Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 2 mars 2013 | Mise en ligne à 9h54 | Commenter Commentaires (167)

    Option nationale a-t-elle sa place?

    Le parti Option nationale tient son congrès ce week-end à Montréal.

    Jacques Parizeau y assistera, ce qui assure une couverture de presse à ce jeune parti qui a obtenu un peu moins de 2 pour-cent des votes aux dernières élections.

    Le chef Jean-Martin Aussant est respecté, mais il n’est pas parvenu à se faire élire.

    Question: ce parti souverainiste de gauche a-t-il son utilité aux cotés de Québec solidaire et du Parti québécois?

    Tags: , , ,


    • Le Parti Quebecois de gauche ?? Ententes secretes avec les recteurs d’université,coupures a l’Aide Sociale,indexation pour les étudiants de gauche,vous dites ?

    • Ohhhh que Oui !

      benden

    • De gauche peut-être, mais certainement pas “gau-gauche” !

      Tout est chiffré.
      ON est pour le développement des ressources naturelles.
      L’aspect économique plutôt qu’idéaliste est central.

      Pour moi il a sa place parce qu’il répond à mes aspirations.
      Et je ne vote pas pour un parti parce qu’il est “populaire”.

    • Bonjour, pour répondre au sens littéral de votre question, des électeurs ont voté lors de la dernière élection et nous savons donc quelle est la place de ce parti. “Sa place” n’est donc pas très grande. Prenant mon info dans les médias, je ne sais pas vraiment quelle est différence de programmes entre Option Nationale et Québec Solidaire. Pourquoi éparpiller ses efforts si on propose à peu près la même chose, soit une politique de gauche et souverainiste? Quant au PQ, il est évident que ce n’est plus un parti de gauche. Steven Gagné

    • non

    • Monsieur Lavoie,
      Je voudrais faire une plainte officielle à l’OQLF en ce qui concerne votre utilisation du mot WEEK-END dans votre texte.
      Comment osez-vous vous servir d’un mot en langue étrangère dans une chronique écrite dans la seule langue permise au Québec?
      Veuillez noter mon ironie car j’ai beaucoup de respect pour vous monsieur Lavoie. ;-)

    • une autre patante issue des nationalistes incapables de former une nation , tout le monde veut être le chef

    • Non. Absolument pas. Pas besoin d`un autre parti gauchiste dans l`univers gauchiste du Québec. Pas un journaliste parle du Parti Conservateur du Québec. C`est désolant.

    • Option Nationale n’est pas de gauche.

      Bertrand Toupin

    • En tant que souverainiste convaincu craignant la division du vote nationaliste, je réponds d’un non retentissant. En tant qu’électeur de centre-droite souhaitant la division du vote pro-gratuité scolaire, je réponds oui avec enthousiasme.

    • Oui, il a sa place, surtout pour les jeunes.

      QS est un parti communiste et de frustre, et la souverainete n’est pas sa raison d’etre.
      PQ est un parti opportuniste et incompetent, le parti de la vieille generation et anglophobe.

      Il n’y a qu’option nationale pour attirer les jeunes. C’est le seul parti des 3 qui ne m’apparait pas vehiculer la haine, le racisme ou le sexisme.

    • Bonjour,

      Bien sûr que le parti politique de l’Option Nationale a sa place sur l’échiquier politique du Québec afin de permettre au 1 % des « VRAIS INDÉPENDANTISTES » de s’exprimer. Car le Parti Québécois pour les vrais de vrais indépendantistes n’est que « masturbation intellectuelle » depuis 1968 en agissant comme « contraceptif » pour empêcher « l’Indépendance de naître ». Ce pauvre parti de pleutres obligea dès 1968 à la fondation du parti dans un show de boucane mémorable de Ti Poil, et bien oui, ces pleutres obligèrent la Mère Porteuse qu’était le RIN à s’avorter illico tout en se faisant hara kiri en s’immolant sur la place publique.

      En conclusion, Option Nationale se doit de survivre afin d’être la niche pour tous ceux quoique peu nombreux qui se pensent indépendantistes. Tandis que les pauvres péquistes sont depuis toujours des « INDÉPENDANTRISTES ». Et Monsieur Jacques Parizeau qui ne croit même plus au Parti Québécois en appuyant l’Option Nationale. Voilà pourquoi MONSIEUR ne critiqua « JAMAIS » la Loi sur la Clarté de Monsieur Stéphane Dion car MONSIEUR « voulait une question CLAIRE » lui itou comme disent les fiers péquistes défenseurs de la langue de Molière….. En conclusion, nos péquistes se sont toujours masturbé « intellectuellement » en se contentant de cinglantes défaites déguisées en victoires morales tout en ayant un prix de consolation sur la Colline d’Ottawa soit le petit Morceau de Bluff et son Mur des Lamentations…. Avec plaisir, John Bull.

    • Oui Option Natioanle devrait avoir la première place, puisque c’est le seul parti qui a une option claire i.e. l’indépendance. Les autres tournent autour du pot et jouent avec les mots: souveraineté, association, fédéralisme assymétrique.
      Monsieur Parizeau se joint à ce parti, ce n’est pas pour rien. Il y a vu un option claire sans détour, sans jeu de mots et sans subterfuge.

      Les autres P.Q. /Q.S./ ne sont pas indépendantistes mais opportunistes et profiteurs. Ils veulent le “pouvoir” tout simplement et n’ont aucun plan précis pour faire l’Indépendance. De plus ils ne prononcent jamais le “mot”….en cela ils sont fidèles à Doris Lussier dans son Manifeste de 1976: il ne faut jamais parler d’Indépendance, car les québécois ont peur de ça…il faut parler d’autonomie….(Duplessis) de nation, d’identité etc…
      éviter le mot indépendance. Alors monsieur Aussant est le seul qui a le courage, l’énergie, le sérieux de parler des vraies choses.

    • Absolument Monsieur Lavoie qu’Option Nationale a sa place.

      Je dirai même que le discours de Monsieur Aussant est rafraîchissant et indispensable dans l’état actuel des choses au Québec.

      Un véritable parti social-démocrate avec une vision de la souveraineté axé sur l’ouverture, pas de ce petit nationalisme obtus et opportuniste qui me répugne.

      C’est plutôt le PQ qui n’a plus de pertinence, sa vie utile pour le Québec est terminé et il va aller en s’étiolant inexorablement sur une ou deux décennie (comme l’Union Nationale jadis) C’est (et je n’aime pas dire cela) devenu un vieux parti opportuniste et divisif indigne de son illustre fondateur.

      ciao!

    • Non, car ils diffament le Canada avec le projet séparatiste. Le monde pourrait penser à tort que nous sommes maltraités. Cela pourrait causer des dommages aux Canadiens. Nous pensons que ce parti s’expose à des poursuites. Il doit donc fermer boutique.

    • Les onanistes ressemblent de plus en plus à ces braves créditistes à bérets blancs de l’ancien temps et selon qui l’Impôt c’était du Vol, selon leur Journal Vers Demain. Rien à cirer à vrai dire.

    • Pour la cause de la souveraineté, Option Nationale est beaucoup plus utile que le Parti Québécois libéralisé par le temps et l’envie du pouvoir.

      Si seulement Option Nationale et Québec Solidaire s’alliaient, la souveraineté prendrait un nouvel essor avec du sang neuf et des idées modernes.

      André Belpulzo

    • Évidemment que nous avons besoin de diversité. La démocratie s’en nourrit..

      2 gros partis qui s’affrontent, ce n’est pas la démocratie. Ce sont des systèmes représentatifs où la majorité triomphe.

      La démocratie, c’est tout le monde qui a une voix. La diversité des partis politiques est donc quelque chose d’extrêmement sain, qu’on soit en accord ou non avec les dits-partis.

      Je calcule, au fil des années, l’évolution de nos actifs, de nos passifs, de notre déficit, et je me dis qu’on a grandement besoin de changement.

    • En théorie ce parti n`a pas sa raison d`être mais en pratique ?
      Restent encore plusieurs questions auxquelles le dernier scrutin n`aura pas répondu. Il s`est dessiné une tendance claire qui a séparé ceux qu`on qualifiait pejorativement de vieux partis et les autres de la gamme des CAQ ,QS et option nationale. Il fallait semble-t il evincer du portrait politique ceux qui ne sont rendus que des élus déconnectés et corrompus par le pouvoir.

      Le 4 septembre dernier aura permis aux vieux partis PQ et PLQ de demeurer vivants par un résultat serré qui finalement a reporté le vrai verdict au prochain rendez-vous électoral.
      Pendant ce temps il y a aussi un cycle nettoyage qui s`opere avec la commission Charbonneau et on sent que les politiciens vivent sur du temps et des procédures empruntées…

      Alors pour l`instant oui ce parti a sa raison d`être mais il vivote et vivotera tant que le mouvement idéologique et générationel n`aura pas été completé ce qui peut prendre encore quelques années.
      Est ce que le débat de la langue va polariser encore plus les partis et contribuer à changer les choses au Québec ?

    • Je crois que oui, de façon qu’une division entre les souverainistes heureusement affaiblira leur déjà faible option.

    • Oui, oui, bien sûr.

      Au cimetière du dinosaurisme.

      Gordon Sawyer
      Montréal

    • Oui si on regarde l’historique r.cente des partis politiques.

      Liste des partis politiques ayant présenté un candidat lors d‘une élection générale ou partielle au Québec depuis 1867.

      Action démocratique du Québec (ADQ) (1994-____)
      Action des hommes d‘affaires du Québec (HA) (1983-1985)
      Action libérale nationale (ALN) (1934-1939)
      Action provinciale (AP) (1962)
      Alliance démocratique (AD) (1976-1978)
      Bloc populaire canadien (BPC) (1942-1948)
      Bloc Pot (BP) (1998-____)
      CANADA! (CDN) (1994-1998)
      Co-operative Commonwealth Federation (CCF) (1939-1961): voir aussi Nouveau Parti démocratique du Québec (NPD) et Parti social-démocratique (CCF)
      Crédit social uni (Québec) (CS) (1979-1994)
      Développement Québec (DQ) (1994-1997)
      Fédération du Commonwealth Coopératif (CCF) (1939-1961): voir Co-operative Commonwealth Federation (CCF)
      Fermiers-Unis (FER)
      La Belle Province de Québec (LBPQ) (1987-1989)
      Les Démocrates (CS): voir Ralliement créditiste (CS)
      Mouvement socialiste (MS) (1985-1992)
      Nouveau Parti démocratique du Québec (NPD) (1963-1976 et 1985-2002): voir aussi Co-operative Commonwealth Federation (CCF) et Parti de la démocratie socialiste (PDS)
      Nouvelle alliance Québec-Canada (NA) (2009-____)
      Option nationale (ON) (1997-1998)
      Parti 51 (P51) (1989-1991)
      Parti citron (CIT) (1987-1998)
      Parti communiste du Québec (COM) (1921-2003 et 2006-____)
      Parti communiste du Québec (marxiste-léniniste) (ML): voir Parti marxiste-léniniste du Québec
      Parti communiste ouvrier (CO) (1980-1982)
      Parti conservateur (CON) (v. 1867-1936): voir aussi Union nationale (UN)
      Parti Crédit social uni (Québec) (CS) (1979-1994)
      Parti créditiste (CS): voir Ralliement créditiste (CS)
      Parti de la démocratie socialiste (PDS): voir aussi Co-operative Commonwealth Federation (CCF), Nouveau Parti démocratique du Québec (NPD) et Parti social-démocratique (CCF)
      Parti de la démocratisation économique (DE) (1966)
      Parti de la liberté de choix (Freedom of Choice Party) (LCH) (1979-1982)
      Parti de la loi naturelle du Québec (LN) (1994-2003)
      Parti de la souveraineté du Québec (SOU) (1993-1995)
      Parti démocrate créditiste (CS): voir Ralliement créditiste (CS)
      Parti démocratie chrétienne du Québec (DC) (2002-____)
      Parti des travailleurs du Québec (PTQ) (1976-1985 et 1986-1994)
      Parti durable du Québec (DUR) (2008-____)
      Parti du socialisme chrétien (PSC) (1985)
      Parti économique du Québec (ECN) (1993-1998)
      Parti égalité (Equality Party) (EP) (1989-____)
      Parti humaniste du Québec (HUM) (1985-1989)
      Parti indépendantiste (IND) (1985-1990)
      Parti indépendantiste (PI) (2007-____)
      Parti innovateur du Québec (INN) (1994-2003)
      Parti j’en arrache (PJEA) (1988-1989)
      Parti j’en peut pus (PJPP) (1993-1994)
      Parti l‘étoile d‘or social démocratique (PEOSD) (1992-1994)
      Parti libéral du Québec (LIB) (v. 1867-____)
      Parti libertarien (LRN) (1981-1985)
      Parti marxiste-léniniste (Québec) (ML): voir Parti marxiste-léniniste du Québec
      Parti marxiste-léniniste du Québec (ML) (1967-____)
      Parti national (NAT) (1885-v. 1890): voir Parti libéral du Québec (LIB)
      Parti national populaire (PNP) (1975-1980)
      Parti nationaliste humain du Québec (NH) (1983-1985)
      Parti ouvrier (v. 1886-v. 1960) (OUV)
      Parti ouvrier-progressiste (COM): voir Parti communiste du Québec (COM)
      Parti populaire du Québec (POP) (1992-1994)
      Parti pour la république du Canada (Québec) (RC) (1985-1998)
      Parti pour le Commonwealth du Canada (Québec) (RC): voir Parti pour la république du Canada (Québec)
      Parti progressiste-conservateur du Québec (CON) (1982-1990): voir Parti conservateur (CON)
      Parti québécois (PQ) (1968-____)
      Parti Réforme Québec (RQ) (1993-1994)
      Parti républicain du Québec (PRN) (1982-1985)
      Parti république du Québec (REP) (2007-2010)
      Parti social-démocratique (CCF): voir Co-operative Commonwealth Federation (CCF)
      Parti socialiste du Québec (SOC) (1963-1968)
      Parti unité (Unity Party) (UP) (1989-1990)
      Parti Unité-Québec (UQ) (1984-1985)
      Parti vert du Québec (VRT) (1985-1998 et 2001-____)
      Québec solidaire (QS) (2006-____)
      Ralliement créditiste (CS) (1970-1980)
      Ralliement national (RN) (1965-1968)
      Rassemblement pour l‘alternative progressiste (RAP) (2001-2002)
      Rassemblement pour l‘indépendance nationale (RIN) (1964-1968)
      Renaissance (REN) (1992-1994): voir Union nationale (UN)
      Union des électeurs (CS) (1942-v. 1950): voir Ralliement créditiste (CS)
      Union des forces progressistes (UFP) (2002-2006)
      Union nationale (UN) (1936-1989): voir aussi Parti conservateur (CON) et Unité-Québec
      Unité-Québec (UN) (1971-1973): voir Union nationale (UN)

    • Non.

    • Le parti a plus que sa place, Québec Solidaire est ce que je considère un parti de fédéralistes mous alors que le PQ, bien on ne sait plus trop ce qu’ils sont.

      Option Nationale a une plate-forme plus à gauche en effet, sauf que le message est clair, les gens de tout horizons qui veulent faire du Québec un pays sont les bienvenus. Jean-Martin Aussant explique très bien qu’on a plus avantage à être un pays d’une province d’ailleurs.

    • Oui. Plus que jamais !

      Robert Duquette
      Bellechasse

    • Québec Solidaire un parti souverainiste? Ah oui? Première nouvelle…

      Dans les faits, QS est aussi souverainiste que peut l’être par exemple le NPD dont il cherche de façon évidente à séduire les électeurs. Dans le parti de Mme David, on est aussi fort conscient du développement potentiel d’un électorat anglophone de gauche. Pas question, donc, d’ébouriffer cette portion de leurs partisans. Je connais d’ailleurs de nombreux fédéralistes, anglos et francos, qui votent Québec Solidaire. C’est tout dire…

      Bref, comme le PQ n’est plus vraiment un parti de gauche, Option Nationale a clairement sa raison d’être. En tout cas, c’est le seul parti qui représente vraiment mes convictions. C’est aussi le SEUL parti au Québec dont l’action n’est jamais guidé par des intérêts électoralistes. Le message de Jean-Martin Aussant est simple: Vous êtes d’accord avec nos positions? Suivez-nous! Vous n’êtes pas d’accord? Passez votre chemin. Voilà qui est assez rafraîchissant, ça me plaît beaucoup.

    • Oui, même qu’il aurait fallu le créer s’il n’avait pas existé. C’est le seul parti actuellement qui fait vraiment la promotion de l’indépendance du Québec pour rejoindre la société des nations d’égal à égal. Le P.Q. est tellement dans le terre-à-terre dans le moment qu’il n’a même pas le temps de penser à l’indépendance ou de convaincre les gens de la nécessité de la faire.
      D’ailleurs, depuis Parizeau et Bouchard, le P.Q. ne parle que de prendre le pouvoir et non d’indépendance; et une fois au pouvoir, c’est le silence à peu près total sur l’option….

      Le parti de J. M. Aussant O.P., est aussi utile actuellement que le fut le R.I.N. de Pierre Bourgault dans les années 1960. Dans bien des cas, le chef de l’O.P. J.M. Aussant, est obligé de reprendre là ou Pierre Bourgault à laissé à sa mort, c’est-à-dire prêcher, prêcher et prêcher, ainsi qu’expliquer, expliquer et encore expliquer le pourquoi et le comment faire l’indépendance.

      L’indépendance politique, ce n’est pas qu’une question de piastres et de cents, c’est aussi une question de vouloir vivre ensemble comme nation avec nos propres valeurs et de décider nous-même de notre avenir…………sans demander la permission à popa et moman (Ottawa). Il est temps de quitter le foyer familial et de construire notre propre maison.

      J’ajoute que je ne suis pas membre d’Option Nationale……………encore.

      Laurier Boivin,
      Longueuil

    • Fédéraliste par conviction, j’ai cependant beaucoup de respect pour M. Aussant et sa formation de même que pour M. Parizeau même si sa stratégie est discutable(les homards). Je préfère un débat transparent aux entourloupes des 2 questions référendaires, à l’ambiguité de Meech et son sosie le Statut Particulier de M. Bourassa ou de M. Pratte. Dans chacun de ses cas, M. Parizeau a tourné l’idée en ridicule , en disant

    • Oups autre mauvaise manip!
      …. en disant que le Québec et le Canada deviendraient ingouvernables. Et Trudeau qui n’a jamais(sauf erreur) critiqué Parizeau disait avec raison qu’il fallait avoir le courage de se brancher.

      Georges Michaud

    • ON exclut la personne qui parle. Aucune chance pour Aussant-en-emporte-le-vent.

    • Non car il y assez de partis politiques au Québec. Selon moi, ON fusionnera avec le PQ quand Pauline Marois sera partie. Aussant, sans le dire ouvertement, regrette d’avoir quitté le PQ à cause de son différent avec la Reine Marois. Il n’a même pas passé près de se faire élire dans son comté sous sa nouvelle bannière… Il ne reviendra pas tout de suite au bercail ‘a 4 pattes comme l’a fait la belle Louise Beaudoin, il a un peu plus d’honneur quand même, mais attendra le moment opportun, quand le PQ aura un autre chef, dans un moment de gloire, pour passer pour un héros…

    • Son utilité ? Quelle question passionnante…

      Combien ont-ils de membres ? Combien de personnes ont voté pour eux aux dernières élections ?

      8000 membres et 82 539 votes ? Bien cela fait quand même du monde… Combien ont-ils recueilli d’argent en dons ? Combien de donateurs ?

      Combien aussi de candidats très intéressants mais peu connus se sont présentés dans ce parti mais la population a préféré voter pour les inintéressants des autres partis ? Combien ? Je ne peux pas vous le dire mais il y en a au moins deux ou trois qui étaient plus intéressant(e)s que j’ai suivi(e)s. Alors que dans ma circonscription tous les candidats de tous les partis étaient inintéressants, une chance qu’il y en a dans d’autres comtés…

    • Alors, réponse OUI.

      Cela permet aux citoyens et aux électeurs de mieux pouvoir s’exprimer et rend des campagnes électorales autrement très plates, plus intéressantes. Et ce même si tu votes pas pour eux, dans ta circonscription… Beh non, on perdra pas notre vote juste pour le fun. Mais vous pouvez quand même vous impliquer dans d’autres circonscriptions et même pour plusieurs partis afin d’aider les gens de qualité à se faire connaître et si c’est pas par la politique, ils peuvent avoir d’autres projets par la suite…

    • «ce parti souverainiste de gauche a-t-il son utilité aux cotés de Québec solidaire et du Parti québécois»
      Comment définissez-vous un parti … «utile»?

    • Le Parti québécois va-t-il avoir encore sa place à la prochaine élection? Option nationale le chef était quelque peu suicidaire à la dernière élection, il sollicitait les faveurs de l’électorat dans le comté de Nicolet-Bécancour ou il pronnait la fermeture de la centrale de Gentilly. Tant qu’a y être Agnès Maltais devrait faire des démarches pour fermer le complexe G c’est très vendeur. Mais les élections ce n’est que du marketing et la mode du jour. Regardez Jack Layton il jouait de la guitare dans son avion, personne sait c’est quoi son programme mais nous procédons à l’élection de parfaits inconnus qui n’avaient aucun atome crochu avec leurs propres électeurs.

    • @minesota 12h04
      Vous nous citez la liste de tous les partis au Québec depuis 1867, ce qui nous en donne environ 76 !
      Que de perte de temps, d’argent et d’illusions !
      Un peuple qui refuse de grandir !
      ” Un peuple mort en chemin pour n’avoir su où il allait ” disait le poète Claude Péloquin.
      Jacques Parizeau vieilli mal, il aurait du prendre un repos de la politique depuis longtemps et ne pas embarrasser les forces souverainistes.
      Ce personnage est trop honorable et important pour “s’éparpiller” dans un autre parti.
      J’ai trop de respect pour lui, et ses agissements incohérents me font beaucoup de peine.
      Il n’y a qu’un seul vrai parti souverainiste : le Parti Québécois et toutes divisions nuit à la santé de ce parti et fait le bonheur des adversaires.
      Prenez enfin une vraie retraite, Mr Parizeau, j’ai énormément d’estime pour vous et ce que vous représentez pour la Nation du Québec.

    • Option national est le parti le plus intègre de la politique québécoise. L’approche pédagogue et le respect de l’intelligence des électeurs de Jean-Martin Aussant en font le meilleur chef de parti au Québec et de loin, pas un carriériste comme Legault, Marois, Couillard et compagnie.

    • En donnant le droit de vote aux moins de 16 ans…peut-etre.

    • Par définition même la plupart des parasites sont trop petit pour survivre de manière viable sans leur hôtes et ils ont une tendance naturelle à coopérer avec ce dernier et à le maintenir en santé pour s’en nourrir…

      Ainsi le ‘’Morpion National’’ et le ‘’Vert solidaire’’ permettent au PQ d’adopter une attitude mitoyenne et moins extrême face à deux utopies, soit comme le crie haut et fort Aussan ‘’La Cause avant toute chose’’ pour le premier , et le «Tout à l’état, et l’étatisation obligatoire pour tous » du second.

      Ces positions que ’’ Notre Unique et National Monsieur’’ lui même dans ses délires publics qualifie à juste titre de «Rêve National» permet d’exprimer tout haut une quête et un désir philosophique surréaliste du même ordre que comme l’amour vrai , la vérité pure, le bonheur idéal, la nation salvatrice ou tout se règle en un seul vote et en un seul grand soir , promesse autrefois entretenu par la vieillissante notion de Paradis.

      Comme ses propositions sont extrêmement difficile à vendre à des électeurs terre à terre qui souhaitent voter pour un gouvernement pragmatique qu’on souhaite s’attaquer aux vrais problèmes avec réalisme et tact, l’existence des parasites permet aux forces plus «contemplative» de propager un message qui soulage les consciences et les impatiences des militants et permet aux contemplatif de soulager leur tensions d’accuser par parasites interposés les autres formation de tous les maux de la terre , tout en permettant de garder une distance raisonnable d’un discours trop déconnecté pour des électeurs ordinaires qui ont quand même le choix d’autres options.

      Les satellites parasitaires du PQ répondent à un besoin , sans statuer sur leur utilité réelle, puisqu’ils existent! Et comme rien n’arrive pour rien à nous d’en comprendre les raisons profondes …

    • Il est de trop.
      Le seul parti qui a une chance réelle de faire l’indépendance est le PQ, mieux structuré, le plus de membres, l’expérience du pouvoir. Entre la fondation du PQ et le premier référendum , il se passe 12 ans, alors avant que l’ON prenne le pouvoir et fasse l’indépendance, nous seront tous mort et minoritaire.

      Il y a urgence tous derrière le PQ pour gagner une majorité de siège et faire comme Parizeau, un autre référendum et le gagner.

    • “Question: ce parti souverainiste de gauche a-t-il son utilité aux cotés de Québec solidaire et du Parti québécois?”

      Utilité non, ça ne sert qu’a diviser davantage le vote souverainiste et le vote de gauche. Raison d’être oui, en politique toutes les courants d’idées sont légitimes, mais utile, non. Et avec 250 milliards$ de dettes, l’indépendance et le socialisme sont loin dans les priorités.

    • Oui car ils divisent le vote souverainiste et créent de la dissension au PQ. Il en faut d’autres,

    • Québec Ssolidaire, Option National et le Parti Québecois : 3 façons différentes d’aboutir à l’indépendance du Québec.
      Cependant, le Parti Québecois est davantage au même diapason que la majorité des indépendantistes québecois. Je crois qu’il faut respecter le cheminement d’un peuple comme savait si bien le faire René Lévesque qui fut le plus grand homme politique dans l’histoire du Québec.
      Est-ce que le parti libéral a toujours sa place dans l’échiquier politique du Québec ? NON !!
      Pouquoi ?? Parce que beaucoup, (même chez les libéreux) ont commencé à comprendre qu’ avec la magouille et leurs mensonges durant leur dernier mandat que ce parti représente l’establishment et non le peuple.

    • NON, Option nationale n’a pas sa place.

      On l’a bien vu au débat des chefs lors des élections du 4 septembre dernier.

      Le PLQ y était, de même que le PQ, la CAQ et QS.

      Mais pas Option nationale !

      Est-il besoin de rappeler qu’à la dissolution de l’Assemblée nationale, QS avait un seul député (Amir Khadir) tout comme Option nationale qui avait aussi un député (Jean-Martin Aussant).

      Pourquoi avoir exclu Option nationale qui avait le même statut que QS ?

      Qui s’est accordé le privilège d’exclure un parti siégeant à l’Assemblée ?

      Quel/quelle imbécile au PQ a décidé d’opposer un adversaire au député indépendantiste sortant, Jean-Martin Aussant, faisant ainsi élire un caquiste ?

      Ce parti dérange ?

      Je ne sais trop, mais même si on ne partage pas l’opinion de ce parti, tout parti représenté à l’Assemblée nationale doit être présent aux débats.

      Le PS est là depuis 1968 avec son “engagement” de faire l’indépendance.

      Il a été au pouvoir de 1976 à 1985, de 1994 à 2003 et depuis septembre 2013, soit plus de 18 ans et la souveraineté recule.

      Sauf sous la gouverne de Jacques Parizeau, les mesages indépendantiste véhiculés par le PQ n’ont jamais été clairs: souveraineté-association, affirmation nationale, souveraineté-partenariat et la plus insignifiante trouvaille, la “gouvernance souverainiste” qui n’est qu’une recette pour tuer l’option indépendantiste en faisant suer tout le monde.

      Alors, dans tout ce brouillard, il doit y avoir un phare et ON peut en être un.

      Quant à son programme social, ON est aussi dans les vapeurs que QS en croyant que tout peut être gratuit dans un Québec souverain.

      Au PQ, la pension a pour plusieurs remplacé la passion.

      Je pense au suave sénateur d’Abitibi-Ouest, député péquiste depuis près de 37 ans, dont la seule ambition est de battre le record de longévité de Gérard.D Lévesque à l’Assemblée.

      Comme il l’affirme lui-même, il est un “souverainiste”, pas un référendiste”.

      Alor, monsieur Gendron, si vos jambes, vos bras et votre tête sont trop fatigués pour lutter, laissez votre place à la génération montante.

    • Plus capable des souverainistes…

    • Les forces nationalistes du Québec sauront bien au moment opportun, faire alliance avec le PQ….
      En attendant, je respecte beaucoup les nationalistes de Québec Solidaire et Option National et je crois qu’il faut comprendre que beaucoup de leurs membres veulent un Québec plus juste et respectueux de leurs concitoyens.

    • « Option nationale a-t-elle sa place? »

      – — –

      Les Québécois, tous les Québécois, ne forment pas une nation.

      Tous les Québécois résident à l’intérieur d’un territoire appelé « province de Québec » mais, cela n’implique pas pour autant qu’ils forment tous une seule et indéfectible nation, même si cette dernière a été officiellement reconnue par l’Assemblée nationale.

      Alors quand on me parle d’Option « nationale », avant de me prononcer sur la question de la nécessité de la présence de ce parti sur l’échiquier politique du Québec, j’aimerais bien savoir ce que les dirigeants de ce parti suggèrent par l’usage de l’adjectif « nationale » dans l’appellation de leur parti; l’analphabétisme est tellement répandu au Québec qu’on se doit d’interroger ceux et celles qui nous dirigent, ou souhaitent un jour pouvoir le faire, s’ils/si elles sont vraiment en contrôle de leur langue maternelle, et en particulier si cette langue est celle de la majorité québécoise.

      Daniel Verret Nadagami

    • Pour répondre à votre question : OUI. J’étais au congrès et si je peux vous dire quelque chose, c’est qui si le Québec a un avenir, il se trouve chez Option nationale ASSURÉMENT.

      Et pour répondre à ceux qui nous traite de “gauchistes”, pardon? Ce n’est pas ce que j’ai vu au congrès. Plusieurs entrepreneurs et propriétaires de PME, un discours résolument de centre. Beaucoup de propositions très “Québec Solidaire” ont été battues. Dailleurs, personne ne se réclame de l’extreme gauche. Personne ne veut etre COMPARÉ à QS.

      Un beau mélange entre centre-droit et centre-gauche, unis sous un pragmatisme rassembleur!

    • Quiconque fait l’effort d’aller voir les entrevues et les discours de JM Aussant trouvera le politicien avec le discours les plus clair, articulé et réfléchie de toute la classe politique. Et de loin.
      JM Aussant pour PM!

    • @ teddybear

      ‘Et avec 250 milliards$ de dettes, l’indépendance et le socialisme sont loin dans les priorités.’

      La dette nette du Québec souverain serait environ à 166 milliards, soit 52,8 % du PIB. À titre de comparaison, les É-U sont à 73,8% – la moyenne de l’OCDE à 62,5%. La Grèce est à 133%, la Norvège à – 162% !

      Le Québec est une nation très bien gérée depuis les 15 dernières années. Autant chez les libéraux que péquiste. Rien mais RIEN d’alarmant. Ce n’est absolument pas la catastrophe dont tout le monde parle.

    • Son chef il se cherche toujours un travail???Chez Tim Horton ,ils engagent présentement.

    • Et appeller ça du socialisme? Franchement!

    • @bleuetenforce
      Je suis d,accord avec vous, l’énumération était pour démontrer l’hésitation du peuple Québécois a prendre position. L’indépendance aurait du être faite depuis très longtemps.

    • @mgsylvestre

      2 mars 2013
      16h58

      ”Oui car ils divisent le vote souverainiste et créent de la dissension au PQ. Il en faut d’autres,”

      C’est ce qui est arrivé quand la CAQ a divisé le vote libéreux ..Hi!Hi!
      Tandis qu’au contraire la cause nationaliste prend de l’ampleur avec ces nouveaux partis que sont ON et QS.

    • Bonsoir monsieur Lavoie,

      @Denis Blouin & Astyanax

      Excellents commentaires.
      ______________________
      Personnellement, ce que j’aime de ce jeune parti, c’est qu’il est honnête face à lui-même. Il a le respect de ses convictions et n’hésite pas à les proclamer « haut et fort » … sans pirouettes … sans équilibrisme. Bref, il ne craint pas de parler de « souveraineté » et surtout d’en faire la promotion.

      Tout un contraste par rapport à « l’opportunisme » et « l’électoralisme » pratiqués à outrance par le PQ (pour citer monsieur Aussant).

      Le fait que monsieur Jacques Parizeau, un homme que je respecte, appuie et endosse le programme et la dynamique d’Option nationale, m’en dit beaucoup sur la « crédibilité » souverainiste de ce parti.

      Une question toutefois : ce parti saura-t-il rallier les souverainistes « modérés » et les convaincre de joindre ses rangs?

      Un beau défi en perspective.

      Bonne soirée.

    • Un peu plus de levain dans la pâte ne fera pas nécessairement de meilleures pizzas pékystes, mais encore?

    • En un mot: NON!!!

      Un ancien partisan de la souveraineté.

      Mario Dupuis

    • Aussant? Le chef de ON? Le parti de gauche?
      Ceux qui vont lui voter un salaire de $87,000 en fin de semaine?
      Tous le monde à gauche. Vite.

    • On est en democratie,alors ON a autant le droit d’exister que les autres partis. Est-ce que ON a sa place? ON devra faire sa place ou disparaitre. C’est simple comment ca marche, le continuum est occupe plus ou moins par des formations politiques qui vont et viennent
      Union Nationale a ete au pouvoir tres longtemps; mais a ete tasse en 1976. Le PLQ a pris sa place et s’est tasse plus a droite, le PQ a pris le centre-gauche. QS est maintenant tres a gauche. ON essaye d’occuper un peu le meme espace que QS, mais plus aggressif sur la souverainete. Je ne pense pas que QS et ON peuvent survivre, un des deux va mourir (ils courtisent les memes gens). Vraiment, honnetement, je crois que le PQ se cherche, ils ont perdus leurs repaires a gauche, et ils sont moins souverainistes que d’autres. Ils sont deplorables depuis tres longtemps mais vraiment pathetiques depuis Marois. Je crois que le PQ va disparaitre (a la prochaine election ils vont etre decimes et ce sera le debut de la fin pour eux). Je crois que le PLQ va se recentrer plus a gauche (centre-gauche qui est leur terreau traditionel), le PQ va disparaitre, le QS ON et Verts vont vivoter qq annees avant de mourir, et CAQ va etre l’opposition. Dorenavant ce sera PLQ et CAQ. Comme avant quand c’etait PLQ et Union Nationale. Et il y aura des partis marginaux qui vont venir et disparaitre. Notre systeme tend a bipolariser un gros parti contre un autre, le reste vivotent et c’est la qu ece situe ON, ils vont jamais arriver a rien

    • Monsieur Lavoie,

      Vous le savez très bien en politique comme dans la vie, il ne faut pas se poser cette question là, il ne faut pas se demander si on a notre place mais PRENDRE NOTRE place. La place qui nous revient. Alors quoi ? Le problème est dans la tête des militants, des membres et sympathisants de ce parti. Cela peut en déranger d’autres et qui peuvent se plaindre ? Avez-vous peur de la concurrence ? C’est cela que le PQ inspirait aux dernières élections et demandez-vous pas pourquoi ils sont rentrés minoritaires, non pas à cause de la division du vote mais leur manque de volonté de vaincre et de goût de la victoire et cela n’est pas nouveau au PQ.

      Jack Layton avec le NPD avait gagné des points en allant défier Duceppe dans son propre comté… Enfin, il démontrait une envie et un goût de prendre sa place au Québec pour le NPD…

      Option Nationale ? C’est un parti-laboratoire pour le moment avec le soutien de Parizeau comme mentor et seul Aussant croyait avoir des chances d’être élu… Bien un laboratoire cela peut servir quand disons huit ans plus tard vous pourriez être élu pour former le prochain gouvernement. Il faut de la réflexion et de la préparation avant d’être prêts pour le pouvoir, du recul aussi et des expériences avant, des personnalités aussi que l’on fait découvrir petit à petit…

      Alors quoi ? Leur utilité se mesure à l’interne. Si pour une personne, ils ne le sont pas, tu vas voir ailleurs et c’est tout, tu votes autrement, tu appuies autrement… D’autres peuvent bien tenter de se servir d’ON pour nuire à un autre parti, tout est possible dans les officines du pouvoir avec les nombreux jeux de coulisses…

      SONT-ILS UTILES ? Bien, sapristi, ils ont permis au blogueur Lavoie d’en faire une entrée de blogue alors, ils en ont une utilité et certaine, c’est officiel.

    • Pour un temps, oui. Je doute qu’il aille plus loin que le RDI (Ralliement démocratique pour l’indépendance) qui est né jadis de l’une des énièmes crises au sein du P.Q.

      Quant au blogueur qui reproche à M. Lavoie de faire l’usage du terme week-end, qu’il sache que ce terme est accepté en français depuis 1906 (voir Le Robert), tout comme bacon, handicap, rail (de chemin de fer) et j’en passe. Il existe une légère nuance entre « week-end » et fin de semaine; nos linguistes les plus éminents l’ont déjà expliqué. Bon, admettons que ce soit un québécisme de bon aloi.À moins que vous le prononciez « ouikande », comme ce bon Marcel Aimé. Oh, j’oubliais que steak est entré dans notre langue en 1894, et stop depuis 1792. Les inspecteurs de l’OQLF devraient avoir un Robert dans leur bureau avant de partir en vadrouille..

    • @jackwood

      “Pas un journaliste parle du Parti Conservateur du Québec. C`est désolant.”

      Désolé, mais la radio de radio-canada à fait un reportage sur le Parti Conservateur du Québec. Mais avec 70 participants à son assemblés ou congrès… Je pense qu’il est là le problème. Il n’y aura pas des tonnes de journalistes pour couvrir ça, mais pour voir Jacques Parizeau, ils seront là!

    • Trois partis souverainistes…un tier des votes!

      Un PQ populiste, un QS mou et un PON précaire…On ne fera pas la souveraineté avec ca demain matin. Le résultat ne fera que diviser le vote en 3. Pour les puristes de la souveraineté, l’Option nationale serait à mon avis le seul ou les plans de l’indépendance seraient déroulés sur la table. Malheureusement, malgré l’énergie qui se dégage de son chef M. Aussant, force est de constaté qu’il a autant de charisme qu’un poisson rouge.

      Il faut ‘un’ porteur de message, pas une armée. Il se doit d’être extrêmement convaincant pour rallier les gens de toutes les générations, les syndicats, la fonction publique, les universitaires, les artistes, les allophones et les fédéralistes. La souveraineté ne peut réussir que sous l’égide d’un projet de société fait étape par étape.

    • Je crois qu’il commence à y avoir trop de parties au Québec. Si on veux appliquer au moins une certaine efficacité de gestion de l’état, il faut un gouvernement de gens responsables pas des démolisseurs comme le PQ. Le Québec c’est construit avec des idées de respects et de démocracie par le partie Libéral et je crois qu’il faut cesser de multiplier les parties et évoluer sans cohésion comme depuis quelques années. A regarder ce qui ce passe dans la rue depuis un an, je crois qu’il y a trop d’individualisme et pas assez de cohésion.

    • gauche, droite, gauche, droite…

      Le PQ actuellement au pouvoir est le plus à gauche qu’un parti *au pouvoir* pourra aller dans notre chère province. Un millième plus à gauche et ça ne passerait pas.

      D’ailleurs, devinez quoi ? Il y a à peine plus de marge de manoeuvre du côté droit… En effet, tout parti politique au Québec, aspirant sérieusement au pouvoir, est condamné à faire dans la politique de Centre-gauche. La politique des compromis mur-à-mur qui se donne une image ‘’sociale”.

      Oubliez ce que vous voyez d’un parti *avant* son ascension au pouvoir. Il peut bien s’afficher, de gauche, de droite, vert, rouge, bleu, mauve… Une fois rendu au pouvoir il devra se plier à son nouveau boss: la Réalité.

      Et pour accéder à ce pouvoir, vos Québec Solidaire et autres Option Nationale devront mettre tellement d’eau dans leur vin qu’ils seront méconnaissables à vos yeux. S’il veulent rester intègre et ne pas décevoir leurs bases, ils devront cesser cette quête du pouvoir.

    • Oui mais pas comme parti politique. La Souveraineté a plus besoin d’un lobby pour en faire la promotion. La Souveraineté doit redevenir le projet d’un peuple et non un projet politique.

    • Au pays des ON, tous les hobbits rêvent de devenir rois, mais à défaut de cartes de crédit, il peu probable qu’ils deviennent un jour souverains.

    • Wow! 87000$ à Aussant à même l’argent du parti. Ca ressemble pas un peu cela à Jean Charest avec les 75000$ du parti. Et elle vient d’où cet argent? De nous tous pas seulement des membres d’un parti. Le 87000$ à Aussant semblerait venir des 500000$ qu’ils vont tirer du gouvernement à cause des nouvelles normes de financement. Si c’est comme cela, voici la première erreur de ce nouveau mode de financement car moi je ne suis pas souverainiste et je ne veux pas payer pour cela. Non, je ne veux pas payer.

    • Oui il a ca place,et il n est pas de gauche en passant

    • Bon dimanche,

      Je me souviens de cette émission humoristique dans laquelle une comédienne disait: “Rosaire y connait son affaire”. Et bien, les Québécois y connaissent leur affaire. Pas seulement deux mais quatre partis souverainistes s’affrontent au pays de la ceinture fléchée. La CAQ l’est aussi mais elle a décidé de s’endormir dessus pour une période de dix ans. Il y a donc quatre sources de discorde. Il ne serait aucunement surprenant que d’ici quelques mois ou quelques saisons, on se retrouvera dans la Belle Province avec sept ou huit partis indépendantistes. C’est pas beau ça hein!

      Gaston Langlais – Gaspé.

    • Bonjour,

      Bien sûr que l’Option Nationale doit figurer en gros plan sur l’échiquier politique du Québec. Afin d’être la voie et aussi la VOIX des Vrais Indépendantistes qui forment le 1% du VRAI, soit tous les nationalistes qui ne chient pas dans leur pantalon en étant comme toute la gang des péquistes depuis 1968 une talle de BOZO LES CULOTTES. Et comme chantait Raymond Lévesque, ce qui est une caricature de nos péquistes qui leur va comme un GANT soit :

      Il faisait dans ses pantalons,

      De là lui venait son surnom,

      Bozo les culottes…….

      Et voilà pourquoi Monsieur Jacques Parizeau donne maintenant son appui à l’Option Nationale qui ne font pas dans leurs « couches eux Autres » et ne zigonnent pas dans le tapis tout en varnoussant sur les coins du matelas de la pseudo souveraineté dans la semaine des quatre jeudis comme font nos péquistes de par leur masturbation intellectuelle.

      En terminant, MONSIEUR admit devant les caméras qu’il aimerait bien déchirer son ancienne carte du Parti Québécois mais cette gang de pieds plats l’ont collée sur un « boutte de bois » comme y disent chez les péquistes. Et voilà pourquoi MONSIEUR ne critiqua JAMAIS la LOI sur la CLARTÉ de Monsieur Stéphane Dion car MONSIEUR voulait une « QUESTION CLAIRE LUI ITOU ». Et voilà pourquoi l’utilité de l’Option Nationale car avec Monsieur, crayez le ou crayez le pas vous autres de la talle des nationalistes, la question va être claire car Monsieur ne se fera pas pogner les culottes à terre deux fois avec « une fesse qui dit merde à l’autre » comme chantait Georges Brassens, ce vieux TONTON…….. Avec plaisir, John Bull.

    • Au Québec, des énergies sont dépensées pour séparer le Québec du Canada depuis des lustres déjà et du haut des airs, le Québec est toujours collé d’un bord avec les bilingues du Nouveau-Brunswick et de l’autre bord de l’Ontario qui sont moins farouche maintenant à s’exprimer en français. Si nous mettions tous nos énergies à mieux «mettre à notre main» le fédéral, sans doute qu’on serait fier de vivre dans ce Canada IMMENSE qui nous appartient de part entière et que nous ne devrions pas le laisser sous des prétextes insignifiants. Je crois bien qu’Option Nationale est encore une bébelle pour nous caler davantage.
      Gilles Pelletier, Québec

    • “Option nationale a-t-elle sa place?”

      Non.

    • Oui Option Nationale a sa place, mais…. ce parti pour être crédible devrait présenter un PLAN structuré pour faire l’Indépendance. Je ne suis pas prête à donner un “chèque en blanc” pour réaliser le projet. Je veux savoir COMMENT cela se fera-t-il? Il y a des changements à opérer, des structures à modifier, des étapes à suivre. Aussi longtemps que nous ignorerons toutes ces modifications, le projet restera l’état ABSTRAIT…l’identité, la Nation, la fierté ne sont pas des motifs suffisants pour mettre en marche un projet si radical…au moment où tous les pays cherchent à s’unir dans le monde, nous allons à contre courant….
      Pour ma part je suis convaincue que l’indépendance ne fait pas partie des préoccupations majeures des québécois, de même que la Constitution signée ou pas….pour savoir cela il faut se tenir àvec le monde “ordinaire” et non dans une BULLE…remplie de péquistes…se noyer dans la masse est le meilleur sondage…

    • Votre question a été Officiellement répondue par l’Office québecois de la langue française: effacer toutes traces de l’ON avec du ruban adhésif opaque de chantier.

    • a vrai dire, ON (Obsession Nationale), est le seul vrai parti séparatiste du québec. QS aller voir les dernier sondage CROP et léger , c’est divisé quand a la question nationale, QS lui est le seul parti d’extrême gauche. Pour le PQ, c’est un partis de pouvoir comme le PLQ.

      y’a beaucoup d’orphelin politique au québec.

      en passant la force de ON c’est d’avoir la propagande médiatique de leur bord, meme avec 2% des votes, un peu comme QS.

    • non.

    • Mettez de coté vos opinions personnelles pour un instant.

      ON a sa place pcq il offre un plan CLAIR

      C’est le Parti Québécois, ce parti de l’improvisation, du louvoiement, du volte-face, de la tergiversation et du “conditions gagnantes” qui n’a plus sa place.

      L’idéal serait 3 partis:

      PLQ: Droite fédéraliste

      ON: Souverainistes de tout horizons

      QS: Gauchistes durs

      et Caqueux: Bye bye

    • Oui. Il faut respecter ceux qui sont prêts à s’investir dans la chose politique dans un tiers-parti qui ne peut prétendre au pouvoir à court ou moyen terme. C’est un travail difficile, ingrat et peu payant. Monsieur Aussant gagnerait beaucoup plus que $87,000 par année et de façon beaucoup plus pépère si il se contentait de faire carrière dans le milieu des affaires.
      Si non, nous nous retrouveront avec un système à l’américaine où seul deux partis peuvent prétendre au pouvoir, avec tout ce que ça implique au niveau de l’asservissement au système en place.
      Je ne partage pas les idéaux d’Option nationale ni de Québec Solidaire, mais j’apprécie leur saine contribution au débat public.

    • Toute la question se résume à définir: utilité.

      Etre contre ON est sans rapport aucun avec la question. Ne pas aimer Aussant ou Parizeau n’est absolument pas pertinent.

      Est-ce qu’il y a des gens qui votent pour ON? Oui. Alors, oui, il est utile pour qui respecte la démocratie.

      @minnesota,

      vous avez oublié au moins un parti dans votre liste, le parti nul nouvellement formé à la dernière élection.

      @tous,

      lecture utile: http://www.homme-moderne.org/societe/socio/bourdieu/questions/opinionpub.html

      Vouloir réduire les options politiques est une manipulation du vote et la création de toute pièce d’une opinion publique qui n’existe pas. Et j’attire votre attention particulièrement sur le fait que ne pas voter est aussi une option politique légitime qui n’a pas à museler celui qui s’exprime ainsi comme plusieurs petits napoléons du dimanche le désirent à intervalle régulier quand cette question revient périodiquement dans les forums de discussion sous le coup de génie d’un blogueur sans imagination.

    • Ca existe pas un parti politique inutile…. Meme le parti Neo – Rhino a sa raison d’etre.

    • Tous les partis politiques ont le droit d’exister même les plus marginaux. C’est ça la démocratie. Le problème n’est pas leur existence, le problème est leur trop grande couverture médiatique par rapport à leur électorat. Ces gens ne mobilisent qu’un pourcent de la population et ils sont couverts autant que le parti Québécois, le parti Libéral et la Coalition Avenir Québec, ce qui est absurde.

    • Option Nationale a peut-être un certain succès d’estime, mais seulement 2% du vote et aucun député.

      Notre système électoral fait en sorte que les partis marginaux sont en pratique inutiles.

      Qui vote pour ON? Je pense que ce sont en grande partie des souverainistes qui veulent envoyer un message au PQ.

    • Oui, pour diviser le vote Péquiste.

    • Les séparatistes, je ne suis pu capable…….j’en ai mon chr….de voyage. Le Québec me fait penser à une grande réserve ou il y a autant de chefs que d’indiens…..Non, ce parti n’a pas sa place et QS non plus….

    • Oui, le parti a sa place, car des personnes ont voté pour ce parti.

      Il a aussi sa place, car il est très clair qu’un vote pour ce parti est de toute évidence un vote pour la séparation du Québec. En même temps cela assure que ce parti ne prendra pas le pouvoir dans un délais prévisible.

      Je suis bien heureux de cela, car je suis ultra-fédéraliste. Je serais même pour la transformation des gouvernements provinciaux en des administrations régionales, n’ayant aucun pouvoir de taxation.

    • Le Parti Vert, le QS, l’ON = la meilleure solution pour les FÉDÉS de s’assurés du maintient du Québec
      faible…+ 8 milliards de bonnes raisons et KO au plancher dans un Canada fort.

      @Jaune-ze-Bulle

      Pierre Elliott Trudeau
      …son désintérêt de la profession d’avocat conjugué au climat social déplaisant qui régnait à cette époque au Québec et la “PEUR” (PEASOUP:..ou pisseux) d’etre conscrit (c’était la Seconde Guerre mondiale et la crise de la conscription) l’amenèrent à quitter le Canada en septembre 1944. Alors âgé de 24 ans, Trudeau décida de faire une maîtrise en économie politique à l’Université Harvard au Massachusetts.

      René Lévesque

      En 1944, l’American Psychological Warfare Department de l’armée américaine cherchait des journalistes parlant plusieurs langues pour les besoins d’une radio internationale en Europe, la Voice of America. Bien qu’il se soit alors opposé à la conscription, cela ne l’empêche nullement de se porter volontaire, (l’armée canadienne lui ayant refusé un poste d’officier, en tant que correspondant)[1]. Au début de l’année, René est engagé comme agent de liaison pour le compte de l’armée américaine et se rend à Londres, alors quotidiennement bombardée[1] par les V1 allemands.

      voila pour la “Over the hill gang”
      Les “The PETS a Ottawa”
      Les ” Ti Poils a Québec”

      Le 1er nous a laissé le Canada enlisé du gaz a Champlain a celui de Pétro canada a Harper Tar sand petrol…

      le 2ième est resté emmerdé et ca ne cessera plus avec ze
      “The Pet Club”…version Québécoise “Le Ta-Pette Club”
      arff voila pour ton peu de savoir el perdido, el loco, el Jo-dee-do slang use in south quarter Los Angeles.

    • Sûr que non.
      Ce parti regroupe malheureusement une frange plutôt intolérante du mouvement souverainiste. Juste à penser que Patrick Bourgeois sera candidat pour eux !
      Parizeau y est allé d’une autre déclaration honteuse lors de leur congrès:
      http://www.radioego.com/ego/listen/13101

    • carbone-14

      2 mars 2013
      11h32
      Les onanistes ressemblent de plus en plus à ces braves créditistes à bérets blancs de l’ancien temps et selon qui l’Impôt c’était du Vol, selon leur Journal Vers Demain. Rien à cirer à vrai dire.

      dans “La marche du *Président”…visa le NOIR tua le BLANC..

      Le NOIR étant l’ON
      Le BLANC étant la CAQ

      pour un Sniper ca pô d’importance une balle=une victime et les balles ne font pas de ségrégation

      Les bérêts blancs= la droite religieuse du Québec et sa chef(fe) policière Gilberte Coté Mercier

      l’ex ADQ rurale a Mario devenu la CAQ a Legault et son Ét*ait** policier Duchesneau on pris la relève

      * et non pas “P”
      ** et non pas “S”

    • Je pense qu’à partir du moment ou les Québécois étaient dégoutés du “Nous” de Parizeau, un parti politique minoritaire qui accueille ceux et celles qui ne font pas dans la nuance verrait le jour. Sur l’autre fil, il y a un gars qui dit que les Italiens sont tous plus ou moins dans la mafia et celui qui lui répond son surnom comprend le mot “noir” et il parle des haïtiens et de la langue créole. Signe qu’il ne faut pas se penser à l’abri du racisme au Québec.

      J’ai peur que nos gens ne s’arrêtent pas beaucoup sur les idées véhiculées par ce nouveau parti. Le chef a l’air sur de lui sans avoir jamais rien prouvé en politique et il ressemble au personnage Victor Hugo de Gérard D Laflaque et a l’allure d’un mannequin.

      Il y a du bon et du moins bon dans la présence de ce parti, il divise les forces du racisme en deux groupes, les plus jeunes qui rêvent la nuit qu’ils survivent à une explosion nucléaire et qu’ils sont seuls dans leur quartier et les plus vieux qui espèrent tirés profits de leur servilité pendant de nombreuses années au pouvoir que représente le p.q.

      Le moins bon c’est qu’il semble qu’il n’y ait pas d’autres choix que ce racisme qui veut s’institutionnaliser au Québec. On est rendu qu’on est à droite et qu’on coupe les gens les plus fragiles mais on a l’appui des vieux racistes quand même et si on se dit à gauche et qu’on est jeune, on peut traquer les Anglais dans leur repaires quand même… avec Cursy qui se cherche une paye comme chef…

      Pas fort pour l’instant le Québec.

    • Avec le PQ qui réduit l’aide sociale de 20M$ et accepte l’augmentation de la rémunération des médecins par 500M$, la réponse est OUI !

    • Moi j’ai voté pour eux et je ferai la même chose la prochaine fois.

    • ON s’inscrit entièrement dans la continuité historique du mouvement souverainiste.

      En 1968, 3 partis souverainistes (2 s’unissant, l’autre se sabordant) ont créé le Parti québécois. Depuis les années 2000, le PQ a donné naissance à deux autres partis souverainistes avec QS et maintenant Option nationale. Cela démontre clairement dans la première phase la montée de l’idée d’indépendance et depuis les années 2000 son déclin.

      Option nationale permettra aux séparatistes d’avoir un parti quand le PQ – parti étatiste jacobin plus qu’indépendantiste – aura atteint sa phase terminale de déclin.

    • Plus il y aura de partis souverainistes,
      plus la souveraineté se portera mieux.

      Il manque cependant un parti souverainiste
      pour rejoindre les gens de droite:
      Parti Libertarien Indépendantiste du Québec (PLIQ)

      Bonjour chez-vous!

    • Aussant et son parti ont-ils leur place…..oui. C’est le plus intelligent, mais les intelligents ne passent pas. À coté des vieilles picouilles dites séparatistes c’est sur celui dont les séparatissssssses doivent compter.
      C’est sur que l’oncle Pol n’est pas pour Option Nationale.

    • Le nationalisme au Québec est devenu une tour de Babelle. La confusion qui y règne constitue un terreau fertile pour l’opportunisme politique, l’autopelurebananisation, la méfiance et le cynisme des citoyens. Le Québec n’a plus rien à foutre de cette gagne de clowns qui s’amusent à se rendre inutiles.

    • Au moins,Quebec Solitaire nous font bien rire,Aussant a le charisme d’une tortue rhumatissante..

    • Un parti qui propose un projet pour la collectivité et des moyens DIFFÉRENTS des autres a toujours sa place, quel qu’il soit. Par ailleurs, ce sont les hommes et les femmes au sein de ce parti qui donnent les lettres de noblesse à celui-ci.

      Si le PQ n’avait pas eu des représentants intègres, brillants, et passionnés comme René Lévesque, Claude Charron ou Lise Payette, il n’existerait peut-être plus aujourd’hui. On a d’ailleurs parfois l’impression qu’il survit grâce aux rêves de ses prédécesseurs et la ténacité de la vieille garde, qui tentent de réanimer une flamme qui semble éteinte en eux…

      Est-ce que ce que Jean-Martin Aussant nous propose est utile? À première vue, il développe un discours “pro-souveraineté” que le PQ ou Québec Solidaire ont effleuré timidement: les avantages économiques de l’indépendance. Par contre, est-ce que nos jeunes adultes rêvent autant de prospérité que les baby-boomers qui dirigent en ce moment? NON. Le rêve de richesse de nos vieux leaders est en train de faire place à des rêves D’ÉGALITÉ et de JUSTICE SOCIALE. Les jeunes ont moins peur de manquer d’argent que de manquer de relations authentiques et intègres… ‘Y me semble que ça serait “utile” en ce moment ça aussi…

    • On laisse une place à un nouveau parti ou bien on laisse toute la place à la Sainte Trinité Libéraux-construction-Mafia?

      La réponse est facile, d’autant plus que la dites Trinité a fait preuve d’arrogance et de corruption ces dernières années.

    • Absolument. Aussant est le chef qui prône la souveraineté avec le discours le plus clair et le mieux vulgarisé. Il aurait pu passer sur ses principes pour avoir le ministère des Finances du gouvernement Marois mais ne l’a pas fait, ce qui est tout à son honneur. Bientôt, la question de M.Lavoie n’aura plus besoin d’être posée!

    • « “86 000 dollars, pour les heures que je mets, ce n’est pas loin du salaire minimum”, a dit M. Aussant ».

      86 000 $ / (9,90 $ / heure) [salaire minimum au 1er mai 2013]
      = 8686,9 heures

      8686,9 heures / 365,25 jours
      = 23 h 47 minutes / jour

      Chaque jour, Aussant travaille 23 heures et 47 minutes, 365 jours par année!

      Aussant est déconnecté. Un autre. On ne peut pas laisser une once de pouvoir entre les mains de tels gens. Ils n’ont aucune idée de ce qui vivent les gens ordinaires, pas la moindre idée de leurs préoccupations.

      Aussant : un autre monarche frustré.

      - Robert Lemieux

    • J’en connais un ce soir, qui, s’il travaille 12 ans au pouvoir de l’ON sera millionnaire.
      Vive la gauche.

    • Option nationale est un peu à l’image de ces ménages séparés qui se chicanent déjà pour avoir droit à la garde des enfants. Du bonbon pour les belles-mères que je vous dis.

    • La famille souverainiste à l’instar de beaucoup de familles québécoises est une famille disfonctionnelle. Les chicanes sont perpétuelles. Tout le monde couche avec tout le monde à un moment donné. Les enfants issus de ces unions rêvent et sont nostalgiques d’une période qu’ils n’ont pas vécue.

      La souveraineté n’a jamais été aussi basse et en plus ils réussissent à se diviser. Bravo les champions.

    • Non et Non…la division est déjà suffisante comme ça…je vous suggère comme je viens de le faire de lire de Tanya Légaré: Québecquois recherche Québecquois.Vous allez comprendre ce que veut dire mon nom…je suggère aussi à tout bon journaliste de le lire.
      Le PQ n a pas coupé dans l aide sociale des gens…y en a qui lisent et comprennent ce qu ils veulent.Les gens visés par cette mesure est celle-ci: vous vous inscrivez à une formation(et il y aura,dit-on,de la place pour tout le monde…et ceux qui s inscriront verront leur montant augmenté et si cela est sérieux,ces personnes pourront peut-être se trouver un emploi.

    • Pierre Bourgault…

      Option Nationale est le nouveau RIN, version 2013. C’est une espèce de fourre-tout go-gauche, comme l’aurait aimé René Lévesque en 1968.

      La différence : Pierre Bourgault recevait 100$ par semaine pour ses dépenses, point final.
      Jean-Martin Aussant : 85,000$ par année…

      Autre temps, autres moeurs !

      N’est-ce pas Monsieur Parizeau ?

    • @ bonserge

      «Qui vote pour ON? Je pense que ce sont en grande partie des souverainistes qui veulent envoyer un message au PQ.»

      Jusqu’à tout récemment, j’avais de la misère à me brancher sur la question de souveraineté. J’ai pourtant voté pour ON après avoir pris le temps, contrairement à ce qui semble être la forte majorité des intervenants sur ce blog, de visionner plusieurs conférences de M. Aussant. C’est ce qui a fait que j’ai voté ON sans aucun hésitation, et que j’ai adhéré à l’idée souverainiste.

      J’ai simplement été convaincu par un homme assurément extrêmement intelligent, qui s’adresse justement à l’intelligence des gens, sans tomber dans le populisme. Ses idées sont claires et expliquées simplement. Son projet est basé sur une économie performante, et ses arguments sont loin d’être ceux d’un communiste ou d’un «gauchiste», croyez-moi. Avec un leader tel que lui, le projet de souveraineté ne pourrait pas être un échec… On manque cruellement de gens tels que Jean-Martin Aussant au Québec.

      Non je n’ai pas essayé d’envoyer un message à qui que ce soit, si ce n’est qu’à ON, leur donnant mon appui inconditionnel pour qu’ils puissent peut-être un jour avoir la chance d’aller de l’avant.

    • @toubie,
      Vous devriez en profiter pour retourner aux études, car vous ne savez pas écrire le mot Québécois.

    • @superlulu :

      ON un parti de gauche..? La gau-gauche idéologique auquel vous devez surement faire référence? Voici une déclaration de Aussant en marge du congrès auquel je peux vous assurer qu’une bonne partie des militants adhèrent:

      «Mon opinion, c’est le capitalisme bien encadré par un système légal et réglementaire est le meilleur système. Je souhaite aussi la bienvenue aux souverainistes de droite, qui ont leur place à Option nationale. Quand on veut travailler pour que le Québec devienne un pays, c’est ici qu’on doit s’impliquer»

    • @rlemieux: C’est du grand n’importe quoi ce que vous dites. Pas du petit…du TRÈS grand. Lorsqu’on ne sait pas de quoi on parle, on se tait. Merci.

    • Il a sa place pour diviser le vote nationaliste et contribuer ainsi à rendre complètement caduque l’option qu’il prétend représenter. C’est ce qu’on appelle un paradoxe, ce qui veut dire se tirer dans le pied tout en se donnant des airs précieux.

    • “Je me souviens”…
      La liberté d’être vrai, d’être ce que nous sommes, était notre quête individuelle…
      La liberté de partager les valeurs que nous portions en notre coeur était notre quête collective…
      La liberté était notre rêve.

      Un jour, l’argent est devenu une finalité et non un moyen d’actualiser ce rêve;
      on a inventé des mots, des lois et des droits qui ont créé la confusion en nous;
      on s’est mis à croire aux dieux Argent et Or;
      on a remplacé les guides sages par des chefs ambitieux;
      on a cru un instant que la liberté et l’exploitation étaient une seule et même chose;
      on a vénéré l’esclavagisme au profit de la liberté;
      on s’est trahi soi-même.

      Quand sortirons-nous du rêve fou que l’économie va nous sauver?

    • O.N. a-t-il sa place ?

      Ne serait-ce que comme “refuge” pour certaines idées de Monsieur Parizeau, pourquoi pas.

      Mais il est évident que ça n’ira nul part ; d’autant plus que Monsieur Parizeau n’est pas immortel… Quoi que…

    • C’est étonnant le nombre de réponse qui se fait en fonction de ses propres options politiques.
      La seule question: Est ce que ce parti à le droit d’exister? Répondre non à cette question serait un aveu qu l’on est contre la démocratie, qui est bien plus importante que n’importe quelle option politique. Si cette option existe parmi des militants, il est très sain et souhaitable que ce partie existe. J’espère que plusieurs n’avaient pas bien compris la question.

    • Bonjour,

      Bien sûr, à vous tous la talle des nationalistes québécois, cela prend une NICHE pour les Vrais Indépendantistes qui forment le 1 % des VRAIS. Ceux ci votent pour l’Option Nationale ainsi que pour Monsieur Jacques Parizeau qui ne « chie pas sur le bacul » comme les péquistes, cette gang de pissous et de BOZO les culottes.

      Et en terminant, martelons encore une fois le message concernant nos péquistes avec cette ritournelle de Raymond Lévesque soit :

      Ils faisaient dans leurs pantalons,
      De là leur venait le Surnom,
      Bozo les culottes,
      D’Indépendance, ils avaient peur,
      Ce qui faisait leur malheur,
      De ces Bozo les culottes.
      Et en terminant, avec les coupes dans l’aide sociale des aînés, bien des nationalistes sur ce blogue dont le péquiste Souverain vont devoir se lever plus tôt qu’à MIDI, cette bande de feluettes…… Au plaisir, John Bull.

    • Pour ceux qui disent qu`ON est pas un parti de gauche, j`écoutait Aussant à Paul Arcand à matin, il disait que le PQ est trop drastique dans ses coupures, que le déficit zéro ne doit pas être une priorité. De ce que j`ai pu entendre, ON est un parti dépensié et irresponsable.

    • Si Option Nationale était un parti fédéraliste on n’en parlerait même pas 30 secondes aux nouvelles… Mais là, ils sont indépendantistes et Parizeau va faire un discours, les journalistes accourent!!!

    • Absolument! ON a sa place. Je suis fédéraliste mais si j’étais souverainiste, je voterais pour Option Nationale. Pas d’ambigüité avec ce pari, c’est clair, la souveraineté + développer l’économie.

      QS est un parti qui prétend être souverainiste, mais peu y croit. Par contre, QS a des adeptes chez les jeunes fédéralistes, anglos et francos (je connais des anglos qui ont voté QS).

      PQ? What a joke…ce parti est un dinosaure et ne fera plus rien de bon au Québec.

    • Y as-tu juste moi qui a remarqué que Jean-Martin Aussant ressemble à Benoit dans les annonces de fromage?

    • ON est un parti de centre gauche qui préfère travailler pour convaincre de l’indépendance sans se soucier de former un bon gouvernement.
      QS est un parti socialiste en premier lieu, souverainiste ensuite.
      Le PQ est souverainiste de centre gauche avec credo est de former un bon gouvernement et faire l’indépendance si possible.
      Dans un système à la proportionnelle, ON aurait sa place. Avec notre système, cela ne fait que partager les votes souverainistes et les éléments de l’ON devront s’intégrer aux deux autres pour continuer le combat.
      E.Paradis

    • Bof ça occupe les caribous.

    • @mlektra 1 mars 1900h (en réponse à TeddyBear)
      Et à tous (tant qu’à y être)
      Bon sang ! Vérifier vos chiffres avant de vous avancer et de dire n’importe quoi !!!
      Voici ce que dit Rudy Le Cours, dans La Presse du 2 septembre 2012, reprenant essentiellement ce que l’ENAP affirme:
      http://affaires.lapresse.ca/economie/quebec/201208/31/01-4570208-dette-brute-dette-nette-de-quoi-parle-t-on.php
      « Pour fins de comparaisons, l’Organisation du commerce et du développement économique (OCDE) et certaines provinces adoptent le concept de dette nette. Il s’agit de la dette brute moins des actifs financiers nets comme ceux des régimes de retraite.
      Québec, tout comme Ottawa, préfère le concept de déficits cumulés comme mesure étalon de la dette car cela exclut par exemple les emprunts réalisés pour le financement d’infrastructures, emprunts dont il faut néanmoins soutenir le service (les coûts d’intérêts).
      Au 31 mars 2012, la dette représentant les déficits cumulés totalisait 117,6 milliards, soit l’équivalant de 35,2% du PIB nominal. Québec s’est fixé de ramener ce ratio à 17% au 31 mars 2026.
      Peu importe le concept retenu, le Québec ressort comme la province la plus endettée par rapport à la taille de son économie.
      Enfin, il est parfois question de la dette du secteur public. À la dette brute de 183,7 milliards, on ajoute alors celles d’Hydro-Québec (40,16 milliards), des municipalités (21,36 milliards), des universités autres que l’Université du Québec (1,89 milliard) et des autres entreprises du gouvernement (1,4 milliard).
      Québec se porte garant de ces 248,6 milliards qui équivalent à 74,5% de la taille de notre économie. »
      De plus, selon l’ENAP , la dette nette (donc une autre façon de calculer ce montant) serait de 167.111$M. Voir le lien ici :
      http://www.etatquebecois.enap.ca/docs/ste/finances_publiques/a-dette-fp.pdf
      Mais ajoute dans un tableau que la dette du secteur public Québécois est de 248,621M$, donc de 74,5% du PIB.

      Mais ce n’est pas tout! À cette dette il faut ajouter la dette que le gouvernement fédéral a engrangée avec les déficits cumulés. On peut voir ici le détail de cette dette :

      http://www.fin.gc.ca/afr-rfa/2012/report-rapport-fra.asp

      Dans cette page web, on y lit que :
      « La dette fédérale, soit la différence entre le total des passifs et le total des actifs, s’établissait à 582,2 milliards de dollars au 31 mars 2012. Le ratio de la dette fédérale au produit intérieur brut (PIB) s’est établi à 33,8 %, soit une baisse par rapport à la fin de l’exercice précédent (33,9 %). »

      En tenant compte que la population du Québec represente 23.1% de la population du Canada selon les statistiques : http://www4.hrsdc.gc.ca/.3ndic.1t.4r@-eng.jsp?iid=34

      Le prorata de cette dette pour les Québécois représente (population du Québec (2012) = 8,054,756)

      23.1% de 582,2 Milliards $, soit 134.488 Milliards$

      La véritable dette totale est donc la somme de la dette du secteur public Québécois ET la portion attribuable au Québec de la dette fédérale, soit:

      248,621 M$ + 134.488 = 383.109 Milliard $!!!

      Cela représente une dette de plus de 47,500$ pour chaque homme, femme et enfant au Québec.

      Endetté tu dis!

      Est-ce que l’on a vraiment la capacité de se payer encore plus de programmes sociaux de la façon dont ils sont gèrer? Ou faut-il trouver une nouvelle façon de livrer les services à la population pour que ceux-ci ne coûtent qu’une fraction de ce qu’ils coûtent actuellement?

    • Cet “article” se résume à une question : Option nationale a-t-elle sa place? Un peu court !

      Il est certain que l’Option Nationale tient un rôle particulier. C’est un parti qui joue franc jeu et dont l’option est claire.
      Un parti qui se démarque des calculs moins limpides utilisés par le P.Q, lequel vise la gouvernance. Ou du Q.S qui ne voit semble-t-il, que la protection sociale comme objectif – oubliant les autres exigences du pouvoir –

      Si les circonstances sociales et politiques s’alignent pour un retour vers un nationalisme plus fervent, le parti de Jean-Martin Aussant pourrait être celui qui réussirait (hypothèse !) là où les autres ont échoué. Georges LeSueur

    • @SuperCass

      Tu pensais m’éblouir avec ton orgie de chiffres ou quoi?

      Notre part de la dette canadienne est une chose. Tu dois compter aussi la portion québécois des actifs canadiens qui nous appartiennent. Cela doit être retranché de la portion de la dette fédérale. Des études ont été faites qui concerne ce montant et il est substantiel croit moi.

      De toutes façons. Pensez-y un peu. Nous envoyons entre 40 et 50 milliards par année à Ottawa qui n’est pas retourné de façon optimale pour les besoins du Québec, nous n’avons qu’à penser aux milliards investis dans le sauvetage de l’industrie automobile en Ontario et les sommes abyssales dépensées pour promouvoir les sables butimineux.

      Alors qu’ici ZÉRO $ n’a été investi pour l’hydroelectricité depuis 30 ans. Pire, on subventionne Terre-Neuve avec NOTRE argent pour NOUS faire concurrence. C’est t-y pas beau ça? Et que dire de l’abandon du fédéral envers notre industrie forestière…? C’est une hécatombe…

      Revenons à la dette quand même. La fameuse dette. Oui elle est élevée et il faut s’en occuper. Mais qu’on arrête de nous comparer à la Grèce. Nous empruntons encore à 3% sur 10 ans et 1% sur 1 an. Et cessez de dire que c’est l’économie canadienne qui supportent artificiellement le Québec pour nous donner de telles taux.

      Dans la dernière évaluation de Moody’s sur la cote du Québec, oui on nous fait mention d’une dette supérieure aux autre provinces canadiennes. Par contre on se réjouit d’une économie très diversifiée qui dans son essence, est à même de mieux supporter les chocs des conjonctures défavorables tel les krach boursiers et la décote des ressources naturelles.

      « Face à ses défis budgétaires, la province a répondu par des mesures énergiques visant à accroître ses revenus tout en freinant la croissance des dépenses. »

      L’analyse en bref est disponible ici:

      http://www.moodys.com/research/Moodys-publie-son-rapport-annuel-sur-la-Province-de-Qubec–PR_250457

      Sûrement pour cette raison aussi que l’Institut MacDonald-Laurier d’Ottawa suggérer que le Québec est la province la moins à risque de faire défaut de paiement sur un horizon de 30 ans.

      http://www.lesaffaires.com/bourse/nouvelles-economiques/surprise-l-ontario-et-l-alberta-risquent-de-faire-defaut-avant-le-quebec/550069/1

      En plus, lors de la séparation, nous aurons donc 40-50 milliards de plus dans les coffres selon le barème fiscal actuel. Et qui sait, si nous développons les hydro-carbures à Anticosti et Old Harry dans un modèle comme le modèle norvégien (que prône Option Nationale) où l’État est propriétaire de la ressource et détiens 51% des projets d’exploitation avec des firmes privées, les possibilités d’élargir l’assiette fiscale sont grandes.

      Cela dit, les études de Legault sur le budget du Québec de l’An 01 (publiées en 2005), prévoyaient avec tout le rapatriement des ministères et l’annulation des dédoublements de ministères (revenu, agriculture, etc), le Québec pourrait subvenir à ses besoins en tant que pays et dégager des surplus de 7 milliards après 5 ans.

      Ces calculs ont été révisés dernières sous la plume et les calculs de Stéphane Gobeil et nous arrivons à un surplus de 2 milliards.

      De toutes façons, ce sera l’heure des choix. Quels seraient les budgets accordés à l’armée? Aux services frontaliers? etc.

      Nous pouvons faire une transition lente vers un modèle où nous avons les mêmes services que lorsque nous étions dans le Canada, sans y mettre le même ratio d’investissement. Un armée plus petite avec moins de moyens peu nous faire économiser gros.

      Et dites vous que maintenant, 100% de vos impôts serviront à nos intérêts stratégiques et non pour financer les chantiers navaux de Halifax ou la reconstruction du secteur automobile de Windsor.

      Tous les pays ont une dette. On se sert souvent des USA comme référence, mais leur endettement actuel n’est pas une très bonne référence en matière de bonne gestion. Elle est passée de 56% du PIB à 98% en 10 ans (2001-2011).

      Est-ce que les USA devraient se faire annexer pour mauvaise gestion? Notre situation n’est pas alarmante mais nous devons nous occuper de la dette c’est certain.

      Option nationale vise entres autre, pour relancer l’économie :

      1. Investir dans le SAVOIR—> Avec la gratuité scolaire balisée de la maternelle jusqu’au doctorat, nous pensons que cet investissement dans nos cerveaux (énergie renouvelable) fera du Québec une nation plus instruite et innovatrice ce qui améliorera notre performance.

      2. Préparer un plan national contre le décrochage scolaire au primaire et secondaire. C’est à ce niveau que TOUT se joue. Les communautés doivent être impliquées et comprendre le nécessaire besoin de garder nos enfants à l’école, intéressés et motivés jusqu’à l’obtention d’un diplôme.

      3. Ateliers d’initiation à l’entrepreneuriat au secondaire. Valorisation des initiatives visant à créer de futurs entrepreneurs innovants au Québec.

      4. Nationalisation des ressources (partielle dans certains secteurs comme les mines). Les compagnies privées participent aux stades d’exploration et d’exploitation en partenariat avec l’État. Il n’est même plus questions de redevances comme tel vu que l’État est partenaire.

      (Idée idiote? Allez dire ça à la Statoil en Norvège qui a fournit un fond des génération – intouché depuis 35 ans – de 500 milliards aux norvégiens!)

      5. Évidemment il faut s’assurer de dépenser de façon responsable et couper les structures intutiles. Des idées très populaires auprès des électeurs Québécois, mais reconnues aussi pour les militants d’ON.

      Sur une longue période nous devons comprendre qu’il faut oui etre responsable et faire attention, mais d’un autre coté, aller au bout de nos reves et prendre des risques qui ont le potentiel de nous amener loin.

      Un exemple de ce risque est l’exploitation des hydrocarbures. Fait de façon responsable.

      La balance commerciale dans ce secteur de l’économie est de -12 milliards. Imaginez si nous achetions et vendions notre propre pétrole?

      Avec les profits nous pourrions développer notre expertise dans des énergies vertes pour éventuellement devenir indépendant en énergie.

      Toutes ces choses sont plus ou moins possibles dans le carcan canadien. Il est temps de frapper un grand coup, que les Québécois se refasse une 2e révolution, celle de se créer un pays. Voilà pourquoi ON existe, pour achever le travail des grands qui ont batti celle des années 60 (qui curieusement ont pas mal tous été des souverainistes!).

      Je vous invite à lire la plateforme du parti et de prendre votre carte de membre. Une nouvelle force politique est en train de naitre.

      Martin Paquette
      Montreal

    • “le Québec pourrait subvenir à ses besoins en tant que pays et dégager des surplus de 7 milliards après 5 ans.”

      RECTIFICATION : J’ai bien dit 7 milliards PAR ANNÉE après 5 ans.

    • M.Lavoie,
      Très drôle de voir les fédérâleux se réjouir qu’un autre parti souverainiste divise le vote !
      Pas trop allumés les fédés; ils n’ont pas compris que plus il va ya voir de partis souverainistes au Québec, moins il va y avoir de partis fédéralistes !
      M.Parizeau est un fin renard : il met de la pression sur le PQ car il sait, qu’en temps et lieu, il est plus facile de faire force commune pour sortir le Québec du Canada que de sortir le Canada des tentacules des votes ethniques et du fric derrière lesquelles aiment bien se cacher nos Elvis Gratton québécois impatients de se faire assimiler !
      Héhéhéhé !
      Bienvenue M.Aussant !
      Robert Alarie

    • @SuperCass 4 mars 2013 16h04
      Considérant que : Ottawa (Chrétien La gaffe) a gaspillé des milliards avec ses sous-marins troués, ses hélicoptères de carton, son registre des armes à feu, ses bourses du millénaire et des centaines de millions FRAUDULEUSEMENT gaspillés avec les commandites, que Harpeur se prépare à gaspiller 40 milliards pour les F-35 que la US Air Force a cloué au sol, qu’il se prépare à gaspiller un autre 15-20 milliards pour la flotte canayenne, que les sénateurs, les Gouverneurs et Gouverneuses Générales nous coûtent des millions pour nous dormir dans la face et nous frauder (Lise Thibeault), que le sommet du G-20 a coûté 1 milliard pour favoriser des comtés situés à 150 kilomètres du lieu de la rencontre et que même Sarko a ridiculisé, que Charest a doublé le déficit à 230 milliards, que nous avons payé 30% de plus dans les infrastructures (coût 12 milliards) pour engraisser les caisses du PLQ, que le CUSM est une fraude monumentale, que le CHUM va nous coûter le double à cause de Couillard, que Normandeau se préparait à brader nos ressources pour des peanuts, faut être un colonisé riche en taba… pour vouloir rester dans ce pays où le sport national des politiciens qui tiennent tellement à sauver le «pluss meilleuur » pays est de gaspiller l’argent durement gagné par les contribuables !
      Pu capabe de voir des colonisés payer du filet mignon à leurs exploiteurs pendant qu’ils mangent des «grilled cheese» et marchent à quatre pattes pour dire Merci de ne pas crever de faim !
      C’est quoi la prochaine étape : on demande au Cardinal Touellette de faire brûler des lampions pour qu’Élizabeth recouvre la santé afin qu’elle puisse visiter ses écuries et ses purs-sangs que nous entretenons une dernière fois ?
      Vive le Québec libéré du canada et vive le canada libéré du Québec !
      Robert Alarie
      P.S. Quand on pense que l’Australie et l’Écosse prennent leur distance vis-à-vis Elizabeth et qu’Harpeur lui liche la couronne…pathétique !

    • @mlektra

      Du grand n’importe quoi, Aussant vous en sert chaque fois qu’il ouvre la bouche et vous avalez tout rond.

      Il faut l’entendre nous expliquer qu’une éventuelle décote du gouvernement québécois au lendemain d’une sécession serait en fait une occasion pour le Québec de faire un coup d’argent :

      http://www.dailymotion.com/video/xstr23_rdi-economie-entrevue-jean-martin-aussant_news#.UTVv86VnqCM

      Après avoir soutenu que la réaction des marchés serait irrationnelle, dans un autre argument, il lance :

      « Les marchés obligataires, qui sont le meilleur baromètre de la santé financière des gouvernements à travers les prix auxquels ces derniers peuvent emprunter »

      http://www.optionnationale.org/presse/argumentaires/deux-mythes-pernicieux

      C’est ça du n’importe quoi!

      Cet homme est intelligent mais, comme pour Jean-François Lisée, ses forces intellectuelles sont au service d’une partisanerie aveugle.

      L’avez-vous entendu décrire d’où proviendrait l’armée québécoise? Le Québec obtiendrait le quart de l’armée canadienne. Simple de même. Fallait juste y penser!

      Ça, c’est du n’importe quoi, du très grand n’importe quoi.

      Et puis, cette astuce qui consiste à remplacer systématiquement le mot « dépenses » par « investissement », comme s’il s’agissait de changer un mot pour générer des sources de revenus.

      Ça aussi, c’est n’importe quoi.

      Il y en a que le feu d’artifices d’un discours qui emprunte les allures de la raison font tomber dans le panneau. Êtes-vous de ceux-là?

      Et puis maintenant, M. Aussant minimise le salaire que lui accordent les militants, 87 000 $ par année (20 % des cotisations annuelles au parti) en faisant valoir que c’est à peine le salaire minimum. Un peu de décence, je vous prie.

      - Robert Lemieux

    • Une nouvelle fort intéressant, monsieur Aussant est maintenant blogueur pour le J D M… Les treize minutes de temps libre par jour qui lui restait viennent de trouver preneur.

    • M. Lemieux. Tout ce que vous dites, vous l’affirmer avec une grande gravité, comme si c’était grave.

      Aussant n’est pas un dieu, mais c’est probablement le meilleur vendeur et pédagogue de la souveraineté que le Québec a connu depuis les 15 dernières années.

      Que vous soyez fédéraliste de coeur, je peux le comprendre et il est très difficile de convaincre les émotions. Mais si vous êtes fédéraliste de raison, on peut discuter plus amplement.

      C’est bien beau l’objectivisme et j’espère que oui, nous serons confrontés et que nous aurons à donner des réponses. La partisanerie aveugle? Elle est présente des 2 cotés mon cher. À vous, à nous de recoonaitre lorsqu’elle devient irrationelle et que les arguments ne tiennent pas.

      Vous dites que c’est du “n’importe quoi” d’affirmer que nous aurons 24% de l’armée canadienne. Si vous pensez que l’armée canadienne va nous envoyer par colis postal les bateaux et les soldats que nous entreposerons, évidemment que c’est du n’importe quoi. L’idée derrière ça c’est que nos impots paient à hauteur de 24% l’armée canadienne et que nous en détenons la propriété au prorata.

      Qu’importe quel serait le chiffre. Ça sera celui sur lequel nous nous entendrons. Il n’y a pas de “n’importe quoi” la dedans.

      Vous dites les 2 mythes pernicieux sont du n’importe quoi? Bravo. Facile à dire, mais j’attends vos arguments pour étoffer votre maigre contre-attaque.

      Vous attaquez ses arguments mais vous ne nous donner rien en retour? Oui il parle d’investissement. Investir dans les cerveaux n’est pas une dépense mais un investissement. Payer 30 à 50% plus cher pour des contrats de construction à cause de la corrupution, ÇA C’EST UNE DÉPENSE!

      Il faut savoir de quoi on parle. Si vous etes trop aveuglé pour voir du mauvais dans tout ce qu’il dit c’est votre problème.

      Moi aussi je reconnais que le parallèle entre le salaire minimum et son salaire était poussé. Mais je vois ca comme une figure de style anodine. Ce que ça dit, c’est qu’il est à temps TRES plein sur la cause et que c’est peu cher payé.

    • @rllemieux 4 mars 2013 23h32
      À votre place, je me garderais une petite gêne avant d’accuser les autres de dire n’importe quoi !
      Votre flag canayen vous aveugle monsieur !
      Relisez mes commentaires d’hier à 20h26 et expliquez-moi comment vous justifiez votre «bonheur» d’être le parfait Elvis Gratton amateur de «grilled- cheese»…
      C’est sûr que si vous êtes fonctionnaire, vous faites dans votre froc à l’idée de perdre votre pension, ce qui est la dernière ânerie de bonhomme 7 heures des fédés…
      Robert Alarie
      Robert Alarie

    • @mlektra
      Premièrement, je vous ai vouvoyé parce ce que je ne vous connais pas. Je trouve que de me faire tutoyer par quelqu’un que je ne connais pas est donc un manque de respect. Je n’agirai pas comme vous car ce n’est pas dans ma nature.
      Deuxièmement, je n’ai rien dit sur la pertinence ou non de l’ON. En fait, si vous aviez lu mes interventions, vous auriez compris que pour moi c’est le cours normal des choses qu’il y ait de plus en plus de partis politiques. Ceci est dû à la fin de la pensée de l’ère industrielle ou il était facile d’obtenir un consensus, et que maintenant chaque individu a droit de s’exprimer selon ses convictions. C’est une réponse à un besoin grandissant et de plus en plus diversifié. Je suis même allé beaucoup plus loin en souhaitant l’abolition de tous les partis politiques, afin de mettre un terme à ce que je qualifie de de dépassé cette démocratie qui est née avec l’industrialisation de l’Occident. Nous sommes dans les premières décades d’une économie et une société basée sur le savoir, et toutes nos vieilles institutions sont en conflit direct avec celles-ci, en particulier notre démocratie et notre système de gouvernement – ce qui est la cause principale de l’explosion des coûts de fonctionnement de TOUT nos gouvernements. Je vous invite à prendre connaissance en détail de cet état de fait en faisant la lecture des ouvrages d’Alvin (et son épouse Heidi) Toffler d’une part, et d’autres part de lire sur les innovations « disruptives » (technologiques et autres) qui permettent de changer radicalement la trajectoire des coûts des solutions d’affaires (que nos gouvernement utilisent) en lisant les ouvrages de Clayton M. Christensen, ainsi que des impacts sociaux et économiques que ces innovations amènent.
      Troisièmement : Veuillez lire attentivement mon dernier paragraphe – qu’est-ce que je remets en question? La façon dont les services à la population sont livrés. De la manière actuelle, encore une fois basée sur des principes industriels périmés, cela coûte une véritable fortune aux contribuables et on s’en va directement vers un trou dans lequel on ne pourra plus s’en sortir – que le Québec soit un état indépendant ou non. Si vous aviez pris la peine de lire mes autres interventions, en particulier sur les droits de scolarité, vous auriez compris que je suis POUR la gratuité scolaire – mais pas de la façon dont les collèges et universités sont constitués actuellement. Cela coûte trop cher aux contribuables. Je suis pour la formation à distance – une méthode que j’utilise régulièrement dans mon travail. Cela me permet de donner de la formation et d’en recevoir avec des collègues aux USA, en Europe et en Asie. Avec cette méthode les étudiants auraient même l’accès à des connaissances provenant d’ailleurs, permettant d’améliorer leur savoir pour pouvoir en faire contribuer leur concitoyen. Et aux professeurs de rejoindre pas des dizaines, mais des milliers d’étudiants en simultané ou en différé. En réduisant à une petite fraction le coût des cours théoriques, il devrait rester amplement d’argent pour des salles de laboratoire, la recherche et surtout, la gratuité scolaire. Pourquoi est-ce que cette solution n’est pas adoptée sur le champ? En un mot, l’inertie. Je vous laisse imaginer les détails.

      Mais surtout, je crois que l’on devrait utiliser toutes les technologies disponibles pour éliminer les inefficacités nombreuses de notre fonction publique, en santé, en sécurité, en infrastructure etc, de même que d’éliminer nombreuses institutions qui n’ont tout simplement plus leurs places (les commissions scolaires sont les premières visées ici).
      Quatrièmement, les chiffres que j’ai exposés avec sources à l’appui ont permis de rectifier ceux que vous aviez émis car ils étaient incomplets. D’autres intervenants sur ce blogue font souvent la même erreur. Et souvent, ils en tirent les mauvaises conclusions. Oui il y a une part des établissements fédéraux qui devraient retourner à un Québec indépendant. Mais cela ne fera qu’abaisser sur papier une partie de la dette de 383,1 Milliard$; dans le quotidien des gens cela ne se traduira donc pas en baisse d’impôt.
      D’ailleurs, une baisse substantielle d’impôt (surtout pour ceux qui en paie le plus) devrait être au centre de toutes les actions politiques de tous les partis. Il ne faut jamais oublier que ce sont les contribuables qui permettent à un état d’exister.
      Cinquièmement, vous avez également pris la peine de mentionner dans votre intervention à TeddyBear que le Québec était bien géré depuis plusieurs années, incluant la période ou les Libéraux étaient au pouvoir. Bravo pour votre franchise, c’est surement apprécié par ceux-ci, mais moi je crois quand même qu’ils nous ont mis dans la m….Tant par leur magouillage que par leur socialisme d’opportunisme, c’est-à-dire donner des nananes à tous les groupes sociaux, y compris évidement leurs tinamis. Tout ça pour se maintenir au pouvoir.
      Sixièmement, « Et cessez de dire que c’est l’économie canadienne qui supportent artificiellement le Québec pour nous donner de telles taux. » Je n’ai jamais rien dis de tel. Je crois que vous vous mélangez sur mes convictions…Je vous prie de faire attention de me prêter des intentions que je n’ai pas, de la même façon que je vous disais de faire attention à vos chiffres. Pour vous éclairer, je suis convaincu que les états-nations sont à plus ou moins moyen termes destinés à disparaitre pour être remplacés par des organismes semblables à l’Union Économique Européenne, avec une monnaie commune et la libre circulation des personnes, biens et capitaux. Pour le moment, les pays de cette union existent encore, mais deviennent de plus en plus des coquilles vides car le véritable contrôle s’exerce à partir du siège de l`UEE. Je suis convaincu qu’à plus ou moins court terme une union similaire aura lieu en Amérique principalement en réaction au pouvoir grandissant des économies émergentes, et que le Québec voudra y prendre part. Dans ce contexte, la séparation du Québec devient pour moi un exercice futile car il deviendrait également une coquille vide avec un centre de décision ailleurs.
      Septièmement, si vous aviez pris la peine de lire mes interventions passées, vous auriez compris que pour moi le développement économique du Québec ne passe pas par l’exploitation des ressources naturelles comme l’entend le Plan Nord – et encore moins les gaz de schiste. Je serais plus que surpris de voir dégager des redevances appréciables qui permettraient de rembourser une partie importante de la dette – il y aura trop d’intermédiaires qui en profiteront pour se remplir les poches – désolé d’être cynique, mais la réalité m’a bien appris ces leçons.
      Au contraire, je crois qu’il serait plus avisé de développer la distribution et la production d’électricité de façon massive vers la Nouvelle Angleterre et l’Ontario (il faut avoir vécu en Ontario pour savoir comment l’électricité coûte cher là-bas). Seule l’énergie comme ressource (sous toutes ses formes) est véritablement rentable (je suis d’accord pour une exploitation à court-moyen terme des hydrocarbures, mais à long terme il faut viser vers des énergies qui n’affecte pas le climat). En offrant cette énergie électrique à un tarif inférieur à ce qu’ils paient maintenant, les populations de ces états pourront en consommer en quantité appréciable. Et ces populations dépendront de celle-ci. Pour y arriver encore plus vite à cette dépendance, il faudrait même relancer le projet de moteur-roue électrique développé par Pierre Couture, et investir dans la fabrication de véhicules électriques destinés à tous les marchés qu’Hydro-Québec vise. On peut facilement y voir le Groupe BPR comme fabricant potentiel, ce qui permettrait en plus de développer des emplois ici et une expertise qui sera en forte demande. Je ne suis pas « machiavélique », mais simplement je vois une opportunité d’affaire qui serait « game changing » pour le Québec. Sauront-nous en profiter ?

    • @souverain Rides Again!

      M. Lavoie – vous devriez recevoir un boni juste pour avoir à lire les âneries d’un tel personnage.

      Il ramène tout ce qui se passe dans la société comme si cela était une conspiration du fédéral, et à ceux qui ne pensent pas comme lui, il les décrit comme des fédéralistes.
      Sans même savoir qu’il existe d’autres façons de penser.
      Que ce n’est pas parce qu’on n’est pas souverainiste qu’on est obligatoirement fédéraliste.
      Cela dépasse tout simplement sa capacité de compréhension. Il expose à chacune de ses interventions sa personnalité limite.

      « Si tu n’es pas avec nous, tu es avec eux-autres! » C’est sa maxime préférée – comme disait George W. Bush « If you’re not with us, you’re with them! » Le voilà donc en belle compagnie! Bravo @souverain, t’est pareil que le plus grand con que la planète ait connu dans les derniers 100 ans!

      Ça doit être triste à mourir chez lui – je l’imagine en train de parcourir les blogues pour essayer de se faire entendre et exhorte les Québécois à être debout – alors qu’à 70 ans bien sonné, il doit pas resté lui-même debout bien longtemps. Au réveil le matin, il doit maudire sa cafetière parce que l’interrupteur indique « ON » au lieu de « En Marche ». Et tous les autres appareils chez lui qui utilisent des termes anglais. Peut-être appose-t-il des autocollants qui traduisent chaque fonction en français? Faudrait aller voir chez-lui!

      Mais ce qui est le plus hilarant dans son cas c’est qu’il pense qu’il a une pensée autonome alors qu’il ne fait que de régurgiter ce que son « bon vieux PQ » lui a bien voulu lui apprendre. Comme si lui ou le PQ possédait le monopole de la vérité! Ouah HA HA HA!!! C’en est tordant!!!
      En fait, @souverain a le nez et les lèvres collés sur leurs derrières. Et quand il ouvre la bouche, il avale. Et après il régurgite.

      Faudrait bien que quelqu’un lui donne le numéro de téléphone de sa préférée Jojo Savard – il en parle tellement souvent! Il pourrait faire une « date » avec elle! Elle est de son âge, elle a les mêmes capacités intellectuelles – ils sont fait pour s’entendre! Mais faudrait aussi que quelqu’un lui donne des petites pilules bleues. Par contre, il faut qu’il fasse attention parce qu’apparemment, c’est un peu dangereux lorsque tu mélanges ça avec la nitro…
      Faudrait aussi que quelqu’un lui dise de s’essuyer la bouche; comme frank Zappa disait « nobody looks good with brown lipstick »
      Bazinga!

    • @SuperCass.

      Je m’excuse de mon impolitesse. J’ai été échaudé en début de réponse. J’ai bifurqué avec le vous plus tard. Je m’en excuse.

    • @mlektra
      Sans rancune – et je dois dire que j’ai même bien appécié votre intervention. On peut constater que lorsque les gens sont polis entres-eux c’est beaucoup plus productif. Alors qu’avec d’autres sur ce blogue, on ne peut que répondre de la manière dont ils nous traitent!

      Au plaisir!

    • @ SuperCass

      J’ai lu avec intéret et attention votre commentaire.

      Je vous suggère qu’on se rejoigne sur Facebook, pour continuer la discussion :

      http://www.facebook.com/mlektra

    • @SuperCass 5 mars 2013 13h48
      Tout en relisant la série de vulgarités que vous m’adressiez, je constate que, somme toute, votre niveau intellectuel est à la hauteur ce qui vous sert de siège !
      J’ai au moins le courage de ne pas invectiver les gens de façon anonyme comme vous le faites !
      Dans votre cas, vous faites la preuve que la médiocrité et la couardise se cachent souvent derrière l’anonymat !
      Robert Alarie

    • @souverain 16h59
      À comparer à toutes les vulgarités que VOUS m’avez adressées récemment et par le passé (vous m’avez même traité d’anglophone!!!), c’est en fait une bien faible réponse; vous en méritez amplement plus. Mais je me retiens car j’ai un peu pitié de vous. Vous faites dur…mais comme je ne suis pas vindictif, et la très grande majorité du temps je demeure très polis, je ne pilerai pas sur vous parce que vous êtes déjà à terre. Ça ne se fait tout simplement pas. De plus, vous aurez constaté que vous seul attirez ce genre de réponse des autres. Il y a cause à effet ici.

      Pour ce qui est du niveau intellectuel, vous avez peut-être constaté (mais j’en doute) que dans la plupart de mes interventions, j’ai apporté plusieurs nouveaux éléments de réflection afin de pousser celle-ci plus loin.J’ai aussi apporter des précisions et des correctifs lorsque je voyais quelque chose qui était incomplet , incorrect ou imprécis. C’est comme cela que ça se fait sur un blogue. C’est la bonne étiquette.

      Quand à dire si mes interventions fûrent médiocres, je laisse le soin à tous ici sur ce blogue de former leur propre opinion. On gages-tu un p’tit 2$ la-dessus?

      Par contre, si on fait le tour de VOS interventions, on ne pourra pas constater ce fait…C’est principalement de la propagande, souvent enveloppée d’une haine envers vos compatriotes dès qu’ils n’épousent pas VOTRE vision. Le monde ne tourne pas autour de vous, soyez-en convaincu; prenez-en conscience le plus rapidement possible pour le bien de tous.

      Mon anonymat est nécéssaire car j’oeuvre pour une grande entreprise qui traite avec plusieurs organisations publiques et privées à tout les niveaux. Mes opinions sont les miennes, mais tout les employeurs dans le domaine ou j’oeuvre y compris le mien ne sont pas ouvert à ce genre de choses car cela pourrait causer un problème lors d’attribution de contrats. Comme cela fait plus de trente ans que je suis dans ce milieu et que la plupart des intervenants se connaissent entre-eux, je suis facilement reconnaissable. Ensuite, on peut imaginer quelqu’un en charge des achats ne soit pas d’accord avec mes opinions, qui à l’occasion sont tranchantes, et décide d’évoquer de fausses raisons pour ne pas nous attribuer le contrat . Comme j’apprécie beaucoup mes collègues de travail, je ne veux leur causer aucun tort. Comme j’apprécie mon revenu d’emploi (je suis dans les 1%) je ne tient pas à mettre celui-ci en péril inutilement.

      Par contre, il y a des fois où l’absurde a une limite, et de la façon dont le PQ, le Parti Conservateur, le Parti Libéral (aux deux niveaux) et à l’occasion QS se comportent, la limite est atteinte plus souvent qu’autrement.

      Pas sur, que d’autres personnes dans mon domaine aurait le courage de s’exprimer quant même comme je le fais.

      Vous, vous êtes à la retraite, vous n’avez pas de collègues à protéger et vous ne risquez donc rien.
      Alors pour la couardise, on repassera

    • @souverain

      Bravo pour vos commentaires du 4 mars 2013 à 20h26 à SuperCass!
      Très concrets et véridiques.

      D.J. Diamond

    • Bonjour,

      Bien sûr, Option Nationale doit avoir sa place pour être la VOIE et la VOIX des Vrais de vrais Indépendantistes du Québec qui forment le 1 %. Afin de séparer les VRAIS indépendantistes des FAUX comme les péquistes aux pieds plats. Et ainsi séparer le bon grain de l’IVRAIE, cette sale merde qui pousse à travers le bon grain tout comme les péquistes, ces « parasites patentés de la masturbation intellectuelle » depuis 45 ans. Et dire que ces pauvres misérables se croient de fiers bâtisseurs de pays par les assemblées de cuisine et le porte à porte en plus de collecter des vieux $ 5.00 comme des mendiants à d’autres mendiants. Et dire que ça pense de faire un pays tout comme le contraceptif souverain qui dans les faits empêche la vraie indépendance de naître en étant une capote depuis 1968. Tout en zigonnant dans le matelas de la Cause….. Avec plaisir, John Bull.

    • M.Lavoie,
      Pas très flatteur pour votre blogue et votre probité de tolérer les propos de johnbull, cet anonyme crétin, après avoir censuré les miens qui étaient, et de loin moins dégoûtants !
      Si vous vouliez prouver votre préférence pour la merde fédéraliste, c’est fait !
      Robert Alarie

    • @SuperCass 5 mars 2013 18h53
      Diantre, à lire l’importance de votre position sociale pour justifier votre anonymat, aurais-je eu l’honneur de me faire insulter par Gilbert «M.Canada» Rozon !
      Faut pas vous «enivrer» de votre prestance, vous allez vous réveiller avec une cirrhose du cerveau !
      Robert Alarie, pas du tout anonymement… vôtre

    • @souverain

      Je serais le premier surpris d’apprendre si j’avais une quelconque notoriété dans le grand public. Par contre dans le milieu d’affaires dans lequel je suis, les gens se connaissent pas mal tous, clients comme fournisseurs, et comme je disais, cela fait plus de trente ans que je suis dans ce domaine; j’ai donc été en contact un grand nombre de personnes, et plusieurs sont des amis, collègues et ex-collègues. Et mon nom n’est pas très répandu.

      Je ne m’abroge donc d’aucune prestance, et je dirais qu’au travail je suis plutôt “low-key” contrairement à ce que vous pensez.

      Manifestement, vous n’avez pas compris le sens de mon propos à ce sujet. Je vais donc vous donnez un exemple:

      Imaginez qu’un collègue représentant et moi nous présentions une réponse à un appel d’offre pour une commission scolaire (les affaires sont les affaires). Nos deux noms y figurent. Le responsable des achats de la commission scolaire est un abonné de ce blogue – il lit les sujets et commentaires mais n’y participe pas. Comme j’interviendrais de façon non-anonyme sur ce blogue, il a lu à quelques reprises que je souhaite que l’on abolisse les commissions scolaires.

      Je vous demande: Comment pensez-vous qu’il va recevoir notre proposition? Elle va prendre directement le chemin des poubelles…

      Pensez-vous que le représentant va être content? Et mon patron? Est-ce que vous saisissez mieux maintenant les enjeux pour moi de maintenir mon anonymat?

    • Monsieur Lavoie, en référence au commentaire de Souverain en date du 6 mars, 13h13, je me permets de vous souligner que Johnbull ne s’attaque pas aux autres blogueurs personnellement, contrairement à ce Souverain.

      Votre niveau de tolérance est exemplaire, mais le fait de tolérer les propos indignes et dégradants de ce Souverain à l’égard de vos blogueurs, n’est-ce pas encourager la dégradation de la qualité des interventions.

      J’ai été personnellement une victime de ce personnage odieux. Pourquoi tolérez-vous un tel intervenant qui, de toute évidence, semble avoir des problèmes comportementaux particulièrement inquiétants?

      Merci de me lire.

      Jeffrey Lafrenière

    • @jeff50
      6 mars 2013
      15h59

      ”Monsieur Lavoie, en référence au commentaire de Souverain en date du 6 mars, 13h13, je me permets de vous souligner que Johnbull ne s’attaque pas aux autres blogueurs personnellement, contrairement à ce Souverain”

      Incroyable! Allez donc relire les commentaires de johnbull. il s’attaque pas seulement à des personnes mais à toutes les personnes qui sont péquistes et il se fait faire la remarque très souvent par d,autres blogeurs.
      En passant, souverain à tout à fait raison de répondre aux insultes et remarques désobligeantes de certains blogueurs qui dégueulent et vomissent en employant des termes disgracieux et insultants.

    • @jeff50 6 mars 2013 15h59
      Vous écrivez : « bla bla bla…je me permets de vous souligner que Johnbull ne s’attaque pas aux autres blogueurs personnellement, contrairement à ce Souverain.»
      Ho là, monsieur cessez de vous humilier et d’astiquer les cornes de johnbull !
      Primo : Question de remettre votre horloge grand-père à l’heure, voici ce que m’écrivait votre bœuf de l’ouest préféré le 6 mars 2013 06h55 : «…Et dire que ça pense de faire un pays tout comme le CONTRACEPTIF SOUVERAIN (les majuscules sont de moi)….qui dans les faits empêche la vraie indépendance de naître en étant une capote depuis 1968. Tout en zigonnant dans le matelas de la Cause….. Avec plaisir, John Bull.
      Secundo : Auriez-vous l’obligeance de me dire quand ET dans quel contexte vous avez «été personnellement victime de l’odieux personnage que je suis ?»
      Et c’est moi que vous accusez d’avoir «des problèmes comportementaux particulièrement inquiétants?»
      Allez en paix et cessez de bêler auprès de M.Lavoie qui va devoir bientôt s’ouvrir un blogue de consultation pour frustrés fédéraux souffrant des complexes-des-brebis-égarés-qui-ont-perdu-leur-bergers-qui-les-a-trahies !»
      Robert Alarie
      P.S. à vous plaindre comme ça, on peut comprendre pourquoi vous avez besoin d’Ottawa pour vous tenir debout !

    • Oups, « leurS« bergers…

    • @Souverain 6 mars 21h15

      Vous me demandez quand et dans quel contexte vous m’avez personnellement insulté? Allez voir votre commentaire du premier mars 20h13. Non content de mépriser régulièrement et personnellement les intervenants, vous ne vous souvenez pas de ce que vous avez dits et quand vous l’avez dits.

      Vous êtes vraiment un cas ici. Je souhaite que cyberpresse enquête sur votre comportement au plus vite. La communauté ici s’en portera mieux.

      Jeffrey Lafrenière

    • Bonjour,

      Bien évidemment que ce parti de l’Option nationale possède sa place sur l’échiquier politique du Québec. Car sinon, les Vrais indépendantistes qui forment les VRAIS du 1 % n’auraient pas le choix que de voter pour les FAUX indépendantistes qu’est le Parti Québécois depuis 1968.

      Car dès le jour de la fondation du Parti Québec en 1968 dans Laurier Dorion à Montréal, dans un mémorable show de boucane du Fondateur TI POIL, celui s’allumait sans l’aide d’un briquet en les allumant l’une après l’autre en fumant presque tout le filtre, là où ça pue le plusse disaient les militants nationalistes des rangées d’en avant. Avec en plus des fortes odeurs de cigarettes dans cette fumée opaque, de fortes odeurs de swing venant de la salle où bien des militants étaient venus sur le pouce et souvent couchaient dehors.

      Voilà pourquoi Option Nationale est nécessaire car le Parti Québécois dans la foulée de la pilule anticonceptionnelle des années 1960 devient un « PUISSANT CONTRACEPTIF » pour empêcher l’indépendance de naître, soit en éliminant d’abord la MÈRE PORTEUSE du RIN qui s’avorta sur le Tas en pleine salle devant les militants éberlués du RIN. Car le défunt RIN venait de se faire Hara Kiri pour laisser toute la place à la « masturbation intellectuelle » du Parti Québécois . Et tout de suite, tout ce FAUX SEMBLANT du Parti Québécois commencèrent le « zigonnage dans le matelas de la Cause » en parlant souveraineté- association avec un gros TRAIT d’UNION afin de four… intellectuellement la population et les péquistes qui n’étaient surtout pas des 100 watts. Et ÇA dure depuis 1968 alors que nos « capotes ou préservatifs péquistes » empêchent l’indépendance de naître en mettant du bois dans les roues des vrais partis indépendantistes comme l’Option Nationale en voulant les mettre hors de combat comme le RIN . Et ça dure depuis 1968 avec cette masturbation nationaliste des péquistes en zigonnant de temps en temps dans le matelas de la Cause . Voilà pourquoi la Cause est maintenant tombé dans sa « ménopause » sans avoir jamais ACCOUCHÉ avec une telle gang de péquistes qui firent le choix de n’être que des grandes gueules en zigonnant dans les coins du matelas tout en étant de puissants contraceptifs de cette manière avec le plaisir solitaire des péquistes, ces adolescents attardés……. Avec plaisir, John Bull.

    • @jeff50 7 mars 2013 08h11
      «Allez voir votre commentaire du premier mars 20h13.» ?
      S’cusez mais le premier post sur ce blogue est daté du DEUX mars !!!

    • @jeff50 7 mars 2013 08h11
      «Je souhaite que cyberpresse enquête sur votre comportement au plus vite. La communauté ici s’en portera mieux.»
      Dites-moi ce que vous suggérez à cyberpresse de faire avec les fédéralistes qui traitent les souverainistes de : nazis, fascistes, BS, Talibans, coquerelles, rôteux de baloney et j’en passe… ?

    • @Souverain

      C’est sous la chronique du 28 février.

    • @SuperCass 6 mars 2013 15h40
      Vous écrivez : «…Je ne m’«ABROGE» donc d’aucune prestance, et je dirais qu’au travail je suis plutôt “low-key” contrairement à ce que vous pensez.»
      Je présume que, modeste comme vous êtes, «je ne m’«abroge» était un lapsus de «je ne m’ARROGE» d’aucune prestance… ?
      Pas grave, je suis sûr qu’après 4-5 bonnes bières QUÉBÉCOISES parmi celles qui ont gagné des médailles d’Or à travers le monde on finirait par s’entendre pour créer un autre parti souverainiste ;-))

    • Bonjour,

      Enfin, notre ami le péquiste souverain s’est enfin soulagé . Bien sûr, son plaisir solitaire est un moindre mal que de s’en prendre constamment par frustration aux autres intervenants sans émettre une opinion, simplement pour essayer de se pogner avec les Autres.

      Toutefois, avec le tout en direct sur votre écran, nous pouvons comprendre toutes les frustrations d’un Caribou du Premier Lit de TI Poil, soit les frustrations de souverain le péquiste. Car tout en constatant ce « DILEMME », mes amis Canadiens, voilà le drame que vivent les PURS et LES DURS. Car comment rester PUR tout en étant ben DUR comme le souverain péquiste.
      Enfin, souverain vient de comprendre la situation en se soulageant pour passer du côté du MOU, quitte à passer pour un Impur pour ce péquiste avec son héritage de CATHO. Un peu de Mou à l’occasion ne fera pas un pécheur pour Autant de ce vieux péquiste…… Avec plaisir, John Bull.

    • @jeff50 7 mars 2013 12h13
      «@Souverain C’est sous la chronique du 28 février.»
      Monsieur Jeff, en relisant les différents commentaires de ladite chronique du 28 février et si j’ai bien compris, c’est correct pour des fédéralistes de traiter les souverainistes de «parasites»…et de «suppositoires»…mais c’est moi le «vulgaire» séparatisssee que vous traitez de « champion de l’insulte et du mépris » ?
      À vous lire je devrais peut-être m’excuser de ne pas m’être excusé ?
      Je peux comprendre que la plupart des fédralistes êtes habitués à vous faire marcher dessus et à quêter votre «péréquation» de la «décapitale nationale» alors je vous pardonne votre seconde nature !
      Dois-je vous rappeler que c’est un blogue pour adultes ici ?
      «If you can’t stand the heat, get out of the kitchen» !

    • @souverain

      Une légère erreur de copie-collé en voulant aller trop vite (l’éditeur de texte en ligne de ce blogue est horrible).

      “Dois-je vous rappeler que c’est un blogue pour adultes ici ?”

      J’imagine que la définition du mot ADULTE est variable pour certain…

    • @johnbull 7 mars 2013 13h27
      Faut croire que si mes commentaires du 4 mars 2013 20h26 n’étaient pas, POUR TOI une opinion et qu’ils étaient «trop fort pour ta vache», je vais te laisser lire ton Bulletin des Agriculteurs où l’on retrouve l’OPINION de ton vétérinaire sur la version bovine mâle de la «vache folle»: le «bœuf détraqué» !
      Meueueueu !
      Au plaisir !
      Robert Alarie

    • @SuperCass 7 mars 2013 15h03
      Vous m’écrivez : «J’imagine que la définition du mot ADULTE est variable pour certain…»
      En effet, tout comme celle de: «brebis», «ouailles»,«mouton», «agneau»,«agnelet»…
      Vous pigez ?
      Pour plus d’informations, demandez à votre «coach» johnbull : c’est un fédéraliste qui est abonné à la revue Québécoise «La Terre de Chez Nous» !
      Robert Alarie
      P.S. J’en conclus que vous n’acceptez pas mon offre de 12h42 à prendre une bonne bière QUÉBÉCOISE… (parmi les meilleures au monde…et bien meilleur que la « british piquette brune» à johnbull… !

    • Oups, bien meilleurE…

    • @johnbull
      7 mars 2013
      08h35
      Tu as un mépris et une haine sans bornes pour les séparatistes, tu traites certains de tes anciens locataires d’ ‘écoeurants”, tu juges très séverements les gens pauvres.tu te vantes de tes avoirs, tu répetes toujours les mêmes âneries .
      Un peu comme chantait Brel : ”les bourgeois sont comme des cochons plus…. ”

    • @souverain

      “Pour plus d’informations, demandez à votre «coach» johnbull : c’est un fédéraliste qui est abonné à la revue Québécoise «La Terre de Chez Nous» !”

      Sur quoi vous basez-vous pour dire que johnbull serait mon coach – en fait qu’est-ce qui vous fait même penser que j’en aurais besoin d’un????? De même mentioner une telle chose est une marque de mépris – c’est ce genre de chose que moi, jeff50 et plusieurs autres vous reproches.

      En ce qui concerne le mot adulte, c’est le sens de MATURE qui semble vous échappé.

      Finalement, n’est-ce pas évident selon toutes les interventions que j’ai fait jusqu’à maintenant que selon moi AUCUN PARTI POLITIQUE n’adresse aucun des véritables enjeux que nous dans l’Occident faisons face??? Combien de fois devrais-je le dire???

      Mes influences viennent de Alvin Toffler et de Clayton M. Christensen. Allez vous renseigner (wikipedia) sur ces deux personnes – ça ne peut pas vous faire du tort…

    • @SuperCass 7 mars 2013 18h35
      Vous me décevez car je vous trouvais quelque peu sympathique malgré tout !
      Je vous ai tendu une «perche» à propos de johnbull, puisque vous m’aviez tendu le «piège» de l’«adulte»…
      Cessez de gaspiller vos énergies en vous servant constamment de «grands penseurs» pour justifier vos propos !
      Une fois de temps en temps, ça parfume nos propos, mais faut quand même pas que ça devienne un placébo !
      Un grand penseur, est d’abord et avant tout un penseur qui pense par lui-même !
      Pas grave, il y a des souverainistes qui ne sont pas plus «vites» que vous et je les aime bien quand même !
      Robert Alarie

    • Bonsoir,

      En réplique à Joden avec son commentaire de 18.38 heure, tout comme j’affirmais hier à votre ami le péquiste souverain, comptez vous chanceux vous autres les nationalistes québécois d’avoir un Canadien aussi fier de l’être que moi qui est tout un MUST pour la langue française. Car jamais dans ma vie depuis 45 ans n’ai je rencontré un seul péquiste qui m’arrive à la cheville sur la maîtrise de la langue française, soit à l’oral ou bien à l’écrit. Et ÇA, vous autres de la gang des péquistes qui vous targuez d’être les défenseurs du fait français au Canada, vous devriez être fier de moi en tant que Canadien qui peut vous en montrer toute la gang ensemble. Vous devriez tous vous excuser de cet impair, de cette impolitesse chronique qui vous sied très mal. Retournez aux études serait profitable pour vous autres de la talle des nationalistes. Vous faites honte à la langue française, voilà pourquoi je tiens mordicus à vous avoir en grippe.

      Et tant qu’au péquiste souverain, ce vieux Caribou du Premier Lit de Ti Poil, ce pauvre bougre se choque et s’indigne de se faire dire qu’en tant que vieux péquiste PUR et DUR, cela prend toute une abnégation et de la « CONTINENCE » de sa part en attendant le Grand Soir de l’érection nationale tout en restant BEN DUR. Voilà pourquoi ce vieil escogriffe est si agressif envers les autres intervenants sur les blogues de Cyberpresse. Car à 12.42 heure en ce Midi, notre souverain péquiste s’en ai peut être passé une « tite vite » car celui ci parlait de collaborer à la fondation d’un nouveau parti politique autre que le Parti Québécois qui est sa niche officielle.

      En terminant, afin d’éviter les grosses crampes de la région pelvienne comme souverain le péquiste PUR et DUR, prenez conseil du souverain nouveau fatigué comme péquiste de se masturber intellectuellement depuis plus de 45 ans. C’est un grand jour pour ce Pur et DUR qui décida en ce jour de « slacker la poulie » tout en laissant s’échapper de gros motton pognés dans la tuyauterie depuis trop longtemps, continence du PUR oblige. Bravo au souverain péquiste d’avoir lâché du lest pour passer au MOU, ce qui ne fera pas de toi un mauvais nationaliste en rejoignant toute la gang des Impurs au sein des péquistes. Ainsi, souverain sera plus relax à l’avenir en émettant son commentaire tout en cessant de fustiger les Autres et d’y passer son aigreur. Dans ce temps là, vous autres les péquistes, « trois quatre ti-coups » et vous oubliez pour quelques instants votre Cause ainsi que Notre Dame en Béton….. Avec plaisir, John Bull.

    • @souverain
      Je ne vous ai tendu aucune perche ou piège – je constatais un fait.

      Je ne justifie pas mes propos – ils sont influencés par leurs “philosophie” mais mes propos sont les miens et uniquement les miens.

      “Un grand penseur, est d’abord et avant tout un penseur qui pense par lui-même !”

      Vous ne retrouverez dans aucun ouvrages de ces auteurs les propos que je tiens dans ce blogue – tout est de mon crû. Comme par exemple (c’est seulement une comparaison entre ces personne que je fais ici – je n’oserai jamais me comparer à aucun d’eux) Frank Zappa a été influencé par Edgar Varèse et Tchaikovsky. Mais sa musique ne ressemble pas à la leur pour autant.

      “Faut pas vous «enivrer» de votre prestance, vous allez vous réveiller avec une cirrhose du
      cerveau !”

      Et

      “Pas grave, il y a des souverainistes qui ne sont pas plus «vites» que vous et je les aime bien quand même !”

      Quand on se fait dire ce genre d’idioties, demandez-vous pas pourquoi les gens ne sont pas très tendre à votre égard.

    • @ johnbull
      7 mars 2013
      20h31

      ” …… comptez vous chanceux vous autres les nationalistes québécois d’avoir un Canadien aussi fier de l’être que moi qui est tout un MUST pour la langue française. Car jamais dans ma vie depuis 45 ans n’ai je rencontré un seul péquiste qui m’arrive à la cheville sur la maîtrise de la langue française, soit à l’oral ou bien à l’écrit. ,,,”

      FÉLICITATION !

      NEXT !

    • @SuperCass 8 mars 2013 00h46
      Vous m’écrivez: …«Quand on se fait dire ce genre d’idioties, demandez-vous pas pourquoi les gens ne sont pas très tendre à votre égard.»
      Si j’ai bien compris, vous m’avez traité de con mais, «tendresse oblige», je devrais vous dire merci ?
      Intéressant votre suggestion: je vais emprunter le costume d’Elvis Gratton de johnbull et je vais pratiquer à ramper quand des fédéralistes m’insulte…!
      Robert Alarie

    • Oups, m’insulteNT…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité