Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 15 septembre 2013 | Mise en ligne à 10h23 | Commenter Commentaires (403)

    Le fric des commissions scolaires…

    Qui dit vrai? Le gouvernement du Québec reproche aux commissions scolaires d’avoir passé aux contribuables les coupes budgétaires qu’il leur a imposées.

    Selon le gouvernement, les dirigeants des commissions n’ont pas réduit leurs dépenses administratives.

    Les CS affirment le contraire et accusent le gouvernement d’hypocrisie. Elles rappellent que la ministre Marie Malavoy leur a conseillé à plusieurs reprises d’augmenter leurs taxes si elles manquaient de revenus.

    Gouvernement et commissions scolaires se rencontrent ce lundi à Montréal.

    Qui dit vrai?

    Tags: , ,


    • Je suis sur à 100% que les séparatistes vont blâmer les Commissions Scolaires car ce n’est jamais de la faute au PQ.

      Ou bien, ils vont blâmer le PLQ, car ce n’est jamais de la faute au PQ.

      Gang de menteur et d’hypocrite.

      Sylvain
      Sylvain

    • Ca serait peu-etre le temps que les Commissions scolaires disparaissent. a l’age de l’internet et de la video, on pourrait facilemtn batir des cours “online”. Les etudiants iraient a l’ecole lors des travaux pratiques sous surveillande de professeurs locaux. Il y aurait donc un professeur maitre au ministere pour cahcune des matieres. Des economies substancielles grace a la recentralisation de l’enseignement. L’optimisation des resources est la voie. Le grand avantage serait d’eliminer plusieurs batiments scolaires qui pourraient etre transformes en condo.

    • @mh1888888

      Je vous lis et je ne comprends pas votre raisonnement. L’école est avant tout un milieu de socialisation. À vous écouter vous ne vous etes jamais fait d’amis à l’école.

    • J`aurais tendance à croire le gouvernement dans ce cas ci car dans la tradition québécoise , me semble que les syndicats et unions de tout acabit se seraient mis à japper assez vite et fort s`il eut été question de couper dans les sempiternels acquis.

      Ceci étant dit, quand tu veux en venir à une entente,tu t`arrange pour t`assoir à la même table,te parler et faire un suivi afin que tous soient informés et satisfaits. Vraisemblablement l`information de couper fut passée,les commissions ont choisi d`augmenter leurs revenus plutot que de couper dans les dépenses, c`est typique de la facon de faire au Québec depuis trop longtemps.

      On prend pour acquis que, et on se dit surpris quand les faits sont là. En bout de ligne c`est toujours le même qui assume.

      Autre exemple concret qu`il faut revoir nos facons de faire,remettre en question les institutions et fondations et faire des choix et des sacrifices.

    • @mh88888

      J’espère vraiment que c’est du sarcasme…

      Sinon, expliquez l’idée de génie qu’est la centralisation de l’éducation parce vous êtes le seul au Québec qui semblez savoir ce que c’est.

      Non, ce ne serait pas un avantage de fermée les écoles pour ouvrir des condos car le marché est déjà saturé. De plus, les parents feraient quoi? Ils devraient rester à la maison pour s’occuper des enfants qui ne sont plus à l’école? Excellente idée pour l’économie ça: tout monde reste à la maison youppi!

      Ça n’a tellement pas de sens votre affaire qu’on jurerait que vous êtes Libéral. Un peu de financement de la part de la Mafia, tant qu’à y être?

    • Dans ma région soit la Commission scolaire des Appalaches dont le siège social est à Thetford Mines, lles augmentations varient entre 25 et 45%. À la dernière réunion des commissaires un citoyen et comptable agrée de grande expérience a fait une belle démonstration que le conseil des commissaire sert à rien. Il a demandé quel a été votre plan de restructuration budgétaire? Les commissaires bouches bées. Avez-vous des données comparatives aves d’autres commissions scolaires, sur le transport des élèves, la gestion des cafétérias, le déneigement, le nombre de fonctionnaires employés? Encore-là bouche bées. Un permanent de l’administration est venu à la défense des commissaires pour dire que oui ils ont des données comparatives mais personne a étudié ça. Bref les taxes scolaires c’est pas nécessaire, ça devrait être au gouvernement à envoyer la facture directement aux contribuables.Quant au conseil des commissaire ça sert à quoi, permettre à des gens de toucher des jetons de présence?

    • On évacue complètement la vrai question: les services aux élèves. Bien sûr que les Commissions Scolaire auraient pu ne pas ausser les taxes tant que ça, mais pas sans impacter les services aux élèves. Dans notre Commissions Scolaire, c’est le choix qui a été fait. Et en tant que parent et payeur de taxes, je suis d’accord avec ce choix dans les circonstances. Et les circonstances c’est que le PQ a transférer ce fardeau sur les Commissions Scolaire. Mais personne ne parle des élèves. Quelle honte.

    • Je ne pense pas vivre assez vieux pour voir des fonctionnaires renoncer à certains de leurs acquis sur la base de la conscience collective et sociale! Si la ministre pensait sérieusement que ces derniers accepteraient volontairement de se plier à ses récriminations, elle doit certainement rêver en couleurs. Toutes ces institutions ne recevront bien sûr jamais assez d’argent et tant que quelqu’un en autorité n’aura pas le courage d’aller vérifier de quelle façon elle est distribuée, il y aura toujours du gaspillage qui sera comblé par le contribuable.

    • Voici un article daté du 13 février 2013

      Malavoy encourage une hausse des taxes scolaires

      http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/education/201302/13/01-4621397-malavoy-encourage-une-hausse-des-taxes-scolaires.php

      Ouvrez les “guillemette” (comme dirait Gérard D.)

      «Les commissions scolaires sont un palier de gouvernement régional en ce qui concerne l’éducation. Elles ont, ce que n’ont pas du tout les universités, un pouvoir de taxation»

      «Vous savez d’ailleurs qu’une des pistes que l’on a demandée, c’est que mettant fin à une aide additionnelle qui permet de garder un taux de taxation beaucoup plus bas que ce que la loi permettrait, on a dit aux commissions scolaires vous avez là un espace dont vous pouvez éventuellement vous servir si vous devez absorber une part de coupe dans notre aide additionnelle», a-t-elle ajouté.

      Denis Blouin

    • J’ai eu à faire affaire avec des commissions scolaires pendant plus de 12 ans et je vous assure que les Conseils de commissaires sont essentiellement composés d’incompétents crasses. On graisse la patte des amis dans l’octroi de contrats, on fait des plans d’aménagement alors qu’ils ne connaissent rien là-dedans, change des élèves de place sans même penser à développer 2-3 options afin de voir ce qui serait la solution optimale.

      JE ne dis pas qu’il faut éliminer les commissions scolaires (elles centralisent beaucoup de tâches régionales comme le transport, les taxes, les budgets, etc) mais, cibole, éliminons au plus tôt les conseils élus qui ne servent strictement à rien!

    • Je suis certaine qu’il reste du “gras” dans les dépenses des commissions scolaires. Faut pas oublier que la DG de marguerite bourgeois gagne près d’un demi-millions $$ en plus de son compte de dépense abusif. Faut ramener les salaires a un niveau raisonnable; voilà un premier pas a faire.

    • Les Commissions scolaires sont une autre victime des pièges à Pauline.

      Après les étudiants pour qui on a réduit les frais de scolarité mais qui se sont vus refuser le droit de grève pour le futur, les Commission scolaires se sont vues balancer 288 millions de coupures avec impossibilité de puiser dans les surplus pour éponger les coupures pour la partie de 200 millions.

      Tout ça en lançant le message qu’elles avaient le droit de taxer davantage.

      Gotcha! s’exclame Pauline!

    • Ayant fait partie de comités d’écoles ou scolaires pendant plusieurs années, je realise pleinement que les Commissions Scolaires ont besoin d’un bon ménage, sinon d’une restructuration. Cependant, ce que je deplore, est l’hypocrisie dont le gouvernement actuel fait prevue dans ce dossier.

    • C’est l’excuse que le PQ cherchait pour abolir les commissions scolaires.

      De toute façon, il y a très peu de personnes qui votent lors des élections aux commissions scolaires. Alors, aussi bien les abolir et transférer la responsabilité aux villes ou au ministère de l’éducation.

    • jazzcat 15 septembre 2013 11h09

      “Ça n’a tellement pas de sens votre affaire qu’on jurerait que vous êtes Libéral. Un peu de financement de la part de la Mafia, tant qu’à y être?”

      Votre réponse à mh188888 est pertinente, mais les deux dernières phrases (reproduites ci haut) n’ont rien ajouté.

    • Alors voila que quelques heures apres la publication de votre billet la presse publie un article qui se résume ainsi.

      Après s’être donné la réplique par médias interposés, dans un climat plutôt tendu, la présidente de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), Josée Bouchard, espère pouvoir enfin parler des «vraies choses» avec Pauline Marois.

      Ca confirme ce que j`écrivais à 11h05 .Le problême c`est qu`on ne se parle pas et on ne fait pas de suivi de dossier on dit pas les vraies affaires.
      Le présent gouvernement est passé maitre dans cet art et en même temps récolte des dossiers qui trainent depuis trop longtemps et que personne n`a eu le courage politique d`affronter,la charte de la laicité,Gentilly 2,Amiante et quoi d`autre ?
      Les coupures dans les commission scolaires étaient aussi dues depuis une décennie mais maintenant que c`est une réalité…C`est clair qu`en quelque part il y a manque de communication et pourtant de part et d`autres t`en as qui sont payés des gros sous pour s`en occupper…

    • @loutredemer : L’école devrait être avant tout un lieu d’apprentissage. La socialisation devrait se faire dans des lieux plus appropriés. L’école n’est pas une garderie ou un centre de loisirs.

      Je suis parfaitement conscient que certains enfants (et adultes) ont un besoin constant de socialisation pour pouvoir fonctionner, mais je crois que nous devrions aider ces enfants à acquérir un minimum d’autonomie plutôt que d’adapter l’école à leur dépendance sociale.

    • Bien sûr que le PQ va dire que si les poches sont vides, c’eat la faute du PLQ. C’est tout ce qu’ils savent dire depuis leur élection. Rien de constructif dans leur affaire. Juste du négatif et de la chicane.

      Malavoy est incompétente et ne semble pas savoir ce qu’elle fait dans cette galère. Elle ne voit pas plus loin que le bout de son nez et c’est elle qui a encouragé les commissions scolaires à augmenter les taxes en mai dernier. Pauline savait tout ca, mais en hypocrite, elle arrive à la TV et raconte qu’elle est très fâchée. Moman tape du pied, rue dans les brancards et blàme tout le monde sauf elle.

      Pauvre gang d’incompétents.

    • JAMAIS LES COMMISSIONS SCOLAIRES N’AURAIENT DU EXISTER ! JAMAIS !

      C’est au Ministére de l’Éducation de gérer les écoles publiques et les universtés, comme en France !

      Chaque Commission Scolaire est un royaume indépendant, avec son roi, ses vassaux et ses soumis, qui se substitue aux devoirs de l’État ! avec tous les risques d’injustice et de patronage que cela comporte !

      Exemple : en France la nomination des professeurs sortis d’universités se fait par l’État à travers toute la France, pas besoin de “potée” honteuse, comme ici au Québec, alors qu’un professeur peut rester des années sans travailler, sinon pousser des boulettes de viande chez Mc Do… une grande injustice. Notre systéme est tout simplement pourri. Le Ministére de l’Éducation n’a que le nom…sans plus et céde son autorité à la merci des magouilleurs….

      Le Ministére de l’Éducation doir assumer pleinement ce qu’il est, en faisant la gestion de toute l’éducation publique et des critéres pour le privé, sans passe-droit pour certaines communautés qui n’applique pas le systéme enseigné aux québécois…ce qui est tout à fait stupéfiant !

      NON AUX COMMISSIONS SCOLAIRES, OUI À UN VRAI MINISTÉRE DE L’ÉDUCATION

    • Marie Malavoie a bel et bien dit aux commissions scolaires, sur toutes les tribunes, d’utiliser leur pouvoir de taxation pour régler leurs problèmes financiers!

      Non mais, ça prends-tu DU FRONT de la part du PQ!

      Allez donc voir ceci: http://www.youtube.com/watch?v=CjZ-E5mFdKY

    • “e suggère qu’on coupe complètement et totalement le ministère de l’Éducation, ce monstre dont tout le monde a perdu le contrôle, y compris la ministre responsable. Autant ce ministère paraissait essentiel dans les années 1960, autant il est devenu un poids qui empêche le monde de l’éducation d’avancer. Ça fait déjà plusieurs générations que ce ministère assassine les jeunes avec tous ses brillants fonctionnaires qui ont le pied sur le tuyau d’oxygène. Avides de pouvoir, bien décidés à ne pas en céder une parcelle aux autorités des écoles, les fonctionnaires du MELS imposent leur formidable prétention du haut de leurs certitudes.

      De réforme en réforme, on aura réussi à bousiller plusieurs générations sans jamais rien proposer qui redonne l’envie d’apprendre, la curiosité de découvrir et le besoin de bien s’équiper pour affronter la vie qui vient devant. Il y a longtemps que plus personne ne parle de hausser la barre. On se contente de la descendre pour faire croire que tout baigne. On s’est d’abord assuré d’«écoeurer» à tout jamais une armée complète d’enseignants chez qui on a éteint toute velléité d’éveiller des jeunes à la connaissance, puis on a «écoeuré» les jeunes avec des éteignoirs de rêves qu’on a multipliés à profusion. ”

      Lise Payette dans le Devoir.

      http://www.ledevoir.com/politique/quebec/287966/la-vraie-reingenierie

    • @mh188888
      Penser et dire ce que vous venez d’écrire, démontre que vous ne connaissez absolument rien ni à la pédagogie ni aux enfants.
      L’apprentissage individualisé que vous préconisez n’est possible qu’aux jeunes adulytes et adultes. Les élèves du primaire et du secondaire n’en ont pas la maturité ni la persévérance.

    • @ teddybear
      sortez de votre bulle…allez voir ailleurs… c’est pas possible d’être à ce point fixé sur un incohérence ! ailleurs… des systémes existent….le systéme québécois avec ses Commissions Scolaires à l’ancienne et mal ficelé ! unevéritable peau de chagrin… changez de référence.

    • @dr-zipper
      En quoi, le modèle de la France est-il meilleur que le nôtre?
      Plusieurs pays ont un modèle éducatif près de la population tel les commissions scolaires.
      Au Québec, le ministère de la Santé, très centralisé, ets-il un si bon exemple?

    • Les Commissions Scolaires sont une aberration, en se substituant au Ministére de l’Éducation qui abandonne son autorité à leur égard.

      Un état, dans un autre état !

      Le Ministére de l’Éducation n’a que le nom, et ne joue pas son vrai rôle, la gestion et supervision de toutes les écoles et universités !

      Ainsi fini les magouilles, et la tyrannie de certains roitelets qui régnent sur leurs Commissions Scolaires comme des tyrans..en fait c’est du n’importe quoi !

    • @ charlev

      Le systéme actuel, c’est de la scrap !

      Rien de démocratique, au détriment des citoyens qui payent la notent des “roitelets” qui font leurs propres lois et gestion !
      Je le redis : c’est du n’importe quoi et ca coute une fortune !

      Seul l’État peut assumer le rôle de gestion de l’enseignement et non des intermédiaires roitelets qui ne se privent pas et régnent en dictateurs.. un systéme pourri complétement injuste

    • Le Ministére de l’Éducation doit prendre en main tout le systéme, et supprimer les Commissions Scolaires, ces intermédiaires entre l’État qui n’auraient jamais du exister !

      Seul l’État doit gérer toutes les écoles et les Universités, la même politique égalitaire pour tout le monde, comme l’embauche des professeurs, surtout ces jeunes sortis d’universités.

      Mon dégout profond pour le systéme injuste des Commissions Scolaires, je l’ai vécu, et je sais de quoi je parle.

    • Que le gouvernement donne dont l`exemple à partir d`en haut. On a pas besoin de 125 députés, 75 c`est bien assez. On a pas besoin d`un paquet d`organismes payés par les contribuables( institut du nouveau monde, fédération des femmes du Québec, conseil supérieur de l`éducation, etc…. etc…..) Y`a de l`énorme dégraissage à faire au gouvernement, dans ses sociétés d`états et organismes. Au Québec, ça prend plus de privé et d`investissements privés. Pour ça, faut baisser les taxes et impôts des corporations et des individus. Mais pour ça, ça prend un gouvernement qui donne l`exemple à partir d`en haut.

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • On peut laisse des enfants a la maison seuls a partir de 12 ans

      D’un point de vue légal, il n’existe au Québec aucune loi stipulant qu’un enfant est autorisé ou non à rester seul à la maison. Ainsi, on estime que les parents sont les mieux placés pour savoir si leur enfant est assez mature et responsable pour passer quelques heures sans la présence d’un adulte.

      Par contre, si un accident survient, ou si un voisin dépose une plainte, le parent s’expose à des poursuites pour négligence (par la DPJ) si l’enfant est âgé de moins de 12 ans. Au-delà de cet âge, il est considéré responsable de ses actions et les parents ne seront pas poursuivis.

      @jazzcat

      Deja les ados utilisent l’informatique de toutes sorte plus que nous.
      Les adultes travaillenet amplement a la maison.
      a peu pres tout le monde a un ordinateur.
      La technologie est la.
      Le transport public est de plus en plus efficace.
      etc

      Il est temps de faire le saut dans le “remote”!

    • Je trouve que l’idée des commissions scolaires est une idée stupide et fonctionnarogene, en effet comment se fait il qu’on crée des commissions budgétivores pour faire le boulot des fonctionnaires déja existants au ministère.
      Pourquoi ne pas centraliser et couper, ainsi l’herbe sous les pieds de pachas prétendument élus par deux ou trois quidams qui prennent la peine d’aller voter pour leurs proches.
      Bien sur, cela ne peut pas se faire vu la culture clientéliste existante sous ces cieux, chacun reproche a l’autre son clientélisme mais développe toujours sa clientèle en enrichissant les tinamis sur le dos du contribuable con-sentant.

    • Je crois les CS, cela ressemble aux décisions du PQ par le passé.

    • 5000 fonctionnaires au ministère de l’éducation au Québec, 50 fonctionnaires au ministère de l’Éducation en Suède, pourquoi ? La Suède forme de bons acteurs1 réalisateur, Max Von Sidow, Ingmar Bergman, la Suède forme de bons sportifs, Mats Naslund,Björn Borg, la Suède forme de bons entrepreneurs, Volvo, Ikea, tout ça avec 50 fonctionnaires .

    • @mozart999

      La centralisation de l’education serait bien meilleur.
      La centralisation des processus va sauver enormement d’argent.

      Deplus, l’avantage d’avoir les plus de douzes ans a la maison pour etudier serait de liberer des adultes (professeurs) pour faire autres choses. On sait que les professeurs adultes au secondaire on a subir les etudiants turbulents. J’ai vu des histoires d’horeur quand j’etais au secondaire. En outre, le suicide d’un prof qui se faisait ecoeure.

    • Au Québec, une femme avec trois enfants de trois pères différents, a du BS, elle rencontre un gars, sortit de nulle part et se présente au bureau du BS, ben la j’ai un conjoint , et voila que le chèque augmente soudainement, comme ça, parce que la, elle est plus seule, elle a un conjoint, alors le chèque va être fait a l’ordre de deux adultes avec enfants au lieu d’une mère célibataire. Dans le temps de la GRande noirceur sous Duplessis, quand un homme était a la maison, le Secours direct, l’ancêtre du BS, rentrait pas si l’homme refusait de travailler. En 2013, no problémo. Et vous pensez vraiment faire l’indépendance comme ça ?

    • Pour ceux qui ne l’ont pas vu, voyez donc cette perle:

      http://www.youtube.com/watch?v=sV_9tEUXtik

    • En voici une autre perle…

      http://www.youtube.com/watch?v=m34pq8BVcWM

    • Je pense que c’est très difficile de réduire les dépenses lorsque 85% des dépenses sont des coûts fixes (ressources humaines, chauffage, électricité, entretien de base) et que ces dépenses sont indexées au coût de la vie (dans le cas des ressources humaines qui ont en plus une sécurité d’emploi assurée). Démanteler les commissions scolaires, refiler la facture aux écoles ou à un échelon plus haut au ministère n’y changerait pas grand’chose. La première chose que ferait les gens en place aux autres niveaux serait de réquisitionner des ressources humaines supplémentaires pour ne pas sur-taxer celles existantes. Bref, même si dans le passé, on a révélé des dépenses scandaleuses (congrès de commissaires àa l’étranger, séances de formation inutiles), il faut prendre conscience que cela ne constitue probablement moins de 0,5% des dépenses des commissions scolaires sur une base annuelle et que même si l’on pouvait sous traiter des tâches d’entretien à moindre coût (ce que les contrats de travail actuels empêche), ça ne changerait encore pas grand’chose. Peut-être pourrait-on réduire quelque peu les coûts en fusionnant quelques commissions scolaires mais connaissant la lenteur du processus décisionnel gouvernemental, ça coûterait sans doute plus cher en étude de faisabilité.

      Alors que faire? Je n’ai pas de solution. Je pense qu’à moins de pouvoir négocier les salaires et leur régime de retraite qui représente + de 80% de leur budget, il faut apprendre à vivre avec.

    • Ce que je dois comprendre…

      C’est qu’au Québec, on aime pas ça entendre tout haut ce que tout le monde pense tout bas…

    • @ teddybear 15h41

      Votre commentaire sur les “BS” sont ignobles et pleins de préjugés.

      Si vous êtes jaloux, allez-y donc sur le BS ! vous verrez comment c’est le paradis… le Québec doit être le seul endroit au monde où certaines personnes se moquent des moins nantis, à la charge de l’État…. nulle part ailleurs au monde, on ne voit ca… probablement un manque d’éducation flagrant et de compassion.Ils sont souvent les premiers à aller à la messe… le dimanche, tout encravatés ….

    • Lorsqu’il n’y avait pas de ministère de l’éducation, les commissions scolaires avaient leur utilité. Mais maintenant que nous avons un monstre comme ministère de l’éducation…Nous n’avons plus besoin des Commissions Scolaires. Celles – ci auraient du être abolies lors de la création du ministère de l’éducation!

    • On est bon dans le domaine de l’hypocrisie.

      On se targue d’avoir un bon système d’éducation tout en ne voulant pas le financer adéquatement et d’accomplir des réformes qui s’imposent pour valoriser le rôle de l’apprentissage dans un environnement qui ne sera pas dépourvu des meilleurs éléments (Personnes, étudiants, matériels.) pour réussir.

    • C’est parce que la date d’échéance pour le paiement de la taxe scolaire, du moins dans mon cas, était le 5 septembre. Et bien entendu, le chèque a été encaissé.

      Vite de même, je vous dirais que la première ministre a attendu que le paiement de la taxe scolaire soit encaissé avant de faire la leçon aux commissions scolaires. Sauf que si la première ministre passe de la parole aux actes, le remboursement exigé engendrera des coûts administratifs inutiles. Me semble qu’au Québec on n’a surtout pas les moyens de se payer un tel gaspillage.

      Coudonc, la madame bip! bip! bip! attention-je-recule, c’est-tu toujours en misant sur la marche arrière qu’elle croit nous convaincre qu’on ira de l’avant? En tout cas, en ce qui me concerne, une valeur québécoise est différente d’une valeur péquiste.

      daniel verret nadagami

    • @ Pequistan mdr ☺

      Vous avez des oreilles pour entendre ?

    • @ddouaire

      15 septembre 2013
      16h09

      Je suis en total désaccord avec vous. Si nous formions une équipe d’experts qui serait chargé de COUPER dans les dépenses inutiles (subventions, personnel inutile, voyages, dépenses inutiles..etc.) ce n’est pas des centaine de millions que nous sauverions, mais bien des milliards de $. Nous pourrions ainsi payer notre dette et faire passer notre service de la dette de 8 milliards de $ qu’il est présentement à peut-être 2 milliards de $. Mais, pour faire cela ça prend un gouvernement qui a des couilles!

      P.S: Nous n’avons même pas été foutu d’instaurer un bon système de surveillance des contrats donnés, non seulement au niveau du respect des coûts mais aussi de la qualité des travaux (Ce dont la commission Charbonneau ne parle jamais)…Comme cela se fait ailleurs!

    • @anthrax
      Tu connais rien de la vie, je viens d’un milieu de BS , je sais c’est quoi la mentalité.

    • Pourtant éthymologiquement le nom «Commission scolaire» nous donne un indice claire dur le mandat .

      Commission: nom féminin , Pourcentage que reçoit un INTERMÉDIAIRE sur une opération [Commerce]. Synonyme paiement Anglais commission…

      On peut pas dire qu’ils se cachent de ce qu’ils font vraiment….Donc c’est clairement un autre intermédiaire ( question: utile ou non? ) qui prélève un pourcentage des taxes ( comme le 3 % de la mafia! ) qui devraient plutôt aller à l’éducation…

      Mais si on centralise trop en les faisant disparaitre on grossira simplement un monstre déjà encore plus innefficace comme le ministère de la pensée transversale de l’éducation…

      Joyeux problème…

    • @Kasimir35 Bien sûr que le PQ va dire que si les poches sont vides, c’eat la faute du PLQ. C’est tout ce qu’ils savent dire depuis leur élection. Rien de constructif dans leur affaire. Juste du négatif et de la chicane
      Il y avait beaucoup de positif et surtout pas de chicane dans l’ère Charest, tous le monde en mettaient plein leurs poches, dans ce temps là ca va bien! on se foutait des Commissions Scolaire et de la Charte on travaillait sur l’éco-nomie pas mal plus payant,

    • Ça démontre clairement le besoin de faire un grand ménage au Ministère et dans les CS.

      On atteint la limite des impôts, taxes….Faut devenir efficace, s’adapter au monde moderne

    • La vérité est sans doute a mi-chemin entre les deux!

    • Les surplus des CS sont de faux surplus, ce sont des surplus “administratifs” et le plus souvent “réservés” dans le jargon du milieu. Par exemple: les sommes consacrées au perfectionnement ne peuvent pas servir à autre chose, les budgets d’investissements non plus, les dépenses engagées d’avance non plus. La loi spécifie que les surplus des écoles appartiennent aux écoles et non à la CS. Bref, dans les faits, les surplus réels ne peuvent être que minimes et les engager au complet serait preuve d’une très mauvaise administration et pourrait se traduire par des déficits pour l’année en cours: maladies prolongées, incidents majeurs, froids exceptionnels, neige plus abondante, élèves ayant des besoins particuliers et non antérieurement détectés… et quoi encore! Je ne travaille plus dans une CS mais j’y ai travaillé par le passé. Je n’ai donc aucun intérêt personnel dans ce texte.
      Russel Gilbert

    • @ pager

    • @ pager
      15 Septembre 16h42

      M. Pager, je suis d’accord qu’une fortune pourrait être épargnée sauf que cela impliquerait de revoir les conventions collectives de tous les employés des commissions scolaires avec leur sécurité d’emploi et leur fonds de pension blindé qui comme je le disais, représente plus de 80% du budget total des commissions scolaires. Or aucun gouvernement n’aura le courage de s’attaquer publiquement à un syndicat. C’est pourquoi je me résigne et me dis que nous devons vivre avec.

      une chose est certaine, ça coûterait moins cher au gouvernment de nommer 2-3 directeurs (autant que possible sans affiliation politique) plus que d’effectuer des élections dont les gens se fichent parce qu’il n’y a aucun enjeu tangible pour eux. Si les commissions scolaires faisaient autre chose que de procéder aux appels d’offre pour le transport par autobus et décider de quelle couleur on repeint le gymnase, peut-être qu’il y aurait un intérêt mais pour le moment, les élections coûtent énormément cher par rapport aux enjeux démocratiques.

    • A la UNE de la Presse en ce moment :

      Politique québécoise
      Charte: il faudra «me passer sur le corps», dit Couillard

      (18h30) Philippe Couillard a prévenu le gouvernement de Pauline Marois qu’il faudra lui «passer sur le corps» avant d’adopter une charte qui institutionnalise une «discrimination à l’emploi» et a ouvertement invité la..

      REMARQUE : pourtant ca n’a pas empêché Mr Couillard de travailler pendant 4 ans dans un pays intégriste islamiste qui applique la Charia, l’Arabie Saoudite, pour le compte de la Compagnie pétroliére Amraco appartenant à la famille royale.

    • On s’en balance !

      Qui dit vrai dans le scandale des taxes municipales ? : Se sont les contribuables qui, encore, une fois de font littéralement voler. Se sont eux qui disent vrai, et qui subissent l’ignominie.

      Qu’on nous rembourse.

      Point final.

    • L’existence des Commissions scolaires se justifiait tout à fait avant la création d’un ministère de l’éducation sous le gouvernement Lesage.

      Nous avions alors un Surintendant de l’instruction publique qui était la marionnette de “Nos Seigneurs les Evêques”.

      Mais depuis la création du ministère de l’Education, il y a 50 ans, les conventions collectives des enseignants, du personnel de soutien et des professionnels non-enseignants sont négociées provincialement (nationalement pour les péquistes !).

      Ces postes budgétaires font l’objet d’une enveloppe budgétaire fermée (c’est-à-dire non transférable pour d’autres services si non utilisée) versée par le gouvernement.

      Les programmes scolaires sont aussi décidés à l’échelle provinciale, même si une toute petite place est conservée pour certains accommodements locaux.

      Il ne reste aux commissions scolaires qu’à choisir qui assumera le transport scolaire, qui effectuera la tâche de concierge et qui fera le déneigement et la tonte de la pelouse ou fournira le mazout et fera l’entretien des bâtisses.

      Parfois, les Commisions scolaires ont à décider, suite à une baisse de fréquentation, quelle école fermera au profit d’une autre.

      Il y a longtemps qu’il n’y a plus besoin d’une structure élue au suffrage universel pour régler ces choses.

      Le taux de participation aux élections scolaires est inférieur à 10% des inscrits et très souvent, les postes sont comblés sans opposition.

      Je crois que les marguilliers font oeuvre beaucoup plus utile pour leur Frabrique que les commissaires pour leur Commission scolaire.

      Le vrai pouvoir dans les commissions scolaires appartient à la direction générale.

      Dans le cas exposé par monsieur Lavoie, il est assez simple de décoder ce qui s’est passé.

      Le gouvernement coupe les subventions aux commissions scolaires, celles-ci rouspètent et la ministre Malavoy leur dit de taxer si elles ont besoin de revenus.

      Inutile d’effectuer d’études sérieuses; les Commissions scolaires ont l’aval du gouvernement pour la taxation.

      Je ne sais pas ce qui presse le plus; est-ce de se débarrasser es commissions scolaires ou de foutre à la porte le gouvernemet actuel ?

      Le témoignage de “ECRAN”, à 11h10, quant au haut degré de compétence des commissaires est éloquent et ne se limite pas à la région de Thetford-Mines.

    • @ anthrax,

      tu dis ” pourtant ca n’a pas empêché Mr Couillard de travailler pendant 4 ans dans un pays intégriste islamiste qui applique la Charia, l’Arabie Saoudite, pour le compte de la Compagnie pétroliére Amraco appartenant à la famille royale.”

      C’est quoi le rapport entre Couillard qui travaillait en Arabie Saoudite et la charte du Québec?

      Que dirais-tu si un haut placé d’un pays étranger venait nous dire comment vivre dans notre province? Tu serais scandalisé n’est-ce pas?

      Bonne soirée!

    • Rien ne servirait de mettre un âne et deux chameaux au lieu de deux chameaux et un âne pour résoudre le pôblème, qui en est un de féodalité dans tout le système scolaire actuel, et les MRC seraient sans doute les mieux habilitées à le gérer.

      Sans les habituelles béquilles de l’État, ni surtout le pelletage de nuages dans la cour du voisin pour tenter de dégager des surplus qui ne viendront sans doute jamais selon les dernières tendances aux déficits d’un Ministère qui continue toujours de boitiller et d’un patte et de l’autre tout comme un canard boiteux pour tenter de résoudre une fiscalité qui non seulement ne le concerne pas mais surtout ne le regarde pas.

      Aux MRC donc se superviser le numéraire dans les Commissions scolaires, avec des budgets appropriés, dont le manque à gagner de 1,5 milliard à peine pour les rénovations urgentes des écoles de Mtl entre autres, et des lunettes 3D si possible pour les contribuables étant donné que le Ministère semble toujours procéder à tâtons dit progressistes en ces affaires.

      Et la meilleure façon d’y voir un peu plus clair serait sans doute de donner leur 4% à tout ce beau monde, quitte à les remercier de leurs bons services avec un plan de potte si nécessaire, étant donné qu’il est inutile de prétendre faire du neuf avec du vieux tout comme avec certains fonctionnaires dont le rôle dévolu semble plutôt de faire partie des meubles sans plus à défaut de direction plus précise ou d’orientations mieux ciblées capables de donner une direction précise en la matière en préférant plutôt enterrer les pôblèmes plutôt que de les résoudre. Et les commissaires ne servant plus guère à cet effet que de paravents à des ombres chinoises pour potiches du Ministre bien éclairées seulement, le mieux serait sans doute de s’en défaire pour pouvoir procéder plus avant au besoin.

      Sans structuralites dépassées dates ni comitoses pour Belle au Bois dormant seulement.
      Changeons d’abord les mentalités d’un Ministère fantôme et tout le reste viendra de surcroît.

    • Le fric des commissions scolaires… C’est le nôtre!! Voilà!

    • Je suis pour l’abolition pur et simple des Commissions Scolaires! Surtout avec les hauts commissaires qui gagnent des sommes faramineuses et ce pour faire quoi????

      Poser la question, c’est y répondre….

    • @ddouaire

      15 septembre 2013
      18h48

      Justement, il va falloir mettre la hache dans des choses comme: La sacro-sainte sécurité d’emploi, la formule Rand et certaines pratiques comme le fait qu’il soit impossible d’évaluer les professeurs et de congédier des individus qui font mal leur travail. Il faudra bien s’attaquer à tout cela un jour, sinon on ne s’en sortira jamais!

      Le PQ a réussi à boucler son dernier budget grâce au fédéral qui avait réglé l’histoire de l’harmonisation de la TPS/TVQ (2,2 G$). Mais cette fois-ci, il va manquer, au bas mot, 1 milliards de $…Ils vont encore taxer plus en nous mentant comme ils sont habitués de le faire!

    • C’est bien évident que Marois est encore en train de se contredire. C’est un autre signe que les élections s’en viennent….probablement rapidement! Malheureusement, pour le Québec, la fenetre actuelle est loin d’etre mauvaise pour le PQ et ça ne durera pas longtemps. Les vraies affaires vont les rattraper…et je ne parle pas de la charte et des taxes scolaires.

    • Et simple question d’éviter de devenir comme ce brave pèlerin unijambiste de La Malbaie parti en pèlerinage au Ministère de l’Acultûre de Québec et qui en revint avec deux jambes de bois pékystes quasi miraculeuses à son tour, procédons donc avec ordre et et et méthode à ce sujet si on veut éviter que la religion pékyste ne devienne l’Opium neutre et super cool du Peuple à son tour selon Karl Marx.

    • Qui dit vrai? Le problème est justement d’arrêter de croire tout ce qui vient vers nous, et de faire des efforts pour discerner le vrai du faux!

      Croire la première ministre? Ma foi en la toute-puissance et la toute-honnêteté des élus a disparu depuis longtemps…

      Croire la Fédération des commissions scolaires? Les taxes scolaires sont une forme de financement de l’éducation qui n’a plus sa raison d’être…Faut-il continuer à protéger un système dépassé?

      Croire les chiffres qu’un et l’autre avancent? Les gens qui ont un parti pris choisissent de faire parler les chiffres qu’ils veulent, à leur avantage… ils sont des outils utiles pour tromper s’ils sont entre les mains de dirigeants qui pensent à leurs objectifs personnels au lieu de ceux du collectif…

      Croire ce que rapporte les médias? …qui rapportent les mensonges ou demi-vérités d’un et l’autre?

      Bref, il faut multiplier les sources d’information, les efforts et croire en notre propre intuition, au lieu de la logique défaillante de certains…

    • L’impromptu. Aria # 20

      La Contessa Maria di Alma Viva

      Où sont les doux moments
      De douceur et de plaisir!
      Où sont les serments
      De ces lèvres mensongeuses?
      Pourquoi donc n’ai-je pas perdu
      Le souvenir de cet amour,
      Puisque pour moi tout est changé
      En larmes et en peines?
      Ah! Si seulement la constance
      De mon amour
      Me laissait quelque espoir
      De changer ce cœur ingrat!

      Les Noces de Figaro, Mozart KV 492, suite….

    • Chœur des Vierges pékystes

      Aria # 22

      Recevez, Madame,
      Ces roses, ces fleurs,
      Que de bon matin nous avons cueillies
      Pour vous témoigner notre attachement.
      Nous ne sommes que des paysannes
      Et sommes toutes bien pauvres,
      Mais le peu que nous pouvons donner,
      Nous vous l’apportons avec joie…

      Idem de Mozart, KV 492

      Le fric suivra bientôt. Ne quittez pas s.v.p.

    • DE FAUSSES PROMESSES?

      BARBERINE

      Excellence. Excellence,
      Ne m’avez-vous pas dit souvent,
      Lorsque vous m’embrassiez:
      «Barberine, si tu m’aimes,
      Je te donne tout ce que tu voudras.»

      Mgr le Comte Alma Viva Landry

      Moi, j’ai dit cela?

      Barberine

      Vous-même.
      Alors, Monseigneur,
      Donnez-moi Cherubino pour mari,
      Et je vous aimerai autant que mon petit chat.

      Idem pour les Noces de Figaro

    • Commission scolaire Lac St-jean, coupable depuis des années de mauvaise gestion. Des projets qui vont merveilleusement bien, sacrifiés à des fins politique. Des commissaire dépassés qui ne posent pas trop de questions, qui jouent pour leur école et non pour l’ensemble des élèves. Des guerres de clocher mais beaucoup de party aussi, de colloques à l’extérieur, pour eux et les comités de parents, trop contents de sortir mais qui en ramène si peux. En voulez vous encore? Engager plus de profs que d’élèves dans certains programme, ne plus savoir qu’en faire, les reléguer à des tâches inutiles. Écrire des rapports, qui vont rejoindre d’autres recommandations non appliqués. Encore? Z’êtes maso ma parole!!!

    • GRANDE FINALE

      Figaro ayant été reconnu comme un vrai prince français grâce à un tout petit tatouage fleurdelysé sur son épaule, toute la cour de Naples se rend à l’Évidence et Mgr le Comte di Alma Viva Landry n’a plus qu’à marier Figaro Duceppe et la Princesse Susanne David en lui passant un splendide voile de mariée sur la tête. Le jeune Cherubino reste empoigné dans l’échange de cadeaux avec la vieille Barbarina Marois et Mgr le Comte di Alma Viva di Montreale n’a plus qu’à conclure en chantant encore:

      «Allez, mes amis, préparez
      Ce qu’il faut pour les noces de ce soir
      Avec la plus grande pompe.
      Je veux une fête magnifique,
      Des chants et des feux,
      Une table généreuse,
      Un grand bal masqué;
      Que l’on sache comment je traite
      Ceux qui me sont chers.»

      Les Noces de Figaro, Mozart, KV 492

      -FIN -

    • Est-ce que le cheikh Couillard, de la Quérabie Saoudite, était en compagnie de d’Adil Charkaoui et du non moins célèbre Salam Elmenyawi, à la manifestation de samedi dernier? Ce dernier Elmenyawi, qui en 2004 négociait avec le gouvernement pour l’ instauration de la charia en matière de tribunal de la famille.
      Et il faudrait lui passer sur le corps au cheikh Couillard? Avec des amis comme ça, il “s’ écrase” lui-même sur la carpette des accommodements.

    • A la UNE de la Presse en ce moment :

      ▬► Le tiers des immigrants allophones en repli culturel

      ▬► (05h26) Dans le Grand Montréal, 30% des nouveaux arrivants allophones vivent en situation de repli culturel et communautaire, fidèles à la langue, aux valeurs et au mode de vie de leur société d’origine,… »

      / voila le résultat du multiculturalisme à la Trudeau ! où chaque culture peut confronter sa propre culture à celle du pays d’accueil !

      J’aimerai qu’on m’explique une chose qui pour moi reste un mystére ?

      ▬ pourquoi une femme qui se soustrait au regard sous des couches de vêtement, suit-elle son mari dans la rue, qui pourtant est habillé à l’occidentale ?

      Un grand mystére.

    • @ boston 15 septembre 20h11

      Normalement je ne répond jamais à un impoli qui tutoie les blogueurs ici, mais là c’est trop fort !

      Il m’écrit :

      ” tu dis ” pourtant ca n’a pas empêché Mr Couillard de travailler pendant 4 ans dans un pays intégriste islamiste qui applique la Charia, l’Arabie Saoudite, pour le compte de la Compagnie pétroliére Amraco appartenant à la famille royale.”

      C’est quoi le rapport entre Couillard qui travaillait en Arabie Saoudite et la charte du Québec?

      Que dirais-tu si un haut placé d’un pays étranger venait nous dire comment vivre dans notre province? Tu serais scandalisé n’est-ce pas?”

      RÉPONSE : pourtant ce ne sont pas les “hauts placés” qui nous disent comment vivre ! mais certains immigrants qui en ménent large sur notre dos, en ne s’intégrant pas ! lisez donc la manchette de la Presse ce matin, qui va en ce sens !

    • Suite à l’ article sur le replis culturel des immigrants.

      “Les femmes moins assimilées

      Le genre est nettement plus influent. Les femmes sont plus souvent en repli culturel que les hommes (35% des femmes contre 22% des hommes) et elles sont deux fois moins assimilées (7% contre 15%).

      Hypothèse de M. Girard: les femmes sont moins exposées aux contacts avec les autres groupes sociaux, «souvent pour des raisons professionnelles». Mais aussi parce que «dans de nombreuses communautés, des règles communautaires régissent les rapports entre les groupes ethniques» et que «ces règles sont plus rigides pour les femmes», précise le sociologue. Les stratégies d’adaptation ne relèvent pas que de choix, ajoute-t-il, mais aussi «de contraintes».”

      Je peux vous faire visiter le ghetto de chaque communauté culturelle, non seulement de Montréal mais de toutes les grandes villes canadiennes, à large apport d’ immigration. C’ est une réalité qu’ on essaie de balayer sous le tapis. Ce n’ est pas une réelle volonté de mixité et d’ assimilation au pays d’ accueil mais une reproduction en plus petit de son pays d’ origine. De là le clash et la confrontation qu’ amènent le multiculturalisme à tous vents.

    • Peu importe qui dit vrai, le fric va venir de nos poches. C’est ainsi quand deux organismes tout aussi inaptes à gérer adéquatement les fonds publics se relancent la balle.
      Le PQ veut passer pour un bon gestionnaire en blâmant les commissions scolaires et ces dernières accusent le gouvernement. Et nous, bonnes poires que nous sommes, regardons passer la balle comme dans un match de tennis et on se laisse faire. Qu’est-ce qu’on y peut, de toute façon.

    • LA CIVILSATION DES LOISIRS

      Les civilisation des loisirs n’est peut-être qu’un euphémisme finalement, car à considérer cet ensemble de citoyens qui courent les festivals beaucoup plus pour se distraire que se sensibiliser réellement sur les dernières données du petit point d’Alençon, force est de constater que les appétits des unes ne sont pas toujours d’équerre par rapport aux tendances innées de ces hommes en bleu hier encore tout feu tout flamme pour ces petits plaisirs inédits de l’oreiller qu’on rangeait encore assez facilement parmi les sports plutôt que la Cultûre il n’y a pas si longtemps déjà.

      En attendant que ces tableaux de Botero puissent vraiment être considérés parmi les effets plutôt nocifs de la bagatelle par rapport à certains sens un peu plus intimistes de la bonne chair ou de la grande bouffe, ce n’est sans doute pas demain la veille que cette dite civilisation des loisirs pourra certes se matérialiser enfin dans les sous-bois de la passion, c’est plus que probable, et mieux vaudrait donc un autre bon soda pour passer le temps tout en attendant mieux évidemment.

      S’il est vrai d’ajouter que les Sapiens semblent réellement faire fausse route dans leur quête de bonheur, qui dans des programmes de télé, ou quoi d’autre encore dans les sports ou sur les claviers de la vraie concupiscence, il resterait bien souvent encore à imaginer le bonheur dans ses pantoufles au lieu de ces îles lointaines qui ne sont pas nécessairement toujours garantes d’indicibles jouissances non plus à en croire toutes ces braves gens qui en reviennent fourbues, pour ne pas dire parfois un peu désemparées, telle cette brave dame qui, partie en croisière à la suggestion lancinante de sa fatigante de belle-soeur, avait tout simplement manqué sa sortie à dos de chameau pour aller visiter les Pyramides après avoir préféré rester au lit cette journée-là parce que beaucoup trop fourbue justement.

      La divine Adéline étant revenue toute éreintée de son escapade elle aussi malgré ses sarcasmes sur le peu d’entrain habituel de la chère Joséphine, les deux comparses en avaient été quittes pour arpenter les ponts de la Calypso pendant le reste de leur croisière, toujours à la recherche de quelque ventilation plutôt que d’épices nouvelles pour l’imaginaire assurément; et c’est donc les deux jambes tout enflées à nouveau qu’elles avaient fini par accoster à Québec un peu lasses mais pas encore complètement désabusées de ces voyages au bout de la Nuit dont on dit pourtant le plus grand bien à condition de n’y pas prendre trop de poids pour rester si possible toujours égal aux autres comme de raison.

      Et autre petit détail que cette civilisation des loisirs encore à venir semble parfois oublier de mentionner dans des prospectus plus détaillés, les bonnes espadrilles ne sont pas toujours suffisantes pour des courses à dos de chameau qui avaient pourtant manqué de faire mourir Adéline lors de son grand écart devant le Sphinx aux dires de Joséphine, qui en riait encore aux éclats bien après des mois après leur retour dans le petit train-train du bercail et du petit petit point d’Alençon quotidien; même après avoir manqué des si belles Pyramides toujours aux mêmes dires de ladite Adéline, qui ne manquait jamais de le lui rappeler pour le plaisir entre deux autres petits points de broderie bien piqués chaque fois qu’elle avait l’occasion de le lui remémorer bien à point tout comme en certains discours politiques. suite…

    • Commissions scolaire et démocratie, faut réinvestir les élections de celles-ci, ou les abolir purement et simplement en redonnant, à l’ école publique l’ argent qu’ il lui faut pour bien faire le travail. Sur 10 ans abolir les subventions au privé, d’ autant que la plupart ce ces écoles ont reproduit le modèle confessionnel que l’ on a choisi d’ abolir il y a plusieurs années.

      Dans tout cela, je comprend l’ électeur citoyen qui se prend la tête avec toutes les merdes qu’ il voit à tous les paliers de gouvernement. Scolaire, municipal, provincial et fédéral. Dire que ce dernier (soupir!) nous sommes venus à un cheveux de l’ éliminer…

    • .
      Réduire le budget des CS en leur permettant de hausser les taxes ne peut pas fonctionner. Si vous vous informez auprès de n’importe lequel des directeurs ou gestionnaires de services publics, ils vous diront tous qu’ils n’ont pas assez de ressources (financières, humaines, matérielles, …).
      Peut-on penser sérieusement que ces gens vont s’auto-mettre-à-pied … que ce soit une CS, un service gouvernemental ou une société gouvernementale, rien ne changera si le tête du gouvernement ne prend pas les moyens adéquats …. et la tête réagit en fonction de la volonté de sa base militante.

      Pourquoi Harper coupe, …. parce que sa base militante demande de réduire les taxes et impôts à tout prix.
      Donc tant que les électeurs québécois ne voudront pas de réelles coupures et réductions de taxes et impôts, nous éliront des pantins qui s’abreuvent à notre portefeuille et à la sueur de notre front.

      Le défi pour la tête qui décide de couper est la bonne volonté de ses administrateurs et gestionnaires qui peuvent couper où ça fait mal plutôt que de chercher des solutions et sortir des sentiers battus au besoin. C’est probablement ce qui s’est passé dans certaines CS où on ne s’est pas posé de question et où la sur-taxe à été la seule solution évaluée … peut-être même pour faire mal paraître le gouvernement.

      Je suis d’accord que les messages du PQ ont montré une forme de malhonnêteté dans ce dossier, mais il y a sûrement la même forme de malhonnêteté du coté de certaines CS.

    • @ anthrax,

      c’est drôle que ce matin tu mentionnes une manchette de La Presse alors que la semaine dernières il y avait quelques manchettes du même journal qui étaient contre la charte et que jamais tu en as fait mention.

      Autrement dit, tu ne prends seulement ce qui fait ton affaire.

      Les études ont démontré que le % d’immigrants qui gardent leur voile etc, est tellement minime que le PQ s’est servi de la charte pour dévier des vrais problèmes tels l’économie, pertes d’emplois et le décrochage scolaire.

      Encore une fois, le PQ a trompé les Québecois mais seuls les séparatistes comme toi sont encore en adoration devant ces visages à deux faces.

      Heureusement qu’il y a des séparatistes qui ont vu les tromperies du PQ pis ont changé de cap.

      Ca regarde mal pour les prochaines élections, n’est-ce pas anthrax?

      Bonne journée.

    • @ micejoki,

      expilque-moi pkoi quand les choses vont bien que les séparatistes aiment dire qu’ils sont les meilleurs mais quand les choses vont mal ils aiment se comparer au ROC ou au monde?

      Il y a quelque temps, les péquistes disaient vouloir un pays et s’ouvrir au monde. Ha ha ha, on voit bien ce qu’ils veulent dires soit gouverner le Québec comme une vraie dictature.

      S’ouvrir au monde? Mon oeil!

    • Ne répondons pas un impoli qui tutoie les gens ici, avec un manque d’éducation flagrant.

    • Une aberration totale comment expliquer mon augmentation de la taxe scolaire de 200$ , avec un surplus de 10 millions la commission scolaire les affluents de Repentigny nous augmente en moyenne de 30% a ce que je sache le coût de la vie n’a pas suivi cette courbe….

    • LA CIVILISATION DES LOISIRS – 2

      À considérer en effet toutes ces processions de touristes toujours à la recherche d’une pilule pour la jouvence lors d’une escale à Québec, ou d’une gélule contre les rides à Halifax, ou quoi d’autres encore d’une dragée pour les hanches dans les Bahamas ou de granules contre ces craquements inopinés de genoux plus ou prou perceptibles à la Martinique sur les tapis feutrés de ces palais ambulants du Désir et que l’on prend peut-être un peu trop facilement pour la matérialisation même de la Civilisation des Loisirs sur tous ces dépliants du Rêve qui ne manquent jamais de venir titiller l’imagination de beaucoup de terrassiers du Château Frontenac toujours à l’affût de quelque passe-temps pour si possible passer à nouveau ce temps qui ne semble pourtant jamais passer après un certain âge, assez curieusement, force est parfois de constater, tout comme Fido et beaucoup de ses compères que, dans ses pantoufles tout autant que sur un bon oreiller, les loisirs ne sont plus toujours ce qu’ils étaient à comparer à une certaine époque pourtant pas très lointaine où tout ou presque était encore possible avec un seul bon cigare aux arômes aussi versatiles que capiteux.

      S’il est beaucoup de Sapiens toujours prêts à s’évader dans le rêve pour presque rien tout comme beaucoup d’hyperactifs artistiques, certains autres un peu plus terre-à-terre ne semblent pourtant pas vouloir démordre pour autant de tous ces petits rituels casaniers un peu plus politiques et que d’aucunes autres prennent un peu trop facilement pour des loisirs en effet; et tout au contraire d’Adéline et de Joséphine, toujours prêtes à s’envoler vers ces horizons qu’on dirait presque sans fin du papotage tout autant que de ces dernières nouvelles presqu’inédites, qui de petites lourdeurs d’estomac par ici, ou qui d’autre encore de diverticules de la pensée sans cesse à l’affût d’un tout petit dérangement de condiment tout autant que de quelque nouveauté culinaire de petites madeleines jouissives vraiment sans bon sens; ou pour le plus grand malheur consommé de la plupart de ces femmes sur leur retour d’âge ou de sentiment et qui se racontent on dirait même avec volupté sur le divan de leurs souvenirs bien souvent pour presque trop rien.

      Mais toujours soucieux de sa santé tout autant que de ses dernières performances aux quilles, Joseph Lamoureux avait cependant beaucoup d’autres projets plus immédiats en tête pour mieux meubler ses loisirs, tout comme beaucoup de retraités lancinants; avec si possible autre chose que toutes ces tisanes inutiles et qui, pour presque toutes goûter la même chose, même pour dormir tout aussi bien que rêver en paix sur ces si bons oreillers coutumiers si tentateurs, vaudront toujours mieux que toutes ces croisières exotiques à dos de chameau ou dromadaire, passé un autre jeu de patience de plus à tout le moins.

      Et toujours prêt à tout grâce à sa dragée bleue ultra secrète toujours d’appoint pour des soupirs ou des loisirs sans cesse renouvelés pour pas trop cher quand on en veut bien encore évidemment, c’est souvent en s’endormant pour de bon bien avant que lesdites Adéline et Joséphine aient vraiment eu le temps de tout se raconter de leurs multiples impressions de la journée que le galant s’endormait à son corps défendant après avoir pris par erreur la petite pilule bleue pour dormir de sa si douce et si fidèle et parfois trop moqueuse Joséphine que la même passait de nouveau une autre nuit d’insomnie vraiment super terrible après avoir pris par erreur elle aussi la même petite pilule bleu de son toujours amoureux de Joseph qui s’était enfin mis à ronfler de plaisirs super indicibles pour vraiment presque rien à son tour…. – FIN -

    • @anthrax

      Et si Couillard avait travaillé aux États-Unis, vous auriez dit qu’il travaillait sous le joug de quoi encore…

      Un moment donné, faut en revenir. On a compris. C’est OK. Il y a 30% de gens d’accord avec vous et ça ne montera pas à 60%. Merci.

    • Le tutoiement intempestif est une agression, de l’intimidation, et un manque de respect.

      Nous ne devons pas le tolérer.

    • @ M. Anthrax,

      bon matin monsieur, comment vont les séparatistes ce matin?

      Est-ce mieux maintenant?

    • pourvoyeur

      Montréal ce n’est pas le Québec ! tout comme Paris ce n’est pas la France.

      Une fois qu’on a dit ca, on constate qu’en majorité la province de Québec francophone est en accord avec la Charte de l’égalité et des valeurs communes. Allez en région et vous verrez !

      Ce qu’on a vu à Montréal c’est surtout l’intransigeance de certaines cultures qui viennent se confronter à notre culture au lieu de s’intégrer à nous. Alors que dans leurs pays d’origine, ils défendent leurs propres cultures avec acharnement, vous n’avez qu’à lire les journaux, ils font la manchette tous les jours !
      Comme je l’ai déja dit, en Turquie à majorité muslmane, les femmes dans la fonction publique (écoles, universités, employées de l’État) doivent enlever leurs vêtements distinctifs religieux pendant le travail ! et elles le font sans protester !
      De plus on m’expliquera ce mystére, pourquoi une femme qui se soustrait aux regards des hommes sous des couches de vêtements accompagne son mari, qui lui est pourtant habillait à l’occidentale ?
      Il y a quelque chose qui m’agace là, et qui me suggére que peux-être on nous prend pour des valises, mais enfin, c’est mon opinion.

    • @ M. Anthrax,

      pouvez-vous me dire quel est le rapport entre M. Couillard qui a travaillé en Arabie Saoudite et la charte du PQ?

      Merci monsieur. Passez une superbe journée.

    • M. Anthrax

      Vous avez écrit ”Le tutoiement intempestif est une agression, de l’intimidation, et un manque de respect. Nous ne devons pas le tolérer.”

      N’oubliez pas d’aviser votre ami souverain de cela.

      Un gros merci M. Anthrax de votre aide, c’est vraiment grandement apprécié.

    • Je ne sais pas qui dit vrai (ou qui ment le moins) dans la question des revenus des commissions scolaires et de la qualité de leur gestion. Cela dit, ce qui m’apparaît très clair est le fait que cette position du gouvernement Marois d’accuser les commissions scolaires de mauvaise gestion après les avoir enjointes à piger dans les poches des contribuables pour compenser ses propres compressions s’inscrit dans la même démarche électoraliste que la présentation de la Charte des valeurs, démarche qui vise essentiellement à s’attirer l’adhésion de la base caquiste, xénophobe et anti-commissions scolaires (entre autres positions). Quelle démagogie et quel manque de jugement de la part de ces soi-disant dirigeants de jouer ainsi avec la paix sociale à ses propres fins électoralistes.

      Merci de votre attention.

      N. Marchildon

    • Petite correction à mon précédent message – j’aurais dû parler d’une certaine frange de la base caquiste, xénophobe et anti-commissions scolaires. Mes excuses pour avoir mis tous les caquistes dans le même panier.

      N. Marchildon

    • Évidemment, tout est la faute du PQuiou : les C.S., la Charte, le sale été qu’on a eu, la situation en Syrie, les fusillades aux USA, le harcèlement des homosexuels en Russie, la défaite d’équipe Canada en Coupe Davis, la défaite du Canadien contre les Sabres, la déconfiture de Blackberry, etc. etc. etc. … sarcasme … Peu importe ce que Malavoy a dit : ça fait longtemps qu’on doit couper dans le gras chez les C.S. IL serait grand temps qu’on le fasse, n’est-ce pas !

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • Les résultats du sondage? Ne font que la démonstration que les libéraux sont inféodés au vote des anglophones et immigrants. Alors que la semaine dernière lorsque questionné sur la charte il y a avait tout de même 42% de canadiens hors Québec en accord avec les grands principes de la Charte. Hors, encore une fois, on assiste au vote sectaire des anglos d’ ici. Cherchez l’ erreur.

    • Aux USA lorsqu’il y a élections, ils s’arrangent pour que plusieurs postes soit voté en simultané. Comme par exemple dans un état ils vont élire leur sénateur, leur shérif, leur commissaires et ainsi de suite – la participation est donc beaucoup plus grande qu’à nos élections municipales ou scolaires. Ça c’est déjà un problème que nous avons et que personne n’adresse.

      Ensuite, comme beaucoup l’on mentionné, il n’y à plus de justification pour l’existence des commissions scolaires. Les écoles pourraient très bien géré ou même “outsource” une bonne partie des tâches administratives (la paye des professeurs par exemple). Pour ce qui est de l’entretient, quelques employés par ecole devrait suffire; et lorsqu’on a besoin de gens de métier on fait appel a eux comme nous en tant qu’individu on le fait. Cela devrait permettre de réduire les coûts d’opération de façon substantielle. Ces économies devraient alors être redistribuées aux contribuables.

      Pour le matériel éducatif, tout ce qui est “symbolique” devrait être convertit en format pdf et Office ( ou Open Office) – arrêtons d’acheter des manuels en papier et toutes les autres fournitures scolaires qui crèvent le budget des familles a chaque rentrée – c’est inutile! Chaque élève se servira de sa tablette pour plusieurs années.

      Il faut voir comment optimiser la livraison du service (l’éducation) au moindre coût. Et rien ne devrait être considérer comme intouchable. C’est comme ça qu’on arrive a de meilleurs résultats.

    • @ ecran 15 septembre 2013 11h10
      Très intéressante démonstration de l’inutilité (sinon l’insignifiance) de cette structure. Je serais pour l’abolition pure et simples des CS mais, connaissant la culture «française» du Québec (nous semblons importer tout ce qui est lourd ou qui ne marche pas chez nos Cousins), ce que l’on trouvera comme «patente à gosses» pour les remplacer coûtera sans doute plus cher que ce qui existe. Misère !

    • Du faux vrai ou du vrai faux?

      Cette incroyable légèreté de l’être en sémantique politique selon Kundera ne sera jamais à bout d’arguments plus zoo moins bien songés zoo probants pour mieux pouvoir sophistiquer pour presque rien en la matière; mais serait-il pertinent ou pas de rappeler ici en passant que tous ces braves ex-directeurs d’écoles ou de commissions scolaires qui quittent avec une toute petite prime de départ et une fort généreuse retraite de fonctionnaire presque patibulaire du Ministère, quitte à se faire réengager dès le lendemain à un autre poste par un Gouvenemint d’Ali Baba pour des peanuts ne sont pas sans ressembler à ces très aimables Frères Dalton de la politique et qui, pour un OUI ou pour un NON, seront toujours prêts à venir vous faire les poches pour jamais presque rien en retour?

    • boston

      à 11h50 je vous ai répondu…

      mais la démocratie Gescasienne a “varloppé” mon commentaire, qui était exacte, poli, courtois et respectait l’étiquette.

      Alors j’ai été baillonné.

    • @ Igreck

      vous dites :

      “nous semblons importer tout ce qui est lourd ou qui ne marche pas chez nos Cousins”

      Sauf que chez les “cousins” en supposant la France, il n’y en pas de Commission Scolaire !

      C’est le Ministére de l’Éducation qui gére tout !

      Alors qu’ici, le Ministére de l’Éducation n’a que le nom et céde ses pouvoirs à des entités qui deviennent chacune un État dans un État, avec son roitelet, ses vassaux et ses soumis, en fait c’est du n’importe quoi, en plus de donner un incroyable pouvoir de taxation ! stupéfiant et aberrant.

    • @ silenceondort,

      bien d’accord avec toi que c’est la faute des anglais.

      En fait, c’est toujours leur faute.

      Maintenant que la vérité est sortie, tu peux retourner te coucher.

    • @ anthrax,

      moi aussi monsieur, quand je vais sur Vigile.net et Le Devoir, mes commentaires sont comme vous le dites ”varlopés”.

      Que voulez-vous, c’est comme ca la démocratie.

      Je vous crois sincèrement quand vous mentionnez que votre commentaire était exacte, poli et courtois et sachez que je vous en remerci.

      Bonne journée monsieur anthrax.

    • DERNIÈRE NOUVELLE – DERNIÈRE NOUVELLE

      Après un sondage concernant la fameuse charte voici le résulta:

      Pour: 43%

      Contre: 42%

      Mais bon sang, qu’est-ce qui s’est passé?

      Le PQ est dans le trouble. Bientôt il va reculer et va nous dire qu’il nous a écouté.

      Sont trop drôle.

    • Dans mon esprit, il n’y a rien de plus irréel que la démocratie scolaire, parce que ce n’est pas toute la population qui bénéficie des services d’éducation, quand vous n’avez pas d’enfant, vous n’êtes pas intéressé par la démocratie scolaire. Les commissions scolaire ne constituent pas un niveau de gouvernement et elles ne devraient absolument pas avoir de pouvoir de taxation, un peu comme les agences de la santé et les hôpitaux. Les commissions scolaires ne devraient être vues que comme des entités administratives puisque, de toutes façons, c’est le Ministère qui décide des programmes et des contenus, alors que les CS ne s’occupent de l’organisation de l’éducation.

      Les budgets des CS devraient être totalement octroyés en fonction de critères équitables et devraient rendre des comptes au Ministère, comme les font les hôpitaux dans le réseau de la santé. De plus, les contribuables auraient sûrement une meilleure compréhension du véritable niveau de taxes qui leur est imposé.

    • Il y a de l’électoralisme dans les présents discours de Madame Marois dans ce dossier.

      Les Commissions scolaires peinent à boucler leur budget afin de fournir un service minimal il m’apparaît.
      E.Paradis

    • Un peu moins de prêchi=prêcheurs politiques et un peu plus de rigueur dans la rhétorique ne ferait sans doute pas tort à l’école de Virginie Marois; mais comment enseigner des règles de trois précises et concises à des fonctionnaires qui ignorent encore à peu près tout et des règles et de l’art de péter de la broue sémantique sur le grand tableau noir de leur Entendement? Hein? Mais dites, voyons!

    • @boston
      C’est difficile de faire voler un peu plus haut certains cerveaux-lents. Pourriez-vous jeter un peu de lest.

    • @boston – 16 septembre 12h39 -

      Absolument pissant.

      Un gros merci à Daniel Paillé pour avoir fait dérailler la partition de Pauline Marois.

      S’il y a des élections à l’automne (genre décembre) ou au printemps, je crois bien que ce sera uniquement parce que le gouvernement aura été renversé.

      Vous avez tout à fait raison: le rétropédalage est d’ailleurs déjà commencé par le ministre de la justice et même par Bernard Drainville qui insiste beaucoup pour dire que c’est un document pour une large discussion et non un projet de loi.

    • LE PENSEUR

      Un midi torride . Pas un son, pas un mouvement… La nature entière ressemble à une immense propriété oubliée de Dieu et des hommes… Sous le feuillage tombant d’un vieux tilleul qui se dresse près de la maison, sont assis devant une petite table à trois pieds le gardien de prison Lafleur et son hôte Larose, surveillant général de l’école cantonale. Tous deux ont ôté leur paletot, déboutonné leur gilet; ils ont le visage en sueur, rouge, immobile; la canicule a paralysé leur capacité d’expression… Larose a la face décomposée, l’air amorphe, le regard vague, la lèvre inférieure pendante. En revanche, les yeux et le front de Lafleur témoignent encore d’une certaine activité; à en juger par les apparence, il réfléchit à quelque chose…
      Tous deux se regardent sans mot dire et expriment leur souffrance par des soupirs et de grandes tapes de la main pour tuer les mouches. Sur la table, une carafe de vodka, un bouilli de bœuf filandreux et une boîte à sardines pleine de sel gris. Ils ont déjà bu la première, la deuxième, la troisième tournée…

      - OUI, lâche soudain Lafleur, et d’une façon si inattendue que le chien qui somnolait non loin de la table, tressaille et file, la queue entre les jambes. OUI, quoi que vous en disiez, mon cher, il y a en russe trop de signes de ponctuation inutiles.

      - Que voulez-vous dire? demande modestement Larose en train de retirer une aile de mouche de son verre. Ils ont beau être nombreux, chacun a sa signification et sa place.

      - Ne dites pas cela! Vos signes n’ont aucune signification. Ce sont de fausses subtilités… Tel met dix virgules dans une seule ligne, et se croit savant. Le substitut du procureur Pétrowski, par exemple, met une virgule après chaque mot. Pourquoi?

      -«Monsieur – virgule – ayant visité la prison tel jour – virgule – j’ai constaté – virgule – que les détenus – virgule…» Fi! C’est à vous brouiller la vue! Et dans les livres, c’est la même chose… Point et virgule, deux points, guillemets de toute sorte! Ça vous dégoûte de lire. Et tel galantin trouve qu’il ne suffit pas d’un point, il vous en met toute une ligne… Pourquoi?

      - La science l’exige, soupire Larose.

      - La science… C’est de la démence, et non de la science… On a imaginé tout ça pour épater les gens, pour jeter de la poudre aux yeux… Aucune langue étrangère, par exemple, sauf le russe, ne possède deux signes pour la lettre «e»… À quoi servent-ils? Je vous le demande un peu? Qu’on écrive mère avec l’un ou l’autre, qu’est-ce que ça change?

      - Je me demande où vous allez chercher tout ça, dit Larose, offensé. Peut-on écrire «mère» autrement que cela s’écrit? Il y a des gens qui vous disent des choses qui vous grincent aux oreilles.

      - Larose vide son verre, cille d’un air formalisé et détourne la tête.

      - Ce que j’ai pu être fouetté pour cet «e», continue Lafleur. Je me rappelle qu’une fois, l’Instituteur m’a fait passer au tableau et m’a fait écrire :

      - «LE MÉDECIN EST ALLÉ AUX HERBES»

      - J’écris «médecin avec un «e» ordinaire. Les verges. Huit jours après, je repasse au tableau. Il me fait écrire:

      «Le médecin est allé aux herbes»

      - Cette fois, je mets un «e» composé. Encore les verges.

      - «Pourquoi M’sieur? Pardon M’sieur, mais c’est vous qui avez dit qu’il fallait un «e» composé?

      - «L’autre jour, c’était une erreur, me répond-t-il. J’ai lu hier l’article d’un académicien sur le «e» de médecin et je me range à l’avis de l’Académie des Sciences. Je te fouette par Devoir d’État…» suite…­

      Anton Tchékhov, autrefois de l’École de Virginie …

    • QUESTION :

      ▬ sans nommer aucune culture et religion, sommes nous d’accord pour que des femmes qui se substituent au regard du publique, sous des couches de vêtements, soient traitées différemment par leur même culture et religion, alors que les hommes, comme leurs maris, fréres, etc… s’habillent à l’occidentale ? Cette couche de vêtements est une barriére infranchissable qui évoque possiblement la soumission et l’inégalité entre les hommes et les femmes qui sont traitées différemment l’un par rapport à l’autre.

    • Hugo de Grandpré
      La Presse

      (Ottawa) Le NPD se dit prêt à financer des recours judiciaires contre le gouvernement du Québec pour contester la charte des valeurs québécoises.

      / pourtant c’est un débat démocratique de société dans la Société québécoise !

      en quoi cela vous concerne Mr Mulcair du NPD ? Vous n’avez même pas de parti provincial au Québec !

      Avant même que la démocratie s’exprime par des débats, on trouve plein d’opportunistes qui voudraient nous passer le bulldozer sur le corps pour mieux nous écraser !

      Laissons les gens débattrent, ce sont des adultes, à moins que certains préférent nous imposer le baillon. Il faut absolument que les québécois se réveillent !

      Trop c’est trop ! Nous sommes ce que les provinces anglo-saxonnes ne voudraient que l’on soit : une société distincte, avec des coutumes, une religion et une langue commune : le francais.
      Noyée dans un océan de 300 millions d’anglophones !

      On peux-tu avoir le droit d’exister et que ceux qui se joignent à nous (les immigrants) composent avec ce que nous sommes ?

    • @passereau
      Suis un résident de Repentigny et mon augmentation est de 35% soit 200$ et il est indiqué dans le haut de ma facture que le vrai montant est de 950$ et la commission scolaire les Affluents a le culot de m’indiquer ma prochaine augmentation …..

    • Puisqu’il est question de “fric”, Thomas alias avocat-d’Alliance-Québec, Mulcair veut reprendre du service comme aux beaux jours de son travail de sape à pourfendre la Loi 101 devant la Cour, qui penche toujours du même bord, Suprême.
      En tout cas Parizeau avait au moins raison sur l’ argent, nous verrons plus tard pour le vote ethnique si cela s’ avère, encore vrai.

    • LE PENSEUR -2

      - Et il m’a fouetté. Et mon petit Vassili a toujours une oreille enflée à cause de cet «e»… Si j’étais ministre, je défendrais aux gens de votre corporation de mystifier le monde avec vos «e».

      - Adieu, soupire Larose qui signe des yeux et passe son manteau. Je ne puis supporter que la science…

      -Allons, allons, allons… le voilà vexé! dit Lafleur en le retenant par la manche. J’ai dit ça comme ca, simplement pour parler… Allons asseyons-nous et buvons!

      L’Offensé se rassied, boit et détourne la tête. Le silence revient. Nathalie, la cuisinière, passe près des deux hommes en train de boire en portant un baquet d’eau de vaisselle. On entend un floc! l’eau sale a aspergé le chien qui hurle. Le visage éteint de Larose se décompose encore davantage; il va se liquéfier et se répandre sur son gilet. De petites rides s’accumulent sur le front de Larose. Il regarde le bouilli filandreux d’un air absorbé et songe… Un invalide s’approche de la table, jette du coin de L’œil un regard peu amène sur la carafe, et, voyant qu’elle est vide, vient la remplir… Ils continuent à boire.

      -Eh OUI! dit soudain Lafleur.

      Larose tressaille et regarde avec effroi. Il s’attend à de nouvelles hérésies.

      - OUI, répète Lafleur, en contemplant pensivement la carafe. À mon avis, il y a d’ailleurs beaucoup de sciences superflues!

      -Que voulez-vous dire? demande doucement Larose? Quelles sciences trouvez-vous superflues?

      - Les unes et les autres… Plus l’Homme connaît de sciences, plus il tourne son regard sur lui-même… Plus il a d’orgueil… Je les pendrais toutes ces… ces sciences… Allons, bon! le voilà vexé! ce que vous pouvez être susceptible, ma parole, il n’y a pas moyen de dire un mot! Asseyons-nous et buvons!

      -Nathalie s’approche, agitant avec humeur ses coudes bouffis, pose devant les deux amis une soupière de potage à l’oseille. Aussitôt monte un concert de lèvres qui lapent et de langues qui claquent. Trois chiens et un chat semblent jaillir de terre. Ils prennent position devant la table et jettent des regards attendris sur les bouches qui mâchent. Après la soupe, il y a le bouilli de gruau au lait que Nathalie pose sur la table d’un geste si rageur que cuillères et tranches de pain volent à terre. Avant de se servir, les deux amis avalent silencieusement un nouveau verre de vodka.

      - Tout est superflu en ce monde! remarque tout à coup Lafleur.

      Larose laisse tomber sa cuillère sur ses genoux, regarde Lafleur avec effroi, veut protester, mais sa langue affaiblie par l’alcool s’empâte dans la bouille épaisse… à la place de son habituel :«Que voulez-vous dire?» il émet une sorte de meuglement.

      - Tout est superflu…, continue Lafleur. Les sciences, les gens…, les établissements pénitentiaires, les mouches…, la bouillie… Vous aussi… Vous avez beau être un brave homme et croire en Dieu, vous êtes quand même parfaitement superflu…

      - Adieu, monsieur, bafouille Larose qui s’efforce de remettre son paletot et n’arrive pas à trouver les manches.

      - Nous venons de nous empiffrer à en crever; et à quoi bon? Pour rien… tout ça est inutile. Nous mangeons, sans même savoir pourquoi… Allons bon… le voilà vexé! Mais j’ai dit ça comme ça… pour parler! Et où voulez-vous aller? Restons-là à bavarder… et à boire!

      Le calme revient, rompu de temps à autre par des tintements de verres et des hoquets d’ivrognes… le soleil commence à décliner, l’ombre d’un tilleul s’allonge, s’allonge. Nathalie s’approche en ronchonnant et étend d’un mouvement brusque un petit tapis sur le sol. Les deux amis vident silencieusement un dernier verre, s’étendent sur le tapis, se tournent le dos et s’endorment.

      - Dieu soit loué! pense Larose, il n’a pas eu le temps d’arriver à la création du monde et à la hiérarchie. Mes cheveux s’en seraient dressés sur la tête; c’aurait été comme d’habitude, à faire rougir les saints du Paradis…

      Anton Tchékhov , 1885, Avec la collaboration spéciale de La Pléiade pour ses amis…

    • Et le fric encore, cette fois-ci méthode des libéraux.
      Je viens tout juste de lire la lettre du Parti Libéral afin de courtiser le vote des juifs sépharades (faut croire qu’ ils ne sont plus acquis automatiquement au cheikh Couillard!) en fin de semaine dans le comté Robert-Baldwin, lisez attentivement:

      “Quand le Parti libéral du Québec était au pouvoir dans le gouvernement, votre association a pu profiter de généreuses contributions et du permis de la garderie», peut-on lire sur la note.

      «Il est primordial que nous consacrions nos efforts à ramener le Parti libéral du Québec au pouvoir».

      Same story, same glory!

    • @ Anthrax,

      vous mentionnez ”en quoi cela vous concerne Mr Mulcair du NPD ? Vous n’avez même pas de parti provincial au Québec ”

      Pourtant le Bloc est en grande partie d’accord avec la charte.

      Est-ce dire qu’il devrait se mêler de ses affaires et ne pas intervenir dans le débat?

    • Thomas Mulcair est un Québécois, Justin Trudeau aussi.

      Qu’ils donnent personnellement leur avis sur la question de la charte ne me dérange pas.

      Mais comme ils font carrière au fédéral, ils devraient le faire d’une façon feutrée.

      Qu’ils agissent de façon ostentatoire dans cette affaire est du plus mauvais goût.

      C’est un débat entre Québécois qui doit se régler entre nous.

      Stephen Harper fait preuve d’une discrétion qui l’honore.

      Pourquoi Daniel Paillé n’en a-t-il pas fait autant ?

      @silenceondort

      Pour ce qui est de ce monsieur Parizeau a dit le soir du référendum de 1995, il avait manifestement raison.

      Ceux qui lui en font le reproche sont les premiers à le savoir et probablement à se féliciter que ce soit passé ainsi.

      Jean-François Lisée, ce pur esprit, ne cesse de nous rappeler qu’il avait dit à monsieur Parizeau: «Vous allez être jugé sur ce que vous direz».

      Mais diantre, que devait-il dire au juste ?

    • @anthrax

      Vous voyez cela de votre lunette. Simpliste, oui votre exposé.

    • @ carbone-14

      C’est Yves Desgagnés qui va capoter en vous lisant à 16h12 ;-)

    • Finalement tous le monde convient que la démocratie scolaire avec des taux de participation de moins de 10 % est une vrai farce…qui coute cher …et sert de prétexte au nom d’un simulacre de la démocratie pour justifier tous les excès…. mais voila personne n’as le courage de réformer une structure dépassée on touche pas au modèle Québécois ça aussi c’est Sacré non ?…

      Grossir un ministère n’est certainement pas une solution … alors pourquoi ne pas suivre la tendante comme proposé au transport , ce qui est de la législation et des programes reste dans un ministère et ce qui relève de la gérance de la surveilance et de la gestion devient une agence comme proposé pour les transport … c’est plutôt ça la tendance et ça a l’avantage de soustraire une peu ( mais trop peu ) l’administratif des coup de vent politique a court terme et a courte vue ….

      Pour rire un peu on pourrait aller en appel d’offre et si la mafia à 3 % est moins chère ( cf commission charbonneau ) que les commission scolaire à 5% on devrait peut être leur donner le contrat , leur méthodes «persuasives» éprouvé par le temps seraient certainement efficace contre le décrochage scolaire que le moumounage actuel…

      Des agences régionales basé sur les structures des anciennes commmision scolaires allégées feraient aussi bien la job!

      Et comme un chien en courant après sa queue qui fini par la ratraper …ben on reviendrait à une sorte de «département de l’instruction publique» tant décrié par le si célèbre frère Untel… Back to the future …

    • @ducalme

      Non seulement Trudeau et Mulcair sont Québécois, mais ils sont des élus. Ils ont donc le devoir de s’exprimer pour défendre le point de vue de leurs commettants qui ne sont pas d’accord avec cette charte loufoque et idiote.

    • @silenceondort

      Pendant ce temps, le PQ donne aux étudiants et favorise les syndicats. Retournez dormir.

    • Toutes les études démontrent bien que les pays comme le Canada sont parmi les pays ou le taux de scolarité est le plus haut et participe le plus a une société moderne et libre. Il faut cesser de se battre sur le dos des commissions scolaire et y mettre les budgets nécessaire. Je demande aux politiciens d’arrêter de nuire à l’éducation de nos enfant par leurs chicanes et de supporter financièrement le système d’éducation. Le PQ peux bien promettre la gratuité scolaire aux casseurs et marcher dans la rue avec des casseroles!!!

    • À la UNE de Cyberpresse:
      Hausses des taxes: les commissions scolaires devront proposer leurs solutions
      Une solution qui devrait être envisagée: Exiger la démission de Marie Mallavoy qui de dédit par rapport à ce qu’elle avait dit précédemment.

    • @fauconcanadien

      Bien sûr que messieurs Mulcair et Trudeau sont des élus.

      Mais ce sont des élus fédéraux, élus pour s’occuper des questions fédérales.

      La charte proposée ou discutée ne relève pas du Parlement du Canada, mais de la Législature de Québec.

      Nous n’avons pas besoin de tuteurs pour régler nos problèmes.

    • @anthrax 15h40

      “Avant même que la démocratie s’exprime par des débats, on trouve plein d’opportunistes qui voudraient nous passer le bulldozer sur le corps pour mieux nous écraser !

      Laissons les gens débattrent, ce sont des adultes, à moins que certains préférent nous imposer le baillon. Il faut absolument que les québécois se réveillent !

      Trop c’est trop ! Nous sommes ce que les provinces anglo-saxonnes ne voudraient que l’on soit : une société distincte, avec des coutumes, une religion et une langue commune : le francais.
      Noyée dans un océan de 300 millions d’anglophones !

      On peux-tu avoir le droit d’exister et que ceux qui se joignent à nous (les immigrants) composent avec ce que nous sommes ?”

      Mais quelle est la raison de ce sentiment d’impuissance??? Pourquoi vous sentez-vous comme le village gaulois 50 ans avant J.C.??? Et ces termes: Bulldozer! Écraser??? WOW!!! À lire votre commentaire, on est tous prêt pour l’extermination!!!

      Pour le débat, ôtez vous cela de l’idée il n’y en aura pas – il n’est pas question que le public puisse influencer quoi que ce soit dans cette charte. Le débat sur le contenu de la charte, s’il y en a un, se fera à l’Assemblée Nationale et non pas sur la place publique. Un petit 2$ que ce sera des tractations entre les partis qui vont décider du contenu et non pas ce qui va se dire dans l’Assemblée. Ce qui se passera avec le public ne sera purement et simplement que des “discussions” que le PQ utilisera pour tenter d’expliquer ladite charte et de convaincre plus de gens pour tenter de mieux faire passer la pilule.

      Le Québec, depuis le temps ou les religieux avaient la mainmise sur l’état, a toujours agit en ayant peur d’autrui: Peur de l’anglais parce qu’il est protestant. Peur de l’italien parce qu’il est différent. Peur de l’Haïtien parce sa peau est d’une autre couleur. Peur de l’arabe parce qu’une petite bande d’écervelés on commis des gestes horribles.

      À ce compte là, on devrait également avoir peur des Allemands, des Coréens, des Hindous, des Chinois, des Japonais, des Russes et ainsi de suite.

      Come on!!!

      Y’a 300 million d’anglais autour de nous? Et alors? Comme Parizeau l’a lui-même dit, on devrait tous apprendre l’anglais; en fait on devrait tous apprendre une 3eme, 4eme ou une 5eme langue. Plus on parle de langues, mieux on parle chacune car la mémoire possède alors plusieurs repères pour la syntaxe, la grammaire et l’orthographe. Ça n’empêchera pas personne d’ici d’avoir le français comme langue principale.

      Depuis que la loi 101 est passé, la qualité du français dans les médias et sur la rue a chutée de façon incroyable. Est-ce cela que le but visé???

    • @SuperCass
      L’écoute de cette entrevue avec Guy Rocher, sociologue et Christian Rioux en poste en Europe depuis plusieurs années est pas mal éclairante sur le débat actuel. Franchement la toune du québécois fermé sur lui-même à cause de son passé et tatati et tatata faut en revenir.
      Émission à RC ” Samedi et rien d’ autre.” 14 Septembre 2013
      http://www.radio-canada.ca/emissions/samedi_dimanche/2013-2014/

    • @fauconcanadien

      Après mon commentaire qui commençait comme ceci:

      ” Bon, puisqu’on est encore à s’ amuser avec les pseudos je vous redis de ne pas insulter la grande famille des falconidés fussent-ils canadiens comme vous. Vos propos et analyses aussi plats et minces n’ ont de quoi lever bien haut et plutôt tendance à s’ écraser de façon …”

      la censure l’ a rejeté. Faut croire qu’ elle vous protège comme on protège les plus faibles.

    • SuperCass; 16 septembre 2013; 18h12 :

      « Depuis que la loi 101 est passé, la qualité du français dans les médias et sur la rue a chutée de façon incroyable. Est-ce cela que le but visé??? »

      – — –

      Non. L’objectif de la Loi 101 a toujours été l’assimilation en douce de la francophonie québécoise au reste de l’anglophonie nord-américaine.

      C’est comme la Charte des valeurs québécoises : cette charte mal foutue éveille tant d’élans racistes que nous n’aurons pas le choix de nous assimiler au reste de l’Amérique du Nord pour éviter de passer pour des racistes.

      En somme, le mouvement souverainiste québécois n’a de raison d’être que l’assimilation en douce, sans trop de dommage, un peu longue mais sans conflit, de la francophonie québécoise au reste de l’A. du N.

      Note : il est déjà prévu que demain le Québec francophone sera unilingue anglais après avoir été unilingue français.

      daniel verret nadagami

    • En résumé, la rencontre d’aujourd’hui entre Marois et les Commissions Scolaires se résume à “donnez-moi des solutions pour justifier les hausses de taxes scolaires, que JE vous ai imposé, ou je vous coupe dans la prochaine année financière”. Autrement dit, Marois pourra dire dans la prochaine campagne électorale qu’elle n’a pas augmenté les taxes scolaires, mais elle les a suggéré. Plus malhonnête que ça, tu meurs !!! Je suis tellement plus capable de la voir dans son rôle de première ministre. Vite des élections qu’on passe à quelqu’un d’autre !

    • Bon bon on, ”Pierre Duchesne soupçonne les libéraux du Québec de vouloir provoquer une crise sociale pour torpiller le projet de charte des valeurs.”

      Franchement, la preuve est faite, le PQ est le parti le plus hypocrite que le Québec a eu dans son histoire.

      Mais je le comprends. Oui, oui, car les derniers sondages montrent que la charte perd des plumes pis il essaie de mettre le blâme sur les libéraux.

      Mais sachez, M. Duchesne, les Québecois ne sont pas aussi stupide que vous et le PQ voulez bien le croire.

      C’est vrai que ca sent la fin pour vous et votre gouvernement sans gouvernance pis vous commencez à paniquer.

      Moi aussi, être à votre place j’aurais peur en titi.

    • @silenceondort

      J’ai évoqué dans le sujet précédent des expériences personnelles qui témoigne du repli des franco-québécois de souche envers les immigrants et de leurs descendants. J’offre ceci comme preuve à l’appui de mes dires.

      Too bad mais c’est vrai – le Québécois moyen se sent persécuté et se complait dans un rôle de victime au lieu d’agir comme si rien ne pouvait l’arrêter et de faire ce qu’il a à faire pour arriver la ou il veut, pour assurer à sa famille les nécessité de la vie ainsi que de léguer de quoi pour assurer la pérennité de celle-ci.

    • @nadagami

      J’espère que ce que vous dites est ironique parce que là sérieusement, nous aurions étés tous trompés. Mais si non, expliquez moi votre raisonnement car je veut véritablement comprendre comment vous en arriver à une telle conclusion. Vous avez peut-être raison, mais il me manque des éléments pour réconcilier le tout.

      Merci d’avance,
      SuperCass

    • Comment vous dire…… je hais tellement le PQ…que je me lève la nuit pour les haïr encore plus !!

      Mais faut vous dire aussi que je hais tout autant les Comm Scolaires… surtout depuis leur récent compte de taxes…. !

      Alors étant donné que je ne peux changer ni l’un ni l’autre…j’ai décidé de dormir sur mes 2 oreilles et de les envoyer “paître”….

      1 mouton, 2 moutons, 3 moutons….

      Tiens…des moutons…. ça me rappelle les Défilés de la St-Jean dans mon jeune temps… Y a pas à dire, rien n’a changé et je suis encore entouré de moutons !!! Même dans mes rêves les plus fous !

      Em terminant, je vous dirai ce que je veux: La fin du PQ et la fin des Comm Scolaires….

    • L’UPAC a effectué une perquisition au siège du PLQ!!!! …….En juillet!
      Vos commentaires svp monsieur Lavoie!
      R. Boisvert

    • Encore un autre gâchis du gouvernement Marois !

    • Fausses Valeurs ou Vrais Voleurs?

      Une madame Rosales de NY vendait de faux tableaux provenant de fausses galeries à de vrais collectionneurs. Elle se faisait payer en valeurs espagnoles pour éviter les valeurs du fisc américain. Résultat net: 80 millions $ de fausses valeurs aux vrais voleurs. Valeurs pour valeurs ou valeurs pour voleurs?

      http://www.lapresse.ca/arts/arts-visuels/201309/16/01-4689946-trafic-de-faux-tableaux-une-femme-admet-une-fraude-de-80-millions.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_arts_244_accueil_POS2

    • soldat boston: cesse de te pogner le beigne à nos frais et retourne aux cuisines, laver les planchers !
      Robert Alarie

    • Ah ce qu’ils sont de bons citoyens exemplaires les fédés: ils veulent le retour du PLQ, un parti corrompu à l’os qui gouverne en achetant les consciences !
      Robert Alarie

    • ducalme

      Que faites vous des membres du Bloc Québécois qui vont à Ottawa critiquer le gouvernement fédéral? Si c’est bon pour un c’est bon pour l’autre.

    • @souverain
      Êtes-vous sérieux, boston un soldat, un vrai. Avec plein de médailles qu’ ils se donnent entre eux pour se féliciter pour les choses qu’ ils n’ ont pas réussies à faire, “ceuzes” qu’ ils auraient dues faire, et celles qu’ ils font semblant de faire, à part “To lick and kiss her Majesty’s…” qu’ ils font à merveille. Y peut bien nous haïr, et c’est tellement mais tellement réciproque.

    • L’ UPAC chez les libéraux, hé,hé!

      “Le Parti libéral du Québec, de son côté, a également confirmé par voie de communiqué que «l’UPAC, dans le cadre de ses vérifications, s’est présentée aux locaux de sa permanence de Montréal en juillet». Le parti assure que «les employés présents ont offert leur pleine collaboration».”

      «les employés présents ont offert leur pleine collaboration».” oui m’semble bien, en levant les bras dans les airs.

    • Le Hells Angels René Charlebois s’ est évadé p.c.que, ça tout l’ air qu’ un parti a un comté ” safe” pour lui aux prochaines élections.

    • @ L’ équipe de cyberpresse

      Suis gentil, je n’ai pas écrit ” le Parti Libéral” jamais aurais-je osé.

    • QUESTIONS DE CULTÛRE

      Souvenirs du Tendre pour la plupart, comme Oublis du Gange pour les Autres, les médias intercultûralistes postmodernes en sont devenus le véhicule le mieux payé comme le plus communément accepté selon quelques pitpits un peu éclairés, et même si elle ne se limite surtout pas à un seul canal ni à une seule pensée comme en Valachie, tous ces petits faits de la vie courante qu’on appelle des nouvelles semblent bel et bien lui tenir lieu parfois de maquillages plus exquis malgré quelques dentiers plus désarticulés à l’échinacée que de petits drôles qui voudraient nous les faire prendre pour les gommes ballounes futuristes d’un Intellect sans apparatchicks toujours à venir; mais auraient-elles encore une âme par hasard?

      Mais pour en revenir à son aspect cognitif lui-même, d’où toute pensée propre n’est pas exclue, l’Idée même de vouloir mettre la Cultûre sous le fer à repasser de ministres plus zoo moins bien renseignées par cellulaires interposés, voire même de politiciens beaucoup plus à la solde du tonneau des élections qu’au courant des nouveautés de la Vertu, cette idée donc aura finalement fait que le Compendium des Lumières ne soit maintenant devenu que des éructions ou des borborygmes de libertés où toutes choses semblent devenues égales zoo presque sous la varlope de petites annonces ou de commerciaux devenus messages à peine plus subliminaux de réalités où seule l’insipidité intrinsèque qui en surnage semble maintenant faire foi de tout dans cette quête de Sens qu’on appelait autrefois de la Philo. Mais quelle importance pour le SOI que tout cela après tout, n’est-ce pas?

      Il ne servira de rien d’en rire ou d’en pleurer puisque les mythes ayant de nouveau fort heureusement remplacé les faits et les petits joints aux doux Royaumes de Cocagne d’une postmodernité au Botox ou d’une lubricité débridée, la Cultûre en tant que telle ne sera bientôt plus qu’un produit dérivé parmi bien d’autres d’où tout esprit lucide aura bientôt été transvasé dans la grosse balloune des apparences, ou sous le pinceau de naturalistes encore à court de peaux sous les dernières rides d’une sociologie déjà hoquetante, et les Idées nouvelles sur autant de petits Riens anciens assortis de grands Touts ^peut-être futuristes ne deviendront encore une fois que les trémolos du passé pour des ethnies en voie de disparition comme pour des gangs de rues à venir d’un futur encore indéterminé.

      Cette Idéologie des Songes creux étant en fait en train de disparaître à petits feux dans les derniers reflux du Sida comme de la coca, l’Homo postmonidernesis, dont ci-joint l’ADN du dernier poil de nez, n’aura plus dès lors qu’à prendre son Vitagros après avoir enlevé ses dentiers dans un dernier sursaut de Liberté; et songes pour songes ou idées pour idées, les concepts n’étant vraiment plus ce qu’ils étaient comme à la belle époque des fleurs bleues ou des rossignols gratinées, il ne lui restera plus qu’à trépasser en paix aux sons des castagnettes et des tsunamis après une dernière piqûre libératrice dans le Néant du Cosmos.

      Alors voilà pour la nature réelle des Choses ou la Cultûre politique des apparences, et même si ce tout petit supplément de Liberté qu’on appelle encore parfois une Conscience ne saurait en aucun cas venir l’entraver, le fait est et demeure que les idéologies qui les soutiennent pourront tout aussi bien trépasser que les nations qui les sous-tendent, puisque les Civilisations sont toutes mortelles à leur tour, comme le chantait si bien un Poète au clair de la Lune sous ce majestueux silence des étoiles qui ne semblaient cependant pas toutes l’écouter…. Voilà!

    • J’ai beaucoup de divergences d’ opinions avec Richard Martineau mais de lire ce qui suit est une réelle mise en garde sur la pensée réelle qui anime Couillard à propos de la Charte et du pouvoir en général.
      http://blogues.journaldemontreal.com/martineau/franc-parler/philippe-couillard-defendrait-il-une-liberte-a-deux-vitesses/

    • Au nombre de commentaires reçus, vous allez sûrement gagner la médaille d’ord ! @ Souverain : leur avez-vous déjà vendu la vôtre ? Si oui, à quel prix ?

    • @fauconcanadien

      Les députés du Bloc Québécois. tout comme les députés du PCC, du NPD et du PLC sont élus dans des circonscriptions fédérales pour gérer des questions fédérales.

      Il est plutôt normal que ces députés fédéraux s’occupent de critiquer le gouvernemet fédéral.

      Là où je vous suis, c’est lorsque Daniel Paillé, chef non élu du Bloc Québécois, intervient de façon
      grotesque dans les affaires internes du Québec.

      Et en plus, il expulse en moins de 48 heures Maria Mourani qui a le malheur d’exprimer une opinion dissidente à la ligne officielle et évidemment unanimiste du PQ.

      Je crois que c’en est fini du Bloc.

    • PAULINE MAROIS PERD-ELLE LA TÊTE ?

      La réponse facile est de dire: «NON, elle l’a déjà perdue.»

      Mais il faut sérieusement s’interroger sur son attitude tout aussi inexplicable qu’inexcusable d’avoir invité la mairesse de Lac-Mégantic, madame Colette Roy, au caucus du PQ.

      Le caucus d’un parti politique, c’est un événement exclusivement partisan qui se tient généralement à huis clos, sauf pour son ouverture où les caméras sont admises pour les photos et reportages d’usage.

      Madame Roy que j’admire beaucoup pour son courage et sa détermination à gérer la tragédie de Lac-Mégantic n’a pas à être utilisée où instrumentalisée par un parti politique.

      C’est au Salon rouge qu’elle aurait dû être reçue par toute la députation du Québec.

      Elle était là, dit-on, parce que le gouvernement va déposer un projet de loi qui va prolonger de deux ans le mandat des élus municipaux de Lac-Mégantic.

      Mais TOUS les partis politiques sont en faveur d’une telle mesure qui peut-être votée unanimement en moins d’une heure.

      Une brêve intervention de Pauline Marois, une de Jean-Marc Fournier pour le PLQ, de François Legault pour la CAQ, de Françoise David pour QS et une du député de Mégantic, Ghislain Bolduc et les trois lectures sont faites sans débat ni vote.

      Mais non, Pauline Marois, en chute libre dans les sondage, après une embellie estivale, a besoin d’une transfusion tout comme son parti.

      Alors elle se sert de madame Roy qui a conquis le coeur de tous les Québécois.

      On ne peut rien reprocher à madame Roy; pouvait-elle vraiment dire NON à l’invitation de Pauline Marois ?

      Bien sûr que non; Lac-Mégantic a trop besoin de l’aide du gouvernement du Québec.

      La personne à blâmer n’est pas celle qui a accepté un invitation qu’elle ne pouvait pas refuser, mais celle qui a eu l’outrecuidance de lancer une telle invittion.

      Nous avons touché les bas fonds de la petite politique.

      http://www.lapresse.ca/la-tribune/estrie-et-regions/201309/16/01-4689988-la-mairesse-roy-laroche-invitee-surprise-au-caucus-du-pq.php

    • À SuperCass,

      Voilà quelques années, j’ai pris la décision de ne vivre qu’en français du Québec, soit en francoquébécois.

      Puis un jour et parce que je ne vis qu’en francoquébécois, j’ai réalisé que la définition du mot « québécois » colportée par le Parti québécois est d’origine britannique.

      Sachez aussi que le mot ethnique dans la phrase « de l’argent et des votes ethniques » a un sens anglais.

      De plus, il faut savoir que le canadien, ou le canayen, est une variété de français officiellement reconnue. Pas le québécois.

      Pourquoi alors au Québec devons-nous nous départir de notre identité canadienne?

      Et enfin pourquoi dans les écoles francophones du Québec n’est-il jamais établi de différence entre le français de France et le français en usage au Québec si ce n’est pour nous rappeler que nous parlons mal français?

      Et re-enfin, en toute sincérité, vous ressentez au plus profond de votre être que le Québec est réellement engagé sur la voie de la séparation du Québec alors que le Parti québécois est dirigé par une cheffe qui a déjà déclaré que l’accession à l’indépendance du Québec serait suivie de 5 années de turbulences économiques?

      Comble de malheur pour vous, le Parti québécois vient d’en rajouter une couche en s’aliénant le vote des Québécois nouvellement établis en nos terres.

      Faque tsé veux dire!

      daniel verret nadagami

    • Et le fric des LIBÉRAUX ?Vous faites bien attention de ne pas en parler.
      AH! c’est vrai ce sont vos amis.

    • Et parlant de piqûres finales justement, non seulement il n’y aura plus de dialogues avec nos seigneurs les ministres péqysses, mais j’en ai justement déjà préparé quelques unes, tout spécialement pour tous ceux d’entre eux dont la belle face pharisienne me revient de moins en moins; à commencer tout spécialement par certains élus qui ne l’auraient même pas demandé, tout comme dans certaines Invasions barbares d’un outre-temps d’Ailleurs ou d’ICI, si vous voyez maintenant mieux tout ce que je veux dire plus exactement. Voilà!

    • CE QUI AURAIT DU FAIRE LA UNE DE LA PRESSE AUJOURD’HUI :

      MONTRÉAL lundi 16 septembre 2013

      L’UPAC a frappé au siège du PLQ en juillet !
      (Par Mélanie Bergeron)

      L’Unité permanente anticorruption (UPAC) a mené une perquisition en juillet dernier dans les bureaux du Parti libéral du Québec (PLQ) à Montréal.

      Le PLQ a confirmé hier, dans un communiqué, la frappe de l’UPAC dans ses bureaux il y a deux mois. «Dans le cadre de ses vérifications, l’UPAC s’est présentée aux locaux de sa permanence de Montréal en juillet. Les employés présents ont offert leur pleine collaboration», peut-on y lire.

      Le mandat de perquisition aurait ensuite été mis sous scellé pour empêcher que son contenu ne soit rendu public, mais il s’inscrirait dans le cadre d’une enquête sur le financement politique illégal.

      Si on aurait écrit “Pari-Québécois” à la place de “Parti Libérale” la Presse aurait fait ses choux gras avec un titre ravageur !

      Question :

      Où est donc l’objectivité des journalistes qui se doivent de rapporter les événements importants en toute neutralité et tels qu’ils sont ?

      Ca vient encore gruger un peu plus la confiance des lecteurs, qui vont chercher l’information ailleurs.

    • @ carbonifere-14

      calmez-vous le vieux canayen… l’UPAC a frappé au siège du PLQ en juillet ! j’espére que cette excellente nouvelle ensoleillera votre journée ☼

      On commence vraiment à rentrer dans les vraies affaires !

      On va éplucher les 9 années de magouille et d’incurie du gouvernement de Jean Charest !

      Vous en avez de la chanse ! heureusement que le bon gouvernement de Mme Marois fera tout son possible pour faire passer tout ce beau monde à confesse ! mdr

    • J`ose esperer que vous allez nous parler des frappes silencieuses de l`UPAQ aux bureaux du PLQ. Ou peut-être que votre patron ne vous le permet pas ? C`est vrai que vous êtes occuppés à passer son message au sujet de la charte ….

    • ◄◄ PERQUISITION AU PLQ PAR L’UPAC….PERQUISITION AU PLQ PAR L’UPAC….►►

    • Vincent Larouche, Fabrice de Pierrebourg, Denis Lessard
      La Presse

      L’Unité permanente anticorruption (UPAC) a confirmé hier qu’elle a perquisitionné au siège social du Parti libéral du Québec en juillet dernier dans le cadre d’une enquête criminelle.

      L’opération, d’abord évoquée par Radio-Canada lundi soir, était passée inaperçue cet été alors que tous les projecteurs étaient braqués sur la tragédie de Lac-Mégantic. Elle visait à obtenir des preuves tangibles d’actes criminels commis en lien avec le monde de la politique sous le règne du PLQ, qui a gouverné de 2003 à 2012.

      / On est tous trés heureux de savoir qu’enfin le peuple québécois va avoir justice sur les 9 années d’incurie et despotiques des libéraux de Jean Charest.

      Enfin la VÉRITÉ sur tout ce qu’il nous ont fait endurer, alors qu’ils voudraient bien être encore élus…

    • Tout comme ce vieux libidineux impuissant si bien immortalisé par Balzac et qui tombait en pamoison chaque fois que sa cantatrice préférée parvenait à lui glisser un beau Si bémol dans le creux de l’oreille, passons donc au chapitre suivant du Nouveau roman de Madame Bovary, mais qui manqua malheureusement de tissus pour mieux pouvoir compléter sa garde-robe d’automne. Adios!

    • LAVOIE, pourquoi ne parlez-vous pas de la perquisition de l’UPAC au bureau du Parti Libéral aujourd’hui, C’est la grosse nouvelle

      PLQ = Magouille = Couillrad = Poter

    • L’UPAC va bientôt perquisitionner les commissions scolaires pour savoir pourquoi des écoles sont en si mauvaises conditions malgré des dépenses élevées dans l’entretien de celles-ci.

      On va pouvoir savoir aussi pourquoi des directeurs d’écoles ont été en République Dominicaine pour participer à des Sommets sur l’Excellence en éducation.

      On va pouvoir savoir bien des choses …

    • ▬► Descente de la police de l’UPAC, au siége social du Parti Libéral !◄▬
      ▬► Enquête sur la Corruption à la Commisission Charbonneau ◄▬
      ▬► Arthur Porter, ancien associé de Philippe Couillard en affaires, emprisonné pour avoir fraudé les québécois de + de 20 millions et en attente de déportation vers le Québec…

      @ carbone-14 au lieu de faire des proses ici que personne ne lit et qui nous ennuient , venait donc en débattre au lieu de fuir !

    • Encore du déjà-vu!

      «Que faisiez-vous au temps chaud?
      Dit-elle à cette emprunteuse.
      - Nuit et jour à tout venant
      Je chantais, ne vous déplaise.
      - Vous chantiez? J’en suis fort aise.
      Eh bien! dansez maintenant.»

      Jean de LA Fontaine.

    • En ce moment en conférence de Presse, Philippe Couillard essaye de noyer le poisson !

      Un virtuose du patinage ! de toute beauté… mais on n’est pas des valises !

    • @ carbone-14 / 11h08

      Vous ne pouviez trouvez meilleure fable ! touch down !

      ” L’Unité permanente anticorruption (UPAC) a confirmé hier qu’elle a perquisitionné au siège social du Parti libéral du Québec en juillet dernier dans le cadre d’une enquête criminelle.”

      ▬► ET BIEN DANSEZ MAINTENANT !

    • COUILLARD = PORTER = fraude = PRISON = CUSM

      J’aimerai bien savoir pourquoi Couillard voulais absolument que le CHUM au à l’hôpital St-Luc
      Y a anguille sous roche

    • LISÉE PRÊT À «BONIFIER» LA CHARTE

      Il fallait s’y attendre.

      Après le ministre St-Arnaud de la justice, voici le guide spirituel qui rétropédale.

      Devant le flop monumental du projet de charte des valeurs, il y en aura bien d’autres et la montagne accouchera d’une souris.

    • Comme vous le savez, je suis fédéraliste mais croyez-moi quand je vous dit que je suis content de voir que l’UPAC a perquisitionné le siège social du Parti Libéral du Québec.

      J’espère au moins que nous allons tout savoir du comment le PLQ nous a volé. Ce parti là m’a tellement déçu qu’aux dernières élections j’avais voté pour la CAQ.

      Et j’espère sincèrement qui si des gens ont fraudé bien j’aimerais les voirs en prison, that’s it that’s all et celà peu importe le parti.

      Et si cela inclus ceux qui font parti du PLQ présentement, bien tough luck pour eux autres.

      Les Québecois méritent beaucoup mieux. Et oui, je veux voir les coupables êtres poursuivis en justice.

      Malheureusement, cela n’enlèvera pas tous les problèmes que nous vivons présentement mais au moins cela est un début.

      Et pour ceux qui demandent à M. Lavoie pour un blogue sur la descente de l’UPAC envers le PLQ, JE SUIS EN ACCORD.

      Comme mentionné ci-haut, je suis fédéraliste mais pas aveugle.

      Bonne journée.

      Sylvain

    • @ anthrax,

      concernant Couillard qui essaie de noyer le poisson, bien saches que tous les chefs de parti politique agiraient de la même manière.

      Je comprends que tu détestes le PLQ mais nous avons vu aussi dans le passé les chefs péquistes ou de la CAQ essayer de noyer le poisson.

      Aujourd’hui c’est Couillard, pis demain pourrait être Marois ou Legault.

      Bonne journée.

      Sylvain

    • @ PJCM,

      crois-tu sincèrement que le PQ est blanc comme neige? Penses-tu sérieusement que ce parti n’a jamais mais jamais de quelques façons que ce soit trompé les Québecois?

      La Gaspésia te dis quelque chose?

    • @ boston

      En parlant de “noyer le poisson”, c’est bien “anthrax” qui tente de noyer l’objet du présent article qui est: “Le fric des commissions scolaires…”

      Cela dit, “anthrax” interpelle les gens qui n’ont pas le même point de vue que lui comme des partisans de la corruption.

      “anthrax” ne sait pas que la corruption touche l’ensemble des partis politiques de la société.

      Avec l’aveuglement de “anthrax”, le Québec est sûr de rester sous l’emprise du crise du crime.

    • @silenceondort 16 septembre 2013 23h10
      «@souverain Êtes-vous sérieux, boston un soldat, un vrai.»
      En effet, tout comme teddybear, pager et cote_nord (pour ceux que j’ai pu retracer)…
      Ces gens qui, au nom de et, pour défendre(sic) la démocratie, ont donné leur parole lors de leur engagement de rester neutre politiquement : on les voit pourtant écumer les blogues pour mépriser TOUT parti DÉMOCRATIQUEMENT élu qui n’est pas aveuglément fédéraliste !
      Autrement dit : de l’hypocrisie en uniforme !
      Je ne partage pas votre dernier commentaire de les «haïr» réciproquement !
      Contrairement à ce que boston et ses acolytes peuvent croire, je ne les hais pas : je les plains, car, contrairement à l’un des plus grands héros militaires canadiens, le Lieutenant Colonel Dollard Ménard qui a été ostracisé pour avoir contesté le racisme dont étaient victimes les francophones dans l’Armée Royale Canadienne, ils marchent à quatre pattes comme des marionnettes costumés au service du colonisateur !
      Shame on them !
      Robert Alarie

    • @kapucina 17 septembre 2013 00h53
      J’ai l’habitude de répondre aux gens qui m’interpellent, sauf que je ne saisis pas le sens de votre commentaire; auriez-vous l’amabilité d’être plus clair(e) ?
      Robert Alarie

    • • @boston 17 septembre 2013 12h19
      Comme d’habitude, tu radotes avec la Gaspésia : si tu es le moindrement honnête, ce qui n’est pas ta principale vertu, tu feras tes recherches pour découvrir que ce fiasco est l’œuvre des syndicats ; tu y découvriras AUSSI que, suite à son élection, le PLQ a investi une AUTRE 200.$ millions dans Gaspésia !
      Cesse d’écrire des inepties et de gaspiller nos taxes à te pogner le beigne !
      Robert Alarie

    • @ boston

      Il y a le métro de Laval qui a coûté près de 1 milliard de plus …

    • @boston

      L`idée ce n`est pas de dire que mon pere est plus fort que le tiens mais bien de battre le fer quand il est chaud comme vous le faites quotidiennement sur cette tribune. Ce n`est pas en tentant de détourner les réflecteurs que vous verrez les coquerelles se pousser.

      Pensez vous vraiment qu`un seul québécois pense que le PQ et les autres partis ne sont pas complices de ce systeme ? Parce que c`est ca le probleme c`est systématisé. La réalité c`est que le PLQ a été au pouvoir pendant une décennie et que une descente vient d`être fait dans ses bureaux et qu`ils ont tenté de tenir ca mort. Ce sont des faits et pour le bien du Québec il faut savoir pour ne plus recommencer et justement pour que le PQ et les autres marchent les fesses serrées à l`avenir.

    • @boston

      17 septembre 2013
      12h19

      Vous avez parfaitement raison. Faites juste regarder le comportement rotor de Marois qui cherche à étirer la sauce avec la Mairesse de Lac-Mégantic…Elle l’a invité au caucus du parti Québécois …Une chose qui ne se fait pas. Cette femme cherche à tout faire pour faire oublier ses piètres performances et se rendre populaire. Je pense que les Québécois voient bien dans son jeu!

    • @louis-richard 17 septembre 2013 12h55
      Pour le bénéfice de nous tous, auriez-vous plus de détails s.v.p…?
      Merci à l’avance…
      Robert Alarie

    • @ ducalme

      LISÉE PRÊT À «BONIFIER» LA CHARTE
      Mais oui pourquoi pas.
      Le PQ n’est pas comme le PLQ, il ne veut pas imposer il propose au citoyens
      L’an passé John James Charest a tellement bien géré ses offres avec les étudiants!!!
      Peut-être qu’il aurait du bonifier son offre… non

      L’année 2013-14 sera l’année des Libéraux au banc des accusés… Check ben ça Boston

      Comment pensez-vous de John James Charest à pu se payer une maison à Westmount à coût de million avec son salaire de député ministre etc…??? Celle là je ne peux pas la comprendre, vraiment

      Se n’est qu’un début…

    • @ souverain, 17 septembre 2013, 13h15

      Pourquoi tu parles au nom “de nous tous” ?

      Le métro de Laval a été autorisé par le PQ alors qu’il devait se rendre dans l’Est de Montréal selon le plan de transport 20/20.

      Maintenant que l’on sait que Vaillancourt donnait à tous les partis politiques, la corrélation entre le métro à Laval et la corruption est plus qu’évidente.

      Ce n’est pas pour rien que le Cosmodôme s’est retrouvé à Laval au lieu de St-Hubert où se trouve l’Agence spatiale canadienne. Vaillancourt a payé quelqu’un.

      L’aérospatiale est une très grosse affaire au Québec et l’histoire du Cosmodôme montre bien une irrégularité monstre dans la localisation de celui-ci.

    • Les Pikiouteux veulent “noyer le poisson” dans l’histoire des Commissions scolaires.

      Les Commissions scolaires doivent disparaître pour le bien du Québec.

      C’est comme les Agences de santé du Québec.

      C’est deux organisations issues d’une autre époque sont vétustes, lourdes, boulimiques, menteuses, inefficaces et très dispendieuses.

    • AUX PÉQUISTES INCONDITIONNELS ET PURS

      Allez sur google.ca, entrez Parti Québec-Oxygène 9-Raymond Bréard et vous allez trouver beaucoup de matières pour vous occupere sur la virginité du PQ,entre autres ceci:

      http://archives.enap.ca/bibliotheques/2008/02/030017440.pdf

    • Rien à cirer de la chatte à Lysée

    • Gilbert Lavoie,
      Pourquoi ne pas ouvir un blog sur les magouilles libérale (PLQ)
      Il Me semble que c’est un sujet avec tellement de contenu
      Laurendeau
      John James Charest
      Tomassi
      Beauchamps
      Bibeau
      Je vous invite à en mettre sur la liste…

      Couillard savait depuis le jour de la perquisition mais n’en a pas informé ses membres… Norbert Morin nous demande de lui pardonner. mrd

      Couillard = Fraude = Porter = emprisonnement = CSUM = arabie saoudite = droit de la femme

    • Nous n’avons pas besoin de petit catéchisme laïciste pour penser.

    • Et le mot de Cambronne aux pékysses pour terminer. Bye!

    • @ PJCM

      Que tu es perdu !

      Ici, il est question de Commissions scolaires.

      Tu dis au sujet du PLQ lors du Printemps Minable: “…Peut-être qu’il aurait du bonifier son offre… non…”

      Tu dis donc des mensonges pour ta propagande Pikioutiste.

    • @Louis-richard
      non les mensonses viennent de COUILLARD

      Magouilles = Couillard = Porter = Fraude = emprisonnement = Arbarie Saoudite = droit des femmes ,
      C’est comme une chaîne de mots. Tu lance un 1ier mot et un 2ième en lien avec le précédent…
      C’est le Quiz-libéral

    • @PJCM “Pourquoi ne pas ouvir un blog sur les magouilles libérale (PLQ)”

      Il y a des journaux attitrés pour répandre et permettre ce genre de propagande. Certains parmi ceux de votre confession religieuse les connaissent certainement car, QUEL QUE SOIT LE SUJET, leurs interventions, à tous les blogues, ressemblent à une des réponses de leur petit catéchisme. Présentement, le sujet est: Le fric des commissions scolaires…”.

    • @ PJCM

      Tu penses quoi au sujet des Commissions scolaires ?

    • carbone-14 ce serat-il fait carbonisé ?

      un député libéral qui donnait des lettres dans une synagogue pour promettre des garderies comme dans le bon vieux temps…. ca, ca vous carbonise raide le canayen !

      en plus de la descente de police au bureau chef du parti libéral, comme ils l’ont fait chez les malfrats de la corruption… et nous attendons les révélations d’Arthur Porter, un autre malfrat, en attente de déportation vers le Québec… la grande famille libérale sera enfin réunie !

    • @ souverain,

      tu as en parti raison quand tu dis que c’est les syndicats qui étaient impliqués dans la Gaspésia mais tu oublis un fait important mon grand et c’est le fait que le PQ couche avec les syndicats.

      Ca tu en parles pas hein? Faudrait peut-être faire une enquête sur ce dossier, qu’en penses-tu?

    • @ PJCM,

      vous dites ”Comment pensez-vous de John James Charest à pu se payer une maison à Westmount à coût de million avec son salaire de député ministre etc…??? Celle là je ne peux pas la comprendre, vraiment”

      Moi, j’aimerais bien savoir comment Marois a réussi à passer un règlement permettant à son mari une belle pension à vie.

      Ah oui, j’aimerais aussi savoir comment elle a pu payer se payer un Château et autres gugusses dispendieuses.

      Est-ce que vous avez la réponse?

    • M.Lavoie,
      Suggestion de chronique « Aujourd’hui, une mauvaise journée pour le parti libéral et son cheuf M.Couillard.

      M.Leduc

    • LA Commission Scolaire :

      Un royaume dans un État.

      Avec un roitelet, des vassaux, et des soumis.

      Chaque royaume peut prélever à sa guise une taille obligatoire auprés des manants et des gueux que nous sommes. Car nous sommes taillables et corvéables à merci. Poularde, cochon, et boisseaux de blé ne sont plus permis. Juste de l’argent sonnant et trébuchant.

      Voila ce qui arrive quand un Ministére céde tous ces droits à une entité qui n’aurait jamais du axister.

      Le Ministére de l’Éducation n’a que le nom.

    • @ marcelleduc,

      vrai que M. Lavoie devrait parler de la mauvaise journée de M. Couillard.

      Ca va faire différent des 380 mauvaises journées de Marois et le PQ.

      Et demain, on va commencer à parler des mauvais jours qui s’en viennent pour Marois et sa gang.

      Bonne journée!

    • Il est évident à la lumiére de tout ce que nous apprenons, et de tout ce que les libéraux nous ont fait subir depuis 9 ans, qu’ils sont inhabiles à gouverner.

      En conséquence je demande la dissolution de ce parti de la honte.

    • Et une toute petite Chartreuse de Parme à la santé de tous les Ha! Ha! de ce bloque ou d’Ailleurs si besoin, bien sûr. Faudrait-il inclure aussi une autre période d’abstinence de 5 ans ou plus pour tous les anciens Cercles de Lacordaire et de Ste-Jeanne d’Arc du P. du Q. pour y retrouver enfin un minimum de lucidité en la matière?

    • Suggestion de chronique :

      ▬►le Parti Libéral du Québec devrait-il dispareître et se saborder ?

    • Que l`UPAC rende visite au PLQ c`est pas surprenant et si ils vont voir le PQ ca ne serait pas surprenant non plus ca serait souhaitable. La corruption et les petites passes croches ca n`a pas de couleur,bleu,rouge ,carreauté peu importe.

      Mais la tentative de Marsan d`aller chercher du financement ascenseur dans une époque comme la présente ca démontre à quel point ils se pensent encore au dessus de la mêlée et que donc, cette stratégie a toujours portée fruit. Ca ca me fait vomir.

    • La cultûre, c’est tout comme la boisson selon Duplessis. Il y a des gens qui ne portent vraiment pas ça. Mais qu’avons nous vraiment besoin de curés laïcistes pour y remédier? Un bon docteur neutre ne serait-il vraiment pas suffisant?

    • Et les gnoses pékystes ressemblant donc à 2 cennes près aux gnoses laïcistes, il resterait à souhaiter que l’ensemble des citoyens deviennent enfin de vrais agnostiques pékystes purs et durs à leur tour pour le plus grand bien des CPE ou des talibans d’Uquanisthan d’Ailleurs ou d’ICI. Quitte à transférer les plus récalcitrants en soins spécialisés si besoin. Ci-joint ma carte au cas où…

    • @ anthrax, 17 septembre 2013, 16h55

      Malgré nos différents points de vue sur la politique, je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis au sujet des Commissions scolaires.

      Au sujet du PLQ, je dis qu’il y a un grand ménage à faire dans ce parti politique.

      Toutefois, c’est l’ensemble des partis politiques qui sont touchés par la malfaçon.

      Même le NPD et QS ne sont pas à l’épreuve de la malfaçon.

      À cet effet, Marcel Côté de la Coalition Montréal l’apprend déjà à ces dépends que quelques uns de ses candidats ne sont pas propres.

    • Tard en soirée, hier je vous faisais la suggestion d’ aller lire ce qui suit sur le blogue de Richard Martineau.
      C’est un interview avec Philipe Couillard et le Journal Al Jazeera, à ne pas confondre avec le média arabe Al Jazeera. Il s’ agit plutôt du journal complaisant au roi, en Arabie Séoudite.
      Si vraiment c’ est le chef du Parti Libéral qui parle comme cela, la base du parti s’ est fait fou..er en le choisissant ou devra être aussi tordue que lui, s’ il venait à prendre le pouvoir.
      Alors quand ce type nous parle de la Charte, au nom de qui parle t’ il vraiment, sûrement pas au nom de Pierre Foglia.

    • vrai que M. Lavoie devrait parler de la mauvaise journée de M. Couillard.

      Ca ne fait pas différent des 9 années de gouvernance mafieuse de Jean Charest .

      Et demain, on va commencer à parler des mauvais jours qui s’en viennent pour Couillard Porter et Associés et sa gang.

      Bonne soirée!

    • @ducalme “Allez sur google.ca, entrez Parti Québec-Oxygène 9-Raymond Bréard et vous allez trouver beaucoup de matières pour vous occuper sur la virginité du PQ,entre autre ceci:
      http://archives.enap.ca/bibliotheques/2008/02/030017440.pdf”

      J’ai lu avec surprise Oxygène 9. Très percutant! Je me demandais où les péquistes prenaient leurs références pour garrocher tant de saloperies. Je comprends maintenant qu’ils font de la projection. Ça, c’est comme dans le dossier des commissions scolaires: leur gouvernement leur impose une coupure de $200 000,00 en leur disant D’AUGMENTER LES TAXES SCOLAIRES si elles manquent de ressources et une saison plus tard, Mme Marois et Mme Malavoy déchirent leur “FOULARD BLANC” parce que le compte de taxes scolaire augmenté est parvenu aux contribuables… Déconcertant! On ne s’habitue pas à tant d’hypocrisie.

    • corr: leur gouvernement leur impose une coupure de $200 000 000,00 en leur disant D’AUGMENTER LES TAXES SCOLAIRES…

    • @ l.moga

      Jamais le gouvernement n’a suggéré aux Commissions Scolaires d’augmenter les taxes pour compenser les coupures demandés judicieusement par le gouvernement ! JAMAIS ! c’est un mensonge et ca vous évite de commenter l’actualité peu glorieuse de votre parti !

      vous chialez sur une coupure normale de deux cent millions dans le gras des Commissions Scolaires, mais vous ne dites pas un mot sur les centaines de millions ou même les milliards que les libéraux nous ont fait perdre en tergiversant pendant 3 ans avant d’être forcé de faire une enquête sur la corruption… mais le puzzle commence a prendre forme maintenant avec les révélations d’aujourd’hui… alors que l’UPAC fera parti de votre quotidien maintenant, avec les crapules qui nous ont soulagé de centaines de millions, Arthur Porter inclus…celui qui siégeait en plus avec Philippe Couillard au Comité de Surveillance du SCRS canadien ! franchement, il faut le faire… babines au neutre SVP… merci.

    • @ anthrax,

      té drôle. Et du même coup honoré que tu prenne mon blogue pour l’ajusté à ta façon.

      C’est drôle comment la politique peut nous rendre dingue des fois lol

      Anthrax, toi et moi sommes différents côté politique mais cela n’empêche pas qu’on peut s’amuser un peu.

      Allez, bonne soirée. Moi je retournes faire la vaisselle.

      Sylvain

    • C’est bien beau mais ça prend le lien, non?
      http://blogues.journaldemontreal.com/martineau/franc-parler/philippe-couillard-defendrait-il-une-liberte-a-deux-vitesses/

    • …Et celui des partis politiques. Couillard: “je ne le sais pas”. Ça va. “Je ne veux pas le savoir”. Ça ne va plus.

    • Ne pas oublier que c’est son foulard qui a sauvé Madeleine de Verchères des méchants Mohawks. Donc? Les pékystes perdent royalement leur temps à essayer de recharger leur fusil avec de la gomme balloune­. Cessez de boooooirreee s.v.p…

    • L’État c’est MOI! Élysée XIV

    • @anthrax “Jamais le gouvernement n’a suggéré aux Commissions Scolaires d’augmenter les taxes pour compenser les coupures demandés judicieusement par le gouvernement ! JAMAIS ! c’est un mensonge et ca vous évite de commenter l’actualité peu glorieuse de votre parti !”

      Je l’ai entendu! De plus dans le Courrier Frontenac, on écrit: “Rappelons qu’au printemps dernier le gouvernement a annoncé des coupures de 200 M $ dans le budget des commissions scolaires. Mme Malavoy leur avait alors suggéré de réduire leurs dépenses administratives, de limiter leurs activités ou ENCORE DE HAUSSER LES TAXES.”
      Dans du 16 sept. 2013: “Hausse des taxes scolaires – Pauline Marois tente de manipuler les Québécois” il est dit:
      La porte-parole de l’opposition officielle en matière d’Enseignement primaire et secondaire et députée de Mille-Îles, madame Francine Charbonneau, condamne l’attitude de la première ministre du Québec, madame Pauline Marois, qui tente de manipuler les Québécois en mettant le blâme des hausses de taxes scolaires sur le dos des Commissions scolaires alors que le seul responsable de cette hausse est son gouvernement.
      « J’aimerais lui rappeler que cet été sa ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, madame Marie Malavoy, cautionnait les coupures. Elle affirmait d’ailleurs qu’elle n’en voulait pas aux commissions scolaires et pires encore, qu’elle les encourageait à augmenter les taxes scolaires.”

      Je ne commente pas l’actualité peu glorieuse de “votre” parti parce que le sujet de ce blogue est: LE FRIC DES COMMISSIONS SCOLAIRES… ne vous en déplaise, je sais lire et écouter et ce blogue a un sujet précis sur lequel échanger et je ne suis pas tellement motivée à FAIRE CHANGER D’IDÉE qui que ce soit surtout quand il n’en a qu’une; mission impossible!

    • Dans Portail Québec du 16 sept. 2013

    • Un grand bonhomme d’ICI.

      Reconnu Père fondateur du Wisconsin et découvreur de Chicago et de l’Illinois, il a maintenant sa statue dans le Capitole de Washington.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Jacques_Marquette

    • @ l.moga

      Tu as bien raison.

      Malavoy a bien dit aux CS de puiser la différence dans les taxes.

    • Dans l’histoire du dévoilement d’une perquisition de l’UPAQ dans les bureaux du Parti Libéral, on peut se questionner sérieusement sur le fait que Radio-Canada a dévoilé ce renseignement la veille de la rentrée parlementaire. En agissant ainsi, le Parti Québécois désirait-il attirer l’attention médiatique vers cette nouvelle pour éviter les questions embarrassantes sur ses échecs économiques, sur un désaccord avec les Commissions scolaires et sur un mauvais sondage pour sa charte des valeurs québécoises ? Si c’est la commande provenait du PQ, on peut se questionner très sérieusement du sens éthique de certains journalistes de Radio-Canada. Il faut dire que la belle harmonie entre Radio-Canada et le Parti Québécois ne date pas d’hier. On a qu’à se rappeler la partialité du ministre Pierre Duchesne lors du printemps des carrés rouges !!! Le journaliste qui dénonçait alors le gouvernement est devenu un ministre adverse.

    • @antrax Dans Abitibi Express Publié le 15 septembre 2013, Martin Guindon écrit: La CS Harricana étonnée de la sortie de Pauline Marois La sortie de la première ministre Pauline Marois à l’endroit des commissions scolaires qui ont haussé leurs taxes scolaires afin de compenser pour la compression de 200 M $ de son gouvernement a pour le moins fait sursauter le président de la CS Harricana, Michel Gagnon.
      © archives Michel Gagnon, président de la Commission scolaire Harricana.
      Dans un communiqué émis le 10 septembre, M. Gagnon s’est dit étonné de ce désaveu, d’autant plus que «c’est le gouvernement de madame Marois qui nous a proposé l’alternative de hausser le compte de la taxe scolaire pour ne pas affecter les services à l’élève».

    • @carbone_14 19h33 ” Cessez de boooooirreee s.v.p…”. Et vous? Vous pourriez cesser d’écrire pour ne rien dire.

    • @carbone_14.
      Si seulement vous aviez les bras assez longs pour tenir le fusil par l’autre bout, vous cesseriez de souffrir.

    • @silenceondort 20h53 Vous pourriez être moins agressif, moins violent. Quand même!

    • Non Merci!
      Pas ce soir chérie!
      J’ai mal à la tête!

      AH! HA!

    • Au modérateur: je ne publierais pas un commentaire comme celui de 20h53: une invitation au suicide est carrément inappropriée. Je trouve ce commentaire d’autant plus horrible du fait qu’un de mes amis s’est suicidé de cette façon.

    • @carbone-14 21h34 Non mais! ça va pas, la tête? Bizarre, bizarre.

    • @lukos
      Vous croyez vraiment tout ce que vous lisez. Rassurez-vous, avoir été certain que carbone 14 avait les bras assez longs vous pensez que j’ me serais permis? D’ailleurs, il est manchot voilà et son bras droit est à gauche. Hérédité consanguine qu’il disait le médecin.

    • @silenceondort 22h20 “. Rassurez-vous, avoir été certain que carbone 14 avait les bras assez longs vous pensez que j’ me serais permis?”. Justement, vous n’en savez rien. Figurez vous le geste; ça ne se souhaite pas.

    • Ah ben, ah ben heille «boston» vous en prenez de la place sur un blogue.
      À ce que je constate vous n’avez absolument rien compris et êtes toujours aussi aveugle et
      endoctriné fédéraliste? ou libéraliste???
      Je me questionne sérieusement sur votre admission que vous êtes fédéraliste. Avec ce j’ai lu
      de vos propos j’ai rarement vu un fédéraliste aussi acharné à défendre le PLQ, pas le PLC.
      Peut-être ne faites-vous pas la différence.
      Pour vous aider la voici; le PLQ est un parti politique provincial au Québec tandis que le PLC est un parti fédéral à Ottawa, Ontario. Vous pigez?

      Ce blogue est supposé couvrir les magouilles des commissions scolaire mais je n’ai pas vu votre commentaire sur le SUJET. Êtes-vous tellement à cours d’argument que vous évitez de l’aborder? Pourtant votre cible préférée, le PQ, est impliqué à mettre le C.S. au pas.

      À ce sujet: mes taxes scolaire ont augmenté de 28,4% même si ma C.S. a des surplus de 10 MILLIONS $. Qui a tort pensez-vous le PQ ou la C.S. ?

      P.S.: En passant, je constate que vous vous faites brasser par d’autres blogueurs tel,
      souverain,noirod, PJCM et autres. Vous le méritez bien.

    • Toujours à la recherche du Passage du Nord-Ouest de Mtl, Cavelier de La Salle fonda une toute petite colonie française en amont de Mtl et qu’il nomma St-Sulpice, mais que les nouveaux colons surnommèrent LA Chine, peut-être avec un peu d’humour.

      Il explora les Grand Lacs, fonda Kingston, découvrit les chutes Niagara et les Pays d’En Haut de Séraphin; il prit possession de toute la Louisiane au nom de Louis XIV, qui s’en montra cependant très peu ému, en considérant toutes ces découvertes parfaitement inutiles par rapport à toutes les guerres qu’il avait à mener en Europe. Un tout petit territoire couvrant 15 des États américains actuels à peine. Mais bon! Tout cela est-il encore vraiment important?

      Son épave La Belle a été retrouvée au Texas en 1995, mais étant toujours propriété de la France, un accord à l’amiable a été signé en 2003 entre les États-Unis d’Amérique et la France pour un prêt cultûrel de 99 ans entre pays amis plutôt qu’une autre guerre de Broues inutiles.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Robert_Cavelier_de_La_Salle

    • Et ne surtout pas confondre la nouvelle Q-50 avec la vieille minoune des pékystes qui pompe l’huile s.v.p… Buenas Noches en attendant la nouvelle calèche écologique promise pour le Plateau par ses politiciens localistes un peu spéciaux eux aussi. Pauvres Platélistes! Pomperaient-ils un peu trop d’air pour rien eux aussi, par hasard?

    • @ lucie1198,

      madame, c’est quoi que vous ne comprenez pas? Je vous ai dit dans un autre blogue que je suis fédéraliste et que jamais je voterai pour le PQ.

      Je n’essaie pas de défendre le PLQ. Encore une fois, ce parti nous a laver et j’espère sincèrement que des membres vont en payer le prix quitte à aller en prison. Je l’ai même dit dans un autre blogue.

      Et oui, je sais très bien la différence entre le PLQ et le PLC. Mon grand-père était impliqué dans la politique dans les années.

      En ce qui concerne les taxes scolaires, est-ce que nous avons vraiment besoin desdits commissions scolaire? Ma réponse est non. Pour moi, c’est le gouvernement qui devrait en être responsable, that’s it that’s all.

      Ce que je déplore du PQ est son hypocrisie. Pkoi est-ce que Malavoy était d’accord avec les augmentations et quelques semaines plus tard, voyant la grogne des Québecois, Marois contredit sa ministre? Marois et son gouvernement savaient exactement ce qui se passait et elle a le front de venir dire à la télé qu’elle était choqué.

      La raison de sa sortie contre les commissions scolaires, alors qu’elle se faisait questionner sur la charte, est tout simplement dû au fait que les choses allaient mal pour elle et son parti car elle voyait que les Québecois supportaient de moins en moins la charte.

      Depuis que le PQ est au pouvoir, c’est du pareil au même, soit, avance, recule, stop, au neutre, mensonges par dessus mensonges et maintenant de l’hypocrisie.

      Moi aussi mes taxes scolaires ont augmenté, mais ce n’est pas vrai que le PQ veut nettoyer les CS. Si tel est le cas, pkoi ne pas tout simplement leur dire de fermer boutique?

      Me faire brasser? Oh madame, sachez que je connais très bien souverain, PJCM et la-nation-québecoise.

      Ces gens-là sont impolis, vulgaires et je dirais même racistes. Est-ce ce genre d’amis que vous voulez partager votre Québec?

      Je doute fort bien car vous me semblez être une super bonne personne. Avant de me juger, aller lire leurs commentaires sur les autres blogues, vous allez être vraiment déçue de leur façon d’agir.

      Pour ce qui est de noirod, je n’ai aucun problème avec lui car honnêtement, je ne me souviens pas de la dernière fois je lui ai répondu. Il me semble être un blogueur poli pis c’est parfait comme ça.

      Si je le mérite bien, alors les autres le mérite bien aussi.

      Sylvain

    • Si Gilbert Lavoie (ainsi que d’autres blogueurs) lisait les commentaires qui paraissent sur son blogue plutôt que de se fier à une modération humaine étrangère et ou électronique mais souvent clairement déficiente, nous aurions moins à subir les élucubrations du genre de celles de carbone-14 et quelques autres.

    • @ carbone-14.

      Très bon article sur Cavelier de La Salle.

    • Exact, vous avez réson.

    • @ carbone-14.

      J’aime bien vous lire.

      Merci !

    • Tout cela pour vous dire qu’il n’aura servi de rien d’abandonner nos saints et autres signes religieux du Québec si ce n’est que pour régresser aux fétichistes et autres petits drôles du Cameroun ou d’Ailleurs qui prétendent maintenant nous gouverner avec des crânes de panthères symboliques ou whatever; voire même guérir si possible une bonne majorité de pékysses de leurs bibittes traditionnalistes avec de seules incantations zoo autres fumigations à la sauge tout comme certains Grands Chefs Indiens d’Ailleurs ou d’ICI dans leurs Tipis si besoin; mais serait-il pertinent de souligner en passant que les mantras zens zoo autres croyances aux Pères Noël, à la Fée des Dents ou à de divines Catins plus sophistiquées telles que Maidonna ou Lady Gaga n’ayant jamais enrichi qui que ce soit ni au Gouverne-Maman ni aux CS aux dernières nouvelles, tout le reste de l’histoire d’Elvis Gratton pour sauver le Kébec ne serait donc que simples pétages de Broues parfaitement inutiles une fois de plus en effet.

      Et puisse la toute petite aiguille vaudoue que voici réussir enfin à en chasser tous les sortilèges ainsi que toutes les autres croyances zoo mauvais esprits médiatiques zoo monétaires parfaitement dans le vent de Matante Titine et quelques autres obnubilés surtout lunatiques comme de raison, si cela peut aussi éclairer enfin votre lanterne si possible. Mais qu’est-ce que le SOI des Zens au juste pour y voir un peu plus clair en la matière finalement?

    • Attendons-nous à avoir d’autres révélations aujourdh’ui, sur la facon dont Couillard-Porter et Associés a traité son caucus en le laissant dans l’ignorance totale d’une perquisition au siége sociale de PLQ en juillet dernier, un événement si énorme dans un parti qu’il est incompréhensible et ahurissant aussi, que c’est une véritable gifle pour ses membres que de l’avoir camouflé..

      On commence à s’appercevoir, que de Charest à Couillard, c’est du pareil au même, mais je crois que le dernier est plus dangereux.

      Ceux qui évitent ce débat ici par partisanerie alors qu’ils sont mal à l’aise de leur chef et des actions passées du parti, il faudra bien qu’ils finissent par en discuter au lieu de parler d’insignifiance pour “paqueter” le blogue.

      La devise du Parti Libérale n’a pas changé, c’est toujours : ” aux plus forts la poche ! “

    • Commençons donc par décrucifier tous les pékysteux et les pékysteuses de la Grosse Patente Gosses dans le vinaigre (GPG) de Matante Titine dans notre Comédie nationale, et la queue de tous les avatars pékystes de la toute petite église de scientologie de Holy Wood ayant été ainsi coupée net et sans façons sous la Guillotine du méchant Dr Goldfinger dans un nouveau remake des Diamonds are Forever, continuons nez en moins de tracer de toutes petites croix anonymes sur chacun des jours qui restent encore à venir au calendrier de la Madame avant son heure de tombée finale; et tout le reste devenant ainsi égal bien sûr tant au palmarès de RDI qu’au feuilleton de RDS pour continuer de se prendre si possible pour Soi-Même plutôt que Tel ou Telle Autre au Grand Théâtre GPT de la Politique, faisons donc une autre petite pose ou pour les Unes ou pour les Autres, tel qu’en un certain Tombeau de Ravel comme dernier Ballet cultûrel en grande reprise en boucle encore une fois de plus si besoin…. Ne quittez pas s.v.p…

    • @ legaulois 16 septembre 2013 12h19
      Merci de cette précision mais ce que je tentais, maladroitement sans doute, de mentionner c’est que le Québec, en s’inspirant de sa Mère patrie, en est venu à être sur-administré, sur-gouverné et par voie de conséquence surtaxé. Cette culture d’obésité gouvernementale morbide a fait de nous l’État le plus mal-en-point de l’Amérique du Nord comme la France en Europe, engluée avec des pays comme la Grèce, le Portugal et l’Espagne.

    • LE SECRET

      Une rumeur très étrange avait commencé à circuler dans la région, à savoir que le village de Saint-Télesphore possédait une eau vraiment miraculeuse. La moyenne d’âge de ses habitants y étant de 90 ans et plus, contrairement à celle plus modeste de Québec, un homme fut donc dépêché par le Journal La Lanterne pour aller enquêter sur place et tenter d’en percer le mystère.

      Et de fait, presque tous les citoyens y arboraient fièrement un teint rose pâle qui n’aurait pas été sans laisser fort dubitatif le très célèbre Colombo lui-même en personne; d’autant plus que les villageois n’y montraient presque pas de rides non plus , contrairement à certains autres réseaux touristiques plus régionaux tels que sur RDI ou Ailleurs.

      M. le Maire de L’endroit ayant déj`commencé à tirer de splans pour vendre des cncessions sur el supposé li

    • ouppps

      Le Secret suite….

      M. le Maire de l’endroit ayant déjà commencé à tirer des plans pour vendre des concessions sur le supposé liquide miraculeux qui, telle une fontaine de jouvence éternelle, permettait à ses électeurs de demeurer très joviaux malgré ce vilain poids des ans qui finit parfois par transparaître un peu malgré tout, qui d’une certaine taille restée un peu plus replète même en ne mangeant que des graines tout comme les pitpits, ou quoi d’autre encore d’un petit bedon au jambon encore plus accommodant à toutes sortes de petits riens souvent beaucoup plus existentiels qu’identitaires à vrai dire, l’affaire méritait certainement enquête assurément; d’autant plus que même les touristes avaient commencé d’y venir faire quelques emplettes au détour; à la plus grande satisfaction du Conseil municipal, qui y voyait enfin une perspective de développement durable. Voire même d’expansion plus prolongée, quand des hordes de journalistes ne manqueraient pas de venir y prendre leurs vacances l’air de rien.

      S’étant donc arrêté chez le père Bidou Larose pour quelques compléments d’information plus élaborée que des rumeurs ou des ON-Dit, comme cela arrive souvent dans les journaux potinistes, surtout quand des journalistes comme la divine Oprah décident de s’en mêler, quelle ne fut pas la surprise de Colombo d’y apprendre qu’il ne s’agissait que d’eau naturelle sans plus.

      - «Seulement de l’eau naturelle?» de demander l’enquêteur de La Lanterne, un peu dépité de son voyage au bout du monde, qui menaçait de le priver de ses réservations de hockey à Mtl pour presque rien encore une fois.

      - «Garantie à 100 %» ajouta le père Beau-Bidou, plus-que-certain de son affaire! «Goûtez-y! Vous verrez bien. Ai-je vraiment l’air d’un fantôme?»

      Et ledit produit naturel en question avait vraiment l’air tout ce qu’il y a de plus naturel en effet; avec comme un léger arôme de boisé, et un petit piquant qui laissait tout de même un peu perplexe, même sans les bubulles politiques habituelles d’eaux minérales ou gazières pourtant réputées très naturelles elles aussi. suite….

    • LE SECRET -2

      - «Et puis?» demanda le père Bidou à son sceptique de journaliste, qui s’arrivait pas à en caractériser l’arôme plus précisément. Certainement pas des petits fruits des champs, puisqu’on était en plein automne. Et le sirop d’arabe nouveau n’était pas encore prêt non plus, même si la saison précédente s’annonçait tout de même excellente avec toutes ces averses à n’en plus finir qui ne manqueraient certainement pas de se transformer en précieux liquide d’or avec un peu de patience coutumière; mais cela étant, de quelle eau miraculeuse pouvait-il bien s’agir au juste?

      -«Vous buvez souvent de cette eau?» alla demander l’enquêteur à la première nonagénaire très alerte rencontrée sur place en sortant de son marché.

      - «Vous voulez dire de notre eau minérale?» répondit Alexina, un beau grand sourire ingénu sur le visage.

      -«Est-elle aussi miraculeuse qu’on le dit? Les gens du Haut-du Fleuve commencent à se poser des questions, vous savez. Est-elle cotée à la Bourse au moins?»

      - «Oh! Même mes poules en boivent un peu à l’occasion, vous savez! Et depuis ce temps, elles pondent, elles pondent… C’est tout simplement incroyable mon cher Monsieur! Et elles font cot-cot-cot en la buvant tout en papillotant de plaisir comme certaines commères de la télé; mais je vous assure! L’eau de Saint-Télesphore est vraiment tout ce qu’il y a de plus naturel! Qu’allez-vous chercher là? Garantie à 100 % que je vous dis… Regardez-moi! Ai-je vraiment l’air d’une vieille poule de TVA?»

      Parti rencontrer M. le maire pour avoir quelques explications supplémentaires sur le prétendu liquide miraculeux de son village et qui, sans certitudes plus probantes, garantissait tout de même longévité et bonne humeur à l’ensemble de ses électeurs sans qu’il y comprenne trop rien lui-même, le cy-devant dénommé journaliste enquêteur se vit contraint d’y goûter à nouveau bien malgré lui; mais toujours sans arriver à y mettre un nom, ou quoi d’autre encore d’une étiquette qui aurait pu le mettre enfin sur une piste. Mais rien à faire! Le mystère demeurait toujours aussi opaque, et il osa prendre une deuxième lampée pour être bien sûr de son affaire et pouvoir enfin tirer toute cette affaire au clair au plus tôt au risque d’être congédié par son patron à son retour bredouille.

      Inclinant la tête par derrière tout en papillotant légèrement de plaisir comme le font de grands dégustateurs mieux connus rencontrés au hasard de concours à l’aveuglette et de-ci ou de-là, notre enquêteur très empirique ne manqua pas cependant d’y découvrir comme une certaine jouvence en bouche qui ne laissait pas neutre ni indifférent loin de là. Mais quoi au juste? Puisqu’il lui fallait absolument trouver une réponse adéquate à son aventure avant que d’aller s’acheter lui aussi une concession quasi miraculeuse d’arpents verts à Saint-Télesphore juste à côté sous de fausses représentations disons beaucoup plus politiques que journalistiques à vrai dire. Il ne s’agissait certainement pas de Pinot Noir de la Nouvelle-Zélande à sa seule couleur, c’était plus-que-probable. Encore moins de Broue aux Bleuets de Chicoutimi à sa seule odeur non plus, c’était presque certain. Mais quoi donc encore? Zut! et Rezut!

      Une expertise de la SAQ ayant finalement révélé le pot aux roses, à savoir qu’il s’agissait bel et bien de gros St-Pierre de Miquelon estampillé PQ tout court et tout net, et coupé d’un petit vin de framboises nouveau pas mal du tout, le secret du père Bidou fut donc éventé; même si le fait qu’on y trouvait beaucoup plus de nonagénaires à Saint-Télesphore que partout ailleurs en ville restait encore à être élucidé malgré l’enquête ad hoc du soi-disant nouveau Colombo anonyme en question d’un grand journal mieux connu de Québec – Fin -

    • @carbone 14
      Constat que, miraculeusement, vos bras ne se sont pas allongés pendant la nuit, sauf peut-être votre nez intellectuel où le commun des mortels n’ y voit que du feu et confond, dans cet habile tripotage de la réalité et d’allégories, parfois loufoques, profond mépris pour ceux-ci et ordinaire divertissement (quoique un peu boulimique) que votre prose procure. Voyez comment la pitié attire les âmes-mouches pieuses et charitables à votre chevet.

    • Faudra-t-il aussi faire disparaître les Hells Angels du décor pour que la chatte à Titine devienne efficace? Pas sûr les Boys!

    • Et qui pourra certifier que deux membres de la mafia qui s’embrassent publiquement sont vraiment des musulmans ou pas? Hummmm? En les faisant souffler dans une grosse balloune médiatique pour en avoir le cœur net, peut-être?

    • @anthrax Votre commentaire du 17-09-2013 laissait supposer que mon affirmation concernant le fait que Mme Malavoy ait suggéré d’AUGMENTER LES TAXES SCOLAIRES était un MENSONGE: “JAMAIS ! c’est un mensonge et ca vous évite de commenter l’actualité peu glorieuse de votre parti ! ”
      Je vous ai adressé 3 articles de journaux pour appuyer mes dires et vous vous êtes contenté de les ignorer. Pourtant, S’EXCUSER aurait été une façon “ÉDUQUÉE, HONNÊTE et INTELLIGENTE” de faire taire les préjugés qui nous habitent et qui nuisent à des échanges productifs. Dois-je conclure que vos interventions sur un blogue sont symptomatiques d’un dialogue de sourd engendré par une (votre) croyance politique dogmatique et fermée?

    • @ silenceondort

      Tu es un pleutre pour proposer à “carbone-14″ de se faire allonger les bras sur un fusil de chasse.

      Cela dit, je vois que malgré ton aversion pour “carbone-14″, tu ne fais pas mieux que lui en détournant le sujet sur d’autres affaires que celle des Commissions scolaires.

      À cet effet, je préfère lire la prose de “carbone-14″ que de lire tes inepties.

      Mais pourquoi autant d’inepties qui n’ont rien à voir avec les Commissions scolaires ?

      C’est sans doute que avez intérêt à cacher les affaires des Commissions scolaires tout en ostracisant d’autres personnage non reliés à la présente affaire.

      Les Commissions scolaires sont de gros bidules inefficaces, lourds, dispendieux mettant en péril l’éducation de nos enfants.

      Il y a autant de collusion et de corruption dans les Commissions scolaires qu’à la ville de Montréal.

      Cela est évident.

    • Hon, c’est donc plate ca:

      Une sortie intempestive de Daniel Breton provoque un malaise au sein du gouvernement péquiste. L’ex-ministre de l’Environnement a dénoncé ce matin l’inauguration près d’Amqui du plus grand parc éolien au pays, contrôlé par Enbridge et Électricité de France, en affirmant qu’il ne fallait pas laisser les compagnies étrangères développer l’éolien au Québec.

      «Ce n’est que l’opinion de M. Breton. Ce n’est pas l’opinion du gouvernement du Québec, ce n’est pas la mienne, ni celle de la ministre des Ressources naturelles», a cinglé le député de Matane-Matapédia et ministre du Tourisme, Pascal Bérubé.

      Visiblement mal à l’aise, la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, a refusé de commenter directement ces propos.

      Des membres du cabinet de la première ministre Pauline Marois ont été vus en train de savonner le bouillant député Breton. Après cette «petite discussion», il a affirmé qu’on l’avait «mal compris».

      Mal compris? Un autre mensonge d’un membre du PQ. Rien de nouveau là-dedans, c’est juste ca qu’on entend depuis le 4 septembre 2013.

      Et dire qu’il y a des séparatistes qui vont continuer à voter pour cette gang de menteur. Faut être vraiment aveugle pour agir ainsi.

      Bonne journée!

    • Êtes-vous en vacances en dehors du pays monsieur Lavoie? Pas de nouveaux thèmes sur votre blogue, ce ne sont pourtant pas les sujets qui manquent!! Quoi? Ceux-là ne font pas votre affaire???

      DERNIÈRE HEURE

      (14h53) L’UPAC a rencontré le chef du PLQ Philippe Couillard.

      R. Boisvert

    • @louis-richard
      Wo! Preux chevalier, ce n’est pas la bonne direction pour Camelot et surtout lorsque l’ on tutoie comme son palefrenier.D’abord il vous faudrait apprendre à lire,puis à lire au deuxième degré ce qui vous éviterait ulcères et montée laiteuse. Que vous faisiez, sachant maintenant lire, un retour sur tous les commentaires, les miens aussi, sur les C.S pour vous rendre compte que le billet est épuisé. Vous pourriez par la même occasion vous demander: ” Qu’a t’on à camoufler au juste alors que l’ actualité déborde de sujets à débattre?”
      Sur ce, allez, à votre monture, et continuez de pourfendre ostracisme et inepties. Attention toutefois de ne point vous prendre, par maladresse, la lance entre les deux fesses. C’ est gênant… surtout devant les estrades.

    • Et voila ! comme je l’avais prédit :

      Tommy Chouinard
      La Presse

      (Québec) Le chef libéral Philippe Couillard a reçu la visite mercredi des enquêteurs de l’escouade Marteau, le bras policier de l’Unité permanente anticorruption (UPAC), au sujet des enquêtes en cours sur le financement des partis politiques.

      / Du jamais vu au Québec, c’est trés grave ! un chef de parti rencontré par une unité policiére Anti-Corruption ! je vous prédis que l’UPAC ira beaucoup plus loin…on n’a encore rien vu avec ce Parti-Libéral ! Avant Couillard, il y avait un autre chef… qui doit trouver le temps long… mais ca s’en vient ! 9 ans de dictature et de magouilles libérales…il faudra passer à la caisse !

    • Si c’était la chef du Parti-Québécois qui avait recu la visite de l’escouade anti-corruption l’UPAC,

      LA PRESSE JOURNALISTIQUE SE DÉCHAÎNERAIT !

      Les blogueurs feraient leurs choux gras, mais on assiste à un silence assourdissant…

      alors Mr Lavoie… réveillez-vous !

    • «Papa Doc Duvalier
      Donne nous pain qutidien
      Ta volonté soit fait su terre
      Comme Ciel…»

      Telle est la prière que les écoliers devaient réciter quotidiennement dans les écoles d’Haïti chérie il n’y a pas si longtemps déjà. Et il faudrait retourner à ça avec les ministres neutres de l’Éducâtion de Baby Doc et Cie? NON MERCI!

      Nous avons déjà amplement de Baby Doc ici même au Kébec sans exagérer sur les toasts ministériels, et cela étant, suffit-il de croire ou non à la boisson ou aux subventions pour être heureux?

    • MANCHETTE DE LA PRESSE :

      Tommy Chouinard
      La Presse

      (Québec) Le chef libéral Philippe Couillard a reçu la visite mercredi des enquêteurs de l’escouade Marteau, le bras policier de l’Unité permanente anticorruption (UPAC), au sujet des enquêtes en cours sur le financement des partis politiques.

      Question : à quand une convocation de Jean Charest ?

    • @ louis-richard,

      plus pleutre que silenceondort, tu meurs.

      @ anthrax,

      ouin, on le savait que l’UPAC irait voir le chef. Au lieu de t’exciter, toi tu crois que c’est parce qu’il aurait quelque chose à cacher?

      Et si c’était la cheffe Marois qui avait reçu la visite de l’UPAC, les séparatistes seraient en train de déchirer leur chemise sur la place publique en train de crier à mort que tous cela est de la faute au PLQ.

      Un ptit conseil, avant de t’exciter encore une fois, attends donc la fin de l’enquête, juste au cas qu’il y aurait des péquistes d’impliqués aussi.

      Cé juste un conseil là que je te donne.

      Sylvain

    • Le petit messiah avec deux nouvelles dents super cute pourra toujours garder son surnom selon une juge des États. Alleluia!

      http://www.lapresse.ca/actualites/insolite/201309/18/01-4690758-messie-pourra-garder-son-prenom.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_insolite_1817587_accueil_POS1

      Notre sœur Françoise adorée pourra-t-elle vraiment prendre le beau comté de Ste-Marie dans une prochaine élection anticipée même si elle ne croit ni à Dieu ni à Diable mais seulement aux pékystes du P. du Q. ?

    • @ mouton,

      si tu n’es pas content des sujets de M. Lavoie, tu peux aller lire Vigile.net et le Devoir. Là tu vas tous trouver ce que tu cherches.

      Au cas tu ne le saurais pas, La Presse est fédéraliste donc tu n’es pas à la bonne place.

      En fait à tous ceux et celles qui sont frustrés par M. Lavoie, bien rien ne vous empêches d’aller voir ailleurs.

      Bonne journée!

    • @ rouston ☻ l’indimidation par le tutoiement… la guérison sera longue…

      Mr Lavoie ne gére même pas ce blogue, quelqu’un balance un titre, met un robot… c’est du n’importe quoi..

    • @ silenceondort

      Ton commentaire, “Attention toutefois de ne point vous prendre, par maladresse, la lance entre les deux fesses. C’ est gênant… surtout devant les estrades” doit sans aucun doute s’adresser à ton ami Breton qui a encore fait dans ses culottes en apprenant que son caucus est dysfonctionnel à tous les niveaux.

      Cela n’est par hasard que ton amie Malavoy est contredite par ta maîtresse Marois tout comme dans bien des affaires menées par les Pikiouteux comme toi qui sont, à quelques exceptions, condescendants.

    • @ Boston 16h21
      Ah! OK! Ici vous êtes fédéralistes pour les fédéralistes exclusivement! Vous êtes donc fermés aux autres opinions si je comprends bien votre remarque á mon égard.
      Je vous remercie de votre conseil et je vais le suivre dès maintenant!!!! Je vais faire le bon mouton québécois comme vous le souhaitez!!!

      R. Boisvert

    • @anthrax “@ rouston ☻ l’indimidation par le tutoiement… la guérison sera longue…”

      Selon VOTRE CODE D’ÉDUCATION, le tutoiement serait plus grave que de qualifier de mensonge les propos d’un autre blogueur! Votre échelle des valeurs est étrange et elle aurait besoin de s’aligner sur un meilleur jugement.

    • Croire ou ne pas croire aux pékystes? Voilà la question à 6 million$! Mais sans crème No! No! il est fort probable qu’aucun pékyste ne sera sauvé il me semble.

      Rien de neuf dans les affaires du Dr Porter aux dernières nouvelles. Et cessez de venir brouiller les ondes ou trouver des coupables par simples associations s.v.p…

    • Couillard jure la main sur le cœur que l’enquête de l’UPAC ne le concerne pas personnellement. C’est drôle j’ai entendu Vaillancourt et Applebaum nous jurer la même chose!

      R. Boisvert

    • Et vlan pour le vol du siècle du PQ.

      “Le pétrole d’Anticosti est une grande illusion économique et ne devrait pas faire partie de la nouvelle stratégie énergétique du gouvernement du Québec, estime Marc Durand, un ingénieur en géotechnique retraité qui s’est fait connaître pour son appui aux opposants à l’exploitation du pétrole et du gaz de schiste.”

      DENISE PROULX / AGENCE QMI, 18 septembre 2013.

    • @louis-richard
      Puisque la raison vous amène à constater que le billet sur les C.S est éculé et qu’ il faut passer à autre chose, même perdre son temps à s’ adresser à un pleutre, parlons-en de Breton.
      Ça va vous surprendre, mais je suis entièrement d’ accord avec ce qu’ il a dit à propos de ce parc éolien. Tout comme le maire d’ Amqui l’est. Il y a aucun intérêt à long terme avec ces projets mal bâclés par vos “preachers” libéraux. Il a parfaitement raison aussi sur le travail de sape des libêêêraux contre l’ implantation de Siemens. Sans parler d’ aberration tel que l’usine au gaz de Bécancour qui ne tournera jamais et laisse partir entre 150 et 175 millions vers l’Alberta en pur perte, toujours sans créer d’ emplois. Laisser HQ acheter par contrat plus de 900 millions en pièces de rechange et/ou reconfiguration de Gentilly 2 alors que l’on savait très bien qu’ elle serait fermée.
      *Suis heureux que “private” boston vous aie pris sous son aile. Si vous vous perdiez sur le champ de bataille et qu’ on vous cherche, ce Saint-Bernard saura vous retrouver juste par l’odeur fraternel.

    • Au sujet des Commissions scolaires.

      Elles ont dit à Malavoy qu’il y a uniquement 10 % de frais d’administration dans les Commissions scolaires mais sans mentionner que celles-ci génèrent uniquement des frais administratifs pour les écoles.

      Les Commissions scolaires ne sont que de l’administration qui donne ensuite à d’autres organisations pour administrer des programmes dont l’entretien.

      Pourtant, l’on ferme des écoles faute d’entretien.

      Cherchez l’erreur .

      Il y a 50 ans, le but des Commissions scolaires était de centraliser l’administration des écoles en des pôles administratifs.

      Aujourd’hui, cette raison n’est plus.

    • @ silenceondort

      Je ne suis pas PLQ.

      Tu es PQ ?

    • Emprunter 1,5 miliardS aux Universités pour renflouer les caisses vides des CS alors? Très peu probable en effet. D’autant plus qu’il faudrait fermer l’Uquanisthan pour transformer le collégial en Instituts de technologie dont les besoins postmodernes sont devenus vraiment super criants.

      Et à la condition bien sûr de laisser la sophrologie et les mantras pékystes aux oubliettes sur les divans voluptueux du passé, il y aura toujours lieu de ratiociner raisonnablement mais sans argent dans ce Grand Vide intersidéral du Cosmos des Idées nouvelles du Kébec si possible. Mais encore? Une toute petite cerise verte sur le présent babana split des politiciens serait-elle vraiment suffisante pour ce faire?

    • @boston
      Vous cherchez encore plus pleutre que moi? Ah non! Je veux cette palme, venant de vous. Même en lisant 10 fois sa signification vous ne comprendriez pas plus celle-ci, puisqu’ elle émane en substance d’ être comme vous. Vous êtes de cette étoffe dans laquelle on taille la lâcheté, la faiblesse à accomplir, les faux-devoirs, propres qu’à protéger le pouvoir quitte à écraser les vôtres et les plus faibles, s’ il le faut. Les vrais pleutres s’ acharnent à oublier qu’ ils ont eu jadis une conscience, laissée à l’entrée de la caserne.

    • M.Lavoie,
      Suggestion de chronique « Aujourd’hui, encore une mauvaise journée pour le parti libéral et son cheuf M.Couillard» et je rajoute sa caution morale, M.Poeti, l’ancien policier.

      M.Leduc

    • Je veux voir les livres de la Fédération des Commissions scolaires.

    • @louis-richard
      La Loi des nombres appliquée à la démocratie fait en sorte que la situation des québécois, majoritairement francophones à l’ intérieur de la fédération canadienne est intenable à long terme. On naît pas séparatiste, on le devient à l’ évidence des constats. Maintenant, suis-je pékiste? Je n’ai jamais été membre d’ aucun parti. Est-ce que je vote pour l’indépendance du Québec? Toujours. Ce qui est assez inquiétant à l’ heure actuelle et augure pour les lendemains c’est la profonde division des québécois, et là je ne parle pas de la charte, ça c’ est accessoire et peu important. Mais la fracture bien réelle m’ afflige, encouragée qu’ elle est par de petits politiciens carriéristes, et ils se retrouvent partout dans tous les partis, sans vision à long terme.

    • Vive “carbone-14″ Libre !

    • @mouton et autres semblables.

      18 septembre 2013
      15h06

      Faites ça vite Monsieur Lavoir car les séparatistes n’en peuvent plus de se pourlicher les babines!

    • DE CHOSES ET D’AUTRES

      Une idéologie étant tout un ensemble d’idées, de doctrines ésotériques et de notions élémentaires plus ou moins bien assorties visant parfois à une systématisation de la pensée, les différentes mentalités qui en découlent ne seront pas nécessairement toutes de même natures ni de même valeurs assurément; en ce sens que pour pouvoir concevoir le monde en simples termes de totalités sans plus, comme chez certaines sociétés plus primitives, les postmodernes useront parfois de beaucoup trop de mots pour presque rien afin d’expliquer tous ces grands mystères de la vie ou de la mort et qui, pour être parfois assortis de fausses certitudes, ou peut-être de faux raisonnements, ne conduiront toujours qu’à de faux jugements à leur tour, étant entendu que pour être presque tous trop légers en eux-mêmes, les mots ne sauraient donc aboutir à des prédicats facilement démontrables sans prédications pékystes plus précises étant donné que pour être le plus souvent hors sujet ou sans objet plus pertinent tout comme chez certains pitpits, rien ni personne ne pourrait donc en connaître ni leur origine, ni leur fin à moins de suppositions plus ou moins bien étayées quant à leur nature identitaire réelle ou plus précise sur les tablettes plus élaborés de l’Entendement ou avec des schémas pas trop compliqués pour des pensées vraiment libres. Mais qu’est-ce à dire au juste?

    • @ silenceondort,

      souverain, sort de ce corps.

      ouf, que de haine de ta part.

      Vrai que c’est très frustrant pour toi de vivre dans le beau Canada et dont les Québecois lucide ne veulent se départir.

      Mais honnêtement, comment peux-tu c… sur le Canada quand tu as l’occasion de t’acheter une belle maison, une voiture neuve quand tu le veux, avoir le frigidaire rempli de nourriture, être bien payé pour ton travail, la sécurité de te promener partout au Canada sans avoir peur ni te faire tirer dessus et vivre dans la démocratie que tu as présentement.

      C’est quoi d’autres que tu veux?

    • @ marcelleduc,

      le sujet du jour devrait être ”autre dur journée pour Breton et le PQ qui se contredisent encore une fois et qui sont tout mélangé”.

    • De chartes et de châtrés

      Une sorte d’abîme incommensurable se cache parfois entre les mots et leurs symboles, tant chez les sociétés primitives des Parisiens qu’en Papouaise à vrai dire, si bien que faute de gammes ou de grammes de conceptualisations tout aussi inutiles que farfelues dans le strict vécu quotidien de tant de lubies ou de libidos presqu’à jamais perdues sur un très vague accent de nostalgie, tous les beaux tableaux de Botero du monde ne seraient sans doute pas suffisants pour impressionner de vrais primitivistes ou des fétichistes pour autant.

      Et si tant est que les pensées totales des mêmes primitifs de Paris ou de Papouaise n’auront jamais besoin de tant de planches japonaises ou d’estames chinoises pour mieux pouvoir enfin atteindre à cette sorte de mieux-être collectif ou en potiches dans lequel certains esthètes tout comme les inspecteurs Dupont et Dupond du Lotus Bleu n’hésiteraient pas un seul instant à insérer leur peau si possible pour mieux pouvoir y jouir en silence dans leur grand vide intérieur, il est bien évident qu’une simple peau d’ours idoine pourrait tout aussi bien faire l’affaire qu’une simple chatte de la pensée après l’avoir décorée de dents de requins et d’oreilles de critiques sur les pourtours pour enfin la rendre plus présentable à certains spécialistes du Logos ou l’avoir bien fait dégriffer pour le grand public au préalable. Mais qu’est-ce à dire encore au juste?

    • DE TOTALISMES ET DE TOUTOUS

      Les systèmes globalistes étant surtout composés de pensées globalisantes, comme il fallait un peu s’y attendre, Christian Godin va ensuite montrer dans son livre sur la Totalité comment ils pourront très facilement se traduire en idéologies dominantes derrière le masque des bien pensants en ce qui concerne des faits sociaux un peu plus flous; ou bien encore en modes de représentations totalisantes en philo plus ou moins bien imagée; tout comme avec ces images mentales parfois assez amusantes d’Alice au Pays des Merveilles entre autres.

      Et sans doute pour tenter de circonvenir quelque peu cette sorte de rationalisme un peu asséchant de Kant et Cie sur les émotions, comme avec son bon vieux dualisme de sujet/ objet, tel que si bien traduisible de nos jours en javas scripts de pensées binaires sans plus, tout comme dans dans le structuralisme et quelques autres système de pensée à peine dépassés dates et dont plusieurs postmodernes ne semblent cependant pas encore prêts de pouvoir se sortir de sitôt, toute une gamme de poètes plus ou moins bien informés préférèrent retourner à leurs bonnes vieilles habitudes de pensées synthétiques et quasi traditionnelles du Tout-Un dans Un, ou vice versa; où tout étant dans tout, presque partout, sauf peut-être dans un 5 sous d’Ailleurs plutôt que d’ ICI, ces différentes formes de pensée totalement empiriques finirent par aller plonger dans l’irrationalisme le plus fou à défaut de statistiques plus imagées pour mieux pouvoir en causer d’une part, ou du moins les corroborer de l’autre en tout état de cause plus probante. Mais une seule statistique a-t-elle jamais réussi à créer un seul 5 sous réel plutôt que virtuel en résumé?

    • Qui dit vrai? Celui qui a en lui la haine du faux donc aucun des 2.

    • @ boston,
      Soyez tranquille, la prochaine chronique sera bien sur «autre dur(e) journée pour Breton et le PQ».
      P.S. La commission Charbonneau se chargera de P. Couillard et du parti libéral.
      Essayez de bien dormir, la nuit porte conseil,sans rancune, en toute amitié.
      M.Leduc

    • NOUS PENSONS,
      DONC, NOUS SOMMES
      NOUS-MÊMES
      ET PERSONNE D’AUTRE.

      DESCARTES

    • Vive le Québec Libre !

    • Et ci-joint quelques images pléthoriques d’une fonction publique devenue la source réelle et non pas seulement virtuelle de tous nos maux.

      http://album.aufeminin.com/album/see_304320/PORTAITS-DE-FEMMES.html

    • CHILI EN QUÉBEC

      On avait Woodstock en Beauce, nous voici avec Chili en Québec.

      On ne peut défendre l’indéfendable et tolérer l’intolérable.

      Voilà que comme sous Pinochet, l’UPAC s’invite, sans invitation ni information préalable chez Philippe Couillard, chef d’un parti politique majeur à l’Assemblée nationale.

      La décence la plus élémentaire eut voulu que les gens de l’UPAC demandent d’abord à le rencontrer et qu’ils conviennent en semble d’un moment qui leur était mutuellement convenable.

      L’UPAC s’était déja payé tout un party avec l’arrestation à 6 heures du matin du maire Vaillancourt, alors qu’on aurait pu procéder par sommation à comparaître.

      Çà commence drôlement à ressembler à Octobre 1970 ou au Chili de 1973.

      Le gouvernement semble avoir perdu le contrôle de l’UPAC qui apparaît de plus en plus comme un état dans l’état.

      En théorie, le pouvoir civil est censé diriger.

      Pas les enquêtes de l’UPAC qui doivent être indépendantes, mais au moins le comportement de cette unité qui se place au dessus de la décence.

      Les ministre de la justice (Bertrand St-Arnaud) et de la sécurité publique (Stéphane Bergeron) doivent prendre des mesures immédiates pour qu’un tel comportement ne se reproduise plus.

      J’espère seulement que les députés de l’opposition auront le courage de demander des comptes au gouvernement en chambre aujourd’hui même à ce sujet.

    • Prévoir enterrer les droits des uns pour promouvoir ceux des autres restera toujours la pire des politiques en termes de libertés civiles, et c’est la raison pour laquelle cette maudite charte malfamée mériterait de prendre le bord de la poubelle au plus tôt à défaut d’être brûlée vive sur la place publique si besoin. Voilà!

    • @ducalme

      19 septembre 2013
      00h48

      Quel a été le premier geste du PQ lors de son arrivé au pouvoir?…Il a congédié le boss de la SQ pour y installer le leur!

      Alors, ne vous posez plus de questions!

    • Monsieur Lavoie,

      Bien hâte de vous lire “banaliser” et “relativiser” la présence d’enquêteurs de l’UPAC chez votre Parti Politique et à la porte du chef de l’opposition. C’est toujours intéressant, je vous assure!

      Pierre Lemay

    • Je ne cite aucune religion, mais :

      Ce qu’ils ne vous ont pas dit lors de la manifestation :

      C’est que leur religion vient en compléte contradiction avec leurs propres valeurs emseignées dans un certain livre sacré, et qui sont des ordres :

      à savoir qu’ils ne reconnaissent qu’une seule religion : la leur !

      que l’homme est supérieur à la femme par les qualités qu’un certain dieu lui a donné !

      qu’en conséquence il a le droit de la battre jusqu’à ce qu’elle se soumette ! et ce sont toujours des ordres !

      Voila ce qu’on enseigne dans cette religion qui vous traîte en plus de “mécréant” avec mépris si vous n’en faites pas parti, et pire encore menace de vous assassiner à longueur de ce livre sacré qu’il est interdit de modifier.

      Il apparaît à la lumiére de ces faits qu’ils ne peuvent accepter la démocrtie puisqu’elle vient heurter leurs propres valeurs ! D’ailleurs dans ces pays , la démocratie n’a jamais existé, c’est tout simplement impossible ! Vous remarquerez encore, que je n’ai nommé aucune religion.

      En espérant que vous comprendrez mieux ce qu’il s’est vraiment passé à la manifestation pour une Charte égalitaire des libertés.

    • je voulais dire :

      ▬ C’est que leur religion vient en compléte contradiction avec nos propres valeurs, leur religion qui est enseignée dans un certain livre sacré, et que tout ce qui y est écrit sont des ordres :

      à savoir qu’ils ne reconnaissent qu’une seule religion : la leur !

    • le pire dans tout ca c’est que la regies du logement vas encore limiter les augmentations en dessous de l’inflation et ensuite on va accuser les mechant proprietaires de creer des parcs de taudis , tout en protegeant les locataires qui ne payent pas leurs loyers et demolissent les logement en toute impunitee

    • @ pierre_lemay,

      moi j’ai hâte de lire les raisons du pkoi le % envers la séparation a baissé au dernier et récent sondage.

      C’est toujours intéressant, je vous l’assure!

    • Soufflez tous dans la balloune à Matante Titine les enfants. Si vous n’êtes pas neutres, vous n’aurez pas de bonbons.

    • @ anthrax,

      salut. J’essaie de comprendre ton dernier commentaire soit celui de 08h34 concernant les religions.

      Tu mentionnes que pour certaines religion, l’homme est supérieur et qu’il a le droit de battre sa femme.

      Euh, ça c’est intérressant parce que j’ai plusieurs voisins qui viennent des pays mulsumans pis sont bien bien correct et même super gentils.

      Question pour toi. Un homme qui est très Québecois qui bat ou tue sa femme et ses enfants sont causés par quoi alors?

      Et pourtant, ils est ….Québecois.

      Je n’essais pas de miniminser la charte mais quels preuvent ont le PQ pour sortir cette charte?

      Diviser le peuple pour gagner des points aux prochaines élections?

      J’pense que oui n’est-ce pas?

      Bonne journée!

      Sylvain

    • Youhou,monsieur Lavoie…Êtes vous en dépression?À court de fiel?

    • Être ou ne âs être soi-même! Telel est bien en effet l’essence mêm du Bonheur selon M. Jourdain, et même s’il nous tarde encore de nous libérer de toutes nos opeits idolâotries ppur mieus pouvoir ne rire totu comme en cet état d’eutrapélies

    • @boston,

      En dépression vous aussi?

    • ouppps

      Être ou ne pas être soi-même! Telle est bien en effet l’essence même du Bonheur selon M. Jourdain, et même s’il nous tarde encore de nous libérer de toutes nos petites idolâtries pour mieux pouvoir en rire tout comme en cet état d’eutrapélie qu’Aristote nommait tout simplement de la bonne humeur, le fait de considérer ledit rire comme un simple dédoublement de l’être entre un objet et son sujet comme semblait le croire Hegel n’apportera cependant rien de neuf aux débats sociétaux en cours à moins d’équations différentielles de Lorenz plus probantes pour mieux pouvoir les démontrer selon toutes probabilités.

      Ce qui signifie bien sûr que les amphithéâtres n’étant pas toujours absolument nécessaires aux bons acteurs pour bien performer, seul l’ajout inopiné d’un peu de lumières médiatiques ou de fumées artistiques tout comme dans les bons shows pourra parfois rendre heureux quelques chroniqueurs politiques tels que le Gros Kaderre malgré leurs gazouillis à peine répétitifs, tout comme certaines chansons de la Bolduc. Mais l’opinion de Juliette Béliveau au présent débat serait-elle vraiment pertinente ou pas pour résumer le propos? Les temps changent les Boys. Les temps changent….

    • @ tiplon,

      le journal Le Devoir et Vigile.net attendent tes commentaires.

    • Toujours est-il cependant, qu’avec ou sans catharsis, une précaution toujours utile lorsqu’on cause des Sapiens, ni des sujets sans raison ni des objets sans sujets ne sauraient tenir lieu de prédicat valable pour discourir de politique dans le Cosmos des Idées étant entendu que les idéats auront toujours besoin de concepts pour mieux pouvoir en discourir selon M. Kant; et les mots ne restant à cet égard que les trop courts instruments de la pensée pour mieux pouvoir les corroborer, ni l’assuétude des uns en tant que telle, ni l’ataraxie béate des autres pour mieux pouvoir s’y frotter ne sauraient donc servir de substituts mieux songés à cet Esprit lui-même, seul capable de nous sortir de ces Républiques de Girouettes, comme sous la terreur rouge de Robespierre et dont il faudrait savoir gré à Hegel de nous avoir délivrés avec sa société civile qui allait pourtant rester comme lettres mortes dans ses cartons après la chute des symboles en vert bouteille des abeilles de Napoléon. Mais encore?

    • Tout autant un État qui ne ferait des lois que pour lui seul ne saurait survivre bien longtemps, ainsi de même des partis qui ne prendraient en compte que leur seul intérêt selon cette philosophie du tonneau de courses aux votes pourtant mieux connues en prétendant se placer au dessus des mêmes lois sous le seul prétexte de meilleure gouvernance mal rapaillée mériteraient certainement d’aller rejoindre au plus tôt la poubelle de l’Histoire sans façon; et cela étant, le mieux serait de demeurer maître de ses propres pensées malgré tout plutôt que la marotte de ses seules déraisons, nonobstant toutes ces soi-disant volontés générales sur l’autel desquelles tant de libertés ont déjà été sacrifiées sans finalités plus signifiantes que celles des partis-pris comme de leur chienlit. Mais qu’est-ce à dire au juste une fois de plus?

      L’onanisme des ON ne serait-il pas en train de rendre à nouveau sourd au Kébec par hasard?

    • @ pierre_lemay,

      Moi en dépression? Mais pas du tout. C’est un fait, va écouter les nouvelles mon ami.

      Mais pourquoi m’avoir répondu de cette façon?

      Tu es en manque d’arguments?

      Allez mon péquiste, je veux lire ton commentaire concernant la faiblesse du OUI d’ac?

    • L’enjeu des commissions scolaires en est un d’imputabilité à leurs clients et patrons. Encore faudrait-il que ces ‘patrons’, voire Québec, aligne clairement les objectifs imposés à ces C.S. Pas des intentions vagues et des objectifs littéraires. Des cibles quantifiables et mesurables. Des chiffres, des mesures! Car si les opinions sont subjectifs les chiffres eux, sont objectifs et universels! C’est au gouvernement d’imposer ces objectifs, clairs et vérifiables. Quel pourcentage du budget en transport écolier? Quel % en salaire direct? indirect? en Immobilisations etc… Et c’est au C.S. de produire et justifier les résultats.

      Entendre Mme Malavoy dire que les commissions peuvent faire mieux sans articuler objectivement son discour ne veut rien dire. Combien mieux? ou? et pourquoi? En quoi n’ont elles pas respectées les exigences imposées? Faites nous la démonstration avant de pelleter l’enjeu du 200M$ dans la cour des commissions scolaires, que je ne disculpe pas d’emblée d’ailleurs…

      De part et dautres on s’accuse de tous les torts mais personne ne fait la démonstration claire et concise de ses arguments… On a coupé 500K$ ici, on a fait ça par là, on est au maximum de notre effort blablabla.

      En tant que contribuable qui verse des milliers de dollars en taxes et frais de toutes sortes, je m’attend de nos élus une transparence plus grande et surtout plus objective de la gestion de nos deniers publiques. Le privé a depuis longtemps appliqué des approches de gestion factuelles auxquelles ses dirigeants sont mesurés et imputables (en général) et peut-etre devrions nous nous en inspirer un tant soit peu dans nos institutions publiques.

      Le débat des C.S. est quant à moi un débat beaucoup plus large qui devra se faire au Québec sur mission de nos services publiques, la gestion des taxes et impôts, la gouvernance chez les élus et l’imputabilité de ceux-ci.

      S. Kiraly

    • boston, allez mon caqueux qui caquette, on devrait invité carbonifére à venir discuter de ses proses innocentes, que personne ne lit, car il les met juste pour paqueter le blogue..donc on devrait l’inviter autour d’un bon café dans un restaurant pour en discuter.

    • @pierre_lemay

      19 septembre 2013
      08h20

      Pas sur que vous réalisez pleinement (comme beaucoup d’autres d’ailleurs) les conséquences de la séparation du Québec du reste du Canada…En somme, l’éclatement de leur propre pays!

    • LES SOURCES DU MOI

      Les savantes études de Charles Taylor sur les Sources du Moi, qui laissent parfois entendre qu’il ne saurait y avoir d’identité réelle sans identification bien songée, pourraient sans doute surprendre en considérant selon lui, comme dans sa préface, que nos conceptions modernes du moi se sont en fait développées à partir d’images mentales anciennes d’une identité humaine plus poilue. Ce qui pourrait peut-être ressembler à une redondance à certains esprits plus spécieux; mais voyons y voir de plus près, de façon à mieux discerner si possible tous ces traits de caractère qui se transforment parfois en personnalité propre à défaut de critères plus précis autres que ceux des ruminants.

      À considérer ICI qu’il ne s’agit sans doute pas que de valeurs factices basées sur des hiérarchies sans fondement comme on en rencontre encore assez souvent chez beaucoup de bonobos, le fait d’être ceci, comme les pee-wees, plutôt que de ne pas être cela, comme telle star, semble donc dépendre de beaucoup de facteurs génétiques, familiaux ou sociétaux qui n’ont probablement strictement rien à voir avec des visions disons strictement naturalistes des choses; et les mânes de leurs ancêtres que les anciens Romains conservaient précieusement de génération en génération démontrent à l’envi que le Moi ne saurait être en aucune façon qu’une simple question d’Ego ou d’esprit de bottines postmodernes ou whatever, comme cela tombe sous le Sens….

    • @boston,

      Moi? Un Péquiste? Vous êtes dans votre monde complètement mon cher.
      Mais dans votre monde…oulala….
      Ne cherchez pas plus loin ma question sur votre état….

      Continuez de me tutoyer. Il y a des gens comme ça derrière les claviers qui aiment ça se donner un genre. Vous êtes pas mal bon.

      Grosso modo, ça semble dépasser votre entendement qu’on ne soit pas souverainiste, mais qu’on ne fait pas semblant qu’il ne s’est rien passé sous le règle de votre secte pendant 10 ans…
      Ça dépasse votre entendement à ce point, que vous poursuivez dans le même ton….
      Remarquez, ils ont eu mon vote la première fois…
      Mettons que ça m’a pas pris tant de temps à comprendre que ça sentait pas la rose…
      Votre nez tient le coup?

      Libre à vous de vous intéresser au pourquoi du quoi du pct de la souveraineté. J’en ai pas grand chose à faire…
      On dirait bien que oui de votre côté…
      Je ne pense pas que ça soit une solution ce projet-là…mais en électron libre évitant les sectes comme vous visiblement, j’essaie de ne pas fermer la porte. J’écouterais et je jaserais de sans problème si la conjoncture nous amenait à ça.
      Pour l’heure, j’en ai vraiment…mais vraiment…pas grand chose à faire…

      Je suis pas mal plus intéressé aux malversations évidentes de l’ère Charest au pouvoir…
      Ai-je réellement besoin de les énumérer?
      Orford, Normandeau, Tomassi….et…et..et…et…et…et…
      Jusqu’à une ptite lettre envoyée à une certaine communauté qui ne laissait aucun doute, et “aucun doute” est une euphémisme…
      Vous l’avez lu?
      Ce serait trop long de tout énuméré n’est-ce pas?

      Écoutez, l’idéal pour vous est d’en parler le moins possible. Ainsi, les gens qui s’intéressent moins ne le réaliseront pas, Qu’en dites-vous? C’est un pas pire truc, non?

      De mon côté, je ne ferai pas semblant qu’il n’y a rien eu…content que l’UPAC se présente là. Un moment donné, si on en fait partie d’aucune secte politique, il y a des trucs qui sont évidents. Si on veut arriver à quelque chose, il ne faut pas passer à côté de ces trucs-là…
      Encore faut-il éviter les dogmes et les sectes…

      Vos enfantillages souverainistes-aveugle vs fédéraliste-aveugles, je vous laisse ça. Vous avez pas mal d’amis pour ça. Amusez vous bien!

      Pierre Lemay

    • @pager,

      Bon dieu, sortez de votre secte et de vos enfantillages….
      C’est terrible être limité à “souverainiste-fédéraliste” dès que quelqu’un n’est pas d’accord avec vous.
      C’est du n’importe quoi….
      Mais bon, ça fait sourire.

      Si un jour des Générations ont envie de se dire oui, personne ne mourrait…..
      Pour l’heure, il y a suffisamment de trucs à régler….pas mal trop de trucs à régler…pour se lancer dans un tel projet…
      C’est mon avis….mais je ferme la porte à rien de rien…

      Cela dit, quand je parle de trucs à régler, un nettoyage de l’éthique politique m’apparaît urgent.
      Si on passe à côté de ça, on passera à côté de tout…
      Ça commence là…
      Et, malheureusement ça fait partie de votre secte, le PLQ était enfoncé dedans jusqu’au cou pendant toute une décennie…
      Si ça avait été le PQ, la CAQ ou le blocpot!, j’aurais eu le même discours…
      S’agit de pas jouer aux arguments , sortir d,Une secte et regarder la situation pour ce qu’elle est.

      Mais bon, c’est dur dur d’être lucide quand on se campe à ce point-là dans le fanatisme politiques…

      Pierre Lemay

    • @ anthrax,

      tu écris ”boston, allez mon caqueux qui caquette, on devrait invité carbonifére à venir discuter de ses proses innocentes, que personne ne lit ….”

      Le ”on” exclue la personne qui parle ou écrit alors pour l’invitation à carbone-14 tu peux la faire toi même.

      Allez mon séparatiste, tu devrais être capable de le faire toi même non? À moins que ca te prend un fédéraliste pour t’aider?

      Et si tel est le cas, tu iras en voir un autre que moi.

      Bonne journée

      Sylvain

      P.S. Qu’en penses-tu du dernier et récent sondage qui indique que le OUI a baissé de quelque pourcentages? Ca fait mal au coeur hein?

      Moi, je n’ai rien contre lui et si toi tu ne le lit pas, moi si.

    • LES SOURCES DU MOI

      Ces sortes d’identités horizontales où de grands troupeaux d’individus conformistes traînent leur indépendance avec un chien dans les supermarchés de la consommation ne sauraient donc correspondre tout à fait a ce qu’on pourrait appeler des individus autonomes ou indépendants de leur chien peu s’en faut; et cette sorte de perte d’horizons dans la vie pouvant même conduire plus d’un quidam à ces crises d’identités qui n’étaient que le propre de certains partis pris antérieurement et dont notre bienheureuse époque super jouissive pour les psys ne manque pas, fort heureusement, on ne saurait certes y remédier sans visions plus verticales ou ontologiques du Sens plutôt que tout simplement ontiques ou horizontales du propos à ne considérer que ces pertes de sens pour le GPS de l’Entendement et qui peuvent parfois devenir assez aliénantes merci dans telle ou telle société de macramé donnée, malgré toutes ces fausses créances à demi supposées de tels ou tels gazouillis donnés

      Étant donné donc que le fait de faire sens signifie d’abord se définir, et parfois se comprendre, pour s’y retrouver, le seul fait de vouloir englober des multitudes de moi dépareillés dans ces sortes de majorités morales indéfinies tout comme celles des oies blanches ne pourraient certes pas contribuer à s’y reconnaître pour autant ou peu s’en faut à moins de ce tout petit quelque chose d’individuel et de plus particulier qui se nomme tout simplement le SOI des zens et que l’illusion naturaliste ne saurait en aucune façon venir combler que par de plus grands vides identitaires sertis d’autant de ces théories fort nébuleuses et qu’on appelle tout simplement de nouvelles modes dans les casquettes ou les i-pods sans plus; indépendamment, bien sûr des critères ou des assaisonnements qu’on pourrait peut-être encore apporter à telle ou telle sorte de nouvelles poutines données; mais auraient-elles encore une âme tout comme les petits lapins par hasard?

    • @ pierre_lemay,

      Ah bon, alors si té pas péquiste, té un séparatiste, cé juste une tite différence.

      Et pour ce qui se passe avec le PLQ et Couillard, sais-tu quoi? Moi aussi je suis content. Oui, oui, té surpris là hein?

      Ah oui, en passant, aux dernières élections, j’ai voté pour la CAQ.

      Té encore surpris là hein?

      Au moins, lui, voulait régler les finances avant de parler de séparation c’est tout le contraire que veux faire le PQ.

      On est endetté pis Marois et sa gang veulent tout fairent pour non seulement briser le Canada mais aussi le Québec.

      Pas fort fort leur affaire mais ce qui compte pour eux ce sont les prochaines élections.

      Bonne journée Pierre.

      Sylvain

    • @boston
      très cher tutoyeux,vos commentaires seraient totalement appropriés sur ce site…
      http://teapartypatriots.ning.com/

    • STÉPHANE BERGERON

      Tiens, tiens, le député Robert Poeti qui interpelle le ministre de la sécurité publique Stéphane Bergeron et ce dernier prend le mors aux dents.

      Il y a trop de coïncidences pour que ce soit le seul fruit du hasard.

      Le ministre Bergeron est l’un des rares du gouvernement actuel qui a de l’étoffe, mais là, il est complètement dépassé ou il a reçu la directive de se taire.

      http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201309/19/01-4691024-les-liberaux-minent-la-credibilite-de-lupac-accuse-bergeron.php

    • La Méditation Trancentale :

      En quoi consiste la technique de Méditation Transcendantale (MT) ?

      assis confortablement les yeux fermés. Ce n’est ni une religion, ni une philosophie, ni un style de vie.
      C’est la pratique de développement la plus largement pratiquée, la plus étudiée et la plus efficace.

      Que se passe-t-il quand vous méditez ?

      La technique de méditation transcendantale permet à l’esprit de s’apaiser pour expérimenter la source de la pensée — la conscience pure, connue également sous le nom de conscience transcendantale.

      C’est le niveau le plus silencieux et apaisé de la conscience — le soi. Dans cet état d’éveil au repos, votre cerveau fonctionne avec une cohérence significativement plus grande et le corps expérimente un profond repos.

      Combien de personnes pratique la technique de MT ?

      Plus de cinq millions de personnes à travers le monde ont appris cette technique simple et naturelle — des gens de tous ages, de toutes cultures et de toutes religions.

      Combien de recherches scientifiques ont été faites sur la technique de MT ?
      Plus de 600 recherches scientifique ont été conduites dans plus de 200 universités et centre de recherche (incluant Harvard, UCLA, et Stanford). Ces études ont été publiées dans plus de 100 revues scientifiques.

      D’où vient la technique de MT ?
      La technique de méditation transcendantale est fondée sur l’ancienne tradition védique de l’illumination en Inde. La connaissance de cette technique s’est transmise de génération en génération par des professeurs de cette tradition védique depuis des milliers d’années.

      Il y a environ 50 ans, Maharishi — le représentant dans notre génération de la tradition védique — a introduit la méditation transcendantale à travers le monde, et a ravivé la connaissance et l’expérience des états supérieurs de conscience en cette époque cruciale de l’humanité.

      Quand nous enseignons la technique de méditation transcendantale aujourd’hui, nous maintenons les mêmes procédures utilisées par les professeurs il y a des milliers d’années pour assurer une efficacité maximale.

    • conscience – le soi.

      Pour assurer une efficacité maximum, la technique de méditation transcendantale est enseignée

      de la même manière systématique que celle qu’utilise les professeurs depuis plusieurs

      millénaires.

      Indicateurs physiologiques d’un profond repos

      Physiological Indicators of Deep Rest

      Une Méta-analyse est une méthode pour établir une confirmation de résultats à partir d’un grand

      corpus de recherches scientifiques.

      Une méta-analyse effectuée sur toute les recherches physiologiques disponibles sur le

      programme de méditation transcendantale montre que la pratique de cette technique produit un

      état de repos profond comparativement à des conditions de contrôle, tel que mesuré par la

      diminution du taux respiratoire, la réduction conductance de la peau (augmentation de la

      résistance de la peau) et la réduction du lactate sanguin.

    • tiens, tiens, tiens, il y a quelques jours, c’était au Saguenay et voilà un autre acte raciste au Québec:

      ”Les propriétaires d’un commerce de ville Lasalle ont eu la désagréable surprise de voir la vitrine de l’endroit souillée par des graffitis de nature haineuse et à caractère raciste, hier matin.

      À même la devanture du Hammam Andalusi SPA, et en grosses lettres blanches grossièrement tracées, on pouvait lire «PQ Land go to your country». Le commerce est un lieu fréquenté par une clientèle musulmane.

      Le Journal s’est entretenu avec le propriétaire de l’endroit, qui est fréquenté surtout par des femmes musulmanes, et qui se dit inquiet. ”

      Cela me donne raison encore une fois que CERTAINS séparatistes sont de vrais racistes.

      Oui, oui, je sais, un membre du PQ va venir nous dire haut et fort que c’est très mais très méchant d’avoir fait cela.

      Sylvain

      P.S. Question pour les séparatistes. Êtes-vous d’accord avec ce geste de vandalisme et raciste d’un de vos confrères?

    • @ tiplon,

      merci de votre offre mais je préfère plus Le Devoir et Vigile.net.

      Quand j’émet un commentaire sur ces sites, tu devrais les voirs tous excités. C’est tellement beau à voir.

      Bonne journée!

      Sylvain

    • La tête de la limace est munie de quatre tentacule situés au-dessus de la bouche ; les tentacules supérieurs portent, à leur extrémité, les yeux mais constituent aussi des organes tactiles et olfactifs. La bouche comporte deux mâchoires avec de petites dents et une langue, la radula, elle aussi dentée.

      Le bouclier ou manteau derrière la tête qui recouvre quelques grains ou une petite lamelle de calcaire que l’on appelle la limacelle. On observe, sur la droite du bouclier, l’orifice respiratoire de l’animal que l’on appelle aussi pneumostomes.

      La particule caudale est la partie située en arrière du bouclier.

      Le pied est la partie ventrale et musclée de l’animal. Il adhère au sol grâce à la sole de reptation. 1) queue
      2) bouclier
      3) tentacules supérieurs
      4) tentacules inférieurs
      5) pneumostome
      6) pied
      7) sole de reptation

      Habitat :
      La limace vit particulièrement en France, mais on n’en retrouve également au Québec. Les limaces se cachent sous des morceaux de bois ou sous des pierres. La limace cache ses petits dans un trou qu’elle a creusé dans la terre ou sous un abri.

      Reproduction
      La limace est hermaphrodite, tout comme les escargots, elle est mâle et femelle une fois dans sa vie, mais pas les deux en même temps. Les organes mâles sont d’abord activés, puis c’est au tour des organes femelle. Le déclenchement de ces deux phases de l’activité sexuelle est régulée par un système hormonal. Les limaces s’accouplent généralement le printemps ou l’automne, car se sont les périodes les plus favorables. Suite à l’accouplement, la femelle va pondre ses œufs entre quelques jours et plusieurs semaines après l’accouplement selon l’espèce.

      Une limace peut pondre entre 100 et 150 œufs en paquets de 10 à 50. Ceux-ci sont déposés dans un trou creusé dans la terre ou sous un abri. Les œufs sont sphériques, jaunes blanchâtres ou transparents. La durée de l’incubation des œufs dépend des conditions climatiques, en particulier des températures. À 5°C, l’incubation durera jusqu’à trois mois alors qu’à 20°C, deux à trois semaines suffisent. L’humidité du sol doit être compris entre 40% et 80%. À l’éclosion des œufs, les limaçons mesurent quelques millimètres et sont transparents. Elle vivent de 9 à 18 mois selon l’espèce et la région.

      Comportement et mode de vie

      Les limaces sortent généralement la nuit et ne s’activent que dans une fourchette de conditions thermo-hygrométriques. Les limaces sont inactives à 0°C. À -3°C elles meurent, mais elles sont généralement enfouies sous terre avant le gel. Sans eau ou humidité, la limace ne peut pas produire de mucus et par conséquent, elle ne peut pas se déplacer. Elle se réfugie dans le sol pour attendre le retour des pluies. Les limaces peuvent se déplacer de 2 à 7 mètres par jour, dépendant de l’espèce. Lorsque qu’elle se situent dans une parcelle ou la végétation est abondante, les limaces ne se déplacent pas plus de 50 centimètres par jour.

      La limace aussi appellée ” loche” :

      Alimentation

      Les limaces mangent le plus souvent des tissus végétaux mais elle peuvent aussi consommer des champignons et des déchets animaux. En période de sécheresse, les petites limaces vivent plutôt dans le sol et grignotent alors les parties souterraines des plantes ou les champignons poussant sur des végétaux en décomposition. La limace est capable de ne pas manger pendant plusieurs jours et ingérer jusqu’à l’équivalent de sont poids. Elles repèrent leur nourriture grâce à leurs organes olfactifs et à des papilles gustatives.

    • «Montre-moi le fric!» : Comment financer vos études

      Soyez le premier à rédiger une évaluation

      Il va sans dire que l’aventure universitaire est passionnante et enrichissante. Outre le fait que vous êtes indépendant et que vous vous faites de nouveaux amis, vous entrez dans un univers où vous devez payer pour vous lever tôt, assister à des cours, faire des devoirs et passer des examens. Bienvenue dans le monde des études postsecondaires, où la vie est loin d’être bon marché; cette fois-ci, la petite monnaie que votre père vous donnait spontanément ne suffira pas.

      Nombreux sont les parents qui n’arrivent pas à défrayer les coûts croissants des études postsecondaires. Et même avec un emploi à temps partiel et un emploi d’été, il est possible que vous ne parveniez pas à payer les droits de scolarité en septembre.

      Si vous êtes à la recherche d’autres sources de financement, commencez par examiner ce que les banques et le gouvernement ont à vous offrir.
      Le prêt étudiant subventionné par le gouvernement

      Les prêts étudiants subventionnés par le gouvernement sont offerts aux étudiants admissibles par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. Si vous êtes admissible à un prêt étudiant du gouvernement, vous recevrez un montant fixe pour le semestre ou l’année précisée sur votre demande.

      Il importe de savoir que même si vous avez accès à votre argent de prêt par le biais de votre banque, cette dernière n’est qu’un intermédiaire entre le gouvernement et vous. Les banques ne participent pas à l’établissement des conditions de votre convention de prêt.

      Voici les principaux avantages des prêts étudiants subventionnés par le gouvernement :

      Vous n’avez pas à les rembourser tant que vous êtes étudiant admissible.
      Après l’obtention de votre diplôme, vous avez droit à un délai de grâce avant de commencer à effectuer des paiements pour rembourser le montant que vous avez emprunté.

      Consultez le site Ciblétudes (voir Liens connexes) pour obtenir de l’information sur l’aide financière du gouvernement, l’admissibilité, les critères de demande et beaucoup plus.
      Marge de crédit Études (alias le prêt garanti par le parent)

      Certains étudiants ne sont pas admissibles au prêt étudiant subventionné par le gouvernement. Même si vous y êtes admissible, il est possible que le prêt étudiant ne réponde qu’à 60 % de vos besoins financiers, dans le meilleur des cas. Vous devrez donc continuer à vivre avec un budget très serré et pourriez avoir besoin d’une marge de crédit Études.

      Marge de crédit Études

      Option de financement offerte aux étudiants par la majorité des banques.
      Souvent appelée prêt «garanti par un parent» parce que dans la plupart des cas, un parent ou un tuteur doit cosigner votre demande de prêt.

      Le montant accordé varie d’une banque à l’autre, mais les contrats d’emprunt sont semblables. Tant que vous êtes étudiant admissible, vous n’avez que les intérêts mensuels à payer (consultez le site Web de votre banque pour connaître les critères d’admissibilité).

      Le délai de grâce pour rembourser le capital de votre prêt suite à l’obtention de votre diplôme peut varier entre six et douze mois, selon votre entente de prêt.

      L’un des principaux avantages de la marge de crédit Études est que vous pouvez en tout temps y verser une somme globale. Cela vous permettra donc :

      de libérer des fonds aux fins d’utilisation ultérieure (tant que vous demeurez étudiant admissible);
      de diminuer vos paiements d’intérêt;
      de rembourser le capital (montant emprunté) plus rapidement.

      Obtenez plus de détails

      Maintenant que vous avez une meilleure idée du mécanisme des prêts étudiants subventionnés par le gouvernement et les parents, vous aurez probablement quelques questions épineuses sur votre admissibilité et la façon d’obtenir l’argent dont vous avez besoin.

    • Le Cid, acte 1, scène 6 (Le Monologue de Rodrigue) :

      Percé jusques au fond du coeur
      D’une atteinte imprévue aussi bien que mortelle,
      Misérable vengeur d’une juste querelle,
      Et malheureux objet d’une injuste rigueur,
      Je demeure immobile, et mon âme abattue
      Cède au coup qui me tue.
      Si près de voir mon feu récompensé, ô Dieu, l’étrange peine !
      En cet affront mon père est l’offensé,
      Et l’offenseur le père de Chimène !
      Que je sens de rudes combats !
      Contre mon propre honneur mon amour s’intéresse :
      Il faut venger un père, et perdre une maîtresse.
      L’un m’anime le coeur l’autre retient mon bras.
      Réduit au triste choix ou de trahir ma flamme,
      Ou de vivre en infâme,
      Des deux côtés mon mal est infini.
      ô Dieu, l’étrange peine !
      Faut-il laisser un affront impuni ?
      Faut-il punir le père de Chimène ?
      Père, maîtresse, honneur, amour
      Noble et dure contrainte, aimable tyrannie,
      Tous mes plaisirs sont morts, ou ma gloire ternie.
      L’un me rend malheureux, l’autre indigne du jour.
      Cher et cruel espoir d’une âme généreuse,
      Mais ensemble amoureuse,
      Digne ennemi de mon plus grand bonheur Fer qui causes ma peine,
      M’es-tu donné pour venger mon honneur ?
      M’es-tu donné pour perdre ma Chimène ?
      Il vaut mieux courir au trépas.
      Je dois à ma maîtresse aussi bien qu’à mon père ;
      J’attire en me vengeant sa haine et sa colère ;
      J’attire ses mépris en ne me vengeant pas.
      À mon plus doux espoir l’un me rend infidèle,
      Et l’autre indigne d’elle.
      Mon mal augmente à le vouloir guérir ;
      Tout redouble ma peine.
      Allons, mon âme ; et puisqu’il faut mourir,
      Mourons du moins sans offenser Chimène.
      Mourir sans tirer ma raison !
      Rechercher un trépas si mortel à ma gloire !
      Endurer que l’Espagne impute à ma mémoire
      D’avoir mal soutenu l’honneur de ma maison !
      Respecter un amour dont mon âme égarée
      Voit la perte assurée !
      N’écoutons plus ce penser suborneur,
      Qui ne sert qu’à ma peine.
      Allons, mon bon, sauvons du moins l’honneur
      Puisqu’après tout il faut perdre Chimène.
      Oui, mon esprit s’était déçu.
      Je dois tout à mon père avant qu’à ma maîtresse :
      Que je meure au combat, ou meure de tristesse,
      Je rendrai mon sang pur comme je l’ai reçu.
      Je m’accuse déjà de trop de négligence ;
      Courons à la vengeance ;
      Et tout honteux d’avoir tant balancé, Ne soyons plus en peine,
      Puisqu’aujourd’hui mon père est l’offensé,
      Si l’offenseur est père de Chimène.
      (Corneille, Le Cid, Le Monologue de Rodrigue)

    • AUX SOURCES DU MOI

      Et simple question de continuer à débattre pour s’ébattre ou peut-être se débattre pour se battre jusqu’à épuisement total et complet du sujet tant qu’à y être, continuons donc sur cette lancée, étant donné que toutes ces fausses valeurs politiques sans contenu réel n’équivaudront toujours qu’à des normes sans fonction pertinente pour être basées sur de l’empirisme absolu tout comme pour celui du bon Dr Empiricus en son temps, selon Cicéron.

      Ce qui signifie bien sûr qu’il en découle tout naturellement qu’elles ne sauraient venir combler par elles-mêmes, qui de son être véritable, ou quoi d’autre encore de ses raisons réelles ou supposées; et au contraire de ces singes qui vont tenter mordicus de se défaire d’un maquillage imposé dans lequel ils ne se reconnaissent plus du tout dans leur miroir, ces nombreux petits accessoires dans l’Imago dont les Sapiens ne détestent pas se parer pour mieux paraître en société ou à la télé malgré tout ne laissent cependant pas d’étonner de nombreux chercheurs de quiddités plus réelles que rêvées en résumé et qui ne correspondront dans la plupart des cas qu’à des identités empruntées plutôt que bien senties; tout comme au Grand Théâtre du bon Dr Diafoirus, dans sa toute petite École des Pékystes tout près d’ICI.

      Les différentes petites écoles de pensée ou politiques ou médiatiques à cet égard ne servant donc à peu près de rien à cet effet, seuls des groupes de punks mieux définis parmi lesquels les Sapiens ne détestent pas se reconnaître à l’occasion pourront sans doute aider quelques individus un tantinet désemparés avec quelques anneaux plus évolués dans le nez à s’y reconnaître malgré tout à défaut de pouvoir comprendre tous les autres pour autant; et le tout du tout de ces mêmes identités toujours partielles n’étant surtout pas qu’une simple question de quantité, mais bel et bien de qualité intrinsèque, avec ou sans crème épilatoire No! No! pour les plus faméliques, il ne servirait donc de rien de vouloir les schématiser en autant de concepts dits plus objectifs comme ceux des laveurs de vitres d’autos sur un Plateau assez So and So et dont la plupart les identités plus réelles que mieux songées ne se retrouveraient somme toute que dans autant de divines pédales du Bonheur en apparence peut-être infinie; tout comme pour cette speakerine qui viendrait tout juste de perdre une belle grosse dent du devant avant de faire passer son message sur tous les bienfaits des mêmes et redites crèmes politiques épilatoires vraiment super sensas. Mais que vraiment en penser au juste?

    • bonjour,
      il y a quelques temps je m’entretenais avec un ami quebecois et lui demandais a quoi servait les c.s. alors qu’il y a un ministere de l’education au quebec,et si vous ne deviez pas simplement supprimer ces dites commissions.oui mais par quoi on les remplaces de dit-il?bha par rien,vous avez un ministere qui en theorie doit etre capable de gerer les ecoles du quebec.
      ce qui ma fait penser que les quebecois sont comme la nature ils ont horreur du vide,ils aiment les structures étouffantes et complexes,les doublons de divers paliers de gouvernement,les privilèges accordes a de petits fonctionnaires plus preoccupes par leurs acquis que par le bien de la population.desolant .
      pauvre petit peuple soumis,enchaine dans vos contradictions,ligotes par la puissance syndicale outranciere.
      les directeurs d’établissements scolaires sont innondes par de futiles demandes emmanant des c.s simplement pour justifier leurs salaires mirobolants.
      reveillez vous amis quebecois vous etes diriges par des priviligies qui vous tondent,vous vident les poches.
      un maudit Français.

    • L e Cid

      Acte V,
      SCÈNE II – L’INFANTE

      L’INFANTE
      T’écouterai-je encor, respect de ma naissance,
      Qui fais un crime de mes feux ?
      T’écouterai-je, amour, dont la douce puissance
      Contre ce fier tyran fait révolter mes voeux ?
      Pauvre princesse, auquel des deux
      Dois-tu prêter obéissance ?
      Rodrigue, ta valeur te rend digne de moi ;
      Mais, pour être vaillant, tu n’es pas fils de roi.

      Impitoyable sort, dont la rigueur sépare
      Ma gloire d’avec mes désirs,
      Est-il dit que le choix d’une vertu si rare
      Coûte à ma passion de si grands déplaisirs ?
      Ô cieux ! à combien de soupirs
      Faut-il que mon coeur se prépare,
      Si jamais il n’obtient sur un si long tourment
      Ni d’éteindre l’amour, ni d’accepter l’amant ?

      Mais c’est trop de scrupule, et ma raison s’étonne
      Du mépris d’un si digne choix :
      Bien qu’aux monarques seuls ma naissance me donne,
      Rodrigue, avec honneur je vivrai sous tes lois.
      Après avoir vaincu deux rois,
      Pourrais-tu manquer de couronne ?
      Et ce grand nom de Cid que tu viens de gagner
      Ne fait-il pas trop voir sur qui tu dois régner ?

      Il est digne de moi, mais il est à Chimène ;
      Le don que j’en ai fait me nuit.
      Entre eux la mort d’un père a si peu mis de haine,
      Que le devoir du sang à regret le poursuit :
      Ainsi n’espérons aucun fruit
      De son crime, ni de ma peine,
      Puisque pour me punir le destin a permis
      Que l’amour dure même entre deux ennemis.

    • Question du jour:

      Qui croire au sujet de la charte et de la ville de Montréal?

      A – Jean-François Lisée:

      B – Bernard Drainville

      C – Ni l’un ni l’autre

      D – A, B et C

      Merci pour vos réponses.

      Sylvain

    • Le Cid acte 4 scène 3

      DON RODRIGUE
      Sous moi donc cette troupe s’avance,
      Et porte sur le front une mâle assurance.
      Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort
      Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port,
      Tant, à nous voir marcher avec un tel visage,
      Les plus épouvantés reprenaient leur courage!
      J’en cache les deux tiers, aussitôt qu’arrivés,
      Dans le fond des vaisseaux qui lors furent trouvés;
      Le reste, dont le nombre augmentait à toute heure,
      Brûlant d’impatience autour de moi demeure,
      Se couche contre terre, et sans faire aucun bruit,
      Passe une bonne part d’une si belle nuit.
      Par mon commandement la garde en fait de même,
      Et se tenant cachée, aide à mon stratagème;
      Et je feins hardiment d’avoir reçu de vous
      L’ordre qu’on me voit suivre et que je donne à tous.
      Cette obscure clarté qui tombe des étoiles
      Enfin avec le flux nous fait voir trente voiles;
      L’onde s’enfle dessous, et d’un commun effort
      Les Mores et la mer montent jusque au port.
      On les laisse passer; tout leur paraît tranquille:
      Point de soldats au port, point aux murs de la ville.
      Notre profond silence abusant leurs esprits,
      Ils n’osent plus douter de nous avoir surpris;
      Ils abordent sans peur, ils ancrent, ils descendent,
      Et courent se livrer aux mains qui les attendent.

    • L’épouvante les prend à demi descendus ;
      Avant que de combattre ils s’estiment perdus.
      Ils couraient au pillage, et rencontrent la guerre ;
      Nous les pressons sur l’eau, nous les pressons sur terre,
      Et nous faisons courir des ruisseaux de leur sang,
      Avant qu’aucun résiste ou reprenne son rang.
      Mais bientôt, malgré nous, leurs princes les rallient,
      Leur courage renaît, et leurs terreurs s’oublient :
      La honte de mourir sans avoir combattu
      Arrête leur désordre, et leur rend leur vertu.
      Contre nous de pied ferme ils tirent leurs alfanges,
      De notre sang au leur font d’horribles mélanges.
      Et la terre, et le fleuve, et leur flotte, et le port,
      Sont des champs de carnage où triomphe la mort.
      Ô combien d’actions, combien d’exploits célèbres
      Sont demeurés sans gloire au milieu des ténèbres,
      Où chacun, seul témoin des grands coups qu’il donnait,
      Ne pouvait discerner où le sort inclinait !
      J’allais de tous côtés encourager les nôtres,
      Faire avancer les uns et soutenir les autres,
      Ranger ceux qui venaient, les pousser à leur tour,
      Et ne l’ai pu savoir jusques au point du jour.
      Mais enfin sa clarté montre notre avantage ;
      Le Maure voit sa perte, et perd soudain courage :
      Et voyant un renfort qui nous vient secourir,
      L’ardeur de vaincre cède à la peur de mourir.
      Ils gagnent leurs vaisseaux, ils en coupent les câbles,
      Poussent jusques aux cieux des cris épouvantables,
      Font retraite en tumulte, et sans considérer
      Si leurs rois avec eux peuvent se retirer.

    • par Pierre Barrot

      Afrique
      Nutrition : le scandale du goitre et du crétinisme en Afrique

      (SYFIA) Le crétinisme est un mal incurable dû au manque d’iode dans les aliments et dans l’eau. Il sévit dans plusieurs régions d’Afrique, comme le goitre, une autre manifestation de cette carence beaucoup moins grave mais plus répandue. Il existe pourtant des solutions simples, comme la diffusion de sel iodé, pour éradiquer ces deux fléaux : qu’attend-on pour les appliquer ?
      Attardés mentaux, handicapés moteurs, parfois sourds-muets, les personnes atteintes de crétinisme figurent parmi les créatures les plus pitoyables que l’on puisse rencontrer. Autrefois en Europe, ils étaient si méprisés que les religieux rabâchaient à leurs ouailles que ces pauvres gens étaient eux-aussi, malgré tout, des chrétiens, ce qui, par déformation, a abouti au nom actuel de crétins. Dans certaines régions, on les cache lorsqu’apparaît un visiteur, d’où la difficulté d’enquêter sur ce phénomène. Difficulté accrue par l’isolement des régions concernées qui sont, soit montagneuses, soit enclavées, soit les deux à la fois. Malgré tous ces obstacles, une étude publiée en 1981 sur une île du lac Kivu, au Zaïre, recensait plus de 50 % de goitreux et 99 crétins sur une population de 9000 habitants. En 1991, une enquête similaire effectuée dans la région montagneuse du Fouta Djalon, en Guinée, dénombrait 70 % de goitreux. Deux ans auparavant, un médecin avait observé plus de 1 % de crétinisme dans la même zone lors d’une étude locale. Ce fléau dont l’Europe s’est débarrassée il n’y a pas si longtemps est encore très présent dans certaines régions d’Afrique.Le crétinisme est un phénomène répandu surtout dans les zones de montagne. Les fameux “crétins des Alpes” n’appartiennent pas à la légende. La Suisse, jusqu’au début du siècle, était accablée par ce fléau. Comme la plupart des régions montagneuses, les vallées suisses possèdent en effet des sols lessivés par les glaciers et donc très pauvres en iode, un élément minéral indispensable à l’organisme. L’iode agit sur la thyroïde, une glande située au niveau de la gorge et qui joue un rôle très important par la sécrétion d’hormones indispensables à la croissance et au développement du cerveau. Le manque d’iode se traduit par un gonflement de cette glande, le goitre. Il est également responsable du retard scolaire de certains enfants, il entraîne des complications chez les femmes enceintes et parfois des fausses-couches ou même des morts-nés. C’est dans les cas très graves de carence en iode que les femmes peuvent donner naissance à des enfants anormaux, atteints de crétinisme.

    • Crétins des Alpes

      En 1923, le canton de Berne, en Suisse, comptait tant de crétins que les cas les plus graves, nécessitant une hospitalisation, étaient au nombre de 700. Malgré l’ampleur de ce phénomène, la Suisse est parvenue à l’éradiquer en quelques années. Pour combattre la carence en iode, il existe en effet des moyens très simples. Il suffit d’en ajouter à un aliment facile à contrôler et universellement consommé. Deux produits répondent à cette définition : l’eau et le sel. Avant le développement des systèmes d’adduction d’eau, il était difficile d’ioder les nombreux points d’eau auxquels pouvaient s’approvisionner les Suisses. On a donc préféré rendre obligatoire l’incorporation d’iode dans le sel de cuisine. Cette mesure, prise en 1924 dans le canton du Valais, a eu un effet radical. En dix ans, la proportion d’écoliers goitreux est passée de 70 % à 30 %. En Afrique, la carence en iode concerne d’abord les zones montagneuses, tout comme en Europe. A la fin des années 70, une enquête révélait que 12 % des Ethiopiens (vivant pour la plupart sur des hauts-plateaux) étaient affligés d’un goitre visible. Mais la particularité du continent est d’avoir aussi de graves problèmes d’iode dans des zones de basse altitude. Cela est dû à la nature des sols, lessivés par des pluies violentes. Ainsi, dans le nord du Zaïre, région parfaitement plate, la fréquence des goitres et du crétinisme est alarmante. L’alimentation à base de manioc est en partie responsable de cette situation. Le cyanure contenu dans cet aliment aggrave en effet les troubles dûs à la carence en iode. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, ces troubles affectent plusieurs millions de personnes sur le continent. Or, Basil Hetzel, un médecin australien qui est l’un des plus grands spécialistes mondiaux de ce fléau, observe que “jusqu’en 1987, très peu d’actions ont été entreprises en Afrique.” Au Zaïre, des campagnes consistant à administrer de l’huile iodée aux populations ont été menées à grande échelle. Le gouvernement guinéen vient de lancer un programme semblable avec l’aide de l’UNICEF. Les capsules d’huile permettent de fournir en une seule fois aux personnes traitées la ration d’iode nécessaire pour une année. Mais il s’agit là d’une opération d’urgence pour guérir la carence en iode faute de pouvoir prévenir le mal comme l’ont fait les Suisses il y a plus de 60 ans avec le sel iodé. Pourquoi ne pas appliquer en Afrique cette méthode, qui a fait disparaître les crétins des Alpes ? Plusieurs pays ont commencé récemment à ioder le sel consommé sur leur territoire : l’Ethiopie à la fin des années 80, le Cameroun en 1990. En Afrique de l’Ouest, seul le Sénégal produit du sel en grandes quantités et “arrose” tous ses voisins. La Société Nationale des Salins du Saloum (SNSS), située à Kaolack, produit environ 100 000 t de sel par an et en exporte les trois quarts dans quinze pays d’Afrique de l’Ouest. La société évalue sa part du marché à 40 % de la consommation ouest-africaine. Ioder le sel de Kaolack, c’est donc prévenir les risques de carence en iode pour des dizaines de millions de personnes d’un seul coup. C’est pourquoi les Salins du Saloum subissent depuis plus de dix ans des pressions insistantes de la part de l’Organisation Mondiale de la Santé.

    • “Nous ne sommes pas des philanthropes”

      Ioder le sel entraînerait un surcoût que la société refuse de prendre en charge. “La santé des populations ne relève pas des fabricants de sel” explique un responsable de la SNSS à Kaolack. “Nous ne sommes pas des philanthropes”, renchérit le responsable Afrique des Salins du midi, la maison-mère, à Paris. Pour ce dernier, l’éventualité d’une prise en charge intégrale du coût de l’iodation du sel (investissements + frais de fonctionnement) par un bailleur de fonds ne semble pas suffire à lever toutes les réticences. Les fabricants ne manquent pas de raisons, bonnes ou mauvaises pour refuser d’ioder le sel. D’abord, les difficultés techniques. Elles sont réelles : en climat tropical et dans une région où le sel est vendu sans emballage ou avec des emballages de fortune, l’iode apporté au stade de la production s’évapore rapidement. Mais il suffit pour surmonter cet obstacle d’appliquer des normes d’iodation plus élevées que dans les pays tempérés : ainsi, le Cameroun a imposé une norme de 100 mg d’iode par kilo de sel contre 15 mg/kg en France. Les fabricants de sel de Kaolack invoquent également la difficulté de faire appliquer une quelconque norme d’iodation à leurs concurrents du secteur artisanal. Au Sénégal, des centaines de petits exploitants produisent en effet environ 70 000 t de sel par an, en partie exporté. Ce secteur “informel” est par définition incontrôlable. La très grosse SNSS a donc beau jeu de s’abriter derrière ses petits concurrents pour ne rien faire. C’est “de bonne guerre”, pourrait-on dire. Une drôle de guerre où il n’y a pas d’agresseur, mais où certains protagonistes pourraient être taxés de non-assistance à personnes en danger. Le responsable Afrique des Salins du Midi va jusqu’à invoquer la consommation de sel gemme dans certaines régions sahéliennes comme un obstacle à la généralisation du sel iodé en Afrique de l’Ouest. Argument fallacieux car, même le Mali, détenteur de mines de sel sahariennes, consomme à 90 % du sel marin venu principalement du Sénégal. L’évidente mauvaise volonté des fabricants est renforcée par l’indifférence du gouvernement sénégalais qui se sent moins concerné par la question de l’iode que ses voisins continentaux, malgré l’existence d’importantes “poches” de goitre endémique en Haute-Casamance et au Sénégal Oriental. Mais la politique nationale se fait à Dakar, où l’air marin est riche en iode. Ajoutons à cela le manque de concertation pour aboutir à des législations harmonisées dans l’ensemble de la région ouest-africaine et les atermoiements des bailleurs de fonds. On comprend que la situation soit bloquée depuis plus de dix ans, au grand dam de l’Organisation Mondiale de la Santé. Un nutritionniste français de l’ORSTOM ayant longtemps travaillé au Sénégal ne cache pas son indignation : “Distribuer du sel non iodé dans des régions où la carence en iode est grave, je n’irai pas jusqu’à dire que c’est criminel, mais ça n’est pas sérieux.”

    • Contre le crétinisme :

      Buvez iodé !

      L’iodation du sel de Kaolack est certainement la seule réponse qui puisse être apportée rapidement et à très grande échelle. Mais devant l’immobilisme des différents protagonistes, certains responsables sanitaires préfèrent se tourner vers une autre solution apparue tout récemment. Il s’agit d’ioder l’eau au moyen d’un procédé mis au point depuis la fin des années 80 par la société française Rhône-Poulenc. Expérimenté d’abord au Mali, ce diffuseur d’iode est conçu pour être installé dans n’importe quel point d’eau : puits, forage ou citerne. Il renferme des capsules d’iode emprisonnées dans du silicone, un support qui a la propriété de libérer son contenu très progressivement. Ainsi, le diffuseur fournit quotidiennement la quantité d’iode nécessaire à la population qui l’utilise. Il ne demande aucun entretien et il suffit de le remplacer tous les ans. Autre avantage : à la différence du sel iodé, il permet de corriger aussi bien la carence en iode des populations que celle des animaux. Or, dans les régions touchées, le goitre n’épargne pas les bêtes et s’accompagne d’une chute de la productivité de l’élevage. Produit d’une très haute technologie, le diffuseur d’iode a séduit nombre d’experts, dont ceux de la Banque Mondiale qui concourent à sa diffusion dans plusieurs régions du monde. Forts de cet appui, les fabricants en ont déjà vendu plusieurs centaines d’exemplaires et estiment que leur système touche d’ores et déjà 500 000 personnes à travers le monde. En Afrique, on en trouve dans certaines régions du Soudan, du Mali, du Burkina Faso et de Centrafrique. Le coût du dispositif, dans les villages équipés, est estimé à 1,50 FF par habitant et par an. Très séduisant, ce système a cependant l’inconvénient d’apporter une solution au manque d’iode qui n’est pas globale et nécessite une multitude d’actions locales. Des dizaines de milliers d’installations seraient nécessaires pour éradiquer par ce moyen goitre et crétinisme en Afrique. C’est pourquoi certains nutritionnistes considèrent qu’il est hasardeux de miser exclusivement sur ce moyen et refusent d’abdiquer sur la question du sel iodé. La non-philanthropie affichée par les fabricants de Kaolack cessera peut-être un jour de se traduire par une non-coopération absolue. N’y a-t-il pas eu un précédent au Burundi, où un opérateur privé prend soin d’ioder le sel de sa propre initiative ?

    • Athalie-Marois

      «OUI! Je viens dans son Temple adorer le Seigneur.»

      Jean RacineS

    • Selon des “fuites”, on apprend que ce qui se passe en ce moment à huis clos à la Commission

      Charbonneau serait une véritable bombe au sein du Parti Libérale, des révélations stupéfiantes,

      ahurissantes… qui remettent même en jeu l’existence du Parti Libérale !

      à suivre….

    • c’est quoi le probleme ici?je poste un commentaire sur les commissions scolaire et il est supprime.par contre des textes qui n’ont rien a voir avec le sujet (anthrax) sont publies…..cherchez l’erreur.

    • AUX SOURCES DU MOI

      L’ancienne Raison, qui se définissait selon une vision de l’ordre cosmique des choses selon Platon, puis plus naturaliste chez les stoïciens, et puis enfin plus sensitive sous les épicuriens et leur ataraxie béate, ne saurait en rien garantir pour autant que l’Agathos ou l’échelle des ses valeurs soit fondée pour autant.

      Et à n’observer que les critères utilitaristes ou pavloviens qui en sont découlés avec notre ère romantique qui s’achève dans le roman savon et autant de nouvelles dépendances en pots et petites crèmes ménopausales de toutes sortes, il serait peut-être à se demander si par hasard un plombier qui fait bien son métier sans trop chipoter ne serait pas à tout hasard tout aussi libre que ces braves lacanistes qui perdent volontiers une bonne partie de leur temps à discourir de choses et d’autres sous cette Grande Voûte des Cieux Médiatiques (GVCM) qui est maintenant devenue la nôtre; mais les identités véritables de M. ou Mme tout-le-Monde ne se trouvant surtout pas là-là non plus aux dernières nouvelles, le mieux serait sans doute de continuer à y réfléchir sans plus; avec ou sans écouteurs bien sûr, et quand bien même ne serait-ce que pour mieux pouvoir y penser plus lucidement; tout comme chez beaucoup d’individus empotés, psychiquement séparés plutôt que mentalement indépendants, comme cela arrive assez souvent dans certaines cultûres d’herbes un peu plus contemporaines de nombrils aux cretons ou whatever.

      Et à supposer bien sûr que le soi-disant Moi profond de tout ce beau monde ne se limite pas là-là où le Do perd son nom, il y aurait toujours lieu d’en discourir davantage bien évidemment. Mais qu’en pensez-vous au juste?

    • “FTQ: Michel Arsenault veut bloquer l’écoute électronique à la CEIC”

      Pour Arsenault, voler c’est privé.

    • • Question du jour:
      Qui croire au sujet de l’implication du PLQ dans la corruption et la fraude?
      A – Philippe Couillard
      B – Artur Porter
      C – Jean Charest
      D – Tony Tomassi
      E – Michelle Courchesne
      F – Nathalie Normandeau
      F – UPAC
      Merci pour vos réponses.
      pjcm

    • @ jacdenoisy 15h00

      ne soyez pas offusqué cher ami si j’ai modéré votre ancien commentaire.

      car vous étiez hors contexte,

      Et le fric des Commissions Scolaires c’est carbons-14 qui l’a tout dépensé. Donc le sujet est clos.

    • @ PJCM

      question du jour vraiment d’actualité

      Pour la réponse, on les met tous dans un sac, on secoue bien fort et il en ressort des lingots d’or !

    • Il y a autant de corruptions dans les Commissions scolaires qu’à la ville de Montréal.

    • Voici un jeu intéressant dans lequel vous pouvez remplacer facilement les personnages par des membres du PLQ !!
      Spécialement pour bicarbonate14 ( johnbull -wawa_rond) le tricéphale chéri du modérateur de M.Lavoie, sorti tout droit de la cuisse de Jupiter !
      Les Précieuses ridicules de Molière
      MAGDELON, CATHOS, GORGIBUS.
      GORGIBUS.- Il est bien nécessaire, vraiment, de faire tant de dépense pour vous graisser le museau. Dites-moi un peu ce que vous avez fait à ces messieurs, que je les vois sortir avec tant de froideur ? Vous avais-je pas commandé de les recevoir comme des personnes, que je voulais vous donner pour maris ?
      MAGDELON.- Et quelle estime, mon père, voulez-vous que nous fassions du procédé irrégulier [i] de ces gens-là ?
      CATHOS.- Le moyen [7] , mon oncle, qu’une fille un peu raisonnable se pût accommoder de leur personne ?
      GORGIBUS.- Et qu’y trouvez-vous à redire ?
      MAGDELON.- La belle galanterie que la leur ! Quoi débuter d’abord [8] par le mariage ?
      GORGIBUS.- Et par où veux-tu donc qu’ils débutent, par le concubinage ? N’est-ce pas un procédé, dont vous avez sujet de vous louer toutes deux, aussi bien que moi ? Est-il rien de plus obligeant que cela ? Et ce lien sacré où ils aspirent n’est-il pas un témoignage de l’honnêteté de leurs intentions ?
      MAGDELON.- Ah mon père, ce que vous dites là est du dernier bourgeois. Cela me fait honte de vous ouïr parler de la sorte, et vous devriez un peu vous faire apprendre le bel air des choses.
      GORGIBUS.- Je n’ai que faire, ni d’air, ni de chanson. Je te dis que le mariage est une chose sainte et sacrée, et que c’est faire en honnêtes gens que de débuter par là.
      MAGDELON.- Mon Dieu, que si tout le monde vous ressemblait un roman serait bientôt fini : la belle chose, que ce serait, si d’abord Cyrus épousait Mandane, et qu’Aronce de plain-pied fût marié à Clélie [9] .
      GORGIBUS.- Que me vient conter celle-ci.
      MAGDELON.- Mon père, voilà ma cousine, qui vous dira, aussi bien que moi, que le mariage ne doit jamais arriver, qu’après les autres aventures. Il faut qu’un amant, pour être agréable, sache débiter les beaux sentiments ; pousser [i] le doux, le tendre, et le passionné, et que sa recherche soit dans les formes. Premièrement, il doit voir au temple [10] , ou à la promenade, ou dans quelque cérémonie publique la personne dont il devient amoureux ; ou bien être conduit fatalement chez elle, par un parent, ou un ami, et sortir de là tout rêveur et mélancolique. Il cache, un temps, sa passion à l’objet aimé, et cependant lui rend plusieurs visites, où l’on ne manque jamais de mettre sur le tapis une question galante, qui exerce les esprits de l’assemblée. Le jour de la déclaration arrive, qui se doit faire ordinairement dans une allée de quelque jardin, tandis que la compagnie s’est un peu éloignée : et cette déclaration est suivie d’un prompt courroux, qui paraît à notre rougeur, et qui pour un temps bannit l’amant de notre présence. Ensuite il trouve moyen de nous apaiser ; de nous accoutumer insensiblement au discours de sa passion, et de tirer de nous cet aveu qui fait tant de peine. Après cela viennent les aventures, les rivaux qui se jettent à la traverse d’une inclination établie, les persécutions des pères, les jalousies conçues sur de fausses apparences, les plaintes, les désespoirs, les enlèvements, et ce qui s’ensuit. Voilà comme les choses se traitent dans les belles manières, et ce sont des règles, dont en bonne galanterie on ne saurait se dispenser ; mais en venir de but en blanc à l’union conjugale ! ne faire l’amour [11] qu’en faisant le contrat du mariage, et prendre justement le roman par la queue ! Encore un coup mon père, il ne se peut rien de plus marchand que ce procédé, et j’ai mal au cœur de la seule vision [12] que cela me fait.
      GORGIBUS.- Quel diable de jargon entends-je ici ? Voici bien du haut style.
      CATHOS.- En effet, mon oncle, ma cousine donne dans le vrai de la chose. Le moyen de bien recevoir des gens qui sont tout à fait incongrus en galanterie ? Je m’en vais gager qu’ils n’ont jamais vu la Carte de Tendre [i] , et que billets-doux, petits-soins, billets-galants et jolis-vers, sont des terres inconnues pour eux. Ne voyez-vous pas que toute leur personne marque cela, et qu’ils n’ont point cet air qui donne d’abord bonne opinion des gens ? Venir en visite amoureuse avec une jambe toute unie ; un chapeau désarmé de plumes ; une tête irrégulière en cheveux [13] et un habit qui souffre une indigence de rubans ! Mon Dieu quels amants sont-ce là ! quelle frugalité d’ajustement, et quelle sécheresse de conversation ! On n’y dure point, on n’y tient pas. J’ai remarqué encore que leurs rabats ne sont pas de la bonne faiseuse, et qu’il s’en faut plus d’un grand demi-pied, que leurs hauts-de-chausses, ne soient assez larges.
      GORGIBUS.- Je pense qu’elles sont folles toutes deux, et je ne puis rien comprendre à ce baragouin. Cathos et vous Magdelon.
      MAGDELON.- Eh de grâce, mon père, défaites-vous de ces noms étranges [14] , et nous appelez autrement.
      GORGIBUS.- Comment, ces noms étranges ? Ne sont-ce pas vos noms de baptême ?
      MAGDELON.- Mon Dieu, que vous êtes vulgaire ! Pour moi un de mes étonnements, c’est que vous ayez pu faire une fille si spirituelle [15] que moi. A-t-on jamais parlé dans le beau style de Cathos ni de Magdelon ? et ne m’avouerez-vous pas que ce serait assez d’un de ces noms, pour décrier le plus beau roman du monde ?
      CATHOS.- Il est vrai, mon oncle, qu’une oreille un peu délicate pâtit furieusement à entendre prononcer ces mots-là, et le nom de Polyxène, que ma cousine a choisi, et celui d’Aminte, que je me suis donné [i] , ont une grâce, dont il faut que vous demeuriez d’accord.
      GORGIBUS.- Écoutez ; il n’y a qu’un mot qui serve. Je n’entends point que vous ayez d’autres noms, que ceux qui vous ont été donnés par vos parrains et marraines [16] , et pour ces Messieurs, dont il est question je connais leurs familles et leurs biens, et je veux résolûment que vous vous disposiez [17] à les recevoir pour maris. Je me lasse de vous avoir sur les bras, et la garde de deux filles est une charge un peu trop pesante, pour un homme de mon âge.
      CATHOS.- Pour moi, mon oncle, tout ce que je vous puis dire c’est que je trouve le mariage une chose tout à fait choquante. Comment est-ce qu’on peut souffrir la pensée de coucher contre un homme vraiment nu ?
      MAGDELON.- Souffrez que nous prenions un peu haleine parmi le beau monde de Paris, où nous ne faisons que d’arriver. Laissez-nous faire à loisir le tissu de notre roman, et n’en pressez point tant la conclusion.
      GORGIBUS.- Il n’en faut point douter, elles sont achevées. Encore un coup, je n’entends rien à toutes ces balivernes, je veux être maître absolu, et pour trancher toutes sortes de discours, ou vous serez mariées toutes deux, avant qu’il soit peu, ou, ma foi, vous serez religieuses, j’en fais un bon serment.»

      Au plaisir !

      Robert Alarie

    • Vraiment content de voir que certains séparatistes copie mes commentaires.

      C’est vraiment un honneur pour moi et sachez qu’en agissant de cette manière, vous devenez plus lucide.

      Merci mes chers amis séparatistes. Bientôt vous allez voir les résultats.

    • LES SOURCES DU MOI

      Tous ces systèmes à peine brinquebalants de fausses valeurs qui ne conduiront toujours qu’à de fausses identités mériteraient très certainement d’être analysés davantage pour ce qu’ils sont réellement, c’est-à-dire de vieux clichés perdus comme à jamais sur la mer démontée de ses phantasmes; si bien que ces fausses valeurs ayant été mises en relation avec des opinions non fondées tout comme chez Hume et selon qui seul le bon goût du thé Tetley des athées pourrait vraiment faire foi de tout pour bien juger de toutes choses, seule la balance des réalités devient parfois nécessaire pour mieux pouvoir en débattre à bon escient ou autrement qu’avec des alibis, des prétextes ou des excuses en raison du simple fait que rien de vrai ne saurait venir du faux à ne s’en tenir qu’à des supposés plutôt que de simples impressions telles que celles des enfants qui s’imaginent volontiers que la lune se déplace avec eux entre les arbres dans leurs pérégrinations nocturnes.

      Rien de plus faux qu’une passion qu’on persiste à prendre pour une vraie raison en effet, et s’il est vrai d’ajouter que les plus dévorantes sont souvent celles qui obscurcissent le plus le réel pourtant très sensible de balances qui ne peuvent toutes être fausses à moindre raison, l’effet net en restera toujours que le fait de prétendre donner des valeurs égales à des réalités qui ne le sont pas pourra toujours passer pour une tautologie non signifiante sans plus dans le Cosmos des Idées par rapport tel ou tel présupposé qui ne reposerait que sur du vent; comme celui d’aller se prendre pour la cuisse de Jupiter sans démonstration valable ou plus probante.

      Et simple question de vider pour de bon toute cette question des fausses identités par rapport à des vraies, les différentes opinions à leur sujet ne resteront toujours que simple projections plus ou moins boiteuses de perceptions plus ou prou bien fondées quand il s’agit d’expliquer tous ces conflits d’humeurs véridiques entre des valeurs subjectives et des fait objectifs comme celui d’avoir un trop gros nez par rapport à certains canons de la beauté, par exemple. Si bien que les différents critères explicatifs parfois utiles pour les expliciter auront toujours besoin d’un Intellect abstrait pour mieux pouvoir en juger plus librement. Donc?

    • LES SOURCES DU MOI

      Rien de plus faux en résumé qu’une équivoque qui doute par rapport à des nez qui voguent sur la mer de la tranquillité de Madame la Lune, et s’il est vrai d’ajouter que tous ces appétits fort sensibles tant dans le bon goût inédit des uns libidinistes par rapport aux jouissances indicibles des autres sceptiques ne resteront toujours que vains propos dans le boudoir de la philosophie lorsque bien appliqués sur les divans plus particuliers des analystes de l’impuissance, mais bien sûr que les différences réelles ou supposées du Cogito à leur égard ne sauraient certes se limiter à leur seule problématique à moins de pouvoir encore en discourir plus longuement; et sans aller expressément jusqu’à trop s’étendre sur le sujet, le fait est et demeure qu’il est nez en moins beaucoup de ces impondérables dans la vie sur lesquels il serait bien vain de vouloir trop peser à considérer que le seul fait de mâchouiller inutilement ses vieux dentiers ne servirait sans doute de rien pour mieux pouvoir expliquer le devenir réel des choses par rapport à leurs apparences parfois si trompeuses quand il ne s’agit que d’autant de petites vues à peine libidinales de ce même esprit et qui finissent le plus souvent par passer elles aussi à défaut de soupirs mieux sentis sur les coussins dépareillés d’un Désir sans plaisir, mais qu’est-ce à dire plus précisément encore une fois?

    • LES SOURCES DU MOI

      La philosophie des humeurs n’étant donc pas suffisante à procurer le bonheur comme ci-haut démontré, celle du boniment ou du sentiment ne saurait donc y arriver par la même occasion, et tout autant un Moi sans objet aurait tôt fait d’aller s’éparpiller à nouveau dans cette forêt vierge fort obscure de signifiants sans signifiés par delà cette transcultûre de valeurs qui resterait tout de même sans signification réelle dans un milieu sociologique donné en ne se basant que sur les seuls points de vue épistémologiques de telle ou telle science de pitpits en particulier, la tentation réelle mais complètement faussée de vouloir se créer de nouvelles valeurs sur les seuls débris d’anciennes cultûres devenues dénuées de sens autrement que traditionnels ne conduirait selon toute probabilité qu’à de nouveaux colonialismes d’Ailleurs ou d’ICI déguisés sous de nouveaux masques tels que ceux du nazisme, hérité directement du syphilitique et mégalomane à Nietzsche; et tout autant l’angélisme des pékystes ne servirait de rien à des talibans nouveaux en sociologies nouvelles mais non fondées d’Uquanisthan sans ce «teleion agaton» ou Bien suprême qu’Aristote nommait la somme de tous les biens dans son essai de Politique, ainsi de même cette Belle indifférence maintenant devenue la norme tant des pusheurs de coca que des prêcheurs de voluptés plus indifférenciées ou non formulées sans une bonne pipe dépareillée ne saurait donc servir d’alibis nouveaux à tous ces transvasages de cultûres nouvelles dont l’américaine semble maintenant être devenue la règle tout autant que l’étalon après tous les naufrages historiques pourtant si évidents d’un XXe siècle qui tarde encore à mourir pour de bon de sa belle mort. Mais qu’est-ce que tout cela pourrait bien vouloir dire une fois de plus sans identités réelles plus évidentes pour des pitpits sans leurs vraies plumes en résumé?

    • La vrai corruption est celle de la manipulation intellectuelle de Marois, qui dénie les pertes d’emploi, la fuite des investissements, les hausse de taxes, l’incompétence de tous ses ministres et la mort du Plan Nord.

      Le bilan de ce gouvernement est sans contredit le recul économique du Québec depuis 1 an.

      Il faut mettre ce gouvernement incompétent dehors. Le plus tôt possible sera le mieux !!!

    • LES SOURCES DU MOI

      Aucune science ne pourrait de fait rendre les Sapiens plus objectifs après quelques millénaires d’évolution en résumé, et étant donné que ni l’économie, ni la politique ne sauraient en faire autant pour demeurer toujours aussi communément inexactes et imprécises sur le plancher de leurs belles vaches elles aussi en gros résumé, il semblerait donc que ni la justice, ni la sainte paix, ni les jeux de dés des probabilités ne sauraient mieux y arriver sans ce tout petit Intellect transcendant à la fois si subtil et si léger qui fait parfois toutes les différences en météos des mœurs et qu’il serait bien inutile de quantifier pour n’être qu’une simple qualité d’un simple état d’esprit parmi bien d’autres de plus en ce qui concerne la connaissance et sans lequel tout mode d’existence aurait tôt fait de se transformer en simple lavage de cerveau, nonobstant les nonobstinés ou les nonobstinistes de toutes les petites écoles de pensée à leur égard.

      Et comme totu naturalisme sans finaklité propre ne conduira totujorus qu’`des causes transitives sans plus selon Spinoza, el po^blèem demeure donc entier quant a`savoir de quelel brauche descendetn au jsutes les Sapiens , indépendammet de leurs origines comemde leurs fins totu cimem celels de nos si belel vaches sacrées de al Cultûre et dont ni les chinoises, ni les arabes, ni le sindiennnes , ni le seurop.éennnes ne sauriaent trop nous servir de support mental plutpto que de sauvegarde spitirtuelle ou non vinifiée oar delà totues leurs idolâtries bien plsatin.ées ; totu cela en raison su siples fait qu’elels ne resteront qu’jn multidue de pseudo-moi savants plsu ou moins inciosncients à défaut d eSoi bien réeel ou plsu struturant en la matière si vous voyez ce que je veux dire, bien sûr­. MAUS QU

    • @gazcarbonique14 (johnbullwawa_rond)
      afin qu’il « renifle» autre chose que du CO2

      Cyrano de Bergerac
      La tirade des nez (acte 1, scène 4)
      Cyrano
      Ah ! Non ! C’est un peu court, jeune homme !
      On pouvait dire… oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…
      En variant le ton, —par exemple, tenez :
      Agressif : « moi, monsieur, si j’avais un tel nez,
      Il faudrait sur le champ que je me l’amputasse ! »
      Amical : « mais il doit tremper dans votre tasse :
      Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
      Descriptif : « c’est un roc ! … c’est un pic… c’est un cap !
      Que dis-je, c’est un cap ? … c’est une péninsule ! »
      Curieux : « de quoi sert cette oblongue capsule ?
      D’écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »
      Gracieux : « aimez-vous à ce point les oiseaux
      Que paternellement vous vous préoccupâtes
      De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »
      Truculent : « ça, monsieur, lorsque vous pétunez,
      La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
      Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ? »
      Prévenant : « gardez-vous, votre tête entraînée
      Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »
      Tendre : « faites-lui faire un petit parasol
      De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! »
      Pédant : « l’animal seul, monsieur, qu’Aristophane
      Appelle hippocampelephantocamélos
      Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os ! »
      Cavalier : « quoi, l’ami, ce croc est à la mode ?
      Pour pendre son chapeau c’est vraiment très commode ! »
      Emphatique : « aucun vent ne peut, nez magistral,
      T’enrhumer tout entier, excepté le mistral ! »
      Dramatique : « c’est la Mer Rouge quand il saigne ! »
      Admiratif : « pour un parfumeur, quelle enseigne ! »
      Lyrique : « est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »
      Naïf : « ce monument, quand le visite-t-on ? »
      Respectueux : « souffrez, monsieur, qu’on vous salue,
      C’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue ! »
      Campagnard : « hé, ardé ! C’est-y un nez ? Nanain !
      C’est queuqu’navet géant ou ben queuqu’melon nain ! »
      Militaire : « pointez contre cavalerie ! »
      Pratique : « voulez-vous le mettre en loterie ?
      Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »
      Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
      « Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
      A détruit l’harmonie ! Il en rougit, le traître ! »
      —Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit
      Si vous aviez un peu de lettres et d’esprit :
      Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres,
      Vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres
      Vous n’avez que les trois qui forment le mot : sot !
      Eussiez-vous eu, d’ailleurs, l’invention qu’il faut
      Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,
      Me servir toutes ces folles plaisanteries,
      Que vous n’en eussiez pas articulé le quart
      De la moitié du commencement d’une, car
      Je me les sers moi-même, avec assez de verve,
      Mais je ne permets pas qu’un autre me les serve.
      Edmond Rostand (1897)

      Au plaisir !
      Robert Alarie

    • OUPSSS

      Et comme tout naturalisme sans finalité propre ne conduira toujours qu’à des causes transitives sans plus selon Spinoza, le pôblème demeure donc entier quant à savoir de quelle branche scientifique descendent au juste les Sapiens aux dernières nouvelles; indépendamment de leurs origines comme leurs fins; tout comme celles de nos si belles vaches sacrées de la Cultûre et dont ni les chinoises, ni les arabes, ni les indiennes, ni les européennes ne sauraient trop nous servir de support mental plutôt que de sauvegarde spirituelle ou non vinifiée par delà toutes leurs petites idolas à crédit bien plastinées; tout cela en raison du simple fait qu’elles ne resteront qu’une multitude de pseudo-moi savants plus zoo moins inconscients à défaut de SOI réel mieux senti ou plus structurant en la matière. Mais qu’à cela ne tienne! Quelle importance après tout?

    • Bon, encore des nominations partisanes du PQ:

      ”En réaction à la nomination par le gouvernement, jeudi, de quatre nouvelles membres au Conseil du statut de la femme qui se sont tous prononcées en faveur de la Charte des valeurs québécoises, la présidente dudit conseil a dénoncé «un accroc sérieux à l’indépendance de l’organisme».

      Quatre nouvelles femmes ont été nommées, jeudi, membres du Conseil du statut de la femme. Or ces femmes, qui viennent d’horizons divers, ont un point en commun: elles se sont toutes prononcées en faveur de la laïcité de l’État.

      Ce geste a provoqué une cinglante sortie de la part de la présidente du Conseil, Julie Miville-Dechêne. Jeudi soir, dans la foulée d’une entrevue télévisée, était publié un communiqué de l’organisme indiquant que Mme Miville-Dechêne dénonçait «un accroc sérieux à l’indépendance de l’organisme qu’elle dirige.”

      PLus ca change, plus c’est pareil avec le PQ. Et eux qui se vantaient de gouverner différemment du PLQ.

      Encore une fois, la preuve est faite, le PQ sont des menteurs.

    • LA FIN DES IDENTITÉS?

      Le bon sens restant donc à cet égard la chose la plus communément répandue mais la moins bien partagée selon Maître Descartes, l’Identité réelle ou supposée des Sapiens ne saurait donc se résumer en un seul livre comme chez Kundera; encore moins dans un seul nez selon les différents discours intégristes à la mode: et toute question philosophique superflue ou peut-être impertinente en ce qui concerne leur MOI réel plutôt que supposé restant donc en suspens dans une atmosphère syncrétiste plutôt que tautologique ou non signifiante, du moins dans le lit de Procuste, ni les signes, ni les idiomes, ni les particularismes à leur sujet ne sauraient donc mieux leur convenir qu’avec de nouvelles études sur les mentalités, comme semble le suggérer Charles Taylor dans son ouvrage.

      Et tout en espérant que quelques tout petits pôblèmes d’intégrations identitaires ou d’identités encore assez mal définies auront pu enfin être mieux compris pour au moins quelques décades à venir dans l’immédiat, il ne resterait plus qu’à laisser à tout un chacun le loisir de trouver la sienne propre dans la grosse mesure des possibles étant donné qu’un quidam qui ne saurait pas encore QUI il est au juste à 6o ans risquerait certainement de ne pas le savoir à 80 non plus selon toutes probabilités; ou selon les dernières tendances des postmodernistes en définitive. Voilà! Tout est-il un peu plus clair pour certains maintenant? – FIN -

    • Et sur ce, rangeons toutes les aimables marionnettes pékystes de ce bloque dans le tiroir des bons débarras une fois de plus tout en souhaitant une excellente nuit à tous les autres autres esprits libres une fois de plus. Ciao!

    • @boston,

      Soyez honoré mon cher monsieur….le genre que vous vous donnez sur un blogue comme ça est si délirant que ça fait sourire.
      J’ai toujours dit que les caricatures et les rires sont toujours bons pour la santé. Devant un bon café le matin avant de débuter la journée, c’est toujours agréable.

      Sinon, ça va quand même bien vous dans la vie? Je vous le souhaite bien.

      Pour préciser, je ne dois pas être dans votre équipe tout à fait puisque comme électron libre…je ne vois pas l’indépendance comme la fin du monde…même si je me sens assez lucide pour comprendre que le moment serait bien mal choisi quand on regarde ce qu’on vit sur la plan politique…
      Aujourd’hui on me demanderait? Ce serait non sans hésiter….Faudrait vraiment me convaincre du contraire en tout cas…
      En revanche, quoi que l’on décide, je ne ferais pas de crise…
      Dur de caser ça pour vous, non?
      Ça explique peut-être un peu le pct de la souveraineté?
      Ce projet semble vous donner des boutons. Moi pas.
      Encore une fois, vous avez compris tout de travers. Mais c’est de bonne guerre et ça fait sourire vos interprétations. Vous savez, comme si ça collait nulle part dans votre tête? C’Est étrange, mais ça rentre pas. On peut pas faire grand chose d’autre que sourire alors.

      Par ailleurs, excellent donc que vous vous questionnez également avec l’UPAC chez le chef de l’opposition. Si ça me surprend? Et comment! C’était l’essentiel de ma première intervention…et vous avez parlé de souveraineté dans votre réponse à cette intervention alors que c’est bien loin dans mes pensées ce sujet-là….!?!…comment ne pas être surpris, dites?
      Je réinsiste: faut faire la lumière sur tout ça, peu importe le Parti Politique…c’est ben trop “laid” pour qu’on fasse semblant et qu’on continue comme si rien n’était à jouer la “game politique” et le tirage de couverture.
      L’UPAC chez le Parti au pouvoir de la dernière décennie….
      C’est énorme….laid….et réellement questionnant….
      Faut nettoyer ça et ça urge…

      Quoiqu’il en soit, continuez d’écrire…c’est réellement un pas pire spectacle. Des caricatures de tirage de couverture, il y en a chez les fédéralistes aveugles comme vous qui deviennet malades et ne voient pas clair dès que le mot souveraineté apparâit…quoique c’est vous qui amenez le sujet!?!?…..et il y en a chez les souverainistes ceinture fléchée qui ne donnent pas leur place non plus. Un et l’autre, c’est toujours un amusant.
      Vous voulez continuer à me caser là où ça “fit” dans votre façon de voir? Faites mon cher.
      On est dans les gentils qui comprennent tout ou bien dans les méchants qui comprennent rien, c’est bien ça la rhétorique?
      J’ai un ptit secret pour vous: ça se peut quelque part entre les deux. Ça “cadre-tu” dans votre entendement?
      Allez, un petit effort. Vous êtes capable.
      On jase là.

      Bonne journée à vous,

    • Je me demande si le sujet le plus pertinent est celui des Commissions scolaires ou celui des visites de l l’UPAC au PARTI LIBÉRAL DU QUÉBEC……

      Peut-être que ce sujet n’intéressera pas monsieur Lavoie ?

    • UNE INTERVENTION IMPARDONNABLE

      L’Ontario a franchi le Rubicon.

      L’Assemblée législative de cette province a adopté une résolution pour dénoncer le projet de charte des valeurs québécoises.

      J’ai mes réserves quant à cette charte et j’en ai de beaucoup plus grandes envers le gouvernement qui la propose.

      Mais ce débat, si mal engagé qu’il soit, est un débat entre Québécois.

      Les interventions étrangères défavorables ou favorables ne doivent pas être tolérées.

      Le problème, nous sommes assez grands pour le régler ou ne pas le régler.

      Et puis accepter que l’Ontario nous donne des leçons, c’est le comble.

      L’Ontario, c’est la province qui dès 1867 refusa le bilinguisme institutionnel: tout se fera en anglais.

      146 ans plus tard, il y a la Loi 8 qui accorde certains droits aux francophones là où le nombre le justifie.

      L’Ontario, c’est la province du Règlement 17 qui est venu fouler aux pieds et humilier à l’extrême les droits des francophones, avec la complicité de l’union sacrée des Orangistes et du clergé irlandais catholique.

      Le clergé irlandais refera le même coup aux franco-américains de la Nouvelle-Angleterre.

      Lire: http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A8glement_17

      Plus récemment, Ontario c’est la province qui a voulu fermer l’hôpital Montfort d’Ottawa, seul hôpital francophone d’Ottawa et aussi hôpital qui dessert toute la communauté francophone de Prescott-Russel et une bonne partie de Glengarry et de Stormont-Dundas.

      C’est la province de la honte.

      Pendant ce temps au Québec, nous sommes un état officiellement bilingue au niveau institutionnel depuis 1867.

      L’Anglais est sur le même pied que le français tant à l’Assemblée nationale que devant tous nos tribunaux

      Nous avons accordé à notre minorité anglophone des droits importants, égaux à ceux des francophones, dans la gestion des municipalités, des écoles et des hôpitaux.

      Pendant longtemps, trop longtemps, le Québec a compté une seule université francophone, Laval, mais trois universités anglophones: McGill, Sir George Williams et Bishop.

      Le non-accès à l’enseignement supérieur a contribué largement à faire des francophones du Québec des porteurs d’eau à qui l’on refusait en plus une formation en langue anglaise de qualité ce qui nous a isolés du reste du continent.

      L’intervention de l’Ontario, je ne la prends pas.

      Malgré les réticences extrêmes que j’ai envers le gouvernement actuel du Québec, si j’ai à choisir entre le droit du Québec à s’autodéterminer et la soumission à des puissance extérieures, je choisirai toujours la défense de l’autonomie québécoise.

      Je reprends à mon compte les paroles de ce grand Québécois que fut Robert Bourassa prononcées à l’Assemblée nationale le 22 juin 1990 après l’échec de Meech:

      «Le Canada anglais doit comprendre de façon très claire que, quoi qu’on dise et quoi qu’on fasse, le Québec est, aujourd’hui et pour toujours, une société distincte, libre et capable d’assumer son destin et son développement.».

      SHAME ON YOU ONTARIO

    • Peut-être que l’UPAC devrait enquêter sur ce qui se passe dans les commissions scolaires. Oui je parle bien du même corps policier qui est allé rencontrer M.Couillard pour enquêter sur le financement du parti libéral sous Jean Charest. Merci de me publier.

    • @ducalme,

      Je comprends votre réaction….mais en même temps, c’est pas nouveau et ça fait partie de notre co-habitation dans le Canada.
      Faut savoir passer par-dessus. Pour co-habiter ainsi avec 2 peuples bien différents, faut se l’avouer et être lucide, il faut savoir accepter ce genre de trucs.
      On fait pas mal la même chose quand ça nous touche. On l’a fait pour le financement de l’hydro-électricité à Terre-Neuve, pour le pétrole albertain…
      Je ne pense pas que ce soit anormal même si sur le final ça peut venir chercher.
      Votre mot, je le comprends très bien. Je réagirais tout à fait dans le même ton si l’Ontario avait un pouvoir sur ce que nous décidons à Québec.
      Ce n’est pas le cas. Le débat se fera ici entièrement …et pourrait ensuite se retrouver devant les tribunaux.
      Si l’Ontario avait un mot décisionnel à dire sur un sujet qui touche l’assemblée nationale à Québec, ben là, le fameux pct de la souveraineté hausserait en flèche….
      Pour l’heure, ce n’est rien d’anormal. Le Canada est un espèce de Condominium où on cohabite. Le voisin peut bien dire ce qu’il pense, si j’ai envie de peindre mon condo en jaune, je le ferai quand même.

      Bref, ça peut venir chercher émotivement, mais sur le fond, on cohabite. Cette cohabitation n’est pas si mal dans le sens où techniquement, nous déciderons bien nous-même quand même.

      Tout à fait d’accord pour Bourassa. Je l’avais appuyé à fond à l’époque de Mulroney pour cette Constitution. Il acceptait un peu à rabais, jamais autant que les souverainistes de l’époque disaient par contre, mais au final, il ne s’est pas mis à genou au nom d’une pseudo-réussite personnelle du genre “je suis celui qui a signé cette constitution”. Ça aurait été beau sur son CV….mais il a fait les choses de manières très droite.

      @nicolas,

      Ah les Commissions scolaires….je jetterai ça à terre …en m’assurant par contre qu’une instance puisse toujours vérifier les livres des écoles….Me semble que c’est très très gros…
      Décentralisez un peu diantre!!

      Mais, l’UPAC au Parti au Pouvoir de la dernière décennie est le plus important et de loin….
      Si ce Parti s’en tire sans trop de heurts avec toutes les malversations qu’il y a eues, ce sera signe que c’st encore possible de faire ça….et on ne sera pas sorti du bois avant ptêtre quelques générations….
      Tellement important que le boulot se fasse et que le citoyen le sache…
      Sinon, bonjour cynisme….

    • M. Sauvé soutient qu’il avait, avant l’arrivée des libéraux au pouvoir, «investi trois cent mille dollars en cocktails et en soupers de financement».

    • @ pierre_lemay,

      salut Pierre. J’espère que ton café était bon. Pis j’espère que tu relaxe aussi car tu sembles un peu énervé ce matin pis cé vendredi alors prends ca cool ok.<

      Tu sais, je vais te surprendre un peu car nous deux pensons un peu pareil en ce sens que le moment présent n'est pas ce qu'il y a de mieux pour parler séparationmais va dire cela au séparatistes. Eux s'en balancent que le Québec soit dans le trou, ce qui compte à leurs yeux est leur pays et cela peu importe le prix à payer.

      Tout comme toi, moi aussi j'écouterais et j'échangerais sur la fameuse question. J'ai déjà essayé de discuter avec eux dans le passé et la réponse qui sortait le plus souvent de leur bouche était genre ''tu penses juste à tes piasses'' ou ''té juste égoïste''.

      Vrai que j'ai beaucoup d'argent investi dans la belle province et oui, je pense à mes sous car j'ai travaillé fort pour me rendre ou je suis et j'y tient beaucoup.

      Les séparatistes disent que je suis égoïste et ma réponse à eux est ''pis vous autres, vous n'êtes pas égoïste? Vous ne pensez qu'à vous et non aux autres''.

      Après avoir dit cela, une pluie d'insultes s'est abattu sur ma tête.

      Je n'ai vraiment rien contre les séparatistes mais vraiment rien mais si on pense pas comme eux, on est des traîtres ou des pourris ou des colonisés.

      Sérieusement, je suis ouvert à la discussion mais une grande parti d'eux sont bornés et veulent la séparation quitte que quitte.

      Et en plus, les séparatistes ne peuvent même pas nous dire quelle seront les conséquences d'une séparation pis ils voudraient qu'on dise oui à l'aveuglette?

      Et c'est justement là que je débarque.

      Et pour l'UPAC, bien d'accord avec toi qu'il faut faire la lumière sur tout et j'inclus tous les partis politiques.

      À lire les séparatistes, c'est comme si c'était seulement le PLQ qui était croche et que leur parti est vierge.

      Jusqu'à où est que l'UPAC est prêt à aller? Faut croire que tout va dépendre des péquistes. Déjà que Arsenalut est entré en communication avec un membre important du PQ pour faire avorter l'écoute électronique, ça sent pas bon.

      Bon vendredi Pierre et à la prochaine chicane lol.

      Sylvain

    • Deux ptits exemples du rôle des Médias et de l’angle qu’ils prennent…

      Lavoie quand il écrit sur l’Upac chez Couillard. L’ensemble de son article porte sur la “game politique”, sans parler du fond, sans rien amener.
      Dubuc ce matin qui parle de la charte. Tout son article porte sur la “game”….sans parler du fond, sans rien amener…

      Tant qu’on transcendera pas ce côté-là, on s’en sortira pas….
      Tant que nos Médias miseront sur la “game politique” dans leurs écrits, nos politiciens la joueront sans cesse…

      Cou’donc, peut-on débattre d’un aspect de la société sans même penser si c’est fédéraliste-souverainiste-péquiste-libéral-alouette….??
      Peut-on regarder la charte et se demander ce qui ne va pas et qui fait réagir ainsi négativement?
      Peut-on regarder pourquoi plusieurs la veulent et ce à quoi ils tiennent dans cette charte?
      Peut-on débattre la modifier pour s’approcher d’un conscensus sans tout ramener à une game politique?
      Ce n’est pas une partie de hockey….

      Vieille façon de faire médiatique….qui tombera éventuellement à la retraite de certains…parce que poru la prise de conscience, le drapeau blanc est hissé. Je n’y crois plus.

      Pareil pour l’Upac chez les Libéraux. Qu’est-ce qu’on s’en fout si Couillard a bien joué son jeu ou pas comme on le sent dans l’article de Lavoie….
      Ça n’amène absolument rien sur ce qui s’est passé…

      On se demande pourquoi tout doit se polariser en deux au Québec….
      C’est totalement encouragé cette polarisation dans nos médias…
      On rejette en bloc sans réfléchir ou on accepte en bloc sans réflexions non plus…
      C’est ce qu’on retient chez LaPresse depuis quelques années je dirais.
      Ça n’a pas toujours été ça…oh que non….

    • Bonjour,

      Bien sûr, dans les bouttes de péquistes nationalistes du trognon, le déni est de la partie concernant les coupes sauvages du Parti Québécois de droite dans le Ministère de l’Éducation. Ces coupes brutales et sauvages firent que mon compte de taxes scolaires devant être payé avant le 13 de Septembre 2013 subit une hausse faramineuse de 33 %.

      En terminant, bien que des rumeurs courent dans le Québec profond que des crédits seraient accordés sur les montants perçus en trop, je n’y crois guère. Car plus lécheux de botte pour l’économie de bouts de chandelles qu’un péquiste, on repassera car Baptiste et sa pareille ont toujours vécu en avalant des couleuvres…. Tout comme la pseudo souveraineté associative dans la semaine des quatre jeudis….. Avec plaisir, John Bull.

    • À noter aussi que les punaises de lit pékystes d’Agnelette Mallette qui se proposent maintenant d’envahir le matelas d’un CSF autrefois libre au Kébec mériteraient certainement d’ètre éradiqués elles aussi sans façon. PSCHIIIT PSCHITTT PSCHIIIT

    • Et place aux culottes à Vautrin de Duplessis pour amuser la Galerie encore une fois bien sûr.

    • L’Ontario c’est aussi la Ville de Sault Ste Marie où il n’y a pas si longtemps, devant des caméras, la foule marchaient sur le drapeau du Québec.

      C’est aussi la lutte acharnée de l’hôpital Montfort à qui on voulait enlever son statut de bilingue.

      Et le Canada c’est aussi ca :

      1763 PROCLAMATION ROYALE: Par décret britannique, le territoire du Québec est réduit à un petit rectangle autours de la vallée du Saint-Laurent. Les gouverneurs recoivent aussi un ordre: assimiler les Québecois aux anglais. On veut que le Québec change de langue, de lois et de coutumes. Bref, on veut changer notre identité.

      1810 Le gouverneur Craig, sous la pression du clergé et des Britanniques, ordonne la saisie des presses du journal francophone le Canadien et l’arrestation de ses principaux rédacteurs.

      1838 Le 27 février, les magistrats de la ville de Montréal, soumis aux autorités britanniques, changent le nom de « Place Papineau » pour « Place de la reine », et le « Chemin Papineau » pour « Chemin Victoria ».

      1839 Le 15 février, 12 Patriotes, dont Marie Thomas Chevalier de Lorimier, sont pendus suite aux révoltes de 1837-38.

      1871 Au Nouveau-Brunswick, où il y a beaucoup de francophones, le Common School Act suprime les écoles catholiques et l’enseignement du français au primaire.

      1890 Le Québec permet la création de plusieurs écoles anglaises aux Québec. Trop pressés de nous remercier et de tenir leurs promesses (sarcasme), les anglais fermeront toutes les écoles francaises au Manitoba. Les francophones du Manitoba sont obligés d’envoyer leurs enfants à l’école anglaise.

      1905 Dans, sa constitution, la Saskachewan ne fait aucune mention du français. les écoles françaises doivent se limiter à une heure de français par jour. L’Alberta, elle, réduit ça à une demie-heure et seulement en première et deuxième année.

      1912 L’Ontario réduit l’usage du français à la première année dans les écoles billingues (Franco-Ontariennes)

      1916 Finalement, le Manitoba abolit complètement l’enseignement du français

      1930 C’est au tour de la Saskachewan d’abolir le francais de ses écoles.

      ♪♫♪ Les fleurons glorieux ♪♫♪….oui, on le sait …

    • @ nicolas2008
      Cette semaine M. Lavoie se fera très silencieux. Comme ça va mal au PLQ, voyez assuré qu’il ne fera pas de blog sur les fraudeurs libéraux. C’est vrai que la semaine a été plutôt riche en annonce . Dire que Couillard voulait parler d’économie. Possiblement qu’il voulait parler des économies que son parti a fait en fraudant sur le dos des québécois.

      M Lavoie doit être occupé avec M Pratte à panser les plaies du PLQ et tout particulièrement ceux de Doc Couillard.

      Quelle belle semaine Mister BOSTON

    • johnbull

      gardez-vous une petite gêne… alors que le PLQ vit une crise d’intégrité majeure avec l’UPAC sur son dos ! on n’a encore rien vu, je pense qu’à la suite de ce que nous apprendrons sur ce parti, il n’aura d’autre choix que de se dissoudre… pour le plus grand bien des québécois.

    • Les anciennes culottes british du temps de Duplessis seraient-elles devenues la nouvelle mode rétro à Québec par hasard? Espérons que LA Presse pourra au moins commanditer les belles bretelless neuves de Ti-Coune Drainville. J’appelle de suite Mémère Bouchard pour le party!

    • Et ne surtout pas oublier de vous apporter une bonne pipe pour le prochain sermon sur la Montagne de Matante Pauline, les Boys! Ce sera vraiment too much!

    • @ PJCM,

      pour ton info, mes semaines sont toujours belles et bonnes car je vis dans un beau pays ou la liberté reigne et cela malgré le fait que certains séparatistes essayent de nous l’enlever.

      Ils ont beau essayé fort mais jamais qu’ils vont y parvenir même après deux essais.

      Bonne journée dans le beau Canada MISTER PJCM

    • @ anthrax,

      je vais te surprendre mais content moi aussi de voir l’UPAC descendre chez le PLQ. Et oui, on va en savoir plus et tant mieux.

      Ce parti m’a beaucoup déçu et faut faire le ménage une fois pour tout.

      Par contre, même si ledit parti devait se dissoudre, je crois bien qu’un autre parti fédéraliste verra le jour.

      Mais pkoi dis-tu ”pour le plus grand bien des québecois”?

      Bonne journée!

      Sylvain

    • Mémère Bouchard, Ti-Coune Drainville et Agnelette Maltette combinés tout comme au tiercé. Voilà le mystère de la trinité pékysse enfin expliqué très clairement aux Tout-Petits du Kébec mes chers-z-amis. Plus besoin de petit catéchisme laïciste dans les écoles pour être sauvés… Alleluia!

    • @anthrax

      « Mon Dieu, je botterais le derrière de quiconque au Québec qui ne saurait parler l’anglais. En effet, à notre époque, un petit peuple comme nous se doit de le parler. » — Jacques Parizeau (Time Magazine, 1992)

    • anthrax,

      Et on a encore rien vu. Se n’est que la pointe de l’iceberg.
      Depuis des décennies que PLQ fraude et magouille au Qc. Le PLQ a vu bien des partis politique passer et partir, lui a toujours réussis à rester à s’accrocher, pas toujours avec des méthodes très honorable (campagne de peur, pot de vin, contrat entre amis, etc…) Mais John James Charest à donné le coup final à ce parti politique. Couillard va vouloir minimiser la graviter de tout ces fraudeurs, mais lui-même est associé/ami avec homme emprisonné présentement Arthur Porter.

      Nous allons assister à la mort du parti libéral du Québec

    • @boston

      Effectivement nous vivons dans un pays qui grâce a la démocratie libérale representative nous vivons dans un état de droit, fondé sur une constitution qui s’applique a la grandeur du pays, pour tout les gouvernements – fédéral et provinciaux sans exception – dans laquelle est enchâssée une charte des droits et libertés, qui protègent les individus contre les abus de pouvoir, la discrimination, et garantie les libertés fondamentales en plus de plusieurs autres libertés.

      Le texte de la constitution Canadienne de même que le texte de la charte des droits et libertés sont devraient êtres appris par cœur dans toutes nos écoles. Cela permettrait une plus grande appréciation envers ce que nous sommes, les droits et libertés que nous avons et de comprendre ce qui tolérable de ce qu’il ne l’est pas.

      Bonne journée

    • Le tutoiement vulgaire, est un manque de respect et de l’intimidation envers les blogueurs.

      Il ne doit pas être autorisé.

    • Salut Boston,
      Heureux que tes semaines sont toujours belles,

      J’aime beaucoup le Canada, crois moi. Je suis souverainiste un vrai de vrai, mais je suis bien capable de vivre dans ce Canada dé-unis, on le fait depuis si longtemps. Je ne cherche pas à faire la souveraineté du Qc à tout pris. Un jour ca viendra. Je suis patient, Moi, c’est le parti libéral qui me purge.
      Je ne suis plus capable de les voir dire n’importe quoi.
      Couillard n’est pas notre homme, C’est homme est la pour son intérêts personnel rien de plus. Il n’en a rien è foutre du développement du Qc. Il est la pour lui seul,

      Je te souhaite un bon week-end, vous en aurez besoin, je crois bien la semaine prochaine sera dure pour vous tous les libéraux.

      Peter
      Et oui j’ai un prénom et un nom anglophone de suis né d’un père irlandais et d’une mère québécoise de souche

    • SuperCass

      Le déire totale !

      De quelle Constitution vous parlez ?

      celle qu’on n’a jamais signé ?

      c’est ca votre référence de la démocratie ?

      dans d’autres pays, ca aurait été un coup d’État…

    • Et ci-joint un dernier botté au derrière des pékysses à la demande même de notre Vénérable frère Jacques de la Luna de la Ligue du Vieux Poêle d’ICI plutôt que de par Là-Là-Là. Voilà!

      Receveurs : 2 / Pékysses : 0

    • CHANGEMENT DE TRIO

      Balloune à gauche, Bang-Bang au Centre et Badoum à droite.

      La pelote est à vous les Boys. Go!

    • @caqueux-qui-caquette

      Un blogue où l’on tutoie est un blogue où je ne participe pas ou plus.

      Celui de Richard est un modèle de respect par autodiscipline de ses participants.

    • Elle est drôle celle-ci:

      ”Le tutoiement vulgaire, est un manque de respect et de l’intimidation envers les blogueurs.

      Il ne doit pas être autorisé”

      Et moi d’ajouté : Les insultent provenant des séparatistes purs et durs envers les fédéralistes est un manque de respect flagrant et un manquement au droit de liberté d’expression”.

      Donc, vous voulez qu’on vous respecte, bien pas de problème mais n’oubliez pas de nous respecter aussi hein les séparatistes?

      Vous avez sans doute oublié que le droit de parole est pour tout le monde et non juste votre gang.

      Sylvain

    • @ PJCM,

      la semaine prochaine va être bonne pour moi alors ne t’inquiète pas car comme je t’ai dit aupavant, je vis dans l’un des plus beaux pays du monde. Je sais, cela vous fait c…. d’entendre cela mais avouez que vous êtes bien dans ce pays hein?

      Il y a une chose que tu ne comprends pas chum mais je vais répéter. Je suis en total accord avec la descente de l’UPAC envers le PLQ. Et je le répète, si des membres devraient êtres arrêtés bien tant pis pour eux et si la preuve est faite qu’ils ont volé les Québecois, bien qu’ils aillent en prison.

      Par contre, vous les séparatistes, ne jubilez pas trop vite car rien ne dit que le tour du PQ s’en vient car peu importe le partie au pouvoir, il y a et aura toujours des fraudes.

      En disant cela, je ne veux en aucun temps minimiser ce que le PLQ a fait. Peu importe le parti au pouvoir, tu te fait prendre, subit les conséquences.

      Et pour les intérêts des politiciens, crois-tu sincèrement que tous les membres du PQ sont là pour les Québecois? Ou bien il y en a qui sont là pour leur propre intérêt?

      Bonne journée à toi Peter.

      Sylvain

    • carbonate-14

      Et ci-joint un dernier botté au derrière des fédérastes-fédérâleux à la demande même de notre Vénérable frère Arthur Porter-Couillard et Associés de la Luna de la Ligue de la Grosse Poche Libérale d’ICI plutôt que de par Là-Là-Là. Voilà!

      Grosses poches libérales : intérêts de ses membres / Parti-québécois : intérêt du peuple québécois

    • @ pierre_lemay 08h08

      Excellent commentaire.

      Pour un, j’ai été longtemps un fidèle abonné de LaPresse. Je ne le suis plus depuis plusieurs années. Tout comme cette « culture médiatique » qui semble s’enracinée au Québec, c’est-à-dire le « sensationnalisme », la « provocation », les « suppositions » qui ne font qu’alimenter les passions populaires et « réactions impulsives », LaPresse est tombée dans le panneau du : « Vendre à tout prix » et au diable l’éthique professionnelle journalistique.

      Regardons d’ailleurs ce qui arrive à RDI. Plusieurs journalistes et commentateurs cachent à peine leur « partie pris politique» et n’hésitent pas à « mettre de l’huile sur le feu » par des commentaires biens placés ou du « non-verbal » explicite. La « réserve professionnelle » est diluée. Simon Durivage est d’ailleurs l’un des champions dans ce domaine.

      Quand on y regarde de plus près, je me demande parfois si nos journalistes n’ont pas une « aspiration » cachée, un « rêve » refoulé.

      Lequel?

      Devenir « commentateurs sportifs » comme « journaliste-panéliste » à l’émission L’antichambre » de RDS. Et à partie de là, souhaiter ardemment le retour des Nordiques pour ainsi atteindre l’apogée du journalisme québécois : « foutre le bordel dans les familles mais garantir une « cote d’écoute » exceptionnelle.

      Voilà qui explique « peut-être » que nous nous retrouvions avec des « leaders politiques » de si piètre qualité qui n’hésitent plus maintenant à nous rire en pleine face.

      Les dernières nominations faites au Conseil du statut de la femme en étant un bel exemple, avec nulle autre qu’ Agnès « Amphithéâtre » Maltais pour nous « bourrer » comme des « oies à engraisser ».

      Heureusement, le monde journalistique ne se limite pas qu’au Québec. Et nous pouvons rechercher une « meilleure perspective » des évènements en s’informant et se documentant ailleurs … comme supplément à ce qui manque au Québec.

      Et bonne journée

    • RDI n’a rien à envier à LCN qui est “paqueté” de fédéralistes que ca en est gênant….

    • - Agnelette Maltette : «Toé, tais-toé!»

    • Place à l’égalité hommes/femmes d’Agnelette Maltette

      http://femmefemmefemme.wordpress.com/category/fernando-botero-1932/

    • Je suis politiquement aux antipodes de Françoise David.

      Mais je viens de l’écouter sur RDI dénoncer le paquetage que le gouvernement à fait au Conseil du statut de la femme.

      Elle a parfaitement raison.

      Plus çà change…

      En France, il ont l’UMPS, nous voilà ici avec le PLPQ.

    • «Honni soit qui mal y tète.» Confucius

    • Pour les 40 ans et plus…

      http://www.jabo-net.com/tvautrefois.html

      Une mine de trésors parfois oubliés.

    • LE VAISSEAU D’OR

      C’était un grand Vaisseau, taillé dans l’or massif:
      Ses mâts touchaient l’azur, sur des mers inconnues;
      La Cyprine Agnelette, cheveux épars, chairs nues,
      S’étalait à sa proue, au soleil excessif.
      Mais il vint une nuit frapper le grand écueil
      Dans l’Océan trompeur où chantait la Sirène,
      Et le naufrage horrible inclina sa carène
      Aux profondeurs du Gouffre, immuable cercueil.
      Ce fut un Vaisseau d’Or, dont les flancs diaphanes
      Révélaient des trésors que les marins profanes,
      Dégoût, Haine et Névrose, ont entre eux disputés.
      Que reste-t-il de lui dans la tempête brève?
      Qu’est devenu son cœur, navire déserté?
      Hélas! Il a sombré dans l’abîme du Rêve!

      Émile Nelligan.

      http://www.bing.com/videos/search?q=le+vaisseau+d’or+emile+nelligan&qpvt=le+vaisseau+d%27or+emile+nelligan&FORM=VDRE

    • @anthrax 20 septembre 2013 11h15

      Néanmoins, tout les Québécois comme le reste du Canada y est soumis.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Constitution_canadienne
      “La Loi constitutionnelle de 1982 a été adoptée contre l’assentiment de la province du Québec à la suite de négociations ayant menées à la nuit des Longs Couteaux. Ce refus de consentir à cette loi N’A TOUTEFOIS AUCUN IMPACT JURIDIQUE, mais persiste à être un problème politique important au Canada.”

      C’est plate, hein?

      Et avant de dire que quelque chose est mal, ou complètement mal, il serait avisé de voir quelle sont les dispositions de la Constitution Canadienne qui seraient potentiellement discutable (dans le sens d’inacceptable) – je ne suis pas certain que vous allez en trouvez beaucoup.

      De plus, il serait intéressant de comparer une potentielle constitution du Québec avec celle du Canada, pour voir quelle seraient les véritables différences. Encore une fois, pas sur qu’il y en aurait beaucoup!

      Bonne journée

    • … et l’autre ahuri qui fait de l’esprit avec le Vaisseau d’or” , cette autre réalisation du Maire Jean Drapeau, un restaurant qui fit faillite, le Maire qui vous poussez à la terreur quand il arrivait pour dire : j’ai des “plojets “, on les connaissait ses projets, il allait mettre les mains dans nos poches !

      Tout comme le Parti Libéral…

    • SuperCaca

      On l’a pas signé la Constitution !

      C’est t’y clair ca ?

    • @ducalme 12h54

      Je suis comme vous aux antipodes de QS et J’ai eu la même pensée que vous.

      Et si vous vous rappelez bien, ce qu’elle a également ajoutée c’est que Pauline Marois se conduit comme Stephen Harper pour museler toute opposition, un comportement que tout les Québécois détestent.

      A bat Pauline Harper !!!

    • Ah! laïcité!

      - «Madame! Madame! Il y a un monsieur qui vient totu jsute de filer en chaise roulante électri

    • Ah! La Laïcité!

      - «Madame! Madame! Il y a un Monsieur qui vient tout juste de filer en chaise roulante électrique avec un gros sac de carottes non payées. Faut-il appeler la Police?»

      - «Oh! la-la! Je ne peux vraiment pas quitter ma caisse! Aussi bien le laisser filer à l’anglaise puisque ses petits lapins auront probablement eu le temps de manger toutes nos carottes avant que la Police des mœurs du Plateau n’ait eu le temps de terminer son enquête. Et mes deux commis qui s’empoignent toujours le beigne n’auront sans doute pas le temps de le rattraper non plus. À la santé des petits lapins de notre si bon maire alors!»

    • À noter accessoirement que les causes transitives en politique sont tout comme des boules sur une table de billard selon mon ami Spinoza. Assez plate comme jeu sur une table sans poches en effet. Vous ne trouvez pas? Un jeu ouvert avec des poches normales pour tout le monde avec deux poignets bien ajustés ne serait-il pas un peu plus original finalement? Même en laissant les trop grosses poches des politiciens au Père Noël pour amuser les enfants?

    • S’est quand même très beau le Canada.

      Si l’on peut se débarrasser des Pikiouteux et de QS au Québec, la Canada sera encore plus beau.

      En attendant, bravo au PQ pour le métro de Montréal.

    • LE VAISSEAU D’OR

      C’était un grand Vaisseau, taillé dans l’or massif:
      Ses mâts touchaient l’azur, sur des mers inconnues;
      La Cyprine Agnelette, cheveux épars, chairs nues,
      S’étalait à sa proue, au soleil excessif.
      Mais il vint une nuit frapper le grand écueil
      Dans l’Océan trompeur où chantait la Sirène,
      Et le naufrage horrible inclina sa carène
      Aux profondeurs du Gouffre, immuable cercueil.
      Ce fut un Vaisseau d’Or, dont les flancs diaphanes
      Révélaient des trésors que les marins profanes,
      Dégoût, Haine et Névrose, ont entre eux disputés.
      Que reste-t-il de lui dans la tempête brève?
      Qu’est devenu son cœur, navire déserté?
      Hélas! Il a sombré dans l’abîme du Rêve!

      Émile Nelligan.

    • À la recherche du R.I.P. perdu de Ti-Coune Drainville.

      Quelle magnifique journée pour des funérailles de 1e classe au son du Requiem de Verdi. Vraiment chanceux ce brave Maurice Duplessis d’avoir pu quitter vers des horizons meilleurs sans un mot ni un seul commentaire de plus. Amen!

    • @grosses-pizza-pochettes-au-MSG-et-gras-trans

      Et même si le Québec ne l’a pas signée, elle s’applique partout au Québec, bien malgré vous car c’est la loi suprême du pays.

      Elle vous permet d’avoir entre autre cette liberté d’expression que vous utilisez pour vous plaindre si le cœur vous en dit contre ce méchant méchant pas fin pantoute gouvernement central (sic) , que vous n’auriez pas avec le PQ de la manière qu’il est parti la.

      Ah Ben cou’ donc! C’est comme ça que cé ça!

    • L’éducation au Québec devrait pouvoir se lire ainsi:

      “Depuis sa renaissance en 2003, le Marathon de Montréal connaît une expansion spectaculaire année après année, une croissance qui ne semble pas vouloir ralentir”

    • Et en passant, LCN c’est TVA, TVA c’est Quebecor, Quebecor c’est PK Péladeau. Quebecor a aussi le Journal de Montréal.

      Si vous pensez sérieusement que LCN est paqueté de fédéralistes, c’est que vous vous mettez le doigt dans l’œil jusqu’au coude.

      Pour RDI, sachez que Radio Canada côté français est remplis de péquistes.

      La seule chose que je peut dire c’est qu’ils sont du côté des nouvelles dans les deux cas, sommes toute assez objectif malgré leur biais envers le PQ. Je pense qu’ils sont très gênés de voir aller ce parti et prennent certaines distances…

    • @ carbone-14

      Au sujet de Duplessis :

      Je ne le connais pas.

      Tu le connais ?

      Pourtant, il y a plein de Pikiouteux qui semblent l’avoir bien connu pour en parler comme s’ils avaient nourri les cochons ensemble.

      Ils disent même que Harper est le cousin d’Hitler.

      Mais que fait on avec les Commissions scolaires ?

      On enseigne quoi ?

    • À mon avis, les deux mentent! Tout le monde veut protéger son petit pactole!! certain que la situation la plus simple est de taxer! eh oui pas besoin de faire de ménage dans les infrastructures,ou de réduire car on a peur de ce que peut en dire l’opinion publique ou plutôt les médias.. Moi je suis pour l’abolition des Commissions scolaires, il faut focaliser sur la compétence des individus à mettre en poste dans les écoles. Que les directeurs-trices soient vraiment en charge de leur école, qu’ils aient l’autorité nécessaire pour maintenir une gestion saine des budgets et que l’argent des taxes soient vraiment dédiées aux vrais bénéficiaires: les enfants!! pas les commissaires( inutiles) ou autre membres inutiles des commissions scolaires comme cela est le cas actuellement!

    • Je suis commissaire à la commission scolaire des Sommets à Magog depuis 7 ans.
      Effectivement, il n’y a pas eu de coupures dans notre commission scolaire. Bien au contraire, il y a eu de l’embauche. Je suis pour l’abolition des commissions scoalaires. Quand tu es rendu que tu te fais dire par le DG que le secondaire 5 n’est pas obligatoire pour obtenir un emploi à la commission scolaire des Sommets, il y a tout un questionnement qui doit se faire. Moi on me paie plus de 6000 dollars par année pour une réunion par mois. Je ne compte pas les fêtes avec les repas et la boisson payée. C’est la plus belle job à ne rien faire que j’ai eu de toute ma vie.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité