Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 3 avril 2013 | Mise en ligne à 21h01 | Commenter Commentaires (241)

    En français, s’il vous plait!

    Le gouvernement Marois a adopté une politique demandant à ses ministres et sous-ministres de ne parler qu’en français à leurs interlocuteurs fédéraux.

    Cela fait partie de la gouvernance souverainiste qu’on nous a présenté ce mercredi.

    Question: a-t-on besoin, quand on est vraiment souverainiste, de se donner une «politique» pour parler français à Ottawa?

    Là où ça devient caricatural, c’est quand le ministre Alexandre Cloutier nous dit que ce n’est pas une interdiction de parler anglais, qu’il faut utiliser son jugement, et qu’on peut appuyer sur le micro quand on sent qu’une intervention en anglais s’impose…

    Depuis quand faut-il une politique pour rappeler aux gens d’utiliser leur jugement?

    Tags: , ,


    • Vous êtes vraiment comique avec vos “déchirage de chemises”, lol.

    • n’importe quoi….

    • Il n’y aura pas de problème avec les finances, Jim Flaherty ne comprend pas un seul mot de français. Il va se dire que certains “frenchs canadians” sont vraiment des caves.Vous allez faire une demande et pour vous assurez d’un échec, vous insultez au début…c’est fort. C’est n’importe quoi pour faire des chicanes.

    • C’est lorsqu’on est incapable d’utiliser son jugement. Ce qui semble flagrant dans ce gouvernement de bouffons. Je pense qu’ils ont atteint le fond du baril de l’incompétence.

    • Selon moi, cette directive du gouvernement Marois a pour but de rallier le soutien inconditionnel de la catégorie des électeurs Québécois francophones de souche dont l’ouverture aux autres communautés ethnoculturelles est semblable à ce que ce que l’on voit et entend dans les deux vidéos dont les liens suivent :

      http://www.youtube.com/watch?v=nYJLQ2DjEQM

      http://www.youtube.com/watch?v=UR9rBCntA-g

      Le gouvernement péquiste s’illustre donc par sa grande ouverture aux communautés ethnoculturelles et à nos concitoyens du reste du Canada…

    • Vous êtes pas tané de poser des questions imbéciles?

    • Les federaleux ne devraient s’adresser qu’en anglais aux elus quebecois.
      L’odeur d’une flatulance noseabonde, ca se partage.

    • Bonsoir,

      Rien que quelques mots pour dire que si c’est cela de la gouvernance souverainiste, il y a des nationalistes québécois qui font « DUR » en sacrebleu . Mais kossé que ça mange un souverain en hiver ? Et pourquoi Monsieur Jean Chrétien faisait grimper dans les rideaux nos amis les pissous de la gang des nationalistes en parlant des séparatistes. Et ceux qui se qualifient de souverainistes hurlaient tous ensemble comme un seul homme : on n’est pas des séparatistes, on est des souverainistes .

      Mais morbleu ! Allez vous finir par accoucher de KUKE CHOSE, sapristi ? Mais kossé ça mange un souverain en hiver ? Avec plaisir, John Bull.
      .

    • “Ode à l’unilinguisme”, voilà ce que devrait être le slogan de ce gouvernement borné, rétrograde et mesquin! Les péquistes tentent de démontrer qu’il est maintenant inutile de maîtriser une autre langue que le “frança kébékouâ”. Ce n’est parce que la Première Ministre est incapable de discuter en anglais, en étant à la tête d’un État en Amérique du Nord, (faut le faire!!!) qu’il faut que l’appareil gouvernemental au complet doit “s’unilinguiser”. Non mais on passe vraiment pour une belle gang de colons avec ce gouvernement là! Des élections provinciales au pc ou une coalition PLQ-CAQ pour stopper ce fiasco qui dure depuis le 4 Septembre dernier!!!

    • Mme Marois, cessez de nos rendre ridicules. De grâce, consacrez un peu de votre temps à l’ÉCONOMIE fu Québec, qui en a ben de besoin !

      Should I repeat ths in English ?

    • Encore une fois c`est l`aile pure et dure du PQ qui grenouille comme dans le bon vieux temps.
      Sauf que là on est ailleurs et que les techniques d`il y a 30 ans ne passent plus.

      Ce n`est pas parce qu`on recoit le même traitement hors Québec qu`on doit le donner à notre tour. Ca c`est comme notre comportement avec la communauté anglo de Montréal. On se plaignait de ne pas faire partie du processus décisionnel il y a 50 ans mais maintenant on agit pareil et ils sont exclus comme on l`était.

      Je suis un fier francophone et chez moi tu es la bienvenue en francais mais je sais vivre et déteste tout geste posé malgré le fait qu`on sait qu`il causera des conflits.

      Pour chasser le naturel…Le PQ et le PLQ sont des vieux partis et il faudra s`en rappeller . Ils n`auront pas su profiter de ce sursis et être à l`écoute du peuple. Tournons la page une fois pour toute.

    • @cotenord_7

      Elle a déjà fait le plein de cet électorat anglophobe. Je ne vois pas ce qu’elle pense aller chercher de plus. Elle risque de perdre une partie de son électorat naturel car ce ne sont pas tous les péquistes qui sont si bornés. Même chose chez les onanistes. Elle n’ira pas chercher un vote de plus chez les libéraux ou chez les caquistes. Donc elle perd un peu partout et ne gagne nulle part. C’est à n’y rien comprendre. J’aime penser que mes adversaires sont rationnels, mais cette fois-ci, je ne vois pas.

      En pratique cette politique est inapplicable à moins qu’on tienne vraiment à devenir l’Albanie d’Amérique et à faire rire de nous encore une fois dans les journaux du monde entier. Bientôt, on n’aura plus besoin d’un ministère du Tourisme.

    • Quelle directive ridicule. Marois devient aussi gênante pour le Québec que Harper l’est pour le Canada. Et ce n’est pas peu dire.

    • C’est le gros bon sens élémentaire. La langue officielle de l’état du Québec est le français alors il est normal que ses représentants parlent en français et que ses communications écrites soient également en français. Le Canada est un pays officiellement bilingue alors cela ne devrait causer aucun problème. Le PM Harper et ses sbires étaient tout fiers de s’exprimer en français et parlaient de la « famille française » du Canada lors de la visite du PM de France. Si le fait que le gouvernement du Québec n’utilisera que le français à partir de maintenant importune le « ROC » alors c’est que les beaux discours de notre PM ne sont que façade à une réalité bien plus laide.

    • .
      Je suis porté à croire que c’est le genre de politique qu’un chef prescrit aux autres … parce que c’est vraiment utile pour lui-même !

      C’est le droit de notre gouvernement, élu par les québécois, de se donner les politiques qu’il croit utile ! …. Je me demande cependant si une telle politique est réellement utile à la cause souverainiste …. et aux québécois en général !

    • ..Lors de discussions officielles il est préférable d’utiliser sa langue maternelle et de compter sur des interprètes compétents pour rendre dans une autre langue toute la subtilité d’un raisonnement, a fortiori si on maitrise peu ou pas cette autre langue.

      Pour avoir déjà participé à des activités dans une organisation comptant cinq langues officielles, j’ai constaté que mes collègues utilisaient volontiers une autre langue que la leur dans les relations informelles mais autour de la table de conférence, chacun utilisait sa langue maternelle et se fiant aux interprètes pour traduire fidèlement leur pensée mieux qu’eux-mêmes auraient pu le faire dans une langue seconde ou tierce.

      Cela dit, j’espère que la directive n’ira pas jusqu’à vouloir régir les relations informelles qui sont souvent d’excellents préludes à des discussions et des ententes satisfaisantes. Cela tomberait dans le domaine des enfantillages voire de la vexation inutile.

    • @voeckler

      Désolé, il est inutile de répéter en anglais la Marois ne comprend pas du tout cette langue.
      N’avez-vous pas écouté sa conférence de presse en Écosse!
      Une vraie honte.

    • Commencez vous à comprendre pourquoi Pauline Marois fut rejetée à répétition comme chef de parti pendant des années? Ce n’est pas avec ce genre d’inepties que l’on va créer une nation.
      Don’t be inquiète!

    • Tut tut! Une fois de temps à autre elle sonne le clairon juste pour voir immédiatement les larbins fédéralistes en rang d’oignons , comme des bons scouts de sa Majesté, prêts à laver les latrines d’ Ottawa.
      -Enh! Mon John Bull, prends ta brosse pis frotte.

    • Je serais prêt à mettre ma main au feu que la très grande majorité des Ministres du Gouvernement Marois ne parlent pas anglais. Mme Marois elle-même n’aurait pas les compétences pour mener une négociation en anglais. Alors on fait des règlements pour cacher son ignorance.
      La gouvernance souverainiste bâtit son ghetto. L’enfermement sur soi, est-ce que ce n’est pas une névrose qui mène à l’autodestruction ?

    • Les péquistes et leur suite ne sont pas bilingue sauf Bernard “el latino” Lamdry.

    • “Depuis quand faut-il une politique pour rappeler aux gens d’utiliser leur jugement?”

      Depuis qu’on demande aux gens de donner
      la priorité à une idéologie avant le jugement…

    • “Mme Marois, cessez de nos rendre ridicules. De grâce, consacrez un peu de votre temps à l’ÉCONOMIE fu Québec, qui en a ben de besoin !

      Should I repeat ths in English ?”

      Par pitié… non!

      Votre français est déjà assez pénible à lire…

      Inutile de massacrer l’anglais aussi!!

    • Hon… «Cela fait partie de la gouvernance souverainiste qu’on nous a présentéE ce mercredi.»

      Quant au fond : « Frankly my dear, I don’t give a … »

      Puisse cet assemblage de péquenots se retrouver sur l’assurance chômage d’ici un an maximum.

      L. Sexton

    • Quel honte ce gouvernement péquiste.Après le règne de la gang des Libéraux corrompus de Jean Charest on se retrouve de nouveau dans l’impasse avec cette gang de séparatistes.On devra tôt ou tard donner la chance à une nouvelle formation politique comme la CAQ afin de retrouver un sentiment collectif de dignité et le chemin de la prospérité économique.

    • Kim Jung Un demande au peuple de pleurer pour son père…

      Pauline Marois demande à ses ministres de parler qu’en français…

      La leçon du jour…

      Le pouvoir ne devrait pas être offert à n’importe qui.

    • @ cotenord_7

      «(La) catégorie des électeurs Québécois (sic) francophones de souche».

      Comme je sais que vous êtes particulièrement pointilleux sur les questions de français, je me permets de vous signaler que votre utilisation de la majuscule dans le mot «Québécois» (sic) ci-haut mentionné est fautive. Dans votre phrase, québécois est employé en tant qu’adjectif et doit donc, à ce titre, prendre la minuscule. En espérant que vous saurez en prendre bonne note.

      Cordialement,

      Lucien Jutras

    • Please, give me a break!
      Wow, stupide de ma part de m’exprimer uniquement en anglais. Plutöt égoîste et irréfléchi de ma part.

    • La chef d’état Angela Merkel, chancelière du pays le plus évolué sur terre soit l’Allemagne, parle bien anglais et français, mais lors de visites ou de réceptions officielles, elle ne parle que la langue allemande. La même chose pour tous les autres pays, leurs chefs de gouvernement n’utilisent que leur langue maternelle aux rencontres officielles. Tout ces gens sont accompagné de leur traducteur personnel (en rencontres officielles évidemment).

      Alors, rien de plus normal pour les dirigeants politiques québécois d’utiliser tul;is

    • C’a n’allait pas tardé. S’affirmer ça devient une attitude de peureux, pissous ou de chieux comme dirait Garon. Et l’armée de tata à l’affût est toulours prête à servir.
      Au cours des dernières semaines, je me suis pincé parce que le maire de Montréal APPLEbaum, est apparu plusieurs fois dans les médias et je l’ai entendu s’expliquer sur LE corruption et LE collusion ……en ville en perdition du français qui laisse s’installer un maire qui massacre le français et le méprise de la sorte et personne qui le reprend ça c’est être un nost…. de peureux…….Mais quelqu’un qui exige du français lors de rencontre….ça on est pas peureux pour mépriser les nôtres…..Pathétique.

    • suite ………….

      que le français lors de leurs visites à Ottawa, un état officieusement étranger pour le Québec.

      Au sujet de ceux qui croient que les ministres du gouvernement québécois ne parlent pas anglais, devraient se r’habiller car la plupart des ministres possèdent au minimum une maîtrise et quelques uns ont aussi un doctorat et ce, dans leur discipline respective. Je pense entre autres à Bernard Drainville, Alexandre Cloutier, Pierre Duchesne, Véronique Hivon, Sylvain Gaudreault et Jean-François Lisée, qui ont tous étudié quelques années à London, Angleterre.

      De toute façon, une fois le Québec devenu indépendant politiquement, la procédure de la langue maternelle s’appliquera comme le fait Mme Angela Merkel ou François Hollande lorsqu’ils vont à l’étranger.

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • @ astyanax (commentaire « 3 avril 2013 23h04 » ) :

      J’ai bien reçu votre message, astyanax.

      L’erreur provient du fait que j’ai ajouté le substantif « électeurs » au dernier moment, et que j’ai cliqué trop rapidement sur la commande « Envoyer ».

      Mais puisque vous semblez être vous-même quelque peu pointilleux à propos des questions liées à l’usage du français, n’auriez-vous pas dû mettre le mot « québécois » entre guillemets, dans l’avant-dernière phrase du paragraphe principal de votre commentaire ?

      Et dans l’expression ««Québécois» (sic) » de la première phrase de votre paragraphe principal, n’auriez-vous pas séparer les chevrons de leur contenu, à l’aide d’espaces insécables, conformément à la convention qui est généralement acceptée ?

      Cordialement,

      cotenord_7

      PS : Avez-vous des nouvelles de l’internaute « chenapan » ?

    • Heu, le fédéral accepte les communications en français, alors je ne vois pas de problème avec ça. Si c’est vrai que c’est un pays bilingue , alors qu’ils acceptent de parler français. Sinon, que le fédéral dise haut et fort que le français n’Est pas le bienvenu au canada et qu’on arrête les charades.

      Votre rapport d’impôt, vous le remplissez en quelle langue vous autres?

    • Shocking! Seulement les attardés provinciaux et autre séparatiste ose encore parler francais de nos jours. Il faut démontrer notre ouverture d’esprit (et notre supériorité) en parlant anglais en tous temps!

      Il est temps d’abandonner cette ridicule politique du bilinguisme canadien et adopter l’anglais comme unique langue officiel. Le francais est une langue morte depuis un demi-siècle.

    • Madame Marois et sa gang de pions élitistes idéologistes font tout pour fermer les portes et couper les communications afin de garder dans l’ignorance crasse tous ceux qui ne sont pas ouverts au monde. Me semble qu’avec l’endettement des familles québécoises, la fermeture d’entreprises, les pertes d’emplois, les augmentations faramineuses et incessantes d’Hydro-Québec entre autres, les prix primesautiers de l’essence, il y aurait beaucoup à faire au lieu de creuser la tombe économique du peuple.

      À moins que madame et sa gang veulent pousser le PLQ et autres à demander des élections quand personne n’en veut parce qu’ils se rendent finalement compte que gérer et gouverner un pays, ça dépasse leur capacités?

    • En passant, ce gouvernement vient de débloquer un milliard $ pour financer les acheteurs des C Series de Bombardier. On veut couper l’aide sociale à de pauvres hères, mais l’aide sociale aux entreprises “coup de coeur”, ça continue “à planche”! Donc, si les îles Mouk-Mouk achètent des C Series et ne peuvent les payer, “on” gardera les saudits avions et faudra les revendre pour des pinottes sur kijiji, peut-être?

    • Il faut aussi faire plus d’ouverture envers les coloninsateu d’outermerr (pardon, je veut dire les nouveaux arrivants) , il devrait pouvoir gardé les lois, les us et les coutume de leur pays natal. Si leur femmes veulent etre maltraité, est-ce vraiment de nos affaires?

      Les frontière c’est vachement 19eme siecle. Tous les miséreux de la terre avoir avoir droit a notre BS et notre systeme de santé. On mettra sa sur la carte de crédit s’il le faut. La Presse devrait faire plus d’article pour donner mauvaise consience aux racistes anti-immigrant illégaux. Les service gouvernementaux devrait etre deservit dans TOUTE les langue de la terre, sauf le francais, langue suspecte parlé par les racistes. Ca forcerait les pure laine d’hérouxville de sortir de leur trou et de s’ouvrir sur le monde.

    • @ cotenord_7

      «(J’)ai cliqué trop rapidement sur la commande « Envoyer ».

      Mais oui, bien sûr…

    • Je me doute que cette directive n’est rien de plus qu’une autre tentative de créer une controverse afin d’engendrer un sentiment nationaliste. Sauf que des fois, j’ai vraiment l’impression que le peuple québécois n’est pas véritablement un peuple, mais juste un dialecte.

      Et si à la place de toujours chercher les querelles, les nationalistes tentaient de promouvoir la littérature québécoise? S’ils tentaient de donner plus de visibilité aux intellectuels et aux scientifiques québécois? Le véritable sentiment nationaliste vient de la fierté de notre rayonnement culturel. Pas de lois et surtout pas de la haine de l’autre.

    • À quoi d’autre s’attendre de la part d’un gouvernement dirigé par une incompétente qui peine à prononcer yes no toaster? Don’t be inquiète qu’elle disait?

    • M.lavoie

      île Bizzard, été”87″,feu de camp, bonne musique, la biere est bonne, les femmes sont belles

      j’chuis bien le seul souverainiste du groupe. Oupss a ma droite deux “Fédés, les seuls qui ne

      chantent pas… on parle argent. Puis on va coucher les tou’ptits, de retour au feu , le silence

      aidant…j’entend le copain de droite expliquer au second qu’il avait passé une nuit de mauvais

      sommeil, arfff avant d’aller plus loin, le copain de droite parle francais, le second anglais.

      Alors le frenchie(fraischier)demande le mot …mauvais rêve, l’anglo répond humm bad dream

      …non plus grave a real bad bad dream, l’anglo lui répond…I just can’t help you with that one

      ma patience étant a bout, …about”Nightmare”, un cauchemard simonack?

      Sometime I wish I was a “FEDERALIST” life seems so easy gee weez NO that be the worst

      nightmare of my life, rêver de fourrer tout le monde pour gagner ma vie>>NON<< merci

      arff Jy'Vé le saumon remonte a contre courant le vin qui l'accompagnait et il vient du Pacific,,,such

      a long way back home.

    • “La malveillance et le dénigrement sont les deux caractères de l’esprit français” (Chateaubriand, livre onzième des Mémoires d’Outre-tombe). Saluons donc, ici, l’esprit français des péquistes.

    • If I have good understooden, the Quebec will not split the information with the Canada about there respective politiques in regard to nousself.

      Mon Dieu que ce gouvernement fait pitié !

      L’autre aussi, mais pour d’autres raisons.

    • «Le gouvernement Marois a adopté une politique demandant à ses ministres et sous-ministres de ne parler qu’en français à leurs interlocuteurs fédéraux. »

      – — –

      Façon intéressante de remettre à l’avant-plan et ce, au moyen d’une directive émise par le gouvernement du Québec, le fait que le Canada est un pays bilingue français/anglais.

      Sauf que, j’en suis profondément convaincu, ce n’est qu’une très très faible minorité parmi l’ensemble des ministres et sous-ministres provinciaux du Québec qui parle français.

      La presque totalité de la population francoquébécoise parle, pense et agit en francoquébécois. Mais le francoquébécois, anciennement le canadien, n’est pas reconnu en tant que langue. Bon bin, ce sont les Français de France qui vont être contents. Colonialisme quand tu nous tiens.

      daniel verret nadagami

    • “Depuis quand faut-il une politique pour rappeler aux gens d’utiliser leur jugement?”
      Ça fait partie de l’idéologie dominante du monde politique et intellectuel québécois, surtout celui qui se proclame nationaliste et de gauche: le peuple est imbécile et doit être guidé sur la bonne voie par la sagesse d’une élite qui utilise les lois comme l’église utilise les commandements. Si on vous empêche d’utiliser l’anglais c’est pour votre bien, peut être vous ne le savez pas mais nous le savons bien. Et alors le peuple québécois reste mesquin dans cette petite cage imposée par cette idéologie autoritaire. Quand je suis venu au Canada il y a 30 ans j’ai choisi le Québec parce que je le considérais préférable en étant bilingue et donc plus ouvert. Puis j’ai découvert la loi 101. Quelle déception!

    • We do not give a piss to the pikiss, Man.

    • Ce règlement a été conçu pour accomoder Pauline. Si Pauline devait s’exprimer en anglais, I would be very inquiète. Tout ceci a un air de Corée du nord, il faut épurer la race. Imaginez maintenant le jour où on aura notre République bananière ! Il y aurait du règlement de compte suite à la défaite de 1759, aucun doute là-dessus. Peu de gens au Kwébec s’en rendent compte, mais il y a un danger réel de sombrer dans la dictature style Hugo Chavez, n’en doutez aucunement. Pensez à Marie Malavoy dont le cerveau ne peut aucunement faire sauter un fusible, imaginez cette femme avec des pouvoirs d’imposer la langue françiase à deux personnes qui se rencontrent sur une rue et qui ont l’idée de jaser en anglais ensemble. Une police surgirait pour les interpeller. Continez de danser les bons Québécois, continuez de boire, manger et festoyer, le jour où vous vous retrouverez avec un inspecteur gouvernemental dans votre vie de tous les jours, vous braillerez dse larmes de sang. Et bien pas moi, je ficherai le camp de la république de bananes.

    • Le gouvernement Marois se donne de plus en plus des airs de dictature. On verra de Marois et Harper un affrontement épique entre dictateurs. Mais Dieu Merci, les dictateurs passent. En attendant, endurons leurs conneries.

    • Pauvre Québec… On mérite vraiment rien de mieux?
      -Eric Joubert

    • frnaçais ou anglais , de toutes façons depuis que harper est là,
      le fédéral n’écoute rien et n’en fait qu’à sa tête
      c’est à dire déconstruire le QUébec

      les mesures Flaherty contre l’assurance emploi et le dernier budget visant à démolir les FONDS DE TRAVAILLEURS n,en sont que 2 exemples parmi une longue liste

    • Montréal s’anglicisait pendant les neuf longues dernières années. Les libéraux laissaient cela se faire, tout en affirmant à la population que le Français n’était pas en décroissance à Montréal. Un autre mensonge libéral à la sauce de corruption que plusieurs apprécient tant ici.

    • Et quel autre langue devrait-il parler? Et pourquoi devrait-il la parler?
      Une politique pour déclarer l’évidence est effectivement une politique inutile.

    • À titre de membre de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, on retrouve

      l’Alberta
      le Nouveau-Brunswick
      L’Ile du Prince Edouard
      La Nouvelle Ecosse
      L Colombie Britanique
      La Saska
      L’Ontario
      Le Canada
      Québec

      L’Assemblée parlementaire de la Francophonie se compose de Parlements et de groupes de parlementaires partageant les valeurs de la Charte de la Francophonie. Ils se constituent en sections.

      Il est où le problème de ne parler que français, parmi tous ces membres de la Francophonie.

    • Décidément, les colonisés québécois du 21e siècle sont de plus en plus décomplexés. Ils le sont tellement en fait qu’il ne faut surtout pas les offusquer dans leur fierté d’être capable de comprendre un navet américain dans sa langue originale, de commander des hot dog ketchup relish à Sudbury ou, le nec plus ultra, de posséder un vocabulaire en globish de quelques centaines de mots pour “faire de la business”. La louisianisation n’est pas très loin, il va s’en dire.

      Personne ne se demande s’il serait même concevable qu’un représentant d’une autre province se fasse adresser la parole en français par son homologue fédéral, ou encore qu’une délégation d’une autre province – disons l’Ontario, avec une population de plus de 500 000 francophones – s’adresse au fédéral en français.

      Donc c’est ça le grand projet fédéraliste d’aujourd’hui? Un grand concours de qui ferait la meilleure carpette anglophile devant le fédéral. Incroyablement inspirant, un projet porteur. Peut-être qu’on pourrait faire une grande cérémonie en bilingual pour signer la constitution contre une couple de drapeaux du Canada et une visite de Will and Kate? Ça attirerait les touristes après tout!

    • Lorsque l’IDIOTIE est au rendez-vous….comme disais l’autre …QUE VOULEZ_VOUS !!!!!!!

      Je deviens de plus en plus convaincu, que MME MAROIS lors de son couronnement comme Premiere Ministre …..a pensee qu’elle revolutionnerait tout sur son passage…elle a du meme se dire … ” Quebec vaut bien une messe ” JUSQU’OU VA LE CULTE DU POUVOIR …..

      JE ME SOUVIENS…. DE QUOI !!!!!! DE RIEN…

    • Lancée une politique pour dire à des ministres et sous-ministres d’utiliser leur jugement est en soi un manque de jugement.

      Au fait, à quand le jour où au Québec le contenu du message sera plus important que le contenant dans lequel il est transmis. Je m’en fou éperdument quelle langue les ministres et sous-ministres québécois parlent à leurs homologues; je suis bien plus concerné par ce qu’il se dit.

    • Je ne vois rien de mal à cette politique. Le nouveau guide pour les immigrants a enlevé le fait qu’au Québec, on parle français. Le guide spécifie maintenant qu’il y a deux langues officielles au Canada, qu’il serait important d’apprendre l’une ou l’autre peu importe la province choisie par un immigrant. Le Fédéral nie ainsi la spécificité francophone du Québec.
      Ce qui constitue un affront selon moi.

      @mrzaza, utiliser des majuscules est l’équivalent de crier selon la Nétiquette…

    • Peut–être que certains ne s’en rappèle pas.

      Les Jeux Olympiques que l’on a reçu dernière sont caractérisé par la langue officielle de ses organismes… Le français…
      On a vu à ces jeux, après tant d’efforts pour les obtenir, pour les produire, pour se féliciter de toute cette prestence… Le Canada n’a même pas respecter l’esprit francophone qui entour les jeux…

    • @critiqueur101

      Propos incongrus comparer madame Marois à Kim Junk Un

      Des gens comme vus n’ont aucune valeur ajoutéepour le Québec allez en Corée du Nord c’est votre place

    • Monsieur Lavoie

      Stephen Harper dépense des centaines de millions en monarchie pour nous faire avaler la Reine Élisabeth avec ses gouverneurs très coûteux

      Un petit million pour une gouvernance et l’obligation de parler Français c’est moins que rien mais juste le nécessaire

    • @NININOU….. OUI JE LE SAIS ET J’AI LE DROIT DE CRIER…..QUE CELA VOUS PLAISE OU PAS

    • Aaaa que je ris de me voir si belle en ce miroir.

      Aaaaa how am I laughing when I see this face in my beautiful mirror (traduction de Pauline).

    • @nininou
      Franchement vous n’avez rien d’autre a faire que d’etre moraliste sur un blogue,
      jusqu’ou vont les ayatollahs blogueurs….mon cher(e) vous devriez respier l’air frais du printemps
      cela sera benefique pour votre petit MOI….affecte pas des lettres majuscules…..

    • Alors que le gouvernement péquiste met en application la petitesse et la mesquinerie, une stratégie qui sera sans doute fort prisée par ses supporteurs séparatistes, la plupart des autres provinces du Canada prennent les moyens d’améliorer progressivement les services à leur population francophone, et de renforcer ces minorités grâce à l’immigration, comme on peut le constater dans cette entrevue en française réalisée en 2012 par TFO (réseau de télévision publique de langue française de l’Ontario) avec Monsieur Greg Selinger, premier ministre du Manitoba :

      https://www.youtube.com/watch?v=9WLOPtFfaUs

    • Le fédéral devrait retenir nos chèques de péréquation jusqu’à cette Pauline parle un anglais convenable. Les Québécois n’auraient jamais autant hâte aux prochaines élections provinciales. Ils sont si friands de programmes sôsciaux.

    • paul_gendron

      4 avril 2013
      07h37

      La langue fait partie du contenu. Pas dur à comprendre.

    • Mais non ! Qui ignore que ce grand pays qu’est le Canada est de langue anglaise. Il n’a jamais été bilingue comme certains politiciens ont voulu nous le faire croire. Un peu de décence. En dehors du Québec, et encore, parlons anglais avec nos compatriotes canadiens. Have a good day !

    • C’est avant d’aller nous ridiculiser au Royaume-Uni dans son anglais pitoyable que Madame Marois aurait dû réfléchir à l’utilisation du français dans les communications du gouvernement.

      Rater une telle occasion pour affirmer le caractère français du Québec, c’est difficile à comprendre. Et dans le cas de Pauline Marois, le recours à un interprète aurait été plus que symbolique; il était absolument requis.

      Cette directive arrive un peu tard.

      Cette directive ne vise-t-elle que les communications avec le fédéral ou vise-t-elle aussi les communications avec tout autre gouvernement? Si elle ne vise que le fédéral, on doit parler de gouvernance fédéraliste. Le gouvernement de Québec a trop longtemps abdiqué son rôle dans l’affirmation du fait français au Canada.

      Il y a déjà un bon moment que le gouvernement de Québec communique en français avec les gouvernements des autres provinces. À l’époque, on joignait une version anglaise « par courtoisie », disait un ministre péquiste.

      - Robert Lemieux

    • bonjour, vous avez réellement fait une lecture au premier degré. Je me demande comment vous avez fait pour mener votre carrière.
      Bernard Ouellet

    • Ce gouvernement nous fait honte. Mme Marois, qui a le droit de se rendre ridicule en en ayant réussi à ne jamais apprendre l’anglais, n’a pas à nous faire paraître aussi ridicule qu’elle.

    • En quoi le P”Q vous fait si peur puisque plusieurs disent que personne ne veux la souveraineté?
      Wow les moteurs vous paniquez facilement.Les journalistes aussi.

      Peut être que certain croient que le P”Q est plus proche des gens que les partis de l’oppositions et comme toujours ils ont PEUR.
      La PEUR c’est typiquement québécois on dirait.
      La PEUR ça fait figer ou reculer.Vous n’avez pas le goût d’avancer juste pour voir ce qu’il y a en avant ?Ça fait 40 ans qu’ont fait du surplace.Moi j’ai le goût d’aller plus loin.Dans tous les domaine.
      L’adolescence ça dure pas 40 ans ,devenons des adultes enfin.

    • Bonjour monsieur Lavoie,

      Il me semble que le gouvernement Marois devrait concentrer ses efforts sur des dossiers plus prioritaires.

      Ainsi, voilà qu’Agnès Maltais, Miss « Amphithéâtre » en chair et en os, a la Commission des droits de la personne sur le dos suite à sa réforme sur l’aide sociale.

      Cette « soi-disant » politique sur la langue parlée… ne serait-ce encore qu’une tactique de diversion de la part des stratèges péquistes pour attirer l’attention des médias ailleurs que sur les cas « lourds » qui « plombent » le Québec?

      Et bonne journée

    • Pis après? Vraiment vous mettez la table pour que les larbins déversent leur fiel.

      Pendant que le gros Harper ouvre la porte des paradis fiscaux, qu’il détruit l’image internationale du Canada , qu’il musèle les scientifiques pour laisser notre environnement à la merci de ceux qui engraissent sa caisse électorale, attaque les chômeurs, les retraités et la classe moyenne en général, vous n’avez pas de sujets plus intéressants à proposer au seul électorat qu’il a au Québec , les bizarroïdes de la région de Québec qui votent pour lui ?

      Pas fort de lire les commentaires des aplatis.

    • J’ai honte d’être québécois, mais tout comme Harper,Marois,on peut s’en débarasser.

    • @sirwilfrid
      @jeanfrancoiscouture

      Il est en effet normal que les chefs d’état s’expriment dans leur propre langue lorsqu’ils font des déclarations officielles. Ceci leur évite souvent de se mettre les pieds dans les plats. Le problème demeure toutefois entier lorsqu’ils s’expriment mal dans leur propre langue, comme ce fut le cas d’un récent premier ministre canadien. Quand Madame Marois, qui n’est pas un chef d’état, est allée en Écosse l’hiver dernier, elle aurait effectivement été bien avisée de se faire accompagner d’un interprète. Cela l’aurait sans doute empêché de déclarer à la BBC que le référendum de 1995 était “a deception”, comme quoi toute vérité n’est pas bonne à dire. Elle aurait toutefois dû rester dans son château, ce qui nous aurait coûté moins cher et nous aurait évité de nous couvrir de ridicule une fois de plus.

      Dans son message, sirwilfrid fait allusion à Angela Merkel qui, en passant, ne parle pas trois langues, mais quatre (allemand, russe, anglais, français). Il n’y a aucune comparaison possible entre ces deux dames, à part leur aspect “matante” (qu’en pensez-vous ma_tante_charlotte?) et le fait qu’elles s’habillent probablement toutes les deux dans le sous-sol de chez Reitmans. Angela Merkel est une chancelière fort intelligente et chevronnée qui possède un doctorat en physique et a publié des article scientifiques. Pauline Marois est unilingue et ne connaît pas grand-chose à part la politique provinciale.

      Pour revenir au fond de la question, quand des fonctionnaires et des politiciens canadiens se rencontrent, il est normal qu’ils communiquent entre eux dans une langue commune, sans interprètes (imaginez la lourdeur et le coût d’avoir des interprètes partout). Ici, je pense surtout aux nombreuses discussions informelles qui se tiennent dans des salles de réunion, dans des corridors ou au téléphone. Comme la plupart des Canadiens des autres provinces ne parlent pas français, il est normal que ces discussions se déroulent en anglais. Je vois ici toutes sortes de boucliers se lever, mais je ne fais que rappeler une réalité incontournable. Qu’on le veuille ou non, il faut aujourd’hui maîtriser l’anglais si on veut communiquer et négocier avec le reste du monde, ce qui ne nous empêche pas de bien parler français.

      En passant, quand va-t-on cesser de sous-titrer en français les productions québécoises à TV5 Monde?

    • Les séparatistes se tirent dans le pied et ils ne s’en rendent pas compte. Le jugement ne se greffe pas. Alors, endurons notre mal.

    • Une rumeur plane au dessus de la ville de Québec. Sir Paul viendrait ici comme en 2008. L’autre rumeur dit que les pkiss vont exiger qu’il chante les chansons suivantes: Hier (yesterday), avec tout mon amour (all my lovin), Je suivrai le soleil (I’ll follow the sun) ainsi que Au secours (help). Sinon, deux foncitonnaires de la langue française nommés par le pikiou demanderont à Sir Paul de cesser de chanter immédiatement sous peine d’amende. Ici, on veut et exisge une race pure.

    • Kiss my ASSE, Agnèse!

    • Depuis qu’Harper est premier ministre du Canada, il se fait un devoir de commencer ses conférences, allocutions, discours publics en francais, au grand dam des journalistes anglophones du ROC, il a déclarer le Québec comme nation, mais on continue de le démoniser au Québec. Et pendant ce temps a Kébek, nous autres on parle pu angla tab… ok la ? Que d’ouverture de la part de ce gouvernement a gouvernance souverainiste.

    • Ne vous en faites pas d’ici 20 ans on va être comme les Italiens ou les Juifs rassemblés dans un cartier de Montréal et on va pouvoir parler Francais, Bonne Journée

    • Mesdames et Messieurs…le québec (petit q) sent de plus en plus l’odeur de l’Allemagne 1930.

      Des petits gestes par-ci, des déclarations par-là, des oublis par-ci, de l’idéologie par-là. Encore dans ce temps là et aujourd’hui on joue toujours sur la même corde du petit peuple concerné….son complexe germanique refoulé par le Traité de Versailles de ne pouvoir flatulé comme le boeuf qu’elle se prend ou au pays du petit q , de ne pouvoir se faire osculté collectivement par un grand psychiatre son complexe de colonisé. Il n’y a pas pire tortionnaire et fou furieux qu’un colonisé qui prends le pouvoir….La chasse aux sorcières n’est même pas encore ouverte au lendemain d’un référendum gagnant.

      Je me répète, je garde le numéro du Clan Panneton ou Campbell Transports tout près de moi parce que si cette bande de voyous modernes (l’invasion des barbares) se concrétise je ne ferais pas de moi un petit four à la Varsovie

    • Si c’est ça Le Soleil à Québec, j’aime autant “qui mouille” à Montréal. Au moins on n’se fera pas trop d’illusions sur qu’ est se faire éclairant M’sieur Lavoie ou la voix de, chépus trop.

    • Belle ouverture du PQ, encore une fois!

      Le PQ a vraiment les priorités à la bonne place!

      À ceux qui ne cesse de nous casser les oreilles avec la chancelière allemande ou le président français, faites donc vos recherchers. Merkel, en plus de l’allemand et du russe, parle un bon anglais. D’ailleurs, Sarkozy et elle se parlait souvent en anglais. Elle a aussi parlé en anglais avec Obama, quel honte! Bien sûr, lorsque les discussions deviennent plus complexes, elle, comme d’autres, vont faire appel à des interprètes. Et ça, c’est tout à fait normal et correct. On démontre de l’ouverture vers les autres mais on s’assure de ne pas s’embarquer dans un bourbier lorsque nous ne sommes pas parfaitement bilingues. Le PQ, avec ses folies, démontre encore une fois toute sa fermeture avec les “étrangers”.

      Et vous savez quoi, Dalton McGuinty discutait fréquemment en français avec Jean Charest et d’autres représentants du gouvernement québécois. Ralph Klein aussi a parlé français en France lorsqu’ils lui ont décerné la légion d’honneur pour ses efforts à promouvoir le français en Alberta. Parler le langage de l’autre, c’est démontrer de l’ouverture. Se borner à ne pas le parler, c’est démontrer de la fermeture.

      En plus, cette directive ne s’applique qu’avec le ROC mais pas avec les USA par exemple. C’est une vraie honte!

    • Quand il faut obliger les gens à parler une langue, c’est signe qu’elle est en fin de course !!!

    • Je ne peut pas comprendre que vous acctez des propos comme ceux de Easyrider.
      Franchement insultant.

    • La politique est l’Art de faire croire à des Cho$es. Machiavel

    • SVP, ceux qui aiment suivre la voie, cessez de gratter les bobos, ça commence à sentir mauvais. Voilà que l’on rendu en 1930 maintenant. Quand on a rien à écrire, comme on aime ça promouvoir des polémiques incendiaires…

    • Bravo pour l’excellente gouvernance du Parti Québécois !
      Plus ils sont bons, plus nos fédéralistes grognent ici !
      Et comme ils grognent beaucoup, on en conclue que le Parti-Québécois prend les bonnes décisions !
      Il est tout à fait normal pour une Nation de s’affirmer dans sa langue commune : le francais !
      Quand on est entouré par plus de 300 millions d’anglo-saxons, il y a de quoi s’inquiéter !
      Sinon on va finir comme les cajuns de la Louisiane !
      ces anciens acadiens déportés par le colonel Moncton !
      Soyons fiers de notre langue, et apportons lui appuie et protection, elle en a bien besoin.

    • Imaginez donner l’ordre de ne parler que le Français…Jamais René Lévesque n’aurait fait une telle chose. Quand on sait que l’Anglais est LA LANGUE internationale. En plus, quel message est-ce que ce parti envoie à tout le monde au Québec et au Canada…Celui de l’intolérance totale!

    • Marois croie que, ce faisant, elle va rallier la population. C’est le contraire qu’il va se produire. Seul les fanatiques vont appuyer cette directive!

    • @teamstef

      Fort bien dit!

    • I disagree with this.

      Ironicly, this is a perfect idea to isolate a little more Quebec from Canada.

      Bravo Marois pour votre grandeur, à se rythme pour aller probablement battre le record de Charest pour le taux de désapprobation à 75%.

      Keep going mam!!

    • Pauvre PQ. Une autre stratégie plus loufoque que la précédente afin de clamer haut et fort «Voyez on nous méprise, faut se séparer». Franchement avoir un gouvernement qui fait passer l’ensemble des québécois pour des critiqueux à lunette est tout simplement scandaleux. Le ROC ne fait pas la différence entre ceux qui sont pour et ceux qui sont contre la séparation, ils nous mettent tous dans le même bateau. De plus, si on ajoute la nomination de Gilles Duceppe à cet épisode, cela servira à renforcer ce sentiment à démontrer encore une fois que la séparation est sans contredit la seule solution à se faire exploiter par le fédéral. Si ce n’est pas de la propagande séparatiste, je me demande bien ce que c’est.

    • Facile de cracher sur notre identité comme cela semble plaire à tous ces fédéralistes qui ne savent même pas ce qu est la Confédération…la loi qui encadre toutes les autres…vous êtes d une génération spontanée comme les pissenlits qui vont apparaître après avoir été enterrés l an dernier…quelle pitié de ne même pas savoir d ou on vient…ce que l on est…et ça écrit…ça écrit n importe quoi…on leur demande: que fait le gouvernement central dans des domaines exclusifs pour les provinces et surtout pour notre Nation…ben je le sais pas…cocu contents voilà ce que vous êtes les fédéraleux…vous êtes tellement borné que pour vous notre identité qu elle disparaisse ou pas…apportez donc des points précis au lieu de dire: la souveraine…est dont pas fine…gang d imb….

    • Stéphane Dion devrait se garder une petite gêne. Il trouve épouvantable que le PQ décide que les ministres de son gouvernement ne parleront que le français à Ottawa.

      Je ne suis pas péquiste ni libéral. Toutefois, le précédent a été enclenché par le gouvernement conservateur, avec l’appui du PLC et du NPD, QUI ONT APPROUVÉ DES LISTES DE CANDIDATS UNILINGUES ANGLAIS POUR LES POSTES DE JUGE À LA COUR SUPRÊME ET DE VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU CANADA.

    • Mister Pager

      alors venez donc faire un tour dans le sud-ouest et dans le nord de Montréal et aussi dans le west island…en fait s est étendu partout…il faut quand même écrire: l anglais langue internationale…oui certes,mais donc dans chacun des 200 pays dont 150 nouveaux depuis 1945 il faudrait qu ils abandonnent ce qui fait leur identité…jamais ils ne le feront…pour vous et john bull et autres cessons donc de parler français…dites-le donc cela va commencer par vous honorer.

    • Est-ce que Guy A Lepage va pouvoir faire des entrevues en anglais a TLMEP ou s’est interdit par Pauline?

      Le PQ voulait s’ouvrir a la communaute anglophone du Quebec, alors, est-ce que JF Lisee va pouvoir leur parler en anglais? Et si jamais Lisee parle anglais a un meuchant anglo de Mourial, sera-t-il mis a l’amende?

    • @la-nation-quebecoise

      Si vous êtes si fier de notre langue, pourquoi l’écrivez-vous si mal?

      on conclut (et non pas “on conclue”)
      le Parti Québécois (et non pas “le Parti-Québécois”)
      une nation (et non pas “une Nation”)
      les Cajuns (pas “les cajuns”)
      Soyons fiers de notre langue et apportons-lui (et non pas “Soyons fiers de notre langue, et apportons lui”)
      appui (et non pas “appuie”)

      Elle en a bien besoin: en effet!

    • Autre question. Est-ce qu’un pequiste ou un separatiste a le droit d’aller voir un film en version originale anglaise ou doit-il voir la version traduite?

      Autre question. Est-ce que le pequiste peut ecouter une partie de hockey a CBC? Si oui, doit-il baisser le son pour ne pas entendre les commentateurs en anglais?

    • @sirwilfrid

      3 avril 2013
      23h19

      Quelle horrible comparaison et en quoi un pays évolué technologiquement serait un barème pour le jugement linguistique d’un élu. Sérieux, aller refaire vos devoirs.

      J’aimerais bien que mes taxes servent à RÉGLER MES PROBLÈMES quotidiens pas à en créer.

      C’est honteux.

    • et pourquoi pas une directive du PCUL pour ordonner a ses niochons de ne parler que le latin

    • Moé, est-ce que je vais être capable de caller mes hot dogs, mes wings pis mes toats en francais malgre l’interdiction de Pauline?

    • What??

      De toute façon, il n’y a pas de langue officielle au Québec, selon le nouveau document sur l’immigration pondu par Harper. Donc, tout le monde parle anglais ici, le français n’est qu’une erreur.

      De plus, la langue la plus parlé c’est celle du fric. Tu peux parler le chiaque, le franglais, ne jamais conjuguer tes participes passé correctement et même parler ni anglais ni français au Québec, en autant que tu aies du $$, ou des enveloppes brunes, tu es bienvenue… surtout si tu es un fédéralistes fini: tu ne comprend rien à ce qu’on dit, tu ne connaît pas l’histoire du Québec, c’est pas grave car TOUT les fédéralistes sont nécessairement des gens honnêtes.

      À quand des cours d’économie au primaire? Quelle brillante idée!

    • L’explication est simple.
      Le gouvernement péquiste a besoin de préciser l’utilisation du français parce que la langue publique (officielle de facto) au Québec est le québecois.
      Pauline Marois demande aux représentants péquistes de faire un effort pour parler une langue qui s’approche du français avec le gouvernement fédéral.
      Ainsi, notre adorée PM aura moins de difficulté à comprendre ce dont on discutera.
      En appui, l’utilisation ici du mot “politique” est propre au québecois.
      En français on dirait que PM a adopté une directive ou une consigne ou un ordre … demandant à ses ministres…

    • Bordel ! C’est de plus en plus difficile de parler Français à Montréal, LA métropole de la seule province officiellement francophone au Canada. La qualité de la langue diminue sans cesse parce qu’on accorde pas assez d’importance aux faits de bien la parler et l’écrire ! Un anglais unilingue canadien se pointe dans un groupe au Québec et on fait quoi ? On se met à parler anglais pour que cette personne là puisse nous comprendre !

      Il faudrait que nous fassions les efforts de vivre en anglais, mais on ne demande à personne d’autre de faire l’effort de seulement comprendre le Français ? Le pays a 2 langues officielles et on a toute la misère du monde à faire en sorte que les plus hautes instances (juges, ministres, hauts fonctionnaires) soient bilingues…Et nous sommes les fermés d’esprit ?

      Ouvrez-vous les yeux ! C’est justement parce que le Français ne reçoit pas le respect qu’il mérite dans ce pays, particulièrement de la part des Québécois soumis, qu’il faut redoubler d’ardeur pour qu’il soit utilisé, compris et respecté le plus possible ! Vous avez les discours de gens qui voient le Français comme un handicap ! Est-ce qu’on ne peut pas plutôt en être fiers ? Enfin quelqu’un qui est capable de mettre ses culottes vis-à-vis ceux qui voient le Français comme un inconvénient ! Fini de se mettre à genou !

      Savez-vous que les diplomates qui s’expriment à l’ONU ont le droit de le faire dans n’importe laquelle des 6 langues officielles (Arabe, Anglais, Espagnol, Français, Mandarin et Russe) ? Cet organisme a 6 langues officielles et respecte et se plie à ceux qui désirent s’exprimer dans la langue de leur choix, peu importe qu’ils parlent une langue plus «populaire» ou non ! C’est une question de respect. Pourquoi ce principe serait bon pour l’ONU, mais pas pour le Canada ?

      Pourquoi ce complexe d’infériorité ? Ah, et en passant, je n’ai pas voté PQ le 4 septembre…

    • les Québécois n’ont pas voter pour le PQ ils ont votés contre le parti liberale apres ils s’étonnent que le PQ enclenche son programme de parti.
      la prochaine fois voter donc pour ce que vous voulez comme gouvernement au lieu de voter pour sortir un gouvernement que vous ne vouilez plus ca nous changeraient d etre moins con.

    • Il est curieux que Mme Marois ait cru bon d’émettre cette directive. Dans les faits le Québec communique (au niveau bilatéral, on s’entend) depuis près de 30 ans en français avec Ottawa. Ayant travaillé dans ce milieu dans les années 80 et ayant des amis dans la fonction publique, les communications bilatérales entre Ottawa et Québec ont toujours lieu en français.

      Il n’y avait pas de raisons d’émettre cette directive qui ne fait que démontrer le coté méprisant du présent gouvernement pour Ottawa. Dans les faits cette directive ne changera rien sauf de nous ridiculiser dans le reste du pays et donner raison aux Red-necks de continuer le Québec bashing.

      Que de salive et de mots perdus inutilement…

    • @Fritz2 10h51
      Ainsi vous avez immigré au Québec en venant de l’Allemagne ou de la Suisse allémanique, pour venir faire la lecon aux “méchants indépendantistes” québécois, avec un drapeau canadien dans la main ?
      Si vous aviez immigré en France, je pense que vous auriez laché la sainte paix aux francais !
      Mais pas ici ! vous vous servez du fédéralisme canadien qui vient des provinces anglo-saxonnes, pour venir remplacer le colonel Moncton qui déporta les méchants acadiens vers la Louisiane !
      En tant qu’immigrant venu au Québec, vous devriez plutôt soutenir les québécois au lieu de les ridiculiser stupidement.
      Plus vous grognez, plus on vous prend en pitié !
      Mais le Québec étant inclusif, il y aussi de la place pour les grognard…
      et Cajun avec une majuscule pour le respect, et Nation Québécoise aussi !
      ca vous dérange ?

    • encore une démonstration de gouvernance inutile. depuis toujours les communications entre les deux palier de gouvernement se font dans le respect. mais voila la reine du québec tente de démontré sa puissance et sa conviction dans le domaine de l’indépendance. franchement nous sommes vraiment le pays le plus préhistorique en matiere de savoir vivre cars avec la publicité qu’elle fait commen attiré des touristes américains. notre premiere premiere ministre est vraiment le citron de notre gouvernement.

    • C’est pour quand le déménagement du CH?

    • M.Lavoie,moi je trouve que c’est vous et vos confrères journalistes qui manquez de jugement.Je m’explique.
      Quand on lit les commentaires sur votre blogue et les autres on s’aperçois bien vite qu’une bonne parti de vos lecteurs sont complètement dans le champs .Qu’ils ne sont pas vraiment politisés et disent n,importe quoi.
      Il me semble qu’un journaliste est là pour informer la population en leur donnant l’heure juste et quand on fait erreur vous devez honnêtement corriger le lecteur et ce sans partisanerie.
      Je me doute bien que c’est impossible pour un journaliste surtout de longue date de ne pas être partisans et que même en faisant semblant de l’être le jupon dépasse toujours mais en faisant un petit effort peut être pourriez y arriver ou faire autre chose.

    • La fonction publique fédéral est officielement bilingue pour la seul raison d’être capable de communiquer dans la langue de préférence des citoyens et gouvernements. Il est tout a fait normal que la “Nation” du Québec communique avec ces homologues dans la langue officiel du Québec qui est le français, faire autrement donnera un mauvais exemple.
      Toute Nation qui se respecte communique dans sa ou ces langue(s) avec d’autres nations. Pensez-vous vraiement que la France communique avec le Canada en anglais?
      Pensez-vous que le Méxique communique avec le Canada en anglais? etc etc
      Le gouvernement Marois fait ce que tous les gouvernements précédents aurait du faire.
      Et n’oublions pas que la technologie facilite la traduction et réduit le temps de le faire à presque zéro.

    • @John Latou,c’est exactement à cause de gens comme vous que la province est divisé.
      Sans cervelle.

    • M. Lavoie en écoutant cette nouvelle hier, je suis tombé de ma chaise.Vraiment triste d’entendre de telles inepties. Encore une fois c’est la recherche de la confrontation. On cherche les querelles. Suite à la nomination de Duceppe je pense que le ton à été donné.

    • Moi aussi j’ai honte d’être Québécoise quand je lis les commentaires sur ce blogue.
      Vraiment des analphabette en politique.Ça fait dur pas à peu près.

    • M.Lavoie

      Vous êtes le boutefeu par excellence de la Presse.Vous devez être fier de susciter des discussions de si haut niveau.

    • pager,qc,Bull

      si vous êtes pour payer votre quote-part sur les F-35 qui devraient coûter au bas mot 65 milliards

      si vous êtes pour payer votre quote-part pour payer les nouveaux bateaux de la flotte canadienne

      qui sera construit en Colombie-Britannique et à Halifax

      si vous êtes pour les 950 millions que le sud de l Ontario va avoir pour son parc autombile

      si vous êtes heureux et contents de voir que pour la foresterie pour tout le canada il y aura
      92 millions…

      et si vous en voulez d autres…j en ai plein ma besace…alors vous êtes des cocus contents d être fédéraliste.

      Et si vous voulez parler de péréquation tapez dans google ou autres moteurs de recherches:
      Québec province de quêteux? (Claude Picher articles des 14 et 21 juin 2011 sur la péréquation) et si cela ne vous va pas: Dernier budget de Bachand, annexe 3 sur ce que nous nous payons pas les autres mais nous-mêmes. Mais tout cela est ben trop fatiguant pour vous autres les fédéraleux.

    • @nunu 12h13

      C’est un blogue ici, pas une salle éditoriale. Si vous n’aimez pas ce qui s’écrit ici parce que les gens ne pensent pas comme vous pourquoi ne créez-vous pas votre propre blogue?

      Et n’est-ce pas vous qui avez demandé à tous de boycotter les journalistes et monsieur Lavoie en particulier il y a de ca quelques mois?

      Que faites-vous ici alors?

      Jeffrey Lafrenière

    • @la-nation-quebecoise

      De grâce, soyez poli envers moi et n’écrivez pas tant de bêtises qui n’ont rien à voir avec le thème du blogue ni avec ce que j’ai écrit. Il existe des postes de radio spécialisés pour ce genre de propos outranciers.

      Pour votre information, il ne s’agit pas du colonel Moncton, mais du lieutenant-colonel Monckton.

    • Cette controverse a été créé inutilement de toute pièce par le gouvernement Marois pour provoquer on ne sait trop qui ou quoi. Le gouvernement du Québec utilise depuis plus de trente ans le français pour communiquer avec le gouvernement à Ottawa (et la réciproque est également vrai, le fédéral utilisant le français dans ses communications avec le gouvernement provincial).

    • @sebasduf

      4 avril 2013
      11h23

      Euh désolé, le fait que les francophones quitte l’île de Montréal n’autorise pas notre gouvernement à jouer au con. Il a une grosse différence entre être payer pour faire une différence dans le quotidien dans la vie des gens et l’être pour faire des chicanes diplomatique.

      Je suis pour une amélioration du français au Québec mais il faut être aveugle née pour ne pas voir que le PQ préfère la partisanerie au bon climat politique.

      La nomination de Gilles Duceppe qui était complètement brûlé par sa partisanerie à Ottawa au détriment des besoins Québécois en est une des plus belle exemple.

      D’ailleurs à voir les commentaires ici, les gens ne sont pas dupent.

    • TOUS les pays, je dis bien TOUS les pays, utilise leur langue officielle dans les relations extérieures.

      Lorsqu’un ministre chinois rencontre le président américain, le ministre parle en mandarin. Lorsque que la chancelière allemande rencontre son collègue grecque, elle lui parle en allemand et lui en grecque.

      Ce que TOUS les pays NORMAUX font. Regardez les discours à l’ONU. TOUS parlent dans leur langue maternelle et TOUS utilise des écouteurs avec un traducteur. Et aux dernières nouvelles, personnes en est mort.

      Alors, pourquoi, dans un pays qui se dit BILINGUE, il serait inacceptable que le représentant d’un province dont la langue officielle est le français, parle justement en français?

      Ça ne tuera pas les Jim Flaherty de ce monde d’utiliser un service de traducteur. Quand tu es ministre d’un pays officiellement BILINGUE, devoir travailler en français fait parti des tâches à accomplir.

      Si le Canada est vraiment BILINGUE, la décision d’utiliser le français dans les relations intergouvernementales devrait aller de soi.

      De toutes évidences, il y a pas mal de colonisé qui pense que dès que l’on sort du Québec, tout devrait s’effectuer en anglais alors que la moitié de la planète terre parle pas un foutu mot anglais.

      Vraiment! Belle gang de colonisé que nous sommes. Incapable d’agir comme toutes nations normales. François Hollande s’adresse en français aux premiers ministres canadiens, mais nous Québécois, dans notre propre pays, qui se dit BILINGUE, il faut absolument se mettre à genoux et dire «scuse mononcle, I’ll speak white next time»

    • Simplement vous demander ceci:

      est-ce que pour les quelque 300 000 employés de la fonction publique fédérale sont soumis à la loi 101…et est-ce vrai que suite à une motion du Bloc québecquois…on a même refusé d en débattre et ce suite au fait que les libéraux,les conservateurs et le NPD n ont même pas voulu en discuter.J attends vos réponses sensées.

    • Enfantillage, chicanier, exclusif, frivole, futile…

    • Les rencontres fédérales provinciales sont bilingues et disposent du personnel et des outils nécessaires pour fournir une traduction simultanée. Les ministres s’y expriment déjà dans la langue de leur choix et cette situation ne pose rigoureuesement aucun problème. Le Québec a toujours utilisé le français dans ses communications verbales et écrites avec Ottawa et il n’y a ici rien de nouveau.

      Cette “directive” défonce une porte ouverte et vise à donner l’illusion que le PQ adopte une ligne très dure, ce qui plait à sa clientèle la plus extrémiste et la plus xénophobe et la plus bornée, mais ridiculise le Québec encore un peu plus.

    • Je viens de parcourir et de compléter la lecture de tous les 116 messages sur le français, ainsi que les 303 autres messages sur le précédent sujet, soit la peur des québécois.

      Eh bien, les fédéralistes québécois semblent très contrariés lorsque les séparatistes essaient de promouvoir et de défendre notre langue commune le français. Le chat vient de sortir du sac.
      Le français est la base de notre culture et de notre vouloir vivre ensemble. Voilà pourquoi les fédéralistes d’ici, veulent combattre tout ceux qui veulent survivre en français.
      Les complexés sont donc tous ces friands de l’anglais qui ne jurent que par l’anglais et pour eux, ce qui n’est pas anglais est insignifiant.

      Pour conclure, les peureux et les anti-francophones sont donc les fédéralistes québécois…….à quelques exceptions près.
      Ce n’est pas une guerre contre la langue anglaise, car je parle, j’écris et je lis l’anglais très bien, mais notre langue commune ici au Québec est le français.

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • Jeff50 devez être journaliste pour parler comme vous le faite.Je n’ai jamais boycotté M”Lavoie mais lisez comme il faut.
      Que doit être le travail d’un journaliste professionnel si ce n’est de démêler les gens mêlés.
      C’est effrayant de lire les gens qui sont autant dans l’erreur et les chefs blogueurs peu importe qui ils sont laissent faire la médiocrité de leur connaissance.J’ai toujours pensée que les blogues étaient pour corriger ou informer correctement les lecteurs mais je vois que ce n’est pas le cas ce n’est qu’une tribune pour la partisanerie politique.

    • Enfin les choses bougent depuis l’election d’un nouveau gouvernement .Trois maires soupçonner de colusion ont remis leurs démission .Le chef de la suretée du Québec à du quitter. La crise social du printemps est terminer la présidente de O.L.F.Q a été muter .Exit le nucléaire et l’amiante .Cap sur le déficit zéro ,défence des intérets du Québec face aux intrusions des concervateurs dans les champs de compétences des provinces ,engagement de personnalités pour leurs compétences mêmes si ils étaient proche du parti il n’ont pas la peste pour autant ,ils ont fait ce qu’il ont promis tout en étant restreint par leurs état de gouvernement minoritaire.Même le D.G. des élections est sorti de sa torpeur.On peut être partisan comme les autres partis et crétiquer sur tous C’est de bonne guerre .Mais rendons à César … Après neuf années de laisser faire et d’immobilisme sur la défence du français et sur bien des domaines ,ont a un gouvernement qui passe à l’action.

    • J attends toujours des réponses à mes questions…voyons messieurs qui défendez le fédéralisme à n importe quel prix…ah! Vous n êtes pas capables…pas tellement forts…

    • @toubie “Facile de cracher sur notre identité comme cela semble plaire à tous ces fédéralistes qui ne savent même pas ce qu est la Confédération… ”

      “Notre” identité! J’aimerais savoir ce que vous mettez sous cette étiquette. L’appropriation et la démonstration que vous faites de l’identité donne peut-être envi de cracher dessus! Moi la mienne je la respecte et je ne m’en sers pas pour justifier n’importe quelle absurdité. Si notre conception de l’identité est aussi loin l’une de l’autre… l’une à cracher dessus, l’autre à respecter, peut-être que nous sommes 2 étrangers foulant le même espace. Difficile d’avoir un projet commun dans cette circonstance. Impossible de se rallier qui que ce soit d’une autre essence si “notre adn” est en auto-sabottage à l’intérieur de nous.

    • Le Canada, pas le Québec qui se dit bilingue.
      Faudrait bien que ça paraisse un jour… Pas juste aux référendums…

    • Depuis quand faut-il une politique pour rappeler aux gens d’utiliser le Français…???

    • @mgsylvestre

      Hey voilà, vous avez tout résumé en si peu de mots. Tout ça dans le seul but de faire plaisir au radicaux de la langue francaise.

      Les radicaux de la langue francaise ont tellement de point en commun avec les red necks que s’en est frappant. Tout leurs jugements sont basé sur de profond prégugé envers l’autre.

      En dehors de leurs préjugé, ils paniquent et deviennent anxieux.

      Que de pathétisme

    • Je vois aussi que jeff50 et Les nombreux chefs des blogue préfèere des gens ignorants ou mal informés pour les garder fédéralistes.

    • maniacs:

      alors tu devrais sortir et aller voir ce qui se passe dans le ROC et je ne dis pas qu ils n ont pas raison…
      c est leur territoire avec leur langue,leur coutume,leur façon de voir la vie,etc…et ce sont des raisons qui font que nous sommes différents d eux…pas plus fins mais plus bêtes non plus.Cela déplaît aux tenants du statu quo constitutionnel…que les vrais libéraux du québec ont toujours pourfendu avant la venue de charest…

    • @ toubie,c’est là que le responsable du blogue a son importance et c’est d’après moi son devoir et son utilité mais il ne vous répondra pas.

    • @ ma tante philomene964 @ hyde @ toubie 13h14 et d’autres,
      Bravo ! vous avez tous résumé en quelques mots et des exemples, pourquoi le Québec est une Nation, avec une langue commune : le francais et une culture francophone qui n’a rien à voir avec la culture anglo-saxonne ! ainsi que des coutumes qui font que nous sommes un peuple au vrai sens du terme.
      Nous sommes fiers (es) de notre pays , le Québec ♥

    • @ l monga

      l identité ce sont tous ceux qui croient qu ici nous avons une langue,une culture et une façon de voir la vie qui nous est propres…nous ne sommes pas plus bêtes et pas plus fins que d autres…je m identifie à tous ceux qui font notre théâtre,notre cinéma,notre littérature etc…et qui savent que ceux-ci et qu ils expriment ce qu ils ressentent dans n importe quelle langue en autant que cela peut respecter ce que nous sommes comme peuple…et cela comme tous les peuples et la Nation de la terre. Je n ai pas besoin de cracher sur personne en autant que l on me respecte et que l on sait au moins des bribes de notre Histoire et aussi qui savent que la Confédération canadienne fut un marché de dupes…et on le voit très bien quand nous n avons même pas 100% le contrôle de notre immigration.

    • Ils vont parler tout seuls, alors aussi bien en français.

    • C’est important de garder la population dans la brume ou l’ignorance ou l’erreur comme ça les fédéralistes peuvent faire n’importe quoi.

    • @toubie

      Le seul qui devrait sortir de chez soi, c’est toi. J’ai travaillé et resté dans le reste du Canada à plusieurs reprise.

      Le PQ est la autant la risé du Canada francophone qu’anglophone. Libre à toi d’encourager les petites politique de bas étage.

    • @la-nation-quebecoise
      Mais cessez de me faire rire! Les québécois sont simplement des nord-américains qui parle français. La culture est nord-américaine, ça na rien à faire avec la langue qui n’est qu’un moyen de communication. La France et l’Europe sont culturellement très loin du Québec, à part peut-être pourles intellos frustrés du Plateau. Et tant mieux pour ça mon cher nationaliste!

    • Plutôt d’exiger des ministres qu’ils parlent uniquement en français à leurs vis-à-vis fédéraux, la première ministre ne devrait donner des conférences de presse qu’en français. Si des journalistes non-canadiens veulent poser des questions en anglais et avoir des réponses en anglais, le service de traduction a été inventé pour eux. Quand aux journalistes anglophones du Québec ou d’ailleurs au Canada, ils n’ont qu’à se forcer la mâchoire ou à prendre des cours de français.

    • @toubie “l identité ce sont tous ceux qui croient qu ici nous avons une langue,une culture et une façon de voir la vie qui nous est propres…nous ne sommes pas plus bêtes et pas plus fins que d autres…je m identifie à tous ceux qui font notre théâtre,notre cinéma,notre littérature etc…et qui savent que ceux-ci et qu ils expriment ce qu ils ressentent dans n importe quelle langue en autant que cela peut respecter ce que nous sommes comme peuple…et cela comme tous les peuples et la Nation de la terre”

      Assez brumeux comme description de l’identité! Moi je ne m’identifie pas “à tous ceux qui”… car cela reviens à dire “à n’importe qui”. Mon identité part de l’intérieur de moi et non le contraire; nous sommes différents et nos objectifs ne peuvent qu’être différents. Les artistes, leur théâtre, leur cinéma, leur holà holà, même s’ils excellent dans la vague, ne me rejoignent pas “forcément” à tout coup… c’est à eux de saisir ce qui m’anime et non à moi à essayer de suivre leur “bite”. Pour ce qui est des “crachats”, je n’ai pas le sens du dramatique ou de la persécution facile. Ce n’est pas l’option politique qui détermine la dignité de quiconque. Alors… rien ne vient de l’EXTÉRIEUR DE SOI!

    • @rolandberger

      4 avril 2013
      15h34

      Avez-vous d’autre conseil aussi pathétique à donner?

      On ne vous a pas entendu parler quand Harper a décidé de commencer toute ses interventions public en français par respect au francophone.

      Allez les radicaux.

    • @hyde
      Bien sûr que les discours officiels sont dans la langue officielle. La directive du PQ n’est pas pour les discours officiels mais plutôt pour toutes les discussions avec leurs homologues canadiens. Les discours officiels en français, il n’y a pas de problème avec ça.

      Et sachez que dans les corridors de l’ONU, ça parle beaucoup anglais et personne ne s’en offusque. Et pas seulement à l’ONU mais aussi dans plusieurs autres rencontres dans le monde entre divers dirigeants. Et un jour, ça parlera beaucoup le mandanrin.

    • @gilbert lavoie : Encore un autre texte avec une faute grammaticale. Il faudrait plutôt lire “Cela fait partie de la gouvernance souverainiste qu’on nous a présentée ce mercredi.”

      Au moins, c’est mieux que celui sur les primes de départ qui en contenait trois. Après cela, les dirigeants des médias écrits se demandent pourquoi le lectorat cesse de s’abonner à leur publication imprimée et préfère lire uniquement les versions en ligne.

      Pour ce qui est du débat, j’ai pour mon dire que “quand on va à Rome, on fait comme les Romains”. J’ai grandi à T-R et les anglos y parlaient français. Je vis maintenant à Toronto et je fonctionne surtout en anglais. L’anglo du fin fond de la Colombie-Britannique qui n’a jamais appris un traître mot de français n’a pas plus quoi que ce soit à se reprocher que le franco du Lac Saint-Jean qui ne sait rien dire en anglais. Ce débat est stérile et a assez duré. N’oublions pas que l’ethnocentricité est une forme de racisme. SVP un peu d’ouverture d’esprit. Ce n’est pas en s’exposant à une autre langue/culture qu’on perd la sienne. Je parle et j’écris mieux en français que bon nombre de gens qui parlent uniquement français… Il faut dire que j’ai un B.A. spécialisé en traduction.

    • @maniacs

      Jouer au con ? Partisanerie ? Ça peut peut-être sembler hostile comme façon d’aborder les relations avec le fédéral, je vous l’accorde, mais en réalité, Marois se doit d’adopter cette ligne plus dure justement parce qu’elle sait que si ce n’était de ces mesures fortes imposées pour la protection de la langue, le Français continuerait de perdre du terrain à un rythme alarmant !

      L’exemple de l’île de Montréal est frappant dans le sens où oui, la question de la fuite des francophones y est pour quelque chose, mais pourquoi les francos quittent l’île ? Peut-être parce qu’on ne sent plus chez soi quand on va dans une boutique ou chez McDo sur la rue Sainte-Catherine, et que le commis n’est pas en mesure de répondre en français ? Avec l’immigration et le manque flagrant de mesures pour protéger le Français sur l’île, Montréal est littéralement en train de devenir une ville anglophone dans une province officiellement francophone. C’est ça l’assimilation à petit feu, et je trouve ça personnellement dangereux pour notre culture !

      @ siromar

      Il existe un monde de différences entre la culture québécoise et la culture nord-américaine du ROC et des É.U. (le Mexique est aussi dans une classe à part) : bouffe, langue, personnalité et musique sont selon moi les plus importantes ! Et heureusement qu’il en est ainsi !

    • Complètement ridicule, tout-à-fait à l’image de Pauline Marois et sa gang d’incompétent.
      On as le don de mal paraître et de faire rire de nous dans le monde .
      Pense vraiment pas qu’on règle un problème de langue avec des idioties comme ça

      Encore une fois : Avancer en arrière

    • je suis fatigué du Québec et de toutes ses niaiseries

    • @maniacs

      en effet on voit très bien par tes propos et pas tes fautes que tu as travaillé hors du québec…j ai fait la même chose dans toute ma carrière mais rien ne m a empêché que mes racines sont ici et malgré tous nos défauts et nos erreurs je demeure profondément un être d ici..ce qui ne m empêchera jamais et ce comme tous les peuples normaux de cracher sur ce que je suis…mais ici n en déplaise à ceux qui ont oublié ce qu ils sont ce n est pas mon cas.

    • @toubie

      4 avril 2013
      13h14

      Le Québec recevra 920 Millions de $ pour son secteur aéronautique…en plus de recevoir 50% de la péréquation du Canada (pour 24% de la population)!

      En fait, le Québec recevrait tout et vous ne seriez pas encore content!

      P.S: Au cas où vous ne le sauriez pas…Le secteur des pâtes et papier est en lent déclin et finira par disparaitre.

    • @sebasduf
      Vraiment? La seule différence est la langue. Au dehors du Plateau les Québécois mangent des hot-dogs ou du foi-gras, ils regardent des films d’Alain Resnais ou de Steven Spielberg, ils croient que Paul Picher soit mieux que Elvis Presley? Bienvenu aux années 2010s!

    • @sebasduf

      4 avril 2013
      16h39

      Merci au moins d’admettre qu’il provoque. Mais encore une fois, les petites guerre diplomatique avec Ottawa non absolument rien avoir avec les problème de Montréal. La seul chose que vous allez atteindre avec ce genre de provocation inutile, c’est de toucher directement à la réputation du Québec. Le National Post dira avec raison que le Québec se radicalise et un peu plus de lecteurs partiront avec l’idée que nous sommes tous aussi con que Marois. Bravo pour la réputation national et international…

      Si Marois aurait vraiment à coeur le français à Montréal, elle travaillerait avec la loi 101 qui n’est pas encore toujours respecter, on est d’accord la dessus. Harper a un français impeccable, la plus part des pm Ontariens aussi. Alors admettez donc que Marois utilise plutôt cette tribune pour faire plaisir à sa base souverainiste radical que pour aider le francais.

      Les radicaux qu’on voit une fois de temps en temps ici ne lutte pas pour le français mais contre l’anglais. On les voit venir gros comme un ballon de plage…

      Vous en conviendrez

    • @teamstef

      Votre nuance est tout à fait pertinente, mais je crois que vous vous méprenez sur les intentions du PQ. J’écoutais Alexandre Cloutier, Ministre des affaires intergouvernementales, à la radio hier. Il précisait que les discussions de couloirs se feront dans la langue que les interlocuteurs voudront bien utiliser, mais lorsque des représentants québécois seront assis au tour d’une table officielle et entameraient des discussions officielles, ce sera en français.

      C’est la même chose à l’ONU. Les discussions de couloirs se font presque exclusivement en anglais, mais lorsqu’un représentant russe, allemand ou français s’assoient officiellement au tour de la table du Conseil de Sécurité, ils utilisent la langue officielle de leur pays.

      Alors lorsqu’un ministre québécois s’assoit à la table du Conseil de la Fédération. Ça se passe en français. S’ils veulent tenir une discussion en anglais à l’urinoir, on s’en fout. Et le Ministre Cloutier a été très clair là-dessus. Mais dans les discussions officielles, c’est en français.

      C’est la moindre des choses d’utiliser le français quand on est représentant d’une nation francophone au sein de pays qui se dit “confédéral” et “bilingue”. Et la réaction de nombreux Elvis Gratton qui pullulent sur ce blogue me pue au nez.

      Ils me font penser aux homosexuels qui se cachent dans le placard et qui, au lieu de s’affirmer tel qu’ils sont, se marient à une femme et adoptent une attitude homophobe.

      C’est pas mal ce que font les Québécois complexés. On parle français entre nous, Papa Canada aime pas trop ça, fait que quand on lui parle, on va parler anglais comme un vrai hétéro. C’est correct d’être homosexuel dans le Village, mais dès qu’on en sort, ayons l’air hétéro. Pis on va regarder des gros blockbusters américains, pis quand un Québécois réussit, il faut le dénigrer. On est pas pour encourager une tapette (voir ici québécois). Comme les homophobes qui ridiculise le succès d’un Freddy Mercury, les Québécois complexés vont ridiculiser nos méchants artisss et leurs immenses talents qui ont le démérite de ne pas être à la sauce américaine.

      On peut-tu être fier d’être Québécois, on peut-tu être fier de parler français. On peut-tu arrêter de toujours s’excuser d’être qui nous sommes. C’est pas une maladie, on est né de même. On est né au Québec, on est né au sein d’une Nation francophone. Cessons de vouloir d’avoir l’air viril avec un anglais sans accent. Si on veut se déguiser en femme pis parler français, on a le droit et ce n’est pas parce que les voisins aiment pas parler avec des homofrancophones qu’il faut se créer une double identité.

      Pour reprendre la formule de Loco Locass:

      Envergure qu’on enrobe, fierté qui s’dérobe
      D’un peuple qui vit dans l’garde-robe
      Quand la moitié est claustrophobe
      Au fond, y’a juste Bourgault de probe
      Pineault pis nous pour nommer cet opprobre

    • @toubie

      4 avril 2013
      17h14

      Pourriez-vous apprendre à écrire avant de devenir un radical de la langue française? Votre crédibilité en prendra pour son mieux. Ceci étant dit, c’est pas mal n’importe quoi ce que vous racontez.

    • @jeff50

      nunu c’est huguette sur le Huff Post qc.

    • Pager…

      1.nous ne formons plus que 21.8% et non 24% ce qui est énorme.

      2.aux prochaines élections fédérales allez sur un moteur de recherches: inscrivez: Québec province de quêteux? (articles parus dans La Presse des 14 et 21 juin 2011 par claude picher chroniqueur économique pendant plus de 30ans au dit Journal.

      3.les mesures sociales que nous nous sommes données d après le dernier budget présenté par bachand (annexe 3) nous montre clairement que c est nous qui nous les payons…je comprends avec les taxes et impôts que nous payons aux deux paliers de gouvernement.

      4.je vous rappelle à nouveau: avant 1942 les provinces étaient celles,d après la constitution,qui avait le droite de percevoir les impôts et taxes DIRECTS afin qu elles assument leurs responsabilités.On leur a prêté,à Ottawa,qui devaient les remettre aux provinces après la guerre ce qui ne fut jamais fait. Peut-être que si le gouvernement central s occupait de ses compétences nous n aurions pas besoin de cela.Je vous rappellerai que sur 20 ans la péréquation arrive à Égalité, c est-à-dire: que pendant des années nous en recevons et parfois nous en donnons.Cependant depuis plus de 10 ans nous en recevons.J aimerais bien mieux au lieu de payer pour commémorer la guerre de 1812 que l on garde notre quote-part et il en va de même dans des dépenses faramineuses.

    • Ça évolue … entre l’Auguste Bernardus ” mille dies”Landryum et la Souveraine Pauline on est déjà passé du Latin au Français …

      Quelques semaines d’immersion et quelques cours d’anglais de plus et on peut espérer rejoindre la civilisation normale et peut être même espérer ratrapper le 21 ième sciècle …

      A moins qu’on se mette au language signé si on continue à faire la sourde oreille…

    • @toubie 4 avril 2013 19h11

      Les Québecois “de souche” sont 6 millions sur 34 millions de Canadiens, soit 17%.

    • Plus exactement, au Qc 80% de 8 millions soit 6.4 millions sur 34.5 millions de Canadiens en pourcent = 18.5%

    • Pendant ce temps, est-ce que quelqu’un dans ce gouvernement s’occupe des vrais problèmes ? Me semble qu’il y en a suffisamment : santé, éducation. développement économique, niveau de taxation, productivité, etc.

    • Don’t be inquiète. She’s able to talk français very well.

    • @pansensor

      Je m’oppose fortement à ce que l’on fasse des distinctions entre les “Québécois de souche” et les autres Québécois. Ils ont tous une souche quelque part dans le monde et la plupart en ont plusieurs, dépendant du nombre de générations que l’on considère. À la limite, nous sommes tous descendants d’un nombre limité d’ancêtres Homo Sapiens. Va-t-il falloir nous soumettre à des tests d’ADN pour déterminer si nous sommes de véritables Québécois ou non? Avec de telles distinctions on tombe très vite dans le racisme, qu’on le veuille ou non. L’Europe a connu des épisodes tragiques de racisme avant et pendant la Deuxième Guerre Mondiale. On a fini par se dire que c’était une aberration historique et que ça ne se reproduirait pas, mais c’est quand même revenu dans les années 1990 dans les anciennes républiques yougoslaves et au Rwanda, et ça pourrait bien arriver ici si j’en juge par certains propos que je lis sur ce blogue. Je comprends très bien que l’on éprouve des sentiments d’appartenance à un pays ou à un groupe culturel, mais on ne peut pas tenir des discours ou établir des politiques publiques sur des bases de l’ethnicité ou de la “souche”. Je souhaite que ce blogue demeure un forum distingué d’échanges d’idées de diverses tendances politiques, sans qu’on tombe dans le nationalisme excessif ou dans le racisme. Il s’agit de concepts délicats qui peuvent parfois dégénérer en excès, sans qu’on l’ait voulu.

    • @Pansensor 18h52

      Merci. Ca explique bien des choses. Je pense qu’elle n’a plus aucune leçon à donner sur le sujet de la partisannerie et l’impartialité journalistique.

      Vous l’avez vraiment mise à nue cette nunu.

      Saisissant cette occasion, je désire affirmer ici que je ne suis pas journaliste contrairement aux allégations de nunu alias Huguette ou autres pseudonymes qu’elle veut bien se donner.

      Continuez votre bon travail monsieur Lavoie.

      Et merci encore à Pansensor.

      Jeffrey Lafrenière.

    • Une des plus grandes menaces pour la survie de la langue française au Québec, ce sont les nationalistes québécois illettrés ou paresseux qui prétendent hypocritement prendre la défense de cette langue magnifique, tout en publiant des commentaires bourrés de fautes sur des blogues comme celui-ci.

      Une des plus grandes menaces pour la liberté au Québec, ce sont les partisans du nationalisme québécois ethnocentrique, qui étalent sans aucune retenue sur des blogues comme celui-ci leur ignorance, leur sectarisme, leur anglophobie, leur xénophobie et leur esprit revanchard, et qui imputent constamment aux autres leurs lacunes personnelles ou les lacunes du Québec.

      J’invite ceux qui pourraient se sentir visés par ces commentaires à écouter attentivement la chanson « Les Flamingants », que le regretté chanteur belge Jacques Brel – lui-même d’origine flamande – a composée vers 1976-1977, afin de dénoncer l’intolérance et le sectarisme des nationalistes flamands de la Belgique, qui (semble-t-il) partagent un certain nombre de caractéristiques avec les nationalistes ethnocentristes du Québec :

      http://www.youtube.com/watch?v=fGpV8rX-9oA

      Et pour ceux et celles qui désireraient lire les paroles de cette chanson :

      http://en.lyrics-copy.com/jacques-brel/les-f.htm

      Bonne soirée et bonne réflexion…

    • @ Fritz2 20h43

      Vous refusez de voir la réalité ou vous êtes un victime innocente de l’hypocrisie du PQ.

      Vous dites: “nous soumettre à des tests d’ADN pour déterminer si nous sommes de véritables Québécois ou non?”
      François Legault fut député du PQ pendant plus de 10 ans dont 4 ans comme ministre. Il connaît intimement le PQ et ses péquistes. Durant dernière la campagne électorale, il a répété qu’ “Il faut passer un test de sang avant d’être accepté par Pauline Marois”.

      Par contre vous avez raison lorsque vous dites : “Avec de telles distinctions on tombe très vite dans le racisme, qu’on le veuille ou non.”
      Est-ce que vous vous rappelez du discours de Parizeau le soir du référendum 1995?

      Vous dites: “mais on ne peut pas tenir des discours ou établir des politiques publiques sur des bases de l’ethnicité ou de la “souche”.”
      C’est ce que fait le Parti québecois depuis 45 ans.

    • À ceux et à celles qui seraient intéressés de réfléchir de façon plus large à la critique traditionnelle qui est faite à propos des Québécois francophones, c’est-à-dire que les Québécois francophones vivent en quelque sorte dans une société refermée sur elle-même, l’émission Médium large de Radio-Canada a présenté ce matin un débat fort intéressant sur le thème « Les Québécois s’intéressent-ils aux nouvelles internationales ? »

      Les invités de Catherine Perrin étaient :

      • Le journaliste Marc Laurendeau, qui est très bien connu chez nous.

      • Stéphane Roussel, professeur à l’École nationale d’administration publique, qui dirige le Centre universitaire de recherche sur les relations internationales du Canada.

      • Jean-François Dumas, président de la firme Influence communication, qui effectue des analyses statistiques pointues dans le domaine des médias.

      Voici le lien qui permet d’accéder à un résumé de ce segment de l’émission, et d’écouter ce segment en différé :

      http://www.radio-canada.ca/emissions/medium_large/2012-2013/chronique.asp?idChronique=283977

      L’ensemble de la discussion est très intéressant, mais je vous invite en particulier à écouter attentivement les statistiques que Jean-François Dumas présente au cours de la discussion, quant à la pénétration et à la persistance relativement faibles des nouvelles nationales et internationales sur le « marché » du Québec, par rapport au marché du Canada hors Québec, au marché des États-Unis et au marché international.

      Les participants constatent que la couverture de l’actualité internationale au Québec se limite essentiellement à La Presse et à Radio-Canada, mais que même dans ces deux médias, la couverture internationale est beaucoup moindre que celle qu’offrent le quotidien Globe & Mail ou le réseau anglais CBC.

      Dans une métaphore que les gens de Rivière-du-Loup n’aimeront peut-être pas, les participants en viennent à comparer l’ensemble du Québec à un « gros Rivière-du-Loup », quant à l’intérêt des Québécois pour l’actualité internationale…

      La discussion n’est pas que négative et alarmiste, mais elle fait beaucoup réfléchir quant au progrès (ou manque de progrès…) qui a été réalisé au Québec depuis la Révolution tranquille, quant à l’ouverture au monde de la société québécoise.

      Je ne crois pas que ce segment de l’émission sera bien reçu par certains des internautes qui fréquentent ce blogue, mais si vous croyez que vous avez une relative ouverture d’esprit et que vous pouvez soutenir une critique constructive des lacunes de notre collectivité, je vous encourage fortement à écouter l’enregistrement de la discussion de ce matin.

      Selon moi, ce segment de l’émission Médium large peut constituer un excellent complément à ce billet du blogue de Monsieur Gilbert Lavoie…

    • Frits, vous avez tout-à-fait raison de vous indigner de la xénophobie de certains des blogueurs de ce site. Je crois qu’ils ne connaissent même pas le sens de ce mot et qu’ils n’en comprennent pas les conséquences politiques. Cette méfiance pour tout ce qui est étranger, c’est-à-dire autre et différent existe de longue date dans notre histoire. Peut-être avez-vous lu le Survenant de Germaine Guèvremont ? Nous en sommes encore là.

      Cotenord_7, vous dites très bien tout ce que je pense.

      Quant à la nouvelle mesure de Pauline Marois sur l’usage du français dans les réunions
      intergouvernementales , “c’est enfoncer une porte ouverte ” dixit Michel David du Devoir qui ne peut être taxé de fédéraleux !

    • Ce qui est bien avec le PQ c’est qu’il compte des buts dans son propre filet avec une telle efficacité que l’adversaire est assuré de faire les séries, même sans goaler. Oups, j’ai dis goaler, je voulais dire gardien de but, bien sûr.

    • @Cotenord_7 22h16

      Merci pour l’information et ce commentaire.

      Je ne suis nullement surpris. En bref, je propose même aux « assidus » et clients du blogue de monsieur Lavoie de faire le test suivant :

      Écoutez Radio-Canada/RDI ou LCN pendant quelques minutes.

      Puis, syntoniser sur CBC NewsWorld ou encore la chaîne française TV5 … préférablement en matinée.

      Le contraste est renversant.

      C’est bien beau débattre des sujets locaux … ad nauseam. Mais à long terme il en résulte un impact qui peut devenir dramatique voire même dommageable pour une société.

      Lequel?

      Un manque de perspective. Autrement dit … une société qui risque de ne plus voir plus loin que le bout de son nez.

      Est-ce cela le Québec de demain?

    • Il faudrait bien un jour faire le portrait-robot du souverainiste pur-jus que j’aimerais voir apparaître sur la liste des espèces en voie de disparition.

      Ce persona serait assurément unilingue francophone avec fortes tendances xénophobe paranoïde bipolaire et à la peau très mince. Bref, c’est une bébitte venimeuse au teint verdâtre qui crache des boules d’acide sulfurique mais qui devient tout doux en la présence d’un joueur de hockey. On l’attire en cognant sur des casseroles ou avec des party arrosés de bière cheap.

      Ça peut prendre jusqu’à 200 ans pour s’en débarrasser.

    • @cotenord_7
      Puisque vous semblez entièrement comblé par la minceur des arguments de ce billet fielleux comme Lavoie nous les livre à son habitude et de surcroît épaté par la science des propos tenus à l’émission Médium large je vous dirais ceci:
      Si on avait invité Jean-François Lépine pour débattre il aurait plutôt invoqué les coupures année, après année dans les budgets de Radio- Canada par , en premier lieux, le gouvernement de Chrétien qui ne piffait pas l’information de Radio -Canada et par la suite, par le gouvernement de Stephen “Warper” qui, lui, tient mordicus à la plus totale désinformation pour un meilleur contrôle de son message. Maintenant, promenez-vous un peu dans le restant du Canada et regardez bien la place de la CBC par le biais des cottes d’écoute et de son taux de pénétration dans les salons canadiens avec vos prétentions sur l’éventail des nouvelles internationales qu’ elle diffuse, faites ce simple exercice et vous reviendrez moins pressé de faire la morale au Québec tellement leurs soucoupes et câbles pointent sur les U.S.A. Lorsque vous aurez terminez votre “Compostelle” de la vérité, arrêtez-vous dans un kiosque et achetez l’ Globe&Mail en demandant combien il s’en vend vraiment, où, et qui le lit à Kapuskasing? Peut-être qu’il vous reviendra à l’esprit la métaphore, cette fois-ci transformée, “Canada, one great big River-of-the-Wolf”.

      Ce pays, qui est le leur, je le connais très bien. Ce que j’y ai entendu et lu semaine après semaine vous ferait dressé les cheveux sur la tête tant le racisme alimentant leur francophobie est ancré dans leur tripes, même leur CBC n’arrive pas à clouer le bec à leur digne représentant Don Cherry. Et puisque vous-êtes obnubilé par cette même CBC je porterais à votre attention ce que disais un de ses plus célèbre journaliste et chroniqueur, Peter Gzowski, dans l’éventualité d’une séparation du Québec:
      « Il me fera toujours plaisir de revisiter le Québec, ce pays civilisé.»

    • @jon8
      Only in your wet dream, shall we disappear!

    • @ silenceondort (commentaire « 4 avril 2013 23h53 ») :

      J’ai aussi voyagé et vécu dans plusieurs autres provinces, et sans nier que des sentiments francophobes puissent exister, je crois que ces sentiments sont exagérés dans nos médias.

      Pour votre info, je ne suis pas obnubilé par la CBC.

      Je m’alimente en actualités à toutes sortes de sources (RDI, CBC/Newsworld, TVO, TFO, TV5, PBS, et maintenant beaucoup d’Internet), et je trouve parfois ennuyantes ou mal faites certaines émissions d’actualité de la CBC.

      Don Cherry ne me donne pas d’ulcère, car je n’écoute à peu près pas le hockey. Pour ce que je connais de lui, je crois qu’il joue au clown et ne suis pas sûr qu’il croie vraiment toutes les niaiseries qu’il dit en ondes. Je pense que nous avons aussi au Québec des personnalités médiatiques qui gagnent leur pain avec ce genre de stratagème…

      En terminant, je vous donne un tuyau à propos d’une .mission d’affaires publiques que je trouve excellente : The Agenda, à TVO (réseau publique de langue anglaise de l’Ontario), animée par Steve Paikin, un journaliste et animateur d’un brio exceptionnel. Voici le lien pour le site Internet de l’émission :

      http://theagenda.tvo.org/

      Merci pour votre commentaire, et à la prochaine !

    • Pager

      vos sources en ce qui a trait au 900 millions pour l aéronautique que nous recevrions d Ottawa.

    • Habemus mamam.

    • @pansensor

      quand j affirme que nous formons pour l ensemble du canada 21.8% je prends les chiffres du dernier recensement complet,pas celui que l on a amputé de faits précis qui auraient dû y être…et au risque de déplaire à certains fédéralistes les questions que l on a enlevées étaient justement,entre autre,sur la langue. Encore un beau geste de harper et des hauts mandarins de la fonction publique outre Outaouais.

    • Côte nord and company:

      oui il y a des blogueurs qui font des fautes…qui ne sont pas toujours bien construites et du haut de votre grandeur vous mettez dans le panier tous les souverainistes…si cela vous fait du bien…ciel allez-y.

      Quant au très grand Jacques Brel vous pourriez écouter: Chez ces gens-là (Fernand) vous allez vous reconnaître sans aucune difficulté.

    • Mme Marois ne parlant pas Anglais, elle veut imposer cette façon de faire a tous. La prochaine idée ca sera quoi, faire une clôture autour du Québec comme certains pays…

    • @silenceondort
      you will not disappear, mais vous ne serez plus qu’une nuisance fastidieuse, comme les moustiques en été

    • cotenord_7

      4 avril 2013
      22h16

      « Dans une métaphore que les gens de Rivière-du-Loup n’aimeront peut-être pas, les participants en viennent à comparer l’ensemble du Québec à un « gros Rivière-du-Loup », quant à l’intérêt des Québécois pour l’actualité internationale… »

      – — –

      Comparer l’ensemble du Québec à « un gros Rivière-du-Loup » ?

      Une telle comparaison est impossible : le Québec n’est pas que francoquébécois.

      En tout cas, je suis porté à croire que le Francoquébécois moyen est aussi peu intéressé par ce qui se passe du côté de l’international qu’il l’est toujours aussi peu par sa propre réalité. On ne peut pas comparer l’ancien comté de Mario Dumont à l’ensemble du Québec surtout que l’ADQ de Mario Dumont n’a jamais réussi à faire élire un seule représentant adéquiste sur l’île de Montréal.

      Le meilleur exemple que je peux apporter pour mettre en évidence que le Francoquébécois moyen se connaît très mal se rapporte au fait que le Francoquébécois moyen est convaincu que le projet de séparation du Québec est un projet à venir alors qu’en réalité, c’est un projet dont il doit assumer la réalisation : le 13 septembre 1759, il y a eu séparation d’avec la mère patrie.

      Mais quand on maintient pendant plus de 400 ans (j’ai bien écrit 400 ans) une population dans l’ignorance au moyen de l’obscurantisme, il est difficilement imaginable de croire qu’on puisse arriver dans les années à venir à un autre résultat qu’une fermeture à l’égard de ce qui nous est étranger et à l’égard de sois-même itou.

      daniel verret nadagami

    • Bonjour,

      En français, s’il vous plait ? Afin de dire haut et fort à nos nationalistes québécois qu’ici au Québec ceux ci doivent parler français et cesser de s’exprimer dans le bon gros joual du pays dans le dialecte de Bergeron, Tremblay et CIE. Nos pauvres nationalistes québécois qui pourtant se targuent d’être les défenseurs de la langue française au Canada ne savent ni l’écrire, ni la parler. Car à vrai dire, nos pauvres olibrius nationalistes n’écrivent ni ne parlent AUCUNE DES DEUX LANGUES OFFICIELLES.

      Ayons tous une bonne pensée pour tous ces immigrants de la francophonie internationale qui viennent ici pour étudier et surtout travailler, soit l’immigration du Maghreb avec les Algériens, les Marocains ainsi que les Tunisiens. En plus de tous cette immigration de l’Afrique Noire qui arrivent « ICITTE » avec un français impeccable POUR VENIR Y PERDRE SA LANGUE FRANÇAISE afin d’être acceptés icitte. Car les nationalistes québécois ne sont pas « forts sur les accents étrangers » en montrant par l’exemple que : Té BEN MIEUX de pas awouère l’air trop étrange….. Au plaisir, John Bull.

    • Si un ministre du ROC ne sait pas le français, il n’a qu’à être accompagné d’un interprète. Le Canada est officiellement bilingue, oui ou non?

    • Bonjour,

      En français, s’il vous plait mais peu importe lorsque nos Pure Laine de la nation québécoise des nationalistes dans un Canada UNI écoutent les émissions de sport. Car, il y a de cela quelques années soit deux ou trois de mémoire, Influence Communication démontra chiffres à l’appui que dans toute l’information que les québécois reçoivent, 29 % de toute cette information cible les informations sportives, soit quatre fois plus que la moyenne des pays industrialisés. Tandis que du côté de l’information internationale, les québécois en reçoivent quatre fois moins que la moyenne
      des pays industrialisés. Voilà ce que Monsieur Jean François Dumas démontrait avec preuves à l’appui.

      En conclusion, les nationalistes québécois en très grande majorité « mangent du hockey » 13 mois par année et ce, même dans les grandes canicules de l’été. Car en anglais ou bien en français, pourvu que ce soit du sport. Et comme disait un intervenant sur le blogue, un nationaliste québécois FILE DOUX seulement lorsqu’il voit un jouer de hockey, c’est peu dire mais hélas, il y a du concret là dedans……….. Au plaisir, John Bull.

    • @Fritz2 4 avril 2013, 20h43
      Voila maintenant que vous vous en prenez aux québécois de souche !
      Il n’y a rien de raciste à être un québécois de souche !
      Demanrsz donc aux Premiéres Nations si elles sont racistes en défendant leur culture ?
      Il n’y a rien que vous n’avez pas écrit ici pour diluer la fierté d’un peuple qui se débat avec en face, plus de 300 millions d’anglo-saxons !
      Il est faux de prétendre que le Québec appartient à tout le monde et que n’importe qui peut venir se servir pour prendre un morceau du gâteau, et en plus, taper sur le dos des québécois avec un drapeau canadien dans les mains !
      Le Québec ca se mérite ! Quand on y vient, on a d’abord des devoirs à remplir avant de demander des droits ! comme de s’intégrer à sa société d’accueil, et non de la ridiculiser comme vous le faites chaque jour.
      Intégrez-vous cher ami, ce peuple a le coeur assez grand, pour que vous y trouviez une place et ne demande qu’à vous aimer !

    • @cotenord_7, je suis du même avis que vous. Agenda à TVO est une émission formidable. Je suis également d’avis qu’il faut obtenir l’information de plusieurs sources pour se faire une meilleure idée de la réalité, surtout que la couverture de l’actualité est “quasi” immédiate et parfois trop “générale”. Après un reportage, il m’arrive souvent de me demander pourquoi tel aspect n’a pas été couvert. En allant chercher l’information à plusieurs endroits, je ne suis pas laissée sur ma faim aussi souvent. Voici deux exemples qui illustrent mon propos.

      Après le fameux discours de Jacques Parizeau en 1995, j’ai trouvé étonnant que les journalistes aient fait aussi peu de cas du fait qu’il venait d’insulter sa défunte femme, Alice (polonaise d’origine), et leurs deux enfants, Bernard et Isabelle… Pensons aussi au fait que les médias ne mentionnent jamais que Jack Layton et Olivia Chow ont quitté leur appartement à loyer réglementé et remboursé l’argent juste une fois la main prise dans le sac…

      Pour en revenir au débat, n’oublions pas que l’ethnocentricité est une forme de racisme. En ce qui concerne la langue en usage dans les relations internationales ou pancanadiennes, il faut savoir s’adapter à la situation. Un manque d’ouverture risque de créer un climat de travail/négociation désagréable. Cela me rappelle les négociations de vente d’une certaine entreprise qui ont mal tourné (des milliers d’emplois perdus à jamais, car le vendeur tentait d’avoir le gros bout du bâton… Pourrait-on même appeler ça de l’intimidation?

    • @siromar
      Pour reprendre une expression chère à Richard Desjardins:

      «Vous voulez nous empêcher de rêver, on va vous empêcher de dormir.»

    • Parler français ,c’est important pour un Québécois même pour ancien ministre libéral.
      C’est plutôt drôle mais à vous de juger.Laurent Lessard.

      http://www.ledevoir.com/opinion/blogues/mots-et-maux-de-la-politique/374844/laurent-lessard-parle-t-il-vraiment-francais

    • @la-nation-quebecoise
      Que voulez vous dire exactement par S’INTÉGRER À SA SOCIÉTÉ D’ACCUEIL?
      Pour être intégré à votre Québec il faut détester les Anglos,le Canada,les musulmans ou tout autre religion non catholique,les fédéralistes,le capitalisme, les droits individuels et surtout…l’anglais?
      Non merci!
      Je préfère mon Canada où la liberté est une valeur non négociable et où on m’accepte tel que je suis.

    • @nunu
      M’suis vraiment bidonné en lisant ce texte. «Pôvre» Lessard, finalement il a tout compris:

      «Quand t’as rien à dire, baraguouine leur kekchose en bô provincial frança, comme mé meub!»

    • @julim
      Une chose est certaine, Alice, elle, et ses enfants aussi, pardonneraient vos propos en reconnaissant qu’il y a souvent confusion à bien discerner entre un esprit simple et un simple d’esprit.

    • @silenceondort
      Rêver c’est bien beau, mais chaque matin on se réveille.

    • @la-nation-quebecoise
      J’aimerais que vous m’éduquiez davantage….qu’est-ce que c’est un québécois de souche?

    • Au royaune des aveugles, les borgnes sont rois.

    • @siromar
      Très certainement, et je me lève toujours dans une forme splendide. Comme le moustique ou la mouche à marde, je me dirige droit sur le premier cadavre encore tiède de la mort lente qu’ engendre invariablement l’assimilation d’un peuple et je ponds mes oeufs dans l’but que l’espoir renaît de ses cendres . En veux-tu une douzaine?

    • M”Lavoie,quand allez vous nous parler du nouveau livre de Richard Le Hir?

    • @ rogerheb

      après on écrira ben ce n est pas comme cela que vous allez nous permettre d aller vous rejoindre…
      qui a dit que nous étions des anglophobes,les capitalistes,la langue anglaise…etc…quelle pitié de ne rien connaître des gens qui appuient la souveraineté. Mais pour vous et vos pareils vous mettez dans le même chaudron tous ceux qui pourraient,et il y en a,qui sont contre tout ce que vous dites.On appelle cela: généraliser. Je ne déteste pas les fédéralistes,mais quand je leur demande de me justifier l invasion du fédéral dans des champs de compétence réservés aux provinces,personne mais personne,comprenez-vous est capable de justifier cette invasion.Ce ne sont pas les provinces qui sont entrées dans des champs de compétence fédérale. Un pan de notre Histoire dépend de ce que l on a fait du PRÊT fait par les provinces à Ottawa en 1942.Ce ne sont pas les provinces qui ont violé la Confédération pour en faire une fédération.Jamais nous aurions dû embarquer dans ce bateau de la Confédération.Si on connaissant notre Histoire ou verrait qu il n y eut qu,UNE seule voix de majorité (46 @ 45) pour que nous entrions dans la Confédération et ce malgré les foudres prononcés par le clergé à la veille du vote pour notre adhésion ou pas. Pendant ce temps-là on voit quelques abrutis dire que ce serait l Apocalypse si nous devenions normaux,par contre personne,mais pour ce que nous sommes avec nos faiblesses, certes, mais aussi avec nos forces. En attendant que l on me dise comment se fait-il que l on nous a reconnus comme Nation mais que nous ne contrôlons pas notre immigration à 100%?

    • @rogerheb 08h53
      Dans un Québec souverain inclusif, la liberté sera aussi une valeur non négociable !
      Pourquoi faut-il passer par le Canada ?
      En ce moment Harper fait exactement le contraire de toutes vos valeurs qui vous sont si chères !
      Le Parti Conservateur nous offre un triste spectacle de gouvernance, aucun québécois ne se reconnait dans les valeurs de ce Parti, axé sur l’Ouest canadien !
      Et personnellement je ne me reconnaîs pas quand Harper faitactuellement la promotion de la reine d’Angleterre, aux nouveaux immigrants !
      Imaginons la réaction des anglais, si le Canada serait resté francais comme à ses débuts, et qu’on imposerait les valeurs de la République Francaise ?
      Ainsi vous liriez : au nom de la République Francaise…au lieu de sa majesté la reine d’Angleterre, sur les documents…
      Il y a de quoi donner de l’urticaire !
      Votre Canada, il est anglais ?
      Tout simplement ahurissant….

    • Réjouissons-nous, le Québec commence à avoir des résultats avec ce nouveau gouvernement. L’important est d’avoir un bon sens des priorités.

      Nous savons que la priorité de ce gouvernement a été de mettre un clou dans le cercueil de l’amiante au Québec. De démanteler la centrale Gentilly 2. De déclarer un moratoire sur l’exploitation de l’uranium. De clore définitivement la question de l’exploitation des gaz de schiste. De ralentir les projets d’infrastructure au Québec.

      Et bien, nous commençons à avoir des résultats. Voyez ce qu’on annonce aujourd’hui:

      “Le Québec a connu un très mauvais mois de mars sur le plan de l’emploi, avec une perte de 25 000 emplois à temps plein et un taux de chômage en hausse.”

      Bravo à ce gouvernement qui a le coeur à la bonne place! Pourquoi avoir du travail si c’est pour aller contre nos valeurs québécouaises!

    • 5 Avril 2013

      Un chien de garde

      Le gouvernement minoritaire du parti Québécois ne pouvant promouvoir la souveraineté du Québec dans l’actuel mandat a décidé de se lancer dans un projet de gouvernance souverainiste. Pour donner corps à son projet, le gouvernement Marois a mis sur pied la commission nationale d’examen sur la réforme de l’assurance-emploi. Cette commission disposera d’un budget de 1,5 million de dollars et devra déposer son rapport final avant le 30 novembre.

      Toutefois les fédéralistes ont immédiatement monté aux barricades en dénonçant cette démarche du gouvernement Marois. Pour ma part je trouve que c’est une timide gouvernance souverainiste si on tient compte du fait que le gouvernement majoritaire de Stephen Harper a poursuivi sa vaste entreprise de refonte de l’image du Canada en multipliant les références à la royauté britannique.

      D’ailleurs la monarchie Canadienne coûte au-delà de 40 millions de dollars par année incluant les dépenses somptueuses de la gouverneure générale dépassant les 17 millions de dollars.

      Visant à acquérir de nouveaux pouvoirs la gouvernance souverainiste essaiera de freiner les ingérences du gouvernement centralisateur de Stephen Harper et sera le chien de garde des pouvoirs actuels du Québec.

    • C’est quand le retour aux urnes ?

      Bonne journée.

    • @silenceondort
      Un peuple assimilé? Quel peuple, les Iroquois?

    • Je ne comprends pas tout a fait tout ce placotage,le francais est il oui ou non encore une langue officielle ,alors pourquoi tout ca,y m semble qu il y a suffisament d autres chose beaucoup plus importante que de s etonne qu un gouvernement Quebecois propose de parle francais dans une reunion avec le federal,franchement plus aplatventriste que ca tu……….

    • Voici quelques bijoux de documents monarchiques à ajouter à l’intention de nos chèrs immigrants, toujours pour une meilleure compréhension sur comment entretenir parasites et faires-valoir de sa Majesté. Bienvenue au Canada!

      http://sportales.com/sports/stupidest-things-done-by-prince-harry/
      http://www.youtube.com/watch?v=ejWnIJd-vMk

    • La crainte de perdre engendre les mêmes passions que celle d’acquérir, car les hommes ne tiennent pour assuré ce qu’ils possèdent que s’ils y ajoutent encore. Machiavel.

    • @sans_ambages
      Est-ce moi ou vous qui ne savez pas lire une nouvelle?

      «Le taux de chômage a augmenté de 0,2 point de pourcentage en mars au Canada pour atteindre 7,2% après la perte nette de 55 000 emplois durant le mois.

      L’emploi a diminué au pays après avoir progressé le mois précédent. Les économistes attendaient une création de 6500 postes en mars après l’ajout de 50 700 emplois au pays en février.

      Statistique Canada précise que la baisse enregistrée en mars est entièrement survenue dans le travail à temps plein.

      Trois secteurs ont connu une baisse de l’emploi, à savoir les services d’hébergement et de restauration, les administrations publiques et le secteur de la fabrication.

      L’emploi a toutefois augmenté dans la catégorie des travailleurs autonomes.

      Au Québec, le taux de chômage a augmenté de 0,3 point de pourcentage pour atteindre 7,7%.

      Une baisse de 16 800 emplois a été enregistrée dans la province.

      En Ontario, le taux de chômage s’est maintenu à 7,7% en raison de la baisse du nombre de personnes au sein de la population active.

      Au Nouveau-Brunswick, le taux de chômage a progressé de 0,4 point de pourcentage pour atteindre 10,5%.»

    • @teamstef

      À lire les commentaires, il semble qu’un québécois de souche est quelqu’un qui n’est jamais allé en dehors du Québec, que les arrière-arrière-arrière-arrière grand-parents soient nés au Québec. C’est aussi quelqu’un qui est contre l’exploitation des gaz de schiste, du pétrole et des ressources en général, car il faut garder ces ressources pour ses futures-futures-futures générations.

      C’est aussi quelqu’un qui veut avoir des services gouvernementaux gratuits, mais est contre payer des impôts.

    • Oh! Lala, les chiens de garde de sa Majesté veillent au grain. On peut pas tout montrer au bon peuple enh!

    • @ la-nation-quebecoise

      Ce que j’ai écrit est que le concept de “Québécois de souche” n’a pas vraiment de sens si on y pense sérieusement. Nous avons tous certaines souches qui se rejoignent ultimement et nos familles sont arrivées ici à divers moments sur une période de plus de 400 ans. On ne peut pas baser des politiques publiques sur la race ou sur le degré de pureté ethnique car c’est très dangereux. On a vu des exemples déplorables de telles politiques au siècle dernier. Toutefois, je ne ridiculise en rien ceux qui se disent Québécois de souche et j’en suis même un au sens où j’ai pris souche ici.

      Si vous voulez connaître mon histoire, je vis ici depuis le début des années 1950. J’ai été élevé à Rosemont par une mère francophone et francophile qui a toujours insisté pour que nous parlions français à la maison. J’ai fait mes études primaires et un cours classique en français. J’ai étudié la littérature française. J’ai lu de nombreux auteurs québécois. J’écoute Claude Léveillée, André Gagnon, Gilles Vigneault et Jean-Pierre Ferland, mais pas Ariane Moffat qui me tombe sur les nerfs. Quand j’étais jeune, j’ai remporté un concours d’écriture de poésie française. Je suis un ardent défenseur de la langue française et je suis très bien intégré à la communauté francophone. Je parle aussi l’anglais couramment et il me reste des rudiments d’allemand, d’italien et d’espagnol, mais pas assez pour que je parle ces langues aujourd’hui. Je ne vote probablement pas comme vous, pas plus d’ailleurs que la majorité des Québécois. Je n’aime pas les drapeaux et je me méfie de ceux qui les portent.

      Que voulez-vous de plus? Un test d’ADN?

    • @sans_ambages

      Coudonc tu copies- t’y tes commentaires sur Louis Francoeur dans le “Just for laughs” de Montréal en omettant certaines sources comme QMI et en essayant de faire dire n’importe quoi à une statistique?

    • @silenceondort

      Je dirais que vous ne savez pas lire la nouvelle, le taux de chômage au Québec a augmenté plus vite que dans l’ensemble du Canada. Mais le chiffre brut est le plus important 25000 emplois perdus à temps plein, c’est pas rien ça mon ami!

      Qu’il y ait un lien de cause à effet entre les décisions de ce gouvernement et l’augmentation du taux de chômage ce mois-ci est douteux. Mais que les décisions qui détruisent des emplois vont avoir éventuellement un effet est une certitude.

      Suivez les prochains mois, ils seront dans le même sens. Voyez aussi les chiffres sur l’investissement privé, ils devraient suivre. La conjoncture explique beaucoup mais prendre des décisions qui accentuent les problèmes de conjoncture explique encore plus l’insignifiance de ce gouvernement.

      Vous portez bien votre pseudonyme je trouve.

    • Ainsi vous affirmez que le concept de “Québécois de souche” n’a pas vraiment de sens !
      Je vous met donc au défi d’aller rencontrer les membres des 1éres Nations Indiennes, et de leur dire que leur concept de 1ére Nation de souche n’a aucun sens !
      Donc vous persistez à vouloir diluer le concept de la Nation Québécoise de souche, drapeau canadien en main, pour nous enfoncer votre concept du Canada anglo-saxon dans la gorge.
      Pourtant je vous ai bien dit qu’un Québec souverain sera inclusif !
      Pendant deux cents ans les colons francais étaient seuls ici avec les 1éres Nations !
      Ils ont même colonisé une grande partie de l’Amérique du Nord ! et fondé la plupart des grandes villes américaines : Détroit, Chicago, etc…et même Toronto au Canada !
      et les anglais n’étaient pas là ! ni les grecs, ni les allemands, ni les italiens,etc…ne vous en déplaise !

    • Depardieu s’est fait nommer ministre international de la Cul-tûre par Poutine sans même connaître un seul mot de russe. Ce qui prouve une fois de plus que les vraies questions identitaires ne sont pas toujours celles que l’on croit. Surtout pas pour beaucoup d’artistes de Paris qui deviennent Suisses sans aucun remords par ailleurs. Alors que faire? Obtenir sa carte d’Indien sans plumes pour ménager un peu sur ses impôts off shore sur le tabac tout comme Champlain, peut-être?

    • J’oubliais de signer pour silenceondort.

      Louis Francoeur

    • Bonjour,

      En français s’il vous plaît ! Lâchons la poutine nationale du bon gros joual à la québécoise. Mangeons du bon ragoût, c’est un plat BEN de CHENOU…… Avec plaisir, John Bull.

    • @Fritz2
      Je vous cite:
      «On ne peut pas baser des politiques publiques sur la race ou sur le degré de pureté ethnique car c’est très dangereux. On a vu des exemples déplorables de telles politiques au siècle dernier.»
      Pourriez-vous m’indiquer nommément quand et comment le gouvernement du Québec, lorsque dirigé par le Parti Québécois, vous a menacé et/ou porté atteinte à vos droits. Est-ce par le biais de Loi 101 qui établie clairement que la langue officielle du Québec est et sera le français? Y reconnaissez-vous une forme de fachisme comme vous le suggérez à mots à peine couverts?
      Et lorsque vous dites que vous n’aimez pas les drapeaux et ceux qui les portent, comment diable définir les peuples, leurs cultures, leur attachement à une langue, à une histoire comme étant un simple accident de parcours qu’il nous faut vite noyer dans une sauce indigeste au nom de toutes les libertés individuelles, Y a t’il une date de péremption dans l’Histoire de l’humanité au delà de laquelle un peuple, oui le mien, qui est aussi le vôtre, ne peut plus aspirer à former son propre pays souverain?
      Et lorsqu’ arrive à nouveau sa volonté de faire ce choix il est légitime que son voisin ne se serve pas de l’argument de l’argent par des dépenses bien au delà des limites permises par les lois référendaires pour lui nuire, et qu’également, comme en 1995 ce même voisin n’accélère pas outrageusement le processus de citoyenneté, au rythme de plus du double normal pour ensuite les transporter pour sabboter à sa base l’exercice hautement démocratique. De faire voter des familles complètes de gens à l’extérieur du pays p.c.que finalement retournées chez-elles à la retraite ou autre etc etc etc etc etc.

      Lorsque Jacques Parizeau a mentionné l’argent et le vote ethnique pour attribuer la défaite du OUI, c’était très exactement la situation que nous avons vécue, pas autre chose. Alors si vous voulez encore nous enfoncer votre Canada dans la gorge faudra trouver autre chose.

    • Donc le français ont colonisé une partie de l’Amérique du Nord. Et alors quoi? L’histoire humaine est toute basée sur assimilations et colonisations. Est-ce-que les Gaules parlaient français? Non ils parlaient une langue du groupe celtique, la langue français est une conséquence de la colonisation et de l’assimilation des Romains au temps de Jules César. Est-ce que les français seraient mieux aujourd’hui s’ils étaient encore des Gaules parlant le celtique? Qui peut le dire. L’histoire ne se rouvre jamais , ce qui arrive est toujours nouveau, sauf pour les aveugles.

    • @sans_ambages
      Oui mon Louis, toi non plus tu t’enfarges pas trop din fleurs du tapis avec ton pseudo…du moins c’est ce que tu crois. Au moins tu reconnais ton raisonnement plus que douteux malgré l’fait qu’on peut faire dire ce qu’on veut à une statistique surtout avec les concepts de taux désaisonnalisés . Mais revenons à l’approche du gouvernement. Il est normal à la lumière de toutes les enquêtes, et c’est loin d’être terminé, que le Parti Québécois met un bémol ou en veilleuse certains projets après 9 années de règne libéral avec un accroissement de la dette de l’ordre de 67 milliards beaucoup en dépenses incontrôlées. Wow! Doper l’économie en fausses et illusoires créations d’emplois peut résulter en pertes d’emplois à moyen terme, c’est d’une évidence cinglante. Revoir à la lumière d’un réel développement à long terme, le secteur minier et de l’énergie relève d’une sagesse élémentaire et les fruits mûrs à cueillir seront pas pour demain matin.

    • @la-nation-québécoise.
      Vous écrivez “En ce moment Harper fait exactement le contraire de toutes vos valeurs qui vous sont si chères !
      Le Parti Conservateur nous offre un triste spectacle de gouvernance, aucun québécois ne se reconnait dans les valeurs de ce Parti, axé sur l’Ouest canadien !”.
      Pouvez-vous nous éclairer sur ce que sont ces valeurs? Est-ce la culture du chômage (faire ses semaines puis se laisser vivre sur le dos des autres contribuables en plus de faire du travail au noir)? Est-ce le BS (être capable d’occuper un emploi et encore ici s’organiser pour vivre sur le dos des autres)? Est-ce de se débarrasser de ses enfants en “les parquant” dans une garderie à pas cher? Est-ce de chialer sur tout et rien? Est-ce de s’expatrier dans le Sud pendant de longs mois d’hiver pour se faire dorloter au soleil et de cette manière ne pas contribuer à la création d’emplois ici (restauration, épicerie, etc. alors qu’il y moins de clients)? Est-ce de se déclarer propriétaire d’un territoire que nous avons enlevé de force aux autochtones qui étaient ici avant nous (eh oui, si on recule dans l’histoire, alors que plusieurs veulent nous faire croire que la présence des ‘maudits anglais’ est source de nos problèmes, assumons aussi alors que notre présence peut être perçue de la même manière par les autochtones auxquels “nous” avons imposé notre langue et notre culture). Est-ce que nos valeurs sont aussi d’être tolérants vis-à-vis les criminels et les laisser courir alors qu’Harper a durci les peines? Est-ce que c’est de toujours avoir la plus grosse part du gâteau (on dénonce que des travaux de construction navale nous ont échappé et sont donnés ailleurs, mais nous en avons eu passablement jusqu’à maintenant, c’est chacun son tour). Nos valeurs sont-elles de laisser libre cours ou d’encourager la corruption? Nos valeurs sont-elles de donner des diplômes à rabais que ce soit au secondaire ou à l’université alors que nous sommes clairement en retard sur ce qui se fait ailleurs (sauf quelques exceptions). Est-ce que nos valeurs sont d’avoir le plus bas taux de mariage au Canada mais aussi le plus haut taux de divorces? Est-ce que nos valeurs c’est d’avoir un des plus hauts taux de chômage au pays ainsi qu’un des plus hauts taux de bien-être social, de décrochage scolaire, de suicide, de syndicalisation et plein d’autres. Si c’est ça nos valeurs, je m’en dissocie. Vous parlez pour vous-mêmes et non pas pour tous les Québécois. On n’a pas besoin d’une politique pour s’exprimer en français. On doit, par ailleurs, trouver une solution à d’autres problèmes plus urgents, ce qui nous permettrait d’avoir une société épanouie et en meilleure santé (globalement, je ne parle pas de la santé physique de la personne). Mettons donc les pendules ailleurs et assurons-nous de régler les vrais problèmes plutôt que de toujours vouloir créer de la dissension pour fins partisanes.
      Alors que vous ne signez pas votre billet, j’ai la décence de signer le mien
      alain villeneuve

    • En attendant allez donc lire le texte de Michel Binnion: La péréquation qui nuit…tiens cela va aider…certains fédéralistes qui nous disent que sans cela on est foutu…ce que ne pensait pas Bachand lors de son dernier budget dans le gouvernement de jjcharest.

    • Quand Jacques Parizeau a fait son fameux discours, il est tombé dans les généralisations faciles, selon moi. Des dizaines de québécois de première et deuxième génération m’ont dit avoir trouvé blessants et méprisants ses propos, et encore plus ceux qui avaient voté OUI. C’est pourquoi j’ai mentionné plus haut que les médias avaient passé sous silence le fait que sa défunte épouse était d’origine polonaise, et que leurs enfants sont donc des québécois de deuxième génération. Les professionnels des médias se sont peut-être dit qu’ils ne redoubleraient pas d’insultes en soulevant cet aspect… Si c’est le cas, ils sont fait preuve de bien plus de discernement que M. Parizeau. Je parle ici “statistiques” quand je dis “première/deuxième génération”. Personnellement, ce genre de distinction me passe 6 pieds par-dessus la tête. Mon propre mari est canadien de première génération. Il a conservé sa langue maternelle, mais parle l’anglais couramment et se débrouille en français. Je compte aussi parmi mes connaissances une immigrante reçue qui parle couramment français et pourtant c’est la 4e langue qu’elle a apprise…

      Pour en revenir au débat, l’important pour moi, c’est que les échanges soient productifs. Si le Québec arrive avec ses gros sabots, cela part la relation sur le mauvais pied. Comme on dit, on n’attire pas les mouches avec du vinaigre. Pour ceux qui parlent de traducteurs/interprètes pour les échanges, sachez qu’il en manquerait pour satisfaire à une telle demande. Si je me fie à mon expérience dans le privé, les échéanciers sont de plus en plus serrés et les heures de travail de plus en plus longues. N’oublions pas que le fédéral a réduit le nombre de fonctionnaires il n’y a pas si longtemps. Une telle dépense n’est donc pas prévue au budget… Même si je dis cela, je suis d’avis que les hauts fonctionnaires et ministres/sous-ministres tant au fédéral qu’au provincial (Québec, C.-B., etc.) devraient tous pouvoir communiquer oralement et par écrit dans les deux langues officielles du Canada.

    • @toubie

      5 avril 2013
      05h25

      “Pager

      vos sources en ce qui a trait au 900 millions pour l aéronautique que nous recevrions d Ottawa.”

      Ce fait a stupidement été oublié dans le discours sur le budget de Flaherty…Lisez le discours du budget!

      C’est quand même assez important…Vous, vous devriez être un peu plus juste dans vos déclarations de ce que “LE FÉDÉRAL NE FAIT PAS” mais vous ne parlez jamais de ce que “LE FÉDÉRAL FAIT”!

      Il doit bien faire quelque chose puisque depuis au moins 30 ans le Québec reçoit entre 8 – 12 milliards de $ de plus du fédéral qu’il n’en paie (*)!

      (*) Source: Statistique Canada.

    • @greflechi : un petit vent de fraîcheur. Merci. J’aime beaucoup votre commentaire sur le travail au noir. Voir http://www.ccq.org/D_ConstruireRenoverResidence/D01_TravailNoir.aspx?sc_lang=fr-CA&profil=GrandPublic

      Près de 2 milliards s’envolent pour Revenu Québec. Donc, avant de payer comptant et sans reçu pour faire peinturer votre maison ou pour acheter quoi que ce soit, demandez-vous si vous avez envie que vos impôts et taxes servent à payer les honoraires médicaux d’une personne qui n’en paie jamais. Voilà autant d’argent qui pourrait mieux servir : réduction de la période d’attente pour certaines interventions, infrastructures réparées, initiatives contre le décrochage scolaire, etc.

    • @Fritz2
      Je vous cite:
      «On ne peut pas baser des politiques publiques sur la race ou sur le degré de pureté ethnique car c’est très dangereux. On a vu des exemples déplorables de telles politiques au siècle dernier.»

      Si on veux changer le régime, la collusion, la corruption, il faut d’abord changer les hommes et les

      femmes(Les Quécécois) puis les Politiciens en place. Un peu rigolo de voir les grandes firmes

      d’ingénieur se refaire une virginité en excommuniant ceux qui se sont débattus devant la

      Commission Charbonneau pour faire bonne impression. Yip Pee Cay Dee, on efface l’ardoise et

      ca recommence yeah yeah yeah,
      ca recommence yeah yeah yeah,
      ca recommence yeah yeah yeah.

      On a vu des exemples déplorables de telles politiques durant les dix dernieres années

      2004 -Commission Gomery Parti Libéral Canada

      2004 -Commission Charbonneau Parti Libéral Québec

      Les Fédéralistes s’associants a la mafia Gagliano, Tomassi…?

      M.Couillard blame le Parti Québecois, un Parti vieux de quarante ans, mrrr il oublie que son

      Parti a plus de140 ans.

    • @greflechi
      Voici un autre québecois (je me considère telle même si italien de naissance) que la pense exactement comme vous. Je crois bien que la majorité des québecois, “de souche” ou non, la pensent comme vous et non comme la-nation-québecoise! Mon environnement de travail est francophone au 90% et de nationaleux pleurnichards il y en a bien peux ou ils se taisent (peu probable, vu qu’ ils ont toujours la tendance ouvrir leur bouche).

    • @silenceondort

      “… malgré l’fait qu’on peut faire dire ce qu’on veut à une statistique surtout avec les concepts de taux désaisonnalisés.”

      On ne peut pas faire dire n’importe quoi aux statistiques plus qu’on peut faire dire n’importe quoi aux mots. Quant on en comprend vraiment le sens, évidemment. La statistique la plus parlante est le nombre d’emplois perdus ou créés, comme je vous le disais. Alors 25 000 emplois à temps plein perdu est très grave en un seul mois.

      Concernant la décision du gouvernement de ralentir les projets d’infrastructure, vous êtes plutôt crédule de croire la raison du gouvernement. Il n’y a pas de problème de surcoût dans les projets routiers ou immobiliers au gouvernement du Québec. Ne prenez pas la situation de la ville de Montréal pour un exemple de ce qui se faisait au gouvernement du Québec. Les chiffres de la SIQ et du Ministère des transports sont clairs à cet effet que nous sommes généralement en bas des prix canadiens pour des travaux équivalents.

      Vous gobez la propagande péquiste. La vraie raison du ralentissement des projets d’infrastructure est l’étranglement budgétaire. Ce gouvernement avec ses promesses folles s’est fait dire par Wall Street qu’il subirait une décote. Alors il a dû ralentir les emprunts. Mais nous le payons en déficit d’infrastructure comme ce qu’avait laissé le précédent gouvernement péquiste : un grave sous-investissement qui laissait les ponts, les viaducs, les routes, les écoles, les hôpitaux,… dans un état pitoyable.

      Bien plus facile de cacher un sous-investissement en infrastructure qu’une dette qui augmente. C’est de la pure hypocrisie péquiste, pour consommation par des illettrés économiques.

    • @la-nation-quebecoise

      “Pendant deux cents ans les colons francais étaient SEULS ici avec les 1éres Nations! Ils ont même colonisé une grande partie de l’Amérique du Nord !” bla-bla-bla

      Aux dernières nouvelles, des chercheurs de 17 pays (d’Europe, Amérique, Asie) ont analysé des séquences d’ADN des peuples de Sibérie, d’Amérindiens canadiens, de peuples de l’Arctique canadien, de “Natives” états-uniens et d’”indiens” d’Amérique du Sud. Leurs études démontrent que les Amériques ont été COLONISÉES il y a 15,000 années par diverses vagues d’immigrants d’origines asiatiques et est-asiatiques qui se sont répandus du Nord au Sud. À partir de la moitié du 15e sciècle il y a eu des mélanges génétiques avec les Européens et les Africains.

    • Reste grâce à un des membres ”radicaux” souverainistes, on a eu une des plus belle pub que le Québec pu ce payer.

      En 2008 jamais dans les dernières années une nouvelle fut plus publicisé que le spectacle de Sir Paul. Quand on sait qu’une nouvelle aujourd’hui meurt avant 24 heure, le spectacle de sir Paul fut dans les médias pour 120 heures!! Et quelle était sa principale nouvelle? La sorti de Pierre Curzi qui s’offusquait qu’un anglais chante sur les plaines pour le 400 ième!! Bravo mon Pierre!! Tu vois loin!

      Mon père disait qu’une réputation c’est long à construire et facile à défaire…

    • À qui veux-tu faire croire que c’était bien différent au MTQ alors que ses propres haut-fonctionnaires n’ont de cesse de répèter depuis des années que les libéraux ont décapité le ministère pour donné au privé, c.à.dire aux firmes de génies-conseil, prises également dans la tourmente à Montréal les mandats de préparations des soumissions et surveillance de chantiers. Être à votre place je patienterais un peu l’temps que toute la lumière soit faite. Et les rumeurs de décote qui traînent depuis les derniers 18 mois sont à mettre sur l’ardoise du PQ? Pour finalement revenir sur les statistiques, explique un peu pourquoi l’ Ontario la gracieuse se retrouve exactement avec le même taux que le Québec si il ne s’agit pas de conjonctures. Peut-être qu’il serait mieux d’analyser le dopage économique que représente l’ industrie pétrolière au Canada en parallèle avec le déplacement de l’industrie manufacturière et des services de l’Ontario et du Québec pris avec une monnaie trop forte à l’exportation mais c’est mieux et plus facile de chier sur le Parti Québécois.

    • Commentaire précédent en réponse @ sans_ambages

    • Commentaires déconcertants, extrémistes, xénophobes et j’en passe.

      Si un blog réflète une tendance de la société dans laquelle nous vivons ….et ben au Québec on est dans marde pis pas à peu près. Je ne verrai pas le lendemain de la brosse que ce peuple va prendre au soir d’un référendum qu’il gagnerait…car je ne veux pas voir ce lendemain de veille et je ne veux pas payer pour cette brosse

    • @la-nation- qu@la-nation-québécoise : le seul fait de parler des Québécois “de souche” et des néoquébécois (ou immigrants) est l’expression d’un sectarisme qui confine au fascisme. Le Nous de Pauline Marois par rapport aux eux, c’est-dire les autres, est de la ségrégation, peut-être invisible mais bien réelle. L’arrogance de l’ignorant est la pire car elle est fondée sur des peurs du bon vieux temps où l’obscurité qui régnait empêchait de voir le bienfaits du progrès, de l’innovation et du métissage. À vous lire, on se croirait encore à l’époque de Duplessis.

      La-nation-québécoise êtes-vous d’Hérouxville ?

    • @ Pager

      Cela ne vous fait rien de vous faire vivre par le reste du Canada ? Car d’après vos chiffres, cela fait 30 ans que c’est ainsi ? Vous sentez-vous bien sur le BS ?

      Si tout cela était vrai, pensez vous qu’en 1995 lors du référendum, que le reste du Canada nous aurait fait autant de “mamours” et de supplications pour que l’on vote Non à la séparation et la liberté ? Pourquoi alors le reste du Canada tient tant à nous et ne se débarrasse-t-il du Québec s’il est si encombrant et si pauvre ?

      C’est parce que ce reste du Canada a besoin du Québec et sa culture, qui leur aide à se différencier des États-Unis. Le Canada anglais n’a pas de culture propre, il vit sur et de la culture américaine (U.S.A.).

      Le reste du Canada a beaucoup plus besoin du Québec que l’inverse, j’en ai aucun doute.

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • @silenceondort

      J’ai parlé des coûts de construction de routes. Il y a une étude comparative entre le Québec, l’Ontario et le Nouveau-Brunswick commandée par le vérificateur générale au MTQ et qui est sortie en 2010. Les conclusions sont claires… Faites un google avec “Comparaison des coûts de construction routière entre le Québec l’Ontario et le Nouveau-Brunswick.

      Pour la SIQ, qui est le bras immobilier du gouvernement du Québec, ce sont des informations internes par des personnes que je connais bien. Mais ils sont très compétents et ont leurs projets bien en main. Les comparatifs sont très clairement en leur faveur.

      Vous parlez d’autres choses, que les fonctionnaires voudraient plus d’autres fonctionnaires et que leurs patrons voudraient plus d’employés… et vous pensez que c’est une information plus importante que les faits vérifiables?

      Dire que l’Ontario a des problèmes ne nous aide en rien avec les nôtres. Mais nous on n’a plus aucune marge de manoeuvre fiscale (augmentation de taxes et impôts). Puis le PQ continue à ajouter les programmes sociaux (maternelle à 4 ans) en plus de décourager tout investissement minier.

      Une vraie catastrophe ce gouvernement!

    • @Mjbj

      5 avril 2013
      16h04

      100% d’accord vous, d’ailleurs, je suis très surpris que la modération tolèrent de tel propos.

      J’ai déjà été modéré pour moins que ça.(J’admets quand même que c’était mérité^^)

    • @sirwilfrid

      5 avril 2013
      16h09

      Ce que vous appelez les BS est un formidable système qui démontre la générosité du Canada. Le Canada, le seul pays qui s’occupe vraiment de ses citoyens plus pauvres… En leur donnant de l’argent pour leur permettre de vivre!

      Mais, malheureusement, avec un séparatiste…Il n’y a rien a faire!

    • finalement je ne commenterai pas.je viens de comprendre que ce blogue viens de la ville de Québec la ville de la radio-poubelle on le reconnait sur le blogue.

    • @pager 5 avril 2013 18h35
      Tu écrits @sirwilfrid 5 avril 2013 16h09
      «Ce que vous appelez les BS est un formidable système qui démontre la générosité du Canada. Le Canada, LE SEUL PAYS QUI S’OCCUPE VRAIMENT DE SES CITOYENS LES PLUS PAUVRES (les majuscules sont de moi) … En leur donnant de l’argent pour leur permettre de vivre! Mais, malheureusement, avec un séparatiste…Il n’y a rien a faire!»
      Pauvre pager, en bon servant de la Royal Canadian Armed Forces qui écume les blogue en compagnie de tes autres propagandistes en uniforme cote_nord, boston et cie, pour tenter de nous rouler dans la farine avec ton «plusss meilleur pays», voici de quoi t’étouffer le flag canayen : :
      «Selon les chercheurs du Conference Board qui ont comparé des données socio-économiques de 17 pays industrialisés, le Canada se classe au septième rang et décroche une note globale de « B » en matière de conditions de vie et de bien-être de sa population.
      L’auteure de l’étude, Brenda Lafleur, souligne que la pauvreté infantile a augmenté de près de 20 % au Canada depuis les années 1990. Le Canada, qui obtient la note de « C » en matière de pauvreté chez les enfants, se classe ainsi au 15e rang des pays étudiés. !»
      Moi je dirais plutôt qu’avec les fédérâleux, il n’y a vraiment, mais vraiment RIEN à faire !
      Allez en paix soldats (le pluriel est intentionnel) et cessez de divaguer !
      Robert Alarie

    • Oups, tu «écris»….

    • En français s.v.p

      -.entendu dans un autobus…
      eh! man tsé veut dire?vas-tu à la manif?tes frus…
      nous les jeunes ont veut la gratuité mur à mur…
      que les vieux riches payent…la démocratie c’est moé…
      si je veux garocher des roches, des cailloux dans les vitrines
      c’est mon droit, les “poulets”n’ont pas le droit de m’en empêcher…
      et puis qu’ils mangent tous de la m… csa…taber…cib….
      Voilà jusqu’où peut aller le “raffinement!.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2013
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    2425262728  
  • Archives

  • publicité