c’est l’indépendance et la prise en main de nos leviers politiques et économiques selon nos intérêts qui ne sont pas ceux du gouvernement bitumineux actuellement au pouvoir à Ottawa.

      Je sais que nos *amis* fédéralistes aiment bien tirer sur le messager quand on met un lien de vigile.net mais j’espère que vous aurez l’honnêteté intellectuelle de lire cet article qui démontre bien la divergence fondamentale entre le développement économique du Québec vers les énergies vertes du XX1 e siècle qui en ferait une des sociétés les plus prospères au monde et ceux d’Ottawa .

      http://vigile.net/Se-faire-sujet-de-son-histoire

    • De silenceondort

      26 mars 2015
      23h03

      Policiers $96,558.00 39% $134,213.00
      Pompiers $88,856.00 31% $116,819.00

      =============================================================

      Qui croire, vous ou les archives du SPVM? Facile de mettre de l’huile sur le feu avec des chiffres gonflés, Couillard l’a fait pas plus tard que mardi dernier avec son $7 milliards de déficit qu’il attribuait aux 18 mois de gestion du PQ!

      SALAIRE

      Au 1er janvier 2014, les échelles de salaire des policiers sont les suivantes :

      Constable à l’embauche

      40 837 $

      Constable 6e classe (après 12 mois)

      45 459 $

      Constable 5e classe (après 24 mois)

      50 853 $

      Constable 4e classe (après 36 mois)

      57 017 $

      Constable 3e classe (après 48 mois)

      63 951 $

      Constable 2e classe (après 60 mois)

      69 344 $

      Constable 1re classe (après 72 mois)

      77 050 $

      Policier permanent – Service de Police de la Ville de … – SPVM

      www.spvm.qc.ca/fr/Pages/Emploi…/Policiers/…de…/Policier-permanent

      ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/…/cc_pompiers_2010_2017.pdf

    • Bonjour chers (es) compatriotes québécois (es) ☼

      Une autre belle journée, qui nous rapproche de notre pays chéri, alors que nous avons à subir le pire gouvernement jamais eu, depuis la conquête anglaise !

      Nous aurons donc eu deux calamités : la conquête anglaise que nous subissons toujours, puis le gouvernement libéral qui a l’escouade anti-corruption aux trousses… et qui a déjà eu 21 perquisitions !

      On peut dire sans se tromper, que les québécois de la classe moyenne et pauvre, grâce aux libéraux de Charest et Couillard (les mêmes) sont en train de faire leur purgatoire sur Terre.

      Même les vieux sont frappés avec le crédit d’impôt reporté de 65 à 70 ans. Tant qu’à y être, pourquoi pas à 80 ans ? mais avec les libéraux, ça viendra.

      Pendant ce temps là , Thierry Vandal , Yves Bolduc, Gaétan Barrette et le reste, sont morts de rire…

    • De boston

      26 mars 2015
      19h42
      Quel bon budget. Bravo au PLQ de prendre soin Québecois comme vous le faites. Cé pas le PQ qui aurait eu le courage d’en faire pareil.

      Je sais, je sais, les séparatistes vont venir déchirer leur chemise bientôt.

      S’ils agissent de cette façon cé parce que le PLQ livre la marchandise et cela les frustres.

      La cale leur va bien.
      ============================================================

      @ boston (teddybeer)

      Tous les analystes s’accordent pour dire que c’est un budget irréaliste. Trop de coupures en santé et en éducation en un si court laps de temps sans en avoir réellement évalué les conséquences, il est là le problème. On est pas contre l’atteinte du déficit zéro mais par les moyens qu’ils prennent pour y parvenir.

      Sébastien Bovet et Gérald Fillion ont posé des questions en ce sens à Messieurs Leitao et Coiteux qui n’ont pas su apporter des réponses claires (encore une fois).
      M. Bovet a même comparé ce budget à une grosse voiture qui essaierait d’entrer dans un garage trop petit pour elle! Des dommages en perspective à prévoir.

      À ne pas regarder et commenter l’actualité de façon objective et non partisane, vous vous calez vous même.

      N’oubliez pas que les Libéraux sont et ont été au pouvoir lors de 12 des 14 dernières années au parlement, ils ont eu le temps nécessaire pour revenir au déficit zéro mais ne l’ont pas fait. Ça nous fait grincer des dents juste d’y penser.

    • Une hausse de 1,4 % du budget de la santé dans le nouveau budget.

      On en est maintenant à plus de 50 % des dépenses de l’état.

      On s’enligne pour 60 % en fin de mandat ?

      M. Duclos

    • @zduc

      En dollar de 2010 cet article nous apprend qu’un régime entièrement public d’assurance médicaments qui remplacerait la patente à Bouchard mise en place pour avantager les lobbys des assurances privées et des grandes pharmaceutiques,:

      *En éliminant le gaspillage lié à l’assurance privée et par l’amélioration des choix thérapeutiques, un régime public universel permettrait aux Canadiens d’économiser 2,9 milliards (environ 12% du total). À lui seul, le Québec économiserait près de 1 milliard de dollars (soit 14% de ses dépenses) [3]. »

      C’est bizarre que notre gouvernement Coiteux ne regarde pas vers des économies aussi substantielles. C’est sûrement une question d’idéologie et de lobbying qu’en pensez-vous?

      http://www.eve.coop/?a=109

    • Pour revenir aux armes à feux, la décision de la cour suprême est tombée, ils ont interprété encore une fois à leur façon la constitution canadienne et ils sont arrivés à la conclusion que le Gouv Fed pouvait DÉTRUIRE les données qu’ils ont déjà récoltées sur les quelques 1.6 millions d’armes à feu déjà enregistrés au Québec. Ça ça s’appelle du fédéralisme coopératif ! Le Québec contrairement au ROC a déjà choisi d’établir son propre registre des armes à feu, il aurait pu partir sa base de données avec la base de données nationale / canadienne que le Fed a décidé d’abandonner, le Québec sauverait ainsi temps et argent (et doublement en argent parce que le Québec a contribué à défrayer les coûts du registre que le Gouv Harper a abandonné. Une autre belle illustration de ces pertes de temps et d’argent organisées dans cette belle fédération canadienne.

    • Tout ça, dit Couillard, est pour le bien des générations futures

    • boston

      26 mars 2015
      19h41

      manonb va être contente, le budget du PLQ alloué à la culture augmente.

      Contente madame ou non?

      _____________________________________________

      Je ne peux que me réjouir de cette partie du budget.

      _________________________________________________

      boston

      26 mars 2015
      19h42

      Quel bon budget. Bravo au PLQ de prendre soin Québecois comme vous le faites. Cé pas le PQ qui aurait eu le courage d’en faire pareil.

      Je sais, je sais, les séparatistes vont venir déchirer leur chemise bientôt.

      S’ils agissent de cette façon cé parce que le PLQ livre la marchandise et cela les frustres.

      La cale leur va bien.

      __________________________________

      Avez-vous vraiment étudié le budget? Connaissez-vous les retombées économiques, bonnes ou mauvaises? Avez-vous écouté les experts, les économistes?

      Vous ne savez même pas pourquoi vous dites que c’est un bon budget.

    • @ j.c.virgil

      27 mars 2015
      10h00

      Si vous voulez approfondir votre compréhension des politiques gouvernemental en ce qui concerne la santé publique, je vous recommande la lecture du livre de Mikkel Borch-Jacobsen, La vérité sur les médicaments

      Ça décrit assez bien l’influence des pharmaceutiques sur nos gouvernements entre autre chose.

      M. Duclos

    • Claf13

      27 mars 2015
      10h25

      Pour revenir aux armes à feux, la décision de la cour suprême est tombée, ils ont interprété encore une fois à leur façon la constitution canadienne et ils sont arrivés à la conclusion que le Gouv Fed pouvait DÉTRUIRE les données qu’ils ont déjà récoltées sur les quelques 1.6 millions d’armes à feu déjà enregistrés au Québec.

      ________________________

      C’est proprement ahurissant. Au lieu de respecter la volonté des Québécois, on leur nuit… pourquoi? La question est là. Pourquoi ne pas coopérer avec le Québec, pourquoi une autre coûteuse bataille judiciaire?

      Je n’ai eu aucune réponse des libéraux à ma question concertant la ministre de la famille et son message stupide sur Facebook.

      Je demande maintenant aux fédéralistes: que pensez-vous du gouvernement fédéral qui refuse de coopérer avec le Québec?

    • Pourquoi c’est toujours plus cher au Québec?

      Repeindre la Tour Eiffel
      Fréquence : Jusqu’à présent la mise en peinture complète de la Tour Eiffel était effectuée tous les 7 ans, désormais les échéances seront : tous les 5 ans du sommet au 1er étage et tous les 10 ans pour l’ensemble du Monument.
      Durée : 15 mois
      Nombre de peintres : 25
      Surface à couvrir : 200 000 m2
      Peinture utilisée : 60 tonnes
      Coût en 2009 : 4 millions d’euros.

      Repeindre le pont Jacques-Carier:

      Selon une porte-parole de PJCCI, Anne-Marie Braconnier, «on repeint en totalité un pont tous les 25 ans environ». La dernière fois que le pont Jacques-Cartier a été repeint au complet, l’opération
      devait prendre environ 10 ans. Elle en a pris 17, et s’est étirée de 1989 jusqu’à 2007. Des documents de l’époque font état d’une facture totale de 48 millions (ou 58 millions en argent de 2015).

      Le Pont de Québec
      La facture pour la peinture du pont de Québec pourrait atteindre 400 millions de dollars sur une période de 15 à 20 ans. Cette nouvelle estimation est deux fois plus élevée
      que les 200 millions prévus jusqu’ici.


    • «Faut pas virer fou avec la retraite de Thierry Vandal, quand même. Ça équivaut tout juste à 883 cafés par jour», souligne Couillard

      La Pravda

    • @j.c.virgil

      27 mars 2015
      08h34
      “……Si vous voulez un réel projet de développement pour le Québec , c’est l’indépendance et la prise en main de nos leviers politiques et économiques selon nos intérêts qui ne sont pas ceux du gouvernement bitumineux actuellement au pouvoir à Ottawa.”…

      ______________________________

      Pour ça, il faut arrêter de s’éparpiller entre indépendantistes. Ne pas faire comme QS, mettre la charrue devant les boeufs, avoir des politiques irréalisables aussi longtemps que le Québec est dans le Cadna. Ne pas choisir gauche ou droite mais en avant.

    • On le sait tous, ce ne sont pas les armes qui sont dangereuses MAIS celui qui est en arrière.
      Que pensez vous du sans-génie de la police (qui va en subir les conséquences) qui à tiré son lance-flamme en pleine face de cette jeune manifestante? Il mérite un congédiement sans solde avec une enquête pas faite par ses amis de la police. Aussi, les parents vont poursuivre. L’image de la belle ville de Québec va en souffrir; Labaume doit être en beau fusil. Protéger et servir!!! ils font le contraire même s’ils sont beaucoup trop payés et un fonds de retraites dorés et indexés à partir de 48 ans; une vraie farce ou cauchemar…

    • Voici un exemple qui fait du Québec la province la plus taxée au pays:

      Taxe d’accise sur l’essence : taxe fédérale établie selon un montant fixe et non comme un pourcentage. Elle est de 10 cents/litre.

      Taxe sur les carburants : taxe québécoise établie selon un montant fixe. Elle est de 19,2 cents/litre. Cependant, cette taxe est réduite dans certaines régions frontalières, périphériques et spécifiques.

      Taxe sur l’essence (Grand Montréal) : taxe perçue par le gouvernement du Québec et remise à l’Agence métropolitaine de transport (AMT) comme contribution au transport en commun. Il s’agit d’un montant fixe au litre, soit 3 cents.

      TPS (Taxe sur les produits et services) et TVQ (Taxe de vente du Québec) : deux taxes à la consommation qui s’appliquent par-dessus toutes les autres taxes. WOW!

      Pour ceux que ça intéresse, il se vend 9,2 milliards de litres d’essence par année au Québec seulement. S’eût été gênant pour les Libéraux d’augmenter la taxe sur l’essence et la TVQ n’est-ce pas?

    • @erebete
      C’est une fixation votre taxe santé et vos taxes foncières.
      !000$ de taxe santé c’est pour ceux ayant un revenu de 150,000 et plus, réjouissez-vous le P.L. a promit de l’éliminer en 2020
      La taxe foncière qui augmente c’est pour ceux dont la valeur de la maison augmente, il me semble que c’est facile à comprendre.

      Maintenant votre commentaire du 26 mars 9h55 et le lien que vous faites avec Alain Gravel et le prétendu affidavit secret contre Blanchet, c’est avéré un coup montée. Alain Gravel en fut malade pendant des mois d’ou son absence des ondes, son retour date de peu.
      Maintenant SNC Lavallin, encore aujourd’hui la caisse de dépôt achète des millions d’actions de cette firme, pourtant corrompu à l’os.
      Erbete je vous demande sérieusement, ne seriez-vous pas banane banane 69 que P.Lagacé a pourfendus dernièrement. Quant à moi vous n’avez aucune crédibilité, vous fonctionnez à coup de demis-vérités

      Je vais faire mon petit côtenord 7 Lisez le commentaire ci-dessous

      ‘’ ROSEMARIE FORTIER – Radio-Canada a publié, le 31 mars 2014, un reportage exclusif du journaliste d’enquête Alain Gravel portant sur le financement du parti québécois. Le mari de Pauline Marois, Claude Blanchet, aurait sollicité des firmes de génie-conseil en 2007 et 2008, qui lui auraient fait des dons par l’entremise de prête-noms. Deux dirigeants de firmes de génie-conseil appuient ces révélations. Quelles sont les règles à suivre avant de publier l’information d’une source? Existe-t-il un Code de déontologie des journalistes?’’
      http://www.faitsetcauses.com/2014/04/03/sources-journalistiques-quelles-sont-les-etapes-avant-de-diffuser-linformation/

    • de j.c.virgil

      27 mars 2015
      10h00
      @zduce
      =============================================================

      Plusieurs omnipraticiens touchent des redevances (%) ou des primes substantielles des cie. pharmaceutiques pour les médicaments qu’ils prescrivent, pensez-vous que Doc Couillard et Doc Barrette vont prendre des mesures qui risqueraient d’amoindrir leurs revenus et ceux de leurs p’tits copains?

    • Malgré l’abolition du régistre des armes à feu, on devrait avoir ce sans-jugement sous haute surveillance et ne lui laisser qu’un sifflet désormais !

    • Le bon gouvernement libeureul reprend là où il avait laissé : cadeaux aux riches, financés par des hausses de tarifs et coupures de services à la population en générale… sous les applaudissements nourris des larbins…

    • @corsaire2015 (10h51)
      “Pourquoi c’est toujours plus cher au Québec?”

      On peut se poser la même question avec le nouveau pont champlain:
      - longueur de 3,5 km;
      - durée du projet : 3 ans
      - coût : 3 – 5 G$

      Pont-tunnel de l’oresund entre la suède et le danemark :
      - pont de 7,5 km (2 niveaux pour voitures et trains);
      - tunnel de 4 km (avec une île artificielle entre les 2);
      - durée du projet : 5 ans;
      - coût : 5,5 G$

      On peut-tu appeler ces gens-là pour faire le pont champlain ???…

    • @candela

      27 mars 2015
      11h30
      Malgré l’abolition du régistre des armes à feu, on devrait avoir ce sans-jugement sous haute surveillance et ne lui laisser qu’un sifflet désormais !

      __________________

      Je vous ferai remarquer que cette arme d’épaule était bel et bien enregistrée..

    • Y aura t-il autant de conséquences pour ce policier que pour celui qui a tué un enfants à St-Hubert en roulant à 122 km/h dans une zone de 50 km/h.???

    • hilomene964

      26 mars 2015
      18h06
      Budget2015 sans hausses de taxes? LOL. Le mini budget présenté en décembre s’était déjà chargé de hausser les taxes et les tarifs de 700 M$
      =============================================================

      Ça c’est l’autre raison pour laquelle ils ce sont garder une petite gêne pour ne pas les augmenter ce coup-ci, ils étaient déjà passé à l’action.
      Ce qui m’amène à écrire que le gouvernement s’est ri du peuple en laissant planer fortement la possibilité d’augmenter les taxes et ensuite de laisser tomber les recommandations du rapport Godbout à cet égard afin amoindrir la grogne des Québécois envers les coupures en Santé et en Éducation (les vraies affaires de ce budget). On appelle ça ce servir d’un écran de fumée pour tromper ses adversaires et les électeurs.

      Gageons que toutes les mises à pied qui résulteront des mesures d’austérité seront calculées comme des créations d’emploi lorsque le gouvernement et ses 2 Doc constateront qu’ils ce sont encore trompés et qu’ils devront faire marche arrière (la grande spécialité des libéraux: les 2 mains sur le volant, regardant en avant et en roulant sur la marche arrière). <]8-D

    • @corsaire2015

      Pour la chasse aux étudiantes ?

    • @manonb 27 mars 10h33
      Chère Madame,
      Suite à votre échange avec boston, voici ce que j’écrivais sur le blogue précédent (13 mars 15h09) concernant cet énergumène des FAC, lesquelles FAC font la manchette des journaux depuis quelques semaines sur des sujets qui, comme c’est le cas depuis quelques années, sont loin de redorer leur blason canayen
      «…@candela 13 mars 14h13 et autres fiers Québécois;
      Tenter d’échanger avec boston c’est non seulement peine perdue mais, plus pathétique encore, ça le valorise, car il est CONVAINCU que ces échanges justifient sa fainéantise payée avec les taxes des souverainistes qu’il méprise !
      Conclusion ?
      J’en n’ai RIEN à cirer de ce clown qui, avec une grammaire d’enfant «analphaBÊTE», interpelle tout le monde avec le tutoiement d’un «poteau de taverne» en uniforme !
      Faut cesser de nourrir un goinfre irrationnel avec des « mets de haute gamme» ! »

    • Le policier qui a tiré une bourrée de poudre enflammée directement au visage d’une jeune femme lors d’une manifestation qui a tourné à l’affrontement, jeudi soir, a été identifié sur les réseaux sociaux comme étant Charles-Scott Simard et portant le matricule 3143.
      J.D.Q.

    • Tellment fier de mon gouvernement. L’équilibre budgétaire va être atteint, yesssss!

      Normal que les péquissssses ne sont pas content mais à les lire, ils ne proposent rien

      Manonb me dit ”Avez-vous vraiment étudié le budget? Connaissez-vous les retombées économiques, bonnes ou mauvaises? Avez-vous écouté les experts, les économistes?

      Vous ne savez même pas pourquoi vous dites que c’est un bon budget.”

      Et moi de lui répondre ”est-ce que toi tu l’a lu? Alors tu ne sais même pas pkoi que ce n’est pas un bon budget.”

    • Charles-Scott Simard a déjà fait l’objet d’une plainte en déontologie policière en 2006, mais cette cette plainte n’avait pas été retenue. Abus de pouvoir, détention illégale, manque de respect et usage de force excessive lui étaient reprochés.
      J.D.Q

    • bravo à manonb qui se réjouit du fait que le bon gouvernement a augmenté le budget à la culture.

      Bon ben elle ne pourra plus dire que le PLQ ne fait rien bien.

    • cppc qui dit ”On appelle ça ce servir d’un écran de fumée pour tromper ses adversaires et les électeurs.”

      Ahhhhh et je suppose que le PQ na jamais agit de cette façon hein?

      Ben non, le PQ est toujours honnête avec les Québecois tsé.

    • bon bon bon, racines qui sort de la cale avec son chien patriote.

      Toujours enragé comme d’habitude, bof cé un signe que le PLQ te frustre.

      Mais avoue qu’il fait bon de vivre dans ce grand et si beau pays n’est-ce pas?

      Mais il est aussi vrai que c’est difficile de voir cela quand tu es dans la cale avec tes amis ”goinfre”

      hé hé hé!

    • @zduc 10hrs35 et cppc 11h15

      J’ai effectivement lu cet essai qui démontre fort bien l’emprise des pharmaceutiques sur les gouvernements qui acceptent n’importe quoi de leur part.
      Ils contrôlent les essais sur les médicaments , les agences sanitaires des différents pays chargées de vérifier avant d’autoriser un produit que les études ont été bien faites ,sont souvent financées par les laboratoires qu’elles sont censées contrôler.
      Cela sans compter qu’ils inventent des maladies comme le taux de cholestérol , la dysfonction érectile, l’anxiété sociale , le TDAH etc pour fourguer leurs pilules et abaissent constamment les seuils d’analyse au-dessus desquels une médication s’impose .

      Leur slogan pourrait être finalement :*À chaque citoyen sa pilule et à nous les milliards!*

      Mais évidemment tout ça ne fait pas parties des vraies affaires des Coiteux de ce monde.

      http://journalmetro.com/plus/sante/444866/les-derives-pharmaceutiques/

    • Tiens!Tiens!

      boston (teddybear) et silenceondort sont retournés hiberner très tôt ce matin depuis que nous leurs avons livré des faits qu’ils ne peuvent contester. <]8-O

    • Les armes, c’est mal, voyez ??? Quelle opinion simpliste, M. Lavoie

    • • @apocalypse 27 mars 07h10
      Les FAITS confirment que ce sont les libéraux de John James Charest qui nous ont embarqués dans la dèche !
      Non content de vous être fait saigner à blanc une première fois vous en redemandez pour renflouer ceux-là mêmes qui vous ont plumé ?
      Ou vous faites dans la mauvaise foi…
      Ou dans l’ignorance…
      Ou dans le masochisme social….
      Ou dans la partisannerie aveugle !
      Votre beau-zé-grand Cadna nous a fait payer près de 500.$ millions pour un registre des armes qu’il va flanquer à la poubelle plutôt que de NOUS remettre ce qui NOUS appartient !
      «Colonisés et fiers de l’être» Yves Boisvert

    • C’est un budget sur papier, virtuel.

      C’est seulement dans un an qu’on verra si le déficit zéro est atteint.

      En attendant, on se garde de tomber dans la marmite aux illusions dont s’est enivré ‘boston’ qui a déjà vendu la peau de l’ours déficitaire qui est toujours en liberté…

    • HA NON!

      boston qui revient avec sa spécialité: son écran de fumée composé d’affirmations gratuites.

    • Vous avez raison pour le sans génie qui a tiré à bout portant…..faudrait envoyer ces images aux office de tourisme partout dans le monde, on verrait l’impact sur le tourisme.

    • Depuis le jugement rendu, Alain Gravel n’est plus que l’ombre de lui même, complètement largué, rendu un simple commentateur, très loin du Alain Gravel pourfendant les corrompus. Dommage!

      Décision sur l’affidavit anonyme,

      Résumé de la plainte

      M. Paul Desfossé dépose une plainte le 28 juillet 2014, à l’encontre du journaliste Alain Gravel et la SRC, au sujet d’un reportage diffusé le 31 mars 2014 à l’émission du « Téléjournal 22h », intitulé « Claude Blanchet aurait sollicité des firmes de génie-conseil ». M. Desfossés reproche au journaliste d’avoir publié une information dénuée d’intérêt public, une utilisation injustifiée d’une source anonyme, un traitement tendancieux et partial de l’information ainsi qu’une atteinte à la réputation de M. Claude Blanchet, de sa conjointe, Mme Pauline Marois, et du Parti québécois (PQ).

      Le reportage rapporte, sur la base des témoignages anonymes de deux dirigeants de firmes de génie-conseil, que M. Blanchet aurait sollicité ces derniers pour le financement de la course à la direction du PQ en 2007 et la campagne électorale provinciale de 2008 de sa conjointe, Mme Marois. Ces mêmes sources affirment qu’une partie des dons était versée par des prête-noms, et l’une d’elles laisse entendre que M. Blanchet savait pertinemment que ce stratagème était en place. Le reportage a été diffusé moins d’une semaine avant les élections provinciales d’avril 2014, alors que la première ministre sortante, Mme Pauline Marois, sollicitait un second mandat.

      Le Conseil rappelle que l’atteinte à la réputation et la diffamation ne sont pas considérées comme du ressort de la déontologie journalistique et relèvent plutôt de la sphère judiciaire. Comme le Conseil de presse ne rend pas de décisions à ce titre, le grief pour atteinte à la réputation n’a pas été traité. Au vu de ce qui précède, le Conseil de presse du Québec retient la plainte de M. Paul Desfossés contre le journaliste Alain Gravel, l’émission « Téléjournal 22h » et la Société Radio-Canada, pour les griefs d’utilisation non justifiée d’une source anonyme et de présentation tendancieuse de l’information.

    • j.c.virgil, 12h23

      tu dis ”Mais évidemment tout ça ne fait pas parties des vraies affaires des Coiteux de ce monde.”

      Alors explique moi pkoi le PQ n’a rient fait quand il était au pouvoir car avouons le, cela fait des années que nous savon cela.

      Et quand je dis des années, je parle quand le PQ était au pouvoir dans les années 90 début 2000.

      Allez, une réponse svp et merci.

    • De boston

      27 mars 2015
      12h10
      cppc qui dit ”On appelle ça ce servir d’un écran de fumée pour tromper ses adversaires et les électeurs.”

      Ahhhhh et je suppose que le PQ na jamais agit de cette façon hein?

      Ben non, le PQ est toujours honnête avec les Québecois tsé.
      =============================================================

      Quand un gouvernement fait marche arrière à répétition comme les Libéraux le font depuis 2002, on appelle pas ça gouverner, on appelle ça IMPROVISER! Faut-il encore vous mettre les évidences sous le museau? <]8-D

    • Quel beau système que ce fédéralisme quand même ou une bande de clowns habillés en pères Noel ont décidés que le Québec n’a pas le droit de rapatrier les données d’un registre pour lequel l’ensemble de ses citoyens ont payés, même si la majorité des Québécois le désirait et que l’Assemblée nationale était unanime à ce sujet.

      Quel manque de respect ça démontre pour les valeurs des Québécois ! Naturellement ce ne sera pas encore assez pour nos chantres masochistes de la soumission qui aiment s’agenouiller devant leurs maîtres, pour s’apercevoir que tant qu’on sera dans le Canada nous auront collectivement droit à leur mépris et à leur paternalisme en même temps qu’ils engrangent les 45 milliards qu’on leur envoie annuellement en taxes et impôts pour être traités comme des citoyens de seconde zone. .

    • bon….. boston est sur son heure de l’heure!!!!!

      Regardons le nombre d’inepties qu’il va nous pondre!!!

      Let’s go private boston… montre nous comment tu es intelligent!!!

    • heure de lunch… oups

    • hey les fédéralistes, le fédéralisme d’ouverture c’est donc ça ?

      ▬► Ottawa autorisé à détruire les données du registre des armes d’épaule

      le Québec n’a pas un mot à dire et s’écrase encore une fois !

      vivement qu’on se fasse un pays à nous !

    • oui..oui le Québec s’écrase mais les libéraux minimisent en affirmant :

      ” on va créer notre propre registre”

      elle est bonne ! et les millions qu’on a donné au fédéral pour ça ?

      une preuve de plus qu’on est des colonisés…

    • @boston 27 mars 12h14
      Toi et ton pote teddyebear, dépêchez -vous de donner votre nom, l’Armée vient d’augmenter les budgets d’aide psychiatrique !

    • @cppc
      Croyez moi mes chiffres sont bons suivez, le lien du Budget 2015 Montréal page 178 tel que déposé au Mamrot, c’est du sérieux! C’est un document PDF que l’on peut consulter mais impossible à enregistrer ou reproduire . J’ai réussi à faire une capture d’image de la page 178 pour une compilation des données sur Excel. Ce que vous ignorez ce sont toutes les subtilités du système de promotion des différents services. C’est pas mêlant, un policier est capable d’ouvrir les 4 portières de la main gauche qu’il change automatiquement d’échelle salariale. Sur la Rive-Sud les salaires sont pas mal semblables sauf que les avantages sociaux sont moins généreux Ex : policier 26% d’avantages sociaux à comparer avec les 39% qui s’ajoute à Montréal. Le citoyen ordinaire ne sait pas ces choses, il faut fouiller et compiler, Coderre, lui le sait p.c.qu’il fait partie du même système

    • @ boston
      D’abord faut-il te rappeler que ce sont les libéraux qui sont au pouvoir et censés s’occuper des vraies affaire et d’administrer l’état dans les intérêts de la majorité des Québécois.( Je sais c’est beaucoup leur demander, l’expérience nous ayant prouvée qu’ils n’en ont guère l’habitude..)

      Le régime d’assurance médicament a été mis en place en 1997 par le faux frère Lucien Bouchard grand ami des Desmarais qui comme tout le monde sait ont de forts intérêts dans la compagnie d’assurance Great West entre autre et son volet d’assurance médicaments.
      On a donc eu droit grâce à ce conservateur déguisé en péquiste à un régime public-privé où les pharmaceutique fixent les prix et où les compagnies d’assurances n’ont aucun intérêt à négocier des prix plus bas puisqu’ils sont payés par les employeurs en pourcentage des dépenses dans les régimes collectifs, au lieu d’un régime entièrement public .

      Le résultat est que le Québec paye ses médicaments 30% plus chers que partout ailleurs dans le monde. On peut évidemment mettre la faute sur le passé , mais je te poses la question. Avec un gouvernement qui s’occupe enfin des *vraies affaires, ne serait-il pas temps de rectifier les erreurs du passé?

      http://www.lactualite.com/lactualite-affaires/les-pilules-de-la-colere/

    • j.c.virgil 13h13

      je suis absolument en accord avec votre commentaire sur Lucien Bouchard.

      de l’avoir vu à la grande bouffe à Sagard, m’a profondément choqué.

      je n’en dirai pas plus….

    • Pour le fédéral, les résolutions adoptées à l’unanimité à l’Assemblée Nationale, ne sont que de la bouillie pour les chats… directement à la poubelle !

      et certains ici en redemandent…

      les genoux usés à force de ramper…

    • @boston et @son pote teddybear

      Organigramme du siphonnage des Québécois avec l’approbation intéressée des éconocomiques du PLQ.

    • Le jugement de la Cour Suprême sur le registre des armes à feu est une indication très claire du peu de pouvoir du Québec. Les 3 juges en plus de celle en devenir opposent un jugement de 72 pages avec panoplie d’arguments, rien à y faire, même dialogue de sourds entre 2 solitudes, celle qui détient le pouvoir et celle qui pense en détenir ne serait-ce au moins que la portion congrue. Le jour où tous les francophones du Québec l’auront compris il y aura revirement de la situation. En attendant, continuez de vous chamailler dans la pataugeuse poisseuse plutôt que de dominer sur nos eaux souveraines.

    • candela 13h40

      votre référence :

      ▬ça c’est du siphonnage ! elle est bonne !

    • @anthrax

      27 mars 2015
      12h58
      oui..oui le Québec s’écrase mais les libéraux minimisent en affirmant :

      ” on va créer notre propre registre”

      elle est bonne ! et les millions qu’on a donné au fédéral pour ça ?

      une preuve de plus qu’on est des colonisés…

      _______________________

      ET ON CRÉAIT NOTRE PROPRE PAYS?

    • (Québec) La mise en place d’un registre québécois des armes à feu coûtera environ 30 millions selon une estimation « conservatrice » avancée vendredi par la ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault.

      “Très conservatrice”. C’était 35 millions il y a 3 ans.
      Hypothèses:
      Bon, disons que j’ai une arme d’épaule d’enregistrée et que je pète une coche, que je m’en sert et tue quelqu’un à la maison ou ailleurs. À quoi aura servi le registre de armes à feu?
      Disons que je suis un criminel notoire, tueur à gage…je n’enregistre pas mon arme et je tue quelqu’un. À quoi aura servi le registre des armes?
      Réponse: à enrichir certaines personnes qui seront engagés pour faire un travail inutile.

      Convainquez moi du contraire, j’attends les arguments et je suis ouvert. Je ne suis pas chasseur ni pro-arme. Je suis pour ne pas payer pour rien.

    • @ philomene964 12h07
      «Charles-Scott Simard a déjà fait l’objet d’une plainte en déontologie policière (…) Abus de pouvoir, détention illégale, manque de respect et usage de force excessive lui étaient reprochés.»

      Les «vraies affaires», quoi…

    • Et voila ! Harper est content d’un jugement qui va à l’encontre d’une motion UNANIME de l’Assemblée Nationale Québec qui demandait de rapatrier les données du registre payées par les Québécois et son singe Blainey de dire qu’il va de ce pas détruire les données.

      Tout ça par des politiciens qui recueillent un gros 15% d’appuis au Québec. Et il y en a pour applaudir parce qu’ils ne seront plus obligés d’enregistrer leur ptits guns!

    • Il n’y a que des crétins pour se réjouir d’un budget aussi médiocre. Aucune vision, aucune grandeur, aucune cohérence et aucune rigueur. Pendant ce temps, l’économie québécoise se dirige tout droit vers son premier trimestre de recul du PIB. La récession est à nos portes.

    • @ A Talon

      C’est bien pour dire . Comme dans le cas de la célèbre caractérielle matricule 738 du SPVM on aurait dans le cas de Charles Scott-Simard affaire à un récidiviste en violence policière.
      Sa démission est demandée sur les médias sociaux , mais gageons plutôt pour une mise hors service avec plein salaire et une thérapie de gestion de la colère…

      http://www.journaldequebec.com/2015/03/27/la-demission-du-policier-demandee-sur-les-medias-sociaux

    • @Corsaire2015

      “À quoi aura servi le registre des armes?”

      Intuitivement, je penserais que c’est encore de la paperasse et de la bureaucratie inutiles.

      Mais les policiers disent le contraire, notamment car il semble que ça leur permet d’avoir une meilleure idée de la présence d’armes lorsqu’ils interviennent, en matière de dispute conjugale par exemple.

      J’aurais tendance à donner beaucoup de poids à l’opinion des policiers.

      Mais ça ne va pas coûter 30 millions. Minimum 1 milliard, et probablement beaucoup plus.

      La vraie question serait plutôt, est-ce que l’utilité qu’on en retire vaut le coût…

    • De silenceondort

      27 mars 2015
      13h09
      @cppc
      Croyez moi mes chiffres sont bons suivez, le lien du Budget 2015 Montréal page 178 tel que déposé au Mamrot, c’est du sérieux!
      =============================================================

      Les données que j’ai publié sont directement sorties des conventions collectives pour lesquelles je vous ai fournis les liens internet.

      Qui croire?

    • A.Talon,

      j’aime mieux être un crétin et vivre dans ce beau et grand pays qu’être un séparatiste et vivre dans la cale pour un autre 3 ans.

      Hé hé hé!

    • De cppc

      @ silenceondort

      Les données que j’ai publié sont directement sorties des conventions collectives pour lesquelles je vous ai fournis les liens internet.
      =============================================================

      Les vôtres semblent se rapprocher aux traitements des officiers supérieurs.

      Qui croire?

    • @Corsaire2015 27 mars 14h40
      Personnellement,
      LA raison pour laquelle on devrait transférer le registre, c’est parce qu’on A PAYÉ POUR (500 Millions au lieu de 500 Milles) et que ça NOUS APPARTIENT !
      C’est du VOL de ne pas nous donner NOTRE partie de l’information !
      (Un autre scandale de Chrétien : ça devait coûter 2 millions au départ, la facture a monté à 2 milliards (c’est de l’argent en taba ça monsieur ) !
      Pour des raisons électoralistes, la bande à Couillard va ENCORE nous plumer de 35-40-50-75-100 millions$ Millions… pour q.q.chose qu’on a déjà payé !
      Je vous accorde qu’un vrai criminel ne sera pas assez zozo pour utiliser une arme enregistrée.. sauf que, si le fait d’avoir des armes enregistrées permet de fournir une piste aux policiers et sauver, ne serait-ce qu’UNE seule vie ou encore de prévenir d’autres crimes (vols, actes terroristes etc…), je crois que cela en valait la peine !
      Je ne sais pas si je vous ai convaincu du bienfait du registre, mais j’espère qu’en vous répondant, j’aurai au moins eu l’occasion de faire RÉFLÉCHIR les fédéralistes qui nous lisent sur le fait qu’ils sont traités en colonisés par leur mère patrie Ottawa !
      Pas vu le Cheick Couillard crier trop fort sur cette autre arnaque : il a préféré envoyer sa plante verte Thériault au front…!

    • @Corsaire2015 27 mars 2015 14h40

      “À quoi aura servi le registre des armes?
      Réponse: à enrichir certaines personnes qui seront engagés pour faire un travail inutile. Convainquez moi du contraire, j’attends les arguments et je suis ouvert. Je ne suis pas chasseur ni pro-arme. Je suis pour ne pas payer pour rien.”

      Pour rester au niveau de vos arguments et questionnements, il faudrait éliminer la SAAQ, là aussi, j’imagine qu’il y a beaucoup de personnes qui font du travail inutile. À quoi bon, immatriculer nos voitures et renouveller nos permis de conduire? Voyons, c’est juste bon pour faire travailler inutilement certaines personnes car, en bout de ligne, il n’y aura pas plus d’accidents ou de morts sur les routes sans toutes ces tracasseries administratives!

      D’autre part, j’écrivais le 18 mars dernier ces mots: “Étiez-vous au courant qu’au Québec, nous sommes très différents du reste du Canada? Si vous ne l’étiez pas, sachez que chez nous, la majorité des Québécois est favorable au maintien du registre … que ça vous plaise ou non.”

      L’on constate que même en cour suprême, nous le sommes aussi: “Les trois juges du Québec sont toutefois dissidents, et ils auraient invalidé la disposition qui prévoyait cette destruction, au motif qu’elle empiète sur les compétences provinciales et qu’elle est contraire au principe du fédéralisme coopératif.” Trois dissidents sur les quatre, c’est une autre preuve éloquente de cette différence et ce, que l’on soit fédéraliste ou souverainiste…

    • De boston

      27 mars 2015
      12h36
      j.c.virgil, 12h23

      tu dis ”Mais évidemment tout ça ne fait pas parties des vraies affaires des Coiteux de ce monde.”

      Alors explique moi pkoi le PQ n’a rient fait quand il était au pouvoir car avouons le, cela fait des années que nous savon cela.

      Et quand je dis des années, je parle quand le PQ était au pouvoir dans les années 90 début 2000.

      Allez, une réponse svp et merci.
      =============================================================

      Et vous, êtes-vous capable de l’expliquer?
      Arrêtez de lâcher vos défis et relevez en donc un pour une fois. <]8-D

    • De boston

      27 mars 2015
      16h15
      A.Talon,

      j’aime mieux être un crétin et vivre dans ce beau et grand pays…

      Hé hé hé!
      =============================================================

      boston vient de faire son coming-out!!!

    • @j.c.virgil 27 mars 14h55
      «…et son singe Blainey de dire qu’il va de ce pas détruire les données.»
      En traitant Blainey de singe, vous insultez les singes et, pour les mêmes raisons, je vous prierais de ne pas traiter boston, teddybear, erebete, apocalypse ou lobwedge de singes…;-))

    • A.talon, moi je dirai plus que seul les ”vrais” contribuables… qui contribuent dans le pot qui se réjouissent de ce budget!
      Seul nos traditionnelles subventionnés, nos accrocs à la charité du payeur de taxes qui sont attristés… voir angoissé, l’autonomie ”ironiquement” est quelques chose de très abstrait pour eux!

      Ils sont réduit à déjà s’ennuyer de l’ère Charest, qu’ils aimaient tout autant dénoncer car trop de dépenses… c’est ça la névrose distinct!

      En passant,

      «Je me rappelle le dernier budget équilibré, c’était il y a 7 ans lors de ma dernière année à l’Assemblée Nationale, un budget ayant des revenus et des dépenses de 60 Milliards. Aujourd’hui on a un budget équilibré de 100 milliards.»

      Et on ose encore parler d’austérité quand en 7 ans les dépenses gouvernementales on crue de 67%!!!
      -Mario Dumont

      Vive l’hystérité!

    • “Hijab à la cour: une requête est déposée.” (La Presse)

      «Le Conseil de la magistrature peut peut-être émettre des directives à tous les juges en disant qu’il est établi, maintenant, que vous ne pouvez pas, que ce n’est pas le choix du juge» de permettre ou non le port de vêtements religieux lors d’une audience, a résumé Me Grey. Un juge «a beaucoup de discrétion dans une salle de justice, mais pas celle-là», a opiné l’avocat spécialisé dans les questions de droits de la personne.”

    • @ marcelleduc

      27 mars 2015
      12h34

      C’est notre ami Supercass qui va être déçu.

      Il avait basé toute sa stratégie anti PQ sur ce seul témoignage d’un anonyme inventé par un journaleux de la SRC pour tenter de nous faire croire que le PQ était aussi corrompu que ses libs.

      M. Duclos

    • @ j.c.virgil

      27 mars 2015
      12h23

      Tout ça me rappelle une vieille pièce de théâtre de Jules Romains, Knock ou le Triomphe de la médecine si je me souviens bien.

      M. Duclos

    • @ monsieur8

      26 mars 2015
      14h34

      Je vous avais écris un bon texte pour vous expliquer un peu ce qu’il en est de Pegida mais il semblerait que la modération n’apprécie pas les textes qui prêchent contre le multiculturalisme !

      Anyway, renseignez vous et vous aller voir que ce mouvement n’est pas du tout un mouvement d’extrême droite.

      M. Duclos

    • @racines 16h30 “(Un autre scandale de Chrétien : ça devait coûter 2 millions au départ, la facture a monté à 2 milliards (c’est de l’argent en taba ça monsieur ) !” 1,000 fois plus que le montant prévu. 20 millions, j’aurais compris. Mais 2 milliards? Qui a sous estimé le montant et qui s’est enrichi par la suite?

    • Et où sont les emplois, la richesse économique créée par les entreprises depuis qu’on leur accorde des baisses d’impôt ?

    • M. Lavoie,

      Avez-vous mis en quarantaine de votre blogue Louis Richard, Desorties, fauconcanadien et Mouhaha Fritz2 de Chabanel? Ou seraient-ils à l’étude du dernier budget Leitão pour nous éclairer sur les bienfaits de celui-ci? Au moins ces derniers étaient plus rigolos que boston, teddybear, cote_nord et samati.

      À moins qu’ils aient manipulé des armes à feu trop dangereuses pour eux, sans en avoir lu le manuel d’instruction et qu’ils en subissent leurs néfastes conséquences??? <]8-0

    • @boston 16h15 “J’aime mieux être un crétin…” Sans commentaire.

    • Hii les grands intellectuels souverainiste à l’œuvre encore, décidément ça vole haut dans la sous-sol!

    • Y’a beaucoup de Yves Jacques dans ce beau monde ‘’souverainement” quêteux!

    • Dernière heure!!!

      On vient tout juste de m’informer que Mouhaha Fritz2 de Chabanel est en voyage sur la Rive-Sud du Québec pour prendre le pouls du p’tit peuple sur les conséquences du dernier budget Leitão et qu’il est au bas (Leitoba) de son moral suite aux réponses qu’il aurait reçut!

    • 17h43 Extrême.

    • @boston 16h15

      “J’aime mieux être un crétin…”

      - – - – - – - – - – - – - – - – – - – - -

      Tout est dit.

    • @zduc 17h04 Pegida n’est peut-être pas un mouvement d’extême droite mais il est certainement un mouvement xénophobe rétrograde.

    • Mon commentaire de 17h43, repris à 18h01, avait été rejeté parce que j’ai tapé par erreur ! à la place de @. J’ose croire que c’est un logiciel qui a bloqué mon commentaire originel. Autrement…

    • @zduc

      27 mars 2015
      16h57

      Rien dans cela indique que le journaliste André Gravel ait révélé de fausses informations, au contraire! Et n’oubliez pas que ce reportage était la dernière pièce d’information sur l’utilisation des prêtes noms par des partis politiques, notamment le PLQ et le PQ. Alors, on respire par le nez svp…

    • Hier, comme bien d’autres je prenais connaissance de ce “mouvement” appelé PEGIDA; il me semble que ce mouvement est tout à fait en ligne avec le PQ et de Bernard Drainville et de sa charte…

    • «j’aime mieux être un crétin…» (boston 16h15)

      Heureux les creux car le royaume des cieux est à eux.

    • @erebete 17h09 “…décidément ça vole haut dans la sous-sol!” Vos persiflages sont lassants. Vous ne donnez pas votre place pour voler en rase mottes, pour ne pas dire entre la cire et le plancher.

    • SuperCass

      27 mars 2015
      18h43

      Hier, comme bien d’autres je prenais connaissance de ce “mouvement” appelé PEGIDA; il me semble que ce mouvement est tout à fait en ligne avec le PQ et de Bernard Drainville et de sa charte…
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - -

      Incompréhension?

      Mauvaise foi?

      Manque de jugement?

    • @superCass 18h43 “…PEGIDA; il me semble que ce mouvement est tout à fait en ligne avec le PQ et de Bernard Drainville et de sa charte…” Autant j’étais contre la charte de Drainville, que je trouvais exagérée, autant je suis contre l’amalgame que vous faites.

    • @ SuperCass 18h43
      «il me semble que ce mouvement [PEGIDA] est tout à fait en ligne avec le PQ et de Bernard Drainville et de sa charte…»

      C’est de la diffamation, votre affaire. La xénophobie n’est pas la marque de commerce du Parti Québécois et ne l’a jamais été. Il semble bien que vous vous mettez maintenant à imiter vos collègues fédérâleux et n’hésitez plus à faire flèche de tout bois pour tenter d’abattre ce parti (pourtant démocratique) qui vous fait tellement peur. Ça en dit gros sur votre courage et votre honnêteté intellectuelle.

    • @ erebete 16h46
      «moi je dirai plus que seul les ”vrais” contribuables… qui contribuent dans le pot qui se réjouissent de ce budget! Seul nos traditionnelles subventionnés, nos accrocs à la charité du payeur de taxes qui sont attristés…»

      Combien d’emplois avez-vous créé directement au cours des douze dernier mois, déjà? Pas un seul? C’est bien ce que je pensais. À quoi s’attendre d’autre de la part d’un type fréquentant les blogues à longueur de journée sans être retraité? Sûrement pas qu’il soit un atout pour l’économie…

    • Le premier ministre refuse de prononcer le mot « austérité ». Le second budget de son gouvernement est pourtant dangereusement austère. Un chiffre marque le pas de l’austérité libérale plus que tous les autres : 1,2 %.

      Alors que la moyenne annuelle « normale » est de 4 %, la réduction radicale du taux de croissance des dépenses de programmes à 1,2 % ne couvre même pas les « coûts de système ». Traduction : les compressions seront massives.

      C’est ce qu’on appelle affamer les services publics. Y compris pour les « missions essentielles » de l’État. En santé, la hausse ne sera que de 1,4 % et en éducation, d’à peine 0,2 %.

      À ce compte, le gouvernement Couillard ne coupe plus dans le seul « gras » de la bureaucratie. Il enfonce le bistouri dans l’os et le muscle.

      Les dommages collatéraux seront réels. Les services publics pâtiront. Le recours au privé s’accentuera d’autant. L’équité sociale, déjà malmenée, en prendra pour son rhume. Le gouvernement privera aussi une économie déjà fragile de son propre apport.

      La saignée

      « Pourquoi Philippe Couillard préfère-t-il les scénarios catastrophiques à la réalité objective ? »

      Depuis son élection, Philippe Couillard brandit l’épouvantail d’une catastrophe financière si le déficit zéro n’est pas atteint dès cette année. Or, il n’y a pas péril en la demeure.

      Les agences de notation sont silencieuses. Les taux d’intérêt sont minuscules. Le déficit du Québec est parmi les plus bas au pays.

      C’est pourquoi Pierre Fortin, un économiste qui n’est pourtant pas de l’école « progressiste », conseille fortement d’étaler l’atteinte de l’équilibre budgétaire sur trois ans. Question de ne pas plomber la relance et de préserver la qualité des services. Ce que le gouvernement refuse de faire.

      Pourquoi Philippe Couillard préfère-t-il les scénarios catastrophistes à la réalité objective ? Parce que derrière l’austérité se cache une vision politique très précise. Celle d’un État appelé à jouer un rôle de moins en moins important dans l’économie et la redistribution de la richesse.

      Crier au « mur » budgétaire sur lequel on ne fonce pourtant pas n’est qu’un prétexte à une réduction majeure du rôle de l’État.

      Puisque les mots ont encore un sens, cette vision a un nom : le néolibéralisme. Au Québec, cette vision s’installe lentement depuis deux décennies. Ce qui distingue le gouvernement actuel de ses prédécesseurs est qu’il enfonce le pied sur l’accélérateur.

      Vous avez dit « surplus » ?

      Combien de Québécois se bouchent le nez parce qu’ils espèrent que le déficit zéro dégagera des surplus pour de meilleurs services publics ? Une belle illusion.

      Dans les faits, M. Couillard s’est engagé à investir d’éventuels surplus non pas dans les services, mais pour des baisses d’impôts, le Fonds des générations et l’élimination graduelle de la taxe santé.

      Pour une société vieillissante où de nombreux Québécois s’approchent aussi de la retraite sans le moindre fonds de pension, la réduction du rôle de l’État est le pire des scénarios. C’est pourquoi la pire des insultes à l’intelligence est d’entendre le gouvernement marteler qu’il coupe pour le bien des « générations à venir ».

      Comment s’étonner, alors, de voir les plus jeunes d’entre nous prendre la rue pour signaler leur refus d’un tel marché de dupes.
      Josée Legault.

    • EDe erebete

      27 mars 2015
      17h09
      Hii les grands intellectuels souverainiste à l’œuvre encore, décidément ça vole haut dans la sous-sol!
      =============================================================

      Tiens donc, les MacDonald mouettes sont revenues et avec leurs fiandres bien entendu.

    • “La tension est montée d’un cran, cet après-midi à l’UQAM, après un rassemblement contre l’expulsion de certains militants.

      Un groupe de plusieurs dizaines de manifestants – dont une bonne partie étaient masqués – ont défilé dans les couloirs de l’institution pour exprimer leur colère envers l’administration…” À pleurer.

    • De erebete

      27 mars 2015
      17h09
      Hii les grands intellectuels souverainiste à l’œuvre encore, décidément ça vole haut dans la sous-sol!
      =============================================================

      Les inhumations sont en rabais en avril au cimetière près du fleuve. <[8-()

    • 19h45 À pleurer. Les masques. Comment nos futurs membres de l’élite peuvent-ils descendre aussi bas?

    • De erebete

      27 mars 2015
      17h11
      Y’a beaucoup de Yves Jacques dans ce beau monde ‘’souverainement” quêteux!
      ============================================================

      Ya surtout trop d’erbete!

    • Bon,
      Je suis profondément convaincu que boston a fait la preuve qu’il privait un village, quelque part dans son beau-zé-grand Cadna d’un zouave….
      Preuve appuyée par le silence de notre Commère de Bingo cotenord qui, en tant que directeur spirituel de samati, SuperCass, fauconcnayen, tient en suspend son troupeau de brebis qui ne savent plus à quel flag se vouer…
      «Colonisés et fiers de l’être !» Yves Boisvert

    • @tous :
      Après avoir vu la façon dont les policiers, défendus par les fédéralistes, traitent les étudiants, nous venons de vivre une étape de honte collective au Québec !
      S’il y a encore des gens sur ce blogue et ailleurs au Québec, pour défendre ce gouvernement qui traite l’«avenir» du peuple Québécois comme des moins que rien, ils ne valent pas mieux que ces répugnants personnages qui maintiennent des tyrans au pouvoir ailleurs dans le monde !
      Que les Lukos, Pantaleon-Madore et autres «frileux» se lèvent DEBOUT !
      Robert Alarie, un Québécois fier de sa jeunesse !

    • @cppc 17h05

      Vous écrivez: «Avez-vous mis en quarantaine de votre blogue Louis Richard, Desorties, fauconcanadien et Mouhaha Fritz2 de Chabanel? Ou seraient-ils à l’étude du dernier budget Leitão pour nous éclairer sur les bienfaits de celui-ci? Au moins ces derniers étaient plus rigolos que boston, teddybear, cote_nord et samati.»

      Je vous remercie de vous enquérir de ma santé. Je ne peux pas répondre pour les autres personnes que vous mentionnez.

      J’étais en voyage, avec très peu de temps pour venir sur ce blogue. J’ai quand même lu les nouvelles locales importantes.

    • @SuperCass

      27 mars 2015
      18h38

      Vous ne vous êtes pas adressé à la bonne personne. C’est à marcelleduc qu’il fallait le faire..

    • @ SuperCass

      27 mars 2015
      18h43

      En ce qui a trait à Pegida, vous écrivez sans savoir, comme souvent dernièrement d’ailleurs.

      Comme disait mon oncle Anatole, y a rien de pire que l’ignorance !

      Et en passant, Pegida est à cent lieu de de la philosophie du PQ qui est tout le monde est beau, tout le monde est gentil.

      Malheureusement.

      M. Duclos

    • Mon commentaire de 19h48 parait avant celui de 19h45, qu’il devait compléter. C’est à n’y rien comprendre.

    • Combattre le mal par le mal. Félicitations, Harper! Tous jeunes, à la garderie, on nous apprend que la vengeance c’est mal et que la violence n’est d’aucune utilité, mais hop! Aussitôt grands et en présumé âge de comprendre, on nous enseigne l’inverse. Prenez les armes à feu et défendez-vous, c’est votre droit! Bien sûr, Monsieur Harper, haut perché et hors d’atteinte, ce moyen de défense semble l’idéal. Par conte, donner un accès si facile aux armes met en danger la vie des gens normaux qui eux, peut-être, ne souhaitent pas combattre les délits par des délits. C’est vrai que nos voisins du Sud sont enviables avec leur belle défense violente et sanglante et leurs tueries dévastatrices dans les écoles… Mais, ah! les chanceux : ils peuvent empêcher les voleurs de commettre leurs actes. Ça me révolte qu’on en vienne à penser que la solution c’est de tuer et/ou de blesser gravement alors qu’on nous a appris à sagement régler nos conflits ou à « demander à une figure d’autorité ».

    • M.Gilbert Lavoie, vos vacances comme beaucoup de Québécois vous les passez des fois en Floride ? la ou le port d’armes a feu est courant. Mais dans notre coin de pays les armes a feu c’est trop dangereux pour vivre avec… bon ben retournez en Floride ou en Suisse la ou il y a beaucoup d’armes. Les endroits ou il y a une disproportion entre riche et pauvres il arrive de la violence que ce soit avec n’importe quoi. Chez nous Montréal avec son 40% de pauvreté et ses projets pour les biens nantis n’y échappe pas.

    • Besoin d’ en dire plus !!!

      http://canoniers.blogspot.ca/2010/01/la-peur-des-armes-est-elle-rationnelle.html

    • Comme si un system d’alarme residentiel etait utile … savez vous au moins comment ca fonctionne ??? vous etes relier a la central, quand le system est declencher un employer de la central tente de communiquer avec vous, si il n’y a pas de reponse il envoie une de “LEUR” voiture patrouille a votre porte avec un agent armer seulement d’une matraque et ensuite c’est a lui de decider si la police doit etre contacter. Seulement les bijouterie et banque et quelque entreprise sont relier directement a la police. A moins que vous soyer vraiment riche votre system d’alarme va prendre 1h avant que la police se rendent chez vous. Et que dire d’un chien ??? Un chien entrainer pour la protection est plus dangereux qu’une arme dans sont armoire. Les risque de morsure accidentel sont tres elever. J’ai travailler avec les chiens asser longtemps pour savoir de quoi je parle. Les armes a feu ne tue pas, les fou tue que ce soit avec un couteau ou une arme a feu sa ne change rien. Mais soyer bien sure que si quelqu’un entre chez moi durant la nuit c’est sur le bout d’un canon qu’il va fair face. J’ai une femme et 2 enfants et si je doit tout risquer pour defendre leur vie je vais le fair c’est mon devoir de pere de PROTEGER MA FAMILLE et je suis pret a en subir les consequences.

      Et a ceux qui ont peur des armes a feu allez dont fair un tour dans un club de tir juste pour voir comment ca se passe. Vous allez voir que des armes legal il y en a beaucoup plus que vous penser et les proprietaire legalement en droit d’en posseder sont tres prudent. Probablement tout le monde a deja croiser quelqu’un qui avait quelque arme restreinte dans sa valise de voiture en route vers le club de tir pour pratiquer sont loisir. Etes vous mort ? non si vous lisez ceci.

      Enlever de droit au citoyen c’est d’enlever une parti de la liberter et la liberter ils n’en reste pas beaucoup. Moins de liberter = plus de frustration. C’est prouver que de bannir les armes a feu font augmenter directement le taux de criminaliter et demander aux britannique qui sont maintenant pris avec de plus en plus de crimes commis avec des couteaux. Doit t’on bannir les couteau aussi ? Ensuite quoi les fourchette ? Ensuite quoi ? Tout forme d’outils ? Donner des permis pour avoir hache pour fendre du bois ? Ensuite quoi ? Enlever l’eau pour pas que le monde se fasse noyer ? Bannir les cordes aussi ?

      La solution est simple, l’education et la prevention. La plus part des gens veulent eviter le sujet et ignore le monde qui font des menace de mort que ce soit en vrai ou sur les reseau sociaux ou peu importe, DENONCER-LES c’est important, ils ont besoin d’aide pour ne pas passer a l’acte. Le monde veulent s’enlever toute responsabiliter sur le mal qui se passe dans la societer mais pourtant vous etes pratiquement tous coupable directement ou indirectement d’un crime en gardant certain petit secret… parce que vous avez peur. Ben laisser moi vous dire qu’il y en a plein qui n’ont pas peur de se battre et de denoncer les fous et c’est peut etre grace a eux que vous en avez un peu moins sur les epaules.

    • Mon grand-père paternel avait des armes à feu. Mon père avait des armes à feu. J’ai eu ma première arme à feu à l’âge de 15 ans, cadeau de ma grand-mère paternel. J’avais pour mission d’éliminer les suisses et les écureuils qui venaient manger les provisions au camp. Après avoir vu les dégâts qu’une simple petite 22 peut faire, j’ai acquis beaucoup de prudence.

      J’ai maintenant 64 ans et mes filles sont toujours vivantes. Elles viennent même tirer avec moi à l’occasion.

      En janvier dernier, j’ai fait une recherche sur le site de Statistiques Canada dont voici les résultats.

      Pour un décès par arme à feu (neutre, suicide, accident confondus), 40 décès par erreurs médicales et 70 décès par la route.

      À ce que je sache, les gens en milieu hospitalier sont diplômés. Mais certains tuent. La majorité des conducteurs ont un permis de conduire dûment reconnu par les instances provinciales. Est-ce qu’on banni les autos parce qu’elles tuent. Elles tuent autant que les armes à feu, c’est à dire, pas du tout. Mais ceux qui les utilisent, oui et sans compter les effets indirects sur la santé par la pollution.

      Je tiens à vous rappeler que le policier de Laval qui est malheureusement décédé avait consulté lui-même le registre des armes à feu. En plus, la descente était illégale.

      Pascal Parasiris avait une arme enregistrée à son chevet prête à servir puisqu’il y avait eu des invasions de domiciles dans son secteur a été exonéré de tout blâme pour légitime défense.

      Je suis profondément désolé pour le policier qui a exécuté des ordres illégaux et qui est décédé en devoir, mais ça ne change rien à cet événement.

      Je me souviens aussi des personnes âgées qui avaient été massacrés à coups de hache à St-Paul de Joliette. Le ou les assassin(s) n’ont jamais été retrouvé(s).

      Cependant, je suis pour une revision sur la santé mental de tout détenteur d’un PPAAF aux 5 ans. Les hors la loi, eux, ne se conforment pas aux lois.

      Je vous suggère fortement de visionner sur internet ce qui se passer. Et en voici un exemple:

      https://www.youtube.com/watch?v=vaBMV2BfwBc

      Si cela vous laisse toujours aussi inepte, ce n’est pas mon cas.

    • non mais faut-il froler l’imbecilité, penser qu’un système d’alarme va arreter des bandits..(vu qu’il y a des collants dans la fenetre ils vont s’en aller? ils vont attendre la police avant d’entrer chez vous..?) On devrait appeler la police puis esperer qu’elle arrive à temps pour nous sauver la vie? C’est sur la police sont jamais à moins de 3 minutes de chez les gens (il faut 30 secondes pour nous tuer..) pourquoi faut-il etre a la merci de gens qui ne peuvent nous defendre adéquatement….??? le droit de defendre notre vie prime sur tout autre droit…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2015
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives