Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 4 septembre 2013 | Mise en ligne à 15h13 | Commenter Commentaires (255)

    Vos taxes et la CAQ

    Réunis en caucus à Trois-Rivières, les députés de la Coalition Avenir Québec ont créé un comité de travail sur les moyens de réduire le fardeau fiscal des Québécois.

    Le chef, François Legault, a rappelé les hausses récentes de la taxe scolaire, ainsi que l’incapacité du gouvernement Marois, d’abolir la taxe-santé, une promesse électorale.

    Question 1: la fiscalité sera-t-elle un bon thème s’il y a des élections le printemps prochain.

    Question 2: si oui, à quel parti faites vous le plus confiance pour réduire les taxes et les impôts?

    Tags: , , , ,


    • 1. Bon thème.

      2. Parti conservateur du Québec

    • Je ne veux pas qu’on réduise le fardeau fiscal, je veux que l’argent et les programmes soient gérés efficacement.

    • Trop de taxes tue l’objectif des taxes….j’espère que le PQ est en train de s’en rendre compte en faisant leur bilan.

    • 1 : le meilleur thème imaginable
      2 : La CAQ, le PLQ, au pire le parti Vert ou les communistes. Tout le monde, sauf le PQ et Québec Solidaire, 2 partis déconnectés de la réalité.

    • Les Libéraux, tant fédéral que provincial ont toujours été gourmand pour venir chercher de l’argent dans la poche des petits contribuables. Juste au fédéral rappelons-nous quand ce Gouvernement avait pelleté des dettes aux provinces qui à leurs tours avaient été obligées d’enterrer le municipalités. Alors vous pensez bien qu’il ne faut pas faire confiance à des Libéraux pour alléger le fardeau fiscal des petits citoyens et de la classe moyenne.
      Pour ce qui est de la CAQ, ce ne sont que de pures amateurs qui cherchent à demeurer au pouvoir pour se créer un fond de pension tout simplement. Qui pourrait bien avoir confiance en François Legault qui nous fait tous penser à ce fameux comptable d’une série télévisée à la src et qui s’appelait Jean-Jacques et qui portait des vestons carottés?
      Non la CAQ et les Libéraux ne lèveront pas le petit doigt pour nous donner un peu plus à manger.
      Gilles Pelletier, Québec

    • La fiscalité ne sera pas un thème, car le Québec a dépassé le point de non-retour: ce sont les 50% qui paient peu ou pas d’impôts qui se votent des avantages sociaux mirobolants, et qui décident combien vont payer ceux qui paient! Pour se faire élire, les partis convoitent donc le “mauvais 50%”. Ceci va continuer à débouler jusqu’à la crise Grèque au sirop d’érable, avec le 50% dans la rue à réclamer son nanane peu importe qu’il n’y a plus d’argent.

      Pour votre 2e question: aucun!
      - Les Libéraux vont augmenter les taxes sans diminuer l’impôt, tout le monde le sait peu importe ce que dit Couillard;
      - La CAQ voulait faire exploser les taxes sur les dividendes et les gains en capital, pour punir les entrepreneurs, qui ne l’ont pas oublié;
      - Le PQ a mis l’impôt à 49.97% (et à 53.97% pour ceux qui gagnent entre $130K et $150K) et ils étaient minoritaires sinon ils auraient fait bien pire encore;
      - Et enfin QS, le Parti Communiste – rien à ajouter!

      La solution, vous la connaissez: préparez votre sortie… n’attendez pas qu’il soit trop tard!

    • Réduire les taxes et les impôts c`est de la vieille politique et ca fait des décennies que ce theme est exploité sans succes alors il faudra mettre de l`avant une nouvelle facon de gerer l`état. Revoir les priorités faire des choix ,sacrifices et s`en tenir à l`essentiel. Pour poser de tels gestes le PQ est plus courageux et moins compromis envers les namis du systeme. Sauf que concretement je ne rêve pas en couleurs non plus et prévois un autre gouvernement minoritaire.

      Quelle déception que la CAQ. Comme plusieurs si on se fie au dernier scrutin, j`étais prêt à envisager leurs options et endosser leur programme car la solution à nos problêmes se trouve dans la réduction des dépenses de l`état pas dans l`éternelle recherche de nouveaux revenus.Je n`ai pas voté pour eux finalement même si voter pour un ou l`autre comme on l`a vu…
      Mais quelle déception ce Legault ! Une belle mère qui se plaint tout le temps mais qui en bout de ligne n`apporte rien de constructif. Au prochain scrutin c`est la débarque annoncée et même si le parti ne disparaitra pas, il perdra je dirais au moins la moitié de ses députés. Théoriquement ce parti pourrait profiter du fait que les vieux partis n`ont plus la faveur de la majorité mais incapable de jouer un role principal même pas de battre le PLQ imagine !

    • Oui très bon thème. Les libéraux, était trop occupé à nous voler ou à gaspiller notre argent dans des politiques électoralistes idiotes et improvisées (achat wagon métro de Montréal, merci M. Béchard, avocat incapable de gérer un appel d’offre! Merci M. Bolduc pour le bar ouvert à la procréation assité! Merci M. Charest pour la construction de routes pour des minières inexistantes! Etc.). Les péquiste eux sont trop occupé à pourchasser des turbans à Warwick. Oui c’est un bon thème j’en ai assé de financer les lubies d’une bande d’incapables!

    • 1- Ce serait un thème intéressant. Mais un “bon” thème? Alors là ça dépend de ce que vous entendez par “bon”. Au niveau électoral, ce n’est pas forcément le thème qui soulève le plus les passions.

      2- Je pense que le PQ et le PLQ ont tous les deux prouvé que de réduire le fardeau fiscal ne fait pas partie de leur plan. Alors je dirais la CAQ…

    • Je serais rivé à mon écran de télévision pour la première fois en plusieures élections si cela était le thème des prochaines élections.

      Pourquoi sommes-nous parmis les plus taxés et les moins biens administrés? Nos hopitaux et nos routes méritent mieux.

      Pour ce qui est du parti que je ferais confiance: je dirais en ordre d’importance : la CAQ, le PQ et les libéraux.

      Je m’explique:
      CAQ: ils recherchent un cheval de bataille pour faire leur promotion. Je crois qu’ils en ont trouvé un excellent, mais je ne crois pas que François Legault soit le genre de leader qui soit capable de nettoyer les écuries et de supporter le salissage que cela implique. Donc bonne idée, mais pas assez de c…..

      PQ: ils sont populistes et sont les seuls à avoir effectés les moindres coupes depuis longtemps. Ils ont eu le courage de fermer gentilly, ce qui est à mon avis un pas dans la bonne direction

      PLQ: c’est le parti du statut quo et de l’inaction. Je trouve qu’ils ont encore les mêmes éléments que le précédent gouvernement, leur ménage n’est pas terminé. Donc pas grand chose à s’attendre avec eux…

      Les autres partis sont trop marginaux. Le pragmatisme n’est pas une caractéristiques des petites formation, surtout pour Québec Solidaire.

      Avant qu’on m’en accuse, je ne suis pas un souverainiste, ce n’est que mon analyse avec le maximum d’objectivité que j’en suis capable.

      En espérant que ce sujet attire plus l’attention que cette foutue charte !

    • D’accord avec Gasston pour la raison invoquée; la proportion des bénéficiaires nets est trop élevée pour qu’un parti puisse gagner des élections en promettant de réduire les taxes et les impôts.

    • La Grande Famille Libérale, après avoir pris conseil auprès des membres du 1000 de la Commune, a décidé que payer sa juste part s’élèverait à 3%. De plus, tous les travaux relevant de l’industrie de la construction coûteront 30% plus cher à l’État québécois. En contrepartie, la Grande Famille libérale s’engage à assurer la paix sociale en laissant creuser le déficit annuel. Par exemple, de 2003 à 2012, le Quebec Liberal Party (PLQ pour nos lecteurs bilingues) a laissé en héritage à la société québécoise un déficit de 60 milliards. Le QLP est le parti de l’économie. La Grande Famille Libérale est la famille qu’il faut pour plomber les finances publiques.
      .
      Quant à la CAQ, exiger la présence du canadian flag à l’Assemblée nationale est l’une de ses mesures proposées qui ont vraiment fait décoller l’économie québécoise. La CAQ suggère d’autre part de faire chanter à tous les matins et à tous les retours de dîner le Canadian Anthem aux élèves du primaire, du secondaire, du collégial et de l’universitaire, ce qui contribuera à raffermir l’économie québécoise. Enfin, la CAQ exigera que chaque Québécois porte une feuille d’érable rouge sur fond jaune sur son bras droit. Ce faisant, l’économie connaîtra un bond gigantesque.

    • Legault a fait ses preuves comme gestionnaire et a à coeur la chose publique, sinon pourquoi endure-t-il la joute politique -surtout qu’il part un nouveau parti- alors qu’il est indépendant de fortune. Les Libéraux ayant démontré leur incapacité à gérer les finances publiques, je suis prêt à lui donner une chance aux prochaines élections.
      Je m’explique mal pourquoi la CAQ a baissé dans les sondages alors qu’ils étaient les seuls à proposer des idées novatrices pour redémarrer l’économie. Le PQ et leur remontée me laisse bien perplexe…

    • bonjour, ce n’est pas le thème, tout le monde se l’approprie, car il y a encore des nigauds qui croient en cela. Faudrait qu’un gouvernement se penche sérieusement sur la conduite de son appareil, car, encore aujourd’hui, la main droite ignore ce que fait la main gauche. On ne manque pas d’argent, mais on la jette par les fenêtres, Charbonneau nous le prouve à tous les jours.
      Bernard Ouellet

    • N’importe qui sauf les libéraux. En 10 ans, ils ont seulement réussi à augmenter tous les tarifs et inventer des nouvelles taxes tout en doublant la dette du Québec. Et de la dette, c’est des taxes futures. Ils sont de loin les pires pour l’économie.

      Je voterais pour une plante verte plutot que pour un candidat plq.

    • Le peuple veut beaucoup de taxes. J’abonde dans le sens de Gasston. Ça prend un autre thème. Le St-Laurent? Après le plan Nord pourquoi pas? Ça me semble bidon par exemple. Mais peu importe une bonne idée c’est une bonne idée qu’elle soit fondée ou non.

    • @gillesfpelletier

      Vous voulez sûrement dire Mario Duquette, pas Jean-Jacques. Joué par Michel Forget dans l’émission Du Tac au Tac.

    • LAVOIE, Dis moi à quel parti vous feriez confiance et je vais faire le contraire VOUS
      Merci
      J’ai le feeling qui dirait le PLQ, j met un brun ladessus
      VENDU

    • Le problème est les gens demandent de plus en plus de services du gouvernement. La plupart des Québécois veulent que ce soit les autres Québécois, payeurs de taxes, qui paient pour ces services. Ceux, qui demandent les services, essaient par tous les moyens de s’exempter de payer des taxes.

      Ayant dit cela, évidemment on ne peut pas faire confiance aux partis politiques socialistes pour réduire les taxes et les impôts. Ces partis favorisent l’augmentation des services gouvernementaux, et l’intervention gouvernementale dans tous les domaines économiques. Dans ce groupe, on retrouve le PQ, Québec solidaire et Option nationale.

      Le PLQ est moins interventionniste que ces partis socialistes. Cependant, il n’est pas vraiment un parti non-interventionniste.

      La CAP est difficile à cerner.

      Donc, je dirais que le moins pire est le PLQ par défaut.

      On devrait demander à S Harper de former un parti conservateur québécois pour promouvoir une diminution des services gouvernementaux et par ricochet une diminution des impôts.

      Cela ne coûte pas cher de rêver!!

    • La fiscalité sera sûrement un bon thème, mais comme 40% des contribuables ne paient pas d’impôts, ils seront contre toute réduction du fardeau fiscal qui risquerait de provoquer des coupures dans les services sociaux. Ce n’est donc pas un thème qui permettra à un parti de gagner l’élection.

      Quant au parti auquel je fais le plus confiance ? Plus aucun maintenant. Les libéraux n’ont pas eu le courage de couper là où il fallait et de réduire le gaspillage, le PQ va nous sortir d’autres programmes sociaux-communistes de leurs chapeaux, et la CAQ n’est que du vent. Je commence d’ailleurs à me demander sérieusement si Legault (ancien péquiste) n’est pas là uniquement pour aider ses amis du PQ en divisant le vote.

    • La seule solution viable pour l’avenir c’est d’avoir une banque publique au service du peuple et non au service des Rostchild de ce monde. Notre système d’argent dette a assez duré. Fini l’accumulation d’intérêts fictifs sur 60 ans !!!
      Aux USA, déjà 20 états ont adoptés ce principe, Recherchez: Bank Public Institute

    • Mauvais thême car c’est utopique.
      Chérie ne t’inquiète pas pour Visa, j’ai jeté l’enveloppe au recyclage, comme ça on N’aura pas à payer le compte!
      Aucun chef, aucun parti n’est en mesure de baisser taxes et impôt, il faut d’abord stabiliser le déficit.
      Chérie j’ai trouvé une solution pour nous sortir du trou! Regarde je creuse moins vite…

    • Au niveau purement électoraliste j’ai des réserves. D’abord 40% des gens ne paient pas d’impôt. Ceux qui passent à la caisse un bon nombre n’ont aucune idée de ce que ça représente des baisses d’impôts oû son fonctionnement. J’ai déjà entendu des professeurs au secondaire dire que l’impôt ça va bien, ils reçoivent un chèque à chaque printemps.

      C’est clair pour moi personnellement c’est un bonne mesure mais je suis loin d’être sûr que c’est avec ça, en campagne électorale que ça score. Harper à sa première élection avec sa baisse de 1% de la TPS avec son affiche sur une camionnette ça c’était un bon coup.

    • @gasston

      Préparer sa sortie, je crois que plusieurs y pensent de plus en plus. Un moment donné, à toujours prendre l’eau à la même source, faudrait pas se surprendre que le puits se vide un jour.

      @atchoum

      C’est bien beau mais que proposent les autres? Le PQ entre autre?

    • Le thème est excellent à mon avis mais le problème, c’est qu’il y a beaucoup d’électeurs qui ne paient pas ou très peu de taxes. La journée qu’on devra montrer notre T4 pour voter (hérésie je sais), il y aura des changements. D’ici là, ça sera du pareil au même jusqu’à temps qu’on subisse des décotes financières de Moody’s et cie.

    • Bon thême car hautement démagogique.
      Électeurs, électrices, laissez-moi vous séduire avec mes promesses irréalistes!
      Les journalistes qui font dans le clip, le blogue et la facilité ne sauraient faire dans l’analyse.
      Et vous électeurs et électrices, vous serez enchantés d’entendre de ma bouche ce dont vous n’osez même plus rêver…

    • Et pour la question #2, ça serait tentant de répondre la CAQ mais je pense qu’un parti de “droite économique” sérieux n’existe pas encore au Québec malheureusement.

    • Je ne comprend pas qu’on pose une question comme celle-là, Monsieur Lavoie, quand on sait que le PLQ a accru la dette de 60 G $ de 2003 à 2012, donc les paiements d’intérêts de 3 G $ par année, la dépréciation des actifs de 3 G $ par année, et les dépenses fiscales d’un autre 4 G $ entre 2004 et 2012. Messieurs Couillard et Legault sont en train de se discréditer tous les deux en parlant de réduire les taxes et/ou les impôts… Au moins nos amis libéraux ont mis dehors le Mickey Mouse qui nous faisait accroire pendant tout ce temps là qu’il contrôlait les dépenses…

    • 1- Non pas un bon thème. Car les Québecois aiment payer des taxes et des impôts. Si vous baissez les taxes et impôts, le québecois aura de la misère a dormir la nuit.

      2- Les meilleurs seraient le Ralliement Créditiste avec Gilles Caouette de l’Abittibi.

    • @ Gillesfpelletier
      En bon péquiste, vous oubliez sûrement que ce sont aussi Bouchard et Landry qui ont eux pelleté les taxes aux municipalités et commissions scolaires pour atteindre leur déficit 0.

    • pourvoyeur

      Le PQ est bien décevant. Les minières qui ne vont pas verser plus de dividendes, les embouteilleurs d’eau qui continuent à ne pas verser de dividendes, les entreprises qui continuent à être sous-imposées sous prétexte qu’elles créent de l’emploi, la taxe santé qui est restée, hydro qui augmente, tout ça est bien décevant. Tous ceux qui ont les moyens de se faire entendre par les émissions de télé, les chroniques et les éditoriaux dans les journaux sont relativement protégés de hausses d’impôt. Quant au reste du monde, bien, on paye.

    • C’est quoi le rapport. En s’en *&?$-tu des taxes, on sait très bien que cet argent profite aux amis du partis au pouvoir. La réalité: mon pouvoir d’achat baisse à vue d’oeil, je paie beaucoup de taxe et la qualité des services qui y sont rattachés est de moins en moins bon, que ce soit le PLQ, le PQ ou les Télétubbies qui sont au pouvoir.

      Décidément M. Lavoie, la rigueur n’était pas au rendez-vous aujourd’hui. D’autant plus qu’il y a des sujets beaucoup plus préoccupants, comme le 425$ chargé aux musiciens étranger, le rejet de la charte des valeurs par la FAE, la ville de Québec qui, Ô surprise, a eu sont lot de corruption dernièrement, le fait que Couillard est encore un conseillé Saoudien en santé et nous fait la morale sur l’éthique.

    • Moi aussi je n’ai jamais compris pourquoi la CAQ était toujours derrière les Libéraux et les Péquistes dans les intentions de vote des québécois. Legault a fait ses preuves dans le monde des affaires et il valorise une économie saine pour tous les québécois. Les Libéraux sont croches et corrompus à l’os ,on dirait que c’est dans leur ADN, et ce n’est pas la venue de Couillard qui va changer cela. C’est incroyable que les journalistes ne creusent pas plus au sujet de sa business relation avec le bon Docteur Porter. Tant qu’au PQ leur obsession pour la souveraineté est tellement néfaste pour l’essor de notre province.

    • - « la fiscalité sera-t-elle un bon thème s’il y a des élections le printemps prochain.»

      Oui, mais simplement pour simplifier ce foutoir incompréhensible que sont devenues au fil des ans, les lois fiscales.

      - «si oui, à quel parti faites vous le plus confiance pour réduire les taxes et les impôts?»

      Aucun.

      Dans le cadre du système économique actuel, tout va être siphonné pour payer et rembourser le Roi-Banquier, quel que soit le parti au pouvoir.

      Toutes les promesses bidon, les voeux pieux, et la bull…. n’y changeront RIEN, les coupures n’y changeront RIEN, et c’est valable pour tous les pays.

      Même quand l’économie était en pleine croissance, les taxes et impôts augmentaient. Imaginez en récession dans une économie en train de s’écraser, où on nous “brainwashe” pour nous faire croire que le problème c’est la dette et qu’il faut absolument la rembourser…

      AUCUNE CHANCE que les taxes et les impôts baissent, même que le système en est à nous priver des fonds de pension, des avantages sociaux, du filet social.

      En dernier lieu, avant l’effondrement, on va timidement en arracher aux corporations et aux sociétés, on ira pêcher dans les paradis fiscaux, et en dernier recours, on enverra paître le Roi-Banquier, mais là, il sera beaucoup trop tard.

      D’ailleurs Couillard vient de le dire, il baisserait les impôts mais augmenterait les taxes! Évidemment l’augmentation des taxes compenserait la baisse d’impôts et serait assez importante pour nous en arracher un peu plus que l’an dernier.

      Même Québec Solidaire, pour qui je vote, n’arrivera jamais à baisser les taxes et impôts dans un tel système économique.

    • @anonymous99

      Dis moi dans ton système utopique comment allez-vous encourager les gens à épargner?

    • Question numéro un:

      Peut toujours en parler….parle, parle, jase, jase.

      Question numéro deux:

      À aucun parti.

    • Une réduction de la fiscalité se traduit inévitablement en réduction des services aux citoyens. Ceci veut dire aussi réduction de l’appareil étatique, désengagement de l’état dans la prise en charge des problêmes sociaux. Les citoyens devraient alors se retourner davantage vers le privé pour plusieurs de leurs besoins qui étaient auparavant assumés par l’état. Ça leur coûterait plus cher inévitablement et plusieurs ne pourraient même se les payer. L’histoire se répéterait. Et bien sûr, encore une fois ce serait les gens de petits revenus qui écoperaient. Voilà pourquoi les plus aisés appuient une telle mesure. Ils seraient moins imposés personnellement et ils se foutent des autres. Lisez votre histoire. C’était comme cela avant et les plus aisé aimeraient bien retourner dans cet univers où tout les favorisait alors que la majorité vivait dans la misère.

    • Question 1: la fiscalité sera-t-elle un bon thème s’il y a des élections le printemps prochain.

      – — –

      Non.

      La clientèle électorale de la CAQ est sensiblement la même que celle du P.Q. (clientèle électorale francoquébécoise) et cette clientèle électorale veut entendre parler de Charte des valeurs québécoises.

      Par contre, rien n’empêche la CAQ de parler de charte au cours de la campagne électorale et une fois au pouvoir, mettre de côté la charte et s’occuper de fiscalité.

      daniel verret nadagami

    • Augmenter les taxes serait plus intelligent comme thème. Nous sommes au québec. Pas au texas. Étrange que des politiciens ne connaissent pas leur peuple.

    • est ce que l’on parle d’enlever des taxes

      comme l’ont faits les reformistes? et faire exploser la dette (pour refiler la facture a mes petit enfants)parce que les revenus ne sont plus la!

      style gars paqueter dans un casino

      ben je pense que je vais passer mon tour pour les baisses de taxes fait en amateur

    • Surement pas la CAQ. Ils font de belles promesses qu’ils ne pourront tenir.
      La révision de la fiscalité et de la gestion de notre argent devrait se faire par un comité apolitique. Sinon rien ne se fera pcq les partis veulent se faire réélire.

    • Je vais voter pour la CAQ si Québec baisse les impôts.

    • -Ce ne sera pas un thème abordé sérieusement parce que le PQ vise carrément tous les ti-counes qui vont être trop heureux de trouver des gens qu’ils vont pouvoir imaginer pire qu’eux. Il va y en avoir des héros du Macdo pour dire que lui il n’a peur des musulmans et qu’ils ont trop de droits etc etc.

      -Si monsieur Legault veut protéger quelque chose qu’il se rallie aux Libéraux pour sauver ce qui peut l’être car ce n’est plus l’intelligence qui est au pouvoir avec Marois mais la démagogie. Dans l’isolationnisme qui est au bout du chemin Marois, il n’y a que misère et affrontement social.

      -M. Legault quand il voulait imposer les revenus de dividendes et de capital plus qu’ils ne le sont c’était uniquement pour éviter d’être vu comme un gros capitaliste de droite. Les convictions chez la CAQ ça semble aléatoire, le gars il vise toujours entre les positions Libéral et péquiste, ça veut dire qu’il n’a pas de conviction lui-même. C’est toujours “On verra”, les gens s’en fichent un peu dans le fond ou le gouvernement prend l’argent, ça revient toujours à sa poche. Qu’il s’oppose au projet fou de Marois sur les histoires de charte qui veulent interdire ma religion et je lui ferai confiance pour le reste.

      L’argent c’est juste bon quand t’es libre mais avec Marois la liberté des gens diminuent à vitesse grand V.

    • Baisser les impôts et les taxes augmente la dette et réduit les services. Il faut d’abord gérer efficacement, et enrayer la corruption et l’évasion fiscale. Toute autre option relève de la pensée magique.

    • Si la CAQ veut réduire les taxes, il faudra qu`il coupe le gros gouvernement. Suggestions :

      Le nombre de député (on commence par en haut à couper quand on veut se faire respecter de la population)

      Le nombre de haut fonctionnaire.
      Les organismes non-rentables qui font juste du palabrage à la journée longue (ex : Conseil supérieur de l`éducation, institut du nouveau-monde, la fédération des femmes du Québec, etc…).

      Privatisé plusieurs secteurs, sociétés d`état dont même une partie de la santé.
      Développer au plus vite le pétrole et le gaz de schiste Québecois.
      Abandonner les éoliennes non-rentables qui coûtent une fortune.
      Faire passer les fonds de pension à prestations déterminés en fond de pension à cotisations déterminés.

    • Une courte histoire des déficits depuis Trudeau jusqu’à nos jours serait très utile pour une meilleure compréhension de la nature réelle plutôt que supposée des choses dans le contexte actuel. Mettre un homme là-dessus peut-être?

    • @ jackwood (commentaire « 4 septembre 2013 19h02 » ) :

      À votre liste, j’ajouterais :

      a) Transférer les fonctions de Revenu Québec à l’Agence de revenu du Canada et procéder comme toutes les autres provinces le font, c’est-à-dire avec une seule déclaration de revenu par contribuable. Ce changement à lui seul engendrerait probablement des économies considérables et simplifierait la vie des contribuables (particuliers et entreprises); et

      b) Éliminer Télé-Québec ou tout au moins envisager sa fusion avec TVO ou le nouveau réseau francophone que TV5 doit créer pour les francophones de partout au Canada.

    • Gérer efficacement avec des politiciens comme plusieurs le disent, c`est impossible. Car les politiciens veulent se faire élire et réélire, c`est dans leur ADN. Et la population aime les cadeaux, c`est dans son ADN.

      Ce qu`il faut, c`est le plus possible de responsabilités individuels et un petit gouvernement avec moins de politiciens(50 de moins au Québec et dans toutes les villes aussi). Et mieux les payés.

    • 1- Oui, pas seulement réduire les taxes, mais moderniser l’appareil gouvernemental, devenir plus efficace, rajeunir, utiliser les outils d’aujourd’hui, éliminer la bureaucratie, les paiements pour le passé, tel les déficits des régimes de retraite. Je sors encore d’une opération à l’hôpital, mon dossier papier ! et où j’ai répondu tellement de fois aux mêmes questions…archaique….et forcément couteux. La réduction des taxes et impôts sera un des résultats !

      2 La CAQ est le seul parti à pouvoir proposer une toute nouvelle approche

    • @cotenord_7
      Pourquoi ça ne serait pas le Canada qui redonnerait aux provinces les impots. Le pouvoir de taxation directe est de compétence provinciale selon la Constitution. La deuxième guerre mondiale est terminée. Il serait temps que le fédéral redonne ça aux provinces.

    • @ralbol et ses pots socialistes de Québec solidaire

      Maintenant je comprends votre philosophie économique. Vous êtes un sympathisant de Québec solidaire. Cela explique beaucoup de choses.

      Continuez à rêver; allez faire un tour au Zimbabwe. Un pays qui exportait de la nourriture et maintenant où il y a une pénurie de nourritures. Les gens crèvent de faim.

      Continuez à fumer du Golden Québécois. Tout va bien madame la Marquise. Vive l’utopie solidaire.

      Je préfère le système capitaliste, où chacun profite de ses efforts. Une partie est partagée avec la population sous forme d’impôts à la condition que les impôts soient raisonnables.

    • Ce sera les valeurs québecoises et le nationalisme en général. Le Québec s’en va vers une récession et l’équilibre ne sera surement pas atteint. Les politiques fiscales récentes du PQ ont nettement accéléré la marche vers le gouffre. Marois n’attendra pas le printemps, elle va se lancer cet automne selon moi. L’effet Megantic ne traversera pas les fetes. Il faut battre le fer pendant qu’il est chaud!?

    • @côtenord_7

      L’abolition de Revenu Québec est une excellente idée; j’ai fait la promotion de cette idée depuis des années. Il est complètement loufoque que Québec ait son agence pour le recouvrement des impôts et des taxes alors que nous avons une agence fédérale qui fait un travail identique à travers le Canada.

      Pourquoi ne pas couper Revenu Québec pour épargner de l’argent et réduire les coûts administratifs du gouvernement?

    • «On devrait demander à S Harper de former un parti conservateur québécois pour promouvoir une diminution des services gouvernementaux et par ricochet une diminution des impôts.»

      Le Parti Conservateur du Québec existe mais personne en parle car les Québecois sont trop habitués avec leur gouvernement nounou(PQ-PLQ) qui décide de tout. Même de les ruiner.

      http://particonservateurquebec.org/

    • @ gl000001 (commentaire « 4 septembre 2013 19h48 » )

      En réponse à votre question :

      1) Parce que nous faisons déjà partie d’une des fédérations les plus décentralisées du monde, et qu’il est tout à fait logique que le gouvernement central du Canada ait une source de financement fiable, qui lui permette de payer les programmes fédéraux et de faire des transferts fiscaux qui assurent un certain équilibre social entre les différentes régions du Canada.

      2) Parce que l’histoire du Québec depuis l’avènement de sa période « nationaliste » la plus intense (depuis le début des années 1970 environ) montre que cette province n’est même pas capable d’administrer convenablement les programmes qui sont de sa juridiction, et qu’elle est devenue dysfonctionnelle à force d’être manipulée par des groupes d’intérêt qui exploitent de façon éhontée le sentiment nationaliste et les craintes culturelles des Québécois.

      3) Parce que le système fiscal basé sur une seule déclaration de revenu (soumise à l’Agence de revenu du Canada) fonctionne très bien dans le reste du Canada, où il n’est pas remis en question, et que c’est encore une fois le Québec qui fait figure de mouton noir dans cette histoire.

      4) Parce que l’histoire récente des relations Canada-Québec a montré clairement que lorsque le fédéral donne un pouce au Québec, les séparatistes du Québec s’imaginent que la séparation est pour demain et tentent constamment de diminuer l’image du gouvernement fédéral au Québec…

    • @cotenord_7 19h19, fauconcanadien 20h04

      Je suis 100% d’accord avec vous pour l’abolition de Revenu Québec et du double rapport d’impôt.

      Pour revenir à la question de M. Lavoie, je pense qu’il est illusoire de s’attendre à une baisse d’impôts et de penser qu’un parti politique peut sérieusement faire campagne sur ce thème. Plusieurs autres intervenants sur ce blogue ont expliqué pourquoi. C’est malheureux que nous en soyons arrivés là, mais c’est ainsi.

    • @ ralbol

      Même si ce que tu dis n’a aucun bon sens, je suis certain que tu dois te trouver intelligent.

      Au lieu d’uniquement “penser” va donc travailler.

      Le Québec n’aurait pas à te supporter.

    • @cotenord_7
      Vous êtes visiblement fédéraliste et vous approuvez quelque chose d’inconstitutionnel. On choisit ce qu’on veut bien n’est-ce pas !!

    • C’est simplement conforme à la réalité que de taxer le Parti québecois d’être un gros boulet pour le Québec depuis 45 ans.

    • @ gl000001 (commentaire « 4 septembre 2013 20h41 » ) :

      Qu’est ce qui est inconstitutionnel ?

    • Penser qu’on peut baisser les impôts et taxes relève de l’utopie ou du mensonge politique.
      Le tout dans un but électoraliste.
      À la place, un politicien honnête (sic) parlera de réduction des services pour arriver à soit baisser les taxes et impôts, soit arrêter le déficit et réduire la dette.
      La dette est ce que l’état québécois ou canadien laisse en héritage à nos enfants.
      Et ça c’est immoral.

    • @cotenord_7
      @ jackwood (commentaire « 4 septembre 2013 19h02 » ) :

      Changez votre liste pour:

      a) Transférer les fonctions de ARC à Revenu Québec de et procéder comme tous les peuples (et leurs citoyens moindrement dignes de ce nom) le font, administrer leur propre pays c’est-à-dire avec une seule déclaration de revenu par contribuable, dans ce cas-ci, uniquement celle de Québec. Ce changement à lui seul engendrerait probablement des économies considérables et nous simplifierait la vie (particuliers et entreprises)

      b) Rapatrier temporairement le budget de Radio-Canada en utilisant si possible la clause nonobstant ou tout au moins envisager sa fusion avec Télé-Québec tout en collaborant comme à leurs habitudes à TV5 pour renforcir la francophonie là où elle a une chance de ne point sombrer dans les tristes méandres de l’ assimilation.

    • @cotenord_7

      Georges-Émile Lapalme, ancien chef de l’opposition libérale puis ministre de la culture dans le goouvernement Lesage, en faisant son autocritique, disait que la pire erreur du PLQ avait été de s’opposer à la mesure prise par le gouvernement de Maurice Duplessis, soit de créer un impôt provincial sur le revenu.

      Lapalme disait qu’il était convaincu de gagner les élections en s’opposant à l’impôt provincial, mais que les électeurs y ont vu un signe d’autonomie provinciale.

      Maurice Duplessis disait que laisser percevoir ses impôts par une autre instance et vivre de subsides était un signe d’asservissement.

      Je suis entièrement d’accord pour que l’on produise un seul rapport d’impôt.

      Mais ce seul rapport d’impôt doit être produit à Québec et le fédéral devrait justifier à chaque année combien il lui faut pour faire fonctionner son pallier de gouvernement.

    • … La fiscalité, c’est toujours un bon thème. Ça permet de faire du populisme facile.

      Quant à baisser les taxes et les impôts, pourquoi faut-il toujours rappeler qu’un budget comporte toujours deux colonnes: Les revenus et les dépenses.

      Difficile de baisser les revenus si on ne coupe pas dans les dépenses. Voyez Harper, lui qui avait hérité d’une situation budgétaire plus que saine et qui, par idéologie, a coupé dans les revenus. (2% de TPS et coupure dans l’impôt des cies) Résultat: Retour du déficit et une dette en train de revenir au niveau où elle était avant que Paul Martin ne la fasse diminuer considérablement.

      Alors, moi, les promesses de réduction des taxes et impôts, des clous! Je suis trop vieux pour être aussi naïf. En fait je ne l’ai jamais été.

    • @ cotenord_7

      Exact, l’abolition de Revenu Québec serait un bon début de façon a baisser les taxes. Commme vous dites, il n’y a qu’au Québec qu’un ministère du Revenu provincial existe. Ailleurs au Canada ça n’existe pas l’impôt provincial . Et c’est bien mieux, le monde paie moins cher. C’est pour ça qu’on paie plus cher d’impôt ici. On se fait avoir.

    • @ silenceondort (commentaire « 4 septembre 2013 21h14 ») :

      Désolé, mais je ne vois pas pourquoi je devrais obtempérer à vos ordres et commandements.

      Mon texte va donc demeurer inchangé.

      Si vous désirez faire du Québec un pays indépendant, hors de la fédération canadienne, vous n’avez qu’à consulter la population du Québec en organisant un référendum dans lequel sera posée une question claire, pas comme celles qui ont été utilisées en 1980 et en 1995.

      Bonne soirée…

    • @silenceondort 21h14 et vos 50 pseudos

      La condition première pour renforcer la francophonie est de bien parler français. Or, quand vous écrivez “pour renforcir la francophonie”, vous commettez une faute de français. En termes plus clairs, vous parlez joual. Ne vous étonnez pas qu’on double les productions québécoises à TV5 Monde: les francophones hors-Québec peinent à nous comprendre. Nous passons pour des ignares dans le reste du monde. Comme vos camarades séparatistes, vous faites pitié.

    • 1-La fiscalité c’est un terme brulé. Aucun parti n’a véritablement fait le travail depuis des lustres, pourquoi ça changerait. “Bullshitez” nous avec retenue, c’est tout ce qu’on vous demande.

      2-Si oui, de toute manière, tous les partis vont promettre une baisse de taxes assortie d’une amélioration des services.

    • @ ducalme (commentaire « 4 septembre 2013 21h17 ») :

      ducalme, bien que je respecte votre point de vue, je me dois de vous rappeler que Maurice Duplessis et Georges-Émile Lapalme sont tous deux morts depuis un bout de temps, et que leurs os ne leur font plus mal.

      Vous dites que « Maurice Duplessis disait que laisser percevoir ses impôts par une autre instance et vivre de subsides était un signe d’asservissement. »

      Mais vous savez sans doute comme moi que Maurice Duplessis était un populiste ratoureux qui pouvait dire quelque chose et penser son contraire, et qui pouvait surtout exploiter habilement le sentiment nationaliste de son électorat, en grande partie rural, peu instruit et cantonné dans son village ou dans son rang de campagne.

      On ne peut pas toujours diriger un pays en fonction de ce que pensaient ses dirigeants politiques 50 ans auparavant.

      Dans le cas du partage des pouvoirs entre le fédéral et le provincial, le Québec s’est malheureusement lui-même affaibli sur le plan constitutionnel en tergiversant avec l’Accord de Victoria en 1971, en tenant deux référendums qui ont divisé sa population, en 1980 et en 1995, et en maintenant au pouvoir à Ottawa pendant plus de 20 ans un parti antifédéraliste qui a constamment misé sur la division entre les Québécois et les autres Canadiens.

      Le Québec doit maintenant faire face à la musique.

      En termes relatifs, le poids politique, démographique et économique du Québec est maintenant plus faible dans la fédération et, en tant que récipiendaire permanent de gros paiements de péréquation, le Québec est dans une position de faiblesse relative constante.

      L’époque où les revendications du Québec faisaient peur au reste du Canada est maintenant révolue, du moins pour l’avenir prévisible.

      Vous pouvez donc être assuré que le gouvernement fédéral ne transfèrera pas l’administration de son système fiscal au gouvernement du Québec…

      Mais si le gouvernement du Québec désire maintenir Revenu Québec, libre à lui de le faire…

    • 10 % sur les petites annonces de la télé,
      10% sur les petites annonces d’internet,
      10% sur les petites annonces des tablettes,

      et il n’y aura plus des pôblèmes de taxages pour les contribuables…

    • A 250 milliards$ de dettes, je crois pas que ce soit le temps pour une baisse de taxes et d’impôts, au mieux ils pourraient promettent de les geler et s’engager a jouer dans la colonne des dépenses, 100,000 bureaucrates pour surveiller 108,000 employés en santé, y’a du gras la, laissez faire la vente au détail de l’alcool avec la SAQ et donnez ça a Provigo, Métro, IGA, gardons seulement la distribution. Mettre la clé dans la porte de télé-québec, coupez de moitié le budget de la culture, des émissions de télévision niaiseuses, des chanteurs(euses) plattes, des théâtres ou personne ne va, des peintres que personne achète les toiles, des romans que personne ne lit, des films que personne va voir (Xavier Dolan ça vous dit quelque chose ?); ministère des sport et loisirs, du tourisme, pas la job d’un gouvernement provincial ça, on abolit ça, 5000 fonctionnaires a l’Éducation, en Suède pour le même nombre de citoyens c’est 50 fonctionnaires, encore du gras a couper, Régie du logement out, les dédoublements de ministère, on a un ministère des finance, un ministère du Revenu et un Conseil du Trésor, fusionnez-moé ça au plus sacrant; juste dans les pages bleus du bottin téléphonique, allez voir l’ampleur des dépenses superflues du gouvernement.

    • Correction à mon « cotenord_7 4 septembre 2013 21h54 », 5e paragraphe :

      « (…) en maintenant dans l’opposition à Ottawa pendant plus de 20 ans un parti antifédéraliste qui a constamment misé sur la division entre les Québécois et les autres Canadiens. »

    • @cotenord_7 4 sept. 2013 21h54

      “le Québec est dans une position de faiblesse relative constante.”

      Exactement. Peu importe qu’il soit dans l’opposition ou au pouvoir, le Parti québecois est un gros boulet pour le Québec depuis 45+ ans.

    • “@silenceondort 21h14 et vos 50 pseudos

      La condition première pour renforcer la francophonie est de bien parler français. Or, quand vous écrivez “pour renforcir la francophonie”, vous commettez une faute de français. En termes plus clairs, vous parlez joual. Ne vous étonnez pas qu’on double les productions québécoises à TV5 Monde: les francophones hors-Québec peinent à nous comprendre. Nous passons pour des ignares dans le reste du monde. Comme vos camarades séparatistes, vous faites pitié.”

      50 pseudos? Pourrais-tu les énumérer, entendu que tu saches compter jusqu’ à cinquante

      D’abord mon fritz two, avant de dire des niaiseries, complète tes recherches. “Renforcir” est le terme français exact et d’ origine qui a été remplacé par renforcer. Renforcir est encore bel et bien en usage , ne te déplaise, dans plusieurs régions francophones. Puisqu’ il était en usage courant et ce depuis l’ époque de la Nouvelle-France, (bien longtemps avant que tu squattes nos lieux…) je compte bien m’ en servir à ma guise.

    • .
      Une chose est sûr … les taux d’intérêt vont augmenter et la dette va nous faire mal. C’est le plan pour faire face à cette hausse du loyer de l’argent qui doit être un thème pour la prochaine campagne électorale.
      Des ménages endettés, des taux d’intérêts en croissance, un Québec incapable de mettre de l’ordre dans ses finances soit par l’efficience, soit pas des réductions de service, soit autrement, …. avouons que la charte des valeurs québécoises risque de voler bien bas …. à moins que le sur-endettement et la faillite fasse partie des valeurs québécoises !

    • teddybear

      Vous oubliez les commissions bidons, telle que la commission sur l’assurance-emploi, le conseil de la souveraineté, et autres conneries péquistes.

      @ducalme

      Il y a bien des politiciens qui disent des choses pour plaire aux citoyens moyens. Une fois au pouvoir ils font le contraire, ou remettent aux calendes grecques leurs promesses. Un régime provincial de recouvrement des impôts est complètement inutile. Le Québec pourrait avoir un impôt basé sur la déclaration fiscale fédérale et offrir tous les crédits qu’il veut bien offrir.

      Vous n’avez qu’à comparer votre déclaration provinciale avec celle du fédéral, vous verriez qu’il y a très peu de différence entre le calcul du revenu imposable fédéral et celui du provincial. La déclaration québécoise pourrait commencer là et épargner des centaines de millions au provincial. Cet argent pourrait être investi dans quelques choses de plus productif, en commençant par le remboursement de la dette.

      La dette du Québec est tellement élevée que les Québécois ont dans les faits un quatrième niveau de gouvernement, les créanciers. Malheureusement pour eux, ses créanciers ne sont pas élus et se foutent éperdument que le Québec soit obligé de couper à gauche ou à droite si les revenus ne sont pas au rendez-vous.

    • @ fauconcanadien

      - «Je préfère le système capitaliste, où chacun profite de ses efforts. Une partie est partagée avec la population sous forme d’impôts à la condition que les impôts soient raisonnables.»

      Mais y’a pas de problèmes !

      Vous êtes parfaitement en droit de couler avec le bateau.

      Vous m’excuserez de ne pas vous manquer…

    • @ louis-richard

      - «Au lieu d’uniquement “penser” va donc travailler.»

      J’ai travaillé toute ma vie, maintenant je me repose en «réfléchissant». On voit tout de suite que cette activité vous est étrangère…

      - «Même si ce que tu dis n’a aucun bon sens, je suis certain que tu dois te trouver intelligent.»

      À lire tous les arguments béton et les nombreux document sérieux que vous amenez à la discussion, on voit tout de suite que vous, avec raison, vous ne vous trouvez pas intelligent.

      Et c’est bien comme ça.

    • @jackwood 20h16 Je préférais le parti progressiste-conservateur à ce parti conservateur qui ne progresse plus.

    • @ducalme 21h17 “Je suis entièrement d’accord pour que l’on produise un seul rapport d’impôt.

      Mais ce seul rapport d’impôt doit être produit à Québec et le fédéral devrait justifier à chaque année combien il lui faut pour faire fonctionner son palier de gouvernement”. C’est un renversement que vous proposez là, une toute autre constitution. Avec ses qualités mais aussi ses défauts.

    • @cotenord_7

      Merci de votre commentaire de 21h54.

      Pourquoi ne doit-on pas tenir compte de Maurice Duplessis et de Jean Lesage qui sont des contemporains alors que vous nous invitiez à nous intéresser à Robert Maheu et à la communauté francophone acadienne et américaine ?

      http://blogues.lapresse.ca/hetu/2011/11/27/new-hampshire-un-appui-de-taille-pour-gingrich/

      Votre commentaire est à 07h56.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Robert_Maheu

      P.S. Vous constatez que le Québec s’est affaibli en 1971 (Charte de Victoria repoussée), victoire du NON aux référendums de 1980 et 1995.

      Vous avez raison, mais si vous ne vouliez pas de cette faiblesse, que diantre n’avez-vous pas voté OUI ?

    • @cotenord_7

      Votre 22h56 de la même date est une excellente illustration de votre intérêt pour nos racines historiques.

      Je ne peux que vous en féliciter; être bien ancré dans le passé nous aide beaucoup à savoir où aller.

      Pourquoi l’histoire des Canadiens-français du Québec serait-elle à oublier ?

      Vous me permettrez de le reproduire in extenso.

      _________________________________________________________

      cotenord_7

      28 novembre 2011
      19h59

      Bonsoir ducalme !

      Je suis heureux de savoir que je vous apprend quelque chose de nouveau à propos de Robert Maheu (et je dis cela sans prétention).

      En ce qui concerne le complot contre Castro et la période « Las Vegas » de Robert Maheu, je vous conseille les références que donne l’article de Wikipedia sur Maheu :

      a) « How the CIA Enlisted the Chicago Mob to Put a Hit on Castro », ChicagoMag.com, lien :

      http://www.chicagomag.com/Chicago-Magazine/November-2007/How-the-CIA-Enlisted-the-Chicago-Mob-to-Put-a-Hit-on-Castro/index.php?cp=1&si=0#artanc

      b) « The Las Vegas I remember: Interview with Robert Maheu », transcription d’une entrevue, KNPR Las Vegas, non datée, lien :

      http://www.knpr.org/LVIR/transcripts/robertmaheu.txt

      c) « Former Howard Hughes confidant dies at 90 », Las Vegas Sun, 5 août 2008, lien :

      http://www.lasvegassun.com/news/2008/aug/05/robert-maheu-confidant-howard-hughes-dies-91/
      (contient un clip multimédia d’une entrevue de Robert Maheu)

      Il y a aussi une bonne couverture de Maheu dans certains articles du New York Times des années 1970 : Maheu a témoigné devant le Select Committee on Intelligence in the Senate en 1975.

      Pour voir la notice nécrologique de Maheu dans le New York Times (6 août 2008), suivez le lien suivant :

      http://www.nytimes.com/2008/08/07/us/07maheu.html?adxnnl=1&adxnnlx=1322527599-lmMJ5RoDbcLZAEBp0FEv9A

      Avec un collaborateur, Robert Maheu a aussi écrit un récit de ses aventures :
      Robert Maheu et Richard Hack, « Next to Hughes: Behind the Power and Tragic Downfall of Howard Hughes by His Closest Advisor », Harper Collins Publisher, 1992, code ISBN :
      0-06-016505-7

      J’en ai obtenu une copie usagée via Amazon.com (l’entreprise des États-Unis, pas celle du Canada) il y a 2 ou 3 ans. Il semble qu’il soit toujours possible de se procurer le livre par ce fournisseur, suivez le lien suivant :

      http://www.amazon.com/s/ref=nb_sb_noss?url=search-alias%3Daps&field-keywords=0060165057&x=0&y=0

      Pour ce qui est de Sukarno, Robert Maheu a participé à une opération visant à compromettre le chef d’état indonésien dans un scandale sexuel, en faisant tourner un film dans lequel un sosie de Sukarno avait des activités d’un genre particulier avec une gente dame qui venait du « milieu ». Si je me souviens bien, cette opération a échoué.

      Robert Maheu et sa femme Yvette ont apparemment été de fervents catholiques jusque dans leurs vieux jours, mais cela n’a pas empêché Monsieur Maheu d’avoir une morale un peu élastique lorsqu’il servait son pays (raison d’État oblige, sans doute)…

      J’aurais souhaité écrire un article en français sur Robert Maheu pour un périodique québécois, mais le temps me manque et je ne suis pas sûr que je pourrais trouver un périodique qui serait intéressé.

      Alors il me fait plaisir de partager avec vous ces quelques références, en espérant que vous en appreniez davantage sur Robert Maheu et que vous puissiez en discuter avec les membres de votre famille qui résident à Waterville.

      En terminant, si certains de vos contacts à Waterville comprennent encore le français et peuvent s’exprimer dans cette langue, vous devriez leur conseiller de suivre le blogue de M. Hétu. Je sais qu’il n’y a maintenant que très peu de Franco-américains qui peuvent s’exprimer en français, mais ça serait intéressant si certains d’entre eux commentaient les billets de ce blogue.

      J’aurai peut-être un autre tuyau à vous refiler plus tard concernant un autre Franco-américain de Waterville dont le nom est apparu dans les nouvelles dans les denrières années, mais je dois effectuer une petite recherche auparavant.

      À bientôt !

    • C’est pour cela M. Lavoie que ça coûte plus cher ici: taxation aux 2 gouvernements. On devrait faire comme le reste du Canada et n’avoir qu’un niveau de taxation: le fédéral. On sauverait de l’argent.

    • @cotenord_7

      C’était votre 19h59 !

      Désolé.

      Mais votre 22h46 est tout aussi éloquent.
      ____________________________________

      cotenord_7

      28 novembre 2011
      22h46

      Bonsoir à nouveau, ducalme !

      Le second citoyen « franco-américain » natif de Waterville (Maine) que je voulais vous mentionner est feu le major Jay Thomas Aubin du U.S. Marine Corps, pilote d’un hélicoptère CH-46E Sea Knight qui s’est écrasé dans l’Opération Iraqi Freedom le 20 mars 2003, soit le premier jour où les États-Unis ont subi des pertes dans le conflit contre le régime de Saddam Hussein.

      Aubin et tous les occupants de son appareil sont morts dans cet écrasement. Je ne crois pas qu’ils soient considérés comme les premières « pertes » (« casualties »)américaines dans ce conflit, car je crois qu’un ou deux soldats sont morts au sol dans les heures qui ont précédé cet écrasement (qui a apparemment été causé par une panne de moteur).

      J’ai mis « franco-américain » entre guillemets dans le paragraphe précédent car je ne suis pas sûr que le major Aubin se serait déclaré Franco-américain (les militaires américains souhaitent souvent ne pas être perçus comme des « hyphenated Americans »). Quoi qu’il en soit, le patronyme de Jay Aubin indique qu’il était au moins en partie de descendance canadienne-française.

      Une coïncidence étrange dans cet écrasement, c’est que le co-pilote du major Aubin était le capitaine Ryan Anthony Beaupre, originaire de Sainte-Anne, en Illinois, un petit village situé à environ 100 km au sud de Chicago, près de Bourbonnais-Kankakee.

      Le patronyme de Ryan Beaupre (même sans l’accent) est clairement d’origine canadienne-française, et il se trouve que la région d’où il est originaire (la vallée de la Kankakee) a servi de route pour les anciens voyageurs canadiens du temps du régime colonial français, et a accueilli un grand nombre d’immigrants canadiens-français au 19e siècle. En fait, cette région agricole fertile a été comme un microcosme du Québec d’autrefois, transplanté dans la prairie de l’Illinois, et on y parlait le français couramment jusqu’à la 2e Guerre mondiale et sans doute jusque dans les années 1960-1970 chez les personnes âgées.

      Vers la fin du 19e siècle, des Canadiens français de cette région ont repris la route et se sont établis dans le centre-nord et dans le nord-ouest du Kansas, et ces communautés ont elles aussi encore un caractère distinct, même si on n’y parle plus le français (sauf peut-être comme langue seconde) depuis les années 1930-1940.

      D’après les recherches que j’ai faites, il y a encore dans la région de la vallée de la Kankakee en Illinois un souvenir vivace du patrimoine canadien-français qui remonte à l’époque de la traite des fourrures, et on tente de mettre en valeur ce patrimoine dans des églises, musées et sociétés historiques.

      Il est plutôt ironique que, compte tenu du « French bashing » auquel les autorités politiques républicaines se sont adonnées en réponse à l’opposition de la France à l’intervention américaine en Irak, deux des premières victimes de ce conflit aient été des militaires de descendance canadienne-française…

      Je vous donne quelques références en ligne sur ces deux militaires et l’accident dans lequel ils ont péri :

      • « Operation Iraqi Freedom Sees First Casualties », Fox News, 22 mars 2003, lien :
      http://www.foxnews.com/story/0,2933,81735,00.html

      • « A NATION AT WAR: CASUALTIES; News Flash on TV And ‘Sick Feeling’ For a Pilot’s Family », de JODI WILGOREN, New York Times, 22 mars 2003, lien :
      http://www.nytimes.com/2003/03/22/us/nation-war-casualties-flash-tv-sick-feeling-for-pilot-s-family.html?pagewanted=all&src=pm

      • « In Memory of (IMO) Major Jay Thomas Aubin », lien : http://www.mainesecurity.com/IMO/IMO%20Aubin.htm

      • Marine Major Jay Thomas Aubin, Faces of the Fallen, lien :
      http://www.fallenheroesmemorial.com/oif/profiles/aubinjaythomas.html

      • Marine Captain Ryan Anthony Beaupre, Faces of the Fallen, lien :
      http://www.fallenheroesmemorial.com/oif/profiles/beaupreryananthony.html

      • Major Jay Aubin, Faces of the Fallen, lien :
      http://apps.washingtonpost.com/national/fallen/1323/jay-aubin/

      • Captain Ryan Beaupre, Faces of the Fallen, lien :
      http://apps.washingtonpost.com/national/fallen/1346/ryan-beaupre/

      J’espère que vous trouverez ces renseignements intéressants et utiles.

      Merci encore pour vos commentaires, et au plaisir d’échanger à nouveau avec vous !

    • @playmoutte 23h05 “On devrait faire comme le reste du Canada et n’avoir qu’un niveau de taxation: le fédéral. On sauverait de l’argent”. Plus de fonctionnaires à Ottawa et moins à Québec, les mêmes impôts et taxes qu’il faut redistribuer. Sous l’angle monétaire, ni pertes ni gains; juste une autre administration.

    • 23h36 playmoutte 23h16.

    • @ ticasque

      - «Exactement. Peu importe qu’il soit dans l’opposition ou au pouvoir, le Parti québecois est un gros boulet pour le Québec depuis 45+ ans.»

      Mmmmm… j’sais pas…

      On sort de 9 ans de gouvernement Libéral, les «champions» de l’économie, avec une dette qui a augmenté de 33.2 milliards, et un déficit de 1,97 milliards par an.

      Mais évidemment, comme c’étaient les Libéraux, tous ces déficits c’était pour la relance de l’économie, alors que quand c’est le PQ, c’est du gaspillage…

      N’est-ce pas..?

    • Beau programme qu’ont les néo-drettistes…
      Couper les taxes et impots pour ensuite couper les services…
      Et vive les Étrons-Unis…
      …et vive le 18e siècle.

    • @ ducalme (commentaire « 4 septembre 2013 23h06 » )

      Vous me demandez : « que diantre n’avez-vous pas voté OUI ? »

      Parce que je n’ai jamais cru (même pendant mon adolescence et mon jeune âge adulte) que voter « Oui » lors d’un de ces référendums correspondait à mes valeurs, à mes intérêts personnels, et à nos intérêts collectifs.

      Je ne crois pas en cette identité nationale (mal définie) de « Québécois » que l’on nous pousse dans la gorge depuis les années 1960.

      Je n’ai pas confiance en ceux qui font la promotion de cette identité nationale et je les trouve soit naïfs, soit malhonnêtes intellectuellement, soit les deux.

      Je suis en train de finir la lecture de la biographie de Pierre Bourgault qu’a rédigée le journaliste et historien Jean-François Nadeau (que je crois être lui-même un indépendantiste).

      Et bien, croyez-le ou non, je sors de cette lecture totalement renversé par l’amateurisme, la naïveté et l’esprit chicanier qui existait au sein des mouvements séparatistes des années 1960-1970, que ce soit au sein du Parti républicain du Québec de Marcel Chaput, du Rassemblement pour l’indépendance nationale d’André d’Allemagne et plus tard de Pierre Bourgault, et même du Parti québécois dans ses premières années.

      Cette lecture me renforce dans mon opinion que nous l’avons échappé belle, dans ces années où le projet indépendantiste était perçu comme un idéal et une panacée, alors que nous aurions pu (dans d’autres circonstances) donner à ces gens le mandat de séparer le Québec de la fédération canadienne.

      Je trouve de plus que plusieurs des politiciens péquistes qui forment le gouvernement péquiste actuel sont des apprentis sorciers démagogues, hypocrites et cyniques, qui adoptent un comportement sectaire semblable (dans la meilleure hypothèse) au « côté sombre » de Maurice Duplessis (qui avait tout de même des qualités, j’en conviens), ou (dans la pire hypothèse) au comportement des lepénistes en France.

      Je ne suis pas fortuné, mais je dispose d’une relative mobilité professionnelle, et il est à peu près certain que, sauf peut-être pour des considérations familiales, je ne demeurerais pas dans un Québec indépendant dirigé par ces politiciens…

      J’éprouve beaucoup plus d’empathie avec les ilots francophones ou d’origine francophone du reste du Canada et des États-Unis, qu’avec ce segment du Québec qui a substitué à la pesante religion catholique d’autrefois une sorte de « religion nationaliste » dans laquelle je ne me reconnais pas, et qui, à bien des égards, me dégoute profondément…

    • En lisant les commentaires déjà inscrit, force est de constater que bien peu de gens sur ce blogue qui ont en fait VU la conférence de presse, parce qu’une grande partie des commentaires inscrits n’ont que très peu rapport avec celle ci.

      Ce que Legault a fait c’est:
      1- présenté les députés et autres intéressés qui font partie d’un comité de travail qui présentera un rapport sur les nombreux manque d’efficacité de l’appareil gouvernemental
      2- de proposer des solutions pour améliorer l’efficacité de l’état
      3- démontrer avec l’aide de tableaux qu’une fois les impôts et ce qu’il faut pour vivre est payé, que seulement 1 a 2 pourcent reste au Québécois moyen comme marge de manoeuvre dans son budget. et lorsque l’on sait que celui ci ne réussit qu’à économiser 1 a 2 pourcent de son revenu on voit bien qu’en réalité le Québécois moyen n’a en fait AUCUNE marge de manœuvre car ce qu’il réussit a mettre en économie pour les vieux jour est nettement insuffisant.

      En fait, Legault sonne l’alarme parce qu’aucun des vieux partis ne la fait car ils n’ont pas le courage politique de dire les vrais choses.

      Plusieurs personnes sur ce blogue ont émis des commentaires approbateurs, ce qui est une bonne chose car c’est une prise de conscience importante a faire.
      D’autres ont émis des commentaires contres – c’est parfait aussi car c’est cela vivre en démocratie. D’autres par contre tentent de ridiculiser soit l’approche, le message ou le messager. Quoi qu’il en soit, la réalité ne les épargnera pas plus que les autres…

      J’ajouterais une dernière chose dans ce message: il y en a sur ce blogue qui pensent que réduction des impôts ou taxes veut obligatoirement dire coupures dans les services. Pourtant, il y a de nombreux exemples dans le monde ou lorsque confronter a un obstacle de type budgétaire, des administrateurs avec un minimum de vision comprenaient qu’il fallait simplement changer le paradigme pour offrir le même service, a bien meilleur coûts. Souvent le service ainsi livré est également de qualité supérieure. Un exemple ?
      - l’éducation en ligne (ce que je répète pour la énième fois). C’est le secteur du gouvernement le plus prêt a subir cette transformation. Il y a déjà plein de cours disponibles en ligne. De plus du tutorat en ligne commence a être disponible pour ceux qui ont des difficultés – un exemple parfait de ceci est le Khan Academy (www.khanacademy.org)

      On peut facilement visualiser que certains services de base de santé pourrait se faire en ligne; de plus en plus d’appareil personnels sont disponibles depuis longtemps pour prendre les signes vitaux, prendre des mesures de la pression artérielle, du taux de sucre sanguin et ainsi de suite. Au lieu de perdre des heures a l’urgence en contact avec plein de gens malades et contagieux, les gens pourraient s’enregistrer en ligne et se présenter quelque minutes avant leur tour a la clinique ou l’urgence. Et ce n’est qu’un début car plein d’autres possibilité s’offrent a la médecine qui prend le virage des télécommunication.

      Et il en va ainsi pour plusieurs autres facettes du gouvernement. Si les banques vous font faire le travail des caissier en vous permettant de payer vos factures en ligne et une foule d’opérations bancaire, c’est que cela leur coûte moins cher.

      Pourquoi est ce que le gouvernement tarde a mettre en place ce genre de capacité? Il y a plein d’argent a épargner pourtant! Qu’est ce qu’on attend???

    • Bonne nuit, ducalme !

      Merci de rappeler les interventions que j’ai faites il y a presque deux ans pour souligner la fantastique carrière de Robert « Bob » Maheu (« Mayhew », comme prononcent les Américains !!!) agent du FBI spécialisé en contre-espionnage pendant la Deuxième Guerre mondiale, détective privé proche de la CIA après la guerre, et pendant longtemps proche conseiller de Howard Hughes, qui est mort à l’âge de 90 ans, après une vie fort bien remplie.

      Merci aussi de rappeler l’intervention que j’ai faite pour souligner le destin tragique de deux des premières victimes américaines de la deuxième intervention américaine contre l’Irak, les pilotes d’hélicoptère des Marines Jay Thomas Aubin de Waterville au Maine, et Ryan Anthony Beaupre de Sainte- Anne (St Anne pour les Américains) en Illinois, qui, comme leurs patronymes l’indiquent, étaient tous deux d’origine canadienne-française, et qui sont morts dans la trentaine, peu après le début des hostilités, le 22 mars 2003.

      Je me souviens…

    • Il n’y a pas de politicien qui a autant rien à dire que François Legault. Parler de réduire les taxes!!! Il veut gagner des votes, va-t-il dire qu’il va augmenter les taxes? Ou prendra-t-il l’argent pour les services que le Québec est prêt à donner à ses citoyens comme l’assurance maladie, les soins aux ainés dans les CHSLD, l’école gratuite, les routes, les ponts, les chemins d’hiver etc…
      Il n’aura peut-être pas besoins de services gratuits pur personnes ainées quand viendra son tour , mais la population qui travaille et le paie grassement , elle en a besoin.
      Je n’ajoute rien à l’égard de ce fade personnage.

    • @cotenord_7
      Amateurisme des péquistes? Comparez seulement la scolarité et le C.V professionnel de Pauline Marois, Première Ministre du Québec avec celui de votre poulain faiblard, aspirant Premier Ministre du Canada, Justin ” pot head” Trudeau. Les fédéralistes de votre espèce sont d’ indécrottables persifleurs qui traduisent bêtement mot à mot l’ironie historique des W.A.S.P orangistes à l’ égard des québécois. Trop content à l’ idée qu’un jour nous puissions disparaître comme tous ceux et celles qui ont agonisé de leur langue et culture française hors Québec et dont vous vous faites un devoir de relater jadis l’ existence, de façon “posthume” comme une lecture de rubrique nécrologique.

    • @cotenord_7 -23h51-

      Merci de votre réponse.

      Vous savez combien je respecte les fédéralistes qui savent pourquoi ils le sont.

      Vous êtes de ceux-là.

      Je l’écris à nouveau: je suis un souverainiste patient qui ne croit pas que la classe souverainiste actuelle ait la capacité de mener le Québec à sa souveraineté.

      Il ne suffit pas de pouvoir gérer exceptionnellement bien une tragédie comme celle de Lac-Mégantic pour être en mesure de tenir les rennes d’un état indépendant.

      Permettez moi de relever quelques passages de votre intervention.

      «1.- Je ne crois pas en cette identité nationale (mal définie) de « Québécois » que l’on nous pousse dans la gorge depuis les années 1960.

      Là-dessus, je vous suis…et Stephen Harper aussi.

      Lorsqu’il a fait voter sa célèbre ( si me passez ce mot) motion par les Communes, il a bien pris soin de lui faire dire que «les Québécois constituent une nation» et non que «le Québec constitue une nation».

      Ainsi, il satisfait les autonomistes et ne s’aliène pas ceux qui bien que vivant au Québec, se définissent uniquement comme Canadiens.

      Mais qui trop embrasse mal étreint.

      «2.- Je n’ai pas confiance en ceux qui font la promotion de cette identité nationale et je les trouve soit naïfs, soit malhonnêtes intellectuellement, soit les deux.»

      Voilà pourquoi je suis un souverainiste patient.

      «3.- Et bien, croyez-le ou non, je sors de cette lecture totalement renversé par l’amateurisme, la naïveté et l’esprit chicanier qui existait au sein des mouvements séparatistes des années 1960-1970, que ce soit au sein du Parti républicain du Québec de Marcel Chaput, du Rassemblement pour l’indépendance nationale d’André d’Allemagne et plus tard de Pierre Bourgault, et même du Parti québécois dans ses premières années.»

      Nous avions affaire à un mouvement politique naissant; l’Alliance Laurentienne et le Parti républicain étaient plus des chapelles que des partis.

      Quand au RIN, c’est le charisme de Pierre Bourgault qui l’a maintenu ensemble jusqu’à ce que Bourgault décide qu’il fallait que le parti se saborde, ce que René Lévesque et bien des rinistes n’ont pas apprécié.

      Le RIN dissous, Lévesque n’avait plus de caution orthodoxe; elle était rendue dans son parti.

      «4,- Je trouve de plus que plusieurs des politiciens péquistes qui forment le gouvernement péquiste actuel sont des apprentis sorciers démagogues, hypocrites et cyniques, qui adoptent un comportement sectaire semblable (dans la meilleure hypothèse) au « côté sombre » de Maurice Duplessis (qui avait tout de même des qualités, j’en conviens), ou (dans la pire hypothèse) au comportement des lepénistes en France.»

      Ici, je trouve qu’il y a au moins confusion.

      Bien sûr qu’il y a trop d’apprentis sorciers et d’adeptes de la pensée magique dans le gouvernement actuel.

      Mais là où je ne vous suis pas, c’est lorsque par association, vous en arrivez à comparer Maurice. Duplessis aux frontistes.

      Duplessis a été un des plus grand hérauts de l’émancipation des Canadiens-français alors que le Front national a défendu jusqu’à très récemment les exactions des nazis en France ou des Miliciens de Vichy.

      Je reconnais qu’au FN, le discours change, mais les personnes demeurent.

      «5,- Je ne suis pas fortuné, mais je dispose d’une relative mobilité professionnelle, et il est à peu près certain que, sauf peut-être pour des considérations familiales, je ne demeurerais pas dans un Québec indépendant dirigé par ces politiciens…»

      Je suis un peu comme vous côté fortune, mais je possède ma Green Card et je pourrais décider de vivre aux USA, d’y gagner ma vie et obtenir ma citoyenneté.

      Mais je suis solidaire de mon peuple: s’il désire conserver son statut provincial, il n’est pas question que je quitte.

      «6.- J’éprouve beaucoup plus d’empathie avec les ilots francophones ou d’origine francophone du reste du Canada et des États-Unis, qu’avec ce segment du Québec qui a substitué à la pesante religion catholique d’autrefois une sorte de « religion nationaliste » dans laquelle je ne me reconnais pas, et qui, à bien des égards, me dégoute profondément…»

      Vous connaissez mon attachement aux communautés francophones du Canada et des USA et vous m’avez beaucoup aidé à mieux les connaître.

      Quand à la «religion nationaliste», je constate tout comme François Hollande que «la laïcité est devenue la religion de ceux qui n’en ont pas.»

      Vous souhaitant un beau jeudi.

    • La courbe Laffer reflète assez bien ce qui se passe au Québec. Trop de taxes tuent la taxe. Le gouvernement du Québec n`a pas un problème de revenues, il a un problème de dépenses. Le gouvernement dépense trop. S`il ne le réalise pas lui-même, les financiers internationnaux vont lui rappeler.

    • Qui osera parler de l’efficacité de l’argent de nos taxes?
      Imaginons que nous ne réduisons pas le montant que l’ont paient, mais que cela désengorge le systeme de santé pour vrai?
      Que cela lutte vraiment contre le décrochage scolaire ?
      Que cela lutte vraiment contre la pauvreté?

      Celui ou celle-la devra affronter les syndicats qui ont démontré que cela était d’avantage important de préserverleur sécurtité mur a mur au dela de l’efficacité a administrer convenablement, voir le récent résultat de l’environnement et des pseudos enquetes faites au téléphones ou par courier…ridicule…une job mur a mur…WOW!

    • Toujours bien de dire qu’on va couper les taxes. Mais à moins que cela ne vienne avec une explication claire et précise sur les services qui vont être éliminés/affectés, cela ne vaut absolument rien.

    • Remodeler les commissions scolaires, quitte à en confier la gestion aux MRC, ne serait pas une mauvaise idée, mais il faudra sans doute peaufiner.

    • cotenord_7; 4 septembre 2013; 23h51 :

      « Je ne crois pas en cette identité nationale (mal définie) de « Québécois » que l’on nous pousse dans la gorge depuis les années 1960. »

      – — –

      Sur ce point, je suis d’accord avec vous.

      Surtout que le mot Québec est d’origine amérindienne. J’ai cherché à comprendre le sens profond du mot Québec et je vous avoue que l’identité québécoise est une identité lourde à porter.

      Il faut y aller à cet endroit, « là où les deux rives se rapprochent », pour saisir la portée de l’identité québécoise parce c’est là qu’est né le mot Kebbek.

      daniel verret nadagami

    • Premièrement, réduire les taxes et les impots sans revoir le panier de services a la baisse est une utopie. on veut que le gouvernemaman nous torche le Q du berceau jusqu’au tombeau et ben les amis ça se paie et avec vos impot et vos taxes un jour les québécois devront GRANDIR UN PEU et cesser de croire que les bonimenteurs en période électorale qui promette mer et monde au groupe de pression vampirisme du Quebec pour avoir un vote qui suce le sang de la nation.

    • Premièrement, réduire les taxes et les impôts sans revoir le panier de services a la baisse est une utopie. on veut que le gouvernemaman nous torche le Q du berceau jusqu’au tombeau et ben les amis ça se paie et avec des impôts et des taxes un jour les québécois devront GRANDIR UN PEU et etre moins con sur le plan économique mais on va donner des cours d’histoire

    • Bon thème, et j’ai très hâte d’entendre les idées du Parti Conservateur du Québec sur le sujet (et sur tous les autres sujets). Aura-t-on droit à un vrai parti de droite au Québec ? À suivre….

    • @cotenord_7
      Le pouvoir de taxation directe i.e. les impots. Dans la constitution, c’est clairement défini comme un pouvoir provincial et non fédéral. Le fédéral l’a repris pour les deux Guerres. Mais il ne l’a pas remis après la deuxième. Vous ne connaissez pas votre Histoire du Canada ?

    • Trop d’impôt tue l’impôt mais n’expliquer pas cela à un gauchiste il va vous détester si vous vous essayer. Ils n’aiment pas les math.

    • Qu’on se le disent le modèle Québécois est le meilleurs au monde,nous sommes tellement bon que nous sommes les seuls au pays a payer deux impots sur notre revenu un fédérale et un provinciale et un jour le gouvernement du Québec pourra percevoir 100% de nos revenu en taxes et en impots donner la part qui reviens au fédérale et nous remettre généreusement quelque denier pour nous permettre de subsister jusqu’au prochain mois et ainsi tout le monde sera égaux vis a vis le fisc. et on pourra faire notre rapport d’impôts sur une seule feuille. C’est tu pas beau le QUÉBEC on est tu ben! hein!

    • Le québec est la seule place où il faut faire 2 rapports d’impôt. Laissons Ottawa gérer tout ça et fermons Revenu québec. Personne n’en parle parce que c’est une bonne idée.

    • Si nous faisions pas parti du Canada nous serions en tutelle sous le FMI.

    • Personne ne semble souligner que nous envoyons chaque année dans les autres provinces, en taxes et impôts, deux milliards de dollars de plus que ce qui nous revient. Ça en fait, des bidous!

    • en passant juste comme après Jacques Villeneuve voila que Céline Dion quittent le Québec.
      De combien faudra t il augmenter les taxes des autres citoyens pour combler le manque a gagner en impôt des ces deux citoyens fortunés???? Est ce que Pauline Marois et le PCUL pourrait nous répondre a c e sujet?

    • On lit ici: “pas une bonne idée de baisser les impôts, 40% de la population ne savent pas c’est quoi payer des impôts.”
      Quand Bachand a passé 2 milliard de retour d’harmonisation de taxes en baisse d’impôt, ha! ça c’est une bonne idée!
      Misère, la droite, faites vous une tête.

    • @cotenord_7

      Bien le bonjour,

      Cette nuit, à 04h08, j’ai commenté arguments que vous mettiez en ligne à 23h51.

      Mon commentaire est apparu à l’écran avec le message qu’il était en attente de modération.

      Je crois que c’était un commentaire modéré qui reprenait vos arguments.

      Mais voilà, ce commentaire n’est plus là.

      Monsieur Lavoie, pourriez-vous vérifier s’il est récupérable ou s’il est perdu dans le cyberespace ?

      Merci et bonne journée.

    • @ gl000001 (commentaire «5 septembre 2013 07h43 ») :

      Il est possible que vous ayez bu trop de Kool-Aid séparatiste et que vous ayez intérêt à envisager de consommer une bonne dose d’antipoison.

      Selon l’article 91 de la Loi constitutionnelle, le Parlement du Canada a des pouvoirs d’impôt direct et indirect.

      Le lien suivant va vous mener à l’article 91 de la Loi constitutionnelle, article intitulé « Autorité législative du parlement du Canada » :

      http://lois-laws.justice.gc.ca/fra/const/page-4.html#h-18

      L’alinéa 3 sous l’article 91 énonce que le Parlement du Canada a l’autorité législative suivante : « Le prélèvement de deniers par tous modes ou systèmes de taxation. »

      L’article 92 de la Loi constitutionnelle énumère quant à lui les pouvoirs exclusifs des législatures provinciales.

      Voici le lien qui mène à cet article :

      http://lois-laws.justice.gc.ca/fra/const/page-4.html#h-19

      L’alinéa 2 sous l’article 92 énonce que les législatures provinciales ont l’autorité législative suivante : «La taxation directe dans les limites de la province, dans le but de prélever un revenu pour des objets provinciaux; »

      Le site Internet du Bureau du Conseil privé à Ottawa héberge une page qui décrit le partage constitutionnel des pouvoirs législatifs au Canada :

      http://www.pco-bcp.gc.ca/aia/index.asp?lang=fra&page=federal&sub=legis&doc=legis-fra.htm

      Je vous encourage à la lire.

      Le site Internet de l’Agence de revenu du Canada (ARC) héberge aussi une page intitulée « Démystifions l’impôt et les taxes ».

      En voici le lien :

      http://www.cra-arc.gc.ca/nwsrm/myths/menu-fra.html

      Cette page fournit des explications en réponse au « Mythe numéro 1 », qui est énoncé ainsi : « L’impôt fédéral sur le revenu est inconstitutionnel et vous pouvez, par conséquent, refuser de payer un impôt sur le revenu au gouvernement fédéral, comme l’a confirmé la Cour suprême du Canada dans un arrêt rendu en 1950. »

      Voici les explications fournies par l’ARC :

      DÉBUT DU TEXTE CITÉ

      Les faits

      Ce mythe est fondé sur l’argument fautif qui veut que la Constitution du Canada donne le pouvoir de percevoir les impôts directs uniquement aux provinces. L’article 91 de la Constitution énonce que le gouvernement fédéral peut réunir des fonds par l’intermédiaire de « tout mode ou régime d’imposition ». L’article 92 énonce que les provinces peuvent percevoir des « impôts directs sur leur territoire » pour réunir des recettes à des fins provinciales. Par conséquent, les pouvoirs d’imposition fédéraux et provinciaux se chevauchent, puisque le gouvernement fédéral peut percevoir à la fois des impôts directs et des impôts indirects, y compris l’impôt sur le revenu.

      Les tribunaux ont confirmé que le gouvernement fédéral avait le pouvoir de percevoir des impôts directs, y compris l’impôt sur le revenu. Aucun tribunal au Canada n’a soutenu la thèse selon laquelle le gouvernement fédéral n’est pas en pouvoir de prélever des impôts sur le revenu. La décision rendue par la Cour suprême du Canada en 1950 concernant le Lord Nelson Hotel en Nouvelle-Écosse (laquelle décision est souvent citée) portait sur la question de savoir si le gouvernement fédéral et un gouvernement provincial pouvaient se déléguer l’un à l’autre des pouvoirs sur des points précis de travail et d’imposition. Le tribunal ne s’est pas penché sur la question de la perception des impôts directs et de la constitutionnalité de ceux-ci.

      Au Canada, si des citoyens estiment qu’une loi est inconstitutionnelle, ils peuvent demander aux tribunaux de la déclarer inconstitutionnelle. La loi continue toutefois de s’appliquer tant que pareille décision n’est pas rendue.

      Un certain nombre de particuliers et de groupes font la promotion active de l’idée selon laquelle il y aurait des façons légitimes de se déclarer exonéré d’impôt. Les contribuables qui suivent de tels « conseils » s’exposent à des mesures allant des pénalités et intérêts imposés par l’ARC pour production tardive à des amendes et peines d’emprisonnement imposées par les tribunaux, et ce, en plus d’avoir à payer l’impôt qu’ils doivent.

      Avant de payer pour obtenir de tels renseignements ou de participer à de tels groupes, demandez les conseils d’un fiscaliste averti et digne de confiance ou ceux de l’ARC.

      FIN DU TEXTE CITÉ

      Voilà ! J’espère avoir répondu adéquatement à votre commentaire.

      En terminant, avec qui avez-vous appris votre histoire du Canada ?

    • Un peuple ne peut pas servir deux maîtres à la fois !

      (un à Ottawa, un autre à Québec)

      Devenons d’abord un pays, comme tout peuple normal.

      Ensuite nous nous occuperons de l’intendance !

    • @SuperCass
      ouais, augmenter l’efficacité, il y a plein d’opportunités la dedans.

      Moi, j’embarque

      Faut maintenant que Legault réussisse à bien l’expliquer, car, comme tu dis, pas beaucoup de blogueur qui y croit. Encore ben du monde qu’y pense que 17h d’attente à l’urgence c’est normal et on est chanceux de finalement être soigné. Peu réalise tout les $$$ qui se perdent en santé…en autre ! Un bon dossier papier…….yes !

    • @ la-nation-quebecoise (commentaire « 5 septembre 2013 08h29 » ) :

      Pourquoi n’allez-vous pas faire d’abord l’indépendance de votre région d’origine, celle des Pyrénées françaises, d’où vous avez immigré en 1967, afin que la population des Pyrénées françaises devienne enfin « un peuple normal » ???

    • @ cotenord_7

      Cette fameuse Constitution dont vous vous réclamez et lessivez les oreilles, le Québec ne l’a jamais signé !

      Le Canada anglo-saxon nous l’a enfoncé de force au fond de la gorge, ce qui constitue un véritable coup d’État !

      Vous ne le saviez pas ? ce fameux Canada n’est plus une démocratie mais une dictature anglo-saxonne.

    • On se rappelle aussi que la CAQ et son chef se sont déplumés et époumonés à décriée la tentative du PQ de diminuer ou éliminer la taxe santé crée par le PLQ qui était imposée de la même manière à la classe moyenne qu’aux plus riches au lieu d’être progressive selon ses revenus . Ils ont fait tout un tolé lorsque le PQ à augmenté légèrement l’impôt de ceux gagnant $100,000 et plus pour soulager la classe moyenne que cette taxe étouffait, nous prouvant qu’ils défendaient bien plus la caste des mieux nantis que la classe moyenne.

      CAQ qui a aussi combattue la tentative du PQ d’augmenter les redevances des minières , surtout de s’assurer que toutes celles qui n’en paie pas et elles sont nombreuses au Québec jouant de créativité administrative pour éviter d’en payer un minimum d’en payer. La CAQ parle des deux côtés de la bouches dépendamment de la direction des vents des sondages, à l’image de l’ex ADQ qui avait cette manie d’arrivée à tout bout de champs avec des suggestions
      non réfléchies rien que pour se faire voir et entendre. Si Legault veut qu’on s’intéresse à lui et son parti ils auraient intérêts à limiter leurs sortis à tout propos et cesser d’arracher leurs chemises sur la place publique inutilement on en a plus que marre de le voir agressif et hystérique devant les médias à tous propos.

    • La CAQ n’est-elle pas le parti politique qui proposait il y a a peine quelques mois d’augmenter massivement la facture d’électricité des Québécois pour augmenter le salaire des professeurs, chose qu’ils n’avaient pas demandés et des médecins qui eux comme on s’en doute ne diraient pas non à cette augmentation. Ils proposaient aussi de supprimer les commissions scolaires du moins jusqu’à ce qu’ils se rendent compte que ça ne fonctionnerait pas et qu’ils devraient les remplacées par une autre structure qui ferait sensiblement le même travail.

    • LA TAXATION

      L’article 91 du BNA Act (1867), voté en anglais seulement, édicte que:

      “91(3) The raising of Money by any Mode or System of Taxation.”

      Voilà les pouvoirs du Parlement en matière de d’imposition.

      Si cela ne comprend pas la taxation directe, je me demande bien ce que le législateur impérial aurait dû écrire.

      @cotenord_7: J’espère que l’on mettra mon commentaire de 04h08 en ligne.

    • @la-nation-quebecoise

      5 septembre 2013
      08h29

      Le peuple est le maître.

    • @S.Auclair
      D’où sortez vous vos statistiques pour le moins originales? Le Québec ne contribue qu’à un peu moins de 20% des taxes perçues à Ottawa (le Québec est une province pauvre), soit moins que son pourcentage de la population canadienne. En incluant les dépenses directes, les transferts et la péréquation, le Québec reçoit environ de $11 à 13 milliards de plus qu’il verse chaque année.

    • @ S.Auclair (commentaire « 5 septembre 2013 08h01 » ) :

      Ce que vous affirmez est faux.

      La province du Québec et ses citoyens reçoivent sensiblement plus des transferts fiscaux provenant d’Ottawa, que ce que les payeurs de taxes du Québec versent en impôt à Ottawa.

      Vous pouvez le constater en examinant les tableaux suivants, hébergés sur le site de Statistique Canada :

      • Tableau 7, Recettes et dépenses de l’administration fédérale, Québec, période 1981-2009 :

      http://www.statcan.gc.ca/pub/13-018-x/2011001/t/tab0724-fra.htm

      • Tableau 8, Recettes et dépenses des administrations provinciales, Québec, période 1981-2009 :

      http://www.statcan.gc.ca/pub/13-018-x/2011001/t/tab0824-fra.htm

      Vous pouvez aussi consulter sur le site Internet du ministère fédéral des Finances des tableaux qui résument l’ensemble du soutien fédéral aux provinces et territoires :

      http://www.fin.gc.ca/access/fedprov-fra.asp

      Le tableau consultable via le lien suivant présente un résumé du soutien fédéral à la province de Québec, pour les 9 derniers exercices financiers (EF) (EF 2005-2006 à EF 2013-2014) :

      http://www.fin.gc.ca/fedprov/mtp-fra.asp#Quebec

      Si vous examinez la répartition des transferts par habitant, vous constaterez que cette répartition est beaucoup plus élevée dans le cas de la province de Québec que dans le cas des provinces de Terre-Neuve-et-Labrador, de l’Ontario, de la Saskatchewan, de l’Alberta et de la Colombie-Britannique.

      La province de Québec a plutôt tendance à se tenir dans le peloton des provinces pauvres qui sont dépendantes de l’aide fédérale, comme l’Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et le Manitoba.

    • 1) tres bon theme , et en sous theme la masse salariale de la fonction publique , premier boulet de la province
      2) a) aucun des partis traditionels b) la caq en periode d’essais

      mais au bout du compte , le manque d’imputabilitee et de reponsabilite de nos “representants” (responsable quand viens le temps de se faire elire et plus personne au bataillon quand viens le temps de payer les pots casses ) fait que je n’ai aucune confiance au systeme actuel et en leurs acteurs , quand une loi passera qui rendra les partis , chef et elus responsables et imputables de leurs parole et promesse faite au peuple , on rediscutera de ma participation a l’exercise de plutocracie representative en attendant j’ai d’autre chose a faire que d’ecouter leur salades

    • La bonne réponse en bon comptable est de tout abaisser tant les revenus que les dépenses (surtout les dépenses). Bref évaluer la contribution marginal des services offerts et s’assurer de ne pas avoir de lost leader! Ce qui à première vue pour un comptable comme M. Legault devrait être assez facile à comprendre! Est ce possible de prendre 1$ en revenus sans qu’il en coûte 1.20$ pour rendre le dit service…ça c’est la vraie question…? Pas de dire on va couper ici et là tout azimut…! Pas très vendeur en campagne vous direz mais pas mal plus honnête…! Les citoyens ne sont pas caves à temps plein non plus, ils sont capables de comprendre ce concept la preuve ils s’insurgent de voir le % restant qui va servir à ceux pour qui les organismes de charité collecte des fonds! C’est le même principe pour l’État…pour le reste ce n’est pas dans L’ADN péquiste de réfléchir logiquement trop occupé à créer et gérer des chimères et le PLQ ne sert que les intérêts du PLQ alors la CAQ devait prover ce qu’elle avance ou du moins en avoir la chance…! Le problème c’est l’absence de charisme de Legault qui n’et vraiment pas Deltell…au pire il devrait rester dans l’ombre et faire porter le message!

    • Le Parti-québécois est vraiment le seul parti pour gérer notre Québec.

      La devise du parti libéral a toujours été :

      ” au plus fort la poche ”

      La devise de la CAQ :

      ” on verra ! ”

      On ne peut servir deux maîtres à la fois, un à Québec, et l’autre dont on n’a pas signé la Constitution, à Ottawa.

      Avant de s’occuper de l’intendance, faisons nous un vrai pays comme tous les peuples normaux l’ont fait.

    • Si la CAQ veut baisser les taxes et impôts, elle ne doit pas prendre de raccourci et nous faire croire aux solutions magiques. Il faudra couper ou privatiser quelque chose, mettre des employés au chômage, etc…

      Simplement transférer le fardeau dans la cour des mieux nantis ne fonctionne pas car leur cour est pleine aussi.

      Sinon, ça fera comme le PQ qui a fait marche arrière sur à peu près toutes ses promesses en matière de fiscalité (abolition de la taxe santé, gel des tarifs d’hydro, atteinte du déficit zéro).

    • La difficulté pour un parti de faire du fardeau fiscal son cheval de bataille, c’est qu’ils ne peut pas d’un côté promettre de baisser les taxes et impôt et de l’autre, promettre des cadeaux électoraux…

    • Puisqu’on parle de la CAQ, il est patéthique de voir que tous ceux qui ont joint ce parti, se font allégrement muselés par leur chef !

      Il y avait pourtant des députés trés volubiles dans ce parti et qui doivent se sentir complétement étouffés et frustrés aujourd’hui !

      Le chef prend toute la place ! et écrase tout son monde…. drôle de parti, espérons qu’on ne le verra jamais au pouvoir…ca augure mal… en plus d’avoir subi les libéraux de Jean Charest pendant 9 ans de despotisme où on ne reculer jamais sur des décisions injustes et loufoques…

    • @la-nation-quebecoise
      Vous avez oublié la devise du PQ – Un pas en arrière suivi d’un pas de côté et d’un pas en avant, puis on recommence.

      Selon les péquistes, avec le PQ il n’y a pas de problèmes car on tourne en rond carré dans le même carré de sable.

    • @ la-nation-quebecoise (commentaire « 5 septembre 2013 08h51 ») :

      Distingué internaute originaire des Pyrénées, qui avez immigré au Canada en 1967, dans la jeune vingtaine, avec un sentiment de loyauté inexistant envers votre pays d’adoption (le Canada), laissez-nous nous arranger avec les « anglo-saxons » (sic ) avec lesquels nous cohabitons maintenant depuis plus de 250 ans.

      Investissez-vous plutôt dans cette noble cause que constitue l’accession à l’indépendance de de votre région d’origine, celle des Pyrénées françaises, afin que la population des Pyrénées françaises devienne enfin « un peuple normal »…

    • @ bonserge 09h21

      Vous dites :

      ” Sinon, ça fera comme le PQ qui a fait marche arrière sur à peu près toutes ses promesses en matière de fiscalité (abolition de la taxe santé, gel des tarifs d’hydro, atteinte du déficit zéro).”

      RÉPONSE :

      ▬ vous êtes de mauvaise foi !

      Le Parti-québécois est minoritaire et les libéraux bloquent tout ce que le parti-québécois propose !

      voila pourquoi plusieurs lois n’ont pu être appliquées, la stratégie du PLQ est de faire passer les péquistes pour des pas bons… ils bloquent tout !

      Souhaitons ne jamais revoir au pouvoir le PLQ qui ne défend que les intérêts des bien nantis et des p’tits z’amis… au plus fort la poche, la devise…

    • @gl000001

      Si vous y croyez vraiment ce que vous dites relativement à l’impôt fédéral, je vous invite à envoyer une lettre à Revenu Canada au lieu de soumettre un rapport d’impôt. Dans cette lettre, vous indiquez que vous refusez de soumettre un rapport d’impôt fédéral, car le gouvernement fédéral n’a pas ce pouvoir de taxation.

      Ensuite, vous publierez votre photo derrière un grillage. On verra qui a raison: le fédéral ou vous.

    • @ cotenord_7 alias Fritz et Fritz2 et 50 autres pseudos

      Distingué internaute originaire de la Baviére en Allemagne, qui avait immigré en 1965, en pensant que l’Amérique du Nord était anglo-saxonne, avec un sentiment réel de se joindre à Canada anglo-saxon, en méprisant ce peuple francophone qu’il venait de découvrir.

      Il n’a de cesse de tomber à bras raccoucis sur ce peuple qui l’avait pourtant accueilli à bras ouverts.

    • @ralbol et ses pots socialistes

      Ne vous en faites pas pour moi. Je n’ai pas de dettes. Je suis propriétaire à 100% de tous ce que je possède.

      Je joue quotidiennement à la bourse, car je suis toujours à l’affût de bonnes occasions d’investissements.

      Lorsqu’une personne coule parce qu’elle a trop de dettes, c’est une occasion en or pour faire de bonnes affaires.
      Souvenez-vous de ceci: les déchets de quelqu’un sont le trésor de quelqu’un d’autre.

      Bonne journée, je m’en vais surveiller la bourse.

    • @ cotenord_7 alias Fritz2

      le 04/09/2013

      Oradour-sur-Glane : première visite d’un président allemand dans le village martyr.

      Au deuxième jour de la visite d’Etat en France de M. Gauck, les deux chefs d’Etat vont parcourir à partir de 14h30 à pied le village fantôme où le 10 juin 1944, 642 personnes, dont 205 enfants, furent tuées par une unité de la Division SS “Das Reich”, qui remontait vers le front de Normandie.
      Les deux présidents arpenteront les ruines d’Oradour: le champ de foire, où la population fut rassemblée avant les exécutions méthodiques; l’église, où femmes et enfants furent regroupés et brûlés , les hommes étant abattus en divers endroits du village.
      La visite d’une heure et demie, s’achèvera par des allocutions au Centre de Mémoire, inauguré en 1999 à proximité des ruines classées monument
      historique en 1946.

      Les survivants du massacre auprès du président allemand
      Autre symbole fort à Oradour-sur-Glane, Robert Hébras et Jean-Marcel Darthout, deux des trois survivants (sur six à l’époque) du massacre de 1944, accompagneront le président allemand lors de la visite.
      M. Hébras, 88 ans, et 19 à l’époque, a survécu sous les corps de camarades fauchés par la mitrailleuse, et a pu s’extraire du tas de cadavres embrasé par les SS.
      Pour lui, longtemps “habité par la haine et la vengeance”, la visite de M. Gauck est “extrêmement importante” et tombe au bon moment. “Avant, ça aurait été trop tôt”.
      Les journalistes de France 3 Limousin ont voulu savoir ce que pensent les témoins et survivants du massacre d’Oradour de cette visite historique. Des personnes ayant perdu des soeurs ou un père ont accepté de répondre à leurs questions. Ils leur ont confié leurs doutes et leurs appréhensions à l’idée de rencontrer le plus haut représentant de l’état allemand.

      http://poitou-charentes.france3.fr/2013/09/04/pres-de-70-ans-apres-le-massacre-un-president-allemand-se-rend-oradour-sur-glane-une-visite-pour-l-histoire-en-compagnie-de-fhollande-311847.html

    • @la-nation-québécoise
      Vous êtes le seul sur ce blogue à utiliser plusieurs pseudos à l’encontre de l’article 7 de la nétiquette.

    • @ cotenord_7 alias Fritz2

      Je me souviens…

      Oradour-sur-Glane, village martyre francais dont tous les habitants furent assassinés par les SS allemands.

      Le village en ruine est resté tel quel, témoin de la barbarie des allemands de l’époque.

      http://www.youtube.com/watch?v=WeRbNBTkNfw

    • @la-nation-quebecoise

      Oui oui je sais. Votre cheffe nous rabâche le même discours chaque fois qu’elle est mise devant l’évidence que le PQ ne respecte pas ses engagements…

    • @ la-nation-quebecoise (commentaire « 5 septembre 2013 09h42 »)

      Distingué internaute originaire des Pyrénées, qui avez immigré au Canada en 1967, dans la jeune vingtaine, avec un sentiment de loyauté inexistant envers votre pays d’adoption (le Canada), dans l’intérêt de la vérité et de la rigueur, je tiens à vous informer que je ne suis pas l’internaute « Fritz2 » et que la présence de ma famille paternelle et de ma famille maternelle en Amérique du Nord remonte aux années 1660 environ.

      Maintenant, afin de traiter votre vif sentiment germanophobe, qui nuit à votre réputation sur ce blogue, il convient se souligner ce qui suit.

      Puisque la France a été envahie à plusieurs reprises au cours des siècles par des tribus germaniques venues du nord de l’Europe (entre autres les Vikings ou « Norse » ou « Norsemen » de qui les Normands tiennent leur nom, les Wisigoths, les Ostrogoths, les Francs, etc.), les Français ont certainement un peu d’influence germanique en eux.

      Peut-être l’ignorez-vous, mais votre région d’origine, les Pyrénées, a reçu un fort apport des Wisigoths qui se sont établis sur le territoire de la France actuelle, entre la Loire et les Pyrénées, entre l’an 418 et l’an 711 (période du Royaume wisigoth), et qui ont même débordé en Espagne.

      Imaginez-vous : avec le brassage des populations, sans le savoir, vous avez peut-être du sang wisigoth en vous !!!

      Peut-être devriez-vous même porter un t-shirt avec l’inscription suivante : « Vive le royaume wisigoth libre des Pyrénées françaises »…

      Enfin, la France (« Frankreich » en allemand), c’est littéralement le « Royaume » ou « l’État » des Francs, qui étaient une de ces tribus germaniques qui ont décidé d’envahir le territoire de l’ancienne Gaule et de s’y installer…

    • Question 1: Bien gérer l’état importe plus que la taxation.

      Question 2: Voir réponse de la question 1.

      Pour des gens comme gasston qui crois que nos démocraties sont sous le pouvoir des moins nantis, ou bien c’est de l’endoctrinement, ou bien c’est par intérêt.

      Ce sont les plus nantis qui contrôlent les démocraties.
      Pour preuve: Ils font des profits!!!
      C’est un fait facile a comprendre mais mais comme les nantis sont plus écoutés que les pauvres… (Un avantage du pouvoir de l’argent.)

      Pour citer une personne de droite du XIXième siècle: “L’on paient ce qu’il faut d’impôts pour ne pas pousser les gens a nous égorger la nuit!”

    • Adenauer à Reims avec De Gaulle, Merkel à Dachau et maintenant Gauck à Oradour-sur-Glane.

      Où croyez-vous que serait ce beau monde si «l’oncle Adolf» avait remporté la guerre ?

    • Le bloc Legault promet de baisser les taxes et les impôts en coupant dans le gras et sans toucher aux services… Tiens on l’avait jamais entendu celle-là! (soupir) Bâtissons le Québec avec le bloc Legault!

    • -de-legault et associés (es)

      On verra !

    • @ benton_fraser

      Vous dites avec une incroyable lucidité :

      Pour citer une personne de droite du XIXième siècle:
      “L’on pait ce qu’il faut d’impôts pour ne pas pousser les gens a nous égorger la nuit!”

      Bref, c’est exactement comme ca avec les libéraux !

    • «Gouverner c’est faire croire.» Machiavel

    • @benton_fraser

      Vous n’avez pas besoin de citer quelqu’un du XIX siècle. Vous n’avez qu’à aller vivre pendant un certain temps en Afrique. Les gens mieux nantis ne paient pas d’impôts, ou presque pas. Ils engagent des gardes du corps ou des gardiens de sécurité pour se protéger,ou protéger leurs propriétés, des gens moins bien nantis.

    • ” la fiscalité sera-t-elle un bon thème s’il y a des élections le printemps prochain.”

      Oui et non, oui pour les contribuables surtaxés que nous sommes, non pour les 40% et plus qui ne paient pas d’impôts. Les carrés rouges et la gauche très vocale au Québec étouffent les plaintes des contribuables et entreprises.

      “si oui, à quel parti faites vous le plus confiance pour réduire les taxes et les impôts”

      Aucun. Les finances publiques du Québec sont dans un état lamentable, surtout compte tenu des circonstances et des perspectives (réelles, ) personne n’osera baisser les impôt de crainte de faire fuir les créancier et irriter les agences de notation. Malgré tout les recettes fiscales risquent de continuer à diminuer, l’économie est moribonde, la démographie entre dans un phase défavorable et peut-être le pire: les contribuables surtaxés se défilent, comme on dit trop d’impôt tue l’impôt, on en est là au Québec. De plus les taux d’intérêt sur les obligations est à la hausse, donc le service de la dette et pour couronner le tout la péréquation et l’aide fédérale (notamment en santé) est appelée à diminuer.

      Ne compter pas sur les ménages surendettées pour reprendre le bâton, ils sont eux aussi à bout de souffle et là aussi on fait face à un dangereuse (mais inévitable) phase de désendettement.

      Bref Québec est dans de bien sales draps et a zéro marge!!!

      Pour le moment on s’en sort en rationnant les services et avec des magouilles comptables. Mais ça ne pourra pas durer. Depuis le temps qu’on travaille là dessus (…) on est beaucoup plus près d’une catastrophe qu’il n’y parait.

    • @ralbol
      Il y a le bénévolat pour occuper votre temps vous savez. Aussi, cela se rapprocherait de vos valeurs d’entraide et de répartition de la richesse. Avoir du temps à vous, c’est une grande richesse vous savez. Après tout, il n’y pas que l’argent dans la vie. Pourquoi toujours faire l’équation: donner de son temps contre rémunération? Le Québec entier pourrait devenir une terre de bénévoles où plus aucun argent (anyway, ça finit toujours entre les mains des banques) ne circulerait. Imaginez 8 millions de bénévoles, tous habillés en bleu avec un col Mao.

    • @fauconcanadien
      Il y a déjà des canadiens qui le font. Et ils en se sont pas fait arrêter. Demandez au fédéral de vous montrer le texte de loi de l’impot … ils seront bien embarrassés de vous dire qu’il n’existe pas.

    • Ce qui nous manque le plus au Québec, c’est une Charte de la Liberté beaucoup plus qu’une nouvelle chape de dogmatisme avec ses nouveaux catéchistes à carrés rouges, car à force de se faire des accroires, les pékystois et les pékystoises de Matante Bonemine ressembleront de plus en plus au Village global d’Idée Fixe en son temps.

    • Des promesses à propos des taxes, il n’y a rien de plus banal et de moins crédible!

    • @ calfeutrage-de-trou, la-nation-quebecoise, souverain, ralbol et autres séparatistes purs et durs,

      Tiens, tiens, tiens, le PQ fait volte face encore une fois. Bin oui, voilà que Marois est fâchée, très fâchée parce que les taxes scolaires ont augmentées de façon draconienne.

      Elle en a du culot la madame. C’est son gouvernement qui demande aux commissions scolaires de les augmenter, Marie Malavoy qui est d’accord avec lesdites augmentations pis là bin Marois qui est choqué. Choqué contre qui? Malavoy?

      Et bientôt Marois va être choqué contre Hydro-Québec à cause de leurs augmentations.

      C’est ça votre gouvernement? Toujours avancer, reculer, tourne à gauche, tourne à droite, au neutre et finalement stop.

      Et je suppose que vous allez blâmer les libéraux pour tout ce tournage en rond du PQ?

      Libérez nous des menteries séparatistes!

    • ▬► = carbone-14

      ce qui nous manque au Québec, c’est le courage de se faire un pays, au lieu de se soumettre à une constitution qu’on n’a pas signé !

    • Et ci-joint un beau béret blanc pour tous les créditistes à court de cash du P. du Q. tout comme dans le bon Vieux Temps.

      «L’impôt c’est du Vol.» Journal vers Demain.

    • @ bozo-les-culottes (commentaire « 5 septembre 2013 11h54 ») :

      Demandez donc à l’internaute « la-nation-quebecoise » si ses ancêtres, parents et amis des Pyrénées françaises ont signé les différentes constitutions ou lois constitutionnelles que la France adoptées depuis 1789…

    • @PJCM,moi aussi je gage un brun et je n’ai pas peur de le perdre
      Vous n’avez jamais entendu dire que la presse et Radio-Canada avait une entente secrète?
      Radio-Canada=La Presse=Libéral.

      Avez vous déjà vue un journaliste venant d’un autre journal venir commenter à Radio-Cadnas?

    • Je n’ai pas besoins qu’on réduise mes taxes et mes impôts. Par contre, un grand ménage s’impose dans nos services publiques. J’ai un enfant handicapé, un autre qui fréquente l’école, une mère âgée en perte d’autonomie, alouette. Je constate un état paralysé dans ses structures avec de moins en moins de joueurs sur le plancher. C’est comme si j’avais une belle place d’affaire, un beau bureau, du personnel administratifs et personnes pour s’occuper des clients. Je pense que je serais en faillite! Et je ne parle pas de l’administration de notre justice…l’argent est la mais mal, très mal utilisé. Et tout ce beau monde justifie leur job, leurs conditions de travail par encore et encore des rapports…on ne s’en sort pas. Du balais et on recommence, conventions collectives incluses parce que l’incompétence crasse nous coûte cher!!!

    • Le thème de la fiscalité est excellent, puisqu’il permet de séduire le citoyen moyen (dont 99 % des intervenants de ce blog font partie – oui, oui ! vous en faites partie aussi !) selon son intérêt le plus égoïste, soit le seul qui l’intéresse vraiment, plutôt que lui parler d’enjeux collectifs dont la compréhension demande un plus grand effort de culture et de réflexion, ainsi qu’une vision à long terme dont il est incapable de faire preuve.

      Le citoyen moyen (je ne parle pas d’une classe moyenne selon le revenu mais bien selon la culture intellectuelle) vote selon:
      A. Ses préjugés;
      B. Ses intérêts égoïstes;
      C. L’atmosphère du moment.

      Or, si les politiciens n’ont que très peu de prise sur les préjugés de la population, ils peuvent par contre jouer sur ses intérêts égoïstes et parfois, à grand risque, tenter d’influencer l’atmosphère générale (comme le PLQ l’a fait pour les dernières élections, avec le feuilleton des grèves étudiantes ou comme le PQ le fait actuellement en instaurant un climat de lutte identitaire).

    • Souvenez vous de la belle mentrie que Charest aimait tellement nous répéter pensant qu’à force de la répéter on le croirait.Je vois qu’il y encore des gens naifs pour le croire.

      (Il disait que depuis que les libéraux sont au pouvoir les Québécois avaient plus d’argent dans leurs poches)
      Ils parlait sans doute des poches des libéraux.

    • @ pourvoyeur

      Il y a la finance pour occuper votre temps vous savez. Aussi, cela se rapprocherait de vos valeurs du chacun pour soi et d’accumulation de la richesse. Prendre le temps des autres, c’est une grande richesse vous savez. Après tout, il n’y a que l’argent dans la vie. Pourquoi toujours faire l’équation: donner de son temps contre rémunération? Le Québec entier pourrait devenir une terre de bénévoles où tout l’argent (anyway, ça finit toujours entre les mains des banques) ne circulerait que vers le 1%. Imaginez 8 millions de bénévoles, tous habillés en bleu avec le logo de la compagnie tatoué dans l’front.

      Héhé…

    • La CAQ, non mais quel parti original et plein d’idées nouvelles !

      Ils vont baisser les impôts, diminuer les taxes, tout ça sans diminuer les services, simplement en faisant le ménage au gouvernement.

      J’en suis tombé en bas de ma chaise !

      Enfin un parti qui innove, qui arrive avec du concret, du jamais vu, presque du révolutionnaire !

      Comment se fait-il que personne n’y ait pensé avant..?

      C’est pourtant lumineux de simplicité !

      Retenez-moi, je veux immédiatement leur donner mon vote !

      J’voulais annuler anyway..

    • Petit mémo à demi nostalgique pour ancêtres mythologiques du P. du Q. seulement.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Ralliement_cr%C3%A9ditiste_du_Qu%C3%A9bec

      P.S: Les pékystes ruraux ne croient plus ni à l’Argent ni au vote ethnique auraient tout intérêt à redevenir de vrais créditistes sans crédit en se passant tout simplement le chapeau comme aux quêtes urbaines du dimanche, NON?

    • Il n’y a qu’un caqueux qui caquette !

      Tous les autres sont muselés par leur chef !

      Drôle de parti….

      on verra ..dit Francois Legault… mdr

    • Encore une fois, en lisant les commentaires je constate que plusieurs n’ont pas VU la conférence de presse d’hier, ni se sont informer correctement sur ce que Françoins Legault et les gens de la CAQ ont dit.

      En aucun cas est-ce qu’ils ont fait des promesses de coupures d’impôt, ni de services. Ils ont parler de faire le MENAGE dans les dépenses car manifestement, non seulement les contribuables ont atteint leur limites mais le gouvernement se dirige vers un deficit d’un milliard – donc très loin de l’équilibre budgétaire.

      Vous savez qui vous êtes: La prochaine fois, informez-vous donc comme il faut avant de dire n’importe quoi. Ça serait certainement plus utile dans la création de vos messages!

    • En passant: Ce qu’ils ont promis, c’est de rendre un rapport publique, pas dans 6 mois ou dans un an, mais dans deux mois seulement, sur le manque d’efficacité du gouvernement en plus de suggerer des solutions. C’est exactement ÇA qu’un parti qui n’est pas au pouvoir mais qui souhaite l’être doit faire pour mériter la confiance – démontrer du leadership sur les questions qui importent les électeurs.

      (Pendant que j’écris ces lignes, a LCN ils annonce que la Fédération des Commissions Scolaires EXIGENT une rencontre avec la PM; j’pense que son petit commentaire d’hier a la tivi est en train de lui revoler en pleine face! MDR!!!)

    • carbone-14

      Quand allez-vous cesser de vous moquer des québécois ?

    • @macaque
      C’est drole ce que tu dis parce que on a vu:
      - Marcel Dubé hier parlé du groupe de travail qu’il dirige pour ce rapport
      - Nathalie Roy parlé de l’hypocrisie de Marois sur les hausses de taxes scolaires
      - Gérard Deltel qui parlera à LCN dans quelques minutes.

      J’pense que c’est plutôt le contraire de c eque tu dis qui est en train de se passer, c.à.d. que François Legault laisse ses députés s’exprimé sur la place publique.

      Comme on dit – ça t’en bouch un coin!!! MDR!!!

    • @ SuperCass 13hh48

      Pourquoi, en parlant des casquistes, vous dites :

      ” En aucun cas est-ce qu’ils ont fait des promesses de coupures d’impôt, ni de services. Ils ont parler de faire le MENAGE dans les dépenses, etc… ”

      En fait, il n’y a que le chef qui parle, les autres députés sont réduits à des fantômes !

    • Comme l’ancienne ADQ, la CAQ est le parti d’un seul homme !

      Il est le pére, le fils et le st esprit …

      Tous les autres doivent s’effacer ! (ou s’écraser)

      Ce parti est un parti de faiseux… de loosers qui finira comme l’ADQ, et Francois Legault sera récupéré pour animer une émission à la télé… c’est tout vu d’avance.. demandez à Mario Dumont…

    • Correction: Christian Dubé et non pas Marcel Dubé

      @macaque
      C’est n’importe quoi ce que vous dites – NEXT!

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • À gl000001

      Extrait de la constitution de 1867:
      91. Il sera loisible à la Reine, de l’avis et du consentement du Sénat et de la Chambre des Communes, de faire des lois pour la paix, l’ordre et le bon gouvernement du Canada, relativement à toutes les matières ne tombant pas dans les catégories de sujets par la présente loi exclusivement assignés aux législatures des provinces; mais, pour plus de garantie, sans toutefois restreindre la généralité des termes ci-haut employés dans le présent article, il est par la présente déclaré que (nonobstant toute disposition contraire énoncée dans la présente loi) l’autorité législative exclusive du parlement du Canada s’étend à toutes les matières tombant dans les catégories de sujets ci-dessous énumérés, savoir :
      1A. La dette et la propriété publiques.
      2. La réglementation du trafic et du commerce.
      2A. L’assurance-chômage.
      3. Le prélèvement de deniers par tous modes ou systèmes de taxation.
      4. L’emprunt de deniers sur le crédit public. [...]

    • @ SuperCass

      - «À la dernière campagne électorale, elle (CAQ) proposait une baisse du fardeau fiscal de 1000 dollars pour les familles. Dans son discours à l’ouverture du caucus de pré-session, le chef François Legault a insisté sur ce sujet tangible qui touche particulièrement les «familles et la classe moyenne». «Les familles étouffent sous les charges fiscales et les hausses de tarifs», a-t-il dénoncé.»

      Dans mon livre à moi, ça veut dire une baisse d’impôts…

      - «Il a lancé un groupe de travail qui présentera en novembre des propositions pour «réduire les taxes sans augmenter les impôts»».

      Là, on nage dans le flou artistique. Il baisse les taxes san augmenter les impôt, mais juste avant il ne renie pas sa promesse de baisser les impôts… hein ?

      - «Et il voudrait en contrepartie couper davantage dans la «bureaucratie».»

      Tout ça, en coupant dans la bureaucratie, évidemment sans affecter les services… magie !

      - ««Vous avez devant vous deux comptables», a dit M. Legault, qui promet que Christian Dubé et lui sauront faire «balancer les chiffres».».

      Mais… c’est pas justement de valeureux comptables qui en comptabilisant nous ont comptabilisé une jolie dette qu’ils nous pressent maintenant de rembourser ?

      Avant la CAQ, y’a jamais eu de comptables dans l’équation ? Ni au gouvernement, ni dans la finance et les banques ?

      Toutes ces dettes, c’est de la génération spontanée ? Un coup de Harry Potter ?

      Dire qu’y'a du monde qui vont voter pour ça…

      Les mêmes vieilles promesses jamais tenues parce qu’impossibles à tenir.

    • Prêcher la pauvreté dans des chaires dorées tout comme certaines Marquises des Bobépines ne fera jamais très sérieux pour le bon peuple en effet. Alors que faire d’autre de plus signifiant s.v.p?

      N’est-ce pas toute la fonction publique qui a finalement rendu le bon peuple pauvre raide, simple question de mieux pouvoir acheter le vote des politiciens, mes chers-z-amis?

      Un futur ministre de la Phynance ne devrait-il pas plutôt limiter toute future convention collective au seul PIB sans plus, par exemple?

    • gl000001

      Vous n’avez qu’à consulter l’Acte de l’Amérique du Nord britannique et la Constitution. Soyez certain que ceux qui s’objectent à payer des impôts fédéraux et ne paient pas d’inpôts fédéraux, et ne sont pas mis en prison sont ceux qui n’ont pas de revenus suffisants pour devoir des impôts au gouvernement fédéral.

    • La CAQ nous sert encore la même foutu insipide bouillie dretteuse mainte fois réchauffée. C’est pas le parti qui traine dans le bas fond des sondages et qui prétend parler au nom des Québécois? C’est pas avec leur envolées démagogues à la sauce simplette qu’ils vont remonter dans les sondages.
      Si c’était si facile, d’autres auraient réussi avant eux. Misère!

      Sylvain Pelletier

    • L’ADQ s’est transformé en CAQ et subira le même sort.

      Comme je le disais prophétiquement, comme Mario Dumont, le cheuf de l’ADQ démissionnera, son parti sera dissous, et Legault sera recruté pour une émission télévisé, où comme on a vu avec Mario Dumont , il viendra lui aussi nous faire la lecon.

      Devinette :

      En quoi la CAQ se transformera t-elle ? aprés avoir été l’ADQ… la métamorphose est un des mystéres de l’univers… certains se changent même en chrysalide !

    • @orangemecanique
      Si s’occuper de sa famille en mettant un toit sur leur têtes, en mettant de la nourriture sur la table et de payer ses comptes d’Hydro, de taxes municipales et scolaires c’est d’été égoïste selon toi, je pense qu’une légère révision de tes valeurs s’impose.

      Il faut comprendre que la très grande majorité des personnes qui ont un certain âge on fait non seulement l’examen de conscience sur la question de l’individu versus la société, mais sont également arrivé a la conclusion que la société gaspille de façon éhonté l’argent de nos taxes et les ressources qui sont attribuées au gouvernement. Comme le citoyen moyen n’a pas la capacité d’éliminer le gouvernement il doit composer avec, et ce, en payant de plus en plus en obtenant toujours de moins en moins en retour. Ce qui fait que le discours sur le “collectif” tombera toujours dans le néant car le collectif est déjà trop lourdement subventionné. Et en plus, lorsque c’est possible d’aider un proche dans le besoin directement cet effort est bien plus efficace car il n’y a pas de “middle man” qui vient chercher sa “cut”. Si les impôts étaient réduits de façon importante, les gens auraient plus de capacité d’aider leurs proches directement et de façon plus efficace. Et il y aurait aussi un incitatif a ne pas dépendre de manière perpétuelle des fonds publics, ce que le présent système ne fait pas.

      Donc en ce qui a trait a la supposée “plus grande culture et réflexion” nécessaire pour considérer le bien de la société tu repassera parce que le passé a déjà prouvé le contraire de ce que tu affirmes.

      @raslbol
      La CAQ est en mode “éducation de la population” ce qui veut dire qu’avec des chiffres a l’appuis qui ne pourront êtres contestés, leurs idées pourront progressés. Lors de la campagne de l’an passé, ils ont tenté de faire passer leur messages sans nécessairement aller dans trop de détails car la campagne ne durait que 30 jours et ils devaient couvrir le maximum de régions. Maintenant ils utilisent le temps disponible avant la campagne pour faire comprendre les enjeux qui devraient faire parti des discussions de tous les partis, de présenter les dossiers et d’expliquer leur point de vue. Comme ça lorsqu’arrivera la prochaine campagne électorale leurs positions seraient connues de la population ainsi que des solutions proposées.

      S’il y a la possibilité de réduire les impôts tout en assurant les services en coupant justement dans la bureaucratie ainsi qu’en éliminant le gaspillage, et que la CAQ en fait a nouveau une promesse, est ce que vous allez êtres CONTRE??? Est-ce que vous allez leur reprocher d’êtres conséquents avec eux mêmes???

    • Bien sur que baisser les taxes, impots et frais de tous acabits seraient un excellent thème électoral, mais pour ce faire je ne crois pas au PLQ, ni au PQ, et ni à la CAQ. M.Legault depuis la formation de la CAQ, n’a fait, que changer d’idées ou de parties de son programme dépendant des sondages. tout comme Mme. Marois, mais elle c’est encore pire car elle est au pouvoir.

      Le seul Parti qui je crois pourrait baisser les REVENUS de l’État et faire un grand ménage dans la colomne DÉPENSES serait le Parti Conservatuer du Québec de M. Adrien Pouliot. Je l’ai entendu en entrevue radiophonique quelques fois, et j’ai été visité leur site internet, et leur approche me plait énormément. Emfin un Parti qui oserait changer le fichu MODÈLE QUÉBÉCOIS qui nous mêne tout droit dans un mur.

      Claude Poirier

      Claude Poirier

    • @ macaque

      - «En quoi la CAQ se transformera t-elle ?»

      En CODAQ.

      Confrérie Oubliée Des Animateurs Quétaines…

      ou…

      Comptables Oubliés Défaits Après Quantification..?

    • SuperCass

      tout ce que vous racontez est une autre perte de temps pour le Québec !

      Comme on n’a qu’une vie, et qu’on a déja vu couler l’eau en dessous des ponts, ca devient fatiguant de lire les mêmes fadaises depuis plus de 40 ans !

    • @ SuperCass

      - «…qui ne pourront êtres contestés…»
      - «…leurs idées pourront progressés.»
      - «…sans nécessairement aller dans trop de détails…»
      - «…leurs positions seraient connues…»
      - «S’il y a la possibilité de réduire les impôts…»
      - «…la CAQ en fait a nouveau une promesse…»

      Voilà: pourront, si, seraient, possibilité, promesse, sans trop de détails… vous avez parfaitement résumé ici, la totale vacuité, le vide intersidéral et galactique du programme de la CAQ.

      Sur un point, je suis d’accord avec vous: la CAQ est conséquente avec elle-même. Rien de concret avant, rien de concret après.

      J’espère que Legault investit dans l’éolien. Avec tout le vent qu’il déplace, y va devenir riche !

    • 2e essaie

      @ cotenord_7

      08h27: Avez-vous déjà lu la loi de l’impôt? Je parle du livre, le volume, pas un site internet qui “résume” ce qu’il veut bien résumer…

      Si vous prenez la “bible”, surnom donné au volume de le loi de l’impôt par les fonctionnaires de Revenu Canada, vous y lirez dès le début que celle-ci (la loi de l’impôt) a été créé pour aider les finances de la guerre….

    • @ce pseudo complètement idiot et qui manque totalement d’imagination

      “Comme on n’a qu’une vie, et qu’on a déja vu couler l’eau en dessous des ponts, ca devient fatiguant de lire les mêmes fadaises depuis plus de 40 ans !”

      C’est drôle, la CAQ n’existe que depuis quelques années. Donc ou bien vous vivez dans un espace-temps différents du notre, ou le temps s’écoule plusieurs fois plus rapidement que pour le reste de l’univers, ou bien vous racontez n’importe quoi.

      Disons donc tout de suite que plus les attaques contre une personne ou un parti sont féroces, plus le danger perçu par ces attaquants est important!

      Bonne journée quand même!

    • La CAQ dit n’importe quoi car il ne prendra jamais le pouvoir. Il est impensable de baisser les impôts sans une diminution de service car aucun citoyen ne veut enlever ses acquis. Par contre faire payer les plus riches et réduire les invasions fiscales.

      Le PQ est le seul capable de le faire

    • @raslbol

      Vous répétez ici votre tactique de tentative de dénaturé les arguments que je présente:

      ” Lors de la campagne de l’an passé, ils ont tenté de faire passer leur messages sans nécessairement aller dans trop de détails car la campagne ne durait que 30 jours et ils devaient couvrir le maximum de régions”

      Voilà ce que j’ai dit.

      Comprenez bien que dans une période de trente jours, de tenter de couvrir tout le territoire du Québec pour rencontrer les gens en plus d’essayer de faire passer les idées (ce qui est LEUR JOB), à partir d’une base quasi inexistante à un parti de 2eme opposition, qui a récolté quelques maigres points de moins que le parti élu et le parti de la 1ere opposition, il faut avouer qu’ils ont fait mieux que beaucoup avaient pensé.

      Oui, les idées peuvent finir par progresser DANS L’ESPRIT DES GENS, donc qu’elles aient l’opportunités d’êtres expliquées et discutées – vous pouvez aimé ou non – c’est votre choix. Mais il faut au moins les connaitre avant de décider. Et ça permet `(à la CAQ)de faire connaitre leurs positions à la population.

      Est-ce maintenant plus clair???

      Par contre, vous n’avez pas répondu à mes questions, que je répète ici pour votre bénéfice:

      S’il y a la possibilité de réduire les impôts tout en assurant les services en coupant justement dans la bureaucratie ainsi qu’en éliminant le gaspillage, et que la CAQ en fait a nouveau une promesse, est ce que vous allez êtres CONTRE??? Est-ce que vous allez leur reprocher d’êtres conséquents avec eux mêmes???

    • @SuperCass

      Vous parlez comme si l’État était fondamentalement une nuisance, et comme si la vie collective était fondamentalement une nuisance pour les individus. Mais sans État, sans vie collective, nous ne sommes rien. Des chimpanzés de luxe, tout au plus. C’est parce que nous mettons nos moyens en commun que nous arrivons à quelque chose qui s’appelle la civilisation.

      Vous parlez de “subventionner le collectif”, comme si le collectif était une entité qui ne vous concernait pas et qui vivait à votre crochet. Mais le collectif fait précisément partie de ce que vous êtes. La société qui vous entoure vous définit au moins autant que le cours de vos hormones. Les arts, par exemple, contribuent à définir et à influencer le monde qui vous entoure. Ils donnent à votre esprit de quoi rêver, de quoi s’élever. La civilisation est impensable sans les arts. La vie telle que nous la connaissons aujourd’hui est impensable sans les arts. Et les arts ne peuvent survivre sans l’apport de l’État. Parce que le réflexe premier de l’individu moyen va à sa cupidité. Le chimpanzé de luxe n’est jamais loin. C’est pour cela qu’il faut organiser le collectif en système, en État, et qu’il faut payer des impôt.

      Bien sur, il y a du gaspillage. Mais l’État n’est jamais que le reflet du peuple. Si le peuple ne croit pas à la nécessité et à la grandeur de l’État, s’il méprise l’État, alors ne se présenteront que des politiciens opportunistes de petite envergure. Si le peuple méprise les impôts et les dépenses publiques, alors des vautours de toutes sortes iront sucer aux mamelles de l’État. Tout ce que nous voyons depuis plusieurs mois sur la corruption de la Province n’est pas seulement le fait de quelques politiciens et entrepreneurs verreux. C’est le fait de toute la société, d’une société qui méprise son État, qui méprise sa vie commune, qui méprise sa culture; pour qui la culture se réduit à une affaire de cennes et d’intérêts.

      “Éliminer le gouvernement” ! Il vaudrait mieux que vous riiez de votre propre absurdité Monsieur.

      Et je ne suis pas différent de vous; j’ai les mêmes préoccupations financières. Je ne suis pas particulièrement fortuné.

      ***

      Puis dites moi donc, en quoi le passé a-t-il prouvé le contraire de ce que j’affirme ?

    • @ micejoki (commentaire « 5 septembre 2013 16h06 » ) :

      Non, je n’ai pas lu la Loi de l’impôt sur le revenu du gouvernement fédéral, mais je sais qu’on peut la consulter sur le site suivant :

      http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/lois/I-3.3/

      En format PDF bilingue sur 2 colonnes, on parle d’un document qui « pèse » 11,607 mégaoctets et qui fait 3 191 pages…

      Vous comprendrez donc que je n’ai pas l’intention de lire ce document d’ici la fin de la journée…

      Trêve de plaisanterie, il n’est pas nécessaire de lire les 3 191 pages de la Loi de l’impôt sur le revenu du gouvernement fédéral pour acquérir une compréhension minimale de l’évolution du système fiscal au Canada depuis 1867.

      L’article intitulé « Imposition », dans l’Encyclopédie canadienne en ligne, résume bien cette évolution.

      En voici le lien :

      http://www.thecanadianencyclopedia.com/articles/fr/imposition

      Je vous encourage à lire l’ensemble de cet article, mais voici ce qu’il dit à propos de l’évolution de la fiscalité au Canada entre 1867 et le milieu des années 1960 :

      DÉBUT DU TEXTE CITÉ

      La LOI CONSTITUTIONNELLE DE 1867 (l’ancien Acte de l’Amérique du Nord britannique ou l’AANB) donne au Parlement des pouvoirs de taxation illimités et n’accorde aux provinces que des pouvoirs de taxation directe (voir PARTAGE DES POUVOIRS). Le gouvernement fédéral est responsable de la défense nationale et du développement économique. Les pouvoirs des provinces portent sur l’éducation, la santé, le bien-être social et les affaires locales, domaines qui n’exigent alors que des dépenses modestes. Les provinces ont essentiellement besoin de pouvoirs de taxation directe pour permettre aux municipalités de percevoir l’impôt foncier.

      Pendant plus de 50 ans, les droits de douane et d’accise procurent au Dominion le gros de ses recettes, dont ils constituent encore 90 p. 100 en 1913. Les recettes provinciales proviennent surtout des licences et des permis, du domaine public et des ventes de produits et de services. Par ailleurs, les provinces reçoivent un financement fédéral considérable. Elles hésitent à s’engager dans la taxation directe, mais, vers la fin du XIXe siècle, elles imposent les bénéfices des entreprises et les successions. Les impôts sur les biens réels et personnels constituent l’essentiel du financement des administrations locales. Vers 1930, les recettes totales des municipalités en viennent à dépasser celles du Dominion.

      La CRISE DES ANNÉES 30 met plusieurs municipalités en faillite et affaiblit grandement le crédit des provinces. Les droits de douane et d’accise diminuent de 65 p. 100 entre 1929 et 1934. Le Parlement compte davantage sur l’imposition des particuliers et des sociétés et augmente fortement les taxes de vente. Pour financer la Première Guerre mondiale, le Parlement institue l’impôt sur le revenu des particuliers (1917) et des sociétés puis, en 1920, la taxe sur les ventes des fabricants et d’autres taxes de vente. Avant la fin de la crise, toutes les provinces perçoivent un impôt sur le revenu des sociétés, toutes sauf deux qui prélèvent un impôt sur le revenu des particuliers et deux qui imposent des taxes de vente au détail.

      La structure fiscale du Canada se modifie profondément pendant la Deuxième Guerre mondiale. Pour répartir équitablement l’énorme fardeau financier de la guerre, percevoir les fonds de façon efficiente et réduire le plus possible les incidences de l’inflation, les sources importantes de recettes fiscales sont regroupées sous une autorité fiscale centrale. En 1941, les provinces acceptent de céder au gouvernement fédéral les domaines de l’impôt sur le revenu des particuliers et des sociétés pendant la durée de la guerre plus une année. En retour, elles reçoivent des versements annuels fixes. La même année, le gouvernement fédéral institue les droits sur les successions et un impôt sur les surplus de bénéfices tout en augmentant énormément d’autres taxes et impôts fédéraux.

      En 1946, les impôts directs s’élèvent à plus de 56 p. 100 des recettes fédérales. Les provinces reçoivent des subventions, et le produit de la taxe sur l’essence et de la taxe de vente augmente sensiblement. La situation financière des municipalités s’améliore avec l’augmentation du produit de l’impôt foncier. En 1947, à l’encontre du régime de 1942, l’emprise fédérale s’étend également aux droits sur les successions, mais l’Ontario et le Québec se dissocient de ce régime et décident d’instaurer leur propre régime d’impôt sur le revenu des sociétés. La population presse le gouvernement fédéral de prendre des mesures dans de nombreux domaines, et le Livre blanc sur L’EMPLOI ET LE REVENU recommande de placer l’emploi et le revenu sous la compétence du gouvernement fédéral.

      Les impôts directs deviennent ainsi un élément permanent des finances fédérales. Toutefois, les provinces aussi ont le droit constitutionnel de percevoir ces taxes et ces impôts, et la demande de services de compétence provinciale s’accroît, notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation et du bien-être social. Les revendications de deux paliers de gouvernement qui ont le droit légitime de percevoir l’impôt sur le revenu sont difficiles à concilier, ce qui est depuis lors le problème dominant des négociations fédérales-provinciales (voir FINANCES INTERGOUVERNEMENTALES).

      De 1947 à 1962, les provinces acceptent, mais avec de plus en plus de réticence, le versement de subventions fédérales qui viennent remplacer les impôts directs qu’elles ne perçoivent plus elles-mêmes. En 1962, toutefois, le gouvernement fédéral réduit ses taux d’impôt sur le revenu des particuliers et des sociétés pour laisser aux provinces une marge d’imposition. Les contribuables ayant à payer le même montant global, les taux d’imposition provinciale ne créent aucun risque politique. Entre 1962 et 1977, d’autres concessions fédérales augmentent sensiblement la part provinciale de l’impôt sur le revenu.

      Pour avantager les contribuables, l’impôt provincial sur le revenu est intégré à l’impôt fédéral. Toutes les provinces sauf le Québec définissent le revenu imposable de la même manière que le palier fédéral (le Québec dirige son propre système d’impôt sur le revenu depuis 1954), et le taux de l’impôt provincial, qui diffère considérablement d’une province à l’autre de nos jours, est simplement appliqué à l’impôt fédéral de base. Le gouvernement fédéral perçoit l’impôt sur le revenu des particuliers pour toutes les provinces sauf le Québec. Il perçoit et administre également l’impôt sur le revenu des sociétés pour toutes les provinces sauf l’Ontario, l’Alberta et le Québec, qui l’administrent eux-mêmes.

      FIN DU TEXTE CITÉ

      Comme vous pouvez le constater, avant la Première Guerre mondiale, ni le gouvernement fédéral ni les gouvernements provinciaux ne recouraient à la taxation directe, et leurs sources de revenus principales étaient :

      • Pour le gouvernement fédéral : les droits de douane et d’accise, qui constituaient encore 90 p. 100 des recettes du Dominion en 1913.

      • Pour les gouvernements provinciaux : surtout des licences et des permis du domaine public et des ventes de produits et de services.

      En 2013, pouvez-vous vous imaginer nos gouvernements, tant le gouvernement fédéral que les gouvernements provinciaux, abandonner la taxation directe et retourner aux sources de revenus d’avant 1913, compte tenu de toutes les responsabilités qu’ils ont progressivement assumées et de toutes les activités qu’ils exercent dans notre société moderne ?

    • En suite à mon texte précédent voici quelques idées de réductions de dépenses:

      -Élimination de Revenu QC, et faisons ce que le ROC fait
      -Élimination de Télé Qc
      -Juste en santé: 100,000 gestionnaires pour 106,000 personnes qui donnent le service, du 1 pour 1 quelle ineptie, et je suis persuadé que le même phénomène existe dans d’autres ministères importants.
      -Garderies à $7.00: Le pourcentage payé par l’utilisateur ne cesse de diminuer, et la part payée par nos taxes (Gouvernement) ne cesse de croître à chaque année, et en plus Mme Marois va dépenser des Centaines de Millions4 dans le béton pour construire plus de CPE au lieu d’utiliser les places disponibles dans les garderies subventionnées ou non, ou d’offrir un revenu à la famille, dont l’un des deux parents voudraient demeurer à la maison, mais n’en ont pas les moyens. Ces garderies devraient être ajuster à $10.00 et ensuite maintenir le ratio u…tilisateur- payeur/ gvt

      -Congés parentaux: comme ce programme est toujours plus couteux et déficitaire, il faudrait peut-être considéré une période de 6 mois au lieu de 12 mois. Aucune autre Province ou États US n’offre un programme aussi généreux.
      -Frais universitaires: devraient être ajustés annuellement, pourquoi faut-il offrir les frais les plus bas en Amérique du Nord? Nous n’avons pas plus de diplomés, au contraire, et pas assez de contingentement dans certains domaines qui n’offrent pas réellement de possibilité d’emploi. Je suis pour la culture générale des individus, mais pas à nos dépends.
      -Fécondité assistée: Un autre programme qui nous coute la peau des fesses. Tout comme l’adoption, cela devrait être aux frais des utilisateurs, pas des payeurs de taxes.

      -d’éoliennes: qui va nous couter plus de $1Milliard dans les prochaines années. Le but de ce programme initiallement, était de créer une industrie éolienne qui serait compétitive et pourrait exporter ses produits et savoir-faire hors-Québec. Mais comme ils en sont incapables, car pas assez compétitifs, cette industrie vie à nos crochets, donc un BS corporatif.
      - Afin de combler le déficit actuariel d’environ 50 Milliards de $ qui vont manquer pour les régimes de retraites dans la fonction publique et sociétés d’états, voici quelques suggestions:
      - le déficit se devrait être combler à 50% par les futurs bénéficiaires et seulement l’autre moitié par nos taxes
      -l’âge de la retraite repoussée à 65 ans pour obtenir 100% de la prestation déterminée du régime, comme pour la majorité des gens. Si un bénéficiaire désire prendre sa retraite entre 60 et 65 ans, une pénalité de 3% par année, donc 85% du revenu de retraite maximum.
      - Entre 55 et 60ans, une pénalité de 6% par année, donc 50% du revenu de retraite maximum. De toute façon, la majorité des gens qui prennent leur retraite à 55 ans, vont travailler encore quelques années, donc ceci éviterait pour un ‘double-dip’ financé par nos taxes.

      -Réduction des OSBL québécoises, plus de 6,500 pour 8 Millions d’habitants c’est énorme. Il y a surement beaucoup de dédoublements, et il serait surement possible de les regrouper et de réduire leur nombre de moitié, sans affecter les services offerts.

      -Une Commision Charbonneau pour tous les contrats informatiques accordés. Je suis persuadé que ce domaine est aussi corrompu, si non plus que la construction. Des Milliards dépensés dans la dernière décennie, et très peu de résultats ( ex: l’informatisation des dossiers des patients en santé qui a plus que doublé en couts et temps et n’est même pas en place encore).

      -Réduire le nombre de Festivals de toutes sortes, subventionnés à chaque année.

      Aucun Parti ( PLQ-PQ-CAQ)n’oseront affronter ces enjeux majeurs, par pur électoralisme. Ils préfèrent pelleter vers l’avant, et faire accroire aux Québécois que tout va bien, et augmenter les taxes, impots et frais en tous genres, au lieu de s’attaquer au vrai problème COUPER LES DÉPENSES, mais cela prend du courage, car cela implique des changements majeurs et certains affrontements avec les Syndicats.

      Je ne sais si M. Pouliot du PCQ aurait ce courage, mais je le souhaite.

      Claude Poirier

      Un jour il faudra qu’un Parti aie ce courage et remette le Québec sur la voie de la propérité et non de l’endettement, car le citron (contribuables) sont déjà pressés au maximum.

    • @ cotenord_7

      16h48: Bien content que vous admettiez que l’impôt “direct” a été créé pour la première grande guerre, comme je vous le soulignais!

      Je n’ai rien dit de plus et je n’ai pas dit que le gouvernement devait l’enlever… Alors je n’ai pas besoin de l’imaginer comme vous le suggérez!

    • 4e essaie….

      @ boston

      Le 4 septembre 2013 à 09h44:

      “saches que je sais très bien lire et aussi lire entre les lignes,…. Ah oui, en passant, pour répondre à ta question, je vais te surprendre mais je n’ai rien à foutre de la reine.

      J’aimerais voir le Canada entièrement indépendant des ”Brits”. Oui, oui, tu as bien lu, je suis fédéraliste pis comme plusieurs de mes amis fédéralistes, on a rien à cirer la reine.

      D’autres questions faciles?”

      Tu dis être capable de lire le français et tu crois répondre à ma question???

      Je ne t’ai jamais demandé ce que tu pensais de la Reine, je t’ai demandé POURQUOI tu DOIS jurer fidélité à la Reine si le Canada n’a plus rien à voir avec les Anglais….

      Faut croire que ma question est trop compliquée ou que je m’exprime mal….

      Quand on a pas de réponse…. Misère…

    • @jocelyn boily

      seulement les syndiques croient que couper les depenses du gouvernement = moins de service.

      moins de syndicats verreux = plus de services/dollar investi.

      les vaches sacrees sont difficiles a tasser de la route du progres…comme en Inde

    • @ micejoki (commentaire « 5 septembre 2013 17h37 ») :

      Je ne suis pas d’accord avec la formulation que vous utilisez.

      Contrairement à ce vous avez écrit, je n’admet pas que l’impôt direct a été « créé » pour la Première Guerre mondiale, car la Constitution de 1867 (Acte de l’Amérique du Nord britannique ou AANB) donnait au gouvernement fédéral le pouvoir de lever des fonds via l’impôt direct et l’impôt indirect.

      Il se trouve que l’histoire a fait en sorte que le gouvernement fédéral n’a utilisé ce pouvoir (l’impôt direct) pour la première fois que lors de la Première Guerre mondiale, lorsqu’il a dû lever des fonds considérables pour financer l’effort de guerre.

      Voici comment je perçois les choses.

    • @orangemecanique

      Je reprend votre texte ici pour vous répondre:

      “Vous parlez comme si l’État était fondamentalement une nuisance, et comme si la vie collective était fondamentalement une nuisance pour les individus. Mais sans État, sans vie collective, nous ne sommes rien. Des chimpanzés de luxe, tout au plus. C’est parce que nous mettons nos moyens en commun que nous arrivons à quelque chose qui s’appelle la civilisation.”

      C’est que l’état prend une trop grande importance sur nos vies, et ce faisant, l’état pige dans nos propres ressources, nos libertés et nos droits pour imposer son “ordre”. Un état-nation est un état par lequel la violence sur sa propre population est rendu légitime par l’imposition de règles qui sont votés par nos supposés représentants. Et l’ordre est maintenue par la force ou les pénalités. C’est certain qu’en mettant nos ressources individuelles ensembles il est possible d’arriver à un plus grand résultat (infrastructures, hopitaux etc) mais lorsque l’état se mêle de choses qui pourraient être mieux servies par les individus directement ou qu’ils pourraient être mieux servies par la mise en place de paradigmes différents qui ne ferait pas l’affaire de certaines chasses gardées (et que le gouvernement en place tient mordicus à ces votes pour rester au pouvoir), la je décroche.

      “Vous parlez de “subventionner le collectif”, comme si le collectif était une entité qui ne vous concernait pas et qui vivait à votre crochet. Mais le collectif fait précisément partie de ce que vous êtes.”

      Je m’excuse de vous contredire, mais je me définis par qui je suis, ce que je fait et ce que j’ai appris, tant de par les écoles que j’ai fréquenté que par les informations et les livres que j’ai lu et toutes les autres sources d’informations que j’ai à ma disponibilité. La collectivité n’a que très peu d’influence sur qui je suis. Je vois mal même comment cela pourrait être différent pour les autres.

      “La société qui vous entoure vous définit au moins autant que le cours de vos hormones. Les arts, par exemple, contribuent à définir et à influencer le monde qui vous entoure. Ils donnent à votre esprit de quoi rêver, de quoi s’élever.”

      J’adore certaines formes d’arts comme la musique (je suis un fan fini de Zappa, King Crimson, Radiohead et autres groupes de ce genre); j’aime les films, tant français qu’américains aussi; je ne prétend pas avoir de connaissance en peinture ou sculpture – je laisse cela à d’autre. Je ne suis pas un fan/consommateur de théâtre, même si cela peut arriver à l’occasion. Un de mes profs d’électrotechnique au collège avait d’ailleurs dit “Les arts sont ce qui donne la qualité à la vie”. Zappa avait dit également que sans musique pour “décorer” le temps, le temps ne serait qu’une suite de “deadline” à rencontrer et des moments auquel il faut payer ses factures. Donc, pour moi les arts sont quelque chose que j’apprécie de façon personnelle. C’est comme pour d’autre, faire une prière – c’est une action personnelle.

      “La civilisation est impensable sans les arts. La vie telle que nous la connaissons aujourd’hui est impensable sans les arts. Et les arts ne peuvent survivre sans l’apport de l’État. Parce que le réflexe premier de l’individu moyen va à sa cupidité. Le chimpanzé de luxe n’est jamais loin.” Je n’ai jamais dit qu’il faille arrêter de subventionner les arts??? Vous me prêter la des intentions que je n’ai pas. J’ai déjà expliqué dans un autre sujet que je suis un capitaliste de gauche, ce qui est totalement différent d’un socialiste de droite, même si les objectifs visés sont les mêmes. Le capitaliste de gauche cherche à rendre le meilleur service possible à la population au meilleur coût possible tout en s’assurant de sa pérennité. Le socialiste de droite tient à une économie capitaliste pour pouvoir y faire des ponctions pour payer les services requis. Une fois ce mandat là remplit, il ne regarde jamais en arrière pour voir s’il serait possible de réduire les coûts d’opérations car il n’aura qu’à faire une plus grande ponction pour payer l’augmentation inévitable des coûts de ces services. On en est rendu là, ou les individus sont étouffés par les impôts, taxes et tarifs. Et le problème demeure entier…

      “C’est pour cela qu’il faut organiser le collectif en système, en État, et qu’il faut payer des impôt.`”
      Tout les pro-capitaliste sur ce blogue vous le dirons – nous sommes d’accord pour payer notre juste part. Mais ne gaspiller pas!

      “Bien sur, il y a du gaspillage. Mais l’État n’est jamais que le reflet du peuple. Si le peuple ne croit pas à la nécessité et à la grandeur de l’État, s’il méprise l’État, alors ne se présenteront que des politiciens opportunistes de petite envergure.”

      Totalement d’accord avec vous ici.

      “Si le peuple méprise les impôts et les dépenses publiques, alors des vautours de toutes sortes iront sucer aux mamelles de l’État. Tout ce que nous voyons depuis plusieurs mois sur la corruption de la Province n’est pas seulement le fait de quelques politiciens et entrepreneurs verreux. C’est le fait de toute la société, d’une société qui méprise son État, qui méprise sa vie commune, qui méprise sa culture; pour qui la culture se réduit à une affaire de cennes et d’intérêts.”

      Je fut et demeure l’un de ceux pour qui la corruption horripile le plus sur ce blogue – je suis au courant de choses sur un certain maire depuis fort longtemps…Pourtant, malgré le fait de certaines personnes qui ont à cœur la chose politique, non pas par intérêt personnel mais pour le bien commun, on crache dessus, et en particulier sur ce blogue. On n’a qu’à voir comment certains illuminés se pensent brillant d’attaquer Legault, alors qu’il est indépendant de fortune et qu’il n’a donc rien à retirer du travail que celui-ci s’impose autre que la satisfaction du devoir accompli.

      ““Éliminer le gouvernement” ! Il vaudrait mieux que vous riiez de votre propre absurdité Monsieur.”

      C’était dans le sens de “éliminer les paiements qu’il fait au gouvernement” – je pensais que c’était assez clair, mais faut croire que non…

      “Et je ne suis pas différent de vous; j’ai les mêmes préoccupations financières. Je ne suis pas particulièrement fortuné.”

      Et c’est là ou est tout le drame – j’ai comme beaucoup d’autres dans ma situation, travaillé comme un forcené depuis plus de trente ans pour tenter d’atteindre l’indépendance financière – et je ne vois pas, comme dans le cas de la majorité des Québécois et Canadiens, la lumière au bout du tunnel. Est-ce normal? Absolument pas; le premier responsable c’est évidement les impôts, taxes et tarifs de toutes sortes car c’est le plus gros poste de dépense. Doit-on réellement accepter cet état de fait sans réagir???

      ***

      “Puis dites moi donc, en quoi le passé a-t-il prouvé le contraire de ce que j’affirme ?”
      Le passé a prouvé que de cherché a améliorer l’état de la collectivité en soutirant plus d’argent des individus n’a jamais donné l’amélioration escompté.

      Ce que j’ai exprimé ici est mon opinion; libre à vous d’y adhérer ou non. C’est toujours mieux lorsqu’une personne adhère de son propre gré à une façon de voir que de tenter de l’imposer, comme certaines personnes tentent de le faire sur ce blogue…

    • correction:

      “Je sais des choses sur un ex-maire depuis fort longtemps”

    • SuperCass

      Zzzzzzzzzzz….zzzzzzzz…zzzzzz….zzzz…..zz..z….

    • Comment se fait-il que Pauline Marois n’était pas dans la rue hier à taper sur des casseroles?

    • @ SuperCass 18h21

      Vous avez l’air d’avoir la langue bien pendue…

    • @caqueux-qui-caquette et anthrax

      Je pense que vous avez tout les deux attrapé la “charbonelose” ainsi que le virus de la mouche tse tse!!!
      MDR!!!

    • @ cotenord_7

      18h13: Vous avez le droit à votre perception et je la respecte, mais si l’impôt direct avait été un droit depuis 1867, dites-moi pourquoi l’un des premier article de la loi de l’impôt est justement de préciser que cet impôt direct est appliqué pour soutenir la guerre ???

      Pourquoi avoir inscrit DANS la loi cet article si cet pouvoir existait depuis 1867 ???

    • Je me suis bidonné lorsque Mathieu Bock Côté, dans un interview aujourd’hui, à propos du contenu plus que vague du programme de la CAQ résumait assez bien la situation électorale de celle-ci:
      ” Dans une lutte à trois, vaut mieux être dans les deux premiers.”
      Et vlan, voilà tout le drame de la fragmentation de l’ électorat francophone québécois. Les anglos et immigrants fournissant toutes les lettres de garantie aux libéraux pour qu’ ils continus leurs basses œuvres afin de casser les aspirations normales d’ un peuple.

    • @micejoki (et pour @boston)

      Allez voir le statu de Westminster de 1931 (source: Wikipédia):

      Statut de Westminster de 1931
      Titre Loi de 1931 visant à donner effet à des résolutions adoptées lors des conférences impériales de 1926 et 1930; 22 & 23 George V, ch. 4 (R.U.)
      Pays Empire britannique
      Type Loi du Royaume-Uni
      Branche Droit constitutionnel australien et canadien
      Adoption et entrée en vigueur
      Promulgation 11 décembre 1931

      Le Statut de Westminster de 1931 (officiellement la Loi de 1931 visant à donner effet à des résolutions adoptées lors des conférences impériales de 1926 et 1930), adopté le 11 décembre 1931, est une loi du Royaume-Uni reconnaissant l’indépendance de tous les dominions de l’Empire britannique : l’Australie (ratifié le 9 octobre 1942, rétroactivement au 3 septembre 1939), le Canada (1931), l’État libre d’Irlande, la Nouvelle-Zélande (ratifié le 25 novembre 1947), Terre-Neuve (jamais ratifié, son statut de dominion fut révoqué à sa demande le 30 janvier 1934) et l’Union d’Afrique du Sud (ratifié de facto en 1934).

      Conclusion: le Canada est INDÉPENDANT de l’Angleterre, et par conséquent la Canada n’a rien a cirer de la reine (ou d’un futur roi). Le GG est un poste purement symbolique.

      Si vous sortiez hors du Quebec a l’occasion vous seriez en mesure de le constater!

    • @ SuperCass

      - «Vous répétez ici votre tactique de tentative de dénaturé les arguments que je présente:»

      Oh vous savez, moi, les «tactiques» et les complots… je laisse ça aux autres…

      J’fais simplement constater et poser des questions.

      Concrètement, ils font quoi..?

      - «Oui, les idées peuvent finir par progresser DANS L’ESPRIT DES GENS, donc qu’elles aient l’opportunités d’êtres expliquées et discutées – vous pouvez aimé ou non – c’est votre choix. Mais il faut au moins les connaitre avant de décider. Et ça permet `(à la CAQ)de faire connaitre leurs positions à la population.»

      Quelles idées ?

      Y’en a pas.

      Que de vieilles recettes qui n’ont jamais fonctionné, des voeux pieux et des si, peut-être, des fois que, RIEN de concret sauf des promesses de «on fournira les chiffres» un jour, plus tard, un moment donné…

      - «Est-ce maintenant plus clair???»

      Non, on nage encore dans le flou politique et les belles promesses.

      - «Par contre, vous n’avez pas répondu à mes questions, que je répète ici pour votre bénéfice:
      S’il y a la possibilité de réduire les impôts tout en assurant les services en coupant justement dans la bureaucratie ainsi qu’en éliminant le gaspillage, et que la CAQ en fait a nouveau une promesse, est ce que vous allez êtres CONTRE??? Est-ce que vous allez leur reprocher d’êtres conséquents avec eux mêmes???»

      Allez, répondez à ma question: je viens de lancer un nouveau parti politique et je vous enjoint de voter pour moi, parce que je représente «la possibilitéé de réduire les impôts tout en assurant les services en coupant justement dans la bureaucratie ainsi qu’en éliminant le gaspillage», chanson qu’on entend de TOUS les partis politiques depuis 70 ans, à chaque élection, et qui ne se manifeste JAMAIS une fois le parti élu…

      Vous allez voter pour moi, c’est sûr !

      Vous vous rendez compte de ce que vous dites..?

      Ce n’est plus seulement un acte de foi que vous demandez de vos suiveux, c’est de laisser leur cerveau au vestiaire, d’entrer en religion et de CROIRE aux miracles.

      S’cusez-moi, mais dans mon livre, la politique demande un minimum de rationnel.

    • Dans un pays vraiment INDÉPENDANT, les citoyens après avoir lavé et remisé la guillotine n’ impriment sûrement pas des vingt piastres en tissu de douche, avec la face à Marie Antoinette plus que vieillissante sur le moindre cm/carré. Dans un pays sans imagination où tout ce que l’ on a offrir à ses sujets c’ est une marine royale (faute de mieux pour la faire flotter) et une royale aviation pour faire voler ses avions de parades, et qu’ en plus la poste vous expédie à qui mieux mieux des photos de sa “Machesté ze Queen” tu es beaucoup plus que dans la symbolique. Tu as encore la couche au fesse à gazouiller comme le dernier rejeton de ces faux-culs de princes.

    • 30 % des écoles de Mtl dans un état vétuste et délabré. Fermer boutique ou se défaire de la vieille minoune du P. du Q?

    • @ micejoki (commentaire « 5 septembre 2013 19h52 » ) :

      Dans les versions de la Loi de l’impôt sur le revenu qui sont consultables en ligne, je ne trouve aucun article qui indique que l’impôt direct perçu sert à soutenir la guerre.

      Je fais allusion ici à la version comportant les dernières modifications (en date du 26 juin 2013), et des versions antérieures allant jusqu’en 2004.

      http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/lois/I-3.3/

      http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/lois/I-3.3/PITIndex.html

      Je ne crois pas que les versions plus anciennes de cette loi (précédant la version de 2004) soient disponibles en ligne.

      À partir de renseignements consultables en ligne sur le site fédéral Collections Canada, je crois comprendre que le titre de l’« ancêtre » de la loi actuelle était « Loi de l’impôt de guerre sur le revenu » (en anglais : « Income War Tax Act », et que cette loi a été adoptée en 1917 (un an avant la fin de la guerre, en 1918).

      http://www.collectionscanada.gc.ca/premiereguerre/025005-3300-f.html#b

      La page consultée indique entre autres ceci : « L’impôt sur le revenu des particuliers, introduit en vertu de la Loi de l’impôt de guerre sur le revenu de 1917, était censé être — comme les autres impôts de guerre — une mesure provisoire. »

      Après avoir pensé que le texte de la loi de 1917 n’était pas disponible en ligne, je viens de découvrir que sa version anglaise est consultable sur le site Open Library, à l’adresse suivante :

      http://archive.org/stream/canadianincometa00pontrich#page/n3/mode/2up

      Il est possible que le titre de la loi, soit (selon la version anglaise que je donne en référence) « The Income War Tax Act, 1917 » et plus loin « An Act to authorize the levying of a War Tax upon certain incomes », ait amené les citoyens canadiens à penser que l’impôt sur le revenu serait une mesure temporaire.

      J’ai parcouru rapidement les premiers articles de la loi et je n’ai pas trouvé d’engagement (de la part du gouvernement fédéral) indiquant qu’il n’y aurait plus d’impôt sur le revenu après la guerre.

      Si vous avez accès à des renseignements plus détaillés ou qui contredisent ce que j’ai trouvé, n’hésitez pas à me fournir le lien qui s’applique, ou à citer les articles ou textes pertinents dans un commentaire.

      Je ne nie donc pas qu’il soit possible que le titre de la loi de 1917 ait donné aux Canadiens l’impression que cette loi ne serait que provisoire.

      Cependant, il n’en demeure pas moins que le texte de l’article 91 de la Loi constitutionnelle originale de 1867 conférait au gouvernement fédéral du Canada des pouvoirs d’impôt direct et indirect, via l’expression «The raising of Money by any Mode or System of Taxation. » (dans la version originale en anglais) ou « Le prélèvement de deniers par tous modes ou systèmes de taxation. » (dans la version française).

      Vous pouvez consulter le texte original de l’article 91 (de 1867) en suivant ces liens :

      • Version originale en anglais :

      http://laws-lois.justice.gc.ca/eng/Const/page-4.html

      • Version française :

      http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/Const/page-4.html

      En conclusion : le gouvernement fédéral du Canada a le pouvoir, en vertu de la Constitution de 1867 (AANB) et des lois constitutionnelles qui lui ont succédé, de prélever des impôts directs et des impôts indirects au Canada…

    • @raslbol

      Vous demandez “concrètement ils font quoi?”
      Ils font ce qu’un parti de l’opposition doit faire soit de collaborer avec le gouvernement lorsque cela est en accord avec leurs principes/programme, votent contre lorsque ce n’est pas le cas et ils font preuve de leadership dans les dossiers controversé et ils amènent des idées que les autres partis pour se différencier. Et entres autres ils vont produire un rapport ou en toute logique il sera possible de constater la ou l’argent est dépensée et gaspillée et quelles serait les solutions a envisager.

      Laissons les produire le rapport et on pourra juger après avoir pris connaissance de celui ci.

      Vous poursuivez en ajoutant “Que de vieilles recettes qui n’ont jamais fonctionné bla bla bla”
      Excusez moi mais c’est quand au juste la dernière fois qu’un parti a véritablement mis de l’avant la gestion serrée des finances du gouvernement ? C’est l’approche la moins populaire qui soit car cela sous entend qu’il y a des problèmes a l’horizon et personne ne veut entendre parler des problèmes. En réalité ce sont les vieux partis comme le PQ et le PLQ qui ne propose rien de nouveau et leurs vieilles recettes ont a maintes fois prouvées qu’elles ne fonctionnent pas. Ça prend une approche différente pour résoudre les problèmes. La CAQ a le mérite d’essayer ce qu’aucun parti n’a fait jusqu’à maintenant car tout ce que les vieux partis ont a offrir c’est du “more of the same” en tentant de couper ici et dépenser plus la en espérant qu’une certaine forme de magie va s’opérer et tout les problèmes vont disparaître par enchantement. Ce que la CAQ veut faire c’est de :
      1- recueillir les données
      2- faire l’analyse
      3- faire les constats qui s’imposent
      4-faire des recommandations

      Je m’excuse encore mais j’ai juste plus confiance a leur approche que la votre ou celle des vieux partis…

      Quand aux questions que je vous posaient, il est clair que vous n’en avez pas saisit le sens. Je vous demandais si la CAQ (ou n’importe qui en fait) PROUVE qu’il est possible de réduire les dépenses tout en maintenant les services que le gouvernement doit offrir, allez vous vraiment être CONTRE le fait de sauver de l’argent ??? (Est ce plus clair maintenant?)

      Et l’autre question était de vous demander si les gens de la CAQ disent qu’il vont faire une certaine chose, et qu’ils font cette chose, allez vous leur reprocher d’être conséquent dans leurs geste ? Sérieux ???

      Scusez mais dans mon livre a moi, la politique a besoin non seulement de rationnel, mais de responsabilité, d’imagination et de courage même si c’est impopulaire.

    • “Ce n’est plus seulement un acte de foi que vous demandez…”

      J’ai l’impression de dialoguer avec l’ante-christ qui dit que tout les policiers sont des criminels et que tout les pêcheurs sont des saints…

      Raslbol, faites vous soigner, prenez vos médicaments ou arrêter de les mélanger parce manifestement la capacité de raisonner de façon rationnelle vous a échappé depuis fort longtemps…

    • Bonjour,

      Bien sûr, concernant nos taxes et la CAQ, il est tout à fait étonnant de constater que des nationalistes québécois, surtout de la talle de péquistes sur ce blogue viennent se mêler de ce débat. Alors qu’au cours des dernières élections provinciales, les journalistes de Radio Canada parlaient allègrement du Parti des « PAUVRES » en pointant du doigt nos « Saints Martyrs Canadiens » que sont cette gang de Canadiens errants. Bien évidemment, le parti de la classe moyenne était la CAQ tandis q

    • pour réduire les taxes, il faudrait couper l’un de nos 2 gouvernements, en l’occurrence celui d’Ottowa, qui nous coûte une fortune avec ses dédoublements de ministères, son sénat, etc

    • SUITE de 07.heure 15.

      Bien évidemment, le parti de la classe moyenne était la CAQ tandis que le parti des riches était bien sûr le Parti Libéral.

      Que viennent faire ces éternels lamenteux qui jouent aux martyrs dans le Canada à gueuler contre les taxes ? Car la très grande majorité de nos nationalistes québécois font partie du 44 % de « ceuze » qui ne paient jamais une maudite cenne noire d’impôt…… Et ceux ci se permettent de jouer aux Saints Martyrs Canadiens dans le Canada après s’être fait dire NON deux fois plutôt qu’une. Haro sur les baudets…… Au plaisir, John Bull.

    • Une chose est certaine, la solution de Couillard de remonter les taxes à la consommation est vraiment un piège à éviter. En contrepartie il baisserait les impôts. Quelle arnaque! La majorité des gens vous diront que cela éviterait le “noir” et que les riches dépensent plus que les pauvres.

      C’est juste qu’il y a un os dans ce raisonnement simpliste. Pensez-vous qu’un riche paie des comptes d’électricité 10 fois plus cher qu’un pauvre parce qu’il a une grande maison et qu’il paie 10 fois plus cher pour son compte de téléphone ? Il paie sûrement plus cher, mais pas avec ce multiplicateur.

      Un pauvre qui gagne 25 000$ / année versus un riche à 250 000$. Si le pauvre paie une facture d’Hydro de 1000 à 1500$/ année, le riche aura beau avoir une maison plus grande il ne paiera pas 15 000$ par année d’Hydro pas plus qu’il ne paiera 10 fois plus pour ses services de téléphonie ou de cable de télévision. Idem pour les taxes sur ses primes d’assurances auto, maison, etc. Croyez-vous que son auto consomme 10 fois plus que celle du pauvre et vous savez que toutes ces dépenses sont fortement taxées.

      Alors n’embarquez pas aveuglément dans cette solution qui à première vue semble équitable.

      Robert LeSage

    • M.Lavoie si aujourd’hui le 6 vous nous parliez des dons fait au P.L.C

    • @ robert.lesage.75 commentaire « 6 septembre 2013 07h40 ») :

      Pourtant, sans nécessairement associer cette idée à Philippe Couillard et au PLQ, les spécialistes qui ont récemment été consulté par la chroniqueuse Stéphanie Grammond à ce sujet semblaient penser que c’est une bonne idée…

      Voir « Taxer la Veuve Clicquot et les BMW » de Stéphanie Grammond, La Presse, 28 août 2013, lien :

      http://affaires.lapresse.ca/opinions/chroniques/stephanie-grammond/201308/28/01-4683843-taxer-la-veuve-clicquot-et-les-bmw.php

    • @ robert.lesage.75 / 07h40

      Tout est simpliste avec les libéraux et surtout Couillard-Porter et Associés…

      Le truc pour camoufler les problémes et ne pas en parler, c’est de dire qu’on ne parle que d’économie… on n’a pas le temps pour le reste ! or ce raisonnement est primitif et irrationnel, de la bouillie pour les chats, tout comme pour sa déclaration sur la laïcité… une laïcité “flexible”… c’est du n’importe quoi !

      Alors les libéraux pour protéger leur électorat à forte majorité d’immigrants et allophones, continue à prendre les québécois de souche, pour des valises avec des poignées dans le dos.

      Une laïcité ” flexible” elle est bien bonne ! il n’y a rien de bon chez les libéraux, que de l’opportunisme giratoire.

      Vivement qu’on se fasse un pays, ca devient fatiguant toutes ces inepties.

    • La fiscalité sera un bon thème pour la CAQ à deux conditions. Promettre une baisse significative des impôts et taxes de toutes les sortes. Ne pas dire au grand jamais quels seront les services qui seront coupés ou diminués.

    • Elles est bien bonne !

      La laïcité “giratoire” de Philippe Couillard – Porter et Compagnie, une laïcité “flexible ” qui va au gré du vent comme une girouette !

      On aura tout vu avec ces libéraux opportunistes.

      Allez donc voir dans les pays musulmans si la laïcité est ” flexible” ! mdr

      les mêmes qui nous imposent leurs coutumes ici au nom de leur religion, alors que l’islam ne reconnait, que l’islam ! lisez le coran, vous en aurez pour votre argent !

      http://www.coranix.org/sommaire.htm

    • @ julien117 08h52

      … on verra !

    • @ SuperCass

      20h07: Désolé! Cela ne répond toujours pas à ma question…. Pourquoi être OBLIGER de jurer fidélité à la Reine? Surtout si elle n’a rien à voir avec le Canada… Pourquoi les soldats ou tout autres employés Fédéral DOIT jurer à la Reine…

      Personne n’a de réponse on dirait….

    • @ SuperCass

      Encore la même rengaine:

      - «…ils vont produire un rapport…»

      - «…il sera possible de constater…»

      - «…quelles serait les solutions…»

      En attendant, RIEN.

      - «Excusez moi mais c’est quand au juste la dernière fois qu’un parti a véritablement mis de l’avant la gestion serrée des finances du gouvernement ?»

      À chaque élection depuis 70 ans.

      - «Je m’excuse encore mais j’ai juste plus confiance a leur approche que la votre ou celle des vieux partis…»

      J’ai aucune approche, et celle de la CAQ, c’est exactement la même que celle des vieux partis, déclinée en mots différents.

      -«Je vous demandais si la CAQ (ou n’importe qui en fait) PROUVE qu’il est possible de réduire les dépenses tout en maintenant les services que le gouvernement doit offrir…»

      Et je vous ai répondu qu’une telle preuve, c’est comme attendre la preuve de l’existence du Père Noël.

      Le seul résultat des coupures dans les services gouvernementaux, sera d’augmenter le chômage, car les fonctionnaires congédiés dans un milieu où les emplois sont rares, c’est ça que ça va faire, et que le résultat ne sera que des économies de bouts de chandelles.

      Les excités de la coupure nous promettent des économies de 600 millions rien qu’en «rationalisant» la Santé, mais se gardent bien de nous expliquer d’où provient leur chiffre, et comment procéder.

      Vouloir couper substantiellement «dans l’gouvernement», sans diminuer les services, c’est demander la quadrature du cercle ou la machine à mouvement perpétuel. Ça s’peut pas.

      Regardez la Grèce et l’Espagne, c’est exactement ce qu’ils ont fait: 30% de chômage et ça grimpe.

      Yé pour les coupures !

      Donc, la CAQ, même vieux discours, même vieilles solutions proposées et en bout de ligne, on aura les mêmes vieux résultats.

      Sais pas qui n’est pas rationnel ici, celui qui CROIT et qui s’abreuve de «si», de «peut êtres», de «plus tard», de belles promesses, ou celui qui se base sur du concret.

    • @micejoki

      Je n’ai jamais eu a jurer fidélité à la reine! D’où sortez vous pour poser cette question ???

    • @raslbol

      C’est n’importe quoi ce que vous dites – le rapport de la CAQ est prévu pour novembre (oui en 2013)
      Vous pouvez retenir votre jugement péjoratif et votre aveuglement volontaire dans tout son endoctrinement pour ce temps la. Et faites ce que bon vous semble la journée du vote qui semble se rapprocher de plus en plus vite (on entend dire le 9 décembre). Je ne suis pas la pour vous convaincre car vous avez déjà été empoisonné…

    • Question 1: Dans une province où 50% de la population active paie peu ou pas d’impôt, je crois que celui qui met l’emphane sur les baisses d’impôts, perdra malheureusement le pouvoir.

      Question 2: Pour le PLQ et le PQ, oubliez ça, ils vont trouver des moyens de dépenser, dépenser et dépenser car c’est ce qui achète les votes. La CAQ, je les aimait au début, mais j’ai de la difficulté à croire un parti qui a pris si longtemps, avant d’enfin “sortir du garde-robe” et de prêcher un État moins gourmand. Ils se savent foutus sur l’île aux génies et semblent tenter une dernière séduction de leur ancienne base, le 450, la beauce et la grande région de la capitale nationale.

    • @therichrocco

      En réalité, ce n’est pas 50% de la population active qui paie peu ou pas d’impôt mais 37%. 50%, c’est le poucentage des entreprises qui ne paient pas d’impôt au Québec.

      Pour le 37%, si l’on enlève les étudiants, les temps partiels et les propriétaires de PME qui ajoute les membres de sa famille pour payer moins d’impôts, (ou pour dépanner occasionnellement!) l’on arrive à moins de 20%.

    • @ SuperCass

      - «Je ne suis pas la pour vous convaincre car vous avez déjà été empoisonné…»

      Ohhhhh !

      Je suis empoisonné parce que je refuse de croire aux mêmes vieilles promesses qu’on entend maintenant depuis 70 ans…

      Après ça on ne comprend pas pourquoi du VRAI changement, y’en a pas.

      À part l’élection du PQ en 76, ZÉRO changements significatifs.

      Tous les partis continuent leurs courbettes aux Rois-Banquiers, l’argent est toujours siphonné des citoyens vers ceux-ci, et toutes les belles promesses de baisses de taxes et d’impôts se sont avérées fausses. Quand les impôts baissent, les taxes et les frais des services augmentent encore plus que ce que la baisse d’impôt nous épargne, et c’est CONSTAMMENT comme ça.

      Et là, Ô miracle, la CAQ, sauveur des sauveurs, en plus dirigée par DEUX COMPTABLES, va nous arriver avec la recette miracle qui réalisera la quadrature du cercle en baissant taxes et impôts, sans diminuer les services à la population…

      Regardez Harper.

      Il les a baissées les taxes et impôts.

      Que fait-il depuis..?

      Il coupe l’accessibilité à l’assurance-emploi, il augmente les tarifs des services gouvernementaux, il massacre des services essentiels comme Statistiques Canada, Élections Canada, le Conseil de la Santé, le Conseil du statut de la femme et le Ministère de l’Environnement, il fout 80 000 fonctionnaires au chômage, etc., etc., etc.

      Et c’est exactement ce que la CAQet les Libéraux vont faire, et ce que le PQ est présentement à faire.

      Y’a pas d’autres façons d’«économiser» pour des comptables.

      Si votre ardent désir c’est de vivre dans une société de comptables, grand bien vous fasse. On vous jettera quand vous ne serez plus payant.

      Moi je ferai tout pour vivre dans une société qui se dévoue au bien commun.

    • @ SuperCass

      13h15: Travaillez-vous pour le gouvernement fédéral?

    • @benton_fraser

      “En réalité, ce n’est pas 50% de la population active qui paie peu ou pas d’impôt mais 37%.:

      En réalité, c’est 37% qui ne paient PAS d’impôts. Vous pouvez ajouter un 13% qui n’en paient que très peu, disons environ 500$ annuellement, ce qui fait en sorte que pour eux, une baisse d’impôts ne signifie rien.

      http://argent.canoe.ca/nouvelles/affaires/moins-en-impots-plus-en-tarifs-9112011

      “Pour le 37%, si l’on enlève les étudiants…”

      Justement. Les étudiants ne paient pas d’impôts, mais ils votent … alors voter pour un parti qui promet des baisses d’impôts ne leur dit rien du tout.

      Pour ce qui est des entreprises, on en a déjà très peu au Québec! Augmenter leurs impôts davantage résultera à d’autres départs et fermeture, résultant à encore des pertes d’emplois et une économie encore plus fragile.

    • @micejoki

      Non absolument pas – je travaille pour une grosse firme américaine qui est tout ce qui est de plus capitaliste pur et dur, et qui ne cesse pas de se réinventer constamment pour être en avance dans tout les autres dans ses domaines d’activités. Et les transformations sont souvent profonde et cela nous forcent a s’adapter aux changements perpétuels et la formation continue.

      L’abandon de vieux paradigmes pour l’adoption de nouveaux pour être le premiers a faire différents et a capitaliser sur les nouvelles opportunités sont aussi la norme (time to market, first market mover, rapid adoption etc sont les mantras ici).

      Rien mais alors rien a voir avec l’immobilisme du gouvernement, quel qu’il soit…

    • @raslbol

      Moi ce que je trouve d’inacceptable c’est que l’on accepte bêtement que la seule solution aux problèmes de financement du gouvernement c’est d’augmenter les taxes, impôts et tarifs.

      Que l’on refuse de reconsidérer les manières de faire les choses pour trouver des manières plus économique de faire les mêmes choses (surtout que je le vit au travail sur une base régulière!)

      Que l’on accepter bêtement qu’il est normal qu’au delà d’un certain montant de continuer a payer plus d’impôt c’est ok parce qu’une personne fait un plus grand salaire (et j’ai bien dit SALAIRE donc imposé a la source). La société profite de manière honteuse de ces contribuables et parce qu’ils représentent une minorité le monde trouve ça ok. “Eille réveille!!!” C’est absolument pas normal que les impôts soient le plus gros poste de dépense parce qu’après un certain niveau cette personne la ne profite pas plus qu’un autre de ce que la société a mis en place pour tout le monde. Les impôts devrait être plafonné parce que si tout le monde est supposé être égal ça veut dire que la contribution a la société devrait pas dépasser un certain montant fixe. Moi je mettrait ça a 30,000 pour les deux gouvernements au total. Après ça la personne devrait pouvoir garder son argent pour lui ou elle, la contribution a la société étant déjà faite.

      Ça c’est juste et ça inciterais les personnes a faire plus d’argent et d’arrêter d’en cacher.

      Je vous dis ça mais je sais que ça tomberas dans l’oreille d’un sourd…

    • @ SuperCass

      Tu écrivais le 5 septembre 2013 à 20h07:

      “”@micejoki (et pour @boston)

      Allez voir le statu de Westminster de 1931 (source: Wikipédia):…

      Conclusion: le Canada est INDÉPENDANT de l’Angleterre, et par conséquent la Canada n’a rien a cirer de la reine (ou d’un futur roi). Le GG est un poste purement symbolique”"

      Je suppose que tu écrivais cela à cause de la QUESTION que j’ai posé à boston: “Pourquoi un soldat DOIT jurer fidélité à Reine d’Angleterre si on a rien à voir avec l’Angleterre? ”

      Tu répond le 6 septembre à 13h15:

      “” @micejoki

      Je n’ai jamais eu a jurer fidélité à la reine! D’où sortez vous pour poser cette question ???”"

      Tous les employés du fédéral incluant les soldats DOIVENT jurer fidélité à la Reine d’Angleterre… Demandez à n’importe quel employé fédéral ou n’importe quel soldat du Canada… C’est une obligation ce serment à la Reine!

      Donc Pourquoi? Si on a rien à foutre de la Reine et de l’Angleterre…. Êtes-vous capable de répondre à ça?

    • @micejoki
      En plus de 32 ans de travail dans le privé, avec des clients gouvernementaux a tout les paliers (municipal, provincial, et fédéral), après avoir vécu de 1990 a 1995 a Ottawa et a Aylmer, j’ai JAMAIS entendu un SEUL fonctionnaire me parler de son supposé “serment” a la reine et ce tant au niveau des fonctionnaires anglophones que francophones.

      Si c’est vrai ce que vous dites (et je n’ai aucun moyen de corroborer vos dires) il faut de toute façon croire que ça ne fait pas un pli sur la poche de beaucoup de monde. Si vous vous arrêter de vivre pour ça je pense que vous portez trop attention a des choses qui n’en valent pas la peine.

      Pour les soldats, je pense qu’avant de se concerner ce que la reine peut bien vouloir, ils vont surtout penser a suivre les ordres de leurs supérieur immédiat en s’assurant de pouvoir rester en vie s’ils sont sur un front. La reine doit figurer dans leur ordre de priorité au niveau 978,563,792 ou quelque chose du genre…donc pas vraiment une considération.

      Pour ce que je mentionnait par rapport au statut des Westminster c’est que depuis je suit ce blogue personne ne l’avait mentionné pourtant c’est un fait important et c’est un statut que l’Angleterre a elle même annoncé sans même que les pays visés en ait fait la demande. Je ne dis pas qu’ils l’ont fait pour notre bien, simplement que cela fut fait sans intervention du Canada de l’Australie, de la Nouvelle Zélande etc.

      La raison pourquoi la constitution canadienne ne fut pas rapatrier avant 1982 (je crois) c’est qu’il n’était pas clairement établi qui du Fédéral ou des provinces ou une combinaison des deux qui avait le droit de la modifiée.

      De toute façon le statut dit CLAIREMENT que le Canada est un pays indépendant. Tout le reste devient alowrs académique…

    • @ SuperCass

      23h38: Entendons-nous bien, je n’ai rien n’a cirer de la Reine moi-non-plus, c’est simplement une question…

      Une toute petite question que je posais à “boston” concernant le serment à la Reine que doit faire un soldat. (Posez simplement la question aux gens concernés, ils vous répondront)

      De ce que j’ai lu sur ce blogue, “boston” est soldat… Mais ne semble pas vouloir aborder ce sujet… J’ai personnellement travaillé au gouvernement fédéral et je sais que je travaillais fort contrairement à ce que certaines légendes urbaines laissent croire…

      Possiblement que les Centre Fiscaux ont des employés plus “matures”…. Quoi qu’il en soit, j’ai dû prêter serment à mon embauche et pour connaitre plein de gens qui y travaillent encore aujourd’hui, le serment est toujours obligatoire!

      Je me fous de ce serment et la plupart “itou”, mais la question est très simple et PERSONNE ne peut y répondre…. C’est ça qui est bizarre….

      Pourquoi ce serment est-il obligatoire si la Reine et l’Angleterre n’ont rien à faire avec le Canada… ???????

      Plein de gens se plaignent encore en 2013 que la question référendaire était trop compliquée…. Moi je pose une question toute simple et PERSONNE ne peut (ou ne veut) y répondre… Quand même spécial… Surtout que l’on parle au niveau FÉDÉRAL… Je me serais attendu qu’un bon fédéraliste puisse répondre à cela… Faut croire que ce n’est pas nécessairement la question qui est trop compliquée…. Mais la réponse…. :)))

    • @micejoki

      Je ne suis pas par contre un “bon” fédéralistes (enfin selon les critères de certains) parce que comme la plupart des gens, Harper, je suis plus capable…et l’alternative est guère mieux avec mini me Trudeau (j’espère qu’il ne fera pas pire). Je suis contre les contrats pour les F35 car c’est un avion “couteau armée suisse” qui est sensé faire tout mais ne fait rien de bien en particulier (comme un couteau suisse; vous voudriez pas manger un T-bone avec ça!)

      Je suis contre la réforme de l’assurance chômage (en fait je ne vois pas ce qu’un gouvernement fait dans le domaine des assurances) . Et il y a plein d’autres raisons. Comme bien des Québécois au dernières élections fédérales j’ai voté pour Jack, même si je suis (selon certain) un méchant capitaliste. Je l’ai fait pour l’homme – c’était une personne de grande qualité qui n’a malheureusement pas eu la santé de son côté.

      Pour votre question/point sur le serment, si cela est vrai, alors il faut y remédier. Cela demeure peut être en place a cause d’une technicalité mais n’a certainement pas sa raison d’être. Je ne vois pas comment enlever ce pré requis serait mal vu par n’importe quel canadien. Faut croire que ça dérange tellement pas qu’aucun politicien n’a a ce jour amener cela sur le tapis. Est e que cela calmerait les souverainistes pour autant? J’en doute mais ce n’est pas a moi de l’exprimer a leur place. Ils sont plus que capables de le faire sans l’aide des fédéralistes (même si ce n’est pas un “bon” fédéraliste).

    • @ SuperCass

      - «Moi ce que je trouve d’inacceptable c’est que l’on accepte bêtement que la seule solution aux problèmes de financement du gouvernement c’est d’augmenter les taxes, impôts et tarifs.»

      Entièrement d’accord avec vous !

      Ce que j’essaie d’expliquer depuis le début, c’est que dans le cadre de notre système économique et financier, C’EST LA SEULE POSSIBILITÉ !

      Où tu taxes et imposes au cotton, où tu coupes les serevices.

      Y’a pas de magie, de miracle, de solution «comptable», impôts et taxes ou pas de srvices, point.

      C’est pour ça qu’en Suède, afin de maintenir des services et contribuer au bien commun, le taux moyen d’imposition est de 50% et la taxe de vente est de 25%.

      Pas de miracle, le monde paie pour les services qu’ils jugent essentiels.

      Alors quand j’entends tous ces menteurs nous lancer au visage leurs promesses de «conserver les services», sans augmenter taxes et impôts, j’ai envie de hurler.

      Pas plus la CAQ que le PQ ou le PLQ ne conserveront nos services sans augmenter taxes et impôts, dans un système économique et financier comme le nôtre… ça s’peut pas.

    • @raslbol
      Donc selon vous, tout les processus d’affaires de toutes les instances gouvernementales sont optimisées au maximum, et il n’y a aucune avancée technologique qui soit qui permettrait d’exécuter les opérations de ces processus d’affaires plus rapidement, c’est bien ça?

      Et de plus, il n’y a aucun changement de paradigme possible qui permettrait d’offrir les services a la population a moindre coûts – c’est toujours ce que vous dites n’est-ce pas?

      Excusez mais moi j’ai été un témoin aux premières loges d’énorme changements dans les processus d’affaires de TOUT les clients avec qui j’ai fait affaires ce qui inclus tout les paliers de gouvernements. Croyez vous sérieusement que des géants informatiques tels que SAP et Oracle aurait connu tout les succès qu’ils ont obtenus sans la réingenerie des processus? Les fameux systèmes ERP (Enterprise Resource Planning) de SAP et Oracle sont responsable d’une amélioration importante de la productivité des organisations publiques et privées.

      Je travaille pour une firme qui a bouleversée l’informatique dans les années 90 et qui continue de le faire en introduisant des solutions qui transforment radicalement les environnements clients.

      Plus directement liée aux interventions que j’ai fait dans la passé, je fait la promotion de l’éducation en ligne, qui permettrait plusieurs économies importantes telles qu’une réduction importante du besoin de buildings pour donner les cours (les étudiants seraient a leurs propre domicile), une réduction importante du nombre de professeurs car un seul professeur pourrait alors avoir pas 100 élèves mais plutôt 1000 ou même plus car son cours serait enregistré et pourrait être visionné par tout les élèves inscrits a ce cours, tout partout en province a l’heure qui leur convient. (Il pourrait y avoir des personnes chargées de corriger les travaux des étudiants – ces personnes n’aurait pas besoin d’être des professeurs avec le plein salaire). Avec la réduction massive des buildings les coûts d’opération et le besoin de personnel de soutien s’en trouve réduit de façon proportionnelle.

      Il serait alors possible d’avoir que quelques salles réservées pour les périodes de lab. Je suis Davis qu’en offrant les cours post secondaire de cette façon, il serait possible d’offrir la GRATUITÉ scolaire tout en épargnant énormément d’argent.

      Et cela ne serait qu’un début; plusieurs autres service gouvernementaux pourrait être livrée de façon complètement différente que la manière actuelle, et qui permettrait d’épargner plein d’argent.

      Tout ça pour vous dire que finalement, je suis en désaccord total avec vous. Et d’émuler la Suède avec ses taux d’impôt et de taxes n’est véritablement pas une option pour n’importe quel état en Amérique;,ce serait la récession permanente…

    • @ SuperCass

      - «Donc selon vous, tout les processus d’affaires de toutes les instances gouvernementales sont optimisées au maximum, et il n’y a aucune avancée technologique qui soit qui permettrait d’exécuter les opérations de ces processus d’affaires plus rapidement, c’est bien ça?»

      Au final, économies de bouts d’chandelles.

      Et la technologie comme salvatrice de l’économie et de l’humain… faites-moi rire.

      À ce jour, TOUS les projets d’optimisation informatique et technologique gouvernementaux ont été des trous budgétaires sans fonds:

      - informatisation des dossiers médicaux: coût projeté de 563 millions, coût final en 2016 de 1,4 milliard;

      - informatisation du Curateur public: coût projeté de 18 millions, coût final en 2012 de 40 millions;

      - informatisation de la Société des traversiers du Québec (STQ): coût projeté de 545 000 $, coût final en 2014 de 1,7 million $;

      - informatisation du Ministère de la justice: dépassement de coût de 37% et retard de 5 ans;

      Et on pourrait continuer comme ça, au provincial et au municipal, pendant longtemps…

      Oui, oui, la technologie va nous faire épargner.

      Avec l’obsolescence planifiée de tous ces jolis appareils, ça va simplement nous coûter encore plus cher.

    • @ SuperCass

      - «…et il n’y a aucune avancée technologique qui soit qui permettrait d’exécuter les opérations de ces processus d’affaires plus rapidement, c’est bien ça?»

      Votre exemple de couper dans le béton pour notre système d’éducation, c’est tout à fait possible et louable, même que c’est déjà en opération avec des institutions en ligne comme le Khan Academy, et nous permettrait , si fait correctement, d’économiser des millions.

      Même chose dans le système de santé, si on donnait des cours d’infirmier/infirmière à partir du primaire jusqu’au collégial, à tous les étudiants et qu’on permettait aux diplômés de prescrire certains médicaments et de prodiguer certains soins, et qu’on mettait au pas les compagnies pharmaceutiques qui nous volent allègrement.

      Mais, voyez-vous, il est tout à fait IMPOSSIBLE, dans notre système politique et économique actuel, que de telles mesures soient appliquées: corporatisme médical et enseignant, résistance farouche des corporations, pressions des lobbys, etc.

      AUCUN parti politique ne mettra de l’avant de tels changements, à moins d’y être forcé par des circonstances de crise majeure.

      CAQ inclue.

    • Pour répondre à votre question. A aucun parti. Mais pour voter,
      j’opterais pour le parti le plus courageux dans les réformes.

      Je fais quelques suggestions.En adopter une seule serait un grand pas.
      Cesser de subventionner les grandes entreprises. Couper dans les programmes
      de formation qui devraient être assumés par les entreprises.
      Cesser de dilapider les fonds publics en contrats publicitaires,
      légiférer pour une meilleure équité des pensions de retraite des
      fonctionnaires municipaux, augmenter la contribution des
      parents aux garderies, passer une loi pour que les églises
      paient leur juste part en taxes municipales comme tous les
      citoyens, abolir les commissions scolaires et transférer les services
      aux villes ou aux régions, abolir les Cegeps et décentraliser l’Education.
      Mais faut pas rêver. Au Québec c’est l’inertie qui nous ronge.
      A commencer par l’économie qui va pas bien. On veut tout avoir
      les services sans qu’on ait l’argent .
      La solution qu’ont trouvé les élus ,c’est de laisser augmenter la
      dette publique pour les générations futures.

    • @raslbol

      Manifestement vous n’y comprenez RIEN a la réingenerie des processus d’affaires. De plus vous parler des coûts mais pas des gains en productivité. Selon vous qu’est-ce qui fait que certaines entreprises et certaines organisations gouvernementales ont une productivité égale ou similaires a d’autres entreprises dans le monde??? C’est la réingenerie des processus qui le permet – ne perdez pas votre temps a chercher.

      Pour les dossiers des patients (l’acronyme est EPR pour electronic patient records) jai MOI MEME signalé les coûts élevé a parce que le QUebec tenait a être distinct au lieu de prendre des produits “off the shelf” ce qui amène des dépassement de coûts et ajoute au délais.

      Les coûts de la réingenerie arrivent UNE fois alors que lorsqu’en marche les nouveau processus d’affaires économisent temps et argent a chaque année.

      On est LOIN des économies de bout de chandelle. On est en transformation profonde! Et c’est LA qu’est le meilleur moment pour introduire des nouveaux paradigme (et vous êtes étrangement silencieux sur le sujet) pour la refonte des processus

    • C’est moi le premier qui a parler du Khan Academy sur ce blogue!

      Les chasses gardées c’est ça que j’appelle les syndicats et le PQ est tellement lié avec ceux ci qu’ils n’auront jamais le courage politique. La CAQ n’a pas ces liens donc ils ont une plus grande liberté d’action.

      Et ne vous trompez pas – le PQ et le PLQ nous ont amené sur le bord d’une crise majeure donc île est TEMPS d’agir et de laissez ceux qui en dont la promotion de leur donner leur chance. S’ils foirent au moins ils auront essayés. Et vous aurez le droit de critiquer. Mais sinon, vous n’aurez pas le droit de vous plaindre…

    • @jeanbaril

      Excellent commentaire.
      J’ajouterais une précision a faire:
      Les gouvernements “font” certains efforts (sic) pour tenter de maintenir l’équilibre dans le budget. Malheureusement pour y arriver on a droit à une série d’augmentation d’impôt taxes et tarifs de toute sortes ce qui au bout du compte veut dire que le gouvernement pelte le déficit sur notre dos. Sinon la dette augmenterais encore bien plus.

      Aussi j’en profite pour signaler que je suis d’accord que les églises paient leurs juste part des taxes (en fait, j’aimerais bien qu’ils paient beaucoup plus mais la n’est pas la question) ; mais quand vous dites églises, j’espère que vous voulez également dire les mosquées, synagogues et tout autre lieu de culte n’est ce pas?

    • @ SuperCass

      - «Les coûts de la réingenerie arrivent UNE fois alors que lorsqu’en marche les nouveau processus d’affaires économisent temps et argent a chaque année.»

      Ça c’est vrai pour fabriquer des cossins en usine, pas pour gérer un État.

      Donnez-moi UN exemple concret où l’application d’un nouveau processus a permis d’économiser de façon continue dans l’administration publique.

      Le Vérificateur général ne cesse de nous informer des dépassements de coûts, des objectifs d’économies qui ne se réalisent jamais et autres histoires d’horreur.

      Par exemple, dans différents ministères on est à installer des systèmes de numérisation afin de pouvoir consulter et traiter par ordinateur les dossiers des usagers, l’idée étant d’économiser sur la paperasse, la manipulation, l’entreposage et la subséquente destruction de ces dossiers…

      Belle idée, mais au final l’infrastructure informatique, le coût du matériel, des logiciels, du personnel spécialisé, du support informatique, de l’entretien et du constant renouvellement des équipements, résulte en un coût supérieur de la «nouvelle et améliorée» procédure.

      À de rares exceptions près, les exigences de l’administration publique font que la majorité des «nouvelles procédures» finissent pas coûter autant, sinon plus cher que celles qu’elles remplacent.

      C’est pour cette raison que partout dans le monde, les coûts de l’administration publique grimpent sans cesse.

      Ils ne baissent pas, jamais, sans couper les services.

      C’est là le mensonge de la CAQ, et des autres partis politiques, qui veulent nous faire croire aux économies miraculeuses qui financeront le maintien des services.

    • @ SuperCass

      12h30: “Pour votre question/point sur le serment,
      si cela est vrai, alors il faut y remédier.”

      Ça la plupart des Québécois le savent qu’il faut y remédier!
      Mais si vous voyagez dans le ROC, demandez leur s’ils sont pour
      cet abolition… (Serment à la Reine pour les employés fédéraux
      ET les soldats)…. Vous allez probablement être très surpris de leurs réponses!

      Car pour la majorité anglo-saxonne (je dis pas la totalité),
      la Reine a encore une grande importance….

      Mais comme je vois, vous ne pouvez pas me dire POURQUOI cel
      a se fait encore, malgré toutes les indications que le Canada
      serait indépendant (Wesminster ou 1867)… Faut croire que le
      Canada ne peut pas se passer de prêter serment à la Reine d’Angleterre…

      P.S. Merci de rester poli, vous démontrez à moi et aux autres
      qu’il est possible d’échanger sans y mettre d’insulte, même si
      nous ne sommes pas dans le même camp…. (J’ai aussi voté pour
      l’homme aux dernières élections fédéral…(le bon Jack), mais on
      sait fait “cro**er” par la députée élue qui, moins de 6 mois après,
      transférait dans le parti libéral…)

      =============

      @ Tous

      Si quelqu’un a la bonne réponse à la question: Pourquoi doit-on
      encore prêter serment à la Reine d’Angleterre…. Merci d’avance…

    • @micejoki

      J’ai déjà désapprouvé l’impolitesse qui est rampante sur ce blogue et je me suis inclus dans celle ci car j’ai a l’occasion été moi même impoli. Je ne trouve pas cela très édifiant lorsque ça arrive et pas très mature. Mais j’avoue que des fois ce n’est pas toujours facile de garder son calme. Je pense qu’à quelque part cela veut dire aussi qu’on a certaines choses a cœur ce qui veut dire qu’au fond on veut tous le meilleur pour tout le monde. C’est la façon de vouloir faire et la définition de ce qui est le meilleur qui diffère.

      Pour votre énoncé concernant la majorité des anglo-saxons et de leur supposé attachement a la reine (en fait ceci est une erreur de dire la reine – faudrait plutôt dire la monarchie) je suis encore en désaccord avec vous de par mon expérience personnelle. Il y a des personnes plus âgées a qui cela peut s’avérer vrai (70 ans et plus) mais cela ne forme pas la majorité. Les 20-60 ans n’ont pas cet attachement selon ce que j’ai pu observé. De plus, le ROC est beaucoup plus “multi-culturel” que le Québec et ces immigrants et leurs descendants n’ont jamais eu a se questionner sur la monarchie britannique.

      De par le statut de Westminster, du rapatriement de la constitution et de par la modification de la démographie, le serment n’a plus sa raison d’être. Moi j’ai aucun problème avec ça si un parti au fédéral veut l’abolir.

      En passant, il y a une ancienne GG qui fait face au tribunaux parce qu’elle a dépensée l’argent des canadiens sans vergogne; son argument en cours était que puisse qu’elle était la représentante de la reine au pays, elle n’avait pas a se soumettre à un contrôle de ses dépenses. Elle a été évidemment déboutée en cour ce qui confirme que le ou la GG n’est qu’une représentation symbolique. Tant qu’à moi, cette représentation pourrait aussi disparaître – mais je pense que la disparition du sénat serait plus importante a accomplir si ce n’est que pour épargner sur les coûts d’opérations du gouvernement.

    • @SuperCass
      J’ai bien voulu dire tous les lieux de culte public . Merci.

    • @raslbol

      “Ça c’est vrai pour fabriquer des cossins en usine, pas pour gérer un État.”

      C’est vrai pour toutes les entreprises et organisations privées ou publiques. Toutes ces organisations ont des processus d’affaires (ex: inventaire de matériels, génération de rapports (qui aident à la prise de décision), la rémunération des employés, la succession de la direction et ainsi de suite). Voulez vous un exemple qui frappe l’imaginaire? Le Cirque Du Soleil utilise un ERP de SAP – Est-ce qu’ils fabrique des cossis le CdS?

      La SAQ utilise un ERP de JD Edwards (propriété d’Oracle). Hydro Québec utilise un ERP de SAP avec une base de données Oracle.

      Les ERP permettent non seulement l’amélioration importante des processus d’affaires, mais également l’automatisation des processus qui n’étaient pas originalement visés par le mandat original.

      Un exemple concret d’amélioration de processus est la mise en place de la photo sur le permis de conduire (ce que toutes les autres provinces avant nous avaient déjà) et le partage de cette même photo sur la carte d’assurance-maladie. Cela permet d’éviter une grande partie de la fraude qui se faisait dans le régime d’assurance santé car avant d’avoir la photo, un étranger en visite pouvait simplement se présenter à l’urgence pour recevoir des soins avec la carte d’un amis ou d’un parent.

      L’important (et je le répète pour être bien certain de se comprendre) c’est que la réingénierie des processus d’affaires permettent une grande automatisation de ceux-ci; ils peuvent donc s’exécuter beaucoup plus rapidement, ce qui permet de 1) traiter un plus grand volume d’information et 2) d’automatiser encore plus de processus avec le même système.

      “Le Vérificateur général ne cesse de nous informer des dépassements de coûts, des objectifs d’économies qui ne se réalisent jamais et autres histoires d’horreur.”

      Cela se produit également dans le privé; cela est en grande partie à cause d’une mauvaise définition des problèmes à régler, des produits et des services livrés qui ne correspondent pas aux attentes et / ou de mauvaise gestion de projet. Et quand ça se produit, c’est souvent la haute direction qui est blâmé (plusieurs CEO on perdus leur postes lorsque le ERP n’a pas fonctionné comme prévu). Dans le publique, jamais personne n’est blâmer sauf les entreprises qui tentaient de mettre en place ces systèmes.

      Mais quand ça fonctionne, et ça c’est la plupart des fois, c’est complètement différent – et personne ne voudrait revenir en arrière. Mais les fois ou ça marche, on entend jamais parlé. Il ne faut pas oublier que les ERP sont aussi des solutions relativement récentes dans le milieu informatique.

      “Par exemple, dans différents ministères on est à installer des systèmes de numérisation afin de pouvoir consulter et traiter par ordinateur les dossiers des usagers, l’idée étant d’économiser sur la paperasse, la manipulation, l’entreposage et la subséquente destruction de ces dossiers…

      Belle idée, mais au final l’infrastructure informatique, le coût du matériel, des logiciels, du personnel spécialisé, du support informatique, de l’entretien et du constant renouvellement des équipements, résulte en un coût supérieur de la «nouvelle et améliorée» procédure.”

      Donc si je suis votre raisonnement, les salles remplis de bureaux avec du personnel qui écrit à la dactylo sur du papier sont autant efficaces que des ordinateurs qui traitent des tonnes de données provenant d’usagers, d’applicatifs et de capteurs partout là ou l’organisation est présente? Vous rigolez n’est-ce pas?

      “À de rares exceptions près, les exigences de l’administration publique font que la majorité des «nouvelles procédures» finissent pas coûter autant, sinon plus cher que celles qu’elles remplacent.”

      Une parti de cela est vrai, lorsque le paradigme en place ne change pas. Mais lorsqu’un nouveau paradigme transforme en profondeur l’organisation, et le secteur public ne peut y échapper. Le gouvernement est souvent en retard, car l y a des chasses gardées d’une part, mais aussi le processus de prise de décision est plus lent que dans le privé (requête d’information des fournisseurs, analyse des possibilités, rédaction de l’appel d’offre, lancement de l’appel d’offres, analyses des soumissions, évaluation des fournisseurs, mise en place de preuve de concept, déploiement étagé, analyse des résultats à chaque étape etc). Les entreprises privées vont souvent couper dans plusieurs de ces étapes car elles n’ont pas le luxe d’attendre car la compétition pourrait les devancer.

      Les coûts par unité de travail accompli chutent de façon vertigineuse à chaque fois qu’un ou des processus sont automatisé et plus de travail dans le même lapse de temps.

      C’est lorsque l’organisation atteint ce qui s’appelle l’excellence opérationnelle (c’est un véritable concept en entreprise) que celle-ci atteint une structure de coût minimale, et c’est là que la raison d’implanter un ERP prend tout son sens.

      Mais au Québec, come dans bien d’autres endroits, on part de tellement loin en arrière qu’il y a des améliorations à venir pour longtemps encore. C’est pas la mise en place des nouvelles façons de faire les choses qui coutent cher aux contribuables, c’est de garder les vieilles façons en place qui coute une fortune!

      Pourquoi croyez-vous que les banques favorisent-elles autant la gestion de nos comptes sur internet? Parce qu’elles savent très bien que d’opérer une succursale physique (bâtiment, personnel, équipement) coutent beaucoup plus cher. (Avez-vous vu la publicité qui permet de déposer un chèque dans son compte simplement en prenant la photo de celui-ci avec son cellulaire intelligent?)

      “Ils ne baissent pas, jamais, sans couper les services.

      C’est là le mensonge de la CAQ, et des autres partis politiques, qui veulent nous faire croire aux économies miraculeuses qui financeront le maintien des services.”

      Désolé – pas d’accord avec vous parce que lorsque la productivité augmente substantiellement (cela peut venir soit de l’automatisation des processus ou la mise en place de nouveau paradigme qui transforme la livraison de ces services), il n’y a aucune raison que les coûts ne baissent pas. Et si cela ne se produit pas, c’est qu’il y a un manque de volonté pour le faire.

      À date, seule la CAQ parle de le faire (rien entendu des libéraux ou péquistes là dessus) et en parler de façon méthodique. Ça prend un plan (ils en ont un) et sa prend la volonté (ils en ont) ; mais par dessus tout, il faut qu’ils soient au pouvoir pour mettre à exécution le plan. Sinon, ils ne pourront faire que ce qu’ils font déjà, ce qui est bien plus déjà que les libéraux.

    • @ SuperCass

      12h20: Encore merci pour la bonne discussion que nous avons eu! À la prochaine chicane… civilisée! ;)

    • correction:
      “et plus de travail dans le même lapse de temps.”

      pour “et plus de travail est effectué dans le même lapse de temps.”

    • @micejoki
      Avec plaisir – ce fut réellement agréable d’échanger avec vous – même si nos avis diffèrent. Cela prouve qu’il est possible d’échanger véritablement!

    • @ SuperCass

      - «Désolé – pas d’accord avec vous parce que lorsque la productivité augmente substantiellement (cela peut venir soit de l’automatisation des processus ou la mise en place de nouveau paradigme qui transforme la livraison de ces services), il n’y a aucune raison que les coûts ne baissent pas. Et si cela ne se produit pas, c’est qu’il y a un manque de volonté pour le faire.»

      Bien joli tout ça, mais dans toute votre rhétorique, pas un seul exemple où tous ces processus, ces nouvelles technologies ont engendré de faramineuses réductions de coûts.

      À ce que je sache, l’introduction de la photo partagée sur la carte d’assurance santé et le permis de conduire n’a pas généré un sou d’économie, l’infrastructure informatique et bureaucratique ayant bouffé toutes les économies pouvant être générées par le changement de procédure.

      Faudrait comprendre que notre système économique est BASÉ sur la croissance.

      Donc il n’est pas payant que toute activité économique n’augmente pas l’arrivée d’argent dans le système.

      Alors, depuis 30 ans, toute «amélioration» de système ne se fait qu’en délocalisant la production vers des pays pauvres, où la baisse des coûts ne repose que sur les bas salaires plutôt que sur l’amélioration des systèmes ou des procédés.

      Comme l’amélioration des procédés et des processus du Québec ne saurait, pour des raisons politiques et idéologiques, se faire en dehors des frontières de la province, toutes les tentatives d’amélioration, de rationalisation, d’optimisation des processus et procédés du fonctionnement de l’infrastructure de l’État est vouée à l’échec du dépassement de coût, des fausses attentes d’économies, et du mirage de l’efficacité miracle.

      Illusion, mensonges, voeux pieux, miroir aux alouettes.

    • @raslbol

      L’exemple que je donnais pour la photo est d’éviter de la fraude!!! Et les coûts de la mise en place de ce processus ont étés bien moindre que l’argent sauvé!

      Et votre rhétorique a vous la…vous pensez sérieusement une seule pico seconde que les entreprises privées mettraient en place ces nouveaux processus et ces nouvelles technologies en se disant qu’au mieux ça va coûter aussi cher qu’avant ? Et que l’état ne serait en AUCUNE mesure d’émuler ce genre d’améliorations? Sérieux???

      Et si vous continuer a croire cela, moi je vous invite a aller voir vos potes socialistes-communistes-égalitaristes-maoïstes- trotskistes et tout autre istes de bien vouloir suivre le gouvernement dans la transformation de l’état parce qu’il en va de sa survie et oh même de son essorât.

      Mais je pense que vous allez vouloir plutôt faire exactement le contraire – parce que selon ce que vous dites jusqu’à maintenant, vous voudriez que l’état “foire” parce que vous croyez aveuglément que cela serait une bonne chose (et venez pas me dire que c’est moi qui est aveugle parce que avec tout ce que j’ai déjà mentionné c’est pas moi qui agit en Jim Jones – tsé le kool-aid au cyanure?).

    • Correction
      …de son essort…

    • Suite

      Et si cela se produit, dites vous bien que ce n’est pas par la faute du régime en place que cela aurait foiré mais bien plus par des forces contre-productives qui n’ont pas leurs raisons d’êtres.

    • @ SuperCass

      - «L’exemple que je donnais pour la photo est d’éviter de la fraude!!! Et les coûts de la mise en place de ce processus ont étés bien moindre que l’argent sauvé!»

      Depuis l’introduction en 1995 de la photo sur le permis de conduire, on ne voit AUCUNE influence sur le budget d’administration et de fonctionnement de la SAAQ ni du gouvernement, et AUCUNE preuve de diminution des fraudes et bénéfices reliés à une telle diminution.

      Quand le déficit budgétaire de la SAAQ diminue ou que les surplus augmentent, c’est directement lié aux augmentations de tarifs et aux baisses des coûts d’indemnisation dûes à la réduction du nombre d’accidents.

      Tous ces nouveaux processus, au final, ne donnent au mieux, dans l’administration publique, que des économies de bouts de chandelles, et c’est pourquoi la seule façon de faire des économies d’échelles, dans la logique actuelle de notre système financier et social, c’est de couper les services.

      Opérer des changements radicaux tels que de faire passer le système d’éducation au 21e siècle en déplaçant celui-ci en ligne, ou changer la donne des intervenants autorisés dans le système de santé, demanderait tellement de «leadership», tellement de de luttes ardues contre le corporatisme et la finance, qu’AUCUN gouvernement ne touchera à ça même avec une pôle de 10 pieds.

      Ça va prendre une crise MAJEURE pour qu’enfin on redéfinisse nos priorités, notre économie, notre société.

      Jusqu’à cet événement, vous pouvez bien voter pour qui vous voulez, AUCUN changement majeur ne sera effectué, seulement des coupures de services afin de dégager les sommes nécessaires à rembourser le Roi-Banquier.

      Regardez comment on fait en Grèce et en Espagne pour payer les Rois-Banquiers… coupures, congédiements, disparition des filets de sécurité sociaux. Point.

      Retenez pas votre souffle jusqu’au rapport de la CAQ.

      Vous serez déçu.

    • @raslbol

      C’est soit que vous comprenez rien, ou vous faites exprès!!!

      La fraude – c’était pas à la SAAQ mais à la RAMQ!!! Je l’ai mentionné spécifiquement en expliquant que des étrangers arrivaient au pays “voir de la parenté” et utilisaient la carte soleil d’un des leurs en se faisant passer pour cette persone la pour recevoir des soins gratuitement!

      Avant que la photo soit en place, cela a couté des dizaines voir des centaines de millions au Québécois!!!

      “Tous ces nouveaux processus, au final, ne donnent au mieux, dans l’administration publique, que des économies de bouts de chandelles, ”
      Vous reprenez votre même refrain sans toujours comprendre l’essentiel – la refonte des processus permet d’automatiser ceux-ci! Cela permet d’éviter l’embauche de personnel pour traiter un plus grand volume d’information! Cela permet d’éviter de faire des étapes en double! Cela permet une bien plus grande précision dans les informations transmisent et reçues et évite un grand nombre d’erreurs! Cela permet de prevenir les pertes et les vols d’équipement et de ressources en ayant un inventaire perpétuel précis.

      Quand je vous dis qu’on part de tellement loin en arrière, c’est pas de la frime! Lorsqu Hydro Québec a débuté sa réingenierie des processus, ils n’ont pas tenté de faire TOUT les processus en même temps – cela aurait été suicidaire! Et en passant, cela leur a permis de sortir leur système de type “mainframe” pour y mettre des systèmes de type “ouvert”, qui sont bien plus économique par unité de traitement (MIPS – Millions of Instructions Per Second)

      En passant, une fois les processus automatisé, ils peuvent alors s’executé 24 sur 24, 365 jours par années – ça c’est bien plus productif qu’une armée de fonctionnnaires qui travaillent dans des bureaux à transmettre des informations d’une étape à l’autre en modifiant celle-ci pour y mettre un peu de valeur ajoutée.

      Donc – beaucoup plus grande productivité, évitement d’embauche, évitement de la perte dût au vols ou au mauvais controles, etc. – Des économies de bout de chandelles? Mon oeil!!!

      “Opérer des changements radicaux tels que de faire passer le système d’éducation au 21e siècle en déplaçant celui-ci en ligne, ou changer la donne des intervenants autorisés dans le système de santé, demanderait tellement de «leadership», tellement de de luttes ardues contre le corporatisme et la finance, qu’AUCUN gouvernement ne touchera à ça même avec une pôle de 10 pieds.”

      Ils n’auront pas le choix!!! Ce cela ça, ou la pression externe de tout les milieux sera tellement forte qu’aucun gouvernement ne pourra tolérer l’inaction pendant longtemps! C’est comme conduire en état d’ébriété – avant c’était tolérer, maintenant c’est un crime!

      “Jusqu’à cet événement, vous pouvez bien voter pour qui vous voulez, AUCUN changement majeur ne sera effectué, seulement des coupures de services afin de dégager les sommes nécessaires à rembourser le Roi-Banquier”

      Les changements sont déjà enclenchés – ils arrivent tout simplement trop lentement – Et en passant, vous faites erreurs sur les coupures de services- ce sont les coupes qui ne dégageront pas assez d’argent.

      Pour le “roi banquier” vous pouvez le nommer comme vous voulez – il n’y a pas d’alternative de toute façon donc vous devez composer avec comme tout le monde. La seule chose que vous devez comprendre, c’est que ce sont les individus qui sont importants, non pas un concept vague, informe et non palpable qu’est une population.

      Et l’individu n’a pas a soutenir les autres individus qui ne veulent pas se soutenir eux même. Vous imaginez un peu si des humains avant de connaitre l’agriculture et la chasse se fiait sur d’autre pour leur apporter nourriture et un toit? Pensez-vous sérieusement que ceux-ci survivraient longtemps?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2011
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité