Gilbert Lavoie

Archive, novembre 2013

Samedi 30 novembre 2013 | Mise en ligne à 9h03 | Commenter Commentaires (262)

Faut-il hausser le salaire des députés?

La publication, vendredi, d’un rapport sur le salaire des élus, a relancé le débat: faut-il augmenter la rémunération de nos députés et ministres?

Ou serait-il malsain de le faire à cause du contexte économique actuel et du déficit du Québec?

Le comité indépendant propose une avenue à coûts nuls: on augmente le salaire des élus, mais on diminue ou on abolit certains de leurs privilèges comme les régimes de retraite trop généreux, ou les scandaleuses allocations de départ.

À vous de choisir. Pour ceux que ça intéresse, voici mon texte de ce samedi dans LE SOLEIL, LeDROIT, Le Quotidien et La Voix de l’Est.
——-

La pire chose que pourraient faire les élus de l’Assemblée nationale serait de commenter le rapport indépendant sur leur rémunération, déposé hier, avant de le lire.

La deuxième pire chose, ce serait de rejeter ses recommandations parce que le gouvernement se dirige vers deux autres années de déficit…et une campagne électorale ! Il y a trop longtemps que l’on déplore plusieurs éléments de la rémunération de nos élus, dont les indemnités de départ et la générosité des régimes de retraite, pour tabletter ce rapport pour des raisons politiques.
Voyons d’abord les correctifs que l’on veut apporter au système actuel :
-Les élus qui démissionnent sans raison avant la fin de leur mandat, n’auraient plus droit à une allocation de départ.
-L’allocation de transition d’un an de salaire accordée aux députés qui quittent à la fin de leur mandat, serait réduite d’un montant équivalent au revenus d’emploi, de service, d’entreprise ou de retraite touchés après leur départ.
-Les élus assumeraient 41 % des coûts annuels de leur régime de retraite comparativement à 21 % actuellement. Le taux annuel du crédit de rente baisserait de 4 à 2 % et la rente maximale ne pourrait pas excéder 70 % du salaire, au lieu de 100 % actuellement.
-Les dépenses des députés seraient dorénavant publiques.
——
Il fallait s’y attendre, le rapport recommande une majoration du salaire des élus. Les auteurs sont Claire L’Heureux-Dubé, ex-juge à la Cour suprême, Claude Bisson et François Côté, respectivement jurisconsulte et ex-secrétaire-général de l’Assemblée nationale. Leur indépendance et leur compétence ne font pas de doute.

Première recommandation: une majoration importante du salaire du premier ministre qui se rapprocherait de celui du plus haut fonctionnaire de l’État québécois, soit 272 020 $. C’est une hausse de près de 90 000 $ que la plupart des observateurs réclament depuis longtemps. Ce n’est pas vrai qu’un premier ministre, qui n’a pas de fortune personnelle et qui a des obligations familiales, peut vivre décemment avec le salaire actuel de 180 000 $. La fonction lui impose un train de vie plus onéreux. Aucun chef de gouvernement ne devrait revivre la situation de Lucien Bouchard qui devait dormir dans les édifices parlementaire pour joindre les deux bouts, ou de Jean Charest, qui a du faire appel aux finances du PLQ.

Le comité propose également des majorations pour les chefs des partis d’opposition, ainsi que pour les ministres. Là aussi, des changements s’imposent. On a beau dire que les gens fortunés comme François Legault n’ont pas besoin d’augmentation de salaire, c’est un mauvais calcul. La rémunération des élus doit justement permettre à tout le monde et non seulement aux bien-nantis de faire de la politique.
——
QUAND ON SE COMPARE…

Comme dans tous les débats de cette nature, les regards se tourneront vers l’Ontario lorsque l’on discutera du salaire des députés. La rémunération des élus ontariens, équivalente à celle des Québécois, est gelée pour cinq ans depuis 2009.

Personne ne peut prédire quelles majorations les députés de Queen’s Park s’accorderont en 2014, s’ils le font. Si Québec va dans le sens des recommandations du comité de Mme L’Heureux-Dubé, les élus québécois gagneront plus cher que leurs voisins ontariens. Politiquement, c’est gênant, même si ce serait justifié.

Selon les auteurs du rapport, les changements proposés sont à coûts nuls. Les députés doivent donc sortir leur calculatrice et expliquer aux Québécois que les changements proposés bonifient leurs salaires à court terme, mais qu’ils ne coûteront rien de plus aux contribuables parce qu’ils abandonnent d’autres avantages touchant le long terme.

Lire les commentaires (262)  |  Commenter cet article






Mardi 26 novembre 2013 | Mise en ligne à 16h35 | Commenter Commentaires (238)

Et ce déficit, alors?

On connaîtra finalement, jeudi la situation financière du gouvernement du Québec. Et on connaîtra l’ampleur des déficits qui nous attendent. À tout le moins, on aura une idée.

Question: si le Québec est incapable d’atteindre le déficit zéro cette année et l’an prochain, combien de temps doit-on, de façon réaliste, se donner pour y parvenir?

Lire les commentaires (238)  |  Commenter cet article






Dimanche 17 novembre 2013 | Mise en ligne à 13h14 | Commenter Commentaires (505)

Tanné de payer plus?

La Coalition avenir Québec promet d’abolir la taxe scolaire et la taxe santé dans un délai de cinq ans si elle prend le pouvoir.

À vous de voir si vous croyez cela possible.

Cela dit, le député Christian Dubé de la CAQ a soumis aux militants du parti, réunis à Québec, la liste des augmentations de taxes et de tarifs de toutes sortes imposées aux familles québécoises au cours des dernières années.

La liste est tout de même impressionnante:

-Taxe santé
-Taxe scolaire
-TVQ
-Frais de garderie
-Tarifs d’électricité
-Taxe sur les carburants
-Régime des rentes du Québec
-Assurance médicaments
-Permis de conduire
-Immatriculation
-Régime québécois d’assurance parentale

La liste n’est pas exhaustive. On aurait pu parler de la hausse des droits d’entrée dans les parcs du Québec, ou encore de la hausse des coûts du transport en commun. Et je suis convaincu qu’il y en a d’autres.

Question:
-Est-ce que vous croyez que ces augmentations sont normales en raison de la hausse du coût de la vie?

-Est-ce que votre revenu a augmenté dans les mêmes proportions?

Est-ce que vous croyez que nous sommes trop taxés au Québec, par rapport aux services que nous recevons de nos gouvernements?

Lire les commentaires (505)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives