Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 17 avril 2013 | Mise en ligne à 16h46 | Commenter Commentaires (237)

    Péladeau chez Hydro-Québec

    Bernard Landry lui a ouvert les portes de Vidéotron, Jean Charest lui a donné un amphithéâtre, et Pauline Marois lui confie Hydro-Québec.

    C’est dire à quel point Pierre Karl Péladeau en mène large chez nos dirigeants politiques.

    Hier, libéraux et caquistes applaudissaient en public à sa nomination à la présidence du conseil d’Hydro-Québec, mais ils s’en scandalisaient en privé.

    C’est qu’ils ont peur de lui, nos politiciens. Ils savent à quel point ce baron de la presse populaire du Québec intervient dans l’information de ses médias. À quel point il peut leur nuire…ou les aider.

    La Ville de Québec aura bientôt son amphithéâtre Péladeau. Le Québec aura son Hydro-Péladeau.

    Pauline Marois pense-t-elle vraiment gagner des votes chez les souverainistes avec de telles nominations?

    Tags: , ,


    • Moi je trouve de telles proximités avec la presse extrêmement dangereuses pour la qualité et la neutralité de l’information. À la vieille de la dernière élections, je m’étais étonné que TVA programme un”humoriste” comme Bilodeau qui en fait n’Était là que pour casser du sucre sur le dos des Libéraux et influencer ainsi le vote.

      Et là, je ne comprends pas encore c’est quoi le deal de laisser ce gars-là aller et venir dans l’administration du gouvernement et des sociétés d’état comme bon lui semble. L’article disait, il a demandé et Pauline Marois lui a donné… ça n’a pas de sens qu’une société comme la nôtre fonctionne de cette façon. Qui va demander d’être président de la SAQ maintenant Paul Desmarais ? ou Laliberté, Beaudoin réfléchit aussi ou il pourrait aller s’amuser à réorienter l’administration, pourquoi pas loto-Québec ?

      Beaudoin serait meilleur parce qu’il n’a pas hérité d’une entreprise faite mais il l’a faite lui-même.
      Pauline, on a beau dire l’argent ça l’impressionne très fort.

    • La logique d`une telle nomination me dépasse. Pour toutes les raisons évidentes ou non je ne m`explique pas ce choix. Le PQ agit sans réfléchir et si certains gestes maladroits ont étés acceptés avec un rire jaune, me semble que ca doit arrêter un moment donné . Parce qu`on ne parle même plus de la compétence du mec mais de 3 initiales PKP qui sont synonymes d`un paquet d`affaires au Québec mais aussi et surtout, pas avec une pôle de 10 pieds !

      Et pis PET junior qui vient de piler dans le piege …Misere….

    • Voila, la manière de gouverner AUTREMENT,

      J’ai hâte de voir les commentaires de: la nation québécoise

      Ça me faire rire

    • C’est quand même spécial qu’un journal dont le pdg s’immisce ouvertement dans la politique et dans le traitement médiatique des nouvelle dénonce un autre pdg qui fasse peut-être pareil, mais assurément en moins pire. Au dernières nouvelles, aucun politicien n’a été coucher chez Péladeau. Parmi les éditiorialistes du JdM, il y a autant de souverainistes que de fédéralistes et il y a autant de gauchistes que de droitistes. Je ne crois pas qu’on puisse en dire autant des journaux de Power Corp.

    • Péladeau est-il capable de faire de quoi sans l’intervention de l’État et plus particulièrement du PQ?

      Sincèrement, je déteste la petitesse du Québec avec ces oligarques incapables d’initier de quoi sans devoir quémander l’aide du gouvernement en premier lieu.

      L’aide du gouvernement pour une entreprise ou un projet devrait être offert en dernier lieu. Je crois que la social-démocratie a gangrené les mentalités au Québec.

      Non, je ne veux pas être un ami du PQ ou des nationalistes pour faire des affaires au Québec.

      Les affaires, c’est les affaires. La politique que si c’est nécessaire…

    • Une vraie honte. Je veux bien fermer les yeux sur les nominations partisanes, qu’elles soient du PQ ou du PLQ, mais Péladeau à HQ dépasse les bornes!

    • En tout cas, Pauline Marois pourra au moins compter sur les médias Quebecor pour la laisser un peu tranquille. Voilà qui n’est pas malhabile de la part de la PM…

    • Il n’en manque que peu pour que vous soupconniez Péladeau d’être souverainiste et d’avoir sa carte du PQ.
      Est-ce que vous avez posé la question à l’époque à savoir si Jean Charest s’attendait à avoir des votes en donnant un amphithéatre, non seulement à Labeaume, mais à Péladeau aussi?
      Pas dans mon souvenir, en to-ut cas.
      GTremblay
      Montréal

    • Prochaine, la mairie de Montréal tant qu’à faire. En attendant d’être président du Québec. Trop c’est trop.

    • Un autre péquiste nommé à la tête d’une société d’État. De ce temps-ci, c’est presqu’à toutes les semaines.

      Qui a oublié que Julie Snyder a inroduite Mme Marois à son Congrès ? Qui a oublié qu’Agnès Maltais a été la première à pousser pour l’Amphithjéâtre de Québec ?

      En pleine enquête de collusion, quelle triste exemple, après avoir accusé les libéraux de tous les noms.

      Les Indépendantistes et autres istes, promettent de faire les choses de façon distincte. Mais c’est exactement la même chose que les autres partis.

    • Cette nomination est gênante…

    • La promiscuité entre le monde politique, le monde des affaires et les syndicats avec les groupes de gauche.

      Tout se capharnaüm nuit au Québec et on devrait, en tant que société, s’ouvrir à la venue d’entreprises étrangères.

    • Aucun problème

    • Je ne sais pas l’impact sur le vote souverainiste mais elle ne gagnera certainement pas de votes chez les syndicalistes.

    • Une excellente nomination d’un entrepreneur et gestionnaire réputé. Ça ne pourra qu’aider à améliorer la performance d’Hydro-Québec.

    • PKP est un bon candidat pour le CA d hydro quebec et il est souverainiste,je sais que vous le savez,pourquoi vous faite semblant de pas le savoir,de pas en parle,de ne pas le precise, c est pas une maladie vous savez,c est tout a fait legitime son pere l etait Julie Snyder sa conjointe l est aussi et puis apres,mais laisser entendre il a ete nomme parce que les politiciens le craigne wow vous regarder un petit peu trop de cinema la vous………….

    • Ça c’est en plus du dernier ami qu’elle a nommé à une job payante :

      “Monsieur Duthel est également accusé d’avoir été impliqué dans une affaire de financement illégal du parti Vision Montréal par le Directeur général des élections. À l’époque, il occupait le poste de directeur des affaires publiques pour Benoît Labonté, ex-maire de l’arrondissement Ville-Marie qui a dû démissionner pour une affaire de corruption”

      Souvenez-vous, elle accusait les autres et elle disait qu’elle allait être parfaite… elle était pour laver plus blanc que blanc. La vérité c’est qu’elle mène le Québec uniquement à partir de ses caprices et goûts personnels. Si quelqu’un est accusé de corruption mais qu’elle l’a connu parce que c’était un ami de son mari qu’elle faisait travailler à très très gros salaire, il est automatiquement lavé de tous les soupçons.

    • Employés d’Hydro Québec attention….

      Le roi des lockouts au Québec vient de débarquer chez vous. Attendez-vous à du brasse-camarade avec vos représentants syndicaux.

      Il avait pourtant quitté son gros job avec Québecor. Il savait probablement déjà où il allait atterrir et causer d’autres torts dans le monde du travail…

    • J ai hâte de lire ce que vont dire nos donneurs d opinions du journal de mouréal sur cette nomination et la suite …

    • Nommé pour faire du ménage dans la convention en or d’Hydro-Québec ?
      Parlez-en aux syndiqués du J de M et du J de Q.
      Grosbonsens

    • Les médias mangent dans la main de Vladimir Poutine en Russie.

      Est-ce que Pauline Marois cherche à obtenir la même chose avec Quebecor?

      En amadouant, son ex-pdg et actionnaire majoritaire, c’est une question qui mérite d’être analysée…

    • Enfin une bonne décision du gouvernement. Si Péladeau peut faire le ménage dans cette boîte mal administré, sur-gouverné, sur-syndiqué avec des bonis de performances pour un monopole, c`est rire du monde en pleine face. Et il coûtera rien aux payeurs de taxes, il fait ça gratis. Allez-y fort dans le dégrassage M. Péladeau.

    • Je salue cette nomination d’un homme d’affaire reconnu à la direction du CA de cette société d’état.
      Aussi, faut souhaiter que d’autres hommes d’affaires suivront l’exemple et offriront leurs services gratuitement pour partager leur expérience

    • Je ne peux pas vous dire si elle en gagnera, mais je peux vous assurer qu’elle vient d’en perdre!

    • Ceux et celles qui ne sont pas contents de cette nomination n’ont qu’à soumettre une plainte au service des relations publiques d’Hydro-Québecor…

    • @seb.b

      “Une excellente nomination d’un entrepreneur et gestionnaire réputé. Ça ne pourra qu’aider à améliorer la performance d’Hydro-Québec.”

      Pardon?!! Je comprend votre point au niveau d’un entrepreneur du privé et la gestion plus serrée, mais je pense que vous vous trompez de cheval avec M. Péladeau. Son entreprise légué par papa dont il a perdu la nature même a surfé sur les subventions de nos impôts depuis le début pour se hisser au sommet.

      Le domaine des médias n’est pas vraiment un domaine ou on peut parler d’entrepreneur réputé et rigoureux lorsque vous vivez de quotas, de protectionnisme et de législation accommodante pour vous assurer une bonne business.

      Parlez moi d’hommes d’affaires et de gestionnaires si vous voulez, de visionnaires et de gens d’action mais parlez au moins de bons exemple, il y en a au Québec.

      Simon Gagné

    • Les négos avec les syndicats s’en viennent chez hydro et s’est a ca que les travailleurs d’hydro on pensé avec cette nomination.. PAs d’autres commentaires, je crois que vous comprenez ce que ca veut dire

    • @erno

      “Julie Snyder a inroduite Mme Marois.”
      J’aurais jamais imaginé ce genre de perversion, tout au plus le vice du jeu.
      LOL

    • Retour d’ascenseur à Marois et Maltais pour avoir donné la gestion du futur stade de Québec à Québecor.

    • Oui..oui “peur des barons de la presse” car, quand on parle de Péladeau..c’est si facile !
      Ca on peut l’écrire ici, sans peur de se faire modérer.
      Mais il me semble qu’il n’est pas tout seul à être un baron de la Presse au Québec !
      Sauf que prononcer le nom de l’autre baron ici….doit donner de l’urticaire, car il y a la forte possibilité de se faire éjecter sec !
      Si l’un est populiste et proche du peuple….l’autre est tout son contraire et très secret mais aussi très proche du fédéral !
      A choisir entre les deux, je préfère de loin le premier !

    • Le jour ou vous accepterez de parler de l’influence de Paul Desmarais j’accepterai d’écouter ce que vous avez à dire sur Péladeau.

    • C’est degueulasse (j’avou que je deteste ce Peladeau a la base quand meme) mais il reste que dans le fond c’est vraiment un geste pourri.

    • Pas surpris pour cette nomination…..Julie Snider au party de Marois, le bonhomme Péladeau éait un nationaliste et le Journal de Montréal a été un centre d’hébergement pour les anciens felquistes………Alors applaudir pour cette autre nomination? Non mais au moins il sait compter c’est déjà ca et Thierry attache ta tuque car tu n’est plus le vp de Gaz Métro où money is no object and sky is the limit….il va faire la job pour le PQ de te suivre à la trace c’est ca son mandat.

      @marc2323 il n’est pas différent de Paul Desmarais tu n’a tout simplement pas compris qu’il est un capitaliste comme lui et que lorsque la première ministre se paie un condo de 3 millions elle est aussi une capitaliste qui joue au petit peuple. La différence c’est que Desmarais il ne fait pas semblant de jouer au petit peuple il s’assume aime ca ou aime pas ca

    • @seb.b

      “Une excellente nomination d’un entrepreneur et gestionnaire réputé. Ça ne pourra qu’aider à améliorer la performance d’Hydro-Québec.”

      mauvais exemple ce gars là a failli mener québécor `a la banqueroute

    • Allons! Allons! petit peuple reconnu,votre reine Pauline a rendu sa décision, vous n’avez rien a dire. Pauvre petit peuple bafoué qui réagit avec des batteries de cuisine. Un coup de mouchoir avec çà!

    • Michel Plessis-Bélair de Power Corporation siège sur le conseil d’administration d’Hydro-Québec depuis plusieurs années. Pauline Marois veut-elle équilibrer l’influence et le pouvoir des deux familles rivales ? J’aimerais voir la photo de Michel Plessis-Bélair serrant la main de PKP lors de la première réunion du conseil…

    • Au-delà de tout ce copinage à connotation de République de Bananes, il nous faut admettre une chose.

      Soit que le Mandarin Bananier, dont l’héritier de Quebecor demeure l’archétype d’entre les archétypes, n’aura pas réussi à baîllonner la totalité des journalistes de chez-nous, ou du moins, ce qu’il en reste.

      Vous en êtes la preuve éloquente, monsieur Lavoie.

      Mes respects.

      Gordon Sawyer
      Montréal

    • Un œuf pour Titine et la poule pour Péladeau?

    • @ticasque

      Oups pour le lapsus….

      Mais avec toutes ces nominations partisanes, on ne parlera bientôt plus au Québec de collusion, mais bien de perversion…

      Un processus de mise en candidature formel, est-ce trop demandé ?

    • Comme PKP ne fait jamais rien pour rien, personnellement je suis surtout à me demander quelle est sa motivation réelle. Il va plutôt” se servir ” que “servir”. Un candidat d’élite au poste de PDG de CA, ne devrait surtout pas être catalogué sur le plan politique. Cette nomination “exigé” par PKP, reconnu comme un nationaliste, au CA d’Hydro Québec, une compagnie qui appartient a tous les québécois et non aux péquistes me donnent de furieuses envies de prendre ma carte du PLQ ou de Quebec Solidaire. Vivement les prochaines élections . On prend les québécois pour des imbéciles qui ne comprenne rien a rien. Trop c’est trop.

    • Quand je repense à l’accolade entre Julie et Pauline quelques jours avant le vote de la dernière élection… On a juste le début de la réponse aujourd’hui!!! Le reste est à venir!!!

    • Ce n’est qu’un poste sur le C.A.
      On a déjà plusieurs gens de Québec Inc. sur ce C.A. :

      http://www.hydroquebec.com/publications/fr/organigramme/administrateurs_hq.pdf

      Dont la présidente de la Financière Sun Life, un VP de Power Corp et une couple d’autres qui viennent de compagnies d’investissement. On dirait qu’il y en a qui ne savent pas ce qu’est un C.A.

    • Un pas de plus et nous aurons un Berlusconi au Québec. PKP prendra-t-il la relève de Pauline au PQ?

      Magnat de la presse. À la tête du navire amiral de l’État québécois. Le Québec du copinage à son meilleur.

    • Marc2323,,,, Est-ce que Paul Desmarais est président d’un CA du provincial,,,,????

      Je ne la savais pas.

    • Je suis quand même curieux de voir ce que ça va donner. PKP doit avoir une idée derrière la tête…

    • Belle démission l y a 2 semaines.
      Comme si ce n’était pas discuté en arrière coulisse.

      Ce qui m’inquiète le plus dans cette nomination est que si PKP se met à nous offrir des trios.

      Électricité, basse vitesse: Toaster, frigo, mélangeur, une ampoule par logement.
      Électricité moyenne vitesse: Même chose qu’à basse vitesse, plus télé, système de son, 2 ampoules.
      Électrcité haute vitesse: tout ce qui est plus haut et ampoules à volonté.
      Électricité Super haute vitesse: La totale, aspirateur inclus.

    • Très habile de la part de Pauline.
      le gouvernement veut , et sans le dire, que hydro devienne une pompe à cash.
      Alors, sans le dire, ils ont mis le gars pour dégraisser la masse salariale.
      Je pense que les employés d’hydro vont en manger une …

    • Si les paroles que tu vas prononcer ne sont pas plus belles que le silence, alors ne dit rien.
      C’est pourquoi je refuse de discuter.

    • Peu importe qui aurait été nommé, les chiâleux se serait déchainés d’une façon ou d’une autre. Que voulez-vous, quand on n’a pas d’opinion, ceux qui en ont dérangent. Le Québec, une nation ? au plus une tribu primitive de l’âge de pierre.

    • J’avais envie d’échanger sur le sujet mais en lisant les commentaires vide d’argument et rempli d’ignorance, ça m’a fait changé d’idée et je vais passer à un autre appel.

    • Et bien notre BS de luxe du Québec vient de se trouver une autre job.

      Ce mec s’immisce partout et tous les politiciens en ont peur.

      Pour ma part je ne vois rien qui vaille qu’il soit nommé chez Hydro. Regardez bien les politiciens tremblés devant ce mec lorsqu’il prendra des décisions. Cela ne me surprendrait pas qu’il prépare le terrain pour vendre Hydro. Ce mec seul l’argent l’intéresse.

    • Julie et PKP savent amadouer les bons élus, Julie a réussi a obtenir le paiement de la FIV pour les femmes et les gars devenus infertiles suite à une ligature ou une vasectomie et en étant à une 2e union tout en ayant eu des enfants d’une 1ère union, elle est où l’infertilité ? et PKP s’est faufilé pour présider le c.a. de l’Hydro après avoir obtenu son amphithéâtre…beau travail, lâchez pas, vous êtes sur la bonne voie…

    • POur tous ceux qui parle de coupures chez Hydro……Il sera seulement membre du CA….pas PDG !!!!!!!! Ce n’est pas a lui de décider pour les affaires interne de Hydro….Mais à Thierry Vandal….

      Informer vous avant de dire n’importe quoi!

    • Faudra s’y faire… Lucien Bouchard l’a répété la semaine dernière, la souveraineté passera par la droite ou ne passera pas du tout… Conséquemment, Pauline s’est fait élire à gauche mais gouverne de plus en plus à droite. Faut-il lui en vouloir, la gauche n’a pas été foutu de lui donner une majorité… Elle (la gauche) a préféré élire Mme (m’as-tu-vu) David…

    • Vous avez écrit …d’autres s’en scandalisent…voilà…QUI?….un peu de courage QUI?
      ….je devine que ce sont les amis de l’oncle Paul.
      Il va avoir Thierry Vandal à l’oeil….celui qui a vendu les “claims” de l’Ile d’Anticosti dans le secret c’est la Total pour le frère Albert et Ti-Paul.

    • @gl000001

      Siéger sur un C.A. sert d’arrondissement de fin de mois entre deux primes salariales.

      Tout le monde sait ça…

    • Je regrette, ce n’est pas qu’un poste comme un autre.

      Le Président du CA d’Hydro comme celui de la Caisse de Dépôt, ce sont les deux postes les plus importants après le poste du premier ministre du Québec.

      L’Hydro c’est la compagnie phare du Québec. Ce n’est pas n’importe quoi. Est-ce que parce qu’on devient souverainiste que tout devient permis ? Toutes les sociétés d’État vont y passer; peu importe si on doit payer des primes de départ pour sortir les gens en place. C’est çà la gouvernance souverainiste, remplacer tout le monde par ses amis !

      Tout ce que les souverainistes ont reproché aux libéraux et même au fédéral, ils sont en train de le faire. Tout le capital de sympathie que vous aviez accumulé, vous ètes en train de le perdre.

    • Les membres du C.A. (dont le président) ont des règles d’éthique à respecter.
      http://www.hydroquebec.com/publications/fr/code_ethique/index.html

      Et Hydro est régie par la Régie de l’Energie. La Régie ne fait qu’accepter ou pas des hausses du prix de l’électricité. Ils veillent que le monopole d’hydro, de Gaz Métro et des distibuteurs de produits pétroliers ne mettent pas leur entreprise en danger et par extension leurs clients.
      Imaginex que HQ fasse faillite et ne puisse plus distribuer d’électricité … on est mal pris en maudit. La Régie veille à ce que tous les projets (construction, investissement, informatique, RH …) de plus de x centaines de milliers de dollars sont faits pour le bien de HQ et de ses clients.
      Nous sommes bien protégés du monopole de HQ. Beaucoup de gens ici ont peur pour rien !!

      @shotokandm
      Vendre hydro !!! Hahahaha. Ca ne passera pas au conseil de ministres ni à la Régie de l’énergie. Vous êtes drôle.

    • @critiqueur101
      Combien ? Des peanuts comparé à ce que ses actiosn de Québécor lui rapportent.

    • De la graine de Machiavel. D’un bord, un empire médiatique dont une des cibles favorites est l’État québécois. Le v’la t’y pas rendu à la tête de la plus grande société d’État au Québec. Les responsables de l’Accès à l’information de HQ risquent d’avoir pas mal moins de demandes dans les prochains mois. Il va diriger ses fouille-merde ailleurs

    • C’est très bizarre comme nomination…est-ce que le PQ tente de s’acheter de la complaisance dans les médias de Québecor?

    • Rien pour ou contre le gars à part le fait que je doute qu’il ait une connaissance approfondie de la génération et du transport de l’électricité (TransÉnergie) Il sera surement capable de comprendre les activités de ventes et d’achat d’électricité avec les américains donc la dessus pas de problème.

      Mais pourquoi désirait-il être au CA d’Hydro Québec? Comme cette entreprise nous appartient il doit exposer sa vision et pourquoi celle-ci serait meilleure qu’une autre.

      Finalement, et c’est ce qui me trouble le plus c’est que les bureaux du Premier Ministre sont dans la tour d’Hydro Québec (ce qui explique le Condo de Mme Blanchet dans le Vieux Montréal) et que puisqu’il ne demande aucun salaire, de quelle façon sera-t-il récompensé par l’état? Cette nomination soulève des questions qui doivent êtres répondues.

    • Au moins, le gouvernement sait qu’à partir de maintenant, les journaux de Quebecor ne vont pas critiquer Hydro-Québec, même si (par exemple) les tarifs augmentent et la qualité du service diminue.

    • En passant – j’espère que la Commission Charbonneau se rendra jusque dans l’attribution des contrats par Hydro pour ce qui est de l’informatique. Pas mal certain qu’il y en a des vertes et des pas mûres la dedans

    • Hé les plaignards, vous voulez qui ? Daniel Breton, peut-être ?

    • @piedoq

      “mauvais exemple ce gars là a failli mener québécor `a la banqueroute”

      Ha oui? L’action de Quebecor est pourtant à un sommet historique…

    • Et si on avait nommé Desmarais, quelle aurait été la réaction de Gilbert Lavoie?
      Quels sont ses doutes sur ses qualités d’administrateur?
      Ça sent la hargne, la jalousie et à lire plusieurs commentaires, on reconnait bien là le “petit” québécois.

    • Une idée comme ça: Voudrait-il avoir accès au réseau de fibre optique pour damer le pion à Bell alors qu’ils travaillent à mettre en place leur réseau pour la technologie Fibe? Et permettre à Vidéotron d’agrandir aisément son territoire sans dépenser un sous?

    • Je voulais dire avoir accès au réseau de fibre optique d’Hydro Québec, évidemment .

    • Je me demande qui a mis le post-it!

    • “C’est qu’ils ont peur de lui, nos politiciens. Ils savent à quel point ce baron de la presse populaire du Québec intervient dans l’information de ses médias. À quel point il peut leur nuire…ou les aider.”

      Vous avez vraiment du culot de voir la balle de foin dans l’ œil du voisin plutôt que la maison en pièce sur pièce au complet dans le vôtre.
      Pas plus tard qu’ hier au moment où l’Assemblée Nationale présente un demande unanime de la part de tous les partis afin que l’on fasse la lumière sur les informations obtenues par l’ historien Frédéric Bastien voici ce que Gesca avait à en dire par le biais de son éditorialiste André Pratte:
      Nous (qui est ce nous?) croyons que cette démarche est inutile…

      Maintenant pour ce qui est des nominations, pendant les 4 premiers mois il était impossible de faire de nominations plus appropriées en compétence et/ou vision de saine gouvernance tellement les libéraux avaient nommé tous ce qu’il y a de libéraux à tous les postes au point qu’ils en étaient réduits presqu’à en nommer au poste de feux circulation et “STOP” aux coins des rues.
      Ceci est un avertissement formel, vous êtes bin mieux de vous y habituer et de vous y faire mes ponpons, p.c.que ” That’s de name of the game.” Non mais vous croyez qu’ ils vont choisir des candidats qui vont tirer sur les guides comme des chevaux névrosés? Êtes-vous bin sérieux dans vos jérémiades?
      Personnellement, je suis payeur de taxes et impôts et tant qu’à moi s’il fallait qu’ ils nomment un pot de chambre plutôt qu’ un de votre gang de castors à plat ventre, ” Good.”

    • @superlulu

      17 avril 2013
      20h14

      est bonne…

    • Enfin une bonne décision du PQ…En espérant que PKP brasse la cabane à HQ. Ils ont drôlement besoin d’une dose de gestion pour les mettre sur les rails. Les syndicalistes sur ce blogue peuvent bien faire des pipi nerveux…lol

    • Si j’etais PDG d’Hydro, je remettrais ma démission demain matin a 8h58am par voie de communique pendant que je présenterais mon passeport Canadien en direction vers le Panama. Pourquoi ne pas nommer Bernard Trepanier et Tony Accurso chez Loto Quebec? Tant qu’a suivre leur logique d’interprétation de ce que c’est les affaires? Est ce que M. Peladeau a réussi les tests de français d’embauche? Au fait? Qu’est ce qu’il connait du développement Hydro electrique? C’est de l’amateurisme totale ce gouvernement.

    • .
      J’imagine qu’il ne va pas dans ce poste pour se faire un mauvais nom !

      Est-ce qu’Hydro pourra placer de le publicité chez Québecor et ses filiales ?

    • Je ne croyais pas ça possible mais Marois est pire que Charest.

    • Bonjour M. Lavoie

      Une autre nomination partisane de Mme Marois, elle qui s,en défendait lors de la campagne électorale. À cette nomination il faut ajouter celle de JY Duthel ce faux banquier nommer quelque part en Allemagne; également celle de Sylvain Simard à la tête de la SAQ. Ce même député qui refusa de suivre Mme Marois au temps des casserolles et du chiffon rouge. Pourtant voici ce que raccontait Madame sur les nominations partisannes des Libéraux:

      http://www.youtube.com/watch?v=Ly-Aq4qumzY

      Du mauvais cinéma et du cynisme comme en sont capables les petits politiciens .

      Georges Michaud

    • Oups! Excuser la faute: il faut lire nommé

    • Puisque Péladeau ne réclamera aucune rémunération contrairement à tout président de C.A., Pauline Marois signera ses lettres à PKP :

      Votre obligée,

      Pauline Marois
      Première Ministre

    • M. Plessis-Bélair, l’homme des Desmarais, siège au c.a. d’Hydro-Québec depuis 2004.

    • @ erno
      17 avril 2013
      20h00

      Vous n’avez à vous excuser pour votre lapsus quand on sait que l’an dernier, le journal le plus intellectuel au Québec, titrait à la une :” Pauline Marois rencontre les journalistes pour leur présenter son ouverture !” Ouf…

    • Si Paul Desmarais offrait à Pauline de servir le Québec, pensez-vous qu’elle accepterait ?

      Combien de membres du CA démissionneront au cours de la prochaine année parce qu’ils seront en désaccord avec le Président ?

      PKP et-il déjà informé de l’entente secrète entre hydro et Petrolia ? Quels sont les liens de PKP avec la famille Bouygues qui est un associé de Petrolia ? La Presse pourrait peut-être demander à K. Lévesque de faire enquête.
      PKP fera-t-il avaler aux Gaspésiens le forage du pétrole ?

    • C’est effectivement aberrant.

      Celui qui vient de quitter la direction de son empire pour se concentrer sur sa stratégie de convergence TV/Spectacles/Journaux/Hockey, a subitement le temps de diriger la c.a. d’Hydro?

      Moi ce qui m’inquiète, c’est que PKP est ouvertement contre les entreprises ‘publiques’ qui bénéficient du soutien de l’état pour offrir des services de qualité (i.e. sa guerre contre Radio-Canada). Dans l’optique ou la CAQ a déjà promis de nationaliser un partie d’hydro, je comprendrais la nomination de PKP à l’Hydro, pour rendre l’entreprise plus ‘commerciale’.

      Mais en provenance du PQ? Cette nomitation n’a aucun sens. Ils n’ont pas déjà donné 200 millions cash – avec loi spéciale en prime – à Québécor. Pourquoi l’envoyer à Hydro? C’est quoi son background dans une société d’énergie? Est-il un fervent disciple de l’énergie propre qui va nous électrifier les transports?? Ben voyons, il ne peut pas être pour l’environnement, lui qui publie des déchets….

    • @mjbj
      «Si Paul Desmarais offrait à Pauline de servir le Québec, pensez-vous qu’elle accepterait ?»

      Laisse sous-entendre qu’ en ce moment Paul Desmarais ne sert pas le Québec? Nous le croyons depuis toujours, est-ce qu’ inconsciemment vous faites le même constat?

    • À quand les prochaines élections?!?

    • FYI, voici la description du mandat du CA d’Hydro-Quebec:

      =============
      “Le mandat du Conseil est d’administrer les affaires de l’entreprise avec efficience, en conformité avec la Loi sur Hydro-Québec ainsi que la Loi sur les compagnies et les règlements applicables.

      Ses principales fonctions comprennent l’examen et l’approbation du Plan stratégique et du Plan d’affaires annuel, l’établissement des objectifs de performance annuels de la Société, la revue mensuelle des résultats financiers et l’examen périodique de la gestion intégrée des risques d’affaires.

      De plus, le Conseil approuve la nomination des dirigeants, à l’exception du président-directeur général, de même que les politiques relatives à la rémunération et aux conditions de travail des employés et des dirigeants. Il approuve également les principaux projets d’investissement de la Société dans la production, le transport et la distribution d’électricité ainsi que les dossiers majeurs soumis à la Régie de l’énergie.”

    • Le PQ n’a même pas eu la décence d’attendre le jugement de la cour à l’endroit de Jean-Yves Duthel avant de lui donner un poste de développement économique en Allemange. ÇA c’est un scandale.

      PKP est un gestionnaire reconnu, ça ne peut pas faire de tort à HQ…

    • Watch-out les syndicaleux: Premier pas vers la privatisation!!!

    • Voir quelqu’un du privé chez HQ me fait toujours peur, nous verrons si PK est un dogmatique ou quelqu’un de réfléchi. Pour les gens qui prône la privatisation, selon moi ce serait une grave erreur. HQ remet au gouvernement environ 1 milliard et plus tout les ans, j’espère qu’on ne touchera pas a HQ.

    • Péladeau remplacera Michael A. Turcotte. Apparemment, il faisait du bon bouleau, puisqu’on venait de renouveler son contrat pour 5 ans. C’est pas grave, on lui paiera une indemnité de départ, on a les moyens, non?

    • Péladeau a dit qu’il voulait servir.

      Il y va à la hauteur de ses moyens.

      Mais il y a une question qui me chicote : cette décision présage-t-elle la vente possible d’Hydro à des intérêts privés?

      daniel verret nadagami

    • Bonjour,
      Aprés avoir pris connaissance des post, je m’apercois à quel point cette nomination fait mal aux fédérastes, alors qu’ils souffrent d’amnésie sur les nominations partisanes de Jean Charest qui recevait un bonus annuel de $75000 du Parti Libéral, bonus dont on a jamais su la source.
      9 ans de gouvernance sans partage, alors que les libéraux nous riaient en pleine face.
      Comment ne pas oublier ce ministre qui chaque jour venait nous mentir effrontément en pleine face, en nous prenant pour des valises, alors qu’il affirmait que la Commission Charbonneau nuirait aux enquêtes policières, et que celles-ci étaient donc suffisantes ?
      Les fédérâleux on vous a assez vu ! place maintenant aux vrais citoyens du Québec, des gens honnêtes et patriotiques, avec une épine dorsale, qui ne travaillent pas pour faire entuber le Québec par le Canada anglo-saxon.
      Le temps des “chemises noires” et de Pétain est révolu !

    • @ jackwood 17 avril 2013 18h24
      «Enfin une bonne décision du gouvernement. Si Péladeau peut faire le ménage dans cette boîte mal administré… Et il coûtera rien aux payeurs de taxes, il fait ça gratis. Allez-y fort dans le dégrassage M. Péladeau.»
      À tous ceux qui parlent à travers leur chapeau et surtout à travers leurs préjugés, il faudrait mieux vous informer sur ce qu’est le véritable rôle d’un président de C.A. Connaissez-vous seleument le nom des derniers gars à avoir occupé le poste.
      Le vrai gestionnaire d’H-Q c’est le gouverne-maman, l’actionnaire unique. La preuve évidente : le niveau actuel des tarifs qui ne reflète nullement la valeur de l’électricité et les décisions (téléguidées) qui font dire que la direction de l’entreprise ne sait pas quel bord prendre.
      La nomination de PKP, connaissant son style de gestion, est un MESSAGE assez clair des volontés de l’actionnaire de tirer encore plus de jus (si cela est encore possible) du gros Q orange. Ce que cela suggère au p.d.g Vandal : on veut que tu coupes encore plus de ressources (humaines) ce qui fera plaisir au Adéquistes; que tu sois intransigeant envers les syndicats, ce qui fera plaisir au Libéraux mous; que tu sois impitoyable envers les mauvais clients, ce qui ne fera cependant pas plaisir aux B(Q)S mais ça on s’en fout! PKP va sans doute servir de paratonnerre mais il est capable d’en prendre et ça va plutôt bien à un haut dirigeant de HQ d’attirer la foudre !!!

    • Bonserge. Merci de remettre les pendules à l’heure….

      Et si je peux ajouter PKP est président….. Il n’a pas le monopole de la prise de décision… Le conseil AU COMPLET décide des enjeux … Rien de plus.

      Et pour tous ceux qui chialent que les employés de HQ sont trop bien payés, trop syndiqués….Vous pouvez faire application chez HQ…. Ha oui c’est vrai il y a eu des coupures dernièrement :-)

    • SuperCass 17 avril 2013

      «Finalement, et c’est ce qui me trouble le plus c’est que les bureaux du Premier Ministre sont dans la tour d’Hydro Québec.»
      De grâce, informez-vous mieux avant de dire des bêtises. Les bureaux du PM ne sont plus là depuis plusieurs années. Alors vos élucubrations sur la proximité avec le condo du couple Blanchet, etc. etc. c’est quoi ce délire !!!

    • Bonjour,

      Mais que de souvenirs ! Et plus que ça change et plus c’est pareil. Souvenons nous du Journal de Mourial qui est devenu en deux temps et trois mouvements le journal des nationalistes québécois. Alors que Monsieur Pierre Péladeau, a wise guy comprit en fondant le Journal de faire de ce journal un « piège à nationalistes » . En mettant le TI POIL national comme chroniqueur à la page 6 et la femme toute nue à la page 7. Afin de pogner les nationalistes avec la femme toute nue et à poil en page sept tout en étant « CÔTÉ TI POIL» sur l’autre page. Tout ça avec poil d’un bord et tout à poil de l’autre.

      Finalement alors que je me préparais à faire mon baccalauréat en Communication à cette époque, nous savions alors que la technique de communication exploitée par Monsieur Pierre Péladeau afin de pogner BEN RAIDE les nationalistes québécois était la technique KISS soit » KEEP IT SIMPLE ANS STUPID ». Et tout en surfant sur l’autre méthode des TROIS S, ce qui perdure encore avec « du sang en UNE, du sexe et du sport. En dedans le six mois, un journal pour nationalistes sur mesure au Québec était né……. Remember it ! Keep it SIMPLE AND STUPID….. Avec plaisir, John Bull.

    • Grand entrepreneur?
      Il a dilapidé l’héritage familial (imprimeries Québecor) pour jouer au riche et au matamore avec l’argent de la caisse de dépôt (notre argent).
      C’est pour le remercier d’avoir bafoué l’esprit d’une loi importante qui distingue le Québec, la loi anti-scab?
      Gouverner autrement? Décevant…..

    • Mais ou est No.Diffamation.com pour venir nous rappeler que dire des faussetés, c’est de la diffamation :-) hahahaha

      En plus de traiter la nomination de “partisane”. PKP n’est pas péquiste. Il est nationaliste mais ne s’est jamais prononcé pour l’indépendance. Il ne doit rien au PQ. C’est la Caisse de Dépot qui l’a aidé à acheter Videotron, pas le gouvernement ni le PQ. Les gens mélangent tout.

      @ioio
      Presque tous les gens sur le C.A sont du privé. C’est juste le C.A. C’est pas Péladeau qui dirige la compagnie … il est juste le président du CA.

      @critiqueur101
      En plus qu’il a ne prend pas les $125,000 qui viennent avec le poste.

    • @Mr Lavoie
      Puis-je vous suggérer pour votre prochain sujet, de parler du rôle du C.A. dans une compagnie comme HQ et le rôle de son président. Parler des “pouvoirs” qui viennent avec le poste. Qui sont les autres sur le C.A. ? Un de Power, une de la Sun Life …

      Ca ferait baisser la pression de quelques-uns qui sont surement sur le bord de l’apoplexie avec les bouts de doigts en sang d’avoir tapé si fort sur leurs claviers.

    • Que Monsieur Péladeau fasse partie du C.A. ou non, le gouvernement du Québec va toujours faire face à un dilemme avec Hydro-Québec.

      En effet, toute hausse des profits de la société d’état va être prise en compte dans le calcul des paiements de péréquation, et va avoir pour conséquence une diminution de ces paiements.

      Or, il est douteux que le gouvernement du PQ soit vraiment intéressé à voir diminuer les substantiels paiements de péréquation dont le Québec bénéficie depuis des décennies…

    • Beau tremplin pour la politique.

      Pierre-Karl se voit déjà à la place de notre première, première-ministre, jouant le rôle de Berlusconi dans la société-spectacle. Belle télé-réalité.

    • Bientôt Occupation double à notre Comédie nationale? Si TVA devient comme le canal FOX aux États, il ne manquera plus que Pauline pour jouer le rôle de Praline-la-pas-Fine si la tendance se maintient. Mais encore? Notre nouvelle Mme Carrington nationale, peut-être?

    • Péladeau serait-il devenu “pékiste” après que Marois soit devenu PéKaPiste?

    • Bonjour,

      Et souvenons nous, tout en parlant de Pierre Karl Péladeau chez Hydro Québec ! Souvenons nous de cette époque où Rogers Communication fit une offre mirobolante pour acheter VIDÉOTRON de la famille Chagnon, des fiers Canadiens. Afin de bloquer cette transaction et faciliter l’achat de Vidéotron par Quebecor qui n’était pas assez RICHE pour avaler le morceau, y a t’il eu conciliabule entre Monsieur Bernard El Latino Landry et Monsieur Jean Claude Scraire pour que les ÉPARGNES de nos québécois dans la Caisse de Dépôts et Placements perdent $ 3,500,000,000.00 milliards dans cette aventure au bout de SIX MOIS seulement. Alors que la dette envers la Caisse de Dépôts et de Placements fut tout simplement rayée des livres de la Caisse.

      Finalement, Madame Aniaise Maltais coupe sauvagement chez les assistés sociaux dont une bonne partie des nationalistes sévissant sur ce blogue. Mais pour 400 millions sur un amphithéâtre ????? Au plaisir, John Bull.

    • @la-nation-quebecoise

      En lisant ton commentaire, on doit te donner crédit; au moins tu dis la vérité.

      La gouvernance souverainiste c’est de placer tous vos gens aux postes les plus importants de l’État. Autrement dit, en profiter durant que vous ètes au pouvoir pour ne pas avoir des points de vue différends des votres; remplacer ceux qui ne pensent pas comme vous.

      Vous aviez promis des mises en candidatures; elles sont où vos promesses ? Vous aviez promis de cesser les nominations partisanes, avez-vous déjà oublié ?

      On est pas mal loin du rêve d’un pays distinct. Les québécois sont distincts. Vous les souverainistes vous ne l’ètes pas. Une fois au pouvoir, vous vous servez comme tous les autres partis que vous dénonciez faisaient. Même René Lévesque vous renierait.

    • Un forfait à vie de Videotron dans la nouvelle deneure de la menteuse et quoi d’autres…

    • Le Québec se «poutinise» lentement, mais sûrement.

      Nous n’aurons sans doute pas la souveraineté, mais à coup sûr un genre de république populaire du Québec, avec Sa Majesté comme Chef d’état.

      Çà sent le ridicule à plein nez.

    • Pour moi,ce qui différencie P”K”P et Desmarais c’est que P”K”P fait ses choses visière levée tandis que Desmarais fait tout en secret ou en cachette.
      P”K”P est nationaliste et veut servir à améliorer le QC mais il n’est pas indépendantiste.
      Desmarais lui est fédéraliste et ne veut pas que le QC se développe Pour le garder dépendant de son canada.
      La vision de l’un et de l’autre est très différente.
      desmarais l’a dit.Il fera tout pour empêcher le Québec de se séparer.Il se sert de ses journaux pour le faire.Il place ses pions un peu partout et jusqu’à maintenant ça marche pas trop pire.Pour lui,pas pour le Québec.

    • On peut critiquer cette nomination, mais je pense que PKP est le genre de gars qu’il faut comme président du Conseil d’Hydro. Je crois qu’Hydro a besoin d’un sérieux coup de barre et pour ça, eh bien ça prend un Conseil qui fait plus qu’approuver aveuglément et automatiquement toutes les décisions qui sont prises par Thierry Vandale et sa bande. Hydro est devenue une grosse machine inefficace et inutiliment dépensière. Comment ça se fait que les droits d’exploration sur l’île d’Anticosti d’Hydro ont été donnés au privé sans qu’on en ait les détails de l’opération et que personne sur le Conseil de la société d’État n’a sonné le moindre signal d’alerte? Comment ça se fait que le Conseil et le gouvernement ont laissé Hydro dépenser près de 1 milliard de dollars (!!!!!!!) en pure perte sur Gentilly 2 alors que l’on n’avait pas encore confirmé si on allait garder la centrale ouverte. C’est le genre de questions sur lesquelles j’aimerais voir le Conseil d’Hydro se pencher sérieusement dans l’avenir et je pense que PKP pourrait avoir l’oeil critique pour le faire. Cela dit, privatiser Hydro : ça jamais!

    • Mme Carrington dans le rôle de Mme Marois ne risque-t-elle pas de donner des boutons identitaires à Elvis Gratton pour rien?

    • J’espère que ce ne sera pas un pas vers la privatisation tranquille d’Hydro-Québec, surtout en voyant la réaction de Legault…

      Quoique Péladeau a appris chez Videotron où il a du arrêter la sous-traitance et le recours à des installateurs privés à cause de la piètre qualité de leur travail et des plaintes incessantes des clients , pour revenir à des installateurs syndiqués formés et payés par Videotron qui assurent un travail de qualité une structure efficace et de meilleurs profits pour l’entreprise .

      Le contraire du credo d’une droite obtuse qui ne jure que par la privatisation qui est censée rimer avec efficacité et qualité …

    • Ou bedon Justin dans le rôle de Batman pour faire plaisir à tous les pélakystes de ce blogue, peut-être? Vas-y mon brave Homer! C’est-à-ton tour de nous faire un petit discours identitaire sur les motivations réelles de la Cruella Marois….

      Qui pourra sauver les 101 petits dalmatiens pékystes de Léo et de Martine de la Grosse Phynance, maintenant?

    • Desolé pour la frappe…

    • Ah misere!

      Ca va bien dans les nominations des “tits zamis” …… Et dire que Pauline 1ere s’epoumonnait lorsque les liberaux faisaient de meme…….et Martin Drainville itou devenait rouge de colere…..c’est “ben pour dire” hein!

    • UNE HOMME DE SA CONNAISSANCE

      La toute charmante Wanda, ou, selon sa carte d’identité, l’honorable citoyenne Nastassia Nada, se trouva à sa sortie de l’hôpital, dans une situation qu’elle n’avait jamais connue: sans abri et sans le moindre pari$ot. Que faire?

      Son premier soin fut d’aller au mont-de-piété et d’engager son unique trésor: une bague ornée d’une turquoise. On lui en donna un euro, mais… qu’acheter pour un euro? Il n’y avait pas de quoi payer un petit paletot à la mode, un grand chapeau, des escarpins mordorés et, sans ces choses-là, elle se sentait comme nue. Elle avait l’Impression que non seulement les gens la regardaient, mais même les chevaux et les chiens, et qu’ils se moquaient de ses méchants habits. Elle ne pensait qu’à sa toilette, et la question de savoir ce qu’elle mangerait, où elle coucherait, ne l’inquiétait pas du tout.

      - Si seulement je rencontrais un homme de ma connaissance…, pensa-t-elle. Je lui aurait pris de l’argent… Pas un seul ne me le refuserait, parce que…

      Mais elle ne rencontrait pas d’homme de sa connaissance. Il ne serait pas difficile d’en trouver le soir à la ”Renaissance”. Mais à la ”Renaissance”, on ne l’y laisserait pas entrer ainsi affublée et sans chapeau. Que faire? Après de longues angoisses, quand elle en eut assez de marcher, de s’asseoir, de réfléchir, elle se décida à recourir à sa dernière ressource: aller droit au domicile d’un homme de sa connaissance et lui demander de l’argent.

      - Mais chez qui? songeait-elle. Pas chez Mike, il est marié… le vieux rouquin est à son bureau à cette heure-ci.

      Wanda se souvint de Fokine, un dentiste, nouveau converti, qui lui avait fait cadeau d’un bracelet trois mois auparavant et sur la tête duquel elle avait versé une chope de bière au cours d’un dîner au Club anglais. Le souvenir de ce Fokine la remplit d’une joie fantastique.

      - Il me donnera certainement de l’argent si je le trouve chez lui… songeait-elle chemin faisant. Et s’il refuse, alors je lui casse toutes ses lampes. suite….

    • Moi je ne vois aucun problème dans la nomination de Péladeau.Bien au contraire ça prends quelqu’un du secteur privé pour venir faire le ménage dans ce Club Med de pachas.C’est indécent que tous les employés d’Hydro Québec recoivent année après année de généreux bonis dans un secteur ou il n’y a aucune compétition à affronter.Des employés qui se la coulent douce,un beat de travail de petit fonctionnaire d’État qui se la coule douce au détriment des autres Québécois qui eux doivent quotidiennement justifier leur propre emploie.;

    • Premièrement ce n’est pas Martin Drainville,mais Bernard Drainville.

      Erno.Pas un parti n’a jamais promis de ne pas faire de nomination partisane voyons donc.
      Pas un parti ne va nommer quelqu’un du ou un membre et partisans d’un parti opposé.
      Ce serait de mettre le loup dans la bergerie.OH!Là.

    • Moi je suis plus surpris qu’offusqué par cette nomination.

      Anyway, je crois qu’on peut compter sur Gesca pour avoir PKP à l’oeil…

      D’accord que PKP a hérité de son entreprise, mais il reste un gestionnaire efficace. Un “opérateur d’entreprise” comme il s’était déjà qualifié lui-même, si ma mémoire est bonne. J’ai moi-même fait un passage professionnel de quelques années dans l’écosystème Québécor et j’ai été à même de constater qu’on hésite pas à réorganiser. Parfois pour le meilleur, parfois pour le pire, mais on ne peut pas lui reprocher de ne pas essayer.

      PKP a aussi la réputation d’être un gars “hands-on”. Par exemple, des chargés de projet en informatique devaient régulièrement lui faire des comptes rendus en personne concernant les projets stratégiques.

      La CAQ serait mal placée pour critiquer, elle qui disait pendant la campagne que de gros gains d’efficacité peuvent êtres réalisés chez HQ. En ce sens, PKP est quelqu’un de crédible. Je dirais même que considérant que “les politiques relatives à la rémunération et aux conditions de travail des employés et des dirigeants” tombent sous la responsabilité du CA, il doit y en avoir une gang chez HQ qui ont avalé leurs café de travers en apprenant la nouvelle.

      Il se passera certainement des choses avec PKP à la présidence du CA. Bon ou mauvais, ça on verra…

    • Nous vivons déjà sous la dictature de Québécor, c’est fini la liberté d’expression au Québec pour tout ceux qui ne sont pas péquistes. Dans les journaux régionaux de Québécor, les citoyens qui demandent l’aide de journalistes pour s’exprimer contre l’abus des élus municipaux , sont boycottés car les municipalités paient des sommes faramineuses de publicité à Québécor, donc les journalistes pensent à leur salaire avant l’éthique professionnel.
      À part vous Monsieur Lavoie et quelques uns de vos confrères ( pas seulement de La Presse), que ce soit le P.L.Q, le P.Q. ou la C.A.Q., vous donnez votre opinion, vous avez une éthique.

    • Mais mais … diable que l ignorance est encore l apanage des fédéralistes…savez-vous ce que c est quelqu un qui est CA d un conseil d administration…mais vraiment…renseignez-vous cet emploi à 125 000$ que Péladeau ne prendra pas (soit dit en passant Thierry Vandal ex président des jeunes du libral party gagne plus de $400 000 et c est votre charest qui l avait nommé).Quand vous aurez fait des recherches vous verrez que c est un poste important mais à côté de celui de Vandal ce n est pas grand chose.

      @Puck…
      quand tu ne peux même pas dire UN seul vrai prénom d un député et aujourd hui ministre je m abstiendrais. Martin…ouf pas fort comme le reste de ton commentaire.

    • @ Côte nord…comme tes semblables de fédéraleux tu es dans le champ à propos de la péréquation.Va donc lire (tu écris dans Google par exemple ceci: Québec province de quêteux? articles de claude Picher ex-chroniqueur de La Presse et fédéraliste a écrit les 14 et 21 juin 2011). Bachand dans son dernier budget disait que toutes les mesures sociales que nous avons c est nous qui nous les payons et non pas la péréquation et ni le ROC.(annexe 3 budget 2011 de Bachand)Prenons cela à l envers si c est la péréquation qui nous fait vivre ce serait parce que nous sommes pauvres…alors la Confédération qui est devenue une fédération est néfaste pour nous. Tenter d analyser cela.

    • @ nunu / 08h38
      Vous dites :
      ” ce qui différencie P”K”P et Desmarais c’est que P”K”P fait ses choses visière levée tandis que Desmarais fait tout en secret ou en cachette.
      P”K”P est nationaliste et veut servir à améliorer le QC mais il n’est pas indépendantiste.
      Desmarais lui est fédéraliste et ne veut pas que le QC se développe Pour le garder dépendant de son canada.
      La vision de l’un et de l’autre est très différente.
      desmarais l’a dit.Il fera tout pour empêcher le Québec de se séparer.Il se sert de ses journaux pour le faire.Il place ses pions un peu partout et jusqu’à maintenant ça marche pas trop pire.Pour lui,pas pour le Québec”
      / C’est exactement ca ! vous touchez en plein dans le mille !
      Il y a des fantômes puissants par l’argent au Québec, et qui manipulent les pions à leur guise, sur le dos des québécois, en se prenant pour des empereurs…comme si on était du menu “fretin”…juste la vile populace…
      A la Révolution Francaise de 1789, on a coupé la tête à ce genre de personnage…

    • UNE CONNAISSANCE…

      Quand elle arriva à la porte du dentiste, son plan était prêt: elle monterait l’escalier quatre à quatre en riant, entrerait chez lui en coup de vent et exigerait vingt-cinq pari$ots… Mais au moment où elle portait la main à la sonnette, ce fut comme si le plan lui était sorti tout seul de la tête. Wanda fut prise de peur, se troubla, ce qui ne lui était jamais arrivé. Elle n’était hardie et impudente qu’en joyeuse société et maintenant, simplement vêtue, dans la situation d’une simple quémandeuse qu’on ne peut pas recevoir, elle se sentait timide et humiliée. La honte et la frayeur l’envahirent.

      - Il m’a peut-être oubliée… pensait-elle sans se décider à tirer la sonnette. Comment entrer chez lui habillée comme ça? Comme une mendiante ou une petite-bourgeoise…­

      Et elle sonna timidement.

      On entendit des pas derrière la porte; c’était le portier.

      - Le docteur est là? demanda-t-elle.

      Elle aurait mieux aimé l’entendre dire ”non”, mais en guise de réponse, l’homme la fit entrer dans le vestibule et la débarrassa de son manteau. Elle trouva l’escalier somptueux, magnifique, mais dans tout ce luxe elle fut surtout frappée par un grand miroir dans lequel elle aperçut une miséreuse sans grand chapeau, sans veste à la mode ni d’escarpins mordorés (tout comme à la SRC). Il lui sembla étrange, maintenant qu’elle était pauvrement vêtue et qu’elle avait l’air d’une lingère ou d’une blanchisseuse du JDM, d’avoir honte, de n’avoir plus ni indépendance, ni audace; elle ne pensait plus à elle-même comme à Wanda, mais comme à la Nastassia Richard d’autrefois…

      - S’il vous plaît, dit la femme de chambre en l’introduisant dans le cabinet. Le docteur vient tout de suite… Asseyez-vous.

      Elle se laissa tomber dans un fauteuil capitonné.

      - Je lui dirai: prêtez-moi un peu d’argent! pensa-t-elle. C’est convenable, puisqu’il me connaît aussi bien. Si seulement la femme de chambre s’en allait. C’est gênant devant elle… Qu’est-ce qu’elle fabrique?

      Au bout de cinq minutes la porte s’ouvrit, Fokine entra, nouveau converti (pékyste) au teint basané, aux joues grasses et aux yeux à fleur de tête. Les joues, les yeux, le ventre, les cuisses épaisses, tout cela était repu, répugnant et froid. À la ”Renaissance”, au Club anglais, il était généralement éméché, dépensait beaucoup avec les femmes et supportait patiemment leurs plaisanteries (par exemple quand Wanda lui avait vidé une chope de bière sur la tête, il s’était contenté d’en rire et de la menacer du doigt); mais maintenant, il avait l’air morose, endormi, et vous regardait gravement, froidement, comme un supérieur (à crédit), en mâchonnant je ne sais quoi. suite….

    • @lgrek
      “De grâce, informez-vous mieux avant de dire des bêtises. Les bureaux du PM ne sont plus là depuis plusieurs années. Alors vos élucubrations sur la proximité avec le condo du couple Blanchet, etc. etc. c’est quoi ce délire !!!”

      Pas selon Wikipedia, dont la dernière mise à jour remonte au 18 mars 2013

      http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89difice_Hydro-Qu%C3%A9bec

      “Le bâtiment est éponyme de l’opérateur électrique public québécois Hydro-Québec, entreprise symbole de l’indépendance énergétique de la province canadienne, dont il est le siège social, situé au 75 boulevard René-Lévesque Ouest. Il abrite également le bureau montréalais du premier ministre du Québec. D’ailleurs, le fleurdelisé flotte à son sommet.”

      J’accepte d’avance toutes vos excuses!

      Ensuite, peut-être quelques uns d’entres-vous tous savent qu’Hydro-Québec possède un énorme réseau de fibre optique desservant la province. Il fut déployé par TransEnergie et Hydro Québec Distribution. Celui-ci est nécessaire car il permet la transmission de la télémétrie sur le réseau afin d’avertir et de palier aux pannes, d’aiguilloner le réseau afin de restauré l’alimentation et de fournir plusieurs autres données pour la gestion du réseau. Il est également utilisé pour l’informatique. Mais ceux qui connaissent la fibre optique savent que le potentiel de la fibre est peu sollicité – pour augmenter le potentiel on utilise des technologies genre “Dense Wave Multiplexing” pour transmettre et recevoir des données sur la même fibre mais à différentes fréquences lumineuse (pensez en termes de couleurs de la lumière).

      Je me demande tout simplement si PKP n’a pas vu ici une opportunité d’utiliser la fibre optique d’Hydro pour Videotron…Il n’y aurait que la connexion vers les résidences à mettre en place pour obtenir accès à un plus grand marché, au détriment de Cogeco, Bell, et tout autre fournisseur. Et comme je suis certain que PKP a conservé ses actions de Québecor, même en refusant un salaire, il sera en mesure d’améliorer ses actifs! Une observation, tout simplement…

      Finalement – j’avais écrit un petit mot pour remercier Fritz2 de ses commentaires sur mon intervention sur le sujet précédent. Je ne sais pourquoi, mais il semble que celui-ci fut modéré – aucune idée pourquoi.

      Bonne Journée à tous,

    • @carbone-14 qui aime les romans, en voici donc un vrai :
      Vous vous souvenez ? : la nuit des longs couteaux.
      Québec — Dans la nuit du 4 au 5 novembre 1981 — il y a 32 ans, sept premiers ministres provinciaux du Canada anglais s’entendaient avec Ottawa sur une nouvelle Constitution pour le Canada, rapatriée l’année suivante. Ils avaient négocié toute la nuit en l’absence des représentants québécois, et sans en parler à la délégation québécoise. Ce fut ce qu’il est convenu d’appeler «la nuit des longs couteaux». Le matin du 5 novembre, les sept premiers ministres plaçaient René Lévesque devant le fait accompli: ils avaient renié leurs signatures et brisé le front commun des huit provinces.
      On ignore d’ailleurs qui a employé pour la première fois l’expression «la nuit des longs couteaux» pour désigner cette nuit du 5 novembre où René Lévesque et les membres de sa délégation regagnaient l’hôtel Plaza de la Chaudière à Hull pendant que, de l’autre côté de l’Outaouais, les émissaires de Pierre Trudeau et les premiers ministres du Canada anglais négociaient pour enfin s’entendre sur le rapatriement de la Constitution, une Charte des droits de la personne et une formule d’amendement. Le journaliste Michel Vastel a écrit qu’il croyait que c’est Jean Paré, l’ancien éditeur du magazine L’Actualité, qui l’avait pondue dans un éditorial. Joint hier, Jean Paré ne se souvient pas d’avoir utilisé l’expression. Dans sa biographie de René Lévesque, Pierre Godin écrit que William Johnson l’a attribuée erronément à Claude Morin. D’autres se souviennent que c’est feu Jean V. Dufresne qui en serait l’auteur. De son côté, Stéphane Dion n’aimait pas cette «nuit des longs couteaux», qui désigne l’élimination sanglante de la milice SA par Hitler en 1934 et non pas «un désaccord constitutionnel dans une démocratie pacifique».
      Quoi qu’il en soit, cette victoire de Pierre Trudeau survenait au terme d’une conférence fédérale-provinciale «interminable», nous dit Martine Tremblay, la directrice de cabinet de Lévesque à l’époque. Cette conférence historique avait en effet duré du lundi au jeudi.
      Pierre Trudeau avait annoncé son intention de rapatrier la Constitution l’été suivant le référendum de mai 1980 alors que le gouvernement Lévesque se remettait à peine de cette cuisante défaite. En 1971 à Victoria, le premier ministre canadien avait d’ailleurs tenté de renouveler la Constitution en profitant de l’affaiblissement du gouvernement de Robert Bourassa, qui sortait tout juste de la Crise d’octobre, rappelle le sénateur Jean-Claude Rivest.
      Trahison.
      Même en mauvaise posture, René Lévesque n’avait pas le choix: il devait négocier avec Ottawa. «On avait fait des sondages. La population voulait qu’on aille négocier, d’autant plus que les fédéraux avaient promis qu’il y aurait un renouvellement du fédéralisme», souligne Claude Morin, l’incontournable ministre des Affaires intergouvernementales de l’époque.
      De retour à Québec, le lundi 9 novembre 1981, René Lévesque, dans son message inaugural à l’Assemblée nationale, n’avait pas décoléré: il blâmait les sept premiers ministres du Canada anglais, qui, «en déchirant allègrement» leurs signatures, avaient enlevé le droit de veto traditionnel du Québec, qui n’avait pas pu obtenir un droit de retrait, avec compensation financière, à l’égard des amendements constitutionnels. «Le Québec a été honteusement trahi», avait-t-il déclaré, en ajoutant que cette nouvelle Constitution avait été fabriquée «en une nuit de fourberies».
      «C’est une trahison», estime Louis Bernard, alors secrétaire général du gouvernement, qui fut présent tout au long de la conférence. «C’était tout à fait inattendu.» On n’avait pas prévu que les sept premiers ministres renieraient l’accord interprovincial qu’il avait signé avec René Lévesque le 16 avril 1981 et, surtout, qu’ils concluraient une entente avec Ottawa sans la soumettre à la délégation québécoise.
      Claude Morin et Martine Tremblay sont plus nuancés. «C’est un effritement graduel qui a commencé en septembre», précise Claude Morin.
      «Nous avions toujours un espoir de garder le front commun le plus longtemps possible mais, en même temps, c’était un défi presque inatteignable», relate Martine Tremblay. L’isolement du Québec, «c’était presque une fatalité».
      Dès l’annonce des intentions de Pierre Trudeau à l’été de 1980, «l’objectif, c’était de bloquer la démarche d’Ottawa. Le rouleau compresseur était parti», signale Mme Tremblay. Le front commun des huit provinces, auquel Ottawa ne s’attendait pas et qui a bousculé son échéancier, a tout de même tenu pendant un an, fait valoir Claude Morin, qui était l’instigateur de ce front commun.
      La seule chose que le Québec pouvait espérer — même si René Lévesque négociait de bonne foi —, c’était que la conférence n’aboutisse pas, estime Mme Tremblay. C’est ce que la délégation québécoise espérait «secrètement», se rappelle-t-elle. «Il est arrivé un moment où c’était la seule manière pour le Québec de s’en sortir.»
      De ces événements qui ont conduit à une Constitution modifiée sans le consentement du Québec, il reste «une sorte de remords» au Canada anglais, croit Claude Morin. «Ils savent très bien que les fédéraux avaient eu un comportement incorrect envers le Québec. C’est à cause de cela qu’il y a eu Meech. C’est à cause de cela que l’on parle de nouveau de la reconnaissance du Québec.»
      La reconnaissance
      Par les temps qui courent, le ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes, Benoît Pelletier, parle beaucoup d’une reconnaissance du Québec enchâssée dans la Constitution. Hier encore, lors d’une interpellation à l’Assemblée nationale, le ministre a lu un texte mûrement préparé. «La reconnaissance de la spécificité du Québec n’est pas un caprice, elle est même nécessaire, car la constitution d’un pays est un miroir, et il est impérieux que, dans ce miroir, dans la Constitution, les Québécois se reconnaissent pleinement.» En insistant sur la nécessité de cette reconnaissance, Benoît Pelletier réfutait l’argument de Stéphane Dion qui affirmait que cette reconnaissance, si elle était «souhaitable», n’était «pas nécessaire».
      Dans son texte, Benoît Pelletier s’oppose aussi à l’assertion de Justin Trudeau — sans le nommer — qui a affirmé récemment que la reconnaissance du Québec comme nation, «c’est une idée du XIXe siècle». Et le ministre l’a fait en citant au mot près Pierre Trudeau, sans mentionner toutefois que la citation venait du père de Justin Trudeau. «Ce n’est pas l’idée de nation qui est rétrograde, c’est l’idée voulant qu’elle soit nécessairement souveraine», a déclaré Benoît Pelletier, se rendant coupable d’un plagiat sans doute involontaire. Pierre Trudeau a écrit cette phrase en 1962 dans son texte intitulé «La nouvelle trahison des clercs».
      Le reconnaissance de la nation québécoise — M. Pelletier parle aussi de la reconnaissance de sa spécificité, les mots important moins, à ses yeux, que les conséquences juridiques de cette reconnaissance — constituerait «une source d’apaisement dans ce débat» et «contribuerait sans aucun doute à faire du Canada un pays plus uni et plus fort».
      Non seulement cette reconnaissance est-elle nécessaire, mais elle est inévitable. «À ceux, dans le reste du Canada, qui craignent la reprise du débat constitutionnel portant sur la spécificité du Québec, je tiens à dire que celui-ci est inévitable», a déclaré le ministre.
      En entrevue au Devoir, Benoît Pelletier tient surtout à préciser qu’il n’entrevoit pas de négociations constitutionnelles dans un avenir prévisible. On en revient à la déclaration de Jean Charest: «Le fruit n’est pas mûr.» Et s’il faut tirer un enseignement des négociations de 1981, c’est que «le débat est extrêmement délicat», estime M. Pelletier. «Est-ce que le Québec pourrait être isolé à nouveau? C’est possible. Et c’est pour cela que c’est un dossier avec lequel il faut être très prudent. Le Québec ne peut pas se permettre d’autres échecs.»

    • @ 10 barres avez vous pensez que peut être que c’est que le P”Q est convaincu qu’il ne peut être blâmé et qu’il n’est coupable de rien. Comme dirait lego on verra.

    • AH! M.Lavoie,je viens de relire votre petit article.Vous n’êtes pas gêné de dire des choses comme ça,vraiment.
      Si il y a quelqu’un qui ne se mêle pas des commentaires de ses journalistes c’est bien P”K”P
      On a qu’à lire ses journaux pour s’en rendre compte très facilement.
      C’est plutôt La Presse qui soumet à ses journalistes une ligne de pensée comme en politique la ligne de parti pour plaire à votre patron si vous voulez garder votre travail et ça ,ca prostitut la compétence et le côté professionnel des journalistes.Désolé si ça déplais à certain mais c’est mon opinion simplement.

    • superlulu

      17 avril 2013
      20h14

      C’est tellemnent drôllllllllllllllllllllle, je me r’tiens pour ne pas me pisser d’sus…mdrrrrrr

    • @rose-tayl
      Keep calm and carry on !! “Restez calme et continuez” comme disent les British.

      “Keep Calm and Carry On (en français, « Restez calme et continuez ») était une affiche produite par le gouvernement britannique en 1939 au début de la Seconde Guerre mondiale, destinée à relever le moral de l’opinion publique britannique en cas d’invasion. ” – Wikipedia

      En espérant que ça vous remonte le moral ;-)

    • @carbone-14
      Votre télé-série va faire un malheur ;-)

    • Selon moi le Président d’un CA a beaucoup de pouvoir. Pour ceux qui disent qu’il est juste président du CA…

    • @SuperCass

      Je ne sais pas où Mme Marois a décidé d’installer ses bureaux, mais ceux de M. Charest étaient bel et bien situés dans l’édifice de la HSBC sur McGill College, à Montréal, pas loin de Président-Kennedy. C’est pendant son premier mandat qu’il a décidé de déménager son bureau du siège d’Hydro à cet endroit. Je n’ai pas entendu dire que les bureaux de la première ministre avaient été ramenés au siège d’Hydro, mais j’avoue que ça pique ma curiosité…

    • @la-nation-quebecoise

      18 avril 2013
      11h14

      Vous avez écrit:

      “@carbone-14 qui aime les romans, en voici donc un vrai :
      Vous vous souvenez ? : la nuit des longs couteaux.
      Québec — Dans la nuit du 4 au 5 novembre 1981 — il y a 32 ans, sept premiers ministres provinciaux du Canada anglais s’entendaient avec Ottawa sur une nouvelle Constitution pour le Canada, rapatriée l’année suivante. Ils avaient négocié toute la nuit en l’absence des représentants québécois, et sans en parler à la délégation québécoise. Ce fut ce qu’il est convenu d’appeler «la nuit des longs couteaux». Le matin du 5 novembre, les sept premiers ministres plaçaient René Lévesque devant le fait accompli: ils avaient renié leurs signatures et brisé le front commun des huit provinces.”

      Vous croyez vous vraiment lorsque vous écrivez de telles âneries?

      C’est à croire que sept premiers ministres de 7 provinces différentes peuvent négocier toute une nuit sans que personne de la délégation du Québec ne s’en aperçoive! Quand on sait que ces types de négociation se font généralement jour et nuit et que René Lévesque était surement accompagné d’une panoplie de fonctionnaires. Si Les Péquistes ne s’en sont pas rendu compte, c’est parce que cela faisait leur affaire et que tout le monde sait que les péquistes sont des séparatistes qui, en 1982, ne voulaient signer aucun accord pour rapatrier cette fameuse constitution car…CELA AURAIT DÉMONTRÉ QUE LE CANADA EST VIABLE ET PEUT FONCTIONNER!

    • @ioio
      … ils ont raison. Quand on entend parler de HQ, c’est le nom de Vandal qu’on entend le plus souvent. Pas le nom de celui qui vient de partir.

      J’ai mis le lien sur le code d’éthique des membres du C.A. plus haut. Une bonne lecture éducative.

    • @davcorm

      Si c’est bien le cas, alors c’est wikipedia qui est en retard sur les faits – et m’aurais induit en erreur…Désolé si c’est le cas…

    • “Pauline Marois pense-t-elle vraiment gagner des votes chez les souverainistes avec de telles nominations?”

      Tout simplement aberrant ! On denoncait a grand renfort les nominations de “petit zamis” dans le gouvernement precedent et que fait t’on maintenant? On continue le meme genre de politique. De l’hypocrisie me direz -vous,eh bien vous auriez parfaitement raison de le dire.

    • LA NATION QUEBECOISE’18 AVRIL 10H32!!!!!!!!! En parlant de la révolution francaise de 1789
      et que tu dis “”"on a coupé la tete a ce genre de personne”"”" tu me rappelles les tres honorables
      FRERES ROSES ,membres du FLQ. Que vous etes donc agressifs ,les^péquisses. Il me semble
      que l on peut se parler sans se couper la tete!!!!! NON ???? Quand une personne pense autrement
      que toi,cela ne veut pas dire que cette personne est imbécile!!!!!

    • @pager,

      J’ai aimé votre intervention,,, très pertinente

      Mais, attendez-vous à recevoir des commentaires disgracieux

    • Monsieur Lavoie,

      Votre sujet porte sur le courage de nos élites d’aujourd’hui, d’oser dire ce qu’il pensent et non sur un cours pour suggérer qu’un président de C.A n’a pas grand pouvoir, ce qui est tout le contraire, sinon pourquoi un tel poste existerait. Vous avez raison d’oser poser la question, car nos élus ne peuvent rien contre le pouvoir de Péladeau, Jean Charest l’avait compris, il a rampé comme tous les autres devant lui, en faisant payer une partie de la facture de l’amphithéâtre Péladeau par tous les Québécois. Les députés de tous les partis, sauf Q.S., savent que les électeurs se laissent influencer par les journaux.

    • @ pager 12h40/ alias Mr +1% (référendum)
      Ainsi donc pour les fédérastes, vous aimeriez bien accommoder l’histoire à votre facon, quitte à dire des mensonges sur l’histoire du Québec, et essayer de la réinventer à la facon fédérâleuse !
      La “nuit des longs couteaux” est un fait historique où les québécois, une fois de plus, se sont fait entuber bien profond, par le Canada anglais !
      Je me demande jusqu’à quelle bassesse un fédérâleux est prêt, pour mentir sur l’histoire, et raconter des âneries !
      Il y a des limites à se pencher en avant en courbant l’échine, sans surveiller ses arrières.
      Je vous plains.

    • @pager
      Pures fabulations. Théories de complots … mais à l’envers. On ce conte des histoires, et on y croit.

    • Bof…son orientation politique est sans intérêt, pour le moment.

      PKP n’aura qu’à analyser le dossier du vol pur et simple du Labrador, pour passer du côté de l’Indépendance…comme son père !

      Il fera un bon président du c.a. à condition qu’il gèle les tarifs de l’électricité pour tous les ménages québécois.

      Cette ressource essentielle nous appartient, nous avons payé pour…donc il est inutile de nous faire avaler que nous devons débourser des prix comparables aux pays qui ne produisent pas d’électricité à faible coût.

      L’électricité, c’est notre pétrole…inutile de nous ruiner pour l’utiliser !

      Cé tu compris Pierre-Karl…?

    • Allo…. Le président du C.A. n’a pas plus de pouvoir que le C.A. lui-même !!!!!!! Et le C.A. a certains pouvoirs sur HQ mais les décisions sont prises par Thierry Vandal le PDG d’HQ…. Et le boss suprême c’est le gouvernement !

      PKP n’a pas de droit de veto au niveau du conseil. C’est le poste important du CA mais pour prendre une décision évidemment ça prends une majorité…. Sinon aussi bien mettre le président du CA au poste de PDG de HQ….. Qui se souviens des autres président du CA de HQ ????

      Question pour vous ? est-ce que le président d’un CA d’une garderie dicte la façon de travailler et gére tout dans un CPE ????? Non…. alors c’est la même chose chez HQ….

      Wake up

    • C’est épouvantable. On va voter pour qui aux prochaines élections? Ils se fichent de nous, de la liberté de presse à laquelle nous avons droit, pour leurs propres intérêts.

      Ça me donne le goût de déménager de cette province Québécor incestueuse. De ce petit Québec avec si peu de concurrence médiatique. Est-ce que leurs chroniqueux seront plus complaisants envers le PQ maintenant comme ils le sont envers l’amphithéâtre? On sait tous qu’on ne parle pas publiquement contre son boss mais de là à devoir le lécher en public pour assurer sa job, il y a de la peur là-dessous.

    • pour ce que ça vaut…

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Nuit_des_Longs_Couteaux_(Qu%C3%A9bec)

      ya des versions plus ou moins romancées selon qui raconte l’histoire :)

    • Alerte! Au secours! Au voleur!

      On a coupé le reste du récit de Tchékhov.

    • Réellement, j’aimerais que le PLQ ou CAQ lorsqu’au pouvoir, désignent Paul Desmarais comme président du ca de HQ

      Imagninez la réaction des péquiste,,, ouch

    • Michelnotredame…. C’est pas PKP qui va décidé de geler ou non les tarifs….. Si HQ décide d’augmenter les tarifs, elle se présente devant la régie de l’énergie…. Et c’est la régie qui a le dernier mot….comme cette année en passant.

    • @carbone-14 / alias Mr +1% (référendum)
      Oui on vous l’a coupé bien raide !
      de toute facon, pour ce que vous en faisiez !
      Allez, ne racontez plus de fédérasteries fédérâleuses, mais revenez encore nous faire rire !

    • @gl000001 07h50

      Vous dites que PKP ne s’est jamais prononcé pour l’indépendance. Vous oubliez les publicités de Québecor sur LCN/TVA dans lequel on dit bêtement que le Québec est un pays.

    • @bigbenqc
      On dirait qu’on prêche dans le vide. Il y a au moins 12 messages leur disant ce qu’est un C.A. mais ils persévèrent.
      Pardonnez-leur car ils ne savent pas ce qu’est un C.A.

      @tibob25
      Il y a déjà un VP de Power Corp sur le C.A. Réaction : Ouain Pis !!!

    • @la-nation-quebecoise

      18 avril 2013
      13h59

      Savez vous ce que c’est que “La Nuit des Longs Couteaux”…La vraie celle là!

      Dans la nuit du 29 – 30 juin 1934, Hitler (J’assume que vous savez qui est Hitler), a assassiné et emprisonné des milliers de ses compatriotes (Les SA) dans l’unique but de bien assoir son pouvoir.

      Alors, lorsque (en raison de journalisme de bas étage) vous assimilez une certaine nuit (qui ne s’est probablement jamais produite) à ce qui s’est produit en Allemagne, vous démontrez à tous “Votre petitesse”.

      Quand est-ce que vous allez comprendre que René Lévesque et sa gang ne pouvaient rien signer au risque d’admettre que…LE CANADA FONCTIONNE!…Et qu’il est là le problème. Les Péquistes se servent depuis 30 ans de cet événement pour VICTIMISER le Québec. Mais, heureusement, de moins en moins de gens embarquent dans leur jeu!

      Merci @tibob25

      18 avril 2013
      13h40

      Expliquez moi pourquoi les insultes viennent toujours des séparatistes?

    • @andruide
      Et Harpeur a dit (fourbement) que le Québec est une nation.

      Cassé ;-)

    • @pager

      C’est pas fort votre affaire. N’essayez pas de réécrire l’histoire. Trudeau a fait un coup d’État avec l’aide des provinces anglaises en mettant de côté un des peuples fondateurs du Canada pour rapatrier la Constitution et y adjoindre une chartre des Droits et libertés qui a complètement changé le rapport de force entre le parlement du Québec et celui du fédéral car toutes les lois du Québec devenaient maintenant interprétées par 9 personnes nommées par Ottawa.

      Ce rapatriement s’est fait sans référendum pan-canadien et sans l’accord du Québec , ce qui était un minimum pour qu’il soit valide.

      Meech venait corriger cette bassesse mais encore là pour les anglos c’était trop. Ça prend un bon colonisé pour renier que toute cette saga du rapatriement est un traîtrise et une injustice sans nom, surtout à la lumière de ce qu’on sait maintenant sur la complicité du juge en chef de la Cour Suprême du Canada.

    • Ah! Quelle bonne odeur après les brûlées de fossés quand ceux-ci sont remplis de vidanges laissées derrière par les libéraux. J’ ai hâte de voir quelles autres nominations partisanes nous ferons la semaine prochaine pour vous faire couiner encore un peu plus, vous êtes bô à voir et à lire.
      Tiens, pourquoi pas un p’tit concours. Qui ne voudriez-vous pas voir et à la direction de quel organisme? Faites un effort mes larbins, à vos clavier, “Ready, ready, set, GO!”

    • @ SuperCass 18 avril 2013 11h05

      Je ne veux pas faire le petit jeu de certains qui s’amusent à se relancer à qui mieux mieux sur ce blogue mais comme vous me demandez des excuses pour ma critique concernant votre affirmation selon laquelle le bureau du PM serait, encore, situé au 17 étage du siège social d’Hydro-Québec, je me permets ceci :

      Si, pour tout argument, vous n’avez que cette source sur wikipedia ( selon Wikipedia, http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89difice_Hydro-Qu%C3%A9bec ) sachez qu’il faut se méfier des infos sur ce site car il est mis à jour par les internautes eux-mêmes, ce qui exige donc à ceux qui le consultent de chercher un peu plus loin pour valider leurs informations.

      Bureau de la Première ministre (cabinet)
      770 Rue Sherbrooke O
      Montreal, QC H3A 1G1

      Essayez donc ça à la place de Wikipedia (pis y’a une belle carte avec ça)
      http://www.weblocal.ca/premier-ministre-du-quebec-cabinet-montreal-qc.html

      Quant à la présence du Fleudelisé, ce n’est pas un indice de la présence du PM à cet endroit mais une règle appliquée à tous les édifices gouvernementaux et para-gouvernementaux. Allez donc consulter les bonnes sources.
      Vous comprendrez que je ne m’excuse pas.

    • Excellente nouvelle, mais P.K. Péladeau comme président du conseil chez Hydro, ne pourra pas faire de grand ménage. Les conseils d’administration se rencontrent normalement qu’une fois par mois en assemblée. Non, le grand boss demeure T. Vandal comme Président et directeur général.

      Je ne suis aucunement inquiet pour les journalistes et les chroniqueurs des journaux Québécor ;
      ils continueront de cracher et de déblatérer sur le gouvernement actuel. Pensez pas que Martineau , Samson et les autres cesseront leur démagogie. Ce sont des journaux de droite et plus.

      P.K. Péladeau ne s’est jamais prononcé sur la situation politique au Québec……….du moins en public.

      La publicité entendu sur TVA et LCN concernant la culture d’ici, à l’effet que le Québec est “un grand pays”, n’est que vraie. Le Québec est un vrai pays avec ses frontières, sa nation, sa culture et sa langue. Le vrai problème, c’est que ce Québec n’est pas indépendant politiquement. Il est soumis à une autre nation en tant que minoritaire.

      L. Boivin,
      Longueuil

    • @pager
      Expliquez nous donc pendant que vous y êtes pourquoi, ni Robert Bourassa, ni Claude Ryan, ni Daniel Johnson jr, ni même celui qui a mis le plus bas la barre de la défense des intérêts du Québec face à Ottawa, John James Charest , n’ont jugés bons de signer leur adhésion et celle de la nation québécoise à cette constitution ?

      Pourtant c’étaient tous des bons premiers ministres libéraux et non de méchants séparatissses .

    • Pas si mauvais come choix , bien sur ne soyons pas hypocrite PKP a une petite teinte plus bleuatre que trop rouge… mais bon ça va faire du bien d’avoir un président qui ne goberas pas automatiquement les sornettes de to rouge Vandal … ça va le forcer a se garder une petite gène pis Péladeau au mons un CA y connait ça le critère compétence au moins est respecté…Cé pas comme Simard à la SAQ!

      Pis si y fallait qu’on capoter chaque fois qu’on découvre qu’un cabinet d’avocat ou une firme d’ingénieur s’assure de toujours avoir sous la main quelqu’un des deux bord au Ca question de garder le contact au cas ou …….

      Ce qui commence a être inquiétant par contre c’est ou Diable vont -t-il réussir a de débarasser de ”Bernie Capharnaum Landry” car y a des pièges a éviter un parieil zigoto peut faire pas mal de domage inconscient et on risque d’en payer les conséquences …On a hate que ça soye faite pour respirer un peu ….peut êtr eserait -t-il temps d’ouvrir un bureau du Québec au Zimbaboué…

    • @j.c.virgil

      18 avril 2013
      15h51

      Justement, ce que Lévesque avait à faire: C’était de négocier…Il ne l’a pas fait et a ainsi nui au Québec et je dirais même à tout le Canada. Ces gens du PQ ont empoisonné le débat.

      Vous auriez du entendre le juge Antonio Lamer qui était présent à la cour suprême à l’époque et qui a ensuite été nommé juge en chef de la cour suprême. Celui-ci a bien mentionné que personne de quelque province que ce soit n’a eu la sagesse de discuter justement de cette fameuse charte des droits et libertés et qu tous se sont stupidement attardés à ce fameux rapatriement.

      Mais, c’est quoi le contenu de cette fameuse constitution:

      En gros c’est:

      1) Inclue une charte des droits et libertés, qui au fond, ressemble étrangement à celle du Québec (votée en 1975 par Robert Bourassa)

      2) Ne touche en aucun cas à la loi 101 (sauf une fois où Bourassa a utilisé la clause nonobstant pour protéger la loi 101);

      3) Fait du Nouveau Brunswick une province bilingue;

      4) Garanti la péréquation;

      5) A inséré la clause nonobstant qui permet au Québec (ou autre province) de contrecarrer tout jugement de la cour suprême;

      6) Garanti les droits des Francophones hors Québec. Garanti les écoles Françaises. C’est ce qui a permis à l’hôpital Monfort de demeurer Ouverte.

      QUEST-CE QUE VOUS AVEZ CONTRE CETTE CONSTITUTION?

      N.B: Ce qui est le plus C** c’est que le Québec aurait pu l’améliorer si des non-séparatistes avaient été au pouvoir plutôt que cette maudite gang de perdants!

    • @la-nation-quebecoise et nunu

      Votre logique ne vole pas très haut, je vous cite

      Nunu dit ceci :
      « ce qui différencie P”K”P et Desmarais c’est que P”K”P fait ses choses visière levée tandis que Desmarais fait tout en secret ou en cachette. P”K”P est nationaliste et veut servir à améliorer le QC mais il n’est pas indépendantiste …»

      et la nation quebecoise de répliquer à ce commentaire : «C’est exactement ca ! vous touchez en plein dans le mille !»

      Je suppose que vous ignorez l’existence de Sun News. Cette chaine fait beaucoup dans le Québec Bashing et celle-ci est entièrement détenue par Quebecor. Je vous demande en quoi cette chaine sert à améliorer le Québec.

      Renseignez-vous avant de dire n’importe quoi.

      @la-nation-quebecoise

      Vous dites ceci également : « A la Révolution Francaise de 1789, on a coupé la tête à ce genre de personnage »

      Tout d’abord, pourquoi ramenez-vous toujours la France dans le décor? Si vous aimez tellement cette république alors pourquoi l’avoir quitté il y a plus de 46 ans? Ensuite, ce que vous dites équivaut à une menace et il y a des lois qui interdissent ça au Canada.

    • @michelnotredame 18 avril 2013 14h33

      «Il fera un bon président du c.a. à condition qu’il gèle les tarifs de l’électricité pour tous les ménages québécois. Cette ressource essentielle nous appartient, nous avons payé pour…donc il est inutile de nous faire avaler que nous devons débourser des prix comparables aux pays qui ne produisent pas d’électricité à faible coût. L’électricité, c’est notre pétrole…inutile de nous ruiner pour l’utiliser ! Cé tu compris Pierre-Karl…?»

      J’espère sincèrement que, malgré son penchant pour le nationalisme, PKP n’est pas assez bête pour suivre votre recommandation. Si l’électricité est notre pétrole, comme vous dites, regardez ce que font les Albertains, font-ils le plein gratuitement ? La réponse est non ! Ils paient leur essence au prix du marché mais leur gouvernement (responsable) se sert des revenus générés par cette ressource collective pour offrir des services de qualité aux citoyens et éliminer la taxe de vente. Parce qu’il paient la vraie valeur de «leur» ressource, les Albertains ne la gaspillent pas, contrairement à ce que font les Québécois avec leur électricité qui est vendue nettement sous sa valeur réelle. Et malgré tout, voyez combien de «tockens» le gouverne-maman du Qc réussit à tirer de l’entreprise. Alors lâchez-nous donc avec vos arguments dénués de bon sens : «c’est à nous, qu’Il nous le donne pour rien.» Belle mentalité de BS.

    • Probablement l’homme le plus détesté du Québec. Sûrement le plus craint. Un homme qui a piétiné ses employés à plusieurs reprises en plus.

      Voilà à qui Pauline offre Hydro sur un plateau d’argent. Une vraie honte.

    • Ce geste de Mme. Marois vient remettre en question les opinions de çeux qui décrivent le PQ comme étant l’ami inconditionnel des Syndicats. Y-en a qui doivent commencés à être pas mal confus. Hi! Hi! Lo!

    • Je me demande ce que pense les anciens péquistes qui ont démissionné du PQ lorsque Pauline Marois et Agnès Maltais ont fait du zèle pour sécuriser les 200 millions donnés à l’amphithéâtre Québécor, et soustraire à la contestation ce monopole octroyé à une entreprise sur un bien public, sans un réel appel d’offres.

      Mais soyons généreux, peut-être PKP ne veut-il tout simplement que rembourser son énorme dette envers le gouvernement du Québec qui l’a aidé à acheter Vidéotron tout en créant un trou dans le bas de laine des Québécois (lire en infligeant une perte à la Caisse de dépôt).

      Je sais que remboursement est un grand mot, puisqu’après tout, président du c.a. c’est presque rien, et de Hydro en plus, c’est presque comme la présidence d’une garderie de quartier. Décider des orientations stratégiques d’une entreprise qui fait 2,7 milliards de profits et qui a plus de 70 milliards d’actifs essentiellement au Québec n’est presque rien. C’est juste 3 fois Bombardier.

    • Bonne chose que cette nomination de PKP, je rêve depuis longtemps que les syndicats se fasse mettre à leur place. J’espère qu’il aura toute la latitude de le faire. Un peut de ménage ne fera pas de tord à cette entreprise… J’espère aussi que les bonus seront chose du passé, ces l’argent de tout le monde qu’ils dépense.

    • @j.c.virgil

      18 avril 2013
      16h26

      Vous avez écrit:

      “@pager
      Expliquez nous donc pendant que vous y êtes pourquoi, ni Robert Bourassa, ni Claude Ryan, ni Daniel Johnson jr, ni même celui qui a mis le plus bas la barre de la défense des intérêts du Québec face à Ottawa, John James Charest , n’ont jugés bons de signer leur adhésion et celle de la nation québécoise à cette constitution ?”

      La raison est simple: Le Québec est constamment sous une épée de DAMOCLÈS ie sous la menace du démantèlement de leur pays (sans parler de l’instabilité économique que tout cela crée). Alors, et c’est tout à fait compréhensible, personne n’ose prendre le risque de nuire au Québec. En plus, beaucoup de politiciens pensent qu’enfin de compte, cette constitution sert très bien le Québec. Je dirais même que c’est le Québec qui en a le plus profité (Clause nonobstant, péréquation…)!

      Répondez à cette simple question: Pourquoi est-ce que ce sont majoritairement les séparatistes qui profèrent des insultes sur les blogues?

      Je vous donne ma réponse: C’EST PAR MANQUE D’ARGUMENTS SOLIDES!

    • @lgrek

      Voir mon commentaire de 13:05 en répoonse à @davcorm

    • @lgreck
      J’aurais du vous avoir inclus dans cette intervention.

      Mais en fait, j’aimerais bien savoir si d’autres pensent comme moi au sujet de la fibre optique…

    • @Supercass

      Hypothèse fort plausible que Vidéotron veuille faire un “partenariat” avec Hydro-Québec pour la fibre optique.

      Un partenariat comme avec la ville de Québec. Hydro paierait l’infrastructure, Vidéotron se négocierait un droit exclusif d’usage et appliquerait des pénalités financières à Hydro si l’infrastructure n’était pas livrée à temps.

      Bref, tous les coûts au public et tous les profits à Québécor. Une entente équilibrée en somme.

    • @pager,

      Je n’en reviens pas,,,, vous êtes bon pour répondre à toutes les bêtisses,,, félicitations,

      J’aimerais avoir votre vocubulaire

      Robert Lariviere

    • @ pager

      sont-ce des insultes si je vous demande d aller voir: Québec province de quêteux? Claude Picher ex chroniqueur économique de La Presse articles parus les 14 et 21 juin 2011.

      sont-ce des insultes de demander pourquoi le fédéral,après nous avoir reconnus comme Nation n a même pas voulu donner le contrôle total en immigration vu?

      sont-des insultes de dire que l on a toujours voulu négocier d égal à égal? Pourquoi demandons-nous cela? (je vous signale que feu Daniel Johnson et R.Bourassa ont déjà demander la même chose?

      sont-ces insultes de dire que nous avons été les fondateurs aussi de ce pays et que l on voudrait au moins que l on nous respecte comme on l a fait en 1867?

      Etc…etc…

      Vous avez l insulte facile si vous n êtes pas capable de parler de cela.

    • UN HOMME DE SA CONNAISSANCE SUITE…

      - Que tésirez-vous? répéta le dentiste d’une voix irritée.

      - Mes d.. j’ai mal aux dents murmura Wanda.

      - Pien!… Quelles dents? où?

      - Elle se souvint qu’elle avait une dent cariée.

      - En bas… à droite, dit-elle.

      - Hum! Ouvrez la pouche.

      Fokine fronça le sourcil, retint son souffle et commença l’examen.

      - Je vous fais mal? demanda-t-il en grattant la dent avec un petit outil de fer.

      - Oui… mentit-elle Il faudrait lui rappeler, pensait-elle, il me reconnaîtrait sûrement… Mais cette femme de chambre! Qu’est-ce qu’elle fabrique-là?

      Soudain Fokine lui souffla par le nez droit dans la bouche comme une locomotive en disant:

      - Je ne vous conseille pas de la faire plomber… De toute façon elle ne peut vous serfir à rien.

      Il la gratta encore une peu, souilla les lèvres et les gencives de Wanda de ses doigts jaunis par le tabac, retint son souffle et glissa dans sa bouche quelque chose de froid… Elle éprouva soudain une douleur atroce, poussa un cri et saisit le bras de Fokine.

      - Ce n’est rien, ce n’est rien…. marmotta-t-il. N’ayez pas beur… De toute façon, ce n’est pas une grande berte. Il faut être courageuse.

      Et de ses doigts jaunes tachés de sang, il mit la dent arrachée devant les yeux de Wanda, tandis que la femme de chambre approchait une tasse de sa bouche.

      - Rincez-vous à l’eau froide chez vous, ça arrêtera le sang…

      Il se tenait devant elle dans l’attitude d’un homme qui attend qu’on se décide enfin à partir ou qu’on le laisse tranquille…

      - Au revoir…. dit-elle en se tournant vers la porte.

      - Hum!… Et mon travail, qui va me le payer? demanda Fokine avec un rire dans la voix.

      - Ah, oui… se rappela Wanda; elle rougit et tendit au nouveau converti le pari$ot qu’on lui avait avancé sur sa turquoise. Une fois dehors, elle se sentit encore plus honteuse, mais ce n’était déjà plus à cause de sa pauvreté. Elle ne voyait déjà plus qu’il lui manquait un grand chapeau et une veste à la mode. Elle marchait dans la rue et crachait du sang, chaque crachat rouge lui parlait de sa vie mauvaise, difficile, des affronts qu’elle avait subis, qu’elle subirait encore demain, la semaine prochaine, toute sa vie, jusqu’à la mort.

      – Oh! que c’est affreux! murmura-t-elle. Mon Dieu, que c’est horrible!

      Au reste, le lendemain elle était à la ”Renaissance” et dansait. Elle avait un immense chapeau rouge, une veste à la mode et des escarpins mordorés (tout comme à la SRC). Et un jeune imprésario débarqué de Québec lui payait à dîner…..

      Anton Tchékhov – 1886 – Avec la Collaboration spéciale de La Pléiade.

    • On sait bien qui va se faire varloper là-dedans. C’est nous!

    • Ainsi donc notre princesse a descendu les escaliers de l’Assemblée Nationale aujourdhui, en solitaire, pour venir rencontrer les journalistes.
      On aurait presque dit une mariée !
      Altiére et élégante, tout était calculé dans le geste.
      Il ne manquait que l’orchestre, et le marié…
      Notre Premiére Ministre avec raison, accorda peu d’importance à cette prétencieuse, qui s’était tout simplement trompée de gouvernement et de province.

    • @oeildefaucon
      Excellente observation. Vous avez l’oeil ;-)

    • Bizarre,
      Si aucun pouvoir, pourquoi que la job offre 125 000$ par année,,,,???

      J’aimerais avoir une réponse de la nation québécoise ou d’autres,,,,

      Mais, svp pas de mauvais commentaires,,, je suis alergique.

    • @Igreck

      Enfin une bonne idée, que devrait proposer PKP : la gratuité totale de l’électricité pour tous les ménages québécois !

      Après tout nous avons payer pour !

    • Après Girard à l’ATM, Simard à la SAQ, Duthel à Munich, Boisclair à New York, Duceppe à la tête d’une commission provinciale et sûrement bien d’autres, voici maintenant PKP à la présidence du c.a. d’Hydro-Québec. PKP qui avait donné à ce même Duceppe un job de chroniqueur au JdM. Alors gratte-moi le dos, je te gratterai le tien.

      Avec le PQ, la bananification du Québec s’accélère!

      Mais où donc caseront-ils Gérald Larose?

    • Vous touchez juste (aussi bien dans ce billet que le précédent) M. Lavoie: Mme Marois, M. Charest et bien des PM (depuis René Lévesque?) prennent des décisions basées d’abord sur la PEUR.

      Ils ont peur de ce que les médias vont dire sur eux. Ils ont peur de ne pas être réélus aux prochaines élections. ils ont peur d’être perçu comme des leaders faibles s’ils prennent des décisions impopulaires. Ils ont peur d’expliquer les véritables intentions qui motivent leurs actions. Ils ont peur de nous avouer qu’ils ne prennent absolument plus indépendamment les grandes décisions politiques et économiques – et qu’ils sont manipulés comme des marionnettes.

      Est-ce que M. Péladeau est la personne à mettre dans le siège de président du CA? Je suppose que la réponse dépend de ce qu’on pense qu’il doit faire. Et ça, qu’en sait-on? Qu’est-ce que le PQ veut vraiment faire? Rendre la vache à lait plus productive? Veut-elle mettre de l’avant des projets en particulier?…

      Les propos de Mme Marois donnent peu d’indications sur ses intentions véritables, hormis qu’elle tient à son “image”. Quand il faut faire de la spéculation sur les comportements de nos politiciens pour essayer de comprendre leur raisonnement, c’est le début d’une chute inévitable…

    • Maxime Bernier répondant aux journalistes concernant le rapatriement de la constitution que pour le gouvernement la priorité est l’économie et les emplois et non des faits qui ce sont passer il y’a trente ans .Alors pourquoi faire la promotion de la guerre de1812 et nous imposer l’image de la reine .

    • SuperCass 11h05

      Vous faites allusion a un petit mot que vous m’auriez ecrit recemment, mais je ne le trouve pas. Je vous en remercie quand meme. J’ai ete un peu eloigne de ce blogue cette semaine en raison d’un voyage dans des contrees lointaines qui me laisse assez peu de temps pour bloguer. Il faut quand meme que je gagne ma vie, Monsieur Nicolas Marceau comprendra. Mon voyage explique aussi l’absence d’accents aigus, graves et circonflexes dans ce message car les terminaux qu’on trouve dans les hotels n’en sont pas tous dotes.

      Je prefere discuter avez des gens comme vous, cotenord_7,bazinggotcha, oeildefaucon, d.q. et d’autres personnes qui font des commentaires eclaires, plutot qu’avec qu’avec des separatistes fanatiques que je n’ai pas envie de nommer ici car tout le monde sait de qui je parle. Je n’ai aucune objection a discuter avec des separatistes. Il y en a beaucoup et il y en a partout, dont plusieurs parmi mes bons amis. Ce que j’aime moins c’est la combinaison separatisme-fanatisme.

      Pour ce qui est du sujet de ce blogue, je n’ai aucune opinion arretee, ce qui explique aussi un peu mon silence.

    • @tibob25
      C’est comme Pierre Trudeau qui travaillait pour le cabinet d’avocat Heenan Blaikie. Il n’était pas là parce qu’il est avocat pour aller plaider à la cour mais pour ses contacts, son expérience.
      Similairement, le C.A est là pour conseiller le président (Vandal). Pour aider au niveau de la gouvernance de la compagnie. Le président doit trancher sur des décisions très importantes pour la compagnie. Le C.A l’aide dans ses décisions, ses membres ayant des expériences très variées. Ils font partie de comités au niveau financier, pour le fonds de retraite, …

      Ils ont un “certain” pouvoir mais pas celui que plein de gens ici leur donnent (congédiement, vente de HQ, …)
      Comme on l’a vu chez RONA récemment, le C.A. peut faire débarquer le président de la compagnie si sa stratégie est contraire aux intérèts de la compagnie. Mais c’est exceptionnel.

      http://affaires.lapresse.ca/economie/commerce-de-detail/201302/04/01-4617990-robert-dutton-se-vide-le-coeur.php

    • Il y a tellement peu de personnes lucides chez les séparatistes que Marois n’avait pas beaucoup de choix. Les gens qui possèdent un bon sens des affaires sont rarement séparatistes.

    • @philomene964

      Le gouvernement canadien ne fait pas la promotion de la guerre.
      Le gouvernement canadien n’a pas besoin d’imposer le chef d’état du pays.
      Le gouvernement canadien souligne des événements historiques qui unissent les canadiens.

      Par contre, les séparatistes soulignent des événements qui séparent et tournent les gens les uns contre les autres, pendant que leurs députés et leurs ti-zamis encaissent leurs chèques.
      Ceux-ci ont intérêt à susciter et à maintenir un climat politique conflictuel.

    • UNE GRANDE JOIE

      Il était minuit. Dimitri Pichet entra en coup de vent dans l’appartement familial. Les cheveux en bataille, au comble de l’excitation, il parcourut toutes les pièces. Ses parents étaient en train de se coucher. Sa sœur, allongée sur son lit, finissait la lecture d’un roman Harlequin. Ses frères lycéens dormaient déjà.

      - D’où viens-tu? s’étonnèrent ses parents. Qu’est-ce qui t’arrive?

      - Oh! ne me le demandez pas! Je ne m’y attendais pas du tout… Non, vraiment, pas du tout! C’est… c’est absolument incroyable!

      Il éclata de rire et s’assit dans un fauteuil, le bonheur lui coupait les jambes.

      - C’est incroyable! Vous ne pouvez pas vous imaginer! Regardez un peu!

      - Sa sœur sauta du lit et s’approcha, enveloppée d’une couverture; les lycéens se réveillèrent.

      - Qu’est-ce qui t’arrive? Tu en fais une tête!

      - C’est la joie, maman! C’est qu’à présent, je suis connu de la Russie entière! Eh OUI! Jusque-là vous étiez les seuls à savoir qu’il existait un fonctionnaire qui porte le nom de Dimitri Pichet. À partir de maintenant, toute la Russie le sait. Oh, maman! Oh! Seigneur!

      Dimitri se leva précipitamment, parcourut encore une fois l’appartement et se rassit.

      - Mais enfin, que se passe-t-il? Parle clairement!

      - Vous vivez comme des bêtes sauvages, vous ne lisez pas les journaux, vous ne vous intéressez pas à la rumeur publique. Pourtant, il y a des choses passionnantes dans les journaux. Dès que quelque chose se produit, ils le savent, rien ne leur échappe. Que je suis un homme heureux! Oh, mon Dieu! Les journaux ne parlent que de gens célèbres, et voilà qu’ils ont parlé de moi!

      - Est-ce possible? Où?

      Le père avait blêmi. La mère leva les yeux vers l’icône et se signa. Les lycéens sautèrent du lit, et tels qu’ils étaient, vêtus de leur chemise de nuit trop courte, s’approchèrent de leur grand frère.

      - Eh OUI, ils ont fait un article sur moi! Toute la Russie me connaît! Vous, maman, vous devriez garder le journal de la Semaine Verte en souvenir. Nous le relirons de temps à autre. Regardez!

      Dimitri sortit un journal de sa poche et le tendit à son père en pointant l’index sur un passage encadré d’un trait de crayon bleu.

      - Lisez!

      Le père mit ses lunettes.

      - Mais lisez donc, Lisée!

      La mère leva les yeux sur l’icône et se signa de nouveau. Le père s’éclaircit la voix et lut:

      - Le 10 mars à minuit du soir, le fonctionnaire Dimitri Pichet…

      - Vous voyez, vous voyez! Continuez!

      - ­…Dimitri Pichet, qui sortait de la brasserie sise dans l’immeuble La Patrie, rue Saint-Denis, et se trouvait en état d’ébriété…

      - J’avais bu avec un CHUM de Molson.. Tout est décrit jusqu’au moindre détail! Continuez! Lisez la suite. Écoutez!

      - Se trouvait en état d’ébriété, a glissé et est tombé près du cheval Black Horse du cocher de fiacre écolo de l’Oncle Georges, paysan du village de Souris-qui-N’a, district des Bois-Verts, qui se trouvait là. Le cheval effrayé est passé sur le corps de Dimitri Pichet avec le traîneau dans lequel se trouvait Stéphan Pratte, marchand de Bras d’Or de la 2e guilde du Nord, est parti à fond de train et a été arrêté par des concierges de La Presse. Dimitri, qui se trouvait alors sans connaissance, fut emporté au poste de police de St-Luc et examiné par un médecin. Le coup qu’il avait reçu sur la nuque…

      - C’était le brancard, papa, continuez! Lisez plus loin!

      - …qu’il avait reçu sur la nuque fut jugé sans gravité. Un procès-verbal a été dressé. Des soins médicaux ont été donnés à la victime…

      - Ils m’ont dit de me mettre des compresse d’eau froide sur la nuque. Vous avez lu? Hein? Eh bien, voilà! À présent la nouvelle se répand à travers toute la Russie! Donnez-moi ça!

      Dimitri saisit le journal et le fourra dans sa poche.

      - Je cours chez les Markov pour leur montrer… Il faut aussi que je le fasse voir aux Stasni, à Nathalia Petrowski, à Alexis Poutine… Je file! Au revoir!

      Dimtri mit sa casquette à cocarde et joyeux, triomphant, s’élança en clopinant dans l’avenue noire du Mont-Royal…

      Anton Tchékhov Collaboration et traduction spéciale de La Pléiade.

    • @ticasque
      1812 unit le Canada parce que c’est tout ce qu’ils apprennent sur l’histoire du Canada dans le ROC. Peu savent pourquoi on parle français. Ils savent à peine que le Rapport Durham préconisait le génocide culturel des francophones par leur assimilation. En Nouvelle-Ecosse, j’ai vu des gens qui ne savaient même pas que la Forteresse de Louisbourg avait été construite par les français. Ils prononcent LewisBurg.
      Donc si les fédéralistes ne parlent que d’événements rassembleurs c’est parce qu’ils omettent de parler des mauvais cotés qu’ils aiment mieux cacher.
      Lisez la trilogie de Normand Lester, Le livre noir du Canada Anglais. Ce sont des faits bien documentés qui montrent qui sont réellement vos amis fédéralistes.

    • @fauconcanadien

      Lucides dis-tu au sujets des indépendantistes qui viennent de nommer PKP…et que dire des libéraux fédéraux, avec le fifils Trudeau ? T’appeles ça lucide toi…un mauvais mime de son père, à la tête du parti de la honte.

    • @Tibob…. Le président du CA gagne $125 000…pcq il fais quand même un “travail”. T. Vandal gagne lui $400 000…. et c’est lui le “boss” de HQ.

      @sans_ambages Le CA ne PRÉSIDE pas HQ…. Oui c’est plus gros qu’une garderie….mais un CA pour une garderie ou un CA pour HQ c’est la même chose !!!! Ça un pouvoir assez limité et c’est pas juste le président du CA qui décide mais TOUT le CA…

      Renseignez-vous donc c’est quoi un CA avant de dire n’importe quoi… Le CA est là pour empêcher le PDG de faire n’importe quoi… Si demain T. Vandal décidait d’accorder un augmentation de 70% à tous ces employés le CA serait là pour lui dire NON….. C’est pour ça qu’un CA existe…Pour contrôler le PDG afin de prendre les meilleurs décisions possible pour la compagnie…. Et dans un CA c’est pas le président qui a le veto sur toutes décisions….

    • @ gl000001 / 00h45
      Vous avez absolument raison !
      Peu de canadien anglo-saxons connaissent l’histoire du Canada, et du 1er peuple fondateur, les colons francais !
      Il en est de même hélas pour beaucoup de québécois fédérastes, qui ne savent même pas que c’était Jacques Cartier en 1535, qui avait désigné du nom de Canada, l’endroit ou la colonisation débuta, et qui désigné une bourgade du nom de Stadacona, qui est la ville de Québec aujourdhui !
      D’ailleurs le mot amérindien était “Kanata” qui fut changer pour Canada.
      Et le Canada à l’origine était la Nouvelle-France, explorée de l’Atlantique au Pacifique par ces fameux colons francais, deux cents ans avant la venue des anglais !
      Quand on traverse le Canada, comme dans les Prairies, on retrouve tout au long la trace du passage de ces découvreurs avec des noms bien francais.
      Jusque dans les Montagnes Rocheuses, avec le lac Louise (château Lac Louise où je suis allé !)
      Ce pays aurait du rester francais, et c’est une tragédie que les soldats anglais y aient foutu les pieds, aprés avoir été éjecté des USA. Les américains et les soldats francais avaient chassé les anglais des USA, sauf qu’ils s’étaient enfuient vers le nord !
      Le Québec deviendra un jour un pays, ce n’est qu’une question de temps, et le nouveau prince frisoté dandy, celui qui est le clone de son pére, n’y pourra rien.

    • M”Lavoie,comme on ne peut jamais répondre à votre bon ami Pratte,pourriez vous lui dire suite a son éditorial d’aujourd’hui que finalement ç’est ça de la politique et je lui dirait une phrase d,une de vos amis libéral(Liza Frulla) Que la politique ce n’est pas fait pour les enfants de coeur.

      C’est dommage qu’on ne puisse jamais lui répondre.Il se cache ou il a peur de se faire mettre à sa place.

    • Bonjour,

      Péladeau chez Hydro Québec ? Beaucoup de nationalistes québécois sont plutôt effrayés et tout à fait sceptiques dans le Québec profond, celui des régions. Un fort mouvement commence à prendre forme soit : Lucien reviens. Afin que Monsieur Lucien 49. 4 % d’Effet Bouchard revienne à la barre car celui ci possède de bons contacts dans le monde financier. Et une très grande majorité de nos nationalistes québécois le perçoivent encore comme le Sauveur Suprême. Souvenons nous du DALAÏ D’ALMA qui faisait la Traversée du Lac Saint Jean en marchant sous les applaudissements frénétiques des nationalistes québécois. Nos péquistes à nous Autres voulaient simplement TOUCHER LE BOUTTE DU COAT à Lucien pour en devenir lumineux en étant totalement transfigurés. Voilà pourquoi une fronde en région veut le retour de Lucien « verglas » Bouchard. Quelle belle TEAM serait Bouchard-Péladeau ? Au plaisir, John Bull.

    • @ past2904, 17 avril 2013 22h38:

      Exactement! Un ménage s’impose.

    • johnbull 08h51/ alias Giovanni del Toro, Mr + 1% au référendum
      Notre canayen d’origine italienne et qui posséde 72 logements dans la “petite Italie” à Montréal, n’en finit pas de dire aux québécois à quel point il les aime !
      Ainsi qu’à ces francophones qui ont voté majoritairement OUI au dernier référendum, comme dans les 5 comtés de ma région !
      Il est dommage que beaucoup d’immigrants allophones à l’origine se soient identifiés au Canada anglais, sans connaitre l’histoire du Québec, lors de leur arrivée en terre québécoise.
      Ce traumatisme culturel se perdurent pour certains, alors qu’ils sont incapables de composer avec le 1er peuple fondateur : les francophones.
      Quand ils sont venus ici, c’était clair dans leur tête qu’ils étaient venus en Amérique du Nord, et ils ne s’attendaient pas à être confronté à l’évidence de la culture québécoise.
      Ce choc traumatique fut compenser par le soutient bienveillant des anglo-saxons fédérastes.
      Voila pourquoi notre Giovanni del Toro ici, n’accepte toujours pas ces effrontés de québécois qui osent tenir tête aux fédérastes anglo-saxons !
      Dans un Québec souverain inclusif, il y aura aussi de la place, pour ceux qui détestent les “méchants québécois”.

    • LES BOTTES

      L’accordeur de pianos Titine, un homme au teint jaune, le nez plein de tabac et de la ouate dans les oreilles, sortit de sa chambre et cria d’une voix fêlée:

      - Poutine! Garçon!

      À voir son visage effaré, on aurait pu croire que le plâtre du plafond lui était tombé sur la tête ou qu’il venait d’apercevoir un revenant.

      - Allons, Poutine! cria-t-il, en voyant accourir le garçon d’étage. Qu’est-ce que ça signifie? Je suis un rhumatisant, un malade et tu m’obliges à sortir pieds nus! Pourquoi ne m’as-tu pas encore apporté mes bottes? Où sont-elles?

      Poutine entra, examina l’endroit où il avait l’habitude de déposer les bottes une fois cirées et se gratta la nuque: elles n’y étaient pas.

      - Où peuvent-elles bien être ces maudite bottes? Il me semble que je les ai cirées hier soir et que je les ai mises là… Heu! hier, je dois dire, que j’avais bu un coup… Il faut croire que je les ai mises dans une autre chambre! Des bottes, y en a des tas, allez vous y reconnaître quand on est entre deux vins et qu’on n’a plus ses esprits­… J’ai dû les mettre chez la dame d’à côté…. l’Actrice…

      - Maintenant, à cause de toi, je n’ai plus qu’à aller déranger une dame! Pour une bêtise de rien du tout, je n’ai plus qu’à réveiller une honnête femme!

      Tout en soupirant et en toussant, il s’approcha de la porte de la chambre voisine et frappa discrètement.

      - Qui est-ce? dit une voix de femme au bout de quelques minutes.

      - C’est moi madame, répondit Titine d’une voix plaintive en prenant l’attitude d’un cavalier en conversation avec une dame du grand monde. Excusez-moi de vous déranger, madame, mais je suis un malade, un rhumatisant… Les docteurs m’ont ordonné de me tenir les pieds au chaud, d’autant plus que je dois aller sans tarder accorder le piano de la générale Chévalistina. Je ne peux tout de même pas y aller pieds nus!…

      - Qu’est-ce que vous voulez? Quel piano?

      - Pas un piano, madame, c’est rapport à mes bottes. Cette gourde de Poutine a ciré les miennes et les a mises par erreur dans votre chambre. Ayez l’extrême obligeance, madame, de me les donner!

      On entendit un bruit d’étoffe, un saut hors du lit, un claquement de pantoufles sur le parquet, après quoi la porte s’entrouvrit et une main potelée jeta un paire de bottes aux pieds de Titine. L’accordeur remercia et rentra dans sa chambre… suite..

      Collaboration spéciale d’Anton Tchékhov / Très bientôt dans un tout petit théâtre tout près de chez vous…

    • @ la-nation-quebecoise,

      si tu es en beau fusil contre les immigrés alors tu n’as qu’à téléphoné à tes potes francais pour qu’ils déménagent au Québec.

      Eux qui ont le nez fourré partout et qui aime semé la zizanie partout dans le monde, je suis persuadé qu’ils n’attendent que cela, soit ton appel.

      Allez, dring dring dring!

    • @bigbenqc
      Le CA, c’est le “surmoi” du “moi” selon la terminologie freudienne ;-)

    • LES BOTTES…. SUITE

      - Bizarre… marmottait-il tout en les enfilant. J’ai comme qui dirait l’impression que c’est pas un pied droit… Mais OUI, c’est deux pieds gauches! Dis donc Poutine, c’est pas mes bottes, elles sont toutes déchirées et sans tirants!

      Poutine prit les bottes, les tourna et les retourna plusieurs fois devant ses yeux et prit un air renfrogné.

      - Ce sont celles de Gazouillov, grogna-t-il en les regardant de côté. Il louchait de l’œil gauche.

      - Qu’est-ce que c’est que ce Gazouillov?

      - Un acteur… Il vient tous les mardis… Il a dû mettre les vôtres au lieu des siennes… Alors c’est que c’est moi qui ai mis les deux paires dans la chambre de la dame, les siennes et les vôtres. Quelle histoire!

      - Alors va les changer!

      - Tiens, pardi! ricana Poutine. Va les changer! Et où est-ce que je les trouverai maintenant? Ça fait une heure qu’il est parti… Aussant chercher le vent dans la plaine.

      - Où habite-t-il?

      - Allez-y voir! Il vient tous les mardis, mais où il habite, nous n’en savons rien Il vient, il passe la nuit, et adieu jusqu’au mardi suivant…

      - Regarde un peu ce que tu as fait, animal! Qu’est-ce que je vais faire maintenant? C’est l’heure que j’aille chez la générale Chévalestina, païen de malheur! J’ai les pieds glacés!

      - Il ne faut pas longtemps pour mettre une paire de bottes. Mettez celles-là, gardez-les jusqu’au soir et, ce soir, allez au théâtre… Demandez Gazouillov… Si vous ne voulez pas aller au théâtre, il vous faudra attendre jusqu’à mardi prochain. Il ne vient que les mardis…

      - Mais pourquoi y-a-t-il deux pieds gauches? demanda l’accordeur en les prenant d’un air dégoûté du bout des doigts.

      - Il porte ce que le ciel lui envoie C’est la pauvreté… Où est-ce qu’un acteur irait chercher des bottes?… Quelle bottes vous avez là, Monsieur Gazouillov, je lui dis. C’est une vraie honte! Mais il me répond:

      - Tais-toi et pâlis de respect. Avec ces bottes-là, j’ai joué les comtes Curzinov et les princes Bernardino!

      - Drôle de monde! Un acteur, quoi! Si j’étais le gouverneur ou quelqu’un des autorités, je ramasserais tous ces acteurs – et au Bloc!

      Geignant et grimaçant, Titine finit par enfiler les deux pieds gauches et s’en fut par la ville toute la journée pour accorder des pianos et, toute la journée, il eut l’impression que l’univers entier regardait ses pieds et y voyait des bottes rapiécées, aux talons tournés! Outre les tortures morales, il eut à endurer des souffrances physiques. Il récolta un durillon. suite…

      Anton Tchékhov / Adaptation spéciale pour poutinistes d’Ailleurs ou d’ICI.

      Petite pause publicitaire….. Ne quittez pas s.v.p…

    • @ johnbull 08h51/ alias Giovanni del Toro, Mr + 1% au référendum
      Notre canayen d’origine italienne et qui posséde 72 logements dans la “petite Italie” à Montréal, n’en finit pas de dire aux québécois à quel point il les aime !
      Ainsi qu’à ces francophones patriotiques, qui ont voté majoritairement OUI au dernier référendum, comme dans les 5 comtés de ma région !
      Il est dommage que beaucoup d’immigrants allophones à l’origine se soient identifiés au Canada anglais, sans connaitre l’histoire du Québec, lors de leur arrivée en terre québécoise.
      Ce traumatisme culturel se perdurent pour certains, alors qu’ils sont incapables de composer avec le 1er peuple fondateur : les francophones.
      Quand ils sont venus ici, c’était clair dans leur tête qu’ils étaient venus en Amérique du Nord, et ils ne s’attendaient pas à être confronté à l’évidence de la culture québécoise.
      Ce choc traumatique fut compenser par le soutien bienveillant des anglo-saxons fédérastes.
      Voila pourquoi notre Giovanni del Toro ici, n’accepte toujours pas ces effrontés de québécois qui osent tenir tête aux fédérastes anglo-saxons !
      Dans un Québec souverain inclusif, il y aura aussi de la place, pour ceux qui détestent les “méchants québécois”.

    • LES BOTTES, SUITE ET FIN…

      Le soir, il était au théâtre. On jouait Barbe-Bleue. On ne le laissa pénétrer dans les coulisses qu’au dernier entracte et encore, grâce à la protection d’un flutiste de sa connaissance. Quand il entra dans la loge des hommes, il y trouva la troupe masculine au complet; les uns changeaient de costume, d’autres se maquillaient, d’autres fumaient. Barbe-Bleue Landry, à côté du roi Bobèche Khadir, lui montra un pistolet.

      - Achète-le-moi, disait Barbe-Bleue. Je l’ai eu d’occasion à Oka, huit euros, je te le laisse pour six pari$ots…. Remarquablement précis.

      - Fais attention… Il est chargé!

      - Puis-je voir M. Gazouillov? demanda l’accordeur quand il fut entré.

      - C’est moi-même! dit Barbe-Bleue en se tournant vers lui. Vous désirez?

      - Excusez-moi, monsieur de venir vous déranger, commença l’accordeur d’une voix suppliante, mais croyez… je suis un malade, un rhumatisant. Les médecins m’ont ordonné de me tenir les pieds au chaud…

      - Mais que désirez-vous à proprement parler?

      - Voyez-vous… dit l’accordeur à Barbe-Bleue… la nuit dernière, vous étiez à l’hôtel meublé Nelson… au 64…

      - Qu’est-ce que c’est que ces histoires? dit le roi Bobèche avec un rire ironique. Au 64, c’est chez ma femme!

      - Votre femme, monsieur? Enchanté… (Titine sourit) Madame votre épouse, précisément m’a remis ses bottes à lui… Quand Monsieur (et il montra Gazouillov) a été parti de chez madame, je me suis mis en quête de mes bottes… J’appelle le garçon d’étage qui me dit:

      - Oui, c’est moi monsieur, qui ai mis vos bottes dans la chambre d’à côté!

      - Par mégarde – il était en état d’ivresse – il avait mis au 64 mes bottes et les vôtres, monsieur (Titine se tourna vers Gazouillov), et vous, en partant de chez son épouse à lui, vous avez mis les miennes…

      - Qu’est-ce que vous me racontez là? dit Gazouillov, l’air hargneux… Vous venez nous servir des commérages, hein?

      - Pas du tout, monsieur! Dieu m’en préserve! Vous ne m’avez pas bien compris… Je viens pour… pour mes bottes! Vous avez bien passé la nuit au 64?

      - Quand?

      - Cette nuit, monsieur.

      - Vous m’y avez vu?

      - NON, monsieur, je ne vous y ai pas vu, répondit tout décontenancé Titine qui s’assit et quitta rapidement ses bottes. Je ne vous y ai pas vu mais sa femme à lui m’a lancé vos bottes par la porte… À la place des miennes.

      - Quel droit avez-vous alors, monsieur, d’avancer des choses pareilles? Je ne parle pas de moi, mais vous insultez une femme, et qui plus est en présence de son mari?

      Un vacarme épouvantable éclata dans les coulisses. Le mari offensé, le roi Bobèche s’empourpra subitement et envoya sur la table un coup de poing si violent que dans la loge voisine les deux actrices Marie-Louise et la Grand Jaune tournèrent de l’œil.

      - Et tu le croies? lui criait Barbe-Bleue. Tu crois cette fripouille? Oh! Tu veux que je le tue comme un chien? Tu le veux? Je vais le réduire en chair à pâté! Le décerveler!

      Et tous ceux qui se promenaient ce soir-là dans le jardin public du Théâtre national sur Saint-Laurent racontent aujourd’hui qu’ils virent au troisième entracte un homme au teint jaune sortir pieds nus du théâtre, les yeux hagards, et s’élancer par l’allée principale. Il était poursuivi par un homme habillé en Barbe-Bleue, pistolet au poing. Qu’arriva-t-il ensuite? Nul ne l’a vu. On sait seulement que Titine, après avoir fait la connaissance de Gazouillov, garda le lit pendant deux semaines et qu’aux mots : ”Je suis un malade, un rhumatisant”, il se mit à ajouter : ”un homme blessé”…. – Fin -

      Anton Tchékhov, 1885 / Récits/ Adaptation spéciale de La Pléiade pour quelques artistes d’ICI.

    • @ johnbull 08h51/ alias Giovanni del Toro, Mr + 1% au référendum
      Notre canayen d’origine italienne et qui posséde 72 logements dans la “petite Italie” à Montréal, n’en finit pas de dire aux québécois à quel point il les aime !
      Ainsi qu’à ces francophones patriotiques, qui ont voté majoritairement OUI au dernier référendum, comme dans les 5 comtés de ma région !
      Il est dommage que beaucoup d’immigrants allophones à l’origine se soient identifiés au Canada anglais, sans connaitre l’histoire du Québec, lors de leur arrivée en terre québécoise.
      Ce traumatisme culturel se perdurent pour certains, alors qu’ils sont incapables de composer avec le 1er peuple fondateur : les francophones.
      Quand ils sont venus ici, il était clair dans leur tête qu’ils étaient venus en Amérique du Nord, et ils ne s’attendaient pas à être confronté à l’évidence de la culture québécoise.
      Ce choc traumatique fut compenser par le soutien bienveillant des anglo-saxons fédérastes, et de leurs petits amis.
      Voila pourquoi notre Giovanni del Toro ici, n’accepte toujours pas ces effrontés de québécois qui osent tenir tête aux fédérastes anglo-saxons !
      Dans un Québec souverain inclusif, il y aura aussi de la place, pour ceux qui détestent les “méchants québécois”.

    • @ la-nation-quebecoise,

      tu dis ”Dans un Québec souverain inclusif, il y aura aussi de la place, pour ceux qui détestent les “méchants québécois”.”

      Ouf, avec les blogues des séparatistes que nous lisons ici, oui, tu as bien raison et c’est vrai que les fédéralistes vont êtres bien reçus par ta gang.

      Mais ça c’est à la condition qu’on marche comme vous, qu’on parle comme vous pis qu’on mange comme vous.

      Autrement dit, suivre votre pas sinon malheur pis dehors la chienne à Jacques.

      Mais c’est vrai que les séparatistes sont des gens tellement chaleureux. Je suis content de pouvoir compter sur des gens comme toi et souverain, vraiment content.

    • M.Lavoie,
      Vous écrivez : «C’est dire à quel point Pierre Karl Péladeau en mène large chez nos dirigeants politiques.» et vous ajoutez :…«C’est qu’ils ont peur de lui, nos politiciens. Ils savent à quel point ce baron de la presse populaire du Québec intervient dans l’information de ses médias. À quel point il peut leur nuire…ou les aider.»
      Voici, question de vous garder une petite gêne, un rappel de choses que vous saviez déjà :
      «…L’influence de Power Corporation sur les politiques énergétiques des gouvernements fédéral et provincial est «indéniable», peut-on lire dans un câble diplomatique envoyé à Washington en décembre 2009 par le NOUVEL AMBASSADEUR DES ETATS-UNIS AU CANADA DAVID JACOBSON.» Et la suite : «Est-ce que M. Charest a été influencé par Power Corp. pour baisser ainsi le ton de ses critiques à l’endroit du gouvernement fédéral, ce n’est pas clair, poursuit le câble de l’ambassadeur Jacobson, mais l’influence sur le milieu fédéral et provincial de cette société (Power) est INDÉNIABLE (les majuscules sont de moi)». Rappelant son entrevue quelque temps plus tôt avec André Desmarais et quatre de ses cadres dans ses «somptueux bureaux» de Montréal, le diplomate américain souligne que la famille Desmarais a été liée de longue date aux premiers ministres canadiens Pierre Elliott Trudeau, Jean Chrétien et Paul Martin, ainsi qu’au président français, Nicolas Sarkozy.»
      On poursuit : «…Le premier ministre Stephen Harper a repris les discussions, mardi matin, avec les présidents américain et mexicain, George Bush et Felipe Calderon, au Sommet des leaders nord-américains qui s’est ouvert la veille à Montebello, en Outaouais.Les trois chefs d’État ont rencontré en privé, à compter de 9h, un groupe de 30 dirigeants d’entreprises des trois pays.
      M.Lavoie, qui étaient parmi les hommes d’affaires canadiens invites ?
      Et oui : Paul Desmarais fils, président du conseil et co-chef de la direction de Power Corporation du Canada et Michael Sabia, PDG de BCE.
      Permettez que j’ajoute un détail : après que Rousseau ait dégarni la CDPQ (notre argent) de 40 milliards $, qu’il ait eu l’indécence d’accepter une prime de départ de 325,000.$ et passé en commission parlementaire pour questionner son incompétence, le triste sieur Rousseau a été engagé par qui ?
      Et oui : Power…
      Qui a remplacé Rousseau ?
      Et oui : Sabia…
      Qui perdu des centaines de nos millions avec Yellow Media –sorte de cousin sanguin de BCE géré par les anciens potes de Sabia ?
      Et oui : Sabia et sa CDPQ
      On comprend mieux pourquoi votre ami Pratte a critiqué dans ses éditoriaux les décisions du CRTC à l’encontre de BCE (COMPÉTITEUR de Péladeau) !
      Question d’ajouter des «à-côtés» dans l’influence du «reseau» Desmarais :
      André Desmarais est marié à France Chrétien, la fille de Jean Chrétien…
      Quant à Hélène Desmarais,épouse de Paul Desmarais fils, elle est devenue la première femme à accéder à la présidence du conseil d’administration des HEC de Montréal (sous l’œil bienveillant de Charest, bien sûr) et «ô surprise (sic), en 2010, elle est décorée de l’Ordre du Canada….!

      M.Lavoie, quand vous écrivez : «..La Ville de Québec aura bientôt son amphithéâtre Péladeau. Le Québec aura son Hydro-Péladeau.», vous mettez la table pour des commentaires poubelles dont le seul mérite (sic), sera de discréditer ceux par qui l’odeur nauséabonde pollue l’atmosphère !
      Désolant…
      Robert Alarie

    • Avant de “jaser” de Péladeau si on jasait aussi des Desmarais. ILs en mênent large eux aussi. M. Lavoie, vous avez le jupon qui dépasse jusqu’aux chevilles. Un peu de rigueur SVP !

    • M.Lavoie,
      Connaissant l’importance du rôle d’Hydro dans les ressources naturelles et énergétiques du Québec…
      Connaissant l’importance des investissements de Power dans lesdites ressources et énergies…
      Connaissant la rivalité implacable entre Gesca et Quebecor…
      Connaissant la complicité entre BCE et Gesca pour démolir Quebecor…
      Connaissant les liens «ancestraux» entre Desmarais et Sabia (BCE), entre Desmarais-Philippe De Gaspé Beaubien- André Bureau et Astral, je présume que cette nomination stratégique doit contrarier «Paul et Paul» et que le mot a été passé à Pratte et Dubuc pour sortir les «torpilles» ?
      Connaissant les liens entre Hydro (Vandal), Franco Fava, grand collecteur de fonds du PLQ qui a reçu (750 millions de contrats), Fournier (et précédemment Normandeau) ont de quoi être contrariés eux aussi non ?
      Qu’en pensez-vous ?
      Robert Alarie

    • fauconcanadien

      18 avril 2013
      22h34
      Il y a tellement peu de personnes lucides chez les séparatistes que Marois n’avait pas beaucoup de choix. Les gens qui possèdent un bon sens des affaires sont rarement séparatistes

      … ouep ca C vré, Les Grands de ton monde, des gens d’affaires, de ton coté pas de prob.

      Il passent a la Télé, enveloppes, de grandes firmes, Ingénieurs, Contracteurs, Comptables,

      SNC Lavallin….wow, Genivar, sans nommer tous les hommes Politique que l’on verra bientôt,

      la ou il y a des Italiens, y a des Libéraux…heu be je je je, pi-être pas…?

      Donc de ton coté , vous z’êtes pô en rupture de stock, et ca se regénère vitesse grand”V”

      il ya la mainnant une tite baisse , mais surement pô en rupture de “STOCK”.

      Si lucidité, c’est avoir un devoir de mémoire, Hola a la Comm. Charbo….ils ont tout “OUBLIER”

      se connaissent a peine, après des milliers d’appels …FAUX numéro? fausses factures,

      faux “Rendez-Vous”.

      Si lucidité, c’est gagner des “Élections” et que tous les moyens sont bons pour y parvenir

      heu be la la la, j’chuis d’accord, ca y sont passé maitre en la matière.

      Mais si une bonne démarche avec des hommes et des femmes de bonne volonté, qui feront sans

      doute des erreurs, mais assez fort pour les réparer, et bien passe du coté de la lumière, ca

      t’intéresse et viens nous rejoindre.

      a suivre…

    • Bonjour,

      Tout en constatant que Péladeau chez Hydro Québec fait des remous, qui ne se souvient pas de Monsieur Lucien ” verglas ” Bouchard qui fit preuve d’humilité en faisant appel à l’Armée Canadienne en Janvier 1998, soit le neuf de Janvier alors que le Québec nationaliste de 1998 replongeait dans la Grande Noirceur. Et bravo à notre Armée Canadienne qui firent plus que quiconque pour sortir les nationalistes terrés dans des abris de fortune de la Noirceur. Et dire qu’Ottawa assuma toute la FACTURE du verglas au complet. Sans cette aide providentielle du Canada, est ce que le COURANT serait revenu en 1998 dans la région de Montréal ?

      Et tant qu’à certains nationalistes qui osent critiquer le Canada qui est une des plus grandes démocraties au MONDE, je veux leur affirmer qu’en portant le prénom d’Erwan de mes origines Bretonne, jamais au grand jamais ma Bretagne pourrait se séparer de la France car dans un des premiers articles de la Constitution de France, il est écrit que : La France est indivisible. Voilà encore une autre fois une belle leçon de la fantastique démocratie Canadienne…… Ah ! si les péquistes savaient, de fiers Canadiens ils deviendraient……. Avec plaisir, John Bull.

    • @tous ceux qui bavent sur PKP, je souhaiterais allumer la petite lumière dans votre grenier afin que vous ayez moins l’air Elvis Gratton :
      Un : n’eut été de PKP, le contrôle des moyens de communications vitaux tels la téléphonie et le câble seraient aux mains de l’establishment anglophone à l’extérieur du Québec !
      Deux : avec Air Canada, BCE a la triste réputation d’être parmi les 5 premières (sic) entreprises recevant le plus de plaintes et ce, «coast to coast»…sans oublier les nombreux recours collectifs…et les critiques du Commissaire aux langues officielles
      Trois :grâce(sic) à CBC, les Québécois francophones doivent payer pour regarder le hockey en français, alors que c’est gratuit pour les anglos…qui, avec NOS taxes, payent des singes comme Don Cherry pour nous mépriser, ce qui fait probablement plaisir aux plus masochistes sociaux d’entre vous !
      Quatre : le Canada est le seul endroit où la LNH permet qu’un groupe d’individus ait le monopole de la diffusion des matches de hockey des deux équipes majeures, à savoir : Toronto et Montréal…
      Cinq : non content de ce monopole, l’entourage de BCE a tenté, et tente toujours, de saboter la venue d’un club de hockey à Québec, sachant que, pour la première fois, elle aurait de la compétition avec PKP …
      Alors mes Elvis, un peu de gratitude envers celui qui contribue à vous tenir en dehors de la mare à grenouilles !
      Vive le Québec et vive les Québécois qui sont fiers de leurs réussites !
      Robert Alarie

    • @1burdon2 19 avril 2013 13h56
      S’cusez, mais c’est quoi l’idée de rédiger vos textes dans un ordre aussi confus ?
      Vous nuisez à votre argumentation qui nous égare dans un montage «typo» incompréhensible !
      Robert Alarie

    • Nous assistons de plus en plus à la berlusconisation de la politique où les politiciens jouent de plus en plus leur propre rôle par médias interposés; et le jour où les médiacraties auront réussi à bouffer ce qui reste encore de démocratie représentative pour ne satisfaire que les intérêts des prima donnas sans plus, tout aura été redit sur l’art de ne plus être libre de penser du tout, puisque gouverner c’est faire croire et rien d’autre selon Machiavel. Voilà!

    • @johnboule

      L’armée canadienne appartient aussi au Québec, dans la mesure de sa contribution au fédéralisme canadien.
      C’était donc la moindre des choses que les militaires interviennent lors du verglas qui s’est abattu sur une partie du Québec à la fin des années 1990.

      Votre dernier commentaire est d’une stupéfiante imbécilité.

    • @gl000001 00h45

      Normand Lester ex-journaliste de Radio-Canada
      Frédéric Bastien ex-rédacteur des nouvelles à Radio-Canada
      René Levesque ex-journaliste de Radio-Canada
      Bernard Drainville ex-journaliste de Radio-Canada
      Lise Payette ex-animatrice de Radio-Canada
      Raymond Archambault ex-animateur de Radio-Canada
      etc.

    • @ johnbull 14h15/ alias Giovanni del Toro, Mr + 1% au référendum
      Votre comparaison du Québec avec la Bretagne en France, prouve à quel point vous êtes complétement dans le champs ! Franchement, il faut le faire !
      Essayez d’argumenter sur une comparaison aussi scabreuse et infantile, ne me tente pas, tellement c’est débile.
      Sur un de vos post antérieur vous êtiez de souche italienne ! voila que maintenant vous vous définissez comme un descendant des bretons !
      En fait c’est pas compliqué, soyez donc d’abord un québécois, et gardez vos niaiseries pour vous.

    • @bigbenpc

      Je sais que je vous ai piqué un peu pour avoir comparé Hydro-Québec à une garderie de quartier, mais c’était tellement… surprenant comme comparaison.

      Malgré que j’aie été président de quelques conseils d’administration et toujours membre de deux actuellement, je me suis quand même renseigné sur le rôle spécifique dévolu à celui d’Hydro-Québec et voici des éléments fort importants:

      “Ses principales fonctions comprennent l’examen et l’approbation du Plan stratégique et du Plan d’affaires annuel, l’établissement des objectifs de performance annuels de la Société, la revue mensuelle des résultats financiers et l’examen périodique de la gestion intégrée des risques d’affaires.”

      Pas très important vous direz pour une entreprise qui représente 3 fois les actifs de Bombardier qui serait la 8e au Canada pour les profits les plus importants (2,7 milliards), après 4 grandes banques et quelques entreprises en ressources naturelles.

      “Le Conseil approuve également les principaux projets d’investissement de la Société dans la production, le transport et la distribution d’électricité ainsi que les dossiers majeurs soumis à la Régie de l’énergie.”

      Juste ça. En 2012, Hydro a investi 3,3 milliards en projets. Et le président du C.A. est celui qui dirige le conseil qui a droit de vie ou de mort sur les projets d’investissement.

      J’imagine que vous pensez qu’on le paierait normalement 125 000$ pour siéger quelques fois par année au conseil et que ce travail ne serait que celui d’un petit animateur de réunion…. Pas à ce niveau d’entreprise et surtout pas avec la personnalité de PKP qui dicte bien plus qu’il consulte habituellement.

      Son bénévolat me semble bien plus un problème qu’autre chose, car il va se payer au centuple. Un cas dangereux de collusion (un cadeau intéressé, de toute évidence).

    • Semblerait que les indépendantistes sont tellement habitués à se chicaner qu’ils vont maintenent le faire entres eux…

      Et en plus, il y en a qui insistent pour regarder “gratis” jouer un club de hockey qui représente la partie adverse! :-)

      Plus sérieusement, je me suis laissé aller à la recherche d’info sur les pays qui ont déclarés leur indépendance dans les dernières décades. Je suis tombé sur ce lien:

      http://www.linternaute.com/histoire/motcle/4/d/1/1/independance.shtml

      C’est un condensé, une historique incomplète on s’entend bien là-dessus, mais au moins on peut voir quels sont les pays qui ont désirer se libèrer du contrôle d’un autre pays. Et on a une bonne idée de la situation qui existait dans chacun de ces pays avant qu’ils ne deviennent indépendant. Il est force de constater que dans la quasi totalité de ceux-ci que les habitants vivaient ce que l’on pourrait qualifier de grosse misère noire (que plusieurs d’entre-eux continuent de vivre encore, malheureusement).

      Quand j’essaie de comparer leur situation à la notre, je n’arrive pas à trouver de comparaisons valable, et donc pas de motivations pour appuyer un mouvement d’indépendance. Je ne dit pas que tout est parfait – tout est perfectible, et plusieurs ici doivent commencer à comprendre ce que je trouve qui ne va pas bien.

      Il y en a qui vont aussi dire qu’il ne faut pas mettre la barre si basse que cela. Mais il y a également une qualité de vie ici qui fait l’envie de plusieurs dans le monde. Donc, on la met ou au juste, la barre?

      En fait, si je devais nommer une source d’oppression quelconque au Québec, je dirait que c’est le montant d’impôt qu’on nous réclame et le manque de rigueur dans le contrôle des dépenses des gouvernements. Il y a aussi les groupes de pressions qui réclament souvent ce que je ne me paie pas malgré un bon salaire. Mais à part cela, il y a vraiment rien à fouetter un chat.

      Oui il y a de la corruption – ceux qui me connaissent un peu sur ce blogue connaissent également l’intransigeance que j’ai à l’égard de ceux qui en sont responsables.

      De plus je me demande comment se fait-il que la volonté démocratique du premier référendumen 1980 n’est pas respecté (et avant de vous emballez, cher indépendantistes, sachez que j’ai voté OUI à ce référendum). Le résultat était clair et sans équivoque – pratiquement 20 points de pourcentage séparaient les tenant du oui et du non.

      En refaisant un autre référendum sur la même option en 1995, il aurait alors fallu un score de 60% et plus pour que celui-ci soit accepté – logique, car le score de 40% ne fut pas accepté par les indépendantistes, alors il faut être conséquent.

      Ce qui veut dire que pour le prochain référendum, si jamais il y en a un, il faudra obtenir 60% et plus, sinon, moi et tout les autres qui ne sont pas d’accord avec cette option allons faire comme vous, c’est à dire refuser de reconnaitre ce résultat. Et nous allons exiger un autre référendum pour ne pas se séparer.

      Ensuite, on pourra faire des huitièmes de finales de référendum de 4 de 7, ensuite des quarts de finale, des semi-finale, pour enfin terminer sur une finale 4 de 7, soit une possibilité de 26 autres référendums, en comptabilisant les deux précédents.

      Le score est présentement Canada 2-, Québec 0…

      C’est triste d’avoir à penser ainsi, mais dites-vous bien que c’est la logique dans laquelle vous nous engagez.

      Il y a par contre une alternative – et je suis tout à fait sérieux ici (le reste, c’est pour vous faire grimper sur les murs!) :

      Élaborez-nous un nouveau projet, qui ne repose pas sur les bases de l’ancien, car lui est nourrit d’un sentiment d’une défaite subit il y a cela quelques centaines d’années pas des personnes autres que vous. Qui est nourri d’une certaine forme de repli sur soi, que je trouve malsain. Qui n’a pas les priorités à la bonne place.

      Faites-nous part d’idées constructives, et surtout, d’un plan de société moderne qui permet à celle-ci de fonctionner avec un minimum de ressources financières et humaines, de façon à ne plus gaspiller celles-ci. Une société qui est prête à tisser des liens durables avec les voisins et que ceux-ci soient appuyés par des mesures concrètes et qui favorisent les échanges.

      Une société ouverte à la compétition, baliser par des règles de fair-play, qui permet d’améliorer l’offre des services et qui force les gens à l’excellence.

      Une société qui accepte les autres sans se sentir affaiblie par leur présence mais au contraire, renforcée par les différences qui ajoutent à la collectivité. Une société qui permet à tous de s’émanciper sans être retenu par un état gourmand, contrôleur, rébarbatif ou manipulé par des intérêts autres que ceux des contribuables. Et de mettre la priorité sur le bien-être des individus afin qu’en collectivité, tous y trouvent leur compte.

      En présentant un référendum sur un autre projet que les deux précédents, vous allez avoir:
      1- Plus de chance de rallier une plus grande part de la population,
      2- Éviter que celui-ci soit contesté, surtout si le résultat est proche, et
      3- L’occasion de démarrer ce projet sur de bonnes bases – c’est surement mieux que ce qui risquerais de se produire autrement.

      @tous:
      Soyez de votre temps et acceptez que les différences vont faire parti intégrante de n’importe quelle société moderne! Poussez la réflection plus loin que les vieilles chicanes qui n’aboutiront jamais à rien d’autre que du tournage en rond! Vivez en paix avec le passé et concentrez vos énergies pour le futur – car peu importe, il y aura toujours plein de choses à faire pour créer un impact beaucoup plus positif que ce que nos politiciens nous ont habitués.

    • la nation québecoise

      Quand vas-tu aller en France pour promouvoir l’indépendance de la Bretagne, de la Corse?

      J’aimerais ça que tu mettes la même ardeur à pourfendre les français qui ont intégré par la violence ces deux pays à la France.

      J’aimerais voir la réaction des français à tes propositions.

    • @johnbull 19 avril 2013 14h15
      Parlant de l’Armée Royale Canadienne qui a fait tuer plus de soldats canadiens en Afghanistan que la France, l’Allemagne et l’Australie réunies parce qu’on les envoyaient comme «dommages collatéraux» pour tester la fureur de l’ennemi, voici juste pour toi :
      …«À deux reprises, en 1982 puis en 1992, le gouvernement canadien avait refusé d’inviter aux commémorations officielles du raid de Dieppe l’un de ses plus grands héros de guerre. Qui était-il? Ni plus ni moins que le bouillant (et polémiste) général Dollard Ménard, qui était alors un lieutenant-colonel à la tête de la seule unité d’infanterie francophone en cette funeste journée du 19 août 1942, les Fusiliers Mont-Royal.
      On avait, en effet, décidé de ne pas lui envoyer d’invitation officielle, car il avait provoqué un véritable scandale en se prononçant publiquement en faveur de l’option du OUI lors du premier référendum sur la souveraineté-association du Québec en 1980. Déjà critiqué dans le passé pour ses prises de position en faveur d’une amélioration du fait français dans l’armée canadienne, cet ancien officier blessé à cinq reprises à Dieppe avait alors commis l’irréparable.
      Oser voter en faveur de l’indépendance politique du Québec avait été perçu dans les hauts cercles militaires comme un affront, une gifle à l’institution des forces canadiennes et aux gloires passées de ses soldats sur les champs de bataille. Même d’anciens chefs d’état-major francophones tels les généraux Jean-Victor Allard et Jacques Dextraze réprouvèrent ce geste politique pour le moins inusité et, disons-le, carrément incompréhensible dans leurs esprits.
      Il appert pourtant que ce geste d’éclat de la part d’un ancien officier général et héros de guerre tire ses origines d’un passé professionnel propre à sa volonté de défendre le fait français dans l’armée canadienne. En effet, ce héros mal remis de ses blessures vécut pleinement la difficulté d’évoluer comme officier francophone de haut rang dans une armée canadienne où l’anglais était quasiment l’unique langue administrative et de commandement.

      Ces difficultés lui semblaient surtout évidentes une fois la paix revenue, car le général Ménard, qui à la fin de sa carrière dans les années soixante commandait entre autres le secteur du Québec de la force terrestre, pestait quotidiennement contre ce qu’il percevait être des formes de discriminations à l’égard des soldats francophones. »
      Pour ta punition, tu vas de voir coucher avec la photo de ce Grand Québécois qui, à lui seul, vaut plus que les deux pets et Jean Lagaffe Chrétien réunis…!
      Héhéhé, va te cacher avant que ton vétérinaire te rattrape…
      Robert Alarie

    • @johnbull,
      Devine qui est le Grand Québécois ?
      MONSIEUR Gilles Duceppe !!
      Au plaisir,
      Robert Alarie

    • LA MALÉDICTION DE TAMERLAN

      Exhumé de sa tombe le 22 juin 1941 par un médecin légiste russe exactement le jour où Hitler lançait l’opération Barbarossa contre l’URSS, la victoire russe de Stalingrad eut lieu en novembre 1942, quand la dépouille de Tamerlan fut ramenée en paix dans son tombeau selon sa malédiction. Bizarre? Voir wiki sur Tamerlan s.v.p.

    • Je suis d’avis que l’on aurait intérêt à limiter qualitativement les interventions du pseudo john bull.
      En effet ses incessants commentaires disgracieux et méprisants doivent faire l’objet d’une forte modération de la part de Cyberpresse.

    • @souverain

      Vos commentaires sur ce billet démontrent parfaitement ces tentacules existantes et néfastes pour le Québec .
      On peut comprendre facilement la peur morbide de cette gang que le Québec se prenne en main en devenant indépendant et en gérant pour le peuple ses propres ressources

      Bravo pour vos commentaires !!

    • @ michelnotredame 18 avril 2013 20h20
      « @Igreck – Enfin une bonne idée, que devrait proposer PKP : la gratuité totale de l’électricité pour tous les ménages québécois ! Après tout nous avons payer pour !»

      Hey ! Nostradamus, relisez mon commentaire (2e strophe, quatrième quatrain). C’est pourtant pas écrit de droite à gauche et en verlan. Vous dites exactement le contraire de ce que j’ai écrit.

    • Bonjour,

      Péladeau chez Hydro Québec ? Au moins, si un autre Verglas arrive et que le Québec replonge dans une autre de ses Grandes Noirceurs, au moins la convergence de Quebecor WORLD n’aura pas d’excuses pour ne pas faire la démonstration tout comme en Janvier 1998 que c’est l’Armée Canadienne qui vint sauver la face du Québec pour le sortir d’une autre de ses grandes noirceurs. Bien beau par nationalisme de péter de la broue et en même temps de se péter les bretelles avec l’Hydro Québec, il reste le fait qu’il n’y a « QU’UN SEUL PAYS FRANCOPHONE » dans les Amériques et c’est HAÏTI. Et bien OUI, HAÏTI ! Et si au moins les nationalistes québécois avaient l’ouverture d’esprit d’apprendre des nombreux haïtiens vivant au Québec COMMENT FAIRE L’INDÉPENDANCE. Car eux Autres, ce ne sont pas des « peureux et des pissous » comme vient de vous affirmer l’habitant avec son bouquin. Considérant que les deux nationalismes sont tout à fait identiques, soit les nationalismes d’HAÏTI et du QUÉBEC, pourquoi ne pas oser mettre un Haïtien à la tête du Parti Québécois qui va vous MONTRER comment faire l’indépendance. Car pour eux Autres, c’est fait depuis 1804, soit depuis plus de 200 ans maintenant. Bien beau de péter d’la broue avec son hydro électricité si tu n’est même pas capable de faire l’indépendance comme Haïti l’a fait avec le même COLONISATEUR, soit la France.

      Et en conclusion, vous autres les nationalistes québécois, allez sur GOOGLE et cliquez : comprendre la toute puissance du ressentiment …. Ainsi, vous réaliserez que le nationalisme québécois est tout à fait identique au nationalisme HAÏTIEN. Ou bien si vous préférez y aller avec ce lien : www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/saintéloi_combattre.html ….. Au plaisir, John Bull.

    • @michelnotredame,

      D’accord avec vous,,, mais,,, faudrait faire la même chose avec souverain,,, et,,, surtout, la-nation-québcoise qui ne fait que du copier/coller

      Me semble que c’est assez les ataques personnelles.

    • @ johnbull / 18h15
      Enfin vous nous éclairez un peu sur votre savoir en affirmant :
      ” il reste le fait qu’il n’y a « QU’UN SEUL PAYS FRANCOPHONE » dans les Amériques et c’est HAÏTI”
      Maintenant nous sommes bien fixés sur vos connaissances !
      Pensons quand même à ce territoire francais en Amérique du Nord à quelques encablures du Canada, St Pierre et Miquelon !
      Pensons aussi à cette autre territoire francais de la Guyane francaise, où d’ailleurs on met en orbite des satellites !
      Déja deux pays de plus francophones dans les Amériques !
      Il est temps de cesser vos bavardages mon cher ami, sinon on va être obligé de vous éduquer !

    • Vous êtes tannés des vieilles chicanes votez donc oui la prochaine fois ont va pouvoir passer a autre chose.

    • @la-nation-quebecoise,

      Avez-vous déjà été à St Pierre et Miquelon,,, ???

      Moi oui,,,, et si vous pensez que c’est un pays,,,,, vous devriez le demander aux quelques habitants de l’île.

      Incroyable,,,,

    • @ticasque
      Et ?

    • Bonjour,

      Bien sûr, avec Péladeau ou pas chez Hydro Québec, nos nationalistes québécois ont toujours eu les deux pieds dans la même bottine. Tout en ayant les pieds plats. Rien qu’à observer les Miliciens en herbe de la Milice du Québec qui vont s’habiller dans les Surplus de l’Armée Canadienne sur la rue Saint Laurent entre la rue Sherbrooke et de Maisonneuve. Tout en connaissant très bien un propriétaire d’un de ces Surplus d’Armée où j’achète régulièrement de l’équipement pour travail en foresterie afin de faire du débroussaillage sur ma terre à bois pour occuper ma retraite.

      En outre, avec la tendance qui semble bien se maintenir. ce n’est surtout pas demain la veille que nous aurons un DEUXIÈME PAYS FRANCOPHONE DANS LES AMÉRIQUES. Avec ce bouquin de Monsieur Jean Garon qui traite ses congénères nationalistes de « peureux et de pissous ». Et dire que Monsieur Bernard El Latino Landry se réveille après 45 années de dormance afin d’appuyer les dires de l’Habitant en rajoutant que « souverain n’est que schnoute » et indépendant est le VRAI mot pour dire les vraies affaires.

      Et tant qu’à vous Autres les HAÏTIENS, vous pouvez dormir tranquilles. Car vous resterez encore pour très longtemps le SEUL PAYS FRANCOPHONE dans les Amériques. Car vous avez OSÉ ! Et tant qu’à marcher avec les deux pieds dans la même bottine comme les nationalistes québécois, dites leur de marcher pieds nus, ils vont cesser de s’enfarger et ainsi SAVOIR s’ils viennent ou bien s’en vont……. Félicitations aux Haïtiens du Québec qui arrivèrent ici dans les années 1960 pour combler le manque de main d’oeuvre à Montréal lors de la construction du Métro et des immenses travaux pour l’Expo 1967. Tout en vous mentionnant qu’alors étudiant, je conduisais un taxi Métropole et que les HAÏTIENS étaient condamnés à conduire des voitures taxi sur Diamond, Vétérans, Hemlock’s ou bien La Salle seulement dans l’OUEST de Montréal, car dépassé la rue Saint Laurent vers l’EST où habitaient les nationalistes, sur les ondes de la radio taxi, les dispatchers des compagnies concernées avertissaient les chauffeurs sur les ondes en direct que le client nationaliste ne veut PAS DE NOIRS. Et c’est Coop Taxi qui résista le plus longtemps en refusant d’engager des Haïtiens. Et souvenons nous de l’émeute au Terminus Voyageur qui était la goutte qui fit déborder le vase quand des chauffeurs de taxi Haïtiens osèrent se révolter et aller sur le STAND de taxi en face du Terminus Voyageur. Ainsi, une violente émeute s’ensuivit et le tout culmina en Cour Suprême du Canada ou finalement COOP Taxi se vit ordonner d’engager en cessant la discrimination. Tout ÇA avec la Charte des Droits et Libertés du Québec qui arriva en 1975, une gracieuseté comme toutes les autres mesures sociales du Québec SANS AUCUNE EXCEPTION du Parti Libéral du Québec avec Feu Robert Bourassa…… Avec plaisir, John Bull.

    • @philomene964 19h17

      Que lis-je!!!
      Vous osez oublier l’importance de l’histoire québecoise, des vieilles chicanes?
      Vous laissez de côté la boussole de la gouvernance souvrainiste pour vous guider par le seul hasard?
      Vous embrassez la seule contrainte du fatalisme?
      Qu’est-ce que vos amis séparatistes vont penser de votre virage de capot?

    • Dans son commentaire « 19 avril 2013 19h07 », l’internaute «la-nation-quebecoise» écrit à l’intention de l’internaute « johnbull » :

      « Il est temps de cesser vos bavardages mon cher ami, sinon on va être obligé de vous éduquer ! »

      &&&&&&&&&&

      Nous sommes effectivement très privilégiés d’avoir l’internaute «la-nation-quebecoise» pour nous éduquer sur ce blogue.

      Ainsi, dans son commentaire «19 avril 2013 08h03 », l’internaute «la-nation-quebecoise» nous fait part de sa fierté du fait que le nom du lac Louise et celui de l’Hôtel Château Lac Louise (où il affirme être allé !) reflètent le passage des « découvreurs français » des Prairies et des Montagnes rocheuses.

      Ce travail éducatif de l’internaute « la-nation-quebecoise » est fort apprécié, étant donné que tous les historiens s’accordent pour dire que le lac Louise a été nommé en l’honneur de la quatrième fille de la reine Victoria et du prince Albert de Saxe-Cobourg-Gotha, Louise Caroline Alberta (1848-1939), dite princesse Louise, qui est devenue par mariage la princesse d’Argyll.

      L’internaute «la-nation-quebecoise» nous apprend aussi, en émaillant son texte de quelques fautes d’orthographe qui donnent à ce texte un certain caractère rustique, que : «Ce pays aurait du rester francais, et c’est une tragédie que les soldats anglais y aient foutu les pieds, aprés avoir été éjecté des USA. Les américains et les soldats francais avaient chassé les anglais des USA, sauf qu’ils s’étaient enfuient vers le nord ! » (sic)

      Ici encore, l’internaute « la-nation-quebecoise » fait preuve d’un travail éducatif exceptionnel, puisque l’ensemble des historiens s’entendent pour dire que lors des campagnes militaires de la Guerre de Sept Ans (1756-1763) qui se sont déroulées en Amérique du Nord, la Nouvelle-France a été attaquée par des forces anglo-américaines, c’est-à-dire par un mélange de troupes coloniales britanniques et de milices formées de colons recrutés dans les 13 colonies anglaises du littoral atlantique.

      Par ailleurs l’œuvre éducative de l’internaute « la-nation-quebecoise » est d’autant plus remarquable que l’ensemble des historiens tentent de nous faire croire que la Guerre d’indépendance des États-Unis, qui a mis fin au régime colonial britannique dans les 13 colonies du littoral atlantique, a eu lieu de 1775 à 1783, soit deux décennies après la Guerre de Sept Ans (1757-1763), qui a marqué la fin du régime colonial français dans la partie septentrionale de l’Amérique du Nord, et en particulier dans ce vaste territoire qui est devenu le Canada contemporain…

      Décidément, l’internaute « la-nation-quebecoise » a toute une croisade devant lui, s’il veut convaincre cette masse d’historiens professionnels qui nous racontent depuis des décennies toutes ces sornettes à propos de l’histoire de l’Amérique du Nord…

    • @souverain

      Quand j’entends parler les jeunes de moins de 20 ans,

      ils disent tous qu’ils veulent faire un monde meilleur :

      moins de guerre, de chômage, de pauvres, de maladies…

      Et puis, lorsqu’ils sont grands, ils ne le font pas.

      Alors je crois que quand on est jeune,

      on a une petite cellule en plus dans notre cerveau

      et que quand on est adulte, elle disparaît.

      Ce que j’aimerais en l’an 2000, c’est que nous,

      les plus jeunes, on garde cette petite cellule

      en devenant vieux et qu’on fera vraiment ce que l’on a dit :

      un monde meilleur.

      C’est ça mon vœu de l’an 2000.

      Justine, 12 ans

      P.S. Les quatres jeunes de l’Ontario, les deux de Boston… imagine si … des Québecois

      j’ai peine a l’écrire…

      la petite cellule , elle était plus la…

    • La jeunesse n’est pas une période de la vie,

      Elle est un état d’esprit

      Un effet de la volonté

      Une qualité de l’imagination,

      Une intensité émotive,

      Une victoire du courage sur la timidité,

      Du goût de l’aventure sur l’amour du confort.

      Général Mac-Arthur

      Du goût de l’aventure…1980/1995

      sur l’amour du confort de 1996 /2013

    • @Carbo le 14ième

      http://www.youtube.com/watch?v=lku_XohKXpU

      Le coup du menhir Panoramix délire .

      http://www.youtube.com/watch?v=c45FtDhdDoY

      La maison qui rend fou (Les 12 travaux d’Astérix)

    • Côtenord_7
      Ne perds pas ton temps avec la nation québécoise. Il dit n’importe quoi uniquement pour provoquer. J’ai l’impression que c’est quelqu’un sur le bien-être social car il passe beaucoup de temps sur le site.

      S’il était si malheureux ici, il retournerait dans sa France natale pour promouvoir l’indépendance de la Corse et de la Bretagne. Il faut croire qu’il est heureux au Canada. De toute façon, s’il vivait en Europe, il serait au chômage car l’Europe est au neutre depuis au moins 10 ans.

      Nous n’avons rien à apprendre des européens. Nous sommes des nord-américains.

    • M. Lavoie: vous dites que M. Péladeau intervient dans le contenu de ses publications. Ëtes-vous prêt à soutenir sans sourire que M. Desmarais laisse aux journalistes du groupe Gesca une liberté de presse complète ? Quand le vidéo sur Sagard a sorti publiquement, je savais d’avance que je ne lirais aucun questionnement sur la présence de Jean Charest dans le Soleil ou la Presse. Ce qui se produisit effectivement.

    • RIDICULE!
      On ne peut plus rire ou plaindre les pays qui sont pris avec des gouvernements socialistes ou des présidents qui mettent leur pays en otage. Nous en sommes rendus là. Il n’y a plus rien de sérieux. Au plus effronté la sacoche….Mais Grand Dieu que chacun soit à sa place. Quand on a un empire à administrer comme Kébecor, on s’en occupe comme tout autre maison d’affaires ou commerce mais de s’épivarder à droite et à gauche. il ne reste plus qu’à apprendre qu’il nomme ses célèbres soeurs à l’administration d’Hydro-Québec ou que madame La Première en nomme une à un ministère quelconque sans oublier la petite… Snyder comme Ministre de la Famille….l Je me demande bien comment le grand frère Erick vit toutes ces situations ridicules de son frère qui se prépare peut-être à se présenter Premier Ministre ou Maire de Montréal… bientôt ou au concours La Voix des artisssss.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

  • Archives

  • publicité