Gilbert Lavoie

Gilbert Lavoie - Auteur
  • Gilbert Lavoie

    Chroniqueur au SOLEIL, Gilbert Lavoie est également publié dans les pages du quotidien Le Droit d’Ottawa, dont il a été le rédacteur en chef avant d’occuper la même fonction au SOLEIL de 1994 à 2001.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 9 février 2013 | Mise en ligne à 9h50 | Commenter Commentaires (51)

    Les jeunes péquistes à la rescousse…

    L’aile jeunesse du PQ se prononce en faveur du gel des droits de scolarité.

    Leur proposition sera débattue demain au Conseil national à Drummondville.

    Est-ce que ça changera quelque chose? J’en doute…

    Et vous?

    Tags: ,


    • Impossible de savoir ce que ca va changer. Ce gouvernement prend des décisions à la petite journée, sans égard à ce qui est bon à long terme. Aujourd’hui, 9 février 2013, l’objectif est d’appaiser les péquistes en congrès. Une fois cette étape passée, le prochain objectif sera de sortir vivant du sommet sur l’éducation. Pour réaliser ces objectifs de survie à court terme, on est prêt à faire n’importe quelle braderie. L’objectif est toujours de gagner à tout prix, peu importent les conséquences.

    • La gratuité ou le gel c’est irresponsable compte tenu de l’état lamentable des finances québécoises. Ça prend une forme d’indexation, modulation ou hausse pour augmenter les revenus des universités.

      Il faut réussir à éponger la dette colossale que les Libéraux ont augmentée de 50% dans les 9 dernières années!

      M Landry

    • Je pense qu’il y a des sujets davantage importants que les frais de scolarité.

    • Quels jeunes pékystes? Ne sont-ce pas plutôt les habituels vieux radoteux d’Uquanisthan qui s’imaginent volontiers que le monde entier aurait été créé à leur propre image et à leur propre ressemblance tout comme la plupart de ces onanistes du parti du ON? Qui ça, ON?

    • Moi je pense que Madame Marois veut répéter une chose qu’elle a faite dans le passé pour la même cause, c’est-à-dire surprendre et accorder plus que prévu à la grande joie des étudiants. Les politiciens sont un peu comme les artistes, ils tendent à répéter leur grand succès.

      D’ailleurs lorsqu’on entend parler (ou qu’on lit) ces jours-ci qu’elle ne veut pas que les jeunes b.s. s’installent restent à recevoir ce chèque trop longtemps, c’est quelque chose qu’elle a fait dans le passé et dont elle est fière (voir sa biographie).

      Elle se répète aussi dans les coupures en santé, je pense que c’est populaire au pq pour favoriser inconsciemment le renouvellement de la population. On dirait que les partis qui tendent vers le nationalisme et le socialisme tendent aussi vers des formes softs ou pas de dégeulasserie.

      Donc selon moi, Pauline va se prendre pour le général De Gaulle bientôt et annoncer aux jeunes théâtralement qu’elle les a compris.

    • Les jeunes péquistes font de la petite politique pour décoincer le ministre Duchesne! C’est ça la nouvelle façon de faire la politique!!? Plus ça change, plus c’est pareil!

    • Ca prendra beaucoup plus que cette initiative pour changer la tendance lourde qui semble se dessiner autour du sommet sur l`éducation.
      De toute facon on peut compter sur les purs et durs du PQ pour ramener le sujet de la souveraineté sur la table et donc rendre stérile ce congres…

      Le somment sur l`éducation devrait être remis et de vraies discussions sérieuses devraient être entamées avec étude aproffondie des dépenses et des frais de tous les intervenants sans quoi on risque de concretiser ce dialogue de sourd et revoir la si péjorative rue se prononcer.

    • Monsieur Lavoie,

      Lorsque vous utilisez l’expression « jeunes péquistes » dans votre billet, faites-vous allusion aux internautes souverain, joden et toubie ???

    • La proposition de la hausse est venue des jeunes Libéraux. Est-ce que les jeunes Péquistes feront des jeunes Libéraux d’eux-mêmes, l’histoire nous le dira demain.

    • Et oui.les jeunes péquisses sont en faveur du gel,quelle surprise????? Fortement appuyés par
      tante Pauline le printemps dernier ils continuent dans le meme sens!!!! En passant dépechez-vous a finir votre congres ,il y a manifestation au centre ville de Montréal,vous allez manquer
      un party avec les briseurs de fenetres ,quelle belle avenir et surtout apportez vos casseroles
      vous avez été entrainés par notre PREMIERE MINISTRE.

    • La Pauline ne s’attendait aucunement à voir les étudiants se vautrer contre son ministre de l’éducation et son plan d’indexer les frais de scolarité. Elle a porté le carré rouge, paradé dans les rues avec des chaudrons (même pas les siens, pourtant elle en a les moyens!), chahuter contre le gouvernement d’alors. Elle a même recruté le chérubin, Léo, pour démontrer sa bonne foi à l’endroit des étudiants. Mal lui en pris à cette femme opportuniste, femme qui rôde dans les coulisses du parti depuis belle lurette pour finalement obtenir le prix qu’elle reluquait. Elle veut bien nous dire qu’elle fait les choses différemment mais force est de constater qu’elle est une politicienne comme les autres.

      En passant. Vous avez entendu chérubin à RDI ce matin? Il a 20 ans et la graine de politicien, lui il l’a. Parler pour ne rien dire, tout comme pendant le conflit étudiant. Opportuniste? Il a un bon coach. Au surplus, comment vont ses études subventionnées? Lui, y’en a pas besoin de prêts étudiants.

    • Grosse trouvaille.

      Un gel de tarif c’est un tarif qui diminue. Les CPE à $7 coutent probablement aujourd’hui $6 en dollars de 2013; parce qu’ils ont gelés.

      C’est irresponsable parce que l’argent devra venir d’ailleurs. Nous sommes déjà les plus taxés en Amérique. Allons-nous couper en santé ?

      Autant la hausse du gouvernement Charest était irresponsable à un taux de 15% par an pendant 5 ans, autant de ne pas inflationner les frais scolaires est irresponsable. Il n’y a pas que les étudiants au Québec. Que fait-on du reste des travailleurs qui paient des impôts et subissent des hausses de couts ? L’inflation à 2,2% ce n’est pas la mer à boire !

      Je les trouve très nombrilistes; eux qui veulent redéfénir la société de demain. Leur société de demain ce sera: moi, moi, moi ! Et l’État toujours de plus en plus gros et les citoyens de plus en plus dépendants.

    • Les jeunes péquistes c,est comme les jeunes libéraux,juste des p’ti bourgeois opportunistes comme leurs pères.
      Aucun vrai changement avec eux.
      Les seuls vrais jeunes dynamiques pour un futur constructif et créatif pour la nouvelle économie verte et respectueuse de l’humanité ce sont les jeunes qui lorgnent de plus en plus Québec Solidaire et NPD ou Vert au fédéral.
      Le monde de demain leurs appartient et c,est donc à eux de décider.
      Les jeunes péquistes et libéral sont trop ”brainwashés” per leurs papa dinosaures avec des vieilles idées de développements du XXième siècle.
      Demain sera Social Démocrate ou sinon c’est la mort de l’humanité.
      Gilles Ménard

    • ON me pense. Rimbaud

    • Ça ne me surprendrait pas que ça fasse un peu l’affaire de Marois que l’aile jeunesse de son parti se montre en faveur du gel. Comme ça ils pourront dire qu’ils en ont débattu, que le PQ n’est pas totalement fermé à l’idée et blablabla…

    • Pourrait-on imaginer les jeunes libéraux prendre ce genre de position, c’es-à-dire en opposition à la direction du parti ou des ministres ? J’en doute!
      GTremblay
      Montréal

    • ..«Les jeunes péquistes à la rescousse…» Or,« ils-zé-elles» proposent le gel.

      Alors, à la «rescousse» de qui viennent-ils avec pareille proposition?
      «Datte is de couestchionne» dirait Mme Marois.

    • “Pourrait-on imaginer les jeunes libéraux prendre ce genre de position, c’es-à-dire en opposition à la direction du parti ou des ministres ? J’en doute!
      GTremblay”

      Rassurez-vous les jeunes péquistes ne courent aucun risque, c’est demandé par Pauline elle-même. Les jeunes péquistes sont à l’image de ceux qu’on lit ici, ils ne prennent jamais de une position qui risquerait d’être contredit par l’orientation générale du parti. Ils disent ce qu’on leur dit de dire par courriel. Laissé à eux-même, ils se disent que la meilleure défense c’est l’attaque et même si vous parlez de défendre les faibles, ils vont vous traiter de “dretteux” ou de la dernière insulte à la mode qui fait gars qui a tout compris sur tout.

    • Ce sont toujours les Autres qui pensent. Alors, pourquoi n’aurais-je pas le droit de penser ce que je pense Moi aussi? Candide

    • A la réunion du PQ, on voit maintenant Mme Marois vouloir reprocher aux libéraux son marasme. Il faut être culotté pour faire une telle démagogie. Il faut dire qu’en démagogie, mme Marois est passé maitre avec son acolyte à l’éducation Duchesne.

      Un autre décision du PQ; éliminer les héoliennes. Que Hydro Québec fasse un peu de développement régional, est quelque chose que la ministre dont je ne me souvient pas du nom ne peux comprendre, elle n’a aucune expérience et elle participe comme ce gouvernement BOUGON a détruire le Québec comme Mme Marois a fait avec la santé…

    • Petite question:

      vrai ou faux: Harper a annoncé aux provinces et ce suite à la rencontre des ministres de la santé qui
      lui demandait de donner à nouveau le 6% en santé lorsque les transferts seront termi-
      nés en 2014…La réponse: Ce sera 3% pas plus.Voilà quand on n est pas capable de
      s organiser soi-même comme une vraie Nation.

      Puis-je vous rappeler que le gouvernement central n a pas d affaires dans le domaine de la santé comme dans beaucoup d autres sphères.

    • Erno

      sans dire que tu as tout complètement faux…je te demanderais UN chiffre…UN montant: combien y a-t-il d argent que l on transfère dans des paradis fiscaux?

      Merci de ta réponse.

    • C’est tout vraisemblablement ici un blogue ou défouloir pour ‘vieux’ libéraux. Le jupon dépasse trop ;)

    • La question : Mme Marois va-t-elle discréditer Pierre Duchesne en le contredisant ?

    • C’est une pièce de théâtre. Ils vont rentrer dans les rangs du gouvernement.
      La décision finale du gouvernement sera d’indexer les frais de scolarité en utilisant l’augmentation du coût de la vie ou des coûts des universités.

    • Il est important de comprendre que les régions aident a la prospérité du Québec en fournissant les matères premières en temps de prospérité MAIS il faut les soutenir lorsque l’économie est rallentie. Mais cela n’est pas accèssible pour la ministre qui n’a aucune expérience.

    • La gouvernance interne du PQ (je parle ici de la gouvernance du parti, pas celle du gouvernement) est une tragi-comédie.

      À preuve : cet article de Denis Lessard, «Les valeurs du Québec devront être respectées», en date du 9 février, lien :

      http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/201302/09/01-4620061-les-valeurs-du-quebec-devront-etre-respectees.php

      D’une part, la discussion (à huis clos…) qui devait porter sur la gouvernance souverainiste, et qui avait été tant annoncée, a été retirée in extremis (probablement dans les dernières 24 heures) du programme du Conseil national de Drummondville.

      D’autre part, les délibérations du Conseil ont étalé publiquement les divisions du PQ sur la question linguistique, lorsque le militant nationalo-marxiste-léniniste jusqu’au-boutiste Marc Laviolette s’en est pris au grand stratège et ministre péquistanais des affaires étrangères, l’Honorable Jean-François Fleur-de-Lisée, qui préconise apparemment une timide campagne d’ouverture du PQ envers les anglophones et allophones du Québec…

      Quel spectacle clownesque !!!

    • moshe_levy

      9 février 2013
      10h14

      Je pense qu’il y a des sujets davantage importants que les frais de scolarité
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

      Comme l,utilisation du poil de vache dans le mortier pour les chantiers de nos dretteux crosseurs ingénieurs, contracteurs et autres limaces libérales suceuses du bien commun.

    • erno

      9 février 2013
      12h51

      Grosse trouvaille.

      Un gel de tarif c’est un tarif qui diminue. Les CPE à $7 coutent probablement aujourd’hui $6 en dollars de 2013; parce qu’ils ont gelés.
      - – - – - – - – - – - – - -

      Comme les gels de salaire, quoi !

    • S’il le faut nous arborerons nos carres rouge et puis nous trouverons bien un chaudron quelque part . Hahahaha. J’en connais qui vont sentir la soupe chaude ce printemps LOL.

    • Je pense. Donc je suis moi-même. Descartes.

    • Une très habile mise en scène. C’est d’ailleurs là, la spécialité qui caractérise le PQ.
      Fernand Lavigne

    • Gratiss et Péquiss, ça rime en crisse.

      Gordon Sawyer
      Montréal

    • Nous pensons. Donc, nous nous suivons dans nos pensées. Les Frères Dalton.

    • Les jeunes péquistes…

      Parce qu’il y a des péquistes jeunes? Sont pas nombreux en tout cas, écrasés qu’ils sont par les vieilles barbes blanches. C’est un parti de vieux, le PQ, avec des idées identitaires d’arrière-garde. Les mêmes idées que feu l’ADQ.

    • La Marois a repris son ton vengeur, accusateur, le doigt pointé vers l’ennemi et non pas l’adversaire. Cette Marois répugne et n’honore pas sa fonction. Quelle mégère.

    • Avec la semaine qu’on vient de passer, point de vue météorologique je peux-tu vous dire que je ne suis pas chaud à l’idée d’entendre parler de gel.

      Si au moins l’aile jeunesse péquiste s’était montrée prête à parler du gel de la dette du Québec… Mais non! Parce que, hein, tôt ou tard, il faudra bien les payer ces fameux droits de scolarité.

      Toujours est-il que la Révolution tranquille a fini par produire une relève imbibée d’une mentalité « carte de crédit », d’une mentalité « on pousse toujours la neige par en avant » . Me semble qu’avant d’être accepté à l’université, on devrait exiger des étudiants d’avoir au moins une fois dans sa vie déblayer l’entrée d’une maison après une tempête de neige ayant laissé sur son passage une trentaine de centimètres de neige.

      Daniel Verret Nadagami

    • 8 Février 2013

      Du chantage de bas niveau

      La crise étudiante qui a marqué l’année 2012 a pris fin avec l’élection du Parti Québécois (PQ). En effet dès son élection la première ministre Pauline Marois a tenu sa promesse électorale en annulant la hausse des droits de scolarité. De plus les dispositions de la loi 12 qui encadraient étroitement les manifestations ont été abrogées par décret. La paix sociale était donc revenue et les fédérations étudiantes ont criées victoire.

      Dans le but de reprendre le dialogue et rebâtir les ponts entre les générations le gouvernement a annoncé la tenue d’un sommet sur l’enseignement supérieur en février à Montréal. Pour préparer ce sommet des consultations publiques ont été tenues dans diverses régions du Québec.

      Malheureusement le porte-parole l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) Jérémie Bédard-Wien a fait du chantage de bas niveau en menaçant de boycotter le Sommet si le gouvernement ne propose pas la gratuité scolaire.

      Les étudiants se tirent dans le pied car le sommet est là pour avoir un débat constructif sur l’avenir et le rôle de l’enseignement supérieur au Québec afin de donner au gouvernement des pistes de solutions.

    • -«Cette Madame m’énerve!» Milou.

      - «Nous dirions même plus! Nous pensons nous aussi qu’elle nous énerve!»
      Inspecteurs Dupot et Dupotte.

    • “Je suis sur qu’en abolissant les pensions de vieillesse ont aurait assez d’argent pour la gratuité. Les gens qui ont eu 40 ans pour préparé leur retraite et qui n’ont rien fait sont des irresponsables qui ne méritent pas l’argent de mes taxes. ”

      @carbone 14
      Je suis, donc je pense. C’est mieux

    • Le ministre Duchesne a répeté plusieurs fois qu’on ne peut pas se payer la gratuité d’ici le sommet… Que veut-il dire par d’ici le sommet?

    • Il n’y a plus de politiciens assez responsables pour prendre des décisions difficiles quand vient le temps d’administrer adéquatement les fonds publics et de préparer l’avenir de leurs concitoyens. L’Éducation a un prix, la Santé a un prix et dans les deux cas, il faut tout relativiser, tout soupeser, tout analyser, tout compter pour en arriver à un processus intelligent qui permettrait aux citoyens de se faire soigner dans les meilleurs conditions et aux étudiants de se voir offrir d’excellents cours du primaire jusqu’à l’Université en tenant compte d’une équité fiscale revue et corrigée qui serait dans l’intérêt de tout le monde. Hélas, ce serait trop simple et tout ce qui est trop simple n’a pas de chance d’être retenu.
      Beby.
      Gilles Pelletier, Québec

    • Le PQ cherche à partir une chicane avec le Fédéral…Imaginez y parait que Harper fait sa réforme d’assurance emploi sur le dos du Québec. Quelle bande d’ignorants ces péquisses. Il faut vraiment être mal pris pour arriver avec une pareille connerie!

    • Assez parler de la gratuité, du gel et du dégel. Allez tous lire la chronique de Foglia de ce matin. Il parle très bien du problème de fond : le manque de qualité, l’absence de connaissances et de culture des professeurs du primaire et du secondaire. Les étudiants qui se rendent à l’université n’ont pas la formation pour savoir ce que signifie l’excellence à ce dernier niveau.
      Et si on veut parler de gratuité et de gel, alors qu’on exige une moyenne de 80% au CEGEP. Là on sera sérieux.

      M. Lavoie, vous pourriez maintenant nous demander notre avis sur la paranoïa de Bernard Drainville
      qui affirme qu’il y a un complot du fédéral pour envoyer nos chômeurs de la Gaspésie travailler aux sables bitumineux de l’Alberta.

      Bonne soirée.

    • @hugues19

      En haussant les frais de scolarité, on pourrait abolir la taxe santé.

    • Je me souviens qu’aucun gouvernement ne nous aient déjà demandé notre avis avant d’augmenter nos impôts ou nos taxes. Certains disait de Pauline Marois quelle était la dame de béton du Québec on va voir cela ce printemps si cela est vrai.

    • J’aimerais qu’on retrace les adresses IP des libéraux qui viennent inonder les blogues comme celui-ci de faussetés et d’inepties comme seuls les libéraux peuvent en pondre, ça ferait un beau sujet d’article ça !

    • Bonjour,

      Bien sûr, il y a les jeunes péquistes. Toutefois, ceux ci sont bien obligés de se mettre des sacs bruns sur le cabochon en sortant des assemblées où exceptés en ces lieux, ceux ci se cachent le reste de l’année.

      Enfin, que fera une talle de jeunes péquistes ensemble ? Non il n’y aura pas de miracles en fin de semaine avec de tels spécimens. Regardez donc les papas et les mamans péquistes et vous aurez votre réponse. Car depuis 45 ans, cette bande de « PIEDS PLATS » n’ont pas fait des enfants forts et la tendance semble se maintenir. Mais Notre Dame en Béton veille au grain et soyez sûr la gang de péquistes que le CANADA est entre bonnes mains et qu’il n’aura pas de référendum. Répétez après moi la gang des péquistes : Il n’y en aura pas de référendum, au moins ÇA c’est clair…….. et levez donc le FLY…….Avec plaisir, John Bull.

    • @fauconcanadien
      On pourrait aussi abolir la tvq.

    • Sans surprise, les jeunes péquistes se sont couchés: http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201302/10/01-4620191-droits-de-scolarite-les-jeunes-pequistes-diminuent-leurs-exigences.php ils sont maintenant à égalité avec les jeunes libéraux.

    • Bonjour,

      Du jamais vu ! Autant d’adolescents boutonneux au travers de quelques vieux péquistes du Premier Lit du Ti Poil qui se rentraient la tête entre les deux jambes lors du discours de fermeture de Notre Dame de Béton dans son ensemble rose nanane acheté sur Piccadilly Place à Londres. Car la Dame de Béton revient toute transformée de Londres en ayant été « RECONQUISE » par l’Angleterre et le charme évident des BRITISH en vivant tout un « rebirth sur le sol de la Fière Albion.

      Ainsi, toute de rose vêtue, Notre Dame de Béton fit un vibrant plaidoyer pour le retour au porte à porte et aux assemblées de cuisine juste pour faire aux péquistes un « show de boucane » comme dans le temps de Ti Poil qui à travers ses odeurs de Spray Net puait le cendrier à quinze pieds à la ronde. Fallait donc être masochiste dans le temps rien que pour rêver à cette pseudo souveraineté dans la semaine des quatre jeudis……. Tout en chantant une chanson de folklore entre péquistes pour se redonner du tonus : Envoie, envoie ma tite tite tite, envoie, envoie ma grosse jument….. Et nos péquistes de grand chemin repartaient en « fiers bâtisseurs de pays par le porte à porte et les assemblées de cuisine…….

      En conclusion, avec le départ des péquistes un plus plus argenté qui redeviennent Fédéralistes, le problème majeur en 2013 est tout à fait indissoluble car la grande majorité des péquistes restants sont pour la grande majorité très pauvres et habitent majoritairement des une pièce et demie, deux et demie au gros maximum. Quoique il est bien vrai qu’en 2013, une pièce et demie est souvent assez grande pour réunir les péquistes du « boutte », soit des alentours. Bien à vous, John Bull.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2011
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité