Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 30 juin 2013 | Mise en ligne à 15h04 | Commenter Commentaires (136)

    Un beau dimanche à l’Assemblée nationale…

    Le débat est lancé: le gouvernement propose une loi spéciale qui forcerait le retour au travail des grévistes de la construction, en leur accordant une hausse de salaire de 8,6 % par année sur 4 ans, mais sans modifier les clauses normatives comme le demandaient les employeurs.

    L’opposition libérale et caquiste estime que 4 ans c’est trop long, et propose un an, afin de forcer les parties à reprendre les négociations. Selon Philippe Couillard et François Legault, le projet du gouvernement ne mettrait aucune pression sur les syndicats.

    Les élus débattront de tout ça toute la soirée et une partie de la nuit.

    Tags: ,


    • Je suis d’accord que 4 ans c’est trop long, mais le PQ doit donner le plus de bonbons possibles aux ti-zamis de la FTQ Construction, pour les remercier des les avoir fait élire.
      Les bonnes enveloppes brunes font les bons amis.

    • L’augmentation de salaire, tel que j’ai lu ailleurs que sur ce blogue, n’est pas de 8.6% par année pour 4 ans. ¨Ca mérite une correction.
      Comme prévu , l’opposition crasse va s’opposer à tout. Selon leur demande, ils provoqueront une autre grève dès l’an prochain. Les politiciens et la guerre de pouvoir, c’est ce qui empêche le Québec d’avancer.

    • Les augmentations sont élevés y’a pas d’inflation. 0.5% pour 1 an et négocions pendant cette année. Les salaires augmentent plus rapidement que le coût de la vie dans cette province? Un jour vous allez frapper un mur. C’est de la macro 101 basic ça là. Sont déjà parmi les mieux payés du ROC et le coût de la vie est moins cher au Québec. Soyons austère financièrement tout étant prgressiste niveau social.

    • “Les élus débattront de tout ça toute la soirée et une partie de la nuit.”
      Sont payés pour ça. Débattre !

      Quand les citoyens en auront vraiment “raz les baskets” on verra peut-être un changement.
      Pour l’instant c’est “blanc bonnet et bonnet blanc”.

      Bof !

    • Vous savez, le gouvernement a agi en sagesse avec cette gréve.

      Le probléme est l’opposition libérale qui fait systématiquement de l’obstruction depuis qu’ils se sont fait éjecter de la gouvernance du Québec, Fournier en tête.

      Que Mme Marois fasse n’importe quoi, ils vont toujours crier fort et s’objecter !

      Tout en souffrant d’amnésie sur leurs 7 années de gouvernance despotique où leur chef recevait un salaire secret de $ 75000 par année, dont on ne connait toujours pas la provenance des fonds.

      Mme Marois fait un travail fantastique et a même eu le temps de signer des ententes commerciales au Mexique ! Ca, les libéraux font bien attention de ne pas en parler !

    • L’augmentation de salaire proposée dans la loi est la meme que celle négociée dans les deux secteurs qui ont signé une entente.

      Bravo, il est équitable…meme salaire pour tous les travailleurs de la construction………simple à comprendre…pouquoi les caquistes comprennent pas!!!

      De plus les parties peuvent continuer à négocier les autres conditions…encore bravo..on remet les gens au travail et leur permet de continuer à négocier….et surtout la paix sur les chantiers pour 4 ans…..cela fait pas l’affaire des libéraux……ils aiment le trouble.

      D’ici peu Couillard sera tellement occupé avec son ami Porter.( qui vient de perdre son immunité diplomatique.)……qu’il ne s’occupera plus de politique…..mais se trouvera une job au privé ….il est habitué………….

    • J’ai 55 ans et jamais je n’ai vu un gouvernement aussi mauvais que celui de Pauline Marois. Des amateurs qui font des gaffes par dessus des gaffes, Ce coup-ci, ils accordent les demandes syndicales sans tenir compte des demandes patronales. Est-ce que Marois a décidé d’anéantir le Québec, de faire stagner notre économie et de ralentir la croissance économique pour le plaisir de nos syndicats ? Est-ce que Pauline Marois désire que des compagnies telle que Dessau déménagent leurs sièges sociaux à Toronto ? Quand allons-nous mettre dehors ce mauvais gouvernement ? Quand allons-nous enfin nous prendre en main et faire avancer le Québec ? Et ce n’est pas en signant des alliances de vente de tartes aux pommes avec les Mexicains qu’on fera avancer le Québec. Pauline Marois, première ministre d’une république de bananes, qui vend des tartes aux pommes aux sombreros Mexicains ! Quelle farce !

    • Pour une rare fois, je suis d’accord avec ce gouvernement. Il fallait une loi spéciale et les conditions imposées sont comparables à ce qui a été accordé à d’autres groupes.

    • Pourquoi juste 4 ans ? A ma job on signe des contrats de 7 ans, pourquoi quand c’est les gros syndicats de l’État c’est toujours des ptits contrats de 3 ou 4 ans ? Pour faire chanter le gouvernement au pouvoir ? 7 ans devrait être la norme pour tlm. Point barre.

    • A sens unique cette loi !

      Si l’objectif est le retour au travail pour bâtir nos hôpitaux et l’amphithéatre, pourquoi ne pas tout simplement retirer le droit de grève et laisser les partis négocier ?

      La proposition de l’opposition (1 ans et IPC) apparait plus raisonnable
      , surtout que cette situation de monopole est archaique

    • J’imagine que ce que l’opposition aurait voulu, c’est que le gouvernement impose les demandes patronales. Dans ce cas, ce n’aurait pas été partial, sans doute.

    • La durée du décret est de toute évidence trop longue. Et les augmentations complaisantes. @notario 15h28 “L’augmentation de salaire proposée dans la loi est la meme que celle négociée dans les deux secteurs qui ont signé une entente”. Les autres clauses de l’entente signée reconduisent-elles les précédentes?

    • Dans mon commentaire du 30 juin 2013/ 15h45, il aurait fallu lire bien sur, 9 ans de despotisme libéral et non 7 !

      Deux ans de plus, c’est pas rien, des centaines de millions perdus dans les scandales de la construction à cause du laxisme des libéraux et leurs “p’tits zamis” !

      Ne l’oublions jamais le jour de la prochaine élection.

    • «le projet du gouvernement ne mettrait aucune pression sur les syndicats.»

      Ben certain. Les conditions de la dernière convention collective prévalent. Les syndicats ont tout gagnés. Avec des augmentations salés. Au dessus de 2% par année. L`inflation est même pas aussi haute. Pourquoi les syndicats négocieraient ? Le PQ a favorisé ses petits amis syndicalistes. Que le PQ se plaigne pas que le taux d`entreprenariat du Québec est un des plus faible au Canada et qu`il faut gaver les compagnies en subventions et en électricité(aux frais des payeurs de taxes) pour qu`ils restent ou s`installent au Québec.

    • Je crois vraiment que les Libéraux devraient pendre leur trou et se la fermer. Ils ont été du côté patronal pendant 9 ans et voyez où ça nous a amené: les boss des plus grandes firmes de constructions accusé au criminel.

      Mais bon, on ne peut pas s’attendre à plus d’un parti qui a protégé la Mafia pendant 4 ans et qui a laissé des gens proche de cette organisation mettre sur pied des party de financement. C’est ça les libéraux.

    • Le cirque continue.

      Y aura pas de loi spéciale, dixit la ministre. Euh, on va se laisser un 15 jours après on verra , faudra agir. La boss vient de barrer les pieds de sa ministre.

      Bon , alors , on laisse la chance à la négociation de progresser. Par contre, voici le dead line mes p’tits choux. Sinon, loi spéciale. On a pris soin de bien diviser les troupes en réglant avec une partie des grévistes. Bris de solidarité syndicale par le fait même. On est dans la tactique.

      Tout le monde n’est pas content ? Loi spéciale, bang. Discussion sur la loi spéciale en ce beau dimanche. Si ça ne tourne pas dans le sens des aiguilles de la montre à môman Pauline … menace la RETIRER ( la loi ).

      On peut-tu être plus fou que ça encore ?

      Faire de la politique autrement, que chantait l’autre.

      Ben oui.

      Bande d’apprentis, calv….

      Bonne fin de journée.

    • .
      Encore de la stratégie populiste du PQ qui nous mettra tous dans la m___ d’ici quelques années.
      4 ans, c’est trop long pour une telle intervention et le PQ espère que les autres partis vont tenter de réduire cette durée de 4 ans qui fait le bonheur de milliers de travailleurs …

    • En lisant cet article «http://www.lapresse.ca/actualites/politique-quebecoise/201306/30/01-4666389-construction-quebec-menace-de-retirer-sa-loi-speciale.php»

      On voit bien que le PQ est un parti prêt à donner n`importe quoi du moment qu`il y a menace de troubles sociaux. Un peu comme il a tout donné aux étudiants. Et c`est pas le PQ qui va aider les villes a faire le ménage dans leurs fonds de pension déficitaires sans taxer les citoyens. Que va dire ses petits syndicalistes ? Le PQ est un parti de taxeux. On l`a vue, il favorise des augmentations de taxes scolaires et municipales pour acheter la paix.

    • Lax

    • A mon avis le gouvernement Marois devrait suivre les conseils de Alain Barré, professeur
      en Relations Industrielles de l’Université Laval. Ce dernier propose un arbitre qui aurait le mandat
      de statuer sur les clauses normatives . Ceci aurait le mérite d’avoir une loi spéciale qui ferait en sorte que le gouvernement ne pencherait pas du coté des syndicats. La durée de cette lloi spéciale devrait être de deux ans. A moins que l’opposition renverse ce gouvernement dont le bilan est navrant au niveau économique.

    • @lnq “Ne l’oublions jamais le jour de la prochaine élection”. Je n’oublierai pas. Si rien ne change pour le mieux dans tous nos partis opportunistes, je marquerai mon bulletin de vote d’un gros zéro.

    • La belle mere Legault est pas contente . Sommes nous surpris ? Couillard aurait préféré une autre greve dans un an ou deux plutôt qu`un contrat de 4 ans et Raymond Jean Charest 2 Bachand qui veut faire la lecon apres avoir mis le Québec dans le trou…
      Le gouvernement dans ce dossier a bien manoevré et donné toutes les chances aux deux partis de s`entendre. Il a favorisé la discussion entre les deux et c`est exactement ce qu`on demandait de lui.
      Si on peut blamer le gouvernement en place pour sa gestion je n`ose même pas penser ce que la brillante opposition aurait fait . Honnetement comme options au PQ c`est pathétique.

    • @cmoibenlepro : c’est avec les politiciens et entrepreneurs libéraux au pouvoir que la FTQ a fait des “affaires” entre 2003 et 2012…

    • Par une des rares fois, je suis d’accord avec le Parti Québécois.

      Les deux points dont le syndicat ne peut accepter n’a rien avoir avec le salaire, mais la concialiation travail-famille. Ils touchent à l’horaire élargie de 5:30 à 19:00 et une semaine de travail du lundi et samedi. La loi rejette la demande patronale et les conditions d’auparavant sont maintenants. Rien ne change. C’est bon pour les employés, leurs familles… et les citoyens qui veulent surement pas voir un chantier commencer plus tôt, plus tard et même un samedi.

      Pour ce qui est du salaire, les augmentations sont les mêmes que le secteur génie-civil et voirie. Il est au milieu de la demande syndicale et patronale. Je crois qu’il est raisonnable.

      Pour ce qu’ils ne le savent, le salaire en contruction au Québec est toujours 4% de moins que la moyenne canadienne: http://affaires.lapresse.ca/economie/quebec/201306/18/01-4662385-construction-des-salaires-dans-la-moyenne-canadienne.php

      François Legaut: ”l’industrie de la construction doit être «compétitive», et «c’est important de négocier des gains d’efficacité”.
      Ce type montre qu’il ne connait rien dans l’industrie de la construction au Québec. On est réputé pour être l’un des productifs au monde. Qu’est ce qu’il veut de plus?

    • Accueil > Débats > Chroniques > Alain Dubuc > Après la corruption, la grève
      Publié le 26 juin 2013 à 05h00 | Mis à jour le 26 juin 2013 à 05h00 | Commentaires (12)

      Après la corruption, la grève

      Il y a quelque chose de tout à fait unique dans le conflit de la construction qui paralyse les chantiers du Québec.

      Et c’est que certains acteurs du côté patronal et certains acteurs syndicaux se retrouveront probablement ensemble derrière les barreaux, dans une forme assez inusitée de rapprochement patronal-syndical.

      …les couts sont d ailleurs 20-30% plus cher qu’en Ontario
      hummm La Commissaire Charbonneau en sais quelque chose, les amis des libéraux passent devant elle,des ingénieurs, des entrepreneurs en construction,des avocats,des notaires,des comptables,des maires,la FTQ et Tony Accurso.

      Les travailleurs de la construction on vus les sommes de $$$$$$$ circuler illégallement dans des envelloppes brunes mais leur 2% sont légal et imposés… simple
      Les Libs… une vraie honte

      Ils devraient faire appel a Sainte Rita,la patronne des causes désespérées ne pas confondre avec celle qui accompagnait M.Duplessis/Laval(lovely Rita Meter Maid…$$$)

    • Couillard n’a même pas eu le courage de se faire élire pour entrée à l’assemblé alors il fait faire le travail par P.Moreau . Au info il essayait de nous faires croire qu’il était en mode solution en retirant l’amendement.ils se sont réveillé pour réalisé que l’ipc était à 1,9%.dites-vous bien que dans la construction la seule chose qui est vraiment respecté c’est le salaire…et encore.Fais 2 heures et je vais te déclarer 1 heure temps double sur ta paie.Beaucoup de patron on se discours et sur les frais de déplacement on repassera quand on sait que la majorité des compagnies ont 5 ou 6 employés .Si tu veux faire respecter la convention collective tu dois travailler pour une moyenne ou une grosse compagnie.

    • @jackwood 17h23 “Le PQ est un parti de taxeux”. Les autres aussi. Le problème n’est pas les taxes mais ce qu’on fait avec. Les “purs” sont ceux qui n’ont pas encore goûté l’enivrant aphrodisiaque du pouvoir. Au pouvoir commencent les retours d’ascenseur et les subventions aux corporate welfare bums.

    • @ la nation québécoise : Revenez en avec les libéraux. Vous excusez une année de mauvaise gouvernance péquiste en le comparant au gouvernement Charest qui ne reviendra plus de toute façon. On le voit, les péquistes nous mettent dans le trouble. Si les nouveaux libéraux ne vous attirent pas, vous avez deux autres choix, la CAQ et QS. Soyez conséquent avec vos idées et ayez le courage de voter pour Québec Solidaire. Sinon, cessez de raller.

    • Pourrait-on nous aussi recevoir 2.0%,2.1%,2.2%,2.3%

      D’ajustement des prestations du régime des rentes ,pour maintenir notre pouvoir d’achat.

      Dixit Madame Marois ,Il n’y aura pas de passe droit

      Juste des passes croches à la Pékiste

    • 8.6% pour 4 ans et non 8,6% par année sur 4 ans.

      8,6% sur 4 ans donne 2% à 2.1% par ans contrairement ce qui couvre à peine l’inflation

      G.Duquette

    • C’était écrit dans le ciel depuis le début.

      Le PQ offre le gâteau accompagné d’une bonne coupe de Veuve Cliquot aux syndicats ! Je ne suis même pas surpris, mais il y a une chose, je suis révolté de voir la façon dont ce gouvernement donne cette claque en pleine face aux entrepreneurs. Ici on ne coupe pas la poire en deux, on laisse le trognon aux entreprises et la bonne chaire aux syndiqués.

      Avec une telle entente, quand pensez-vous que le syndicat va retourner à la table ? Jamais avant 4 ans. Ils demandaient 3% d’Augmentation par année, ils ont eu 2,15% en moyenne. De toute façon ils n’Auraient jamais eu 3% et la moyenne dans la négociation aurait été probablement au niveau de la loi spéciale.

      Ils pourront voyager à 5 par véhicule et se faire payer 50 sous du Km pour chacun, il pourrons continuer à se faire payer au temps double (a majorité des autres travailleurs en société ont le temps et demi) et s’ils manquent une journée de semaine pour cause de pluie, il pourront aussi se faire payer en double le samedi au lieu du temps simple comme le demandait les employeurs et avec raison.

      Donc chers citoyens, acceptez encore de payer plus chers pour vos services, vos immobilisations municipales, vos centrales énergétiques, vos maisons, vos condos, vos loyers, etc. car ces augmentations de coût vous seront refiler à coup sûr.

      Et ce n’est pas tout, attendez l’assurance autonomie, l’augmentation à l’automne de votre compte d’électricité pour subventionner l’industrie éolienne dont on n’a pas besoin, l’augmentation de 6% demandée par Hydro Québec pour financer la baisse des prix de l’électricité et ses mauvais placements (centrale au gaz qui dors, barrages surconstruits, etc.), et j’en passe.

      Un état maternant son peuple qui lui n’est plus capable de fonctionner tout seul, rendu impotent par manque de responsabilité et regardant ses dirigeants, les yeux béants, sacrifier les générations futures aux profit du présent.

      Je m’éloigne, mais ça fait du bien !

    • Monsieur Lavoie;

      ” une hausse de salaire de 8,6 % par année sur 4 ans”

      Ça n’a pas de sens. Cela veut dire: Au bout de 4 ans, ils auront une augmentation de salaire de plus de 4 fois 8,6% soit au moins 34,4%. Et ce sera plus que cela puisque les augmentations sont cumulatives évidemment.

      Vous devriez faire une correction!

      Quand je pense que Marois a appuyé la grève des étudiants…¨Ça prend un front de bœuf!

    • “Les syndicats sont des entreprises privees internationales qui tiennent les gouvernements par les couilles parce quelles ont réussi a faire adopter des lois qui leurs donne le pouvoir de paralyser le système et dexiger des conditions toujours de plus en plus couteuses.

      Quest-ce quils font des sommes astronomiques quils réussient a récolter de tout ces travailleurs qui nont meme pas le choix de se representer eux meme de choisir de le faire par un professionnel ni meme de choisir une centrale ou une coopérative de son choix.

      sabviez voius que la majorité des entreprises de construction sont de moins de 5 employés et quallieurs au cananda la majorité font parti de coopératives.

      Un travailleurs autonome ne devrait pas etre syndiqu. Il est un entreprenuer et a droit a tout les rpivilèges de déduction.

      Le beurre et largent du beurre mais au profit aussi des centrales qui ont réussi a imposer que des entrepreneurs leurs paient des cotisations pour avoir le droit de travailler.

      Pire ils contrôlent les normes de pratiques et lobtension de cartes et permis de travail. Sur le dos des travailleurs de des gouvernements… ils senrichissent en nous faisant perdre des impots parce que leur contrôle augmente le travail au noir.

      Les gens devrait avoir le droit de gagner leur vie et de déclarer leur revenus sans se soumettre au pouvoir dorganisations syndicales.”

      lagentefeminine, Huffington Post Qc 2013

    • @buzz200: il faudrait qu’il y ait une élection pour que Philippe Couillard se fasse élire.

    • @teddybear: Si vous preniez la peine de vous informer sur le cadre légal des conventions collectives du secteur de la construction, vous auriez moins de raison de chiâler sans raison. Lisez la loi R-20 et vous verrez que le nombre d’années est fixé pour les conventions.

    • .
      Je suis parfaitement en accord avec « jeanbaril 30 juin 2013 : 17h36 »

      Un arbitre …. il ne faut pas que le politique s’en mêle sauf pour imposer un arbitre.

    • @la-nation-québécoise

      Je vous prend encore a dire que Charet était un despote…je n’ai aucun désir de protéger cet individu qui a volé la province entière mais je trouve que l’adjectif “despote” a son endroit est démesuré. Comme je vous l’ai déjà dit avant je trouve qu’il faisait plus un genre Calife Haroun El Poussah, avec une nonchalance dénuée d’arrogance. Par contre Mme Marois me fait beaucoup penser au Vizir Iznogood qui a toujours voulu être Calife a la place du Calife! Si vous connaissez cette BD bien connue dans la francophonie vous aller sûrement pouvoir constater les ressemblance.

      Mais a défaut de ceci, je vous invite a lire l’excellent commentaire de @bellinger si vous ne l’avez pas déjà fait. Pour moi, et sans rien enlever au torts que les Libéraux on fait en 9 ans, ce que ce gouvernement a fait de tout croche en moins d’un an de pouvoir est véritablement l’œuvre de despotes.

      Il est facile de blâmer les autres, surtout lorsque c’est pleinement mérité; c’est souvent plus difficile d’admettre que nos “champions” ne sont pas a la mesure. Cela prend une bonne dose d’objectivité et a la lecture de vos commentaires il est clair que vous en manqué grandement.

    • Je suis satisfait du projet de loi que l’Assemblée Nationale a adopté tout à l’heure.

      Une reconduction du statu quo, mais pour un an seulement et une augmentation salariale de 2%, soit sensiblement l’IPC.

      Le projet de loi original n’avait aucun sens; il consistait à légiférer pour quatre ans les demandes syndicales.

      Le gouvernement n’a probablement jamais cru que l’opposition majoritaire laisserait passer une telle énormité.

      Le projet de loi était une position de négociations et malgré les hauts cris de Agnès Maltais qui menaçait de retirer le projet de loi si l’opposition l’amendait dans ses aspects essentiels, elle a bien dû reculer sans retirer le projet de loi.

      Agnès Maltais ne semble pas très forte en procédure parlementaire: lorsqu’un projet de loi est déposé, il n’appartient plus au gouvernement, mais à l’assemblée qui peut en faire ce qu’elle veut.

      Un an, c’est un laps de temps suffisant pour permettre à la fois une solution négociée entre les parties et pour les électeurs, de se débarrasser de ce gouvernement déjà usé à la corde.

    • Heureusement que la CAQ et les Libéraux sont présents et majoritaires.

      Y’en a marre de voir les péquistes traiter leurs p’tits n’amis des grosses centrales syndicales aux p’tits oignons.

      Certains escrocs font actuellement face à la justice pour avoir favorisé leurs n’amis et nous avoir floué au passage. Le Parti québécois, lui, se sert de l’Assemblée nationale pour faire la même chose.

      BRAVO à l’opposition!!!

    • Bonjour,

      Bien sûr que 8.6 % ressemble infiniment plus au pourcentage de nationalistes québécois incluant les péquistes qui veulent vraiment la séparation du Québec avec le Canada, soit l’indépendance ! Et non pas une augmentation annuelle en étant plutôt une entente sur quatre ans.

      Encore une fois afin de comprendre cette situation rocambolesque, pourquoi notre petit tapon de nationalistes québécois se font « toujours aller le clapet » afin de se vanter d’avoir le plus haut de syndicalisation au Canada et même en Amérique du Nord ? Tout comme vient de me dire une vieille péquiste alors que je sortais du Tim Horton du coin soit : C’ta craire tabarn…., cé parce qu’icitte, même des travailleurs au salaire minimum sont syndiqués disait cette ancienne péquiste qui vient juste de retrouver la « vue ».

      En terminant, la question existentielle : Pourquoi nos nationalistes à nous autres se « crinquent » ainsi le patriote intérieur en se vantant d’avoir le plus haut de syndicalisation au Québec et POURQUOI avec le plus haut taux de syndicalisation, les salaires au Québec sont parmi les PLUSSE bas au Canada ???. Avec plaisir, John Bull.

    • Bonjour johnbull !

      Encore une fois, dans votre pittoresque langage du pays, vous apportez à ce blogue une observation fort pertinente.

      En effet, cette chère province de Québec, qui est la plus syndicalisée au Canada, est celle où l’on trouve les salaires les moins élevés au Canada, comme on peut le constater sur cette série de tableaux de Statistiques Canada (« Gains moyens de la population âgée de 15 ans et plus selon le plus haut niveau de scolarité atteint, par région métropolitaine de recensement, Recensement de 2006 »):

      http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/cst01/labor51a-fra.htm

      http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/cst01/labor51b-fra.htm

      http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/cst01/labor51c-fra.htm

      http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/cst01/labor51d-fra.htm

      http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/cst01/labor51e-fra.htm

      http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/cst01/labor51f-fra.htm

      http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/cst01/labor51g-fra.htm

      Et de surcroit, les citoyens de cette chère province de Québec sont aussi les plus taxés au Canada, malgré le fait que le Québec recevra plus de 7,8 milliards de dollars en péréquation du fédéral pendant l’exercice financier 2013-2014.

      http://www.fin.gc.ca/fedprov/eqp-fra.asp

      À défaut de s’écrier « Vive le Canada », les braves patriotes québécois qui boycotteront aujourd’hui la Fête du Canada en allant « aider leurs chums à déménager » devraient donc s’écrier : « Merci au Canada qui permet à la société distincte du Québec de maintenir ses « généreux » programmes sociaux »…

    • Quatre ans, c’eût été trop long pour les mafias qui gouvernent le Québec. Le PLQ a protégé ses alliés mafieux au cas où il reprendrait le pouvoir. Mais y a rien là…

    • Le gouvernement de Pauline Marois prend les Québécois pour des imbéciles avec sa proposition de loi spéciale qui a heureusement été corrigée par l’opposition.

      En donnant tout aux syndicats, exactement comme ils ont tout donné aux étudiants, il ne restait plus aucune pression pour négocier avant 4 ans.

      Ce gouvernement collusionnaire devrait être renversé immédiatement. Après la destruction de l’industrie de l’amiante, de l’ensemble de l’industrie minière, de celle du gaz, voilà maintenant qu’ils vont détruire nos plus grandes firmes de génie.

      Ce gouvernement est sur les traces de celui de Pol Pot : des nationalistes qui s’en prennent frénétiquement à leur propre peuple. Il faut renverser ce gouvernement mortifère.

    • Je suis heureux que l’opposition soit majoritaire à la Chambre.

      La nouvelle loi est beaucoup plus raisonnable que le projet de loi du parti syndicaliste, pardon du parti Québécois.

      Cependant, je serais allé plus loin. J’aurais inséré une carotte et un bâton dans la loi. La loi aurait dû prévoir une période de deux ans. La deuxième année, l’augmentation serait fixée à la moitié de l’inflation; sauf s’il y aurait eu une entente entre les deux parties.

      D’autres permutations seraient possibles. L’idée fondamentale est de donner à chaque partie, une partie seulement de ce l’autre partie veut, mais à un prix difficile à accepter pour l’autre. De sorte que les deux parties ont intérêt à négocier.

      Comme le parti syndicaliste (PQ) ne comprend rien aux négociations, il est difficile de placer la barrière trop haute.

    • Selon plusieurs, la loi favoriserait la demande syndicale, c’est faux? C’est le statu quo, les mêmes conditions qu’avant.

      Les seules demandes ou changement important dans la négociation, viennent du patronat: demander aux employés de commencer plus tôt à 5:30, terminer plus tard à 19:00 et à temps simple le samedi. Ce sont ces points qui ont empêcher une entente dans le secteur commercial et institutionnel. Les employés n’ont jamais acceptés et n’accepteront jamais ces horaires élargies. Ils ont des enfants et les garderies n’ouvrent pas à 5:00 du matin ou un samedi. Donc, on se voit dans un ans.

    • @ vraiconcanadien 1 juillet 2013 / 08h56

      Votre intégrisme libérâleux-fédérâleux vous incite a toujours critiqué, le bon gouvernement élu, du Parti-Québécois.

      Que Mme Marois pose n’importe quelle action, les fédérastes font de l’obstruction sur tout, et en tout temps, depuis le début du mandat du Parti Québécois.

      Le mot d’ordre est de faire mal paraître le Parti-Québécois, et non de coopérer avec le gouvernement élu.

      A ce petit jeu, les libéraux pourrait se retrouver un jour dans la même situation et il n’est pas si certain que le chef des caqueux lui apporte son soutien pour jouer les seconds violons !

      Si par malheur nous héritions d’un gouvernement libérâleux, espérons que nous lui ferions gouter la même médecine.

      La Commission Charbonneau fera toute la différence pour que ce cauchemar n’arrive jamais.

      Bravo à nos amis travailleurs (ses) de la construction qui auront quand même gagné une protection sur le coût de la vie pendant 4 ans avec des hausses de plus de 2% par année.
      Passez tous une excellente journée de vacances, le gouvernement n’aura pas agi brutalement avec vous, comme les libéraux auraient bien voulu le faire et possiblement encore une fois foutre le chaos.
      Bonne journée de congé québécois. ☺

    • On a une entente, mais on perpétue un système qui pénalise tout le monde.

      L’industrie de la construction est un immense syndicat qui contrôle les prix avec l’appui du gouvernement. Et pourquoi ça dure, parce que ces messieurs gros bras vont mettre la pagaille partout si on ouvre cette industrie à la compétition.

      On est en plein chantage. Et quand on pense que les travaux publics comptent pour plus de la moitié des investissements, ce sont nos impôts qui paient leurs conditions de travail.

    • Bonjour,

      Bien sûr qu’un péquiste est un nationaliste québécois qui se promène avec une poignée dans le dos. Quoique depuis un certain temps, beaucoup de péquistes commencent à s’en apercevoir car observez le « body language » d’un péquiste d’aujourd’hui qui se gratte constamment la « boîte à poux ainsi que dans le dos » . Un signe de réveil quoi ? Ou bien une prise de conscience sur le tard d’avoir toujours été des « VALISES » ? Car tout comme vient d’affirmer Monsieur Bernard El Latino Landry, souverain ne veut rien dire en étant que vulgaire schnoutte et seulement indépendance veut dire les VRAIES CHOSES en étant le mot approprié après 45 longues années de divagation et d’errances nationalistes des « vrais québé-QUOI » ?

      Encore une fois tout en ayant la réponse limpide comme de l’eau de roche, pourquoi la gang de nationalistes québécois « qui ne savez pas COMPTER », pourquoi vous faire aller le mâche patates en vous targuant d’avoir le PLUSSE haut taux de syndicalisation et pourquoi au Québec les salaires sont les plus bas au Canada ? Savez vous compter les péquistes de tout CRIN et de quelques Ti Poils superflus ? Avec plaisir, John Bull.

    • Une autre possibilité pour la deuxième année aurait donné aux syndicats une indexation des salaires, mais aurait modifié les conditions de travail selon les demandes des employeurs. Encore une fois, une entente négociée aurait préséance sur cette loi.

      Mais le PQ

    • Encore une fois mauvaise clé

      Mais le PQ, le parti syndicaliste, ne veut pas froisser ses alliés.

      @legaulois

      Vous êtes aveuglé par votre idéologie pro-syndicale. Il faut éviter d’en demander trop à un péquiste. Il est incapable de fonctionner dans l’intérêt général de la province.

    • @ legaulois (commentaire « 1 juillet 2013 09h27 » ) :

      Puisque vous évoquez la Fête nationale du Canada, ce pays qui vous a généreusement accueilli en 1967, pouvez-vous préciser si, en tant qu’ancien membre d’équipage du sous-marin nucléaire français Le Redoutable, vous serez invité à la Fête nationale de la France, qui aura lieu à l’Ambassade de France à Ottawa, le 12 juillet prochain, puisque l’ambassade sera fermée le 14 juillet ?

      http://www.ambafrance-ca.org/Fete-Nationale-a-l-Ambassade-de

      En vous présentant avec votre vieux Bachi sur la tête, cous attireriez sûrement l’attention des attachés militaires français lors de la réception, et vous pourriez leur expliquer ce qui vous a motivé à quitter l’équipage du sous-marin Le Redoutable en 1967 et à chercher ensuite refuge au Canada.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Bachi

      En terminant, en cette belle journée de la Fête du Canada, je vous souhaite de faire une excellente promenade quotidienne sur le Mont-Royal, et de saluer cordialement la-nation-quebecoise si vous le rencontrez là-bas.

      Si vous regardez à l’est, n’oubliez pas de scruter attentivement l’horizon afin de voir si vous pouvez distinguer les Alpes ou les Pyrénées…

    • ▬▬▬☼♥☼♥☼♥ BONNE FÊTE DU CANADA ! ♥☼♥☼♥☼▬▬▬

    • Bonjour,

      Bien sûr qu’un fédéraste fédérâleux est un fédéraste canayen qui se promène avec une poignée dans le dos. Quoique depuis un certain temps, beaucoup de fédérastes commencent à s’en apercevoir car observez le « body language » d’un fédérâleux fédéraste d’aujourd’hui qui se gratte constamment la « boîte à poux ainsi que dans le dos » . Un signe de réveil quoi ? Ou bien une prise de conscience sur le tard d’avoir toujours été des « SUITCASE FÉDÉRASTES » ? Car tout comme vient d’affirmer Monsieur Philippo El Latino Couillard, “canayen fédéraste” ne veut rien dire en étant que vulgaire schnoutte et seulement l’indépendance du Québec veut dire les VRAIES CHOSES en étant le mot approprié après 45 longues années de divagation et d’errances fédéraste fédérâleuse des « vrais CANA-QUOI » ?

      Encore une fois tout en ayant la réponse limpide comme de l’eau de roche, pourquoi la gang de fédérastes québécois « qui ne savez pas COMPTER », pourquoi vous faire aller le mâche patates en vous targuant d’avoir le PLUSSE haut taux de collaboration et pourquoi au Québec les salaires sont les plus haut au Canada ? Savez vous compter les fédérastes de tout CRIN et de quelques Ti-P.E.T superflus ? Avec plaisir, John la Bulle.

    • Je suis déçu que les libéraux ne sont pas capables d’appuyer les travailleurs et travailleuses québécoises.

      En attendant cela nous donne le goût de vomir de voir tant d’entrepreneurs parader à la Commission Charbonneau. On voit vraiment pour qui travaille le PARTI LIBÉRAL DU QUÉBÉCOIS, les riches qui méprisent la société québécoise.

    • @ legaulois et @ la-nation-quebecoise

      Lorsque vous avez tous les deux (???) quitté votre France bien aimée en 1967, était-ce pour des raisons semblables à celles évoquées par Felix Marquardt dans son texte d’opinion « The Best Hope for France’s Young? Get Out », publié dans le quotidien The New York Times, le 29 juin 2013 ???

      http://www.nytimes.com/2013/06/30/opinion/sunday/the-best-hope-for-frances-young-get-out.html

      Merci à l’avance pour votre réponse, et passez une excellente Fête du Canada !!!

    • “Il faut éviter d’en demander trop à un péquiste. Il est incapable de fonctionner dans l’intérêt général de la province.”

      Ça c’est extrêmement vrai, c’est même le mécanisme qui explique la richesse moins grande au Québec qu’ailleurs maintenant. Il s’agit d’un groupe de gens qui nuisent au développement du Québec parce qu’ils ont le cerveau lavé complètement. À n’importe quoi que dit le représentant de la coalition syndicalo-politique, ils disent oui. Ils ne se rendent pas compte qu’ils vident alors le portefeuille du payeur de taxe et du citoyen ordinaire et que ce n’est plus lui qui librement développe sa province avec son pouvoir d’achat mais que c’est la première ministre qui décide maintenant ou va son argent.

    • Heureusement que l’opposition majoritaire PLQ/CAQ, y était… sinon encore une fois les ti-namis à Pauline auraient tous eus les bonbons qu’ils souhaitaient avoir. :)

    • @ nicolas 2008

      attend de voir défilé les syndicats devant la commission Charbonneau, tu risque de renvaller tes mots cars si les libéraux sont pro entrepreneurs, le p.q. est pro syndicalistes..et si tu avait un epu de connaissances dans le milieu des affaires et l’international tu comprendrait que sans entrepreneurs il n’y a pas de constructions et encore moins d’économie.

      dans toute cette histoire les syndicats tout comme les entrepreneurs se bourre les poches mais un aide l’économie et l’autre est loins de sa raison d’origine maintenant ces de faire de l’argent sur le dos des travailleurs.

    • ▬▬► Bonne fête à tous les collabos canayen-franssâ ! ◄▬▬

    • Bonne fête a tous les Canadiens et Canadiennes. Vive le Canada, coast to coast, a mare usque a mare, d’un océan a l’autre, soyons fiers de nos belles montagnes rocheuses.

    • “Bonne fête à tous les collabos canayen-franssâ !

      Collabo, plus haut c’est l’autre qui traite Charest de despote, franchement les gauchisses, séparatisses se dépasse en matière d’enflure verbal, si on parle d’Harper on va dire que c’est un extrémiste de droite HAHAHA, sont drôles les gochisses, Harper un extrémiste de droite, Charest un despote, ce bon Charest qui vous a donner des congés parentaux, la fécondation in vitro gratis, qui a jamais coupêr aucun poste de fonctionnaires , il en a même engager plus, qui a jamais fait de réingénérie de l’État et on le traite de despote ? Faites-moi rire

    • @ legaulois (commentaire « 1 juillet 2013 11h12 » ) :

      En ce qui concerne la collaboration, comme vous avez déjà affirmé sur ce blogue avoir immigré de France au Canada en 1967, est-il nécessaire de vous rappeler que vous n’avez pas de leçon à donner au Canada et à ses citoyens en matière de collaboration, compte tenu du passé sombre de votre pays d’origine ???

      Si vous avez besoin de vous rafraîchir la mémoire :

      http://www.youtube.com/watch?v=YsKKUS5eQDk

      http://www.youtube.com/watch?v=HuJ4hNd7qvU

      Bonne Fête du Canada aux citoyens canadiens qui font preuve de loyauté envers leurs pays…

    • Il aurait fallu une clause “remboursement des sommes payées en trop dans le secteur des édifices gouvernementaux” qui aurait spécifié que c’est disons 10% de moins sur tout (salaires, matériaux, profits des patrons…) que le prix “normal” pour un autre donneur d’ouvrage lorsque c’est un chantier dont le demandeur est le gouvernement jusqu’à temps que l’évaluation de la somme volée par l’industrie de la construction soit récupérée.

      Je le sais pas si c’est possible mais juste l’imaginer ça fait du bien. Les gars de la construction sont pas si innocents que ça de ces vols-là. Quand on parle du fameux exemple de la construction du stade, alors que des camions ressortaient et re-rentraient, le conducteur du camion devait bien être au courant…

    • Legaulois,

      Merci pour les souhaits,

      De la part d’un collabos canayen-fransâ,,,

      C’est plaisant de lire d’un immigré

    • LE DOMINION DAY

      C’est l’un des plus tristes événements pour le peuple Canadien-français que le Jour du Dominion.

      Le 30 juin, le Bas-Canada comptait 65 députés sur les 130 que comptait la Chambre d’assemblée du Canada et le Haut-Canada de même.

      Deux nations distinctes partageant le même territoire avaient la parité institutionnelle.

      Le lendemain, premier juillet 1867, le Québec n’avait plus que 65 députés sur 181 et tout s’empire depuis.

      Nous avons maintenant moins du quart de la députation aux Communes.

      Abandonner le principe de deux nations égales en droit dans un État Associé, il fallait le faire.

      Quel gâchis !

      Le chef libéral, Antoine-Aimé Dorion avait demandé qu’un référendum soit tenu avant tout changement de constitution, ce qui lui fut refusé.

      Un simple vote des députés et conseillers législatifs ratifié par Londres et notre peuple était irrémédiablement minorisé.

      Peu de peuples ont abandonné le statut de parité institutionnelle qu’il détenait sur le territoire qu’il partageait avec un autre.

      C’est arrivé au Liban et la Belgique est sur le point de basculer si les Wallons plient une fois de plus.

      Un autre mensonge veut nous faire croire que le Canada existe aujourd’hui depuis 146 ans.

      Très peu de personnes relèvent ce mensonge éhonté.

      Le Canada a au moins deux cents ans de plus, ses premières institutions publiques datant de 1663.

      1867 marque le changement de constitution pour le Canada lui qui avait déjà vécu le Conseil souverain de 1663, l’occupation militaire de 1760, la Proclamation Royale de 1763, l’Acte de Québec de 1774, l’Acte constitutionnel de 1791, le Conseil spécial de 1838 et l’Acte d’Union de 1840.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_souverain_de_la_Nouvelle-France

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Proclamation_royale_de_1763

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Acte_de_Qu%C3%A9bec

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Acte_constitutionnel

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_sp%C3%A9cial_du_Bas-Canada

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Acte_d%27Union_%281840%29

      Comme on n’enseigne plus l’histoire de notre propre pays, combien se souviennent ?

    • @ ducalme / 12h14

      Merci de rappeler à tous, ce gros mensonge qu’est aujourdhui le Canada ( Kanata)

      La République de Santa Bananas

    • “Comme on n’enseigne plus l’histoire de notre propre pays, combien se souviennent ?”

      Exact et l’Éducation c’est de juridiction provinciale, il fait quoi le Minustère de l’Éducation a Kébek ? RIEN et ça va changer avec l’Indépendance ? Permettez-moi d’en douter.

    • “Le 10 mars 1865, la proposition du gouvernement sur la confédération est mise aux voix. ELle est appuyée par 91 députés, et 33 votent contre elle. Dans la section est, celle du Québec, le vote est plus serrée :37 lui donnent leur appui, 24 la lui refusent. Le 15aout 1866 se termine la dernière session de la dernière législature de la colonie du Canada-uni. Le gouvernement de coalition a obtenu le feu vert. Une délégation part pour Londres pour faire approuver le projet.”

      P157 de l’Histoire du Québec pour les nuls.

      Le Québec a accepté le projet de constitution. C’est de la faute à quoi ou à quoi cette fois-là ? Il faut aller de l’avant et cesser de revenir constamment sur nos décisions. De plus, on a voté “non” deux fois au projet de séparation. Insister devient ridicule, quelle réponse serait la bonne advenant un éventuelle oui à un référendum sur la séparation ?

      Bonne fête du Canada tout le monde !

    • @ ducalme (commentaire « 1 juillet 2013 12h14 » ) :

      L’alternative la plus crédible ou probable pour le Québec en 1867 était l’annexion aux États-Unis, une option préconisée avec vigueur par Louis-Joseph Papineau à son retour d’exil aux États-Unis et en France, en 1845.

      La question qu’il faut se poser, c’est : est-ce que le Québec constituerait une société francophone distincte en 2013 si le Canada-Est de 1866-1867, dont le territoire était substantiellement plus petit que celui du Québec contemporain (*), avait choisi l’annexion aux États-Unis, plutôt que l’union avec trois autres colonies britanniques, pour former un pays qui allait devenir le Canada moderne ?

      * Liens suggérés :

      http://faculty.marianopolis.edu/c.belanger/quebechistory/readings/territor.htm

      http://faculty.marianopolis.edu/c.belanger/quebechistory/maps/1851.htm

    • et on tombe en vancaces de constructions dans 2 semaines, LOL

    • @ducalme

      1 juillet 2013
      12h14

      Vous réécrivez l’histoire …Tellement facile!

    • Je voudrais simplement savoir combien de sortes de fédéralisme dont on a parlé depuis feu Robert Bourassa. SVP ne faites pas comme un individu qui a dit il y a 2 semaines qu en 1942 lorsque le fédéral a emprunté…je dis bien emprunté…les taxes et impôts directs que Godbout,dont le dénommé Couillard veut réhabiliter tout en signant le torchon rapporté par trudeau dit elliot,qu en 1942 c était un nouveau régime fiscal.Ce personnage aura beau nous envoyer des trucs de wikipedia en les tronquant cela était,dans son envoi,d une fausseté incroyable. Et ça ose aujourd hui récidiver en nous faisant croire que tout cela a été pris dans l Histoire du Québec pour les nuls d Éric Bédard. Allez donc lire aussi,et vous allez avoir l heure juste aussi,les 50 plus grands discours des hommes politiques du Québec.

    • Plusieurs de mes messages patriotiques québécois ont été “varlopés” !

      On voit bien ici que la “modérette” de Gesca, penche toujours du côté des fédérastes fédérâleux, canayen-franssâ .

    • @ toubie (commentaire « 1 juillet 2013 14h18 » ) :

      Bonne Fête du Canada, internaute toubie !

      Nous sommes maintenant en 2013 et non plus en 1942, à l’époque de votre bien-aimé héros Maurice Duplessis, celui qui s’est entre autres opposé à la création de la Société Radio-Canada(SRC), qui a permis à bien des séparatistes (dont René Lévesque, Raymond Archambault, Bernard Drainville et Pierre Duchesne) de très bien gagner leur croûte et de se bâtir un substantiel fond de pension.

      Il nous faut aujourd’hui chercher à mettre en place la gouvernance d’un état multinational moderne, et non pas chercher à recréer une province tournée vers le passé où les citoyens n’étaient que des pions dont la vocation n’était que de servir une élite nationaliste bien-pensante.

      Encore une fois, bonne Fête du Canada, internaute toubie !

    • Ben oui Godbout, a l’époque touts les bateaux arrêtaient a MTL pour décharger leur cargaison, ça faisait de la job pour les Montréalais; Godbout a permit la construction de la voie maritime jusqu’au grands lacs, les bateaux passent tout droit et s’en vont direct a Chicago en passant par Toronto. Bravo l’élite kébékoise et on crache sur Duplessis après ça.

    • @ducalme

      C’est bien la première fois que je vois quelqu’un présenter le Canada-uni de 1840 à 1865 comme ayant été un âge d’or pour les Canadiens-français. Le Canada-uni comptait un nombre égal de députés du Haut et du Bas Canada, mais vous oubliez qu’environ le tiers des députés du Bas-Canada étaient Anglais et aucun (sauf l’exception de Lafontaine) n’était Canadien-français au Haut-Canada.

      Vous oubliez que le Québec s’est beaucoup francisé depuis cette époque. Si le Canada-uni avait été si avantageux pour les Canadiens-français, il n’y aurait pas eu de fédération en 1867. Il ne faut pas postuler que nos ancêtres ont été des imbéciles comme semblent souvent le supposer les nationalistes.

      Bonne fête du Canada à tous!

      P.S. Un petit clin d’œil à monsieur Lavoie puisque pendant que Lafontaine était élu à Toronto, Baldwin l’était à Rimouski.

    • legaulois

      1 juillet 2013
      14h29
      Plusieurs de mes messages patriotiques québécois ont été “varlopés” !

      On voit bien ici que la “modérette” de Gesca, penche toujours du côté des fédérastes fédérâleux, canayen-franssâ .

      Tu peux toujours écrire tes vomissures dans Le Devoir, tu va être acceuilli à bras ouverts.

    • KANATA à l’origine était une bourgade en langage indien qui désigna d’abord la ville de Stadacona,
      (Québec)

      Aujourdhui ce Canada à Toronto ressemble à une Tour de Babel grâce au multiculturalisme à la Trudeau. Promenez-vous dans Toronto, vous ne vous croirez jamais au Canada, mais plutôt en Inde, au Bangladesh, au Pakistan, ou même à Hong-Kong !

      Pire à Vancouver envahi par les asiatiques, que de ca, ce Canada n’est pas du tout l’image de la Nation Québécoise et parle uniquement anglais.

      En prenant la 401 en provenance de l’Ontario c’est un soulagement que de voir l’immense pancarte qui nous averti que nous rentrons enfin au Québec !

      C’est la même sensation qu’aprés avoir quitté un pays étranger.

      Vu à la télévision aujourdhui à Ottawa un cheval séparatiste de la Gendarmerie Royale a eu l’audace de déposer un immense tas de crottin en passant devant la tribune de Harper et surtout du gouverneur général ! ils l’avaient sous le nez, impossible de manquer ca (et de le renifler) !

      Cette image symbolique restera à jamais gravée dans ma mémoire.

    • Legaulois 14:29

      Vous devriez relire tous les commentaries et vous réaliseriez que le modérateur (non moderette) laisse beaucoup de commentaire qui sont agressif à nous les fédérastes fédérâleux , canayen-franssâ, comme celui que vous venez d’écrire

      VIVE LE CANADA.

    • @ teddybear (commentaire « 1 juillet 2013 14h43 » ) :

      J’ignore si vous tentiez de faire de l’humour dans votre commentaire, mais dans les faits, la décision de construire la Voie maritime du Saint-Laurent (prise en 1952 au Canada et en 1954 aux États-Unis), et la construction de cette voie maritime pendant le reste des années 1950 (inauguration le 26 juin 1959), ont eu lieu pendant que Maurice Duplessis était premier ministre du Québec…

      http://archives.radio-canada.ca/economie_affaires/transports/dossiers/694/

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Voie_maritime_du_Saint-Laurent

      http://en.wikipedia.org/wiki/Saint_Lawrence_Seaway

      Et la Voie maritime n’est que le dernier de plusieurs systèmes de canalisation construits sur le fleuve Saint-Laurent depuis deux siècles…

    • Ben oui Bonne fête du Canada même à toubie qui vit dans le passé et qui n’a pas peur d’affirmer que son option politique ne vit que par un vieux sentiment de revanche qui date de 1942 et même avant du temps que les Français s’alliaient au Abénakis pour aller massacrer des Anglais aux États-unis parce que c’étaient des Anglais.

      Pour les sommes investis par les Québécois dans le gouvernement centrale du Canada, d’Abord elles ont servies à défendre la patrie en temps de guerre et deuxièmement nommément moi un investissement fait en ce temps-là qui rapporte encore aujourd’hui plus de 19 milliards au Québec ?

      -Aucun bien sûr, le canada c’est la chance du Québec. Et vous vous êtes la chance des fédéralistes puisqu’en parlant tout le temps du passé, ça ringardise votre option politique et c’est très bien comme ça. Merci et bonne Fête du Canada.

    • legaulois

      1 juillet 2013
      15h05

      Si vous n`êtes pas heureux au Canada, vous n`avez qu`à faire l`inverse de ce que vous avez fait en 1967 et retourner avec vos emmerdeurs français, ceux que vous avez quitté sûrement pour une raison valable dans le temps, mais aujourd`hui on ne vous retient pas.

    • ☼☼☼ Vive le Kanata ! ☼☼☼

      Anciennement la ville de Stadacona qui devint la ville de Québec.

      Un nom qu’on nous a volé, tout comme l’hymne national qui ne veut plus rien dire.

    • ” Les fleurons glorieux”…déportation des acadiens par les anglais, incendies des villages avec parfois les gens à l’intérieur…pendaison des patriotes québécois…encore des villages incendiées…la soumission par la force, les “fleurons glorieux”… mais oui..mais oui… ♪♫♪

    • Comment expliquer la réaction ”favorable” des patrons ? Leurs demandes de modifier les clauses non-salariales sont annulées. Les taux d’augmentations salariales sont plus élevés que leurs demandes. alors, c’est quoi la joie ??? Et les syndicats qui sont en bô joual vert … Je ne comprends pas non plus … Les modifs sur les horaires, les taux ordinairse les weekends, etc ne sont pas retenus. Me semble que je serais content comme travailleur … Les médias ne réfléchissent pas et ne font que rapporter les bribes des acteurs …

    • @ legaulois (commentaire « 1 juillet 2013 15h36 » ) :

      Personne ne vous a rien volé, puisque vous êtes arrivé chez nous en 1967.

      De quel droit vous accaparez-vous de notre histoire nationale avant 1967 ???

      Est-ce que quelqu’un chez nous s’accapare l’histoire de votre pays d’origine (la France) pendant la Révolution, la période napoléonienne ou la Deuxième Guerre mondiale ???

    • @ cotedeporc_7

      il dit trés sérieusement :

      ” Est-ce que quelqu’un chez nous s’accapare l’histoire de votre pays d’origine (la France) pendant la Révolution, la période napoléonienne..”

      Réponse :

      Le Code civile québécois est le Code Civile de Napoléon ! vous ne le saviez pas ?

      une autre particularité qui nous éloigne de la Couronne Britannique à laquelle vous tenez tant !

      Vous devriez protester ! zzzz…zzz…zz

    • @ legaulois (commentaire « 1 juillet 2013 16h16 ») :

      La raison pour laquelle le Québec utilise un Code civil d’inspiration française est qu’en 1774, par l’entremise de l’Acte de Québec, le Parlement britannique a restauré au Québec le droit civil français (qui avait été aboli avec la Proclamation royale de 1763), tout en maintenant le droit criminel britannique, ce qui explique le double système juridique qui existe encore aujourd’hui au Québec.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_civil_du_Qu%C3%A9bec

      Par ailleurs, il convient de souligner que 1774, c’était plusieurs années avant que Napoléon Bonaparte prenne le pouvoir en France et promulgue en 1804 un nouveau Code civil (fondé sur l’ancien droit civil français).

      Et si l’Assemblée législative de la province du Canada a décidé en 1857 (donc à l’époque du Canada-Uni) de moderniser son Code civil à partir du Code civil français (dit Code Napoléon), cela témoigne de la grande ouverture d’esprit qui existait au 19e siècle dans les colonies britanniques…

      En d’autres mots, si le Québec utilise encore aujourd’hui un Code civil d’inspiration française, le mérite n’en revient pas à Napoléon Bonaparte, mais bien plutôt à la sagesse de l’administration coloniale britannique et à la relative liberté de pensée et d’action qui existait chez les élus locaux dans les colonies britanniques…

    • legaulois,

      Vous avez raison,,,, continuer votre rêve,,,,ZZZZZZZZZZ

    • Whow cotenord_7

      Vous êtes très renseigné, j’apprécie vos commentaires et vos réactions à la désinformation .

      Merci

    • @ cotedeporc_7

      Vous dites le plus sérieusement du monde :

      ▬ ” Le mérite du Code Civile que les québécois ont emprunté sagement à Napoléon revient pas à celui-ci, mais au bon paternalisme des anglais ! ”

      Les blogueurs qui vous lisent doivent être stupéfaits !

      Personnellement j’ai eu ma dose avec vous aujourd’hui…. !

    • @ legaulois (commentaire « 1 juillet 2013 16h16 » ) :

      J’espère aussi que vous avez appris, après votre arrivée au Canada en 1967 (suite à vos nébuleux états de service sur le sous-marin nucléaire français Le Redoutable), que le Code civil du Québec a beaucoup évolué après 1857, et que le Code civil du Québec moderne est différent du Code civil de la République française contemporaine, ce qui est tout à fait compréhensible, compte tenu de l’évolution politique très différente de ces deux états…

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_civil_du_Qu%C3%A9bec

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_civil_(France)

    • @ legaulois (commentaire « 1 juillet 2013 16h56 » ) :

      Votre stupéfaction est tout à fait compréhensible, car vous ne connaissez pas notre histoire.

      Je suppose qu’à bord du sous-marin Le Redoutable, vous deviez occuper un poste de subalterne parmi les subalternes, ce qui n’exigeait pas un niveau d’instruction très élevé.

      Corrigez-moi si je suis dans l’erreur, mais vous n’étiez sûrement pas responsable du réacteur nucléaire du sous-marin, de la navigation en mer, ou du contrôle des missiles nucléaires balistiques mer-sol de type M1, d’une puissance de 450 kilotonnes chacun et qui avaient une portée de 2 000 kilomètres.

      Pourtant, les lycées français avaient une réputation plutôt bonne dans les années 1960…

      Mais si vous aviez de telles lacunes dans votre instruction à votre arrivée au Canada en 1967, pourquoi ne vous êtes vous pas efforcé de combler ces lacunes ???

      Vous ne vous humilieriez alors pas comme vous le faites présentement sur ce blogue…

    • cotenord_7

      Vlam,,,merci

    • @ Côte nord

      tu ne sais pas que Duplessis était contre la voie maritime et sais-tu quelque chose on le voit très bien de nos jours.Duplessis n était pas contre la SRC mais il voulait aussi radio-Québec.Je te signalerai qu il n y a que les sales oiseaux qui se plaisent à salir leur nid en disant que de retourner vers le passé c est ni plus ni moins malsain.En attendant Harper et le fils de l autre fera pire: guerre de 1812 pour la commémoration plus de 72 millions…on dépensera plus de 200 millions pour fêter le 150ième anniversaire de la Confédération qui n en n est même plus une et je te répète si au moins ton fédéralisme du statu quo avait vraiment évolué on n en serait peut-être pas rendu ou nous sommes.Ce ne sont pas les Provinces qui ont changé petit à petit la Confédération…mais le gouvernement central et cela a parti surtout en 1942 quand Godbout pour remercier Ottawa de l avoir aidé à battre Duplessis en 1939.Tu sembles ne pas comprendre que nous sommes de plus en minoritaires au Parlement fédéral.Sais-tu qui mène vraiment c est le cabinet du Premier Ministre et qui est bourré de très hauts fonctionnaires.On l a encore bien vu dernièrement dans l affaire du bureau du premier ministre Harper et du sénateur Mark Duffy.

      Je te signale ceci: demeurant à quelques rues de la manifestation d Égyptiens contre Mosi le président de l Égypte…il y avait une foule de pancartes…mais aucune dans ma langue maternelle.Moi j en ai une et je voudrais qu on la respecte…mais dans le fond ils ont raison quand ils voient nos divisions et du fait que nous vomissions sur nous.Et en plus je ne suis pas minorisé et encore moins né hier…il y a eu ici des gens qui ont permis que nous soyons encore ici…toi tu t en fous.

    • @ Denis 825

      le commentaire plus haut te convient parfaitement…tu es un autre qui n a pas de passé…tu es né comme cela un beau jour…comme les fleurs au printemps qui sortent et on ne sait d ou…aucun peuple,aucune Nation,du moins je le crois,n a eu de la part de ses habitants des gens qui crachaient sans vergogne sur leurs ancêtres…et cela inclut parents et grands-parents.Pour vendre votre salade de fédéralisme qui n a pas voulu évoluer même après Meech vous seriez prêts et vous l êtes a nous diminués…a nous dire que l on est des pas bons…des incapables.Quand on renie son passé on est appelé à le revivre. Je ne dirai pas que vous et vos pareils vous faites pitié de piétiner le passé et surtout de penser que l on ne pas être de son époque et aussi de regarder l avenir.Donnez moi 5 fédéralismes dont on parle depuis quelques années et qui furent dans le fond que des mots pour nous endormir…alors que notre poids démographique,et probablement à votre grand plaisir,diminue de jours en jours.Bravo pour votre beau programme!!!

    • @ Denis 825:

      donne les détails de ton 19 milliards.

    • @gaslev 1 juillet 2013 14h59

      Le Devoir, a un tirage trop faible pour le blogueur legaulois (alias anthrax crapouillot enveloppe-brune-liberale johnbulle la-nation-quebecois nunu vrouvroum wictor ticket 1burdon2 huguette Canada Libre artis deis)

      Une explication:

      «Nos ennemis, les médias, Samedi, 28 janvier 2012 | Écrit par Pierre-Luc Bégin
      …Prenons l’«affaire» Duceppe, que je vais moi aussi commenter… Power Corporation l’a crucifié à la une de ses journaux pendant des jours comme s’il était le pire des acteurs du scandale des commandites. Une véritable exécution sommaire…
      Voilà donc un millième exemple de ce qui nous attend si nous décidons de mener la bataille de l’indépendance sans aucun outil de communication en mesure de peser dans l’opinion publique. Ce n’est quand même pas le très mou et frileux Devoir, avec ses quelques dizaines de milliers de lecteurs, une goutte d’eau dans l’océan, qui peut faire contrepoids. Il faut agir sur le front médiatique, ça urge. Il nous faut des outils de communication d’envergure!
      Il est plus que temps en effet de nous doter de médias pour diffuser nos points de vue. Les Basques le font. Les Corses le font! Tous les peuples en lutte le font, car c’est la base…
      …Elle (L’indépendance) appelle ceux qui veulent vivre libres dans une nation libre et qui veulent un vrai changement politique. Et, comme le disait hier Bernard Desgagnés, le changement doit débuter par le front médiatique. Sinon, aucun changement politique réel n’est possible…»
      http://www.lequebecois.org/chroniques-de-pierre-luc-begin/nos-ennemis-les-medias

    • la-nation-quebecoise

      C’est drôle de voir un immigré français dénigré le Canada, mais en même temps demeurer au Canada.

      Une personne intelligente et rationnelle plierait bagage et irait s’établir dans un pays plus stable, moins république de bananes comme vous dites.

      Il faut conclure que le Canada est moins république de bananes que la France puisque vous avez choisi de quitter la France pour le Canada.

      Bonne fête du Canada.

    • Si tu veux des cours d’économie de moi Toubie, il va falloir parler de salaire mais gratuitement je te donne un premier exercice : Apprends par coeur cet article du Journal Les Affaires :

      “Toutefois, alors qu’ils se scandalisent de ce qu’Ottawa perçoit au Québec, les souverainistes se gardent de parler des programmes qu’Ottawa administre pour l’ensemble des Canadiens et, surtout, d’admettre que les particuliers du Québec, les entreprises qui y oeuvrent, les institutions, le gouvernement et divers organismes ont reçu du fédéral en 2010 des versements totalisant 58 G$, soit 18 G$ de plus que ce que ce dernier a perçu au Québec. Cet écart s’est fortement accru depuis 10 ans. Après avoir varié entre 1 G$ et 4 G$ de 1999 à 2005, il est passé à 6 G$, 7 G$, 12 G$ et 14 G$ respectivement, de 2006 à 2009.”

      http://www.lesaffaires.com/archives/generale/le-quebec-depend-de-plus-en-plus-d-ottawa-financierement/548106#.UdH_EKwxiyo

      Je te poserai peut-être des questions plus tard pour voir si tu as fait ton exercice et si tu as appris quelque chose.

    • toubie or not toubie,

      Pour el 19 milliards, cela provient d’un article de Michel Girard, économiste reconnu dans le journal de Montréal suite à une étude du bureau de la statistique du QUÉBEC.

      Maintenant,,, donnez moi les détails du 50 milliards que le Québec récupérerait suite à une séparation que les péquiste affirment.

    • Bon ! Les fédéralistes (avec à leur tête, l’indécrotable John Bull) et les “méchants” séparatistes (avec à leur tête, son jumeau John Bulle) se chicannent encore ! À croire, que c’est rendu un sport national au Québec ! Vite le retour des Nordiques à Québec pour qu’on passe enfin à d’autre chose. Meanwhile ! Respectons une tite trêve pour souligner la fête du Canada ! Bonne fête Canada !

    • ticasque,

      Pauvre de toi,,, tu te sens opprimé,,, déménage,,, voyons donc,

      C’est certain que Charest, Couillard et autre ne sont pas crucifiés,,,,WAKE UP.

    • @cotenord_7 puis @sans_ambages et @ Stephen Harper

      (Je reproduis un commentaire d’après-midi qui n’a pas été mis en ligne).

      @cotenord_7, vous écrivez: “est-ce que le Québec constituerait une société francophone distincte en 2013 si le Canada-Est de 1866-1867, dont le territoire était substantiellement plus petit que celui du Québec contemporain (*), avait choisi l’annexion aux États-Unis, plutôt que l’union avec trois autres colonies britanniques, pour former un pays qui allait devenir le Canada moderne ?”

      La réponse est évidemment NON, mais vous ne semblez pas considérer que le Bas-Canada pouvait forcer le maintien du statu quo.

      Les frontières du Québec se sont sans cesse agrandies jusqu’à l’ignominieux jugement du Conseil privé qui amputait le Québec de la majeure partie du Labrador.

      Sous le régime de l’Acte d’Union, par la force des choses, les frontières se seraient aussi développées et rien n’aurait pu empêcher le territoire de s’étendre, mais toujours dans le respect du principe qu’il y avait dans ce pays deux nations égales en droit et paritaires dans les institutions.

      @sans_ambages, vous écrivez: “…mais vous oubliez qu’environ le tiers des députés du Bas-Canada étaient Anglais …”.

      Vous avez entièrement raison de dire que sous l’Union, le Bas-Canada avait bon an mal an 30% de ses députés qui étaient anglophones.

      Mais il ne faudrait pas oublier de dire que le Canada fonctionnait alors sous le principe de la double majorité; pour qu’un projet de loi soit adopté, il fallait qu’il recueille l’appui d’une majorité de députés du Haut-Canada et du Bas-Canada.

      Alors, nous aurions dû être bien protégés par les 70% de députés francophones.

      @monsieur Harpeur, ce midi, vous avez dit que nous célébrions le 146ième anniversaire du Canada.

      Par ailleurs, votre ministère du patrimoine nous abreuve de publicités et de reconstitutions historiques nous disant à satiété que le Canada a repoussé l’invasion américaine en 1812.

      Il faudrait vous brancher, monsieur Harper; comment le Canada a-t-il pu repousser l’invasion américaine 55 ans avant sa fondation ?

      Je viens d’écouter les nouvelles de la SRC et on ne nous a parlé que des célébrations du Dominion qu’à Ottawa (Bytown).

      Que s’est-il donc passé à Baie-Comeau, Rimouski, Montmagny, Drummondville ou Trois-Rivières ?

    • Moi, ce que j’aimerais c’est ,,,, UN RÉFÉRENDUM LE PLUS TOT POSSIBLE SUR LA SÉPÉRATION,,,,

    • @toubie
      Dites, vous êtes au courant qu’il y a quelques états américains qui ne prélèvent aucune taxe alors que le gouvernement fédéral américain le fait? Les citoyens de ces états ont l’air plutôt content de ne pas avoir a payer autant de taxes que d’autres états.

      Tiens une idée comme ça: pourquoi ne pas faire comme le reste du pays et abolir une grande parti du ministère du revenu Québécois pour réduire les dédoublement d’organismes pour que l’on puissent faire qu’un seul rapport d’impôt? Et par le fait même pourquoi ne pas éliminer certains ministères et organisme qui chevauchent les compétences fédérales comme le ministère de l’environnement, investissements Québec, Statistiques Québec, le RRQ, et pleins d’autres organismes qui font les mêmes services que le fédéral a toujours su fourni au reste du pays?

      Nous devrions établir notre propre liste de tels ministres et organisations qui dédoublent les fonctions du fédéral juste pour l’opposer a celle que le groupe de travail que Duceppe se charge. Juste pour remettre les pendules a l’heure…ça serait pas mal drôle de voir la face de ces gens la!

    • tibob25

      1 juillet 2013
      18h46
      Moi, ce que j’aimerais c’est ,,,, UN RÉFÉRENDUM LE PLUS TOT POSSIBLE SUR LA SÉPÉRATION,,,,

      Demandes à Polineeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

    • @toubie, la-nation-quebecoise, legaulois, johnbulle, antrax, crapouillot, etc.

      Je vous trouve très impoli envers les autres internautes, surtout quand vous les tutoyez. Pendant ce temps, pour vous oublier un peu, j’écoute Brassens:

      “Le temps ne fait rien à l’affaire,
      quand on est con, on est con.
      Qu’on ait vingt ans, qu’on soit grand-père,
      quand on est con, on est con”.

    • gaslev

      Polineeeeeeeeeeeeee,,, n’est pas folle,,, elle ne veut pas de référendum,,,elle sait que cela l’a ménérait à son condo de 2.5millions

    • Pour revenir au thème du blogue plutôt qu’aux élucubrations et divagations de toubie et de ses nombreux autres pseudonymes, les travailleurs de la construction parlent de revenir en grève l’an prochain. S’ils font la grève deux semaines par année, ils perdent environ 4% de leur revenu annuel. Comparativement à des hausses anticipées de l’ordre de 2%, ça ne semble pas être une proposition gagnante.

      Dans cette histoire, le PQ essaie de faire passer l’opposition pour des méchants qui ont limité la portée de la loi spéciale . Ceci indique que l’offre salariale prévue dans la version initiale de cette loi était un peu trop généreuse. Je tempère donc mes propos d’hier (30 juin, 16h31). L’opposition a assez bien vu.

    • @ ducalme (commentaire « 1 juillet 2013 18h43 » ) :

      Je crois que vous sous-estimez dans votre commentaire le fait qu’au début des années 1860, la volonté des colonies britanniques (dont le Canada-Est, ancêtre du Québec) de négocier un pacte confédéral ou fédéral était en bonne partie motivée par la crainte de voir les états du nord des États-Unis envahir et annexer les colonies britanniques.

      Cette crainte s’est manifestée entre autres pendant la Guerre civile américaine (1861-1865) et dans les décennies qui ont suivi, au cours de la période de l’histoire des États-Unis qui est connue comme l’époque de la Manifest Destiny (expansion vers le Pacifique).

      Pour ce qui est de l’expansion territoriale du Québec, celle-ci a eu lieu sous le régime fédéral et est attribuable en bonne partie à l’influence des politiciens fédéraux québécois qui étaient présents et actifs à Ottawa. À la fin du 19e siècle, le Québec n’était pas dans une mentalité nihiliste de type « Bloc québécois » et s’assurait d’avoir des politiciens forts au gouvernement à Ottawa…

      Le Québec a d’abord obtenu en 1898 une grande portion du territoire de la Terre de Rupert qui avait été transférée au gouvernement canadien par la Compagnie de la Baie d’Hudson.

      Une deuxième concession territoriale de très grande ampleur a eu lieu en 1912, ce qui a amené les frontières du Québec jusqu’à la baie d’Ungava.

      http://faculty.marianopolis.edu/c.belanger/quebechistory/readings/territor.htm

      En passant, ces deux vastes territoires nordiques avaient été peu ou pas colonisés jusque là par les Canadiens français, alors le Québec ne pouvait pas vraiment invoquer une sorte de « droit divin » sur la souveraineté de ces territoires…

      Contrairement à vous, je ne me formalise plus (je dis bien « plus ») de la question du jugement du Conseil privé de 1927 sur la frontière Québec-Labrador.

      Dans ce cas aussi, le territoire actuel du Labrador n’avait pas été colonisé en permanence par des Canadiens français, et je ne crois pas ici non plus que le Québec pouvait prétendre à une sorte de « droit divin » sur ce territoire.

      S’il y a eu des « victimes » dans le jugement du Conseil privé de Londres en 1927, ce sont les autochtones Innus et Naskapis pour qui la nouvelle frontière était totalement artificielle.

      Mais il n’y avait aucun élu à l’Assemblée législative de Québec en 1927 qui se souciait le moindrement des droits des autochtones…

    • @ Fritz2

      je n ai qu un pseudo Toubie et en plus mon nom est

      Gagnon jean-Claude,
      sud-ouest de Montréal.

      Ou au moins une fois sur 2 on ne respecte pas mon identité en me disant ni plus ni moins de speak white.

      Et toi non nom?

    • @ Ti bob

      donc tu as l air à le savoir…d accord alors donne nous en des grandes lignes.

      Va lire en inscrivant sur Google ceci: Québec province de quêteux? Articles de claude picher économiste et chroniqueur pendant 35 ans au journal La Presse. Date de parution: les 14 et 21 juin 2011. M.Picher quoi que fédéraliste donnait l heure juste.

    • @ toubie (commentaire « 1 juillet 2013 17h43 » ) :

      Vous êtes préoccupés par ce que vous percevez comme une invasion de l’île de Montréal par des groupes ethnoculturels qui risquent de ne pas afficher en français ?

      Mais dites-moi, Monsieur toubie (ou Monsieur Jean-Claude Gagnon), vous qui avez apparemment œuvré dans le milieu de l’enseignement, qu’avez-vous fait personnellement pour assurer la pérennité du français à Montréal ?

      Avez-vous eu et élevé des enfants ?

      Vous occupez-vous de vos enfants et de vos petits-enfants ?

      Si, comme bien des séparatistes, vous agitez constamment le drapeau fleurdelisé sans avoir fait de gestes véritables pour assurer la relève francophone à Montréal (par exemple en ayant et en élevant des enfants), alors vous n’avez aucun droit de blâmer les groupes ethnoculturels de combler le vide que les Canadiens français ont laissé ou laissent sur l’île de Montréal…

      C’est aussi simple que cela…

    • @ Denis 825:

      a) je n ai pas besoin de professeurs de gens qui sont nés d une généraiton spontanée.

      b) si nous sommes obligés,d après ton envoi, de quêter ni plus ni moins du fric des autres alors il y a quelque chose qui ne va pas dans cette pseudo confédération

      c)je te ferai remarquer que dans le dernier budget de Bachand à l annexe 3 il est bien indiqué que tous nos services sociaux qui nous ont été donnés c est nous avec les taxes les plus élevées en Amérique. Ça provient d un ministre du liberal party.

      d) va voir les comptes publics du gouvernement du québec..peut-être tu comprendras quelque chose…pas obligé de l apprendre par coeur.Les perroquets le font très bien.

      et dis-toi une chose: J EN AI PLUS OUBLIÉ QUE VOUS POURREZ EN APPRENDRE.
      Je ne suis pas né souverainiste mais j ai bien vu qu en cédant nos droit pour un plat de lentilles comme godbout l a fait était néfaste pour notre Nation (qui ne contrôle même pas à 100% son immigration) Dans le fond ce n est pas lui qu il faut blâmer c est le gouvernement central qui a joué à toutes les 9 provinces un sale tour. Et comme le disait feu Daniel Johnson,père,dans son livre Égalité ou Indépendance,cela est plus grave pour notre Nation à cause de notre situation minoritaire.Naturellement il y en a aura toujours qui aimeront mieux avoir les genoux usés et de demeurer des locataires.

    • @toubie 20h22

      Vous dites que vous n’êtes pas né souverainiste (au sens québécois, je présume). Cela ne m’étonne pas si vous êtes né dans les Pyrénées comme vous dites. À vous lire, il me semble toutefois que vous vous intéressiez beaucoup aux politiciens québécois et à leurs discours pendant votre enfance. Vous avez dû fréquenter une école très internationale dans vos montagnes avant d’entrer dans la marine française. La montagne et la mer! Quel beau parcours!

      Vous êtes toujours aussi impoli envers les autres interlocuteurs de ce blogue, notamment lorsque vous les tutoyez. Avez-vous lu “nétiquette”?

      Vous écrivez aussi très mal la langue que vous proclamez si souvent aimer.

      Les nouvelles restrictions sur le BS entrent en vigueur aujourd’hui. Renseignez-vous.

    • tibob25
      Si tu voulais vraiment promouvoir un état français en Amérique du Nord, tu devrais écrire ton français sans fautes.

    • Si on veut s’en tenir au sujet du blogue, le 1er juillet est plutôt le jour du déménagement.

      Je me demande combien de gens n’ont pas pu entrer dans leur maison à temps à cause de la grève et ce qu’il faudrait faire pour ne plus que personne vive cette situation.

      De tous les acteurs impliqués, ce sont eux qui doivent davantage être aidés présentement. Ce n’est pas évident du tout. Qu’est-ce que les élus ont prévu pour eux ?

    • @toubie 20h22
      Vous mentionnez que les services a la population furent selon le dernier budget de Bachand payé à même nos taxes. Soit. Mais comprenez-vous ce qu’est le fond consolidé? C’est de ce fond que sont financé tout les services a la population. Et dans ce fond toutes les sources de revenus sont – consolidées! Y comprit la péréquation…

      Maintenant quand a savoir s’il est anormal que le Quebec doit dépendre des autres provinces, poser la question c’est y répondre. C’est parce que le Québec se maintient dans un état de pauvreté relative que nous en sommes la. Bien des gens vous diront que c’est parce que le Québécois moyen s’occupe plus de choses sur lesquelles il n’a pas réellement le contrôle au lieu de s’occuper de ses affaires personnelles. Et aussi parce que on refusent de développer nos ressources. Cela prend plus d’efforts pour être auto-suffisant que de dépendre des autres. Et le Québécois moyen s’est fait dire toute sa vie que les efforts n’amène a rien et que les patrons ne sont que des crapules profitant des faiblesses des autres. Alors qu’il sont plus souvent qu’autrement en train de risquer le tout pour le tout pour améliorer leur sort.

      Finalement, vous parlez de cesser d’être locataire – j’imagine que c’est une image mais juste pour répondre par une autre image: Pour acheter sa demeure, il faut avoir une partie en comptant. Et dans ce cas ci je veux dire qu’il faut avoir une offre de service a la population a la mesure de nos moyen et d’avoir un véritable plan d’affaires pour rembourser la dette. Le tout sans s’aliènerait la population, surtout si on tente de mettre en place des mesures inégales. Un exemple de cela est la nouvelle version de la taxe santé qui oblige la classe de contribuable déjà la plus sollicité de fournir encore plus. Sans même faire l’équivalence entre un seul revenu et un ou des dépendants versus deux revenus d’un ménage qui dépasse le revenu du premier cité. Il y en plein d’autres comme ça.

    • Correction
      Le tout sans s’aliéner la population

    • J’oubliais: vous revenez souvent sur le sujet du contrôle de l’immigration. Devons nous comprendre que vous préféreriez avoir des immigrants parfaitement francophones pour que vous n’auriez pas a faire d’efforts d’adaptation. Comme si le Québec était une espèce de gros Herouxville…

      J’aimerais vous faire part rapidement de quelques expériences personnelles:
      J’ai travaillé dans les années 80 avec un Iranien. Il me disait qu’il fallu qu’il quitte avec toute sa famille car sinon ils auraient êtes assassinés parce qu’ils ne pratiquaient pas la “bonne religion”.

      J’ai du comme fournisseur un hindou qui maintenais le même horaire de travail de fou que moi (80 heures et plus de travail par semaine). J’ai vendu ma première maison a une famille d’afghans qui ont fui la guerre en 2002. ce fut eux qui m’ont fait la meilleure offre. J’ai vendu ma 2eme maison a un couple de chinois qui ont quitté Shangai. Ils ont un enfant, une fille (vous savez ce qui arrivait aux bébé filles en Chine?).

      Ces gens finissent tous par s’acclimater a leur manière a leur terre d’accueil. Ca peut prendre deux générations ou plus. Faut pas paniquer avec ça et il faut regarder le long terme. Et surtout faut comprendre que la terre est en train de devenir un village global. Et il n’y a pas une loi ou une autorité qui va changer cela.

    • @cotenord_7

      Bonne nuit, Monsieur.

      Je désire tout simplement vous remercier pour la qualité de vos interventions toujours bien fouillées et documentées.

      Si je n’arrive pas toujours aux mêmes conclusions que vous, je respecte beaucoup vos interventions qui élèvent le débat de plusieurs échelons.

      Pour ce qui est de la question du Labrador, je ne peux vous en vouloir de ne “plus” vous formaliser de la décision du Conseil privé de 1927.

      Même nos gouvernements ne le font plus.

      Jean Lesage avait parlé “d’occupation institutionnelle” du territoire et créé la Commission Dorion qui a conclu qu’il n’y avait rien à faire.

      Même la Commission de la représentation électorale, créée par la Loi électorale, (LRQ chapitre E-3.3) ne fait pas de cas de créer une circonscription provinciale au Labrador.

      Qui plus est, le gouvernement du Québec a conclu des ententes de gouvernement à gouvernement avec celui de Terre-Neuve pour le harnachement des chutes Hamilton (sur les cartes du Québec) et chutes Churchill (sur les cartes de Terre-Neuve), reconaissant ainsi explicitement que les chutes Hamilton n’étaient pas sur le territoire du Québec.

      Qui parle des chutes Hamilton aujourd’hui ?

      En octobre 2001, le Québec ne s’opposa même pas au changement de nom de la province de Terre-Neuve pour Terre-Neuve-et-Labrador, comme il aurait pu le faire en vertu de la Loi concernant les modifications constitutionnelles, (L.C. 1993, chap. 1).

      Enfin, cessons donc de dire que le Québec n’a jamais signé la constitution de 1982.

      C’est Pauline Marois elle-même qui a demandé au gouvernement fédéral d’appliquer la Loi constitutionnelle de 1982 et sa formule d’amendement pour abolir les écoles confessionnelles à Montréal et Québec.

      Si ce n’est pas reconnaître une loi que de s’en servir, je me demande bien ce qu’il faut.

      Enfin, je m’en voudrais de ne pas souligner que lors du débat aux Communes sur l’entrée de Terre-Neuve dans la fédération canadienne, un seul député, l’indépendant Frédéric Dorion de Charlevoix (circonscription alors bornée en partie par le Labrador) a demandé à ce que le Québec donne son aval étant donné les conséquences juridiques quant aux frontières entre les deux provinces.

    • Out of business = Province du Québec

      C’et simple, on ne l’a pas l’affaire. On n’a pas de vision économique suffisamment développée pour s’émanciper de besoins interventionnistes de l’État providence.

      Même la classe des affaires au Québec dépend de l’État.

      Tout passe par l’État, c’est lamentable.

      On devrait s’assurer que la Régie des installation olympiques devienne plus indépendante, rechercher la maximisation des revenus, on privatise la société des alcools du Québec, on laisse plus de change à la création de partenariat dans la création de casinos en fonction d’un engouement touristique, etc.

      Bref, de la manière que tout fonctionne au Québec, on est vraiment dans la merde.

    • Comme vous dites M.Lavoie; “les partis débattront de tout ça toute la soirée et une partie de la nuit”. C’est effectivement ce qu’ils ont fait. La question est la suivante: l’ont-ils fait en se regroupant autour du consensus de l’intérêt supérieur de la population ou bien ils l’ont fait principalement d’une manière partisane en se chicanant et en tentant de faire mal paraître çeux d’en face pour essayer d’en retirer des bénéfices de parti?

    • @fauconcanadien : «Si tu voulais vraiment promouvoir un état français en Amérique du Nord, tu devrais écrire ton français sans fautes.»

      N’écrivez plus de «s» à «sans faute» avant de donner des leçons.

    • Moi je me réjouis de revoir tous ces fiers et valeureux constructeurs revenir au travail. J’adore les regarder travailler. Il vont maintenant pouvoir nous construire de jolies maisons.

    • @ ducalme (commentaire « 2 juillet 2013 01h04 ») :

      Bonjour ducalme !

      Merci pour votre commentaire.

      Vous et moi n’arrivons peut-être pas toujours aux mêmes conclusions (politiques ?), mais je crois que nous avons tout de même beaucoup en commun, tout au moins en ce qui concerne l’intérêt pour l’histoire de notre peuple.

      Vous et moi partageons aussi une passion pour les diasporas canadienne-française et acadienne en Amérique du Nord.

      Vous qui voyagez régulièrement en Nouvelle-Angleterre et qui avez une connaissance pratique et concrète des Franco-américains de cette région, devriez peut-être envisager d’écrire sur ce sujet l’un de ces jours… Je crois que ça pourrait donner quelque chose de très intéressant…

      Pour ce qui est du Labrador, je sais que ce sujet a causé bien des frustrations chez des Québécois nationalistes dans le passé.

      Mais je ne crois pas qu’il faut se faire du mauvais sang avec cela. L’économie de l’ouest du Labrador et celle du Québec (circonscriptions électorales provinciales de Duplessis et de René-Lévesque (autrefois Saguenay)) sont très inter reliées. Le minerai de l’ouest du Labrador transite et va continuer de transiter par Sept-Îles, et l’approvisionnement de l’ouest du Labrador va continuer de se faire en bonne partie à partir de Sept-Îles et de Baie-Comeau… En outre, plusieurs francophones québécois ou d’autres origines gagnent leur vie au Labrador (villes minières, chantier des futures installations hydroélectriques de Muskrat Falls, etc.) et payent moins d’impôt provincial qu’au Québec…

      Comme ces francophones ont maintenant des droits scolaires reconnus (grâce à la Loi constitutionnelle de 1982), ils peuvent généralement choisir d’envoyer leurs enfants à l’école française, tout comme les francophones de vieille souche de la région de Port-au-Port sur l’île de Terre-Neuve, ou les francophones de la péninsule d’Avalon (région de Saint-Jean (St John’s)).

      http://www.francotnl.ca/francophonie-terre-neuve-et-labrador-134-labrador.php

      http://www.francotnl.ca/francophonie-terre-neuve-et-labrador-133-peninsule-de-port-au-port.php

      http://www.francotnl.ca/francophonie-terre-neuve-et-labrador-132-avalon.php

      Merci encore pour votre commentaire, et passez une excellente journée !

    • @ ducalme,
      2 de Juillet 2013,
      à 01.heure 04.

      Bonjour,

      En vous félicitant grandement pour votre intervention que vous avez si bien vulgarisé afin de rendre celle ci la plus éclairante possible pour une grande proportion de nos nationalistes québécois qui « chiquent encore la guénille » depuis 1927. Et tout à fait à tort avec ce tapon d’éternels « chialeux et lamenteux ».

      Bien sûr, à l’envers de tout bon sens et de justice élémentaire, le Labrador fut annexé et donné au Québec il y a quelques 200 ans et plus par l’Angleterre afin de « les empêcher de brailler en partie». Toutefois, les Vikings ainsi que les Anglais furent les premiers à découvrir cet immense territoire que nos amis les habitants de Terre Neuve occupaient depuis plusieurs centaines d’années et en continuant d’occuper le territoire même si celui ci était annexé au Québec, le Pure Laine avait peur du « frette » et est constamment resté assis le cul sur le bord du Saint Laurent.

      En outre et ce qui est le plus important en plus de la « NON OCCUPATION » du territoire par nos bons amis en Pure Laine de moutons tricotée serrée, c’est que les « BASSINS VERSANTS » du Labrador donnaient sur Terre Neuve.

      En terminant, tout comme crier au loup, à force de « brailler comme des veaux, chialer et se lamenter » comme font nos bons nationalistes, surtout ceux du petit tapon de péquistes, ceux ci en viennent à perdre toute crédibilité et passer pour d’éternels braillards…… Avec plaisir, John Bull.

    • @ducalme

      Votre commentaire était fort pertinent en ce qui concerne la double majorité au parlement du Canada-uni. Il faut avouer que ce parlement n’a pas été très efficace puisqu’il était extrêmement difficile d’arriver à des décisions dans de telles circonstances.

      J’ai bien noté que vous avez utilisé le qualificatif d’anglophones pour les députés parlant anglais au Bas-Canada à cette époque. Et j’avais utilisé à dessein le terme Anglais pour désigner ces mêmes députés. Il semble assez clair que les Anglophones de souche britannique (Grande-Bretagne) du Québec se définissaient encore comme Anglais et non pas Canadiens en 1840. Par contre, il y avait sans aucun doute des députés Irlandais qui n’auraient certainement pas apprécié se faire appeler Anglais, de même que des Écossais qui ont joué un très grand rôle dans la création de cette nouvelle identité canadienne naissante.

      Quoiqu’il en soit, les vœux de Durham qui ont finalement amené la création du Canada-uni, était de fondre les Canadiens-français dans un tout Anglais. C’est pour cette raison que je considère la création de la fédération canadienne en 1867 comme un grand pas en avant pour les Canadiens-français, parce qu’elle leur donnait avec la création (ou recréation) de la province de Québec l’entière autonomie pour faire rayonner la langue française dans le territoire de l’ancien Bas-Canada. Les résultats furent cependant moins heureux pour les Canadiens-français des autres provinces.

    • Sans ambages:

      je suis presqu entièrement en accord avec votre envoi de 9h 09.Cependant je mets un fort bémol sur ce qui arrive maintenant face à l envahissement du gouvernement fédéral dans des domaines qui ne sont pas les siens.C est la même chose avec les sources de taxation des deux paliers de gouvernements. Pour ne Nation toujours en danger et plus que jamais de ne pas avoir la complète maîtrise de ses pouvoirs de taxation c est extrêmement pervers.Un exemple.Les ministres de la santé il y a maintenant plus d un an se sont réunis afin de demander au fédéral de maintenir ses transferts à 6%. Harper avait signalé à ses homologues que ce serait 3% lors des nouveaux transferts en 2915.Protestations des provinces.Fin de non recevoir de Harper.Pas besoin de rappeler que ce même gouvernement veut même dicter ce que les cours d Histoire comprendront.Ceux qui pensent que de changer pour les libéraux ou le NPD y changera quelque chose: pas du tout ils sont,si possibles,encore plus centralisateurs.Quand on a signé l Acte de l Amérique Britannique du Nord qui donnait naissance à la Confédération 45 sur 91 s y sont opposés malgré que du haut de leur tribune les curés les menaçaient d ex-communication et des feux de l enfer.(LOL) Ce n est pas encore fait mais on devrait ajouter aux prochaines élections fédérales d octobre 2016, 31 nouveaux comtés en Alberta en Colombie Britannique et en Ontario (surtout dans le sud de l Ontario et dans le grand Toronto).La démographie oblige et cela est normal.On en donnera 2 de plus au Québec par charité chrétienne.Notre poids démographique baissera encore au parlement d Ottawa.

    • @ fritz 2…

      je ne sais pas ou vous avez pris que je suis né au pied des Pyrennées ou ailleurs.Je ne parle jamais de mon passé…mais je peux vous dire que je suis né sur la rue Gilford à Montréal…d une d origine allemande et d un père d ici.Vous m avez mentionné que j avais peur de signer mon nom…pas du tout

      Jean-Claude Gagnon
      sud-ouest de Montréal.

      Faits-en autant….mais dans le fond on ne tire pas sur le messager mais sur le message.

    • 1ier juillet 2013

      Chialer pour chialer

      Depuis le début du conflit de la construction au Québec l’opposition crie sur tous les toits que le gouvernement doit adopter une loi spéciale forcant le retour au travail. Cependant le gouvernement du parti Québécois préférait une entente négociée avec les syndicats plutôt qu’une imposition de retour au travail.

      Toutefois devant l’impasse des discussions, la pression constante des partis d’opposition et malgré une entente négociée avec plus de 60% des travailleurs le gouvernement se voit dans l’obligation de faire adopter cette loi spéciale forcant le retour au travail des 77 000 employés encore en grève.

      Comment se fait-t’il que le leader parlementaire de la Coalition avenir Québec, Gérard Deltell trouve encore à chialer en mentionnant qu’il aurait dû être informé. De ce fait, dans une société démocratique qui reconnaît le droit de négocier et de faire la grève, l’annonce d’un retour forcé au travail est toujours une mauvaise nouvelle car ce sont les droits fondamentaux des travailleurs qui sont.

      De ce fait, après plus de 14 heures de débats, l’Assemblée nationale a adopté lundi, une loi spéciale qui force le retour au travail des 77 000 grévistes, mais pas aux conditions que souhaitait le gouvernement Marois.

    • Vraiment je viens tout juste de m’inscrire sur ce blog. N’étant plus capable de voir ces commentaires vides, stériles et sans objectivité comme G. Lavois d’ailleurs. Je vais revenir vous dire mes propos aussi, à Bientôt

    • @sans_ambages

      Je viens de vous lire.

      Merci d’éclairer davantage le tableau.

      Il est vrai que le Canada-Uni était devenu ingouvernable.

      C’est tout aussi vrai que les Canadiens-français hors Québec ont eu une protection minimale et nettement insuffisante en 1867.

      Sauf au Parlement fédéral (quant à l’usage des deux langues officielles-art. 133 du BNA Act, 1867-), de 1870 à 1889 pour le français à la législature du Manitoba, soit jusqu’aux lois Greenway (abrogation de l’article 23 de la Loi sur le Manitoba) et pour les écoles séparées d l’Ontario, les Canadiens-français hors Québec ont eu un traitement de citoyens de seconde classe comparés à la minorité anglophone du Québec.

      Il est à noter que près de 100 ans plus, grâce au jugement Forest de la Cour Suprême, les franco-manitobains ont recouvré, très tard, il est vrai, leurs droits de 1870.

      Grâce à l’ouverture d’esprit de Frank McKenna, le Nouveau-Bruncwick est devenu une province bilingue et grâce à une approche plus feutrée de Bill Davis, David Peterson et Bob Rae, la Loi 8 accorde maintenant des services bilingues en Ontario.

      Tout n’est ni blanc, ni noir dans l’histoire du Canada.

    • toubie

      Vous savez très bien qu’aucun gouvernement ne peut s’engager à maintenir l’augmentation des dépenses à un rythme de 6% par année. Tôt ou tard la caisse va être vide; c’est peut être cela que vous vouliez. Après tout, Jacques Parizeau souhaitait que le gouvernement fédéral ait des difficultés financières afin que le Canada soit en faillite.

      Le gouvernement fédéral en limitant les dépenses/transferts à 3% a agi en gouvernement responsable.

    • JeuneFille

      Vous semblez avoir un faible pour les travailleurs de la construction. Vous serez choyée au cours des deux prochaines semaines.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2011
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité