Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 20 mars 2013 | Mise en ligne à 14h36 | Commenter Commentaires (64)

    Fini les primes de départ!

    Bernard Drainville a déposé son projet de loi visant à abolir les primes versées aux députés qui quittent en cours de mandat.

    Seuls ceux qui doivent quitter pour des raisons de santé ou familiales auront droit à ces primes.

    Il faudra toutefois un avis du Commissaire à l’éthique pour autoriser ces cas d’exceptions. Le Commissaire devra avoir statué que les raisons de santé ou familiales invoquées empêchent le député de s’acquitter de ses fonctions.

    Il me semblent qu’on aurait du mettre fin à ces primes depuis bien longtemps. Non seulement parce qu’un député prend une forme d’engagement moral de représenter les électeurs lorsqu’il est élu. Mais également parce qu’il en coûte une fortune de tenir une élection complémentaire pour le remplacer.

    Vous ne trouvez pas?

    Tags: , ,


    • Quelque chose qui aurait pu avoir ete fait lors des 9 dernieres années…

    • Enfin une décision sensée du PQ, la première depuis leur élection. Il était temps.

      Claude Poirier

    • Joyeuse bonne idée!!

      Il ne reste plus qu’à faire la même chose avec toutes les entreprises et à cesser de financer les fin de semaines de colloques inutiles dans les hôtels, pour les commissions scolaires par exemple.

      Ensuite on crée Pharma-Québec pour aller chercher les centaines de millions qu’on donne aux compagnies pharmaceutiques pour bourrer les gens de pilules du bonheur.

      Et voilà, l’ordre est revenu dans les finances publiques et on a plus besoin de se casser la tête pour financer nos programmes sociaux.

      Il ne manque que le courage de le faire…

    • Les primes (!) de départ sont une aberration.

      Si des compagnies privées la donnent, tant mieux pour eux!

      Mais je ne vois pas pourquoi, en ce qui a trait au secteur public, on donne des primes de départ. J’ai pas à payer de l’impôt pour la donner à quelqu’un qui quitte pour incompétence ou conflit d’intérêt.

      C’est comme le chômage: tu quittes ton emploi, t’as rien!
      T’as fini ton contrat: bye! Ou on renouvelle.

    • La loi est pas encore adoptée que déjà on a prévu un échapatoire!

      «Il faudra toutefois un avis du Commissaire à l’éthique pour autoriser ces cas d’exceptions.

      Comme ce fut le cas pour Tony Tomassi accusé de fraude et d’abus de confiance dont le commissaire à ”commué” la «prime de départ» considérée immorale en les circonstance en «Allocation de transition» du même montant !

      Ben sur pauvre Tony c’était pas vraiment un départ volontaire ….

    • Nous devrions aussi bannir les fonds de pension donnés aux députés. Quand je pense que Mario Dumont profite à son âge d’un généreux fond de pension pour avoir joué au steak à l’assemblée pendant des années.

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • Une des nombreuses initiatives que les politiciens doivent prendre s`ils veulent regagner la confiance des électeurs. Étonnant que ca ne soit pas déja été fait et dans le même dossier il est encore permis de défroquer et de changer de parti sans recevoir l`aval des électeurs..

      Restent un paquet de sacrifices qui devront être faits de gré ou de force.
      Une chose est certaine c`est que les autobus de campagne seront jaunes et que les trois partis devront le partager ou au mieux alterner selon les jours impairs ou pairs…

      Parce que toutes ces révélations que la commission Charbonneau nous permet de découvrir vont changer le modus operandi des partis faute de fonds illicites.

    • Est-ce que le projet de loi coupe aussi la prime de départ conjointement avec l’allocation de retraite et le fonds de pensions ?

      Est-ce que le projet élimine aussi la prime de départ pour les fonctionnaires corrompues ?

    • Excellente idée. Ça aurait dû faire longtemps que ce projet de loi aurait dû être passé, certainement. Mais il ne fallait pas espérer cette démarche sous les libéraux, les champions des primes de départ et ceux qui en plus donnaient un salaire de $70,000.00 à Charest.
      Bravo au PQ.

    • erreur d’orthographe …Il me SEMBLE qu’on aurait du…

    • Ne croyez-vous pas que les Libéraux qui ont été au pouvoir durant les dernières neuf années n’auraient pas pu déposer un tel projet de loi? C’est comme la protection des propriétaires de condos. Depuis des années il avait été demandé à Jean Charest de créer une loi qui permettrait aux acheteurs d’appartements en copropriété d’obtenir une meilleure protection du moins en regard de la partie qui traite du fond de prévoyance. Rien n’a été fait et pourtant, l’habitation est encore à ce jour, le domaine où un client est le moins protégé. Rien n’a encore été fait. Merci Jean Charest. C’est terrible que les gens dans son comté n’ai pas eu un tant soi peu de reconnaissance envers ce grand Québécois.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Tellement d’accord! La prochaine réforme devrait être d’éliminer les politiques de retraite scandaleuses dont jouissent les élus et de les remplacer par un régime équivalent à ce qui se pratique dans le privé.

    • On dit les Libéraux mal à l’aise avec ce projet de loi… Devrions nous être surpris? Ils veulent qu’un comité soit mis sur pied afin d’analyser cette proposition. Pourquoi? Qu’est-ce que nos amis Libéraux ont encore à cacher?
      GTremblay
      Montréal

    • Enfin un premier changement vers le gros bon sens.
      Maintenant, va t’on corriger les abérrations des régimes de retraite ?

    • Durant 9 longues et pénibles années, les libéraux auraient pu faire tout ca !
      A la place ils nous ont transmis la peste…
      Maintenant avec un nouveau chef, le choléra nous attend.
      Arthur Porter est un spécialiste du cancer, son ami Couillard un chirurgien…
      On va être drôlement bien soigné….
      Pauvres nous autres !

    • Faut pas oublier qu’on est au Québec !

      Les ‘démissionnaires’ vont tout faire pour trouver toutes sortes de raisons pour expliquer leur départ…et les tractations vont durer des mois pour finalement être payés… avec nos dollars…

      Ce n’est pas du Québec Bashing…. c’est uniquement la réalité qu’on vit au Québec…
      C’est toujours le plus fort en gueule qui gagne tout et les payeurs de taxes doivent se la fermer…et endurer les écoeuranteries de tous les jours…

      Prenez la Ville de Montréal qui a mis dehors son DG et maintenant, ils doivent s’entendre sur le montant à verser pour sa prime de départ…

      Ça me lève le coeur uniquement que de lire ça sur les journaux et le WEB !

      Rien ne va changer…

    • J’ai entendu dire que M. Labeaume envisageait de canceller ces primes de départ au niveau des câdres de la Ville de Québec. Bravo.

    • Il y a deux sortes de primes départ. Une prime qui est remis à quelqu’un pour un efficacité spéciale dont l’organisation a profité en diminuant des couts d’exploitations ou pour une efficacité exceptionnelle. Et il y a une prime de départ qui a été négocié et inclus dans un contract d’embauche et qui doit être payé au départ de la personne….

    • En effet, cela faisait longtemps qu’une telle loi s’imposait.

      Je me permets de signaler 3 erreurs grammaticales. Il faudrait plutôt lire “cas d’exception” et “Il me semble qu’on aurait dû…” SVP faites preuve de plus de rigueur, surtout quand le texte compte à peine quatre paragraphes. N’oubliez pas que certains enseignants se servent des journaux comme outils pédagogiques.

    • Enfin, enfin. Une décision juste et équitable. Il était grandement temps qu’on mette fin à cette pratique ridicule.

      Pourquoi donner une prime de départ? Surtout si le mandat n’est pas terminé.

    • Que fait-on des députés corrompus qui resteront jusqu’à la fin de leur mandat pour encaisser leur prime ??

    • @mononke
      @goldwinger

      Vous avez raison, cette loi est pleine de trous. Il n’est jamais difficile d’obtenir un billet de médecin pour burnout ou d’invoquer le besoin de passer plus de temps avec sa famille.

    • Les primes de départ, à l’origine, étaient accordées pour aider les individus à réorienter leur carrière après avoir été licenciés par leur employeur. Même qu’il fallait souvent aller en cour pour l’obtenir.
      Mais quand ils ont réalisé qu’ils pouvaient les soustraire de l’impôt, en les envoyant dans leur REER, les babyboomers en ont fait un mode de rémunération…
      En réalité donc, d’aucune façon une prime devrait être accordée à quelqu’un qui quitte volontairement,. N’en déplaise à Monsieur Drainville…
      Pour la mort, la maladie, il y a des assurances… Ou ”bedon” qu’on leur donne ce que le gouvernement donne aux BS et aux victimes d’actes criminels.
      Encore du flinc-flanc Monsieur Drainville..!

    • Bravo!

      Vraiment dommage par contre que ce ne soit pas rétroactif et applicable a TOUTES fonctions publiques.

    • Dans la fonction publique fédérale, le cumul des indemnités de départ par des fonctionnaires a été éliminé avec le budget 2012 :

      Voici ce qu’on trouve dans un sommaire du Plan d’action économique du Canada :

      « Dans le cadre du Plan d’action économique du Canada, le gouvernement fédéral prend des mesures visant expressément à ce que la rémunération en vigueur dans la fonction publique fédérale corresponde à celle accordée par d’autres employeurs des secteurs public et privé. »

      « Le gouvernement va éliminer le cumul des indemnités de départ dans le cas des départs volontaires et des départs à la retraite. Cette mesure s’applique déjà à plus de 230 000 employés syndiqués et non syndiqués du gouvernement fédéral, dont les membres de la Gendarmerie royale du Canada et des Forces canadiennes ainsi que l’ensemble du personnel de direction de l’administration publique centrale. »

      Lien pour la source : http://actionplan.gc.ca/fr/initiative/remuneration-secteur-public

      Et voici ce qu’on trouve dans le chapitre 5 du plan budgétaire de 2012 :

      « Rémunération dans le secteur public »

      « Le gouvernement prend des mesures visant expressément à ce que la rémunération en vigueur dans la fonction publique fédérale corresponde à celle accordée par d’autres employeurs des secteurs public et privé. Les mesures comprennent notamment l’élimination du cumul des indemnités de départ dans le cas des départs volontaires et des départs à la retraite. Cette mesure s’applique déjà à plus de 230 000 employés syndiqués et non syndiqués du gouvernement fédéral, dont les membres de la Gendarmerie royale du Canada et des Forces canadiennes ainsi que l’ensemble du personnel de direction de l’administration publique centrale. D’autres employeurs distincts et les autres employeurs du secteur public fédéral adoptent des démarches similaires. »

      Lien pour la source : http://www.budget.gc.ca/2012/plan/chap5-fra.html

      J’ignore cependant si des mesures semblables ont été adoptées pour les députés fédéraux…

    • Malgré les airs un peu coincé de Bernard Drainville, on ne peut qu’être d’accord avec lui.

    • Pourquoi ne pas inclure, sur le comité étudiant les primes de départ, des représentants des payeurs de taxes afin qu’il y ait une certaine équité entre les gens oeuvrant dans l’entreprise privée et ceux oeuvrant au gouvernement?
      Ces primes sont aussi appelées primes de transition. Pourquoi, quand une ministre prend sa retaite, a-t-elle droit à ces primes?
      La plupart des ministres qui quittent le gouvernement, ont , grâce à l’expérience qu’is ont acquise à l’emploi de l’état et les contacts qu’ils ont développés, trouvent des emplois plus rémunérateurs que ceux qu’ils occupaient au gouvernement. Ne devraient-ils pas remettre cette prime?
      Il existe une trop grande différence entre les privilèges existant dans l’entreprise privée et ceux des élus du gouvernement. Et pourtant, qui paie pour ces privilèges?

    • Ce projet de loi est plus qu’urgent à voter afin de corriger les situations injustifiables et inacceptables défrayées par nos impôts et taxes des plus élevés.

      Tant qu’à y être il faudrait l’élargir aux sociétés d’état Ex. Caisse de Dépôt cas qui en plus d’avoir perdu 40 milliards $$$ de nos économies nous a coûté 400,000$ de prime de départ et ce n’était pas dû à son renvoi.

      Il serait intéressant de connaitre les arrangements du genre chez toutes autres sociétés d’état. ie Hydro, Loto Qué. SAQ, ETC, ETC…….Cela nous mettrait sûrement encore plus en maudit.

    • Quand la P.M. a quitté pour s’occuper de ses fleurs elle a dû recevoir au moins une pension, et son conjoint a reçu une prime de départ et aussi une pension de son employeur, extension du
      gouv. provincial. La l.-gouverneure également, sans compter ses folles dépenses payées par nous, si l’on faisait un relevé de tout cet argent qui s’est envolé sans raison, le déficit serait
      moins gros et peut-être qu’on en aurait pas…Il est temps que cela change..

    • Un GROS merci à la Ligue des Contribuables du Québec qui pilote ce dossier depuis des lustres!!!

    • Et si un depute comment un acte illegal et doit quitter son poste?

    • ” Seuls ceux qui doivent quitter pour des raisons de santé ou familiales auront droit à ces primes. ”

      Serieux vous trouvez qu’on a réglé le problème ?

    • La loi devrait être étudiée pour couvrir tous les postes remunérés par les taxes des contribuables.
      On a vu le DG d’une ville obtenant une prime de transition alors qu’il quittait son poste pour aller occuper un poste en Europe pour le gouvernemnt provincial pistonné par un de ses ammis.Ce n’est pas juste pour les citoyens ordinaires.

      Un elu malchanceux à une élection provinciale peut se replacer pour le gouvernement fédéral, puis devenir DG d’une ville pour ensuite être réclamé par le gouvrnemt provincial pour un poste de haut fonctionnaire et revenir DG de la même ville.
      Ça fait plusiers primes de ransition payées par les contribuables.
      Ça n’a pas de sens. C’est tout simplement révoltant.

    • .
      Difficile à dire …. prenons l’exemple de Bachand …

      Après plusieurs années de service comme député-ministre du PLQ, s’il ne s’entend réellement pas avec Couillard, ne pourrait-il pas partir avec la prime d’aide à la transition ?

      J’entends certains dire qu’il nous a assez volé, … mais logiquement on est en face d’une situation qui serait valable …. et comment traiter le cas d’un député qui quitterait pour permettre à son nouveau chef de se présenter dans une partielle ? !

      Il y a tellement d’exceptions que ça peut devenir un piège de mettre une règle trop rigide. Me semble qu’il y a assez de règle, il faudrait trouver une solution qui passe par le jugement, un comité quelconque formé avec [commissaire éthique, DGE, députés des partis, ...] et quelques critères ainsi que des cas qui font “jurisprudence” comme référence …. et même la possibilité de réduire la prime en % ! …. mais aucun recours sur la décision !

    • Dire que au total 34 départ en presque 20 ans…. c’est même pas assez pour emplir une des deux valise avec lequel le très Hillarant Rosaire Sauriol de Desseau se promenait dans les maireries
      environnantes … On savait que depuis Mulroney les enveloppes c’était trop petit et qu’on était rendu aux valises de cash mais avec Charbonneau on a bien vu que l’enveloppe ça fait un boutte que ça marche pu…ajustons notre discour …

      Et nos bon gouvernant s’occupent des souris….. car les montagnes c’est trop gros et trop dur a déplacer …

      Légiférons dondaine….. légiférons dondon ….

    • Ne devrait-on pas aussi bannir les primes au rendement même lorsque la gestion laisse à désirer? Ces individus, dans la direction, ont déjà un salaire supérieur pour faire leur travail, qui devrait être bon par le fait même, pourquoi leur laisser miroiter que la bonne performance est primée sans même qu’une évaluation objective soit faite: ils se partagent la cagnotte entre eux. Que serait-il advenu de la retraite à vie, à André Boisclair, si le pot aux roses n’avait pas été découvert? Combien ont, en catimini, les mains dans nos poches?

    • Un pas dans la bonne direction.

    • Les primes de tout acabit…Ça ça fatigue les ti-Québécois!

      Mais c’est drôle mais ces mêmes Québécois ne disent rien sur le fait que la minière Iamgold s’apprête à canceler le projet d’agrandissement de la mine Niobec (Chicoutimi, 1 milliard$) à cause de l’incurie de ce stupide gouvernement Péquiste!

      http://affaires.lapresse.ca/economie/energie-et-ressources/201303/21/01-4633195-iamgold-menace-dabandonner-un-projet-de-1-milliard.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=lapresseaffaires_LA5_nouvelles_98718_accueil_POS6

      Et après cela les bonnes petites gens de Chicoutimi vont continuer à voter PQ!

    • Je suis en désaccord avec les éhappatoires médicaux et familiaux pour obtenir les primes de départ: députés et ministres sont tous très influents, connus et il leur sera facile de trouver tous les médecins qu’ils veulent pour signer les papiers mėdicaux et obtenir leur prime peu importe le motif réel. Les échappatoires aux lois, règles, normes d’éthique, la fausse facturation, les ristournes, les cadeaux, les 3%…n’entend-on pas ça á la commission Charbonneau????
      La coupure de ces primes, j’ose espérer, touche aussi les élus municipaux, les recteurs et les autres employés des société d’état!
      Il faudrait lâcher les assistés sociaux et leur maigre 604$/mois et plutot couper dans les généreuses pensions de retraite des élus ( á tous les paliers de gouvernement) après 2 mandats!!
      Je lisais plus haut le cas de Mario Dumont, j’ajouterais aussi couper prime de départ, pension et même son salaire pendant près de 10 ans au maire Gérald Tremblay qui n’a clairement été qu’un
      pion á Montréal!!!
      R. Boisvert

    • M. Lavoie,

      Le projet de loi devrait également à mon avis enlever les primes de départ. Pourquoi lorsque je quitte une entreprise, pour aller tyravailler ailleurs, je devrais recevoir une prime de départ?

      Seulement dans le cas d’une personne qui décide de prendre sa retraite certaines entrepsises paient une allocation de retraite pour les années de service.

    • Fini les primes de départ sauf pour des raisons familiales ou de santé de maladie. Ah bon! Gageons que nous allons voir des départs en maladie…juste avant la démission. Question de continuer à siphonner le fric des contribuables par la porte arrière. Les policiers font exactement comme ça lorsqu’ils sont accusés. Ils se mettent sur l’assurance maladie sous toutes sortes de raisons loufoques..au cas ou.

      La mesure peut être applaudie mais ce n’est qu’une diversion de quelques millions par années question de conforter le populisme débilitant et ses amateurs. Misère!

      Sylvain Pelletier

    • Le PQ est de loin le pire gouvernement en plus de 40 ans et certains trouvent le moyen de faire du spin sur le dos des Libéraux avec cette annonce banale.

      Vous vous ennuyez de vos pathétiques chaudrons ?

    • @bleu_frog,
      «Vous vous ennuyez de vos pathétiques chaudrons ?» et vous de Jean Charest?
      GTremblay
      Montréal

    • ce métier est sous payé c’est pour ça qu’il attire les pas bons et les fraudeurs. Grimpez ça à 1M par année vous allez voir arriver du monde honnête et intelligent.

    • ”Mais c’est drôle mais ces mêmes Québécois ne disent rien sur le fait que la minière Iamgold s’apprête à canceler le projet d’agrandissement de la mine Niobec (Chicoutimi, 1 milliard$) à cause de l’incurie de ce stupide gouvernement Péquiste!”

      P’is l’autre larbin qui embarque dans le chantage du BS corporatif. Pitoyable! Ce n’est pourtant pas la première fois que le BS corporatif manipule les masses avec le chantage. À ce que je sache, la mine et son minerais ne s’envolera pas ni ne disparaitra. Misère!

      Sylvain Pelletier

    • Ce que je ne peux comprendre ni accepter c’est, justement, l’existence même de ces primes de départ. Est-ce que nous, contribuables , avons les moyens d’être si généreux? Est-ce que nous, contribuables, avons eu un droit de parole, au sujet de telles primes? Et qu’en est-il des primes de rendement? Et combien d’années un député ou un ministre doit-il faire, avant de retirer une généreuse pension?…

      Mon opinion: c’est carrément indécent! Un gouvernement qui respecterait sa population, ses contribuables éliminerait toute prime de départ, malade (n’y a-t-il pas une assurance-maladie?) ou non, démission ou fin de mandat. Un gouvernement qui respecterait sa population, ses contribuables, éliminerait également toute prime de rendement, partout où les salaires sont payés par les taxes. Finalement, tout bon gouvernement, respectueux de sa population, de ses contribuables, ferait en sorte qu’un député ou un ministre, pour obtenir une pension du gouvernement, devrait avoir atteint le même nombre d’années de travail équivalent au nombre d’années requises, pour une pension honorable, comme tout employé de l’État se doit de le faire.

      Par contre, si le gouvernement n’agit pas, n’élimine pas ce genre de favoritisme, pour ma part, cela équivaut à la même chose que s’il continuait à remettre des enveloppes brunes, les mêmes que celles de la corruption, au détriment de tous les contribuables qui se font avoir, pour ne pas dire fourrer, encore et encore.

      N’êtes-vous pas écoeurés, tout le monde?

    • En plus de Pauline Marois, François Legault, il ne faut pas oublier Nicole Léger, qui a profité d’une
      très belle prime de plus de 120 000 $. Et “Popo” l’a récompensée en la nommant Ministre.
      Ça fait dur…
      Avant de cracher sur les libéraux, faudrait regarder dans sa propre cour.

      Et combien d’autres ont aussi profité de ce cadeau, pour revenir en politique plus tard ?

      Tu quittes, tu empoches rien ! Tu changes de parti, tu démissionnes et une élection partielle permet de choisir le député. Pas question de changer de parti en plein milieu d’un mandat, sans en subir les conséquences. Et surtout, aucune prime de départ !

    • Que voilà une mesure inutile, à l’impact financier risible et sans véritable justification pratique. Mais elle a l’avantage d’être bien vendeuse auprès d’une populace assoiffée de mesures arbitraires qui donneront l’impression que l’on fait payer ces cochons de profiteurs que sont devenus leurs élus à leurs yeux. L’électorat se laisse finalement toujours berner par les leurres de la démagogie simpliste.

      Mais bon, cette proposition a l’avantage de permettre au ministre de se pavaner publiquement en clamant que son gouvernement a fait quelque chose, même si c’est n’importe quoi.

    • Parlons Éthique
      Qu’en est-il de ceux et celles qui ont encaissé une généreuse prime en subissant la défaite en mars 2007 mais réélus 18 mois plus tard en décembre 2008? Il me semble qu’un certain prorata aurait dû être retourné au Trésor public…
      Qu’en est-il de l’allocation logement qui permet l’acquisition d’un condo qu’on revend plus tard avec un généreux profit? Me semble que la plus value du condo devrait être retournée au Trésor public…quand le (la) député(e) n’a pas mis 1$ de sa poche (ou si oui, au pro rata)!
      Conclusion: Il reste des échappatoires à colmater, Monsieur Drainville.

    • Et les primes pharaoniques attribuées à des ”personnages” tels que les Henri-Paul Rousseau et autres PDG d’institutions qui gèrent (perdent? gaspillent?) l’argent du bon peuple?

    • ” Le Commissaire devra avoir statué que les raisons de santé ou familiales invoquées empêchent le député de s’acquitter de ses fonctions”

      Est-ce que ca veut dire que l’aspirant politicien devra montrer publiquement son bilan de son état de santé avant d’etre élut afin que les Québécois n’élisent pas un autre moribond a la Jack Layton ?. Sinon je dirais comme Goldwinger :” Les ‘démissionnaires’ vont tout faire pour trouver toutes sortes de raisons pour expliquer leur départ…et les tractations vont durer des mois pour finalement être payés… avec nos dollars…” Un médecin complaisant qui va te faire un papier pour mal de dos chronique etc, ca existe; parce que passer de ministre avec limousine et tout et se réveiller dans l’Opposition le lendemain comme simple député, c’est pas évident pour tlm. Je crois que c’est de la frime de la part des péquistes.

    • @boisdort

      21 mars 2013
      13h22
      @bleu_frog,
      «Vous vous ennuyez de vos pathétiques chaudrons ?» et vous de Jean Charest?

      Vous avez oublié d’utiliser les prénoms “John James” (comme si c’était une tare que d’avoir un prénom anglais), ainsi que de l’appeler “le frisé”, ainsi que de l’affubler de mafieux, de pourri, de crosseur, etc. /fin du sarcasme…

    • Bonjour,

      Et bravo pour cette mesure qui devrait s’appliquer dans tous les domaines sans exception du politique. Toutefois, ce n’est rien comparativement à un pousseux de moppe comme Monsieur Gilles Hotte Duceppe qui se ramasse du jour au lendemain avec un salaire et compte de dépenses de plus de $ 300,000.00 par années et pendant plus de 20 ans. C’est ignoble de voir un tel visage pâle qui ne faisait que se « lamenter dans la vie ». Et qui aujourd’hui s’est trouvé une niche au Journal de Mourial soit disant pour s’occuper avec encore des nationalistes qui le lisent en se faisant «crinquer par l’ancien pousseux de moppe » du Royal Victoria Hospital …. Au plaisir, John Bull.

    • @pager

      Faudrait surtout pas reconnaître une fois dans ta vie qu’un parti pour lequel tu ne votes pas fait quelque chose de bien, détournons plutôt le sujet sur quelque chose qui n’a rien à voir avec les primes. Ça me m’étonnerait pas que tu fasses un jour un ulcère d’estomac à cause du PQ.

    • N’oubliez pas qu’il y a les primes de départ et il y a également les primes de transition. Les primes de transition sont accordées pour que l’élu se trouve un nouvel emploi. Quand je pense que le maire Tremblay ainsi que le maire Vaillancourt ont reçu ces primes de transition comme pour suppléer en attendant qu’ils se retrouvent un job, m’horripile au plus haut point. Quand tu as 72 ans je ne crois pas que tu sera en recherche d’emploi. Une autre aberration.

    • grrrrrrr tu SERAS en recherche…..

    • un petit mot sur le federal qui vient de scrapper la FTQ?

      Naaaa… c’est pas grave, ont continue a se fermer les yeux et d’evoyer notre petit 50 G$ par année…

    • @bleu_frog

      Est-ce que vous avez d’autre lunettes roses? Ca semble etre l’fun de vivre dans votre réalité.

    • @angel_eyes

      22 mars 2013
      07h50

      “Faudrait surtout pas reconnaître une fois dans ta vie qu’un parti pour lequel tu ne votes pas fait quelque chose de bien…”

      Allez donc lire ce billet d’Alain Dubuc (Dans la presse):

      http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/alain-dubuc/201303/15/01-4631514-petits-sursauts-dindignation.php

      Effectivement, ce parti, dirigé par une incompétente ne fait rien de bon. Son problème #1 c’est justement son article 1!

    • @pager

      “Effectivement, ce parti, dirigé par une incompétente ne fait rien de bon”

      Toute personne avec un minimum de maturité intellectuelle et pas trop de mauvaise foi sait très bien qu’aucun gouvernement ne fait que des mauvaises choses. Certains fédéralistes sensés (dont vous ne faites pas partie) reconnaissent à l’occasion les bons coups du Parti Québécois. Vous êtes aveuglé par la partisannerie et votre obsession maladive pour la souveraineté, ça ne donne rien de discuter avec vous.

    • Très bonne idée, mais pourquoi fait-on les choses à moitié? Cette loi devrait être étendue dans tout le secteur public, élus comme employés comme dans le privé, à moins d’ententes négociées lors de l’entrée en poste.

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • Voudriez-vous être député et ne pas recevoir un petit extra en plus? Moi non. Car je pense que nos députés valent plus. Je prends exemple sur le mien. 4 jours passés à Québec pour sièger à L’assnat et les commissions parlementaires. 2 jours dans son comté à faire toutes sortes de représentations. Peut-être une petite journée dans sa famille qui comptent 3 enfants et une femme qui a dû lutter contre le cancer. Moi, j’ai plein d’admiration pour ce type. Et je ne serais pas prêt à faire ce qu’il a fait au cours des dernières 12 années.

    • En cours de mandat ?

      Tout le temps.

      Une montre, un party, merci bonsoir pour services rendus.

      C’est quoi l’affaire, ces primes de départ ? Pour une infinie parcelle de la population, que ce soit au public ou au privé. Bien sûr, le privé est maître de son bateau mais quand même.

      Bonne journée.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2013
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité