Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 25 février 2014 | Mise en ligne à 18h15 | Commenter Commentaires (184)

    Rambo au micro

    Intéressante, cette première journée de Bernard «Rambo» Gauthier devant la commission Charbonneau.

    S’il a joué des bras, a-t-il soutenu, c’est pour obtenir que les entrepreneurs venant de l’extérieur, embauchent des travailleurs de la Côte nord dans une proportion de 60 %.

    Tout en reconnaissant qu’il a fait de l’intimidation, il a déclaré que sa cause était noble.

    Ça se poursuit demain.

    Si vous avez écouté cette première journée, j’aimerais avoir vos impressions. Tout en tenant pour acquis qu’on n’a pas tout entendu.

    Tags: , ,


    • « Si vous avez écouté cette première journée, j’aimerais avoir vos impressions. »

      – — –

      Zut! J’ai pas écouté. En fait, je n’ai encore rien écouté ou regardé de la commission Charbonneau.

      Par contre, j’ai un autre indice pour ceux que ça intéresse :

      - Le mot amérindien Kebbek est un palindrome. Kebbek, le mot, qu’on le lise en partant du /K/ ou du /k/ se prononce de la même façon.

      Daniel Verret

    • “Tout en reconnaissant qu’il a fait de l’intimidation, il a déclaré que sa cause était noble.”

      Une cause noble!!! Ma foi, on croirait que c’est un internaute (je refuse de le nommer) qui parle.

    • C`est une vrai farce cette commission au frais des contribuables. Un peu plus et la commission se serait excusé auprès de Rambo d`après le résumé que j`ai eu du 98.5. Et il va sortir de là avec le gros sourire et retourner jouer les gros bras sur la Cote-Nord. Les politiciens ont le tour de gaspiller l`argent des contribuables dans des commissions bidons.

    • J’ai été patron une grande partie de ma vie active avec des employés syndiqués , je négociais moi-même les conventions collectives, 300 employés, j’ai rencontré des gars comme lui, ce n’est pas facile , épeurant par bout mais j’ai toujours réussi mes négociations a la satisfaction de tous. Je trouve Rambo très représentatif d’un certain genre de représentant syndical qui existait dans le temps, grande gueule gros bras efficace intelligent devant lesquels il ne faut pas céder, pas facile épeurant mais faisable. Je crois qu’il a fait un bon travail a ce que je vois a ce jour.

    • J’ai vu un Rambo comme un idéaliste syndicaliste qui veut donner de l’emploi aux citoyens de la Côte Nord. Il était prêt à tout, même les menaces, la violence, le chantage et les agressions pour défendre la cause de SES membres. Oui, SES membres, au détriment de la loi, du respect des autres travailleurs de la CSN, à n’importe lequel prix. Oui, à première vue, sa cause paraît sympatique, mais demain sera une journée difficile pour ce même Rambo capable de défier même la LOI pour satisfaire ses ambitions personnelles. J’ai peur que le simple auditeur se laisse prendre par son charme ( car il chante la pomme à merveille ) au détriment du respect des autres. Demain, on verra mieux son côté très sombre, demain, on le détestera.

    • J’ai apprécié son témoignage.
      Toujours intéressant d’entendre les 2 côtés de la médaille.

      Beaucoup plus articulé que je pensais, précis et cohérent.

      J’ai beaucoup aimé aussi qu’il explique ce que font les entrepreneurs
      pour en mettre plus dans leurs poches (Traveling $$$$$$$$$$)

      Contente aussi qu’il souligne que le placement syndical par la CCQ,
      n’est pas et ne sera JAMAIS la solution.
      Oui au changement, mais pas n’importe quel.

      C’est à suivre!
      M.Gauthier…..intéressant tout de même.
      Louise April(Laloue)

    • « Si le même gars fait quatre métiers, sérieusement, la soumission ne sera pas la même.»
      « Par chez nous, un opérateur, c’est un opérateur : il ne débarquera pas de sa pelle pour faire de la plaque vibrante, poser de la membrane, du tuyau, poser la galerie après la roulotte et réparer la génératrice et la pelle, a-t-il illustré. Ça, c’est perçu comme un voleur d’ouvrage. Si tu commences à faire quatre métiers, on va se ramasser avec la moitié des gars de la construction sur le bien-être social. Ce n’est pas ça le but. Surtout chez nous, où on crevait de faim. »
      _____________
      IL admet qu’il y a 4 fois trop de travailleurs. On paie donc 4 fois trop cher nos projets à cause du monde de même.

    • Gauthier répond avec aplomb jusqu’à maintenant. Le plus corsé reste à venir.

      Une espèce de héros local, pour qui tous les moyens sont bons pour faire régner sa justice dans l’univers de la construction sur la la Côte-Nord. Brute mais ô conscient de sa mission altruiste. Bref, Guy A se les pourlèche déjà.

    • Rambo a défendu les travailleurs de la Côte-Nord ,c´est correct et c´était son rôle.
      Mais les moyens qu´il a pris pour cette défense le sont beaucoup moins.
      “La fin ne justifie pas les moyens” d´après le dicton.
      Alors écoutons la suite avant de pardonner trop facilement à Rambo

    • Après Rambo,à quand le passage de terminator Charest?

    • Je viens de voir le résumé à RDI. C’est dégueulasse.

      Selon lui, l’intimidation syndicale est correcte, car c’est dans l’intérêt des travailleurs (les syndicats). En d’autres mots, la fin justifie les moyens.

      Quelle différence y a-t-il entre ces méthodes et celles de la mafia?

      J’espère que la police va trouver assez de preuves pour l’envoyer réfléchir à l’ombre, mais loin des cocotiers.

      J’espère que le gouvernement va amender la loi sur les relations de travail pour prévoir des amendes salées (des dizaines de milliers de dollars par incident ou par jour) au syndicat afin que cesse ce genre d’activités.

    • @l-f-k 19h07 “Bref, Guy A se les pourlèche déjà.” Il pourrait déchanter. C’est vrai que, pour l’instant, le gars se défend assez bien. Mais attendons d’abord de voir la suite. Comme vous le dites, le plus corsé reste à venir.

    • Le monde de la construction publique est complexe. Je serais curieux de voir la réaction des travailleurs de Trois-Rivières qui verraient débarquer chez eux une majorité provenant de la côte nord.

    • fauconcanadien

      25 février 2014
      19h23

      (…)

      J’espère que le gouvernement va amender la loi sur les relations de travail pour prévoir des amendes salées (des dizaines de milliers de dollars par incident ou par jour) au syndicat afin que cesse ce genre d’activités.
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - -

      Sam Hamad n’a rien fait.

      Lessard n’a rien fait.

      Lise Thériault n’a rien fait.

      Charest a détourné les yeux.

    • @lukos 19h31

      Vous connaissez la complexité de la mobilité de la main-d’oeuvre interprovinciale pour travailler sur les chantiers ?

    • À chacun son carré de sable.

    • Ne vous en faites pas M. Lavoie avec des petitesses.

      Rambo sera libéré très bientôt de son interrogatoire à la Commission Charbonneau.

      Notre parti ne va pas le laissser tomber facilement un ami fidèle de la FTQ, on a un deal avec lui.

      Nous allons nommer Rambo responsable des équipes qui posent les annonces électorales du Parti québecois à travers le Québec.

      Il va travailler à notre centre de logistique national aux côtés des anthrax et candela.

      Faites attention à vous autres les Libéraux !

    • Rambo ferait un excellent candidat pour le PQ. Il joindrait ainsi une équipe qui fait déjà beaucoup d’intimidation face à ceux qui ne pensent pas comme eux; Bernard Drainville, Lisée, Pierre Duchesne, Martine Desjardins. Toute cette belle brochette adore faire du terrorisme intellectuel. Pourquoi pas y rajouter Rambo???

    • À quand l’interrogatoire en Commission parlementaire de la première ministre du Québec Pauline Marois et son mari Claude Blanchet ?

    • @candela 19h47 Non. Mais, sans approuver les attitudes intimidantes de certains, je peux comprendre leurs sentiments de frustration.

    • Franchement, il m’a impressionné. Il est cartésien, articulé, et il défend les siens. Il a tenu son bout avec aplomb, et son point de vue se défend. Il a mangé de la misère, et a ses travailleurs à coeur. Il est convaincant, ses idées sont claires, rien à redire là-dessus.

      Par contre, je l’imagine très bien en mener très large dans son patelin, au détriment de ceux qui ne voient pas forcément comme lui. Ça, ça m’achale un peu. Et pour avoir déjà subi de l’intimidation et de la violence dans mon milieu de travail par des bullys (milieu qui n’a rien à voir avec celui de la construction), je ne suis pas près de lui donner le Bon Dieu sans confession. Faut voir la suite de l’interrogatoire, qui sera certainement plus corsé qu’aujourd’hui…

    • Moi qui déteste pour mourir l’intimidation: j’deviens mauvais quand j’en vois.

      Pourquoi j’ai de la sympatie pour ce gars? Pourquoi!!!

      Parce que le Québec a retrouver son coté male et matcho avec lui et en direct en par ça.

      Devant une femme juge par dessus le marché!

      Les féministes n’ont qu’a bien s’tenir! Eux qui vois les hommes comme des choses inutile et qui nous ont castré pendant si longtemps! Hahaha

      C’est sur que ses écrits paresse un peu extrême et elle le sont pour les besoins de la cause, je ne pense pas tout a fait comme ça. Mais juste un peu… Parce que j’ose dire ce que personne a le courage de dire! Au risque de se faire cracher dessus!

      Daniel Olivier

    • Ce qui est étonnant et n’a pas été dit, c’est qu’une ministre péquiste Martine Ouellet a rencontré Rambo Gauthier juste avant sa comparution à la commission Charbonneau. Et pour répondre aux critiques de l’opposition, la première ministre Marois a dit qu’elle était à l’écoute des gens. « Il y avait des gens qui manifestaient là. On les a écoutés, on a échangé avec eux. Est-ce que vous allez nous reprocher cela ? ».

      C’est quand même incroyable que le gouvernement négocie avec ce genre de personnage, qui fait de l’intimidation.

    • À chacun son territoire.

    • nadagami 25 février 2014 18h30

      C’est triste ce que vous nous tricotez là :-)

      Laval est aussi un palindrome cabalistique.

      Souvenez vous de ce qui est arrivé dans cette “ville lavalloise” une Sodome et Gomorrhe chien de minou au décor cahotique néobaroque.

      La corruption municipale y a atteint des sommets quasi inégalés.

      Faut-il faire vivre un gouvernement Kebbekois pékkiste. Oh que non.

    • lukos : peu importe les régions, les travailleurs locaux détestent voir des travailleurs d’ailleurs travailleur chez-eux. L’ouverture de la province pour tous les entrepreneurs amène une autre façon de faire….
      Dans certaines régions, celles plus près des grands centres, cette “problématique” est moins pointue car la mobilité des travailleurs est plus simple….
      Mais quand on se retrouve sur la Côte-Nord, en Gaspésie, en Abitibi, dans la région Nord-du-Québec ou au Lac St-Jean, les travailleurs savent que les contrats sont limités et s’ils ne profitent pas de l’occasion, ils vont sécher.

      Alors quand un entrepreneur débarque fans une région avec toute sa gang et que les travailleurs locaux ne travaillent pas, Rambo ou pas, ça brasse….

      Surtout que les entrepreneurs des régions dites “éloignées” savent que leurs entrepreneurs ne vont pas dans les autres régions pour y faire des contrats, la logistique est trop complexe et les contrats trop gros….
      Donc, les travailleurs locaux ne peuvent pas se “refaire” en s’offrant un job à l’extérieur de la région.

      Le syndicat a, dépassé les bornes, mais les entrepreneurs doivent aussi respecter les gens des régions.

      Et avouons-le, l’intimidation est à double sens…. les travailleurs des 2 côtés de la pelle ont parfois une susceptibilité très forte….

      L’incroyable inertie du gouvernements et des institutions gouvernementales, Hydro-Québec, SDBJ, ministère des Transports dans ce domaine aussi pointu en région est un manque de respect qui s’étale sur des décennies….

      et cette inertie a pris des proportions énormes depuis que les travailleurs se déplacent en avion avec des horaires 7/7, 14/14, 28/14… qui dépeuplent les régions car les employés n’ont plus à déménager pour travailler. Toute la région souffre des pertes économiques provoquées par ce manque de travail pour les travailleurs locaux.

      ça dépasse le syndicalisme…..

      c’est carrément une question de survie pour certaines régions du Québec…. surtout que Montréal aura une quantité effroyable de chantiers d’ici peu et les travailleurs des régions n’auront pas un véritable accès à cette manne….

    • @revolution9 20h18 “C’est quand même incroyable que le gouvernement négocie avec ce genre de personnage, qui fait de l’intimidation.” Écouter et échanger n’est pas négocier. Le gouvernement se doit d’entendre tout le monde.

    • Une loi 70 spéciale adoptée à la sauvette pour que le PQ meure dans la dignité.

    • @lukos 20h10

      C’est certain, mais ça ne veut pas dire que tous ont la compétence voulue.

      On ne laisse pas n’importe qui enseigner dans une région sous prétexte qu’il faut faire travailler les nôtres, pas plus pour les infirmières ou les médecins.

      C’est ça qui est sous-jacent à toute cette problématique des emplois qui demandent des gens spécialisés.

      On ne laisse pas une Ferrari dans les mains de n’importe qui, même s’il a un permis de conduire.

      La construction n’est pas du BS déguisé, sauf peut-être chez Rambo …

    • revolution9

      25 février 2014
      20h18

      Ce qui est étonnant et n’a pas été dit, c’est qu’une ministre péquiste Martine Ouellet a rencontré Rambo Gauthier juste avant sa comparution à la commission Charbonneau.
      - – - – - – - – - –

      À quel endroit ? Ils étaient seuls ? Pour quelle raison ?

    • tipIon

      25 février 2014
      20h08

      À quand l’interrogatoire en Commission parlementaire de la première ministre du Québec Pauline Marois et son mari Claude Blanchet ?
      - – - – - – - – - – - –

      Oubliez-ça.

      Ça n’aura jamais lieu.

      C’est un “nénane” que Couillard et la CAQ se sont donnés pour avoir qqch à dire durant leur campagne , et pouvoir ainsi exciter les bougalous !

    • Ceux qui ont vu la caricature de Serge Chapleau d’aujourd’hui le 25 février 2014, ont reconnu Daniel Breton dans les bras de Vladimir Poutine …

    • Autrement dit la Côte-Nord appartient aux gens de la Côte-Nord! Attention maintenant la Rive-Sud est réservé aux gens de la place, les emplois à Québec pour les résidents seulement! A défaut de quoi vous serez expulsé manu militari! Faisons une réserve avec la Côte-Nord, on leur lancera des vivres du haut des airs! Et on le trouve “sympathique”! Non mais…

    • @horsjeu 20h25 “Le syndicat a dépassé les bornes, mais les entrepreneurs doivent aussi respecter les gens des régions.” C’était le sens de mes derniers commentaires. Rien n’est blanc ou noir dans ce dossier complexe.

    • À chacun sa protection.

    • @ticasque 20h25

      Vous avez écrit: “Laval est aussi un palindrome cabalistique.”

      Je dois vous avouer que je ne connaissais pas le sens du mot “cabalistique” avant de vous lire, mais maintenant je le connais. Merci! J’enrichis peu à peu mon vocabulaire français, mais je suis encore incapable de résoudre la grille des mordus dans La Presse du samedi. Les autres mots croisés sont assez faciles.

    • J’ai écouté la commission Charbonneau presque tous les jours. On y voit passer tellement de beaux hommes, bien en chair et souvent riches à craquer. Rambo c’est le plus bel homme jusqu’ici à la Commission Charbonneau, mes mains deviennent moites juste à taper son nom au clavier. J’espère que Justin Trudeau ne m’en voudra pas.

    • @candela 20h32 “C’est certain, mais ça ne veut pas dire que tous ont la compétence voulue.” Peut-être pas tous, mais certainement plusieurs. Les postes disponibles ne sont pas tous, loin de là, hyper spécialisés. Il y a, dirait le vieux Will, quelque chose de pourri au royaume de la construction publique.

    • @candela 25 février 2014 20h37

      Vizir,

      « le peuple veut pas le savoir il veut les voir ! »

    • Bernard Gauthier n’est certainement pas un chevalier sans peur et sans reproche; mais il est en train de dire des vérités qui seront difficiles à entendre.

    • @ph ii omene 20h54

      C’est la réaction des usurpateurs qui ne s’assument pas.

      Ça se soigne…

    • carbone-14

      25 février 2014
      20h50

      À chacun sa protection.
      - – - – - – - – - –

      Point de vue de gazelle !

    • @tipion 21h02

      Même pas subtil !

      Bof !

    • @lukos 21h02

      C’est justement dans cet interstice que la violence s’installe.

      Je comprends la colère d’un contracteur qui voit une grue de plus de 100 000$ se faire briser sérieusement, parce que le gars de “Rambo” était gelé comme une balle et qu’il n’avait qu’un permis d’apprenti.

      Mais faut qu’il travaille, c’est un gars de la place.

      Qui va “remercier” Rambo après…

    • Allez voir le résumé de sa premiere journée sur sa page Facebook ! C`est tellement beau tellement éloquent ,bien écrit dans un parfait francais ,suivi par sa gang de moutons aveugles. Libarté ! Heil Bernard !

    • À chacun son taxage.

    • @ horsjeux, J’ai aimé votre commentaire, excellente analyse, pas de jugements, un constat d’une situation ou tout n’est pas que noir ou blanc. J’aimerais rajouter que nous sommes parfois vite sur la gâchette pour accuser le silence des travailleurs qui doivent se battent pour pouvoir travailler. Attention, je n’excuse pas Gauthier et ses méthodes, mais ces gens vivent des situations qui nous échappent, habitant loin de ces endroits comme la Côte-Nord, nous connaissons mal le vécu de ces travailleurs pour réellement comprendre ces codes du travail complexe. Souhaitons que la Commission apporte des solutions équitables pour tous.
      M.Leduc

    • . . . Rambo explique clairement ce qu’il pense, ses valeurs et comment il s’y prenait pour arriver à ses fins. Il sait en plus que plusieurs personnes l’appui en région.

      Le problème, c’est pas Rambo …. C’est la direction de sa centrale syndicale qui est sûrement au courant des méthodes qu’il applique et qui ne fait rien pour mettre de l’ordre dans la tête d’un gars comme ça !

    • Mais il a raison ce Rambo!

      Pourquoi s’arreter a la separation du Quebec? on doit prendre soin des gens de son coin avant tout.

      Que la Cote Nord se defende comme elle peut… et qu’elle s’arrange comme elle peut aussi

      Meme chose pour la Gaspesie, l’Abitibie, Montreal…

      Qu’on se separe tout le monde! ce sera plus simple, les frontieres seront claires, plus de confusion et plus de chicane

    • On se fout de Rambo Gauthier à la Commission Charbonneau. Il avait déjà tout dit dans une conférence de presse. Celui qu’on veut voir c’est Rambo Charest!
      GTremblay
      Montréal

    • @candela 21h20 “…parce que le gars de “Rambo” était gelé comme une balle et qu’il n’avait qu’un permis d’apprenti.” En effet. Mais croyez-vous que le gars de Rambo était le seul à être gelé comme une balle et à n’avoir qu’un permis d’apprenti? Au risque de me répéter, ce dossier va plus loin que Rambo et la FTQ.

    • À chacun sa protection.-carbone
      ___________
      Certains ont besoin de Rambo d’autres de Hétu.

      Same people different place

      héhé

    • @ candela,

      vous dites ”C’est un “nénane” que Couillard et la CAQ se sont donnés pour avoir qqch à dire durant leur campagne , et pouvoir ainsi exciter les bougalous !”

      Et tout d’un coup qu’il y aurait du vrai là-dedans, vous ne voudriez pas savoir?

      @ boisdort,

      vous dites ”On se fout de Rambo Gauthier à la Commission Charbonneau. Il avait déjà tout dit dans une conférence de presse. Celui qu’on veut voir c’est Rambo Charest!”

      Vous avez oublié d’ajouter Marois et Blanchet.

    • @lukos 21h48

      En effet, il y a toute la question du contrôle et de la vente de drogue dans ces chantiers…

    • Après avoir écouter une parie du témoignage d’aujourd’hui il y a au moins deux points qui selon moi devront être approfondis dans le système Gauthier, le premier étant le favoritisme interne pouvant en d’écouler, le second a trait au principe de une tâche/un employé, sur tout chantier il est prohibitif de ne pas utiliser la main d’œuvre disponible dans des tâches connexes lorsque celles-ci demeurent raisonnables dans le cadre des métiers et du temps impartie à celles-ci.

    • Message consistant à nous interroger sur l’intégrité de notre moineau qui, pour téter son pote fédéraliste ticasque, écrivait à 20h52 :
      «…bla bla bla Merci! J’enrichis peu à peu mon vocabulaire français…»

      Le même moineau ayant traité les souverainistes de cancres en français et s’étant vanté dans le passé d’avoir suivi son cour «classique», voici, pour sa «galerie d’admirateurs», en quoi consiste le cours classique :…
      « Un enseignement essentiellement littéraire fondé sur l’étude des auteurs, par une lente gradation dans les matières allant de la grammaire à la rhétorique, le tout complété par la philosophie et les sciences. »
      Mesdames-zé-messieurs ses «admirateurs-zé-admiratrices, considérant que les années dites «Syntaxe» , «Méthode» et «Versification», sont consacrées à l’apprentissage des notions de syntaxe française, latine et grecque, aux thèmes et aux versions et que les années de «Belles-lettres» et de «Rhétorique» se fondent sur la connaissance des grands auteurs…., je vous pose LA question : pour quelqu’un qui a suivi un cours classique où le français est une «religion», se pourrait-il que notre moineau soit plein de %&X@ ?
      Poser La question, c’est y répondre; point final !

      Robert Alarie (ex élève de cours classique lui-même)

    • Un grutier payé 8 heures et il en fait 2.Quand une barmaid a pas de clients,elle est payée pareil,le boss va-t il lui dire:t’as pas de clients,je vais te payer seulement quand il y aura des clients.Sur un chantier tu donnes une bourrée et ensuite le temps que les ouvriers fixent les boulons,il faut toujours bien que t’attendes.Et si tu penses payer un grutier le salaire minimum attends-toi à voir des grues se renverser.Les jouurnalistes pour les nouvelles sont comme ceux pour les sports,ils ne connaissent pas tout.On devrait leur faire gerer un contract,les filmer et passer ça à la télé.Ils auraient l’air épais.

    • À chacun sa féodalité.

      L’État prenant alors la figure du Dèmos derrière le masque d’un Joe Bow, chacun pourra y jouer son petit rôle en toute tranquillité pour le plus grand plaisir des crédules ou des béats.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A8mos

    • @boston 22h07

      Arsenault, sous serment, a juré qu’il n’y avait pas de “deal”, que c’était de l’esbrouffe.

      Il n’y aura pas de commission parlementaire avant la reprise des travaux, après les élections, dans la semaine des 4 jeudis, après l’été.

      Si le PQ est élu majoritaire, il va présenter une motion pour défaire celle de Couillard et Legault.

      Alors, vous pouvez rêver…

    • J’ai écouté une bonne partie de son témoignage d’aujourd’hui.

      Quoique je ne partage pas sa façon de faire, il touche de très bons points… je suis d’accord avec lui quand il parle de favoriser les gens du coin entre autre. Les régions comme la Côte Nord, la Gaspésie et Abitibi vivent des cycles intenses en ce qui a trait au travail, et tant que ce sont des gens qualifiés pour faire la besogne, c’est normal que la main d’oeuvre provienne du coin.

      Cependant, c’est très révélateur de tout ce qui va mal dans le domaine de la construction: tout le monde veut s’en mettre plein les poches (contracteurs, syndiqués, ingénieurs… name it), et c’est nous les citoyens qui payons en bout de ligne.

      Et c’est avant tout parce que NOS représentants (les députés) se prêtent au jeu de l’influence…

    • À chacun ses perceptions. Et rien n’est plus amusant en rhéto que de voir le dernier des rhéteurs venir faire sa propre représentation de concepts devenus par hasard des principes après avoir remis les armes de la tromperie aux mains de la peur ou de l’arbitraire; et le jeu des opinions à cet égard ayant tôt fait de devenir le spectacle un peu comique de la vacuité du droit par rapport à la néantité de toute justice, seule la caverne d’Ali Baba aura tôt fait de devenir l’unique réalité super fascinante pour tout polichinelle bien manipulé.

      Hegel et la Philosophie de l’État

    • @ candela,

      Combien de personnes qui se sont présentés à la Commission et qu’ils ont mentis?

      Alors, pkoi Arsenault aurait dit cela au telephone tout en ne sachant pas qu’il était sous écoute?

      Et toi, tu crois dur comme fer Arsenault? Vraiment?

      C’est vrai qu’on ne saura jamais ce qui a été fait entre Blanchet et la deal avec Arsenault. Cela est regrettable car de nombreux Québecois auraient aimé savoir ce qui en était mais la politique est sale et ces trois-là vont s’en sortir.

      Et si cela avait été Charest et son épouse, aurais-tu dit la même chose?

    • @ souverain,

      avoue que les Québecois parlent très mal le français. On parle le joual pis pas à peu près.

      Et j’imagine que tu vas blâmer les anglais pour cela, hein?

      Et toi, quel français parles-tu? Le français de France? Le joual? Ou le Québecois avec ses nombreux sacrent?

    • La Cote-Nord c’est tu en Afrique ca??Autrement dit,c’est tu dans la jungle???

    • @candela: Êtes vous retraité pour faire du 8@23 7 jours sur 7 sur cyberpresse?

    • Et le même comédien en question ayant fait de son droit particulier le principe universel de l’hypocrisie derrière le masque du Dèmos ou de l’État sous le seul prétexte de ses seules valeurs contingentes, n’aura plus qu’à s’arroger le droit des tous les autres au nom de théories politiques plus zoo prou amusantes et fumeuses suite à la libération totale de toute opinion contraire grâce au chœur des pleureuses à capella qui n’auront plus qu’à venir corroborer ses dires dans les vapeurs et les nuées évanescentes d’un bon spectacle comique sans plus aucun rapport avec la réalité des faits concernés. Alors que faire?

      Hegel et la Philosophie de la Politique.

    • Rideaux politiques

      Seul le SOI de l’Esprit étant par nature l’essence absolue de toute Liberté, la même essence devenue substance dans un prédicat de l’accidentalité aura tôt fait de devenir une essence sans conscience et manipulable à volonté par les mêmes rhéteurs sous prétexte d’objectivité.

      Et à moins de redevenir ce Soi objectif chez un sujet majeur et vacciné grâce à une pensée un peu mieux informée, et peut-être mieux éclairée, les mêmes polichinelles masqués derrière le Dèmos de démocraties à peine verbeuses auront toujours beau jeu de tirer toutes les ficelles qu’il leur plaira pour convertir les mêmes citoyens crédules en autant de marionnettes qu’il leur plaira grâce à leur seul culte des images dénuées d’esprit tout comme en autant de petites églises de la pensée dites scientologiques d’Ailleurs ou d’ICI.
      Alors que faire?

      Hegel et la Philosophie de la Religion.

    • Les élections s’en viennent; le PQ devrait le recruter très bientôt…

    • Si on en crois les témoins, avec tous ces événements, voies de faits, méfaits, intimidation, je crois que la prison attend celui-ci…

    • Ce qui est facile de voir se sont les Pro-libéraux(Charest) et les pro-PQ tellement facile de se tirer la balle. Rambo est un crotter qu’on doit mettre en prison mais comme c’est souvent le cas au Québec les bandits(Rambo, Charest, Lessard, Hamad etc. ) reste dehors des prisons ou ont des sentences bonbons tandis que nous ont est condamné à payer à perpette… Personne n’a remboursé les vols jusqu’à présent ni les criminels ni les anciens politiciens véreux que je vais taire leurs nom.

    • Bernard Gauthier est un homme intègre, courageux et admirable! Avec plus de Bernard Gauthier, nous serions pas un pays colonisé. La résistance au colonialisme ne se fait pas avec de bons sentiments.

      En écoutant monsieur Gauthier, j’entendais un patriote. Enfin, un québecois que l’appareil social n’est pas parvenu à émasculer!

    • Rambo, sous la roulotte, avec son cellulaire gros comme une cassette VHS

      Ca va être repris par l’Infoman demain.

    • Ben moi je suis de la côte-nord. De l’intimidation je connais ca, je reste à Baie-Comeau. ca fait 8 ans que ma compagnie de pâte et papier nous fait de l’intimidation en nous demandant sans cesse des concessions dans nos conventions sinon, ils ferment l’usine. Hier, c’est à cause d’intimidation que le Gouvernement à plié sur les tarifs d’électricité chez Alcoa…Des gars comme Rambo, y en a pas assez. Non mais, vous croyez quoi ? Qu’on négocie jovialement avec les compagnies ou avec les contracteurs ? Eux ce sont des bandit à cravate. Si les syndiqués ne tiennent pas leur bout, ils vont se faire plummer par ces gens la….Les conditions de travail qu’on a aujourd’hui, ce sont peut-être des parents, dans le temps, qui ont donné leur vie ou leur santé pour qu’on les obtiennent….Et en ce moment, on est entrain de tous perdre les acquis qu’on avait. Ca fait que laisser travailler le mec. La seul chose que je lui reprocherais ca serait de toucher des ristournes sur les jobs sauvées. Pour le reste c’est parfait

    • NON À L`INTIMIDATION.

      On ne doit pas et on ne peut pas expliquer ,excuser ou justifier quelque forme que ce soit d`intimidation. Le beau Rambo dirait quoi si ses enfants se faisaient intimider ? Innacceptable .

      Arrêtons de se cacher sous des roches comme Rambo le fait en disant moi je donne des ordres apres ca je ne suis plus responsable. On le sait bien que ce sont des tactiques syndicales et on ne doit plus l`accepter un point c`est tout.
      Et puis apres, le prochain jeune qui decidera d`en finir avec l`intimidation allez vous dire ouain mais là c`est pas pareil ? Mon oeil. De l`intimidation c`est de l`intimidation.

    • Une autre “couillardise” !

      Flip-Flop affirme que c’est la faute aux méchants péquistes si 50% des anglophones et allophones veulent quitter le Québec en se fiant à un sondage !

      Elle est bien bonne ! ces même anglophones qui nous font un Congrés Libéral à Montréal, uniquement en anglais !

      Dont la plupart refusent toujours de parler la langue de la majorité !

      Essayez de faire la même chose en Ontario en inversant les personnes, il serait impensable qu’une partie de la population à Toronto refuse d’apprendre l’anglais parce qu’elle serait francophone ! les anglais ne l’accepteraient pas avec raison.

      Mais au Québec, on peut tout faire, même refuser de s’intégrer à la majorité, et en plus de traiter les québécois de racistes et de xénophobes.

      A quand, la prochaine “couillardise” ?

    • Trouvez qu’elle sera la prochaine “couillardise” et gagnez un jambon !

    • @cimequaire

      26 février 2014
      07h05
      Bernard Gauthier est un homme intègre, courageux et admirable! Avec plus de Bernard Gauthier, nous serions pas un pays colonisé. La résistance au colonialisme ne se fait pas avec de bons sentiments.

      En écoutant monsieur Gauthier, j’entendais un patriote. Enfin, un québecois que l’appareil social n’est pas parvenu à émasculer!

      C’est le message que vous voulez envoyer à nos jeunes,la loi du plus fort????

    • Faussé publicite attirer des telespectateurs! C’est meme pas le vrai rambo! Pis il lui ressemble meme pas en plus… Chu décu pensait voir de l’action enfin dans cette serie tele la!

    • “Mes hommes, mes travailleurs, ma région, mes chantiers, mes chômeurs, mes interventions, etc”.

      “Il faut que j’me rende insispensable.”

      Rambo, le messie-sauveur.

    • À CHACUN SES HISTOIRES

      Et les mêmes petites églises dites scientologiques de petites écoles de pensées dites politiques étant devenues à leur tour le masque du même Dèmos derrière lequel le dernier des comédiens pourra se profiler pour devenir le héros de politiciens devenus de ce fait simples amuseurs publics plutôt que nouveaux Cicéro, l’objet même de toute petite République des Mots aura tôt de devenir une simples boîte à images sans esprit où totu étant dans toute prs

    • Rambo veut protéger les travailleurs de la Côte-Nord.

      Avec tous les projets dans ce coin de pays, je me demande c’est quoi le taux de chômage.

      Je peux comprendre qu’un opérateur de machinerie doive installer une rampe sur un ISO mais il n’y a pas des milliers de rampes à installer.

    • Faire travailler son monde est un noble objectif. N’est-ce pas ce qu’a fait JJ Charest durant son règne de neuf ans, en disséminant 523 de ses petits amis dans l’appareil de l’état , dont 101 postes à d’anciens députés ou candidats du Parti libéral du Québec (PLQ), de son parti frère à Ottawa ou encore du Parti conservateur fédéral ,le parti politique d’origine de Charest avant qu’on lui offre une maison à Westmount, un beau chalet dans les cantons une somme indéterminée et un salaire parallèle à celui de premier ministre pour faire le saut à Québec ?

      http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/politique/201211/02/01-4589964-plq-plus-de-500-nominations-partisanes.php

      @fendermara 7h08

      Merci de nous montrer l’envers de la médaille. On ne peut pas trop compter sur nos médias traditionnels pour le faire.

      La façon de le faire est évide

    • M. Lavoie,

      Curieux comme vous sautez vite les ‘nouvelles’ qui ne vous arrangent pas. Et mini-Pet et son (manque de) jugement, cf. incident a TLMEP. On jase, la. Curieux comme il n’y a pas de place a La Presse pour jaser de cela (j’aime trop voir mini-Pet s’enliser, je l’admet). Cet incident avec notre (votre?) mini-Pet fait le tour des medias anglos et francos. Mais vous, vous preferez parler d’un obscur message (mesquin, disiez-vous) de Pauline.

      Ciao

    • D’après ce que j’ai entendu et lu, il me semble clair que, quelles que soit leurs motivations, ce citoyen et certains de ses acolytes ont contrevenu au moins à l’occasion à l’article 422 et à l’article 423 du Code criminel du Canada , ces deux articles concernant l’intimidation.

      Par ailleurs, l’organisme public qui a l’air bien impuissant dans tout cela, c’est Hydro-Québec, qui, bien que dotée d’un « service de sécurité industrielle » , semble incapable d’assurer entièrement la sécurité sur ses chantiers…

    • Quel bon gars. Je lui donnerais les clés de ma roulotte tout de suite. Et il la connait sa définition de tâche dans SA région. Je l’engagerais dans le bureau d’information touristique de Charlevoix. Il dirigerait les gens également à tous les sites touristiques de SA région. Tout le monde égal, pas de préférence.

      @simon.picotte
      Vous êtes-vous trouvé une job pour faire moins d’internet sur les blogues qu’avant ?

    • À ce que j’ai vu, ce gars là semble avoir une personnalité “détestable”.

      Je ne suis pas psy mais il me semble narcissisque, machiavélique, psychopathe sur les bords. Je ne crois pas qu’il aurait beaucoup de remords à blesser quelqu’un qui se mettrait entre lui et ses désirs. Il ne me semble pas qu’il puisse y avoir le moindre doute dans son esprit sur le bien fondé de ses opinions et de ses méthodes, quoi qu’il fasse.

      C’est un manipulateur de premier ordre. Il se sert de nos points faibles et de nos émotions pour se faire bien voir et obtenir le “pouvoir”. Je ne suis pas du tout certaine qu’il veuille à ce point défendre la veuve et l’orphelin, ou protéger les emplois en langage syndical. Avoir les projecteurs braqués sur lui comme ça à la commission Charbonneau, ça doit le faire tripper à mort. C’est le faîte de sa carrière.

    • Je comprends le besoin de forcer un % de travailleurs locaux sur les grands chantiers. L’intimidation ou la tolérance de l’intimidation c’est pour les imbéciles qui n’ont pas la cohérence de faire autrement.

      En passant, tout le monde sait qu’il y a beaucoup trop de monde dans le domaine de la construction. Les syndicats ne sont pas là pour manipuler l’économie de marché. Si y a pas de jobs, recycle toi, spécialise toi, ou démènage là ou on a besoin de tes services…

    • 51% des anglophones et allophones veulent quitter le Québec !

      C’est la faute au PQ affirme Flip-Flop !

      La plupart refusent d’apprendre le francais, la langue de la majorité, et nous font un Congrés libéral uniquement en anglais !

      Maintenant trouvez quelle sera la prochaine “couillardise” et gagnez un jambon !

    • oups

      …Une simple boîte à images pour Selfies sans esprit, où tout étant dans tout presque partout, sauf dans le coco des citoyens rogolos concernés et qui n’auront plus d’autre à faire que de demander de nouveaux jeux comme de nouveaux spectacles pour être heureux, des pays devenus globalement ramollis jusqu’à l’os tout comme dans l’Athènes des Sophistes n’auront plus qu’à disparaître en catimini comme les Étrusques et quelques autres après avoir remis toutes les clefs desdites démocraties du Pouvoir à de parfaits imposteurs tels qu’Alcibiade et quelques autres pour ne pas les nommer. Et un certain Aristophane parfaitement incrédule n’aura plus dès lors qu’à s’en moquer publiquement tout comme dans ses Nuées avant de disparaître à son tour derrière le Rideau de l’Histoire tout comme Maître Rabelais et sa Dive Bouteille en résumé. Voilà!

      Hegel et la Philosophie de l’Histoire.

    • Les libéraux auraient besoin d’un rambo Flip-Flop, pour les sauver !

      mais ils n’ont qu’une guenille !

      mdr ☺

    • Rambo est contre les déplacements d’employés au niveau inter-provincial.

      Moi je répondrait que je suis contre le fait que les impôts et taxes des gens de la région de Montréal aide à financer les projets des régions!

    • L’insulte est souvent l’argument final de ceux qui n’ont plus rien à dire….

    • « Je m’excuse madame la présidente, j’ai pas intimidé personne »

      Deux négatifs = un positif! Donc, il a intimidé tout le monde!

      @Davlam, bien d’accord! TOUS les contribuables payent pour les grands chantiers d’Hydro. Alors, TOUS les travailleurs du Qc ont le droit d’aller y travailler!

    • @davlam
      Dis-moi pourquoi les gens des régions voudraient des projets d’envergures s’ils ne font pas travailler les gens de la région, n’offrent pas de contrats aux entreprises de la région, que les travailleurs qui viennent de l’extérieur ne dépensent pas leur argent dans la dite régions et que les entreprises de l’extérieur ne se fournissent même pas auprès des entreprises locales?

      Les gars de la région veulent travailler, ont les compétences pour occuper ces postes, sont assez nombreux pour les occuper, et vous voulez quand même donner la majorité de l’emploi à ceux qui viennent d’autres régions? Méchant beau pacte économique. Comme ça les autres régions s’enrichissent sur le dos de la dite région, permettant de payer le BS des gars à qui ils ont volé la job. C’est un non-sens.

      On calme souvent la grogne populaire en promettant que la destruction de l’environnement local par un gros projet permettra de créer de l’emploi local et de faire rouler l’économie locale. Les gens de la Côte-Nord se sont fait arnaquer sur ce point. Faut pas s’étonner après qu’ils soient en colère. Faut pas s’étonner également que les projets d’envergures partout au Québec se buttent à une opposition grandissante. Et ça c’est bon pour personne.

    • J’aime mieux que les gens des régions soient payés pour un réel travail qui se réalise dans leur région plutôt que pour des créations d’emplois bidon comme la cimenterie de Port Daniel. Pour ce qui est des impôts et taxes provinciales utilisés pour les routes de ce coin de pays, il suffit de faire une fois le trajet Montréal-Sept-Iles pour réaliser que Québec n’a jamais exagéré, car là-bas, on roule sur une planche à laver avec de rares espaces de dépassement. Imaginez-vous monter les interminables côtes, derrière les camions, tout le long de la 138, pendant 10 heures.

    • Et toutes les anthracettes de la claquette n’ayant plus dès lors rien d’autre à faire qu’à jouer les coquettes pour raconter d’autres historiettes à leurs marionnettes pour amuser les baboOUInettes, toutes les pouchounettes encore à la bavette n’auront de cesse que d’attendre un autre changement de couchettes électorales en vue de ces bons vieux mieux-être indépendantistes qui tètent et qui deviendront probablement ceux d’une Ukraine plus postmoderne mais sans Argent, si la tendance aux bobettes sans fleurettes d’ICI ou de Là-Là-Là se maintient. Mais encore?

      Ne vaudrait-il pas mieux disposer du Cardinal Lizez-Moi dès maintenant, simple question de devenir plus libres phynancièrement sans Pompadour inutile ni Intendant Bigot d’aucune sorte???

    • davlam : quand on ne maîtrise pas un sujet, on se tait…. cet argument vide de sens est simpliste. Les gens des régions ne paient pas pour les infrastructures de Montréal, tu crois??

      Le chômage est affreux en région parce que les gouvernements n’ont pas de plan de développement et d’occupation du territoire. Tout est concentré à MOntréal et dans sa banlieue, ce qui explique, en partie, la dégradation des routes et viaducs de la ville….

      Montréal a grandit trop rapidement pour ses infrastructures parce que les gouvernements ont été paresseux….
      Les gens des régions sont continuellement abandonnés par les décideurs.

      Il y a d’immenses projets sur la Côte-Nord et les villes du coin n’en profitent à peu près pas en retombées économiques, mais subissent des hausses de prix….
      Le chômage ne baisse pratiquement pas, étant donné que 60 % de la main d’oeuvre provient d’ailleurs et est en baraquement….

      Que se passerait-il si les travaux à Montréal étaient dans les mains de Chinois, Espagnols ou Polonais qui débarqueraient à Montréal en avion avec ses équipements et ses hommes, installés dans des baraquements sur les chantiers et qui travailleraient 10-12 heures par jour, 60 jours de suite pour ensuite sauter dans un avion et retourner chez-eux, dépenser leur fric pendant 3 semaines et revenir travailler par la suite??…..

      Que se passerait-il si les médecins, les infirmières, les profs, les gens des bureaux provenaient de firmes extérieures, viendraient travailler au Québec, 2 mois de suite pour repartir en avion, remplacés par une autre cohorte de travailleurs, logés et nourris et intégrés au contrat???
      Comment réagiraient les commerçants de voir des centaines ou des milliers de travailleurs débarqués à Montréal sans qu’ils ne dépensent le moindre sou sur place, ne faisant que travailler, isolés, pour ensuite repartir chez-eux???

      Je te gage un vieux 2 $ que la confrontation pogne solide sur les chantiers, devant les hôpitaux, les écoles et que les Montréalais bloquent les rues pour manifester dans une violence complète…..

      Chaque manif à Montréal dégénère et on juge des travailleurs au chômage parce qu’ils secouent des barrières de sécurité et poussent en insultant parce que des entrepreneur refusent de les embaucher, chez-eux?
      C’est beau l’utopie mais la réalité est tout autre….
      Quand un gars se fait écoeurer par le chômage et qu’il voit que du travail, chez-eux, est donné à des gars d’ailleurs, ça l’énerve un peu.

      Certains diront “ben que ce travailleur aille ailleurs au Québec. Qu’il fasse comme l’autre.”

      Mais le problème est là, y’a pas de chantiers ailleurs au Québec qui embauchent… Et dans la région de Montréal, les baraquements sont inexistants. LE travailleur doit se loger et se nourrir par ses propres besoins alors que le travailleur de Montréal qui se pointe sur la Côte-Nord est logé et nourri par son entrepreneur…..

      Dossier complexe qui ne mérite pas des propos aussi vides de sens que les tiens….

    • Et ci-joint une autre Empracette de plus pour nous défaire enfin si possible des toutes les Anthracettes d’Ailleurs ou d’ICI qui se répètent bien inutilement comme autant de perroquettes sans raison; et cela étant, place à d’autres bals musettes pour satisfaire au besoin toutes les catinettes de toutes les pouchounettes qu’il vous plaira…. Voilà!

    • Relations avec la nation québécoise

      Certains Anglo-Québécois refusent de s’identifier comme Québécois et considèrent que les nationalistes québécois sont ethnocentriques et n’ont de cesse de tenter d’élargir le fossé entre le Québec et le reste du Canada. Le Parti québécois, ne pouvant réaliser l’indépendance du Québec, viserait la marginalisation des citoyens non francophones. Pour eux, les Québécois, notamment des régions rurales, sont des francophones d’arrière-garde assimilables à des groupes comme des suprématistes ou des néo-nazis. Ces Anglo-Québécois doutent que la nation québécoise soit foncièrement respectueuse des droits, libertés et minorités. De plus, ils considèrent que les nationalistes canadiens n’ont pas à respecter la loi québécoise sur les référendums lorsque la communauté anglo-québécoise est menacée par le nationalisme québécois4. S’ils reconnaissent dans certains cas que l’histoire du Québec est celle d’une survie culturelle dans un contexte colonialiste, ils n’acceptent pas que la nation québécoise puisse se définir sans la fédération canadienne, rejettent tout grief qu’elle puisse exprimer ou encore associent volontiers toute manifestation nationaliste québécoise à de l’endoctrinement et au terrorisme. Wikipedia.

    • la mobilité des travailleurs doit exister au Québec, mais pour tout le monde.

      Tous les travailleurs doivent profiter des mêmes avantages.
      Si le travailleurs qui montent sur la Côte-Nord est logé et nourri, ben le travailleur de la Côte-Nord qui va travailler à Montréal, doit aussi être logé et nourri.

      La proportion 40-60 semble correcte. 60 % de la main-d’oeuvre est régionale et l’entrepreneur peut avoir jusqu’à 40 % de ses hommes pour ses travaux. Et, ce pour tous les travaux, dans toutes les régions. Pas simplement pour les méga-projets comme les barrages d’Hydro, par exemple….

      Si 60 % des travailleurs d’un chantier proviennent de la région des travaux, on règle 80 % des problèmes et des irritants…

      Un travailleur qui travaille dans sa région, dépense dans sa région et fait prospérer sa région.
      Si le travailleur ne peut même pas espérer ça, le Québec se dirige vers un Montréal de 6 millions d’habitants et des régions vides….
      Surtout qu’en région, y’a pas 12 employeurs susceptibles de fournir de l’emploi, bien payé et stimulants….

      Des chantiers comme ceux de la Côte-Nord, il y en a 1 par 25 ans dans les régions…..
      Des industries et des entreprises y’en a pas des tonnes en région….

      Des régions prospères qui gardent leur population et même qui l’augmentent, ouvrent des emplois dans d’autres secteurs….
      Des emplois bien payés assurent une entrée de taxes et d’impôts pour les gouvernements et une population mobile pour visiter les autres coins du Québec….

      Présentement et ce, depuis 25 ans, les décideurs du Québec dépeuplent les régions et congestionnent Montréal…. le constat est assez clair…. Les régions se meurent et Montréal étouffe!!

    • En parlant d’Hydro-Québec , un article du journal Le Devoir pose deux questions intéressantes ce matin.
      Pour les bénéfices de qui a t-on lancé le chantier de la rivière Romaine un projet de 6,5 milliards de dollars pour produire de l’énergie à 6 ¢/kWh alors que le prix de vente sur le marché américain avoisine les 3 ¢/kWh ?

      Qui paiera pour cet éléphant blanc ?

      Je n’ai pas la réponse à la première question , mais celle de la deuxième est facile les coûts seront refilés sur les comptes d’électricité des clients d’Hydro-Québec.
      Est-ce là un autre chapitre de la gestion d’Hydro-Québec qui aurait sa place à la commission Charbonneau ?

      http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/401154/hydro

    • 51% des anglophones et allophones du Québec (mais surtout Montréal) affirment qu’ils désirent sacrer leur camps du Québec, à cause du méchant parti québécois affirme Flip-Flop en conférence de presse !

      Ces mêmes anglophones et allophones qui nous font un Congrès libéral à Montréal uniquement en anglais en tout mépris de la majorité francophone !

      Trouvez quelle sera la prochaine “couillardise” et gagnez un jambon !

    • Il a démontré très clairement qu’il faisait de l’intimidation. Selon lui la fin justifie les moyens. Quelle différence entre ce genre de comportement et la mafia criminelle? Il n’y en a aucune; les deux commettent des crimes. Ces gens-là veulent imposer loi de la jungle.

      Ils oublient que nous vivons dans une société démocratique. Les lois doivent être respectées par tout le monde. Si l’on n’est pas content d’une loi, on se fait élire pour la changer. Mais on n’utilise pas la force ou l’intimidation pour imposer son point de vue.

      Hier, il a admis carrément qu’il était un criminel, mais, selon lui, avec une cause noble (selon lui). Il omet de mentionner que si tout le monde agissait de la même manière, tout le monde devrait se promener avec une arme pour se protéger ou pour faire valoir son point de vue. Est-ce que cela ressemble au Far-West?

      Le gouvernement (péquiste, libéral ou caquiste) devra donc passer une loi pour imposer des amendes salées (plusieurs dizaines de milliers de dollars par jour) au syndicat et quelques jours de prison au représentant syndical pour chaque incident.

    • Alors que le nouveau pouvoir ukrainien tente de s’organiser, quelques jours après la chute et la fuite de Viktor Ianoukovitch, le président russe Vladimir Poutine a ordonné, mercredi 26 février, aux forces armées de mener un exercice d’urgence dans l’ouest du pays afin de vérifier qu’elles sont prêtes au combat.

      « Les forces du district militaire ouest ont été placées en état d’alerte à 14 heures aujourd’hui [11 heures à Paris] », a dit Sergueï Choïgou, ministre de la défense, sans mentionner la situation en Ukraine, à l’agence Interfax. Selon le ministre, il s’agit de « vérifier la capacité des troupes à agir dans des situations de crise menaçant la sécurité militaire du pays ».

      Le président ukranien par intérim, Olexandre Tourtchinov, a évoqué avec les agences de maintien de l’ordre des « signes dangereux de séparatisme », notamment en Crimée, alors que Moscou et les Occidentaux ont tous mis en garde sur des risques de partition du pays entre l’Est russophone et l’Ouest plutôt nationaliste et proeuropéen.Le monde.

    • Rappel :

      «En janvier, le représentant syndical de la FTQ-Construction a comparu au palais de justice de Sept-Îles pour des accusations d’intimidation et de harcèlement. Dans une deuxième cause qui sera entendue le 20 mars, il devra répondre à un engagement de ne pas troubler l’ordre public.»

      Huffingtonpost

    • @gletc: Oui merci de vous souciez. Je suis présentement à mon bureau à Laval. Je vais me faire construire à Laval je pense. C’est là que ça se passe.

    • Oui c’est sur que Rambo au micro, ça fait un fichu spectacle. Vous lui avez vu les épaules bien moulées dans son polo Tommy Hillfigher.
      Mais aussi il y a deux autres nouvelles ce matin dans le monde du péquisme:

      - Le très écolo député Breton (ministre de l’environnement durant 3 semaines et quart) donne son accord à l’exploration-exploitation des gaz de schiste à Anticosti. – ” Cout donc Monsieur le député, Pauline as-t’elle payé votre loyer du prochain mois ? ”

      - Djemila Benhabib serait présentie pour représenter le PQ dans Mille-Iles (situé à Laval) aux prochaines élections.
      Vous ne savez pas toute la chance inouie que vous avez, chers électeurs du comté de Mille-Iles, gang de chanceux d’être tant choyé, que dis-je, une bénédiction, de l’avoir comme candidate. Car elle le sait, Elle, de Trois-Rivières, quels sont les dossiers et les priorités pour votre comté situé à Laval. D’ailleurs Elle possède La vérité, donc elle sera parfaite pour vous de Laval.

      Et non mossieur, Mme Benhabib de Gatineau-Trois-Rivières ne sera pas une candidate parachutée. Qu’allez-vous chercher-là… incroyable ce que des gens peuvent avoir comme esprit tordu. D’ailleurs, Djemilla Benhabib, des parachutes, elle connait pas ça. Sa spécialité, c’est les voiles.

    • Mr Lavoie a l’art de détourner l’attention, quand l’actualité n’est pas favorable au libéraux et fédéralistes.

      Le rambo, est un insignifiant personnage, d’un égo démesuré et soulatif à l’excés. Je m’endormais alors qu’il parlait et parlait, et parlait… et les commissaires probablement aussi… qui n’auraient pas du lui laisser le contrôle de la conversation.

      D’autres événements d’actualité bien plus importants se sont passés assez gênants pour les libéraux fédéraux et provinciaux, mais Mr Lavoie les a encore une fois escamoté, au lieu de jouer un vrai rôle de journaliste. Sa partisanerie est flagrante. Lui aussi il sera malheureux dans un Québec indépendant, à moins qu’il vire sa veste de bord, un sport national au Québec.

    • L’État c’est MOI. Le Parrain.

    • @climequaire le 24 fév 07h05
      Votre Pauline quand elle recoit son chèque de 9.3 milliards comme province pauvre EST-ELLE UNE COLONISÉE….ou une assistée sociale …

    • Le monde du travail avec des travailleurs syndiqués représentent une force et le le monde des boss représente une autre force.
      Dans cette dualité, “au plus fort la poche” ……….c’est normal.
      Moi si j’étais travailleur et que je devrais me déplacer sur la côte nord à la demande d’un patron et que je doive gagner ma vie pour la famille, il n’y aurait pas de rambo qui m’empêcherait de gagner ma vie…….j’ai un permis pour la chasse et le gibier abonde sur la côte nord.

    • @tous,
      il ne faudrait pas oublier que la FTQ-Construction est une créature du PQ(loi de 1980) qui lui a accordé l’immense faveur du monopole de la représentation syndicale dans le domaine de la construction en retour de quelques petits services pendant les campagnes électorales -service d’ordre entre autre et travail dans les bureaux de scrutins. Des Rambos au brassard noir. Pour le PQ ces services devaient avoir grande valeur puisque lors du saccage de la Baie James, les auteurs furent condamnés à des peines lég`res(prison avec sursis?????) et le syndicat condamné à une amende de 200,000$ . Il est vrai qu’un des commissaire (Guy Chevrette) de la Commission d’enquête fut nommé ministre du premier gouvernement Levesque . Cette action criminelle nous aura couté 30 à 40 millions. J’ose à peine évaluer cette somme en $ d’aujourd’hui..Oublions le reste et ajoutons le coût (400 millions) au scandale de la Gaspésia et on comprend tout de suite l’ampleur de la collusion entre le PQ et une forme de banditisme syndical.

      G. Michaud

    • Rambo, n’est qu’un fier-a-bras, ce qui me tracasse ce matin, c’est de voir les brillants medias, en faire une vedette, on encense un tel individu,et on est presqu’a endosser son comportement…..
      wowwwwww……………..cette societe est rendue vraiment malade !!!!!!!!!!!!!!

    • @boston 25 fév. 23h09

      Les deux partis d’opposition ont mis fin aux travaux de la session parlementaire d’une façon bien inusitée: en adoptant une motion demandant à Pauline Marois et à son conjoint Claude Blanchet de venir comparaître en commission parlementaire. Pourquoi? Pour expliquer le fameux «deal» auquel a fait allusion l’ancien patron de la FTQ, Michel Arsenault, dans l’écoute électronique produite à la commission Charbonneau.

      Une fois la poussière retombée, tous les observateurs conviendront rapidement qu’un tel témoignage ne surviendra jamais. D’abord, le libellé de la motion conjointe des libéraux et des caquistes mène à un cul-de-sac. Mme Marois aurait deux semaines pour répondre à la demande de la commission, au retour de l’Assemblée nationale, à la mi-mars. Or, la motion prévoit que la commission doit faire son rapport le 18 mars – une impossibilité.

      Mais au-delà des avocasseries parlementaires, des élections générales auront lieu d’ici là. Si Mme Marois l’emporte, on peut parier que l’Assemblée nationale sera amenée à retirer la motion adoptée par l’opposition majoritaire. Si ce sont les libéraux qui l’emportent, plus personne ne se préoccupera de Pauline Marois et de son conjoint.

      http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201402/25/01-4742164-manoeuvre-politique-preelectorale-de-lopposition.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_politique_2275309_section_POS1

    • @ passereau 10h18

      Le Québec est un pays pauvre ? Êtes-vous sérieux ?

      Le Québec est un des pays les plus riches au monde en ressources naturelles !

      Nous avons tout ! ou presque.

      Le Québec n’a pas sa part des subventions canadiennes comme le fédéral le fait à coup de milliards en Alberta et en Ontario !

      Dire que le Québec est pauvre est faire preuve de malhonnêteté et de partisanerie coloniale.

      Le Québec n’est pas à vendre, même pas pour la péréquation !

      Qu’il garde l’argent et le contrôle de ses impôts et il s’accommodera avec.

      On vous laissera en retour la reine et ses institutions coloniales !

    • La LOI c’est MOI. La belle-mère d’Homer Drainville.

    • Les commentaires de Rambo sont intéressants, ses moyens pour faire valoir ses points je ne les approuve pas (la fin ne justifie par toujours les moyens). « Hors-jeu » fait une superbe analyse dans ce blogue.

      Sauf que, ce que j’en pense vraiment… j’espère depuis le début que la commission se penche sur la politique provinciale, ai-je dit « LA POLITIQUE PROVINCIALE », alors ce que j’en pense de Rambo : oui il y a un problème, merci de l’avoir soulevé, maintenant peut-on passer à la politique provinciale?

    • La CPD performe à 13,1% pour un actif qui dépasse 200 milliards de dollars.

      Du jamais vu !

    • John Rambo, ancien béret vert et héros de la Guerre du Viêt Nam, erre sans but de ville en ville depuis son retour aux États-Unis. En voulant rendre visite au dernier de ses anciens compagnons d’armes, il apprend la mort de celui-ci des suites d’un cancer (causé par l’« agent orange » largement utilisé au Viêt Nam). Reprenant la route, il arrive dans une petite ville d’une région montagneuse afin de s’y restaurer. Mais le shérif Will Teasle, prétextant ne pas vouloir de “vagabond dans sa ville”, le raccompagne à la sortie de la ville. Ulcéré, Rambo tente de faire demi-tour, mais il est alors arrêté sans ménagement par le shérif. Jeté en prison et maltraité par les policiers, Rambo se révolte et s’enfuit du commissariat. Après une dangereuse course-poursuite, il se réfugie dans les bois.

      Traqué comme un animal, l’ancien soldat est contraint à la défensive et un des policiers qui tente de l’abattre trouve accidentellement la mort. Usant de son expérience acquise dans la jungle vietnamienne, Rambo neutralise ensuite les sbires de Teasle lancés à sa poursuite avant de s’en prendre au shérif. Les Libéraux sont des tarés. Le menaçant de son poignard, l’ex-béret vert lui conseille de ne pas s’acharner contre lui : « Me fais pas chier, ou je te ferai une guerre comme t’en as jamais vu. Laisse tomber ! Laisse Tomber !! »2

      Ignorant ces menaces, Teasle appelle la Garde nationale en renfort. Des moyens considérables sont déployés pour retrouver le fugitif et l’abattre sans sommation. Le colonel Samuel Trautman, ancien mentor de Rambo, intervient pour convaincre Teasle d’abandonner un combat perdu d’avance : face au soldat surentraîné, ils n’auraient aucune chance. Trautman contacte Rambo et tente de le convaincre de se rendre, mais ce dernier clôt la discussion en disant qu’ils ont versé le premier sang (first blood), pas lui. Acculé et blessé, il entre alors en guerre contre les autorités et jure de mettre la ville de Teasle à feu et à sang.
      Fiche technique

      Titre original : First Blood
      Titre français : Rambo
      Titre québécois : Rambo : Le Dévastateur
      Réalisation : Ted Kotcheff
      Scénario : David Kozoll, William Sackheim, Sylvester Stallone d’après l’œuvre de David Morrell, Rambo
      Directeur de la photographie : Andrew Laszlo
      Décors : Wolf Kroeger
      Costumes : Tom Bronson
      Montage : Joan E. Chapman
      Musique : Jerry Goldsmith
      Production : Buzz Feitshans
      Sociétés de production : Anabasis Investments N.V. et Elcajo Productions
      Sociétés de distribution : Orion Pictures Corporation (États-Unis), Columbia-EMI-Warner (Royaume-Uni), S.N. Prodis (France)
      Budget : 15 000 000 de dollars3
      Pays d’origine : Drapeau des États-Unis États-Unis
      Langue originale : anglais
      Format : couleur – 2.35:1 – 35 mm – Dolby
      Genre : action
      Durée : 90 minutes
      Dates de sortie4 : Drapeau des États-Unis États-Unis : 22 octobre 1982, Drapeau de la France France : 2 mars 1983

      Source: Wikipedia

    • @ candela

      Du jamais vu ! bonne reflexion Candela, mais les 40 milliards perdus en 2008, vous dites quoi ???

    • La paternité du terme « microphone » est attribuée à David Edward Hughes qui fait valoir la capacité du dispositif qu’il a co-inventé à transmettre des sons très faibles.
      Symbole électronique d’un microphone
      Le microphone dynamique à main Shure SM58 (à gauche) et sa version hypercardioïde, le BETA58 (à droite)
      Conception et caractéristiques

      Une membrane vibre sous l’effet de la pression acoustique et un dispositif convertit ces oscillations en signaux électriques par un dispositif qui dépend de la technologie du microphone. La conception d’un microphone comporte une partie acoustique et une partie électrique, qui vont définir ses caractéristiques et le type d’utilisation.
      Mode d’action acoustique
      Capteurs de pression (omnidirectionnels)

      Si la membrane est au contact de l’onde sonore d’un seul côté, tandis que l’autre est dans un boîtier avec une pression atmosphérique constante, elle vibre selon les variations de pression. On parle d’un capteur de pression acoustique. Ce type de capteur réagit à peu près de la même manière aux ondes sonores quelle que soit la direction d’origine. Il est insensible au vent. Il est à la base des microphones omnidirectionnels.

      Les microphones à effet de surface sont des capteurs de pression fixés sur une surface de quelque étendue formant baffle, qui double la pression acoustique dans l’hémisphère limité par la surface d’appui (Voir PZM (microphone) (en)).
      Capteurs de gradient de pression (bidirectionnels ou directivité en 8)

      Si la membrane est au contact de l’onde sonore des deux côtés, elle ne vibre pas lorsqu’une onde arrive en travers, puisque les surpressions sont égales des deux côtés. On appelle ce type de membrane un capteur de gradient de pression acoustique. C’est la base des microphones bidirectionnels ou à directivité en 8.
      Types mixtes ou variables

      En associant ces deux types, soit par des moyens acoustiques, en contrôlant de façon plus subtile l’accès des ondes sonores à la face arrière de la membrane, soit par des moyens électriques, en combinant le signal issu de deux membranes, on obtient des directivités utiles, notamment cardioïde (dite aussi unidirectionnelle) :
      courbe cardioïde, échelle linéaire, l’axe horizontal est celui de la capsule, tournée vers la droite
      Directivité d’un micro cardioïde capsule omnidirectionnelle bidirectionnelle cardioïde rapport
      formule \displaystyle{U = 1} \displaystyle{U = \cos \theta} \displaystyle{U = 1 + \cos \theta}
      son dans l’axe \displaystyle{\theta = 0} \displaystyle{U = 1} \displaystyle{U = 1} \displaystyle{U = 2} 100 %, 0 dB
      son de côté \displaystyle{\theta = \frac {\pi}{2}} (90°) \displaystyle{U = 1} \displaystyle{U = 0} \displaystyle{U = 1} 50 %, -6 dB
      son arrière \displaystyle{\theta = \pi} (180°) \displaystyle{U = 1} \displaystyle{U = -1} \displaystyle{U = 0} 0 %, -∞ dB

      On construit des microphones de directivité cardioïde large, supercardioïde et hypercardioïde en changeant les proportions entre la composante omnidirectionnelle et la composante bidirectionnelle. Des microphones peuvent offrir un réglage ou une commutation de la directivité2.

      Ces constructions permettent de donner plus d’importance à une source vers laquelle on dirige le micro et d’atténuer le champ sonore réverbéré, qui vient de toutes les directions. On définit un indice de directivité comme l’expression, en décibels du rapport entre un son venant dans l’axe du microphone et un son de même pression acoustique efficace venant d’une source idéalement diffuse (venant de partout autour du microphone)3.

      Courbes de directivité, échelle logarithmique
      directivité cardioïde

      cardioïde
      directivité supercardioïde

      supercardioïde
      directivité hypercardioïde

      hypercardioïde

      Caractéristiques théoriques de directivité de cellules capsule formule indice de
      directivité angle pour une atténuation à niveau pour un angle de
      -3 dB -6 dB -∞ dB 90° 180°
      omnidirectionnelle \scriptscriptstyle {U = 1} 0 - - - 0 dB 0 dB
      bidirectionnelle \scriptscriptstyle {U = \cos \theta} 4,8 45° 60° 90° -∞ dB 0 dB
      cardioïde \scriptscriptstyle {U = \frac {1}{2} + \frac {1}{2} \cos \theta} 4,8 65° 90° 180° -6 dB -∞ dB
      supercardioïde \scriptscriptstyle {U = \frac {1}{3} + \frac {2}{3} \cos \theta} 5,7 56° 75° 120° -9 dB -10 dB
      hypercardioïde \scriptscriptstyle {U = \frac {1}{4} + \frac {3}{4} \cos \theta} 6,0 52° 70° 110° -12 dB -6 dB
      Tubes à interférences

      Les microphones à tube à interférences donnent des directivités accentuées, mais fortement dépendantes des fréquences. À cause de leur forme allongée, on les appelle micro canon.
      Taille de la membrane

      La taille de la membrane influe sur la conversion en vibrations, puis en signal électrique.

      Au contact d’une paroi perpendiculaire à la direction de propagation, une onde sonore développe une puissance proportionnelle à l’aire et au carré de la pression acoustique :
      P=S.\frac{p’^2}{\rho_0 \ c}

      S est la surface de la paroi,
      p est la pression acoustique,
      \rho_0 est la masse volumique de l’air (1,2 kg/m³ aux conditions normales de température, d’humidité et de pression atmosphérique),
      c est la vitesse du son, 343 m/s dans les mêmes conditions.

      Exemple: puissance acoustique sur une membrane de microphone :

      soit une membrane de microphone de diamètre 20 mm atteint par une onde sonore perpendiculaire avec une pression de 1 Pa. L’aire de la paroi est de 3,14e-4 m², la puissance acoustique sur la membrane est de 0,76 μW.

      On ne peut récupérer qu’une partie de cette puissance sous forme de signal électrique décrivant l’onde sonore. Plus la membrane est grande, moins il est nécessaire d’amplifier le signal, et par conséquent, moins on le soumet à un traitement amenant inévitablement une certaine quantité de bruit et de distorsion.

      La taille de la membrane détermine par conséquent la sensibilité maximale du microphone. Mais dès que la plus grande dimension de la membrane devient significative par rapport à la longueur d’onde d’un son, elle constitue, pour les ondes sonore qui n’arrivent pas perpendiculairement, un filtre en peigne. Bien entendu, d’autres phénomènes comme la diffraction sur les bords interviennent, rendant la réponse réelle plus complexe.

      La présence d’un entourage rigide autour de la membrane crée un effet de surface qui augmente la pression acoustique pour les fréquences dont la longueur d’onde est inférieure à la taille de l’ensemble membrane-entourage. Cet obstacle peut-être plat ou sphérique, il constitue autour d’une capsule capteur de pression un filtre acoustique, comme la grille de protection, qui délimite une cavité dont les caractéristiques influent sur la réponse du microphone, particulièrement aux plus hautes fréquences4.

      Les applications (téléphone mobile, micro cravate) qui exigent des micros de petite taille limitent par là même la taille de la membrane.
      Conversion vibration-signal électrique
      Microphone à charbon
      Article détaillé : Microphone à charbon.

      Les premiers microphones, employés d’abord dans les téléphones, utilisaient la variation de résistance d’une poudre granuleuse de carbone, quand elle est soumise à une pression. Quand on comprime la poudre, la résistance diminue. Si on fait passer du courant à travers cette poudre, il va être modulé suivant la pression acoustique sur la membrane qui appuie sur la poudre. On ne peut évidemment construire de cette manière que des capteurs de pression. Ces microphones sont peu sensibles, fonctionnent sur une plage de fréquence limitée, et leur réponse n’est que très approximativement linéaire, ce qui cause de la distorsion. Ils ont été utilisés dans les combinés téléphoniques, où leur robustesse était appréciée, et à la radio avant l’introduction de procédés donnant de meilleurs résultats.
      Microphone dynamique à bobine mobile
      Schéma du microphone dynamique: 1.Onde sonore, 2.Membrane, 3.Bobine mobile, 4.Aimant, 5.Signal électrique

      Dans les microphones électromagnétiques à bobine mobile, une bobine est collée à la membrane, qui la fait vibrer dans le fort champ magnétique fixe d’un aimant permanent. Le mouvement crée une force électromotrice créant le signal électrique. Comme la conversion de l’énergie sonore dégagée par l’action de la pression acoustique sur la membrane donne directement un courant utilisable, ces microphones sont dits dynamiques, car contrairement aux micros à charbon et aux micros électrostatiques, ils n’ont pas besoin d’alimentation.

      L’apparition dans les années 1980 d’aimants au néodyme a permis des champs magnétiques plus intenses, avec une amélioration de la qualité des microphones électromagnétiques.
      Microphone à ruban

      Dans les microphones électromagnétiques à ruban, la membrane est un ruban gaufré souple installé dans le champ magnétique d’un aimant permanent. Il fonctionne comme le microphone électromagnétique à bobine mobile, avec l’avantage de la légèreté de la partie mobile. Il ne requiert pas d’alimentation. L’impédance de sortie est bien plus faible que celle des autres types, et il est assez fragile.
      Article détaillé : Microphone à ruban.
      Microphone électrostatique
      Schéma d’un microphone à condensateur. 1.Onde sonore, 2.Membrane avant, 3.Armature arrière, 4.Générateur, 5.Résistance, 6.Signal électrique

      Dans les microphones électrostatiques, la membrane, couverte d’une mince couche conductrice, est l’une des armatures d’un condensateur, chargé par une tension continue, l’autre armature étant fixe. La vibration rapproche et éloigne les armatures, faisant varier la capacité. La charge étant constante et égale au produit de la tension et à la capacité, la variation de la capacité produit une variation inverse de tension. L’impédance de sortie est très élevée. Les micros électrostatiques ont besoin d’une alimentation, d’une part pour la polarisation du condensateur, d’autre part pour l’amplificateur adaptateur d’impédance qui doit être proche de la membrane.

      L’alimentation peut-être fournie par un conducteur spécial relié à un boîtier d’interface qui assure aussi l’adaptation d’impédance. Cependant, ce n’est le cas que pour des microphones de très haut de gamme. La plupart des modèles commerciaux utilisent une alimentation fantôme, ainsi nommée parce qu’elle ne nécessite aucun conducteur supplémentaire.

      La sensibilité des microphones électrostatiques est supérieure à celle des microphones dynamiques, mais cet avantage est compensé par la nécessité d’un amplificateur adaptateur d’impédance, nécessaire pour transmettre le signal dans une ligne un peu longue5. Ces amplificateurs furent d’abord composés d’un tube électronique et d’un transformateur. Plus récemment, leur niveau de bruit et de distorsion ainsi que leur sensibilité aux interférences ont été abaissés par l’emploi de transistors ou de transistors à effet de champ, sans transformateurs6.
      Microphone électrostatique haute fréquence

      Le condensateur formé par la membrane et une armature fixe n’est pas polarisé par une tension continue, mais constitue, avec une résistance, un filtre dont la fréquence de coupure varie comme la capacité. Le niveau de modulation haute-fréquence suit donc la vibration de la membrane. L’étage suivant comporte une démodulation sur une diode qui conduit les transitors de sortie7.
      Microphone électrostatique à électret
      Microphone à électret

      Les microphones électrostatiques à électret tirent parti d’une propriété de certains matériaux de conserver une charge électrostatique permanente. Un matériau de cette sorte constitue une armature de condensateur, la membrane l’autre. Les microphones à électret n’ont pas besoin de tension de polarisation, mais ils ont néanmoins un amplificateur adaptateur d’impédance, qui requiert une alimentation. Si la tension de crête de sortie n’est pas trop élevée, cette alimentation peut être fournie par une pile.

      La charge de polarisation diminue dans le temps, ce qui se traduit par une perte de sensibilité du micro au fil des années.
      Transmission du signal

      asymétrique sur courte distance (comme dans les téléphones cellulaires ou les dictaphones). Le signal est la tension entre le conducteur unique et la masse.
      symétrique quand les câbles sont plus longs. Le signal est la différence entre le conducteur dit chaud ou “+” et le conducteur dit froid ou “-”. Les interférences, qui s’appliquent à peu près également aux deux conducteurs, sont réduites. Les applications professionnelles utilisent une transmission symétrique avec des connecteurs XLR. L’adaptation est en tension, les microphones ayant des impédances de sortie inférieures à 600 Ohms et les entrées pour microphone des impédances de plusieurs kilohms. La ligne peut comprendre une alimentation fantôme.

      Caractéristiques d’usage

      La conception ou le choix d’un modèle existant doit tenir compte de l’usage auquel le microphone est destiné :

      directivité
      sensibilité
      sensibilité aux interférences (vent, interférences électromagnétiques)
      pression acoustique maximale
      bruit propre
      bande passante
      robustesse (résistance aux intempéries, à l’humidité, aux variations rapides de pression atmosphérique, aux surcharges acoustiques et électriques, aux mauvais traitements)
      système de fixation (micros tenus à la main, micro cravate, micros de studio, micros d’instrument, intégration dans un appareil)
      transmission, par câble standard, par câble spécial, sans fil (micro HF)
      poids
      encombrement
      prix

      La qualité de la transcription du son dépend des caractéristiques et de la qualité du microphone mais aussi, et principalement, de l’emplacement du microphone par rapport à la source, ainsi que de l’environnement de la prise de son (bruits, vent, etc.).
      Choix d’un microphone
      Choix de la directivité

      La directivité est une caractéristique essentielle du microphone, elle caractérise sa sensibilité en fonction de la provenance du son, selon son axe central.

      Le diagramme polaire d’un microphone représente la sensibilité du microphone selon la direction d’origine de l’onde sonore. Un cercle gradué en degrés de 360 unités et une ordonnée exprimée en décibels vous indiqueront l’espace perçu par le microphone suivant différentes fréquences. En analysant le diagramme directionnel, on s’aperçoit que la prise de son peut être pré-égalisée sans recourir à la console de mixage, suivant la disposition du microphone face à la source sonore. En général, la directivité s’applique au mieux lorsque le diaphragme est perpendiculaire à la source sonore. Dans le tableau suivant le micro est placé verticalement, son extrémité étant représentée par le point rouge, et on trace les lignes qui créent le même niveau de signal en sortie du micro si l’on y déplace une source sonore d’intensité constante.
      Omnipattern.svg Polar pattern subcardioid.png Cardioidpattern.svg Hypercardioidpattern.svg Shotgunpattern.svg Bidirectionalpattern.svg
      Omnidirectionnel Cardioïde large Cardioïde Hypercardioïde Canon Bi-directionnel ou figure en 8

      Omnidirectionnel : aucune source sonore n’est privilégiée. Le micro capte le son de façon uniforme, dans une sphère théoriquement parfaite. Utilisé pour enregistrer des sons d’ambiance, le microphone omnidirectionnel perçoit les sons sur 360°, c’est-à-dire qu’il capte tout l’environnement. Il reçoit toutes les sources sonores et les résonances de celle-ci. Il est donc souhaitable que l’acoustique de la salle se prête à l’enregistrement. Il est cependant moins sensible aux hautes fréquences provenant par ses côtés et sa base arrière qu’en attaque frontale. S’il est équipé d’une large capsule, on pourrait dire qu’il est pratiquement directionnel dans les hautes fréquences. Il offre de très bons enregistrements sur des ensembles de chœur, ou sur un instrument soliste au son réaliste.

      Cardioïde : directivité vers l’avant, privilégie les sources sonores placées devant le micro. Utilisé pour le chant, la prise d’instruments, le microphone unidirectionnel est le plus répandu. L’apparence de son diagramme directionnel le fait appeler cardioïde (en forme de cœur). Il rejette bien les sons provenant de l’arrière, et atténue ceux provenant des côtés, réduisant la réverbération. En contrepartie, il est plus sensible au vent, aux bruits de manipulation, aux “plops”, et est plus affecté par l’effet de proximité, qui renforce les basses pour les sources proches. De nombreux modèles commerciaux sont traités pour limiter ces inconvénients. De ce fait, le micro cardioïde est couramment utilisé en sonorisation.

      Super-cardioïde: le super cardioide capte en priorité les sons venant de face, et sur un plan d’environ 140° de façon à éviter les bruits environnants, il est aussi appelé super unidirectionnel.

      Hypercardioïde : similaire au cardioïde, avec une zone avant un peu plus étroite et un petit lobe arrière. Il présente, accentués, les mêmes avantages et inconvénients que le cardioïde. Il est souvent utilisé en conférence, quand les orateurs s’approchent peu des micros.

      Canon : forte directivité vers l’avant, directivité ultra cardioïde permettant de resserrer le faisceau sonore capté. Utilisé pour enregistrer des dialogues à la télévision ou au cinéma, et pour capter des sons particuliers dans un environnement naturel. L’accroissement de directivité ne concerne pas les basses fréquences.

      Bi-directionnel ou directivité en 8 : deux sphères identiques. Le microphone bidirectionnel est utilisé le plus souvent en combinaison avec un microphone de directivité cardioïde ou omnidirectionnelle afin de créer un couple MS (voir Systèmes d’enregistrement stéréophonique). Les angles de réjection des microphones bidirectionnels permettent d’optimiser les problèmes de diaphonie lors de l’enregistrement d’instruments complexes comme la batterie par exemple.

      Choix du principe de fonctionnement

      Les professionnels du son ont tendance à préférer les microphones statiques aux dynamiques en studio, en raison de leur reproduction sonore jugée trop ronde et terne par ces derniers. Cependant, dans certains cas, cette rondeur et cette chaleur de son peuvent être recherchés, notamment en rock (reprise d’ampli, voix rock ou métal). Le micro dynamique est également très intéressant pour les prises de percussion (grosse caisse entre autres) et cuivres, de par leur capacité à encaisser de fortes pressions acoustiques. Ils sont par contre très utilisés sur scène, où leur solidité est très intéressante.

      Avantages : robustesse, pas d’alimentation externe ni d’électronique, capacité à gérer de fortes pressions acoustiques, prix en général nettement inférieur à un microphone statique de gamme équivalente.
      Inconvénients : manque de finesse dans les aigus le rendant inapte à prendre le son de timbres complexes : cordes, guitare acoustique, cymbales, etc.
      Quelques modèles de références : Les micros broadcast Shure SM7b, Electrovoice RE20 et RE27N/D très utilisés aux États-Unis et dans certaines radios nationales et locales françaises ; Shure SM-57, un standard pour la reprise d’instrument (notamment la caisse claire et la guitare électrique) et Shure SM-58 pour la voix (Micro utilisé entre autres par Mick Jagger sur Voodoo Lounge, Kurt Cobain sur Bleach etc.). Il est intéressant de savoir que ces deux micros sont identiques au niveau de la construction et que ce n’est qu’une courbe différente d’égalisation (due au filtre anti-pop qui n’existe pas sur le SM57) qui les différencient[réf. nécessaire]. Leurs versions hypercardioïdes, le BETA57 et BETA58, jouissent d’une notoriété moindre, malgré une qualité de fabrication nettement supérieure. Citons encore le Sennheiser MD-421 très réputé pour les reprises de certains instruments acoustiques (dont les cuivres) et d’amplis de guitare ou de basse.

      La technologie du microphone électrostatique présente l’avantage d’excellentes réponses transitoire et bande passante, entre autres grâce à la légèreté de la partie mobile (uniquement une membrane conductrice, à comparer avec la masse de la bobine d’un microphone dynamique). Ils ont en général besoin d’une alimentation, en général une alimentation fantôme. Ils comportent souvent des options de traitement du signal telles un modulateur de directivité, un atténuateur de basses fréquences, ou encore un limiteur de volume (Pad).

      Les microphones électrostatiques sont plébiscités par les professionnels en raison de leur fidélité de reproduction.

      Les sonomètres professionnels utilisent tous des microphones à capteur de pression (omnidirectionnels) électrostatiques. Cet usage exige que le microphone soit étalonné ; le pistonphone est un appareil couramment utilisé à cette fin.

      Avantages : sensibilité, définition.
      Inconvénients : fragilité, nécessité d’une alimentation externe, contraintes d’emploi, inapte à reprendre des pressions acoustiques trop élevées. Sensible aux manipulations, il est généralement fixé sur une monture à suspension faite de fils élastiques, généralement en zigzag, destinée à absorber les chocs et les vibrations. Il est très rare qu’il soit utilisé comme microphone à main, sauf certains modèles qui incorporent une suspension interne.
      Ces caractéristiques font qu’ils sont en général plus utilisés en studio que sur scène.
      Quelques modèles de référence : Neumann U87ai, U89i et KM 184 (souvent en paire pour une prise stéréo), Shure KSM44, AKG C3000 et C414, Schoeps série Colette.

      Facilement miniaturisable, le micro à electret est très utilisé dans le domaine audiovisuel (micro cravate, micro casque, etc.) où on l’apprécie pour son rapport taille/sensibilité. Les meilleurs modèles parviennent même à rivaliser avec certains micros électrostatiques en termes de sensibilité.

      Les électrets actuels bénéficient d’une construction palliant cette fâcheuse espérance de vie limitée que l’électret connaît depuis les années 1970.

      Avantages : possibilité de miniaturisation extrême, sensibilité.
      Inconvénients : amoindrissement de la sensibilité au fil du temps.
      Quelques modèles de références : AKG C1000, Shure SM81 KSM32, Rode Videomic, Sony ECM, DPA 4006 4011.

      Quelques photos de microphones

      Vieux micro Grundig (à charbon)

      Microphone dynamique pour karaoké

      Shure SM57 et son équivalent Beta57 (dynamique)

      Sennheiser 845 (dynamique)

      Micro AKG C414 (voix, chant, à condensateur)

      Neumann U89i (universel, à condensateur)

      Neumann U87 (universel, à condensateur)

      Oktava 319 (instruments, à condensateur)

      Autres catégories de microphones
      Assemblages de capsules

      Une capsule de microphone donne un signal correspondant à un point de l’espace sonore. Des agencements de capsules donne plusieurs signaux qui permettent de représenter la direction de la source, ou d’obtenir des directivités particulières.

      Microphones stéréophoniques
      Ensemble de 4 capsules en forme de tétraèdre donnant un goniomètre audio, et permettant de décider de la direction de l’axe et de la directivité à distance et après coup (Soundfield SPS200).
      Réseau de capsules alignées pour obtenir une directivité différente dans l’axe parallèle et l’axe perpendiculaire à l’alignement des capsules (Microtech Gefell KEM 970).

      Usages particuliers

      L’hydrophone : il existe aussi des micros pour écouter les sons dans l’eau. Ces micros servent principalement à des usages militaires (écoute des bruits d’hélice pour la détection de sous-marins), à moins que l’on ne compte dans la catégorie les capteurs de Sonar.
      Le microphone de contact, qui capte les vibrations d’un solide comme le microphone piezzoélectrique.
      Un mouchard est un microphone de petite taille dissimulé afin de faire de l’espionnage.

      Accessoires de microphone
      Microphone électrostatique de studio avec suspension élastique et écran anti-pop

      Les accessoires de microphone sont

      les filtres acoustiques (voir Taille de la membrane)
      les pieds de micro sur lesquels ont peut les fixer ;
      les perches pour la prise de son pour l’image ;
      les suspensions élastiques pour éviter que le micro ne capte les vibrations de son support ;
      les écrans anti-pop pour éviter que le courant d’air produit par la bouche à l’émission de consonnes occlusives ou plosives « p », « b », « t » et « d » atteigne la membrane ;
      les bonnettes qui peuvent être en mousse de matière plastique ou des enveloppes en tissu, éventuellement double et avec poils synthétiques, pour éviter les bruits du vent et de la pluie ;
      les câbles de raccordement, qui doivent être de préférence souples pour éviter de transmettre des bruits ;
      les unités d’alimentation ;
      les réflecteurs paraboliques de prise de son ;
      les préamplificateurs de micros.

      Source: Wikipedia

    • Rambo n’a pas tout inventé mais il a perfectionné les exigences du syndicat FTQ. Dans les années 70 à 90, mon mari travaillait pour une entreprise de la côte nord qui a été saccagée par des manifestants, et pas seulement une fois.

      Il est déjà revenu à la maison avec ses habits de travail…empêché de retourner à la pension pour se changer…on appelle cela de l’intimidation et de la menace.

      Quand la paye arrive le jeudi et que l’employeur perd ses employés locaux jusqu’au lundi suivant, je crois que c’est du ralentissement de travail bien organisé et bien arrosé, et l’employeur devrait accepter tout cela au nom d’un syndicat qui fait la pluie et le beau temps sur son chantier.???..et sans avoir le droit de mettre à pied les fautifs.

      Je crois que l’industrie de la construction est très malade et je ne vois pas trop qui pourra y remedier.

    • @candela 11h21
      Un rendement intéressant en effet même s’il est “légèrement en deçà de la médiane des caisses de retraite canadiennes de grande envergure qui se situe à 14,2%, selon RBC”.

      Ce qui est le plus intéressant étant que “La Caisse insiste beaucoup depuis quelques années sur l’importance de ses investissements au Québec. Cette année ne fait pas exception. Elle a investi 3,6 milliards dans la province au cours de la dernière année. ”

      Si on fait un léger retour en arrière comment expliquer alors que sous H.P.Rousseau la caisse ait privilégié l’achat de 10 milliards de papiers commerciaux de la firme torontoise Coventry condamnée depuis par l’Autorité des marchés financiers de Toronto pour ses malversations ?

      Il me semble que l’ensemble des Québécois mérite une réponse à cette question .

    • @candela

      Du jamais vu ????

      13.6% pour 2010.

    • Après avoir entendu un bout de témoignage de RAMBO, c’est pathétique de voir une société dite évoluée être obligé a se plier a ses 4 volontés. J’espère que les leaders d’un certain parti n’ira pas manifesté pour le supporter. Au Québec présentement ca ne m’étonnerais pas…

    • @jcvirgil et mrzaza

      C’est à Rousseau qu’il faut poser la question.

      Moi, je n’ai rien à voir avec cette décision, on s’entend.

    • Et l’amoureuse des belles perruques en crin de cheval des juges anglais c’est MOI.
      La Cruella.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Perruque

    • Félicitations à Rambo!!!! (Sans sarcasme). Un québécois qui ose se tenir debout avec une colonne vertébrale pour défendre des intérets communs autres que les siennes pour améliorer la qualité de vie pour une partie de la population (Cote-Nord), on ne vois pas ça souvent!!

      Je suis agréablement surpris de découvrir le personnage qui nous a été dépeind plutôt nègativement par les médias avant la commission Charbonneau.

    • Vous êtes fatigué des longs spams de ” troll101 ” alias “carbone-14″, qui ne sont là que pour tasser nos post ?

      portez plainte à la Presse pour faire supprimer son pseudo, avec le lien en bas de la page : [signalez-le]

    • Rambo* me rappelle certains blogueurs, membres de l’ARC** et qui se reconnaîtront sur ce blogue, qui suggéraient de faire intervenir l’ARC** pour «régler le cas» des étudiants lors du printemps érable !
      Belle mentalité de dictature militaire !!!

      Robert Alarie

      P.S. Rambo* ex membre des Forces Armées Canadiennes
      ARC** = Armée Royale Canadienne

    • @clb16 11h51

      Faut lire toute la phrase…

      En effet, c’est le plus de 200Milliard$ qui est du jamais vu. C’est évident !

    • Inutile ce chercher midi à 14 h. Antracette est la seule et unique faussaire de ce bloque malgré ses multiples déguisements de pitoune péky$te à 5 CENNES.

    • @ troll101, 11h36

      super intéressant mais court un peu quand même. La prochaine fois, essayez de trouver plus de matériel a copier-coller , et encore plus de lecteurs de ce blog vont vous lire. C’est comme la théorie des saucisses Hygrade.

    • @ Iouis-richard, 11h57

      Comme vous dites louis-richard , portez plainte pour dénoncer des gens comme vous qui sont usurpateurs…Iouis-richard….n’est ce pas mossieur l’arroseur arrosé.

    • @iouis-richard

      Pourquoi utilisez-vous le pseudo d’un autre pour faire passer votre message????

    • @candela
      Je n’en doute pas…mais comme vous avez ouvert le sujet, je pensais que vous pourriez avoir une opinion intéressante sur la question .

    • @ louis-richard 11h57

      j,aurais du ajouter pour le benefice des lecteurs que vous écrivez louis avec un ” I ” monsieur l’usurpateur arroseur arrosé.

    • • @boston 25 fév 23h13
      Soldat boston,
      Considérant que, tout comme Justunpet et les membres de l’ARC*, ta langue est le «franglais»…
      Considérant que tes messages sont habituellement truffés de fautes grammaticales au rythme de 5-6 au centimètre carré…
      Considérant que Fritz2 (roi incontesté de la pirouette épistolaire sélective), corrige uniquement les fautes grammaticales des souverainistes et qu’il t’épargne ainsi une décapitation syntaxique bien méritée…
      Une tasse de lait chaud et hop, dodo !
      Robert Alarie

    • Les termes « saucisse » et « saucisson » sont dérivés du vieux français saussiche venant du latin salsus signifiant « salé ». La culture moderne différencie le saucisson et la saucisse, la dernière étant produite afin d’être cuite. Le saucisson est tout de même une catégorie de saucisse.
      Histoire

      La saucisse est née il y a 4 000 ou 5 000 ans. Homère en parlait déjà dans l’Odyssée, et Cicéron dans certains récits. Il est probable qu’elle fut inventée dans une optique de préservation ou de commodité de transport de la viande, tel qu’en fut son usage dans l’Antiquité, ou simplement d’un principe d’économie chez les bouchers.

      Il est de source sure[Laquelle ?] que certaines légions romaines utilisaient le principe de la saucisse pour transporter de la viande divisée en rations à l’avance. Souvent l’enveloppe était jetée et on ne gardait que l’intérieur, afin de préparer les fameuses “rations du légionnaire” qui comportaient alors l’équivalent d’une saucisse par repas. Il convient de noter que la saucisse à Rome fut selon plusieurs sources[Lesquelles ?] introduites de par l’antique cité de Lucanica. De cette importation vint l’exportation vers certains lieux comme l’Afrique du nord ou la Gaule, qui l’adoptèrent et l’utilisèrent d’après le même principe. Une fête romaine existait d’ailleurs pour la saucisse ; les Lupercales étaient célébrées en mangeant de la saucisse à l’époque.

      Il est certain qu’à la même époque les Chinois utilisaient souvent un principe semblable à la saucisse européenne, utilisant de la viande de chèvre et d’agneau.[réf. nécessaire]

      Au Moyen Âge, on faisait de la saucisse de qualité à laquelle on ajoutait des épices et des aromates que l’on rapportait d’Orient à grands frais par la fameuse route de la soie. On rapporte entre autres que dans l’Empire byzantin la saucisse de sang aurait été pendant une époque interdite, à cause d’un problème d’empoisonnement alimentaire, fréquent à l’époque.

      Une tradition anglo-saxonne datant de la Seconde Guerre mondiale fait que la majorité des saucisses possèdent un taux élevé de féculents, jusqu’à 25 %, afin de compenser le manque de viande de l’époque. La pratique restée sert surtout lors de la cuisson, alors que la viande se contracte lorsqu’on la cuit le féculent (farine, fécule, autre…) prend de l’expansion en absorbant l’eau et une partie du gras permettant ainsi de ne pas déformer la saucisse. Bien que le procédé soit connu depuis le Moyen Âge (et utilisé entre autres en Allemagne), c’est de cet événement que la tradition moderne nous vient, du fait que certaines productions industrielles de denrées bon marché ont pu s’implanter à cette époque.

      Depuis la fin du XXe siècle, la saucisse se voit souvent éloignée de la fine cuisine, quoiqu’il existe toujours un certain raffinement dans le monde de la saucisse, mais aussi parce que la majorité des saucisses ont un taux de gras et de sel très élevés. La saucisse est aujourd’hui souvent perçue comme une récupération des déchets de viandes comestibles remplie de produits de conservation chimiques[réf. nécessaire]. L’utilisation d’enveloppes artificielles telles que le plastique[réf. nécessaire] ou le collagène et parfois le peu de détail des ingrédients n’aident en rien.
      Fabrication

      Les ingrédients utilisés, et leur proportion, varient selon le type de saucisse, de même que le mode de préparation.

      En Europe, le maigre et le gras de porc constituent traditionnellement les ingrédients de base, la plupart des saucisses étant exclusivement faites avec du porc, y compris parfois des abats (saucisses de foie) ou seulement du sang (boudin noir). Ceci est lié à la place essentielle que le porc occupe depuis des millénaires dans cette région du monde : animal facile à élever, prolifique, et utilisable dans sa quasi-totalité (d’où le proverbe français : ” dans le cochon, tout est bon”). D’autres ingrédients peuvent entrer dans la composition de certains types de saucisses ou saucissons : noisettes, fromage, autres viandes, épices (poivre, cumin…), colorants naturels…

      Les saucisses industrielles ne comptent que 30 à 40 % de viande en moyenne. Le reste est composé des parties d’animaux réservées jadis à des usages moins nobles, de l’eau et des polyphosphates, du soja, du colorant, des sulfites et des nitrates, des antioxydants pour prévenir la décoloration et une pincée de ce que l’on appelle parfois des rehausseurs de saveur.

      Certains bouchers toulousains n’embossent leurs saucisses qu’à l’aide d’ustensiles en bois afin de préserver une tradition artisanale. Cette technique est censée améliorer le goût de la saucisse, mais une récente étude avance que cette tradition serait surtout apparue en réaction à l’industrialisation de la fabrication de la saucisse il y a une cinquantaine d’années[réf. nécessaire].
      Les catégories

      Saucisson, destiné à être consommé froid et sans cuisson préalable, c’est un produit couramment consommé en apéritif ou en pique-nique.
      Saucisse sèche, mêmes usages que le saucisson.
      Saucisse crue, à cuire.
      Saucisse fumée.
      Saucisse de sang, appelée boudin, noir, blanc, nature ou aux pommes, à l’oignon…
      Saucisse de gibier.
      Saucisse industrielle, contenant un faible taux de viande et utilisant un boyau artificiel.
      Saucisse de fromage, à base de viande intégrant une certaine proportion de fromage à pâte ferme, comme le Comté.
      Saucisse végétarienne, utilisant un boyau artificiel.

      Typologie par pays
      Afrique du Nord

      Merguez Petite saucisse rouge épicée.

      Allemagne
      Article détaillé : Saucisse allemande.

      Il existe trois catégories de saucisses et charcuterie allemandes (Wurst) :

      Une Rohwurst (de) (saucisse crue) est une saucisse composée de viandes crues, jambon et épices. Elle peut se présenter sous une forme tartinable (Mettwurst), ou bien être séchée (saucisson sec, salami). Certaines sont également fumées (Teewurst).
      Une Brühwurst (de) (saucisse bouillie) est une saucisse cuite (mais pas nécessairement par bouillon, malgré le nom). On trouve parmi les Brühwurst les célèbres saucisses de Francfort ou le Leberkäse bavarois (pain de viande).
      Une Kochwurst (de) (saucisse cuite) est une saucisse composée en partie d’ingrédients pré-cuits. C’est le cas notamment des Blutwurst (de) (boudins noirs) et des Leberwurst (de) (saucisses de foie). Une Kochwurst peut également être recuite après fermeture du boyau.

      Quelques exemples de saucisses allemandes :

      Rohwurst :
      Bregenwurst, saucisse maigre.
      Kohlwurst (ou Lungenwurst), saucisse forte.
      Brühwurst :
      Saucisse de Francfort (Frankfurterwurst en allemand).
      Saucisse blanche (Weißwurst en allemand), spécialité de Munich, consommée accompagnée d’un bretzel et d’une moutarde douce.
      Kochwurst
      Thüringer Rotwurst (de) (saucisse rouge de Thuringe), une variante de Blutwurst.
      Pfälzer Leberwurst (de) (saucisse de foie, spécialité du Palatinat rhénan).

      Belgique

      Saucisse de Campagne

      Chine

      Lap cheong

      États-Unis

      Wiener, petite saucisse d’origine allemande utilisé pour la fabrication des hot-dogs

      Espagne

      Chorizo
      Morcilla
      Soubressade
      Longaniza
      Salchichón
      Salchicha
      Botifarra
      Fuet

      France

      La liste suivante, non exhaustive, comprend aussi bien des saucisses sèches qu’à cuire.

      Chipolata
      Diot de Savoie
      Gandeuillot ou Gandoyau du Val d’Ajol ou de Fougerolles
      Gendarme, spécialité vosgienne fumée ayant la particularité de se présenter sous la forme de deux bâtonnets à section rectangulaire ou carrée et non ronde, toujours attachés ensemble, de couleur rougeâtre : comme les gendarmes d’autrefois en uniforme rouge, qui allaient par deux.
      Saucisse d’herbe
      Saucisse de Montbéliard, nature ou au cumin ; localement, cette spécialité fumée est fréquemment utilisée dans les versions régionales de choucroute (pays de Montbéliard, Territoire de Belfort), où le chou est souvent remplacé par des raves salées.
      Saucisse de Morteau, fumée, avec son bâtonnet typique, appelée localement “bonne saucisse”, c’est un des classiques de la cuisine franc-comtoise. Une variante, beaucoup plus grosse, est appelée un Jésus.
      Saucisse de Strasbourg
      Saucisse de foie alsacienne, à cuire
      Saucisse de foie ariégeoise ; un des fleurons de la cuisine ariégeoise, elle est aussi produite dans d’autres territoires pyrénéens voisins du versant français, mais non en Cerdagne, pourtant limitrophe. Saucisse sèche utilisant du foie de porc, utilisable en cuisson dans des plats régionaux, elle a un goût très prononcé qui la rapproche du Figatellu corse, dont elle partage les ingrédients de base (et notamment le foie de porc).
      Fouet catalan
      Figatellu corse
      Saucisse de Toulouse
      Saucisse de Molène
      Lukinke

      Certaines régions produisent divers types de saucisses sèches et de saucissons.

      Par leur présentation, andouilles et andouillettes peuvent être considérées comme des formes de saucisse, les ingrédients de base différant cependant (tripes).

      La merguez, d’origine nord-africaine. et sans porc, est aujourd’hui adoptée par beaucoup de consommateurs en France, après avoir été introduite par les Pieds-Noirs.

      Des innovations récentes ont apporté une certaine diversification (saucisses à base de canard par exemple).
      Pérou

      Saucisse de Huacho (Salchicha huachana), Salchipapas

      Pologne

      Kielbasa
      metka
      kaszanka
      mielona
      krakowska
      leberka
      pieprzoswka
      smerka
      parowki
      szynkowa
      swiateçzna

      Portugal

      Chouriço

      Roumanie

      Pays où l’élevage traditionnel des porcs est une véritable passion et où l’on tue le cochon à la ferme, la Roumanie produit quantité de saucisses à cuire, selon diverses recettes. L’idéal est d’éviter les fabrications industrielles et de consommer chez l’habitant.
      Royaume-Uni

      Cumberland Sausage
      Gloucester Sausage
      Lincolnshire Sausage
      Manchester Sausage
      Marylebone Sausage
      Oxford Sausage
      Pork and Apple
      Suffolk Sausage
      Yorkshire Sausage

      Suisse

      Boutefas saucisson traditionnel vaudois. Il est embossé dans le cæcum de porc (extrémité du gros intestin). Il est donc très large et assez court. Traditionnellement fumé a froid “à la borne” c’est-à-dire dans les grandes cheminées des chalets d’alpage.
      Cervelas produit de grande consommation et fabriqué industriellement. Embossé dans un film collagène. Cette saucisse se mange crue ou parfois grillée, particulièrement lors de parties de campagne, autour d’un feu de bois.
      Longeole saucisse de Genève, non fumée. Elle est constituée pour une bonne part avec de la couenne de porc cuite, et est aromatisée avec des graines de fenouil. Pour permettre sa longue cuisson, elle est embossée généralement dans du boyau de vache, plus résistant.
      Luganigette
      Saucisse aux choux cette saucisse d’origine vaudoise fait partie intégrante du plat “national”, le papet vaudois. Embossée dans l’intestin coudé de porc, la farce est constituée de viande, de lard et de choux blanc râpé. Mise à sécher pendant 24 heures puis fumée à froid pendant 24 à 48 heures.
      Saucisse d’Ajoie
      Saucisson vaudois comme le saucisson de Payerne, ces deux produits bénéficie d’une AOC. Embossés dans le gros intestin de porc. Ils sont séchés pendant 12-24 heures puis fumés à froid.
      Saucisson de Payerne
      Saucisse à rôtir aussi appelée Bratwürst en Suisse allemande et en Allemagne.. Généralement vendue en une longue boucle continue. Embossée dans de boyau de porc. La farce se caractérise par l’utilisation de Macis parfois remplacé simplement par de la noix de muscade. Embossée dans du boyau plus fin et sous forme de petites saucisses, on l’appelle chipolata en Suisse romande

      Italie

      Salame di Felino
      Salame Milano
      N’duja
      Salame di Sant’Olcese
      Salame di Felino
      Salame di Varzi
      Salame Toscano
      Soppressa Veneta
      Luganega
      Finocchiona Toscans
      Salsiccia di Cinta Senese

      Finlande

      Musta Makkara
      Grilli Makkara

      Économie
      Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !
      Notes et références
      Voir aussi
      Articles connexes

      Sur les autres projets Wikimedia :

      Saucisse, sur Wikimedia Commons

      Charcuterie
      Saucisson
      Saucisse à l’huile
      Cuisine allemande
      Chair à saucisse
      Galette Saucisse
      Chien saucisse
      Conservation de la viande

      Source: Wikipedia

    • @louis-richard
      Troll101 n’est autre que le blogueur utilisant les i majuscule pour ses tentatives d’usurpation et qui utilise un virus (maladie du charbon) pour son pseudo le plus populaire.

    • @ souverain,

      tout d’un coup que Rambo serait un séparatiste, tu dirais quoi?

      Après tout, il y a 70% des chances qu’il le soit non?

    • @ candela, 10h38,

      ouin, je l’ai lu l’article il y a quelques jours de cela.

      Juste plate que ces deux-là n’iront pas devant la Commission.

      Et j’imagine les séparatistes crier au scandale si cela avait été le cas avec Charest et son épouse.

    • @ boston 12h34

      bernard gauthier, comme vous a déja fait partie des forces armées royales canadiennes !

      on voit bien que ca méne à tout !

    • boston

      26 février 2014
      12h34

      Après tout, il y a 70% des chances qu’il le soit non?
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

      Faites-nous le plaisir et l’amusement d’exposer votre théorie.

      Merci. :-))

    • @guy_mauve 12h16

      Il fallait pas l’encourager , voyez le résultat…Pourtant la loi numéro 1 sur internet est bien de ne pas encourager ces insignifiants en mal d’attention : “Dont feed the trolls.”

      Oups je viens de le faire…too bad…

    • ***IMPORTANT***Il y a des erreurs inquiétantes (pas seulement de la part de trolls)sur ce blogue.J’ai remarqué qu’on m’a attribué une intervention que je n’ai jamais faite.ÉTRANGE…
      tipIon
      25 février 2014
      21h02

    • @Aux lecteurs de ce blogue à l’étranger qui ont l’intention d’immigrer au Canada:

      Évitez de vous établir dans la province de Québec si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour améliorer votre sort.

      Le Canada est un grand pays acueillant, vous vivrez mieux ailleurs qu’au Québec c’est garanti.

    • À ceux qui sont frû de ce que j’ai écris ce matin à 8h10. Aller lire l’article de Daphné Cameron du 24 Février:

      “Tous les matins et tous les soirs, dans l’autobus, des travailleurs d’un chantier sur la Côte-Nord invectivaient un collègue uniquement parce que «c’était un Bleuet». «À la sortie de la cafétéria, il s’est fait dire par une trentaine de travailleurs qu’il était chanceux de respirer»

      Ouin 30 contre 1 !!! D’après certains, les gens de la côte nord son minoritaires sur les chantiers actifs de leur propre région. Ca a pas l’air d’être le cas! Quand c’est rendu qu’on accepte que des québécois menacent et tapent sur la gueule de d’autres québécois parce qu’ils seraient des “voleurs de jobs”, il faut vraiment avoir des problèmes entre les 2 oreilles. Nous sommes tous québécois chez nous au Québec! Si les gens de la côte nord ont des problèmes avec ca, si ils refusent de voir des gens des autres régions travailler dans la leur, et bien pourquoi les autres régions accepterait de voir leurs taxes et impôts financer des projets chez eux?

      Si il y a des gens de la côte nord qui ont de la difficultés à se trouver de l’emploi, qu’ils se posent des questions! Sont t-ils compétents? Ont t-ils des antécédents? Savent-ils comment se trouver un job? À qui peuvent-ils parler? Aller taper sur la gueule du bleuet parce qu’il travail pas dans sa région, ca c’est simpliste! Et de croire que les gens de la côte nord crève tous de faim? Le chômage sur la côte nord est aux alentours du 10% Oui c’est élevé mais il y en a quand même 90% qui travaillent! Le salaire moyen sur la côte nord est loin d’être le plus bas au Québec. De dire que les gens de la côte nord se font piller par les autres…ben voyons donc!!!

    • Il est difficile de ne pas admirer un gars comme Gauthier qui se bat farouchement pour protéger les travailleurs de sa région. J’ignore s’il a raison dans tout ce qu’il fait, mais j’admire sa dévotion.

    • @ tsamsa-phage 13h06

      Merci pour vos conseils invitant les immigrés à éviter le Québec, alors qu’au Canada ils auront toutes les chances (sic) … si vous parlez anglais ou le mandarin à la maison !

      Et puis comme le Canada fait la promotion du fédéralisme, chaque immigrant pourra mettre sa propre culture à même égalité que celle du pays d’accueil ! c’est pas formidable ca ? plus besoin de repères… le free for all ! la Tour de Babel… mais il faut parler anglais sinon c’est mal vu ! alors qu’au Québec si on vous demande la même chose de parler la langue de la majorité, vous pourrez nous traiter de raciste et de xénophobe !

    • Au modérateur,

      iiiouis-richard (26 février 2014, 11h57) utilise toujours un pseudo qui, dans les apparence, est tout comme le mien.

      Prière de corriger la situation.

    • La ceic outrepasse son mandat. Retournons aux octrois de contrats

    • @ samati, 26 février 2014, 12h31

      On dirait que la maladie du charbon fait rage encore.

      Il faut dire qu’il est souvent invectivé pour toutes les inepties qu’il peut dire en une journée.

      Déjà que le choix de son pseudo ne laisse aucune place à l’interprétation pour ce qui est de son intention de terroriser ici les autres blogueurs.

    • @ dcsavard 13h09

      qui est en admiration devant un voyou :

      ” Il est difficile de ne pas admirer un gars comme Gauthier qui se bat farouchement pour protéger les travailleurs de sa région. J’ignore s’il a raison dans tout ce qu’il fait, mais j’admire sa dévotion.”

      Réponse:

      le bum Gauthier ne défend que les intérêts de son syndicat $ par la méthode forte et l’intimidation, et au diable les autres syndicats où des milliers de travailleurs ont aussi des familles à faire vivre !

      Les autres syndicats respectent les lois.

      En francais on appelle ca une petite “frappe”.

      Quel manque de jugement !

    • Comique de voir les québécois racistes entre eux. Un bleuet ne peut travailler à St-île. Comme si y’avait plus de job au Lac . Qu’à ce cela ne tienne, Rambo protège bec et ongle la côte Nord contre les immigrants québécois du Lac. Rien de moins. Quel génie!

    • @tous,
      mauvais calcul du PQ. Malgré l’immense service rendu à la cause du printemps érable, voilà que l’ASSE n’appuie pas la charte des valeurs de DRainville et Lisée. Je ne mentionne pas Dame Marois car cette charte, à mon avis, lui a été enfoncé dans la gorge par les jusqu’auboutistes de la sécession. C’est à dire ceux qui recherchent l’affrontement avec l’État Fédéral et créer le tremplin pour la préparation d’un futur référendum . Associé à cette stratégie, la SSJB vient de créer un comité contre un prétendu “Québec bashing” .

      G. Michaud

    • @ Simon.picotte

      Donc, si j’ai bien lu votre analyse, en traitant monsieur Rambo de genie, vous approuvez des methodes de fier-a bras, vous approuvez l’intimidation, vous etes donc pour la methode forte…..
      vous sortez d’ou monsieur Picotte ??? de l’age des pierres

    • @troll101
      au XVIII siècle, les romanciers français étaient payés au mot. Sur ce blogue c’est “gratos”. Alors soit généreux, épargne-nous ta salade..

      G. Michaud

    • @davlam Moi je suis contre le fait que mes taxes et impot paye pour les bourde Montréalaise. Vous êtes 3 millions, vous devez bien etre capable de vous débrouillez avec votre argent non?

    • @lobwedge – vous êtes hors sujet, aujourd’hui exceptionnellement c’est Rambo, le sujet Mme Marois et le P.Q. vont revenir demain, alors soyez patient, rien ne presse. Une p’tite pause pour mieux attaquer. M.Leduc

    • @@davlam je n’approuve pas les méthodes Rambo, loin de la, ce sont de grand baveux ces gars là… Mais sur le fond, il a pas tord.

    • Le style de troll 101 ressemble à celui de candela.

      Hé hé hé !

    • La photo du jour.

      Anthracellette qui se présente pour le p. du q. aux prochaines élections du zoo de St-Félicien.

      http://www.autruches.fr/

    • Rambo est le premier gars de la FTQ qui a du cran.

      Les autres semblent être de vieux chiffons abusés par le vice qui sont mous, insécures et portant des moumoutes.

      Si Rambo doit mener un combat, c’est bien contre la tête dirigeante de la FTQ.

    • Personnellement je trouve Ramboo crédible. C’est un gars qui se tient debout et qui défend ce qu’il dit. Il ne lésine pas, il va droit au but sans crainte ni reproche. Je crois qu’il va s’en sortir jusqu’à demain en fin d’après midi. Si jamais on parvient à le coincer, ce sera au cours du contre interrogatoire. Mais avec la mémoire qu’il a, Ramboo peut rester debout.

    • Le procureur qui interroge Gauthier n’est pas à l’aise.

      Il n’a sûrement jamais mis les pieds sur un chantier, même résidentiel.

    • Selon “Monsieur” Gauthier, l’intimidation est acceptable si vous avez de bonnes raisons. Autrement dit marche pas sur mon gazon, j’ai le droit de te menacer de saccager ta maison.

      Imaginez le chaos dans la société si on “protégeait” tous nos emplois et notre territoire selon les mêmes “convictions” de Monsieur Rambo.

    • @louis-richard
      Je préfère voir un homme portant une moumoute que un gars qui se rase la tête pour avoir l’air de sortir d’un camp nazi.

    • Rambo ferait un excellent ministre du travail.

    • habsforever123 : ce n’est pas la prétention de B. Gauthier. Il demande aux entrepreneurs de respecter les travailleurs régionaux et il demande aux gestionnaires de chantiers de faire respecter les ententes.

      Faut pas exagérer non plus.

      Faut connaître les chantiers pour savoir que les petites passes des entrepreneurs qui “oublient” de respecter leur entente, qui négligent de payer leur dû aux travailleurs sont nombreux…..
      Les entrepreneurs qui crient et qui menacent, y’en a un paquet….

      S’il fallait suspendre chaque travailleur qui a menacé, levé le ton ou envoyer promener un autre sur un ton menaçant, tous les chantiers seraient fermés par manque de travailleur…..

      Faut arrêter d’avoir peur d’avoir peur…… c’est pas un monde sans loi la construction, mais c’est un monde de fric et d’échéances qui met parfois les susceptibilités à vif….

      ET, B. Gauthier protège aussi les entrepreneurs en plaçant ses propres hommes qui, parfois, débordent stupidement…..

      C’est sûr que le gars a le mauvais rôle peu importe du côté qu’on regarde ça, mais ça prend des hommes comme lui pour qu’un chantier fonctionne…..

    • Ce Rambo de la FTQ nous épate. Un ami si proche, on connaissait pas sa force au batte.

      On va lui acheter un habit du dimanche et une cravate bleue.

      Ammanché d’même il va nous ressembler, pas de problème identitaire avec un purelaine.

      On va lui dénicher un poste de délégué aux Institutions démocratiques ou aux Affaires internationanales quitte à mettre au chômage un petit jeune carré rouge attardé au cabinet Marois.

      Drainville et Lisée travaillent sur le dossier Rambo. Une saprée belle acquisition pour le PQ !

    • C’est carrément du crime organisé qu’il nous vomi sur la table, et il est tout fier de dire qu’il fait ça pour «ses gars» parce que les pauvres «meurent de faim et sont incapables de nourrir leurs familles». Alors que les autres témoins avant lui ont exposé de ces «braves travailleurs» des consommations de marijuana et du bris de matériel lié à cet intoxication, au point où leurs rapports étaient empestés de l’odeur du pot.

      Il se pointe sur un chantier et applique sa petite loi comme un Roi du Nord, un genre de Folk Hero pour rednecks intoxiqués qui sèment la terreur dans l’industrie au point où il est plus avantageux et sécuritaire d’importer la Main d’oeuvre de Montréal et de Beauce.

    • vraiconquébécois 26 fév 10h41
      Au pouvoir en 1996 un gouvernement du PQ étions -nous souverain en santé
      Ou sont -ils tous ces québécois libéraux et péquistes qui ont vécu DES SITUATIONS PÉNIBLES en 1996 1997 1998 avec le démantèlement du système public de la santé
      17,000 travailleurs a la retraite et pré retraite, 1500 médecins ,4000 infirmières, et 1800 infirmières auxiliaires , ces départs ont plongé le système de santé dans un marasme absolu.
      Des attentes de plus de 48 heures aux urgences des chirurgies reportées plus de 120 morts directement liés a cette réforme . qui sont les responsables
      Lucien bouchard premier ministre Landry ministre des finances et Pauline Marois ministre de la santé. mon père est décédé en 1998 en attente d ‘une chirurgie a Maisonneuve Rosemont…
      LE 14 FÉVRIER 2014 MAISONNEUVE ROSEMONT SITUATION CRITIQUE ( aux nouvelles tva)
      90 patients couchés sur des civières en attente de plus de 48 heures …
      Jean Bastien un patient après plus de 4 jours a l ‘urgence sa déclaration a un journaliste j’aimerais voir la Marois passer 4 jours en attente a l’urgence . Encore un gouvernement du PQ . pour ces incompétents parlons de la charte ….

    • @BagelMontrealais 16h03

      Rambo Gauthier, c’est une version “hard” du curé Labelle…

    • Autre future veudette pékyste.ca lors des prochaines élections.

      Espèce en voie de disparition elle aussi. Les oiseaux gazouilleurs pique-boeufs comme sur ce blogue le débarrassent de ses parasites pour son plus grand plaisir. Il se guide surtout par son odorat, car sa vision est très faible, comme pour beaucoup de politiciens, et il ne se reproduit qu’à tous les 4 ou 5 ans pendant les élections.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Rhinoc%C3%A9ros_blanc

    • Par respect, aujourd’hui c’est le jour de rambo, c’est sa fête, pouvons-nous la lui laisser. On s’occupera de Pauline demain. Le texte de Gilbert Lavoie est clair, si vous n’êtes pas sûr, relisez-le, mais plus lentement..
      M.Leduc

    • . . .
      En gros, Rambo nous dit : “Mon but est vertueux ! … J’ai donc le droit de faire n’importe quoi pour arriver à mon but !”

      Faudrait lui faire comprendre que: “La liberté et/ou les droits des uns se terminent quand ils empiètent sur la liberté et/ou les droits des autres !

    • @canayen-franssa-soumis,

      vous négligez la seconde partie de ma phrase. Voyez-vous, je ne connais pas le bonhomme, la CEIC fera le tour de la question et à la fin nous aurons une image plus précise. Pour l’instant, je vois un gars qui défend les emplois des gens de sa région avec acharnement. J’ai bien précisé que j’ignore s’il a raison sur tout ce qu’il fait. Faque, c’est ça qui est ça. L’intimidation est un jeu qui se joue souvent à deux. De ce qu’il décrit, la conduite des entrepreneurs ne semble pas toujours bien droite elle non plus. Sont-ils des petites frappes pour autant ou juste des crosseurs ordinaires? Je l’ignore encore, nous verrons quand la CEIC aura terminé de sièger et que nous aurons fait le tour de la question.

      Des patrons et des entrepreneurs qui abusent, ça existe aussi. Il ne faudrait pas sombrer dans l’angélisme non plus.

    • Rambo est une belle recrue pour le PQ.

      Enfin ! Le PQ commence à avoir de l’allure.

      Il va faire travailler le gros Breton et le p’tit Carré Rouge.

    • @tous
      je note que de nombreux piquistes défendent l’indéfendable. Voir Candela

      G. Micuad

    • @lobwedge 17h52

      Vous êtes amusant !

      HéHéHé

    • @candela

      Merci c’est gentil!!!!!!|

      Plus votre commentaire est court plus il amuse. Surtout il nous change de vos habituelles âneries.

      Je vous paraphrase;

      HEHÉHÉ

      G. Michaud

    • @lobwedge

      Je vous retourne le compliment !

      :-)))))

    • Il fait appel aux sentiments lorsqu’il parle des bons pères de famille qui ne peuvent payer leurs comptes et nourrir les enfants, Il marque un point. Très bien préparé par ses avocats, il souligne aussi les efforts de son local pour inclure les Innus sur les chantiers. Mais avoue avec candeur les moyens de pression physique. Est-ce un sauveur de la côte-nord ou un voyou? Je me prononce à la fin du témoignage

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2014
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  
  • Archives

  • publicité